Une petite aventure en Navarre, dans le pays basque espagnol à la découverte des Bardenas reales, et ses décors dignent des plus grands paysages du farwest
Octobre 2016
3 jours
Partager ce carnet de voyage
1


Mercredi 5 octobre,


Départ des Hautes-Pyrénées, pour 3 h de route direction Espagne...🎶Jusqu'au plus petit coin de Navarre 🎶...

En effet, c'est dans le pays basque espagnol, en Navarre, que nous partons en quête de l'ouest américain, les Bardenas Reales, désert aux allures de western.


Le Bardenas Reales, est un vaste territoire de 41.845 hectares, semi-désertique et dépeuplé. Il est classé parc naturel, espace protégé et réserve de la biosphère par l'UNESCO.

Un paysage caractéristique du Farwest qui mélange canyons, plaines arides, relief abrupt et sillonné de cabezos .

Localisation des Bardénas Réales

Il se compose de 3 grandes zones,

la Bardenas Blanca,

Paysages désertique formant une dépression centrale aux sols blanchâtres et nus.

El piano,

Terrasse alluviale élevée presque plate dont les sols proviennent des apports de la rivière d'Aragon.

Et la negra,

Grandes plaines formées par des strates horizontaux calcaires, des talus recouverts de pins et de yeuses et une terre foncée certainement à l'origine du toponyme.

carte de Bardénas Reales 

11h30,

Nous démarrons notre périple au pied de l'emblématique castildetierra , une cheminée forgée par l'érosion des vents et de la pluie .

el castildetierra 
l'équipe de choc

Nous partons pour une petite boucle à la découverte des multiples formations géologiques


en bleu l'unique piste voiture, en rouge notre boucle de randonnée
 westworld

Au milieu de cette terre désolée, un oasis, L’étang "Embalse del Cortinas" ...


Embalse del Cortinas 
autour de L’étang le désert 


collines d'argile

Nous grimpons le premier petit sommet, pour une vue de l'ensemble de la plaine.


Premier petit sommet pour une vue panoramique 
Les teintes jaunes de la terre contrastent avec le bleu du ciel 
montagnes de terres 

Petite pause casse croûte à l'ombre d'une maisonnette,"la cabania de floristan", bienvenue au Mexique ...

cabania de floristan
un remake du roi lion

On continue notre boucle, entre plaines désertiques et montagnes de terres, pour découvrir les décors typiques des westerns Américains.

Le petit sommet d'El cabezo de las Cortinillas.

en haut d'el cabezo de las cortinillas

Nous passons le long du corral de las Cortinas

corral de las cortinas

Puis, nous grimpons le cabezo de las Cortinas


en bas la piste et le castildetierra 
Vue aérienne du cabezo de la cortinas
l'équipe de choc toujours au top de sa forme

15 h, nous terminons notre petite randonnée, une petite boucle de 4 heures sans aucune difficultés, parfait pour découvrir les lieux et s’imprégner du décor .


Nous partons à Valtierra, pour découvrir les maisons troglodytes, où nous passerons le séjour.

Séjour au top dans un cadre sublime et plein de charme, tarif attractif, les maisons troglodytes sont vraiment à la hauteur de leur réputation ...


casas cuevas  Bardenas 

Un petit lien:

https://www.tripadvisor.fr/Hotel_Review-g2440069-d2440113-Reviews-Casas_Cuevas_Bardeneras-Valtierra_Navarra.html

La journée s'achève avec un apéritif bien mérité...

L'équipe de choc au top  
2

Jeudi 6 octobre,

Aujourd'hui nous découvrons les géants des Bardénas Blanca, les trois grands massifs , la Piskerra, le Rallon et la Ralla.

les trois grands massifs des Bardénas

Carte et itinéraire:

en bleu la piste , en rouge notre itinéraire.

Après avoir suivi la piste le long du polygone de tir, nous laissons la voiture pour emprunter la piste.

Très vite, la plaine fait place aux formations argileuses.

retour au pays de l’érosion 

Pas à pas nous prenons de l'altitude ...


Nous arrivons à la cabane de la piskerra...

la cabane de la Piskerra

Nous continuerons à prendre de l'altitude, avec une première étape à la petite guérite de la Piskerra.

Passage un peu compliqué,surtout par temps de pluie, par des escaliers, enfin ce qu'il en reste...

les escaliers du Mordor

En haut des escaliers, la vue s'intensifie...

Cabane perchée 


Panorama depuis la guérite, la Piskerra dans toute sa splendeur .

Piskerra 


La guérite de la Piskerra perchée a 383 mètres

la petite guérite haut perchée


La fine équipe...

la fine équipe

Nous partons à présent vers la Piskerra,

la Piskerra 

La piskerra avec son niño "el niño de la Piskerra"

face à la Piskerra "el rallon" et "la ralla"


La Piskerra et son point de vue ...

vue fantastique du haut du massif de la Piskerra


Petite photo en haut de la Piskerra, avec en fond, la Ralla et le Rallon, nos prochaines étapes...

La fine équipe à la Piskerra 

Nous reprenons notre chemin en direction du Rallon ...

le western del Rallon

Sommet du Rallon 500 mètres,

un point de vue vertigineux vers le sud...

wild wild west 


Rallon, point de vue vers le nord...


immensité de l'ouest

Un panorama du haut du Rallon , au loin, La Piskerra, sur la droite , la Ralla...

panorama du haut du Rallon
La fine équipe en haut du Rallon


Maintenant c'est au tour de la Ralla, nous partons vers le massif voisin...

montée de la Ralla


En haut du massif de la Ralla nous nous aventurons jusqu'à la pointe de celui-ci.

Passage étroit le long de la Ralla

Sommet du massif de la Ralla "gabezo del Ralla" 499 mètres ...

En haut du gabezo del Ralla, Jacques Legodec, mon père, ce héro...

Après une pause casse croûte bien méritée au sommet de la Ralla , nous nous remettons en piste pour terminer notre périple...

Au loin, el Barranco de Onzanova....

Barranco de Onzanova

La beauté de l'érosion...

Piskerra et autre massif

Sur le chemin du retour...

Des décors dignes des plus grands paysages Américains
La Piskerra sous le soleil de plomb

Une belle journée à arpenter les décors les plus stupéfiants du western espagnol, claque visuelle et dépaysement garanti.

Difficulté moyenne, compter 5 heures en y allant tranquille, à ne pas faire par temps de pluie (dangereux), prévoir de l'eau et une casquette par grand soleil.

L'ouest Américain n'est pas si loin...

Yannick Legodec, "Chroniques d'un Chasseur d'images" .

On se quitte en images avec cette belle équipe de choc !!!

L'équipe de choc: Yves, Jacques, José, Fabien, Yvan, Pascal et Yannick 
3

Vendredi 7 octobre,

Une petite parenthèse pour vous présenter les occupants des cieux, qui règnent en maître sur le désert des Bardénas...

Les vautours fauves:

Vautours fauves 

Tout au long de notre séjour nous avons pu les observer, ils évoluent en grand nombre et sous haute protection.

Vautours fauves 


A plusieurs reprises nous avons pu les entendre. Nous avions du mal à les voir tant elles volaient haut, mais nous avons eu l'honneur, d'assister au passage des grues cendrées lors de leur migration...

Les grues cendrées 


Une photo assez rare, un vautour fauve qui passe, pendant que je prenais le passage des grues en photo...

vautour fauve et grues cendrées

Une jolie aventure en terre espagnole, Bardénas Réales, merci pour le spectacle....


Yannick Legodec " Chroniques d'un chasseur d'images"

https://www.flickr.com/gp/143603244@N07/V4ZVYS

Découvrez le circuit individuel inspiré de ce carnet

Itinéraire bénéficiant du retour d'expérience de ce carnet
Personnalisation facile en quelques clics de votre voyage
Devis instantané, réservable en ligne, sans intermédiaires