Carnet de voyage

Argentina / Chili

13 étapes
84 commentaires
37 abonnés
Dernière étape postée il y a 1 jour
Mollo au rodéo…mais pas au carpacio…
Janvier 2023
120 jours
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 5 janvier 2023

Après une roue réparée au petit soin par les Boliviens , nous partons pour la frontière Argentine sans trop se presser, mais quelle surprise en arrivant au poste frontière de voir une queue de plusieurs heures d’attente (il va falloir être patient !! ). Au bout de 2 heures, un officier vient vers nous et nous fournit un billet de sortie de territoire (gain de temps de 2 à 3 heures). Nous arrivons à une nouvelle queue pour rentrer en Argentine cette fois-ci, et nous avons même droit au Scan de nos sacoches. Pas de tampon sur le passeport, tout est virtuel! Enfin en milieu d’aprés-midi nous voilà en Argentine, pays tant attendu… le lendemain, à défaut d’avoir trouvé un point de retrait western Union, nous faisons la queue de 1h30 pour pouvoir retirer un minimum d’argent à la valeur du marché parralléle. ( Explication: en argentine il y a deux valeurs de la monnaie, un officiel 1 euro = 188 pesos et l’autre appelé le blue 1euro = 340 pesos. En réalité il y a pas moins de 7 taux de change 🤪🤪🤪.) Pour être clair il faut aller chercher l’argent ou les queues sont les plus longues ce qui veut dire que le taux de change est le meilleur et ce, même dans certaines banques. Nous changeons d’heure une dernière fois et partons en vélo vers 9h45 pour une première étape sur un altiplano où nous retrouvons nos amis les lamas. Un changement est visible notamment au niveau des déchets et de la vie en général.

L’argentina 
2
2
Publié le 7 janvier 2023

Nous reprenons la route en direction de Salta, ce qui nous amène après une belle étape de 85km à Humahumaca. Petit village pavé plein de charme entouré de montagnes aux différentes couleurs. Nous nous pavanons dans ses petites rues pour contempler église, temple, statues. Sur la route nous longeons un superbe canyon où coule à faible débit le Rio Grande. La terre est ocre et les montagnes autour ont de nombreuses couleurs avec des formes si particulières. On en prend plein les yeux. Mais nous sommes encore dans un milieu trés désertique et traversons seulement 2 villages sur les 85km. Les lamas sont omniprésents ainsi que quelques carcasses abandonnées et dépouillées par les vautours, ainsi que le cadavre d’un lynx du désert au bord de la route qui a dû se faire percuter par une voiture. Les cactus sont également partout et d’une hauteur remarquable.

Humahuaca 
Montagne vers tres cruces 
3
3
Publié le 10 janvier 2023

.Nous voilà arrivés dans un village plein de charme, rues pavées et demeures blanches. Une étape bien mouvementée car Laet a voulu jouer à touche-touche avec une voiture. Résultats de l’opération voiture=1 Laet=0, une pédale HS, un rétro pété, une poignée qui a bien morflé, et bien sur un genou écorché, mais bon quand on est une Gaillard on se plaint pas 🤪. On apprécie de pouvoir se mettre en terrasse et apprécier une bonne bière. Le soir nous dormons en camping et là surprise on est samedi soir et il y a une discothèque dans le camping, on a le droit à du boum-boum jusqu’à 5h30 du matin. Réveil dur dur!!! Sinon, ici les chevaux remplacent les moutons et les cochons, et nous croisons de nombreux cavaliers et il y a des chevaux partout…

4
4
Publié le 10 janvier 2023

Nous arrivons ensuite dans la première grande ville en Argentine, ça fait du bien de voir bars et restaurants avec leurs terrasses. Nous profitons de faire les impondérables qui nous incombent dans chaque nouveaux pays. Tel portable, gaz qu’on n’avait plus depuis 15 jours, et retrait d’argent. Nous sommes dimanche et nous faisons pas moins de 7 distributeurs de billets qui sont malheureusement tous vides ce qui est très courant en Argentine. Le lendemain nous tentons un Western union et au bout du deuxième nous avons droit à notre argent, 104 billets de 1000 pesos (le plus grand) ce qui nous donnent 104 000 pesos = 300 euros (ça ne rentre pas dans ma poche 😜). Nous logeons chez Claudia, prof d’anglais, chez qui on est au petit soin… de riches échanges ☺️☺️. Mon premier vrai restau: côte de bœuf au roquefort! Un régal 😋

5
5
Publié le 10 janvier 2023

Nous reprenons la route pour nous diriger vers Salta. Le paysage est complètement, différent nous sommes entourés d’une abondante végétation bien verte. Les kilomètres défilent et posons notre tente dans un vrai camping, car en effet les Argentins en sont friands. Que ce soit en camping ou au bord de la route nous voyons des barbecues à tout bout de champs, ce qui promet de belles côtes de bœufs 😜. Nous posons nos bagages pour trois nuits à Salta dans un airbnb flambant neuf.

6
6
Publié le 13 janvier 2023

Nous nous reposons 3 jours dans cette ville où le patrimoine colonia a su être préservé. Nous nous baladons dans ses rues piétonnes et profitons de quelques restos recommandés par le Routard. Nous allons visiter le musée archéologique de la ville basé sur la montagne et les momies retrouvées aux alentours (momies enfantines très bien conservées par le gel où l’on peut apercevoir jusqu’au plis de la peau😱). On en profite également pour réparer le vélo de Laet, retirer de l’argent au Western union ( chose aisée dans cette grande ville), et faire quelques réserves pour la suite du voyage. Lecture, sieste, vidéo font également parties du programme car il tombe des trombes d’eau ce troisième jour.

Momies enfants 
7
7
Publié le 16 janvier 2023

Nous voilà repartis pour 14 étapes afin de rejoindre Córdoba, tout en passant par Cafayate village vinicole qui vaut le détour. Nous commençons sur une route aux couleurs verdoyantes et entourée de champs de tabac ainsi que de vignes qui donnent un trés bon vin d’appellation Maldec (n’est ce pas Laet🤪). Le deuxième jour, le paysage change du tout au tout pour laisser place à des montagnes plus désertiques où la couleur de la terre devient de plus en plus ocre. Nous en prenons plein les yeux, la sueur coule sous une chaleur accablante et finissons l’étape dans une petite hacienda tenue par une famille fort sympathique.

Le troisième jour nous reprenons la route pour 70km de montée, nous partons de bonne heure pour ne pas subir la chaleur de ces jours. Nous traversons la Quebrada de Las Conchas. Le décor est encore une fois différent, nous sommes dans un vrai paysage de Western avec de vastes canyons aux couleurs rougeoyantes. Des strates, des failles, des plis et bien plus encore façonnent un paysage de toute beauté. On ne peut se lasser de ce décor durant cette journée inoubliable. Nous accumulons les pauses pour photographier à droite, à gauche sur toute les coutures tant nous sommes subjugués. La pause de midi se fait dans un parador (restaurant) pour déguster les fameux empanadas à la viande ou au fromage qui à chaque fois ont un goût différents. J’en profite pour me faire deux nouveaux potes 🤪😜🤪.

Bienvenido al Farwest… 
😃 👍🏻😃
8

Nous repartons sur la route après une courte pause à Cafayate. Le paysage est de nouveau vert et très abondant. Nous franchissons un col à 3000 mètres d’altitude ce qui fait du bien sous cette chaleur. Le bitume est de mauvaise qualité, il est tout craquelé, les cervicales n’aiment pas ça 🤪 . Nous campons tous les soirs en camping plus ou moins rustres mais toujours nous sommes toujours reçus avec de belles attentions. Nous retrouvons nos amis les lamas mais surtout des hordes de chevaux en liberté tout le long de la route. Promis avant la fin du périple je monte dessus 😜🤪😃

9
9
Publié le 24 janvier 2023

Nous reprenons la route pour rejoindre Córdoba dans une quinzaine de jours. Nous croisons régulièrement des chevaux au bord de la route. Le retour dans la vallée est séduisant le 1er jour, tout est verdoyant et nous longeons un joli cours d’eau. Beaucoup de mausolées aussi ornent le bord de route, ils sont entièrement peints en rouge et sont en rapport avec la célébration des saints.

Les jours suivant sont beaucoup moins intéressants. En effet les routes en Argentine sont de mauvaise qualité malgré que nous roulions sur un axe principal. Le paysage est moins changeant, de longues lignes droites sans fin et une chaleur étouffante dès le début de matinée ( 30° à 8h et 45°à 11h ) nous met à mal. Bref, un petit coup de mou aussi bien Laet que moi même. Après tant de paysages merveilleux croisés depuis le début, on a du mal à apprécier à sa juste valeur quand il est devient plus banal. Nous prenons malgré tout du plaisir à rouler en faisant de belles étapes de 80km à 100km car le profil est bien plat. On est alors plus dans la perf que dans la contemplation 🤪 . Le compteur affiche les 5000km et 51000m de dénivelé en 4mois et demi, nous sommes dans le timing.

10
10
Publié le 27 janvier 2023

Nous faisons une courte escale à San José de Salinas dans un superbe hôtel 3 étoiles pour nous remonter le moral sous ces chaleurs extrêmes des derniers jours ( 45° À l’ombre et plus de 50° au soleil). Ici tous les hôtels ainsi que les maisons ont la climatisation et on comprend pourquoi. On longe le désert de sel une bonne partie de la journée sur une route très fréquentée, peu large et très ventée pour une belle étape de 100km. Nous sautons dans la piscine dès notre arrivée et profitons de ce petit luxe bien mérité.

Nous partons le lendemain soir pour un superbe coucher de soleil avec la très gentille guide Paola qui nous emmène sur les Salinas. Ce salar est le plus grand d’argentine qui est toujours en exploitation. Le sel est exporté aux quatre coins du monde pour différents produits bien surprenants comme le Coca cola mais aussi la peinture. Nous nous baladons pieds nus sur ce désert qui soit disant masse les pieds par ces petits picots de sel. Différentes concrétions et formes géométriques se forment grâce au vent.

Salinas 

Nous finissons cette soirée avec un sublime coucher de soleil aux couleurs rougeoyantes. Nous nous amusons à prendre des photos aux effets amusantes.

Après cette petite pause d’une journée, nous reprenons la route pour une petite étape tranquille de 60km. Du moins c’est ce que l’on croyait, car dame nature en a décidé autrement en nous infligeant un temps dantesque. En effet, nous partons à 8h sous une température de déjà 30°, à 10h il fait 43° et là en une fraction de 20 minutes le thermomètre tombe à 23° puis 19° dans la demi heure qui suit. Les orages s’abattent les uns derrière les autres nous laissant que quelques moments de sursis pour lutter contre un vent d’environ 80km de face qui nous stoppe par moment. Bref après 8h de vélo nous voila arrivés à bon port. On découvre qu‘Il y a une vigilance orange pour tempête dans ce secteur. Parmi les nombreux arrêts pour se mettre à l’abri des orages, nous trouvons refuge sous un porche de maison d’où l’on nous sort spontanément chaise, boissons et suivi de deux sandwichs, que de belles attentions et de beaux sourires ( on adore 😃). Un garde forestier, nous voyant lutter contre le vent, s’est arrêté nous offrant l’hospitalité. On aurait préféré une place dans le pickup 🤪. Plus que 2 jours et nous sommes à Córdoba.

11
11
Publié le 1er février 2023

Nous voici arrivés à Cordoba, une des plus grande ville d’Argentine. Nous y restons deux jours afin de pouvoir effectuer les tâches habituelles quand nous arrivons dans « the city ». Le retrait d’argent en priorité. Ce coup-ci nous avons droit aussi aux petites coupures, comme dirait Laet on a l’impression d’être des mafieux …n’allez pas croire, sur la table il n’y a que 500 euros…la ville est dynamique et peuplée par une jeune population due à ses nombreuses universités. Une architecture contrastée avec aussi bien des monuments coloniaux que d’immeubles au style très moderne. La lessive est également de la partie ainsi que l’achat de billet de bus pour rejoindre Neuquén, qui s’avérera plus difficile que prévu, hé oui nous retombons dans un pays structuré et avec ses règlements fastidieux (pas de vélos dans les bus, mais après avoir parlementé et laissé quelques billets, l’accord est scellé). Nous profitons enfin pour nous reposer et de déguster de délicieuses glaces artisanales. Allez à très vite au Chili…

Cordoba 
12
12
Publié le 5 février 2023

Nous repartons de Cordoba en bus pour un trajet de 20h. Le bus initialement prévu à 22h40 arrive à 00h00 car un jet de pierre en banlieue a cassé une vitre latérale ( une habitude chez eux apparement 😱). Il faut renégocier pour les vélos 😩Nous arrivons à bon port le lendemain vers 18h dans la ville de Neuquen, qui de suite nous séduit par ses rues pavées mais surtout par ses nombreuses pistes cyclables. Nous y restons deux jours car Laet est malade et a de la fièvre ( il faut bien que les antibios servent, on les a portés Merde….). Nous repartons direction Zapala pour des liaisons peu intéressantes, on retrouve un paysage désertique où règnent les puits de pétrole sous une chaleur de folie et bien sûr un vent de face qui se lève tous les jours : la seule question est à quelle heure se lève t’il? Le deuxiéme jour nous faisons chou blanc devant le camping qui est fermé mais par bonheur un couple en pick-up s’arrête et nous propose de nous embarquer jusqu’au prochain camping perdu au milieu d’un chemin en terre. Nous passerons une bonne partie de l’aprés midi à échanger et Laet apprend à faire le maté qui est une religion ici avec le foot et l’asado (barbecue). Pour ma part, le maté, je trouve ça vraiment pas bon 🤢.

Martin et  Nathalie des argentins adorables 
13

Après réflexion et Laet n’étant pas encore totalement rétablie ( encore sous antibio) nous décidons de zapper la petite partie désertique sous un soleil brulant et venté par un petit saut de puce qui nous amène à St Martin de Los Andes. Le contraste est saisissant, ici les forêts prédominent ainsi que le relief montagneux. Nous nous croyons dans un village Suisse par l’architecture des maisons qui deviennent des chalets, par les boutiques de sport et de ski, et des prix qui s’envolent….nous en profitons pour aller faire une belle randonnée le long du lac sous des températures plus clémentes et moins étouffantes.