Du 30 janvier au 8 avril 2002
68 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Salut à tous,

Ça y est, tout est prêt, mes 15kg de sac à dos sont prêts (il ne reste plus qu'à trouver le sherpa pour le porter, quelqu’un se dévoue ?).

Le départ c'est demain soir et je n'ai que 22 heures d'avion...le pied...

Mon email de voyage est rdemouginv@hotmail.com (avec un v comme voyage...).

L'ancien rdemougin@hotmail est toujours valide mais ne me servira pas pendant ces quelques semaines d'absence.

Merci à tous ceux qui m'ont donné un coup de main, des conseils et ceux aussi qui vont s'occuper de mes petites affaires pendant mon absence.

Apparemment, un site officieux s'est monté sur mon nom.... www.demougin.com, je tiens à signaler que je suis en rien responsable des propos qui y seront affichés...Je tiens néanmoins à féliciter l'équipe de la CDC (ils se reconnaîtront...) pour leur travail de webmaster, écrivain-journaliste...

Prochain email de Sydney si l'avion n'est pas détourné vers l'Empire State Building....

A+ Ricardo

2

Salut à tous Bon, j'ai un clavier sans les accents, alors vous vous débrouillerez pour comprendre mes messages...

Après 20h d'avion où j'ai dû dormir 3h je suis arrivé à 6h30 du mat à Sydney, température 21 degrés... Première chose à faire, transformer le pantalon en short et remonter les manches du polo...J'ai eu de la chance, il pleuvait depuis 3j et le soleil est revenu le jour de mon arrivée. Je dors dans une auberge de jeunesse où je partage une chambre avec un danois et 2 sud africains mais ils s'en vont dés le lendemain (la population se partage entre 2 groupes : beaucoup de 20-25 ans et pas mal de familles), donc on verra avec qui je vais passer les autres jours. Voici une photo de l'auberge de jeunesse où je suis : C'est pas une auberge facile car il y a une piscine sur le toit au 9ème étage avec un sauna...

J’ai déjà trouvé un coin pour déjeuner, il y a fish market où tu achètes des grosses crevettes cuites à moitié prix de la France et que tu manges en terrasse sur un ponton en compagnie d'un pélican. Le pélican se met devant l'entrée d'une des poissonneries et dés que le poissonnier s'approche, il recule mais il revient dés que le poissonnier s'écarte. Le petit manège dure jusqu'à ce que le poissonnier en ait marre et lui file une tête de poisson puis le pélican s'en va ennuyer un autre poissonnier. On peut acheter tous types de poissons et l'auberge de jeunesse fournit frigo et le matériel de cuisine pour se faire sa propre bouffe. Je vais me faire un régime crevette à midi et thon-espadon le soir.

Je suis allé sur une des plages de Sydney, Manly, avec un ferry qui te permet de voir toute la baie de Sydney. La plage était interdite au baigneur car trop de vagues, de toute manière j'ai mis un doigt de pied dans l'eau entre 2 icebergs et je l'ai ressorti tout de suite, l'eau est au minimum à -15 degrés....C'est pas grave, je me rattraperai dans les lagons de Noumea.

Je vais continuer ma visite de Sydney et mardi je pars dans le centre de l'Australie pour un petit trek de 3j. Ils ont annoncé une température de ...39 degrés....

Les australiens sont très sympas, j'ai discuté avec un couple dans le bus de l'aéroport, ils revenaient de 4 semaines en Thaïlande en sac à dos avec 2 enfants de 8-10 ans. L'année dernière, ils étaient partis de la même manière en Inde.

J'ai encore le contre coup du décalage horaire, aussi je pense faire une petite sieste au bord de la piscine avant d'aller boire un verre dans le pub de l'auberge de jeunesse.

Bon, ne travaillez pas trop, laissez en un peu à ceux qui en auront besoin quand ils vont rentrer dans 2.5 mois

Prochain email après le trek dans le désert...

A+ Ricardo

3

Salut à tous,

Bon, revenons à mon histoire, en fait le premier mail que vous avez reçu était suite au jour de mon arrivée à Sydney où j'ai eu du soleil. Dés le lendemain, il n'a pas arrêté de pleuvoir (on ne rigole pas !!!!) pendant 3 jours. Et quand je dis pleuvoir, on pouvait prendre son masque et son tuba pour se baigner dans les rues. J'ai eu quelques éclaircies, ce qui m'a permis d'aller voir les plages de Manly et Bondy (pour ceux qui connaissent...).

J'ai mis un pied dans l'eau, il est ressorti bleu, je vais attendre Nouméa et Tahiti pour aller me baigner !!! Du coup, visite des musées et des trucs du même genre. J'ai quand même eu l'occasion de monter sur un ring de boxe face à un kangourou, il m'a mis une droite et j'ai quitté le ring rapidement. J'ai une photo que j'enverrai au web master pour qu'il la mette sur le site !!!

Mardi, j'ai pris l'avion (3 heures de vol) pour Ayers Rock qui est en plein centre de l'Australie pour faire une balade de 3 jours. Quand j'y suis arrivé, il y avait des nuages et il a plu quelques gouttes de temps en temps, la poisse (no comment car en théorie, à cette époque, il y fait 45 degrés) mais il fait quand même 29 degrés.

On était 6 : Français (moi), canadienne, suisse, belge, anglaise et irlandaise + le guide qui est venu nous chercher en jeep avec une remorque qui contenait les sacs de couchage, la bouffe et le bois pour le feu. Quand je suis monté à l’arrière de la jeep, j’ai cru que j’étais dans une secte : que des nanas habillées en blanc !

On est allé voir Uluru (que tout le monde connaît) qui est la montagne sacrée des aborigènes. On est autorisé à y grimper mais c'est dangereux, il y a eu 85 morts. Ils se sont tous dégonflés pour différentes raisons (trouille ou éthique car les aborigènes autorisent la montée mais préfèrent qu'on y aille pas) donc j'y suis allé tout seul. Puis j'en ai fait le tour en footing (8km) avec mes pompes de trekking. Résultat : 2 énormes cloques au talon et presque impossibilité de marcher...(anecdote, je viens de m'apercevoir que l'abruti de chez Go Sport qui me les a vendues, m'a donné une chaussure de 45 et une autre de 46 !!!! et il m'avait dit qu'elles étaient faites pour les treks où il fait chaud, mon œil au bout de 5 minutes je suis dans un sauna).

Le lendemain on a visité aussi King canyon qui est fait de roche rouge, c'est superbe (3 heures de marche en clopinant).

Ce qui était sympa, c'est qu'on dormait à la belle étoile autour d'un feu et que le guide nous préparait le repas (on faisait la vaisselle) pendant qu'on sirotait du champagne (australien) en regardant le coucher de soleil (oui, je sais, la vie est dure, mais il fallait bien récupérer de la dure journée).

On est passé dans des endroits complètement perdus où seul ce guide avait le droit de nous emmener, ce qui fait qu'on était pas toujours avec les autres touristes.

On s'est arrêté à un endroit où on pouvait faire de l'hélicoptère.

On en a fait un tour ce qui a permis de voir le bush vu de haut mais ce qui est flippant, c'est qu'il n'y a pas de porte et qu'on a simplement une ceinture de sécurité (comme dans les voitures).

Retour à Alice Spring via 4 heures de jeep sur une piste défoncée où j'ai enfin vu des aborigènes, ils passent leur temps en ville à buller, boire ou à essayer de voler. Les bagnoles des flics sont comme des fourrières où ils embarquent à l'arrière, derrière une grille, celui qui fait des conneries.

Le dernier soir, on a dîné avec le guide qui nous a amené dans un resto à la Crocodile Dundee : Un véritable serpent dans un vivarium, des peaux de crocodiles au plafond et un groupe de musique qui massacrait des chansons. J'ai pris le plat le plus typique (ou le plus touristique) : brochette de crocodile, kangourou, autruche et dromadaire. Très déçus car c’était trop cuit et ça baignait dans une sauce. De plus, toutes ces viandes se ressemblent (à part le crocodile) et j'ai pas su ce que je goûtais ! Ce soir-là, j'ai discuté avec la femme du guide en lui demandant ce qu'on faisait le soir dans le coin. Réponse : on va boire un verre au pub. Même question sur le week-end et j'ai eu la même réponse. Donc pour ceux d'entre vous qui veulent arrêter l'enchaînement des soirées parisiennes pour un lieu plus calme et apaisant, je vous donnerai l'adresse.

Ce qui a été aussi impressionnant pendant ces 3 jours, c'est de voir le nombre de backpackers (ceux qui partent pendant 1 an en sac dos) qui s'achètent un petit van et partent à l'aventure, s'arrêtent n'importe où et font le tour de l'Australie en 3-6 mois. Ce qui est aussi impressionnant, c'est l'âge de ces personnes qui ont des fois juste 20 ans et qui partent seul à l'aventure. (Dans le groupe, j'étais le plus vieux.... la plus jeune avait 24 ans)

Dans une auberge de jeunesse, j'ai discuté avec un suisse qui avait acheté une voiture avec un ami et avait fait une partie de l'Australie pendant un mois. Maintenant, son copain continuait seul, pendant que lui prenait un bus pour Adelaïde (21h de route...) pour rentrer en Suisse (en plus en Suisse, faut vraiment être C..., n'est-ce pas Eva...) Donc résultat, 3j très sympa même si je ne sais pas comment je vais pouvoir faire pour les prochains treks en Nouvelle-Zélande (même si j'ai une semaine de récup à Noumea) car j'ai les talons à vif.

Je viens de revenir à Sydney qui m'a accueilli avec un superbe orage mais pendant que je vous écris le ciel s'est enfin dégagé. Demain, je vais me balader et bronzer enfin et dimanche j'ai réservé un trek dans les Blue Montains (qu'il faut apparemment faire) mais depuis l'incendie de janvier, c'est peut-être devenu les black mountains...

Lundi je pars pour Nouméa où je vais essayer de faire du Kit Surf : c'est du surf tracté par un cerf volant. Si certains d'entre vous sont déjà allés à Nouméa et ont des conseils sur les activités, je suis preneur.

Voici les réponses à quelques questions que j'ai reçues :

Concernant le look des australiennes : pantalon taille basse, t-shirt court et elles se laissent pousser le ventre....superbe !

Les journées de boulot se terminent à 18h00 puis ils passent leur temps dans un pub à boire de la bière et regarder du rugby à la TV.

Pour l'instant je n'ai discuté qu'avec des étrangers car il n'y a qu'eux dans les auberges de jeunesse ou les treks (en tout cas ce que j'ai pu faire pour l'instant).

Message à l'intention de Véro : à Alice Spring, je suis passé devant une agence immobilière et il y a à vendre une maison avec plusieurs bungalows pour les touristes afin de faire pension. Il coûte 1,2 MF. Et Jean pourrait conduire le bus pour les touristes. Veux-tu que je te donne les coordonnées ?

A bientôt avec des news de Nouméa

4

Re-salut,

Je suis vert, je viens de perdre tout ce que j'avais tapé pendant 30 minutes (machines de daube). Je retape : Bon, je voulais remercier ceux qui m'ont donné des conseils sur les ampoules. Pour ceux qui me répondent (insulte, jalousie, joie effrénée liée à mes malheurs de météo...,), pouvez-vous éviter les caractères avec accent, car ils passent rarement ici et j'ai l'impression de lire des hiéroglyphes !!!

Quelques mots sur ces 2 derniers jours : Samedi matin grand beau temps, je décide de me balader pour aller voir les Rocks (plus vieux quartier de Sydney), le fameux opéra de Sydney : En plein milieu de l'après midi, une flotte pas possible et bien sûr pas de k-way, j'ai dû rentrer à la nage....

Aujourd'hui, visite des Blue Mountains (qui sont en fait vertes mais qui, selon le guide, dégagent des substances bleues par les eucalyptus qui composent une partie de la forêt).


Avant d'y arriver, on a fait un stop sur le site des jeux olympiques (bof) puis dans une ferme-zoo où les animaux sont en liberté. C'est enfin juste avant mon départ que je vois de la faune locale : kangourou, émeu, wallaby, koala.

En fait, il y a une barrière et si les animaux sont derrière, on ne peut pas s'approcher et s'ils décident de passer la barrière on peut les caresser.

Comme ils sont habitués aux touristes qui les nourrissent, ils viennent nous voir facilement.

J'ai pris un wallaby (un petit kangourou grosso modo) dans mes bras, et voila que ce salaud se lâche sur mon t-shirt...Quand je vous dis que j'ai la poisse !!!

Enfin, vaut mieux recevoir de la merde de kangourou sur son t-shirt à Sydney que de la merde de pigeon à Paris.

J'ai fait le parfait touriste : je viens de m'acheter le chapeau à la Crocodile Dundee. En dehors de l'Australie et de la NZ, je sens que je vais avoir du mal à le mettre....

Bon, je vais refaire mon sac en mettant en haut de la pile les maillots de bain, il parait qu'à Nouméa, l'eau est entre 25 et 30 degrés, ça devrait aller. En fait, elle est comme à Paris, quand on prend un bain moussant....

Allez, A+

5

Salut à tous,

Merci pour les réponses sur le palu, par contre je n'ai pas reçu de chèque de 1000ff, bizarre...

Bon, en théorie, d'après ce que j'ai compris il devrait pleuvoir en ce moment à Nouméa. Avant que j'arrive il faisait beau le matin et il pleuvait un peu l'après-midi. Depuis que je suis là, soleil, soleil, soleil (je croise les doigts). Ils viennent d'annoncer un avis de pré-tempête : un cyclone, Claudia se trouverait à 600 km d'ici....

Que vous dire sur Nouméa et la Nouvelle-Calédonie : Quand tu arrives de l'aéroport et que tu vas sur Nouméa, tu n'es pas dépaysé car on ne voit pas le lagon et on roule dans une vallée entre des montagnes, on a vraiment l'impression de se trouver en Europe (exceptée la température). C'est beaucoup moins dépaysant que Tahiti (pour ceux qui connaissent). Nouméa est très étalée donc si t'as pas une voiture, et bien tu es comme un con, du coup j'ai loué une clio pour me balader (la voiture que j'ai louée n'était pas encore nettoyée et comme ça gonflait le mec de le faire, il me l'a louée pour une catégorie en dessous, cool). On peut pas dire que les kanaks aient des traits très fins mais ici tout le monde est zen et souriant.

Les nuits sont très « safe » et il n'y a jamais d'agression. (par contre, il y a un problème en ce moment entre une tribu kanak et des walisiens pour un bout de terrain et parfois ça se règle au fusil de chasse. Ici, on te dit bonjour, au revoir, ça parait con mais ça change de Paris. Ils sont même trop cool : Je passe chez American Express pour changer des travellers, je me pointe à 16h30 en me disant que ça devrait aller et que ce n'est pas trop tard (il faut savoir qu'à partir de 17h30-18h00 les magasins sont fermés et il n'y a plus personne dans les rues.), celle qui travaille là me dit ‘ah mais c'est trop tard pour les travellers, c'est jusqu'à 16h30’. Je regarde ma montre, il est 16h31...je lui fais un grand sourire en lui faisant comprendre qu'elle pourrait être cool mais elle me dit : ‘ah mais celle qui s'en occupe est partie plus tôt aujourd'hui, c'est exceptionnel, revenez demain‘ (ce qui manque c'est de le dire avec l'intonation de nonchalance qu'elle met dans sa voix).

Je lui dis que demain, je serais dans l'île aux pins (30 minutes d'avion) et que je ne pourrais pas passer. Elle me regarde avec un grand sourire, genre je ne comprends rien. Je lui répète. Et elle me fait avec un grand sourire, genre je me moque de toi ‘ah vous allez à l'île DES pins’ au lieu de l'île aux pins, et ça l'a fait rire. Et toi t'es là comme un con avec tes travellers à la main et l'autre qui rigole parce que tu dis AUX au lieu de DES. Ahlalala.

Ce qui est aussi cool à Nouméa c'est que tu as des plages au pied de la ville, (par contre on n'a pas l'impression d’être dans un lagon car la barrière est, dans certains cas, à plusieurs kilomètres et on pense se baigner dans la mer) donc les gens pendant leur pause déjeuner vont se baigner. Un peu comme nous dans la Seine. Sinon, c'est assez moderne, ils ont comme nous les CD de L5 et Star Academy !!! J'ai oublié de préciser qu'il doit faire dans les 30-35 degrés et très humide mais c'est cool tant que tu as la clim dans la bagnole.

Il faut que je m'arrête quelques instants sur la nourriture, aie aie aie madre de dios. Ceux qui n'aiment pas le poisson (Alain, Véro) peuvent sauter ce paragraphe : un ami est venu me chercher à l'aéroport à mon arrivée le matin et nous sommes allés déjeuner au bord de mer : petite pina colada comme apéro (un exemple comme les gens sont sympas : je suis en train de boire la pina quand la barmaid passe me voir pour savoir si la pina me convenait, jamais t'as ça à Paris !!!) et comme plat du poisson cuit dans du lait de coco en papillote dans une feuille de banane...ça change de la cantine. Hier soir petit resto en terrasse au bord de la mer : filet de poisson cuit avec des copeaux de coco. Y a pas à dire, la bouffe est délicieuse ici.

Ce matin, petit déjeuner à base de thon cru et ananas (là, je pense que certains ont du dire beurkkkkk) puis je suis allé dans un bled à Bourai (160 km pour y aller), il y a une superbe plage de sable sur plusieurs kilomètres, l'eau transparente et à 28-30°...je vous laisse un peu baver...

Sur le retour je me suis arrêté dans un resto réputé pour ses fruits de mer. Assiette du lagon : demi langouste, crevettes grillées, crabe, cigale (pas celles qui font bzzzzz en Provence !!) et poisson cru mariné. J'ai essayé de leur acheter la recette du poisson cru mariné, que dal. Une fois que j'ai fini ce mail, je remonte à l'auberge de jeunesse me faire cuire un bon steak de thon jaune. (Je connaissais le blanc et le rouge mais en plus il y a le jaune).

Donc demain et après demain, je vais sur l'île DES pins, il parait que c'est magnifique, que les lagons sont superbes. J'essayerai de vous renvoyer un mail avant samedi car je reprends l'avion dimanche pour Auckland et je ne sais toujours pas si je vais pouvoir faire les treks car les pieds ne s'arrangent pas (l'eau de mer empêche la cicatrisation et j'ai pas envie de rester au bord d'un lagon de 28 degrés...)

Ps : vous m'avez tous gonflé pour que je prenne des photos alors j'en prends !!!! Et je vous préviens, en rentrant chacun va avoir le droit à sa séance photo et je suis même en train de réfléchir à faire des diapos pour que ça soit la totale. Ça va être super, 2h de diapos !!!!!

Allez, A+ si je me fais pas bouffer par un requin !!!!

6

Salut à tous,


Un dernier mail de Nouméa avant de me lever demain à 4h00 du matin....

Je suis allé a l'Ile DES pins, et là c'est vraiment dépaysant : lagon turquoise, eau chaude et transparente (un peu de pluie pour ne pas changer les bonnes habitudes). Le lagon est parsemé de bloc de calcaire recouvert de verdure. C'est superbe. Si un jour vous allez en Nouvelle-Calédonie il faut vraiment le faire sinon le reste n'est pas très dépaysant. On a fait une balade en pirogue à voile sur le lagon et on a demandé comment un français pourrait s'installer sur l'île. Le kanak nous a répondu que la seule solution était d'épouser une fille du coin. On comprendra pourquoi il n'y aucun français sur cette île...

Aujourd'hui, balade dans le sud de Nouméa avec 2 voitures sur des pistes en terre complètement défoncées, à traverser des guets (s'il pleuvait on n'aurait pas pu revenir avec nos voitures 106 et Clio, seuls les 4x4 passent) perdu au bout du monde. L'autre conducteur s'est cru sur le Paris-Dakar et du coup il a cassé sa voiture dans un trou (ça m'étonne que ça ne me soit pas tombé dessus avec ma poisse), on a dû la laisser en pleine brousse (c'est le terme locale pour parler de la Calédonie sauf Nouméa) et revenir à 6 dans une 106 puis trouver un dépanneur (ici personne ne bosse le samedi après-midi). Actuellement, le mec est encore en train de retourner chercher la voiture avec la dépanneuse car sa location de véhicule ne couvre pas les routes en terre et il faut la sortir de la piste. Un vrai bordel.

Ce soir une dernière pinacolada au bord de la plage.

Je pense bien à vous....

A+ pour des infos de chez les kiwis

7

Hello les parisiens, anglais, américains, suisses, grenoblois et autres que j'aurais oubliés....

J'ai reçu un mail qui me disait que finalement la poisse m'avait un peu quitté vu que ce n'est pas moi qui ai plié la voiture à Nouméa mais j'ai oublié de vous dire que je suis parti avec un petit cadeau de Nouméa : la tourista... On va pouvoir me suivre à la trace.

Bon parlons un peu d'Auckland.

Après 2h30 d'avion (lever à 5h du matin...) en business (merci les milles d'Air France mais ils ont failli me déclasser, ces enfoirés pour je ne sais quelle raison) j'arrive à la douane où il y a eu 45 minutes de queue. Que des asiatiques. Balades dans Auckland : que des asiatiques, on a du détourner l'avion pendant que je faisais la sieste.... Apparemment ils arrivent à Auckland mais ils ne vont pas plus loin. Ils tiennent tous les takeaway, les boutiques de curios....impressionnant, exactement comme à Nouméa et Sydney.

D'un point de vue température, j'ai quitté Nouméa où il fait très chaud et très humide pour une ville où il fait soleil mais sec et venteux. Le soir il fait frisquet et il faut mettre quelque chose sur le dos sinon on se pèle, ça promet pour le trek, j'ai bien fait d'amener ma polaire. Très déçu par Auckland, il n'y pas grand chose à voir et quand, du centre ville, on arrive sur le port, c'est sur un port industriel, des grues...

A côté il y a un petit port qui fait référence à l'America's Cup où là, c'est un peu plus sympa avec quelques bars et restos et on peut voir et essayer les bateaux style cup. ça fait 2 jours et j'ai fait 3 fois le tour du centre ville et des quartiers Parnell et Ponsoby (je mets les noms car il y a parmi vous quelqu’un qui connaît). En fait, Auckland est très étalé car la plupart des gens vivent dans des maisons avec jardin. Il y a assez peu d'immeubles d'habitation. Donc, ras le bol d'Auckland sans avoir de voiture, et aujourd'hui j'ai pris un ferry pour aller sur une île à 35 minutes qui est Waiheke. Il y a plusieurs vignobles et de très jolies plages de sable blanc. L’eau est un peu fraîche. Il n'y a pas de lagon mais la mer est calme et couleur émeraude (turquoise à Nouméa....histoire de vous faire un peu baver.....) Donc super cool. Je me suis fait prendre en stop par un vieux kiwi, je n'ai pas compris un mot de sa conversation. Véridique, je lui disais yes, je rigolais quand il rigolait et je hochais la tête. Le seul mot que j'ai compris et qui revenait tous les 5 mots c'est Fucking... Après une petite sieste sur la plage, j'ai loué un kayak (et pas Kanak à ne pas confondre) pour faire une petite balade pour voir des petites plages et criques accessibles, tout s'est bien passé pendant les 30 premières minutes mais quand j'ai voulu rentrer, le vent s'était levé et j'en ai bavé pour rentrer, à me prendre des paquets de flotte sur la tronche. Donc assez sportif, ça me prépare car, ça y est, demain lever 6h30 pour 10j de trek avec, en moyenne, 5h de marche par jour ou 5h de canoë sur un lac.

J'ai toujours pas reporté mes chaussures de trek et j'ai esquinté mes pieds ailleurs. Top.....

Je partage la chambre avec un irlandais qui se pinte la gueule tous les soirs et rentre à 4h du matin pour se lever à 3h00 PM, à se demander ce qu'il voit de la NZ. J'ai essayé de le suivre hier soir mais après 2 bars et plusieurs bières, j'ai jeté l'éponge....Je partage aussi la chambre avec un brésilien et quand il parle on dirait Ronaldo dans les guignols.

Parlons un peu photo : vous savez que je déteste les photos et que je me force à en prendre pour vous faire plaisir mais apparemment je ne suis vraiment pas doué, je vous raconte l'histoire : j'ai acheté des jetables normaux et panoramiques, j'ai fini un normal et un panoramique. Je me pointe pour les faire développer dans un magasin Kodak (alors que c'est des Fuji mais je pense qu'il ne devrait y avoir aucun problème). Je repasse 2h après, ils ont pas pu développer le normal car ils avaient pas l'appareil (???) mais ils avaient développé le panoramique : il n'y a pas une photo de valide !!!!

Selon le mec, soit-disant j'étais surexposé (kezako ???) je t'en foutrai moi du surexposé, j'ai toujours essayé d'avoir le soleil dans le dos donc j'y comprends rien. Donc aucune photo du lagon de Nouméa et de l'île DES pins (vous remarquerez le 'DES'). Bon passons, je me pointe ensuite chez Fuji pour faire développer l'appareil normal et je me trompe, au lieu de lui filer l'appareil normal, je lui file un autre appareil panoramique que j'avais commencé à utiliser (j'avais pris que 5 photos sur 15) et donc quand je reviens le lendemain, je me retrouve avec 5 photos. Donc je lui file ce coup-ci le bon appareil (je check 3 fois avant) et enfin j'ai mes photos de Sydney et du Bush. Résultat : à savoir que même avec le flash, on y voit que dal, m'enfin j'ai quelques photos pas trop naze vu mes capacités dans ce domaine. J'ai cherché un cyber café avec un scanner mais il n'y en a pas dans le coin. Ici les cybercafés servent à jouer en réseau. Je suis actuellement dans une salle où il n'y a que des asiatiques qui jouent sur Internet.....Donc la séance diapo est plutôt mal barrée....

J'envoie ce mail à 9h10 de chez vous, je vais encore rester jusqu'à 10h et après je me casse et je serais en trek pour 10j sans un aucun appareil électrique à plusieurs km. Donc, ceux qui arrivent à des heures normales au bureau, vous pouvez me répondre jusqu'à 9h45. Sinon à dans 10j

A+

8

01/03/2002 - 1er trek - le touriste

Avant toute chose, qui a fait appel à un marabout africain ou un sorcier vaudou ? J'ai pris la flotte 6j sur les 10j de trek !!! Si je le chope....

Parlons du trek : On était 6 plus le guide : 1 française avant-vente chez SAS (elle venait de filer sa dem), 1 Consultante US chez CGEY (cap Gemini, elle venait de donner sa dem), 1 australienne de 52 balais que je ne pouvais pas piffrer (vous verrez pourquoi) et 2 anglaises. En clair, j’étais le seul mec avec le guide et j'ai donc fait le sherpa....

La française m'a expliqué que son mari ne l’emmenait jamais avec elle pendant ses balades et j'ai compris pourquoi. Elle se traînait sur la route, toujours la dernière à se préparer et toujours avec ses petites lingettes. J'ai l'impression qu'elle n'a pas compris que quand on part avec un sac pour 3j de balade, on prend le minimum vital. Mais non, il lui fallait un dictionnaire, le lonely planet sur la NZ (1/2 kg) et une trousse de toilette qui aurait pu contenir toutes mes affaires. Enfin bon....le 1er jour je lui ai pris quelques affaires mais après, elle avait qu'à moins emporter de trucs inutiles...

1er jour : On se retrouve tous et on va au supermarché faire les courses : le guide nous indique à chacun ce qu'il faut aller chercher. Au début ça va bien, je dois aller chercher 1kg de tomates mais après ça s'est compliqué quand il m'a demandé des OHLJlihoudkfekgo en clair du papier sopalin (facile en anglais). Finalement je me suis baladé dans les rayons et de toute manière les filles voulaient prendre ce qui leur plaisaient, en clair des légumes : concombres, courges....top....

Puis, on fait un bout de route pour le déjeuner : il faut savoir que pendant 10j on a pris chaque fois le même déjeuner : sandwich à base de tomates, concombre, fromage style cheddar, salami qui n'avait jamais vu l'Italie. Une fois il y a eu du thon en boite, j'ai laissé les filles se servir en premier et je l'ai eu dans le baba. Dans ce monde, il faut être sans pitié, si tu veux manger !!!

Le guide a checké nos sacs : les tongs, le maillot de bain et la serviette de plage ne faisaient pas parti des pré-requis. En fait, quand je me suis inscrit, il y avait une liste d'objets et je ne l'avais pas prise au sérieux en me disant que la polaire ne devait pas être très utile ici en été. Que nenni. J'avais pas d'anorak, de bonnet... les seuls trucs chauds que j'avais étaient ceux que j'avais loués par avance. Un pressentiment, j’avais acheté la veille un damart...

Faut savoir qu'ici le temps change très rapidement, il passe de peu nuageux à nuageux puis très nuageux puis extrêmement nuageux puis pluvieux, très pluvieux, glacé...et enfin ensoleillé...

Bon, finalement, on est arrivé à trouver tout ce qu'il me fallait puis on a partagé la bouffe à transporter pour les 3 premiers jours de trek : j'avais 15kg sur le dos.

Ça y est, c'était parti pour 2h de marche pour arriver au refuge et se mettre en jambe. Vla l'américaine qui part bille en tête avec son matos high-tech...la pression monte...finalement, c'était de l'intox, après elle s'est traînée... On s'est baladé dans une Rain Forest (rien que le nom....) c'est très très vert et luxuriant et assez humide. L'australienne et moi avons préparé la bouffe, je vais plutôt dire que l'australienne a préparé la bouffe car elle ne m’a pas laissé accéder à la cuisine. J'ai jamais mangé du riz pareil. Elle nous le servait à coup de gobelet et il y avait autant de flotte que de riz. Tout le monde a trouvé ça très bon... (faut ménager les susceptibilités mais elle n'a plus eu accès à la cuisine....)

On mangeait dehors (avec nos polaires) quand il y a eu du bruit autour de nous : et non, c'était pas un tigre, c'était un opossum (vous chercherez sur Internet à quoi ressemble la bête) qui venait voir s'il n'y avait rien à bouffer. Marrant comme bestiole. Le guide m'a proposé de dormir sous une tente plutôt qu'au refuge, ça ferait plus authentique. J'ai accepté mais en fait, c'était pas une tente, c'était une sur-tente, donc rien sur le sol et la tente s'arrête à 10 cm au dessus du sol, donc pas fermée du tout. Je me suis pelé toute la nuit et cet enfoiré de guide ronflait !!!!! Le lendemain j'ai dormi dans le refuge près du poêle....

2eme jour : Lever 6h. On devait remonter une rivière pour rejoindre un autre refuge, soit 8h de marche. Et en fait cette rivière, on ne la longe pas et on ne la traverse pas 1 fois mais 76 fois !!!! avec parfois de l'eau jusqu'au genou !! Le guide nous a dit qu'on a les pieds mouillés lors des treks en NZ sinon ce ne sont pas de vrais treks... Une fois qu'on a pris l'habitude d'avoir 1 litre d'eau dans chaque pied, ça va...

Donc 2ème nuit, j'ai dormi dans le refuge au presque chaud...

3eme jour : Lever 6h. On est reparti pour 6h de marche pour rejoindre la voiture, j'ai eu l'occasion d'apercevoir le bout d'un daim car je marchais en avance car derrière c'était blablabla sans arrêt. J'ai oublié une chose importante : le cadeau de Nouméa, la tourista. Je passerai sur mes nombreux arrêts intempestifs à aller me planquer derrière un arbre, creuser un trou et faire ce qu'il y a faire... enfin ça va mieux maintenant. Je suis devenu le responsable de la petite pelle pour creuser le trou, j’ai pris du galon, (en fait c’est surtout moi qui m’en suis servi). Après la marche, on est allé dans un endroit où il y a des sources d'eau chaude et ça a été la baignade dans 35-40 degrés. Sur le retour, j'ai dit que ça serait sympa de s'arrêter dans un endroit civilisé pour que je puisse avoir des toilettes convenables vu mon état et cette salope d'australienne qui me sort : t'as qu'a faire comme si tu étais dans le bush. C'est à partir de là que je l'ai détestée !!! Je vous passe aussi tous mes problèmes de cloques aux talons : Je suis sponsorisé par Compeed maintenant !!!

4eme jour : Détente, balade de 5h de kayak sur un lac. Au bout d'1heure on a pris tellement de flotte et de plus le vent s'était levé, qu’on a organisé une mutinerie pour retourner sur la berge. Le vent contraire, donc 1h30 de kayak pour revenir. J'ai eu de la chance, je partageai le kayak avec l'US qui pagayait un peu.

5eme jour : Repos le matin, on ne devait partir que vers 11h00 d'où grasse mat. Excepté pour qui ?? Pour bibi. Je suis allé faire du footing à 7h00 avec le guide (et c'est pas plat comme au bois de Vincennes) au bout de 35 minutes on arrive au bout du chemin et on finit par une grande montée donc je donne tout ce que j'ai dans le ventre en pensant que c'est la fin. Que dal, en fait ce n'était pas une boucle, il fallait revenir sur nos pas. Et vla 35 minutes de rab.... J'ai fini les derniers 200m en transe, la tourista m'avait repris.... Puis on est parti pour 3j de trek sur un site superbe qui s'appelle Tongarino. On a, bien sûr, pris la flotte sur les 2h de marche pour rejoindre le refuge.

6eme jour: Lever à ...5h du mat et on est parti avec les lampes torches pour 11h de marche (ouais je ne me suis pas trompé sur le chiffre). C'est tout plein d'anciens volcans, on a vraiment l'impression d'être sur la Lune à marcher dans la pierraille volcanique parsemée de touffes d'herbes. C'est vraiment impressionnant surtout que s'échappe de la roche de la vapeur avec des odeurs de souffre. Il y a des lacs d'altitude couleur émeraude. C'est superbe. On a grimpé le principal volcan (j'ai cru que l'australienne allait péter une rotule ou une artère, elle s'arrêtait tout les 10 pas. Je la regardais en pensant à ce qu’elle m’avait dit lorsque j’avais la tourista… En tout cas, elle a pris de sacrés coups de soleil et j'ai complètement oublié de lui proposer ma Biafine, (oh, comme je suis rancunier...). Le sommet n’est pas haut, 2200m mais avec 700m de dénivelé.


8eme jour : Spéléo, visite de rivière souterraine. On est donc parti avec casque et lampe torche se balader pendant 2h dans des rivières souterraines et glacées avec de la flotte jusqu'aux cuisses... sympa mais froid.

Puis on est allé camper sur une magnifique plage de sable noir perdue au bout du monde où il n'y a personne et où le guide nous a fait cuire un repas dans le sable.

Super cool de se reposer, une bière à la main, écouter le bruit des vagues et de regarder les étoiles auprès d'un bon feu de bois. Seul petit souci, pendant la nuit des meuglements à réveiller un sourd ! Va savoir encore c’est quoi cette histoire.

9eme jour : Escalade du mont Egmont mais on s'est arrêté en cours de route faute de soleil mais avec abondance de pluie, de vent et de brouillard...

10eme jour : Et me voilà enfin à Wellington en train de laver mes affaires de trek (j'ai du investir en damart, bonnet, chaussette, sous chaussette...)

Bon je pense vous avoir raconté le principal : la NZ c'est très vert, les paysages changent très rapidement (comme le temps), c'est très joli, il y a 4 millions d'habitants pour 50 millions de moutons. On a raté le concours de tonte de mouton, arrrrhhh dommage… C'est aussi sympa de se retrouver bloqué quelques minutes sur une route par un troupeau de moutons, Les chiens du berger se mettent en place, chacun a son rôle : certains aboient, d'autres foncent sur les moutons. Ça change de Paris.

Bon, j'ai 3j de récup avant de faire l'île du sud où il fait plus froid et plus pluvieux. Je devrais lire mes mails dans 2j avant le départ. Je vais essayer de scanner quelques photos.

Je ne me suis pas relu, il doit y avoir plein de fautes....

A+

9

Un petit mot sur Wellington :

J'avais vraiment pas aimé Auckland mais Wellington est très sympa. Il y a une rue piétonne avec plein de petites boutiques. L'auberge de jeunesse est en plein centre ville et les quais donnent sur des musées.

Cet après midi, il y avait une compétition de canoë de 20 personnes et ça a duré tout l'après midi. Très sympa à regarder. J'ai eu aussi l'occasion d'assister aux danses maoris. Ils nous ont fait le HAKA (ce qu'ils font avant chaque match de rugby pour impressionner l'adversaire) et, à ce moment, il n’y a pas un bruit dans la salle, tout le monde est fasciné.

Wellington est réputée pour être la ville la plus venteuse au monde : c'est vrai, la vache, il y a pas 5 minutes de répit et ça souffle fort...

Ce matin, bien évidemment de la pluie (et du vent), faut pas perdre les bonnes habitudes.... mais il y a tellement de vent que les nuages ont disparu au bout de 30 minutes et maintenant c'est plein soleil. Par contre il faut faire très attention, car c'est en NZ que la couche d'ozone est la plus faible et le soleil brûle vraiment.

Je passe la soirée et le lendemain chez un ami d'une amie (merci Eva) qui a apparemment une superbe maison et un voilier. On ira peut être faire du bateau demain...top.

Sinon, lundi lever à 6h30 pour prendre le ferry pour rejoindre l'île du sud puis le bus pour aller à la ville de départ de mon prochain trek de 10j : Nelson (soit en tout 5h de trajet)

Pour ceux que ça intéresse, voici comment les maoris expliquent la création de la NZ : au départ il y avait l'île du nord uniquement (la NZ est composée de 2 îles). Il y avait un enfant d'une dizaine d'années dans une famille de pêcheur qui n'était pas autorisé à accompagner ses grands frères et son père à la pêche car il était trop petit. Il devait attendre de grandir. Un jour, il en a eu marre d'attendre et il est parti tout seul à la pêche en pirogue tôt le matin. Pendant toute la journée il n'a pas eu une seule touche et juste quand il va remonter sa ligne il sent une touche. Il essaye de remonter la ligne mais il n'y arrive pas, ça doit être un gros poisson. Il passe des heures sans succès. Ses frères reviennent de la pêche et ne le trouvent pas et se disent qu'il a dû aller pêcher et ils repartent en mer pour le trouver. Finalement, ils le retrouvent en mer et l'aident à remonter sa prise. Ils passent plusieurs heures pour finalement remonter non pas un poisson mais l'île du sud (c'était la minute culturelle).

A+

Ps : je viens d'envoyer au web master des photos de NZ et d'Australie

10

Salut à tous,

J’en profite juste avant de partir demain matin pour vous envoyer un dernier mail :

*****************DEPUIS 3J J'AI UN SUPER SOLEIL*************

Faut que je vous raconte un peu le week-end que j'ai passé à Wellington avec Stewart (un ami d'une amie). Je suis passé le samedi soir chez lui (faut savoir qu'il a une baraque à flanc de colline avec vue imprenable sur la mer et sur l'île du sud. Une terrasse où on peut manger à 30, un petit jardin, 2 étages de chacun 80-100m2, il est en train de rajouter un 3ème étage, et sur sa terrasse un jacuzzi chauffé à 40 degrés. En clair un confort assez rudimentaire...et si je vous donne le prix de la baraque, vous allez avoir un ulcère, je suis en train de soigner le mien. Donc on a dîné chez lui, puis on a décidé d'aller en ville boire un verre ou deux. Avant d'y aller il m'a demandé si j'avais le permis de conduire. Je lui ai dit oui mais que je ne comptais pas conduire. En fait, c'est parce qu'il était quasiment certain qu'on allait rentrer bourrés et donc qu'on rentrerait en taxi et que le lendemain on irait avec sa 2ème voiture (et oui il a 2 voitures dont 1 roadster...) et qu'on ramènerait les 2 bagnoles chez lui... Effectivement on a fait la tournée des bars et autres comptoirs où l'on peut boire des bières, effectivement on est rentré en taxi et à 2h30 du matin et pour récupérer un peu on est allé se rafraîchir dans le jacuzzi. En fait quand je dis rafraîchir, je peux vous assurer qu'il est difficile de rentrer dans une eau à 40 degrés. Ah oui, j'ai oublié de vous préciser qu'on devait peut-être faire du voilier le lendemain mais en ce moment il y a beaucoup trop de vent pour faire de la voile convenablement (en principe à cette époque il n'y a pas autant de vent mais c'est une exception. C'est vrai que je l'avais pas encore eu celle là !!!!). Et donc lendemain matin, merci UPSA mais gros tomahawk dans la tête. L'ami Stewart ne se sentant pas bien, après une balade en bord de mer, il est allé se coucher et je me suis démerdé pour ramener la voiture...en roulant à gauche, ça va c'est pas trop dur mais il faut passer les vitesses de la main gauche, et comme les clignotants sont inversés avec les essuie-glaces, à chaque fois que je tournais, je branchais les essuie-glaces (certainement l'habitude de la pluie...). Voilà pour le week-end.

Ce matin, j'ai pris le ferry qui nous emmène dans l'île du sud et on rentre dans des fjords, c'est super, les montagnes couvertes de sapins qui plongent dans la mer, avec je me répète, le soleil (c'est tellement rare)

Comme j'avais lu dans le guide du routard qu'il y avait à Nelson (la ville où je suis) un musée avec des sculptures maories, je me suis pointé cet après-midi à la gare des bus à 14h00 pour prendre un bus pour aller au musée. On me dit que le prochain bus part à 15h00. Je me dis que je vais pas poireauter et je demande combien de temps il faut pour y aller à pied (je suis un grand marcheur maintenant...). On me répond que c'est loin, qu'il faut compter une bonne demi heure. Et hop, me vla parti mais je ne savais pas que la notion de temps et de distance chez les kiwis est plutôt relative.

Au bout de 25 minutes de marche j'arrive à une station essence et là on me dit que j'en ai encore pour une bonne demi-heure...30 minutes plus tard, pendant que je demande à quelqu'un si je suis encore loin, je vois passer le bus de 15h00...no comment...et le gars me dit, vous n'êtes plus très loin, encore 15-20 minutes. 10 minutes plus tard, j'y étais. Donc dans un cas, je mets le double du temps et dans un autre la moitié, ça laisse beaucoup de marge.... (une remarque pour ceux qui seraient tentés de me dire que je suis un gros naze et que je me suis perdu : il n'y a qu'une route donc je n'ai pas pu me tromper de chemin) Donc au bout de 1h10, me voilà devant ce fameux musée qui en fait ne contient qu'une seule salle avec 10-15 sculptures plus que moyennes. J'étais reparti au bout de 10 minutes. Il faut que je rajoute sur ma liste noire (après le mec de Go Sport), le mec qui a écrit le Routard.

Finalement je suis rentré en bus et je viens de me réveiller après une petite sieste dans un parc.

Juste quelques mots sur la ville : Nelson est une petite ville (mais très étalée...), il y a des fleurs partout, et pour vous donner une idée des prix, je vais vous parler de mon repas (ça fait longtemps que je n'avais plus parlé bouffe car depuis que je suis en NZ, il y a pas grand chose à dire sur ce point sauf que la dernière fois où j'ai commandé une pinacolada et du saumon avec crevettes, la pinacolada est arrivée sans rhum et le saumon avec des épinards plutôt que des crevettes car il n'y en avait plus...vous imaginez ma tronche). Donc le repas de ce midi, je me suis mis sur une petite terrasse ensoleillée et calme et j'ai commandé du poisson. J'ai eu un super poisson bien préparé avec un accompagnement d'un mélange de pomme de terre et de légumes cuit sous forme de galette et une superbe décoration de l'assiette. Et tout ça pour combien ? Et bien, m'sieur dames, je ne vous vends pas ce plat pour 120fr ni même pour 100fr. Je ne vous ferai pas l'affront d'essayer de vous le proposer pour 80fr et même pas 50fr. Je l'ai eu pour...36fr...

Quelques mots sur les treks. Je n'ai pas indiqué tous les endroits qu'on a vu mais il y a quelqu'un qui lit ces mails et qui est allée en NZ (la nièce de l'alcoolique de webmaster....), donc pour elle ou pour vous, si ça vous dit de voir plus en détail où je suis passé, voici l'adresse des 2 treks :

http://www.hikingnewzealand.com/new-zealand-nature-safaris.htm et : http://www.hikingnewzealand.com/new-zealand-westoast.htm

On m'a prévenu que le 2ème trek se situe dans un endroit qui est très beau mais très réputé pour ses précipitations....Je viens d'investir dans un kway....y en a marre de bouffer de la flotte par tous les pores de la peau...

Ah oui, une dernière chose, je vous ai parlé la dernière fois de la dream team du 1er trek Et bien nous sommes 4 du précédent trek à faire le prochain : il y a l'américaine et l'anglaise qui sont très cools que j’ai convaincues de venir et la nunuche française... On a rendez-vous tous les 4 ce soir dans un seafood resto. J'ai demandé où il était situé à un kiwi, il m'a dit 20 minutes de marche (en temps relatif kiwi, ça correspond entre 10 et 40 minutes....). Le pire, c'est qu'on a pas réservé et que je ne sais pas où dorment les filles car ce resto est toujours plein et qu'on risque de l'avoir dans l'os....

Allez, je vous laisse, je vais chercher sur le web ce que je vais faire les 5j que j'ai de free entre la fin du trek et mon avion.

Ps : Thierry, dans 15j je suis dans ton pays, alors démerde toi avec les Tikis tahitiens mais je veux du beau soleil !!!!!

A+, le sherpa....

11

Bon, il faut que je vous parle du boulet français qu'on trimballe. C'est impressionnant, ça mérite un mail rien que pour ça.

Comme vous le savez, nous étions 4 du premier trek à rejoindre le second : une anglaise, l'américaine, le boulet français et moi. De plus on a eu une japonaise, une écossaise, une suisse allemande, un anglais et 3 australiens.

Elle s'est traînée tout le temps, le seul moment où elle était rapide c'est quand on avait la chance de pouvoir prendre une douche chaude. Là, elle y courrait et y passait 45 minutes !!!! C'est sûr que c'est dur d'avancer avec un sac à dos qui contient une brosse à cheveux et je ne sais combien de kilo de lingettes et de trucs parfaitement indispensables quand on part pour 3j en montagne chargé comme des mules avec la bouffe et les tentes... Elle a fait 1 fois la cuisine : Riz et lentilles, elle est arrivée affolée vers le guide en lui disant que le riz était en train de brûler dans la casserole... Comme elle aime les plats épicés, les lentilles nous arrachaient la gueule... J'ai jamais aussi mal mangé.

Au fait, juste un petit break pour la bouffe, j'ai fait la liste de ce que j'espère déguster à mon retour. Les spécialistes de ces plats devraient se reconnaître ...:

- Tiramisu + pinacolada

- Couscous

- Quiche poisson

- Pâtes trop cuites et pizzas brûlées (Guy, je suis sûr que tu te reconnaîtras...)

- Canette avec poire glacée

- Riz coco (mais ça fait loin Londres)

- Carry + Brownie +...+...+...

- Œuf au plat + salade (ça fait loin la Suisse pour une salade....)

J'ai dû en oublier dans ma liste mais ça va me revenir....


Encore une dernière sur le boulet : On redescendait par un chemin pour retourner au van et il n'y a qu'un seul chemin. En fait non, il y a parfois 2 chemins : à chaque fois qu'il y avait une rivière à traverser le chemin se divisait en 2, un qui passait par un pont et le 2ème qui passait directement par des rochers, puis les 2 chemins se rejoignaient en un seul pour la suite. Elle est arrivée à se perdre !! Elle passait par le pont puis revenait en arrière en traversant la rivière par les rochers et elle bouclait... véridique !!!

Vous m'avez fait une blague, c'est pas possible autrement...

Bon, à part ça, ce trek était moins sympa car on se traînait, pas uniquement sur les chemins mais pour tout, les australiens avaient besoin de 2 à 3 heures pour le breakfast (il leur fallait leur porridge) Donc, on a passé beaucoup de temps à attendre. Mais les paysages sont superbes. Après 7h de marche, on est arrivé dans un refuge où il y a des bassins d'eau chaude naturelle de 37 à 45 degrés. Donc on a récupéré de la fatigue dans ces bassins avec sur la droite le coucher de soleil et sur la gauche les crêtes enneigées. Superbe. On a fait aussi des balades en kayak sur un lac (un des australiens s'est sacrifié en partageant son canoë avec le boulet, et il en bavait pour avancer. On peut dire qu'il a ramé...).

On est allé se balader sur le glacier Franz Joseph : on nous a prêté des chaussures spéciales avec des crampons. Aucune des chaussures ne lui allaient, soit trop grandes, soit trop petites même en demi pointure ou en mettant plusieurs couches de chaussettes. Mais quel boulet. Finalement, on est allé enfin se balader sur le glacier, ouais, on s’est baladé 1 heure et encore, histoire de dire qu’on a marché sur un glacier.

Je suis actuellement au bord d'un joli lac au soleil, on va repartir sur Queenstown où se termine le trip. Et j'ai 5 jours de libre puis Tahiti. En fait, on loue une bagnole à 4 (non, il n'y a pas le boulet) et on va descendre dans les fjords du sud pour faire une croisière de nuit. Puis on remonte pour aller voir les baleines.

Comme je voulais faire du rafting mais pas assez de flotte, je vais faire du jetboat : C'est un hors bord de 10 places qui remonte les rivières à toute vitesse et parfois on passe à moins d'1 mètre des rochers. Il y a chaque année au moins un accident.

Queenstown est une ville spécialisée dans les sports à forte poussée d'adrénaline : jetboat, rafting, benji, parachute, parapente, voltige....

Au fait, j'ai acheté un pantalon imperméable, une protection imperméable pour le sac à dos car tout le monde nous a dit que le lieu où nous allons est le plus pluvieux de NZ. Donc, je me suis équipé de la tête aux pieds !!!

Résultat : UN SUPER SOLEIL AVEC JUSTE UN APRES-MIDI DE PLUIE POUR RENTABILISER MON ACHAT !!!!!!!!!!! J'ai jamais eu autant de soleil depuis que je suis parti !!! Du coup, je voulais faire du rafting mais c'est impossible car pas assez d'eau dans la rivière....

J'ai pas parlé de mes pompes : après une couche de compeed et 3 couches de gros sparadrap, ça va à peu prêt. Mais mes pompes ne reverront jamais Paris. Je vais les noyer pendant mon trajet dés que le trek est terminé. En fait, mes pompes ne seront pas vides, dans chacune d'elle, il y aura le pied du boulet.....

12

Salut à tous,

Ça y est demain, je pars à Tahiti....

Je viens de retrouver une vieille copine que je connais depuis très longtemps et qui avait disparu ces 10 derniers jours....: LA POISSE

Oui, j'ai oublié de vous dire que j'ai perdu ma montre en traversant une rivière...et d'autres trucs dans le genre dont je ne fais plus très attention mais qui font rire mon entourage...

Parlons un peu de Queenstown : ville super dynamique où tu peux faire plein de sport. J'avais prévu du jetboat : Jet ski de 10 personnes qui remontent une riviere-canyone à toute vitesse en rasant les rochers et je voulais faire du rafting. Bon, j'ai fait le jetboat mais quand j'ai rappelé pour le rafting, on m'a dit qu'il n'y avait pas assez d'eau et que ça risquait d'être annulé. Du coup, j'ai prévu autre chose : deltaplane, eh non, impossible trop nuageux aujourd'hui... voltige aérienne, et non, le pilote ne peut pas aujourd'hui...Vous le croyez ??

Finalement avec l'anglaise, l'US et l'écossaise, on a loué une voiture pour aller faire une croisière dans un fjord : Le Milford Sound. C'est le lieu le plus pluvieux de NZ et c'est vrai, je le confirme. Il tombe plus de 6 mètres d'eau par an et je crois qu'on a bien eu 1 mètre rien que le jour où on y était. Donc je suis resté le plus souvent dans le bateau à regarder la pluie, c'est beau, c'est froid et ça mouille.

Plus sérieusement, c'est vraiment impressionnant, il y avait des cascades tous les 10 mètres, il y avait vraiment des centaines et des centaines de cascades (c'est normal vu la flotte qui tombe). Et juste au moment où on partait en voiture, les mecs du rafting venaient me chercher alors que j'avais annulé... la haine.

Faut vous raconter le trip en bagnole. Déjà un vrai bordel pour louer la voiture, car je voulais la louer à Queenstown et la rendre 4 jours plus tard à Christchurch où je suis actuellement et aucun loueur ne voulait pour si peu de temps.

Finalement après 10 appels on en a trouvé un au prix fort... Donc dans la voiture, on était pas parti depuis 5 minutes qu'on devait faire un stop café. L’écossaise achète son café à emporter et le pose tranquillement sur le tableau de bord avant de la bagnole sans que je m'en aperçoive. Résultat, après le 1er tournant on avait repeint l'intérieur de la bagnole couleur café....Toujours la même écossaise qui pose une bouteille d'eau à ses pieds sans bien la fermer. Résultat, on avait une mare d'eau dans la caisse, il manquait plus que les canards....

On s'est baladé pendant 3 jours et aujourd'hui on devait aller voir les baleines. Je pensai qu'on montait sur un bateau et que celui-ci nous amenait directement à côté des baleines et en 10 minutes c'était réglé. Que nenni, on a passé 3 heures à chercher les baleines et dés qu'on en trouvait une, le temps qu'on arrive, elle avait plongé....Finalement on en a vu 1 pendant 50 secondes, une toute petite... En fait, on voit une tache noire à 50 m qui lance des jets d’eau...top la balade sur une mer agitée pour apercevoir un bout de baleine (j’ai oublié de préciser qu’on s’est tapé 4 heures de bagnole pour l'aller retour). Enfin bon, il n’a pas plu. C’est toujours ça.

On a quand même vu des dauphins qui sont venus nager prés du bateau. Je crois qu'il y en a un qui m'a fait un clin d’œil mais je ne suis pas certain......

Suite à plusieurs demandes je vais envoyer des photos des différentes personnes que j'ai croisé pendant le trip en NZ.....je me doute de certains retours de votre part.

13

Salut à tous,

Un petit mot de Tahiti mais juste avant quelques mots pour vous expliquer déjà le dépaysement dans l’avion. J’étais dans un avion de Polynesian Air Line (qui appartient aux îles Samoa). Les hôtesses ont des fleurs dans les cheveux et certains stewards ont des colliers de coquillages autour du cou (c’est pas sur Air France qu’on verrait ça). Arrivé à Tahiti à 23h30 il y a un groupe de musique local qui t’attend et on t’offre des fleurs de Tiaré exactement comme à Orly…

J’ai pris un taxi à l’aéroport (200ff pour 10 minutes), un barjot, il passe son temps à faire des procès au gouvernement sur tout et n’importe quoi, il a en cours plus de 150 procès...

Je viens de passer 3 jours dans une pension avec piscine et déco en bambou à 100m de la plage. La 2ème nuit, gros bordel dans la pension, les chiens qui se mettent à aboyer à 1h du mat. Le lendemain, j’ai appris en fait qu’il y avait un voleur qui était rentré dans la pension d’où le bordel. J’ai passé les autres jours dans la maison d’amis qui sont au bord de la plage avec un bateau d’où wakeboard (c’est le snowboard mais sur l’eau et tracté par un bateau), pique-nique sur le bateau, pêche, plongée sous-marine dans les lagons transparents (je vous fais un peu râler après toutes les merdes que j’ai eues et qui vont certainement m’arriver). Je suis content j’ai revu tous mes amis et tous ont fait en sorte que je passe un super séjour (je vais repartir avec un paquet de collier de coquillage, c’est la coutume ici, on t’offre des colliers de coquillage quand tu t’en vas). Pour ceux qui aiment le poisson, c’est pas compliqué, j’en ai mangé matin, midi et soir. Je vous parle pas des fruits, ananas, papaye, mangue... qui sont complètement différents de ceux de Paris, en fait tout simplement, ils ont du goût.

Bon, faut que je vous laisse, on a posé des filets cet après-midi et on va aller ramasser du poisson, le seul hic, il faut descendre dans l’eau noire avec une lampe torche car il fait nuit maintenant et c’est l’heure où nos amis à ailerons et dents pointues vont à la chasse...

****** GRAND CONCOURS *************

Ah, j’allais oublier, j’ai envoyé au webmaster une photo du groupe de NZ qu’il devait mettre sur le site (vous aurez un email de sa part en indiquant quelle photo), le but est que vous retrouviez qui est qui en partant de la gauche vers la droite, Je vous rappelle les protagonistes : 1 guide, 1 français, 1 française, 2 anglaises, 1 US, 1 australienne. C’était au tout début, je ne connaissais pas les qualités cachées du boulet français et de la vache australienne.

J’attends vos réponses. Je vous aide un peu, je suis sur la gauche avec le chapeau.

Je vous ai parlé des merdes qui allaient arriver : Prochaine destination Ile de Pâques et il vient d’y avoir une annonce indiquant là-bas une épidémie de dingue (dengue) : la dingue, ça veut pas dire qu’il y a des barjots qui courent dans les rues en faisant ‘houhou’. C’est un truc que t’attrapes par un moustique et après tu restes couché pendant 10 jours. Apparemment il y a 10% de la population qui l’a attrapée, c’est énorme. De plus, il y aurait une autre épidémie de dingue dans une grande ville du Brésil, avec ma chance ça va être Rio… A+

14

Je voulais quand même vous décrire l'épopée de notre pêche dans le lagon : à 16h30 on est allé poser 100m de filet dans le lagon entre 1.5m et 2m de profondeur. Jusque là pas de soucis.

Par contre à 20h30, donc en pleine nuit (car il fait nuit vers 18h30) on est reparti en bateau chercher les filets. Et le collègue au lieu de remonter le filet à partir du bateau, il a trouvé plus fun qu'on descende dans l'eau avec masques et tubas et une lampe torche. En clair, on descend dans le noir avec une torche pour 2 qui doit éclairer à 3m devant toi sinon tu ne vois rien autour. Et bien, t'es pas tranquille-tranquille, tu balades ta torche à droite et à gauche histoire de voir si une grande gueule pleine de dents vient te faire la bise....On a passé 1h30 pour remonter les filets et décrocher les poiscailles.

Et oui, on en a attrapé 35 et pas des petits....en fait, on en a eu plus mais certains avaient été dévorés en partie par des requins et il ne restait plus que la tête...véridique.

En fait, ça a été la partie la plus sympa de la pêche, le plus chiant a été de les vider et de les écailler (on a surtout attrapé des perroquets (pas ceux qui font coco) ils sont surnommés par les tahitiens les 'fatigants', pourquoi ? parce qu'ils sont très durs à écailler), on a mis 2h... et après j'avais suffisamment d'écailles sur moi pour prendre une douche sans sentir l'eau...

Voilà la petite histoire.

Alors pour ceux qui m'envoient des mails comme quoi je passe des vacances de tafiole, je les attends dans le lagon cette nuit.

A+

Ps : Pour l'instant, personne n'a gagné le concours et 1 seule réponse par personne. Tout le monde a trouvé qui était le guide....

Ps2 : Pour les enfoirés qui se servent de la liste de distribution pour renvoyer des mails (dont certains je ne suis même pas en copie....), il faut prendre cette liste car c'est celle-là la plus à jour.

15

Salut à tous, (il est un peu long ce mail....)

Et oui, j'ai trouvé un cyber café à l'île de Pâques avec 1 seul PC... c'est ça la modernité mais là je vous écris de Santiago dans un cyber café local en écoutant de la salsa (je vais encore attendre un peu avant de me lancer sur une piste de danse...)

Finalement, la dengue, il n'y en a pas....du moins je crois. J'ai été piqué 2-3 fois par un moustique, on verra bien.

Quelques mots sur mes aventures à l'île de Pâques :

J'ai loué un vélo pour faire le tour de l’île et aller à une plage de sable fin et de cocotiers et de Moais (les statues). Je croyais que c'était plat (il y a 40 bornes aller-retour) et avec ma super condition physique, je me suis dit finger in the nose. En fait, c’était pas aussi plat que je m'en rappelais et les fingers, je les ai sorti du noze et je les ai posé sur le guidon pour en baver !!! J'en ai chié en plein soleil. Je dois avoir maintenant le bronzage du cycliste...super. Un petit mot pour Mag et Tito, le site de Tongariki a été complètement refait sauf qu'ils n'ont pu remettre les chignons sur les Moais faute de pognon...

Avant-hier, j'ai fait une balade à cheval toute la journée avec le patron de la pension (au début il était pas trop partant car la dernière fois, il a amené des touristes et l’un d'eux en descendant du cheval a fait une crise cardiaque et il est mort, et c'est lui qui a du faire le cercueil....véridique), soit environ 6h, au bout de 10 minutes on est parti au galop (Ah, ça change de la balade en Tunisie où on s'est traîné au pas pendant 2h). Facile pour moi avec mon expérience approfondie du cheval : J'en ai fait 3 fois. Puis, on s'est arrêté pour pêcher. On a attrapé des dorades qu'on a faites cuire sur des pierres d'un feu de bois, il y a pas plus frais. Le guide vide les poissons et sur les plus gros, il récupère l'intestin (en tout cas c'est un gros boyau) et il le mange cru... J'ai pas voulu goûter...

Au fait, c'est mesquin un bourrin : Au bord du chemin il y a plein de goyaviers (qui donne la Goyave, un fruit pour les ignorants...), comme je l'empêchais d'en manger sinon on s'arrêtait pendant 2h, et bien cet enfoiré, dès qu'il voyait une goyave à ma hauteur que j'aurai pu attraper, il s'en écartait, j'en suis sûr !!!!! Du coup on a fait match nul et on s'est arrêté pour que j'en ramasse et lui en mange....

De même, au début il avançait pas, j'avais beau faire, tsstststs, ola, waou...il se traînait, le patron a coupé une petite branche, me l'a donnée, le cheval a vu ça, et à partir de ce moment il s'est mis à avancer. A un arrêt, j'ai oublié de prendre la baguette, il a dû s'en apercevoir et il s'est remis à ramer, le patron m'a redonné une baguette, et hop c'était reparti !!!!

Pour rentrer, j'ai demandé au patron si on pouvait faire un vrai galop, le patron est parti à toute vitesse, j'ai essayé de le suivre et cet enfoiré (et je suis poli) de cheval, au lieu de galoper au milieu de la route, s'est mis à longer le bord de la route rempli d'arbres. D'accord, je suis sensé le diriger mais d'abord j'ai essayé de rester agrippé à ce foutu canasson. Et bien ça s'est passé comme dans les films, je me suis pris plein de branches dans la tronche et à un moment donné, ça a été moi ou la branche. Je suis encore vivant mais éraflé de partout.

Moi qui voulais à la fin de la balade, donner une goyave au cheval et bien nacash.

Depuis je reste debout, c'est dur une selle de cheval....

Au fait, j'ai goûté un fruit (je ne sais même pas si on en trouve chez Tang) : C'est la pomme rose, ça a un peu la texture d'une petite pomme et le goût de la rose, bizarre....

Hier, j'ai loué une moto (la selle est plus confortable), la dernière fois que j'en avais fait, il y a 7 ans... c’était à l’île de Pâques... Ici il n'y a pas d'assurance alors faut faire gaffe, surtout sur les petites routes où toutes les vaches et les chevaux sont en liberté et ne s'écartent qu'au dernier moment, il faut vraiment freiner sinon on pourrait leur rentrer dedans. Au fait, la moto c'est plus simple que le bourrin, ça tourne à gauche, à droite, ça freine quand on veut et on n'a pas besoin d'utiliser une baguette...Par contre à 90 km/h en t-shirt et short, si on se vautre, faut s’acheter une nouvelle peau...

Je prends des forces au bord d'une plage en prévision des plages de Rio....

J'ai pas décrit l'île de Pâques et les Moais mais pour ceux que ça intéresse : t'es au bord d'une plage de sable blanc avec les cocotiers et des statues (les Moais) incroyables que tu verras jamais ailleurs... Je vous laisse rêver.

Un petit exemple des arnaques locales : lorsque j'ai fait du vélo, je me suis arrêté sur un site où j'ai acheté des petites statues et j'ai demandé qu'il me les apporte à la pension car je voulais pas les trimbaler en vélo. En rentrant le soir, le patron de la pension me dit qu'un taxi est passé pour apporter les statues mais qu'il fallait payer la course. Bien sûr la pension a refusé et le taxi est parti furieux. Le lendemain matin, j'ai cherché la personne à qui j'avais acheté les statues sur le marché local (en fait, c'est elle qui m'a reconnu). J'ai baraguiné mon histoire en espagno-franco-anglais et elle est devenu furieuse car elle avait déjà payé le taxi. Cet enfoiré voulait en fait se faire payer 2 fois. Elle a fait venir le taxi et je ne sais pas ce qu'elle lui a dit en espinguin mais le seul mot que j'ai compris est Carabinero (Il y a 16 flics pour 3400 habitants). Quand je suis reparti, le taxi s'est arrêté à mon niveau et m'a baraguiné quelque chose en local et il est parti.

Je suis arrivé ce soir à Santiago sous une flotte mais selon la météo il devrait faire très chaud ce week-end...

Encore ma chance, dans l'avion j'étais assis à côté d'une grosse mama chilienne qui a ronflé pendant le trajet...

Ps : au niveau du concours, vous êtes tous nul.... y en a pas un qui a trouvé et en plus je vous avais filé des indications. Vous avez tous trouvé le guide et moi. Certains ont trouvé le boulet...

Vous me manquez tellement que je vais rentrer plus tôt...je blague, mon avion de Rio pour Paris est annulé...il fallait bien qu'il m'arrive quelque chose sur les avions, donc je rentre 2 jours plus tôt. Pour les cuisiniers, astiquez les poêles et les casseroles...

16

Salut à tous, je suis dans une merde noire, j'utilise mes derniers pesos pour ce mail.

Avant hier, j'ai eu une altercation dans la rue avec un marchand ambulant et ça a fini en bagarre. Les flics sont arrivés et ça ne rigole pas. On a été embarqué chez les flics et je me suis aperçu que, pendant la bagarre, on m'a piqué tous mes papiers et mon pognon et carte de crédits....J'ai passé la nuit au poste et le mec a porté plainte. Je comprends rien à ce qu'on me dit, on m'a dit qu'il fallait payer pour un avocat et un traducteur. Comme je n'ai plus de passeport, je ne peux pas quitter le Chili et ils m'ont laissé sortir de prison mais je dois passer au tribunal dans 10 jours. Je suis retourné à ma pension qui refuse de m'héberger car ils ont la trouille de la police et je suis donc à la rue. Une merde. Je suis passé à l'ambassade et ils ont dit que ce n'était pas leur problème et que c'était ma faute. En clair, plus de papiers, plus de pognon et je dois dormir dehors. La seule solution c'est que quelqu'un m'envoie ASAP un mandat postal sinon, pendant la nuit, je vais certainement perdre un morceau de foie ou une rétine....

Ps : avec un peu de décalage, je crois qu'on est le 1er avril.... J'espère que vous aurez l'honnêteté de me dire si vous vous êtes faits avoir. Bon, plus sérieusement, je crois que la phrase que j'ai le plus souvent dit ici c'est no hablo espagnol, du coup certains te parlent en anglais et au bout de 10 secondes reviennent en espinguin. Je dois ressembler à un local car même des touristes dans la rue me demandent le chemin. Ça doit être mon bronzage couleur châtaigne qui fait ressortir mon tempérament latin...je blague pour le bronzage, histoire de vous faire râler un peu. Je suis aussi blanc qu'un cachet d'aspirine (avec toute la flotte que j'ai eu !!!). Ah oui, je vous ai pas dit mais à part le soir où je suis arrivé à Santiago, je n'ai pas vu un seul nuage à Santiago. Par contre où je suis actuellement pour la journée, le soleil est en grève. J'ai pas eu de pot pour Santiago car j'y suis arrivé pour le week-end de Pâques et beaucoup de choses sont fermées, en particulier le plus grand musée d’art précolombien.

Santiago est dans une cuvette entourée de montagnes enneigées. Il fait frais le matin mais quand le soleil tape, il fait très chaud. J'ai jamais vu autant de flics (j'en ai plus vu en une journée que depuis le 1er jour où je suis parti.) Les rues sont très propres, ça doit pas rigoler quand on jette un truc par terre. Il y a des mecs de la sécurité dans tous les magasins.

Par contre, l'air est extrêmement pollué, l'horizon est d'une couleur jaunâtre orange de pollution (certainement à cause de la cuvette). Je suis allé me balader sur les différents marchés : dans celui au poisson, il y a des petits restos et les serveurs te racolent pour te faire rentrer et c'est eux qui te servent. Mais va comprendre le nom des poissons en espagnol, j'avais, avec le Lonely Planet, la trad en anglais mais dans certain cas ça aide pas beaucoup, du coup j'ai d'abord regardé sur le marché la tête des poissons et les noms espagnols. Je me suis décidé pour des noix de st Jacques (et oui, faut pas se laisser mourir de faim...) saupoudré de parmesan pour 35ff la douzaine.

Sur les marchés, j'ai pas vu un seul fruit dont le kg dépasse 5ff et ils sont super bons, je passe mon temps à prendre des jus de fruits frais. Le kg de viande doit être à 20ff.

Le soir dans les bars, pour te faire venir, ils te disent que c'est l'heure de l'happy hour mais en fait, quelque soit l'heure tu es toujours en happy hour. J'ai essayé la pina colada, c'est largement mieux qu'en NZ mais c'est pas encore ça.

Je vous écris de Viña del Mar (5ff de l'heure l'Internet avec un vieux Pentium) qui est une petite ville à 2h de bus de Santiago (c'est LA station balnéaire du Chili) et juste avant j'étais à Valparaiso (à 10 minutes de Viña). J'ai pas pu rester à Valparaiso car trop de pollution, au bout d'1 heure, je pleurais presque et j'avais la gorge irritée. Je pense que c'est lié aux bus (il y a des milliards de bus ici, même le dimanche très tard, le bus garde la porte ouverte et au feu rouge, des mecs montent et essayent de te vendre tout et n'importe quoi) qui balancent beaucoup de gaz.

Je sors d'un petit resto italien où j'ai essayé les lasagnes (Guy, tu peux venir t'installer ici, ils font cuire les pâtes comme toi, 3h dans l'eau pour s'assurer qu'elles sont bien cuites....) du coup j'ai pas voulu essayer le tiramisu maison (je connais une spécialiste du Tiramisu à Paris, c'est elle qui approvisionne Fauchon et Hediard...).

Bon, je vais me balader un peu dans la ville puis je rentre sur Santiago pour faire mon sac. Je prends l'avion demain pour Rio et la dengue. Le taxi vient me chercher à 5h00 du mat...top, mon agence de voyage s’était gourée sur mon road book, elle avait indiqué le vol de 9h20 alors que sur le billet c'est 7h45...y a vraiment des nuls.

Prochain et dernier mail d'une clinique de Rio où je vais faire un don (légèrement forcé) d'une de mes rétines.

A+

17

Salut à tous,

Dernier mail de mes quelques jours de vacance.

Je quitte Rio lundi, si vous voulez quelque chose de Rio, envoyez moi un mail avant lundi midi, heure française. Je n'ai pas la place pour une ou un brésilien....

J'ai toujours mes 2 rétines et mon foie même si, dans les journaux, il y a sans arrêt des articles sur des agressions et des coups de feu un peu partout.

Oula, je viens de baisser la tête, une balle vient de siffler....

La dernière agression en cours est liée à une vedette de télé qui se baladait en maillot de bain Chanel. Des mecs lui on pris son chien et ont menacé de le tuer si elle ne donnait pas son maillot ! Ici, c’est simple je suis habillé comme un mendiant, je ne vois pas ce qu’on aurait envie de me piquer.

Ici, c'est grande plage de sable blanc, 35 degrés, jus de fruits délicieux, noix de coco à volonté…

Je rentre le 10 à Paris mais comme c'est en semaine, je ne m'attends pas à une fanfare.....

Un dernier mot pour remercier tout le monde et en particulier ceux qui :

- se sont occupés de mes affaires en France

- se sont occupés de mes plantes vertes

- m'ont accueillit sur certaines de mes destinations (Tahiti, Nouméa, Rio, Wellington)

- se sont occupés de mon courrier,

- ont répondus à mes questions par email

- m'ont donné des infos.....

- m'ont soutenu lorsque j'ai fait de la prison à Santiago...

- ont géré un site web officieux...

Bon, je vous laisse, je vais sur la plage siroter une bonne noix de coco

A+ à Paris

18

Ça y est, je vais prendre l'avion dans 4h. Avez-vous préparé les banderoles et les pompom girls ????? Je profite une dernière fois de la plage et de noix de coco glacées. A l'aéroport, il y a certainement un accès Internet alors j'enverrai un dernier mail pour indiquer le nombre de rétines qui me restent...

Pour finir sur ma poisse habituelle : Il y 2 spots à touristes ici : le Corvovado et le Pain de Sucre : J’ai pu monter au Corcovado (là ou il y à la statue du Christ) mais il y avait une sorte de manif et je ne pouvais pas me balader partout.

Le Pain de Sucre venait de fermer le jour où je suis arrivé à Rio pour changer les câbles du téléphérique : impossible d’y aller !!

Rio : 140000 (il n'y a pas un zéro de trop) cas de dingue, 60 morts..., 10 jours d'incubation, on verra à mon retour si je reste couché pendant une semaine où si je suis passé à travers.

Rio de mougino