Carnet de voyage

On the road again: Valérie en Océanie

V
Par
Dernière étape postée il y a 1094 jours
Par val57
C'est reparti! Cette année je retourne en Océanie mais pour explorer des coins que je n'ai jamais vus: la Nouvelle-Zélande, la Nouvelle-Calédonie et Vanuatu.
Du 11 juillet au 22 août 2019
43 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Les préparatifs: contrairement à l'année dernière, cette année je m'y suis prise à la dernière minute (travaux, boulot) et ça a été chaud.... J'ai eu du mal à trouver un vol "abordable" pour aller à Auckland, surtout qu'au départ je cherchais plutôt un vol pour Nouméa. Je vous passe les détails mais le vol le moins cher en business était avec Lufthansa: de Paris à Francfort, puis Francfort - Bangkok et Bangkok - Auckland... Il faut prendre un aller-retour (un aller simple coûte aussi cher) donc ça donne des contraintes d'horaires. J'ai ensuite organisé et réservé les étapes de mon circuit en Nouvelle-Zélande.

Je suis partie de Metz le 9 juillet en direction de... la Bretagne, où je retournerai au retour pour récupérer Oona qui sera gardée entre temps par Allan, Lolo et papy... Un grand merci à eux!

Le 11 juillet je suis allée à St Brieuc prendre le train, une heure d'attente à Rennes pour ensuite aller à l'aéroport CDG. Là, j'ai attendu mon vol pour Francfort jusqu'à 19h30 puis 1h de vol.

Francfort - Bangkok: peu d'attente au final puis 12h de vol.

Bangkok - Auckland (Thai Airways): plus confortable que Lufthansa et des sièges plus larges.12h30 de vol.

J'ai donc mis 3 jours (calendaires) pour rejoindre Auckland; ce sera 2 au retour. Autant dire qu'un séjour de 15 jours serait insuffisant... Je pars donc au total 6 semaines dont 5 jours dédiés au transport et 10 vols différents.

Mon voyage se fera dans 3 endroits: 11 jours en Nouvelle-Zélande, 6 jours en Nouvelle-Calédonie (Nouméa), 10 jours à Port-Vila (Vanuatu) puis 14 jours à Nouméa, retour sur Auckland avec 1 nuit sur place puis 2 jours de vols pour rentrer en France.

La Nouvelle-Zélande: c'est le pays le plus éloigné en terme de distance. Beaucoup y vont à partir de l'Australie (combiné) mais quand je suis allée en Australie le voyage était déjà tellement cher que je n'y avais même pas pensé. Pourquoi ce pays? Pays anglophone, ce n'est surement pas pour le rugby que j'y vais mais pour les paysages, la culture Maori et bien sûr Le Seigneur des Anneaux de Tolkien. Je ne vais pas encore détailler mon circuit (que j'ai monté seule) mais il y a quand même une chose importante à savoir: c'est l'hiver en Océanie et plus on s'approche du Pôle Sud (N-Z) puis il fait froid. J'ai donc une valise spécifique car il y aura de la neige... Heureusement, il fera plus chaud en N-C et surtout à Vanuatu mais pas plus de 25°. Vous penserez à moi s'il y a une nouvelle canicule en France!

La Nouvelle-Calédonie: j'y reste 3 semaines au total, basée sur Nouméa. Mon objectif premier est la plongée mais je vais aussi retrouver une amie d'enfance (du lycée) et découvrir le " caillou".

Vanuatu: j'ai longtemps hésité entre deux îles mais je serai à Port-Vila, la capitale. 10 jours de plongée et de soleil (j'espère!).

2
2
Publié le 15 juillet 2019

Samedi 13 juillet

Arrivée vers 11h je redoutais le passage à la douane: les conditions d'entrées sont très strictes parce qu'ils ne veulent pas qu'on apporte des choses qui contamineraient le pays... C'est comme en Australie: chaussures de rando propres (pas de terre), pas de nourriture, médicaments à déclarer... Mais en plus, si tu ne déclares pas un des produits sur la site (papier à remplir dans l'avion) et qu'ils en trouvent tu payes une amende de $400. Donc j'ai coché oui 5 fois (matériel de rando, de plongée, médicaments, cigarettes (limité à 50 cigarettes seulement!!!!) et objets de valeur) et je suis allée dans la file "biens à déclarer". J'ai été questionnée et un chien a reniflé mes bagages mais je suis passée sans encombres et surtout sans devoir ouvrir mes deux valises.

Histoire de me remettre du jetlag j'ai réservé un appartement pour 2 nuits au Avani Metroplis Residence, 40 Kitchener St à Auckland. Très bel appart et chouette résidence avec une piscine intérieure chauffée et 2 jacuzzis.

Je me suis installée et je suis sortie pour prendre du cash (limité à $2000 / jour). J'ai pris le maximum parce qu'en plus des frais de change j'ai 9€ de frais à chaque utilisation de ma carte (Crédit Mutuel). Ça donne environ 1100€, ce qui devrait largement suffire pour les 11 jours pour la location de voiture, l'essence, la plongée, la bouffe et les souvenirs (le reste est déjà réservé). S'il m'en reste je me ferai plaisir à la fin du voyage.

J'ai fait mes premières courses dans un NW (New World). Comme toujours à l'étranger tu ne retrouves pas les produits que tu achètes en France. Ce qui me manque toujours c'est le bon pain français, la crème fraîche, le vrai gruyère et du fromage en général (et tout le monde sait que je n'en mange pas mais, allez comprendre, c'est quand on n'en a pas qu'on en a envie!), les yaourts, les bonbons (pas de fraises Tagada papy!). Certains produits sont aussi beaucoup plus chers (bière, vin).

Je suis ensuite allée profiter de la piscine pendant que mon linge était lavé (3 jours dans les même fringues ça craint!). Ça m'a fait du bien et je me suis vite écroulée devant l'ordi...

Dimanche 14 juillet

Nuit agitée... J'ai beau être au 22ème étage, j'ai été réveillée plusieurs fois par des gens bourrés qui braillaient... J'ai même entendu des français chanter la Marseillaise et, maintenant que je viens d’écrire la date, je me dit qu'il célébraient le 14 juillet. Mais bon, c'est la ville et ses inconvénients...

Mais à 3h du matin... Alarme incendie! Grosse sonnerie et un message délivré dans l'appartement. J'ai attendu quelques minutes, j'ai regardé par les fenêtres et je ne voyais rien. Je suis quand même descendue parce que ça ne s’arrêtait pas. Toutes les portes du couloir étaient fermées, flippant! et j'étais un peu perdue (et surtout très fatiguée). J'ai descendu les 22 étages, les pompiers étaient en bas (2 camions). Aucun feu, c'est apparemment quelqu'un de bourré qui a déclenché l'alarme pour s'amuser...

A 3h30 je suis remontée dans ma chambre mais je n'ai pas pu me rendormir avant 5h...

Aujourd'hui temps pourri! C'est le déluge, la Sky Tower est dans les nuages. J'avais prévu d'y monter mais j'y renonce, je ne verrai rien. Je devais aussi visiter la ville, je vais attendre que la pluie se calme...

3
3
Publié le 17 juillet 2019

Début de mon circuit...

Ce matin, levée 6h, je suis repartie à l'aéroport pour prendre la navette et me rendre chez mon loueur de voiture: Pegasus. 125€ (205 $ NZ) pour 7 jours avec GPS. A ce prix ce n'est pas une "bombe" mais c'est la 2è gamme pour pouvoir mettre mes deux valises dans le coffre. C'est une Nissan Tiida.

Infos sur la route en NZ: le permis international est obligatoire (à demander en France, c'est gratuit). Les voitures sont automatiques mais ça, je l'ai déjà fait à Hawaï. Par contre, ce qui est une première pour moi c'est le volant à droite et les commandes inversées... Donc quand on monte dans la voiture la jambe gauche ne doit rien faire (attention aux réflexes), le pied droit est soit sur le frein (arrêt, freinage), soit sur l'accélérateur. Trois commandes à connaître: P (parking: frein, voiture immobilisée à l'arrêt), D: drive (= position pour avancer) et R = reverse (marche arrière). Une fois le moteur allumé, on met en position D et c'est parti!

Ce qui m'a le plus perturbée c'est l'inversion des commandes au volant: les clignotants sont à droite et le essuie-glace à gauche... J'ai bien sûr inversé plusieurs fois mais ça va rentrer!

On roule à 50 km/h en ville et 100 sur la route. Mais ça, c'est la théorie, parce qu'en fait j'ai mis près de 4h à faire 260 km, soit du 65 km/h! Il y a beaucoup de travaux et les routes sont assez abîmées et tout sauf plates.

Destination du jour: Paihia

4

Comme je suis allée à Russell la veille j'ai inversé mon programme: aujourd'hui j'ai visité les Waitangi Treaty Grounds, puis je me suis arrêtée aux chutes de Hararu et j'ai fait la route jusqu'à Tutukaka.

Waitanga Treaty Grounds est à côté de Paihia. C'est sur ces terres qu'est née la Nouvelle-Zélande par un (ou plutôt deux) traité(s) (un pour les britanniques, un pour les Maoris). En 1835 des chefs Maoris se sont regroupés pour essayer de conserver leurs droits face à l'invasion coloniale. En accord avec les Britanniques ils ont signé leur déclaration d'indépendance. Ce traité (en deux versions) fut ratifié le 6 février 1840, engageant la reine Victoria et son gouvernement à traiter les Maoris comme des citoyens britanniques. La majorité des chefs a signé la version en Maori, seuls 29 ont signé la version anglaise. Mais les deux textes étaient différents et cela a bien sûr créé des tensions, chacun voulant s'appuyer sur sa propre version du texte... Il a fallu attendre 1975 pour que la version en Maori soit enfin reconnue et que les droits des Maoris soient enfin admis, notamment en ce qui concerne la propriété des terres.

J'ai hésité à y aller parce que l'entrée est chère: $50 (30€) pour officiellement 2-3h de visite. Mais je ne regrette pas, c’était très intéressant et le lieu est très beau, avec une vue splendide sur la baie.

J'ai commencé par le musée (où je suis retournée à la fin parce que je n'avais pas eu le temps de tout voir en détail). Il présente l'histoire du pays, sa conquête et son évolution, surtout en lien avec ce fameux traité.

A 11h nous avons commencé notre visite guidée (avec un écouteur pour amplifier le son et entendre le guide). Les deux plus petits canoës sont sortis chaque année. Le grand peut contenir 100 personnes (chefs).

La maison du premier gouverneur, James Busby, a été rénovée. Le terrain et la maison étaient à l'abandon mais un généreux Britannique a tout racheté et offert ces terres aux Maoris.

A côté de la maison Te Whare Rūnanga (meeting house) a été construite en 1840 pour réunir Britanniques et Maori lors de la Déclaration d'indépendance.

A l'extérieur, puis à l'intérieur (il faut enlever les chaussures) nous avons eu droit à un spectacle Maori. C'était super.

J'ai voulu ensuite m'arrêter à une chute d'eau, les Hararu falls, et là, il m’arrive un truc bizarre... Impossible de retirer la clef de la voiture... ni de redémarrer... J'avais juste oublié de mettre en position Parking mais j'ai mis une bonne minute à comprendre!

J'ai ensuite pris la route pour Tutukaka (que le GPS ne connaissait pas...) en longeant la côte avec beaucoup de virages. Petit arrêt sur la plage de Sandy Beach. L'hôtel Quality Oceans est correct, sans plus. J'avais prévu cette étape en prévision d'une journée de plongée avec Dive Tutukaka mais le temps n'y était pas et je ne me voyais pas passer la journée à me geler sur le bateau dans une combi trempée... J'ai donc annulé pour pouvoir prendre la route le lendemain.

5

Comme je l'ai expliqué, j'ai annulé la plongée qui devait finir vers 16h. Je devais ensuite aller à Whangarei dans un hôtel (30 km). Le lendemain je devais faire 430 km pour atteindre ma destination avant 14h. Vu le temps passé sur la route j'ai préféré passer cette journée à faire de la route et me rapprocher le plus possible de Matamata. J'ai donc fait près de 450 km pour arriver à Hamilton où j'ai réussi à trouver une chambre (tant pis pour l'autre hôtel que j'avais réservé). Bon hôtel: Astra Motor Lodge avec une belle chambre et cuisine complète. Je me suis fait des spaghets Bolo!

6
6
Publié le 21 juillet 2019

Comme je m'étais rapprochée et qu'il n'y avait qu'une heure de route, je suis arrivée à Matamata vers 10h30. Inratable: la maison où il faut aller pour récupérer son ticket.

Par contre, très déçue de Matamata et du magasin: ils ont l'exclusivité sur le Seigneur des Anneaux, on ne peut donc rien acheter ailleurs; et franchement, il n'y avait pas grand chose... J'ai pu avancer mon horaire à 11h au lieu de 14h et j'ai pris un bus qui nous a d'abord emmené au Shire's Rest (point de départ de la visite) mais nous ne sommes pas descendus du bus, nous avons pris des passagers supplémentaires et sommes enfin partis à "Hobbiton".

Je ne l'ai pas encore signalé, mais la campagne est magnifique: des moutons, vaches, et un relief très vallonné. Je ne peux malheureusement pas m'arrêter sur le bord de la route facilement et les photos seraient assez répétitives, mais les paysages sont vraiment magnifiques.

Les terres appartiennent aux Alexander (qui doivent être bien riches!). La visite est guidée et m'a coûté 50€ sur Viator. L'inconvénient est qu'on doit parcourir les lieux dans un ordre précis et qu'on n'a pas beaucoup de temps. Mais on apprend aussi pas mal de choses sur le tournage (vidéos dans le bus + guide). J'ai fait plus de 220 photos, dur de sélectionner!

Tous les détails y sont mais ce ne sont que des façades, il n'y a qu'une seule (rouge) dans laquelle on peut entrer (et il n'y a rien, à part des parapluies, dedans...). En tout cas, c'est très bien entretenu et chaque maison reflète son propriétaire.



Une anecdote: il y a environ 60 maisons mais d'autres ont été rajoutée pour le tournage du film "the Hobbit", elle ne sont pas accessibles. On les voit sur les premières photos.

Autre anecdote: le chêne (avant dernière photo) sur la maison de Bilbon et Frodon Sacquet (en anglais Bilbo et Frodo) est un arbre entièrement artificiel qui est fait de métal et autres matériaux. Malheureusement, entre le moment où il a été posé et le tournage, les feuilles ont jauni... Elles ont dû être repeintes une par une à la main!

La maison de Bilbon:


The party tree (image centrale à côté du chapiteau) a failli être coupé mais il trône comme un lieu emblématique où les Hobbits faisaient la fête.

La visite est bientôt terminée: on redescend vers la lac et l'auberge du Green Dragon.

Le bord du lac est chouette, surtout la petite maison avec sa roue à aube. On a droit à une boisson au Green Dragon et la visite se termine par 5 minutes (seulement!) dans le magasin... Je pensais pouvoir prendre mon temps au Shire's rest mais on n'a pas eu le droit d'y descendre... Résultat: je n'ai acheté qu'un livre et je pensais trouver d'autres choses à Matamata... Mais comme je l'ai déjà dit, ils ont l'exclusivité...

Je suis arrivée à Matamata vers 14h et j'ai cherché en vain des trucs sur Tolkien... Je suis donc repartie pour ma nouvelle destination: Rotorua, où je vais passer deux nuits. L'hôtel Jet park, comment dire? est vieillot... et on m'a attribué la chambre pour les handicapés...

C'est surtout la salle de bain qui était horrible, même pas un meuble pour poser la trousse de toilette. Quand j'ai utilisé le lavabo l'eau ne s'écoulait pas... Ni une ni deux, j'ai demandé à changer de chambre. Ce qui est marrant, c'est que cette chambre a été officiellement "rénovée"... A vous de me dire! J'ai donc été "surclassée" en chambre supérieure avec une baignoire jacuzzi... et un meuble de salle bain! Mais, globalement, l'état était le même...

C'est grâce à un mot affiché dans la salle de bain que j'ai appris une chose: l'eau et l'air sont plein de sulfure et cela oxyde ce qui est en métal. Mais j'ai surtout compris pourquoi il y avait dans cette ville une odeur pestilentielle d’œuf pourri: on surnomme Rotorua "Sulfur city"... Cette odeur est partout mais aucun guide touristique ne le mentionne...

7
7
Publié le 25 juillet 2019

Journée chargée avec trois visites réservées sur Viator.

Wai-O-Tapu Thermal Wonderland. Entrée à 17,44€ sur Viator. Ça vaut vraiment le coup parce qu'il y a beaucoup à voir (compter 3h). Je suis arrivée tôt et je suis donc allée à pied du parking au Geyser Lady Knox. En chemin, j'ai entendu un bruit et j'ai découvert un trou avec de la boue qui faisait des bulles (deux premières photos). La route et l'entrée étaient fermés, j'ai donc attendu. Puis, ils ont ouvert la porte qui permet d'accéder au geyser... Grosse déception, je pensais qu'il était actif en permanence mais j'ai compris pourquoi il fallait le voir à 10h15: le geyser est contrôlé, une dame est venue et a jeté de la poudre. Ça a d'abord moussé puis le geyser s'est activé. Il y a apparemment d'autres geysers plus impressionnants à voir... Par contre, il y a trois sentiers que l'on peut suivre et qui font une boucle (on peut en faire un, deux ou les trois) et il faut vraiment le faire car c'est facile et les paysages sont tout simplement magnifiques.

Waikite Valley thermal pools. Après cette promenade je me suis offert une petite séance de relaxation (mais toujours sous la pluie). L'accès de 2h aux bains d'eau chaude (39°) coûte un peu moins de 10€. Il faut prévoir 2$ pour un casier. Il y a différents bains, tous à une température idyllique, mais je ne suis restée qu'une heure.

Soirée Maori au Tamaki Maori Village. Là aussi réservée sur Viator. Le prix est conséquent: 77€. Il comprend le transport, la visite et un repas hangi. Le tout dure 3h. Je ne m'attendais pas à voir autant de monde; il y avait 4 bus pleins! Cela commence par la cérémonie d'accueil. Dommage que je ne puisse pas mettre de vidéos... Ensuite, on se promène dans le "village" et on peut parler aux Maoris. J'en ai profité pour faire une interview pour mes élèves... On a ensuite eu un spectacle de chants et danses puis le repas, qui était bon. Belle soirée!

8

200 km de route aujourd’hui pour aller de Rotorua au lac Taupo, le contourner, et descendre au Tongariro National park. Je peux le dire maintenant... Quand je me suis inscrite sur Ariane j'ai vu que la zone du Tongariro était "formellement déconseillée" à cause des risques sismiques et surtout volcaniques. Mais il était trop tard, j'avais déjà réservé. Autre soucis, la météo: c'est l'hiver et cette zone montagneuse a des stations de ski. Le grand doute pour moi était de savoir si je pourrais rouler sans chaines... Aucun problème: pas de neige dans le National park, j'ai eu droit à de la pluie par contre.

Huka falls. A 80 km de Rotorua et 10 de Taupo, ces chutes sont vraiment impressionnantes parce que le débit est énorme!

Lac Taupo. Ce lac est gigantesque! Il fait 616 km2 (j'ai dû vérifier)

National Park. Comme d'hab je suis arrivée plus tôt que prévu... Il était environ midi et j'ai eu la désagréable surprise de voir que la réception de mon motel était fermée jusqu'à 15h... Plutôt que de rester dans la voiture à attendre j'ai décidé de rebrousser chemin jusqu'à Wakapapa pour voir les chutes de Gollum (Tawhai Falls), en anglais Gollum's pool. Petite marche de 800 m aller qui vaut vraiment qu'on s'arrête. Le lieu est magique, surtout quand on connait la scène du film. Je me suis aussi arrêtée à Wakapapa, point de départ de mes randos prévues le lendemain. La dernière photo est un hôtel: le château. Il n'y avait plus de place et les chambres n'avaient pas de cuisine.

Adventure lodge motel. Je suis revenue à l'hôtel vers 13h30 et j'ai dû attendre 15h, trempée et gelée, dans la voiture... Le pire c'est que les proprios étaient là et m'ont vue! Mais ils m'ont ignorée royalement! Quand ils ont enfin ouvert la réception la dame m'a donné comme excuse qu'ils étaient une petite entreprise familiale et que j'aurais dû vérifier les horaires de la réception... D'une, Agoda ne donne pas les horaires sur le bon de réservation, et de deux, cela leur aurait pris 5 minutes pour m'enregistrer... Une attitude pas très commerciale et aucune préoccupation pour leurs clients... Le motel était plein la première nuit (samedi) mais j'étais toute seule le lendemain et je n'ai vu personne.

9

Oups! J'ai oublié de publier cette journée...

Donc, comme prévu, je me suis fait une journée rando de 8h à 16h sur 3 itinéraires. De la pluie et il faisait froid mais les paysages valaient l'effort et j'ai enfin vu de la neige!

Silica rapids. L'eau est gorgée de silice qui donne une couleur dorée aux roches mais il y a aussi des endroits où cette même roche est orange-rouge, à cause d'une forte concentration de fer.

Tongariro et station de ski (en voiture). Je me suis dit que je pouvais tenter de monter jusqu'à la station et il n'y a eu aucun problème. Au retour j'ai vu des gens sur le bord de la route en train de prendre des photos. Je me suis demandé ce qu’ils pouvaient bien photographier et, en regardant dans mon rétro, j'ai compris: la montagne étaient entièrement dégagée (pour la première fois!). Le temps que je trouve un endroit pour faire demi-tour et prendre des photos les nuages étaient déjà revenus mais on la voit quand même.

10

Grottes de Waitomo et retour sur Auckland

Je sais, je suis en retard, j'ai lâché le blog depuis que je suis à Vanuatu parce que je plonge et, quand je rentre vers 13h, je suis crevée...

Revenons donc sur ma dernière journée en Nouvelle-Zélande. Il fallait bien sûr que je remonte jusqu'à Auckland et quand j'ai quitté mon motel j'ai dû gratter la voiture et la faire chauffer parce qu'il avait gelé! De magnifiques paysages en route et beaucoup de brouillard (photos 3 et 4 ce n'est pas la mer mais la vallée dans les nuages!). J'ai pu m'arrêter pour prendre des photos d'un élevage de lamas (pensée pour ma Lolo!), j'en avais déjà vu (et au Pérou aussi bien sûr) mais je n'avais pas pu m'arrêter sur le bord de la route.

J'ai trouvé une visite à faire sur la route (150 km): Waitomo Caves, où "glowworm caves", les grottes aux vers luisants.Toujours réservée sur Viator, 30€, j'avais choisi cette visite parce qu'on se déplace en canot. Je suis arrivée encore une fois en avance et j'ai pu visiter tout de suite. Le problème est qu'on n'a pas le droit de prendre des photos (j'ai donc pris le gauche... mais sans flash) et qu'une partie des grottes (où sont les vers luisants) n'est pas éclairée. Je n'ai donc pas beaucoup de photos mais j'ai acheté des cartes en souvenir... Notre guide était l'arrière petite-fille de l'homme qui a découvert ces grottes en 1885. La température est agréable (16°) et ce n'est pas humide (sauf la partie en canot). La plus grande salle est utilisée pour des mariages et des concerts. J'ai appris que "Wai" signifie "eau".

Voilà une autre photo prise sur internet pour vous montrer ces fameux vers luisants bleus.

Mais c'est quand même bien survendu, on n'en voit pas autant que ça... et ça pourrait être des lampes LED que ça ferait le même effet...

Vers midi je suis repartie pour Auckland (190 km). Première étape, m'enregistrer à mon hôtel pour vider la voiture. Puis, refaire de l'essence pour ensuite la rendre. Aucun problème chez Pegasus, ils m'ont même proposé de me ramener à l'hôtel. J'ai fait au total 1550 km en 7 jours.

L'hôtel Naumi est un très bel hôtel, situé à 500 mètres de Pegasus. C'est d'abord pour ça que je l'ai pris mais aussi pour une autre raison pratique. Je ne peux emmener qu'une valise de 23 kilos en Nouvelle-Calédonie, j'ai donc pu laisser la deuxième à l'hôtel et je la récupérerai à mon retour de Nouméa le 20 août. Je prendrai des photos de l'intérieur de l'hôtel à ce moment là.

11
11
Publié le 1er août 2019

Vol Auckland - Nouméa

J'ai dû quitter la chambre à 10h donc je suis arrivée vers 10h30 à l'aéroport. Mon vol était à 14h10 et je suis arrivée à Nouméa (la Tontouta) vers 16h.

J'avais réservé un transfert avec la compagnie Arc en ciel. Très bon chauffeur mais il faut compter 1h30 pour arriver à destination... Comme la nuit était tombée je n'ai pas bougé et je me suis installée au Marina Beach Residence qui se trouve dans la baie des citrons. Comme la réception n'est ouverte que de 9h30 à 13h30 il n'y a personne et je prends ma clef dans un coffre à l'entrée. Mon appart est au rez-de-chaussée, exactement comme sur les photos (Booking.com). Je me couche vite fait, bien fait.

12
12
Publié le 1er août 2019

Quelques jours à Nouméa

Le lendemain (23 juillet), je suis allée à la réception demander s'il y avait un autre appart de disponible... Il est à côté de l'entrée et on entend la porte claquer à chaque fois que quelqu'un entre ou sort; la zapette de la télé ne marche pas et le drap est troué... La dame est très gentille et me propose un appart avec balcon (youpee! je pourrai fumer sans avoir à sortir sur le trottoir!). J'en visite deux de disponibles et je prends le 22, juste au dessus de celui où j'étais.

Je dois me réinstaller puis je pars chercher de l'argent pour faire des courses pour 4 jours. Le coin est sympa, beaucoup de bateaux et il fait beau (surtout plus chaud qu'en Nouvelle-Zélande!). Clin d’œil pour Momo et Jeanine: les basques sont là!

24 juillet: repos. Armelle, ma copine de lycée qui vit à Nouméa, m'a contacté hier et on se voit pour boire un coup jeudi!

25 juillet: après-midi plage sur la baie des citrons. Installée tranquillou en train d'écouter du Pink à fond les oreilles, j'ai sursauté en entendant une sirène... Évacuation de l'eau: un requin a été signalé dans la baie! Drapeau rouge, les sauveteurs font sortir tout le monde. Des policiers arrivent et sortent un drone pour balayer la baie à la recherche de la bête... Rien. La baignade a été interdite pendant 2h avec une deuxième vérification... Il s'agissait d'un requin bouledogue mais personne ne l'a vu.

Comme convenu Armelle vient me chercher vers 16h30. Cela fait 35 ans que je ne l'ai pas vue! Mais à notre époque il n'y avait pas de téléphone portable ni internet, ni Facebook... Elle m'emmène "Au bout du monde", un bar dans le port Moselle (et oui!) pour voir le coucher du soleil (entre 17h15 et 17h30...) J'ai passé une super soirée, on s'est raconté nos souvenirs et notre vie et elle m'a fait découvrir les brochettes de cerf (prononcer cerFFFF), c’était excellent! Elle m'a ensuite montré la ville et emmené chez elle. Malheureusement on a oublié de faire une photo de nous deux, mais je dois normalement la revoir à mon retour à Nouméa.

26 juillet, repos, plage (sans requin).

27 juillet: j'ai exploré la ville de Nouméa à pied, en essayant de retrouver les endroits indiqués par Armelle. J'ai ensuite commencé à préparer mes bagages, c'est reparti pour un vol à destination de Port- Vila sur l'archipel de Vanuatu!

Les poissons sont au bord  des quais, je ne suis pas sous l'eau! 
13

Comme partout il faut libérer la chambre pour 10h... J'ai encore allégé ma valise en laissant des trucs dans un local de la résidence et j'ai dû attendre dehors jusqu'à 12h45 pour prendre ma navette qui était initialement prévue à 13h30.

A la douane je me suis fait confisquer un briquet (pourquoi à la sortie du pays???) et le magasin de duty free était fermé (mais j'ai pu acheter des cigarettes en duty free à bord de l'avion). Mon vol était à 16h35 et est arrivé un peu en avance à 17h30 (1h de vol) et le soleil se couchait.

Comme il faisait nuit et que je n'allais pas sortir en ville pour chercher du cash, j'ai changé 60€ à l'aéroport, histoire d'avoir de quoi me payer à manger ce soir. La navette était comprise dans le prix et il n'a fallu que quelques minutes pour arriver à mon appartement: Breadfruit Apartments. Toujours personne à la réception, on m'avait donné le code du portail et l'appart était ouvert avec les clefs à l'intérieur. C'est comme sur les photos sur Booking.com et pour le prix de 62€ par nuit. Attention, le tarif sur Booking est en VUV et il faut rajouter 3.5% de frais de paiement en CB... Mais c'est très bien pour le prix: très bien situé (en retrait de la route principale et du bruit et à 20 minutes à pied du centre), il y a une piscine, la machine à laver peut être utilisée gratuitement (et sèche-linge), il y a la clim, un excellent wifi et c’est sécurisé.

Le restaurant l'Houstalet est au coin de la rue. Ils y servent de la nourriture française, ambiance accordéons. Je ne recommanderai pas plus que ça même si les prix sont abordables (comme pour tout sur l'île) mais ça m'a permis de me poser un peu. Le problème des restos (et c'est pour ça que je n'en fais pas) c'est que manger toute seule c'est vraiment pas marrant...

14
14
Publié le 10 août 2019

29 Juillet: aujourd'hui je suis allée explorer le centre ville de Port Vila. Il me fallait d'abord du cash et j'ai vite trouvé un ATM. J'avais lu que le retrait était limité à 44000 VUV mais en fait j'ai pu retirer 100 000. Ça semble énorme mais ça fait 800€. Puis je suis allée m'inscrire pour la plongée chez Big Blue. Je compte prendre le package de 10 plongées (54000 VUV, soit environ 430€) avec équipement. Ce n'est pas cher, surtout si je compare avec les Maldives où j'en avais eu pour plus de 1000€ les 10 plongées!

Le jardin 

Port Vila a beau être la capitale, c'est une petite ville, on en fait vite le tour (ou plutôt "le long") car il y a une rue principale et la jetée. La baie est jolie mais il n'y a pas de plage. Beaucoup de circulation, j'ai bien fait de ne pas prendre Mariner Apartments qui se trouve juste au bord de la route! Il y a pas mal de petits magasins, mais tous du même genre. Pas beaucoup de souvenirs, hormis sur la jetée où il y a deux cabanes avec des produits locaux. Le problème est que je ne passerai pas la douane néo-Zélandaise avec du bois ou des coquillages.

Par contre, il y a un marché qui est ouvert 24/7 (les gens dorment sur place). J'y retournerai pour acheter des fruits et légumes.

15
15

Premières plongées. J'essaie enfin vraiment mon nouvel appareil photo; j'ai mis le filtre rouge.

Le problème avec le filtre est que je plonge dans une zone de 15 - 25 mètres. Avant 15m pas besoin du filtre mais dans les 25 m on perd le vert... Donc les deux premières photos sont la même: la première retouchée pour le vert, la deuxième, telle qu'elle est sortie.

Le bleu est vraiment profond et les couleurs ne sont pas celles que j'ai vues... Il y avait par exemple ces "fleurs" d'un beige - marron qui ont l'air bleues... Mais elles sont magnifiques, on dirait des flocons de neige...

La belle rencontre de la journée: une tortue. La carapace est comme ça, on dirait des flammes sur les photos!

Beaucoup moins de coraux qu'à Fidji mais beaucoup de poissons.

Trop choupi les poissons clown! Et ils viennent vers toi!

Là je suis vers le haut du récif, l'eau et les couleurs sont plus nettes.

Epave de Konanda: c'est ma 50è plongée!

Pour les gros plans mon appareil photo est super!

Par contre, la visibilité n'est pas top.

Petite mise en scène pour des photos souvenir...

Et pour finir... Le mât est recouvert de coraux et plantes.

De retour vers midi j'ai pu me promener dans la foule qui célébrait le 39è anniversaire de l'indépendance de Vanuatu. Tous parés de leurs plus beaux habits, très colorés, ils ont pique-niqué sur le port. Le matin, il y avait eu la cérémonie officielle avec lever de drapeau et discours. J'en ai profité pour parler aux gens et j'ai interviewé des petites jeunes pour mes élèves.

16
16
Publié le 18 août 2019

Deux plongées sur des récifs: Panga cove et Panga cove jusqu'à Bougainvillé (déjà fait...).


L'étoile de mer qui dévore le corail: l'acanthaster (en anglais: crown-of-thorn starfish, l'étoile couronne d'épines). En fait, le "chef de palanquée" piquait ces trucs et les mettait sur le sable... Je n'en avais jamais vu donc je me suis approchée mais il m'a fait signe de ne pas les toucher et de reculer... Aucune explication à la remontée, j'ai donc fait des recherches. Cette plante est un danger pour les coraux et c'est une espèce invasive qui détruit le corail à vitesse grand V; c'est pour ça qu'ils essaient de les détruire quand ils en trouvent. Elle a de grosses épines et se recroqueville quand elle se sent menacée.


suite

Un concombre des mers. Il y en a plein mais les chinois en raffolent et ils risquent de disparaître...

J'ai trouvé le nom de ces "flocons de neige": clavularia cylindrica". Le truc jaune et l'espèce de limace font partie de la famille des nudibranches. J'en ai vu beaucoup.

Première photo: j'adore ce truc! Des coquillages sont incrustés et se ferment dès que tu approches trop près.

suite

Je sais, je sais... Encore des coraux... Mais il y en a tellement de sortes!

suite

17
17
Publié le 18 août 2019

Dernières plongées avec Big Blue... D'abord parce que la première s'est mal passée, puis parce que j'ai l'impression d'avoir fait le tour de ce qu'il y a à voir..

Premier sport: the cathedral. A 22m de profondeur, cette grotte est ouverte au sommet (trou) et c'est un spot réputé. Le problème, on y est restés à peine une minute, sans l'explorer... Puis, le "chef de palanquée" (Aron) (avec seulement deux plongeurs) a tracé, je n'avais pas le temps de prendre des photos et il ne nous a rien montré. Je devais surveiller où il était et le rattraper sans arrêt... A un moment je le vois aux pieds du cordage du bateau... Ce n'est pas possible, la plongée n'est pas terminée!!... Je regarde ma montre, 25 minutes seulement... Mais je panique et je me vois en train de remonter vers la surface... Je crie (on entend sous l'eau), il me regarde mais ne fait rien. Je remonte à bord furax tandis qu'il reste sous l'eau avec mon binôme...

Quand il remonte je lui explique pourquoi je suis en colère mais je dois me ré-équiper et redescendre à 5 mètres pendant 10 minutes parce que je n'ai pas fait le palier de sécurité...

Deuxième spot: fine flat. C'est un récif, beaucoup de poissons mais c'est du déjà vu...

suite

suite

suite

suite

suite

suite

Bilan des plongées à Vanuatu: un peu décevant, je n'ai vu qu'une seule tortue et aucun requin! Je pense surtout que le club de plongée Big Blue ne nous emmène pas dans des endroits trop reculés pour des raisons de budget et les plongées sont assez courtes comparé à d'autres endroits que j'ai faits (45 minutes au grand max). Le matériel est usé et (sans être une pro) assez mal entretenu. Je ne conseille pas ce club alors qu'il est pourtant bien noté sur Tripadvisor...

Le soir une chose bizarre s'est produite... J'étais dehors en train de fumer une clop quand j'ai regardé la piscine. L'eau bougeait bizarrement, c'était comme s'il y avait du courant, il y avait des vagues... mais aucun vent. J'aurais bien voulu filmer mais il faisait trop sombre. Ça a duré quelques minutes... J'ai appris par la suite que l'explication était celle que j'avais imaginée: il y avait un tremblement de terre, mais si faible que je n'ai rien ressenti et je n'en aurais rien su si je n'avais pas vu ce phénomène...

18

Comme je ne plonge plus et qu'il ne fait pas beau,j'ai décidé de prendre une excursion organisée avec le groupe Atmosphere (qui était aussi mon prestataire pour la navette de l'aéroport). 8000 VAT pour une journée (retour 16h) avec trois visites au programme: les chutes de Rarru, la baie et le sanctuaire des tortues et le Blue Lagoon. J'étais avec une famille de trois chinois et les deux accompagnateurs (très sympas).

Au lieu de Rarru ils nous emmènent voir une chute sur un terrain privé, ce qui nous permet de rentrer dans les terres. Le terrain appartient à l'église catholique et il y a une école avec internat.

Ils ont dû ouvrir deux barrières et la route était cabossée mais ça valait le coup.C'est la cascade Lololima.

Sur la route nous nous sommes arrêtés pour cueillir des framboises et nous avons rencontré des vaches.


Puis nous sommes allés au sanctuaire des tortues Naiwe Beach, où l'on peut officiellement "nager avec les tortues". J'avais donc pris mon maillot, masque et palmes et bien sûr mon appareil photo. Mais d'abord nous avons fait le tour parce qu'il y a d'autres animaux à voir...

Il y a aussi des requins (nourrice).

Mais la grande attraction c'est bien sûr les tortues. Elles viennent pondre dans la baie et les œufs mettent 360 jours à éclore. Ils prélèvent des bébés et les laissent grandir à l'abri des prédateurs pendant 12 ou 14 ans avant de les relâcher. Les bébés (un an) sont trop marrantes, elles viennent pincer votre doigt.

Et puis il y a le clou du spectacle: le bassin avec trois tortues dont deux énormes. Je ne me souviens du nom que d'une: Big Mama, âgée de plus de 250 ans. L

J'ai dû avoir l'air ridicule quand je me suis mise à nager dans le bassin: peu profond mais surtout une eau trouble... Je ne voyais rien, si bien qu'à un moment j'ai mis la main sur ce que je pensais être un rocher... C'était Big Mama!

Dur de sélectionner les photos, j'en ai fait une cinquantaine!

Le repas était inclus, c'était bon. J'au eu droit à un visiteur affamé...

Petit repos dans un hamac pour admirer la baie...

Le Blue Lagoon: endroit très beau et sympa mais il vaut mieux être en groupe pour s'y amuser.

Comme la cascade Rarru était au programme, j'ai pu y aller (les chinois étaient rentrés pendant que j'étais au Blue lagoon). C'est juste à côté du lagon.

19
19
Publié le 19 août 2019

Départ de l'appart à 4h30 pour un vol à 6h30. L'avion (ATR 72) est petit et le vol dure une heure.

J'arrive vers 10h à l'appartement, la réception est ouverte. J'ai l'appart 26, toujours avec un balcon. Repos l'après-midi...