Une semaine d’escapade à travers la Jordanie en famille...
Mai 2019
1 jour
Partager ce carnet de voyage
1
La ville aux sept collines ....

L’arrivée au soleil levant dans l’antique Philadelphia a un petit côté surprenant de ville morte. La capitale peuplée de près de quatre millions d’individus ressemble à un gros bourg fantôme...Après une petite sieste matinale, nous voilà parti découvrir cette cité qui s’étend sur sept collines . L’ascension vers l’ancienne citadelle nous permet de mieux nous rendre plus compte de l’étendue de ses constructions cubiques bétonnées de couleur sable traversée par des rues chaotiques et coupée par les artères de la ville basse. Construite à l’âge de bronze, elle conserve les ruines de plusieurs époques comme l’impressionnant temple romain d’Hercule et le palais des Omeyades. La descente vers le théâtre romain nous permet de découvrir cet édifice du deuxième siècle qui a été creusé dans la colline et qui peut contenir jusqu’à 6000 personnes ! Autant dire qu’à ce moment-là les montées et descentes commencent à peser et qu’il serait temps de se restaurer. Oui mais , c’est le premier jour de Ramadan ! Et là , tout étant fermé, du pain et du jus d’orange suffiront à patienter jusqu’au couché de soleil afin de pouvoir déguster notre première bière au Pacha hôtel, seul établissement autorisé à en vendre puis les mézés et falafels du Hashem restaurant...

2
Baignade et détente insolite au bords de la mer morte. 

Une heure de route depuis Amman et nous voilà au bord de la mer morte, la descente vers ces paysages arides nous amène au complexe d’Amman beach . Nous voilà à 400 m en dessous du niveau de la mer dans un des endroits les plus bas monde ! La baignade dans cette eau vingt fois plus salée que tout autre mer procure la sensation d’un bouchon flottant , attention à ne pas rester trop longtemps afin d’éviter toute irritation, le bain de boue vous nettoie et vous rends une peau de bébé. Après un dessalage dans les piscines du complexe, nous nous rendons quelques kilomètres plus au Sud.

3
Surprenant et Magnifique Canyon du Wadi Mujib 

Petite pause casse croute et nous voilà arrivé au Canyon du « Wadi Mujib « . Ce n’est pas commun de démarrer un Canyon par le bas et qui plus est en partant de la mer morte ! On suit le court d’eau pour s’enfoncer au milieu de ces gigantesques parois rocheuses aux tons ocres, oranges, rouges et marrons , le niveau de l’eau monte doucement, les premières cordes apparaissent pour finir sur quelques passages techniques qui aboutissent sur de bruyantes et puissantes chutes d’eau .Le retour est plus facile, du fait de se laisser aller sur le dos dans le courant, la tête vers le ciel à regarder défiler le ciel au milieu de ces grandioses parois , la beauté du lieu se suffit à elle même et restera une très belle surprise ! Après ces efforts aquatiques, nous reprenons la route histoire de faire la pause en direction de Petra. Nous longeons la mer morte puis traversons le rift pour remonter dans les montagnes du Wadi Dabdya où le spectacle de ces montagnes aux formes étranges nous fascine et nous inquiète tant la pente est raide et la titine en bave pour monter !! Un petit tour à Siq al barid surnommée little petra histoire de terminer cette journée en beauté.

4
La fascinante capitale Nabatéenne 

Nous passons la soirée à Wadi Mussa , localité proche du site de Petra. Gros bourg situé sur les collines qui se compose essentiellement d’hôtels et de commerces dédiés au tourisme . On s’en rendra vite compte au restaurant ou l’arnaque n’est jamais très loin ! Levé 6h et dans un froid glacial, on se rend à l’entrée du site. Cette ancienne cité nabatéenne a été construite 700 ans avant JC et a la particularité de se déployer sur un immense site de montagne où des des centaines de tombes et d’habitations ont été creusées dans les falaises de grès roses. Son accès particulier , lui a permis de garder son mystère et la protéger des invasions. En effet, pour y accéder vous devez marcher à travers le Siq , étroit Canyon de 1,2km avant de déboucher sur le “ Trésor “ magnifique mausolée que l’on voit sur toutes les photos , sculpté dans le gré d’une quarantaine de mètres de hauteur. Choisir le bon moment pour s’y attarder car l’ensemble des groupes de touristes s’amassent lamentablement devant ! Point de départ vers la rue des Façades on prends là, toute l’ampleur du site qui s’élargit vers le théâtre et les centaines d’habitations et de tombes. On prends de la hauteur en montant par le chemin des tombes royales, l’ascension par des escaliers qui partent du fond de vallée en passant devant de nombreux sites pour finir au sommet du djebel Al-Kubtah où la vue sur le trésor est spectaculaire...Bon après, faut redescendre !! Une fois en bas , on souffle un peu sur la voie à colonnades pour remonter en direction du Monastère. Le chemin qui vous y amène est escarpé et sinueux à travers des formations rocheuses magnifiques, le chemin compte près de 850 marches autant dire qu’à l’arrivée on est surpris et content de trouvées une petite terrasse où l’on vous sert un thé à la menthe des plus apprécié mais surtout c’est un super poste d’observation qui se trouve face à ce monument plus imposant que le “trésor “ !! Mais c’est pas fini , derrière la terrasse on suit un sentier qui vous emmène à des points de vue imprenables sur le Wadi Araba , le rift , Israël et les territoires palestiniens , un succession de montagnes vers le désert dans une palette de couleurs aussi variés que les reliefs observés. Et on redescend encore une fois....pour se prendre le chemin du retour par “ les hauts lieux des Sacrifices”. Cet itinéraire serpente à travers le djebel Madbah et nous laisse découvrir tout un tas de temples et d’autels dédiés au sacrifices des animaux. Dernière ascension au soleil couchant et dernier point de vue sur l’ensemble du site. Le retour vers le Siq d’entrée nous amène à une réflexion simple : Peut on espérer une bonne bière après cette fatigante mais fabuleuse journée ? Car Le site de Petra est Beau , Impressionnant et Grandiose , c’est le BIG site à ne pas louper ! Bilan de la journée à la montre de Camille: 27 km parcourues et 1400m de dénivelé + . Autant dire , que pour tout voir normalement, mieux vaut prévoir deux jours ...Pour la bière, elle sera finalement sans alcool !!

5
Seuls sur Mars.....! 

Arrivé en soirée à l’entrée du désert du Wadi Rum , nous sommes attendus par Salah pour festoyer sous la tente au village. Une heure de 4x4 nocturne plus tard , et nous voilà arrivé au campement bédouin où nous attendent une bande de jeunes français pour boire le thé ! L’air est frais, et la nuit à la belle étoile s’annonce froide : 6 dégrés! Matelas et couvertures ne seront pas de trop pour contempler un ciel illuminé d’étoiles avant de sombrer dans les bras de Morphée. La découverte du site au petit matin conforte notre choix par sa beauté. Omar et Souleymane seront nos guides pendant ces deux jours de treks à travers les dunes et canyons de ce désert qui s’étends jusqu’à l’ Arabie Saoudite. Ce désert fait de Montagnes de grès rouge et de sable offre un spectacle extraordinaire à perte de vue. Cette fois , on y est ! Complètement déconnecté, on se laisse guider vers les différents Siq (Canyon) tous différents les uns des autres . Le BJ 60 Toyota , nous pose à l’entrée et on le parcourt entre sable et rochers jusqu’à sa sortie. Certains portent encore des inscriptions nabatéennes ou des dessins d’animaux signe de la présence de nombreuses caravanes qui traversaient ce désert. On peut remarquer de nombreuses formations rocheuses creusées par les vents comme l’arche de Burdah , les champignons (Rocher isolé au sol ou en hauteur). Le vent particulièrement frais du matin nous a permis de passer ces deux jours sans trop souffrir de la chaleur. Les soirées passées à différents endroits au campement des bédouins nous permettent de se réchauffer au coin du feu et d’échanger nos expériences avec nos voisins et de déguster les plats locaux avant de s’allonger sous une lourde couverture et s’endormir en regardant la chaîne du ciel qui offre un spectacle sans limite ...

6

en attente

Détente au bords de la mer rouge. 

Dernière étape de notre intense périple, la mer rouge et les récifs d’Aqaba. Pour le coup, on a choisi de se prendre un petit hôtel en bords de mer including le club de Plongèe...Aqaba est le seul port de Jordanie qui ne compte que 25 km de cotes. Situé au bout du bras droit de la mer rouge , cet enclave coincée entre l’Arabie Saoudite, Israël et l’Egypte offre une série de récifs coralliens avec une eau d’une clarté surprenante due à un taux de salinité supérieur à la moyenne des mers connues. Résultat, on a jamais mis à autant de plombs pour plonger ! Toutes les plongées se font du bords, deux suffiront à notre bonheur , une sur le Cedar Pride , un cargo de 75m de long , magnifique épave et l’autre sur le “Japanese garden” récifs essentiellement coralliens où l’on peut observer les fameux coraux rouges d’Aqaba . Le lendemain, on se contentera d’une randonnée aquatique en Snorkling pour observer le tank M42 de l’armée Jordanienne entre 5 et 6 m de fond et limposant avion C130 Hercules servant au transport de troupes et gisant à 17m . Toutes ces épaves dépolluées et immergées par la volonté du roi Hussein pour le plus grand bonheur des plongeurs. Un dernier petit tours dans la ville d’Aqaba , un dernier repas local et direction l’Aéroport qui clôturera cette agréable escapade Jordanienne ...