Carnet de voyage

Randonnées dans les Highlands

7 étapes
1 commentaire
10
Au son de la cornemuse, au milieu des moutons, une semaine de randonnée dans les Highlands, ponctuée par la découverte du Loch Ness, d'une excursion à Edimbourg et de la visite d'une distillerie !
23 au 30 juillet 2011
8 jours
Partager ce carnet de voyage
J1

Nous avons choisi d'aller en Ecosse non pas par avion mais en voiture : c'est donc après une journée et une nuit de route en partant de Lille que nous sommes enfin arrivés dans notre maison, tenue par une adorable Ecossaise. Sur la route, nous avons pu assister à un beau lever de soleil.

Le soleil se lève sur les Highlands

Située en périphérie de Dornie, notre habitation offrait un jolie point de vue sur le Loch Duich et sur la petite île d'Eilean Donan, célèbre pour son château fort visible dans de nombreux films, notamment "Highlander". Il est possible de le visiter et même de s'y marier. Le château est aussi accessible le soir, où les nombreux éclairages permettent de le découvrir autrement.

Le château de l'île d'Eilean Donan

Lorsque nous sommes allés visiter le château, un mariage venait juste de s'y dérouler : nous avons donc pu admirer les tenues traditionnelles de certains invités, notamment le célèbre kilt !

La tenue traditionnelle écossaise

Dornie est un petit village où la pêche est la principale activité. Il est agréable de se balader entre les maisons ou sur le port, les gens étant particulièrement accueillants. Nous n'avons pas manqué l'occasion de goûter un authentique Fish & Chips, et je n'ai pas été déçu !

Le village de Dornie
J2àJ3

Notre première randonnée s'est déroulée dans les terres, loin des grands lacs, et sous un beau soleil. Nous y avons découvert des reliefs recouverts d'une abondante végétation, et des chemins pas toujours visibles : ceux-ci sont très peu balisés et parfois carrément absents, nous nous sommes donc perdus plusieurs fois. Heureusement, les écossais n'hésitent pas à prendre leur temps pour indiquer le chemin aux randonneurs égarés.

Randonnée sous le soleil

Nous sommes finalement arrivés à un lac, entouré de quelques petites maisons blanches où dorment les éleveurs de vaches appelées "Highlands". Cette espèce bovine est particulièrement attachante avec ses grandes cornes et ses poils longs cachant leurs yeux. Elles sont surtout utilisées pour entretenir le paysage : une débroussailleuse écologique en somme !

Vaches "Highlands"  broutant autour d'un lac

Le lendemain, nous nous sommes cette fois promenés le long d'un "Loch", immense lac caractéristique des Highlands. Les paysages sont magnifiques, et nous avons eu beaucoup de chance avec la météo puisque la journée s'est de nouveau déroulée sous un grand soleil.

Ballade le long des "Lochs"

Tout au long de la randonnée, nous avons croisé des troupeaux de moutons, vivant paisiblement au milieu des ruines d'anciennes bergeries. Des phoques peuvent aussi être aperçus dans le lac avec un peu de chance, car ceux-ci ne restent jamais bien longtemps la tête hors de l'eau.

Bergerie abandonnée et ses moutons  
J4

L'île de Skye est la deuxième plus grande d'Ecosse et offre des reliefs plus escarpés que le reste des Highlands. Notre ballade s'est toutefois déroulée majoritairement le long des villages, près du bord de mer. L'île est très fleurie et offre de magnifiques paysages colorés.

L'île de Skye

Une des particularités des villages que nous avons visité est que chaque maison possède une grosse poupée de paille plantée devant l'entrée, sorte d'épouvantail habillé de manière excentrique. Nous avons par exemple pu reconnaître un Blues Brother, Elvis Presley, William Wallace et même une vahiné !

Les poupées de pailles de l'île de Skye

Nous avons pu découvrir la seule distillerie de l'île, où est produit le single malt "Talisker". La visite guidée est intéressante mais seulement en anglais, et propose à la fin une dégustation des différents whiskies produits sur place. Les prix proposés au magasin sont inférieurs aux prix français, c'est donc aussi l'occasion d'acheter un beau souvenir pour les amateurs de whisky.

La distillerie Talisker
J5

La route de Dornie jusqu'au Loch Ness est magnifique, elle longe plusieurs Loch dont le Loch Duich, qui était recouvert par le brouillard lors de notre passage, le Loch Cluanie bordé par la chaîne de montagnes des "Five Sisters of Kintail", le Loch Loyne et enfin le Loch Garry qui est pour moi le plus beau des quatre.

Le Loch Duich ; le Loch Cluanie ; le Loch Gary

Nous sommes finalement arrivés au chateau d'Urquhart, situé sur la rive Nord du Loch Ness. Celui-ci est malheureusement en ruine mais reste accessible à la visite. Il serait apparemment un des lieux d'apparition favoris du monstre du Loch Ness : information que nous n'avons pas pu vérifier sur place !


Château d'Urquhart

Nous avons ensuite visité le village de Drumnadrochit où se concentrent les principaux bâtiments touristiques du Loch Ness, dont Nessieland, centre consacré exclusivement au monstre du Loch Ness. Plus au Nord se trouve Inverness, capitale des Highlands et magnifique petite ville traversée par le fleuve Ness. On peut y visiter la Cathédrale St André et le chateau d'Inverness, ou simplement se balader dans les rues commerçantes.

Le petit village de Drumnadrochit ; Inverness, ses églises et son château.
J6

La chaine de montagne des Cuillin, située sur l'île de Skye, est divisée en 2 parties : les Cuillin Noires, au centre de l'île et les Cuillin Rouges, au sud et plus accessibles à la randonnée. La journée s'est cette fois-ci passée sous les nuages, mais heureusement la pluie ne s'est pas invitée à la fête !

Les Cuillin dans le brouillard

Nous avons commencé notre ballade au milieu des montagnes, en passant à côté de nombreux petits lacs, avant de finalement rejoindre la mer des Hébrides et longer le littoral. Sur le chemin nous avons croisé quelques maisons, perdues au milieu de nulle part, sûrement des abris pour les bergers. Malgré le temps, l'eau était d'un magnifique bleu turquoise, nous faisant regretter le soleil des jours précédents, qui nous aurait encouragé à la baignade ! Nous avons ensuite repris la route vers notre point de départ en nous enfonçant dans les terres.

La variété des paysages des Cuillin

La journée a aussi été l'occasion d'apercevoir de nombreux animaux : surtout des oiseaux, mais aussi des biches et même un phoque !

La faune des Cuillin
J7

Pour notre dernière randonnée, nous avons choisi de nous arrêter dans le petit village de Plockton et de longer la rive du Loch Carron. Plockton est assez semblable à Dornie, que ce soit par les maisons blanches ou les nombreux pécheurs. Le château de Duncraig , aujourd'hui reconverti en B&B de luxe, est visible depuis le port.

Plockton et le château de Duncraig

Nous avons eu la chance de croiser beaucoup de vaches Highland, dont des blanches qui sont beaucoup plus rares que celles à robe rouge, avec parfois leurs petits, mignons comme tout ! Nous avons aussi été amenés à traverser une bergerie, en passant à l'intérieur de l'enclos à moutons, passage qui fut particulièrement bruyant !

Les vaches Highland et un de leurs petits

Le Loch Carron est magnifique, les reliefs l'entourant n'étant pas très hauts, ses rives sont fleuries et recouvertes de végétation. Nous avons en plus eu la chance de pouvoir compter à nouveau sur un grand soleil, rendant la ballade très agréable. Une fin de voyage parfaite en somme !

Les rives du Loch Carron
J8

C'est un peu tristes de quitter de si belles contrées que nous sommes repartis des Highlands. Nous avons décidé de faire une halte à Edimbourg quelques heures, au cas où l'occasion d'y faire un tour ne se représenterait plus. Sur le chemin, nous avons pu admirer une dernière fois les différents Loch et les reliefs les entourant, mais aussi à nouveau des vaches Highland, cette fois-ci habillées de noir.

Vaches Highland, noires cette fois-ci !

Edimbourg est une capitale comme je les aime : beaucoup de place pour les piétons, pas trop de voitures, et beaucoup d'espaces verts. C'est vraiment agréable de se promener dans le centre-ville, faire les boutiques ou flâner dans la vieille ville. Ce fut très frustrant de n'y rester que quelques heures car la ville est magnifique et culturellement très riche : il faut je pense au moins 3 jours pour l'apprécier comme il se doit !

Edimbourg et son château

Si on est amateur de whisky, Edimbourg est un petit paradis : de magnifiques pubs sont spécialisés dans ce domaine et proposent un choix impressionnant, souvent pour des prix abordables.

Les pubs, même en plein après-midi, sont très fréquentés !

Pour conclure, il est difficile de ne pas tomber amoureux des Highlands : les paysages sont magnifiques, les écossais chaleureux et le soleil au rendez-vous (mais nous avons apparemment eu beaucoup de chance sur ce point). Les paysages sont variés, riches d'une faune et d'une flore préservées, l'homme se faisant très discret dans cette région. Je rêve d'y retourner, et de passer plus de temps à Edimbourg qui semble être une ville passionnante.