Carnet de voyage

Argentine

25 étapes
128 commentaires
23 abonnés
Dernière étape postée il y a 12 heures
Premier grand voyage en sac à dos, l' ARGENTINE Sud et le CHILI Sud. De Buenos Aires à Santiago du Chili , en passant par Ushuaïa et la terre de feu ,des paysages à couper le souffle.
Du 3 au 30 novembre 2022
4 semaines
Partager ce carnet de voyage
3
nov
3
nov
Publié le 3 novembre 2022

Debout 3h30( ça pique!). Décollage 6h30. Hier, la vieille voiture de Marco a eu de la peine pour nous ramener d'Asuncion....Pb d'embrayage...espérons que ce ne soit pas grave... Mais les amis sont là, et, ce matin, le voisin et ami, Bigotté, m'a conduit à l'aéroport. En compagnie de Marco et de Noelia...c'est pas beau çà? Les d'boires du voyage....rien n'est linéaire😂

Le métro ne compte que 3 lignes. C'est peu pour 15 millions d'habitants! Mais toutes les stations sont décorées de faïences peinte...

A peine arrivée, pas le temps de souffler... La chambre d'hôtel n'étant pas prêt avant 13 h, direction le centre historique de BA . Métro et marche, sous un grand et chaud soleil

Ceci n'est pas un musée....mais un collège! Oui madame!  
Le palais présidentiel ou La casa rosa, situé sur la plaza de mayo. Où l'on trouve aussi une copie de notre Marianne avec son bonn...
Une sublime basilique, chaleureuse et colorée  , 5 corps et 14 chapelles. Le clou de la visite reste le mausolée du général Don Jo...
Alors çà , c'est terrible! La Banque Nationale d'Argentine, toute de marbre vêtue , surplombée d'une immense coupole centrale........
Le BA moderne actuel.  Et la statue du basque découvreur de l'Argentine. Les immeubles modernes sont des appartements  de , enviro...
4
nov
4
nov
Publié le 4 novembre 2022

Déambulation dans un joli parc de 7 hectares, en plein cœur de BA. On y trouve 1500 espèces végétales , 2500 espèces d'arbres, divisés en 2 grandes parties: la flore argentine et celle des 5 continents +une serre à papillons

Ce soir, je vais assister à un spectacle de tango argentin. Et demain , départ 5 h de l'hôtel pour un vol vers Puerto Madryn, vers la péninsule Valdès. UN AUTRE MONDE..............

Des arbres gigantesques, en veux-tu? En voilà! 
Des fleurs à profusion  
Quelques papillons que j'ai réussi à photographier.... bon, pas de morphos, c'est pas transcendant comme papillons!
Spécial pour mon frère : des cactus....ARBRES! 
On m'a dit le nom du premier animal en haut, à gauche....mais je ne m'en souviens plus 
5
nov
5
nov
Publié le 5 novembre 2022

Après une folle soirée de tango ( bon! Pas moi sur la piste! 😇😇).....les photos vont venir. Spectacle dingue, dingue, dingue. Jamais vu d'aussi beaux tangos....du tango acrobatique, musclé, mais avec tellement de grâce, de sensualité que ces 2h ont été des heures de grâce !

Dodo à 1h et réveil à 4h! Pour une dormeuse du matin comme moi c'est chaud!!

En vol domestique pour Trelew, jamais vu autant de monde!! Plusieurs centaines de personnes qui font la queue pour leur avion. J'avoue que j'ai un peu paniquée, me demandant si j'allais avoir mon vol!!

J'ai vu sur tout était sous contrôle et que, au besoin, on appelait ceux dont l'heure d'embarquement était proche.

Sans perdre de temps, il m'a bien fallu les

2 h pour accéder à la porte d'embarquement !!!

Puis j'ai parcouru 67 km de désert patagonique pour rejoindre Puerto Madrid

Le choc! 30 degrés, du vent, de la poussière, un paysage plat de chez plat, et la Route 13 , droite comme un I qui rejoint BA et Ushuaia !!

Je vous raconte tout cela car j'attend ma chambre d'hôtel et j'ai donc du temps pour vous faire la conversation 🤣🤣

Autant les hab de BA sont fermés, peu souriants, pas aidants, autant ici c'est le bonheur !

Mon chauffeur de taxi m'a fait la conversation tout le long de la route. Et j'ai tout compris!! Et il m'a bien aidé pour trouver une solution à un pb avec mon adaptateur universel de prises.

Comme quoi, vive les petites villes!!

Allez, hasta luego !

Les photos sont prises sans flash bien entendu 
Les musiciens 
Vue depuis ma chambre. Auj, il y a bcp de vent!!!! 
6
nov
6
nov
Publié le 6 novembre 2022

A 2OOkms de Puerto Madryn, visite du territoire des lions de mer et des pingouins de Magellan. une immense colonie de petits pingouins , de 50 cms de haut et de 5 kg environ peuple cette côte de la Patagonie. Les mâles arrivent à la fin du mois d'août pour préparer le nid qu'ils utilisent année après année. En octobre, les femelles pondent 2 œufs qu'elles surveillent avec le mâle pendant les 40 jours de couvaison. Chacun partant se rafraichir et s'alimenter en mer à tour de rôle, en ramenant 1kg de nourriture dans leur estomac lorsque les petits seront nés. 50% de la nouvelle génération survivra. Entre sept et février, quand tout le monde est là, on compte 1 million d'individus. Impressionnant!!!! Et entre mars et sept, ils s'en vont tous vers les côtes brésiliennes pour d'engraisser avant la reproduction.

Moi, j'ai été très très étonnée de trouver des pingouins sous cette latitude et sous 35 °. Je n'imaginais pas qu'il existe des pingouins que craignent le froid!! Et leurs nids sont vraiment surprenants.

Les nids, ce sont ces trous dans le sol, recouverts de végétation locale, de pierres. Plus on est proche de la mer, plus il y a "l...
Heureux comme un pingouin dans l'eau! 
Sur terre, dans les rochers, toute place est bonne à prendre . Ceux qui sont obligés de se loger loin de la mer, jusque 1200 m ont...

Et puis il y a d'autres animaux: flamands roses, guanacos (cousin du lama), vizcanas ( cousin du lièvre que je vous ai montrés lors de ma visite de l'eco park de BA )

Même des dinosaures... on a trouvé le fossile le plus grand de ce dinosaure de 20 m de haut et 40 m de long

Enfin sus aux lions de mer. C'est le seul endroit au monde qui accueille une éléphanterie marine continentale , aves des spécimens de 6 m de long pouvant peser jusqu'à 3 tonnes

Bon! C'est l'heure de la sieste! Faut dire qu'aujourd'hui, il faisait ....35 ° 
vous observez la mue  
Ce n'est plus la forêt des dinosaures. C'est le royaume du vent et de la chaleur 
7
nov
7
nov
Publié le 8 novembre 2022

Hier , grosse grosse journée de voyage et d'émerveillent. Partie 7 h, retour hôtel 21 h. Ici, les distances sont immenses, il faut bcp de temps et de route pour se rendre sur les lieux touristiques.

La péninsule Valdès fait 250 kms de pourtour et il faut déjà 1H30 pour y aller depuis Puerto Madryn.

C'est un sanctuaire naturel , inscrit au patrimoine de l'UNESCO; paysages arides, côte escarpée et un paradis pour un nombre impressionnant d'animaux marins qui en ont fait leur terre de prédilection

J'ai pu photographier des choïques ( cousins de l'autruche. Vous verrez un groupe de femelles qui mangent pendant que le mâle surveille les petits

un mara , cousin du lièvre et du kangourou qui se repose sous des buissons

un vrai lièvre aussi

un loica , oiseau au torse rouge

une martinera , cousine de la perdrix

un Zorro ( pas masqué!)C'est un renard; je l'ai vu trottiner dans la pampa, mais je n'ai pas eu le temps de dégainer mon appareil photo. Je vous poste la photo prise au musée

un halco, sorte de faucon. J'ai vu voler le cousin du condor, mais là pas de photo!

je mets la photo du peludo, famille du tatou, que je n'ai pas vu du tout

Des paysages extraordinaires dans leur dénuement

Ici aussi il y a une colo nie de lions de mer et une  toute petite de pingouins de Magellan 

Pour terminer la journée, visite aux baleines . Baleines et baleineaux prennent leur quartier d'hiver sur la côte dans le golfe. Il y a aussi des orques mais on n'a a pas vu

Je vous montre d'abord les fanes des baleines . Je n'en avais jamais vu ! Et un squelette , photos pris au musée

Voilà comment on embarque pour le tour d'observation , à la pointe Nord de la péninsule

Et maintenant, place à l'émotion....

MAGIQUE!!! 
8
nov
8
nov
Publié le 8 novembre 2022

Cette nuit, j'ai dormi dans une posada, à 1h de Puerto Madryn.

Le choc! Dans cette Patagonie semi désertique, il y a une oasis/ Gaiman. La ville est située prés du fleuve qui alimente la région en eau et du coup, il y des arbres, des fleurs, de l'herbe grasse

Cela change des plaines désertiques de la pampa patagonienne , qui ressemble étrangement au Far West avec ses ranchs de bovins. Ici ce sont des haciendas aves des troupeaux d'ovins, des chevaux et ces espèces de moulins à vent pour aller chercher l'eau en grande profondeur ( on les voit dans les westerns)

des roses, des forsythia.....des arbres, beaucoup d'arbres. La terre est fertile et Gaïman est le grenier de la règion 
9
nov
9
nov
Publié le 9 novembre 2022

El fin des mundo. Le bagne argentin au 19e siècle.....y a pas que Cayenne bon sang!!!

Au bout de la Patagonie, il y a la Terre de Feu. Et au bout de la Terre de Feu, il y a Ushuaia, pointe de la cordillère et du continent, porte d'entrée vers l'Antarctique et le pôle Sud. La connexion est vraiment très difficile . Je ne sais pas si je pourrais vous faire partager mon voyage d'ici !!

Vue d'avion
Arrivée
9
nov
9
nov
Publié le 10 novembre 2022

L'Argentine n'occupe que 1 tiers de la tierra de fuego. La frontière entre sa partie et celle du Chili est marquée par la crête de la montagne située dans le Parc national. On est parfois à 13 kms de la frontière . L'endroit est si tranquille et si pur qu'on pourrait y rester des heures en contemplation. Un véritable paradis. Le temps était de la partie ! Soleil, nuages, soleil.... Frais quand même ! 7 petits degrés le matin et 16 au soleil.

Par contre , l'après-midi, sur le canal de Beagle, brrrrr un vent à tout péter !!! Mais pas de pluie, donc c'est bien.

Je savais qu'ici ce ne serait pas les Tropiques....mais je suis allée au bout du monde, au plus proche du phare du bout du monde , des lions de mer et des cormorans, à 150kms du Cap Horn, sur ce canal qui relie le Pacifique à l'Atlantique.

Des centaines de cormorans royaux sur ce chapelet d'îles.

La mer était démontée, mais je suis ravie!!


Le phare digne d'un roman de Jules Verne...
Soleil mais vent terrrrrible
bPour l'instant, je ne peux rien publier de plus...

CA Y EST! J'AI DE LE CONNEXION....enfin, il faut quand même que je reste dans le hall de l'hôtel de Calafate. Mais c'est mieux que rien

Je peux vous partager mes photos

Arrivée , premières vues de l'hôtel
Le train est identique à celui qui existait du temps des bagnards. C'est une attraction touristique, mais las locos sont belles  ....
Des paysages sublimes. Quiétude, beauté, air pur, nature , immensité de la cordillère. Elle n'est pas très haute ici. Moins de 200...
La poste la plus australe du monde. Martine Ledenmat, j'y ai posté la cl' USB des photos du voyage en Egypte....Tu me diras si tu ...


Quelques oiseaux du Parc 

et un peu de flore


plus l'air est pur, les arbres se recouvrent de cet lichen
Une vue d'ensemble du Canal sue lequel j'ai navigué 

Le Canal de Beagle

Au centre, reconstitution d'une hutte et d'un indien Yamaca à l'arrive des explorateurs . Ils vivaient nus
Des centaines de cormorans 
Lions de mer 

Le phare du bout du monde

10
nov
10
nov
Publié le 10 novembre 2022

Bon, la ville de Ushuaia n'a vraiment rien de terrible. Pas de charme, ville portuaire, ville touristique. Tout y est très cher. C'est très loin, loin de tout, même du beau temps car je me demande bien si ils arrivent à avoir une journée entière de soleil😅😅😅

Mais c'est LE mythe!

Côté relief, ça grimpe sec!! La ville s'est construire sur les flancs de la montagne !!

Il reste quelques maisons ou édifice en bois, mais la tôle et le béton ont pris le dessus, ce qui en fait une ville grisâtre que la météo a du mal à égayer 😁😁

Même la luminosité est extrême : actuellement, il fait jour de 5h à 23h30 et en hiver de 10h à 16h...ça me rappelle quelque chose...😁😁

Mais le canal de Beagle et les sommets enneigés des Anses sont....superbes !

Et dire que Ushuaia s'est développé autour de sa prison!!

Le petit Tren del fin del mundo( comme tout ici!!) est reconstitué à l'identique de celui qu'utilisaient les bagnards au début du XX siècle, loco vapeur comprise. Bon aujourd'hui, c'est un piège à touriste: petit tour dans le parc, photos et bien sûr boutique!!! Mais les loco sont cholis!


Côté faune ils ont un sérieux pb avec les castors. Introduits en 1946 pour le développement de la fourrure, ils se sont reproduits comme des lapins. De 25 couples, on est passé à plus de 250 000 individus. Et la croissance s'est accrue pendant la pandémie car la chasse était fermée ! Ils sont responsable de gros dégâts : forêts décimées, routes inondées, rivières détournées..A quand du pâté de castor dans les restaurants ?


Soleil radieux, découverte extraordinaire
En attendant la connexion..
La famille qui m'a accompagnée 2 jours
La photographe photographiée
En attendant une connection correcte et durable, quelques photos du smartphone

D'abord, la route 3 nous découvre la cordillère des Andes et ses flancs recouverts de végétation , à travers forêts et vallées. L'arbre le plus répandu est le LEUGUA. Il pousse jusqu'à 600 m.


Les tourbières sont très présentes ici. Gorgées de l'eau des glaciers, elle ne se décompose pas car privée de bactéries. Elle s'accumule couche après couche. En hiver, l'eau gèle et les tourbières se transforment en voie pour les motos neige, le ski de fond, les chiens de traineaux....

Faune et flore


Les petites boules orangées sont nommées Pan de los Indios . Pour l'arbre , c'est un champignon contre lequel il se défend en fais...

Puis nous nous dirigeons vers Puerto ALMANZA, un village de pêcheurs, le plus austral ( encore !)

70 familles de pêcheurs ....et presque autant de restaurants que de familles. Ils sont très fréquentés le WE; pourtant, il n'est pas aisé de s'y rendre : piste poussiéreuse, comme pour aller aux chutes VOLTAIRE ( référence pour les Guyanais )

En face, se trouve Puerto Williams; c'est le Chili. Puerto Williams est situé 2 degrés de différence avec Ushuaïa. Ils disent donc qu'ils sont " plus loin que le bout du monde "

Et on arrive chez Diana , la pêcheuse qui nous reçoit pour le déjeuner

Et là, on s'attendait à manger des moules ou du poisson cuit rapidement

On a eu droit à un repas GASTRONOMIQUE ! Diana est extraordinaire

Petite soupe de poisson , puis préparation du ceviche , servi de façon superbe 

On suivi : noix de st Jacques et sa sauce à la salicorne; filet de poisson du cane et sa sauce citronnée + purée de potiron + amandes grillées et parfumées avec une herbe du jardin ressemblant au céleri et enfin une crêpe fourrée Dulce de leche et confit d'oranges. Arrosé de vin blanc argentin



11
nov
11
nov
Publié le 11 novembre 2022

Ville étape pour la visite du parc naturel des glaciers

12
nov
12
nov
Publié le 13 novembre 2022

Bon j'espère que vous avez vu les photos des jours passés à Ushuaia . Comme j'ai modifié les jours, je pense que vous n'avez pas reçu de notifications!

Auj, découverte d'une estancia, de ses gauchos et une bonne parilla d'agneau à l'Argentine. Première étape de la journée

Voici l'estancia , avec la maison des gauchos et celle du propriétaire terrien . Elle est situé dans le parc régional et se destine à 90% au tourisme et 10% à l'élevage des moutons pour la laine et la viande .

LES GAUCHOS

J'ai pris cette photo pour le béret! Pour moi, il se situe entre le béret basque et le béret alpin

un des fils du propriétaire. L'arrière-grand-père était croate...et pas basque!
La parilla à l'Argentine 

Ensuite, direction le glacier . Le Perito Moreno est une terminaison de la calotte glaciaire entre l'Argentine et le Chili. Tous les glaciers (il y en a plus de 300 ) aboutissent dans des lacs d'un bleu laiteux. Ici, à El Calafate, c'est le "dulce de glaciar", ou lago argentino, pour son aspect " onctueux " et sa couleur

Le Perito Moreno est u, monstre de 25 km de long sur 4 km de large et 60m de haut au -dessus de l'eau; Et on sait que seul 1/10 du glacier ou de icebergs qui flottent sur le lac est hors de l'eau .IL EST IMRESSIONNANT

On l'a vu d'abord par la face Sud, depuis le lac

Puis on l'a admiré sur des passerelles , face et face Nord

Bien sûr il y a aussi des icebergs qui se détachent du glacier, surtout en fin de journée. On en a vu plusieurs . Et le glacier n'est pas silencieux. D'abord, il y a un bruit de torrent permanent , puis des grincements , des craquements, des coups de tonnerre quand les icebergs se détachent

FACE NORD 

Et on nous a servi un whisky accompagné d'un glaçon du glacier !!

Quelques belles fleurs et orchidées

13
nov
13
nov
Publié le 13 novembre 2022

Depuis le port de Punta Bandera, navigation sur le bras nord du las Argentina

On traverse le Boca del Diablo jusqu'au canal Upsala, entre les gros icebergs émergeants


Remarquez comme la couleur de l'eau du lac! Une merveille  

les icebergs

Puis on aperçoit les glaciers Seco, Heim Sur et Peineta . Tu en veux des glaciers? En voilà! Ici, pas de passerelle, on s'approche au plus près des glaciers pour les voir de face .

Le glacier est immense, plus étendu que la ville de BA. Il s'étend sur 70 m et s'enfonce 500m environ . Le lac est profond de 1000 m à cet endroit . Mais , à la différence du Perito Moreno, celui-ci recule....

On voit bien les 2 langues du glacier qui arrivent dans le lac 
 Ici tout n'est que glaciers. Ce n'est pas de la neige!!!!!

Certains glaciers sont suspendus

On trouve aussi beaucoup d'arbres fossilisés par le glacier

Et pour les pilotes.....ou les géographes

14
nov
14
nov
Publié le 14 novembre 2022

En attendant, je vais vous parler des vins argentins. Ils différent de nos vins car ici, on ne parle ni de terroir ni de millésime. Il n'est même pas obligatoire d'indiquer l' année sur l'étiquette.

On parle surtout de cépage

On boit " un malbec" ou "un chardonnay". Peu de vins d'assemblage . Et on cherche à reproduire le même vin d'une année sur l'autre.

Les vendanges ont lieu au mois de mars.

Le malbec est LE cépage emblématique de l'Argentine. Originaire de la région de Cahors et de Bordeaux.

On trouve aussi du cabernet sauvignon, du Syrah.

En blanc, on trouve principalement du chardonnay et aussi du sauvignon

Tous les vins se boivent jeunes. Pas de vins de garde



14
nov
14
nov
Publié le 14 novembre 2022

En arrivant de El Calafate, on découvre de superbes paysages, quelques guanacos, des estencias protégées du vent par des barrières de peupliers et au bout , on aurait dû voir le Fritz Roy.

Petite halte technique sur la route et on rencontre des aventureux. On a croisé aussi des campings car allemands, fait sur chassis camion. Ils viennent en bateau pour traverser plusieurs pays et pendant de longs mois, voire années


Sur ces photos, vous pouvez voir "le garde-manger " des troupeaux de moutons. Pas d'herbe grasse mais des "broussailles" dures et rares. Il faut de 4 à 7 hectares PAR mouton pour qu'ils puissent se nourrir. Autant dire que les estancias ont beaucoup d'hectares!!

Mais cette herbe dure a une conséquence fâcheuse : elle use prématurément les dents des moutons. A 8 ou 9 ans, ils ne peuvent plus se nourrir. Alors les propriétaires des haciendas les vendent vers l'âge de 7 ans, pour qu'ils ne meurent pas.....de faim!

On trouve aussi des vaches....sauvages dans les forêts. 5000 environ. Elles broutent les jeunes pousses des arbres en formation qui ne peuvent pas se développer comme arbre et restent arbuste. C'est aussi un sérieux problème. Ils en ont capturé 500 ( direction la boucherie) mais il en reste beaucoup encore!

El Chalten. On dit que c'est l'un des plus beaux coins de Patagonie. Les trekkeurs viennent y faire de l'alpinisme. Ici on dit de l'andinisme . Moi, ce sera des balades dans un décor idyllique....si le temps le permet.

Le Fitz Roy , c'est ça

Pour l'instant, je ne l'ai pas vu car il fait mauvais temps. C'est une photo prise au centre d'interprétation et de renseignements...

Bon, rien vu car le temps était couvert et je suis arrivée sous la pluie.....alors pas de décor idyllique pour le moment.

Le soleil est arrivé par intermittence mais le vent s'est mis à souffler TRÈS TRÈS fort.

Après un repas d'empanadas et de ensalada, j'ai pris mon courage à deux pieds pour aller faire une courte rando de 2 h : el mirador de los condores

J'ai vu UN condor voler er j'ai bien cru que j'allais le rejoindre tellement le vent soufflait! Plusieurs fois, j'ai dû m'asseoir et attendre que la bourrasque passe! Ah la la! Je vis dangereusement

El Chalten signifie " la montagne qui fume" en raison des épais nuages qui l'enveloppent régulièrement , lui donnant des airs de volcan en perpétuelle éruption.

Allez, je vais grimper là haut , par le sentier.... 
Vues sur El Chalten et , normalement ,les montagnes autour  

Et un peu de flore ainsi qu'un " ZORRO" ( prononcer SORRO) , renard gris


Et pour finir, après le béret, les espadrilles !!!!🤣🤣

15
nov
15
nov
Publié le 15 novembre 2022

Alors auj., grande rando vers Laguna del Torre. Rando de 18 kms, A/R , donnée pour 6/7h A/R

Au départ, c'est bien. Il y a du vent certes, mais l'avantage de ce vent est que , pour l'instant, il chasse les nuages et découvre les montagnes et la paysage

Donc, on voit enfin les montagnes et le paysage .  

Je découvre de superbes points de vue. La rivière Margarita, d'un vert laiteux, les glaciers , encore et toujours ( et oui! ce n'est pas de la neige, nous sommes au printemps. Ce sont des glaciers, petits ou grands)

Les arbres renaissent de leurs cendres , tels des Phénix des bois; mais le temps commence à changer, les nuages arrivent sur la montagne

Partie plate du parcours....au milieu d'une étendue de pissenlits

😁Mais , avant que le temps ne se gâte, je l'ai revu ET photographié! EL CONDOR PASA.... Je vous gâte vraiment je trouve 😁

Toujours des merveilles dans la flore ( il y a même des cerisiers) et dans la faune. Et j'ai vu un rossignol jaune du Japon, en voie de disparition, mais pas le temps de le photographier

Bon! je n'ai pas fait tout le chemin car la pluie arrivait et je n'aurais rien vu de plus ! J'ai fait demi-tour au km 7.

14 kms de rando (dont pratiquement 7 en montée) + les 2 kms pour aller jusqu'au chemin....ça va ! Je suis un peu cassée ce soir . Et la pluie est bien arrivait cette après-midi, comme prévu par la météo

Demain, c'est encore du temps mitigé. Et le soir, je prends un bus de nuit pour Los Antiguos. Il y a de fortes chances que demain soit un jour tranquiiiiille.

17
nov
17
nov
Publié le 17 novembre 2022

Hier, dernières déambulations dans le village de El Chalten. IL faisait beau mais le vent est toujours aussi froid. Et j'ai pris froid!!

Celui-là n'est pas jeune, il y a même la clim à l'arrière

Petite église toute simple, mais le drapeau argentin y est présent

De belles sculptures

Je suis le sens du vent mais je résiste: belle leçon de vie de cet arbuste

Au-revoir ou plutôt, adieu El Chalten. Hier, j'étais bien ,bien fatiguée. Et comme j'ai dû laissé la chambre pour 10 h , je n'ai pas pu me reposer jusque 20 h, heure du bus! Je suis quand même restée au chaud dans le salon de l'hôtel. Le bus de nuit, c'est fatiguant aussi . Je devais avoir une place cama ( lit). Mais c'était semi cama.

Donc auj, grosse fatigue. Je suis arrivée à l'hostal à 8h et j'ai dormi toute la matinée! A 14h, je me suis rendue à la laverie....mais ici, tout est fermé jusque 17H ou 17h 30 !!! Je vais donc y retourner dans une heure. Los Antiguos , c'est la capitale de la cerise . Bon, ce n'est pas la saison, dommage

simplicité du banc...

Allez, demain excursion journée sur ""La cueva de las manos"😊. Ce sera la seule organisée car celle que j'avais prévue aussi ,côté chilien ,est complète.




• • •
18
nov
18
nov
Publié le 19 novembre 2022

Las cuevas de los manos est un site préhistorique rupestre

Son intérêt? L'ancienneté ; la beauté et l'excellente conservation des peintures rupestres, dont un grand nombre de mains en négatif.

La grotte et son contenu ont été déclarés Patrimoine mondial de l'Unesco

Ce sont les peintures originales que nous pouvons voir.

C'est le plus grand site , en extérieur, donc, pas besoin de faire un site secondaire pour préserver celui-là des humains qui viennent le voir.

Il semblerait aussi que ce soit le seul site rupestre qui monte des guanacos !

😁Je sais plus si c'est le plus grand site en extérieur en Amérique du Sud ou au monde . 10 H d'explications en espagnol....je ne me souviens pas de tout😒

On traverse des paysages absolument extraordinaires. La steppe patagonienne, désertique à souhait.

Nous avons suivi un chemin pour descendre vers le Rio Pintura et découvrir un paysage de fracture incroyable.

Le paysage est d'origine volcanique, et on distingue bien la fracture des roches lors de régression glaciaire.

El rio Pintura traverse la zone . C'est d'ailleurs sa présence qui a facilité l'installation des peuplades pendant plus de 8000 ans : eau et bois de chauffage à profusion

Sur cette photo, on voit bien la steppe patagonienne et , au fond le Mont St Lorenzo .3700 m de haut, neiges éternelles au sommet, glacier à son pied l'un de plus haut de la Patagonie, à la frontière entre le Chili et l' Argentine

Le site a été occupé pendant plus de 8000 ans par des chasseurs / cueilleurs, nomades. Ils chassaient le guanaco, le zorro, le puma et devaient donc suivre les troupeaux car les guanacos se déplacent beaucoup pour trouver leur nourriture

Ils utilisaient toutes les parties des guanacos: viande, peau, tendons, os

C'était des groupes de 20 à 30 personnes Les techniques de peinture utilisées :

le doigt, le soufflé de peinture à travers un tube, le jeté de tampons mobiles imbibés de peinture pour les plafonds, des tampons en fibres végétales ou en poils de guanaco

Ici, on voit les guanacos et les zigzags sont les flèches pour les tuer
Représentation de troupeaux de guanacos, de la rivière ( par la fracture de la r
les étoiles par jeté de tampons mobiles
le puma
9 cercles pour les 9 mois de gestation. Puis femmes et bb

Aujourd'hui, il a fait chaud!!! Le vent de a Patagonie s'est levé sur les coups de 17h , lors de notre retour

J'ai fait tomber le blouson et le sweat

Et toujours faune et flore au programme C'est extraordinaire de voir de si belles choses dans cet environnement si hostiles pour nous.

Petit lézard orangé, dans un épineux
19
nov
19
nov
Publié le 19 novembre 2022

Aujourd'hui....rien 🤣🤣🤣 j'ai même pas mis le nez dehors ! Journée repos, film et série....Voilà !

Demain , bus de 7h30 pour Bariloche.

20
nov
20
nov
Publié le 20 novembre 2022

Départ 7h 30 ce matin pour 12 h de bus.....bus que j'ai bien failli rater. Je n'ai pas entendu mon réveil et je me suis réveillée 10 minutes avant que le propriétaire de l'hôtel ne m'accompagne au terminal du bus !!😴😴🤯🤯...je vous dis pas le bond que j'ai fait dans mon lit!! Et comme j'ai spidé. Mais , 10 minutes plus tard, j'étais dehors avec ma valise....🤪🤪🤪Heureusement que je prépare tout la veille ! Je vous l'dis....je suis pas du matin

Pendant presque 8h, le paysage était le même : désertique , patagonique....

Puis un peu plus de vert est apparu au milieu de ce désert.

Et enfin, 3 h avant d'arriver sur Bariloche, le paysage est devenu radicalement différent : des fleurs à profusion, des sapins qui tapissent les flancs des montagnes, des champs d'herbe verte, des troupeaux de moutons et des vaches...et....pas de vent!! C'est la Suisse!! 🤣🤣

Les images sont prises dans le bus avec le téléphone.

Allez, je viens d'arriver à l'hôtel et je vais aller manger un morceau au restaurant juste à coté. Cela fait 3 jours que je mange très peu, voire pas à cause du mal de gorge . Je meurs de faim aujourd'hui!! Et bien sûr, pas de petit déjeuner, vue la précipitation matine. Dans le bus, on a eu droit à une " box lunch" mais c'est bof bof.

Hamburguesa argentina....j'ai pas tout mangé, mais ça fait du bien! Surtout le vin rouge en canette 🤣🤣🤣. Vive la France qd même 🤩🤩...j'ai une petite pensée pour ma cave....

21
nov
21
nov
Publié le 21 novembre 2022

Aujourd'hui, changement de décor. En avant pour la route des 7 lacs.

Le temps était frais ce matin et un peu brumeux....mais sans vent.

L'après-midi, du soleil à foison! Ça fait un bien fou.

Très belle excursion . D'abord, on rejoint Villa La Angostura, à 1h de Bariloche

Cette ville est une ville chic fréquentée par le showbiz local

Et c'est le point de départ de la route des 7 lacs, 100kms jusqu'à St Martin de los Andes


Il y a donc 7 lacs sur cette route , tous créés par la fonte des glaciers bien sûr.

Des grands, des petits, des lumineux, des sombres, des navigables, des non navigables. Certains s'étirent en longueur, d'autres se cachent au creux des arbres. En plus du ciel bleu, de la couleur émeraude ou bleue de l'eau des lacs, il y a en plus, en ce moment , la floraison jaune des ajoncs , violette des lupins et rouge d'un arbre local. Quelle chance d'être là , à ce moment-là!

St Martin des Andes est une ville toute plate, baignée par un grand lac . C'est une ville très touristique toute l'année : base arrière de la station de ski située à 10 kms, l'une des plus huppées des Andes et l'été, tous les sports d'eau possibles et imaginables

Pour ma fille Florence ...

Cette RUTA 40 traverse le pays du N au S sur 5194 kms quand même !

Un peu de flore et de faune comme d'hab!

Et je vous présente des panneaux routiers étrangers....

Celui-là, je le trouve remarquable!
22
nov
22
nov
Publié le 22 novembre 2022

Encore un changement de paysages! Cette Argentine est impressionnante dans sa diversité. Remarque, c'est un peu normal dans ce pays grand comme l'Europe....Donc, me voilà en Suisse .Lacs, montagne, forêt de sapins, chocolat, fondue, ski, chalets de bois ..... Et oui, c'est cela Bariloche.

Le superbe lac Nahuel Huapi à la taille du lac de Genève.ET è fois la taille de 7 fois BA...mais oui, mais oui...En hiver, c'est la station chic des Argentins et des Brésiliens , sans pour autant rivaliser avec Mégève ....faut pas exagérer quand même!

Mais Bariloche, c'est aussi Naziland. Juan Peron a protégé bien des nazis . En 1995 le scandale éclata quand on découvrit que certains y vécurent paisiblement et pas des moindres: Joseph Mengele, le boucher d'Auschwitz et Adolf Eichmann , responsable de la solution finale.

Et le club andin était tenu par un membre des jeunesses hitlériennes ....

Moi, j'aurais bien voulu y être pour la semaine sainte , non pour ma dévotion religieuse mais pour ma dévotion au chocolat car c'est à cette époque que se déroule la fête du chocolat et on y fond la plus longue barre de chocolat (200 m )

Ascension à 1500m par un petit télésiège ( ça fait drôle sans les skis ) pour admirer le lac le plus grand , celui appelé Nahuel Huapi, profond de presque 500 m quand même!

Et on admire le panorama à couper le souffle, mais pas le vent . Heureusement, il n'était pas froid

On poursuit notre route par la forêt entièrement protégée. Les arbres font plus de 30 m de haut. Il est absolument interdit de couper les arbres originels, de construire quoi que ce soit ici. C'est un havre de beauté et de paix , pour les promeneurs, les randonneurs, les cyclistes, les sportifs en tout genre

Encore et encore....on ne s'en lasse pas sous ce soleil

Cet hôtel a été construit comme devant être l'hôtel de la station de ski de Bariloche . Mais, il s'est avéré impossible de construire des pistes de ski sur les pentes trop escarpées de la plus haute montagne. La station a donc été déportée sur le Cerro Cathédral , à 20 kms. L'hôtel a été vendu et racheté MAIS avec interdiction de toucher à quoi que ce soit à l'intérieur ou à l'extérieur . Il est de toute beauté, classé au patrimoine de l'UNESCO

Une jolie église en bois, qui m'a fait penser à celles de Norvège

Plus de flore que de faune aujourd'hui. Le condor des Andes n'est pas mien! C'est une photo sur un mirador d'où on peut en voir ...

Demain, traversée des Andes en bateau, direction EL CHILE.

22
nov
22
nov
Publié le 23 novembre 2022

Quand on voit l'étendue de la Patagonie argentine, et quand on sait que c'est l'une des régions les moins peuplées au monde en rapport à sa superficie, on relativise . Je suis très heureuse de l'avoir parcourue, découverte.

C'est un monde différent du nôtre et j'ai eu la chance d'être en communion avec lui.

Tout ici est une ode à la vie....Comme une quête spirituelle, comme une retraite au bout du monde,  ce 1er voyage au bout du monde est un émerveillement et une révélation. Ici, dans ces steppes désertiques,  rien n'arrête le vent, ni n'arrête la vie.  Le regard se perd dans ces immensité désertiques,  on se croirait perdu, mais la vie y est partout,  résiste et perdure encore et encore .

J'ai vu des arbres abattus par le vent patagonien, je les ai vus renaître de leurs cendres , ne pas renoncer à la vie, trouver un moyen de faire germer un nouveau souffle de vie, et s'épanouir,  croître à  nouveau contre toute attente.

J'ai vu  toutes ces petites plantes qui trouvent le chemin de la vie, tous ces animaux qui naissent, vivent et se reproduisent dans des conditions si âpres....tous ces hommes qui y vivent , s'y plaisent,  revendiquent le plaisir d'y être  malgré toutes les difficultés.  Rien ne les décourage, ni le temps,  ni le vent, ni les intempéries,  ni le manque apparent de confort

C'est en eux, c'est par leur exemple que je dois moi aussi trouver ma renaissance . La vie se doit d'être vécue

Et puis, dans cet éloignement de tout , de tous, j'ai ressenti sa présence à mes côtés. Plus rien ne venait perturber mon esprit : plus de souci du quotidien, plus de factures, de courrier, de maison à réparer ou entretenir.... cette liberté d'esprit est vraiment salvatrice

Mais je ne pourrais pas y vivre, non Pili...trop de vent..trop froid....


23
nov


Auj, je vais quitter l'Argentine et passer au Chili. Cette excursion de 12 h environ enchaîne 3 bateaux et 4 bus....pas de tout repos . Avec ses flancs couverts de sapins, le brazo Puerto Blest ( un bras du lac) dessine un paysage qui fait penser aux fjords norvégiens.

Ce matin , le soleil était de la partie et le vent aussi. Toute une bande ce lycéens a embarqué pour la première partie de navigation et leur plaisir fut de donner à manger aux oiseaux

C'était bien sympa ! De beaux paysages encore et toujours jusqu'à lago Frias

On passe la frontière chilienne au cœur de la forêt, 1000m d'altitude. Le plus extraordinaire, c'est que le bus emprunte un chemin de forêt, semblable à tous les chemins de forêt: étroit, caillouteux et très très sinueux et pentu. Ils sont formidables 😁

Puis, arrivée au sommet, on passe la frontière

Ici, l'herbe est grasse. Les moutons, et les ovins ne vont pas user prématurément leurs dents. On a déjeuné dans un hôtel/resto ,au milieu de nulle part, d'où partent de nombreuses excursions et randos.

Enfin, on a rejoint notre dernier bateau dans un bus tout terrain. On croirait que nous partions en safari. Extra!

Mais le temps se gâte pour la dernière traversée sur le lac "Todos los Santos." Du coup, les cimes enneigées des superbes volcans se cachent dans la brume et la pluie

Et pour finir , arrivée à Petrohue d'où un dernier bus nous mène sur Puerto Varas en longeant le lac Llanquihué dominé par le volcan Osomo, caché lui aussi dans les nuages . Par contre, on voit bien que le lit du torrent, les pierres qui le forment et la terre sont noires

25
nov
25
nov
Publié le 25 novembre 2022

Journée assez éreintante encore par sa distance à parcourir pour aller faire un tour sur la plus grande île d'Amérique du Sud, 200km de long et 50 km de large, l'Ile de Chiloé.

C'est essentiellement une population de marins et d'agriculteurs. On y cultive la betterave sucrière et la PATATE! Plus de 80 sortes, de formes et de couleurs différentes. Elle rivalise avec le Pérou où la patate est sacrée aussi. L'île alimente tout le Chili. Les eaux froides du lac sont propices à la pêche, saumon et merlu ( comme en Norvège!). Et on trouve aussi des fermes de moules

les paysans viennent vendre directement , avec un mégaphone

Chiloé comptait pas moins de 200 églises jésuites. Actuellement, il y en a encore beaucoup et elle sont toutes en bois. Certaines sont classées au patrimoine mondial de l'Unesco comme celle de CASTRO, la capitale de l'île

J'aime bien le Christ revêtu du drapeau chilien 
Tout est en bois, même les piliers imitation marbre 
L'archange Gabriel, dans l'église de CASTRO; hommage aux paras 

Les maisons sont en bois et multicolores, pour compenser ls 260 jours de pluie par an. Faut égayer tout ça!

Sur l'île, les anciennes maisons de pêcheurs sur pilotis , les palafitos, ont été réhabilités , souvent en commerce ou restaurant

Pour le déjeuner, je me suis essayé à la cuisine locale . Les moules en entrée et le pain frit étaient excellents; le plat tradi, le curanto, bof! Les moules et le coques, ça va ....mais avec du citron. Les viandes fumées et le poulet, c'est pas bon! Et la pâte bizarre, mélange de PDT , farine, beurre , oignons n'avait que le goût de farine. Par contre, le vin blanc, excellent!

Puerto Varas est dominé par 2 volcans . Le volcan ORSONO, 2600m, avec son capuchon blanc , est endormi. Et le volcan CALBUCCO, à peine 2000 m, mais toujours actif. Dernière éruption en 2015. Le volcan s'est réveillé sans crier gare, en élevant un panache de fumée banche , des gaz et des cendres vers le ciel . Et bien sûr, ces cendres ont été poussées par le vent du Pacifique vers Bariloche en Argentine, la paralysant pendant 9 mois. 43 ans de sommeil, c'est moins que la belle au bois dormant mais plus dévastateur....Vite , fuyons 🏃

Un peu de faune? Et de flore?

Allez, auj. départ pour Santiago du Chili. Dernier hôtel 🧳Je vais partir à l'aéroport plus tôt que prévu par sécurité car il y a une grève des camionneurs depuis ....minuit! Hasta luego

26
nov
26
nov
Publié le 27 novembre 2022

Première visite de SDC , en autonomie car mon guide ne pouvait pas être là. On se verra plus tard . Déjà, j'ai subi un choc....thermique. Ah! Je peux ranger doudoune, bonnet, pulls et thermolactyl en tous genres.......Je suis passée de 8/10 degrés à 35 !!! J'ai même dû m'acheter un chapeau car j'ai oublié le mien chez Marco.

Ensuite, deuxième choc: je suis passée d'une nature sauvage et pure à une autre , aussi sauvage et réellement polluée. Ce n'est pas ici que les arbres se couvrent de " barbiche".

J'ai pris le funiculaire, puis le téléphérique pour voir la ville d'en haut. SDC et son agglo compte plus de 6 millions d'habitants sur les 18 ou 19 millions que compte le pays. C'est dire ! Dans mes errances de ce jour, j'ai vu bcp de personnes typées péruvien. Soit ce sont des immigrés soit ce sont des descendants des Mapuches. Mais ça m'a frappé, contrairement à BA

En haut du funiculaire , ils ont installé une crèche en bois, grandeur nature, de toute beauté

Enfin, troisième choc : le choc économique . Il y a ici un marché économique parallèle d'une grande ampleur, beaucoup de pauvreté et des très riches. La vie est aussi chère qu'en France et ils en sont à la troisième génération qui n'arrive pas à se redresser après la dictature de Pinochet. Les gens n'ont pas d'argent, c'est le royaume de la débrouille : qui est cireur de chaussures, qui vend des serviettes de toilettes, qui vend des chapeaux, qui vend des jus de fruits, des fruits en morceaux dans un verre, sans compter les vendeurs de nourriture ( souvent des femmes qui vendent leur cuisine) Dans la grande rue commerçante du centre historique, la rue centrale est pleine de gens qui vendent de tout , par terre et sur des tréteaux, dans la rue ( piétonne), devant les magasins . On se croirait jour de marché.

Il y avait aussi bcp de groupes de musique locale ou non locale à tous les coins de rue. Une musique souvent empreinte de révolution. On ressent bien partout cet engagement puissant et contestataire inspiré par les difficultés sociales et des années de répression et de dictature militaire.

J'ai visité la Musée de la mémoire et des droits de l'homme. Il met en scène la dictature de Pinochet, qui a débuté le 11 septembre ( triste date !) 1973 par un coup d'état d'une extrême violence et qui a continué son chemin par une répression brutale et féroce, pour s'achever en 1990; 30 ans de meurtres, tortures en tous genres, disparitions inexpliquées, restrictions sur tout, inflation à 700% etc.... Je vous laisse la liberté de vous documenter et mes photos ne sont centrées que sur le travail des femmes , travail de couture pour exprimer leur détresse

Ensuite, j'ai visité le Musée de l'art pré colombien. Une seule des 3 salles était accessible , celle des peuplades d'avant la conquête espagnole. Parmi les pièces étonnantes, se trouvent des momies les plus anciennes du monde, 2000 ans avant les Egyptiens . Elles ont été retrouvées dans la Nord aride du Chili

On y trouve aussi une "calculatrice" formée de brins et de nœuds. Extraordinaire

Le pays est très religieux, on y trouve donc une cathédrale et une basilique ( sic). Bien sûr, les édifices côtoient les immeubles très modernes