l'Afrique, un endroit magique !
Novembre 2016
3 semaines
Partager ce carnet de voyage
Ce carnet de voyage est inscrit au
J-2

On est le 2 novembre 2016, c'est l'anniversaire de mon copain, on est chez des amies à Paris afin d'être près de l'aéroport pour partir. Je n'ai pas eu le temps de faire un cadeau à mon ami donc j'attend le lendemain pour lui faire une surprise.

Le lendemain, le 3 novembre, j'apprend par ma sœur que notre père est décédé suite à sa maladie.. J'étais effondré.. Il a fallu alors que je prenne une décision au plus vite! Je suis repartie en Vendée chez moi afin d'assister à la cérémonie.. puis je suis répartie à Paris après avoir décaler la date de mon voyage. Pour moi il étais nécessaire de partir afin d'être soutenue dans cette dure épreuve par mon copain, et de me vider la tête. Mais ce n'étais pas un choix facile.

Je devais partir le 4, mais après la modification de la date de départ je suis partie finalement le 14 novembre en décalage avec mon ami. Je n'avait jamais pris l'avion de ma vie...

J0
matin
J0
matin

Premier voyage hors de l’UE, premier vol, premier amour.

Pleines d'émotions différentes, je ne sais plus quoi penser, comment réagir, comment agir! Je part la boule au ventre, les larmes aux yeux, mais avec l'envie d'évasion! L'envie de partir très loin et d'oublier ce cauchemar!

Je me dirige vers l'aéroport, valises en main, prête à partir pour l'aventure! Le bâtiment est immense ! J'enregistre mes bagages, je me dirige vers la salle d'embarquement. L'avion est annoncé. Je suis les autres passagers, et je part donc en escale en Belgique. Jusqu'ici tout va bien! je me suis bien débrouillé! la pression redescendent, je suis installé, l'avion décolle ! Je me sent tout d'un coup libéré! ça y est, je m'envole!

Arrivé à Brussels, rebelote! Puis, le dernier avion pour la côte d'ivoire, dernière ligne droite! Je n'ai pas le droit à l'erreur! Après beaucoup d'attente, je monte dans l'avion. Il parait tellement grand et luxueux! il y a des tablettes! "je me suis trompé d'avion?", j'attend patiemment, je n'ose même pas toucher à l'écran en face de moi. Et puis, personne ne régis, on décolle. Non non je ne me suis pas trompé! Je rigole bêtement à l’intérieur de moi..

Le voyage commence....

J1

Après de longues heures dans les airs, j'aperçois par la fenêtre le paysage Africain, la terre orange/rouge, les arbres typiques, la chaleur qui se ressent dehors. Avec de la musique africaine dans mes oreilles, je me sent alors très loin de chez moi.

Arrivé à l'aéroport, je récupère ma valise, mon copain m'attend à la sortie, je le serre très fort dans mes bras. Il me débarrasse de ma valise et on mange au burger king! Je rencontre enfin sa sœur, et ses deux frère.

On sort alors prendre un taxi. Ce soir on dors à Abidjan chez sa sœur! La chaleur se fait déjà ressentir! Et pourtant.. Il n'est que 22h ! Je ne vous explique pas le bordel que c'est pour trouver un taxis alors que nous somme 5.. plus le chauffeur bien sûr! La police n'a pas l'air de s'en faire! ^^ Enfin on trouve un taxis! La chaleur et l'humidité me donne une peau moite très désagréable. Je n'ai qu'une envie c'est de prendre une douche! On passe alors par une sorte de 4 voies. Ici c'est les camions qui roule à gauche et dépasse les taxis. En fait.. Non ! Il n'y a pas de règles! C'est un peu le bordel.. Je ne voit toujours pas de sorties, et puis le taxis trouve un passage entre les deux sens de circulations, et nous voici en contre sens, les voitures arrivant face à nous! Mon dieux! je me cache les yeux avec mes mains par peur, mais je regarde quand même pour me rassurer.. Enfin passé sur le trottoir!En sécurité. Ouf!

On passe par des petit chemins, et oui ce ne sont pas tellement des routes! il y a des troues de 1 m de profondeur, et des bosses, puis des flacs d'eau immense ! Le taxi s'arrête et nous dit qu'il ne pourra pas passer le reste de la route. Ok! On y va à pied avec les valises. On arrive enfin dans un cartier reculé. Des commerces avec des matériaux de récupérations occupe la ville.

Puis on ouvre une grande porte. Derrière, environ 6 petites habitation sont partagés. Des femmes et des enfants y habitent. Je découvre alors le sol de la maison en béton, pas de porte dans la cuisine, pas de frigo ni de gazinière, pas de meubles. Non, seulement des planches en bois soutenant des casseroles, des plats définissent la cuisine ainsi qu'une petite bonbonne de gaz accompagnant un feu. Le salon et la chambres est aussi épuré. Les toilettes sont à côté de la douche, mais pas de paume de douche nie de tuyau, seulement des sceaux d'eau, des éponges africaine et savon.

Et puis, je fait la rencontre de 2 petites filles et un petit garçon formidables!

J2

Après avoir pris le bus pour aller à Agboville, nous voici chez la maman à mon ami. à peine rentré elle me prend dans ses bras et me dit d'un ton épanoui " ma fille, fille!". Elle me demande si je vais bien, si j'ai besoin de quelque chose et aussitôt elle me dépose un fauteuil derrière moi e m'incite à m’asseoir. Puis, sachant pertinemment que je ne suis pas habitué à la chaleur elle me dispose un ventilateur devant moi et me donne une bouteille d'eau, tout souriante. Je me sent alors comme une vrai princesse!

Après quelques paroles échangés, je vais alors dans la cour pour me doucher. Les toilettes sont à côté de la douche face au mur dans un espèce de cabanon en bois. Le sol est en mosaïque rouge. Je prend alors ma première douche à l'africaine ! Je vais chercher de l'eau au puis et commence à me laver. Ensuite sa maman nous a préparé un bon petit plat traditionnel: Foufou banane manioc, avec une sauce liquide et du poisson. Bon par contre quand on ne connais pas la première fois ça surprend!

Voilà comment piller le foutou 
J3

Après une bonne nuit de sommeil, mon copain et moi allons faire un tour dans les petits commerces pour prendre un petit déjeuner. Au menus: sandwich aux oignons, œufs, poulet et le reste je ne sais pas à vrai dire! ^^ Bien sûr ma présence choque tout le monde qui m'observe comme un animal dans un zoo.. Il n'ont pas l'habitude de voir une vrai blanche. Oui je dit "vrai blanche" car les seuls qu'ils voient sont des libanais. On rentre ensuite pour manger, ensuite on se lavent les dents comme tout le monde, dans le fossé ou le caniveau, dehors, face à la route. C'est un moment que j'apprécie à vrai dire, car je trouve ça tellement chouette de se retrouver face à la nature, d'admirer le paysage en même temps! Ensuite nous décidons de partir dans le centre ville. On prend un taxi, seulement 200 fr cfa par personne. Le coût de la vie n'est pas cher. Alors on se fait plaisir! On prend quelques fruits exotiques: Ananas, petite bananes, papaye, orange, fruit de la passion.. Le bonheur! Jamais je n'avait goûté à des fruits aussi sucrés et fruités.

Je décide ensuite d'aller chez le coiffeur et de me faire faire des tresses africaine!

Longues jusqu'aux fesses.. Bah oui! je ne fais pas le s choses à moitié! Ahah!

Bon là du coup je me fait un peu remarquer.. Mais bon ils me disent que ça me va bien! 😉

J10

On décide de partir voir le père de mon ami au village. Une fois les tickets pris on attend le minibus. On rentre dedans, c'est évidement un minibus de brousse ^^, le sable rouge y tapisse tout l'intérieur. Il doit y avoir environ 15 places dont celle du chauffeur. On part donc en route vers le village. Au début on roule sur une route en goudron, rien de plus normal, jusqu'à ce moment ou l'on emprunte un chemin à droite, c'est à cette instant que l'on découvre ce que le mot "village" ou "brousse" veut dire! La route est creusé par la pluie, la terre est rouge par le fer dans la terre, la végétation nous entour. C'est partie pour une demi heure de oula oup dans le minibus! On se couvre la bouche avec un mouchoir pour ne pas respirer la poussière rouge qui vole partout. Après les 3 arrêts dans différents villages, on arrive enfin! Des enfants aux habits identique, bleu et blanc sortent d'un bâtiment. Ce sont des écoliers. Il me regarde d'un air étonné, surpris et choqué à la fois, mais tout en me souriant. J'était la première femme blanche qu'il voyait. De plus, j'ai une peau très claire. Il essaye de me toucher, mais n'ose pas. Je leurs sourie à mon tour. On se sent tellement bien dans se village, les enfants on la joie de vivre, jouent, rigolent. Curieux, ils nous suivent jusqu'à la maison de mon beau papa. Il nous attendent dehors avec de la famille. On se salut pour la première fois. Je sent dans son regard qu'il est content de ma venu. Il me remercie d'être ici. On s'installe. Les frère de mon ami sont venue aussi. La tradition veut que ce soit le petit frère qui commence à demander des nouvelles à la famille, puis viens le second, etc. Il faut d’abord se laver les mains. On boit ensuite du vin de palme, un alcool naturel sortie direct du palmier. Il dispose 3 verre, et on doit finir le verre pour le passer aux autres. Pour ma bienvenue, il m'offre une poule vivante, et me demande si je veut l’emmener à la ville pour le manger chez ma belle maman, ou si je veut le manger maintenant Je lui répond qu'on a qu'a le préparer pour tout le monde. Une fois prêt, on se met à la manger accompagné d'un bon riz du pays et une sauce épicé. C'étais un régale! Ici les poules sont très belles, et très colorés. Il m'offre également un bélier. La tradition veut que l'on offre quelque chose de vivant, pour que si je le mange je sais que l'animal était en bonne santé. Chez nous c'est la traçabilité.

Avec la belle famille 

On a beaucoup discuté, puis on décide de rentrer, car le soleil se couche vite, et les moustiques sont nombreux en brousse. On attend la navette. L'alcool me fait tourner la tête! On rentre dans le minibus. Toujours autant de monde. Du coup, je ramène mon bélier en ville ^^, les porteurs l'attache les pattes avant et arrière, et le mette en haut du camion, avec au moins 200 kg de bagage, de charge sur le toit. J'appréhende le voyage, autant chargé ce n'est pas sans risque! On part, puis un peu plus loin on s'arrête et les transporteurs rajoute encore du poids en plus. J'ai halluciné quand j'ai vu tout ce qu'il rajoutait en plus ! Un village plus loin, un bruit énorme à retentit. Le camion s'est mis à pencher d'un côté. Le pneu était plié! C'étais à prévoir.. Et pourtant.. 5 minutes plus tard, comme si de rien s'étais passé on repart! Bon, je vous fait l'impasse sur la conduite..

Au fond, l'on aperçois le camion chargé à max.

Enfin rentré! les hommes attache le bélier dehors. le lendemain, je ne le voit plus.. ?

Puis, quand mon copain m'a fait à mangé, j'ai su alors... Pas très délicat ! 😉

En rentrant du village, on prend un bonne douche, et au dodo! La nuit je me lève pour aller au toilette. j'ouvre le verrous, j'essaye de ne pas réveiller la famille qui dorment dans le salon. Je sort de la chambre et referme la porte derrière moi, puis j'avance vers la porte d'entré sans regarder par terre. Je sent que je marche sur quelque chose mais je ne voit pas il fait noir. J'entend soudain un "Aille!" En allumant le sol avec mon portable je voit une main, une personne! Ils dormaient tous là, par terre, à même le sol. Je m'écarte d'eux en vitesse pour rejoindre la porte. Mince! Elle est fermé. J'enlève un par un tout les verrous de la porte.. puis je ferme la porte! ça y 'ai ! dehors enfin. Je me précipite enfin aux toilettes!

Je me recouche. Puis, le matin on part au marché! Ma belle maman m'a offert un pagne de couleur rose et à motif à fleur, j'ai décidé du coup d'aller voir le tailleur pour faire un vêtement avec le tissu.

On aperçois la marque "singer" de la machine à coudre et le fer à repassé à l'ancienne qui fonctionne au charbon.

Je lui dépose le tissu et avec mon ami on part lui faire une manucure pédicure ! Bon, je doit avoué qu'on a bien rigolé ce jour là! Même si j'ai eu un peu peur pour ses pieds.. La femme qui lui enlevait la corne des pied, a utilisé une lame de rasoir brut, qu'elle tenais à pleine main. La lame aurait pu dérapé, mais heureusement il n'y a pas eu de drame!

Sur les toit du marché. Tout le monde jette ses déchets au dessus. 😉
ça chatouille !  ^^

Une femme de la famille de mon copain à perdu son mari alors qu'ils allait se marier.Le jour de son enterrement était le jour prévu de leur mariage.

On est venu assisté à l’événement pour lui montrer notre soutien. Ce n'était pas vraiment le bon moment pour moi qui venait de perdre mon papa, mais c'était la première fois que j'assistait à des funérailles dans un autre pays.Bien sûr, la tradition n'est pas la même. Après une quinzaines d'arrêts en camion, on arrive dans un village.

Nous arrivons et saluons la famille et on présente nos condoléances. La famille avait gardé les habits de mariage sur eux, ce sont des beau vêtements colorés. Pendant que mon copain et son beau frère vont chercher un hôtel, sa sœur et moi passons à table avant la cérémonie avec le reste de la famille. Ils reviennent ensuite et nous rejoignent à table. Ensuite, on rejoint les amies, la famille, et les proches devant la salle ou est présenté le corps. Il est disposé dans une pièce ouverte, sa femme est effondré à ses pied, elle pleure de toutes ses larmes. Une photo est disposé devant le cercueil, celle d'un belle homme militaire, médaillé, souriant. Il étais assez jeune, je dirait la quarantaine. Personne ne sait ce qui s'est passé. Je pense à AVC, puisque le corps à été retrouvé comme ça par terre, sans vie, il n'était pas malade. Mais les personnes autour de moi me dise que c'est une sorcière qui a fait ça. Pour le coup, personne n'a le droit de parler à cette femme sous peine d'attirer la malédiction sur elle et sa famille. Seul une femme qui a vécue la même chose peut lui parler. ça doit être terrible pour elle! De plus, j'ai entendu dire que selon la coutume, la femme doit rester une nuit au chevet de son marie, ou si c'est trop dur pour elle devant la pièce, dehors. Le plus terrible je pense, c'est que le corps à été congelé juste après son décès et ceci pendant un mois. C'est seulement passé ce délais, que l'on peu voir le corps et lancer la cérémonie. Ce qui parait logique d'une façon, car étant donné la chaleur qui règne ici, le corps serai vite en putréfaction. Je suis choqué d'apprendre tout ça, mais parce que je n'ai pas l'habitude, ce ne sont pas mes coutumes mais je les respecte. Des militaires surveilles l'entré dans la pièce. En partant, on entend des coup de feu! ça surprend! Surement pour faire comprendre aux gens qu'il faut partir, que la pièce va être fermé.

Il se fait tard et on décide alors de rentrer à l'hôtel. La qualité c'est pas extra mais on en va pas faire la difficile ^^. Un monsieur nous attend assis sur une chaise dehors. Ici, pas de réception, pas d'accueil, seulement des chambres (une dizaine), un toilette pour tout le monde au fond du couloir. Pas de papier toilette. Pas de douche. Pas de lavabo. Dans la chambre seulement un lit, une fenêtre, et .. deux tuyaux en biseau côte à côte d'environ 1 m de haut, à coté du lit. Je voit du tout à quoi cela peut il bien servir! La sœur de mon ami me dit alors que ce sont des "toilettes"! J'hallucine ! Je reste bouche bé là. J'ai du mal à imaginer la situation.. Mon ami est obligé de payer plus cher la chambre pour obtenir un ventilateur. Et puis on va se coucher. Le lendemain matin, on retourne vers l'endroit ou l'enterrement va avoir lieu. On rejoint la famille dans un restaurant, et on nous sert un plat sénégalais avec du riz, des feuilles de choux, des tomates, du poulet frit ! mmmh! Un délice. Puis on se repose au soleil. Je demande ensuite des toilettes, une dame me prête les siens. Elle me passe donc un long tissus et me montre une sorte de cabane dehors. Je m'approche, et aperçois une sorte de cabine fabriqué en terre cuite rouge, avec un petit trou au sol. Il n'y a pas de porte, et je comprend alors l'intérêt du tissus! c'est assez gênant! Mais pour le coup ce sont des toilettes très naturel!

Un peu plus tard, après la cérémonie nous disons au revoir et nous rentrons en ville.

Après toute ces expériences du voyage, j'ai l’impression que je rentre chez moi différente.

Tout ces gens vont me manquer! Je garde tout ces souvenirs dans ma tête, et je porte ces gens dans mon cœur! Je dit au revoir à tout le monde et l'on retourne à Abidjan pour reprendre l'avion.

J'ai vécu tellement de chose en trois semaine, je n'ai même pas pu tout raconter, mais je vous laisse découvrir par vous même !

Ici s'achève mon voyage en côte d'ivoire. Mais je reviendrais dans le coin!

Retour en Franc

Le marché Abobo

Audrey et Zita <3
Au marché 
 Petit tour en taxi moto ! 😀
Des petit animaux au restaurant 

Comme taxidiótis, rejoignez la communauté de voyageurs MyAtlas !
Inspiration, partage et découverte.