Stop-over en Islande et Vancouver

Gagnant du concours MyAtlas et Icelandair, nous avons eu l'opportunité de découvrir l'Islande en hiver en stop-over ainsi que Vancouver. Avec en cerise sur le gâteau: nos premières aurores boréales!
Février 2020
7 jours
2
1

Nous sommes les heureux et chanceux gagnants du Grand Concours organisé par MyAtlas en partenariat avec Icelandair qui récompensait un article racontant notre meilleure expérience de voyage. Après avoir fait la danse de la joie quand nous avons pris connaissance de notre gain, nous nous sommes attelés à préparer ce voyage avec les deux équipes.

MERCI chaleureux à toute l'équipe de MyAtlas et à Olivier pour l'organisation ainsi qu'à l'équipe d'Icelandair et Lora pour la réservation des billets d'avion. 

Toutes les prestations et réservations étaient impeccables... Ce voyage était pour nous une première en Islande mais aussi à Vancouver. Il a, à l'heure actuelle, une place toute particulière dans nos souvenirs de voyage!

Les stop-over proposés par Icelandair permettent de faire une escale de 1 à 7 jours en Islande lors d'un vol transatlantique sans frais supplémentaires. Une véritable opportunité de découvrir l'Islande en version courte durée.

2

Nous avons une journée complète en Islande. La chance est avec nous: le ciel est chargé mais les conditions sont bonnes et les routes dégagées vont nous permettre une belle journée de découvertes.

"J'ai pris la Ring Road, celle qui fait le tour de l'île. Une grand-rue infinie. Je crois que je suis ici pour rester. Les mots n'arrivent pas assez à dire. Je n'en trouve pas un qui égale ce que j'ai devant les yeux. Il faudra que tu viennes voir par toi-même. Tout est plus lent, contemplatif. Les montagnes sont douces et abruptes à la fois. Les tourbières et les champs de roches. Chaque tournant est plus grandiose que le dernier." Les falaises, Virginie DeChamplain

Nous partons vers 8h30, il fait toujours nuit. Nous voulons faire les premiers kilomètres pour nous éloigner de la ville et profiter au maximum des heures de clarté une fois la ville derrière. Nous comprenons rapidement que la journée va être chargée d'émotions et de paysages à couper le souffle.

Le soleil se lève sur les plaines, habillées de neige. On ne distingue pas toujours le fil entre la neige et le ciel, adouci par les rayons du soleil.

Nous y rencontrons nos premiers chevaux islandais. Pas du tout peureux, ils s'approchent de nous volontiers.

Sur la route vers Selfoss, nous quittons régulièrement la route principale vers de plus petites routes pour quelques aller-retour sur des routes enneigées.

Nous repérons une église et nous nous approchons.

Au milieu de nulle part, nous sommes seuls avec juste autour de nous de la neige... La sensation de liberté est indescriptible!

Seljalandsfoss

La neige commence à tomber, nous nous arrêtons à Seljalandsfoss. Les alentours mais aussi les sols sont entièrement gelés. Cela ne nous empêche pas de grimper sur les escaliers à côté de la chute (et de les redescendre sur les fesses!).

Il neige de plus en plus fort, le ciel est chargé mais les conditions sur les routes restent bonnes, nous continuons. Nous roulons une bonne demie-heure dans ces conditions. Jusqu'à ce que, au détour d'un virage, la neige se stoppe net pour faire place à d'autres couleurs et un ciel un peu plus dégagé. Le temps et les paysages changent en une fraction de seconde ici!

 Des soutiens-gorges le long de la route...

Skogafoss

Un peu plus loin, nous voyons apparaître la cascade de Skogafoss. Nous rentrons vers le parking et nous nous dirigeons vers la cascade. L'eau tombe dans un bruit sourd qui résonne dans l'air: la nature dans toute sa splendeur!

Un sentier aménagé avec escaliers permet de monter au sommet de la chute. Là en haut, les couleurs se mélangent: la glace, la mousse, l'eau et la neige ne font plus qu'un.

De l'autre côté, vous aurez une vue panoramique. Le ciel de l'autre côté est beaucoup plus sombre.

Vik et la plage Reynisfjara

Plage de sable noir aux colonnes basaltiques et falaises qui tombent à pic, la plage de Reynisfjara est unique au monde. Le vent souffle, la mer est déchaînée et les vagues déboulent sur la plage avec une hauteur et une force que nous n'avons jamais vu ailleurs.

Pour ce voyage, nous sommes partis à 2, laissant notre grande chez ses grands-parents. Entre deux vagues, nous lui envoyons nos pensées.

En quittant la plage, nous remontons vers l'église de Vik qui surplombe la mer et les falaises. On a l'impression qu'elles sont juste derrière.

Il est 15h, le ciel se couvre et la nuit tombera rapidement. Nous reprenons la route vers notre hôtel non sans nous arrêter quelques fois pour admirer les paysages.

Nombre de kilomètres pour le trajet Reykjavik - Vik I Murdal par la Route 1: 186 km

Il ne nous aura pas fallu plus qu'une journée pour tomber complètement sous le charme des paysages d'hiver islandais. Cette journée est un COUP DE CŒUR énorme! Nous n'avons qu'une hâte, les retrouver, sous la neige ou en plein été. Ce n'était que le début. Nous reviendrons, nous en sommes certains!

3

Reykjavik est une capitale à taille humaine où, même dans le froid, il est agréable de se balader. C'est aussi certainement la capitale la plus silencieuse que nous ayons visité. Quel bonheur!

"Reykjavik s'endort entre l'Océan et les montagnes. Les petites maisons bien rangées. Les toits rouges dans la lumière du jour qui meurt déjà, à peine quelques heures passé midi. L'hiver ici est pendant des mois une longue nuit sans rêve ou presque. Une longue nuit au creux du ventre pour dormir un peu." Les falaises, Virginie DeChamplain

Nous arrivons avant le lever du soleil devant la Cathédrale Hallgrimskirkja. Elle est imposante et impressionnante de par sa forme. Telle une fusée, elle a été construite en référence aux orgues basaltiques. L'intérieur est dénué de tout ornement. L'orgue est magnifique!

La cathédrale avant  le lever du soleil

Vous trouverez un parking autour de la cathédrale (gratuit). Peu de places, n'arrivez pas trop tard.

Au sommet, la cathédrale offre une vue panoramique sur Reykjavik. Fermée pour célébration funèbre, nous n'avons malheureusement pas pu y monter.

Nous descendons directement vers la rive. Nous marchons vers le bord de l'eau, vers la statue du Sun Voyager, en forme de carcasse de navire, supposé être une ode au soleil, une promesse de territoire inconnu.

Cette statue, pourtant simple, en impose. Autour d'elle, l'eau bleue contraste avec le blanc de la neige et les cimes des monts où la neige a fondu. Nous restons là un moment, envahis par cette atmosphère.

Nous marchons ensuite le long de l'eau pour rejoindre le Harpa, salle de concert et d'opéras à l'architecture originale composées de panneaux de verre aux formes irrégulières et de couleurs différentes.

Ça vaut la peine de faire le tour de ce bâtiment pour voir la lumière se refléter sur les panneaux de verre.

Les alentours de l'opéra:

Les rues de Reykjavik

Nous prenons ensuite le temps de nous balader dans les rues de la ville. Il fait froid, il pleuvine un petit peu mais nous l'oublions rapidement grâce aux décors que nous offre la capitale.

Les maisons sont colorées et éclairent la ville, malgré la faible luminosité hivernale.

On passe devant places et beaux bâtiments, il y a très peu de monde dans les rues.

L'art à Reykjavik

L'art à une place omniprésente dans les rues. On retrouve des beaux sites de street art mais pas que... Nous ouvrons grands les yeux!

Une rue pas comme les autres...

Des rues piétonnières barrées de manière bien originale:

Nuit sur Reykjavik

Le soir en hiver il y a très peu de monde dans les rues ou les restaurants. Emmitouflés dans nos gros manteaux, nous irons dîner dehors nos 2 soirées.

4

Nous passons 2 nuits en Islande et nous ne cachons pas notre espoir d'apercevoir des aurores boréales, même timides. Chaque soir, nous prendrons la voiture en direction de Pingvellir (+/- 40 km), où l'indice Kp est bon, malgré une petite couverture nuageuse par endroit.

Dès notre premier soir, c'est le jackpot: les aurores boréales apparaissent et nous font vivre deux nuits magiques!

"L'aurore boréale a grandi tout au travers du ciel, en rubans et en franges. Vivante comme une étoffe, comme une chair, c’est l’âme, le cœur de la nuit. Elle bat, elle frémit, elle souffre, elle pleure, elle rit. Parfois elle dort, inerte, et tout à coup elle se réveille, et ses joues deviennent roses. Elle ouvre les yeux et ses yeux sont bleus. Puis, quand elle est fatiguée de jouer, elle meurt pour renaître ailleurs." Boréal, Paul-Emile Victor

Il n'y a pas de mots pour décrire ce que l'on ressent à la vision de ce phénomène mais on le vit de manière intense. Une drôle de chaleur dans la poitrine malgré le froid, des larmes plein les yeux et un sourire béat. Les lumières se mettent à danser, les couleurs s'intensifient et donne l'impression de dominer le ciel.

Nous sommes seuls des kilomètres à la ronde, le silence s'installe, les étoiles brillent et la magie s'intensifie.

Le deuxième soir, elles seront plus timides mais nous aurons l'occasion d'en apercevoir également. Ce n'est plus notre "première fois" mais les sentiments restent les mêmes. On ne peut pas s'habituer à pareil spectacle!

Pour connaître l'indice Kp, la couverture nuageuse de votre position et la probabilité d'apercevoir des aurores boréales, l'application My Aurora est idéale.

Partir à la chasse aux aurores boréales est une expérience irréelle. Les voir est la cerise sur le gâteau mais tout ce qu'il y a autour est euphorisant: trouver de bons spots, scruter le ciel, se poser et attendre avec pour seul bruit autour les battements de votre cœur.

Notre rêve s'est réalisé et laisse place à un autre: avoir la chance et se procurer des opportunités de revivre ça encore et encore...

5

Vancouver était une ville qui a toujours attiré notre attention. Nous la découvrons majoritairement sous la grisaille et la pluie mais cela ne nous empêche pas de tomber sous son charme.

Entourée de montagnes et port animé de la côte ouest, en Colombie-Britannique, Vancouver fait partie des villes les plus densément peuplées et cosmopolites du Canada.

Nous découvrons les incontournables de la ville:

Gastown

Petit COUP DE COEUR pour ce quartier, le plus animé de la ville. Il regorge de belles surprises et de sympathiques endroits pour manger et boire un verre.

Gastown est connu pour son horloge à vapeur, ses galeries d'art, ses boutiques indépendantes et ses nombreux restaurants, tout style. Le tout aménagé dans des bâtiments victoriens au caractère très industriel, ce qui leur donne beaucoup de charme.

L'horloge à vapeur

Les rues pavées et les belles devantures

Le côté industriel est fort marqué à certains endroits:

Nous avons testé The old Spaghetti factory et nous vous le recommandons! Dans un cadre magnifique, la nourriture y est vraiment excellente! Vous pourrez y manger la spécialité Clam chowder.

Downtown Vancouver

A côté de Gastown, vous pourrez déambuler dans les rues du quartier Downtown. Ici, les hauts buildings modernes croisent les bâtiments plus anciens.

La bibliothèque publique

Très beau bâtiment, vous pourrez déambuler (silencieusement) dans cette bibliothèque aux nombreux espaces aménagés pour les étudiants.

Nous continuons notre balade dans Downtown.

Stanley Park

Incontournable lors d'une visite dans la ville, Stanley Park propose des balades à pied ou en vélo et offre de belles vues panoramiques sur la ville.

Vue sur Downtown depuis Stanley park 

Nous choisissons de le parcourir à pied et de profiter des vues que ce parc nous offre. De beaux sentiers aménagés pour les piétons et cyclistes nous font contourner l'entièreté du parc.

Au port, les reflets donnent un beau coup d’œil pour de très belles photos.

Brockton Point Totem Pole

A quelques pas des vues panoramiques sur la ville se trouvent les incontournables totems.

A-maze-ing Laughter

A l'entrée de Stanley Park et avec une belle vue sur l'océan, ces 14 statues "rieurs" valent le coup d'oeil.

L'aquarium

Au milieu de Stanley Park se trouve le grand aquarium de Vancouver. Il pleut fort et il fait froid, nous décidons de nous y réchauffer un peu.

Si le temps le permet, de nombreux vols en hydravion sont disponibles pour une vue aérienne de la ville. Malheureusement indisponibles notre période, nous sommes convaincus que c'est une expérience à faire si vous en avez l'occasion.

Nous avons réellement apprécié l'atmosphère de la ville, malgré la grisaille. Nous sommes certains que la ville en été est à voir, pour prendre pleine mesure de l'environnement montagneux autour de la ville et déambuler dans les nombreux parcs, sous le soleil. Egalement pour découvrir les autres îles de la baie, dont Victoria qui nous fait très envie. Pour un futur voyage, nous l'espérons.

6

Nous avons une voiture alors nous décidons d'aller explorer les alentours de Vancouver et de monter jusque Whistler, célèbre station de ski, pour découvrir les paysages enneigés canadiens.

Les paysages sont incroyables: le ciel, les routes et les abords se confondent. Tout ce blanc, ce calme. La route panoramique 99 Vancouver-Whistler longe la baie de Vancouver une bonne partie pour ensuite grimper vers les montagnes. Nous prenons certaines petites routes pour rebrousser chemin ensuite tellement la neige est présente. Peu de photos mais des souvenirs plein la tête.

Les nombreux lacs sur notre route sont entièrement recouverts de neige. Si Google maps ne nous avait pas répertorié ces lacs, nous n'aurions pas pu le deviner...

Tous les lacs sont enneigés
7

Ce voyage nous a offert de nombreuses premières fois et grands moments de voyage que nous ne sommes pas prêt d'oublier. Il a surtout permis de nous dépayser rapidement. Découvrir ces paysages en hiver était une réelle envie et nous avons eu beaucoup de chance avec le temps.

Nous retournerons découvrir plus intensément ces endroits, que ce soit l'Islande ou cette partie du Canada, en poussant vers les rocheuses très certainement en période estivale.

Encore une fois: merci MyAtlas et Icelandair pour cette belle opportunité!