Découvrir la Guadeloupe à deux sous l'angle de ses richesses naturelles. Un séjour hors des sentiers battus pour des "mordus de photo animalière" ou des amoureux de la nature.
22 février au 14 mars 2017
3 semaines
Partager ce carnet de voyage
1

Après 7 heures de vol, notre avion arrive au dessus de la Guadeloupe... On aperçoit brièvement la pointe des châteaux à travers le hublot puis l'avion se pose à Pointe à pitre.

La pointe des châteaux 

Dès la sortie de l'aéroport, la chaleur antillaise est au rendez-vous... Quel régal quand on a quitté l'hiver métropolitain depuis quelques heures.

Récupération des bagages et de la voiture de location, quelques courses dans une grande surface proche de l'aéroport et nous partons rejoindre notre première location : une petite maison au milieu d'un luxurieux jardin à Vieux habitants au sud de Basse-terre où nous resterons 10 jours.

La nuit tombant vers 18 h, nous ne pouvons apprécier les paysages traversés.

Nous prenons possession de notre agréable logement vers 19 h et après un dîner rapide, nous rejoignons notre lit, fatigués par le voyage et le décalage horaire ...

2

Réveil matinal sous la moustiquaire, la nuit a été un peu agitée... Un bruit entêtant, ressemblant à un cri d'oiseau s'est fait entendre dès la tombée de la nuit et cesse dès l'aurore... Renseignement pris auprès de notre logeuse, il ne s'agit pas d'un oiseau mais d'une petite grenouille appelé "Hylode de la Martinique" très commune aux Antilles.

hylode de la Martinique 

Nous en trouverons d’ailleurs une sur l'évier de la cuisine (photographiée près d'un cure-dents pour donner une échelle de grandeur)... La puissance de son "chant" est inversement proportionnelle à sa taille... Mais au bout de quelques nuits on s'y habitue...

Petit déjeuner sur la terrasse, et là, le festival commence: des sporophyles rouge-gorge se posent à quelques mètres espérant partager notre repas bientôt suivis par un anolis (petit lézard vert et brun) puis un premier colibri huppé vient butiner les fleurs qui nous entourent...

L'appareil photo est à portée de mains, prêt à "dégainer" et nous nous régalons :

Sporophyle rouge-gorge                                                                                       Lézard anolis
Colibri huppé 

Nous passons la matinée à explorer notre environnement immédiat. La végétation du jardin qui nous entoure est luxuriante... Arbres du voyageur, bananiers, papayers, hibiscus énormes...

Trembleur brun  dans le papayer                                                            Arbre du voyageur et bananier 

Soudain, un trembleur brun se pose dans le papayer et essaie d'en goûter les fruits... Il mérite bien son nom, ses ailes vibrent comme s'il tremblait ...

Notre séjour commence bien... Après le déjeuner, nous partons à la découverte des environs en direction de Bouillante. Nous nous arrêtons au bord d'une plage où des pélicans bruns nous gratifient de superbes figures en plongeant ...

Pélican brun 

Nous faisons des pauses dans un maximum des petites criques. Nous découvrons une tourterelle à queue carrée, une superbe paruline jaune, des libellules, des lézards anolis ...

Tourterelle à queue carrée                                                                               Paruline jaune 
Tramea abdominalis                                             Brachymesia herbida                                 Lézard anolis  

La nuit tombe vite et nous n'arrivons pas à rejoindre à temps le site où nous souhaitions profiter de notre premier coucher de soleil ...

3

Aujourd'hui, direction "Parc des Mamelles", un zoo tropical situé dans les hauteurs sur "la traversée", cette route qui traverse Basse-terre d'est en ouest.

On y trouve la faune des Antilles et celle de Guyane : Des ratons laveurs appelés "Ti racoons", iguanes des caraïbes, chauves-souris cohabitent avec des espèces de la faune sauvage de la Guyane… jaguar, singes atèles, ocelot, saïmiris, petits et grands perroquets…

Ratons laveurs "Ti racoons" 

La flore y est également remarquable... Une passerelle permet de se promener au sommet de la canopée en toute sécurité (même moi qui suis sujette au vertige, j'ai pu le faire et j'ai apprécié !).

Après cette visite, nous sommes redescendus sur la côte pour déjeuner dans un petit restaurant de plage à "Petite anse"; installés en terrasse, les pieds dans le sable, la mer à quelques mètres et un magnifique arbre en guise de parasol.

Tout en dégustant notre poisson grillé nous admirons le superbe paysage qui nous entoure, une adorable petite plage dans une crique qui mérite bien le nom de "Petite anse".

La plage de "Petite anse" 

Notre regard est attiré par un mouvement dans les rochers à notre gauche... et nous voyons notre premier iguane, il prend le soleil à quelques mètres de nous !

Iguane vert 

Il mesure environ 1,50m, c'est un animal inoffensif et finalement bien sympathique malgré son aspect un peu préhistorique, il nous observe en faisant des mouvements de tête.

Après déjeuner, nous prenons notre premier bain sur cette jolie plage, l'eau est délicieusement chaude et transparente ... Quel régal !

Nous reprenons ensuite notre voiture et continuons à explorer la côte entre Bouillante et Vieux Habitants et nous arrêtons dans toutes les petites criques jusqu'à l'heure du coucher de soleil que nous réussissons cette fois à capturer.

Retour à notre gîte pour la nuit, heureux de cette première journée très agréable.

4

Aujourd'hui, nous avons décidé de prendre la D23 dite la Traversée.

Notre première étape sera pour la cascade aux écrevisses; une jolie cascade que l'on atteint après quelques centaines de mètres sur un chemin très bien balisé et très fréquenté depuis un parking en bord de route.

Pas mal de cars de tourisme... La cascade est jolie, entourée de végétation tropicale. Quelques personnes se baignent même si l'eau parait fraîche comparée à la température extérieure.

Nous faisons quelques photos puis nous reprenons notre chemin à la recherche d'endroits moins fréquentés...

Nous empruntons les quelques petites routes qui croisent la D23. Nous arrivons à des aires de pique-nique très bien aménagées avec barbecues, tables abritées sous des huttes ... au beau milieu de la forêt tropicale et au bord d'une rivière... Ces aires sont très fréquentées le weekend par les locaux qui viennent y chercher un peu de fraîcheur.

Aire de pique-nique en pleine forêt tropicale 

Nous explorons les alentours et observons plusieurs oiseaux : Moqueur corrossol, trembleur brun, pic noir de la Guadeloupe (espèce endémique), moqueur grivotte...

Moqueur Corossol                                                                                            Moqueur grivotte 
Pic noir de Guadeloupe                                                                                             Trembleur brun 

Les oiseaux sont habitués à la présence humaine, nous avons eu la surprise de trouver un sporophyle rouge-gorge sur l'un de nos appareils photos posé sur une table de pique-nique alors que nous nous étions éloignés de quelques pas seulement :

Celui-là voulait absolument être sur la photo ! 

La végétation est également très riche... La taille des plantes est impressionnante, nous voyons des roses de porcelaine et des alpinias rouges sur le bord du chemin.

Rose porcelaine                                                                                                           Alpinia 

Par contre, il est très difficile de pénétrer dans la forêt en dehors des chemins, la végétation est trop dense pour permettre le passage.

Retour au gîte en fin d'après-midi; ce soir, nous sommes invités à prendre un verre chez notre sympathique logeuse...

5

Ce matin, direction Deshaies et son magnifique jardin botanique qui offre une balade paisible à travers la surprenante flore des Antilles ! Ce parc de 7 hectares offre une grande diversité de plantes et d’arbres remarquables. Un voyage pour les sens pour petits et grands. Imaginé par Michel Gaillard paysagiste de renom, le jardin est l’ancienne propriété de Coluche.

Dès l'entrée, le cadre est enchanteur : un grand bassin peuplé de carpes koï et entouré d'un belle végétation fleurie, nous ne savons plus ou poser les yeux !

Le bassin aux carpes Koï 

Les arbres sont immenses et les fleurs magnifiques et très colorées, impossible de citer et de décrire la multitude de plantes présentées ...

Fromagier                                     Arbre du voyageur                                                 Arbre à saucisses 
Fleur de Bombax Ceba                                           Liane de jade                                Balisier des Caraïbes 

En plus de cette magnifique végétation, on peut y admirer de nombreux oiseaux, certains en volière comme les perruches, mais beaucoup en liberté profitant de cet environnement très riche :

De nombreux colibris représentant les 3 espèces présentes en Guadeloupe s’ébattent au milieu des fleurs.

Colibri Madère                                        Colibri Falle vert                                            Colibri huppé 

Un héron vert se repose au bord d'un petit bassin, un saltator grosbec accroché sur une branche déguste des fruits, un quiscale merle se désaltère ...

Héron vert                                              Saltator-Grosbec                                           Quiscale merle 

Et partout des hibiscus de toutes les couleurs, des orchidées, roses de porcelaine ...

Hibiscus et rose de porcelaine 

Les cartes mémoires se remplissent à grande vitesse, nous sommes comme des enfants dans un magasin de jouets... Nous déjeunons sur place et continuons notre visite l'après-midi.

Le bassin près de la cascade 
Flamants des Caraïbes  

Nous assistons même à un accouplement de colibris madère (très rapide !) dans le massif de roses de porcelaine... Les insectes, et en particulier les papillons sont aussi bien présents dans ce beau jardin :

Accouplement de colibris madère                                                                              Hespérie du balisier 

Nous quittons ce bel endroit vers 15h et faisons halte à la plage de Malendure où nous faisons une excursion en bateau à fond de verre dans la réserve Cousteau.

Ces bateaux nous conduisent au large des îlets Pigeon, le fond transparent du bateau permet d'apprécier les fonds superbes à cet endroit: coraux, poissons de toutes les couleurs ... J'ai tenté de prendre des photos, mais le fond de verre du bateau donne une dominante bleue et diminue beaucoup la netteté :

Les fonds marins de la réserve Cousteau 

A la fin de l'observation, les personnes qui le souhaitent peuvent se baigner autour du bateau équipés de masques et tubas, on profite d'une très belle vue ... (l'équipage en prête aux personnes qui le désirent).

Nous avons tenté l'expérience et préféré cette observation à celle du fond de verre du bateau ...

Nous quittons Malendure en fin d'après-midi, juste à temps pour assister au coucher de soleil.

6

Aujourd'hui c'est dimanche, nous décidons de partir à la découverte des criques au sud de Vieux-habitants. Nous faisons une première pose dans l'Anse du Val de l'orge. Un petit port naturel où des bateaux sont ancrés attachés à des cordages tendus en travers du bras de mer ...

L'anse du Val de l'orge 

Un peu plus loin, une très longue barque traditionnelle en assez mauvais état... Il doit falloir un grand nombre de rameurs pour la manœuvrer ...

Nous continuons notre chemin jusqu'à la plage de sable noir de Rocroy où nous faisons la pause déjeuner dans un petit restaurant au bord de l'eau.

Plage de Rocroy 

De nombreux lézards anolis et des iguanes verts, d'un vert beaucoup plus vif que ceux observés à "Petite anse" qui étaient plutôt bleutés...

Iguanes verts 

Certains sont au sol, d'autres dans les arbres...

Nous passons le reste de l'après-midi sur la plage et dans l'eau ...

7

Aujourd'hui, nous choisissons de faire une randonnée autour de "Grand étang" dans le Parc National de Guadeloupe, commune de Capesterre Belle Eau, sur la route qui conduit aux chutes du Carbet.

Dès que nous prenons un peu d'altitude et entrons dans la forêt tropicale, le temps devient pluvieux. Nous enfilons les capes de pluie et nous élançons bravement sur le sentier.

Le grand étang  

Le chemin contourne l'étang à travers la forêt tropicale; c'est très humide et extrêmement glissant, mais quel spectacle ... Des fougères gigantesques, des arbres déclinant toutes les nuances de vert, des lianes et d'autres plantes opportunistes...

Le sentier au milieu de la forêt tropicale 

Un tyran gris est perché au bord de l'étang et un joli lézard anolis avec une superbe gorge jaune nous observe depuis le petit pont de bois à l'entrée du site :

Lézard anolis                                                                                                          Tyran gris 

Sur le trajet, nous trouvons un observatoire ornithologique où nous nous abritons d'une grosse averse et depuis lequel nous observons gallinules d'Amérique et grèbes à bec bigarré.

Gallinule d'Amérique                                                                                          Grèbe à bec bigarré 

Nous redescendons dans la vallée (où nous retrouvons le soleil), pour déjeuner au restaurant "Les délices du Carbet" très sympa qui sert une cuisine locale vraiment délicieuse...

Une fois restaurés, nous décidons de remonter vers les chutes du Carbet. Nous retrouvons la pluie dès que nous abordons la forêt et les hauteurs...

Nous acquittons le droit d'entrée au sentier qui conduit aux chutes et couverts à nouveau de nos capes de pluie nous nous dirigeons vers la deuxième chute; le chemin est facile, large et une bonne partie est aménagée (escaliers, passerelles...). Nous arrivons bientôt en vue de la chute dont nous n'approcherons pas : l'accès est fermé suite à des éboulements, nous nous contentons de l'observer depuis une terrasse aménagée à cet effet.

Le sentier d'accès à la deuxième cascade du Carbet 

La cascade est très haute et le sommet est dans les nuages... La pluie redouble... et nous décourage de monter jusqu'à la première chute dont le chemin d'accès est plus escarpé ...

Cette journée sera la plus arrosée de notre séjour à Basse-Terre ...

8

Après la journée humide d'hier, nous aspirons à retrouver le soleil et optons pour la visite des jardins de Valombreuse situés à Petit Bourg, entre mer et montagne, dans une région particulièrement vallonnée de la Guadeloupe, Les Jardins de Valombreuse constituent un véritable écrin de verdure propice à la détente et au bien-être. On peut y découvrir des centaines de plantes tropicales, une palmeraie, une cascade ...

Une promenade très agréable dans ce magnifique jardin au milieu de la végétation tropicale, certains secteurs du parc sont très fréquentés mais il est possible de trouver des endroits très calmes où on n'entend que le chant des oiseaux... Et au milieu de cette superbe végétation, ils sont nombreux, à commencer par les colibris :

Colibris Madère 
Colibris Falle-vert 
Colibri Madère                                                                                Colibri huppé

Nous traversons la magnifique palmeraie qui regroupe un grand nombre de variétés de palmiers, lors de notre passage, c'était l'un des secteurs les plus calmes du parc :

La palmeraie 
La palmeraie 

Puis nous voyons de nombreux sucriers à ventre jaune qui s’ébattent dans les fleurs :

Sucriers à ventre jaune 

Le secteur des roses de porcelaine est également remarquable :

Roses de porcelaine 

Ce parc comporte un restaurant où nous déjeunons ainsi que de nombreuses activités pour les enfants...

Il serait illusoire de vouloir décrire ici la totalité des espèces végétales et animales que nous avons pu observer à Valombreuse, nous en gardons un souvenir émerveillé ...

Fourmi manioc                                                            Massif de balisiers             Arbre à boulets de canon 

Nous décidons de rentrer en empruntant "La traversée" et faisons une halte dans une nouvelle aire de pique-nique, plus petite que la précédente, mais déserte où nous observons des mangoustes et une grive à pieds jaunes...

Grive à pieds jaunes                                                                                               Mangouste 

Un joli coucher de soleil conclut cette belle et riche journée...

9

Aujourd'hui, nous mettons le cap sur le nord ouest de Basse-terre. Nous partons en direction de Deshaies par la route côtière bordée de magnifiques paysages ...

Nous faisons une première halte dans le port de Deshaies et nous promenons dans les environs.

Deshaies 

Une jolie plage et un petit bourg très coloré, une marina et les collines en arrière plan ... Nous rencontrons quelques oiseaux: quiscale merle femelle, pélicans bruns, sternes royale :

Pélican brun                                        Quiscale merle femelle                                          Sterne royale 

Et aussi de jolis crabes colorés accrochés aux rochers du port.

Crabes de mer Zagaya 
Barques sur la plage de Deshaies 

Nous continuons notre route en direction de Sainte-Rose où nous désirons visiter l'écomusée

Visite intéressante qui montre la vie de la Guadeloupe autrefois au milieu d'un joli jardin.

Scène de la vie d'autrefois reconstituée à l'écomusée 

Il y a même un restaurant ou nous restons pour déjeuner (très bien) .

Nous y avons découvert un fruit vert qui s'appelle le bonnet d'évêque à cause de sa forme et nous avons vu des nids de sucriers à ventre jaune dans un massif de bougainvilliers ...

Bonnets d'évêque                                                                                   Nid de sucriers à ventre jaune 

Nous continuons notre périple vers le bord de mer et le port de Sainte-Rose.

Le littoral de Sainte-Rose et les îlets 

On aperçoit des îlets proches de la côte. Sympathique ballade dans les environs.

Nous repartons ensuite vers le sud, arrêt baignade à Petite Anse ou nous admirons un splendide coucher de soleil...

Coucher de soleil à Petite anse 
10

Aujourd'hui, excursion aux Saintes... Nous prenons un bateau à "Trois-rivières"... 3/4 h de traversée pour atteindre "Terre de haut"... Le bateau est plein et ça bouge beaucoup... Moi qui suis sujette au mal de mer, je me cale dans un siège et ne bouge plus en espérant que ça va tenir jusqu'au port... Il parait que je suis blanche comme un navet, je me sens très nauséeuse, le bateau lutte contre les vagues et le courant et moi contre le mal de mer... Mais nous arrivons à bon port sans dégâts... Ouf !

Nous sommes émerveillés par les superbes paysages de cette petite île ... Une mer d'un bleu "lagon", des plages de sable blanc, des collines... Les tropiques comme dans un rêve !

Mer bleue, sable blanc, palmiers... 

Après avoir exploré le village, nous prenons la route qui grimpe vers le Fort Napoléon. De jolies vues sur la baie et le village s'offrent à nous :

Le village de "Terre de haut"

Nous faisons le tour du fort Napoléon, profitant de belles vues sur les alentours :

Vue panoramique depuis le fort Napoléon 
La baie et le village depuis le fort Napoléon 

Des iguanes sont perchés dans les arbres autour de nous

Iguane vert 

Nous voyons également planer dans le ciel nos premières frégates superbes, ces grands oiseaux noirs dont les mâles ont la gorge rouge.

Frégates superbes 

Nous redescendons vers le village pour déjeuner dans un restaurant, au détour d'un virage, nous admirons à nouveau la vue sur la baie :

Vue sur la baie 

Déjeuner dans un restaurant en bord de mer, puis nous passons l'après-midi à la plage, baignade dans cette eau si transparente et bronzette sous les palmiers...

La plage sous les palmiers 

Des crabes sortent du sable autour de nous, on les appelle les "Mal Zoreille"... Ils rentrent dans leur trou au moindre mouvement d'approche de notre part...

Crabes "Mal Zoreille" 

En fin d'après-midi, nous reprenons le bateau en direction de Trois rivières, ça bouge un peu moins que ce matin, mais je ne suis pas fière et je suis bien contente de retrouver la terre ferme ...

Dans le port de Trois rivières des pélicans bruns plongent en exécutant des figures assez amusantes .

Pélicans bruns 

Nous rentrons au gîte la tête et les cartes mémoires pleines de belles images, ravis de cette journée inoubliable...

11

Ce matin, nous devons faire quelques courses, direction la ville de Basse-Terre où nous trouverons les commerces nécessaires, en plus, c'est jour de marché.

Le marché de Basse-Terrre 

Après les courses, nous faisons un tour sur le port ...

Des frégates survolent un petit bateau qui rentre de la pêche et se disputent les petits poissons jetés par le pêcheur. Un véritable ballet aérien !

Frégates superbes 

Un peu plus loin, des aigrettes neigeuses et des grandes aigrettes cherchent leur casse-croûte...

Aigrette neigeuse                                                                                                 Grande aigrette 

Sur les pontons du port, une mouette atricille et des sternes royales prennent le soleil ...

Mouette atricille et sternes royales 

Nous rejoignons "Petite anse" pour déjeuner au restaurant (qui devient un peu notre cantine tant on s'y sent bien) ... Un planteur pour deux, suivi du menu du jour (du poisson grillé accompagné de riz ou de purée de patates douces et toujours de quelques crudités), le tout, les pieds dans le sable et à quelques mètres de la mer... Le BONHEUR !!!

Un affût "royal" : Le restaurant de "Petite anse" 

Pendant que nous sirotons notre planteur, nous voyons un iguane qui nage à quelques dizaines de mètres du bord ... Ils sont vraiment à l'aise dans tous les milieux:

Iguane vert 

Après le repas, nous profitons de la plage et décidons de tester nos masques et appareils photos étanches...

Un véritable émerveillement, à faible profondeur et en nageant en surface, nous voyons de petits poissons colorés qui s'ébattent jusqu'entre les pieds des baigneurs. L'eau est très transparente et après quelques essais de réglages, nous réussissons à faire quelques photos correctes:

Sur la partie gauche de la plage, se trouve un plateau rocheux à environ 1m de la surface, les poissons y sont très nombreux ... Moins on bouge et plus les poissons se rapprochent ...

Nous restons dans l'eau une bonne partie de l'après-midi ...

Nous rentrons au gite heureux et bien décidés à renouveler l'expérience ...

12

Aujourd'hui, nous sommes à la moitié de notre séjour en Guadeloupe, nous quittons notre sympathique gîte de "Vieux-habitants" pour un autre situé à "Le gosier" dans l'autre aile du papillon: Grande terre.

Grand ménage puis, comme nous avons le temps, nous explorons une dernière fois les alentours...

Le climat tropical de la Guadeloupe favorise une végétation exubérante et nous le constatons jusque sur les câbles électriques colonisés par des plantes parasites, nous voyons également un cacaotier qui porte de belles cabosses...

Végétation tropicale                                           Jusque sur les câbles                             Cabosse de cacao 

Nous découvrons un viréo à moustaches et toujours les sporophiles rouge-gorge qui sont très familiers...

Sporophile rouge-gorge                                                                                         Viréo à moustaches 

Puis, avec un pincement au cœur, nous prenons la route pour "Grande terre".

Nous déjeunons dans le restaurant du petit port de Saint-Félix où se trouve un observatoire ornithologique que nous avons bien l'intention de visiter.

Le port de Saint-Félix et la terrasse de son restaurant 

Après le déjeuner, nous investissons l'observatoire placé face à une mare de faible profondeur :

La première espèce que nous voyons est un butor d'Amérique qui arpente le terrain d'un air très digne, puis des sarcelles à ailes bleues, des tyrans gris ...

Butor d'Amérique                          Sarcelles à ailes bleues                                                     Tyran gris 

Nous observons également une parade de quiscales merles assez amusante :

Parade de Quiscales merles 

Dans le prolongement du port de Saint-Félix se trouve une belle plage où nous décidons d'aller faire un tour, il s'agit d'une grande plage de sable blanc bordée d'arbres. Sur l'un d'eux nous remarquons une pancarte en créole que nous traduisons par "Ne pas jeter d'ordures à terre, des sacs poubelle sont à disposition" ou quelque-chose dans cet esprit...

La plage de Saint-Félix 

Nous sommes privés de baignade puisque équipés de nos encombrants appareils photos... Donc nous en profitons pour chercher la faune des alentours et là encore, beaucoup de belles surprises:

Chevalier grivelé, chevalier solitaire, hérons verts et en revenant vers le port, le ballet des pélicans bruns à la pêche...

Chevalier solitaire                                                                                             Chevalier grivelé 
Hérons verts 
Pélicans bruns 

Nous rejoignons notre nouveau gîte au Gosier en fin d'après-midi, accueil chaleureux par la propriétaire, nous sommes à 200m de la mer ... Le séjour devrait se prolonger agréablement ...

13

Après une bonne nuit dans notre nouveau gîte, nous déjeunons sur la terrasse et découvrons un saltator grosbec dans les arbres face à nous, heureusement, l'appareil est toujours à portée de main ...

Notre visite à Saint-Félix d'hier nous a tellement séduit que nous décidons d'y retourner ... Ce n'est qu'à quelques kilomètres.

Nous passons la matinée à l'observatoire et c'est à nouveau plein de bonnes surprises : grande aigrette à sa toilette, femelle quiscale merle en plein concert à quelques mètres de nous, Gravelot semi-palmé, nous revoyons les sarcelles à ailes bleues et assistons à la pêche de l'aigrette neigeuse...

Après un nouveau déjeuner au restaurant du port, nous partons explorer la plage jusqu'au bout cette fois, c'est une belle promenade et dans les arbres nous rencontrons un lézard anolis d'un joli vert tendre, des parulines jaunes, sucriers à ventre jaune, sporophile cici.

Paruline jaune                                                                                                      Lézard anolis 
Sporophile cici                                                                                            Sucrier à ventre jaune 

La vue sur la plage depuis l'autre extrémité est assez sympathique même si le temps est un peu agité aujourd'hui.

L'anse de Saint-Félix 

Nous rentrons au gîte en milieu d'après-midi et décidons d'aller profiter des joies de la plage toute proche, c'est une petite crique adorable et la baignade est un délice ...

14

Aujourd'hui, nous partons explorer le "Grande-terre" hors des sentiers battus...

Nous prenons de petites routes qui traversent "Les Grands fonds" en direction de "Morne à l'eau" puis de "Port-Louis" . Nous faisons un premier arrêt au bord du lac de Gaschet, sur la D128 entre "Pelletan" et "Port-Louis".

Le lac de Gaschet 

Encore un endroit très riche en faune: foulques à cachet blancs, grèbes à bec bigarré, érismatures rousses, sarcelles à ailes bleues...

Foulque à cachet blanc                               Erismature rousse                                        Grèbe à bec bigarré 

Et en levant les yeux; un superbe passage de balbuzard pêcheur emportant sa proie dans ses serres.

Balbuzard pêcheur 

Nous continuons notre route en direction du "Lagon de la porte d'enfer", un endroit féerique avec un petit restaurant très réputé au bord du lagon.

L'endroit est effectivement magnifique, un petit lagon entre 2 barres rocheuses d'origine volcanique, au loin l'océan est très agité, mais le lagon est très calme, nous nous installons pour déjeuner au restaurant, accueil plus que sympathique et repas délicieux pour un prix raisonnable.

Quelquefois l'établissement est fermé pendant plusieurs semaines lorsque le lagon est envahi par les algues sargasses... Un véritable fléau pour les Antilles...

Un endroit de rêve pour déjeuner ... 

Aujourd'hui, pas de sargasses, l'endroit est paradisiaque... Les oiseaux s'invitent même à table, comme ce sucrier à ventre jaune venu explorer ma coupe de glaces...

Après déjeuner, nous faisons une promenade jusqu'à la pointe du lagon pour voir la grotte appelée "Trou madame coco", une jolie balade sur la droite du lagon qui mène au bord de l'océan et aux falaises qui surplombent une grotte ou la mer s'engouffre dans un bruit d'enfer (prévoir chapeau, crème solaire et de bonnes chaussures, la marche peut être difficile sur les roches volcaniques très tranchantes).

Le lagon  de la porte d'enfer
Le lagon et le "trou madame coco" 

Au retour de notre promenade, nous profitons des eaux calmes du lagon pour nous baigner, nous essayons de faire un peu de "snorkeling" (nom savant pour la pratique du masque tuba)... Mais l'eau n'est pas assez transparente pour voir les fonds...

Après un après-midi très agréable, nous rentrons au gîte en début de soirée.

15

Ce matin, nous partons pour la "Pointe des châteaux", avancée pointue au sud-est de grande-terre.

Nous laissons la voiture au parking et partons découvrir l'endroit. Il y a beaucoup de vent et des vagues assez impressionnantes mais la mer est d'un beau bleu.

La pointe des châteaux 

Nous commençons par la partie à droite de la route où un chemin de bord de mer conduit à une falaise surmontée d'une croix.

De la haut,nous profitons de magnifiques vues, sur la pointe elle-même, on y aperçoit la côte de "La Désirade".

Vues sur la pointe et l'île de la Désirade 

Nous essayons d'apercevoir des phaétons à bec rouge appelés aussi "paille en queue"; nous finissons par en voir quelques-uns au large ... Nous tentons, malgré le vent de stabiliser nos appareils, mais la distance est trop importante pour un bon résultat, nous devrons nous contenter de photos "témoignage"...

Phaëtons à bec rouge (Paille en queue) 

Nous redescendons et partons explorer la partie à gauche de la route (beaucoup plus plat), un sentier serpente au milieu de la végétation et débouche sur de petites plages...

Le chemin à gauche de la route 

Nous reprenons la route en direction de "Le Moule" où nous faisons halte dans un petit restaurant sur le port.

Repas fort agréable servi sur une terrasse qui surplombe la mer :

Nous en profitons pour regarder les alentours et utiliser nos appareils photos qui ne nous quittent jamais...

Des sternes royales et des frégates pêchent dans le port :

Frégate superbe                                                                                            Sternes royales 

Après une petite averse, nous profitons d'un arc en ciel et des pélicans :

Pélicans bruns 

Nous reprenons la route et faisons halte au marché de Sainte-Anne qui fonctionne toute la journée.

Le marché de Sainte-Anne 
16

Aujourd'hui, nous recevons Marie, une amie photographe qui vient d'arriver en vacances en Guadeloupe...

Nous avions promis de partager nos meilleurs "spots ornitho" et nous allons commencer par Saint-Félix.

Nous nous retrouvons sur le port de Saint-Félix vers 9h, direction l'observatoire. Nous sommes ravis de pouvoir partager avec Marie cet endroit fantastique, et ce matin, nous sommes gâtés :

Tyran gris                                         Gallinule d'Amérique                                         Aigrette neigeuse 
Chevalier grivelé                                         Héron vert                                             Butor d'Amérique 
Pélican brun                              Gravelot à pieds semi palmés                                             Sporophile cici

Nous décidons de déjeuner au restaurant du port, une averse nous dissuade de nous installer en terrasse, nous resterons donc à l'abri, mais toujours avec une vue directe sur le port ou s'ébattent des pélicans, un vrai spectacle de voltige égaie notre repas !

Les pélicans dans le port de Saint-Félix 

Après le déjeuner, nous partons vers la plage où nous photographions des tourterelles à queue carrée et des colombes à queue noire.

Colombe à queue noire                                                                        Tourterelles à queue carrée 

Le temps reste gris après l'averse de ce midi, nous décidons d'aller avec Marie faire un tour du côté du "Vieux bourg". Nous prenons un verre dans un petit café sur les quais puis nous faisons une ballade le long d'un canal et nous quittons Marie qui loge à "Sainte-Rose" et repartons vers "Le Gosier".

17

Ce matin, le temps est pluvieux... Nous partons en direction de Pointe à Pitre où nous voulons faire un tour au marché...

Nous découvrons la Préfecture de la Guadeloupe sous la pluie, promenade du côté du port puis nous cherchons le marché, renseignements pris, il s'avère qu'il y en a plusieurs... Mais comme ils ne sont pas très éloignés les uns des autres et qu'un peu de marche ne nous fait pas peur, nous en visitons deux...

Des étalages colorés, des femmes en costumes locaux mais pas forcément coopératives pour la photo, si on leur achète quelque-chose, elles acceptent d'être photographiées, sinon, vous risquez quelques invectives ...

Le marché de Pointe à Pitre 

Nous avons acheté quelques fruits locaux que nous ne connaissions pas, d'abord, "l'abricot pays" qui ne ressemble pas du tout à nos abricots, c'est un gros fruit entouré d'une coque dure, l'intérieur est jaune, nous avons trouvé le goût assez fade, pourtant les antillais en raffolent ...

Ananas, avocat antillais, fruits de la passion...             L'abricot pays                                                     

Par contre nous aimons beaucoup les ananas et les gros avocats antillais et les différentes sortes de fruits de la passion que nous avons testés.

Nous avons également visité le marché aux poissons qui se trouve sur le port, quelques beaux étalages et aussi de petits vendeurs qui proposent par exemple des crabes qu'ils ont piégé avec des " zatrap a krab" (pièges en bois) posés dans les mangroves.

Le marché aux poissons                                                                        et les crabes

Nous rentrons au gite pour déjeuner de nos emplettes, le temps est toujours pluvieux, nous enfilons nos capes de pluie et partons en ballade dans les environs du gite.

A partir de la jolie plage proche du gite, il est possible de suivre le littoral par un chemin qui serpente dans la végétation, pointes et criques se suivent :

Promenade le long du littoral vers l'Anse à Jacques 

Nous trouvons un corail cervelle et rencontrons un gros crapaud buffle qui semble apprécier ce temps humide, sa taille est impressionnante mais il est vraiment très placide...

Corail cervelle                                                                                                    Crapaud buffle 

Une journée bien grise qui sera la plus pluvieuse de notre séjour sur Grande-Terre...

18

Aujourd'hui, nous avons envie de refaire un tour à Basse-Terre ...

Nous empruntons "La traversée" en faisant plusieurs haltes où nous admirons l'exubérance des plantes tropicales et en particulier des fougères...

Fougères ... 

Puis, nous nous dirigeons vers la plage de Malendure où, équipés de nos masques et appareils photo étanches, nous espérons voir des tortues marines...

Baignade à Malendure, nous voyons de gros poissons qui nagent en bancs, mais pas de tortue ...

Déçus, nous décidons d'aller déjeuner dans notre restaurant de plage préféré à Petite anse, "Chez Chantal"...

Chez Chantal ! 

L'endroit est toujours aussi agréable, les appareils photos sont toujours à portée de main...

Au dessus de notre table un couple de sucriers à ventre jaune construit son nid en utilisant de nombreux matériaux récupérés dans les environs...

Sucriers à ventre jaune construisant leur nid 

En regardant du côté des rochers sur notre gauche, nous voyons des iguanes et en regardant de plus près, je surprend un accouplement ...

Accouplement d'iguanes verts 

Cet endroit restera vraiment l'un de nos meilleurs souvenirs de Guadeloupe...

Après le déjeuner, nous profitons de la plage et de la baignade et tentons une nouvelle séquence de photo sous-marine.

L'eau est toujours aussi transparente, en particulier au dessus du plateau rocheux à gauche de la plage...

Nous quittons Petite anse et décidons de refaire un petit tour au jardin botanique de Deshaies qui nous a également laissé un souvenir très fort...

La visite est toujours aussi agréable mais nous ne voyons pas grand-chose de nouveau par rapport à notre première visite, à part quelques papillons :

Trèfle caraïbe                                                                                  Bande rouge 

Nous rentrons au gîte à la nuit tombée...

19

Aujourd'hui notre amie Marie nous invite à une sortie en bateau dans "le grand cul de sac marin" pour approcher les îlets, la mangrove et la faune qui les peuple.

Marie loge au "Ti paradis créole", http://www.tiparadiscreole.com/ dont Pierre et Lisa, les propriétaires proposent des sorties "Pêche en mer" ainsi que des visites de la mangrove.

Rendez-vous est donné au port de "Baie Mahault", nous embarquons dans le bateau de Pierre et Lisa, un couple bien sympathique, nous mettons le cap sur les îlets, il fait beau, la mer est calme et la journée s'annonce très agréable ...

Pierre nous conduit face à un îlet couvert d'oiseaux marins...

Des hérons garde-bœufs, très nombreux, des aigrettes neigeuses, des grandes aigrettes et aussi quelques aigrettes bleues.

Aigrette bleue                                                                                                 Hérons garde boeufs...

Des familles entières sont présentes, nous voyons de nombreux jeunes, il y a beaucoup d'animation...

Hérons garde boeufs 

De nombreuses frégates superbes nichent également sur cet îlet

Frégates superbes 

Nous longeons ensuite la mangrove au plus près et pouvons admirer les racines de palétuviers toutes proches.

La mangrove                                                                                     Sous les pistes de l'aéroport ... 

Pierre nous emmène ensuite au bout des pistes de l'aéroport de Pointe à Pitre ... Les avions en phase d'atterrissage passent très bas au dessus de nos têtes ...

Retour au port, nous partons ensemble prendre un verre dans une brasserie artisanale que connaissent bien Pierre et Lisa, encore un bel endroit aménagé dans un beau jardin tropical agrémenté de bassins que nous verrons malheureusement sous la pluie ...

Une façon bien sympathique de terminer cette belle journée en mer...

20

Aujourd'hui, nous avons décidé de retourner au lac de Gaschet que nous avons découvert il y a quelques jours...

Il fait un temps superbe, la ballade devrait être agréable et riche en découvertes.

Nous commençons par voir des libellules vertes (Erythémis vésiculosa) et des papillons (Ecaille ornée et Monarques):

Erythémis vésiculosa                              Ecaille ornée                                                          Monarque 

Nous découvrons ensuite un couple d'ani à bec lisse, mais ils se cachent dans la végétation et la photographie devient très compliquée... Un peu plus loin des Bengalis rouges sont posés au bord du lac (pas facile d'approcher)...

Nous rencontrons ensuite des marouettes de caroline, un oiseau qui ressemble un peu à notre râle d'eau...

Au milieu des jacinthes d'eau nous retrouvons les érismatures rousses, grèbes à bec bigarré, Foulques à cachet blanc et gallinules d'Amérique déjà vus...

Nous continuons notre périple en direction de "Morne à l'eau" où nous nous arrêtons pour visiter le cimetière, l'un des plus beaux de l'île, c'est une mosaïque de noir et blanc avec des tombeaux souvent très imposants...

Le cimetière de Morne à l'eau 

Nous nous dirigeons ensuite vers la plage de Babin sur la commune de Vieux-bourg, un endroit sympathique où il est possible de profiter des joies de la plage, toutefois, ici, pas de mer bleue et de sable blanc, mais un petit plus, les boues qui tapissent les fonds marin à cet endroit ont, parait-il, des vertus thérapeutiques contre les rhumatismes et les problèmes de peau et on peut voir des personnes recueillir cette vase et s'en enduire le corps, ils se sèchent ensuite au soleil et vont se rincer dans la mer... J'ai testé, mais je n'ai pas réussi à attendre le séchage complet, dès que la boue sèche, elle se craquelle et la sensation sur la peau est assez désagréable...

La plage de Babin 

Un parcours sur passerelle en bois a été aménagé pour visiter la mangrove sur le côté de la plage, on y voit des "zatrap" ces pièges en bois utilisés pour capturer les crabes :

Le parcours dans la mangrove                                                                           Piège à crabes "zatrap" 

Après le bain de boue et la baignade, nous faisons un petit tour dans la mangrove et sur le sentier qui suit le littoral, nous y trouvons une élénie siffleuse et un moucherolle gobe-mouches.

Elénie siffleuse                                                                                         Moucherolle Gobe-mouches 

La journée est maintenant bien avancée, et nous quittons la plage de Babin au coucher du soleil.

Le soleil se couche sur la plage de Babin 
21

Aujourd'hui, nous passons la journée avec Marie, notre amie photographe et cette journée commence à l'observatoire de Saint-Félix, nous y sommes venus plusieurs fois, mais nous y découvrons toujours de nouvelles espèces... Aujourd'hui des échasses d'Amérique sont présentes dans la mare, elles ont la même allure que nos échasses blanches, mais elles s'en distinguent par leur œil rouge et leur plumage ...

Nous assistons au manège assez amusant d'une grande aigrette qui suit un pélican en pleine chasse dans l'espoir sans doute de lui "piquer" sa proie ...

Echasse d'Amérique                                                                                Grande aigrette et Pélican brun 

Un beau chevalier solitaire fait tranquillement sa toilette, pendant que le butor d'Amérique chasse d'un pas très décidé ...

Chevalier solitaire                                                                                              Butor d'Amérique 

Nous quittons Saint-Félix vers 10h et prenons la route vers la pointe des châteaux avec Marie.

Nous nous garons en bord de route, le parking étant plein, ce qui nous permet d’apercevoir un bar assez original, les tables sont dressées dans l'eau de la lagune et on peut y prendre en verre les pieds dans l'eau ...

Le bar "Les pieds dans l'eau" 

Le vent est beaucoup plus calme aujourd'hui sur la pointe, nous espérons revoir les phaëtons à bec rouge pour les photographier dans de meilleures conditions ... Espoir déçu, ils sont partis jouer ailleurs ...

Pointe des châteaux 

Par contre, nous sommes survolés par des hirondelles à ventre blanc et sur le sentier du retour vous verrons des moqueurs des savanes.

Moqueur des savanes                                                                                     Hirondelle à ventre blanc 

Nous quittons la pointe des châteaux pour aller déjeuner dans le petit restaurant du Moule découvert il y a quelques jours. Nous dégustons notre repas en regardant les sternes royales toujours présentes dans le port.

Après le repas, nous mettons le cap sur le lac de Gaschet que nous souhaitons faire découvrir à Marie.

Dès notre arrivée, nous sommes survolés par un faucon pèlerin, nous prenons le sentier qui longe le lac et trouvons des capucins damiers dans les herbes hautes, beaucoup d'érismatures rousses, grèbes à bec bigarré ainsi que toutes les espèces déjà citées.

Grande aigrette, érismatures rousse et grèbe à bec bigarré 

Les abords du lac sont exploités par des paysans qui y font paître des vaches imposantes mais plutôt placides, nous en avons rencontré qui venaient déplacer la chaîne de leur vache certains en 4x4, d'autres en mobylette. Ils étaient un peu étonnés de nous voir avec nos appareils photos (ce n'est pas le secteur le plus touristique de l'île...), mais nous nous sommes salués avec le sourire...

Les abords du lac de Gaschet 

Nous quittons Marie qui repart vers Sainte-Rose et rentrons au gîte.

22

Le temps passe trop vite, et la fin des vacances est arrivée, nous reprenons l'avion ce soir pour Paris...

Nous décidons d'occuper au mieux cette dernière journée, ce matin, petit tour à l'observatoire de Saint-Félix:

L'observatoire ornithologique de Saint-Félix 
Vue panoramique de la mare face à l'observatoire 

Les oiseaux sont toujours au rendez-vous et nous ne résistons pas au plaisir de faire encore quelques photos, nous retournons aussi sur la plage ...

La plage de Saint-Félix 

Nous allons faire quelques emplettes au marché de Sainte-Anne et aussi un petit tour à la plage quasi déserte à cette heure-ci:

La plage de Sainte-Anne 

Puis nous retournons déjeuner au restaurant du port de Saint-Félix où il y a beaucoup de monde aujourd'hui...

Pas de chance, la serveuse perd notre commande et nous attendons plus d'une heure avant d'être servis... Nous revenons au gite afin de boucler nos bagages et faire le ménage et ne pouvons accéder à la seule route qui y mène, celle-ci est barrée par des véhicules de police et de pompiers... On nous demande d'aller passer l'après-midi à la plage et de revenir en fin d'après-midi... Ce qui n'est pas possible puisque notre avion décolle à 18h... Heureusement, nous retrouvons notre logeuse bloquée également ... Grâce à son aide nous apprenons qu'un fait divers tragique s'est produit et que 2 morts sont à déplorer... Nous réussirons à regagner notre gîte un peu plus tard grâce à notre logeuse et à boucler nos valises en s'excusant de ne pouvoir terminer le ménage comme prévu...

Nous rendons notre voiture de location et arrivons vers 16h30 à l'aéroport ...

Et là, nous apprenons que notre avion sera retardé... En effet, l'avion de la veille a eu un problème et n'a pas pu décoller, l'avion que nous devions prendre est réaffecté au transport des passagers d'hier et nous devrons attendre la fin de la réparation de l'autre avion...

Nous décollerons finalement à 23h et arriverons avec environ 4h de retard à Orly, bien fatigués mais très heureux de ce magnifique séjour qui a comblé totalement nos attentes...

Nous serons dédommagés, comme le prévoit la loi, de ce retard par la compagnie aérienne qui après l'envoi de 2 courriers recommandés nous a remboursé 400€ par passager (je tiens la procédure à disposition si besoin).

Tout est bien qui finit bien...