Carnet de voyage

Slovaquie

5 étapes
1 commentaire
2
Après 6 mois de voyage nous entrons en Slovaquie, terre naturelle et sauvage.
Septembre 2017
5 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Nous quittons Vienne sous la pluie et arrivons une heure plus tard à Bratislava. Profitant d'une accalmie nous en profitons pour visiter la ville. C'est une petite capitale à taille humaine, il n'y a pas de métro et la visite de ses lieux historique et centre d’intérêt peut se faire entièrement à pied, ça nous change des grandes capitales que nous avons visiter dernièrement et on apprécie. Nous nous garons sur les rives du Danube et traversons un grand pont qui nous permet d'admirer le château de Bratislava. Nous marchons au travers des rues pour nous rendre au centre ville, ou nous arrivons en plein milieu d'une exposition sur le bien être et le végétarisme, du coup on regarde un peu mais le slovaque est une langue compliqué et on ne peut deviner aucun mot. Nous sommes sur une place toute en longueur, au bout se tient le Théâtre national Slovaque et il y a des jolies fontaines.

le Danube
le Danube
le château de Bratislava
le château de Bratislava
théatre national
théatre national

Nous continuons notre découverte de la ville et marchons jusqu'au centre historique. Ici nous voyons le Palais primatial qui est actuellement le siège de la mairie de Bratislava et l'ancien hôtel de ville qui date de 1325 et a un superbe toit polychrome du XVIIème siècle. Nous passons ensuite à côté de l'église et du couvent des clarisses qui est aujourd'hui une salle de concert et la bibliothèque universitaire. Nous arrivons jusqu'au cœur de la vieille ville ou la porte Michel nous ouvre l'accès, c'est la seule porte conservée des remparts médiévaux de la ville du XIVème siècle. Comme vous pouvez le voir sur les photos il s'est remis à pleuvoir et de gros nuage brumeux couvrent le ciel, du coup inutile de monter en haut de la tour pour admirer la vue.

Primalcialne namestie (la place primacial)
Primalcialne namestie (la place primacial)
le Palais primatial
le Palais primatial
l'ancien hôtel de ville
l'ancien hôtel de ville
la porte Michel
la porte Michel
l'église et du couvent des clarisses
l'église et du couvent des clarisses

Nous voici sur Hlavné Namestie (la Grande Place) dominée par la Tour de l'Hôtel de ville, elle est bordée par de très beaux bâtiments un peu de style art nouveau et sur la place se tient la fontaine Maximilien qui est la plus ancienne fontaine de Bratislava (1572). Sur la place il y a plusieurs Palais et les ambassades du Japon de la Grèce et de la France. Dommage qu'il ne face pas beau car les couleurs des bâtiments doivent être superbe avec le soleil, c'est une petite place intimiste qui ne donne pas du tout l'air d'être au cœur d'une capitale mais plutôt dans un village.

la Tour de l'Hôtel de ville
la Tour de l'Hôtel de ville
la fontaine Maximilien
la fontaine Maximilien
le Palais Paludai
le Palais Paludai

Les rues et ruelles de la vieille ville sont charmantes, faite de pavé et il y a de grand bâtiment décoré, de style baroque, ici on sent l'influence de l'empire austro-hongrois et de ses voisines Vienne et Budapest, même si Bratislava est un peu moins riche.

Les rues de Bratislava

La pluie s'intensifiant nous décidons de retourner au camion. Sur la route du retour nous passons devant l'église bleue ou église Saint Elisabeth, elle date seulement du XXème siècle, elle est reconnaissable a son crépi de couleur bleue et à son style art nouveau. Elle est très originale, la forme arrondie de ses murs, sa couleur bleue claire lui donne l'air sortie d'un conte pour enfant et on a même un peu envie de croquer dedans.

L'église bleue

Ce qui est rigolo et insolite à Bratislava se sont ses statues de rue souvent en bronze qui sont disséminées un peu partout dans la ville et qui ont chacune une histoire. En se promenant nous en voyons plusieurs, la plus célèbre de la capitale et celle de l'observateur. C'est un homme sortant d'une bouche d'égout à un angle de rue, pour certain c'est un travailleur communiste qui se repose pour d'autre c'est un voyeur qui regarde sous les jupes des filles, il réalise les vœux que nous faisons lorsque nous lui touchons la tête. Nous voyons aussi la statue de Ignac Lamar, un homme tombé fou par une déception amoureuse qui portait toujours un chapeau haut de forme et offrait des fleurs aux femmes. Sur la Place Hlavné Namestie il y a la statue du Français ou Napoléon accoudé à un banc, c'est un soldat qui tombé amoureux d'une fille de Bratislava à déserté et l'attend tous les jours.

Ignac Lamar
l'observateur
le français
Statues de Bratislava 

Nous passons la nuit sur un parking et au réveil il pleut toujours, après un café pour nous réchauffer dans le bar situé sur le parking nous décidons de ne pas retourner à Bratislava, c'est impossible de visiter quoique se soit avec cette pluie. Nous reprenons la route pour monter à l'intérieur du pays. Nous roulons sous des trombes d'eau et dans la brume pendant plusieurs heures et nous nous arrêtons dans un camping abandonné pour passer le reste de la journée et la nuit. Bilan nous n'avons pas vu grand chose du paysage, l'intensité de la pluie n'a jamais baissé et il fait froid.

2

A la suite d'une nuit de pluie, le lendemain matin c'est le soleil qui pointe le bout de son nez, il fait toujours froid mais au moins nous sommes au sec, nous en profitons pour nous rendre à Banská Štiavnica. C'est un ancien village minier, nous pouvons visiter les mines mais les visites se font exclusivement en Slovaque alors nous laissons tombé l'idée. Nous traversons le village pour nous rendre au Calvaire de Banská Štiavnica, inscrit au patrimoine mondiale de l'UNESCO.

Village de Banská Štiavnica 

Le Calvaire de Banská Štiavnica a été érigé sur la colline Ostry vrch en 1751, c'est un complexe baroque composé de 19 chapelles et de 2 églises, qui représente le chemin de croix de Jésus. Comme Marin et moi ne sommes pas vraiment calé en religion nous sommes heureux de rencontrer dans la première église une jeune femme française qui travaille ici et qui nous explique l'ensemble du Calvaire et ce qu'il symbolise. Nous grimpons le long d'un chemin pas du tout aménagé jusqu'à l'église inférieur, d'ici part le chemin qui mène jusqu'à l'église supérieur, le long de ce chemin il y a 9 chapelles qui représentent le chemin de croix de Jésus. Les chapelles sont petites et peintes, le calvaire est en constante rénovation, certaines chapelles viennent d'être rénové et d'autres ne le sont pas encore. C'est assez sportif de suivre le parcours, il y a des pierres et le terrain n'est pas toujours aménagé, il faut donc parfois improviser un passage. Nous passons la dernière chapelle du chemin qui est la Tombe de Jésus et arrivons à l'église supérieur d’où nous avons une très belle vue sur la vallée de Banská Štiavnica. Pour redescendre le chemin est tout aussi escarpé et les chapelles qui s'y trouvent représente les sept chagrins de la Vierge Marie.

la colline Ostry vrch
les chemins cahotiques
la première église
l'intérieur d'une église
une chapelle
l'église supérieur
le chemin
le chemin des 7 chagins de Marie
Le Calvaire de Banská Štiavnica 

Nous nous rendons compte au fil de nos visites que même si nous ne sommes pas forcément croyant il est souvent nécessaire d'avoir quelques connaissances en la matière pour mieux comprendre les lieux que nous visitons. Ici heureusement que nous avons rencontrer cette jeune femme française sinon nous serions passé totalement à coté du lieu et du côté spirituel qu'il représente, nous n'aurions vu ici que tout un tas de chapelle.

Après cette promenade nous reprenons la route sous le soleil, enfin nous pouvons admirer les paysages slovaques et découvrir les villages.

3

Nous voulons profiter au maximum de cette journée ensoleillée car nous savons que ça ne va pas durer, nous filons au château de Bojnice. Le château est comparée ici à un château de la Loire, il est de style gothique et Renaissance, il domine toute la ville de Bojnice c'est vrai qu'il est très majestueux. C'est un vrai château de princesse avec ses hautes tours et ses douves. La visite de l'intérieur est possible mais se fait exclusivement en visite guidée et que en Slovaque, un peu déçu nous renonçons car le slovaque c'est tout de même très particulier comme langue on dirait qu'ils ont oublié de mettre les voyelles dans beaucoup de mot.

Le Château de Bojnice 

Sinon à Bojnice il n'y a rien à voir nous avons traversé la ville qui est une grande ville moderne sans charme, nous partons vers le village de Rajecká Lesná.

4

Rajecká Lesná est un petit village Slovaque, au fil des routes nous avons remarqué que les villages ressemblaient aux villages roumains, ils ne sont pas très riche, fait de maison en bois avec des potagers dans chaque jardin et il n'y a pas de trottoir ou de bordure de route. Ici nous sommes venu voir le Slovensky Bethlehem, la scène de la nativité slovaque, c'est une œuvre de sculpture en bois mécanisé. Après avoir fait le tour du village sans trouver l'endroit ou il se trouve nous arrivons enfin à le localiser et logiquement c'est juste à côté de l'église. Malheureusement pour nous la fermeture est à 17h30, il est 17h34, nous frappons et cherchons si quelqu'un peu nous ouvrir mais il n'y a personne et dans l'église il y a des chants religieux nous ne voulons évidemment pas les interrompre. Tant pis nous ne verrons pas cette œuvre qui fait la renommer de ce tout petit village.

le village
Slovensky Bethlehem
Slovensky Bethlehem

D'ici nous repartons vers Rajecké Teplice connue pour ses thermes très luxueux. Nous passons la nuit dans un camping ou nous avons le plaisir de prendre une bonne douche chaude car malgré le soleil nous n'avons pas eu au dessus des 10°. Ici nous rencontrons des retraités français, la dame est slovaque et nous apprend quelques rudiments de la langue. Ainsi nous apprenons que les S avec accent se prononce CH, le T avec accent TI, Z avec accent J, le J se prononce comme un Y, bref ce n'est pas évident. Maintenant nous comprenons pourquoi les locaux ne comprennent pas quand nous leur indiquons une ville.

5

Le lendemain rebelote c'est sous de la forte pluie que nous levons le camp vers Žilina, le but de la journée étant d'acheter des vêtements chauds et une housse de couette d'hiver parce que nos petits gilet de printemps ne suffisent plus même si nous ne sommes que mi-septembre, nous qui avons laissé de sorti nos shorts et tong au cas ou je pense que nous allons les ranger définitivement.

Le centre ville de  Žilina

Nous nous dirigeons vers Poprad pour y passer la nuit et être au plus près du Paradis Slovaque qui est un parc national ou il y a des grottes et des gorges qui sont apparemment magnifique et incontournable si l'on est en Slovaquie. Nous espérons pouvoir y faire une randonnée le lendemain. Nous nous installons tardivement dans un camping, comme il fait nuit nous ne voyons personne, nous sommes juste accueilli par une petite salamandre. Le lendemain idem nous partons tôt et personne ne nous demande rien.

Il pleut toujours des cordes c'est foutu pour notre randonnée dans les Tatras. Très déçu et un peu morose, nous nous dirigeons vers Kežmarok. Le long de la route nous croisons pleins de Rom qui vendent des champignons. Il faut savoir qu'en Slovaquie il y a énormément de Rom bien plus que dans les autres pays que nous avons visité, ici nous avons traversé des villages entier que de Rom et aucune maison n'est abandonné ils ont l'air d'en prendre possession. C'est encore plus flagrant dans le nord-est du pays peut être à cause de la Roumanie qui n'est pas loin et les rejette. Normalement le long de la route montagneuse nous devons voir des maisons en bois comme celle des Maramures en Roumanie mais comme la pluie est battante et qu'il y a un brouillard persistant nous ne voyons pas grand chose, mis à part quelques biches.

Arrivé à Kežmarok miracle il ne pleut pu mais vu les nuages ça ne va pas durer. Ici nous marchons pour voir l'église évangélique, l'église articulaire en bois et l'église épiscopale. Comme nous sommes ici nous allons au château, datant de la fin du XVème siècle il a des hauts remparts assez originaux qui ont un peu un style orientale et une haute tour d'entrée. Bon honnêtement ce n'est pas vraiment dingue comme château ni même comme ville. Quand nous repartons la pluie recommence...

l'église évangélique
l'église épiscopale
l'église articulaire en bois

Après 5 jours passé en Slovaquie quasiment en permanence sous la pluie nous quittons le pays vers la Pologne. Nous aurions aimé y passer plus de temps mais les activités à faire en Slovaquie sont surtout des occupations à faire en pleine nature et avec cette météo c'est impossible. Nous espérons que la Pologne nous offre un temps plus favorable en tout cas c'est toujours sous la pluie que nous passons la frontière.