N'ayez jamais peur de la vie, n'ayez jamais peur de l'aventure, faites confiance au hasard, à la chance, à la destinée Partez, allez conquérir d'autres espaces, d autres espérances Henry deMonfreid
Mars 2017
1000 jours
Partager ce carnet de voyage
Publié le 10 juin 2020

SAMEDI 08 JUIN :

apres avoir franchis le poste frontiere CHILIEN ,c est un no man lands de 5 km pour atteindre le pose frontiere BOLIVIEN .

bienvenudo in bolivia 

pour la premiere fois depuis 2 jours ca descend , qu elle plaisir d etre en selle apres 2 jours a avoir poussé le vélo dans une montée harassante

rencontre avec les premieres vigognes , magique 
comme c est beau , pas de doute , nous sommes bien sur l alti plano bolivien 
et voila le poste frontiere , c est le plus petit que j ai eu a traverser , au milieu de no where 
bye bye l asphalte , cest parti pour de la piste , du sable , et la tolle ondulée 
le bonheur d etre en bolivie 
nous descendons vers notre premiere lagune 
pureté absolu du ciel 

d un commun accord avec SAM , nous avons décidés de nous arreter a l entrée du parc nationnal eduardo avaroa , pour nous acclimater a l altitude

nous sommes a l hostal , la nuit est a 30 bolivianos soit 3eu86 ,pause café 
notre chambre ou il y fait plus froid que dehors , lol , les vélos dormiront a l abris cette nuit , coucou petit chat 

apres notre premier repas bolivien , une soupa , je vais marcher pres de la laguna

holala , mais que c est beau , comme depuis les premiers moments en bolivie , je suis pris d émotion 
j ai plus de mot .... 
du sel , partout  

je retourne a l hostal me reposer

incroyable ces herbes  
j adore , comme des blés d or  

au menu ce soir c est légumes et viande de lama , puis nous allons nous couchés ,c est glacial dans la chambre , zero degré , mais de vent ,aujourd hui nous avons fait 14 km.

bonne nuit les petits 

DIMANCHE 09 JUIN :

plutot bien dormis , mieux que la nuit précédente , nous faisons bouillir leau chaude pour le café dehors , et c est notre grosse erreur , nous sommes en deux minutes congelés ,puis nous allons acheter nos tickets d entrées car nous entrons dans un parc nationnal eduardo avaroa , 150 bolivianos soit 19 eu. a 8h20 nous prenons la route , on a pas fait 1 km que les mains malgré les gants sont congelés , a partir de demain on ne partiras pas avant 9 h .

les 4x4 et leurs nuages de poussieres 
des que les rayons du soleil nous ont réchauffés ca a été plutot tranquille , bon parfois ils faut pousser le vélo dans le sable 
et la tout bascule , un vent violent de face , et c est reparti ,je ne peux plus pédaler , je pousse téo 

puis c est une longue cote , interminable , je continue de pousser téo

4715 m d altitudes , record battu , a vélo , mais quel enfer 
quand je rejoins sam , ca fait 2 h qu il m attend , il est frigoriphié 

nous avons maintenant 17 km de descente et nous arriverons a une laguna , ou il y aura possibilité de trouver un hostal

des rochers posés sur des dunes de sables , posés la depuis ?  
ca sent le souffre a présent , l oeuf pourri quoi 
magique , elles sont de la meme  couleurs que la lagune et le sel 
enfin du repos et nous sommes coupés du vent . bien pensif sam 

hostal négocié a 30 boliviano , vu sur la laguna , il y a un bassin d eau chaude naturelle a 37 degrés , mais nous sommes épuisés, et surtout frigorifiés .

il y a une petite fille de 5 ans qui vient nous parler , qu elle bonheur ces sourires , ces rires , sa curiosité ...

voici yajahira, un bonheur ... 

elle me rappel tant les enfants du népal ou du tadjikistan , les joues burinées par le froid et le soleil .

a 18h30 nous allons a coté dinner un plat composé de riz et de lama ,on a maintenant un petit soucis ,vu que nous n avancons pas vite , et que le prochain distributeur de monaie est a uyuni soit a plus de 360 km nous allons manquer d argent .allez demain il fera jour et la nuit porte conseil , aujourd hui nous avons fais 43 km .

LUNDI 10 JUIN:

une bonne nuit de sommeil , et tres bizarement il fait plutot doux ce matin au soleil.

c est magnifique , merci la vie ,merci ... 
magique  

il y a deja a 7 h du matin une vingtaine de 4x4 , le bassin d eau chaude est remplis de touriste .

la guest a gauche , les toilettes , et yajahira et sam en pleine discussions ,petits oiseaux de l alti plano
muchas gracias sonia y yajahira , que te vaya bien  

je prend la route , comme sam a toujours de l avance sur moi , il partira un peu plus tard

je longe la laguna , c est plat , pas de vent , silence absolu , c est splendide , impression d etre seul au monde 
petite fleur , comment fais tu pour subsister 
les vigognes , étranges et fascinants animals , au meme titre que les yacks ,comment font ils ? 
alors que je m éloigne de la laguna , tout se complique , le vent se met a souffler fortement  

et c est un mur de plus de 300 m qu il va falloir franchir , haye haye hay

montagne multicolore 
allez on s accroche , on y croit  
ca y est sam m a rejoint , en partant une heure apres moi 
j ai 4 couches d épaisseurs sur le dos , tellement le vent s engouffre partout  
allez on y croit , on garde le sourire , on s accroche  
et enfin apres deux heures d efforts , on y est , 4738 m d altitudes , whouou 
whoua incroyable , la longueur de la route , encore ce sentiment d etre seul au monde , enfin en duo avec le vent 
le sable , le vent , la fatigue , la fain , par deux fois ma saccoche arriere se décroche ??? 

il est 16 h et sam m attend , il n en peux plus , ca tombe bien moi non plus , il y a un trou , nous serons protégés du vent , allez on plante le bivouac.

une bonne chose de faite  

on mange rapidement , et avant le coucher du soleil a 18H , il est 17h30 quand nous rentrons chacun dans nos tentes , la température descend tellement vite , a cette altitude il va faire tres tres froid cette nuit .

la fermeture éclair de ma tente interieur a lachée , il ne manquait plus que cela ,je calfeutre comme je peux , mais je perd 4 degrés entre l intérieur et l extérieur , punaise j ai acheté une tente de moontagne , et c est au moment ou j en ai le plus besoin qu elle me lache !!!on a fait 23 km aujourd hui .

MARDI 11 JUIN :

moins 10 degrés dans la tente , ca veut dire moins 14 degrés a l exterieur , l eau est gelées , la nuit je me réveille toutes les heures , la gorge est seche , les yeux gonflés , le nez bouché , je suis préocupé par la fermeture éclair de la tente .

on attend 8 h que le soleil tape sur la tente pour sortir .

on se croirait sur la lune ou mars ? eux n ont pas attendus que le soleil chauffe , bonjour les vigognes  
pour nous c est poridge au raisin sec, meme au milieu de nulle part , des pilles !!! 

allez c est parti , on the road again , si le debut de matinéé ne s annonce pas trop difficille a part le sable part moment , on doit grimper un peu plus tard a 123 m et s ensuivra une grande descente jusqu a une laguna .

on the road again 
les vigognes comme des mirages 
allez une petite pause 
longue route , drole de montagne et ce sentiment d etre seul au monde , mais qui est trés agréable , propice a la méditation 
ca y est a 15 h le point le plus haut est atteint  

4900 m d altitudes , c est comme si on pédalait sur le mont blanc , incroyable

longue descente d une vingtaines de km 

mais qui s annonce pas facile en fait , les nombreux passages de 4x4 ont littéralement ensablés la piste , je dérape , m enlise , pousse le vélo , change de piste , je suis épuisé

j en peux plus  
poste de controle du parc nationnal , je retrouve sam 

je demande s il y a un endroit ou on peux camper , on m indique un batiment d une societé , je demande si on peut s y installer , permission accorder , trop chouette , ce soir on campe a l interieur

en deux deux le bivouac est installé ,pour sam c est le rituel du café au lait  
j adore le comcept de la réserve d eau des toilettes  

on a fait 43 km épuisant aujourd hui , au moins cette nuit pas de soucis de fermeture éclair , allez bonne nuit ...

MERCREDI 12 JUIN :

c est une bonne nuit bien reposante que nous avons eu , le soleil commence a réchauffer l atmosphere

allez je m élance , il doit etre 8h30 , il y a une belle montée aujourd hui au programme puis une grande descente et nous devrions atteindre un pemier village ce soir .sam partira une heure plus tard , il va vite me rattraper...

ca commence tres joliment 
beaucoup de sel , et cette mousse qui me fait penser a un volcan 
c est dur de faire plus de 100 m sans faire de photos tellement c est jolies et si différents ce matin 
on exploite du sel dans cette laguna  
incroyable mousse  
allez c est parti pour la difficultée de la journée , on doit grimper 300 m , youppie 

c est a ce moment qu un 4x4 s arrette a mes cotés et j entend , " hey stephane comment vas tu ? " c est jb et mathilde que j avais rencontré dans la guest a san pedro de atacama ;ils me demandent si j ai besoin de quelques choses , et je leur parle de nos soucis pour retirer de l argent et que nous pourrons le faire qu uyuni , je leur demande s ils peuvent me preter d l argent , je leurs ferait un virement et c est génial , ils me donnent tous ce qu ils ont soit 440 bolivians ,ca fait 56 eu , merci infiniment les amis

sur verra juste 4x4 de mathilde et jb, merci beaucoup, ça va bien  
allez la on est dans le dur , arriver en haut se sera une longue , longue descente  

pendant que je faisais une petite pause grignotage un 4x4 c est arrété et le chauffeur m a tendu un sachet de bonbon genre pate de fruit , trop bon le sucre .

la nature toujours a l oeuvre dans sa richesse 
ca y est le point le plus haut est atteint maintenant longue , longue descente , youpie 
ces plantes me font penser a des tetes coiffures afros  
ce vert éclatant des mousses me font un bien fou 
tiens il y a de l eau , c est beau comme tout  

je m arrete il y a une ruine et j attend sam que j ai vu derriere moi .

yes sam we did it , maintenant longue descente pour arriver a notre tout premier village bolivien 
cette gorge est vraimment magnifique , je vois dess petits arbustes encore jamais vu auparavant  
le paradis 
ca ne m étonne pas que les lamas s y plaisent
C'est  
whoua  
et c 
nous avons changés de rive , c est toujours aussi divin 
ma 

nous avons a faire a présent a un vent violent de face , mais nous ne sommes plus qu a 5 km de notre tout premier village bolivien , villa mar

le comité d acceuil est la , bienvenido 
les jupons , le chapeau , les nattes ,pas de doute nous sommes bien en bolivie 

alors que nous sommes devant un magasin a savoir ou l on va dormir , on voit deux cyclos arriver .

il sagit de stanilas et de thibault , deux jeunes francais de 23 ans .la selle peau de lama de stan 

ils nous apprenent qu on peut etre acceuillis pour la nuit dans l école , trop chouette , on se mange un délicieux pollo papa fritas en parlant de nos voyages respectifs .

nous voila parés pour la noche

JEUDI 13 JUIN :

bien dormis au chaud , on prend son temps ce matin .j en profite pour nettoyer la fermeture éclair de ma tente et la badigeonner

c est marrant les classes sont autour du terrain de sport . 

a 9 h les écoliers arrivent ...

la statue a surpris bon nombre de cyclo cette nuit en allant au toilettes et se retrouvant face a elle dans le noir 

nous remercions le proviseur qui nous a permis de dormir dans une salle , et allons faire des courses

allez vamos a la tienda ,gracias las escuela
sam , stanislas , et thibault 
on the road again , ca fait plaisir car il y avait si longtemps que je n avais pas pédalé en groupe , depuis  le pamir en fait 
c est tres nuageux ce matin , le vent ne souffle pas encore 

apres une heure passer ensemble stan et thibault reprenent leurs rhytmes , a 23 ans l énergie n est pas la meme , bon voyage les gars et bravo , que te vaya bien ...

ca y est le vent fort souffle , nous trouvons une butte pour nous abriter et manger un morceau ,crevaison pour sam .

apres avoir franchis cette flaque , on apercoit ce qui ressemble a un village abandonné , alors demi tour , allons voir.. 
et oui c est bien un village a l abandon , on est motivé pour passer la nuit ici , il est 15 h trop bien  
café time poour sam , le rituel 
au loin une fermiere et ses lamas passent  
dans cette petite chapelle , pleins de peaux de lama , pourquoi sont elles abandonnées ? 

j pensais que c etait une chapelle , a cause de la croix sur le toit , mais en fait beaucoup de maison en possede .nous pensions dormir dans une de ces maisons apres avoir nettoyer un peu , mais beaucoup de crottes de rats ,et il y a une mise en garde disant que l on peut attraper des maladies dans des ruines en bolivie du aux excréments de rats , nous allons donc camper mais a l abris du vent .

bivouac installé , je vais marcher derriere le village , il y a un canyon avec des rochers qui ont l air incroyable . 
le ciel c éclairci , la lumiere va etre belle pour la ballade dans le canyon 
la magie opére instantanément 
les mousses magiques  
le ciel , les nuages , les roches , la végétation , tout est extraordinaire  
mais qui est le dessinanteur ,le créateur de tout cela .... 
le bonheur , je me sens touché par la grace , merci , merci la vie , l unnivers 
il est temps pour moi de regagner le village et sam , pour manger un morceau  
le ciel et l unnivers avait encore une partition a jouer a la tombé de la nuit  

aujourd hui nous fait 22 km , j ai eu beaucoup de mal a m endormir , je ne sais pas pourquoi , c est ainsi.

VENDREDI 14 JUIN :

le soleil apparait sur l horizon , pour enfin nous réchauffer 
on the road again 

une petite grimpette , trois fois rien puis se sera une descente sur notre deuxieme village alota

ca y est nous voila entrain de traverser alota , qui a tout l air d une ville déserte  

nous trouvons un petit restau , on pensaient manger un pollo papa fritas , il n y a que de la soupe de quinoa , bon on fera avec.

en sortant du restau on en trouve un deuxieme , mais voila il n y a personne dans le restau , je prend entrer a l interieur , les tables ne sont pas débarassées mais personne ne répond , étrange cette ville.

deux , trois courses , on essaie l école mais il n y a personne , on fait le plein d eau au robinet devant l école , et on va chercher un bivouac

j ai vu un panneau union européenne , qui a du subventionnée quelque chose dans ce village fantomne .

a si il y a ame qui vive , les lamas 

il y a beaucoup de vent et nous devons nous abriter,se sera chose faite dans un parc a lama pres de maison abandonnée

qu elle jolie lumiere encore une fois  

une bonne platrée de pattes accompagnée de boite de thon , c est délicieux , on afait aujourd hui 33 km et j ai perdu une paire de gant a alota , heureusement que j ai une deuxieme paire.

SAMEDI 15 JUIN:

bien dormi , comme on est un peu redescendus il fait un peu moins froid.

café and poridge time 
la bonne nouvellle c est que nous avons rejoins une route principale , bien dammée 
la moins bonne nouvelle , c est qu il y a maintenant des camions qui projetent des nuages de poussieres 
buen dia les vigogne , como esta ? 
mon premier flamand rose 
une longue zone de travaux 

depuis que nous sommes redescendus en altitude , et que la route est plate et dammée , nous fonceons , tellement content de pouvoir a nouveau pédaler et remplie de globule blanc .

 pour la douche sam 
la seule difficultée de la journée une petite cote ou j ai tout de meme poussé le vélo , maintenant ca descend un peu 
porte d entrée de culpina k 
chalut toi 

le seul restau de la ville fait tres tres luxueux , on a plus l habitude

petit dinner en tete a tete avec sam 

delicieux sandwich , nous voila requinqués

muchas gracias a héléna et camille qui nous ont faient une petite ristourne et offfert une part de gateaux aux quinoas 

et nous reprenons la route , il est 14h30 a 12 km il y a st cristobal

whoua , surprenante cette mine avec ces couleurs différentes 

et nous voila a san cristobal , le plein d essence pour sam qui cuisine avec ce type de combustible.

jolie petite églie 

le vent souffle tres fort maintenant , on dirait qu il va pleuvoir , on décide de stoper ici ,au loin un gymnase, on va tenter notre chance .

bon le gymmanse est fermé , mais nous sommes abrités du vent et de la pluie si elle venait a tomber 

nous avons effectués 61 km aujourd hui , c est bien , et la bonne nouvelle c est que normalement demain nous serons a uyuni , il ne reste que 88 km , yea yea .

la lumiere du gymmanse c est allumée a 19 h , ma tente était éclairée et sa jouait au ballon , mais j ai bien dormi .

DIMANCHE 16 JUIN :

c est le grand jour pour nous , uyuni qui semblait si loin est maintenant a notre portés

hello sam , good sleeping ? 
tchao san cristobal 

nous faisons 12 km et arrivons dans le petit village de vila vila , ou nous devons ravitailler en eau.

cou de lama , un sacré morceau 
ca tranche le vert de la pelouse du terrain de foot , tout neuf 
nous avancons plutot bien ,une route est en construction le long de la piste que nous empruntons 
petite pause pres du rio grande 

et nous arrivons dans le vilage de ramaditas , en pensant pouvoir se restaurer , le seul restaurant du village est fermé , la seule boutique du village également .

décidément les villages boliviens font village fantome 

sam a fain ,et il est fatigué , il nous reste 44 km pour atteindre uyuni mais nous avons a présent un vent de face ou de coté ca dépend de l orientation de la route ,il me parle de faire un stop aupres d un pick up , pourquoi pas .

nous reprenons la route et faisons 2 ou 3 km , je tend mon pouce au rare pick up qui nous doublent 

et au sixieme véhicules , un pick up s arrete , il sagit de bernado et toute sa famille , on chargent les vélos , les bagages a l arriere et on s installe a coté des vélos , les 44 km nous séparant de uyuni se feront en 30 mn au lieu de 5 h .

en voiture simone , uyuni nous arrivons .... 
et nous voici a uyuni 

on fait un saut au distributeur de billet , ca marche , youpi ,puis on passe a l hotel .

le wara del salar , ca en fait des saccoches  

et on va manger , enfin un pollos y papa fritas

on va prendre 2 plats chacun 
petite ballade dans les rues de uyuni 

cette notre premiere grande ville boliviene , et c est vraimment chouette , il y a une belle et douce énergie qui sy dégage , j ai trouver un pied pour mon appareil photo car le mini que j avais en plastique ne tiens plus trop droit .biere , puis a nouveau dinner ,ce soir c est chorizo papa fritas, une petite connection avec mon ami denis qui fete ses 48 ans aujourd hui , felix cumpleanos mi amigo .ha oui on retrouve internet apres 10 jours coupés du monde , ca fait du bien ...d etre coupé du monde .alors aujourd hui on a fait 44 km , et 44 km en pick up .allez cette nuit on dort au chaud et le ventre plein .

LUNDI 17 JUIN :

notre chambre a 80 bolivianos soit 10 eu

sam va passer 2 jours comme cela , je pense qu il en avait vraimment besoin.

nous allons passer 2 jours a bosser sur nos blog respectifs , tellement de photo prise .et puis bien manger .ce soir nous sommes passés voir thibault et stan les 2 francais rencontrés a vila mar , eux ce sont arrétés dans une casa de cyclista ,c est gratuit et a notre grande surprise il y a 10 cyclos voyageurs ,allemand , 2 jeunes francaises , boliviens , canadiens , argentins et meme une indonésienes , nous ne sommes pas restés trop longtemps ont étaient affamés , mais nous viendrons passés notre derniere nuit ici .

la lune qui monte dans le ciel de uyuni 

MARDI 18 JUIN :

le blog , le blog , a 12 h je fais une pause et je me connecte a mon papa et ma maman , trop chouette .cette nuit j ai fais un reve , j etais avec frederick mon frere , il devait avoir entre 6 et 8 ans , et nous devions prendre l avion , et nous l avons ratés , j etais en pleurs , ce qui est bizarre c est ce ca met arriver a plusieurs reprises de rever de rater un avion , qu elle en est la signification ?

a 17 h plus de batterie sur l ordi , les 2 jours passés a bosser sur le blog , une envie de marcher , j ai suivi la route et 10 mn plus tard j étais au limite de la ville pour assister au coucher du soleil.

whoua la lumiere du soleil tombant 
repos pour les abres en bolivie  

j entend une petite musique , c est doux , c est jolie , mais je n arrive pas a savoir d ou elle provient ?

et en levant la tete , j apercois cette petite fille sur le toit , qui joue du xylophone , trop chouette , merci petit ange  

et puis vint le spectacle de fin de journée

merci , a demain  

encore un autre jolie spectacle

les arbres recouverts de la poussiere des pistes  
je ne connais pas encore la signification de ces décorations sur de nombreuses porte d entrée ? 

allez une petite cerveza ce soir , puis nous allons dinner avec sam , comme hier nous allons a plusieurs endroits , on a commencés par deux parts de pizza chacun , puis 1 pollo y papa fritas et avons finis par un genre de croissant remplis de creme et un donnuts , whoua nous sommes bien callés , on rentre , brossage de dents , j en profite car quand on est sur la route ce n est pas possible pour moi , l eau est trop glacée .il est 22 h c est dodo pour moi , sam va lire et bosser sur son blog jusqu a 3 h du matin .

MERCREDI 19 JUIN :

je finis de bosser sur le blog ce matin , le programme va etre chargé aujourd hui , car c est notre dernier jour a uyuni , alors on va changer d endroit et passer la derniere nuit a la casa de cyclista , mais avant cela on doit faire les courses et cette fois on va pas lésiner sur le ravitaillement .

augusto le patron de l hotel adorable , le toit ondulé en plastique donne cette couleur , le check out est fait  

allez direction les courses et le marché.

petite repas délicieux sur le trottoir avec les locaux , on adorent  
le marché 
tiens salut stan , ca va ? 

ok on a mangés , on a fait les courses , on récuperent nos bagages et direction la casa de cyclista pingui.

qu elle belle endroit pour les cyclos , pour faire une pause , se ressourcer et faire de belles rencontres .

alors maintenant nous allons allez voir , un endroit spécial , ou il y a tout un tas de vieilles locomotives et wagons , laisser a l abandon , c est parti ....

nous passons par un jolie champ de plastique  
coucou toi , tu es trop beau 
nous sommes directement plongés dans cette unnivers de fer 
incroyable c est magique 
un petit tour en train 
tchou tchou 
 et maintenant place aux locomotives 
absolument fascinant 
bah le drapeau polonais  
la roche volcanique , omniprésente  

a ce moment , parce que je suis fatigué , et j aimerais me reposer demain , ne rien faire , chilé , je demande a sam s il est ok pour rester un jour de plus a uyuni , il est d accord , chouette .

décoration sur les arbustes  

allez nous rentrons vers le centre ville , objectif allez manger un pollos con papa fritas

les chiens qui mangent des carcasses , a coté c est l abattoir , il y a des cris déchirants de vaches , siff 

apres ce délicieux pollos con papa fritas , nous rentrons a la casa cyclista , et faisons la connaissance de cynthia une jeune cyclo voyageuse équatorienne , whoua , il y a alex un argentin , il y a rosita une jeune allemande , guillem du brésil , et cristian un espagnol qui est parti d alaska et va jusqu a ushuaia deja 2 ans de voyage , la propriaitaire de la casa c est myriam , elle est adorable .

la nuit nous faisons un feu dans le jardin (fogata) pour nous rechauffer et c est bien agréable , petit pétard et fernet branca coca dont les argentins rapholle , on est bien

JEUDI 20 JUIN :

aujourd hui c est entretien vélo , préparation des saccoches et dernieres petites courses aux marché .

le drapeau bolivien flotte dans la cour de la casa pinguin 
quand le soleil commence a chauffer la peau et les coeurs c est du bonheur, n est ce pas sam et alex   
les baskets gélées dans la bassine , sam et cristian en atelier mécanique  
edbania brésiliene et nathan un jeune canadien de 19 ans viennent d arriver 

edbania n est pas cyclo voyageuse , nathan est incroyable il est parti il y a deux du canada a vélo , pour aller voir l éclipse du 2 juillet au chili .19 ans , il m impressionne , il est meme passer par le vénézuala qui est fortement déconséillé en ce moment , il est pleins d énergies , et de belle énergies

nathan c est mit a tatouer pendant son voyage , et j adore ce qu il fait  
notre chambre a la casa pinguin que nous partageons avec guillem un jeune brésilien 

on a un petit soucis , la roue arriere de sam est voilée car il manque 2 rayons , cela nous obligent a repousser d un jour notre départ , ce n est pas pour me déplaire on est bien a la casa pinguin.

VENDREDI 21 JUIN :

c est l été en europe aujourd hui et c est la fete de la musique ...

ce matin je vais me ballader dans les rues de uyuni , que j aprécie beaucoup , les voitures ne roulent pas vite , ce n est pas bruyant , c est détendu ...

j adore ces stautues , recyclage , bravo l artiste 
petite foraine de uyuni 
il est jolie ce batiment colonnial 
la caserne militaire 
le quartier de la gare 
allez c est l heure de se restaurer , sur le trottoir un bon petit plat , avec les locaux  

sur le chemin du retour je croise un cyclo , c est thomas un allemand qui va justememnt a la cas de cyclista , nous faisons la route ensemble , 10 ans que thomas est sur la route whoua.

le quotidien du cylo voyageur en pause , les lessives de cyntia notre jolie équatorienne 

cyntia est incroyable , partir a vélo sur les routes quand on est une jeune femme en équateur est un défi , l amerique du sud est un continent hyper machistes , et comme tellement d endroits encore sur la planete marqués par le patriarcat .bravo , félicitation jolie cyntia

pour alex notre ami argentin c est cuisine , tout comme la jeune et jolie rosa 

de meme pour rosa , je suis épaté , jeune allemande de 25 ans , ellle c est engagée sur les routes d amerique du sud , depuis la colombie , whoua , elle voyage a présent avec cyntia , duo de reve , vous avez toute mon admiration mesdemoiselles .

rosa se lavant les cheveux , l eau est glacée !!!cristian from spain et nathan from canada 

l internet ne marchant pas a la casa pinguin aujourd hui , je retourne au centre me poser dans un restau pour avoir le wifi.

je suis toujours fasciné par les rues de uyuni et les batiments  
mur d école 
une des écoles de uyuni 
drole de machine , la byciclette a moteur , belle objet et son propriaitaire n est pas des plus jeunes 
tranche de vie 

j adore les batiments de uyuni

troisieme photos , c est notre cantine , un délicieux pollos con papa fritas , un quart de poulet , frites et riz a 3,20 EU 

j ai fini mes publications facebook , mais je n arrive pas depuis hier a publié mon blog mon blog , peut etre l internet n est t il pas assez puissant , sur l ile de java il y a 10 mois , j avais rencontré une jeune et jolie allemande ,louisa , nous avions fait l ascension du volcan ijen , et elle m avait demander de lui envoyer une carte postale d un endroit sur la planete ou je voulais , alors ca y est c est fait , elle est ecrite , mais il n y a pas de poste a uyuni , allez je vais attendre encore un peu pour la poster ....

je rentre a la guest ...

séance de tatouage pour cyntia , réaliser par nathan  

c est un triangle , symbole pour cyntia de la découverte

du coté de sam , il n a pas pu faire dévoilée sa roue , 4 réparateurs de vélos et aucun n as voulus , il 18 h , il commence a vouloir le faire lui meme , je pense qu on ne va pas décoller comme convenu demain , moi ca me va toujours .

plus il essaye de dévoiler la roue , plus elle se voile , il fait nuit maintenant , il fait froid , je regarde un tuto sur you tube , et je lui partage la théorie .

au bout de deux heures il y a du mieux , sam s arretera a 21h30 et le résultat est plutot pas mal , et relativemment compliquée de dévoiler une roue quand on est novice et sans le matériel adéquat , bravo sami.

puis nous partons manger nos pollos con papa fritas , 10 mn de marche dans les rues glacées , mais un délicieux dinné a la clefs , puis retour dans les rues glacials a nouveau ,je me réchauffe autour du traditionnel feu dans la cour de la casa ou tout le monde est réunis et puis dodo .le petit groupe va sortir danser , ha zut je ne le savais pas , bonne nuit les petits ...

SAMEDI 22 JUIN :

c est jour de départ aujourd hui , guillem et nathan partent dans le salar de uyuni , et cyntia , rosa et cristian partent en direction de la frontiere bolivo chilienne , alors c est toujours pleins d émotions ces moments .

les montures sont équipées  
la traditionnelle photo de la famille cyclo 

allemagne angleterre , brésil ,espagne ,canada , argentine , france , équateur ...

les premiers a s élancer ce matin c est le duo brésilein canadien , buen viaje guillem et nathan 
sam a repris le dévoilage de sa roue , les filles préparent leurs saccoches  
deuxiemme départ , la team allemano équato espagnol , bon voyage les amis , que te vaya bien 

et toujours cette émotion particuliere , voir les voyageurs au long court s élancer ....

ca n a pas l air de trop affécté la mascotte de la casa cyclista 
la cuisine de la casa cysclista , j aime l idée de l ampoule reciclée on peut y mettre une plante , le jolie mot de cyntia 
il n est pas rare de voir des chiens dans les poubelles  
avec johanes un allemand , belle enérgie ,le petit dessin que j ai laissé sur le mur de la chambre , julia d argentine

julia une jeune femme partis du mexique et qui voyage seule jusqu en argentine , encore une fois incroyable , hier soir quand elle est arrivée , il faisait un froid glacial et nuit et elle etait en short .

support de papier toilettes = fourche a vélo , l eau chaude est chauffée electriquement et directement pour la douche  

DIMANCHE 23 JUIN :

aujourd hui c est notre tour de nous élancez , direction le salar d uyuni , lucas un jeune brésilien va nous accompagner .

la traditionnelle photo de groupe 

et c est parti a travers les ruelles de uyuni

tchao uyuni muchas gracias  
nous cheminons sous le regard du président bolivien evo morales  
ca fait a peine une heure que nous sommes partis et deja deux crevaisons successivent pour sam , c est les valves qui lachent 

en plus on vient de s apercevoir que nous avons pris la mauvaise direction , bien joué les gars , il est 13 h , sam doit racheter des chambres a airs , alors on décident de retourner a la casa pinguin , départ repousser a demain ...

de retour sur uyuni , chouette ca descend  
premiere chose a faire un bon repas , je vous presente lucas from brasil 
coucou petit ange  

..et nous avons toujours droit a un acceuil chaleureux de la part de cette petite fille .

l apres midi va etre consacré a trouver des chambres a airs , une fois trouver impossibilitées de les gonfler , donc on retourne au marchand qui nous les reprends et on trouve enfin une chambre a air , départ normalement demain matin pour le salar ....

LUNDI 24 JUIN :

c est le grand , enfin on espere , apes avoir reporté le départ 3 fois d affilées , on the road again ...

tchao miriam y muchas gracias , que te vaya bien  
j adore les vieux vehicules , voyage a travers le temps ... 
arret au stand , mettre de la pression au maximum pour les pneus de sam 
un avion dans le désert , il va survoler le salar , ce doit etre incroyable vu du ciel , nous avons été rejoins par thomas 

thomas est un cyclo voyageur allemand qui est sur les routes depuis 6 ans .on traverse le dernier petit village avant le salar, les hommes sont fortements alcoolisés depuis hier c est la fete de la st jean , beaucoup de musique la nuit derniere , des feux , c est le solstide d hiver , le moment ou le soleil est le plus loin , en france c est l été .

plus de doute nous sommes bien a proximité d une plus grand désert de sel au monde , tout est en sel  
la porte d entrée du salar  
restaurant avec mur en sel , nous retrouvons juanita (colombia) et tom (angleterre ).les chaussures trouées de sam  

je ne sais pas comment sam fait pour supporter le froid avec ces baskets trouées , il avait pourtant l occasion d en acheter a uyuni mais il a décidé d attendre la paz.

juanita et tom se sont rencontrés au vietnam , ils pédalent ensembles a présent , tom est sur un tour du monde , ils vont jusqu en alaska .

et c est parti pour un monde inconnu ... 

c est incroyable le bleu intense du ciel et le blanc du sel , on se croirait sur de la neige , les memes sensations , sauf que ca ne glisse pas et ne dérape pas , magique , incroyable

on dirait vraimment de la neige  
par moment des trous avec présence d eau , celui la est en forme de coeur  

on respire super bien , l altitudes et le sel donnent un air tres pur , on respire profondément , c est comme si l air pénétrait plus profondément dans les poumons .

lucas fait un petit étourdissement , il s allonge 5 mn sur le sol , pour reprendre ses esprits , nous décidons de poser le bivouac , il est a peine 16 h.

voila une bonne chose de faite , comme cela nous pouvons profiter des rayons du soleil 

car quand il va se coucher , ca va allez tres vite , la température va chuter rapidement .

et oui on va se partager du vin chaud ce soir , position de yogi pour thomas .ma petite serviette offerte au kirgistan  
le soleil descend tres rapidement , ainsi que la température , mais que c est beau  
vin chaud en plein milieu du salar de uyuni , rien de tel pour se réchauffer 
a demain soleil , on t attend avec impatience , on s attend a passer une nuit extremement froide , les paris sont lancés  

MARDI 25 JUIN :

enfin retour de l astre de vie , de lumiere et de chaleur  

je me suis réveillé a 4 h du matin , trop envie de faire pipi , j ai fait pipi debout depuis la tente , la température était de moins 7 degrés .

magique , incroyable , surnaturelle .... 

comme je ne peux pas trop gonfler mon matelas , j ai bien senti le froid sur le sol , malgré la bache , la tente , le matelas et le duvet .

le café et le petit dejeuner a l abris du vent , en attendant que les rayons du soleil nous réchauffent  
lost au milieu du salar de uyuni .... 

on n est pas trop préssés de lever le camp ce matin , on attend que ca se réchauffe

incroyable ces montagnes , déformées comme tout desert qui se respecte  
nous avons tachés ce jolie blanc , ha ces humains , ready samy ? 
il est 10 h , on the road again , into the salar ... 
je n ai jamais mi un pied en artique ou en antartique , mais j ai vraimment l impression d y etre  

c est fascinant de pédaler dans ce lieux , j ai l impression qu un ours blanc va surgir , ou une colonie de manchots , qu elle plaisir .

sam pousse le vélo quand il y a trop de bosse , avec sa roue voilée , il prend des précautions . 
tudo ben brasil  

le pauvre lucas n est pas suffisament équipé et il a eu froid cette nuit

magnifique les trous d eaux , juste faire attention de ne pas y mettre la roue avant  

il est 14 h , il fait suffisament chaud maintenant , je décide de faire la photo souvenir

je suis reparti trop vite , j ai oublié de rattaché une sangle , qui c est prise dans le dérailleur . 

je suis bon pour enlever toute les saccoches et la roue arriere pour enlever la sangle , heureusement il n y a pas eu de casse

je rejoins la team franco brésilo ,allemande , angleterre , pause casse croute  
petite essaide photo rigolotte , il s avere qu il faut beaucoup de patience et de determintion 
c est reparti , ils nous restent 17 km pour atteindre la isla incahuasi , lieu ou nous voulons dormir ce soir  

malheureusement , le vent c est levé et il est de face , les 17 km sont difficilles

enfin nous y arrivons , frigorifiés  
ca y est le soleil se couche , a demain  
on découvre alors des etres étranges sur la isla , des cactus immenses , plus le temps de les admirer , il fait tres froid 

nous avons été acceuillis par alfredo pour 15 bolivians au lieu de 30 bol parce que noussommes arrivés apres 18 h nous pouvons dormir dans une salle , trop chouette .

il y a meme 3 matelas , grand luxe ce soir  , la provecho lucas , a quoi pense tu ?

aujourd hui nous avons fait 56 km a travers le salar , allez bonne nuit les petits .

MERCREDI 26 JUIN :

on se leve tot avec lucas , pour aller admirer le lever du soleil sur le salar depuis la isla incahuasi.

c est magique , le salar c est transfomé en un océan 
non seulement le décor est exceptionnel , mais en plus ces cactus immenses rendent le lieux magique  
le camping car seul au monde au milieu du salar  
il y a juste  a admirer ...
merci la vie , merci l unnivers , merci 
les cactus sont comme illuminés , qu elle beautée , certains d entre eux ont 120 ans  
in love with a cactus  

je redescend maintenant vers la piece ou nous avaons dormis

voici ou nous avons dormis , pour en sortir nous passions devant ces personnages , en pleine nuit ca surprend  

nous retrouvons sam , qui a tres mal dormi , il est malade , fievre , chaud , froid , courbature , hay , hay , hay .

adorable petit oiseau , on comprend cette isla est un paradis  
tout le bois ici , provient des cactus , je ne savais pas qu il y a avait du bois a l interieur , en plus tres jolie 
une petite photo avec alfredo 

alfredo vit sur la isla incahuasi depuis 40 ans , il a vécu en hermitte dans une grotte au début , au début il y a avait 1 touriste par mois , et puis le gouvernement a financé des infras structures , aujourd hui c est un havre de paix tres touristiques au lever du jour et au coucher de soleil , alfredo a 75 ans , et il est adorable , quand je lui ai demandé si nous pouvions faire une photo , il a été chercher son pontxo et sa cape en laine .

comme une envie de voyage , petit chaton  ?
bois d un tronc de cactus ,c est pleins d alvéoles 
voila il est temps pour nous , de quitter cette ile paradisiaque 
c est marrant parce que la structure du sel , change selon les endroits 
dur dur pour sam aujourd hui , avec la fievre , coté brésil ca va super bien 
halala mon pauvre sam 
tiens on retrouve thomas , qui a bivouaquer la nuit derniere  
on s amuse comme on peut dans le salar .... 
au loin c est juanita et tom qui cycling on the salar  
cheveux au vent , heureux qui comme ulysse .... 
nous nous rapprochons tout doucement de la sortie du salar vers cette étrange montagne 
incroyable c est un visage qui est au sommet de la montagne 
on voit des dessins sur les flancs de la montagne ou plutot du volcan , c est le tunupa,5321 m  des clotures en pierres  
et voila , fin du salr de uyuni , fin de ces 3 jours , hors du temps ... 
nous entrons a présent dans le petit village de tahua 

c est la fete aujourd hui au village , a l auberge personne ne répond ,les gens doivent etre a la fete , j ai insisté pour que sam ne campe pas cette nuit et dorme un peu plus au chaud , je décide d aller a la fete et demander ou sont les propriaitaires de l auberge .

c est la fete , la biere coule a flot  

bon il s avere avec le bruit de la musique ,et mon espagnol aproximatif c est difficille de comuniquer , hospedaje qui veut dire hotel a été compris comme hopital , finalement je décide de tenter l école , la premiere me dit plutot le college , je discute 5 mn avec le directeur et il me dit ok .

trop chouette en plus il y a de gros matelas  

voila sam est au chaud , et il se couche , entre temps juanita et tom me demandent s ils peuvent dormir au college et nous nous retrouvons a 5 cyclos pour la nuit .

je retourne a la fete et je vais boire 1 l de biere , a regarder comment dans un petit village bolivien , on s amuse ...

c est plutot bonne enfant , les bouteilles de bieres s échangent , ca danse , meme les femmes les plus agées dansent , mais la sono est trop forte , il est 20 h , il fait froid et je suis épuisé , allez direction le college .on a fait aujourd hui a travers le salar 43 km .

a quelques maisons du college , la musique va etre jouée toute la nuit , et les watts a fonds ...

JEUDI 27 JUIN :

nuit difficille , au chaud , mais pas un sommeil profond du a la musique , sam ne va pas mieux et décide de se reposer aujourd hui , il va aller camper sur le salar , je vais continuer ma route et l attendre au prochain village ou je pourrais bosser un peu sur le blog demain .

la bergere mene son troupeau de lama dans un enclos  
apres la fiesta , le ménage 
j aime beaucoup ces petites décorations toutes colorées 

apres avoir dit au revoir a samy nous prenons la route avec lucas .

je suis fasciné par ces arbres , peut etre pour en avoir si peu vus ces dernieres semaines  
tiens juanita et tom partis un peu plus tot , en plein petit dej , bonne appétit les amis 
le salar et le village de tahua s éloignent peu a peu  
au loin comme pointant au dessus d une mer de nuage , c est la isla incahuasi 
ca grimpe gentiment , mais c est tellement jolie 
reste de culture de quinoa 
coucou toi 
canyon , et petit village  
dans une montée juanita et tom me dépassent , fasciné par ces murets 
toujours le volacan tunupa 
magique 
de petit village 
moment difficile , du sable ,ca glisse , s enlise et il faut pousser le vélo 
village typique de l altiplano bolivien 
un troupeau de lama passe par la  
je retrouve lucas , petite pause , puis derniere montée de la journée  
ouf c est passé , maintenant ca va descendre sur le village de salinas de garci mendoza 
coupe d un cactus 
fascinant ces arbres a l entrée de salinas de garci mendoza 
et toujours le volcan tunupa 

la petite ville ou village est charmant , des abres , des petites ruelles , sur la place centrale nous retrouvons juanita et tom qui achetent quelques provisions et vont reprendrent la route car il est a peine 16 H . juanita qui commence a avoir son pneu qui se dechire me demande si je n ai pas un pneu de rechange a lui dépanner au cas , comme j en transporte 2 , je lui prete avec plaisir , elle est soulagée .

nous faisons le tour des hotels avec lucas , trop cher , ou seulement une nuit car demain c est la féria , reste un troisieme hotel , se sera le bon , un peu cher 50 bolivianos soit 6 eu 50 mais apparament il y a douche chaude .

salinas graci de mendoza vu d en haut  
l hotel turistiquo suk arani , jolie déco mais chambre glacial 

nous allons faire quelques courses avec lucas , il me fait bien rire , il n y a pas de feuille a rouler dans les villages que nous traversons et lucas roule ses pétards avec du papier toilettes et bien ca marche .

les petits chiens de salinas graci de mendoza  
pic nique dans la chambre , on est glacés 

on a fait aujourd hui 34 km .

VENDREDI 28 JUIN :

je me suis levé ce matin avec une grosse crise de fou rire ,je vois lucas ce lever et retourner son matelas , ses habits qu ils portent sont trempés , petit accident de la nuit , il c est fait pipi dessus pendant son sommeil , et a présent il a encore plus froid qu il ne fait déja , on a rigolés un bon moment avec ca , mon pauvre lucas , il est vraimment chouette comme gars .

a 10 h lucas reprend la route , c est les au revoir ...

bonne route mon ami , chouette moment en ta compagnie , que te vaya bien  

je vais bosser sur le blog ce matin , le wifi est super lent alors je partage la conection de mon tel .quand mon forfait est fini je vais en ville le recharger et faire deux trois courses .

mignone petite église  
de la couleur dans les petites ruelles boliviennes  
hola que tal , alors quoi de neuf senorita goubert ? 

répétition géneral pour la bandas

répétition sous des raffalles de vent et de poussieres 
on vient de loin pour defiller , oruro est a plus de 300 km 
partout on s active , on se fait belle . 

en repassant par la place du village je retrouve sam qui vient d arriver ,ca va un peu mieux , mais c est loin d etre la grande forme , il a eu du vent violent la nuit derniere et a encore mal dormi , apres avoir mangé un plat de street food comme on les aiment , nous rentrons a l hotel et nous allons camper dans le jardin ,c est moitié prix .

jeune chien qui a l air appeuré et mouillé se cache derriere mes saccoches  

je rebosse un peu sur le blog , pendant que sam prend une bonne douche bien chaude , je n ai pas le courage d en prendre une , tellement que j ai le froid en moi.

puis nous allons dinner, en ville c est un défillé , ca danse , differérentes bandas rhytmes la fete , nous passons de stand en stand pour dinner , c est un régal , superbe soirée , on est pris dans le rhytme des bandas ...

hum ca va etre bon sam  

SAMEDI 29 JUIN :

enzo , notre hote , vraimment tres gentil , gracias enzo y que te vaya bien  

nous repassons par la ville et nous laissons a nouveau entrainer par la fete ...

on a encore ne fois super bien mangés , houlala j ai des poches sous les yeux , la fatigue 

on fait les dernieres petites courses , c est un peu compliqué , pas beaucoup de commercant n ont la monaie , et enfin on arrive a décoller de salinas garci de mendoza ...

bye bye salinas garci de mendoza 
on the road again ... 
nous passons devant un cratere , a l intérieur quelques lamas ,et sur le volcan a proximité des ponts d impacts 
puis deuxieme cratere , plus grand et rempli d eau, et c est la que nous allons poser le bivouac 
nous passons par un petit village , la viande de lama seche 
jolie petite église  
trop bizarre ces roches  
le bivouac est posé , je vais pouvoir descendre dans le cratere  
enfin des flamands roses  
l endroit est absolument magique , j ai l impression d etre dans un microcosme 
je marche sur des croutes de sel , avec des toutes petites plantes , puis je prend conscience que je suis entrain de tout écraser 

c est tellement délicat , fragile et beaux je décide de m écarter du lac pour marcher

magique ,  comment ces petites plantes peuvent vivre dans un milieu si salés ???
c est joli cette déco sur le sol ...crotte de lama 
c est volcan miniature sont habitées par les fourmis , les premieres que je vois en bolivie
allez il est temps pour moi de quitter ce petit paradis , pour me cuisiner a dinner avant que la nuit tombe 

DIMANCHE 30 JUIN :

le jour se leve  
les premieres rayons de soleil sur la chapelle 
magique lumiere du matin 

je me met en route , sam me rejoindra plus tard ...

ca commence par une jolie petite décoration au sol , puis ca grimpe et jolie vue en haut  
des petites décos de ci de la , ca descend , ca remonte ,ca zigzase , c est chouette  
famille lama et famille boliviene , buen dia  
longue , longue route ... 

petite pause dejeuner , au menu double ration de noodles , c est a ce moment que sam me rejoins .

la température est plus chaude , je peux dejeuner en tee shirt , whoua  
moutons et lamas cohabitent parfaitement , coucou toi , tu es trop beau 
longue longue ligne droite vers les montagnes au loin 
l heure de la siesta , c est sacrée 
un rio , et puis ca grimpe , doucement mais surement  

et nous voici dans le petit village de santuaro de quillacas , ou nous allons dejeuner .

la iglésia de santuaro de quillacas 

allez maintenant il n y a plus qu a descendre ...

apres une dizaine de km , nous décidons de poser le bivouac , nous faisons 1 km dans la pampa pour nous éloigner de la route.

c est a travers ce paysage que nous allons bivouaquer 
que la magie commence 
merci merci la vie  
merci  

nous avons parcourus 70 km aujourd hui , c est plutot pas mal , allez buenas noche

LUNDI 01 JUILLET :

ca y est nous sommes en juillet , que ca défile ...

certainement pour laver les lamas , premiere fois que nous voyons cela , how are you sam this morning ? 
au loin  sur la colline c est le village de santuaro de quillacas 

allez on the road again ...

hey bonjour plastique  
plus jolie coté droit de la route 
buen dia les lamas , como estas ? 
tout le long de la route , des croix , ici c est un autocar qui a eu un accident  

nous arrivons dans le petit village de santiago de huari et c est un bonheur de trouver une place avec des arbres et meme de la pelouse , c est jour de marché nous nous y arretons pour dejeuner ...

des abres , du vert , que ca fais du bien ...evo morales est omniprésent  

apres seulement quelques kms , nous arrivons dans la ville de challapata , ou il y a un distributeur de billets , nous en avons besoin

pas beaucoup de police en bolivie , du moins dans la campagne , parti communiste bolivien 
un parc , des abres , de la verdure , que c est bon apres tout ce temps dans un paysage arride 
pas de pénurie de papier toilettes , lol 

le seul distributeur de billet n accepte pas les cartes mastercards , c est ballot j ai deux cartes bleues , des matercards bien sur !!heureusement que sam a une visa .

a 3 reprises nous allons nous régaler avec de délicieux ananas , puis 1 grand verre de jus d orange frais préssé ,nous avons comme un besoin ardent de vitamines ....

et on finit en beauté par une énorme patisserie a la creme , je m en met partout sur la barbe , lol .

une école de challapata 
dans les rues de challapata on lave son linge sale en famille 
et c est reparti  
beaucoup de vache a présent et de plus en plus de ferme 

nous allons rouler pendant 2 bonnes heures et décidons a 16h30 de poser le bivouac.

c est le rituel du café au lait pour sam quand on s  arrete pour le bivouac, pfff c est pas un vrai anglais , lol  
rigolo la vieille machine a écrire pres de la cabane  
je suis toujours autant fasciné par ces herbes d un jaune intense dans le bleu du ciel 

nous avons fait aujourd hui 74 km , ce qui est plutot bien par rapport a notre moyenne boliviene

MARDI 02 JUILLET :

le jour est a peine levé , il fait encore tres froid que déja les boliviens traversent les champs pour rejoindre la route .

les petits fanions me rappellent les fanions a priere népalais  
a notre tour de rejoindre la route , on the road again 
petite ferme , avec un arbre a proximité 

puis nous arrivons dans le petit village de pazna, halte petit dejeuner

nous sommes assis devant un poste de controle ,mini camion ,que transporte ce camion avec inscriptions chinoises ? 
les petites fleurs dans la tienda 

en sortant du village , il y a des termes , nous allons y jeter un oeil , la piscine est vide , et l eau des bains ne nous encourage pas trop a y faire trempette .

alors nous reprenons la route , il est tot , et 60 km nous séparent de oruro une grande ville , je motive sam pour qu on y soit ce soir .

nous passons devant une multitude de petite ferme avec leurs arbres  
toujours aussi gracieuse les vigognes  

les vigognes ne sont pas domestiquées et vivent a l état sauvage , cependant j avais vu dans un reportage il y a longtemps , qu elles étaient capturées juste le temps d etre tondues puis relachées , elles sont de moins en moins presante .

un visage  
toujours ces croix signalisant les accidents  
german bush ? village allemand , 
et oui , notre bouteille d eau produite par coca cola !!! heu premiere en europe , moi je ne l ai jamais vu
la route traverse une laguna , ou un salar  
heureusement que nous avons une large bande pour circuler a vélo, ca pourrait etre tendu a certains moments ... 

et puis sur les 10 dernieres kms , dessiné sur la salar , des arbres

pas évident d avancer , je m arrette tous les 100 m

et juste avant d arriver dans le village de machacamarca , je sens mon pneu avant dégonflé, crevaison .

pu le temps de prendre des photos , vite gagner le restaurant pour réparer 

c est dommage le village est super mognon et super intéréssant

et voila le responsable de la crevaison , comme d habitude , un petit fil de fer , issus des pneus de camions  

je démonte tout en attendant mes 2 hamburgers commandés , et oui je prend des forces , ils nous restent 30 km pour atteindre oruro.pendant que je dejeune , un chien s approche de mes saccoches , il leve la patte , trop tard , il a marqué son territoire sur l une de mes saccoches , sacrypan va .

la petite place du village de machacamarca , avec sa vendeuse de glace artisanal 

allez c est reparti

les moutons sont excatements de la meme couleur que les herbes  
il fait chaud au milieu de l apres midi , nous faisons peu de pause  
banlieue d oruro , beaucoup d usines  
zone de travaux , je discerne a peine sam 

nous fillons vers le centre ville et un hotel indiqué sur l application overlander , que nous en oublions qu au alentour de 16h30 il doit y avoir une éclispe .

difficille de se réhabituer a la circulation d une grande ville , la pollution y est forte , enfin nous arrivons a l hotel , il y a de la place et du wifi , youpi.

l hotel , et notre chambre , un lit double , sam préfere installer son matelas par terre , n aurais t il pas confiance ? 

apres une bonne douche chaude , meme brulante , 15 jours que je ne m étais pas lavé , ca ne m étais pas arrivé depuis le pamir au tadjikistan , nous trouvons un endroit au marché ou il y a 8 stands cote a cote de pollo papa fritas , un régale , 2 musciens jouent de la musique boliviene , flute , guitare et percu , c est trop chouette .

ensuite nous déambulons dans le marché , un stand immense de patisserie a la creme , on est dans le rue , c est un festin ;

apres les 94 kms effectués aujourd hui , un record en bolivie , ca tombe a pic

MERCREDI 03 JUILLET :

alors nous nous sommes avant tout arretes a oruro pour extendre notre visa qui es de 1 mois , la formalitée c est faite en 5 mn , du jamais vu , et en plus gratuit , nous avons a nouveau 1 mois de plus en bolivie .la suite de la journée a été consacrée a l écriture du blog , sauvegarder les photos , recharger les appareils électriques , mangés , faire des provisions , sam c est enfin racheté des chaussures, la journée a défillée .

nous avons croisés dans la rue juanita et thomas . donc pas trop eu le temps de faire des photos et pourtant cette ville aurait méritée un jour de plus .comme toute les grandes villes ont ressent un peu plus la misere , des gens qui mendient , ca faisait longtemps que je n avais pas été confronté a cela .

incroyable ces vieux bus colorés 

au moment de prendre ces pelotes de laines dans la rue , je me suis fais rabroué par la dame , j ai juste compris que c etait pas autorizé de prendre des photos de pelote de laine

l hotel ou nous sommes est un hotel pour bolivien , pas de touriste comme dans la ville d ailleurs , c est chouette d etre avec les locaux .

JEUDI 04 JUILLET :

bon je serais bien resté un jour de plus a faire de la photo et me reposer , mais sam est plutot motivé pour decoller , alors c est reparti , juste un petit retard , pneu avant a plat , alors je redemonte tout , et rustine .

petit arret au stand , délicieux comme d habitude, juste fait une erreur j ai voulu gouter une boisson a la creme ....  

...mais il y avait de l alcool dedans .

série de statue 
allez c est parti cette fois , beaucoup de toute petite maison d une seule piece  

c est a présent une deux fois deux voies , le vent est de face et souffle un peu , alors c est dur , et je ressens la fatigue , j ai du mal a avancer , juanita et tom me rattrapent , hou comme j ai pas envie aujourd hui .

tiens encore de la déco le long de la route  

nous faisons un stop dans un village sur la route et nous retrouvons juanita et thomas qui y dejeunent .

dans ce village , le parc pour les enfants est immense , incroyable , un mécéne , certainement  
je suis redoublé par juanita et thomas , ce sont des fleches tous les deux , voyagent légers et surtout ne fument pas ! 

il est 16 h , ras le pont pont , on pose le bivouac .

le cadre est sympa , nous nous sommes éloignés de la route , car ca circule beaucoup a présent  

nous avons fait 51 km aujourd hui , et il on été difficille pour moi , allez dodo .

VENDREDI 05 JUILLET :

il a fait bien froid cette nuit , moins 10 degrés , les petites plantes que j observe  et admire au petit matin

je laisse sam qui partira une vingtaine de minutes apres moi et retraverse le petit cours d eau pour rejoindre la route

ce matin je me suis apercu que mon patin de frein arriere touchait la jante , impossible de regler le frein , trop de poussiere , je peux freiner mais le patin ne revient pas et touche en permanence la jante , ce qui créer une usure , alors j ai deconecté le frein arriere , je n ai plus que l avant , tout comme sam d ailleurs .

la paz , we are coming ...vendeuse sur le bord de la route  
les blés , magique  
des cotes ce matin , mais qui se font en douceur , beaucoup de ferme tout le long de la route 
a partir de ce petit village ou nous faisons une halte , nous voyons beaucoup d annes 
un fruit  delicieux , tres sucré , savoureux 
l alternative a coca cola , coka quina  
la route , la longue route ... 
lors d une pause en étant allongé , je regarde le plafond décrepi et je vois la moitié de la carte de france  , rigolo , non ? 
magie des nuages et du ciel 
de traversée en traversée de petit village et de petite ville 
les prises ce consciences et les messages sont présent sur les murs d enceintes des écoles  
je vois beaucoup de compagnie de transport avec la date de mon anniversairse , il va falloir que je me renseigne  

beaucoup de compagnie de transport ou mini bus on pour nom des dates .apres recherche il s avere que le 26 juillet est un mouvement révolutionnaire dirigé par fidel castro et dont che guevara aappartenu , le che a été éxécuté en bolivie par l armée boliviene mais fortement soutenu par la cia !!

il est 16 h , nous avons efféctués 68 km , nous décidons de poser le bivouac .

au milieu d un champs de quinoa  
couleur patel dans le ciel ce soir , apres le soleil couché 

SAMEDI 06 JUILLET :

les tentes se recouvertent de givres ce matin , premiere fois , plus humide que d habitude ? 

j ai super bien dormi , j avais étalé (photo 3) les restes de quinoa , je m en suis servi comme matelas et c est en plus un bon isolent .

petites plantes et fleurs a la lumiere du matin 

allez en selle , on va avoir une longe journée , on voudrait bivouaquer ce soir le plus pres possible de la paz , histoire d arriver dans la matinée du dimanche

on the road again ... 
buen dia les amis  
ha de la couleur dans notre jolie nature  
il n y a pas si longtemps de cela , ca se passait comme cela en france  
lors d une petite pause , nous découvrons cette colonie de petits oiseaux , qu y semblent avoir trouvée les perchoirs idéales  
nous découvrons ce sommet enneigé qui comme nous sommes pas loin des 4000 m doit lui etre a plus de 6000 m d altitudes 

la route est beaucoup moins intéressante depuis oruro , mais c est facile , et nous progressons rapidement vers la paz , notre objectif a présent ...

lors d une petite pause , surprise , visiblement la france a aidée , ou financ&