Fin février 2024, nous partons en Inde pour une semaine au Rajasthan entre visites de palais et de réserves naturelles.
Février 2024
7 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Lors d'un précédent séjour au Portugal, nous avons, à Porto, rencontré Ana et Isidro que nous suivons sur Flickr . Leurs voyages et leurs photos nous font rêver. Au fil des échanges, il devient évident que l'Inde est une destination possible et inédite pour nous.

Si nos ami(e)s portugais avaient un programme de deux semaines en Uttarakhand, programme que nous copierons, nous souhaitons ajouter une semaine au Rajasthan afin d'effectuer quelques incontournables visites touristiques tel le Palais des vents et le Fort d'Amber à Jaïpur et, évidemment, le Taj Mal à Agra.

Les visites des parcs nationaux de Ranthambore et de Bharatpur occuperont, également, une bonne partie de cette semaine au Rajasthan. Nous partirons le 16 février, la période étant, en principe, favorable à l'observation de la faune, but premier de nos pérégrinations.

2

S'il nous fût relativement aisé, avec les renseignements fournis par Ana et Isidro, de monter notre circuit en Uttarakhand (qui fera l'objet d'un autre carnet), la préparation du circuit au Rajasthan donnera lieu à de nombreuses tergiversations. Nous avions quatre destinations incontournables : Jaïpur et Agra pour le tourisme, Ranthambore et Bharatpur pour l'ornitho. Louer un véhicule sans chauffeur est inenvisageable, la conduite en Inde est un sport national réservé au nationaux ! Prendre le train est une solution, la voiture avec chauffeur en est une autre.

Nous contactons, donc, sur les conseils d'Hari Lama, qui nous pilotera en Uttarakhand, un guide francophone (notre anglais est sommaire). Il nous monte un programme en tenant compte de nos souhaits, y ajoutant certains lieux de son choix et nous présente la facture. C'est très cher comparativement au tarif de notre séjour de 15 jours en Uttarakhand. Après plusieurs échanges, sans doute lassé de nos nombreuses demandes de clarifications, ce guide ne répond plus. Nous en contactons un autre, avec quasiment le même résultat.

Nous nous tournons donc vers la solution "voiture avec chauffeur", le train, avec nos bagages, nous semblant trop compliqué. Après une petite recherche, nous contactons " Voiture avec chauffeur en Inde du nord et Rajasthan" via son site internet https://www.chauffeurinde.in/ puis par mail et échanges téléphoniques avec Danielle leur responsable en France. La facilité de communication en français et la disponibilité de Danielle pour répondre à nos questions ont été déterminantes dans notre choix.

Nous leur avons fourni le programme que nous souhaitions effectuer, les villes, les sites, le nombre de jours dans chaque ville. Et à partir de ces éléments, Danielle nous a établi un devis qui s'est avéré très raisonnable.

Ce devis comprend la prise en charge à l'aéroport, la disposition de la voiture et du chauffeur pendant tout le séjour, les repas et les hébergements du chauffeur, le carburant, les péages, et le remplacement du véhicule en cas de panne. Il ne reste donc à votre charge que nos hébergements, nos repas et les différents pourboires dont celui attribué à notre très méritant chauffeur.

Il nous restait ensuite à réserver nos hôtels, ce que nous avons fait sur Booking.com, à acheter nos billets d'avion auprès de la compagnie Vistara et nos safaris dans le parc de Ranthambore.

Notre pratique de l'anglais étant ce qu'elle est, nous comptons beaucoup sur Google traduction pour communiquer. Dans cette optique, sur les conseils de Danielle, nous avons demandé à la société "Voiture avec chauffeur en Inde du nord et Rajasthan" de nous procurer deux cartes Sim prépayées sur les réseaux indiens. Ceci n'est possible que pour les personnes résidant en Inde et nous sommes vraiment heureux qu'on puisse nous rendre ce service.

3

Le grand jour est arrivé ! Après une bonne nuit et une journée tranquille chez une amie en région parisienne, nous décollons vers 21h45 à destination de New-Delhi. Un vol de nuit d'environ huit heures nous permet d'atterrir à Delhi aux alentours de 10h00 (heure locale, 4h30 de décalage horaire en hiver). Le nuage de pollution recouvrant la ville est impressionnant.

Après les formalités de police aux frontières et la récupération de nos bagages, nous trouvons un distributeur de billets pour retirer, à l'aide de nos cartes (Wise et Revolut) spécifiquement acquises pour ce voyage, des roupies indiennes. Il en existe près de la sortie de l'aérogare et nous réussissons à retirer, par tranche de 10000 roupies la somme que nous jugeons nécessaire.

Attention ! Il ne faut surtout pas sortir de l'aéroport avant d'effectuer les opérations que vous avez prévues. Une fois sorti, il est impossible de rentrer à nouveau.

Nous scrutons anxieusement les pancartes tenues par les personnes venues attendre des passagers et ne tardons pas à repérer un homme souriant tenant une pancarte avec notre nom. C'est Bharat, le responsable de la société de location de voitures qui s'est déplacé en personne pour nous accueillir à l'aéroport. Après nous avoir offert un collier de fleurs, il nous présente Rohit, notre sympathique chauffeur.

L'accueil à l'aéroport par Bharat (à gauche) et Rohit, notre chauffeur (à droite) 

Après que Bharat nous ait remis les cartes Sim indiennes que nous avions commandées et payées 800 Ri chacune, assuré de sa disponibilité et priés de le contacter en cas de problème, nos bagages sont transférés dans la voiture, une Vitara Brezza rutilante et nous prenons la route vers Jaïpur.

Nous faisons connaissance avec Rohit, notre chauffeur très sympathique et aussi avec les conditions de circulation sur les routes indiennes où toutes sortes de véhicules, camions, voitures, Tuk-Tuks, tracteurs et autres charrettes tractées par des bœufs ou des chevaux se doublent ou se croisent dans un concert de klaxon. Le tout sur des routes en mauvais ou très mauvais état avec des vaches omniprésentes ainsi que des singes. Nous comprenons vite pourquoi un chauffeur autochtone est indispensable.

Nous Installons les cartes Sim dans nos téléphones et retirons nos cartes françaises, nous voici opérationnels pour communiquer sans trop de frais.

Notre chauffeur faisant preuve d'efficace prudence, il nous faudra plus de 7h00 pour parcourir les 260 kms qui séparent Delhi de Jaïpur, arrêt repas et chaï compris.

Notre premier arrêt sera pour une pause repas dans un des innombrables restaurants en bord de route. Un peu perdus avec les noms des plats inscrits sur la carte, nous commandons, en dessert une salade de fruits. Elle nous sera servie saupoudrée d'une épice salée et pimentée ("Fruit salt") et notre surprise passée, le repas s'est terminé dans un grand éclat de rire. J'avoue ne pas avoir terminé mon assiette 😂.

Nous arrivons à Jaïpur en fin d'après-midi et avant de nous déposer à l'hôtel, nous demandons à Rohit de nous conduire devant les monuments que nous souhaitons visiter pour un premier coup d'oeil.

Nous découvrons donc le palais des vents qui ne se visite pas, il ne reste plus que la façade extérieure puis nous nous dirigeons vers le Fort d'Amber que nous découvrons au coucher du soleil, nous admirons également le palais des eaux construit sur un lac.

Le palais des vents à Jaïpur                                                                          Le fort d'Amber 
Vue sur le Fort d'Amber                                                                   Le palais des eaux 

Et bien sûr, comme nous avons toujours l'oeil qui cherche la faune, nous repérons des pélicans blancs et frisés sur le lac du palais des eaux.

 Pélicans blancs et pélican frisé

Nous rejoignons notre hôtel choisi dans un quartier calme en fin de journée.

Nous avons parcouru environ 5000 km en avion (8h00) et 260 km en voiture aujourd'hui (7h00).

Trajet Aéroport de Delhi - Jaïpur 
4

Après une bonne nuit réparatrice, un petit coup d'oeil à la fenêtre. Il fait beau ! Un martin triste s'égosille. Le temps de sortir les appareils photos, clic, clac, clic, clac et voilà notre premier oiseau indien en boîte.

Martin triste 

Petit déjeuner indien avalé, (varié et surprenant) nous rejoignons Rohit et partons pour la visite de Jaïpur. Nous serons accompagnés par un guide francophone recruté par Bharat, le responsable de "Voiture avec chauffeur en Inde" qui nous a proposé ce service à l'arrivée hier matin.

Notre guide nous dit s'appeler "Pierre de lune", traduction de son prénom indien. La visite commence au pied de la façade du Palais des vents déjà aperçue hier soir. Pierre de lune nous résume l'histoire de ce palais et nous fait remarquer les détails de l'architecture qui permettaient au vent de circuler dans le bâtiment afin de le rafraîchir. Les femmes du harem royal pouvaient y observer la rue sans être vues.

"Pierre de lune" notre guide                                    Le palais des vents                                Musicien de rue

Nous prenons ensuite la route vers le fort et le palais d'Amber qui se trouve à quelques kilomètres de la ville.

Dans la lumière matinale, le fort est magnifique et nous faisons une pause pour quelques photos.

Fort d'Amber 

Nous traversons d'abord le village d'Amber où nous faisons une pause afin d'admirer le puits à degrés appelé "Panna Meena Ka Kund" restauré récemment, il semble en très bon état. Sa géométrie parfaite sur 8 niveaux est très impressionnante.

Nous accédons ensuite au parking du fort. Nous refusons la montée à dos d'éléphants pas toujours bien traités dans les sites touristiques et rejoignons l'intérieur du fort par la "Porte du soleil" en utilisant nos jambes.

On accède d'abord dans une grande cour où se tenaient les parades de la garde militaire du maharaja puis notre guide nous conduit à travers le fort et le palais .

Après avoir acheté nos tickets d'entrée (500 r/p), nous accédons à l'intérieur du palais par un escalier monumental et un porche de toute beauté.

Nous déambulons avec "Pierre de lune" dans les différentes cours et pièces du palais admirant la minutie des détails de la décoration, l'architecture...

Quelques détails de la riche décoration :

Les jardins aux motifs géométriques parfaitement entretenus et une rencontre souriante et colorée comme le sont les femmes de pays.

Après cette belle visite, nous quittons le fort d'Amber et retournons vers le centre de la ville rose pour visiter le City Palace.

Pierre de lune nous propose de visiter des artisanats de bijoux et de tissus, nous déclinons pour les bijoux et acceptons le détour pour l'imprimerie des tissus.

On nous fait une démonstration d'application des couleurs par utilisation de tampons de couleurs différentes sur un tissu et on nous presse vers la boutique. N'étant pas intéressés par ce type de tourisme mercantile, nous déclinerons ses autres propositions pour nous en tenir à notre programme.

Nous rejoignons ensuite le City Palace plus récent que le fort d'Amber, il est toujours partiellement occupé par le maharaja et sa famille. On ne visite donc que la partie publique du palais.

On y pénètre par une porte monumentale richement décorée

Pour arriver dans une cour donnant accès aux différentes parties du palais.

Au centre de cette cour, nous découvrons un musée des costumes qui abrite la collection de costumes de différents maharajas dont ceux de Sawaï Madho Sing 1er qui mesurait plus de 2m et pesait 250 kg; son impressionnant costume d'apparat occupe la totalité d'un pan de mur.

Nous accédons à une seconde cour au centre de laquelle se trouve le hall des audiences, un élégant bâtiment à colonnes où on peut admirer deux énormes jarres en argent d'une contenance de 4000 litres chacune qui servirent à transporter l'eau du Gange nécessaire aux ablutions du Maharaja lorsqu'il se rendit en Angleterre en 1901 pour le couronnement du roi Edouard VII devant lequel il refusa de s'incliner.

On accède ensuite à une troisième cour desservie par 4 magnifiques portes dont les décors évoquent les 4 saisons. On y pénètre par la porte des paons qui symbolise l'automne.

Nous quittons le City-Palace et nous dirigeons vers un restaurant pour déjeuner. Pierre de lune nous aide à décoder la carte des menus. Nous déjeunons en sa compagnie puis le remercions pour continuer notre périple avec notre chauffeur en prenant la route de Ranthambore.

Environ 160 km séparent Jaïpur de Ranthambore, mais il faut compter au moins 4 heures de trajet. Nous voilà repartis sur les routes avec leur lot de surprises, la première étant les affiches qui pavoisent la ville de Jaïpur et ses alentours où figure notre président bras dessus, bras dessous avec le premier ministre de l'Inde. Une visite officielle a eu lieu quelques jours plutôt.

La circulation est toujours aussi dense en ville et les chargements improbables ne cessent pas de nous étonner tout au long du trajet. Enfin, nous doublons une troupe de dromadaires sur le bas-côté de l'autoroute.

Nous arrivons à notre hôtel de Ranthambore vers 18 h, Nous avons réservé cet hôtel "le Ranthambore Tiger Valley" sur Booking.com il y a plusieurs mois, choisi pour son emplacement à l'écart des grands axes de circulation et donc du bruit. Nous avions également chargé cet établissement d'acheter nos billets pour deux safaris dans le Parc de Ranthambore, cette opération étant quasi impossible depuis la France.

Il faut savoir que ce parc est divisé en zones de circuits attribuées au fur et à mesure des réservations et que seules les zones de 1 à 7 présentent une chance de voir le fameux tigre du bengale.

Ces safaris peuvent s'effectuer soit en "canter", gros véhicule pouvant transporter 20 personnes ou en jeep, 6 personnes maximum. Le tarif qui nous a été demandé par l'hôtel pour ces safaris en jeep était de 3200 Ri (environ 35€) par safari et par personne. Nous avons donc envoyé à l'hôtel la somme de 12800 Ri ainsi que les copies de nos passeports le 6 novembre 2023 pour des safaris prévus le 19 février 2024 .

Ayant pris les dispositions et réglé par avance auprès de l'hôtel l'achat de ces safaris en début novembre, nous espérions pouvoir effectuer nos safaris sur ces secteurs. Nous avions demandé confirmation au responsable de l'hôtel qui nous avait affirmé, à plusieurs reprises, que tout était en ordre.

Hélas, en arrivant à l'hôtel, il nous a fallu batailler un long moment pour faire reconnaître l'achat de nos safaris et nous n'avons eu la certitude de pouvoir les faire que tard dans la soirée après que le malheureux réceptionniste ait réussi à joindre son responsable.

On nous a demandé d'être prêts à partir pour le premier safari à 6h30 le lendemain matin...

Nous avons parcouru 216 km en 5h30 aujourd'hui.

Trajet Jaïpur -  Ranthambore 
5

Nous sommes fins prêts à 6h30 ce matin et attendons la jeep que nous avons réservée pour ce premier safari; elle n'arrivera qu'à 7 heures et lorsqu'on nous remet enfin le document attestant de l'achat du safari, nous constatons que nous allons effectuer le circuit n° 8 ... Consternés, nous comprenons que le responsable de l'hôtel n'a acheté nos circuits que la veille au soir et que nous ne verrons sans doute pas de tigre !

La jeep contient déjà 4 passagers et nous devons nous tasser un à l'avant et l'autre à l'arrière du véhicule. Nous entrons dans le parc de Ranthambore qui est constituée d'une zone boisée et à cet endroit d'un haut plateau sur lequel nous conduit la jeep. Le soleil se lève et nous commençons à rencontrer quelques animaux.

Le soleil se lève sur le parc national de Ranthambore 

Tout d'abord quelques cerfs Sambar, très grands et avec des ramures impressionnantes, puis nous voyons une femelle d'Antilope Nilgaut, la plus grande antilope du continent.

 Cerf sambar               Antilope nilgaut 

Puis ce sont des cerfs axis en petites troupes et parfois accompagnés de faons craquants.

 Cerf axis

Deux jeunes mâles nous offrent une pseudo-bagarre au passage.

Certains mâles portent également de belles ramures.

 Cerf axis

Nous arrivons à l'extrémité du haut plateau et faisons un arrêt pour admirer le paysage. Nous en profitons pour indiquer au pilote de la jeep que nous étions également intéressés par les oiseaux.

Nous continuons le circuit et traversons une zone humide. Le pilote stoppe le véhicule pour quelques photos. Le guide assis à ses côtés n'a toujours pas dit un mot depuis le départ.

Vanneau indien                                       Perruches à tête prune                                       Témia vagabonde 

Nous rencontrons ensuite des singes à face noire, une jolie petite chouette blottie dans le creux d'un arbre et un francolin gris.

Semnopithèque entelle                                       Chevêche brame                                          Francolin gris

Nous faisons un nouvel arrêt en surplomb de la plaine pour admirer les alentours.

Nous croisons la route d'un magnifique male d'antilope nilgaut très différent de la femelle rencontrée en début de parcours.

Antilope nilgaut (mâle) 

Nous rejoignons la sortie sans autre observation ! Le guide ouvre enfin la bouche pour nous signaler que deux tigres sont dans le secteur ! Foutaises !!!

La jeep nous ramène à l'hôtel, il est 10h, notre second safari est prévu à 14h.

Déçus, mais pas surpris de ne pas avoir vu le tigre, nous gardons quelques espoirs pour le safari de l'après-midi. En attendant, nous partons découvrir les environs de l'hôtel.

Notre première découverte est un petit écureuil posé sur un poteau de clôture, il s'agit de l'écureuil palmier indien, puis un vol de rapaces attire nos yeux vers le ciel et nous sommes survolés par un vautour indien et un jeune aigle des steppes.

Aigle des steppes                                  Ecureuil palmier indien                                         Vautour indien 

Les environs sont constitués de friches avec quelques arbustes et des bâtiments en construction dont les étais et échafaudages sont en bois, une technique très répandue en Asie.

Des chants d'oiseaux se font entendre dans les environs.

Bulbul à ventre rouge                            Couturière à logue queue                      Pseudotraquet indien 
Souimanga asiatique                               Vanneau indien                            Cratérope indien

Après le repas, Rohit nous conduit au point de rendez-vous avec la jeep prévue pour le safari de l'après-midi.

Nous sommes un peu en avance, Rohit nous propose de visiter l'endroit où il loge. L'établissement est réservé à des personnes de passage qui travaillent, comme les chauffeurs. Nous passons un porche et pénétrons dans une grande cour entourée de bâtiments, des chambres, des sanitaires.

Au centre de la cour, un groupe de femmes est assis sur la pelouse, je leur montre mon appareil photo pour leur demander l'autorisation de les photographier, je reçois de grands sourires en réponse. Je fais donc quelques clichés puis, elles me font signe de venir les retrouver. Nous nous saluons et je m'assois au milieu du groupe pour un moment d'échange non verbal, mais très sympathique.

Arrive ensuite le responsable du lieu, qui veut se faire photographier avec moi et me faire visiter le petit temple qui trône dans l'établissement. Je me déchausse et nous entrons dans le temple.

Ces rencontres vraiment amicales ont constitué le meilleur moment de ma journée.

Nous repartons vers le point de rendez-vous avec la jeep et patientons encore un bon quart d'heur avant de la voir arriver.

Nous constatons alors que notre safari se fera sur le secteur 9, nous ne verrons pas le tigre.

Comme pour le safari du matin, quatre personnes sont déjà installées dans le véhicule et nous devons prendre les places restantes, une à l'avant, l'autre à l'arrière. Nous partons pour presque une heure de circulation sur la route chaotique, avant d'atteindre l'entrée de la zone 9 puis nous commençons à parcourir les pistes. Les animaux sont beaucoup plus rares que ce matin, nous rencontrons un groupe de cerfs axis, puis plus rien hormis un joli papillon.

Cerf axis                                                           Coster fauve 

De nombreux véhicules de safaris sont présents sur cette zone et nous assistons incrédules à un bouchon dans la brousse. Les véhicules sans doute de sociétés concurrentes se retrouvant face à face sur une piste étroite ne pouvaient pas se croiser, il a fallu attendre de longs palabres pour qu'enfin un véhicule, le nôtre, accepte de faire marche arrière !

Après cet incident, nous repartons et trouvons quelques oiseaux :

Bulbul à ventre rouge                                                Rhipidure à grand sourcil

Puis, juste avant la sortie, des singes à face noire (Semnopithèque entelle).

Semnopithèque entelle 

Nous sortons du parc et repartons pour une autre heure de route. Nous rencontrons un berger avec ses chèvres et un dromadaire au pelage très travaillé.

Ce second safari tenait plus de la balade en 4x4 pour touriste que du safari. Inutile de vous dire notre déception. Mais, sans rien connaître du pays, la solution consistant à faire confiance à l'hôtel que nous avions réservé nous semblait la meilleure. Nous sommes malheureusement tombés sur un hôtelier malhonnête.

Ranthambore restera comme le mauvais souvenir de notre séjour. Si l'hôtelier n'a certes pas été très honnête, signalons également qu'envoyer des personnes à la recherche du tigre, attraction première du parc, dans des zones où il n'y a aucune chance d'en voir relève quasiment de l'escroquerie. Et deux heures de routes pour une sortie de trois heures, c'est se foutre du monde.

Trajets du jour  
6

Ce matin, nous quittons Ranthambore pour rejoindre Agra et son célèbre Taj-Mahal.

Les conditions de circulation sont toujours aussi étonnantes à nos yeux d'européens, véhicules divers et variés mais toujours en très bon état, au moins pour les véhicules légers, chargements, animaux. Nous seront maintes fois ébahis par les véhicules circulant à contre sens sur des axes à deux fois deux voies.

Nous croisons des groupes d'enfants en route pour l'école, beaucoup portant l'uniforme et des marchés colorés.

En chemin, nous croisons une procession colorée et joyeuse qui avance au milieu des voitures sans que cela pose de problème.

Nous faisons un arrêt pour visiter le "Chand baori" un très célèbre puits à degrés construit aux VIIIème et IXème siècle d'une profondeur de 20m échelonné sur 13 degrés, il a été construit pour recueillir les eaux de pluie et faire face aux pénuries en période de sécheresse .

 Le chand Baori d'Abhaneri
Quelques exemples de bas-reliefs exposés autour du puits à degrès 

Nous visitons également le temple hindou Harshat Mata tout proche, construit au Xème siècle.

le temple hindou Harshat Mata 

Nous quittons ce site et décidons une pause déjeuner avec notre chauffeur. Nous lui faisons découvrir les "French fries" (échange de bons procédés) et terminons par le désormais traditionnel chaï, le thé au lait indien.

Chaï indien 

Nous reprenons la route en direction d'Agra où nous arrivons en fin d'après-midi. Notre hôtel étant situé près du Taj Mahal, nous devons traverser la ville au milieu de la foule qui déambule. J'en profite pour filmer un peu afin de vous partager cette ambiance.

Les rues d'Agra 

Nous nous installons à l'hôtel et entreprenons une petite balade à pieds dans le quartier. Pendant le repas du soir, un orage de grêle s'abat sur Agra nous obligeant à un repli rapide vers notre chambre.

Nous avons parcouru 320 km aujourd'hui en 7 heures, pause à Abhaneri comprise.

7

Ce matin, nous quittons notre hôtel pour nous diriger vers le Taj Mahal. La première opération consiste à trouver les guichets où nous pourrons acheter nos billets d'entrée. Or, nous ne trouvons que des files d'accès au monument destinées aux visiteurs dotés de billets. Un gardien nous explique que nous pouvons acheter nos billets dans une boutique de souvenirs de l'autre côté de la rue. Incrédules, nous nous dirigeons vers cette boutique où effectivement, nous achetons nos billets électroniques à 1300 ri pour avoir accès aux jardins et au mausolée qu'on nous transfère ensuite en Bluetooth sur nos téléphones, le vendeur nous précise que nous avons chacun deux billets distincts, le premier pour les jardins et le second pour le mausolée.

 Nos tickets d'entrée

Nous sommes moyennement rassurés sur la validité de l'opération que nous venons d'effectuer, mais effectivement, nos billets électroniques sont validés à l'entrée.

Nous pénétrons dans l'enceinte et la vue magnifique et parfaitement symétrique des jardins avec le mausolée s'offre à nos regards admiratifs.

Nous prenons notre temps pour admirer cette très célèbre vue, puis avançons en direction du monument. Le lieu est évidemment très fréquenté mais il y a de l'espace.

Avant d'accéder au mausolée, nous faisons le détour par les bâtiments situés de chaque côté, une mosquée et un bâtiment sans affectation particulière et à l'architecture identique à la mosquée pour respecter la symétrie voulue par l'architecte.

 L'un des bâtiments latéraux

Nous tentons une photo du mausolée depuis les porches de la mosquée. Quelle que soit l'endroit d'où on regarde le monument, on remarque la symétrie parfaite de l'architecture, le finesse des motifs décoratifs et leur richesse.

Nous pénétrons à l'intérieur du mausolée où les photos sont interdites. On y voit le somptueux cénotaphe de Muntaz Mahal au centre et celui de son époux Shah Jahan sur le côté, les visiteurs se suivent autour de la grille qui entoure ces deux tombeaux et ressortent sur la terrasse. La visite du monument est en réalité très rapide.

Nous restons un moment sur la terrasse et admirons les détails décoratifs du monument puis nous reprenons la direction des jardins et de la sortie.

Nous retrouvons Rohit, notre chauffeur et prenons la route vers Bharatpur distante d'environ 75 km.

Nous passons devant l'entrée du fort rouge que nous ne visiterons pas et remarquons à la sortie de la ville la construction d'un pont dont les piliers sont décorés.

Après un excellent repas à 1750 Ri (20 € pour trois) dans un superbe restaurant recommandé par Rohit (Bien que les repas de notre chauffeur soient compris dans la prestation, nous apprécions sa compagnie et l'invitons de temps en temps à déjeuner avec nous), nous arrivons à Bharatpur.

Nous nous installons, pour les trois prochaines nuits, au "Iora guest house", l'hébergement que nous avons choisi en raison de sa proximité avec le Parc national de Keoladeo. Le propriétaire est photographe animalier et les lieux sont décorés de ses photos.

Nous déposons nos valises, discutons un peu avec le responsable de l'établissement et, munis de nos appareils photos, nous demandons à Rohit de nous déposer à l'entrée du Parc de Keoladeo où nous souhaitons passer l'après-midi.

En payant nos droits d'entrée (800ri/pers) nous sommes abordés par un guide qui nous propose de nous accompagner et de nous faire transporter par un tuc-tuc à l'intérieur du parc pour 2000ri. Nous acceptons la proposition et nous voilà partis sur l'allée principale du parc.

Nous traversons d'abord une partie de forêt sèche sans apercevoir grand-chose, puis nous arrivons à la zone humide. Le paysage est époustouflant .

Les oiseaux y sont nombreux et variés, une avalanche de "coches" commence.

Martin-chasseur de Smyrne                                    Crabier de Gray                                 Cormoran ce Vieillot 
Etourneau-pie                                           Ibis à tête noire                                           Jacana bronzé 
Shama dayal                                        Râle à poitrine blanche                                         Chevêche brame 

Notre guide est un peu dilettante et passe plus de temps sur son téléphone qu'à nous renseigner. Il nous aide malgré tout à trouver les chouettes et nous donne les noms en anglais, malheureusement, dans le feu de l'action, nous ne prenons pas le temps de noter et devrons faire les identifications sur photos. Nous nous y appliquons, mais, si vous relevez des erreurs, n'hésitez pas à nous les signaler en commentaire.

Nous arrivons au bout de la zone desservie par les tuc-tucs et voyons des arbres avec de drôles de fruits, en nous approchons, nous découvrons qu'il s'agit de grandes chauves-souris appelées renard volant d'Inde.

Renard volant d'Inde

Arrivés devant le temple, le guide nous dit qu'en contournant le plan d'eau nous trouverons une tour d'observation d'où on peut voir une grand hibou sur son nid. Nous nous dirigeons vers l'endroit, tout en continuant à photographier les belles espèces rencontrées et en particulier les anhingas roux et arrivons au pied de la tour d'observation où d'autres photographes sont à l'œuvre, effectivement, nous découvrons un grand-duc de Coromandel sur son nid.

Anhinga roux                                                    Grand-duc de Coromandel                              Anhinga roux 

Depuis le haut de la tour, on a une vue superbe panoramique sur les environs.

Nous rebroussons chemin, heureux de cette première approche et bien décidés à passer la journée du lendemain dans ce parc magnifique.

De retour à notre guest-house, nous discutons avec le propriétaire des lieux qui nous propose les services d'un guide pour le lendemain, ce que nous acceptons. Nous lui demandons également s'il est possible qu'on nous prépare un pique-nique pour le repas du midi, requête acceptée sans problème; nous pourrons donc passer la journée entière dans le parc.

Trajet Agra - Bharatpur
8

Levés de bon matin, nous reprenons le chemin du Parc de Keoladeo conduits par Rohit qui viendra nous chercher en fin de journée et par Jack, le guide naturaliste conseillé par le propriétaire de l'hôtel.

Nous réglons notre droit d'entrée dans le parc et partons à pied, cette fois, le long de l'allée principale, nous convenons avec le guide qu'il nous accompagne pour la matinée et nous laisse errer à notre guise l'après-midi.

Les rencontres sont nombreuses, d'abord dans la partie sèche :

 Bulbul à oreillons blancs                                   Calao de Gingi                                    Souimanga asiatique
Couturière à longue  queue                               Pensée du paon                                      Etourneau des pagodes

Un des rares papillons de notre séjour, malheureusement en mauvais état.

Sanglier                                                                                                         Paon bleu 
Fauvette babillarde                                      Shama dayal                                            Pie-gièche Schach 

Puis, nous arrivons à la zone humide, le paysage est toujours aussi magnifique dans la lumière matinale :

Plusieurs mammifères sont présents:

 Antilope Nilgaut                                                                              Cerf axis

Et les oiseaux sont partout. Notre guide, beaucoup plus investi que celui d'hier ne cesse de nous présenter de nouvelles espèces.

Spatule blanche                                    Talève à tête grise                                             Tantale indien 
Ibis à tête noire                                             Jacana bronzé                                         Héron pourpré 
Moineau à gorge jaune                                   Bulbul à ventre rouge                                        Loriot indien

Les rapaces sont de la fête :

 Aigle impérial                                       Chevêche brame                                             Aigle des steppes
Grand-duc de Coromandel    Busard des roseaux                    Aigle Lancéolé      Vautour percnoptère
Canard à bec tacheté                                          Oie à tête barrée                                    Vanneau indien 
Martin-pêcheur pie                                                                           Martin-chasseur de Smyrne

Trois cormorans

Grand cormoran                              Cormoran de Vieillot                                Cormoran à cou brun 

Nous arrivons au niveau du temple de Shiva, quittons notre guide, faisons la pause déjeuner en dégustant les bons sandwichs préparés par l'hôtel :

Le temple de Shiva du parc de Keoladeo 

Après notre repas, nous flânons dans les environs et continuons nos observations.

 Guêpier d'orient                                             Anhinga roux                                        Témia vaganbonde
Blongios à cou jaune                         Râle à poitrine blanche                                 Fuligule nyroca

Nous découvrons également deux espèces de tortues géantes et toujours les renards volants:

Tortue molle  indienne à clapet                                                                   Trionix à clapet                
Renard volant indien   

Sur le chemin du retour, nous reverrons la plupart de ces animaux et quelques nouveautés, Une tourterelle à tête grise un peu camouflée dans les branchages, un drongo royal et un couple de perruches à collier au nid.

 Tourterelle à tête grise                                Drongo royal                                          Perruches à collier

Plus loin, un chacal doré, un écureuil palmier indien jouant les porte-drapeau et des macaques rhésus:

Macaque rhésus                                        Ecureuil palmier indien                                         Chacal doré 

Les paysages nous enchantent toujours autant, même à contre-jour.

Nous retrouvons Rohit, notre chauffeur, qui nous attend à la sortie du parc et nous reconduit à l'hôtel où nous partageons une pause chaï, le délicieux thé au lait local.

9

Cette dernière journée à Bharatpur sera également consacrée au parc de Keoladeo.

Nous avons choisi de visiter le parc seuls et à pieds, ce qui nous permettra de nous aventurer dans les allées transversales à notre guise.

Nous prenons la première allée sur notre droite et apercevons un petit groupe de photographes accompagnés de Jack, notre guide d'hier, ils photographient une chevêche brame. Nous le saluons et prenons quelques clichés avant de continuer notre chemin.

Chevêche brame 

Nous parcourons les allées de la forêt sèche sans voir grand chose.

Un rapace en vol attire notre attention, nous pensons qu'il s'agit d'un aigle lancéolé, puis une pie-grièche et un shama dayal croisent notre route.

Shama dayal                                            Aigle lancéolé                                          Pie-grièche Schach 

Puis, nous apercevons une gorge-bleue, une buse variable et un capucin à bec d'acier.

Capucin à bec d'acier                                         Buse variable                                  Gorge-bleue à miroir 

Un rapace blanc est posé dans un arbre, nous approchons, c'est un élanion blanc. Un peu plus loin, un tarier-pie et une témia vagabonde attirent nos regards.

Tarier-pie                                            Elanion blanc                                               Témia vagabonde 

Quelques barques attendent des rameurs sur un plan d'eau couvert de lentilles vertes au début de la zone humide.

Les rencontres continuent :

Canard souchet                                         Canard pilet                                          Canard à bec tacheté 
Bulbul à ventre rouge                             Martin-chasseur de Smyrne                             Bulbul à oreillons blancs 
Jabiru d'Asie                                             Ibis falcinelle                                       Grande aigrette 
Vanneau à queue blanche                                     Jacana bronzé                                       Ibis à tête noire 
Bergeronnette citrine                                     Bécassine des marais                                    Crabier de Gray 
 Chevalier sylvain                                        Grèbe castagneux                                            Drongo royal
Martin triste                                     Hirondelle à longs brins                                 Martin pêcheur d'Europe

Nous observons une famille de tantales indiens dont les adultes nourrissent les jeunes en régurgitant. Les jeunes poussent de petits cris et battent des ailes pour inciter l'adulte à régurgiter. Celui-ci s'efforce d'abord de chasser les pique-assiettes qui aimeraient bien profiter de l'aubaine.

 Tantale indien

Et nous ne nous lassons pas d'admirer la beauté des paysages qui nous entourent.

Arrivés au niveau du petit temple, nous retrouvons les renards volants d'Inde que nous prenons le temps de filmer.

 renard volant d'Inde

Nous retrouvons également le nid du grand-duc de Coromandel et aujourd'hui les deux poussins couverts de duvet blanc sont bien visibles.

Grand-duc de Coromandel 

Sur le chemin du retour, nous photographions encore quelques beaux oiseaux et mammifères.

Colombar commandeur                               Martin-pêcheur d'Europe                                           Prinia simple 
 Talève à tête grise                                   Tourterelles maillée                                      Cratérope de brou...
Cerf axis                                                 Perspective                                                  Chacal doré
Héron intermédiaire                             Barasingha                                                  Héron cendré
Cormorans                                                Paon bleu                                               Tantales indiens 

Nous quittons le parc de Keoladeo après une bonne journée de marche d'environ 12 km, nous retrouvons Rohit et rejoignons notre guest house où, assoiffés, nous commandons des boissons fraîches, jus de fruits pour moi et bière pour Hervé qui se retrouve face à une bouteille de bière de 650 ml ! Rohit, fidèle à sa tasse de thé se joint à nous pour un grand éclat de rire.

10

Notre séjour au Rajasthan se termine, aujourd'hui, nous allons reprendre la route vers l'aéroport de Delhi pour prendre un vol intérieur qui nous conduira à Dehradun en Uttarakand où nous attend Hari Lama, notre guide ornitho qui va nous faire découvrir la riche faune de sa région pendant les deux prochaines semaines.

Nous embarquons dans la voiture conduite par Rohit de bon matin afin de rejoindre l'aéroport, notre vol étant prévu à 13h45, nous souhaitons arriver à l'aéroport en fin de matinée. Nous avons 220 kms à parcourir et nous prévoyons 5h de trajet.

Nous arrivons effectivement à l'aéroport un peu avant midi et quittons notre sympathique chauffeur avec beaucoup d'émotion. Il s'est montré si prévenant, disponible et prudent pendant tout ce séjour que nous n'oublions pas de le gratifier d'un confortable pourboire bien mérité.

Notre vol décolle à l'heure prévue et 45 mn plus tard, nous atterrissons à Dehradun. Nous récupérons nos bagages et retrouvons Hari qui nous attend à la sortie de l'aéroport avec Umés, notre nouveau chauffeur.

Le programme des prochains jours s'annonçant chargé et fatiguant, Hari nous conduit dans un hôtel très confortable afin que nous y passions une nuit reposante.

J'ai un moment de panique en essayant de discuter un peu avec Hari et avec le personnel de l'hôtel, je constate que je ne comprends pas ce qu'on me dit et que les personnes ne comprennent pas non plus ce que je dis ...

J'ai l'impression que l'accent de l'Uttarakand est beaucoup plus marqué que celui du Rajasthan auquel je m'étais habituée... Le lendemain, c'était déjà mieux, sans doute étais-je un peu fatiguée.

Notre trajet du jour :

11

Cette semaine au Rajasthan mêlant visites de monuments et découvertes naturelles était bien agréable ! Nous en repartons satisfaits de ce que nous y avons découvert. Nos contacts avec la population ont hélas été limités par notre piètre niveau d'anglais.

Concernant la formule de location de véhicule avec chauffeur que nous avons choisie, notre satisfaction est totale. Si nous repartons dans cette région, nous ferons le même choix. Cette solution nous a offert une grande sérénité avec la possibilité de poser toutes nos questions en français à Danielle, la prise en charge dès l'aéroport, la disponibilité du véhicule et l'assistance du chauffeur dans plusieurs circonstances. Nous recommandons chaleureusement la société "Voiture en Inde avec chauffeur" et notre sympathique chauffeur Rohit.

Les magnifiques monuments que nous avons visité ont été à la hauteur de nos attentes.

Le parc national de Ranthambore nous a partiellement déçu, mais essentiellement parce que nous n'avons pas pu effectuer nos safaris dans les secteurs que nous espérions, ce fut le cas particulièrement avec le secteur 9 très excentré .

Le parc de Keoladeo à Bharatpur, au contraire, nous a comblés tant par ses paysages que par la grande variété de faune qu'il abrite.

Le bilan photographique de cette semaine au Rajasthan se monte à une centaine d'espèces d'oiseaux photographiée dont la moitié étaient des "coches" pour nous (en noir dans le tableau ci-dessous). Nous avons pu voir également une douzaine d'espèces de mammifères et deux de tortues.

 Liste des espèces d'oiseaux photographiées (en noir, les nouveautés) 

Notre aventure indienne ne s'arrête pas là, puisque nous la prolongeons par deux semaines de circuit ornithologique en Uttarakhand avec l'un des meilleurs guides de la région : Hari Lama.

Le récit de notre séjour en Uttarakhand est en ligne et accessible à cette adresse: https://www.myatlas.com/tess4756/inde-2024-uttarakhand