Ma cousine Élisa était partie deux mois au Laos travailler, j'ai donc décidé d'aller découvrir ce pays inconnu accompagnée de mes parents et d'Alex, mon meilleur ami.
Août 2015
2 semaines
Partager ce carnet de voyage
1

Après un long vol (quasiment 16h avec une escale à Zurich et à Bangkok), on arrive enfin dans la capitale Lao. Un rapide passage à l'hôtel, le Champa Garden Hôtel, pour poser nos valises, on décide d'aller arpenter les rues chaudes de Vientiane. C'est un autre monde. Beaucoup de bruits, des voitures et scooters dans tous les sens.

On s'arrête dans notre premier (mais pas dernier) temple, qui nous laisse franchement sans voix. Il s'agit du Vat Hai Sok.

On continue notre découverte de la ville avec "le" temps incontournable dans la capitale, le Pha That Luang. Il est d'une couleur dorée qui lui donne un air complètement factice, c'est très étrange mais plutôt chouette.

Enfin, on termine notre journée au Vat Si Saket, qui regroupe plus de 1.000 bouddhas. C'est personnellement un des temples que j'ai le plus aimé.

On décide alors de terminer la journée sur les bords du Mékong, le fleuve qui traverse le Laos.

Après une nuit de sommeil bien méritée, on trouve un tuk-tuk qui nous conduit jusqu'au Patuxai, leur Arc de Triomphe Lao. La course est plutôt rapide et légèrement flippante. Je ne sais honnêtement pas comment c'est possible de conduire là bas. Le guide conseillait d'ailleurs de ne pas louer que la voiture mais de payer également un chauffeur car en plus des routes pas toujours en bon état, les gens conduisent de façon... Aléatoire je dirais 😉

Une fois redescendus, on profite de notre tuk-tuk pour aller au Vat si Muang. Très joli temple également.

Après quelques achats au T'Shop Lai Gallery, bien que la plupart de nos souvenirs proviennent du marché de Luang Prabang, on est rentrés à l'hôtel profiter de la piscine avant de sortir manger.

2

Le 3ième jour au Laos, nous avons pris un bus pour aller jusqu'à la ville de Thakhek où se trouvaient ma cousine et ses copines, toutes externes en médecine. Le trajet fut long (8h) dans un bus vieillot, voire même franchement dangereux, avec des animaux, des cartons, des valises, toute sorte de choses en fait. Heureusement la vue compensait tout ça.

On avait choisi de prendre une chambre à l'hôtel un peu "chic" de Thakhek, l'Inthira. Dont on garde un souvenir plutôt partagé. Ma chambre avec Alex avait un problème dans la tuyauterie qui vibrait très fort. Pour vous dire, je m'endormais avec mes écouteurs tellement ça me rendait dingue.

La ville de Thakhek mérite un petit détour car elle est plutôt jolie.

On a surtout mangé des brochettes de poulet ("kai" en lao) qui se vendent dans la rue et dans les marchés. Avec bien sur du riz gluant 😀

Comme il faisait beau (rappelons que le mois d'août correspond aux moussons chez eux, on a eu quelques pluies mais on a surtout été très très chanceux), on en a profité pour faire un tour en bateau (par bateau entendre pirogue) pour visiter des grottes.

Après notre tour en bateau, notre conductrice de tuk-tuk nous a conduit dans une grotte qui abrite un autel sacré.

Après ça, le temps commençait à se gâter, on a alors décidé de voir un des temples de la ville.

Après une dernière soirée avec ma cousine, nous avons pris la route vers d'autres aventures.

3

Cette fois-ci, nous avons choisi de louer une voiture pour faire le trajet de Thakhek à Champasak. Grosse dépense en perspective mais comme nous sommes quatre, ça reste raisonnable pour nous français, compte tenu de la distance à parcourir.

On en profite d'ailleurs pour s'arrêter dans la petite ville de Savannakhet pour visiter le temple Sainyaphum.

L'habit traditionnel des moines 

Après un rapide arrêt dans un petit restau sur le bord de la route, on arrive (quelques péripéties plus tard surtout avec un chauffeur qui n'arrivait pas trouver l'hôtel) à l'Inthira Hotel. On passe le reste de la journée à flâner dans le village pour finir par se poser dans un bar au bord du Mékong pour la fin d'après-midi.

Vous l'aurez compris, j'ai adoré cette partie du voyage. On était seul au monde, perdu dans ce petit village où on n'a pas (ou presque) croisé de touristes. C'était un moment magique.

Le lendemain, nous avons pris un tuk-tuk pour aller au Vat Phou, un site magnifique qui est vraiment à ne pas rater si vous êtes au Laos. On marche beaucoup, il fait très chaud même à 9h du matin, mais c'est splendide.

L'après-midi on prend de nouveau une pirogue pour aller visiter le Val Tomo, perdu en pleine forêt.

Voilà, c'est tout pour nos deux jours à Champasak ! Ensuite direction les 4.000 îles !

4

Après un voyage en pirogue avec d'autres touristes et un trajet en mini van, on a finit par arriver à notre hôtel sur Don Khong, l'île la moins touristiques de l'archipel. L'hôtel était magnifique, le Pon Arena, avec une piscine qui débordait dans le Mékong. La vue était splendide. Nous avons donc commencé par visiter (en vélo, grande aventure) cette île qui était tout à fait charmante. Les gens y sont très accueillants et souriants.

Le deuxième jour, nous avons pris le bateau pour aller sur Don Khon et Don Det.

Notre première grosse pluie 

Après l'averse, nous sommes allés aux chutes de Li Phi.

Après un repas bien mérité, on a repris la pirogue sous un beau soleil.

Ca c'est ma petite tête essayant de rester digne en mangeant.

Notre séjour aux 4.000 îles a été plutôt rapide mais intense. A part une averse, nous avons eu vraiment soleil et je pense qu'on aurait tous aimé prolonger de quelques jours notre passage ici.

5

Après les 4.000 iles, nous avons pris un bus pour Pakse où nous avons passé une nuit dans un hôtel pas terrible terrible. Le lendemain nous avons pris un vol interne pour aller jusqu'à Luang Prabang. On avait pris un hôtel là encore complètement dingue. Le "Paradise Resort" portait vraiment bien son nom !

A peine arrivés, nous sommes montés au mont Phu Si qui donne une très belle vue sur le fleuve et la ville.

Une fois redescendus, direction le palais royal de Luang Prabang.

Et enfin, en fin de journée, le fameux marché (dire que je tannais mes compagnons de voyage avec ça est un euphémisme) ! C'est, je pense, un des plus grand marché que j'ai vu. Des kilomètres d'exposants, des écharpes, des étoles, des ombrelles, des éventails, des sacs, des habits, bref on trouve tout 😉

Le lendemain, on se réveille tôt (très tôt) pour aller voir l'aumône des moines. Chaque jour, ils défilent dans les rues de la ville afin que les habitants puissent leur donner de la nourriture ou des offrandes pour Bouddha. C'est assez émouvant et assez surprenant pour nous.

Une fois revenus à l'hôtel, on prend un mini van pour aller dans une réserve pour voir des éléphants. Nous avions cherché dans le guide une structure qui était recommandée car elle respectait les animaux. Notre guide s'est montré très doux avec les éléphants et ce fut une expérience incroyable pour nous.

Enfin nous avons terminé la journée avec une visite des grottes de Pak Ou.

Nous avons ensuite de nouveau repris un vol pour Vientiane, pour y passer une nuit avant de repartir le lendemain. Le Laos a été une expérience, un voyage complètement dingue. Un dépaysement complet, la découverte d'une autre culture, d'une autre façon de vivre et de voir le monde. Cette première vision de l'Asie ne m'a donné qu'une seule envie : y retourner !