9 mois pour renaître :)
Du 26 septembre au 25 décembre 2022
13 semaines
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 24 janvier 2023

Dans cet épisode, je vais détailler la fabrication de la parilla (barbecue) et du TATACOUA paraguayen (four) en briques et terre (arena gorda: sable gras).Je ne connais pas le mot " Tatacoua" (c'est du guarani), donc je l'écris comme je le prononce.😂

Marco et Noelia ont décidé d'en fabriquer un cette année, de façon traditionnelle guarani, et de l'utiliser pour Noël.

C'est un sacré chantier, bien physique et très poussiéreux…

1ère étape: les fondations : on creuse et on remplit de grosse pierres+ ferraille bien sûr!

Ensuite, les murs vont commencer à s'élever: la place de la parilla est là où Marco se tient et le four plus en avant.

• • •

On avance dans la construction. Les murs sont à 60cm.Le plateau sera composé de briques assemblées entre elles avec des barres d'acier.

La parilla est montée. Puis elle est équipée de grilles et d'un moteur pour le tournebroche. Les grilles(remarquez leur forme) permettent l'écoulement de la graisse vers une rigole, puis vers un réceptacle pour les évacuer. En l'occurrence, ils utilisent une canette de bière vide, comme ça, pas besoin de nettoyage! Bien entendu, les grilles ont été découpées et soudées par Marco. Tout est fait maison.


Moteur sur son support
Tournebroche sur son support
• • •

A présent, montage du four.

Il faut d'abord préparer un mélange de sable rouge+ sirop de sucre+ mélasse. Ce sable a été prélevé dans le chemin devant la maison. Il n'y a QUE du sable rouge partout ici.

Ce sera le liant. C'est la méthode traditionnelle guarani. Ici, pas de ciment réfractaire. Ce mélange servira aussi à recouvrir l'intérieur et l'extérieur du four.

• • •

On travaille dans un nuage de poussière car il faut découper les briques une à une pour les assembler et fabriquer l'arrondi de la voûte.

Installation de la porte du four
Porte fabriquée par Marco, bien sûr
Travail à 4 mains
• • •

Et, enfin, la clé de voûte, le plus délicat et le plus poussiéreux!

• • •

Il faut découper, ajuster au mieux avant de mettre le mélange. Bon, les EPI ne sont pas de mises🥴

Dernier trou à combler
Four fermé
• • •

Il ne reste plus qu'à monter la cheminée et à tout recouvrir du mélange sable/mélasse. Traditionnellement, il faudrait aussi recouvrir de bouses de vache, pour apporter de la fibre et éviter les craquelures que fait la terre en séchant. Bon ce sera pas fait un peu plus tard, et, pour l'instant, on garde la bonne odeur de la mélasse…

Bel ensemble rustique, parilla, tatacoua ,table et bancs maison
• • •

Premier essai de la parilla et de la canette de bière. L'essai n'était pas concluant, les pierres sont encore trop humides et il manque un toit pour garder la chaleur. On a fini la cuisson sur la vieille parilla en métal....mais la canette a bien rempli son office!

Il manque encore des aménagements pratiques pour les outils, il manque aussi un toit pour protéger l'ensemble de la pluie (bon, pas en ce moment !) mais je suis très contente d'avoir assister à la création traditionnelle d'un tatacoua.

• • •

Quelques belles libellules sur mon chemin de promenade, le soir, avec les chiens et quelques oiseaux. Les chiens adorent venir se promener car ça dure lonnnngtemps!

• • •

Un peu de flore aussi.