À propos

Couple trentenaire et ado de 16 ans, férus de voyages, nous prenons le large dès que cela nous est possible! En avion ou en mode "road-trip"...

Le Monténégro

Road-trip d'été: nous sommes arrivés au Monténégro en voiture depuis la Bosnie (Mostar) et l'avons remonté par l'intérieur du pays, des bouches de Kotor au parc National du Durmitor.
Du 4 au 10 août 2016
7 jours
3
1

Plantons le décor: en date du 4 août 2016, nous sommes partis depuis presque 15 jours en version road-trip. A cette étape de notre tour, nous quittons Mostar en Bosnie-Herzégovine pour rejoindre les bouches de Kotor et découvrir le Monténégro. L'arrivée vers les Bouches et les différentes vues que nous avons sur celles-ci sont vraiment impressionnantes.

Le passage de la frontière du Monténégro ne se fait pas sans attentes. En effet, ce pays ne faisant pas partie de l'union européenne, un passeport est obligatoire. Pour chaque véhicule, un cachet d'entrée (et pareil à la sortie) est apposé sur tous les passeports, ce qui rend le passage laborieux.

La vieille ville de Kotor

La vieille ville de Kotor, entourée d’une impressionnante muraille de défense, est particulièrement bien préservée et classée sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco.

Il est très agréable de se promener ou de flâner sur une terrasse dans la vieille ville de Kotor. De grosses pierres, petites maisons ou belles églises sont présentes dans la ville. Les différentes places sont souvent animées par de petits groupes de musique.

Entre 1420 et 1797, Kotor et ses environs dépendaient de Venise. Cette influence vénitienne se remarque particulièrement dans la structure et l'architecture de la ville.

Les marches de la forteresse de Kotor sont visibles de partout autour de la vieille ville 
2

Lors de notre séjour à Kotor, nous avons opté pour une balade en bateau au travers les bouches de Kotor, qui nous emmène jusqu'aux îles Saint-Georges et Notre-Dame-du-Récif, en plein milieu des bouches.

Voir les bouches de Kotor de l'intérieur amène une vision complètement différente de celles-ci, ce qui en fait pour nous un incontournable.

L'excursion peut se réserver le jour avant un peu partout dans la vieille ville de Kotor.

Naviguer à l'intérieur des bouches de Kotor permet de prendre réellement la mesure des hautes falaises calcaires qui entourent le "fjord" aux multiples bras.

Nous sommes baladés sur l'eau et nous passons devant les différents villages formés dans les bouches, voyant se succéder les différents ports et petites criques. Nous voyons également se rapprocher les deux îles.

Perast, vue du bateau 
Ile Saint-Georges 

Nous passons également très près de l'entrée des bouches de Kotor, là où l'Adriatique se déverse.

Durant la balade en bateau, nous nous arrêtons 15 minutes sur l'île Notre-Dame-du-Récif et accostons 30 minutes à Perast, village paisible . Nous aimons tellement l'ambiance que nous y reviendrons de manière plus posée pour y admirer le coucher du soleil et profiter de ses charmantes terrasses...

3

Le lendemain matin, nous prenons la voiture afin de découvrir ce qu'il y a autour de Kotor. Nous avions programmé un itinéraire et fais des choix concernant ce que nous avions vraiment envie de voir. La boucle complète équivaut +/- à 170 km.

Visuel des différentes étapes 

Nous partons vers le Mont Lovcen. Pour y aller, nous empruntons la route dite "Serpentine". La Serpentine, qui zigzague entre Kotor et Cetinje, figure parmi les routes les plus spectaculaires du pays.

Il faut avoir le cœur bien accroché, car la voie est étroite et le précipice vertigineux, mais la vue sur les montagnes gris lavande et les eaux turquoise est inoubliable. Un premier point de vue à ne pas manquer: la Baie de Boka.

La Baie de Boka 
 Vue panoramique sur la Baie de Boka, les bouches et les montagnes grises.
Sur la route vers le Mont Lovcen

Un parking est disponible à Njegusi pour monter vers le Mont Lovcen. Il faut compter 471 marches pour arriver en haut. Le mont Lovcen offre un point de vue unique sur les montagnes et sur l'Adriatique.

L'accès au sommet du mont Lovcen est gratuit. L'entrée dans la mausolée lui coûte 2 €/personne.

La Mausolée 
Au sommet se trouve le tombeau de Pierre II Petrovic Njegoš, gardé par deux statues géantes. 

De là, des paysages incroyables nous font face...

Ensuite, nous nous arrêtons à Cetinje, ancienne capitale historique du Monténégro, afin d'y casser la croûte.

Nous continuons ensuite notre route afin de passer par le lac Skadar. Nous laissons la voiture et allons flâner un peu.

Nous avions vu un point de vue en construisant notre itinéraire que nous souhaitions trouver. La lac Skadar formant une boucle où les différents tons de vert se superposent. Pour trouver ce point de vue, il faut s'aventurer dans les petits chemins tortueux mais cela en vaut la peine!

Nous reprenons ensuite la route, nous continuons notre boucle, pour notre prochain arrêt: la découverte de Buvda, petite ville en bord de mer.

Budva est réputée pour ses plages de sable et sa vie nocturne. Des murs de pierre bâtis par les Vénitiens cernent les rues étroites de sa vieille ville médiévale (Stari Grad). Ce quartier historique renferme une citadelle donnant sur la mer, ainsi que différents monuments religieux.

Budva, c'est une vieille ville où il fait bon se promener, au détour de petites ruelles étroites. Bâtiments en grosse pierre du pays, cette vieille ville est dans le même esprit que la vieille ville de Kotor.

Située en bord de mer, Budva a ses propres plages (que nous n'avons pas testé vu le nombre trop élevé de touristes). Ses fortifications arrivent directement dans la mer.

Nous reprenons ensuite la route vers Kotor. Une journée remplie de découvertes...

4

S'il y a un village à visiter à l'intérieur des bouches de Kotor, c'est certainement Perast. C'est une impression d'être dans un autre temps, là où le temps se serait un peu arrêté.

Nous avons profiter d'une soirée pour assister au coucher du soleil, flâner dans le village et dîner le long des bouches de Kotor dans un des nombreux petits restaurants typiques de Perast.

Le village est perché et en montant les ruelles, nous prenons aussi de la hauteur sur les bouches.

Nous profitons de la lumière du coucher du soleil et de ce bel endroit pour quelques clichés...

Le soleil se couche, nous terminons notre séjour dans les bouches de Kotor sur une touche plus qu'agréable.

5

Nous reprenons la route des bouches de Kotor vers le Parc National de Durmitor. A mi-chemin, nous nous arrêtons au Monastère d'Ostrog, site religieux de premier ordre au Monténégro.

Taillé à même la falaise, le monastère troglodyte d'Ostrog, construit au 17ème siècle est un lieu de rencontre de trois confessions: catholique, orthodoxe et musulmans. Ce site religieux se niche à 900 mètres d'altitude. La dépouille de son fondateur, l'archevêque Vasilije (Basile), décédé en 1671 et auteur de miracles et guérisons, y repose.


Haut lieu de pèlerinage le plus visité des Balkans, on lui confère des pouvoirs miraculeux. Les pèlerins pourraient y être guéris et trouver des forces pour surmonter les malheurs de la vie. Les Orthodoxes sont particulièrement concernés et viennent du monde entier prier au monastère pour espérer une guérison miraculeuse.

Le site se divise en deux, celui du bas et celui du haut, troglodyte, le plus impressionnant, car il est incrusté dans une falaise vertigineuse.

Sur tout le site, des couvertures sont à disposition des visiteurs afin de se couvrir. 

Pour la visite du site du haut, il faut faire la file afin de rentrer dans le Monastère. C'est une ambiance très particulière qui accompagne cette attente: c'est très calme, l'ambiance est lourde, les visiteurs embrassent les différents murs du monastère.

Nous sommes montés jusqu'au-dessus mais nous avons fait demi-tour (comme on pouvait car un seul sens en couloir étroit durant la visite) avant d'arriver au tombeau du fondateur du monastère qui y repose depuis 1671. Ceux qui y montent embrassent la tombeau et prient auprès de la personne présente et nous n'avons pas souhaité aller jusque là.

Des fresques ornent la falaise tout du long de la montée au monastère. 

En bref: la visite du Monastère d'Orstrog vaut vraiment le coup pour l'architecture et cette construction complètement hallucinante au cœur de la roche. Cependant, nous étions contents de quitter ce lieu où nous nous sommes sentis oppressés par l'ambiance de ce pèlerinage.

Ensuite, nous reprenons la route en direction du Parc du Durmitor. Les routes et les paysages changent complètement pour faire place à des paysages avec plus de verdure et de belles vallées.

Dans certains villages, nous sommes mêmes accueillis de manière très originale 

Pour avoir une idée des distances entre les différents points de la journée:

- Bouches de Kotor/Monastère d'Ostrog: 116 km (+/- 2h de route)

- Monastère d'Ostrome/Parc National du Durmitor (Pitomine): 99 km (+/- 2h de route)

6

Nous avons choisi de séjourner à Pitomine pendant 2 nuits pour visiter le parc National du Durmitor. Deux journées "off", sans connexion Internet, sans réseau à proximité, dans une partie de maison avec le strict nécessaire, le tout au milieu de paysages à couper le souffle. Une parenthèse que nous avons fortement appréciée.

Notre maison pour deux jours, au milieu du parc national 

The Black Lake

Le site du Black Lake est facile d'accès. En logeant à Pitomine, nous étions à quelques centaines de mètres de celui-ci. On peut aisément en faire le tour (sans être de grands sportifs). son cadre est majestueux, au pied des plus hautes montagnes du pays (2.200m), et entourée de sapins verts.

Ce lac est appelé Black Lake car les sapins, ciels et montagnes sont tout du long réfléchies sur les eaux foncées de ce lac. L'impression miroir prend alors tout son sens et donne vie à des paysages hors du commun.

L'effet miroir est saisissant sur le Black Lake 

La promenade autour du lac prend quelques heures... un peu plus selon les arrêts photos. Il y en a eu beaucoup pour nous... Nous prenons du bon temps et flânons dans cette belle atmosphère.

Selon l'endroit et le soleil, les couleurs changent... 
7

Après deux jours passés au Parc National du Durmitor, nous prenons la route pour continuer notre road-trip vers la Bosnie. Nous prenons la route au petit matin et les dernières images que nous offre le Monténégro sont tout simplement incroyables...

Une nappe épaisse de brouillard nous accueille sur les routes... 

Votre circuit individuel au Monténégro, personnalisable et abordable

Circuits inspirés des meilleurs blogs MyAtlas
Personnalisation en quelques clics de votre voyage
Devis instantané, réservable en ligne, sans intermédiaires