N'ayez jamais peur de la vie, n'ayez jamais peur de l'aventure, faites confiance au hasard, à la chance, à la destinée Partez, allez conquérir d'autres espaces, d autres espérances Henry deMonfreid
Mars 2017
1000 jours
Partager ce carnet de voyage
Publié le 10 juin 2020

et bien voila il est 7h30 et je viens tout juste de passer mon 31 unieme pays ,ca y est je suis en equateur.les formalitees malgres que je sois seul au poste de douane ont pris un peu de temps ,prise d empreinte des deux mains , allez c est parti ,non sans une petite apprehension quand a la securitee dans ce pays .il me faut trouver trouver maintenant un distributeur de billets car je n ai que 5 dollars en poche ,la premiere petite ville est a 22 km.

et de 31 



pleins de petites fleurs mauves , ca fait du bien 


et des cultures , notamment du riz
de grands arbres ,denudes en cette saison




laé route se fait bien et tres tres peu de circulation

j arrive en 1 h dans la petite de ville de zapotillo , ma premiere ville equateurienne .

tout mignon zapotillo mais ...

apres 3 essais infructueux a differents distributeurs ,il me faut me resoudre , j ai fais une erreur j aurais du retirer des dollars au perou et oui la monaie utilisees en equateur est le dollar, prochaine petite ville a 35 km ...

signalisation pour velo , que j apprecie


c est tres calme au niveau circulation mais il va commencer a y avoir du deniveles…


je croise souvent ces arbres majestueux , ces geants , comment s appel til ?


c est marrant la route n est pas en bitume mais en ciment et legerement striees


ca y est , ca ne rigole plus , ca grimpe et fort 

les pourcentages sont importants et la chaleur egalement , c est dur !!! un ,monsieur en moto me propose de m accrocher a sa moto , je fais un essai mais ca tire de trop sur le bras qui accroche la moto , au bout de 3 mn je lache .

c est rigolo il y a pleins de plantes sur les fils electriques

je me rend compte a quel oint les paysages sont totalement differents juste en ayant passe une frontiere , c est vert maintenant ,qu elle difference avec le perou et puis c est propre , ok il y a encore du plastique mais plus comme au perou , c est plutot comme en france , belle surprise …

qu elle difference avec hier 




incroyable , majestueux


de drole de graine , elles sont enormes 


toujours des cotes aussi durs ,je souffle ,je transpire abondament ,mais c est beau

et voila a mon compteur s affiche , s affiche , les 35 000 km , whoua qu elle emotion ,mais la realitee du moment c est que je pousse teo ,lol .



il est 16 h et j arrive dans ma deuxieme ville ,je fil au distributeur ,nouvelle essai et nouvelle deconvenu , pffft ! deuxieme distributeur , pareil , je vais dans une banque ,explique mon soucis et la reponse est que je n aurais pas acces a un distributeur avant 150 km ….bon , reflechir ….j ai vu un western union , j y vais et discute avec la femme , il ouvre a 8 h demain matin , ok donc trouver une hospedaje pour la nuit , elle a une chambre a me proposer mais a 10 dollars , trop cher pour mon budjet ,mais elle m indique un hotel en face moins cher ,j y vais et explique que je ne pourrais la chambre que demain matin , le couple n a rien voulu savoir , alors que l hotel est en face du western union, le monsieur m explique qu il n est pas le patron , pffft !!j espere cher monsieur que vous ne vous retrouvez pas , un jour dans un cas semblable !! dommage la chambre etait a 6 dollars !!je retourne voir la femme qui propose la chambre a 10 dollars , j essaye de negocier , rien a faire , j accepte .

la petite ville de pindal


l hotel , la chambre et la vu de la chambre 

c est la grande classe ce soir , et il y a de l eau chaude , alors apres une semaine sans douche et la chaleur d aujourd hui et bien c est du bonheur .

j envois un message a nico mon frangin pour qu il me fasse un virememt western union , et je me fait une enorme platree de pates au thon ,tomates , concombre et mayonnaise et c est un delice ...en face de ma chambre il y a des jeunes qui jouent au basket , puis une musique puissante style sud americaine retentit , puis une trentaine de jeune fille dansent ,dirigees par un prof ,c est incroyable ,electrique , j adore …

j ai effectue 70 km aujourd hui , pas facile ,mais magnifique …

MARDI 02 OCTOBRE :

lever a 4 h , bien dormis ,c est tellement bon apres une douche , comme j ai internet je bosse sur le blog jusqu a 8 h.je recois entre temps un message de nico , c est ok pour le virement , yes .

a 8h30 je vais retirer mon argent ,et ca marche , youpi , je me sens plus detendu ,je fais des courses , il faut que j achete un adaptateur electrique car les prises sont americaines ,je fais les bagages,il est 10 h , je suis pret a repartir et je remercie chaleureusement la jolie Tatiana qui ma fait confiance .

merci Tatiana 

je reprend la route en etant soulage cote financier ,on the road again ….

le ciel etait bleu ce matin et il faisait tres chaud ,a present c est couvert et tant mieux , c est 10 degres de moins 


,


hey le chien ,le ciment n etait pas sec ,lol ;on voit bien les striures sur le beton


ca grimpe a nouveau , heureusement pas aussi fort qu hier , je peux pedaler .j aime bien le systeme de barriere en bambou




et je croise 2 cyclos , martin en premier plan est d argentine et le second de colombie ,ils vont a ushuia , bonne route les gars


tres tres peu de circulation sur cette route comme c est agreeable d entendre la diversitee des chants d oiseaux







il est emps de trouver un emplacement pour le bivouac ,j ai repere sur ma maps une region boisee mais juste avant d y arriver j apercois en contre bas de la route une petite case en bambou pres de la riviere ,je vais demander si je peux poser ma tente la .

edouardo me dit que je peux m y installer , trop chouette ,en fait c est un lieux ou beaucoup de gens vienne le weeckend ,car il y a un arbre qui a ete petrifie par de la lave , on l appel ici el bosquet pretificado de puando .

et voici le fameux arbre petrifie 


le bivouac est installe ,le bruit de la riviere est tout doux leger , je vais bien dormir ,enfin c est ce que je crois …
incroyable ces arbres , d apres ce que j ai compris il s appel araucaria ,mais a verifier 

je suis acceuills par mary sol qui a un fils qui s appel alexander et le cousin de mary sol edouardo

mary sol ; tee shirt rouge c est edouardo et alexander le fils de mary sol , canella et botetita les 2 chiennes 

soiree tres sympa ,ou j apprend un tas de chose sur l equateur ,ca fait du bien pour mieux situer le pays ,le projet de mary sol et edouardo est de faire un hotel ,une piscine ,l endroit si prete volontiers. la seul chose bizarre c est que je vais manger sur la terasse pendant que eux vont manger a l interieur , tu as trop eu l habitude de te faire inviter a dinner mon cher steph , lol .j ai fait 46 km aujourd hui ,je pensais que j allais passer une bonne nuit , mais j ai souvent ete reveille par les moustiques present dans ma tente , allez c est reparti avec ces satanes insectes !!!et puis la chaleur dans la tente , 26 degres ,j avais mis le double toit craignant qu il pleuve cette nuit .

JEUDI 03 OCTOBRE :

il est 7h30 quand je remercie et dit aurevoir a tout le monde .



sur le bord de la route je croise frederico ,il m offre des oranges , il est militaire est en vacance et donne un coup de main dans les champs de ses parents

gracias frederico por los naranjas 

apres 1 h de grimpette maintenant place a la descente jusqu a la prochaine ville de arenillas.


qu elle bonheur de traverser cette region ,toujours tres peu de circulation et en descente il y a de l air 





j adore ces vaches , je me sens a nouveau en australie


incroyable la taille de ce nid , abeille , gueppe ?


majestueux


je suis bien redescendu en altitude et maintenant c est une succession de cote et descente 





fait chaud , heureusement que le temps est nuageux 

j arrive a l entrée de la ville de arenillas ,et mary sol m en avait parlee hier , aujourd hui c est une journee de protestation en equateur car le prix de l essence double.au rond point il y a un barrage ,les camions et les taxis font greve ,tiens ca me rappel les gilets jaunes en france ,partout sur la planete quand on parle des golets jaunes on les appelles les yellow jacquet.je passe sans soucis le barrage .

je fil directe a un distributeur , premier essai infructueux , deuxiemme essais ,bingo ,whoua trop chouette .

je vais recharger ma carte sims equatueuriene car hier j en ai achete une a 3 dollars mais elle est deja vide ,j ai pu l acheter grace a Tatiana car il faut une carte d identitee equatueriene pour en avoir une et Tatiana c est servie de la sienne ,encore merci.je recharge de 10 dollars .et je continue ma route ...

je traverse un immense champs de banane ,ou un avion pulverize des pesticides , vite sortir de cette zone toxique !!


j ai rattrape a present la panamericana , ca roule ,c est plat 

j ai repere sur le site overlander un endroit ou je pourrais camper a 5 km de la panamericana ,je decide d y aller ...

et me voila a conplejo Deportivo del arenal

et me voila installe sous un auvent , pas besoin de mettre le double toit au cas ou il pleuve

il y a des animaux de basse cour mais aussi des autruches .

c est vraimment impressionnant comme oiseau

ha un moment le male urine , j ai hallucine sur la taille du sexe de l autruche et de plus le sexe tourne ,un peu comme une helice mais au ralenti ,impressionant .

trop mignon , il y a meme un petit veau , il y a encore le cordon ombilical


je fil trouver un petit magasin pour acheter eau et tomates pour le repas de ce soir.

Puerto jeli ,une lagune c est la que je fais mes petites courses 

je rentre au camping et me met a bosser sur le blog , aujourd hui j ai fais 82 km , je m accorde une petite biere .

VENDREDI 04 OCTOBRE :

je comptais repartir ce matin , mais il pleut un peu , l internet fonctionnant plus pas mal , je decide de m accorder une journee de repos , surtout que je voulais rejoindre sam qui est egalement en equateur mais il est passe a une frontier differente et prend une route plus a l est , dans la foret amazonienne ,donc je ne suis plus presse ...

je bosse sur le blog des 5 h du matin ,hier soir est arrive un camping car , ce matin je discute avec le propriaitaire ,il est allemand ,il a eu de grande difficultee a traverser le pays hier a cause des blocages sur la route ,il doit aujourd hui rejoindre le perou car sa petite amie est indienne et n a pas pu rentrer en equateur .

j adore leurs tetes , avec ces oreilles pendantes 



j ai eu le temps de prendre une seule photo , que jose a fracasse le crane de ce pauvre serpent 

j ai fini de bosser sur le blog , j ai eu un contact video avec mon papa et ma maman , je n ai pas pu sauvegarder mes photos sur google photo ,l internet ne doit etre pas assez puissant , j ai fait une petite sieste , trop chouette , jose m a apporte un plat de riz et de patte , muchas gracias ,recharger tout les appareils , je ne suis meme pas sorti du camping ,ready pour reprendre la route demain …

SAMEDI 05 OCTOBRE :

il est 6h30 on the road again …


je n avais jamais vu d aussi grande plantation de banane ,les regimes sont emballes dans de sachets en plastique 


a perte de vu , sur des km2 ;des maisons surgissent de ci de la comme des ilots 


je traverse une petite ville et ca me permet de ravitailler 

jusqu a cette petite ville la route etait une 2x2 voies ,mais a present je suis sur une voie a double sens ,j ai une toute petit partie pour circuler ,de plus elle est legerement en pente et comme il y a beaucoup d humiditee le matin la boue qu il y a dessus est super glissante et pour ne rien arranger le traffic est dense , les bus ,les camions roulent comme des fous !!!les bus roulent la portent ouverte et ca depasse beaucoup de mon cote , aye aye aye ,qu elle stress !!

c est l enfer , par deux fois je manque de deraper!!


cerise sur le pon pon  ,il y a un avion qui fait des va et vient au dessus des plantations de bananes 

il pulverize des pesticides , a son dernier passage il longe la route et je suis asperge moi aussi de pesticides !!!je met mon tee shirt sur le nez pour respirer le moins possibles de ce poison , mais mon tee shirt ne tient pas je suis oblige de le tenir d une main ,de l autre je tiens le guidon sur cette route glissante avec cette circulation effreinee , qu elle enfer !!!

marche au bord de la route un jeune homme , je m arrete discuter avec lui ,je pensais qu il etait venezulien parce que la majoritee des gens que je croisent sur la route sont des refugies venezuliens , mais pas du tout il sagit de felipe qui vient de colombie , il a tout juste 19 ans et voyage en mode backpack depuis 3 mois , il rentre du perou , il trouve que le voyage en solo n est pas facile , bon c est sa premiere experience , ca ira mieux la prochaine fois un

on a fumes quelques cigarettes en partageant canne a sucre et banane , bonne route felipe 


vers 15 h le soleil est apparu , et la il fais super chaud 

comme je ne suis pas super rassure a l idee du bivouac qui est deconseille en equateur ,et que les locaux croises me repettent attention au voleur , j utilise l application overlander qui indique des lieux de bivouac safe , alors je m engage dans un petit chemin qui arrivera dans un petit village ou il y a des cascades et il y a un lieu pour bivouaquer.

que ca fait du bien de quitter cette route hyper frequentee

me voici apres 4 km de chemin caillouteux arrive dans le tout petit village de vientitres de noviembre .je dois m acquiter de 3 dollars pour le bivouac

petit nid d oiseau dans les arbres 

le village est tout mignon , l acces aux cascades est fermee a cette heure ci , de toute facon je suis fatigue apres ces 108 km sur cette route stressante , je fil prendre une douche , apres celle que j ai recu ce matin de produits chimiques ; arfff !!!

c est a cote de cette jolie eglise coloree que ce trouve un petit kiosque avec Lumiere et electricitee que je place ma tente


apres une bonne douche a l eau froide mais il fait tellement chaud et j ai tellement savonne pour nettoyer les produits chimiques , et changer de vetements , je regarde la vie s ecouler tranquillement dans ce petit village , au son de la musique omnipresente en equateur , quelques oies et chiens mettent de l animation en cette fin d apres midi ...

coucher de soleil pastel ce soir , un bon plat de pattes au thon ,a la tomate et mayonnaise et vamos dormiendo 

DIMANCHE 06 OCTOBRE :


je reprend le petit chemin callouiteux qui fait vibrer en tout sens ,j adore les maisons traditionnelles


je traverse une petite ville et je vais en profiter pour prendre le petit dejeuner ,les abris de bus equatorien style 


c est delicieux , ca s appel  humas c est du mais , du sucre de canne ,beurre et lait avec du fromage et cuit a la vapeur

les gens ou j ai mange le humas m ont prevenus ,demain il y va y avoir d enormes blocages partout dans le pays , et il me recommande d etre prudent face a la violence qu il pourrait y avoir et au vol , bon tout ca ne me rassure pas et apres ce delicieux petit dejeuner je met les bouchees double pour avancer encore plus vite ...

de temps en temps je suis sur une voie en construction ,ca me change de la petite bande d hier 




petite pause pour manger des fruits pres de la riziere 



ho bien longtemps que je n avais pas vu de fleurs de lotus 


le cacao qui seche au bord des routes ,histoire d avoir un peu de gaz d echapements 


puis il est stocke dans des sacs le long des routes en attendant d etre charge ..il subsiste encore des maisons traditionnelles

ces maisons me rappellent le Myanmar et la malaisie ...

dans cette petite ville les cultures sont ananas et canne a sucre 


beaucoiup de camions charges a ras bord de canne a sucre , je pensais que c etait des barrages cette fumee ...

en fait ils brulent les restes de cannes a sucres apres l avoir coupes ,la fumee noire s eleve tres haut dans le ciel ,je suis tres loin du foyer mais il y a pleins de residus qui tombent comme de la pluie .


le Disney land equatorien


l effet mouton chez l humain , un expose de cette facon et toute la rue expose de cette facon 


j arrive dans la ville de san fransisco de milagro et comme ce n est pas evident de trouver un bivouac je me dis que je vais prendre un hotel pour ce soir ,je fais le tour des hotels et je ne trouve pas a moins de 10 dollars et sans internet , zut ! je suis fatigue apres 136 km ,je prends , pas reussi a negocier

l hotel , la chambre et la vue de la fenetre

la douche ne donne pas envie ,je m installe sur le lit et regarde sur le petit poste de tele taken 3 , pour bosser l espagnol .je fais 2 ,3 courses et je me cuisine un plat de pates , ha oui je n avais plus de gaz alors je suis repasser a l essence , ca pu a l allumage , la chambre empeste l essence , pendant le repas je regarde les infos , ce n est pas tres rejouissant , il parle de fermer les ecoles a partir de demain pour la securitee des enfants , pas de transport , et des scenes de violence .je ne suis pas sur de reprendre la route demain , mais en meme temps je ne peux pas depenser 10 dollars pour une chambre , peut etre chercher un autre hotel demain ,moins cher et avec internet , bon la nuit porte conseille , allez dodo .

LUNDI 07 0CTOBRE :

bon que faire ?je demande a roje le receptioniste ce qu il en pense ?il me dit que c est ok .allez je vais tenter , on the road again ..

rigolo ce pneu que l arbre a transperce


une espece de passiflore 


baby mangue et cacao


ho ho  debut des festivitee , j y vais ? j y vais pas ?

je m approche prudemment pour prendre la temperature , meme si les gens ont des batons ca a l air plutot pacifique pour le moment ,je m approche du barrage ,on me pose des questions sur ma nationnalitee et on me dit de passer , ouf , mais quel stress !!

cette petite ville , sa specialitee c est donc ? le mais 


et toujours ces messages sur les murs des ecoles 



je traverse une jolie petite foret 



magnifique 



ho non , un nouveau barrage 

cette fois ce je suis reste une bonne vingtaines de minutes en retrait ,avec les habitants qui me disaient de ne pas passer , et puis quelques personnes m ont dit , non c est bon , c est pacifique et puis tu es un etranger , alors je me suis avance …

et effectivement on ma laisse passer , mais je peux vous affirmer que ce sont des sacres moments que ces passages de barrage !!

et puis 500 m apres le barrage je croise la police et les militaires , nous discutons , ils sont pleins de questions sur mon voyage ,c etait chouette .

c en es suivis une séance de selfies en bonne et due forme 



j adore ces arbres d un jaune vif , et les fleurs qui tombent au sol tapissent les prairies 


je ne connais pas encore quel est l utilisation de ces cactus 


impressionnante la circonference de ce tronc par rapport a teo


et toujours ces geants jaunes 




apres avoir fait quelques courses dans un petit village ,je quitte la route ,normalement un bivouac m attend au bord d une riviere

toujours dans ce soucis de securitee , je suis les indications de over lander et pres de la riviere il y a possibilitee de bivouaquer pres d un village

5 km sur ce chemin callouiteux , ca remu dans tous les sens 




et j arrive a la riviere ,c est magnifique 

les gens se baignent ,il y a de la musique , je traverse ce petit pont de bois et demande a un des restaurant si je peux m installer , on me dit non ,mais on , indique un autre petit restaurant , au deuxieme la reponse est oui , trop chouette ,il y a une si belle energie dans ce lieu …


le bivouac est installe , je n ai plus qu a me reposer apres cette journee a emotion ou j ai effectue 94 km



il n y a plus qu a profiter du spectacle 



la Lumiere change a chaque minute


quel regal ..


a commencer sur le terrain de volley un match tres dispute

c est marrant parce que dans de nombreux pays on serait venus me poser des questions , tu viens d ou ? tu vas ou ? ici en equateur c est une totale indifference pour le gringo , lol .

couleur pastel pour les dernieres lueurs du jour 

alors le seul petit hic , c est que je suis a 200 m d un moteurn qui pompe l eau de la riviere et c est assez bruyant , j espere qu il va etre coupe pour la nuit , je mijote mon plat de pates au thon , mayonnaise et tomates , il est 20h30 et le moteur est enfin coupe , ouf .

c est assez surprenant car le monsieur qui habite la maison a cote duquel je campe tiens le peage du petit pont en bois , et a chaque fois qu un vehicule arrive il va encaisser le paiement , et cela meme en plein milieu de la nuit , allez buenas noche …

MARDI 08 OCTOBRE :

j ai bien dormi , il est 6h30 , je me remet en selle , retraverse le petit pont , apparament on ne fais pas payer les velos et je refais les 5 km de chemin caillouteux …



je n ai aucune idee de ce que ca peut etre ?


on the road again , je retrouve comme en malaisie et Myanmar les cultures d huiles de palmes 


sous un pont , des dizaines de nids d hirondelles , quand je m approche pour faire la photo , elles s envolent ,c est magnifique 



c est incroyable je suis sur une deux fois deux voies et il n ya personne ,trop chouette




seul au monde , je me croirait dans un film de science fiction , seul survivant a une apocalypse ...

c est estrange comme sentiment , mais tellement agreeable d etre accompagnes par le chant merveilleux des oiseaux .

ho ho tout ceci annonce un barrage a venir , ils sont des centaines de camions a etre ainsi bloques


et voila le barrage , et ca passe , ouf 


ha original la barriere de cette entreprise de livraison de gaz



non mais est ce bien serieux ce qu il a mit sur ces roues !!!


toujours tres tres calme sur les routes et c est tant mieux 



elles sont incroyables ces fourmis 



il est 16 h j en ai plein les pedales , je m arrete acheter de l eau dans une pompe a essence et demande a tout hasard si je peux bivouaquer , cest accorde , place au repos et j en profite pour remettre ma guidoline en place sur le guidon et nettoyer et regrisser la chaine de velo qui apres 2 semaines es deja tres encrassee .

bon il y a pire comme station service pour bivouaquer 

je fais attention comme meme avec mon rechaud a essence , lol , j ai fais 102 km aujourd hui ,allez repos car a partir de demain je devrais commencer a avoir du relief .

MERCREDI 09 OCTOBRE :


ils sont nombreux sur les bords de la route , les menuisieres a renover les caisses en bois des camions 


voila j ai traverse la peite ville de santo domingo maintenant ca va grimper pendant  130 km    jusqu a quitpo


petite rosee du matin sur les petites fleurs 


aye ,aye ,aye le soleil arrive , que j ai benie le ciel pendant cette semaine pour avoir eu tous les jours un ciel couvert 



quel  bonheur de l ombre , du vert , de la clorophylle





toute les bonnes choses ont une fin , finis la zone d ombre , mais les nuages arrivent , une vieille Peugeot 


j en profite en traversant ce petit village pour ravitailler et me voit offrir par une commerceante des toutes petites bananes 


je croise de nombreuse cascade a present 


noyer dans la vegetation 
une seconde voie est en construction , je peux circuler dessus , de toute facon il n y a quasiment pas de circulation


et une cascade de plus , une 



la datura aussi belle que dangeureuse , toute la plante est toxique 


on trouve vraimment de tout sur les bords des routes et tres souvent des pares brises 


encore une fois , ce sentiment d etre seul au monde mais avec la nature ….


des dessins sur l aille du papillon 


je suis agreablement surpris parce que ca grimpe , mais resonnablement ,meme incrustee dans la route ,on trouve de tout 


ha un tunnel , ca faisait longtemps , que je n aime pas traverser ces endroits , bon vu qu il n y a personne ,ca va 



des fleurs , qu elle bonheur 



la crasse qui s amasse apres 1 semaine sur la route 

a un poste de peage , je demande au vigile si je peux m installer sur la pelouse a cote ,reponse negative , je n insiste pas , le remercie et continue ma route ..

et puis je vois un monsieur dans son jardin et je lui demande si je peux y bivouaquer ,il m explique que ce n est pas possible avec son chien qui est en laisse mais il m accompagne un peu plus loin , il y a une maison en construction au bord de la route et je peux m y installer .ce n est pas l ideal car je suis en bord de route , mais je suis un peu cacher .5 mn plus tard jose reviens et me dit que c est mieux pour ma securitee de m installer dans un autre endroit je le suis , nous traversons son jardin et il m indique une jolie cabane en bois sur pilotis , ha trop chouette .

trop mimi cette petite cabane , comme je suis au bord de la riviere  c est hyper bruyant , qu a cela ne tienne ,j y suis trop bien


muchas gracias jose 


jose et lucia sa petite derniere de 3 ans , trop jolie

jose est marie et a 4 enfants , il travaille dans les champs et en ce moment ne peux pas travailler a cause des mouvements sociaux qui touchent le pays , il a l air preocupe par cette situation .

mon rechaud a l essence en ce moment , papaye offerte par jose ,siege de balancoire en pneu recycle 

je suis bien content d avoir un toit , car il se met a pleuvoir , pas trop fort mais sa mouille bien comme meme , j ai fait 83 km aujourd hui , quito se rapproche , un bon plat de pattes ,comme d habitude en ce moment au thon , tomates et mayonnaise avec un petit extra ce soir , du fromage .c est marrant parce que pas une seul fois je n ai ete invite a partager un repas en equateur .

JEUDI 10 OCTOBRE :

il est 6h30 je remercie chaleureusement jose et me met en selle , on the road again ...

du soleil , et un peu de ciel de bleu 




petit reservoir d eau 


ho ho , il y en a un qui a du rate son virage 


et toujours personne  sur la route ….


qu est ce que cette sculpture peut bien faire ici ? mystere ...


elle est enorme cette chenille , qu elle beau papillon cela va t il faire 








a la traverser de ce petit village , j en profite pour faire des courses 

je discute devant la tienda avec 3 hommes ont parlent de mon voyage , les questions habituelles .un des 3 hommes a vecu 10 ans entre l espagne et l italie et ce qui m a frappe c est qu il a dit que la france et l allemagne etaient des pays racistes ,whoua le point de vue d un sud americain sur la france , d un autre cote , il n a pas tort !!!


allez c est pas tout , mais il faut y allez …
holala mais c est que ca grimpe fort a present , finis la rigolade ….


et nouvelle pause a l ombre de cette cabane pour manger des fruits et trop bien il y a un robinet car apres les fruits ca pegue 


une cascade de plus 


un tunnel de plus



2 containers empillese et le tour est joue  et voici un jolie petit restaurant


en voila une bonne idee , pas de recipient , une demie peau d orange  ou de clementine et voila ..
je suis oblige de pousser le velo par moment , et il commence a y avoir de plus en plus de camion et les gars foncent 



la taille des feuilles par rapport a teo 


j avais dans mon jardin cette plante aux larges feuilles la gunnera manica ou rhubarbes geantes 



halala je vois ce qui m attend en face , et je pousse teo



la ca ne rigole plus du tout , mais plus du tout , lol


bon ca c est fait , on passe a la suite 


au fur et a mesure que je progresse et grimpe je rentre dans les nuages , il fait de plus en plus frais et humide


holala dur , dur ces hommes font bruler du bois pour en faire du charbon de bois ,je suis reste a peine 2 mn pour la photo..

..et j ai senti pendant une bonne heure une odeur de braise fumee dans mes poumons , terrible pour ces gens !!






des nuances de vert differentes , photo de gauche encore une gunnera 


incroyable cette mousse ou lichen , litteralement collee a la parois


de nuances differentes , ca fait un peu algues ou feuilles de salade ,c est un peu tout ca a la fois 



je suis litteralement dans les nuages , je regarde pour trouver un spot de bivouac mais il n y a rien

a gauche falaise a pic , a droite pan de montagne et vegetation dense ,pas evident de trouver un emplacement .sur ma maps j avais repere une petite route qui partait sur la gauche mais il y a une grille ,je commence a passer mes bagages par la grille , et sort du brouillard un monsieur qui transporte un gros sac , je lui demande si il sait ou je peux camper mais je ne comprend rien a ce qu il me dit il doit parler quechua ,il rejoins une maison en face que je n avais pas distinguer a cause du brouillard , bon loupe pour le bivouac ici , je ne le sens pas ,a 500 m il doit y avoir une autre route , cette fois la grille est ouverte je , engage et j apercois en face un champs avec une maison qui semble inhabitee ,j ouvre la barriere , et je vais regarder , terrain plat , il semble n y avoir personne , 3 pieces dans la maison ,c est inhabitee , je vais m installer dans une des pieces .

la maison , la piece ou je m installe et la vue de la maison 

cerise sur le gateau la porte ferme de l interieur , de quoi se sentir en securitee .j ai fait 37 km aujourd hui ,avec peut etre la moitie a pousser teo .le traditionnel plat de pates et dodo , je suis epuise , mais demain je devrais arriver a quito …

VENDREDI 11 OCTOBRE :

ce matin je ne suis plus dans les nuages 

j ai bien dormis ,les muscles des jambes tirent un peu , comme dans toute etapes de montagne ,il est 6H je decolle comme je ne sais pas qu elle situation je vais trouver a quito je voudrais arriver tot , et aujourd hui 11 octobre c est l anniversaire de lise et gauvain ,mes petits neveux et j aimerais pouvoir leur souhaiter un joyeux anniversaire aavant qu ils aillent se coucher donc il me faut les joindrent avant 14 h , on the road again ….



encore 11 km de monter et ca devrait descendre ensuite , je pousse encore souvent teo


hou ca grimpe encore bien , et il y a beaucoup de camion 


ca y est enfin j ai atteint mon pont le plus haut 3156 m d altitudes ;une bonne descente et apres surprise ?

lors de ma descente je croise un cyclo , le premier en equateur .

il est de la republique tcheques ,a de beau yeux bleus et parrait pas tout jeune 

il me donne des informations sur quito , le centre touristique est boucle , inaccessible ,ha zut ma guest est dans le centre il me semble et il me dit que ca va encore grimper pour moi , bon ,je redecolle rapidement s il faut que je trouve une autre guest ...notre ami vient de colombie et va jusqu a lima .

bonne route a toi amigo dont j ai oublie le prenom , ca va 5 km de grimpette et ensuite c est une longue descente pour toi 


j ai du descendre de 300 m , j ai rejoins la panamericana , il y a toujours tres peu de circulation

sur la route les traces des barrages , des restes de pneu brules , des clous , des fils de fers ; des cailloux , me pneu arriere se degongle lentement depuis hier .



 je sais comment est le relief a present , ca grimpe fort a nouveau , allez je pousse teo, les petites bananes qu on m a offerte


il semblerait que les gilets jaunes soit arrives en equateur , ce monsieur nettoye les bords des routes 


mes dernieres petites bananes qu on m avait offertes ,prendre des forces parce que je pousse une nouvelle fois teo


c est encore des pourcentages de cotes impressionnant ,des dizaines de camions de marchandises  amenent des manifestants a quito


allez les derniers efforts 


505 Peugeot , j ai eu une voiture comme celle ci

ca y est enfin ca descend et j appercois quito

ca me rappel un peu la paz en moins impressionant 




le meme type de descente folle qu a la paz ,cette fois j ai mes deux freins qui fonctionnent 


c est super facile de circuler dans quito , j emprunte la voie de bus ,comme ils ne peuvent pas circuler ,trop chouette 


plus que 700 m , pour l instant pas de barrage 


derniers efforts , derniere montee ,les rues sont dessertes

et enfin j atteins la guest , youppi c est les vaccances ….

la guest 

a peine arrive je demande le wifi a Fernanda la maitresse de maison pour pouvoir appeler lise et gauvain , mais voila ca fonctionne tres mal ,a cause des manifestations , le gouvernements bloquent un peu les communications ou ils y a trop de gens connectes ,bref il me reste un peu de credit sur ma carte sim , j appel et je peux souhaiter un joyeux anniversaire a mes petits chouchous , j assiste meme en direct au soufflage des bougies ,qu elle joie de les voir …

je monte mes bagages dans la chambre et je fil dinner je suis affame .

j ai commence par un pollo papa fritas et ensuite un salchipapas , rigolo la decoupe de la saucisse au extremitee

puis un petit tour autour du quartier , ca a l air plutot mignon et calme .


c est tres colores 


toute la famille est connectee , lol



les murs d enceintes sont deja haut ,mais ils rajoutent des verres tranchants 


je retourne a la guest , je suis epuise ,place a la détente ...

le premier etage de la guest , l escalier menant au roof top ,la deco mural du roof top et mon bureau 


vu du roof top sur quito , le ciel est bien gris en cette fin d apres midi

dans la guest il y a un egyptien ,c est assez rare ,ce n est pas un pays qui voyage beaucoup ,hach est tres sympa ,il vit en colombie a bogota et es coice en ce moment a quito , j apprendrais par la suite qu il etait capitaine dans l armee egyptienne et qu il a deserte donc ne peut plus retourner dans son pays sans risque de peine de prison .a bogota il est ingenieur , sa maman est francaise de lyon ,elle est juive et son papa est arabe , jolie mélange .


hach avec sa jellaba et qui nous passe de la musique arabe ,c est rigolo cette ambiance oriental en equateur .


il y a la tres jolie luisa qui nous vient de colombie et qui fait un volonteriat a la guest en echan,ge du logement 

cette ravissante demoiselle ne me laisse pas insensible

marcus qui nous vient du bresil et la propriaitaire de la guest Fernanda , adorable .

marcus dort dans ma chambre et c est un numero ,il parle normalement espagnol , mais je crois qu il oublit quand il parle , ca fait qu il me parle en portuguais , je suis surpris de temps en temps de comprendre , il parle beaucoup , c est une pipelette , il bosse des heures sur son cahier pour apprendre l anglais ,de temps en temps il me dit des mots en anglais mais avec son accent portuguais c est trop marrant , je rectifie ses erreurs de prononciation , rien a faire , il rajoute toujours des che a la fin , c est trop drole , le pauvre il est allergique au gaz lacrymogenes que nous recevons regulierement dans la cour de la guest et est oblige de prendre des medicaments .Fernanda qui tiens la guest est vraiùùent adorable , elle a une fille et une petite fille .

il y a un couple de tcheque qui sont coinces comme beaucoup .1 couple de sud africains , 1 couple de japonais , 1 petit francaise de 24 ans , alice qui attend que la situation se debloque pour aller faire un benevolat dans le nord aupres de population indigene , elle est ingenieur agronome .

SAMEDI 12 AU MARDI 15 OCTOBRE :

blog , blog , blog , l internet est tres mauvais ,ca coupe regulierement , je ne peux pas connecter l ordi je suis oblige de passer par le tel pour connecter l ordi , bref c est tout une mission.donc pendant 4 jours je suis juste sortis pour faire des courses pour le repas .samedi le couvre feu a ete avance a 15 h , plus le droit de sortir .on voit des feux un peu partout dans la ville , regulierement des gaz lacrymogenes traversent la cour de la guest .j ai des nouvelles de sam ,il est coince depuis 4 jours dans un petit village , il n a presque plus de sous , et ne sait pas comment faire pour sortir de ce coin , bon courage samy .

samedi soir alors que le couvre feu etait instaure , les habitants l ont braves et ont defiles dans les rues avec casserole et ustensile de cuisine ,et en tapant dessus ,c etait bonne enfant .

dimanche dans l apres midi , orage et pluie , comme pour nettoyer la ville de tout ces gaz lacrymogenes .


ils sont 3 , 2 argentins et 1 colombien ,ils jouent dans la rue mais couvre feu oblige ,c est a la guest qu ils jouent 

pour notre plus grand plaisir ,parce que c est vraimment chouette ce qu ils font , guitare , chants , armonica et cajons , muchas gracias amigos .

ca c est passe dimanche soir mais je ne l apprendrais que lundi matin , le president equatorien a accepte de revoir sa position sur l augmentation du prix de l essence , c est la fin du mouvement , le peuple et surtpoiut les indigenes qui se sont battues pour toute le monde a gagne !!!heureusement ils n ont pas un macron comme president ...

sous le soleil ca donne cela quito




les murs de quito



petit dej avec haru et masa japan ,alice france et marcus brasil


les petits messages de la guest 

lundi soir j ai eu un message de sam , en plus de prendre la pluie sur toute une journee hier 3 gars l ont agresses , ils ont mis un coup de machette dans un des de ses sacs pour voler ses affaires , je n en reviens pas .il devrait etre sur quito d ici 3 a 4 jours , bonne route mon ami ...

c est du bonheur certains quand ce tryo argentine ,colombie jouent de la musique 

ils se sont formes il y a seulement 2 semaines , et quand ils jouent tu embarques directe pour un voyage , je prend quelques tafs sur un petard de beuh , voyage garantie …

MERCREDI 16 OCTOBRE :

enfin libre des obligations du blog , je m accorde enfin une journee pour visiter quito ,je decolle a 11H avec un rhum et encore les vapeurs des petards d hier soir !!!







j arrive a la basilique del voto nationnal



la lumeire , le ciel ,c est magnifique 



c est original c est ouverture en Coeur 






ici ce ne sont pas les pigeons que l ont nourrit mais les tourterelles


c est coloree et de style  colonial
bien agreeable ces quelques rues pietonnes

et meme sur les boulevards ca ne klaxonne pas a tout va comme au perou , ouf



et  voici la plaza grande , tres jolie avec des arbres en fleurs magnifique 



magique 


photo c est le palacio de carondelet , le palais du gouvernement 


je me dirigine maintenant vers la colline panecillo 


et la vierge de quito


petite pause sachipapa avant d entamer la montee des marches




la voici la voila la vierge de quito




different point de vue sur quito


impressionnant ces nuages qui surfent sur les montagnes


il y a une vue sur le champs de bataille ou le general sucre a battus les espagnols et ainsi obtenu l independence de l equateur

je ne me laisse jamais de ces vues


estrange ce petit ecritaux
la lavanderia municipal 



comme partout en amerique du sud des jolies petites cours interieur 


collecte des sacs poubelles pour ne pas les chiens les eventrent , et oui on peut encore des cassettes


mur vegetal

ca fait 4 h que je marche , je suis fatigue et avec un petit rhum , je fais deux ,trois courses ,je recupere mes affaires de la laverie et je depose mon cuissar qui est decousu de partout chez une couturiere , pour 2 dollars il sera repare .

un bon plat de bolognaise et au lit au chaud .

JEUDI 17 OCTOBRE :

avec 15O photos prisent hier , j ai bosse sur le blog et puis avec la lenteur et le nombreuses coupures d internet c est a s arracher les cheuveux

il y a des matins je retrouve marcus entrain de dormir tout habille ,il y a Javier du Guatemala qui est arrive dans notre chambre


marcus et Fernanda notre hote , tres dynqmique et toujours de bonne humeur ;nos 2 petites allemandes aux tressages


mon dejeune de ce midi

j ai toujours ce rhum , je n arrete pas de me ,moucher c est pas la grande forme aujourd hui .je commence a regarder de qu elle facon je peux rejoindre les Antilles a partir de la colombie et je ne m y attendais pas ,c est hors de prix , de l ordre de 450 eu !!bon je pense qu il va falloir que je passe au panama et de la essayer de trouver un voilier .

VENDREDI 18 OCTOBRE :


petit dej toujours avec marcus et le couple de japonais haru et masa ,delicieux pancake.marcus me fait toujours beaucoup rire 

puis je me met en quete d un cyber café pour sauvegarder mes photos sur google photo , mais au final je me ballade dans la ville car le ciel est magnifique ,les villes en altitudes ont cette beautee des gros nuages qui passent dans le ciel et qui semblerait que l on puisse attraper ….


j adore , c est magique et fascinant 








j adore la salle d attente est a l exterieur du salon



SAMEDI 19 OCTOBRE :

ce matin masa decolle , ce japonais voyage en moto depuis le chili

pendant ce temps en cuisine ca s active 


est arrive hier soir la jolie margau

jeune francaise de 23 ans , j ai adore son peps ,une belle energie , elle a tout lachee il y a 1 an en france , mec , emploie pourson premier voyage et a choisit l amerique du sud , au mois de janvier elle rejoint un copain a elle a Santiago du chili , s achete un velo et part sur la caratera australe jusqu a ushuia , trop chouette.bon j ai change mon de tel sur mon compte google normalement je vais pouvoir me connecter et enfin telecharger mes photos , alors direction le cyber café..

ce mqtin bequcoup de gens se sont rassembles et vont nettoyer les parcs , les rues 

c est comme cela que devrait etre armes les policiers , gardien de la pais et non force de l ordre !!!

alors que je mqrche dqns le rue , j entend mon prenoon , stephane 

je ne l avais pas reconnus , il sagit de Berenger que j avais rencontre a barranca et avec qui nous avions visites un parc national avec egalement teo .c est toujours surprennant que tu es a l etranger de te faire interpelle par ton prenom dans la rue ...Berenger est avec sa compagne melanie qui est venu le rejoindre pour 3 semaines .un bon moment assis sur la pelouse dans un parc a discuter...

alors que je fais la photo , on me sert un petit verre de cette poton magique ,je ne sais pas trop ce que j ai bu ...

apres avoir passe deux heures dans le point internet qui ferme , je rentre a la guest , le ciel devient de plus en plus en gris .

juste le temps d arriver a la guest , il se met a pleuvoir , puis c est le deluge ...

DIMANCHE 20 OCTOBRE:


avec haru from japan 


comme tous les matins ca s active en cuisine pour la fabrication des enpanadas 

puis je vais a la recherche d un cyber café mais une fois de plus je me met a flaner dans les rues de quito...

je decouvre une nouvelle eglise avec une grande place , cest l iglesia de san francisco


alors que sur la plaza grande ca danse 


et un petit crueux , du cochon , cerdo en espagnol avec une petite salade



des gens defilent dans la rue arme de balaye , beaucoup de cyclistes 

et puis dans les rues adjacentes les facades sont repeintes , je n avais jamais vus un spectacle comme celui la auparavant , les suites des mouvements sociaux ont effacent les graffitis en repeignent les facades , mais ils sont tellement nombreux a participer


je suis alle dans deux point internet different et dans les deux impossible de telecharger mes photos sur google , pas assez puissant , tant pis je retournerais ou j etais aller hier mais aujourd hui c est ferme.

je traverse un premier petit parc 


petit clin d oeil a notre marcheur pour la paix

je me dirige vers une roue ou il doit y avoir des boutiques de velo , je dois changer ma gaine de derailleur avant qui est deterioree.

il semblerait que ce batiment ait brule pendant les emeutes et que les brigades de peintres benevoles ne soit pas encore passes


et je me ballade dans un deuxieme parc , bien agreeable avec de grands arbres ,ils tombent un petit crachin


encore un petit creux , decidement je ne sais pas ce qui m arrive aujourd hui




hoho un mac do ,j ai encore fain , ca fait si longtemps , je vais voir combien ca coute ?

bon a l exterieur j avais cru voir des burgers a 3 dollars , en fait ils sont a 6 dollars , heu non merci !!

petite danse folklorique , on aime decidement bien danser en amerique du sud 


allez un dernier petit plat pour la route 


allez je rentre a la guest 


je rentre je discute un peu avec Jeanette une australiene de Sydney qui est arrive hier , un profil un peu atypique , elle n est pas toute jeune et voyage enormement , puis je m endort dans le canape , ca fait du bien une petite sieste puis un petit appel video avec mily qui fete son anniversaire aujourd hui , super felix cumpleanos mily. et je finis la journee a bosser sur le blog , je suis a jour .

LUNDI 21 OCTOBRE:

marcus de brazil meme quand il dort im fait rire , pourquoi dort tu tout habille amigo ? 


sont arrives hier soir marine et marrion deux francaises et eduardo un espagnol qui travaille en france et plus exactement sur l epr dans la manche , il est ingenieur et il a cette belle energie que j affectione ,la connection c est faite instantanement .

ce matin je fil au pont internet pour sauvegarder mes photos ,mais que c est long !!

pause dejeuner , galette au fromage a tremper dans une sauce tiede a base de fruit 


et je repars telecharger mes photos ,je recois un message de sam sur messenger , il va arriver dans 1 h , qu elle joie .je rentre 1 h plus tard a la guest pour l attendre avec une bonne biere...

ca y est , ce chouette moment des retrouvailles , bienvenido a quito amigo  

on va se raconter nos deux mois ecoules chacun de notre cote, et le soir on dinner chinois , tout en se racontant nos aventures ...on se fume un petit petard ,puis sam va se coucher ,il est tellement epuise ,je suis reste sur le canape avec hach , jeanette et marcus de brasil , et je me suis tape des barres de rire a ne plus pouvoir en respirer , quand marcus parle anglais avec son accent bresilien , c est hillarant , comme chez nous en france , les natifs du portugal qui parlent francais , des barres de rires , que c est bon ...

MARDI 22 OCTOBRE :

ce matin j ai transforme la cour en atelier velo 

changement de la gaine du derailleur avant ,je finis de nettoyer teo , puis regles les freins , ca y est je suis pret a repprendre la route ...

depart de laurine from france et rabia germania , deux jeunes filles adorables , bon voyage y hasta luego 
ce matin leandro , tomas et gregory se sont mient sur leurs 31 pour jouer de la musique  

comme le depart est dans 2 jours j en profite pour faire des photos avec tout le monde , une histoire assez incroyable , en s acceptant sur facebook avec leandro , c est celui qui a les cheveux longs , je me rend compte que nous avons une amie en commun , c est claudine ,une amercaine qui voyqgeait a velo0 et que j avais heberge chez moi a labenne , et qui etait restee 3 jours , on avait une belle connection ...comment est ce possible que sur 7 milliards d habitants , lui habitant en argentine et moi en france avons rencontres claudine .....smal world ...

avec a gaude fernanda qui tient la guest et ida sa soeur , en cuisine c est deborah avec son jolie sourire 
les frangines  
samy change de guest ce matin , il y a besoin d un wifi qui marche et de repos , a plus tard samy 

dans l apres midi je vais me ballader dans un parc de la ville situe plus haut au dessus de la guest .

c est par une multitudes de marches que je peux atteindre le parc 
arrive en haut c est un autre pnorama sur quito , les nuages sont menaceant , j ai pris ma veste de pluie 
le centre d exposition sous des nuages de plus en plus menaceants 
il me fascine ce ciel 
jolie vue panoramique sur quito pour ce restaurant 
un autre restaurant , l entree est original 
en redescendant j apercois le roof top de notre guest , mur bleu 

je me dirige a present dans une autre partie de la ville , fernanda m a indiquee qu il y avait la fibre optique et donc un meilleur debit d internet .

je trouve un point internet et incroyable je peux sauvegarder mes photos , youpi , j en ai tellement qu il faudra tout de meme que je revienne demain , en tout cas jusqu a 18h30 je sauvegarde pleins pots , puis je rentre sous la pluie .

ce soir c est jeanette qui nous mijote un delicieux curry .

MERCREDI 23 OCTOBRE :

eduardo tout propre apres sa sotie de douche , buen dia haru 


comme c etait le dernier moment tous ensembles ce matin ,nous avons fait des photos souvenirs 

de bonne crise de fou rire encore ce matin .vers 10 h je prend le chemin du point internet a 2 km et je continus a sauvegarder mes photos et je bosse sur le blog.

en chemin je tomne sur ces statues colibri



et puis je vais passer la journee entire pour sauvegarder mes phots de 11 h a 19 h , je ne sais pas combien j en ai sauvegarde , mais il y en avait un bon paquet .

je rentre et prepare mes saccoches puis me fait a manger , il 22h30 , allez dodo , demain je reprend la route …

JEUDI 24 OCTOBRE :

lever a 5 h comme tous les matins , une bonne douche car je ne sais pas quand sera la prochaine , quelques courses , retirer de l argent , dire au revoir a tous le monde et je me dirige au rendez vous convenus avec sam , il est 9 h30 , on the road again ...


je suis super content de reprendre la route avec sam , c est parti ….

quitter quito a ete plutot facile ,meme si nous avons circules en ville pendant assez longtemps et avons eux une pente douce a grimper .

une fois les faubourgs de quito passes nous avons eu une longue descente ou nous sommes resdecendus a 2000 m d altitudes , il a fait a nouveau tres chaud.



c est impressionant comment ils ont coupes et betones les pans de montagnes

apres cette longue descente une petite pause dejeuner , a l ombre mais avec ces redoutables sandflyes !! ils nous faut prendre des forces car c est une montee qui nous attends a present ...

une petite pause dans ce village , et puis nous continuerons a grimper

les nuages deviennent bien gris , c est la pluie qui nous attends ...


il tombe quelques gouttes , il est 16 h et nous recherchons un emplacement pour le bivouac si possible sous un toit .

trop chouette une bache pour etre abritee de la pluie , sam fait un bon nettoyage car c etait  une decheterie a l interieur

nous faisons quelques amenagement en l occurrence rehaussons un des 4 coins aui etait affaisses et c est parfait pour passer la nuit au sec , bon nous sommes en contre bas de la route qui est tres frequentee par des camions bruyant , mais on ne vas pas se plaindre .


on fait 51 km aujourd hui , allez buenas noches .

VENDREDI 25 OCTOBRE :

bien dormis malgre le traffic inscessant des camions , comme c est une cote ils font autant de bruit en montant , qu en descendant !!!

nous avons un rendez vous important ce matin , nous sommes a 30 km de l equateur et nous soùùes fous de joies a l idee de la traverser ...

nous quittons l emplacement du bivouac qui est un petit terrain de foot , merci pour cette nuit a l abris 


ca continue de grimper





toujours impressionantes ces coupent q travers la montagne , elles revelent les superpositions de sediments 


ca y est nous voici arriver a la moitie du monde

frtanchissement d l equateur avec beaucoup d emotions 


la roue avant de teo franchie l equateur 


sam dans l hemisphere nord ; moi toujours dans le sud et notre poignees de mains a la moitie du monde 


il y a 15 mois je franchissais l equateur , a bord d un bateau dans les eaux indonesiennes avec theo et teo , cette fois c est plus concret , sur la terre ferme avec sam , ca y est nous sommes a nouveau dans l hemisphere nord …


il y a 15 mois et aujourd hui


il est rigolo lui a dormir sur les restes d un pneu brule 
on va se boire un petit café pour feter ce moment d emotion

et c est reparti ...

dans la descente un pneu de camion a explose juste au moment ou il doublait sam


une montee pour changer , lol , puis un tunnel d eucalyptus


en traversant cette petite ville , nous sommes stoppes par ce panneau et nous n y resistons pas ...

c est delicieux , et les 2 petites cuisinieres sont adorables , ce sont des venezuiellenes




il se met a pleuvoir un peu , notre diffilcultee est de trouver les cigarettes pas cheres que nous fumons 


je ne sais pas combien de boutique j ai du faire et je n ai pas trouve

whoua une piste cyclable et des panneaux signalisant la distance de securitee entre vehicules et cyclistes




ca grimpe en pente douce , mais c est tellement jolie , et le ciel et les nuages sont grandioses 


ca sent bon les eucalyptus


quelques maisons , et toujours ces panneaux  de distance de securitee 


ce ciel , wauou


Olmedo est le nom de famille de ma premiere amoureuse , alors petite pensee vers toi Chrystelle





ca y est , fini de grimper , on apprecis un peu de plat



immense cloture en bambou


enfin une descente 


nous faisons une petite pause dans ce village 

une jeune fille qui fait du benevolat dans une biblioteque sort pour discuter avec nous , elle parle tres bien anglais , est toute jolie et nous discutons un moment , sam lui demande si elle sait ou nous pouvons bivouaquer , elle nous indique le terrain de foot un peu plus loin , merci dominiqua .

samy etait un peu reticent a l idee de camper la , mais l idee de camper a cote des alpagas me rejouit 


trop chouette il est 16 h , c est calme on va bien dormir , café con leche , discussion et détente 

nous avons faient aujourd hui 52 km


SAMEDI 26 OCTOBRE :

superbe nuit , du calme , les alpagas sont des animaux qui n emettent pas de son

ciel de l aube , il n a pas plut cette nuit 


buenas dias los alpagas , como estas ?


qu ils sont curieux 


la petite eglise de zuleta


les petites fleurs du matin

on the road again …

c est magnifique encore ce matin , tres calme et frais et comme c est samedi on croise beaucoup de cyclistes



petit village joliement decore



une petite ville nous allons pouvoir ravitailler


arret a la panaderia , sam tu fais un envieux



toute mignone la plaza central


c est a present sous la pluie aue nos progressons ...

nous logeons un petit peu ce magnifique lac ,avec piste cyclable 


et maintenant ca va grimper , 500 m de deniveles positifs , sniff nous sommes toujours encourages par les nombreux chiens !!


bon la je ne rigole plus trop , impossible pour moi de pedaler , sam grimpe comme un cabri

c est beau , mais que c est dur

super dangeureux ces trous au milieu de la route 


en reprenant mon souffle j en profite pour faire des photos de la vegetation 


les agaves sont superbes 





enfin j arrive en haut et rejoins sam

c est l heure du dejeuner 

j avais preparer 4 sandwichs et pendant que j avais le dos tourne , un des chiens en a profite pour me voler ma tranche de jambon sur mon pain de mie , coquin va !!!


c est sur un petit chemin tranquille que nous nous sommes engages , c est calme et la vue est grandiose



magique , magique


il y a quelques pneus la , lol




samy est arrete net , il n y a plus de chemin

nous nous rendons comptes qu ils nous fauent rebrousser chemin



il faut resserer les machoires des freins sur le velo de sam car on va descendre de 1000 m


il faut pousser un peu les velos , et au loin sur la troisieme photos , la route que l on va emprunter 

ca y est nous sommes a nouveau sur le bon chemein , quoi qu il n y a pas de bon ou mauvais chemin , c est bon aussi de se perdre , c etait tellement beau ...

ho surprise c est  du pave 


il y a frequement des trous dans les flancs de la montagne , certainement l eau qui creuse des galeries 



le chemin pave que nous empruntons , ca remut dans tous les sens et la chaleur se fait de plus en plus pesante 






cette vegetation si differente , ces nuances 




il fait tres tres chaud ,et ca fait 2 h que nous descendons sur les paves ,vivement de retrouver l asphalte





ho j ai un petit morceau de cactus accroche a la chaussure


ca y est enfin nous avons rattrapes l asphalte et dans 7 km nous aurons un endroit pour dormir , c est un hotel mais on peut y bivouaquer

il fait super chaud vu que nous sommes a 1500 m d alitudes a present 

ca y est nous sommes arrives a l hotel et les indications de over lander sont bonnes nous pouvons bivouaquer pour 5 dollars trop chouette .comme dit samy tous les soirs qu on s arretent : on a finis .

l entrée de l hotel et qu elle surprise des piscines ,nous sommes tout au fond de l etablissement ...

et avons une piscine rien que pour nous , bon on l aurais bien partages avec quelques demoiselles .

et apres l effort et le café au lait , place au reconfort , qu elle bonheur apres cette chaleur 

trop chouette la tyrolienne .je vais ensuite transferer mes photos sur l ordi et faire une publication facebook , puis un bon plat de pattes et apres les 62 km effectues ,s allonger dans la tente , lire 3 pages et sombrer dans les bras de morphee …

DIMANCHE 27 OCTOBRE :

il pleut ce matin ,c est rigolo j ai mes deux copains qui sont ensembles Patrick et denis et nous nous faisons une connection video, ca y est la periode des raclettes est lance en france les veinards !!

je fais secher la tente dans les toilettes ;les pauvres perroquets ,c est une grande voliere mais ce n est pas leurs places !!

je commence ma journee par un changement de chambre a air et un pause de rustine , et oui avec les paves et les epines d hier , rien d etonnant qu on a pas de pneu Schwalbe .il est plus de 9 h quand nous prenons la route , bon c est dimanche quoi , surtout que le programme de la journee s annonce corse , 1500 m de deniveles positifs sur 30 km , aye ,aye ,aye .

une descente , un peu de plat sur 6 km et ca ne va plus rigoler , c est beau


je m arrette ravitailler dans un petit village , devant la tienda la ,usique est a fond provenant d un coffre de voiture …

et ca danse ,j ai du mal a parler a la vendeuse tellement la musique est forte , mais tres chouette .c est marrant parce que les gens sont noirs depuis quelque temps , d ouviennent ils ?je l apprendrais plus tard mais ce sont des descendants d esclaves africains .en tout cas la couleur de peau , la musique nous transportent ailleurs ..

toile d araignee , bon ca y est on y est , c est parti pour la grimpette , sniff


tres vite nous prenons de l altitudes , enfin parce que sam a prit le large , lol


ca monte dur , le pourcentage est eleve , je m arrete reprendre mon souffle tous les 200 m


non d une pipe , que c est dur !!

je croise de nombreux cyclistes en ce dimanche matin , avec un velo de course leger , et sans bagage , ils grimpent rapidement .


j aime bien la pelure de clementine , on dirait un petit bonhomme ou une etoile de mer 


et ca grimpe toujours et encore !!!



c est vraiment impressionant  ces tranchees a travers les montagnes 


la route passe en face photo 1 et 4


a partir de ce moment s intercalle des descentes , qui permette de recuperer un peu .

j arrive enfin a bolivar , c est la que j ai rendez vous avec sam qui voulait retirer de l argent a un ATM 


je fais le tour de la plaza centrale , pas de sam

par chance il y a un zifi gratuit sur la place , et sam me dit sur messenger qu il n a pas reussi a retirer de l argent a l ATM et qu il pousse a 17 km de la dans la ville de Gabriel .bon je reprend la route , je suis epuise.

j adore ce mamouth en pneu de velo et moto recycles
trop chouette 


un autre style de mamouth


terrible quand on est fatigue ces longues lignes droites avec de grande cote , de plus vent de face 


le ciel est incroyablement beau




l agave qui va fleurir , la tige me fait penser a un penis 


retour a la paz 


des descentes , des cotes et toujours du vent 


il est 17 h j arrive enfin a Gabriel , et je rejoins sam

le ciel devient de plus en plus gris , on se Depeche de trouver un emplacement surtout que l on es en ville , sam me dit qu il y a une pompe a essence plus bas , on ne trouve pas la pompe mais nous passons devant les bomberos , les pompiers , et c est un refus , pas d etranger dans la caserne , au final dans un champ il y a une maison en construction , je demande au propriaitaire qui habite a cote , c est accepte , ouf .


c est toujours plus difficille de monter le bivouac quand tu es fatigue

nous avons fait 52 km aujourd hui , une platree de pates au thon mayonnaise et tomate et dodo .

LUNDI 28 OCTOBRE :

bien dormi , comme toujours le sommeil est magique pour recuperer .je part un peu avant sam .




on the road again ..


petite pause dejeuner , je rencontre darri , un venezulien qui vit et travaille en equateur depuis 1 ans et demi

nous parlons de la situation au Venezuela ,que c est bien triste tout cela ,comment en as t on put arriver la ?

on sert encore du cuy dans cette region


des amateurs de fleurs ?


c est jolie comme tout 

c est jolie comme tout mais c est toujours une succession de colline ,ca grimpe ..

une majoritee de gens avec qui je discute sont des venezueliens et j en croise aussi beaucoup entrain de marcher le long des routes .


j adore , j aimerais avoir une vu comme celle ci de chez moi


ca grimpe toujours et encore , le ciel se degage , les nuages sont grandioses 





et allez une crevaison de plus , j ai arrete de les compter


allez courage , c est la derniere montee , ensuite ca va descendre jusqu a tulcan la ville frontiere avec la colombie


pyramide a demie boisee



magique
c est pendant des petites pauses que je decouvre des beautees de la nature 




ca y est , ca y est , ca va descendre a present , youppi

quelques gouttes lors de la descente , il fait frais .



il se met a pleuvoir pour de bon , je m arrete sous un abris de bus et j en profite pour manger


ca y est je suis a tulcan


je croise beaucoup de voitures de mon enfance 


ca y est je suis sur la place ou nous nous sommes donnez rendez vous avec samy


hola samy como esta ?  


allez c est parti , nous avons 7 km a effectuer et nous quitterons l equateur …


ma premiere voiture , Renault 18 , j ai l impression de faire un voyage dans le temps 

on c est arretes dans un cyber café , car il y a une casa de cyclist dans la premiere" ville colombiene d ipiales et nous n avions pas l adresse ,voila c est chose faite .

et bien voila , la frontiere

1 coup de tampon sur le passeport et nous disons au revoir a l equateur , j y ai passe 27 jours et effectue 1080 km , un bien jolie pays , merci ….