18 jours de périples au Costa Rica...il a fallu trancher: ce sera le Pacifique centre et sud et enfin la côte sud Caraïbes.
Du 1 au 18 mars 2022
18 jours
Ce carnet de voyage est privé, ne le partagez pas sans l'autorisation de l'auteur.
1

La préparation de ce voyage aurait été beaucoup plus compliquée sans l aide de ce réseau solidaire "Toutcostarica", hallucinant de réactivité, de services, d astuces et d empathie des équipes :

Conseils sur les trajets, aide sur les hôtels, remises négociées, assistance 24/24 dans le pays... incontournable pour partir tranquille et vraiment coachés!

2

Tous les bagages en soute..plus que deux petits sac à dos ...cool!!

Un peu de lecture...sur ce pays qui concentre sur son territoire 5% de la bio diversité mondiale.On à trop hâte.
3
4

Arrivés à 18h30 heure locale ( 1h30 du mat heure française, 11h35 de vol..ça pique un peu !!)

Formalités vite expédiées,et zouu dans le taxi qui nous mène à l hôtel à Alajuela...première rencontré avec Margarita,la propriétaire des lieux ,hollandaise qui vit depuis 30 ans au costa rica...adorable..et quel bel endroit !



Une super nuit et le premier petit déj....température douce une vingtaine de degré, le soleil est juste levé..un peu de vent ...on attend le briefing à 7 heures...

5

Briefing réalisé, carte en main et 4X4 récupéré, c 'est parti !! la route est assez belle , pas trop de traffic, la température monte doucement.....premier arrêt à Tarcoles...où l'on parle d'un pont et d'une rencontre incontournable avec..Myke Tyson !..

la star de l'endroit.....5mètres 50 de long..une trentaines d'années....avec ses copines...

finalement, malgré la chaleur qui s'installe (32°)..nous décidons de ne pas descendre à la rivière.... En voiture!!
6

Arrivés! Ce sera notre camp de base ( ca fait tellement roots) pour 4 nuits.. La descente vers Manuel Antonio nous donne l'impression de traverser une jungle d'arbres gigantesques...20,40, jusqu'à 60 mètres de haut pour ceux que les Ticos (les habitants du Costa Rica) surnomment les géants. Le réalisateur d 'Avatar se serait inspiré ici de la partie forêt du Film .Avant d 'arriver à l'hôtel, premier resto Costaricien: Raphael Terrazza... wouaaah...fatigue, chaleur...mais wouaaahh le restaurant domine le Pacifique et la baie de Manuel Antonio; Et dans les assiettes on voyage aussi !

Nous descendons ensuite tranquillement vers l'hôtel, le bord de mer est très animé, c'est la ville la plus touristique du Costa Rica en raison de son Parc National, le plus célèbre et le plus visité du Pays.

OUPS...on voit le Mojito.... 
• • •

Après midi tranquille, un premier bain de mer....la mer est à 30....Daniel rentre sans problème dans l'eau !

Premiers singes capucin qui se promènent sur les lignes electriques devant l'hotel..et font du trampoline sur les toits en taule! 
ET LE VOILA NOTRE PREMIER COUCHER DE SOLEIL !!!! 
7

HOP HOP debout à 6 Heures, ultra motivés, petit déjeuner et 5mn à pied plus loin, l'entrée du Parc National Manuel Antonio pour rejoindre notre guide Française Esthelle. Il y a du monde! Dès l'entrée du parc Esthelle (qui doit avoir des yeux d'Avenger bio ionique pour voir autant d'animaux planqués ou minuscules) nous fait observer un énorme iguane en équilibre à 30 Mètres du sol..vont s 'enchainer ensuite notre premier paresseux à trois doigts, suivi d'un deux doigts...d'un lezard basilic,d'un crabe haloween, d'une maman colibri qui niche, de mini chauve souris...un papillon morpho..la grenouille bien planquée...et les singes capucins facétieux..

• • •

Manuel Antonio ne se résume à son prestigieux parc : plages magiques, survolées par ce que les ticos appellent "leur armée" (puisqu'ils n 'ont plus d'armée!) ..photos a suivre!

Les plages et leurs escadrons..qui passent toutes les 10 minutes...il doit y avoir des milliers de Pélican dans ce pays! 
8

Pour rappel, Uvita est célèbre pour la forme que prend sa baie à marée basse, une queue de Baleine...clin d'oeil de la nature puisque c'est la logiquement la baie où l'on observe le plus de Baleine à bosses....Bon on est pas vraiment à la plus forte saison de migration...mais on le tente, les côtes du parc Marino Ballena valant à elles seules le détour...donc zouuu 1 heure de voiture de Manuel Antonio et nous voici à 8 heures à Uvita chez Dolphin tours pour prendre le bateau.

La fameuse queue de la Baleine à marée basse 

La plage est immense, sauvage et très protégée, comme toute la baie sur des kilomètres; beaucoup de vestiges précolombiens sur cette zone très surveillée et des côtes vierges érodées par des millions d'années. le guide nous rappelle que l 'on enregistre au Costa Rica 30 micro secousses sismique par jour, donc à peu près deux décelables faiblement; c'est la région où sont faites le plus de recherches sur les plaques tectoniques qui se chevauchent particulièrement et où des plans de prévention tsunamis et tremblements de terre sont mis en œuvre dans les écoles et les entreprises. 116 volcans pour un même pays, dont 10 majeurs en semi activité cela crée aussi du mouvement!

Accroché au flanc d'une falaise au dessus de la mer, un arbre " à Frégates du Pacifique, mâles et femelles 
Une grotte arche, sous les Frégates 
Les stars de la journée, les dauphins globicéphales, venus jouer les curieux tout autours du bateau 

Mais il y avait une autre vedette à Uvita sur la journée, bien calée a somnoler dans son palmier juste à coté des locaux de l'organisation...

UN RACOOON !! 
9

dernière journée à Manuel Antonio , snorkeling , balades et repos et resto!

Zoom une dernière fois sur ce très bel endroit, et présenter notre mascotte de l'endroit , Jean Pierre Marcel...

A l'ombre et au frais des caniveaux de l'hôtel en journée...mais toujours présent ! 
Il est monté sur un toit pour nous dire au revoir  

Manuel Antonio c'est aussi de délicieux souvenirs dans des endroits improbable, comme EL AVION, un restaurant construit autours d'un C123 de l'US AIR FORCE dont on visite le cockpit dans le restaurant

Clap de fin sur une figure emblématique de Manuel Antonio, son arbre classé au patrimoine de l'humanité...Plus de 700 ans...et 50 mètres de haut... avant les animaux ici, les arbres, de 20 à plus de 60 mètres de haut, nous ont fait vibrer.

10

Après l'ambiance très festive et plutôt confort de Manuel Antonio, deux heures de voiture au Sud et nous arrivons à SIERPE, changement de décor : petite bourgade très calme au bord de la Sierpe River ; nous posons la voiture pour trois jours dans le parking de "LAS VEGAS" (bar au bord du fleuve), et embarquons avec un partie de nos affaires seulement (gros tri drachstique) sur un petit bateau qui remonte le fleuve jusqu 'à l'embouchure de la mer: une heure de bateau sur les méandres de cette très large rivière, longue de 80 km, aux multiples bras....très riche en faune (notamment en crocodile américain)...on approche très justement (clin d'oeil à Lucile) du Corcovado..Crocovado! on a pas senti utile d'aller effleurer l'eau du doigt...

Arrivée sur le pacifique, le bateau dépose tout le monde sauf nous sur une plage de Bahia Drake ; 15 minutes de mer plus loin (ah le mode Robinson est bien activé, Daniel fronce un peu les sourcils en se demandant où l'on va ...) la plage de sable brun est devant nous en pleine jungle...les prémices d 'un petit paradis

Le décor est planté...et en remontant le chemin de l'hôtel, nous faisons notre première rencontre...
Maman paresseux 3doigts (je dis maman, car la mini patte agrippée en travers de son ventre marque la présence de bébé ) 
• • •

Au passage, petit cours rapide sur les paresseux : au Costa Rica il existe deux type de paresseux : les deux doigts, et les trois doigts. Les deux mammifères ont trois doigts aux pattes arrières, seules les pattes avant les différencient;

le deux doigts est omnivore , le trois doigts, plus gros est herbivore et ne se nourrit que d'une certaine espèce de feuille. En terme de facies ils sont facilement identifiables ; le trois doigts semble sourire continuellement avec des yeux assez écartés, le deux doigts possède un museau plus allongé qui l ressemble un peu a un petit groin de cochon.

• • •

Et voici notre nid perché au dessus du pacifique, pour trois nuits.......un très gros coup coeur

What else? 

Le propriétaire, David s 'est lancé dans ce projet fou il y a une quinzaine d'années (ah ces David..!) : créer ce lodge, sur ce promontoire isolé, face au Pacifique dans le respect de la nature. Tout y est pensé nature, tout ce qui se mange est home made (pas racontable ici tellement c 'était bon),rien n'est gâché.

Première soirée.,. mais surtout première nuit et night tour dans la jungle derrière le Lodge!.. A suivre!

11

Pris dans l'euphorie du voyage et de la découverte, nous décidions avant le départ de faire un "night tour" dans la jungle à Las Caletas..on y est...c'est ce soir...pas très fière en fait !!

Après une petite balade dans la forêt où nous rejoignent (enfin 15 mètres au dessus de nous dans les arbres) une bande de singes araignée d'une agilité dingue..

et la première rencontre avec le couple de perroquets vert qui nichent dans l'arbre face au lodge

...nous partons, vers 20Heures, nuit noire avec notre guide Freiner qui est arrivé... arachnophobes s'abstenir... le silence de la forêt, juste ponctué de cris brefs (tous analysés par Freiner forcément...mais les araignées ca crient pas !!)


Dans l'ordre en partant de la gauche en haut : une araignée loup, très belle (hum) un crabe halloween, en dessous : une araignée scorpion très rigolote et inoffensive à longues antennes : Freiner le passionné nous explique qu'elle est très importante pour l'éco système car elle tue les scorpions venimeux qu'elle détecte avec ses longues antennes hyper sensibles aux vibrations même minimes. Enfin à coté un bon gros crapaud buffle d'au moins 10 cm de long.

Dans l'ordre en haut à gauche, la toute petite chose turquoise réactive à la lumière noire est un scorpion, minuscule par la taille mais d'un très grand pouvoir venimeux ! ce qui m'a fait réfléchir à l'adage qui dit qu'au Costa Rica il faut toujours secouer chaussettes et chaussures avant de les mettre....A ces coté une beauté de la nature...un grand papillon Hibou (9cm) sensé effrayer les oiseaux en reproduisant sur ces ailes les yeux d'un hibou.. en dessous nous passerons vite sur cette araignée énorme, excellente nageuse, pour s'attarder à coté sur cette adorable "glass frog" grenouille de verre...dénommée ainsi car sa peau translucide, lorsqu'on la retourne permet de voir ses os et tous ses organes....1cm.....il fallait la voir !

et en l'air , rare à observer...

Un toucan et un trogon (famille des quedzal) en plein dodo! 

Deux heures de marche avec la lampe torche à la main...Freiner voulant absolument nous trouver un serpent...que l'on ne verra pas...bon, de nuit c'est pas grave ! Allez on rentre dormir, demain c'est Isla del Cano, snorkeling !

12

Pas encore équipés d'un appareil étanche pour prise de vue sous marine...et pourtant ce jour là, cela aurait utile, les fonds étant impressionnants ! quelques vidéos faites avec notre pseudo go pro que nous vous ferons voir une fois a la maison. Un départ à 7 heures du matin de la plage sous le lodge, une heure de bateau et trois endroits différents à explorer dans la réserve ultra protégé de l'Isla del Cano; chaque bateau donne le nombre de personnes qui vont à l 'eau au Ranger qui surveille la réserve sous marine et vie en permanence sur cette l'ile déserte ; ils se relaient tous les 6 mois.

Au programme nous verrons 3 requins à pointes blanches, des bancs de poissons perroquets énormes, des poissons chirurgiens, des sergents majors, des balistes de toutes les couleurs, des poissons coffres..trois tortues....un aquarium tropical géant aux couleurs somptueuses. Les fonds et la vie marine la plus riche en variétés que je n'ai jamais observé.

l'ile et la maison des Rangers; à droite la plage de San Josecito où l'on a pic-niqué. 

Après la mer, la terre...le très attendu Parc du Corcovado avec un départ le lendemain à 5 heures ....

13

Plus sauvage, on ne fera pas: départ pour le Corcovado, le seul Parc où il est totalement interdit d'aller seul. (certains l'auraient tentés.....sans retour ou pas entiers) L 'endroit ou la population de jaguars recommencent à grandir, où les singes écureuil , en voie d'extinction sur le continent américain, ont pris refuge: 424km2 où se concentre la plus grande bio diversité du monde. 6h30 à parcourir cette forêt magique à guetter chaque bruit, chaque ombre dans les sous-bois, inoubliable! Petite synthèse en photo de nos plus belle rencontre, à commencer par le rare et plus gros mammifère sauvage d'Amérique centrale et du sud : Monsieur Tapir

Après un petit bain dans la rivière, et s'être fait dé-parasiter par un Caracara...il s'est gentiment rapproché de nous.. 

Dans l'ordre en partant de la gauche : un singe hurleur dans sa position préféré...difficile de les voir de près mais ultra présent vocalement dès 5 heures du mat (j'ai fait des enregistrements), un coati (deux photos car c 'est mon vrai coup de cœur au costa rica, ils sont adorables et nous avons eu la chance d 'en voir des bandes traverser le chemin devant nous); un singe écureuil, espèce menacée; un agouti en train de croquer une amande son fruit préféré; le vrai woodywood picker, celui qui a inspiré Tex Avery! ; enfin un couple de Ara rouge et leur nid. Une petite dernière..

Deux mammifères très fatigués à cet instant là... 
clap de fin ! Retour au bateau !  

C'est la fin de notre séjour en péninsule d'Osa, demain matin bateau jusqu 'à Sierpe et départ pour San Gérardo de la Dota, où comment passer en 2h30 , de l'altitude 0 à 2700 Mètres!!

Avant notre départ, maman Paresseux trois doigts nous fait un beau cadeau...

Elle nous laisse voir son bébé! 
14

Après une route assez facile, qui monte qui monte, après quelques traversées de mers de nuage, nous voici dans un tout autre décor, à 27OO mètres d 'altitude, où l'on passe des 32 degrés à Sierpe à un petit 12 degrés à 14H!! Surprenant, la végétation est aussi dense, on est dans la Cordillère de la Talamanca, plus haute chaine de montagne du sud de l'Amérique centrale qui culmine à 3800 mètres d'altitude, au paradis des ornithologues apparemment (au vue de la taille des téléobjectifs plus long que mes bras !!)

Ambiance chalet de montagne, cheminée, assez déconcertant ! Et un petit chalet chambre rien que pour nous avec une vue sublime...

Des colibris et autres spécimens à plumes à foison, et le lendemain, à 5 heures du matin départ pour la recherche du mythique Quetzal.....et au bout de 5mn, Monsieur et Madame nous attendent dans un arbre!

 Les quetzals sont friands des mini avocats que l'on trouve sur cet arbre
Aussi ébouriffés que nous à 5 heures, par 4 degrés !! 
Dernière image avant de quitter ce très bel écrin de verdure et  départ pour un changement de décor, de température et d'ambiance!
15

La stratégie de départ était clair : "aventuriers" la première partie du voyage et plus tranquille la seconde...Pura Vida! Pour revenir sur ces deux mots, qui sont bien loin de n'être qu'un slogan, mais vraiment un art de vivre ici avec beaucoup de signification et d'indication sur l'état d 'esprit et le mode de vie. Chaque phrase d'échange entre personne est ponctuée d'un Pura Vida....:"Profitez, on vous souhaite le meilleur, la vie est belle", voilà comment nous pourrions traduire avec nos mots européens. Ne pas dire Pura Vida à la fin d'une phrase est presque anormal.

Alors après 5h30 de route entre San Gerardo et Cahuita, un retour à une température de 30 degrés...arrivés à notre petit hôtel, nous allons savourer cette Pura Vida!!!La jungle est toujours omniprésente, la mer caraïbes borde tous les villages "touristiques" mais l'ambiance est radicalement différente; Pour les connaisseurs des Antilles françaises, on retrouve les couleurs, l'architecture mais beaucoup de sons différents ! : les animaux sont très présents, oiseaux , mammifères (paresseux et singes surtout)et très bruyants. L' ambiance est résolument jamaïcaine, avec une population issue d'une des plus grande diaspora jamaïcaine d'Amérique.

7 jours entre plages, parcs , balades et farniente! En photos nous allons donc illustrer cette semaine avec ce qui a rythmé nos coups de cœur: les animaux, les paysages et les couleurs. Démarrons par les plages...évidemment ce n'est qu'un minuscule échantillon...puisque toute cette côte Caraïbes est bordée par des kilomètres de plages jusqu 'à la frontière du Panama

Les plages qui bordent le parc national de Cahuita... plus belles les unes que les autres...la rivière se jette dans la  mer 
plage public de Puerto Viejo 
 Punta Uva, La plage et le lieu prisé des Ticos le week end
Les plages de Manzanillo, extrême sud du Costa Rica, à la frontière du Panama: petit coup de cœur pour cet endroit !

Parlons ensuite des couleurs...tout est prétexte à illustration, la couleur déjà très présente, pleine de nuances à dominante verte dans la nature , se joue des maisons, des panneaux, des boutiques..et d 'endroits insolites!

Poteau électrique qui sert de panneau pub, et pourquoi pas des compteurs électriques qui deviennent regard de hibou ? 

Incontournables, les animaux, à poils, à plumes croisés dans un parc, au bord de la route ou en levant les yeux au restaurant!

Donc en partant du haut, la chance d'avoir pu observer une famille au complet de lézard Basilic (fiston au centre), deux spécimens de Chocuaco ave, gros héron exotique, le fameux Toucan que l'on a beaucoup entendu mais peu vu! Les singes hurleurs, très impressionnants par leur cri rauque qui porte à plus de 5 km de distance, ils sont partout en Caraïbes !Nous continuons par le héron bleu, sa copine la grue blanche pour remonter dans les arbres avec le paresseux à deux doigts ,un bébé capucin et mes chouchous à moi, les ratons laveurs, bandits des plages! Pour le plaisir je rajoute ce gros écureuil dévoreur de noix de coco pris en flag au dessus de la piscine de notre hôtel, et ce Margay bienheureux, au Jaguar Rescue center, premier centre qui recueille et héberge les animaux blessés.

D'autres animaux plus discrets nous ont fasciné je réserve une étape à part pour ménager certains lecteurs!

16

De nuit de jour il y a eu aussi des rencontres plus...impressionantes....c'est ici

L'immense famille des criquets géants..ils ont tous des noms savants... 
Ce minuscule scorpion si détectable à la lumière noire mais si discret  sur l'écorce..et si venimeux!

De la plus petites à la plus grosse.... Deux araignées banane, très présente sur leur immense toile ultra résistante; deux spécimens d'araignées Loup..et enfin la star de la nuit (de loin) la Tarentule, peureuse, heureusement !! Quand on réalise en quelques minutes que tous les trous dans le sable et la terre sur le bord des chemins ne sont pas forcément des trous de crabes.....plus de 10 tarentules débusquées en 30 mn...

Pour finir sur une touche moins velue....la star que tout reporter photo traque au Costa Rica...nous avons été très chanceux, observée de nuit et autre spécimen plus beau encore de jour..la fameuse vipère à cil, ou vipère de Schloebel...discrète et bien venimeuse...mais tellement belle !!

17

En quelques photos, retour sur les hotels, lodges, qui nous laisse aussi de magnifiques souvenirs

La première nuit,  Villa Margherita ..un accueil de rêve par la maîtresse des lieux
L'hôtel Espadilla Garden à Manuel Antonio, une belle surprise pour le confort et la piscine...et les nos premiers singes! 
Notre vrai coup de cœur...perdu sur la péninsule d'Osa...Las Caletas Lodge...un endroit magique...le temps suspendu.... 
 Paraiso  Quetzal...le choc du thermomètre...à 2700 mètres d 'altitude...des vues à couper le souffle
El Colobri Rojo...Cahuita...e petit paradis de Perrine et Matthieu...7 jours où la Pura Vida a pris tout son sens 
Le dernier...Casa Turire, Turrialba... un cadre somptueux, un lac ou se reflète le volcan Turrialba

Et pour moi cette dernière l'image , c'est le Costa Rica...de la couleur, des fruits en pleine nature, partout! Clap de fin sur un pays où il faut venir, revenir et revenir encore...nous n'en avons exploré pas même la moitié......La démarche écologique est ici devenu un quotidien, après des années de sensibilisation, mais quel résultat exemplaire...plus de 10 000 km de l'Europe, 11 heures d'avion.....il faut faire le voyage pour comprendre la magie qui opère ici...PURA VIDA