À propos

Couple trentenaire et ado de 15 ans, férus de voyages, nous prenons le large dès que cela nous est possible! En avion ou en mode "road-trip"...

De Varsovie à Cracovie...

Nous partons à la découverte de la Pologne, de Varsovie à Cracovie, en passant par Auschwitz et Wieliczka. Nous visiterons aussi les montagnes du Sud autour de Zakopane
Avril 2017
6 jours
2
1

Nous atterrissons à Varsovie (Modlin) en début de soirée. Le temps de prendre possession de notre voiture de location et faire la route qui nous mènera vers notre logement, il est déjà l'heure de dormir. Dès le lendemain matin, nous partons à la découverte de Varsovie. Cette première étape à Varsovie sera de courte durée, le temps de Visiter la Vieille Ville et ses abords.

Nous tombons rapidement sous le charme de la Vieille Ville entièrement reconstruite après la guerre, de ses maisons colorées et de l'ambiance qui y règne.

La Place de la Vieille Ville, avec le château 
Le Rynek, plus vieille place de Varsovie 

Une fois la Vieille Ville explorée, nous prenons la direction de la Voie Royale, qui relie sur 4km le Château au Park Lazienki. Nous n'en ferons que la première partie.

La Voie Royale 
Le Palais présidentiel et la statue du poète Mickiewiecz 
La Voie Royale est ornée d'espaces verts. Statue de Chopin et d'un liseur sur un banc 
 La Statue de Copernic devant le palais Staszic. et l'église des Carmélites
L'église Sainte Croix 
De magnifiques bâtiments et ornements sont présents tout du long de la Voie Royale 
Une première étape qui promet! 

Nous n'avons pas fini notre visite de Varsovie... Nous y finirons notre road-trip dans quelques jours!

2

Nous prenons ensuite la route en direction de Cracovie. Il faut compter 4 bonnes heures pour faire la route (nous évitons de prendre l'autoroute, un peu plus courte au niveau du temps mais plus longue de presque 100 km). Et nous ne sommes pas mécontents, cela nous permet de découvrir la Pologne de l'intérieur et de capter de superbes moments.

Quelque part... entre Varsovie et Cracovie  
• • •

Nous arrivons à Cracovie dans la soirée, où nous y retrouvons nos amis "polonais", Alex et Christiane. Nous ne résistons pas à découvrir la Place du Marché en mode nuit...

 La Place du Marché de Cravovie 
3

Nous déposons nos valises pour 4 jours à Cracovie afin de visiter la ville et ses environs. Nous avons la chance de passer la première journée avec Alex et Christiane, habitués et parlant polonais. Nous allons découvrir Cracovie "à la polonaise"... Quel plaisir! Merci à vous!

Nous démarrons par le même point de départ que la journée précédente: la Place du Marché. Les couleurs vives nous apparaissent enfin et la Place du Marché, même sous la grisaille, est magnifique!

Les maisons de ville mitoyennes à trois ou quatre étages appelées "kamienice", la Basilique Sainte-Marie  et la Halle aux draps 
Vue de sous les voûtes de la Halle aux draps... Les lampadaires sont omniprésents dans toute la ville
 Les clochers se superposent

Nous quittons la Place du Marché et nous nous dirigeons vers le quartier Juif. Kazimierz est devenu le quartier le plus vivant de Cracovie, à la fois bohème et branché.

Sur la route entre La Place du Marché et le quartier Juif  

La place du marché du quartier juif (Place Nowy) est remplie de snack de toutes sortes... On y trouve même des frites belges (et très bonnes qui plus est!)

Nous ne pouvons évidemment pas résister aux frites belges 😉

Et puis, dans le quartier juif, il y a LA découverte du jour: un "snack" tel que l'on pouvait les trouver lors de l'ère communiste de la Pologne. Tapissés de journaux communistes de l'époque, on y sert du "tatar", du "Zurek" (soupe) et des "shot" de Vodka! Un moment inégalable, merci Christiane pour cette découverte.

La nourriture servie y est vraiment fraîche et délicieuse... les shots de Vodka sont préparés devant vous, selon l'humeur du serveur. Les prix sont imbattables: 2 €/plat, 1 €/boisson et shot

• • •

Une fois cette étape du midi terminée, nous prendrons un "touk touk" pour nous rendre à l'usine de Schindler. L'homme d'affaires, Oskar Schnidler, y dirigeait son entreprise d'articles émaillés pendant le Deuxième Guerre mondiale. Cette entreprise lui a fait faire fortune, et il a pu sauver plus de 1200 juifs en les faisant travailler. Le musée met l'accent sur Cracovie pendant l'occupation nazie.

Le musée Schindler regorge de documents à découvrir. Il faut prévoir au minimum 2h pour le visiter complètement. Niveau entrée, il faut compter 19 zlotys, c'est-à-dire +/- 5 €

• • •

En quittant l'usine Schindler, nous nous dirigeons vers le Wawel, château de Cracovie.

Nous finissons la journée dans un bon restaurant sur la Place du Marché de Cravovie... Une bien belle journée qui s'achève.

4

Auschwitz-Birkenau: témoignage d’un passé pourtant récent. Prendre pleine conscience de l’animalité de l’Homme. Essayer de comprendre l’incompréhensible, pour essayer d’imaginer l’inimaginable. Une visite que je ne pourrai oublier... La liberté que nous possédons me semble tout à coup beaucoup plus appréciable.

Une visite éprouvante mais qui nous a semblé indispensable... pour ne pas oublier.

Les deux camps se situe en réalité dans la ville d'Oświęcim, rebaptisée par les allemands Auschwitz. Il y a possibiité de se rendre à Auschwitz en train ou faire appel à une excursion directement via Cracovie, avec transport et audio-guide compris. Nous, nous étions en voiture (+/- 1h30 de route, 68 km).

Auschwitz peut se visiter librement et gratuitement avant 10h du matin et après 15h sauf pendant la haute saison lorsque l'affluence est trop importante (d'avril à octobre). Cependant, je vous conseille vivement de prendre un guide en français. La visite se fait par petit groupe de 15-20 personnes et un guide qui nous accompagne. La visite se fait dans le calme, chacun avec des écouteurs. Les guides sont souvent des bénévoles qui connaissent le sujet et alimentent la visite de nombreux témoignages et informations. La visite guidée des deux camps coûte 45 zlt/adulte (+/- 11 €) et 35 zlt/enfant (+/- 8 €). Nous avions acheté nos billets via le site officiel à l'avance, choisi notre heure de visite et avons du coup évité pas mal de file sur place. Attention, des heures pour chaque langue sont prévues, il faut se renseigner avant.

La visite des camps est émotionnellement intense voir éprouvante. Elle n’est par recommandée aux enfants de moins de 14 ans.

Nous démarrons donc notre visite par le camp principal et nous rentrons en passant sous la fameuse phrase très ironique "Arbeit Macht Frei" (Le travail rend libre). L'athmosphère est inexplicable et nous sommes d'un coup plongé dans les horreurs de l'histoire...

L'entrée, malheureusement trop connue du camp de concentration. 

Des rangées de "blocs" numérotés se succèdent, séparés d'allées qui paraissent interminables. Malgré la grande affluence, l'endroit est vraiment calme.

Toute une partie des blocs est maintenant consacrée à un musée, recensant des témoignages, des documents et photos inédites, parfois prises par des prisonniers au risque de leur vie. Y sont répertoriés également tous les objets ayant appartenus à ces prisonniers. Les allemands conservent tout, répertorient tout: lunettes, gamelles, plumeaux, chaussures... jusque leurs cheveux, placé en un amas impressionnant qui nous a donné le haut le coeur. Par respect pour les victimes, tout ne peut pas être photographié (et c'est bien normal). Seuls les objets peuvent l'être.

Puis vient la visite du bloc 7, seul bloc laissé en l'état exact depuis que les allemands ont fui (les murs des autres blocs ouverts à la visite ont été repeints). C'est le bloc des sanitaires.

Nous ne sommes pas prêts ni armés pour la vision de ces conditions de vie. Le guide nous racontera qu'ils pouvaient bénéficier des toilettes 2x par jour, à raison de quelques secondes par prisonniers, et se laver 1x par semaine.

Ici, le bureau des "officiers allemands" avec le portrait d'Hitler. Certains dorment à même le sol, d'autres bénéficient d'un lit.

En sortant du bloc 7, le mur d'exécution se trouve devant nous... devenu un lieu de recueillement.

Nous continuons de déambuler dans le camp, passons devant des potences où les allemands laissaient pendre les corps plusieurs jours afin de dissuader les prisonniers de se "rebeller".

Arrivent les chambres à gaz et les "fours". Un seul bloc peut être visité, les autres ayant été détruits par le feu par les allemands afin de tenter de dissimuler leurs crimes. Il faut avoir le coeur bien accroché.

Quelques autres photos prises en extérieur sur le site du camp principal:

La visite du camp principal s'achève. Nous nous rendons ensuite dans la deuxième partie de la visite, le camp d'extermination de Birkenau. Auschwitz II Birkenau était le plus grand camp d’Auschwitz et fût construit à 3 km de la ville d’Oswiecim. C’est ici qu’étaient installées les plus grandes chambres à gaz de toute l’Europe. En 1944, il comptait plus de 90 000 prisonniers.

C'est sous le froid et la pluie que nous avons visité Birkenau. Le ciel tout gris rendait le lieu encore plus impressionnant.

D'avril à octobre, des navettes gratuites font le trajet entre les deux camps. Ils sont situés à +/- 5 minutes en bus l'un de l'autre.

Le paysage est totalement différent du premier. Il y avait plus de 300 baraquements mais uniquement 45 en briques et 22 en bois sont conservés. On aperçoit des baraquements à perte de vue du moins ce qu’il en reste: les cheminées!

Les détenus juifs arrivaient dans ce camp par wagons et étaient soit directement envoyés vers les chambres à gaz, soit destinés à travailler (si aptes au travail) ou encore servaient de cobayes pour des expériences médicales criminelles. Il reste un wagon dans l'état sur le site.

Un mémorial y est également recensé au bout des rails de train, avec un message en plusieurs langues.

Ensuite nous passons devant les décombres des chambres à gaz et crématoires, détruits par les allemands.

Quelques photos de l'extérieur du site, des baraquements conservés (certains menacent de s'effondrer et sont soutenus par des traverses). Le tout sur ce site est en l'état, rien n'a été modifié.

La visite de ce camp se termine par le baraquement "de la mort" où étaient parqués les détenus qui attendaient d'être gazés. Nous croyions avoir vu le pire, mais le pire est devant nous.

Une fois la visite terminée, nous sommes invités à rester sur le site si nous le souhaitons. Il fait très froid, nous sommes éprouvés par cette visite... nous reprenons donc la navette pour ensuite reprendre notre voiture.

"Si le ciel était du papier et si toutes les mers du monde étaient de l’encre, ils ne suffiraient pas pour vous décrire ma souffrance et tout ce qui se passe autour de moi". Chaïm, 14 ans.

Ce genre de visite ne laisse pas indemnes, marque les esprits. Je fais partie de ceux qui croient qu'il est indispensable de ne pas fermer les yeux sur l'histoire, même si celle-ci est difficile, afin de ne pas oublier. J'ai beaucoup lu sur cette périodes: des témoignages, des romans ou vu différents films... mais voir ces images avec nos propres yeux est complètement différent, réel mais d'apparence tellement irréaliste, si lointain alors que pourtant si proche. C'est pour moi à voir au moins une fois dans sa vie...

• • •

Pour terminer la journée sur une note plus joyeuse, nous allons nous promener sur le marché de la place de Cracovie, assez typique.

5

Nous prenons la route pour la journée afin de partir vers le Sud de la Pologne et d'y visiter ses montagnes. Un merci tout particulier à Stéphane, notre ami d'origine polonaise ayant l'habitude d'aller à Zakopane pour son aide précieuse à la planification de cette journée, c'était parfait! Je vous fait part ici aussi de certains de ses "bons plans".

109 km séparent Zakopane de Cracovie. En partant de bon matin (vers 7h), il faut compter 2 bonnes heures pour faire ce trajet. Plus tard, le trafic s'intensifie et il faudra alors compter 3h.

Pour se balader à Zakopane, l'idéal est d'aller au parking situé en dessous du pont de la rue Powstancow Slaskich. Arrivés avant 9h, nous n'avons pas payé le parking. A partir de 10h, un forfait est demandé (quelques zlotys).

Nous commençons donc notre journée par le marché artisanal où certaines spécialités sont présentes: les fromages Oscypek de la région.

Nous nous dirigeons ensuite vers la rue piétonne principale de Zakopane. Nous nous y baladons, découvrons les magasins artisanaux et modernes. Le décor est magnifique!

Petite séance photo à l'entrée de la ville 😀

Nous allons ensuite manger au restaurant Karczma Sabala, le plus vieux restaurant de la ville. Nous y avons vraiment bien mangé pour un rapport qualité/prix vraiment super! Il offre de plus un cadre typique de la région et les meilleurs plats de la ville.

• • •

Pour l'après-midi, nous avons choisi d'aller nous balader dans la vallée Dolina Koscielska. Cette vallée permet d'apprécier toutes les beautés du paysage de la région. La marche est payante (3 zlt/personne - moins d'1 €), quelque soit le temps consacré à la balade.

Sur la route nous menant à Dolina Koscielska 

Une fois l'entrée payée, le sentier débouche sur la vallée de Koscielska d'où s'ouvre un superbe panorama sur les montagnes. Au bout de la vallée se trouve le refuge Ornak pour y faire une halte. Il faut compter 1h30 pour arriver à ce refuge et prévoir le même temps de retour.

Nous sommes au mois d'avril et plus on s'enfonce dans la vallée, plus la neige s'y invite, faisant place à de superbes paysages!

Les premiers pas dans la vallée 

On passe par toutes les couleurs...

Des paysages dignes de cartes postales, nous en prenons plein la vue, malgré le froid et les pieds qui commencent à se tremper.

Nous sommes arrivés au refuge... les pieds trempés! Il ne nous reste qu'à faire chemin inverse, il y en a une pour qui l'énergie est difficile à retrouver 😉

Avant de reprendre la route vers Cracovie, nous faisons un petit détour par le village de Chocholow, situé à la frontière Slovaque. Il est très connu en Pologne pour n'y abriter que des maisons en bois. Initialement, nous avions prévu d'y souper mais nous sommes fatigués et transis de froid alors nous préférons rentrer vers Cracovie.

6

La Mine de Sel Wieliczka, site classé par l'Unesco, est l'une des attractions touristiques majeures de Pologne. Ces mines de sel comprennent neuf niveaux et 300 km de galeries et sont gardées à une température de 14 degrés. Seul 1 % de la mine est ouverte au public. Pour descendre dans la mine, il faut commencer par descendre 800 marches!

Il est possible de goûter le sel directement sur les murs 

Située à 16 km de Cracovie, des excursions sont prévues directement de la ville, transport compris.

Coût de la visite en langue étrangère: 84 zlt/adulte (19 €) et 64 zlt/enfant (15 €). Les visites se font obligatoirement avec un guide (et encore bien, la mine est un véritable labyrinthe!). Les visites en polonais sont pratiquement à moitié prix. Il est possile de réserver les billets par Internet à l'avance et d'échanger sa réservation contre des tickets sur place à des caisses réservées à cet effet. Cela permet également de planifier sa visite (choisir jour et heure selon la langue) et de limiter l'attente sur place. Il faut compter +/- 3h de visite avec une pause de 20 minutes.


Attention, pour pouvoir prendre des photos il faudra se munir d'un badge d'autorisation, au tarif de 10 zlt (2 €).

La visite passe de chambres en chambres taillées dans le sel, des lacs souterrains, de majestueuses charpentes et des sculptures uniques.

Les lustres, tous plus magnifiques les uns que les autres sont composés à 96 % de sel. Ici la Chapelle Sainte-Croix, première de la visite.

La chambre Michałowice avec sa Chapelle Sainte-Cunégonde est la plus grande pièce de la mine (35m de haut). Il a fallu 20 ans de travail d'excavation. Sur les murs de cette chambre sont représentés des scènes de la Bible. Des messes y sont célébrées toutes les semaines.

Les lustres, y sont magnifiques! 

Certaines chambres sont composées de lacs, ce qui donnent des reliefs assez saisissant.

Il suffit quelque fois de lever la tête pour se laisser surprendre!

Une salle de mariage est également prévue.

Une fois la visite terminée, nous prenons la route pour notre dernière destination: retour à Varsovie pour terminer de découvrir la ville.

Arrivés à Varsovie, nous allons souper dans un charmant restaurant italien sur la place de la Vieille Ville. La place la nuit vaut le coup également!

7

Nous voici de retour à Varsovie: après une bonne nuit de sommeil, nous avons une journée complète pour visiter le reste de la ville.

Nous logeons en dehors de la Ville donc nous prenons la voiture et nous décidons de laisser la voiture à un point stratégique afin de parcourir les différents quartiers à pied. Les parcmètres en Pologne sont vraiment très bon marché.

Nous tombons  tout d'abord sur cette chouette petite place.

Nous passons par la Cathédrale Saint-Florian et Saint Michel-Achange, vraiment magnifique! L'entrée y est libre et nous n'hésitons pas à y pousser le bout de notre nez.

Détruite en 1944, elle a été reconstruite de 1952 à 1972 .

Juste en face de la Cathédrale se trouve le "Zoo" de Varsovie. Contrairement à ce que l'on pourrait comprendre du nom, ceci est un parc où quelques statues d'animaux y sont présentes. Le parc est très agréable, nous n'y ferons pas le tour (vraiment très long) mais y passerons un beau moment sous le soleil et y ferons une chouette rencontre...

Nous continuons notre route dans le quartier Praga. nous passons devant l'église orthodoxe Marie-Madeleine. Avec sa façade jaune et ses clochers typiques à bulbes, elle égaye le quartier.

Dans ce quartier, de nombreuses marques de la guerre sont toujours visibles, nous passons devant d'anciens ghettos.

Ensuite, nous nous rendons au Bazar Rozyckiego, au coeur de Praga. C'est un petit marché en plein air, dont l'origine remonte au XIXème siècle et qui fut la plaque tournante du marché noir sous le régime communiste. A l'abri de cabanons rafistolés ou abandonnés, des vêtements un peu kitsh, des babioles, etc. sont vendus (et même des robes de mariée!). Ce marché a gardé l'authenticité de ces années de gloire et c'est un moment hors du temps que nous vivons! C'est incroyable de déambuler dans ces ruelles, on se croit catapulté dans un autre temps.

Nous continuons notre route vers le quartier Juif et la Place Grzybowski. A l'arrière plan, nous apercevons déjà le Palais de la Culture et de la Science.

Nous nous approchons du Palais de la Sciences et de la Culture.

Enfin, par la Voie Royale, nous retrouvons la Vieille Ville afin d'y passer la fin de journée. Nous nous en profiterons pour nous installer en terrasse du Rynek et profiter du beau temps.

Nous rentrons vers notre logement, non sans apercevoir le symbole de la liberté de Varsovie

8

Cette semaine en Pologne a rempli toutes nos attentes... Nous avons adoré découvrir ce pays chargé d'histoire et très accueillant.

Un seul regret: nous avions vraiment envie de visiter le musée Chopin mais celui-ci était fermé le lundi, jour où nous avions la journée entière à Varsovie.

Nous ne pouvons que vous conseiller de le découvrir à votre tour. De notre côté, la découverte n'est pas terminée, nous passerons par la Pologne cet été 2017 durant notre tour. Nous irons retrouver nos amis Christiane, Alex et Stéphane chez eux à Ostrow, une partie moins touristique que nous nous réjouissons de découvrir! Proche de Wroclaw, nous y passerons également.

A très vite, pour de nouvelles aventures...