Deux mois en Indonésie à voyager "en solo", mais au final, combien de jours ai-je vraiment été seule ? Un voyage magnifique, pleins de rencontres et de paysages merveilleux !
Du 4 août au 27 septembre 2016
55 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Quatre jours avant de partir j'achetai mes billets d'avion pour Bali... Autant dire que je n'avais quasi rien préparé pour ce voyage; je partais donc avec un sac au dos de 10 kilos, un guide de Bali, et une première nuit d'hôtel bookée pour mon arrivée.

J'étais super excitée à l'idée de ce premier voyage "en solo", j'avais passé une bonne partie du vol à feuilleter le guide, avec des étoiles pleins les yeux à me dire que je pourrais aller là, pis là, et là ... Tellement d'endroits; tous semblais plus merveilleux les uns que les autres.

Et en effet, Bali ne m'a pas déçue. J'ai découvert des endroits merveilleux, des paysages à couper le souffle, entre temple, rizière, couché/levé de soleil ou encore vue depuis le volcan. Tout était magnifique. Au fur et à mesure de mon voyage, j'ai laissé de coté mon Lonely Planet pour me laisser guider par les recommandations des autres voyageurs que je rencontrais dans les auberges de jeunesses (backpack).

2

Première étape de mon séjour. Batubulan, un petit village bien sympathique et tranquille. Je découvrais pour la première fois les routes typiques de Bali, étroites, sans trottoir, pleines de trous mais aussi j'étais agréablement surprise par la quantités assez importante de végétation.

3

Avec son paysage emblématique de rizières, de forêts tropicales luxuriante remplies de singes et ses temples impressionnants; une gastronomie unique axée sur la santé et un fort sentiment de tradition et de culture, Ubud est le point phare de Bali qu'il ne faut pas manquer.

J'y suis restée quatre jours. Autant vous dire que ce n'est pas assez si l'on veut vraiment se plonger dans cette ambiance zen/massages/yoga... Mais assez pour visiter les alentours et découvrir de magnifiques paysages et temples.

À peine arrivée sur place, je part visiter l'incontournable "Monkey Forest". Où il est préférable de s'y rendre sans objet de grande valeur, à défaut de se le faire voler par les singes. Je dois vous avouer que je ne trouve pas les singes particulièrement mignons ... Ils sont plutôt opportunistes et mesquins je dirais 😅

Si vous ne voulez pas qu'ils montent sur vous, surtout n'acheter pas de bananes !! 

Ensuite, comme je n'avais rien trop de prévu je suis partie découvrir la ville. Flâner un peu dans les rues et ruelles. Je suis tombée sur une agence de voyage (bon en vérité j'en ai choisi une parmi les centaines présentes dans la ville), qui m'a proposé un joli tour complet des différents points touristiques de Bali, pour le lendemain. En une journée, j'ai visité quatre spots différents. C'était vraiment très agréable, on était un petit groupe de cinq personnes. Du petit matin, jusqu'au couché du soleil !

On a vu le magnifique temple Ulun Danu Bratan, bien au centre de l'île. Il est édifié sur des îlots, au bord d'un lac situé dans un cadre idyllique, entouré de montagnes, ce qui lui donne un charme très particulier.

Ulun Danu Bratan
Ulun Danu Bratan

Ensuite nous avons fait la visite d'une coopérative de café. Un endroit bien original, une sorte de petit jardinet où poussent cacaotiers, gingembre, hibiscus, citron, etc., tout est bien entretenu, le lieu est assez reposant. Il y a bien sur les fameux Luwak, des petites civettes en cage (on les utilise, souvent à outrance malheureusement, pour fabriquer l’un des plus chers cafés au monde). Nous avons vu aussi une sorte de cuisine traditionnelle extérieure où une femme nous montrait le traitement et la cuisson des grains de café. À la fin de la visite nous avons même eu droit à une charmante dégustation de toutes sortes de thés et de cafés, aux saveurs exotiques.

Puis nous nous sommes dirigé vers le temple royal de Taman Ayun. Un endroit très calme et reposant, ou on peut suivre un parcours tout autour du temple.

Fleur de Bali  

Le dernier endroit que nous avons visité était un des temples les plus fameux de l'île. Le temple Tanah Lot ! C'est bien sur l'endroit le plus touristique de l'île. Quand on arrive sur le site du temple, on doit suivre un parcours au bord mer, et passer par six autres temples avant d'arriver au seul et unique Tanah lot. On était arrivé en fin d'après-midi, donc en plein couché de soleil. L'endroit était bondé de monde ! On avait de la peine à apprécier le paysage, les temples ou encore l'ambiance soit-disant calme et reposante du site...

Tanah lot
La marée était basse, donc tous les gens descendaient pour aller le plus proche du temple ... 

On a quand même bien apprécié le fascinant spectacle qu'offrait le coucher de soleil, avec les vagues qui se déferlaient sur les falaises des différents temples. (malgré tout...)

Pura Batu Balong
Juste un peu plus loin, un autres des sept temples, le Pura Batu Balong

Le lendemain, après une journée bien remplie, a visiter trois des plus fameux temples de Bali, je décidais de profiter de ma journée d'une façon différente ! Avec ma voisine de chambre, nous avions eu la chance d'être invitée par la fille du proprio de l'hôtel, pour une visite du marché traditionnel de la ville. Elle nous montrait comment faire pour bien négocier dans ce genre de lieu 😂. J'y ai acheté mon premier "Sarung". Ensuite elle a eu la gentillesse de nous faire visité le palais royal "Ubud Palace". Vraiment une chique fille, très sympathique ! Comme la plus part des locaux ici en faite.

Ubud Palace

Puis je profitais de cette magnifique journée pour faire une petite balade bien sympathique et reposante, dans un cadre idyllique et naturel. Il y a un chemin pas loin du centre d'Ubud qui s'appel Campuhan ridge walk. En quelques minutes on est complètement dépaysé ! Et on ne peut qu'admirer cet endroit merveilleux.

Campuhan ridge walk

4

Après avoir visité Ubud, la capitale culturelle de Bali, mon envie de plage, mer et soleil se faisait très forte. J'ai donc décidé de partir directement jusqu'à Gili Trawangan, l'une des fameuses "Gili Island". Trois petites îles; sables blanc, cocotiers et mer turquoise. Le paradis quoi !

Après une heure de van pour arriver jusqu'au port, deux heures d'attentes pour le bateau et une heure trente de bateau, j'étais enfin arrivée sur l'île. Un autre monde, avec ses ruelles pleines de sables, pas une seule voiture ni scooter, uniquement vélo et calèches tirées par des chevaux. Ça change ...

Étant une voyageuse solo, mon choix s'était porté vers la plus grande des trois îles, connue pour être la plus mouvementée. Les deux autres étant plus connues pour leur ambiance "calme et couple", pas vraiment ce qui me correspondait...

Mon auberge de jeunesse était en plein centre de l'animation, avec un espace plage privé ! Le rêve ! La journée Farniente au bord de mer, et le soir beer-pong avec les nouvelles amitiés du backpack. Bien sur j'ai profité pour faire plusieurs activités durant la journée, notamment snorkeling, tour de l'île en vélo, plongée ou encore admiration du couché et du levé de soleil sur l'île. Des souvenirs inoubliables.

La plage privée
Couché de soleil à l'ouest de l'île
Lever de soleil
L'embarcadère
5

Après avoir passé cinq jours bien chargés entre, activités vacancières la journée, et la fiesta le soir, mon corps me demandait tout simplement DU REPOS 😅. J'ai donc quitté Gili T direction Lombok.

Lombok est une île beaucoup moins connue que Bali, elle commence tout juste son développement touristique. On dit que c'est Bali il y a quelques années. Du coup c'est génial car c'est calme, on se repose, pas de touriste de masse. What else !

Je me suis donc arrêtée quelques jours à Senggigi. Un petit endroit bien tranquille où il fait bon s'y reposer. Mon hôtel étant assez éloigné du centre ville mais proche de la mer, je passais mes journées à la plage, à bouquiner et siroter de délicieux Smoothie ! J'étais bien ...

Je suis quand même aller visiter les environs, petites balades matinales sur les plages voisines, plutôt désertes. Je suis même tombée sur un temple bien sympathique, comme j'y étais le matin, les locaux étaient présent pour leur prières, et offrandes quotidiennes. J'étais admirative de voir à quel point ils étaient dévoués pour leur croyance.

6

Voilà, ma prochaine destination était Kuta Lombok, située au sud de l'île. À ne pas confondre avec Kuta Bali qui est bien plus fameuse. Ici, pas d’hôtels ou de bars branchés bondés d'Australien, mais une ambiance plutôt décontractée où se côtoient surfeurs, voyageurs et habitants du coin. Kuta Lombok reste une destination encore confidentielle à l’abri du tourisme de masse. Et pourtant, à ses portes, se déploie une série de plages paradisiaques au sein d’une nature majestueuse où il fait bon s'y perdre.

À peine arrivée à mon backpack, je rencontrais une américaine qui me motivait à aller faire le tour des plages voisines. Le moyen le plus rapide et efficace de s'y rendre était le scooter. Ni une ni deux on loue un scooter pour les deux. On fait deux trois tour dans le parking du backpack, histoire de se familiariser avec la machine et on était loin ! Maintenant, avec le recule je me dis que nous étions inconsciente de louer un scooter alors que ni elle ni moi n'avions fait de scooter de nos vie 🙄 ! Heureusement que Kuta Lombok n'est pas un coin hyper fréquenté, donc beaucoup moins dangereux que dans certaines grandes villes de l'Asie du sud est. Néanmoins c'était une expérience inoubliable ! Bien sûr on s'est perdue maintes et maintes fois, mais quel plaisir de s'égarer dans des endroits si merveilleux ! Nous n'avions pas trouvé la plage que nous cherchions, mais étions tombée sur une autre plage tout aussi appréciable ! La plage de Mawun, aux eaux relativement calmes. Joli cadre, elle se trouve au fond d’une baie en arc de cercle fermée par deux gigantesques rochers.

Plage de Mawun

L'ambiance au backpack était vraiment bien sympathique, tous les soirs on rencontrait de nouvelles personnes avec qui partager nos histoires et aventures de voyageur 😂.

Le lendemain, nous voilà reparti sur les routes avec notre scooter, toujours vers l'ouest de Kuta, à la découverte des plages paradisiaques. Nous avons "découvert" deux autres plages. Une plage désertique, que je ne connais pas du tout le nom, magnifique, où nous avions mangé chez l'habitant, et avions joué à la plage avec les enfants locaux. Des amours !!

Et une autre plage, un peu plus fameuse cette fois-ci. Connue comme étant la plage des surfeurs débutant, Selong Blanak. On ne pouvait pas louper cette expérience unique de tester les joies du surf sur des petites vagues. Ni une, ni deux nous voilà sur les planches à essayer de ce mettre debout au gré des vagues.

Tel une pro ... ou pas ... 

De merveilleux souvenirs à Kuta Lombok, à partir à la découverte de ses multiples plages paradisiaques, en admirant sur le chemin, les paysages somptueux. Si je n'avais pas été un peu précipitée par ma prochaine étape, j'aurais très certainement apprécié rester quelques jours de plus !

7

Lors de nos conversations avec les collègues du backpack. Certains d'entre eux m'avaient convaincu de faire l'ascension du fameux Mont Rinjani ... Autant vous dire que je n'avais aucune idée dans quelle situation je venais de m'embarquer. Les maigres explications du type de l'auberge chez qui on avait réservé le trek, n'étaient pas du tout le reflet de la réalité... Bref ... Le lendemain même nous voilà donc parti, direction Senaru. Un petit village dans la montagne au pied du Mont Rinjani dans lequel on allait passer la première nuit. On est parti tôt le matin de Kuta, pour se rendre tout au sud de l'île.

Nous sommes arrivé au environ de midi. Nous laissant la journée pour visiter les alentours. Senaru est bien connu pour ses cascades magnifiques en pleines natures. Après 45 minutes / 1 heure de marche on se retrouvait dans un cadre juste somptueux ! C'était la petite balade de santé comparé à ce qui nous attendait 😅 ...

Les deux cascades  de Senaru

On était un groupe bien sympathique ! Un couple de hollandais qui nous avaient rejoint sur la route et deux amies rencontrées au backpack de Kuta Lombok ! 👍🏻

8

Le Mont Rinjani, considéré comme l’un des treks volcaniques les plus difficiles au monde. Il faut dire que le sommet du volcan culmine à 3 726 mètres d’altitude. De quoi avoir mal aux mollets avant de commencer à monter.

Jour 1  

Après une nuit assez fraiche - Senaru étant à 600 m d'altitude - on ressent tout de même une bonne différence de température. On se lève assez tôt, préparons toutes nos affaires, et hop, la troupe saute derrière le 4x4 qui va nous amener à notre point de départ. A une heure de route.

La fine équipe !
 L'imposant Rinjani qui s'érigeait fièrement devant nous, c'est là qu'on ce disait : "mais dans quelle pétrin on est ..."

Le départ du trek débutait à Sembalun, un village à 1156 mètre d'altitude. Impressionant de voir les porteurs qui nous accompagnaient avec leur charge de 40 kilos sur les épaules et leur tongue ... 😓 Respect !

Nous avions marché deux heures le long du plateau au pied du volcan, dans une chaleur étouffante, car il y avait très peu de coins d'ombre. Arrivé au premier stop, c'est là que l'on c'était rendu compte du nombres de personnes qui gravitaient le volcan en même temps que nous. Un monde de fou ! Du vrai business ... 😐

Les merveilleux porteur nous préparaient des mets étonnamment délicieux. Ce n'était pas dans un endroit pareil que je m'attendais à avoir des légumes frais au coco/curry avec omelette, pis toute pis toute 😍 Un vrai délice.

La suite était un peu plus difficile, trois heures de montée à pic ! Ce qui était particulièrement désagréable, c'était que la terre était poussiéreuse à souhait, du coup on était entièrement couvert de poussière, de la tête au pied 😅

Après cinq heures de marche, 1'500 mètres de dénivelés, on ne pouvait qu'être admiratif de la vue magnifique que l'on avait depuis le 1er campement (2'639 m) !! Splendide !!

Un merveilleux couché de soleil, et plus tard, une fantastique vue sur la Voie Lactée qui traversaient le ciel étoilé ! Malgré le froid glacial, apprécier ce spectacle depuis tout là-haut en valais la peine !

Vue panoramique de l'intérieur de la caldeira Segara Anak avec son lac de cratère 

Jour 2 

Après une courte nuit de sommeil, et un petit déjeuner peu conséquent (biscuits/café) 2:30 départ pour le sommet ... 😱💀 Tout les groupes partaient en même temps, on devait être une cinquantaine.

Impressionnant de voir cette fille de lumières, avançant dans le noir. Chacun avec sa lampe frontale, en silence, sur cet imposant volcan. On ne voyait rien du chemin, on dépassait des gens, on se faisait dépasser par d'autre ... Un vrai mélimélo ... On a fini par se perdre tous ceux de mon groupe. J'étais livrée à moi même, sur le dernier bout du majestueux Rinjani. Le terrain était horrible, une sorte de caillasse où on faisait un pas en avant, deux pas en arrière ! Désespérant ! On voyait le sommet, mais il ne se rapprochait jamais ... C'était vraiment difficile physiquement, mais aussi moralement.

Après quatre heures de marche, pour 1000 mètres de dénivelé, enfin j'atteignais le sommet ! Au joie ! Au émotions ! La vue m'avait fait oublier instantanément toutes les douleurs physiques liées à la montée. Une grande accolade avec les deux autres de mon groupe qui étaient arrivé au sommet ! 💪🏻

J'étais noir de poussière 😂

Mais la journée était loin d'être terminée ... Le piège dans ce genre de trek est qu'il se passe sur plusieurs jours, du coup il faudrait aller molo tout du long pour pouvoir maintenir le rythme. Ce que, bien évidemment je n'avais pas fait haha vu que j'avais mis TOUT mon effort pour atteindre le sommet.

La redescente au 1er campement fu aussi difficile, vu le terrain caillouteux. Quelle n'était pas notre stupeur quand, au clair du jour, nous découvrions le chemin. Truffé de falaise de part et autre ! Impressionnant. 😳 En effet à la lueur de nos lampes frontales on ne voyait rien de tout ça ...

Arrivée de nouveau au campement, on eu à peine le temps de manger un déjeuner digne de ce nom, que nous étions déjà sur les routes. La prochaine destination était le campement n°2. Pour cela il nous fallait descendre à l'intérieur du cratère, longer le lac et remonter encore une fois de l'autre côté. Autant dire que nos efforts étaient loin d'être fini...

La vue sur le cratère depuis le campement n°1 

On dirait pas comme ça, mais le chemin était vraiment pente, déconseillé au personne avec des problèmes aux genoux. Deux heures de descentes (700 mètres de dénivelés), on voyait pas la fin ... Mais heureusement pour nous la pause se fit dans un endroit bien sympathique, vu que c'était des hot springs 😍 Au joie des sources d'eau chaude ! Privé de douche depuis deux jours déjà et pleins de poussières on était vraiment content de pouvoir ce prélasser dans ce coin bénis des Dieux !

Oh ce qu'on était sale 😅

Désormais tout frais, tout propre. On était requinqué pour repartir de plus belle. On a tout d'abord marché le long du lac, sans doute la plus belle et reposante partie du trek ! (et pas seulement parce que c'est plat ...)

Le lac se nomme "Enfant de la mer"  

Ensuite nous remontions pour environ 1h30 de marche jusqu'au campement n°2. En tout et pour tout nous avions marché dix heures aujourd'hui ! La plus longue journée de marche de ma vie !! J'étais à bout ... 18h30 je pense que je dormais déjà, à point fermé !

Jour 3 

Après avoir superbement bien dormi. Nous voilà reparti pour le dernier jour de marche. Six heures pour 1800 mètres de dénivelé. On passa par tout les paysages et environnements différents. Du désert poussiéreux à la jungle en pleine nature ! La seule chose qui n'avait pas changer (au final, pour le trek entier) c'était que le chemin était fichtre escarpé et glissant à cause de la fine poussière ! Notre guide n'arrêtait pas de nous dire avec son accent " be careful slippery". Çona nous faisait bien rire au final.

On devait monter cette partie là ...

Après trois jours de marche, on était enfin de retour à Senaru ! Mes jambes ne me portaient plus ... J'étais vraiment contente et fière d'avoir pu faire le Mont Rinjani ! 💪🏻 Je ne suis pas sure que je le referais une fois dans ma vie 😅 mais c'était une belle expérience malgré tout ! On était un super groupe aussi, je pense que ça aide, surtout dans les moments difficiles 😉.

9

Compris dans le prix du trek, le taxi jusqu'à Senggigi ainsi qu'une nuit dans une auberge de jeunesse. Un dortoir avec une seule douche, froide bien sur, et une toilette sans chasse d'eau ... Mais quel bonheur de pouvoir se doucher !! Peu importe l'état de la douche ! 😂

On était situé en plein centre de Senggigi, mais autant vous dire que vu l'état de nos jambes, on ne s'était pas déplacé bien loin de l'auberge pour trouver un restaurant le soir ... On a juste traversé la rue 😅 On marchait comme des vieux ! C'était bien drôle ...

La rigolade c'était bien finie le lendemain quand on s'était réveillée les trois malades ... La tourista 😓, probablement due aux quelques morceaux de melon douteux que l'on avait mangés la veille au resto ...

Moi et une amie étions censées partir le jour même pour les Gili alors que l'autre s'en allait pour Bali. J'étais incapable de me lever du lit (uniquement pour aller au toilette ... j'en passe les détails). On avait le bateau pour les Gili réservé déjà ... Mais heureusement pour moi j'ai changer les dates et pu rester une nuit de plus à l'auberge avec une des filles qui était aussi mal en point que moi, tandis que l'autre était assez bien pour prendre le bateau pour les Gili.

Le problème était qu'il faisait bien trop chaud dans ce backpack, les quelques ventilateurs ne servaient pas à rafraîchir l'air. En plus de ça j'avais de la fièvre ... Pour ne rien arranger ... Bref la situation n'était pas des plus agréables. Notre chance était que les gens de l'auberge étaient super compréhensible, nous ont énormément aidé, notamment en achetant des bananes pour nous 😊, mais aussi en trouvant un hôtel avec air conditionné pour nous, il y avait même le propriétaire de l'auberge qui était venu pour voir si on avait besoin de soins médicaux, ils étaient vraiment sympathique, nous ont tout organisé 🙏🏻

Selfie post-recovery  

Deux jours après, nous étions bien mieux 🙌🏻 et avions bien récupéré. Je partais rejoindre mon amie à Gili Trawangan tandis que mon compagnon de maladie s'en allait pour la Grande-Bretagne... Le temps des adieux arrivaient.

Lors de voyage solo comme le mien, les moments les plus difficiles sont sans doute les moments ou il faut dire au revoir aux amis avec qui ont a partagé tant d'aventure ...

10

Me voilà donc de retour à Gili T, la fameuse ! Après avoir tant vanté les mérites de cette île j'étais parvenue à convaincre mon amie d'y aller, et comme nous avions décider de voyager ensemble, j'y allais aussi 😊 !

Cette fois-ci je profitais de la vue sur l'imposant Mont Rinjani d'une façon bien différente que la première fois 😅, je prenais conscience de la bête !Ayant perdu quelques jours, car j'étais restée coincée à Senggigi, malade 🤒, et n'étant pas toute à fait au top de ma forme, je profitais de ces deux jours pour bien me reposer !

Vue depuis le backpack 
Liz et moi
Le légendaire couché de soleil avec la balançoire ! 
11

Notre prochaine destination était donc Amed. Une amie nous l'avait fortement conseillé. Un village de pêcheurs situé au nord-est de l'île, bien plus préservé du tourisme de masse que l'on peut voir au sud. Très reposant et agréable, notamment avec ses magnifiques plages de sable noir, où sont amarrés les "prahus", élégantes pirogues à balancier qui font la fierté des locaux.

Nous sommes resté deux nuits, et avions bien profité des plages ! Amed étant connu comme étant le meilleure spot de plongée de Bali. Nous nous sommes contenté de louer des masques et tubas à l'hôtel, le spectacle était fantastique ! A quelques mètres du rivage, les poissons et les coraux sont nombreux et magnifiques. C’est un véritable aquarium géant !

Fin prête !
Au cas ou une dorade me demande l'heure ^^
Selfie Fish
En vrai c'est encore plus beau !!
D'une rare beauté

Et les couchers de soleil, sur le Mont Batur, n'étaient pas moins beau. De merveilleuses couleurs qui illuminent le ciel, une ambiance décontractée avec de la musique tranquilou sur la plage. Un moment des plus appréciable !

12

J'avais ce problème de visa que je n'arrivais pas à renouveler sur place ... J'ai alors décidé de partir pour éviter de payer une amande ... 😓

J'avais donc regarder sur le net, quelle destination était la moins cher en départ de Denpasar : Singapour ! Je laissais alors mon amie découvrir Ubud et je m'en allait découvrir la métropole, l'histoire de quelques jours. Je ne connaissais rien de la ville. Je ne m'étais même pas informée sur quoi visiter tellement je partais sur le vif... J'avais réservé dans un backpack que l'on m'avait conseillé.

Après quelques heures de vol, me voilà donc à Singapour ! J'ai direct été impressionnée par la pureté du métro ! Pas une seule saleté par terre ... D'ailleurs la ville en générale est très propre. Je me suis donc baladé dans la ville, suivant les conseils que m'avait donné la fille de l'auberge.

J'ai énormément marché durant ces trois jours ! J'ai fait tout le jardin botanique à pied, le downtown à pied, Marina Bay à pied, me suis perdue 14 fois ... à pied bien évidemment ! Mais aussi je me suis promené dans les centres commerciaux qui étaient juste énormes !! De vrai labyrinthe; on rentre par un endroit, monte quatre étages, traverse deux passerelles ... Alors pour retrouver la sortie ... Toute une aventure. 😅


Le magnifique jardin Botanique, ainsi que le "National Orchid Garden"


Le quartier Musulman et ses rues bien colorées 


Sans oublier, la fameuse Marina Bay, de jour comme de nuit ! 

Singapour est vraiment un chouette ville, j'y retournerais probablement, pour un séjour plus long et plus organisé 😄

13

Me voilà de retour sur l'île des Dieux ! J'étais vraiment contente de retrouvé mon amie, la plage, Bali, la vie quoi 😀 !

Liz avait réservé deux nuits dans un backpack au centre de la presque île située au sud de Bali. Comme ça nous avions facilement accès, en scooter, à toutes les fameuses plages de la région. Un vrai régale !


Bingin Beach 

Un vrai petit havre de paix. Accessible uniquement à pied après quelques minutes de marches dont une belle descente en escaliers. Il règne une ambiance calme, avec pour seul son, les vagues. Les établissements sont construits à même la falaise, ce qui est assez impressionnant. Nous avons bu un verre dans l'un d'entre eux et sommes restés attablés plus de deux heures rien que pour regarder les surfeurs tenter de dompter les vagues. ça vaut le déplacement! Et pour parfaire le tout, ça n'est pas trop fréquenté.


Blue Point beach

On se déplace ensuite à Blue Point beach, un autre endroit fantastique. Il faut descendre environ sur 200 mètres le long de deux falaises pour accéder à la plage. Le chemin, entièrement en escaliers étroits, est truffé de cafés, marchés de tout genre. Impressionnant d'y voir les surfeurs descendre avec leur planche de surf (le chemin est vraiment serré). Et quand on arrive en bas, il faut encore passer sous la falaise, longer la plage, pour accéder à Blue Point Beach. Les vagues se déchainent contre la roche, ce qui rend le passage difficile. Il faut attendre que la vague reparte, lever le sac sur la tête et partir en courant de l'autre côté 😅. Magnifique plage ! On y reste jusqu'au couché de soleil. 🌅

La vue avant de descendre entre les falaises


Dreamland Beach

Le lendemain nous étions une petite équipe du backpack à nous rendre à Dreamland Beach. Encore une superbe plage, un peu plus touristique, du coup il y avait beaucoup de monde. De mon point de vue c'était la plage la plus fun pour aller nager ! De bonnes vagues !

14

Nous sommes ensuite montées sur Seminyak, la partie la plus touristique de l'île. Adieu plage tranquille et petit coin de paradis ... En plein centre du consumérisme de masse; boutique, restaurant, bar, club, à foison. Beaucoup moins traditionnel et culturel que Ubud. Du coup moins appréciable. Même les plages n'étaient pas superbes, j'ai failli m'y noyer tellement le courant était fort 😰.

Un point positif tout de même, c'était que à coté de notre backpack, il y avait une place magnifiquement délicieuse pour nos petit-déjeuner ❤️ Une merveille !

Je pense que si cet endroit me déplaisait tant, c'était aussi en lien avec le fait que se soit les derniers jours avec Liz, mon superbe compagnon de voyage, depuis maintenant une vingtaine de jours ! Ahhh les adieux ... toujours les adieux ... On en avait traversé des aventures ensemble 😅

15

Avec d'autres amis nous étions parti sur Kuta (pour quand même dire que j'y avais été 😅) une des destinations phares de Bali. Pourtant c'est la même chose que Seminyak, en encore plus grand ! Du tourisme de masse.

La mer non plus n'était pas si terrible que ça. En effet, pour ceux qui aiment faire du surf c'est parfait, mais pour ceux qui souhaite se baigner tranquillement, ce n'est pas vraiment l'idéal ... Cependant il y a tout de même de beau couché de soleil !

Vous l'aurez compris, Seminiak et Kuta étaient de loin pas mes destinations préférées ...

16

Le retour au calme !! Nusa Lembondang est une petite île au large de la côte sud-est de Bali. À seulement 25 minutes de bateau de Bali. Elle s’ouvre lentement au tourisme mais tout en étant encore loin du tourisme de masse, le rêve ! Une île calme, peu de circulation sur les routes et des magnifiques paysages, des plages de sable blanc et des cultures d'algues où l'on peut voir les locaux y travailler à la tombée de la nuit.

Nous nous sommes baladé sur l'île en scooter, les paysages et la végétation sont tout de même différents de ce que j'ai pu voir ailleurs, mais tout de même magnifique ! Une jolie petite colline permet en quelques minutes de prendre de la hauteur et d’apercevoir le port avec ses jolies barques blanches flottant tranquillement dans une bai aux eaux calmes.

Je me suis vraiment plu sur cette île. Comme c'était gentilement mes derniers jours de voyage, j'étais plus tranquille, à me reposer au bord de la piscine de l'hôtel avec une vue magnifique, et faire quelques tours en scooter pour découvrir l'île. Je n'allais pas par exemple faire de la plongée où autres activités... J'étais bien ... chill 😀

Petit conseil : il faut se méfier, car sur cette île il n'y a qu'un seul bancomat. Ce qui nous à posé problème car aucune de nos cartes de débit ne fonctionnaient 😥, du coup on devait retiré avec les cartes de crédit moyennant d'importants frais bancaire ...

17
17

Voilà, mon voyage à Bali prenait fin... Je m'étais rendue à un hôtel proche de l'aéroport vu que le lendemain je repartais tôt. Encore une fois il a fallu faire les adieux; pain quotidien du voyageur ... Les deux dernières semaines étaient beaucoup plus calmes car je commençais à être fatiguée de devoir courir partout, pour voir pleins de choses, de paysages ou autre. 😅

Une chose est sûre, j'ai plus qu'adoré ce merveilleux voyage ! J'écris ce carnet presque un an après ... ce qui me rend très nostalgique. Me remémorer tous ces fantastiques souvenirs, revoir les photos me font réaliser à quel point j'étais bien ! Ça m'a fait énormément plaisir d'écrire ce carnet, je me dis que je serai certainement contente de pouvoir redécouvrir ce voyage dans 10 ans 😂 !

Maintenant je n'ai qu'une seule envie, c'est repartir ! Ailleurs bien sûr, découvrir de nouveaux horizons ! Regoûter aux joies du voyage "solo".

Paix, amour et beaucoup de voyage à tous ✌🏻❤️🌏

Ynaée 🌸