Allez, c'est vraiment pour rajouter un pays à ma liste, parce que j'y aurais passé juste l'après-midi et je ne peux pas dire que j'ai découvert ce pays.
Mars 2017
900 jours
Partager ce carnet de voyage
Publié le 24 octobre 2017

Dimanche 16 avril :

Allez, c'est vraiment pour rajouter un pays à ma liste, parce que j'y aurais passé juste l'après-midi et je ne peux pas dire que j'ai découvert ce pays.

La partie que je vais faire est de Dalj à Ilok. 

Beaucoup de vignes, de champs de colza, qui sentent d'ailleurs très bon et une concentration de cygognes...

Et puis j'arrive dans cette tristement célèbre ville de Vukovar

Il n'y a pas si longtemps en Europe, les hommes se sont battus 

C'est saisissant d'entrer dans cette ville martyre. Beaucoup de bâtiments sont criblés de balles. Vukovar a été assiégée par les forces serbes pendant 87 jours. Lorsque les forces croates se sont rendues, on n'a plus jamais revu les hommes en âge de se battre.

Quand les hommes vivront d'amour.....

Champs de colza, vignes, vous vous souvenez des routes patchwork? 

Juste avant de quitter Vukovar j'ai pu parler Français avec une Suisse : "tu viens d'où ? Et tu vas où ?" C'était sympa. Puis, le soleil s'est levé, dévoilant le charme de la campagne Croate. C'est pas le bordelais Corinne, mais c'en est pas loin. Je ne sais pas ce que vaut le vin Croate. A essayer...

Hoooo, un mammouth...

J'ai pédalé une petite heure avec un Allemand qui fait Budapest - Belgrade, une toute petite saccoche, nuités à l'hôtel, c'est toujours de bons moments de rompre avec la sollitude. Lui non plus ne croise personne sur la route.

La jolie petite ville Ilock, dommage pas le temps d'y flâner, la nuit tombe 

Et je souhaite retraverser la frontière, je n'ai pas d'argent Croate et pas envie de payer ces fichues commissions quand tu retires de l'argent. 25 mn d'attente pour traverser la frontière, pas le temps de flâner à Palancka, je vais planter le bivouac dans le noir après une journée très chargée en émotions diverses et variées et 134 km effectués. C'est trop, je suis épuisé ...