Route de la soie

Du 5 juillet au 22 août 2003
7 semaines
Partager ce carnet de voyage
1

Priviete, Ca y est, c'est parti!!! (Ici c'est clavier russe ou Qwerty sans accent, désolé...)

Arrivée à 2h du matin, pas de pbs de douane, j'avais planqué une partie de mon cash dans mes chaussures au cas où, car il faut déclarer avec combien d'argent tu viens et je ne voulais pas me faire racketter dès le début mais finalement ça a été cool (toujours des appréhensions à la con).

Concernant les paysages vus d'avion, ça va être dur, j'ai fait tout le trajet de nuit... Mais le ciel noir est sympa pendant 5 heures mais un peu monotone...

Concernant le tourisme, il y a en moyenne 500 touristes (Europe + USA) qui viennent en solo et 3500 par un TO. Depuis que je suis là, j'ai du en croiser 5.

Qqs mots sur Bichkek, ce sont des grandes avenues perpendiculaires de la largeur des Champs-Elysées avec des arbres partout donc c'est très vert, peu de voitures, les gens sont cools, pas de bouchons, qqs flics mais absolument rien à voir. Bichkek en une journée t'as fais le tour. On a visité le marché où le poisson semble avoir été pêché l'année dernière et les étales de viandes te rendent végétariens en un coup d’œil, ici, ils sont très branchés foie, tripes, boyaux, gras....

Ici, c'est un melting-pot de gens, russes blonds, vieilles mamies avec des fichus colorés sur la tête, asiates aux yeux verts…

Une petite idée des prix : Un repas correct : 1 euro, 1 bouteille de vodka de 1 litre : 1 euro... pour certains le choix est facile...

Je pars dimanche en trek, on est 3 français et je pense avoir trouvé le boulet numéro 2 : Il y a une française qui avant de commencer le trek a déjà mal au genou et pense que son sac de couchage n'est pas assez chaud.

Elle arrive d'un trek en Mongolie (qu'elle n'a pas aimé...) et a attendu 10h à l'aéroport de Moscou pour le changement et le TO ici n'était pas au courant qu'elle arrivait ce jour donc elle a poireauté de 4h du matin jusqu'à 5h de l'après midi à l'aéroport de Bichkek surtout que l’aéroport est réputé pour accueil chaleureux…). De son départ de l'hôtel de Mongolie jusqu'à son arrivée au B&B ici, elle a passé 34h.... J'espère qu'elle va conserver la poisse, ça me fera des vacances.

On part dans un van avec un chauffeur et un guide français + 2 assistants qui apprennent le métier de guide car le TO fait aussi la formation de guides, donc si le boulet râle, on lui laissera un des assistants pour la consoler et puis on continuera notre petite ballade. Le guide qu'on a est vraiment impressionnant, il a 22 ans, il vient de passer 5 ans à l'université pour apprendre le français, il a lu Samuel Becket (théâtre de l'absurde pour les ignorants), Balzac..., il cite Freud et sa thèse était sur l'analyse comparative des pronoms en russe, français et espagnol!!!

On est allé voir le musée national et il y avait un monde fou à l'entrée mais en fait, pour que le musée survive il loue une salle pour du shopping et actuellement il y avait des échoppes sur des produits de l'Inde (j'en connais 2 qui se reconnaîtront) et tout le monde allait dans cette salle et on a été les seuls à faire le musée typiquement russe.

On part dimanche et pas d'accès Internet avant le 18 juillet car ça va être la cambrousse profonde et je ne pense pas que les petites villes de province ont quoi que ce soit.

On dort dans une datcha qui te prépare au trek, les matelas ont 5 cm d'épaisseur et le sommier est une planche de bois, qui a parlé de luxe ???? A 6h00 du mat c'est le coq et après ce sont les aboiements des chiens. Donc avec le décalage horaire en 2 nuits j'ai dormi 5 heures.

Avant de partir, j'ai acheté des sandales, et ça va vous faire rire mais bien sûr, elles me font mal aux pieds, j'ai déjà des pansements... Je ne sais pas ce que j'ai mangé mais j'ai choppé des aphtes donc tout va bien, c'est la seule chose qui me manquait dans ma pharmacie... J'ai fait 7 pharmacies avant de trouver un médoc local...

J’ai discuté avec le boss du TO et il a pu s'installer ici car il connaissait un français qui était introduit dans la mafia, ce qui lui a permis de s'installer sans se faire racketter mais il continue à ne pas trop se faire remarquer, ici moins on te voit et mieux tu te portes.

Concernant le russe, c'est pas vraiment la maîtrise à part dire, ya nie snaiou (je vous laisse chercher)

PS : Pour ceux qui veulent voir à quoi ressemble la Kirghizie, le raid gauloise s'est déroulé ici le mois dernier, et ça va passer sur Eurosport, Discovery...

PS2 : S'il y a un accroc des jeux d'échecs, ici il y en a avec des figurines kirghizes, dans ce cas envoyez moi un email avant le 17 juillet et votre prix max et je ferais au mieux...

Da svidania

2

Salut, enfin de retour après 15 jours de pluie, de vent et de neige....qui m'a lancé un sort????

Comme je vous l'avais dit, on est parti à trois dont un à moitié sourd et une qui ne pouvait pas marcher, ni faire du cheval ni aller sur un bateau... Encore un beau boulet...

Notre chauffeur avait toute sa fortune sur lui: Toute la rangée de ses dents du haut était en or.... et un gros tatouage d'un Mig sur l'épaule... Il te pousse à la consommation de vodka en te disant tchout tchout qui veut dire un peu, mais un peu plus un peu ça fait souvent beaucoup... et il m'a montré comment boire de la vodka, vous n'avez qu'à essayer : Un verre cul sec, puis un bout de pain avec une rondelle d'oignon et on ne sent rien du tout.

Nos 2 autres guides avaient des bac + 5 en relations internationales et en français mais pas foutu de préparer un repas chaud.... De même quand je lui demande dans quelle direction on va, il me répond : ‘Alors on entre dans la ville, en prend la 3eme à gauche puis la 2eme à droite...’ Finalement à peine on entre en ville, on s'arrête pour demander la route... Tu parles de charlot

Je suis content d'avoir fait 3 mois de russe, ici à part dans la capitale, la plupart des gens parlent kirghiz....Top

Premier jour, on a rencontré un nomade qui nous a dit que dans la rivière, il y avait de l'or, mais quedal, même pas une pépite... Mais on été invité sous sa yourte où il faut obligatoirement goûter au pain et boire du koumis (lait de jument fermente...) 1 verre ça va, plusieurs, ou sont les toilettes???

On est allé passer 2 jours autour d’un lac d’altitude SungKul et on s’est chopé un temps pourri comme d’hab. Donc nous voilà installé dans une yourte au bord du lac et les activités possibles : Faire de la barque mais le boulet voulait pas monter sur le bateau, faire une ballade à pied mais le boulet avait mal au genou, il reste le cheval mais elle a peur. Bon, finalement, on a décidé d’aller faire une ballade à cheval : On a testé les chevaux, c'est comme en Mongolie, il faut faire Tchu pour qu'ils avancent.

Une sangle de la selle de notre guide s'est cassée et il s'est fait envoyé dans les roses par le cheval.Ca n'a pas motivé le boulet pour en faire....

Je me suis baladé seul pendant que le boulet dormait et je me suis fait alpaguer par des nomades pour venir sous la yourte, donc bien évidemment j'ai eu le droit au pain et au kumis mais après on est incapable d'échanger 3 mots... C’est le plus frustrant dans ce genre de voyage, c’est de ne pas pouvoir partager.

Finalement, on a quitté le lac plus tôt que prévu car notre boulet s’ennuyé et il ne faisait pas beau. Pauvre malheureuse… On a rejoint une petite partie de la route la soie à Tash Rabat ou il reste le dernier caravansérail de Kirghizie, on a voulu monter au col (3900m) par où passer les anciennes caravanes et on s'est pris une tornade de vent plus de la neige, et bien ça sera pour une autre fois. Le jour où on est parti, il a fait beau... mais bon l’habitude. Des kirghiz étaient venu faire la fête et on a vu comment ils faisaient cuir un agneau, ils mettent des pierres brûlantes à l'intérieur et l'extérieur et ils le font cuir au chalumeau... quand ils ont commencé à le découper, je me suis barré de peur, car en tant qu'invité j'aurai eu le droit au cœur, tripes ou autre truc dans le genre, et puis aussi ils commençaient à être tous bourrés....

Faut vous dire que les kirghiz sont très forts pour la météo, On était près d'un lac, à monter rapidement nos tentes car il y avait de gros nuages quand un nomade est passé avec ses chèvres et moutons pour discuter un brin et nous a dit qu'on allait éviter la pluie. 20 minutes plus tard, on était sous des trombes de flotte...

Donc voila qqs unes des anecdotes de ce pays de pluie, demain commencent les véritables galères car je n'aurai plus personne pour la traduction, je descend dimanche vers le 2eme plus grand lac d'altitude (Issyk-Kul) du monde où j'espère trouver un peu de soleil (8 heures de bus....) et je verrai ce que j'y fais. Je viens de croiser des français qui arrivaient par british Airways qui ont perdu un bagage, il sont obligés d'attendre 4 jours à Bichkek, chacun son tour les emmerdes.....

Ce soir, les 2 autres rentrent en France (j'ai calculé qu'en prenant moi même le billet d'avion et le TO, j'ai économisé par rapport à eux 400 euros pour le même service...) et avant on va se faire un resto coréen pour essayer le chien et le serpent....

3

J'ai oublié de vous parler ici de la police....

Pour l'instant, lors du circuit, il y a eu 3 contrôles de police et on s'est fait arrêté 3 fois et à chaque fois, ils ont cherché une raison pour filer une amende au chauffeur, du style le flic est en train de papoter dans la voiture, au dernier moment il sort de sa caisse, un coup de sifflet et se réinstalle dans la voiture. On s'arrête, le chauffeur descend avec ses papiers et discute pendant 10 minutes avec le flic. Soit disant on allait trop vite, il ne nous regardait pas et n'a pas de radar... finalement le flic sort de sa voiture et fait ouvrir le coffre pour vérifier si on transporte pas de la drogue, on n'avait pas encore complètement ouvert le coffre qu'il était reparti s'installer dans sa bagnole...

Ici, c'est un pays très cool alors qu'en Ouzbékistan, apparemment c’est beaucoup plus totalitaire et je vais me faire contrôler avec tentative de racket en moyenne 3-5 fois par jour.... Qui vient prendre 15 jours de prison avec moi chez les Ouzbeks???

Un autre exemple, voici comment se négocie les postes dans l'administration, il faut les acheter à la femme du président. Un poste de responsable des douanes coûte pour 6 mois 150.000$. Le jour de sa nomination, le gars convoque tous ses chefs et leur assigne un quota par personne s'ils veulent garder leur poste. Puis chaque chef convoque ses subordonnés et fait la même chose et ainsi de suite...et ici ce n'est pas de la corruption, c'est du business...

Chaque responsable d'administration est kirghiz et prend comme adjoint un gars d'origine russe qui fait le boulot, puis tous les autres employés sont de sa même tribu (il y a 40 tribus)

PS : Suite à une remarque, j'ai un clavier pourri anglais avec les lettres effacées et je ne me suis pas relu donc il y avait plein de fautes dans le précèdent email et je vous garanti que ça n'est pas prêt de s'arrêter....

4

Salut, que je vous raconte un peu mes petites histoires qui pimentent :

Voici un exemple de la différence entre un touriste de base et un touriste qui se fait aider par un local. J'achète un truc que je ne peux transporter et je voulais le faire envoyer par la poste. Je vais voir DHL, coût : 100$

On m'explique la combine, je suis allé voir un expéditeur local qui prend un drap et coud une sorte de sac autour de ton paquet puis y accole 5 cachets de cire pour indiquer que quand il a quitté le bureau, il y avait bien les objets. Puis la douane va recevoir le paquet, enlever les cachets, vérifier que ce ne sont pas des objets anciens puis va remettre des cachets de cire pour garantir que rien n'a été volé à la douane... Le fait de remplir la paperasse en 4 exemplaires, de coudre le sac, prend 1 heure mais ne coûte que 15$. Le plus marrant c'est comme je n'ai pas d'adresse d'expéditeur, j'ai mis celle du consulat français.....

J'ai fait connaissance avec un des patrons du TO qui est ici depuis 15 ans et qui a beaucoup de relations, et un soir où j'étais dans sa voiture il a croisé des "copains", 3 hauts pontes de la police : Le chef de la police judiciaire, le chef de la sécurité publique et un flic qui s'occupe des relations avec les magistrats et donc, on est allé dîner dans un bouibouis de 5 tables où on était les seuls clients. Faut savoir que leur salaire mensuel de flic doit être autour de 20$ par mois et qu'ils avaient des énormes Mercedes.

Une petite anecdote sur la boisson locale : La vodka. Mais attention, on ne la boit pas n'importe comment. Avant de boire l'un d'entre nous doit faire blabla pour lever un toast puis cul sec et un bout de pain ou de concombre pour la faire passer. Il y a eu 3 cadavres. Un des flics m'a dit qu'il allait venir de Bichkek en France en voiture, je lui ai dit qu'en France la vodka c'est niet quand on conduit et il me dit qu'ici c'est pareil mais que c'est différent pour lui car ici il est flic et que ça ne le concernait pas!!! On a quitté le resto et on ne s’est même pas posé la question de savoir s'il fallait payer...C’est décidé, je vais faire mafieux....

Voila un autre exemple de magouille : Beaucoup de plaques d'égout ont été volées et même celles au milieu de la route. J'étais dans un micro bus et le chauffeur a évité le trou en passant pas la gauche (mais il aurait pu faire passer sa voiture au dessus du trou avec le risque qu'il se plante et qu'une roue rentre dans le trou) et comme par hasard, 20m plus loin un flic qui l'arrête pour conduite dangereuse...

Je suis parti à Karakol dans le sud près du lac Issy Kul qui fait 180 km de long et qui est entouré de montagnes, J'ai bien sûr pris la flotte, ce qui m'a empêché de faire du trek et surtout qu'il y a quasiment aucun touriste pour partager les frais d'un guide et d'un traducteur. Il parait que la ville est entourée de superbes montagnes, je dis, il parait, car j’en ai pu le moindre bout. Vive les nuages ! Je suis logé dans une famille qui est un ami au gars du TO mais personne ne parle anglais à part le fils qui parle anglais comme moi le russe. Il devait me faire visiter la région mais il a d'autres choses à faire et apparemment ne connaît pas si bien que ça le coin. J’ai rencontré un californien, je lui propose de partager le prix d’un guide et de partir quelques jours en montagne. Mais il me dit, ‘je ne sais pas, je viens d’arriver et puis j’ai pas beaucoup d’argent’ (ce que je peux comprendre) mais après, il me dit, ‘bon je dois aller acheter des bières’. J’y crois pas, le gars vient de Californie pour se perdre au fin fond de la Kirghizie et préfère claquer son pognon en bière plutôt que d’aller se balader dans les montagnes. Donc du coup, je suis remonté sur Bichkek (6h de bus).

Je suis retourné à la guesthouse du TO et avec la responsable des guides, Zarema, nous sommes allés faire une ballade pas très loin de Bichkek, et ça a bien commencé : Le taxi qu'on a pris, au début très sympa, ne voulait plus nous amener où on avait demandé. Puis la route était coupée par une coulée de boue (ce n'est pas la peine que je vous répète le temps de merde que j'ai) et quand je dis une coulée de boue, c'est sur 200 mètres de large et sur plusieurs centaines de mètres de long, elle a emporté des ponts et des maisons...

Donc, avant d'arriver au point de départ de la ballade, on a du se taper 6-8 km de galère...enfin… et puis on n’est pas allé jusqu'au glacier car trop de nuage et s'il pleuvait, on aurait pas pris le risque de retraverser la coulée de boue...

La responsable des guides m’a fait découvrir Bichkek by night, en fait c'est surtout des russes que l'on retrouve en boite et ici la vodka ne s'achète pas au verre où à la bouteille mais au gramme, genre je veux 700 gr de vodka...

Un truc à savoir à Bichkek, il y a des chauffeurs de taxi qui sont sourd muets et se sont les plus honnêtes, il n'y a pas à marchander car ils donnent le bon prix.

Concernant les fumeurs de cigarettes qui font rigoler, ici la marijuana pousse comme de la mauvaise herbe au bord de la route mais ne comptait pas sur moi pour en ramener (pas envie de connaître les prisons du coin....)

Au fait, vous avez encore le temps de prendre un billet d'avion pour Tachkent, je viendrais vous chercher à l'aéroport!!! J'ai oublié de vous dire qu'ici l'homme politique préféré est Lénine (c'est lui qui a crée la Kirghizie en tant que pays indépendant) et le pire est Gorbatchev car depuis l'indépendance, tout ce qui était gratuit est devenue payant (eau, électricité, hôpital) et suite à des manques d'énergie, beaucoup de petites villes n'ont plus l'électricité. Pour 5 millions d'habitants, ce pays reçoit 900 millions de $ d'aide annuel de l'Europe, Russie et US. Et il n’y a pas l'électricité partout et la plupart des routes sont défoncées, quand tu vas à l'hôpital, il faut amener ses piqûres et médicaments....

5

Salut à tous,

Pour faire plus locale, j'ai décidé de prendre un taxi partagé pour aller de Bichkek à Osh (sud du pays) plutôt que prendre un avion (j'ai économisé 5$ top!!!). Il y a, en théorie, 8 heures de voiture. Donc je me pointe très tôt à la gare routière (6h30) et je trouve un taxi, celui-ci attend d'avoir 4 personnes pour partir. Comme je suis le premier, je m'installe devant, comme ça, s'il y a 3 gros kirghiz qui sentent le mouton je serai peinard à l'avant.

A 9h00, toujours en train d'attendre, je vais voir le chauffeur qui me fait le signe de 2, certainement il manque encore 2 personnes.

10h00, je vais le revoir et coup de pot à côté de lui qqun qui connaît autant d'anglais que moi de russe m'explique que le tunnel par lequel on passe est fermé et on ne part qu'à midi....

Comme mon sac à dos de 20 kg est dans le coffre, j'ai pas voulu m'écarter trop loin et j'ai pas voulu non plus le prendre avec moi pour me balader en attendant, donc j'ai poireauté à côté du taxi.

Finalement 12h30 on part, on n’a pas fait 10 km qu'il s'arrête pour faire le plein d'huile, pas dans un garage, ici c'est qqun qui au bord de la route a mis des bidons d'huile. On s'arrête et on n'achète pas un bidon, ça s'achète en bocal à confiture...

Il faut savoir ici, qu'il y a certaines coutumes comme le Omin : Après le repas, on joint les mains au niveau du visage et on les descend en les écartant et on dit Omin. Mais on fait aussi de même avant de partir en voiture pour nous porter chance et j'ai compris après pourquoi!!!

Alors dans les montées, on a plafonné à 60 km/h. Par contre dans les tournants en épingle, on double sans aucune visibilité mais vraiment aucune. Donc forcement est arrivé ce qui devait arriver : Dans un tournant on doublait une voiture quand une autre est arrivée en face. Mais ce n'est pas si simple, car l'autre ne roulait pas sur son côté lui non plus mais au milieu car une partie de la route était défoncée. Donc notre chauffeur a donné 2 coups de frein et s'est déporté sur la droite, l'autre sur la droite a freiné pour ne pas nous rentrer dedans ni partir dans le décor, et celui en face s'est rabattu in extremis sur son côté. On est tous passé sain et sauf, mais pendant un instant, je me suis demandé comment étaient les hôpitaux ici....

Ca, c'est que le début. Vers 21h00, il a commencé à faire nuit, sur le plat le chauffeur roulait toujours aussi vite avec un éclairage de merde. A 22h30 on passe à côté d'un accident, l'avant de la première voiture est complètement enfoncée, et l'autre est coupée en deux. Ca a un peu fait réfléchir le chauffeur. Mais il commençait à s'endormir et parfois on n'allait pas très droit. Là, j'ai vraiment commencé à flipper et j'ai voulu mettre ma ceinture qui bien sûr ne fonctionnait pas. J'ai regardé les 3 autres personnes à l'arrière, elles dormaient. Il est préférable de ne pas voir la mort arrivée en face.

20 minutes plus tard, on passe à côté d'un 2eme accident où il n'y avait qu'une voiture défoncée mais je ne sais pas contre quoi!!!! J'étais crevé et je ne voulais surtout pas fermer les yeux. Le chauffeur, sentant qu'on était plus très loin, c'est mis a roulé encore plus vite et finalement on est arrivé à minuit après 12h00 de bagnole. J'ai eu l'impression que le chauffeur n'y croyait pas lui non plus d'être arrivé entier.

Bien entendu, l'hôtel était fermé, j'ai du réveiller la réception et je n'ai pas essayé de négocier le prix. A minuit dans une ville que tu ne connais pas, sans parler la langue et complètement crevé, tu payes et tu réfléchis après.

Le pire, demain, je refais la même chose pour remonter sur la capitale d'Ouzbékistan après avoir passer la frontière. Prochaine fois, c'est simple, un avion. Je vais passer en tout près de 24h dans une bagnole, alors que j'aurai pu le faire en moins de 2 heures en avion.

6

Imaginez-vous le seul touriste à passer la frontière à 8h00 du matin entre le Kirghizstan et l’Ouzbékistan.

Alors, j’essaye de passer inaperçu mais évidement avec ma tête de touriste et mon sac à dos… En tant que touriste, je ne passe pas avec les kirghizes qui vont vendre leur produit de l’autre coté de la frontière. Déjà, dés que je m’approche, une dizaine de chauffeurs de taxis m’alpaguent et veulent porter mon sac. Mais je leur dis niet, et je leur fais comprendre que je vais prendre un bus de l’autre côté de la frontière pour remonter la vallée de Ferghana et arriver sur Tachkent ; Certains se découragent mais d’autres insistent. Ce qui est étonnant c’est que ce sont des chauffeurs ouzbeks qui ont leur voiture du côté ouzbek mais qui t’attendent du côté kirghize.

Je regarde désespéramment s’il n’y a pas d’autres touristes mais non, je suis bien le seul à me trouver dans ce coin. J’ai planqué une partie de mon pognon dans mes chaussettes et j’ai qqs dollars dans mes poches pour graisser certains rouages qui pourraient gripper. Je passe la frontière kirghize sans m’en apercevoir, apparemment ils s’en foutent mais ça se complique pour entrer en Ouzbékistan. Il y a encore un chauffeur de taxi qui s’accroche à mes basques et qui fait comprendre aux autres qu’ils ne doivent pas insister, je suis son pigeon personnel. Des militaires se pointent vers moi et me demandent mon passeport (ce qui me parait légitime de leur part). On m’avait dit, il ne faut jamais lâcher ton passeport sinon tu risques de galérer pour le récupérer. Mais bon, t’as pas le choix, je le donne à un des militaire qui se barre avec. J’essaye de le suivre des yeux mais il disparaît dans un bâtiment. En parallèle, on m’amène dans un autre bâtiment. Un autre militaire me demande de remplir un document en russe. Le chauffeur de taxi qui s’accroche depuis le début rentre comme si c’était chez lui dans le bâtiment, discute avec le militaire et faire en sorte d’accélérer le process histoire de ne pas perdre son client de la journée. Le militaire me demande si je parle russe ou si j’ai un dictionnaire russe. Bien évidement, j’en ai un dans mon sac mais il vaut mieux faire celui qui n’a aucun moyen de comprendre ce qu’il dit, comme ça s’il me demande de l’argent, je fais celui qui ne comprend pas. Et puis quand tu leur dis que tu es français, ils te citent Chirac ou Zidane. Alors tu dis oui, tu souris et généralement ça se passe bien. Je déclare que j’ai 100$ sur moi (ce qui correspond à 2 -3 mois de leur salaire) alors que j’en dix fois plus sur moi. Je n’ai pas indiqué que j’avais des travelers cheques donc comme ils n’étaient pas indiqués sur le papier fourni à mon passage à la frontière, je n’ai jamais pu changer les miens. Par des gestes, le militaire me demande si je transporte de la drogue, des armes ou d’autres trucs dans le genre. Imaginez vous que dise oui…A tout hasard ils ont passé mon sac dans un détecteur mais ils ne l’ouvrent pas…

Finalement, tout se passe bien, mon grand ami le chauffeur de taxi ne me lâche pas et me fait monter dans son taxi, direction Tachkent pour 5-6 heures de route. J’ai fait l’erreur de le payer en avance alors arrivé à Tachkent, il me fait comprendre qu’il ne connait pas la ville et qu’il veut me laisser à l’entrée. J’ai insisté et comme mon adresse était l’ambassade de France, il n’a pas du vouloir prendre le risque d’embrouille.

7

J’ai trouvé une guesthouse sympathique avec une cours intérieur où on mange du melon frais accompagné d’un petit verre de Vodka. Après discussion avec un italien, il me dit qui si j’achète un billet d’avion, il faut indiquer qu’on paye en CB car c’est moins cher. Ce qui est surprenant car il y a des taxes sur ma CB.

Je me pointe à l’agence Ouzbekistan airlines et effectivement quand j’indique que je paye en CB, le prix baisse de 25$. En fait, il y a une combine : Si tu payes en liquide, la différence entre le prix indiqué et le prix réel va dans la poche de l’équipe au guichet, alors qui si on paye en CB, ils l’ont dans l’os. Me voilà avec un billet d’avion à un prix correct pour Shiva.

Tachkent est une très grande ville avec de grandes avenues très large. Le plus simple est soit de prendre un taxi (après négociation), il suffit de lever un bras dans la rue et la première voiture s’arrête (même si ce n’est pas un taxi), soit de prendre le météo avec les problèmes éventuels. Oui je parle de problème dans le métro. Pas à cause de la délinquance mais à cause des flics. La plupart des touristes avec qui j’ai parlé se sont faits arrêtés dans le métro et amenés dans une pièce où les flics ont fouillé leurs affaires, étalés leur argent en essayant de leur en piquer. Mais bon, je n’ai jamais eu de problème.

Il faut que je vous explique le principe de marchandage : Comme je ne suis pas encore très à l’aise avec les chiffres russes, surtout qu’ici on compte par centaine, je me sers des doigts pour discuter du prix. Généralement 1 doigt correspond à 1000 Sum (environ 1$). Le taxi me coûtait entre 1 à 3$ pour les balades en ville.

Me voilà sur un marché pour acheter un melon, je demande le prix au vendeur d’un étal et je lui demande me montrer le prix avec les doigts. Il me montre 3 !

Oulà, ça me parait cher, ok je suis touriste mais faut pas déconner. Je lui fais comprendre que c’est trop cher et finalement on arrive à un doigt soit dans mon esprit à 1000 Sum (1$) ce qui n’est pas cher pour un énorme melon (qui doit fait 4 à 5 fois ceux en France). Je sors mon argent et je lui donne 1000 Sum, et là, il regarde mon argent et marque un temps d’arrêt puis va me chercher le plus gros melon de son étal. J’ai compris qu’on était pas sur le même ratio, pour lui un doigt devait valoir 100 Sum. Il a fait la meilleure affaire de la semaine !!!!

8

Je viens de passer qqs jours à Khiva qui est une des villes de la route de la soie.

Un petit hôtel avec une cour intérieure ombragée où il fait bon se reposer entre 11h30 et 17h30 car ça tape trop pour se balader. Donc tu t'allonges peinard sur des grands cousins et tu bulles.

La ville est entourée d'un rempart et à l'intérieur ce nsont madrasas, minarets et mosquées avec des couleurs turquoise. On a l’impression d’être dans un musée à ciel ouvert.

J'ai pris un taxi pour aller à la mer d'Aral qui est dans une région autonome le Karakalpakistan qui est la plus grande catastrophe écologique dans le monde. Les russes ont détourné des fleuves, et la mer, en moins de 7 ans a reculé de plus de 100 km ce qui déclenche des tempêtes de sable en été et de neige en hiver. En fait, on se tape 11h de bagnole AR pour arriver à un endroit où on voit des vieux bateaux rouillés ensablés et puis c'est tout. La ville à côté, Monaq est une ville quasiment morte, même pas un café pour boire du thé. Donc on se casse pour revenir sur Khiva. Sympa la ballade. Enfin, quand je serai vieux, je pourrai dire en radotant que j'y suis allé.

Du coup le lendemain, je suis allé voir des anciennes forteresses datant du IIeme siècle, et c'est nettement plus intéressant.

Je viens d'arriver à Boukhara (après 6h de bagnole en plein désert, vaut mieux pas tomber en panne) qui a l'air d'être très sympa, et je suis dans une guesthouse du 19eme siècle qui est superbement décorée. Ils proposent même des massages...

Question shopping, si vous avez des commandes qui font moins de 1 kg, dépêchez-vous...

Un petit message pour vous mesdames et mesdemoiselles : Ici un âne coûte 200$ et si un homme veut épouser une fille, il doit offrir aux parents 500$...Aucun commentaire sur le rapport âne /mariage.

Au fait, ici aucune femme ne conduit, j'ai demandé aux hommes pourquoi. La réponse, s’ils laissent leur femme conduire, les autres penseront que ce sont des faibles.... Il fait très chaud et les hommes ne sont jamais en short j’ai demandé pourquoi à mon chauffeur, il m’a dit que sa femme ne le laisserait jamais sortir ainsi car ça serait la honte pour elle…

9

Salam aleikum,

Je viens de passer 1 semaine dans une guesthouse du 19eme siècle où les murs sont décorés de vieilles fresques, avec une petite cour intérieure ombragée où il fait bon de prendre un thé et une pastèque glacée.

J'ai eu la meilleure "suite" de la guesthouse, j'ai une minuscule salle de repos décorée à l'Ouzbek, avec des coussins et des tentures. Utile car entre 12h et 17h il fait trop chaud pour bouger.

Si voulez voir où j'ai dormi, aller sur le site http://www.bukhara.net/kkomil/photo_gallery.html ça en jette non???

La partie ancienne de Boukhara est assez petite avec des belles mosquées aux dômes turquoises, la ville se visite à pied par des rues piétonnes où tout se vend : Bijoux, tapis, soie, broderie... C'est vraiment une jolie ville.

En 1 journée ici, j'ai vu plus de touristes qu'en 1 mois au Kirghizstan...et en plus que des français, ça s'exporte ici ces sales bêtes...

Avec un groupe de français, on est parti 2 jours dans le désert dormir sous une yourte Kazak et faire du chameau ou dromadaire (celui qui a 2 bosses). Ca fonctionne comme le cheval mongol, tu fais tchu pour le faire avancer. Pour le faire se baisser c'est plus compliqué, faut faire un gros raclement de gorge style Krrrr et tirer sur la corde qui est reliée à un gros percing qu'il a dans le nez.

On s'est amusé à faire des courses mais il refuse d'aller au galop et il te le fait comprendre avec ses grognements. En tout cas le mien était content d'arriver car il s'est roulé dans le sable, les 4 pattes en l'air???? Bizarre

J'ai oublié de vous dire qu'ici tout se marchande, par exemple avec les froggy, on est allé à un lac mais le repas de midi n'était pas compris et il n'y avait qu'une seule roulotte pour la cuisine d'où un flagrant délit de monopole!!! Notre chauffeur de taxi va discuter avec le chef cuistot et nous propose le repas de poisson et un peu de salade pour 8$ par personne. On lui dit qu'il peut se garder son poisson où il veut... Il revient 5 minutes plus tard, le prix est à 7$, nous, toujours niet. Proposition à 6$, toujours niet, Il nous demande à combien on le veut, réponse 2$, Il part dégoûté car il sait qu'il ne se fera pas de marge. Puis c'est la phase psychologique qui commence, ils installent les tables pour d'autres touristes qui doivent venir en prenant bien leur temps, Nous, on les voit même pas... Le cuistot vient et fait une proposition à 4$. Refus (il faut savoir qu'en ville on peut correctement manger pour 2$). Finalement dernière tentative, il vient en nous montrant le plat de poisson et nous propose 3$. Nous toujours aussi ferme, niet 2$. Résultat, on n'a pas déjeuné, et eux ont encore du poisson pour la semaine prochaine...

Mais question marchandage, je ne suis pas bon, j'ai beau essayé mais bon, j'ai l'impression que je me fais toujours avoir, alors si vous avez des conseils... Un exemple, je demande à un taxi le prix pour aller dans un bazar perdu à l'extérieur de la ville (encore un bon plan ou j'étais le seul touriste et ils devaient tous se demander ce que je faisais là, et moi aussi), il me dit 1.5$, je propose 1$ et il dit ok (je me dis que finalement j’ai pas été trop mauvais). Au retour, je demande à un taxi de me ramener à mon point de départ et sans même négocier il me propose 0.5$. Dégoûté.

Il faut que je vous parle un peu de cet extraordinaire art culinaire qu'est la gastronomie Ouzbek. Alors on a le choix entre :

- une petite salade de carottes, tomates, concombres, le tout lavé a l'eau du robinet

- plov : C'est du riz cuit dans du saindoux avec 2-3 morceaux de viandes bien grasse

- lagman : Soupe avec des pâtes et du gras de viande et qqs légumes

- les shashliks qui sont des brochettes : Un morceau de viande, un morceau de gras, un morceau de viande, un morceau de gras...

En 15 jours j'ai plus mangé de viande qu'en 1 an à Paris.

J'ai testé la boite de nuit Ouzbek, comme d'hab j'ai encore été le seul touriste...Ils doivent avoir 2 cassettes qu'ils mettent en boucle, il y a 1 chanson de Madonna, des chansons russes et Ouzbeks et une chanson en français qui fait un tube ici et qui s'appelle Ingrid???? On a gagné une bouteille de champagne local, ça ressemble à du sprite avec un peu d'alcool, mouais.

Je viens d'arriver à Samarkand, je vous raconte un soupçon de mon périple en taxi partagé avec des locaux. Après être parti, le chauffeur m'a dit qu'il ne m'emmenait pas la destination que j'avais demandée et qu'il s'arrêtait en route mais niet problème, il y aurait un autre taxi qui m'emmenait ensuite. Puis avec 2 autres voitures ils se sont amusés à faire une course à 160 km/h sur une route naze. On n'a faillit avoir qu'un seul accident mais on laissé un paquet de gomme de pneu sur la route. Après la route la soie, la route de la gomme.

A+

10

Vous avez de la chance c'est le dernier email que je vous envoi.....

Je suis désolé mais j'ai oublié pas mal de plats locaux dans mon email précèdent :

 . Samsa : Sorte de samoussa fourre a l'oignon et morceau de mouton bien gras

 . Ravioli vapeur fourré de viande bien grasse

 . Ravioli bouilli fourré de viande bien grasse, ca aurait été dommage de passer à côté de ces mets délicieux.... Alors Samarkand, ça n'a rien de particulièrement magique contrairement à Khiva et Boukhara. C'est une grande ville avec pleine de voitures qui klaxonnent et qui accélèrent quand tu traverses. Le seul moyen de se venger et de traverser au passage clouté quand il y a des flics et de traverser très lentement. Comme ils ont très peur des flics, ils s'arrêtent et te maudissent. Tous ceux que j’ai rencontrés sont déçus par Samarkand.

Je suis allé voir le fameux Registan, coup de chance comme d'hab, il y a bientôt (juste après mon départ)

un festival de musique et de danse et ils sont donc en train de monter toute la scène, ce qui casse la beauté du lieu. Enfin, tu payes l'entrée, et dès que tu rentres dans les madrasas, les vendeurs de souvenirs et babioles se jettent sur toi pour te pousser à rentrer dans leur échoppe : "pasmatrite, pasmatrite, pajalista", ce qui pourrait à peu prêt se traduire par : "vient voir dans mon magasin, les babioles complètement nazes que je vais essayer de te fourguer à un prix ridiculement cher, t'es un touriste, t'as forcement du pognon à dépenser dans des conneries". Donc c'est cool, tu payes pour visiter des magasins, un concept à lancer en France, non???

Bon alors, parlons de choses sérieuses, les photos. Je suis en train de terminer mes jetables, alors des photos de mosquées, madrasas, minarets, vous allez en avoir. Le seul souci, c'est que je n'ai pas de grand angle donc les monuments ne rentrent pas dans la photo. Je vous l'avais bien dit!! J’aurais du partir avec du vrai matériel photo!! Mais vous m'avez dit non, ce n'est pas la peine...

Donc en conclusion, pour le Kirghizstan, j'ai des jolies photos de nuages et de pluie mais je vous assure que les montagnes sont bien derrières les nuages, enfin je crois... Et pour l'Ouzbékistan, je pense qu'on va pouvoir faire un puzzle pour essayer de reconstituer les monuments à partir de mes photos. Je vous préviens à l'avance, pas la peine de me demander le nom du minaret ou du bout de la mosquée sur la photo.