Carnet de voyage

Voyage en terres inconnues

17 étapes
24 commentaires
Comme le premier voyage mais on remplace la chasse par le vélo ! Où ? L'avenir nous le dira !
Juin 2020
180 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Pour ce deuxième long voyage on continue à monter en gamme. Après la voiture de location aux États-Unis, le 4x4 aménagé en Amérique du Sud, on part cette fois-ci en van aménagé !

Le projet initial : partir de Grenoble en van et parcourir les Alpes françaises, italiennes, suisses et autrichiennes. On adaptera ce voyage en fonction de la météo, de nos envies et de la faisabilité coronavirussienne.

Mais avant de partir il faut s'occuper du camion ! On loue celui des parents de Yann. Titi (le papa de Yann) a déjà fait un très gros boulot dessus : isolation, habillage, cuisine, lit, rangements...

On a modifié quelques éléments pour coller à nos besoins puis on a ajouté l'alimentation électrique (éclairage, panneau solaire...), des caisses de rangements, un peu de déco...

Après une semaine de boulot, des allers-retours interminables dans les magasins de bricolage et plein de connaissances en plus (surtout pour moi, Emie, qui a appris à scier, visser, percer, le b.a.ba de l'électricité...) ça y est le camion est prêt !

On a donc une super cuisine équipée : évier, frigo, plaques, épicier, casserolier... Un beau dressing ! Une grande capacité de rangement, un lit bien sûr, une salle de bains minimaliste mais efficace. Un éclairage adéquat. Le tout alimenté par deux batteries et un panneau solaire. A nous l'autonomie et la liberté !!!

Un grand merci à toutes les personnes qui ont participé de près ou de loin à l'aménagement du camion : Titi qui a fait de tout, Coco pour toute l'intendance, Franck notamment pour l'électricité et l'intendance, Adri pour les matières premières, Edith pour les rideaux, Ariane pour la belle guirlande origami...

Et merci à Gwendal, Guillaume, Patrick, Edith, Landry, Leslie, Robin et Léa pour le déménagement !!!


Maintenant place à la visite en images : bienvenue chez nous 😀

2

Ça y est on est pressés de partir et la première étape (après 5 minutes de consultation météo) c'est le Verdon ! On voulait passer un peu de temps dans les Écrins mais le mauvais temps nous chasse au Sud ... Au menu, reprise de l'escalade dans un décor plutôt différent de celui d'habitude, baptême de nos vélos de route (sur une vraie sortie) et baptême du camion !!! Les vélos c'est validé de OUF on s'est régalé : tour du lac de Sainte Croix et magnifique route des crêtes de la Palud sur Verdon. En escalade la reprise est dure, un peu de couenne pour se remettre dans le bain et une petite grande voie hyper sympa pour reprendre (l'usage du monde, secteur mainmorte, 5 longueurs avec un joli 6a). Après 4 jours on check la météo ... Les Écrins semblent offrir un créneau météo sympa 😀 C'est le moment où jamais pour aller faire un peu d'alpinisme !!! Du coup on reprend la route direction Ailefroide en espérant des jolies conditions pour se faire quelques sommets 😉 To be continued ...

3

Bon, comme vous vous en doutez j'avais (Emie) écrit un super article (haha) et puis mon tél ou plus précisément l'écran de mon téléphone s'est mis à complètement débloquer et faire n'importe quoi donc :

1) je m'excuse si j'ai envoyé des messages bizarres ou appelé des gens, c'était l'esprit maléfique de mon téléphone

2) j'ai perdu le fameux article que je vais tâcher de retranscrire ci-dessous 😀


Passons à des choses plus intéressantes : Ailefroide. Il s'agit d'un tout petit village caché dans les Ecrins, un petit coin de paradis : pas de réseau, des randonnées, notamment pour accéder aux refuges pour faire de l'alpinisme, des spots à myrtilles et framboises (dommage ce n'était pas encore la saison !), un camping au top, et plein plein plein (au moins !) de voies d'escalade et surtout de grandes voies. Accessibles à pied directement depuis le camping, un vrai bonheur !

Nous avons une fenêtre météo de 4 jours. Alors à peine arrivés samedi matin on ne perd pas de temps : petit déj de champion, on chausse le baudrier et hop première grande voie ! On commence par chaud biz côté tête de la Draye. Super rocher, de la dalle (plan incliné positivement contrairement au dévers), ça fait mal aux pieds mais c'est super quand même !

Les jours s'enchaînent et se ressemblent, un jour, une grande voie. On poursuit donc avec :

- little palavar côté Palavar

- premier de corvée côté tête de la Draye. Qui porte très bien son nom. Un peu trop dure pour moi ! Et une petite frayeur dans la dernière longueur où un arbre ne tient qu'à un fil barrant le passage sur une partie de la voie !

- gazon maudit côté Palavar que l'on fait avec Antoine ! Super moment partagé tous les trois et super équipe, avec Antoine on a géré la montée et Yann les rappels !


Ma préférence va clairement au côté Palavar, très belles voies, super rocher... Merci JMC d'avoir ouvert d'aussi belles voies et accessibles en plus...

Yann s'est même essayé à la grimpe pieds nus !!

J'ai profité de l'occasion pour enfin m'équiper en chaussons de grande voie, en chaussons confort : les fameux mythos ! Pointure 35 alors que ma pointure de ville est 37/38, croyez moi si vous le voulez mais ils sont confortables !!


On a aussi profité du super camping d'Ailefroide : sieste dans le hamac, slackline, inauguration de la hache fait maison de Yann pour faire notre premier feu de camp du voyage et premières pizzas maison au feu !!

Bref on adore Ailefroide ! Le temps instable nous chasse mais on reviendra 😀


Avis à nos copains grimpeurs :

1) la 4G arrive en 2021 à Ailefroide donc si vous souhaitez profiter de ce petit coin sans réseau c'est maintenant

2) on envisage d'organiser des petites vacances annuelles là bas, une regroupement de grimpeurs / alpinistes, avis aux intéressés 😀


Edit du 01/07 : ajout de photos 😀

4

Hello,

On est en retard sur l'écriture mais ne vous inquiétez pas on allait pas vous oublier 😀

Troisième étape courte de notre périple de recherche du beau temps : le Dévoluy. Un petit coin qu'on lorgne depuis quelques temps ... Mais là c'est bon on va y faire notre petit tour ! Au programme : randonnée et vélo ... Pas d'escalade on se réserve pour plus tard !

Premier jour, installation du campement roulant à la cabane de l'éboulement au pied du départ de notre objectif rando le Pic de Bure. Départ tôt le lendemain (7h30) mais une fois arrivés sur le plateau on se fait prendre par les nuages ... On décide de rebrousser chemin en courant mais la balade fut rentable : superbe troupeau de chamois (environ 30 bêtes) aperçu à la montée et une dizaine de marmottes. Après midi détente et pêche au bord des gillardes (merci Noé pour le tuyau, coin trop sympa) puis on se cale pour notre deuxième objectif : le tour du Dévoluy en vélo. Départ encore tôt vers 7h30 le lendemain et superbe itinéraire réalisé sans trop de soucis (juste un bon avant dernier kilomètre au col du noyer qui grimpe pas mal avec 11,4% de moyenne). Emie lutte grave, mais finit par l'emporter sur la montée 💪. Merci à nos aiguilleurs cyclistes Camille et Gwendal pour la recommandation on kiffe 👍

Dévoluy terminé, on rentre à Fugieres chez les parents faire le plein de nouveaux équipements (filets, planche à découper, dégaines d'escalade, téléphone portable pour Emie), revoir quelques amis et la famille avant de repartir (impossible de vous dire où, même nous on le sait pas encore 🥳) et même se faire un petit tour du Senepy en vélo ! Prochain retour parmi vous en août et en attendant c'est vagabondage 😀

Bisous à tous, portez vous bien et à bientôt

PS : bon plan miam miam à St Etienne en Dévoluy -> gîte chez patras, qualité de repas au top et quantité plus que suffisante

5

Début juillet on a repris la route pour notre prochaine étape : Chamonix, dans l'objectif d'enfin faire un peu d'alpinisme.


On fait un arrêt à Annecy d'une part pour aller voir Fabien, Emilie et leur petite Lana dans leur jolie maison aux mille et un plans de tomates 😉 d'autre part pour enfin réunir la team BMC : col du Semnoz avec Didine et tout en cassette 28, solidarité oblige 😀


On arrive ensuite à Chamonix. L'objectif initial était d'aller au refuge de l'Argentière pour faire des grandes voies autour. Le refuge étant perché en haut du glacier du même nom. Mais je crains de ne pas pouvoir marcher sur un glacier.

Du coup on va tester à la mer de glace. A 2h de marche de Chamonix on arrive au Montenvers et on descend ensuite sur le glacier. Je suis trop flippée (Emie même si ça me paraît bien inutile de le préciser...) du coup c'est décidé l'alpi c'est fini ! Donc changement de plan !


Sur recommandation et aiguillage de Didine et Mathieu (mille mercis !!) on part faire le tour des Fiz en deux jours. Un peu moins de 60km, un peu plus de 3600m de dénivelé positif. Autant dire que ça nous a bien fatigué mais les paysages sont absolument magnifiques ! On recommande vivement ! En plus c'est bien faisable en trek en autonomie ou en dormant dans les refuges pour faire durer le plaisir sur plusieurs jours !


Ensuite c'est l'arrivée des copains !! D'abord Guillaume et son cousin Clément puis Willy et Emilie 😀 Au programme : escalade surtout avec le combo bloc aux Bossons / couenne aux Gaillands et au Coupeau et grande voie dans le vallon Bérard ; et un peu de rando. On aura ainsi vu les deux autres glaciers faciles d'accès depuis la vallée : celui d'Argentière et celui des Bossons.

Bref une super semaine passée tous ensemble !!! Merci à vous d'être venus et à bientôt 😀

Prochaine étape normalement : l'Italie pour rejoindre d'autres copains 😀


6

Salut tout le monde, ouais les articles sont à la traine ... Ça râle dans les chaumières 😡 mais ne vous en faites pas on vous oublie pas !

Après notre épopée chamoniarde c'est décidé on passe en Italie rejoindre Claire Fred et leur fille Chloé. Le rythme est différent avec une petite clown de 3 ans mais c'est quand même cool de faire un bout de chemin avec la ribambelle ! On s'ennuie pas ... Pas le temps🥳

Ossola pour faire court on y va pour grimper et ... Grimper 🧗

Pas facile de se faire comprendre des locaux ... 🤲🤙🖖🤟👈👌😩 mais on se débrouille et Emie remet peu à peu de l'ordre dans sa mémoire pour nous dégoter une pizza in-extremis après au moins 4 refoul 🥰

Niveau grimpe c'est variable mais dans l'ensemble c'est sympa et ça grimpe en fissure !! On sort les coinceurs à nouveau, ils commençaient à rouiller depuis les US. Nous avons donc grimpé : Premia (sport, sympa mais dur en bordure de route peu passante), Cadarese (spot de trad connu pour envoyer du lourd, on a trouvé quelques 6a à sortir), Croveo (sport ombragé proche du village), Parete di santa maria (grande voie Fifth avenue, TA super sympa vers San dominico), Balma (spot de fissures de ouf en sport mais possible de faire du trad et on s'en est pas privé), Simplon Dorf (sport dans du devers, on sort les gros bras et on attaque même du 7a).

On arrive toujours à trouver de quoi dormir avec le camion : au pied des voies, parfois au bord d'une rivière au top et des fois sur un parking car on est à la bourre ... C'est ça le gros avantage du camtar !!! Petite mention tout de même pour notre spot qui payait pas de mine vers Domodossola mais où l'on a dormi au moins 3 fois ... Une fois sur place c'était calme avec rivière et piscine en pierres 👌

Et les BMC alors ?? On en parle plus ?? 🙄 Bon je vous avoue qu'on a sorti les vélos qu'une fois pour aller à Alpe Cheggio (60km et 1200D+) ... Une montée au milieu de plein de voitures ... Pas ouf mais jolie vue ! On se rattrapera bientôt 😉

Sinon on profite un peu de la nourriture Italienne avec les fameuses pasta, la mozzarella, les gressins, les gnocchis, les glaces, la birra morreti et les pizza (qui sortent de l'assiette ... Une tuerie).

Comme Ossola c'est vraiment proche de la frontière Suisse (pour ceux qui auraient pas googlé le truc) on décide d'aller faire un saut en Suisse pour détendre un peu notre carte bleu ! Rendez vous donc bientôt pour un nouvel épisode d'Emie et Yann (c'est notre blaze auprès de Chloé, et ils sont où Emie et Yann et ils font quoi Emie et Yann 🤘).



7

Hello les amis ! On ne prend pas plus de retard et on enchaîne avec l'article suivant !

Depuis le magnifique Simplon pass, frontière entre l'Italie et la Suisse on a bifurqué côté Suisse en commencant par Brig avec une belle surprise pour moi : le glacier d'Alestch, plus grand glacier des Alpes, est juste à côté !!

Le glacier est visible depuis les hauteurs d'une station de ski, accessible uniquement par remontée mécanique ou par la force de ses quadriceps. On fait donc la montée à Bettmeralp en vélo puis à pied jusqu'au point de vue sur le glacier ! 700m de dénivelé en vélo avant de faire la même chose à pied ça casse les pattes !!! Surtout quand les virages sont corsés mais ça vaut le coup ! Quelques nuages nous empêchent de voir tous les sommets mais le glacier est impressionant !!!

Ensuite on a passé deux jours à grimper à un super site : Bitschji. Trop trop cool !! En plus on avait un super spot de camping avec eau, toilettes et surtout plein de myrtilles !!! Impossible de résister j'ai donc fait un peu de confiture et un cookie géant aux myrtilles 😋 Yann a aussi pu refaire un peu de VTT grâce à Claire et Fred !


Un créneau météo de grand beau temps à Zermatt se profile : on saute sur l'occasion ! Les premiers jours il fait un peu nuageux, le fameux Cervin ne se montre pas tout entier. On en profite pour flâner à Zermatt. On décide de monter tous les 5 en vélo ! Claire et Fred en VTT avec Chloé dans la chariotte et nous en vélo de route. Pour éviter la route (alors qu'elle est interdite aux voitures...) on choisit de prendre un petit chemin qui est devenu un bon sentier de VTT sur lequel on s'est retrouvé à tous pousser les vélos ! Les randonneurs croisés nous ont pris pour des fous et les ouvriers du chantier sur lequel on a déboulé en pensaient sûrement pas moins ! Bref on aura bien rigolé !

Ca y est le grand jour est arrivé : vendredi jour de grand beau temps, on se rate pas ! Départ 7h du matin en vélo de Tasch pour Zermatt (par la route cette fois...). Puis direction Gornergrat à 3100m d'altitude. La vue est magnifique tout au long de la rando, un sommet se dévoile toutes les 30 minutes. Tout est dégagé , tout est beau. Au sommet on a une vue à 360 degrés sur tout plein de belles montagnes et notamment une ribambelle de 4000 ! Le mont rose, castor & pollux... Et plein plein de glaciers dont le Gorner Glacier, deuxième plus grand glacier des Alpes (et si on se faisait le top 10?!). Bref rando époustouflante qu'on ne saurait que vous recommander ! Pour ceux qui n'ont pas les jambes c'est possible de raccourcir un peu ou beaucoup via des remontées mécaniques ou par le train selon le nombre de zéros sur votre compte en banque !


On profite du dernier jour pour passer un peu de temps tous ensemble avec l'arrivée de Wediane, faire encore quelques "zoiso" / sapins / sessions de "bou" avec Chloé , refaire un tour de VTT pour Yann sur les beaux sentiers de Zermatt ! Maintenant il veut se racheter un VTT et moi j'ai envie d'essayer. Il faut vraiment qu'on se trouve un sponsor !


Retour temporaire en France pour retrouver un peu les amis, la famille et célébrer un beau mariage 😀


C'était super cool de passer quelques temps avec Claire, Fred et Chloé le clown, merci à vous 3 😀


PS : 2 pains aux céréales et 250g de fromage pour 20 euros ... qui dit mieux ? La pizza à 30 euros aussi ... Vaut mieux y travailler qu'y passer ses vacances 😉


PS 2 : la barre des 2000km en van est franchie !


8

Rebonjour tout le monde, désolé pour l'attente du nouvel épisode mais on était occupés !

Tout d'abord nous sommes rentrés en France pour célébrer le mariage de Thibault et Manon 🤵👰🥳 Super mariage et une occasion de plus pour revoir toute la famille et faire le plein d'énergie pour repartir ! On en profite pour peaufiner notre van life, nouveau porte vélo, achat d'un VTT (ouais j'ai un peu craqué 🤘), nouvelles tenues de vélo (merci Patrick et Denis) et surtout des superbes cales en bois Made In St Nazaire (encore merci Patrick ... Encore lui 💪).

Cette fois-ci ça y est on va y aller ... Les dolomites 😁 !!! On prend notre temps, 4 jours de route sans se presser et tout en nationale. On fait un joli stop, et un petit col en vélo, au Mont Cenis avant de basculer et de rouler en direction des monstres de calcaire des Dolomites. On a rendez-vous avec Claire Fred et Chloé aux alentours de Cortina pour profiter avec eux de leur dernière semaine de vacances. Au programme comme d'habitude : escalade et VTT ... Autant vous dire que niveau escalade c'était top par contre notre sortie VTT c'est transformé en séance de portage de vélo pour franchir des arbres tombés au sol 😩Sam, notre ami américain rencontré en Argentine, nous rejoint en fin de semaine pour goûter aux dolo. On écume les falaises du coin et quelques orages avec plaisir. On s'en sort globalement bien sauf lors de notre séance à Sass Dlaccia où nous sommes joueurs ... L'orage arrive mais nous décidons de tenter une voie avant la pluie. La voie est en dévers nous ne craignons rien ... Enfin c'est ce que nous pensions 😆. Je grimpe sous les assauts du tonnerre et d'un coup je me retrouve trempé de la tête aux chaussons 😲 ! Le vent, malin comme tout, nous rapatrie des trombes d'eau sur la tronche afin de nous faire comprendre qu'il est temps de rentrer. On laisse les dégaines en place (car impossible de finir la voie mouillé, 6c+ ça grimpe un peu quand même) et on les récupère le lendemain matin, tout se termine bien 👌.

Les dolomites sont de grosses falaises calcaires, avec des méga pierriers aux pieds et de superbes lacs dans certaines cuvettes. Certaines voies font rêver mais semble un peu difficiles et longues pour nous ... Je regarde les topos et c'est bien entre 20 et 30 longueurs qui sont décrites par voie. Nous décidons de rester modestes et je fais avec Fred une jolie journée sur le primo spigolo des Tofanas, 14 longueurs de TA dans du 5 sup max (traduction pour ceux qui souhaitent, 14 longueurs où nous devons poser nos propres protections ou utiliser les pitons si ils sont présents, la cotation maximale étant du 5 sup donc c'est bien vertical mais c'est pas hyper dur on garde une bonne marge pour se faire plaisir).

Avec Claire et Emie on fait une autre grande voie de 5 ou 6 longueurs aux cinque torri pour le fun et la vue de folie au sommet !

Fin de semaine arrive et la troupe de Saint Pierre nous quitte. On reste avec Sam pour quelques superbes randos ... Tre Cime (ou drei zinnen) où nous faisons 28km mais de folie 😀 Et le lac de Sorapis également de toute beauté ! Entre ces deux randonnées quelques jours de grimpe, un essai VTT pour Emie et Sam, du tarot en masse, des bières, une bouteille de gin, des pizzas, un très bon restaurant après les 28km (proposant de la glace au foin !!!), des oiseaux observés et un nouveau jeu : shit head.

Deux semaines déjà que nous sommes dans les dolomites ... Et nous n'avons fait que la région de Cortina ! Au moment où je vous écris nous sommes au pied de la Civetta mais impossible de la voir ... Il pleut grave ! Sam nous a quitté ce matin un peu mouillé mais toujours souriant et c'était un plaisir de l'avoir avec nous une semaine !


PS : de retour en Italie on se régale à nouveau avec les glaces, pizzas, gnocchis et risotto par contre le pain ce n'est toujours pas ça ! Encore pire je dirais même avec l'influence autrichienne. Ils font du pain avec l'épice"Rosemarie" (connaît pas la traduction française) et c'est vraiment beurk !


9

Nous vous avons laissé avec la pluie au pied de la Civetta. Le suspens a assez duré... La question que vous vous posez tous est : avez vous finalement vu cette fameuse Civetta ?

La réponse est oui ! Entre deux épisodes déluviens on a réussi à voir le sommet, et pour tout dire on a été un peu déçus... On était trop près. On a eu l'occasion de la revoir de plus loin et c'est beaucoup plus impressionnant ! Mais bon on a 0 photos... 😲

Bref on a profité du mauvais temps pour geeker et pour faire le plein de calories : brunch, crêpes Snickers... Puis le beau temps revenu il a bien fallu les perdre ces calories ! Alors on a pris nos quartiers à Canazei et c'est parti pour une semaine cardio :

- reprise du running avec 8 petits km et une session run&bike

- 2 sessions de VTT, une première pour voir si j'aime bien ça, 15km 500m dénivelé positif. Plutôt conquise on a remis ça : 27km 850m dénivelé positif. Et maintenant je regarde les petites annonces... #nepascederalatentationonaunportevelo3placesuniquement

- 1 super joli tour de vélo de route digne du giro d'Italia (d'ailleurs préparez vos casquettes cochonou et vos mains PMU, comme on n'a pas eu de courbatures le lendemain on va s'inscrire au tour de France 2021, non les dolipranes n'y sont pour rien) : 115km 2700m de dénivelé positif (au lieu des 1800m prévu oups...). Une sacrée caillante lors de la descente matinale du passo Sella, de sacrées sueurs dans les tunnels (sans lumière sur le vélo ET en Italie on ne conseille pas), de super beaux paysages et une bonne fatigue à l'arrivée (je crois que j'ai encore des séquelles...).

Pour ne pas créer de déséquilibres dans le corps on a quand même fait une journée de grimpe à Citta di Sassi !


Le tout dans un cadre grandiose : les tours Sella, la Marmolada (point culminant des Dolomites), Sassolungo...

Cerise sur le gâteau on a trouvé un super spot de dodo au passo Sella qui nous a permis de faire une belle rencontre avec un couple de parenpentiste allemand, Stefan et Ulli.


Une nouvelle journée complète de pluie est annoncée pour demain alors ça sera journée vannou et sûrement encore gastronomique. On vient d'ailleurs de faire un petit déjeuner pour le dîner... Du coup vous pouvez deviner ce qui nous attend la semaine prochaine ! Surtout que cette région regorge de jolis tours de vélo de route et VTT !! La suite au prochain épisode...

10

Comme le dit si bien le titre, cette semaine c'est biking land (une terre de vélo pour les non anglophones, ouais je pense à toi Alain 😁). On pensait grimper dans ces belles montagnes mais finalement le vélo c'est fun 🤟🤟 Surtout avec une superbe carte, des jolis cols et des DH (downhill, descente quoi) dans tous les coins.

Bon ... On est tout de même dans les dolomites alors on se tape 2 jours de mauvais temps (faut arroser les belles pelouses) puis ça y est c'est l'heure ! On commence par une DH boueuse ... Failli prendre quelques gamelles mais tout s'est bien passé ! Ensuite on enchaine le jour suivant sur un tour de la marmolada en vélo de route, 90km et 2000 D+ avec une ascension du passo fedaia un peu brutale sur la fin ! Emie pourra vous en parler, une pente à vous renverser 🥵 (pente max 17%, ressenti 5000% environ).

Le lendemain on se fait quelques déposes DH depuis les cols, première DH pour Emie et pas déçue : perdue au bout de 10 minutes... Moi qui l'attend avec le camion pour finalement remonter le chemin à pied pour essayer de la trouver ! Puis finalement je la trouve pas, elle trouve un panneau et on se retrouve ... Bref elle a quand même trouvé ça cool 😁

Lendemain VTT avec départ en télécabine pour monter sur l'Alpe de Siusi, superbes points de vue et bonne boucle (45km 1100D+) avec option portage de vélo pour finir sous une pluie fine, bref c'était trop cool !

Puis c'est le grand retour du trail 🥰 Nous montons voir les Odle avec nos mini short et jupe de trail, encore un petit 1000D+ et une vue ... Bien merdique des Odle : brouillard au sommet mais assiette de frites à la descente en consolation donc ça va c'était cool 😀 On décide quand même de persévérer et de tenter une vue des faces nord en allant dans le Val di funes en camion puis petite approche en marchant (courant avec le reste de jambes pour moi, c'est à dire que j'en ai chié) et wow vue magnifique sans brume et on se paie même le luxe d'attendre le coucher de soleil. Trop classe !

Après l'effort le réconfort, petite journée à rien faire et direction Bolzano pour faire des courses et surtout de la lessive ... Manque de bol une jolie petite station de ski sur notre route propose du vélo de descente ! Et moi je kiff le vélo de descente alors bon🤔 ... Un petit forfait 4H et c'est parti pour se fracasser les bras et se faire plaisir dans cette petite station qui aura tout de même la meilleure DH au monde pour moi : une rouge du nom de Skyline avec un joli tracé un peu cailloux quelques sauts mais roulante et 1000m de dénivelé négatif. Trop gourmand, je négocie une dernière descente avec Emie qui me récupère en bas de cette dernière et manque de pot (surtout d'attention) petite gamelle 360 double tonneau dans le dernier virage🤕 ! Plus de peur que de mal, des égratignures et un vélo qui roule toujours bien.

Ensuite, comme prévu c'est fini la rigolade ! Il faut acheter à manger, des bricoles pour ... Bricoler quoi, des affaires de sport et aller faire une méga lessive ! Épuisant tout ça, la ville, les gens, le stress de se faire voler les vélos (mais bon on est pas à Grenoble alors en fait ça va) alors on fait notre truc et ensuite on se taille dans le Val di non pour aller faire un peu de grimpe (une petite journée seulement ... Pour pas trop perdre mais ça va vu qu'on est pas trop forts) et du vélo ! Petit tour de repos transformé ... en plus gros tour de VTT que j'ai jamais fait 🥳 45km et 1450 D+ ... Mais c'était beau et puis le VTT c'est traître, plus t'avances plus tu veux aller voir un peu plus loin et manque de pot c'est jamais plat la où tu veux aller !

Bref vous l'aurez compris, Val di sole, Val di Non, Alpe Sussi, passo sella, passo fedaia, passo pordoi ... Tous ces coins sont vraiment incroyables en vélo ! Il y a également de quoi grimper mais c'est ambiance haute montagne, chemins escarpés, itinéraires pas faciles à lire, chutes de pierre, risques d'orage, au moins une galère assurée sur la journée alors on a fait l'impasse dessus ! Par contre je compte bien revenir avec des gens motivés pour ce genre d'aventure (si vous êtes intéressé envoyer moi un mail à [email protected] on planifie ça ensemble 😆).

Vous avez aussi peut être tilté, Emie qui n'a pas de VTT mais comment qu'elle fait pour faire autant de VTT hein ?! Elle loue des vélos un peu pourris (ouais c'est moins cher) et quand les chemins demandent un bon vélo c'est bibi qui se retrouve à descendre avec des vélos de touristes en carton pendant qu'Emie s'amuse en tout suspendu ! Mais ça va changer ... Je pense que la CB va fumer et que je vais enfin retrouver mon vélo dans quelques jours inch'Allah 🤞

Version Emie : remettons les choses au clair ce n'est pas exactement ça !! C'est plutôt que ça le soule que j'avance doucement avec les vélos de location et donc il m'impose de prendre son vélo !

Sur ce à bientôt pour un nouvel épisode de "Voyager c'est trop bien, travailler c'est trop dur", prenez soin de vous en ces temps incertains de covid et faites comme le célèbre auteur Corneille : vivez chaque jour comme le dernier palapapa.

11

Hallo !

Cette semaine on a appris un peu d'allemand alors on met en pratique 🤓

On s'est quittés sur une histoire de CB qui allait fumer... Ce n'est pas encore fait mais ça ne devrait pas tarder... H-24 !!!

J'ai trouvé dans un magasin de location à Andalo un super VTT : Santa Cruz 5010 R 2019 pour les connaisseurs. Testé et approuvé lors d'une sortie autour d'Andalo et du joli lac de Molveno. L'extension pour le porte vélo est installée et prête à recevoir le nouveau membre de la famille demain 😁🍾

Pendant que le mécano prépare mon vélo en mode tout beau tout neuf, on a repris la grimpe à plein temps !

À Molveno où c'était dur et engagé (= beaucoup de distance entre deux points donc pour une trouillarde comme moi c'est affreux...).

Vers Bolzano :

- Castel Flavon, bijou de la grimpe dans le coin d'après le topo. Bon, on n'est pas trop d'accord, c'était assez joli mais la grimpe n'était pas folle.

- Tisner Auen : site trop trop bien ! De la dalle et des fissures donc tout pour nous rendre heureux ! Yann peut se faire plaisir dans les fissures et les grimper en trad et moi je me régale dans la dalle ! Et puis ça fait plaisir de regrimper en fissure, j'ai même réussi à faire quelques coincements de mains youhou !!!

Merci à Yann qui m'a monté presque toutes les moules 😍 car, oui, c'est officiel, j'ai un gros problème de mental en escalade... Je peux grimper du 6c en moule mais c'est la panique dans un 5b en tête... Si nos amis grimpeurs ont une solution je suis preneuse...

En plus le parking est à 1minute, c'est plat, il y a des toilettes, c'est perdu au milieu des pommiers. Du coup on squatte depuis 4 jours 😁 Cerise sur le gâteau on fait de belles rencontres dont Mimi et Lucas, un couple d'allemands avec qui on a partagé nos connaissances d'escalade et du bon vin (merci Landry 😉).


L'automne est bien arrivée, les feuilles tombent, les châtaignes aussi et puis les champignons poussent !!! Yann, fou de jalousie à force de voir des gens passer avec des paniers remplis, a décidé de partir à la chasse ! Au bout de 2h c'était chou blanc, on a vu des beaux champignons mais pas ceux que l'on cherchait... Et puis encore un peu de persévérance et 1h après on avait ramassé quelques beaux bolets qui ont su régaler nos papilles (plus en sauce qu'en omelette...). Merci Adeline pour son expertise en direct 😀

On ramasse des gourdes aussi, 2 en 1 semaine, on attaque la collec'!


Allez la falaise de Tisner nous appelle, à bientôt !

Tschüss

12

Hello tout le monde, les nouvelles qui arrivent sont bonnes et chaudes (pas comme le pain des dolomites et les températures actuelles).

Ça y est c'est officiel, le porte vélo est plein à craquer ! Emie a pu récupérer son VTT comme prévu (plus ou moins ... On a du y retourner 3 fois) et on en a bien profité 😀

Sortie tranquille au milieu des pommiers pour une reprise et ramassage de pommes pourries pour une compote maison. On a également pris le temps de transformer les châtaignes ramassées en confiture, une tuerie 😍 !! Mais c'est chiant à faire 😤 ... Mais c'est bon ! Pas évident tout ça ...

Puis on s'est attaqué à du sérieux, 52 km et 1400 de dénivelé ! Circuit noir de cross country et on s'est bien fait surprendre ... Trop technique pour nous on a du pousser à la montée mais aussi à la descente (et bien plus que 5 minutes) 🥴. Bref arrivés vivants et toujours soif de vélo, on s'offre un jour de repos lessive avant d'aller faire du bike park à Molveno 😲 !! Oui oui du bike park, le truc trop dangereux, inutile et chiant (définition d'Emie avant). C'était fun 😇 (définition d'Emie ... Après !).

Pendant ce temps là ... Les jours passent, se refroidissent et nos douches deviennent de plus en plus warrior 🥶 (guerrières pour Alain). L'humidité et la condensation sont bien présentes, des journées de pluie à vous remplir les bottes arrivent alors tout ça c'est cool pour les champignons mais on rêve de 15 degrés de plus au sec ... Alors c'est décidé on prend des billets pour la Sardaigne 🥳🥳 On est alors mardi, on embarque samedi soir pour kiffer dimanche, rapide 😎

En attendant on passe quand même 2 jours à Arco pour faire un tour de VTT et une journée de grimpe. Ça sera l'occasion pour nous de rencontrer Fabien et Lisa lors d'une montée sur bitume de 1000m de dénivelé 🚴 (qui passent bien plus vite en papotant). On discute, on discute puis de fil en aiguille on termine la journée en leur compagnie, des briançonnais qui aiment beaucoup les vacances 🤘 On fera également une journée escalade en leur compagnie sur un superbe secteur au dessus d'Arco (moyennant une bonne approche raide) où le rocher est bon, les voies pas trop dures et l'équipement béton ! Emie peut pratiquer la chute à plein temps 🚀🦸🧚(merci Willy pour ton lien on a bien aimé ces épisodes de FOF) pour se refaire un mental de grimpeuse de tête et elle s'offre même un 6a en tête enchaîné 🥳

Maintenant le sale temps s'abat sur nous et nous sommes donc sur la route direction Livourne et en repos forcé ! Demain soir bateau et c'est une nouvelle étape encore pas du tout prévue qui commencera 😁

Voilà c'est tout pour nous, on espère que de votre côté tout va bien ! Restez encore prudents avec ces histoires de covid et si vous avez envie de nous rejoindre n'hésitez pas à nous contacter ☎️ En Sardaigne paraît que l'escalade est vraiment bien, le vélo de route également, on devrait encore pouvoir se baigner, faire de la randonnée et bien manger ... What else !

A bientôt 🏝️🍹

13

Premier article sur la Sardaigne.

On a mis les pieds sur la terre sarde dimanche dernier et on y est bien mieux qu'en mer !

Aussitôt arrivés, petit déjeuner au soleil en bord de mer et hop on va goûter l'eau, qui est toujours aussi salée... Mais elle est super belle et pas trop froide, après les douches par 0 degrés, on n'est pas difficiles en même temps...

La plage, la mer c'est cool mais les montagnes c'est quand même plus notre dada ! Et puis il faut en profiter avant qu'il ne fasse froid. On met donc le cap sur Ulassai et on s'y sédentarise... On a trouvé un coin sympa qui sera notre camp de base. Le camion est garé, on se déplace maintenant tout en vélo : pour faire nos courses, faire le plein d'eau, aller grimper, aller chercher des pizzas... C'est génial !

Depuis une semaine on grimpe dans le canyon de Ulassai. Ça grimpe des deux côtés du canyon, des rochers différents selon où on est dans le canyon, certaines voies ont vue sur la mer... Bref on adore ! On y a réalisé de très beaux exploits :

Yann a ainsi enchaîné ses deux premiers 7b+ après travail, son premier 7c (qui était l'objectif de novembre... Comme quoi Yann peut être en avance 😁). Il a aussi signé une très belle tentative dans un 8a 🤘

De mon côté j'ai réussi de belles victoires mentales en enchaînant mes deux premiers 6b à vue ! Champagne !!! Ou plutôt pizza au Nutella ! Ouais ils font ça ici et c'est plutôt pas mal 😋

La plupart de ses exploits ont été réalisés dans le secteur "cave of dreams" donc il porte vraiment bien son nom ce secteur...


Durant la semaine on a réussi à s'octroyer un jour de pause grimpe pour aller pédaler un peu. L'occasion d'avoir ma première crevaison en vélo de route ! Et de se rendre compte que le matériel de réparation est pas toujours au point... Heureusement après cette mésaventure on a pu se requinquer en dévorant des figues d'un magnifique figuier en bord de route 😋


Niveau météo on a plutôt gagné au change, les températures et le nombre d'heures d'ensoleillement sont plus élevés (on s'est quand même fait surprendre par une averse en pleine séance de grimpe...) mais on a vite compris que notre ennemi serait maintenant le vent (qui veut s'avérer glacial !).


Voilà c'est tout pour aujourd'hui ! Bon lundi les amis et à bientôt pour de nouvelles aventures sardes. Prenez soin de vous !

PS : un cadeau à celui ou celle qui trouvera les 5 "premières"...

14

Yo tout le monde, comment allez vous ? On a eu des nouvelles de certains ... C'est pas la folie pour tout le monde ! De notre côté toujours pas affectés par le covid et on compte bien ne pas se laisser emmerder tout de suite 😀

Reprenons notre voyage, on est encore à Ulassai où il nous reste plein de voies à grimper et pleins de secteurs à visiter ! On (ou plutôt je....) en profite pour cocher des 7b à vue et un 7b+ également à vue ... Décidément cet endroit me réussit plutôt bien !

On profite d'un jour de vent un peu incertain pour visiter la grotte "su marmuri" une des plus grande d'Italie. Magnifique volume et jolis stalactites / stalagmites en tous genre, cette visite est un jour de repos bien consommé. Oui mais voilà, de retour à notre spot dodo on nous a piqué notre place 😱 !!! Et des hordes d'allemand débarquent (ils étaient au moins 5 ou 6) sur les lieux... Nous devons fuir pour nous réfugier ailleurs... Problème : pas 50 000 spots à Ulassai et d'un coup de tête on se dit qu'ici il fait trop froid (j'avoue que la doudoune était indispensable en journée) et qu'on part direction le chaud de Cala Gonone !

Le problème avec le chaud ... C'est qu'on est pas les seuls à l'aimer ! Alors c'est reparti pour se faire déglinguer par les moustiques, le matin, le soir, en grimpant, en assurant, en allant pisser ... Pas cool ces bestioles ☠️!

On en profite tout de même pour grimper à Villagio Gallico où on fait la rencontre d'un autre couple des Hautes Alpes, Yoann et Aurélie. Décidément ils sont partout 😉. On va aussi se lever tôt pour une grande voie (Pedra Longa - voie Marinaio di foresta) au dessus de la mer, magnifique vue, magnifique rocher bref une tuerie de 7 longueurs avalées en 3h30 ! J'en ramène même des souvenirs récupérés sur une vire oubliée, des mousquetons et un vieux friend tout pas beau 🥳.

On grimpe également à Butchi Arta, spot de déglingos selon Emie qui se fait quelques frayeurs dans des voies équipées légères (10 points 38 mètres, c'est pas ce dont on rêve pour envoyer du lourd 😒). Par contre rien à dire sur le rocher qui est top qualité.

Dernièrement on rend visite à une superbe grotte, la grotte millenium, qui nous impressionne ! Très grosse grotte accessible par via corda, encore un gros kiff pour Emie, avec vue sur la mer et des stalactites de folie 😲 On grimpe principalement sur les bords (car c'est bien trop dur sinon) et globalement en méga dévers dans pas grand chose de plus facile que du 7a (quelques 6a, 6b mais c'est pas la folie). Comme on l'avait un peu imaginé, je kiff grave et Emie essaie de faire les voies plus faciles mais c'est pas sa journée... Les protections sont usées par l'air marin et certaines voies font peur, d'autres rendent l'escalade un peu plus spicy ! Grimper en méga dévers sur des stalactites c'est une première pour nous et faut pas se le cacher c'est de la bombe (totalement mon style de grimpe, 7b enchaîné à vue ici aussi).

Cala Gonone c'est très réputé pour la grimpe, donc les voies en bord de plage sont soit disant patinées ... Nous ne sommes pas allés vérifier car ces moustiques nous les brisent et on décide donc de repartir vous savez où 🤔 ? A Ulassai ouais 😁, car à Ulassai ça caille mais y'a pas de moustiques ... Et il nous reste des secteurs à découvrir !!

Bref vous l'aurez compris, la plage et le sable fin on peux y tenir 3 - 4 jours mais après on craque ! On espère que nos prochaines grosses étapes situées normalement en bordure de mer ne seront pas aussi écourtées que Cala Gonone car on a plein plein de trucs à grimper 😎 On va peut-être devoir investir dans de l'anti moustique ... La loose !

Voilà voilà, cet article est écrit depuis Ulassai où l'on a reconquis notre spot de dodo après une courte sortie VTT dans les bois 🤘😎

Restez prudents et à bientôt 👋


PS : jeu de mot foiré du titre alors j'explique 👉 oulah ça caille... Voilà ça c'est fait ! Et on m'a découvert un don pour les risottos alors hésitez pas à demander... Voilà 😊

15

Oyé oyé tout le monde,

Aujourd'hui c'est un article un peu spécial qui vous attend.

Après avoir posté des centaines de superbes photos, des descriptions sympa de tous les coins qu'on visite, des sourires dans tous les sens etc ... On va vous raconter la vraie vie ! Celle que l'on a adopté depuis quelques mois et qui est vraiment différente de celle qu'on a d'habitude de vivre.

Alors comment ça se passe la vie dans une maison roulante 🤔

Déjà il faut s'y habituer, prendre ses marques. Et des marques on en a eu à force de se taper la tête sur cette pu**** de porte d'entrée un peu basse ... Y'a eu des cris 🤬 ... et des pleurs 😠

Ensuite il faut s'organiser pour trouver la disposition des choses la plus pratique pour vivre au quotidien ... On s'est perfectionné au fil des semaines mais soyons honnêtes on défait le lit jusqu'à 5 fois par jour et il faut trimballer des sacs de devant à derrière à re-devant ! On s'y accommode bien à la longue 😁

Une fois les marques prises y'a plus qu'à profiter des journées qui comportent elles aussi leur lot de corvées : au réveil il faut se faufiler (une ou plusieurs fois ... dépend de son état) dans les buissons pour trouver un coin tranquille de libération (ouais aller faire caca quoi). Parfois c'est au beau milieu de la nuit et ça c'est moins cool (surtout quand y'a des bruits d'ours chelou et qu'on est obligé d'avoir un surveillant des alentours, alias moi car on est que deux hein). Encore pire quand on est sur un parking et qu'il n'y a pas de buissons ... De plus la pratique impose de creuser un trou (donc les terrains bien cailloux c'est pas la joie) et de remporter avec soi tout le papier utilisé ! On a donc une super poubelle à PQ dans le camion, et contrairement aux idées reçues ça pue pas du tout 🤘

Ensuite forcément y'a la vaisselle matinale aussi, qui comporte toute la vaisselle de la veille mais avec notre système d'eau chaude et de gourdes pour rincer on s'en sort pas trop mal (je dirais 2L d'eau par jour pour la vaisselle, on économise pas mal sur ce point)

Se faire à manger est plutôt un plaisir qu'une corvée sauf quand on est bien fatigués, qu'on rentre tard, qu'il fait froid dehors et qu'il commence à pleuvoir alors qu'on a envie de pisser ... Bref y'a des situations comme ça où faut faire avec 😁

Le soir c'est aussi le moment de trouver des spots à dodo. Parfois c'est facile, pleine nature avec pas trop de monde aux alentours et peu de risques de se faire verbaliser si jamais c'est interdit. Et parfois c'est plus compliqué, quand on est trop près de villes où qu'on est dans une zone hyper touristique comme les dolomites vers Cortina par exemple. Alors on ruse, on squatte des petits bouts de parking pas plats avec un haut potentiel de camouflage et de ruse pour aller faire ses besoins.

Autre composante importante aussi, la douche ! Bon on est super équipés grâce à Adrien et sa douche d'américain 😉 Système électrique de pompe avec pommeau, caillebotis pour le sol bref là dessus on est au top. Faut juste trouver le bon moment pour la prendre, gestion du froid, et aussi le bon endroit pour la prendre à poil ! Sinon c'est caleçon / maillot de bain quand on est pas tranquille et ça passe. 4L d'eau en moyenne par douche c'est pas si pire !

Il y a aussi la gestion de l'énergie et de l'eau qui impose de planifier un peu.Trouver des fontaines de bon débit car remplir 90L d'eau avec un filet c'est long. Rouler un peu pour remplir les batteries si le soleil n'est pas assez fort pour les panneaux (ou si sans faire gaffe on est garés à l'ombre ... Si si ça arrive et des fois on n'a pas le choix). Bon il s'avère qu'on a aussi cramé notre boîtier servant à justement charger en roulant !!! On s'en est rendu compte bien tard et merci à notre pote Sam de nous avoir ramené de Lyon la pièce 🤗 Tiens les fusibles aussi ça crame et ça fait un bruit bizarre ... Bref l'énergie c'est fait maison et donc il faut faire de la maintenance.

Les poubelles aussi c'est pas toujours évident, surtout pour des afficionados du tri sélectif ! On a eu quelques fois des énormes quantités de poubelles stockés pour enfin trouver une poubelle de tri ... On est quand même bien loti en France de ce côté là !

Vous l'aurez donc compris, on vous fait rêver au quotidien avec nos histoires et nos photos mais malgré tout nous avons également nos corvées et situations délicates à gérer.

Une dernière petite liste de choses que vous trouverez dans notre camion si vous venez nous voir :

- des serviettes de bain qui puent ... Et franchement on essaye de bien les faire sécher mais rien à faire ça pue quoi !

- un drap déchiré qu'on essaie de faire tenir jusqu'au bout, mais là on va bientôt être à la rupture

- vu que c'était critique ce drap, ben on a aussi taillé des mouchoirs dedans (j'ai perdus tous les miens fallait bien les remplacer)

- des rideaux recollés au moins 10 fois et qui menacent toujours de tomber si on tire un peu dessus

- un étendage qui a fini par être là de manière définitive sur toute la longueur du camion (souvent rempli de caleçon, chaussettes et torchon)

- un frigo avec un raisin tombé derrière depuis quelques semaines ... J'ai rien à faire cet après midi j'irais le chercher promis !

- une corbeille fourre tout où à force on ne trouve plus rien

- au moins 20 topos d'escalade qui prennent plein de place mais bon faut bien ça

- un kit pour passer nos VTT en tubeless mais après l'échec de la première roue ... On se dit qu'on fera le reste en rentrant

- une bouteille de gaz vide sur la gallerie ... Ils veulent pas nous la reprendre en Italie alors on lui fait visiter le pays et on la ramène en France

- un crash pad qui prend une place monstre et qu'on a jamais utilisé (enfin si une fois à Chamonix !)

- de la cordelette pour résoudre tous nos soucis car la cordelette y'a que ça de vrai



Voilà j'espère que vous avez apprécié cet article et que maintenant la vie en camion n'a plus de secret pour vous. Bises à tous et à bientôt.



16

Tout a basculé samedi 24 octobre 2020 aux alentours de 23h.

La soirée a commencé par un apéro convivial avec nos voisins de camping, Tom et Judith, un couple hollandais. Nous avons partagé une bouteille de vin rouge produite dans le village voisin, Jerzu, où nous n'avons étrangement vu aucun pied de vigne. La soirée s'est poursuivie par la dégustation d'une tarte à la courgette à la poêle, une expérience réussie ! Alors que je m'apprêtais à utiliser le célèbre moteur de recherches Google, une actualité me saute aux yeux : "Covid-19 : la Sardaigne vers un reconfinement pour faire face à la deuxième vague". Plusieurs recherches confirment la rumeur. Un choix s'impose alors : rester au risque d'être confinés voire bloqués sur l'île ou revenir sur le continent italien et aller découvrir Finale Ligure, réputé comme haut lieu de l'escalade et du VTT.

C'est la deuxième option que nous avons choisi.

Notre séjour escalade en Sardaigne aura été de courte durée. Je devrais plutôt parler de séjour à Ulassai car même si nous avons posé nos chaussons sur des parois près de Cala Gonone nous avons principalement arpenté les falaises d'Ulassai. Falaises synonymes de progrès et de réussite pour nous. Yann a réussi à enchaîner de nombreuses voies cotées 7b ou 7b+ à vue et a réussi deux projets 7c. J'ai réussi quelques voies cotées 6b à vue ce qui prouve ma progression sur l'aspect mental en escalade. J'ai tellement progressé que je me suis permise une chute là où il ne fallait pas. Le retour sur la paroi fut un peu violent, trop pour mes frêles chevilles.

Lors de notre dernier jour à Ulassai je n'ai pas résisté à la tentation. Après quelques jours de repos, seulement trois je l'avoue, j'ai grimpé à nouveau, tout en prudence. La douleur a été quasi absente et le plaisir bien au rendez vous ! De bonne augure pour notre aventure en Ligurie ?

17

Finalement l'article sur la fin du voyage en Sardaigne était le dernier article de ce voyage 2020.

Suite au décès de mon grand père nous sommes rentrés dans le Royans où nous sommes confinés.

Confinement plus agréable qu'à Grenoble il faut dire. On en profite notamment pour courir (pour Yann seulement vu que mes chevilles ne me le permettent pas pour le moment), faire du vélo, cuisiner, coudre, jouer au tarot, ramasser des châtaignes, s'occuper des animaux et chercher notre futur nid douillet !


Nous avons pu voyager pendant presque 5 mois. 5 mois à vivre au rythme de nos envies en fonction de la météo et des opportunités. Ne pas planifier ou presque, se laisser guider petit à petit. Prendre le temps et oser rester à un endroit quand on y est bien. Ne pas courir de spot en spot pour tout voir tout faire en un minimum de temps... Nous avons découvert encore plein d'endroits magnifiques, de terrains de jeux.


Nous sommes contents d'avoir pu réaliser le voyage malgré le covid et c'était même une très bonne idée de partir pendant cette période, en voyage on était moins exposés au virus et à la pression qu'il impose.

Nous sommes aussi contents d'être rentrés, retrouver les nôtres même si avec le confinement nous n'avons pas pu voir grand monde encore.

Les 2 points négatifs selon moi pendant le voyage était la gestion des déchets car tous les pays et même toutes les communes ne trient pas comme on le fait si bien à Grenoble. Et les courses. C'était très compliqué de faire des courses en vrac ou chez de petits producteurs, en local, bio, de saison, donc je suis contente de retrouver ça chez nous 😀

A part ça, la vie en van c'est GENIAL !!!


Sur ce, j'espère que tout le monde se porte bien, prenez soin de vous et à bientôt !