Fille au pair en Nouvelle-Zélande

Le 21 août débute ma grande aventure : un tour du monde solo, composé de 6 destinations différentes : la première est la Nouvelle-Zélande, où je passerai 6 mois à Auckland en tant que fille au pair !
Du 21 août 2017 au 24 février 2018
188 jours
Dernière étape postée il y a 910 jours
14
août
14
août
Publié le 13 août 2017

Et voilà, à maintenant très exactement une semaine du grand départ, il est temps pour moi de commencer les préparatifs. La première chose à faire était de créer un blog : principalement afin de tenir au courant des parents inquiets (coucou Maman, coucou Papa, je ne suis pas encore partie, tout va bien) mais aussi pour pouvoir partager avec vous toutes les infos et astuces récoltées tout au long de la route.

Alors voilà, après trois ans passés à rêver de voyages, deux ans à enchaîner les baby-sittings et autres jobs afin de mettre de l'argent de côté et un an à jongler entre la préparation du voyage et la préparation de mon bac, enfin, le grand départ est arrivé ! Ce voyage, qui durera entre une année scolaire et une année civile selon mes plans, comporte 6 destinations : la Nouvelle-Zélande, où je serai fille au pair dans une famille à Auckland pendant 6 mois, l'Australie, où je travaillerai dans une auberge de jeunesse dans le Queensland, la Polynésie française, où me rejoindra ma famille pour réaliser le rêve de mes parents de voir ces belles îles, le Costa Rica, où je traquerai les oeufs de tortues pour les mettre à l'abri des braconniers, et enfin les Etats-Unis, où je travaillerai probablement dans une auberge de jeunesse.

Pour bien me préparer à ce voyage, j'ai fait le plein de guides & autres livres ; moi qui aime tant lire, je n'ai pas été déçue !

Guides, livres, carnets & cartes à gratter...
  • Où et quand partir ?, Hachette Tourisme (2013) : avec autant de possibilités, choisir un nombre limité de pays est rapidement devenu difficile. Ce livre m'a surtout aidé une fois que je savais où je voulais partir. À retenir, donc : une bonne idée pour se décider sur la période à laquelle on veut partir, mais ne pas consulter sans une idée préalable, sous peine de se retrouver à vouloir partir partout !
  • 1000 choses à voir dans le monde, Lonely Planet (2015) : acheté sur un coup de tête lors d'un passage express dans une librairie. Au final, il ne m'a pas été particulièrement utile, si ce n'est qu'il m'a fait rêvé ! Même conseil que pour le livre précédent, à consulter de préférence lorsqu'on a déjà une idée de la prochaine destination ; faites-moi confiance, votre portefeuille vous en remerciera !
  • Travelogue, Luckies of London (2012) : une pochette contenant deux parties : dans la première, des cartes à gratter représentant les continents, et dans la deuxième un petit carnet bien pratique. En effet, on peut non seulement y écrire des notes, mais également remplir une check-list, écrire les coordonnées des personnes rencontrées pendant le voyage, noter les dates de nos vols pour ne pas les oublier, ainsi que les infos importantes comme le numéro de passeport, l'adresse mail,...
  • The Big Trip, Lonely Planet (2015) : je ne sais pas ce que j'aurais fait sans ce livre. Toutes les informations possibles et imaginables sont écrites dans ce livre. Je le recommande vivement à tous ceux qui souhaitent faire un tour du monde, ou même simplement un grand voyage, comme le précise de titre (N.B. : ce livre n'existe qu'en anglais).
  • La bible du grand voyageur, Lonely Planet (3ème édition) : un guide très pratique pour les baroudeurs, très fourni en informations sur les moyens de voyager mieux avec moins. Ce guide ne correspond pas vraiment au genre de voyage que j'ai prévu (je me suis plutôt orientée vers du travail type Helpx / Workaway), mais j'y ai malgré tout trouvé d'excellents conseils, notamment sur comment assurer ma sécurité en tant que voyageuse solo.
  • WWOOFING, par Nathalie Jouat Bonniot, Democratic books (2011) : un livre qui sert également de guide, centré sur le phénomène de plus en plus populaire, à savoir le WWOOFing (Word Wide Opportunities on Organic Farms, c'est-à-dire travailler dans des fermes biologiques dans le monde entier).
  • Quant aux guides que j'ai choisi pour les pays que je vais visiter, mis à part le guide Lonely Planet New Zealand (Aotearoa), qui m'a été offert, je me suis plutôt portée vers les guides du Routard : Australie côte est (2017/18), Costa Rica (2017/18), Californie (2017) & New York + Brooklyn (2017). Pour plus d'infos sur ce choix, je vous réfère à l'article Lonely Planet vs. Le Routard.
23
août
23
août
Publié le 26 août 2017

Après 6 heures de vol vers Dubaï, une escale de 3 heures et 45 minutes puis à nouveau presque 16 heures de vol vers Auckland, je suis arrivée, saine et sauve ! J'ai eu l'occasion d'avoir comme avion deux A380 magnifiques ; c'est impressionnant d'entrer dans l'avion et d'arriver juste devant l'énorme escalier qui mène au bar ! Tout s'est bien passé, j'ai eu la chance d'avoir à côté de moi des personnes vraiment gentilles, dont Moira, une dame néo-zélandaise assise à côté de moi dans le vol Dubaï - Auckland et qui m'a donné son numéro de téléphone dix minutes après notre rencontre en me disant de m'appeler si jamais j'avais besoin d'un plan B.

La Nouvelle-Zélande est un pays magnifique ! C'est incroyable de constater que dans un même pays, on retrouve des volcans, montagnes, vallées, lacs, rivières, plages, grottes, cascades,... Bref, un paradis pour les géologues ! Les gens ici sont très ouverts et souriants, et surtout très relax. En sortant de l'avion, nous avons été accueillis par un décor maori (peuple polynésien vivant en Nouvelle-Zélande) en bois sculpté. Dans le hall d'entrée de l'aéroport, il y a également une réplique de la statue d'un nain provenant de la trilogie du Hobbit !

1 : La porte d'entrée de l'aéroport, avec Moira, de dos (à gauche). 2 : Le hall d'entrée et la statue du nain.
Même à l'autre bout de la terre, je suis sure de trouver un stand Dunkin Donuts ! 

J'ai ensuite pris une navette jusqu'au Heartland Hotel, où je suis restée deux jours pour une séance d'orientation sur mon rôle en tant que fille au pair. C'était vraiment intéressant, et ça m'a permis de rencontrer d'autres filles au pair qui séjournent également à Auckland. Beaucoup d'entre elles étaient allemandes (sur 20 personnes, nous étions 4 à ne pas être allemandes) !

Je suis maintenant avec ma famille d'accueil, qui est très gentille et généreuse. Il y a deux enfants, un garçon et une fille de respectivement 2,5 ans et 10 mois, tous les deux très calmes et sages. Je commence peu à peu à prendre mes repères (à commencer par mes repères au sens propre du terme, parce que cette maison est vraiment gigantesque !) et m'habitue déjà un peu à leur mode de vie.

1
sept
1
sept
Publié le 1er septembre 2017

Quelle horreur ! Moi qui pensais échapper au légendaire mauvais temps belge en venant ici, je me retrouve en plein hiver néo-zélandais, et malgré quelques instants de beau temps par-ci par-là, c'est de la pluie, encore et encore ! Il faut dire qu'ici, en Nouvelle-Zélande, il y a une expression très populaire : "Four seasons in one day", soit quatre saisons en un jour. Cela signifie que la météo peut varier très rapidement, et je suis bien contente d'avoir reçu un parapluie de ma famille d'accueil pour ne pas être surprise par une averse soudaine !

Qu'est-ce que je ferai sans mon ciré ? 

Bon, mis à part la petite averse quotidienne, je dois avouer que la Nouvelle-Zélande est un pays vraiment beau. Comme je l'ai déjà mentionné, la mentalité des gens ici est vraiment différente de celle des européens. Beaucoup moins de nervosité, de stress, d'agressivité,... Ma famille d'accueil fait tout pour m'aider à bien me sentir dans leur maison. Je viens tout juste d'instaurer un système d'apprentissage avec la mère de famille et le grand-père : chaque soir, après que les enfants soient allés se coucher, nous passerons une heure à apprendre les langues : j'apprendrai le mandarin avec le grand-père, qui apprendra l'anglais avec sa fille, qui apprendra le français avec moi !

C'est une chance incroyable de découvrir deux cultures à la fois, la culture chinoise, dans laquelle je vis en immersion, et la culture néo-zélandaise dès que je mets un pied dehors ! Je n'en suis qu'au début mais j'apprends déjà de nouvelles choses vraiment intéressantes, notamment grâce à un looong poème que tous les enfants en Chine connaissent (plus de 30 pages) et qui enseigne tout ce qu'il faut savoir selon l'auteur : la politesse, l'origine du monde, les émotions, et même certaines anciennes philosophies de vie. Par exemple, le poème stipule que le monde est constitué de cinq éléments : l'eau, le feu, le bois, le métal et la terre. Ces cinq éléments se complètent et forment un cycle avec des relations de génération et de domination : le métal peut trancher le bois, le bois peut puiser la terre, la terre peut absorber l'eau, l'eau peut éteindre le feu, et le feu peut faire fondre le métal.

Je progresse rapidement grâce à ce poème que je trouve passionnant, et en échange j'enseigne des comptines pour enfants à la mère de famille pour qu'elle puisse les chanter à ses enfants.