Carnet de voyage

Clapping des Desiremsson au pays des elfes

7 étapes
43 commentaires
6 abonnés
Dernière étape postée il y a 2 jours
Sport et voyage, toujours ce même programme alléchant. Nouveau clapp de départ pour l'Islande, île de tous les extrêmes. Entre match de foot et nature sauvage, God Fero ou bon voyage en islandais !!
Octobre 2019
6 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Bruxelles, 06/10/2019 à 14h,

Encore une fois, la famille Desiremsson arrive à mêler sport et voyage ...

Cette fois-ci, outre la bonne nouvelle de découvrir une future nouvelle destination, l'Islande ; le benjamin de la famille, mon petite frère se joint au groupe. Bienvenue Julien, alias Juju pour les intimes !!!!

La date du voyage a été cochée depuis longtemps puisque nous avions repéré la date du 11 octobre dans notre calendrier. En effet, les Bleus y affrontent les robustes vikings islandais dans le cadre des qualificatifs pour l'Euro de football.

Allons donc profiter de ce match pour découvrir l'Islande ou le pays des elfes. Et aussi le pays de tous les extrêmes. Telle est ma vision de ce pays qui nous est encore inconnu.

Je vois déjà trois extrêmes :

La tectonique déjà. Deux plaques souterraines se frottent et donnnent un sous-sol bouillonant, une terre vibrante. J'ai encore en tête ce volcan qui, tombé en éruption, assombrit l'Europe du Nord Ouest d'une épaisse fumée grise, bloquant même tout l'espace aérien. Après recherche, c'est le volcan Eyjafjallajökull. Un mot islandais dans toute sa splendeur, long et imprononçable !!

En effet, l'Islande est une île sauvage à la limite nord-ouest de l'Europe, à 2 500 kms de la France et 250 kms du cercle polaire arctique. Le Groenland est le voisin !!

La nature, variée, riche et ancestrale y a tous ses droits que les Vikings ont découvert en premier au IXeme siècle. L'Islande fut appelée Lyoveldio Island.

C'est aussi un véritable retour aux sources pour nous, les Desiremsson et notre pépé normand, donc quelque part viking ....

Et on ne risque pas de se perdre, car l'Islande, c'est juste quatre fois la taille de la Bretagne et un peu plus de 356 000 habitants, la plupart dans l'agglomération de la capitale Rejkavik. Une seule route, la Route 1, de 1 339 kms, fait le tour de l'île. Rares sont les chemins d'accès autour de la nature et du relief sauvage, tels des glaciers ou 130 volcans dont 20 encore en activite.

Nous avons hâte de découvrir et de vous faire découvrir ces paysages ....

Une autre extrême, c'est la société libérale, libérée, jeune et ouverte. Le mouvement DRUSLA fait souffler un vent chaud autour de la femme forte. Les femmes ont totalement leur place en Islande, jusqu'à la présidence. L'égalité des sexes y trouve toute sa place. Rassurez-vous nos charmantes épouses, nous n'allons pas participé aux marches organisées par ces jeunes femmes du mouvement, "la marche des salopes" je cite, qui se donnent la liberté de séduire et de posséder leurs corps.

J'avais aussi ouï dire que les jeunes couples islandais se formant doivent effectuer un test de consanguinité pour éviter tout risque génétique en cas de projet de naissance. Il existe même une application de généalogie sur téléphone qui permet à chaque islandais de connaître leur degré de parenté. Au huitième degré, le risque est nul. De mauvaises surprises peuvent arriver !! L'étranger ou le visiteur peut donc devenir une perle rare .... attention !!


La dernière extrême, c'est la combinaison terre et eau que l'on trouve partout en Islande. Sous toutes ses formes. Déjà l'eau, la plus pure et la plus abondante du monde. Elle fournit une grande partie de électricité du pays. J'ai à la fois l'image de l'eau calme des bains chauds naturels et l'eau jaillssante des geysers.

Et aussi la terre islandaise de glace, de feu, de déserts de laves, inhospitalière, sauvage et préservée. L'ordinaire n'existe pas car le feu couve sous la glace.

À nous de vous faire partager cela aussi !!!


C'est donc parti ! Nous traversons le Duché de Luxembourg, puis le plat pays belge pour prendre notre avion Icelandair à l'aéroport de Bruxelles Zaventem. Juju est prêt à prendre son envol dans la fusée Tintin Airlines !!!

Skoll donc avant le décollage et à très bientôt !!

2

Fludir, 8/10/2019 à 21h36,

Comme prévu, le vol Icelandair s'est déroulé sans encombre, sans turbulence, agrémenté du sourire de la charmante hôtesse Edda ... Nous avons atterri hier à 15h au milieu d'une terre vierge le long de l'océan Atlantique, sous une température que nous imaginions plus glaciale. Le thermomètre affiche 9 degrés et les nuages ne sont pas assez denses pour qu'il pleuve.

Welcome in Islande !!!

L'aéroport nous donne déjà l'ambiance qui règne ici en Islande : paisible, organisé, agréable avec une incroyable manne touristique. Les tours opérateurs affluent. De notre côte, nous avons juste à récupérer notre véhicule de location, une Jeep Renegade, dans le village côtier à côté de l'aéroport, Gardur. Le stop ou le bus, ça sera pour une prochaine fois me disent mon frère et mon père !!!

Nous en profitons pour découvrir la vie dans un petit village de pêche islandais. C'est d'un calme .... Les petites maisons colorées anciennes en bois cohabitent avec les nouvelles plus modernes, les anciens chalutiers avec les bateaux, le tout dans une atmosphère de bien-être. À l'image des pays nordiques ....

Les premières impressions sont toujours importantes quand tu poses le pied dans un pays. Les sensations sont agréables ici. Le parc automobile est récent, peu d'islandais roulent à vive allure, sachant qu'il est formellement interdit de dépasser les 90 km/h. Nous longeons l'agglomération de Reykjavik qui est aussi à taille humaine. Ikea et quelques petits centres commerciaux se sont installés, des immeubles modernes de cités sont construits et donnent une image moderne de la banlieue, aux antipodes des nôtres en France. Nous reviendrons plus tard dans cette capitale. L'objectif est simple en cette fin de journée, poser les sacs dans notre guesthouse à une centaine de kilomètres à l'intérieur des terres du côté du Sud de l'île.

Nous nous retrouvons sur la seule grande route de l'Islande, la Route 1, qui traverse des paysages plats, verdoyants et aussi volcaniques, incandescents.

Ici à notre droite le volcan éteint, le Thrihnukagigur, qui propose une descente à 120 mètres de profondeur afin de découvrir l'intérieur d'une chambre magmatique d'un volcan éteint ..... Ici à notre gauche, de multiples fumées qui sortent de terre ou des centrales hydrauliques. C'est une bombe à ciel ouvert cette île, ça chauffe de partout !!! Impressionnant .... Demain, on s'en rendra encore plus compte .... l'Islande ou l'art de t'en prendre plein le munni dans la kraftmikio (en islandais, en prendre plein les mirettes dans la puissance islandaise).

Autant hier, j'évoquais le côté extrême de l'Islande ; autant aujourd'hui je vais vous évoquer son côté puissant ....

Mais avant, la nuit porte conseille. Nous nous endormons paisiblement dans la nuit quasi-polaire, non sans avoir profité du gymnase de l'établissement où nous avons posé nos valises. Les islandais sont sportifs et j'ai vu de nombreux paniers de basket devant les maisons. C'est parti donc sur le playground ..... avant une bonne nuit bien méritée !!

Aujourd'hui sera consacré à la découverte de cette puissance nature terrestre islandaise, autour de ce que nous appelons ici le Cercle d'Or. Soit toute la zone du centre et du sud de l'île ceinturée par les volcans encore en activité que sont l'Eyjafjallajoküll, le Katla ou le Hekla. La dernière éruption du Hekla date de 2010 et il n'est pas rare que la prochaine se déroule dix ans après, comme toutes les autres jadis. Sachant que l'histoire se répète, nous ne sommes donc pas à labri ... !!!

Le Cercle d'or est la région où se rencontrent les plaques européennes et américaines. Elle s'écartent de quelques millimètres dans ce sous-sol islandais prêt à exploser à tout moment ... Nous avons l'impression d'être sur une cocotte-minute ..... Pourtant la terre islandaise est fertile et nous pouvons apercevoir de nombreuses fermes d'élevage. Les bovins sont moins nombreux que les moutons bien fournis et les chevaux islandais qui font la fierté de tout le pays.

La région autour de Pingvellir se situe autour d'un rift qui ne cesse de écarter autour et à mesure du mouvement des plaques tectoniques.

C'est l'un des symboles et coeur de la nation islandaise puisque la première assemblée des peuples vikings se réunit ici au IXeme siècle. Une forme de premier parlement, sachant que des vieux textes en langue viking évoquent ces événements. Encore aujourd'hui, la langue islandaise se rapproche beaucoup de cette langue viking. La Première Minitre islandais vient souvent passer quelques jours en été, ici à Pingvellir, dans sa résidence.

Vous continuez notre route et voici deux nouveaux sites qui décoiffent littéralement !!! On en prend plein le munni !!! Je vous présente les geysers islandais, véritables bombes d'eau à plus de 120 degrés mélangées à du soufre. D'un cratère comme un volcan, l'eau frétille, bouillonne puis forme un cercle bleu clair pour ensuite se projeter en l'air, à des dizaines de mètres de hauteur !!! Je vous dis décoiffant ce geyser baptisé Strokkur !!!

Demain, je vous présente Gullfoss, autre site juste puissant islandais .... La surprise sera de taille ....

Il est 23h34, point d'aurore boréale dans les cieux islandais mais une bonne nuit qui s'annonce. Plus calme que cette journée inoubliable et mouvementée !!!!

À demain !!!

3
3
Publié le 9 octobre 2019

Gullfoss, 08/10 à 22h30,

Je vous ai fait prendre de la hauteur sur Strokkur Geysir hier. Surtout ne descendez pas car je vous emmène maintenant au-dessus des chutes d'eau de Gullfoss, véritable Niagara islandais !!!

Ce sont les chutes les plus puissantes d'Europe ! Véritablement impressionnant, à l'image de ce que peut offrir l'Islande en terme d'intensité géographique et géologique. Au départ c'est un juste un cours d'eau qui sous l'effet des mouvements tectoniques, l'érosion et la force de la nature, a creusé un lit, un fossé jusqu'à un canyon .... Le bruit de l'eau qui s'échoue dans la canyon est juste assourdissant !!!

Nous sommes épatés par ce que peut offrir la nature islandaise, si bruit de décoffrage, si intense, si variée, ... En regardant le panorama depuis les chutes, le centre de l'Islande s'offre à nous. Les moutons sont en train de paître paisiblement autour de grandes fermes, ou les chevaux islandais qui toltent a leur rythme. Le tolt du cheval islandais est unique ici. Clairement, l'islandais est proche de la terre, de la nature et comme dans d'autres domaines, l'islandais a encore une longueur d'avance en terme d'écologie, d'environnement. Dernièrement, en Islande, une "plaque commémorative" a été déposée vers un glacier tout juste fondu ....

Je vous parlais du centre de l'île que nous pouvons apercevoir. On y voit des volcans dont le Mont Hekla que les islandais redoutent, des glaciers et ces étendues recouvertes à la fois de laves refroidies et de mousses vertes. Quelle variété ! Franchement, pour les férus de paysage et de géographie, l'Islande est votre destination !!!

Après avoir évités la chute à Gullfoss, nous remettons le cap plus au sud. Le long du littoral et se rapprocher encore plus des volcans et des célèbres sources d'eau chaude islandaises .....

À tout à l'heure !!!

4

Fludir, 09/10/2019 à 21h30,

Nous avons donc repris la route à l'intérieur des terres islandaises pour se rendre sur le littoral sud. Les trois grands volcans sont bien alignés devant nous maintenant, l'Eyjafjallajökull, l'Hekla et le Katia. Comme l'islandais, nous sommes humbles devant cette majestueuse nature, brute, sauvage, voire hostile. Nous la respectons et je dirais même que nous la craignons. Ici la nature a tous ses droits ...

Comme l'eau que nous pouvons voir partout et sous toutes ses formes. Rien ne salit l'eau en Islande. Elle circule sous terre à travers la lave, sans aucune intervention de l'homme. C'est l'eau la plus pure du monde. Et je ne vous ai pas encore raconté notre passage aux sources d'eau chaude ....

La grande route nationale 1 longe toute la côté sud et avant de l'atteindre, nous faisons une halte dans le petit village historique de Skalholt. Pingvellir vous vous souvenez fut l'endroit où se réunirent pour la première fois les peuples vikings au IXeme siècle. Skalholt fut quant à elle la première capitale islandaise. Jusqu'à un tremblement de terre en 1785 qui ravaga le village. Il reste encore quelques vestiges dont de vieilles maisons vikings avec un empilage pierre-terre et l'herbe sur le toit qui permettaient de conserver la chaleur.

Ah ces vikings, ils en ont laissé des traces en Islande, outre la langue, les cheveux et les longues barbes !! Comme cette forme de lutte où le champion islandais se voit remettre un collier en argent au style bien nordique. Ce sport est encore pratiqué et donne lieu à de grandes manifestations populaires, durant lesquels l'insouciance, l'optimisme et le courage légendaire des vikings règnent toujours en maître ....

Un proverbe islandais dit "Cetalestat" , ce qui signifie "On trouvera toujours une solution" ou "Renoncer n'est pas islandais".

Nous aussi nous ne renonçons pas et nous voici arrivés à Fludir, petite ville connue pour ses sources d'eau chaude ancestrales. Je sens que je suis parti pour rester de longues heures dans ce milieu naturel bienfaiteur. Juste à convaincre mon père et mon frère .... Je suis sûr qu'ils vont ressentir les bienfaits de cette source très rapidement et que la douche prise sans maillot de bain ne sera plus qu'un lointain souvenir .... !!!

Quel plaisir ! L'eau est à 40 degrés et ils n'ont mis que quelques secondes pour se baigner. C'est bon, ils l'ont adopté !!! L'eau est épaisse et un mini-geyser explose parfois juste à côté, dégageant une odeur de soufre et quelques courants chauds .... Mon frère tente l'expérience de faire tomber une pierre noire basaltique sous l'eau mais que c'est difficile ... tellement l'eau est épaisse et riche ....

C'est un véritable art de vivre les bains chauds naturels en Islande ! Il en existe un autre plus fameux et plus touristique à côté de Reykjavik, le Blue Lagoon mais celui où nous sommes est nettement plus authentique. Nous croisons la population locale qui j'en suis sûr y va tous les jours.

Après une telle heure de repos et de bien-être , rien de mieux qu'une bonne bière blonde islandaise de la marque Viking vous imaginez bien !!! Avant de recevoir le vent de l'océan ...

Car nous allons atteindre à nouveau la Route numéro 1 jusqu'à la petite ville portuaire d'Eyrarbakki. Cette bourgade, théâtre du polar que lit mon père actuellement, va nous permettre de ressentir l'ambiance d'un village islandais. C'est calme, étendu.

L'après-midi est consacrée à la Route numéro 1 qui nous réserve de sacrées surprises .... et nous montrent encore la diversité et la beauté de la nature islandaise. Exemple cette chute d'eau à Skogafoss, de plus d'une centaine de mètres, suite à la fonte des glaces. Spot préféré des jeunes mariés ....

Et que dire de cette immense langue glaciaire découverte presque par hasard, à Solheimajökull, directement descendue du volcan Katla. On se croirait à Ushuaïa ou à Terre de Feu car des blocs de glace se sont échoués sur la rivière dans une odeur de soufre volcanique, donnant ainsi au nom de la rivière "la rivière qui pue". Les couleurs sont saisissantes car le vert des versants de la montagne se mêle au blanc du glacier, au bleu de la rivière, au turquoise de la glace et au gris, noir du sol quasi-lunaire. À vous de juger :

L'Islande peut incroyablement offrir des paysages splendides et variés sur quelques dizaines de kilomètres seulement .... Les falaises volcaniques qui dominent les plages de sable noir juste après ce glacier en fournissent aussi la preuve. On se croirait à Etretat !! Les vagues de l'Océan Atlantique échouent bruyamment sur un sable aussi fin que noir foncé ....

Encore une sacré journée pour nos rétines !!! Que de paysages, de couleurs et d'émerveillement ... Le soleil se couche et les nuages se dispersent ....

Serait-ce un bon présage d'éventuelles aurores boréales ???? Nous l'espérons .....

À demain ....

5

Vatnajökull, 10/10 à 22h55,

Dès le réveil, le soleil illumine déjà le paysage .... pendant que Juju progresse de jour en jour car il déjeune tel un ogre. Alors que notre père ronfle lui de plus en plus !!! Heuresuement que nous avons trouvé avec mon frangin une chambre disponible pour se reposer !! Nous avons trouvé une guesthouse avec salon et ses larges baies vitrées telles que les islandais en raffolent dans leurs maisons. Cela change des anciennes maisons troglodytes et fermes recouvertes d'herbe qui les protégeaient du froid.

Les nouvelles maisons islandaises sont toutes équipées de ces larges fenêtres et baies vitrées avec de petites ouvertures pour se protéger du froid. Tout le monde peut donc voir l'intérieur des maisons, ce qui n'est pas étonnant au regard de la culture locale. En effet, les islandais sont de confession protestante. Les décorations sont donc simples et ils n'ont rien à cacher.

Cette journée va se dérouler sur la côté sud de l'Islande avec encore une fois une variété de paysages à couper le souffle, de toutes les couleurs ..... Nous passerons du noir, gris, blanc au vert, rouge, Orange, bleu et turquoise. Pour les férus de paysage, allez en Islande, vous serez servis !!!

Nous reprenons la route direction Vik i Myrdal, petit village au bord de falaises réputé pour être la ville qui reçoit le plus de précipitations en Islande. La vue sur le village et sur l'église est magnifique. Cette bourgade est petite, les rues sont larges, ouvertes. Comme dans toutes les petites villes d'Islande. Ce qui est normal vu tout l'espace dont bénéficie les islandais.

Juste après Vik, nous avons l'occasion de découvrir d'immenses espaces de champs de laves surmontés de mousse vert à la texture toute douce. Phénomène naturel complétement inédit. On dirait un champ de brocolis, de choux Bruxelles !!!

Puis les kilomètres défilent, sachant que le trafic est plus que fluide. Les voitures sont rares et les camions rouleront en priorité la nuit ici. Nous faisons juste attention à notre vitesse de croisière car la vitesse est limitée à 90km/h. Une voiture qui nous a doublée s'est même fait arrêter par la police devant nous, non pas à cause d'un radar mais à cause d'un automobiliste islandais qui l'a dénoncé .... Bonjour l'ambiance !!!

L'objectif est d'atteindre le plus grand glacier d'Europe, le Vatnajökull, grand comme la Corse, dont la glace peut aller jusqu'à 1 mètre de profondeur !!! La route est droite, magnifique. On se croirait sur les routes américaines dans les parcs nationaux ou dans les déserts ....

Et voici au loin le glacier, dont la montagne au-dessus est le point culminant du pays, à seulement 2 200 mètres. Ce glacier vient s'échouer dans l'Océan Atlantique, en laissant apparaître des lacs et en laissant quelques miettes. Enfin quelques miettes, je devrais dire des icebergs. Je me croirais au Groenland !! Ces paysages nordiques sont juste magiques, mêlant le noir du sable, le blanc du glacier, le bleu et le turquoise des icebergs .... À vous de faire votre idée ...

Nous ne pouvons que nous incliner devant Dame Nature !!! D'habitude, j'écris plus mais sur ce voyage en Islande, ces photos que nous avons prises valent mille paroles .....

Nous avons commencé la journée sous le soleil levant, nous la finissons sous le soleil couchant .... sur les iles Vestmann au large de l'Islande ....

À demain pour de nouvelles aventures !!!

6
6
Publié le 12 octobre 2019

Reykjavik, 11/10/2019 à 19h57,

Cette journée sera marquée par le retour dans la capitale islandaise, qui est déjà à 400 kms.

Comment allons-nous avaler cette distance ? Notre voiture de location est top mais nous avons l'embarras du choix, entre ce trafic indien ou ce tout-train gigantesque à l'image de la nature islandaise ....

Tout compte fait, nous gardons notre bonne voiture et nous sommes prêts à repartir après, comme d'habitude, un bon petit-déjeuner. Au menu café islandais, pancakes fait maison par la fermière qui a ouvert notre guesthouse et quelques gourmandises locales. Dont ce gâteau à la crevette qui passe plutôt bien en le trempant dans le café !!! La gastronomie mérite à elle seule un voyage, composée essentiellement vous vous imaginez bien de poissons. Saumon, langoustes, hareng ou autre curiosité telle le requin sont au menu. Mais bon n'oublions pas les bons sandwichs ou hot-dogs locaux que nous pouvons goûter dans le type de restaurant en photo ci-dessous. Et non plus les bonnes soupes qui réchauffent bien (j'ai goûté la soupe aux épinards, très bonne), et les fishs and chips ou burgers plutôt bien cuisinés ....

Maintenant, pour information et je crois que je n'en ai pas parlé, manger, boire un verre (et tout simplement vivre) revient très cher ici. Les salaires minimums sont de 2 000 euros et le salaire moyen à 3 500 euros. Ceci explique cela. Pas le même pouvoir d'achat et et beaucoup de produits et de denrées sont importés .... L'alcool fort est tellement cher qu'il est distillé clandestinement dans les caves des maisons.

Mon frère mange de mieux en mieux le matin et il est donc prêt à prendre le volant. Heureusement que nous sommes trois à se relayer sur cette route numéro 1 qui va nous ramener à Reykjavik.

400 kilomètres plus loin, nous apercevons l'agglomération de Reykjavik qui comme la première fois nous paraît calme et pas si étendu que ça. La route devient autoroute et nous passons de une à deux, trois voies !!! Waouh , impressionnant, le tout sans aucun embouteillage et toujours dans le calme et la sérénité ... Nous devinons quelques petits centres commerciaux et des barres d'immeubles modernes ... avec même un panneau de signalisation sur ce "périphérique" qui interdit les tracteurs !!!

Clairement, on ne se croirait pas dans une capitale européenne mais dans une ville de province française. L'ambiance est agréable, nous trouvons même des maisons toujours autant colorées en plein centre-ville, sur lesquelles les jeunes artistes rivalisent dans une jolie mouvance street art ...

Toutes ces maisons sont dominées par le nouveau temple, Hallgrimskirkja, tout en blanc et son orgue monumental qui font la fierté de fous les habitants.

J'ai même pris en photo les petitesses du parlement et du siège du premier ministère islandais qui à eux deux évoquent la taille de l'Islande. Je suis sûr que nous pouvons toquer à la porte de la première ministre tellement l'ambiance est ouverte ici. C'est vrai que les islandais nous donnent ce sentiment d'un peuple cool, ouvert, accueillant, le tout avec une certaine organisation. Et détrompez-vous, ce peuple n'a pas forcément le cheveu blond ....

Ces bâtiments officiels se trouvent en plein centre-ville le long de l'océan. Vous vous doutez donc bien que la pêche est une activité phare de la ville, de même que des excursions qui permettent aux touristes d'aller voir des baleines et des macarins (oiseau emblème du pays).

Ce petit port de pêche longe à la fois le vieux quartier de la ville et les nouveaux bâtiments futuristes dont l'Harpa (véritable Palais des Congrès) et le drakkar tout en métal.

Voici une journée qui a passé bien vite, dans une capitale islandaise où il fait bon vivre. Ce soir, c'est le big match et l'une des raisons pour lesquelles nous nous sommes rendus en Islande. Les Bleus vont affronter les robustes footballeurs vikings dans le stade Laugardalsvöllur, à quelques encablures de la ville.

Le match se finit comme notre voyage. Une belle victoire ! 1-0 pour les Bleus. Le ticket en poche pour les futurs championnats d'Europe en 2020, certainement une future occasion de mêler encore une fois sport et voyage .....

Bonne nuit à tous et à demain pour notre dernière aventure islandaise !!!

7
7
Publié le 13 octobre 2019

Keflavik, 13/10/2019,

C'est le retour en France ou aftur in Frakklands en langue viking .... Déjà. Icelandair nous attend ....

Cette semaine a passé très très vite, voire trop vite. Nous avons eu de la chance aussi avec le temps. Le froid, la pluie et le vent étaient rarement au rendez-vous. L'air frais et pur nous a permis à mon frère et à moi, de purifier nos cloisons nasales !!!

Semaine intense, à l'image de ce peut offrir la nature ici en Islande. Cette île est un véritable musée à ciel ouvert qui offre une variété inouïe de paysages dans un vaste camaïeu de couleurs. Pour les férus de trekking, pour les contemplatifs, pour les passionnés de géographie, de géologie et pour les amoureux des pays nordiques, c'est la destination où il faut aller.

De tous mes voyages, je n'ai rarement vu une telle variété et intensité de paysages. La nature est si sauvage en plus !!

Certes une semaine ne permet pas de rentrer véritablement dans le pays et ses codes. Mais cela permet néanmoins de comprendre comment le pays fonctionne. Nous pouvons sentir ici un esprit d'ouverture (à l'image du peuple islandais, voire la police qui a été élue "police la plus cool du monde"), un esprit de tolérance et de liberté (à l'image de l'égalité homme-femme prônée dans la société islandaise) et un esprit moderne (conscience environnementale, tourisme responsable, ...). Avec cet esprit viking que nous pouvons encore ressentir.

Et puis ce voyage nous a permis de savoir comment nous fonctionnons nous trois. Le voyage a aussi cette vertu, de vraiment mieux se connaître et respecter nos façons de vivre.

Je vous conseille à tous l'Islande qui vous enthousiasmera. Les paysages que ce pays offre sont si variés et tout simplement sublimes. Vous pouvez en découvrir tous les vingt kilomètres, avec à chaque fois une particularité et un singularité.

Cela me donne envie de partir à l'assaut des pays nordiques, voire même du Groenland. Icelandair dessert la capitale de ce territoire Nuuk, appartenant au Danemark, que Trump veut même racheter .... Bon à savoir non ???!!!!

À bientôt en 2020 pour de futures nouvelles aventures !!! La famille Desiremsson vous salue bien !!