N'ayez jamais peur de la vie, n'ayez jamais peur de l'aventure, faites confiance au hasard, à la chance, à la destinée Partez, allez conquérir d'autres espaces, d autres espérances Henry deMonfreid
Mars 2017
1000 jours
Partager ce carnet de voyage
Publié le 30 juin 2019

Nous sommes le dimanche 21 avril, c'est le dimanche de pâques, et après 16h00 de vol et 2h00 d'escales a AUCKLAND, nous allons pas tarder a atterrir au CHILI, mon trentième pays et 4ieme continent. C'est bizarre car dans l'avion, depuis le lever du jour, les hublots sont teintés et ça donne l'impression que c'est l'aurore et que le soleil ne se lève alors qu'il est 13h00, heure CHILIENNE. Nous entamons la descente vers l'aéroport de Santiago, voici les premières vues avec le continent sud américain.

tiau fond on distingue la cordilliere des andes enneigées  

Je recupère mes bagages et le vélo très rapidement, le passage de douane est lui aussi rapide. En 1h00, j'ai remonté Téo, c'est la septième fois que je me plis a cette exercice.

et une fois pret ,je vais dejeuner a l aéroport avant  de faire les 25 km qui me separent de la capital . 

Je quitte l'aéroport, il est 15h30, bon il ne faut plus que je traine maintenant, il faut se réhabituer à la conduite a droite après 14 mois de circulation à gauche mis a part le mois au MYANMAR. Sur la route, les voitures circulent rapidement. Mon application maps me fait faire le tour quasiment complet de l'aéroport, superbe vue sur les pistes avec les avions qui décollent, si j'avais le temps, j'aurais pu faire de belles photos, mais voila, l'heure tourne et je vois le soleil descendre vers les montagnes et au bout d'une heure, je suis toujours autour de l'aéroport et je n'arrive pas à le quitter, la fatigue étant bien présente, c'est un peu un vent de panique qui s'empare de moi, surtout que mon téléphone est complétement déchargé, et la lumière avant de Téo est cassée, harff !! Je vais perdre une heure car je me suis trompé de route, maintenant je le sais je vais arriver de nuit !!!

Je trouve enfin la route, je suis a présent dans la banlieue de Santiago, c'est pleins de petites maisons, à nouveau beaucoup de chiens dans la rue, un peu de musique, je file, je file, la nuit est en train de tomber. Il fait nuit a présent et les chiens deviennent territoriaux et me cours après. J'aurais dû passer la nuit en warmshower, mais je n'ai pas l'adresse exacte de la personne, il me faudrait téléphoner mais je n ai pas de carte sim pour pouvoir appeler et surtout pas de batterie tel, je passe devant une guest qui est complète, puis une deuxième il ne reste que chambre double a 37 euros, fatigué j'accepte, c'est la première fois du voyage que je vais payer aussi cher une nuit, c'est pas plus mal d'avoir une chambre privée car j'ai 1000 euros sur moi en liquide de mon travail effectué chez Jef et il faut que je camoufle ça, avant d'être en dortoir. Une fois installé, je vais boire une bière sur la terrasse, Pedro le réceptionniste me rejoins, un petit jeune bien sympa, il y a un monsieur avec une longue barbe blanche, on dirait le père Noël, il est chilien également très gentil. J'ai vu un vélo emballé dans un carton, je me renseigne pour savoir à qui il est, c'est une femme, une anglaise, Anna partie du canada, elle alterne vélo et transport, en passant par une partie du Mexique. Mauvaise chute en Équateur elle a du faire une pause vélo, une sacrée énergie Anna. Il est plus de 23 h je suis épuisé et frigorifié , il doit faire 7 degrés mais avec la fatigue c est accentué , je vais me coucher tout habillé dans le lit .

LUNDI 22 AVRIL :

Réveillé a 4 h du matin, je me lève et vais fumer une cigarette en pensant pouvoir me recoucher ensuite, mais voila ça ne vas pas être le cas, je ne vais pas réussir a me rendormir, il y a eu une horreur absolu hier au SRI LANKA, un vraie carnage, plus de 300 morts, c'est encore une fois des innocents qui ont payé, je suis très triste, quoi dire de plus !!!!

Vers 9h00 du matin je vais me rendormir, il est 11h30 quand je me réveille, juste le temps de refaire les bagages car je dois libérer la chambre et rejoindre le dortoir.

la terrasse de la guest , téo est en bonne compagnie , ma chambre et la terrasse du dessus. 

Je vais faire quelques courses, manger des fajitas, et passer l'apres midi a la guest parce que je suis fatigué, une connexion vidéo avec Denis que je n'avais pas eu depuis longtemps. Le soir en allant faire des courses, il y a un guitariste dans la rue, on discute un peu, il me demande ma nationalité, alors il me joue l "hymne a l amour " que nous chanterons ensemble, scène rigolote.

Une française à la guest, il s'agit d'Isabelle qui après avoir passé 2 mois en NOUVELLE ZELANDE, vient de faire une partie de l’Argentine et maintenant le CHILI.

Je vais encore me coucher frigorifié, si la journée ça va il fait 21 degrés, la nuit et le matin, il ne fais pas plus de 7 degrés.

MARDI 23 AVRIL :

Levé a 6h00 du matin, et je me sens mieux après une bonne nuit, vers 10h00 du matin, je décide d'aller me balader dans SANTIAGO.

il y a des graphs partout dans la ville  
la cathédrale metropolitan 
le fleuve mapocho  

Traversée d'un petit marché

Ensuite c'est un festival de graff, tous plus beaux les uns que les autres notamment dans le quartier de bella vista.

Un petit passage devant la villa de pedro neruda, célébrè poète Chilien , mais aussi écrivain, penseur, homme politique et diplomate.

premiere photo la petite maison bleue de pablo neruda .carl cox que j ai vus il y 2 semaine a sydney est decidement partout 

Je me dirige maintenant vers la colline San Cristobal, une petite montée de 300 m permet d'avoir une vue d'ensemble sur Santiago.

Un petit arbre dont j'avais fais la connaissance en inde, j'avais posé le bivouac sous ces épines, et avait crevé un pneu  
les plantes sur le chemin 
voici donc la capital , avec ses 7 millions d habitants  

Un tiers des 18 millions habitants du chili vivent a Santiago, ce qui veux dire que le reste du territoire est pratiquement inhabité.

Alors que le ciel était bleue ce matin, il s'est couvert au fil de la journée, on distingue juste les montagnes au loin.

Il y a une musique religieuse diffusée sur les hauts parleurs, ce qui rend le lieu doux, une église est là, au bout du chemin de croix.

c est marrant de trouver les couleurs basques et le noms des provinces  sur le banc
incroyable le tronc de cette arbre  
couleur d automnne et temperetaure en baisse , ca faisait si longtemps que je n avais pas ressentis cela . 

DU MARDI 24 MARS AU DIMANCHE 06 MAI :

Le temps d'adaptation n'a pas été facile pour moi, il a fallu que je trouve une paire de pneus, et j'ai fais l'erreur de ne pas les acheter a SYDNEY alors que j'avais tout sous la main, je m'etais dit ça va être moins cher a SANTIAGO, il s’avère qu'il n y a pas de pneu swalbe au CHILI, ils sont trop cher pour le pays, il me faut me rendre a l'évidence, je dois faire l'impasse sur la rolls des pneumatiques, sniff. J'ai donc perdu énormément de temps a courir les magasins de vélos pour au final acheter la marque continental. Je suis allé également dans une librairie française a l'autre bout de la ville. La libraire, une française vivant a Santiago depuis 30 ans, était très sympathique, mais le dictionnaire trop gros, trop lourd, j'ai du me rabattre sur un petit livre lonely planet dont j'ai payé le double du prix vendu en FRANCE, et je n'ai même pas eu la présence d'esprit d'aller dans n'importe quelle librairie ou j'aurais trouvé un dico espagnol-français, c'est dire si je n'ai pas l'esprit clair en ce moment.

Je fume beaucoup de cigarettes, le soir beaucoup de bière, c est pas génial !!!

quelqques examples de rues de SANTIAGO , certaines tres large , obragée 
la gran tower de SANTIAGO 
jolie réalisation , que du recyclage 
quelques églises de santiago 
quelques photos de la guest "prinscessa indolescent" 
ma deuxieme chambre , et la troisiemme pour les 4 derniers jours . 
encore , et toujours de la couleur  
avec edouard  et cristobal 

Édouard m'a abordé dans la rue, il a remarqué que je voyageais à vélo, malgré que je n’avais pas les sacoches, bien vus, Edouard parle très bien français, et c'était très intéressant de discuter avec lui. Je me posais la question, parce que j'étais surpris de voir beaucoup de gens de couleurs noires et je me demandais d'où venait-il ? Afrique ?brésil ? Edouard a répondu a mes questions ce sont des Haïtiens, il s’avère que les Chiliens n'ont pas assez d'enfants, et ont besoin de bras, c est chouette parce que Haïti est très pauvre, et ça laisse une chance a ce peuple de se sortir de la misère, Edouard me dit que je peux parler français avec eux. Edouard est commerçant et me dis que ça marche plutôt bien les affaires, un beau moment passé avec lui.


Christobal est du magasin de vélo, il parle anglais ce qui a facilité les échanges, une belle énergie.

barbara la gérante de la guest , et pedro qui y es en stage , une belle personne . 

Pedro vient d’une petite ile qui s appel Chiloé, apparemment un bel endroit, mais très pluvieux, Pedro a appris l’anglais en jouant a des jeux vidéos, ça m’épate toujours ces gens qui apprennent des langues par eux même.

dans les parcs de la musique , ici cours de cajon  
petit groupe de francais bien sympathique avec qui j ai passé beaucoup de temps et papa noel . 

on le surnome papa noel a cause de sa longue barbe blanche , il s appel gino , et de depuis de nombreuses années il fait a noel , le pere noel ,c est une des premieres personnes rencontrées a mon arrivé , tres gentil , blagueur, une mine d iinformation .

dans le petit groupe de francais il y a alexandre et son copain louis , ils tous jeunes 20 ans mais ont une sacrée maturitée , ils sont sur une liste d attente pour faire un vipassana au CHILI ,j espere vraiment qu ils vont pouvoir decouvrir cette technique de meditation .a coté il y a alexandro un chilien , puis pierre emmanuel un parisien , et james un anglais , nous avons beaucoup jouer aux cartes , j ai appris 2 nouveaux jeux , le president et j ai oublié le nom du deuxieme .

de multiple rencontre , belges , allemands , chinois , brésiliennes , argentins ....

les 2 nouveaux pneuns que j ai achetés ne sont pas en kevlars , ce qui veux dire que je ne peux pas les plier pour les ranger dans les saccoches , harff !!donc changement de pneus , je dis aurevoir et merci a mon pneu avant qui ma accompagné depuis le depart de PARIS soit plus de 31 000 km , whoua , champion le marathon plus de chez schwable .

increvable ... 

en changeant mes pneus je m apercois que mes etriers de freins avant et arriere ne reviennent pas , et allez retour au magasin de cristobal , qui ma vite fait arrangé tout cela et 13 eu .mais enfin me voila pret , je voulais partir dimanche matin ,je repousse a lundi , toujours cette crainte a m elancer !!!

LUNDI 07 MAI :

ca y est , c est le grand jour , je me relance , apres 2 mois d arrets , et non sans mal je reprend la route , il est 9h15 , j ai du au revoir a tous les employées de la guest , le temps est gris et froid 9 degrés , "on the road again ...."

je repasse par l aéroport ou je m etais tant embeter pour en sortir il y  deux semaines  

la sortie de SANTIAGO c est faite tres facilement par le biais de pistes cyclables .le temps est gris , triste , froid et humide , a l image peut etre aussi de mon etat d esprit .

je repasse pres de l aéroport et je comprend l erreur qui ma fait faire le tour complet de celui ci , et au bout de 20 km je m engage sur un chemin en cailloux qui me font vibrer de tout coté , je passe devant de nombreux chiens qui se font un plaisir de me courrir apres , tant que je ne suis pas descendus du vélo , ca faisait longtemps , je traverse des vignes avec du plastique qui jonnchent le sol de partout et j arrive devant une barriere qui me bloque .deux femmes sont la et m expliquent que je ne peux pas passer , le soucis c est que ma maps m indique que je dois traverser cette plantation , et il n y a aucune autre route .on palabre , elles cherchent quelqu un qui parle anglais , on demande a des tahitiens qui visiblement n ont pas trop envie de faire des efforts , puis viens le contre maitre , qui m explique que je dois faire demi tour et rattraper la ruta 68 , qui n est rien d autre que l autoroute ou je n ai pas droit de circuler .il me dit que si , bon ca commence bien , je reflechis , mange un morceaux , allez tant pis je vais prendre l autoroute et de temps en temps il y a une route qui longe l autoroute .

et voila comment faire 35 km pour rien !!!

le ballon d eau chaude a labenne ou j habite est tombé en panne , deux amis a fafa ma super locatrice viennent le changer , mais impossibilité de dévisser une des 4 vis pour le démonter .ils seront obligé de cecouper le ballon d eau chaude a la disqueuse , merci beaucoup a mon amis michel , a yann pour cette exercice difficile .et me voila soulagé pour fafa , allez une bonne douche chaude .

que c est sec , et maintenant que ca grimpe  

j ai rattrapé l autopista , la circulation y est vraimment importante puisque c est l axe SANTIAGO , VALPARAISO , mais il y avait une petite bande , j ai du faire 10 km mais j ai vus sur la maps que je devais plus loin passer un tunnel de 3 km , et la pas du tout envie et trop dangeureux de s y engager , que faire demander a un pick up de me faire traverser le tunnel ou faire un grand detour en montant a 500 m d altitudes ?j opte pour la deuxiemme options .plus de voiture , c est calme , ca grimpe par moment je pousse le velo .

et de temps en temps au milieu de la nature , décharge sauvage !!! 
la vue est superbe  

a proximité du sommet , hommage a un cycliste qui as perdus la vie , j ai vus a SANTIAGO , quelques vélo décorés de cette maniere pour rendre hommage aux cyclistes .

arriver aux sommet , il y a un chemin qui monte et s éloigne de la route , il est 16 h , vus qu il y a du grillaige partout le long de la route , ou que c est trop montagneux , l endroit est idéal pour le bivouac avec en plus une superbe vue , j avance un peu et laisse le vélo pour voir plus loin , et quand je reviens il y a 2 ou 3 gars qui se sont également arrétés , je pense qu ils fument un joint , je ne sais pas s ils m ont vus je suis derriere un arbuste mais avec les saccoches rouges je suis assez voyant , qu elle erreur de ma part , j aurais du m enfoncer bien plus loin , comme je ne veux pas prendre de risque , je reprend la route , et c est une longue , longue descente rapide , j essaye de voir s il y a des spots , mais il n y a rien , puis c est une longue ligne droite avec des champs de chaque coté , mais grillaigé , sniff.je traverse de petit village , je ne vais pas avoir d autre choix que de demander aux habitants.une premiere demande on m indique le stade de foot , mais le monsieur n est pas la , et il y a une haitienne derriere le grillage qui ne comprend pas ma demande .puis je demande a un monsieur dans son jardin , il me dit qu il y a un hostal plus loin , bref c est non , je passe devant un centre équestre et je demande a deux femmes dans l office , et apres 15 mn de palabre c est accepté , trop chouette , je peux m installer sur le parking de l office , il y a des toilettes et l electricité .

je vais avoir pour voisins cette nuit , les cheveaux . 

j ai fait 83 km aujourd hui , c est bien pour une reprise , sandwich jambon ,tomates , mayonnaises , il fait 9 degrés , un peu plus loin j entends de la musique on doit y danser , aller c est l heure du dodo.

MARDI 07 MAI :

je voulais me lever tot , c est un peu loupé , il est 7 h , il me faut une heure pour tout plier , il est donc 8 h et je m élance a nouveau .

je vais longer l autopista pendant 10 km , c est tristounet ce gris . 

arriver dans ce petit village , j achete des bananes ,je prend un café et je vais a present prendre une petite route et dans une vingtaine de km devrait commencer a rgrimper .

a nouveau plus de circulation , et du grillage de chaque coté de la route  
le ciel est entrain de se degager , et la route commence a s élever  

mes premiers cactus .

la vue deviens magnifique  
maintenant c est a travers de magnifiques vignes avec les couleurs de l automne que je progresse. 
arriver au sommet , ho surprise c est du chemin pour la descente  

heureusement juste sur 200 m , parce que ca descend et c est raide .

whoua la vue  

je vais croiser deux renards , plus gros et plus foncé que nos renards européens , pas eu le temps de les prendre en photos .

dans un cadre si jolie , toujours c est décharge sauvage  
la montagne est maintenant derriere moi , de grande propriété vignicole , ca sent bon l eucalyptus  
whoua jolie rencontre , il est entrain de manger un serpent  

j ai traversé une jolie avec de part en part des champs de vignes , et comme il y a toujours des grillages quand j arrive dans la petite ville de CASABLANCA je cherche un endroit pour bivouaquer , je m arrette a un hostal mais c est 30 000 pesos soit 40 eu , pas possibilité d y camper , la dame me conseille l office du tourisme , j y vais et carla est vraiment tres sympathique , elle appel un monsieur qui tiens un camping qui est fermé parce que ce n est plus la saison , et ce monsieur viendras me chercher dans 1H30 avec son pick up .un jeune stagiaire patiente 1 h avec moi alors que l office du tourisme aurait du fermer depuis 1 h , et a 18h30 raul est la avec son pick up , nous chargeons téo et les bagages et direction son camping.nous traversons une zone industrielle et de nuit c est pas super gaye , raul est excellent , il me depose a son camping , je pensais qu il vivait la ,mais non , je dispose d une douche , de toilette mais pas d electricité .pendant le trajet j explique a raul que demain je vais sur VALPARAISO , il connait bien cette ville , et ne fait que me confirmer qu il y a beaucoup de vol , demain matin il y va pour bosser , il propose de m y emener .je ne fais jamais cela , mais comme il y a 50 km a faire , encore du denivelé , et puis ma maps vélo me fait passer par de petites routes je ne sais pas si c est les quartiers dangeureux , je ne veux pas courrir de risque , alors j accepte , rendez vous est pris a 8h30 demain matin.

je m installe , je mange , et je me mettre au chaud dans la tente et le duvet car il fait 9 degrés a présent , j ai fais 71 km aujourd hui .la maps m indiquait 145 km entre SANTIAGO et VALPARAISO et j en ai deja fais 134 km et je suis a 50 km de VALPARAISO . allez dodo ...

MERCREDI 08 MAI :

lever a 6 h , café , cigarette , puis je replis le bivouac et attend raul , je suis hyper anxieux a l idée de circuler dans VALPARAISO , la derniere fois que ca m etais arrivé c etait a mon entrée dans la ville d ISTANBUL .

le bivouac  
et le camping de raul  
8h30  téo et les bagages sont chargés , muchas gracias raul ,  c est parti pour 1 h de voiture  

vraimment tres sympathique ce raul ,j arrive un peu a le comprendre , il n a pas l accent chilien qui est difficile , il est passioné de rallye , célibataire depuis 6 mois , c est pas les moments les plus agréable a vivre et a 43 ans , merci beaucoup raul .

voila il me dépose a VALPARAISO , il me reste 6 km pour atteindre la guest house , et ca monte , VALPARAISO est comme RIO DE JANEIRO en plus petit ,des collines tres raides avec pleins d habitations tres colorées , mais ce matin fait gris , gris .

il me faut pousser a de nombreuses reprises le vélo , et je ne suis pas rassuré , meme s il n y a pas de quoi , mais voila avec tout ce que j ai entendu , c est la peur qui a pris le dessus , que j aime pas ca !!!les dernieres metres il me faut descendre des marches , enfin j arrive a la "casa de mictho " , ouf , trempé .

je retrouve les deux petits frenchies , alex et louis .

louis et alex , la vue de la guest , bouquin trouver a la guest , et la bouteille de vin acheter pour ce soir . 

arrivé a la guest je me sens vider , les émotions , il fait froid , c est resté couvert toute la journée , des petites courses puis nous avons passés la journée a discuter avec alex et louis .la guest est tenue par un francais mais il n est pas la , du coup c est pleins de francais .

les lits sur 3 étages , j ai rarement vus cela  

je vais passer la journée a glandouiller , discuter avec alex et louis , et le soir nous buvons 3 bouteille de vins en écoutant de la musique , il fait froid 9 degrés , sebastien nous a rejoins il bosse a la guest quelques heures par jour en échange du logement et viens de colombie .

JEUDI 09 MAI :

une bonne nuit de sommeil , ce matin c est le depart de louis et alex , ils vont faire 150 km de marche pour rejoindre un centre vipassana , mais pour l instant ils sont inscrits sur liste d attente , j espere de tout coeur qu ils puissent vivrent cette incroyable experience .

bon viaje les petits gars , la guest sous differents angles . 

aujourd hui je vais bosser sur le blog , le soleil est revenus , il fait beaucoup moins froid .il y a mélanie qui bosse a la guest , une suisse en périple en amerique du sud , elle m adonné les coordonnés d un francais qui etait la , la semaine derniere et qui voyage a vélo , je le contacte , pour savoir qu elle route il comptait prendre ,et au cas ou on prenait la meme si ca lui disait de faire un bout de chemin ensemble , il m a répondu ne m en veux pas , mais c est un vieux reve de traverser cette immensitée bolivienne et qu il souhaitait etre seul , je comprends bien , mais c est dommage .j ai eu ma vieille copine sabrina que je n avais pas eu depuis 6 mois , elle vit maintenant en guadeloupe , sur son propre bateau , elle est heureuse , trop chouette , ca ma fait plaisir et du bien de l avoir .

donc aujourd hui blog , et ce soir je prend l apero avec axel et firmin , une et un jeune francais , apres avoir discuté et eux pleins de questions sur mon voyage , nous allons parler de leurs passions a eux , car ils sont dans le domaine viticole et ne sont pas venus par hasard au CHILI .je me suis fait expliquer tout le procedé pour faire du vins , c etait passionnant , certainement un jour quand j aurais mon petit bout de terre en autonomie je ferais une tentative de faire du vin , en tous cas il y a aura du raisin dans le jardin .

firmin et axel  , merci beaucoup pour cette lecon sur le vin . 

VENDREDI 10 MAI :

finis le blog le matin , puis une bonne douche , et laver quelques affaires , puis sauvegarder les photos , une petite video avec mon papa et ma maman et je suis partis un peu marché histoire de m aérer , quelques courses , repas avec mélanie et maora , et dodo , je ne sais pas pourquoi j etais bien fatigué .

SAMEDI 11 MAI :

ca y est enfin , aujourd hui je suis dégagé de toute obligation , aujourd hui je vais explorer VALPARAISO .

batiment de la marine  
c est le defilé des écoles  
petit apercu de VALPARAISO  , des collines et un  amoncellement de maisons colorées sur les flancs des collines 
incroyable , ca faisait longtemps que je n avais pas été surpris par une ville  
ho que je n aimerais pas monter cette rue en face  
de temps en temps il y a des niches pour les chiens , belle initiative , surtout qu ils sont nombreux a VALPARAISO  

et plus particulierement dans toute l amerique du sud , ils sont plutot en bonne état par rapport a l asie .

je longe a present la voie du metro , décidement cette idéalogie ce combat partout  

et voila a nouveau le pacifique , coté opposé a l AUSTRALIE .

l etendue des constructions sur les collines qui s appelent CERRO  

c est une promenade le long de l océan , juste des pietons et des vélos , trop chouette

j entend de la musique dans un batiment desafecté , allons voir de quoi il en retourne ...

des artites exposent leurs oeuvres , plutot sympa  
trop bien ce lieux underground 
des notes de  piano s echappent de ce vieux wagon , il sagit d une cafétéria  
je continue de longer l océan , l unniverstée de VALPARAISO est assez impressionante  

pour arriver enfin dans un petit port de peche , je suis venus ici car on peut voir une colonie de lion de mer ,les pecheurs rejettent le reste des poissons et les lions de mers se nourissent .

le petit port , ou l on rafistole les filets de partout et l on vend du poisson 
les barques sont tirées pour etre mise a l eau par une grue 

ca y est enfin , rencontre avec les lions de mer...

ils se font dorer la pilule au soleil 
ou aglutinés les uns sur les autres , bougeant avec le ressac des vagues  

mais leurs passe temps principal , c est de venir se nourrir de tous les restes de poissons que les pecheurs jettent .j ai lu par la suite que ca pose un probleme maintenant entre les pecheurs et les lions , ils sont protégés car ils ont étés menacés d extinctions , et maintenant ils se nourissent de ce que jettent les pecheurs , mais ces dernieres les accusent égalements de dechirer leurs filets pleins de poissons , cohabitation a prioris difficille .

je vais rester un bon moment a regarder ces incroyables animaux , qui pesent peser jusqu a 350 kg pour les males

il n y a pas que des lions de mers  
le pecheur jette les restes de poissons , il n y a plus que se servir  

c est assez impressionant de s approcher de ces animaux , il ne charge pas mais pousse de grand rale , et vu leurs dents , et les blessures qu on les uns et les autres , ca ne doit pas faire du bien une morsure .

l endroit est un peu particulier , toutes ces tete de poissons , l odeur pestinencielle , mélangée a une forte odeur d urine , ca prend a la gorge .

moi je me suis contenté d un sandwich saucisse , guacamol , mayonaise y patatas . 

allez c est l heure du retour , j ai 8 km a faire , il fait chaud , le soleil que j ai de coté me brule le visage , en m arretant acheter une boisson je discute avec le vendeur qui es haitien , l occasion de savoir comment ca se passe pour la communautée haitienne au CHILI , il s avere que comme toujours ce n est pas facile pour les minauritée , ce jeune homme voudrait aller au CANADA puis au ETATS UNIS , bonne chance a toi ....

dans le centre ville , depuis ce matin c est defilée de fanfares , cela s arretera a 21 h . 

DIMANCHE 12 MAI :

bosser sur le blog ce matin et puis en debut d apres midi je repasse dans des rues ou j etais passé hier , mais la lumiere ne permettais pas de belle photo.

ca me susprend toujours autant , parfois on dirait des maquettes  
petit clin d oeil aux femmes en ce jour de la fete des meres en amerique du sud 
je ne sais combien de marche il y a a VALPARAISO , mais ca en fait 

puis je suis allé faire un petit tour dans un parc , qui a la particularité d avoir été l ancienne prison de VALPARAISO ;

sur la photo 3 , c est rigolo comment une petite plante peut faire une longue tige. 
petite cabane en terre et paille et toit végétalisé, drole de plante toute frippée 

il y a une petite expo GAUDI , il y a un écran au fond d une boite qui a 4 cotés , mais ce ne sont pas des carrés , je ne sais pas la forme exacte , on va dire quadrilatere et ca multiplie l image a l infinie .

de la couleur , encore et toujours , qu elle bonheur 

on lutte aussi contre le fachisme ici aussi

un petit tour par le port avant de rentrer

deux trois petite course pour me faire un hamburguer ce soir et une bouteille de vin .

LUNDI 13 MAI :

j ai bossé sur le blog , et avec toute les photos faitent ces derniers jours a VALPARAISO , il y avait du boulot...

mélanie , qui viens de suisse , me rapel le style from asie central pour le port des chaussettes , sandalettes 

j ai beaucoup aprecié melanie , joie de vivre , toujours positive , trouve toujours tout tres chouette , une belle énergie, ca me fait du bien en ce moment,partie du sud CHILI elle continue son voyage en remontant vers le nord, en s arrétant pour bosser dans des guests en échange du logement , melanie est infirmiere de metier , c est elle qui m a donné le contact du cyclo voyageur francais , qui malheureusement préfere etre seul pour traverser la BOLIVIE .

la petite terasse de la guest , ou l on se gele matin et soir , mais tellement plaisante au calme . 
avec l ami sebastien , un colombien de cali , il bosse a la guest , toujours en echange du gite . et maora au milieu .

maora est francaise , elle aussi travaille a la guest en echange du gite , elle est traductrice et peux bosser depuis son ordi et donc voyager , trop chouette , parisienne elle a boser quelques années a la fondation vuitton , un belle endroit au parc d acclimation que j avais visité avec ma maman , un beau souvenir .

je voulais redecoller demain matin , mais je repousse d une journée ,des amis veulent m envoyer de l argent , je n étais pas trop d accord au début , mais puisque c est fait avec bon coeur , alors j accepte et je créer une cagnotte en ligne .la publication de photo sur facebook me prend du temps aussi , tellement de photo a traiter .

MARDI 14 MAI :

dernier préparatif , les courses , rechargent des appareils ,changer de l argent car j ai encore des dollars depuis l AUSTRALIE ,et la journée défile...

il y a ALICE une jeune francaise qui est a la guest depuis 1 jour , ALICE peint de magnifique aquarelles .

c est fascinant a regarder , qu elle talent  
j adore ces vieux tramways , un voyage dans le temps ... 
nombreuses mouettes sur le quai , j aime le supermarché avec vu sur le port  

MERCREDI 15 MAI :

allez c est le grand jour , cette semaine a VALPARAISO ma fait du bien , pour reprendre confiance en moi , et m habituer un peu plus au CHILI .

la mission c est de descendre ces nombreuses marches pour quitter la ruelle de la guest , ca m a pris 10 mn 
quitter VALPARAISO se fait facilement par une piste cyclable , longeant l océan 

le temps est gris et tres humide , a la limite je prefere pas trop de soleil pour la reprise , mais ca fait un peu tristounet .

couleur et gaietée sur  les bancs de ce petit parc 

apres 10 km j arrive a vigna del mar , ambiance completement differente de VALPARAISO ,j ai l impression d etre a BIARRITZ .

surprenant  
toujours sur une piste cyclable , trop chouette 
hai hai hai , qu on aime le béton 
drole d habitations ,qui possedent toutes leurs propres féniculaires 

whoua des surfeurs , je vais me poser pour une petite pause banane et clémentine a les regarder évoluer

on the road again ...

holala , que ce passe t il ici  

du béton , du béton , quand on pense que ce pays se trouve sur la ceinture de feu du pacifique , c est a dire sujette a de violent séisme , comment tous cela va se comporter s il y a un séisme majeur ? sans parler du béton qui defigure le paysage , defois je ne comprend , ou est le bon sens ???ca me fait penser a la cote nord en TURQUIE , defigurer de cette maniere le long de la mer noire .

no comment  
entre 2 baies , la route est tranquille , hotel ou maison de particulier , qu elle vu 
c est la  dune de concon , il ont construit meme au pied de celle ci  
j ai  quitté le front de mer , c est maintenant plus nature , mais je suis sur une nationnal a présent , vigilence  
je traverse une zone industrielle , un peu glauque , avec de salle fumée  

j arrive dans le petit village de VENTANAS et j ai vue sur ma map qu il y a 2 campings.

depuis l entrée du village ,il me faut faire 5 km et grimper sur les hauteurs pour arriver aux campings 

les deux sont fermés , ba oui on est hors période , dans le deuxieme ,je vois des ouvriers qui réparent un toit , j en appel un , qui a du mal a venir et je lui demande d appeler le propriaitaire , vient enfin un monsieur qui me dit que le camping est fermé , je lui explique que je voyage a velo et je ne sais pas ou je peux dormir cette nuit , finalement il accepte en échange de 4000 pesos , en me montrant ou je peux m installer , il me chante la marseillaise , trop marrant , apparament il aurai fait quelques temps chez les légionnaires , dans le pacifique , il me parle des FIDJI , mais les FIDJI ne sont pas francaises , bon bref , je suis content , je vais pouvoir me reposer .

l entrée du camping , le camping et mon emplacement  

c est rigolo d avoir un camping pour soi tout seul , en tout cas il y a des toilettes , de l electricité , certainement des douches je n ai pas regardé et pas envie d en prendre , il ne fait pas chaud , a peine la tente installé , je m allonge et je vais bien dormir 45 mn ,j etais épuisé , je me réveille , il fait nuit , les ouvriers sont partis , il en reste dans la maison en réparation a coté , et il a mis la musique assez forte , je découvre un peu la musique chilienne , c est chouette , mais ca me fait beaucoup penser au MEXIQUE .il est 21 h , la musique est toujours aussi forte , mais je m endors , j ai fait 57 km aujourd hui .

JEUDI 16 MAI :

bien reposé , il est 8 h je reprend a la route

trop marrant ce musée de vieilles voitures , meme des francaises 

en face il y a ces deux monsieur qui m interpellent , ils font du tissage et canage de siege ,dans le bus .

bien symphatique c est deux messieurs  
apparament une mode dans le coin , le panneau publicitaire végétalisé , pouquoi pas  
ca grimpe, je prend de la hauteur , et j ai a nouveau une belle vue sur l océan 
ca envoie , il y a des vagues  
whoua  ,de jolies villas

j ai quitté la route pour rejoindre la plage pour y faire un petit pique nique

trop chouette , la plage , les vagues , le calme et le soleil 
et c est reparti , la route est calme , agréable avec quelques petites montées 

je suis tres surpris par ces villas luxueuses , modernent , avec des vues sur l océan

ce sont de veritable guetos , il faut passer par une entrée avec barriere et gardiens

hélicoptere privée , tout va bien 
voila la triste réalitée , tout est grillagés ou barbelées ,ca me rend triste , tout est possédé  
je continu ma route  
et arrive dans cette station balnéaire de PAPUDO  
apparament les seuls touristes en ce moment , ce sont les cheveaux  

encore une fois des énormes batiments , avec piscine , hyper sécurisée , ca fait bizarre , on dirait une ville morte , comme on est hors période.

il est tot mais avec la difficulté de trouver un bivouac , je décide d en trouver un ici , pas de camping , l hotel hyper cher , je vais pousser jusqu a l extrémitée de la baie , apres les derniers batiments voir si je trouve quelques choses .

il me faut traverser un petit pont en bois qui n est pas en bon état du tout , j espere que ca va tenir avec le poid du vélo chargé.

ouf c est passé , bien jolie endroit en tout cas  

juste apres les dernieres résidences , un petit bosquet d arbres me permet d etre caché , je vais y installer le bivouac.

alors que le ciel était bien couvert ,j ai eu droit a un festival de mere nature 
de seconde en seconde ,l unnivers s est offert en spectacle 
merci , merci , infinie gratitude 
de quoi recharger les batteries cette nuit , apres une superbe journée ou j ai effectué 55 km, début d échauffement aux fesses . 

VENDREDI 17 MAI :

je decolle a 8 h , repasse par le centre ville pour acheter de l eau , car je ne sais pas s il va y avoir beaucoup de ravitaillement sur la route .

on the road again ... 
plastique , harf !!! 
petite pause enpanada , avec l amigo qui attend le partage 

a partir de ce moment je decide de prendre l autoroute , parce qu il n y a pas d interdiction pour les vélos , et c est plutot une agréable surprise , une large voie ou je suis en sécuritée sur le coté .

je retrouve l océan , une jolie plage , je vais aller y pique niquer  
et toujours ces incroyables villas , avec des vues ,magnifiques  
le travail de l érosion sur dame nature , superbe 
descente vers le petit village pour atteindre la plage . 
magnifique , encore de grosse vague , et personne dessus  

bon apres cette jolie pause , c est reparti...

j arrive dans le village de PICHIDANGUI et je sais qu il y a 2 camping ,j espere qu ils seront ouverts , enfin au moins un .

il y a un camping qui est ouvert , mais il n y a absolument personne , donc en fait je ne peux pas savoir s il est ouvert ou pas ?

trop chouette , un camping rien que pour soi , enfin j espere que l on va accepter que j y passe la nuit  

je ressors du camping , demande a une voisine ,et elle me dit que je peux m installer , le prorio n est pas encore la , mais il passera plus tard , ha génial , je vais faire quelques courses avant de m installer.

et bien pas facile de s installer quand on a trop de choix , lol 
tous les eucalyptus ont été coupés a la base , heureusement ils repoussent  

bon je suis installé , j ai mangé , allons faire un petit tour sur la plage

aujourd hui j ai fait 66 km , cette nuit vers 1 h du matin , j ai eu mal au ventre , j ai penser a un moment que j allais vomir , j ai du resté éveillé une heure je pense , avant de retrouver le sommeil .

SAMEDI 18 MAI :

je prend mon temps ce matin , 2 campings cars , et des tentes se sont installées cette nuit , moi qui me croyais tout seul ,le bivouac replié , un petit saut sur la plage et je croise le proprio du camping , ca tombe bien je dois le payer , il me demande 5000 pesos , j ai 3000 pesos sinon un gros billet de 20000 pesos , il me demande en fait que 3000 , muchas gracias , senior .

on the road again ...

magique 
le nuage s enroule autour du sommet 
tres vite je fais une petite pause café con leche 
ciel bleu , bleu , mais aujourd hui souffle un vent fort et frais 

j arrive dans la petite ville cotiere de LOS VILOS , a la base juste pour pique niquer face a l océan , et comme je me sens un peu fatigué , parce que j ai une bonne diarrées , je me dit qu apres mangé je cherche une guest ou un hotel .

pique nique sur le front de mer , avec jolie sur le spot de surf , un peu abrité du vent qui est pénible

le premier hotel sera le bon , 19 000 pesos demandé , je negocie a 12 000 et finalement VICTOR le patron ne me demandera que 10 000 pesos ,ce qui fait 13 eu , gracias VICTOR .

l hotel , la chambre et la vue sur l océan 

souffler une petite demi heure , puis je vais recharger ma carte sim , et me ballader dans la ville .

fascinante cette estacade 
un belle endroit ou les oiseaux peuvent se reposer 
partout sur la cote , ces algues sont ramassées , j aimerais connaitre leurs utilisations  
les statues de LOS VILOS  

a me ballader comme cela , je me dis que j ai vraimment bien fais de m écouter et de m arreter , malgré le peu de km effectués aujourd hui 28 km , ha ha ha .

l océan est déchainé , c est magnifique  
hé hé hé , elle joue a cache cache  
les fleurs , quand j en vois , instantanément je recois de la douceur , c est divin  
une bonne initiative , pour ramasser les dechets sur la plage  

voila il est 17 h , j ai fais quelques courses et je vais prendre une bonne douche chaude , apres 5 jours sans mettre lavé , que c est agréable , puis je repose dans ma chambre , et regarde un peu la télé , ca me fait bosser mon espagnol , j aurais bien été boire une biere et discuter avec VICTOR qui a l air vraiment sympathique , mais je me sens trop fatigué , et le livre que je lis d ETIENNE HOAREAU est passionnant , handicapé il a parcourus a vélo le CHILI ,LA BOLIVIE ,et le PEROU avec un copain , qu elle exploit ,et en plus d apprendre pleins de choses sur les pays , j en apprend aussi sur le parcours qui m attend car je vais dans le meme sens que lui .

DIMANCHE 19 MAI :

j ai dormi jusqu a 7h30 , je devais en avoir besoin, comme je ne suis pas allé voir VICTOR le patron hier soir , et bien ce matin je me retrouve coincé le vélo est dans une piece du restaurant qui est fermé et ouvre a 11H30 et zut , de plus ma saccoche avec mon café est resté sur le vélo , du coup pas de café , je vais faire un tour dans la ville mais en ce dimanche matin tout est fermé , a 9 h le supermarché ouvre , je suis bon pour racheter une petite boite de café et je prend un yaourt qui une fois mangé et rincer fera office de gobelet .

a 10 h j entend du bruit dans le restaurant en bas , chouette il y a quelqu un , je rassemble les affaires et a 10h30 je me met en route .

le vent est tombé ce matin  
immense dune de l autre coté de la route  
pas grand monde en ce dimanche matin , sur les longues routes.. 
forcément dans le pays le plus long du monde, les routes sont longues , longues ... 
hommage au padre hurtado 
des collines a monter , et des longues descentes  
quand je vois ce petit chemin en contre bas , je décide de bivouaquer ici , c est tellement rare de trouver un emplacement  
vraimment tres pres de l autoroute , de plus c est une cote , alors les camions sont bruyants  

j ai comme meme fait 69 km aujourd hui malgré avoir commencé a 10h30 , je me plonge dans la lecture du livre d ETIENNE HOAREAU ,toujours passionnant .

LUNDI 20 MAI :

lever a 6h30 , plutot bien dormis malgré les camions, la terre a tremblée ce matin , j ai eu un petit doute car un camion passait a ce moment , mais aucun camion n a fait vibrer le sol auparavant .6 degrés ce matin , la température descend de jour en jour .

pas un seul vehicules sur ce viaduc
le petit dejeuner du matin 
les petites maisons de bord de route , souvent des petits cafés ou ventent de fromage 
la région des éoliennes , ca veut dire que ca va souffler , et effectivement ca souffle , par chance ca me pousse  

j aime bien les éoliennes , avec la musique de mon mp3 ont dirait qu elles dansent au rhytme de la musique , je trouve que c est tres zen une éolienne .

ha assez improbable , pas d explication 
encore de belles cotes aujourd hui , mais avec le vent dans le dos , ca va plutot bien 
des cactus en veux tu , en voila , fascinant ces plantes  
renconte avec 2 espagnols voyageant en auto stop 

ils sont de LEON , lui est jongleur , il voyage de cette facon ,il m a parlé d un gros festival en URUGUYAY prochainement , bien sympathique tous les deux , apres notre discussions , ils ont repris le stop en direction de LA SERENA .

apres leur départ , j ai demandé a la station service , si je pouvais m installer pour la nuit , c est accordé ,mais je suis pret de la route , ca pu le carburant , bon on va pas faire le difficile apres 83 km aujourd hui , ca faisait longtemps que je n avais fait autant de km .

je ne m attend pas a une nuit des plus calmes ,mais je peux enfin souffler et m abriter de ce vent glacial 

au menu ce soir hot dog et un genre de hamburguer , j ai oublié le nom ,allez dodo car demain je souhaiterais etre a LA SERENA et pour ce faire je devrais effectué 103 km .

MARDI 21 MAI :

lever 6 h , effectivement beaucoup de bruit cette nuit , des camions qui s arretent et laissent tourner leurs camions , au reveil c est un bus qui fait tourner son moteur , et le chauffeur donne des coups d accélérateurs , harff !! il fait 1 degrés ce matin , ca ne rigole plus , a 7 h15 je m élance , et meme avec les gants , j ai froid au bout des doigts .

raidement une grosse montée , ca rechauffe , un macon part bosser a vélo 

allez petit dejeuner et café con leche

la dame du café ma gentiment donné ces fruits qui s appellent des pépinos , on gouttera plus tard  

allez grosse journée on the road again ...

longue , longue route et de temps en temps un péage  
c est beaucoup moins vallonnée , ce qui fait que je progresse rapidement  
39 km LA SERENA , je vais bien plus vite que prévu , trop chouette 
barbelés , plastique , on est bien sur notre planete  
trop jolie ces constrastes de couleurs  
l érosion me fait penser a du corail 
voila je rentre dans COQUIMBO au loin a 6 km c est LA SERENA  
un train au CHILI , whoua , qu est ce qu il transporte , du minerais 
lotissement a la chilienne  
retour le long de l océan , c est sur une piste cyclable que j évolue a présent  
tout est pret pour le match de foot , ramasseur d algue contre les mouettes 
magique  
une quantitée invraissemblable d oiseaux 

j ai rencontré un cycliste sur la piste , et il me parle , je n ai plus d eau depuis un moment et je suis assoiffé , mais il me confirme que la région nord du CHILI n est pas vraimment sécure .

il est 16 h , ca y est je suis a la guest , c est tout mignon , belle surprise , CRISTOBAL qui m a acceuilli , n avait pas l air tres sympa , il n en es rien , muy sympatico

whoua je vais etre trop bien ici 

il y a un autre lit occupé dans le dortoir , nous sommes jute deux , trop bien

je fil faire des courses , parce que j aimerai aller voir le couché de soleil sur la plage , j ai pris trop de temps , j ai loupé le coucher de soleil , bon se sera pour demain ...

MERCREDI 22 MAI :

whoua il fait bien froid au petit matin , accentué par l humiditée , je bosse sur le blog , une chose assez incroyable , la personne qui est dans ma chambre est une francaise , c est SONIA , elle vient de la région parisienne et plus précisément d une petite ville de seine st denis qui s appelle TREMBLAY EN FRANCE , trop marrant .SONIA fait du bénévolat a la guest en échange de l hébergement , elle a un visa travail pour le CHILI de 1 an , super symphatique miss SONIA .

le bar de la guest , avec son fogata bien pratique la nuit quand il fait si froid 
la cuisine de la guest , il y a meme un poele a bois  
les petites fleurs du jardin , de la douceur , du bonheur  

donc j ai bossé sur le blog et j ai eu des nouvelles d ALEX et LOUIS qui n ont pas été pris pour leur vipasana , ils ont ratés leurs bus hier soir , alors on se retrouve sur la plage pour le couché du soleil , trop bien .

muchas gracias les amis pour la petite biere , SONIA c est joint a nous , ou plutot c est nous qui nous nous sommes joint a elle 

que le spectacle commence

mais que se passe t il , un deuxiemme est en formation ? 

il y a pleins de pecheur de coquillage dans l eau , il ramasse les coquillages en plongeant dans l eau , certains n ont juste que le haut de la combinaison , l eau a 15 degrés mais l air est glacé , qu elle force de la nature ces messieurs , respect.

c etait bien sympa de revoir ALEX et LOUIS pour la troisieme fois , bon voyage les petits gars

je me suis pris une bouteille de vinc au bar de la guest , rencontré LYDIA une jeune francaise qui voyage avec TUESDAY , c est rigolo ce prénom , c est une anglaise , et fait la connaissance de MARCO un chilien qui bosse au bar .on étaient frigorifiés jusqu a ce que le fogata soit allumé , ensuite c etait le bonheur .

JEUDI 23 MAI :

un peu dur ce matin , avec le vin d hier , comme d habitude ca blog .

j adore le jardin de la guest , il y a une ame , c est calme , reposant , n est ce pas poncho et pépé 
les palmiers sont des parasols naturels , petite serre maison  

puis en milieu d apres midi nous allons avec SONIA visiter le jardin japonais , enfin ont aurais aimés , mais voila il est fermé pendant 1 mois pour rénovation , alors petit tour dans LA SERENA .

quelques courses et je rentre a la guest

VENDREDI 24 MAI :

ca blog le matin , et enfin je suis a jour .

c est le départ pour lydia et tuesday , bon voyage les filles  
rigolo ces oiseaux  

SAMEDI 25 MAI :

anniversaire de ma petite maman aujourd hui , elle fete ses 70 printemps , c est beau , bonne annniversaire ma petite maman , je t aime fort fort fort . et demain comme un jolie cadeau , papa et maman s envolent pour ISRAEL ca va etre trop chouette , de son coté NICO mon frere est depuis 24h en GUADELOUPE , bonne vacance a toute la famille .

es arrivé hier soir une petite famille de francais en tour du monde pour 6 mois .il y a JENNIFER la maman , DAVID le papa et LOUISE 8 ans et sa soeur NINA 6 ans , les filles sont adorables et ca me fait un bien fou de passer du temps avec elle , ca me rappel tellement mes petits neveux et nieces qui me manquent énormement .

alors tous les jours , c est 1H30 de devoir 

NINA et LOUISE ,sont adorables , douces , gentils , pleines de questions et super pipilettes .

VIOLETTA qui fait le ménage a la guest , les lits sont faient tous les jours ,jamais vu cela en deux ans de voyage 

la jolie SONIA qui fait ces 4 h de jardinage en échange du gite

mes vieilles chaussures en phasent d aérations  

DIMANCHE 26 MAI :

j avais prévu d aller dans la vallée del elqui , mais le temps c est couvert et ca va durer toute la semaine , alors changement de programme , je n ai aucune envie de traverser 1000 km dans le désert le plus aride du monde , et sans eau , alors une fois n est pas coutume je vais prendre un bus pour rejoindre CALAMA de plus j ai des nouvelles d un cyclo voaygeur anglais que j avais rencontré a VARANASSI en INDE ,il y a 1 an et demi , nous n allions pas dans le meme direction mais on c etait dit que se serais sympa de se retrouver quelques parts en ASIE , mais avec mes deux mois passés au SRI LANKA , SAM a pris de l avance , je suis son parcourt et je sais qu il va arriver dans quelques jours a ST PEDRO DE ATACAMA , alors l idée de le retrouver et de faire la BOLIVIE avec lui me seduit , trop marre d etre seul dans ces grands espaces .

j accompagne SOLEN une jeune francaise en voyage au long au court en amerique du sud ,encore une femme seule qui voyage , chapeau mesdames.j en profite pour acheter un ticket de bus .

on the road again , bon voyage a toi SOLEN

le ticket de bus est acheté , depart ce soir 21h30 , mais aucune certitude de pouvoir embarquer avec le vélo , je croise les doigts .

centre commercial qui s appel PARIS , et flamant rose pour que les enfants sautent dessus 
la superbe famille ROCHEFORT , jennifer , david , louise et nina 
c est l heure des 1H30 quotidiennes de devoir pour les filles  

l apres midi je vais a 12 km a COQUIMBO , petit ville de pecheur , c est bien agréable d y acceder par une piste cyclable qui longe l océan .

a table , toujours aussi hallucinant ce spectacle  
j en peux plus  
bizarre cette oiseau 
allez faut grimper la colline et faut pousser téo 

arrivé en haut il y a la croix millénaires , deuxieme plus haute croix au monde avec 86 m de hauteur , bon l aspect est discutable .

vous repreneriez bien un peu de béton  


il est 17 h , c est l heure de reprendre la direction de la guest , ha oui a COQUIMBO il y a une mosquée , assez étonnant en amerique du sud .

je mange , prépare téo et les saccoches et a 20h30 direction la gare routiere qui est a 10 mn .

le bus arrive , et c est d abord un refus , car il y a beaucoup de monde et que comme c est un bus a deux étages , la soute est plus petite.j explique au chauffeur que j ai réservé mon hotel a CALAMA et que si je n embarque pas je perd ma nuit , il me dit d attendre sur le coté , les passagers chargent leurs bagages , et j attend , 10 mn plus tard il me dit ok , il faut que j enleve les roues , la selle , et le guidon , téo est chargé dans un petit espace et pas avec la plus délicate des attentions ,harfff.en plus des 28 000 pesos soit 36 eu , il m en coutera 12 eu pour téo , soit 48 eu pour faire 1000 KM .

il est 21h30 je suis assi a ma place , soulagé , mon voisin dans le bus écoute de la musique , pas trop ouvert au dialogue , je suis fatigué , c est partis pour 15 h de bus .

LUNDI 27 MAI :

il doit etre 6h30 quand j ouvre un oeil , le spectacle est saisissant , c est le désert , nous faisons un arret a ANTOFAGASTA , ville cotiere , pas vraimment de charme , de toute facon avec la fatigue du voyage tout prend un autre aspect .puis reprenons la route pour les 200 km qui nous séparent de CALAMA .les paysages sont spectaculaires , beaucoup de mines , des maisons de mineurs abandonnés donnent un air particuliers , limite sinistre , puis en se rapprochant de CALAMA , encore plus de mine , de la poussiere partout sur les maisons , les voitures , les chiens dans la rue , c est stupéfiant , je suis content de ne pas avoir traversé cette région meme si les photos auraient pus etre incroyable , mais a quel prix .

seul photo prise du bus , parce que a travers les vitres c est pas top . 

nous montons , CALAMA se situe a 2500 m d altitudes , je débouche régulierement mes oreilles , mais la route est douce .

CALAMA , ville miniere jouie d une mauvaise réputation , traffic en tous genre , drogue , prostitution , je ne suis pas super serein a l idée d y aller , mais j ai comme prix une nuit en guest , car ma direction est SAN PEDRO DE ATACAMA a 100 km d ATACAMA ,et je ne me sens pas de reprendre un bus apres 15 h de trajet , on verra demain .

remonter téo sur le parking du terminal du bus , les gardes de bouts ont étés tordus et j ai le plus grand mal a les regler et les redresser.puis je me met en route de la guest 2,5 km , mais je vais mettre 20 mn a la trouver une fois dans la rue , aucun panneau ne la signalise.

il est 15 h je vais manger un petit morceau , le monsieur qui tiens le snack es tres sympa , ancien prof d histoire et de géo

ballade pour rentrer a la guest dans les rues de CALAMA c est plus sympa que j imaginais , mais pas envie de sortir l appareil photo , allez repos maintenant , je suis épuisé , et mine de rien l altitude n y est pas pour rien .je prend la décision de faire les 100 km qui me séparent de ST PEDRO DE ATACAMA a vélo , a la base je voulais reprendre le bus , parce que c est une zone dangeureuse , peut etre la nuit , et aucune envie de redémonter téo et qu il reprenne des chocs .

MARDI 28 MAI :

lever a 6 h , mais j enfourche téo a 8 H , allez c est parti pour 100 km , mais 1000 m de dénivelés positifs , hay hay hay .

CALAMA  s éloigne  
aéroport en plein désert 
on the road again , on voit des mines au loin  
nuage au dessus des volcans 
pas de doute je suis dans la bonne direction  
le ciel est d un bleu intense ,le vent par chance est de dos  
les nombreux petits hotels le long des routes chiliennes ou des gens ont perdus la vie 

ca monte légerement , mais ce que je n avais pas anticipé c est qu en montant rapidement a 2500 m d altitudes j allais avoir des difficultés notamment au niveau du souffle , je m arrete tous les 500 m , je suis éssouflé

c est dur , j en bave , le souffle , j ai l impression d etre saoul

 comment font ces plantes pour survivrent ?
ca me rappel ,l IRAN , l OUZBEKISTAN et le TADJIKISTAN 
j en peux plus , je vais pousser le vélo sur cette cote  

il est 15 j ai a peine fait 45 km mais normalement apres cette cote , ca devrait descendre .de plus j ai constament la bouche et la gorge asséchées , je bois tres souvent en gardant un peu l eau dans la bouche , mais 2 mn plus tard c est la meme.

mes premiers lamas en libertés  
a partir de maintenant c est une longue descente rapide  

le paysage a littéralement changé , c est grandiose , je suis ému , la derniere fois a ce point ce fut lors du treck de l EVEREST BASE CAMP .

je suis submergé par l émotion , c est grandiose  

j ai remis la polaire et les gants , car la pass est a 3500 m d alitudes , et le vent est glacé , heureusement toujours de dos .

difficile d avancer tellement c st beau et je fais des photos  
et ca descend toujours tres rapidement , je suis obligé de freiner fréquament  
whoua incroyable cette longue , longue ligne droite et en descente  , hallucinant 

au fur a mesure que je descend la température remonte , j enleve a nouveau gants et doudoune .

la mauvaise surprise c est que j ai a 2 reprises des cotes , toujours aussi difficile au niveau du souffle meme si j ai perdu 1000 m de dénivelés .

ca y es le soleil se couche , la nuit va vite tombé , je me depeche pour les 5 derniers kilommetres  

ca y est il fait nuit , et je trouve sans difficulté la guest , je suis heureux mais épuisé...

dans ma chambre il y a JUAN un espagnol de MADRID nous allons dinner ensemble , un demi poulet frite pour moi ,pollo papa fritas, un délice

enfin manger , par ce que je me suis tres peu arreter aujourd hui pour me restaurer , pas le temps  

JUAN a vécu 6 mois en INDE a BANGALORE ,une ville que j ai traversé , on échange sur nos experiences sur l INDE . il a tout laché et voyage depuis 4 mois en amerique du sud et va encore voyagé un bon moment .

en rentrant a la guest nous discutons avec ADI une jeune israélienne , qui apres ses deux de service militaire comme tous les israéliens voyagent avant de reprendre ses études .elle a fait une chose incroyable , au départ d USHUAIA elle a fait une croisiere a bord du PONANT un navire francais pour passer 1 semaine en ANTARTIQUE .le cout du voyage est de 15 000 eu , mais elle a acheté son voyage sur last minute et l apayer 5000 eu , un sacré budjet , mais qu elle experience ....il y a aussi une allemande , c est ANE KATERINE qui est allemande mais vie depuis 3 ans a barcelone .il est 23 h je n en peux plus apres ces 100 km de folie , let s go to sleep .

MERCREDI 29 MAI :

je me suis réveillé pleins de fois cette nuit , ca c est du a l altitude ,mon corps n est plus courbaturé comme hier ,ce matin je bosse sur le blog , et puis je vais me ballader dans les ruelles de san pedro car hier soir comme nous sommes allés dinnés j ai été fasciné par cette ville , j avais l impression d avoir pénetré dans un autre monde ...

maison en terre et paille , toit plat , j ai l impression d etre au mexique  
chemin en terre  
2 nuances de bleus , celui des volets et celui du ciel 
la placa de arma , un oasis de verdure  
la petite église , avec toujours ce ciel incroyable  
grosse activitée pour le gente canine,la pierre pour tete d oreiller  
le cimetiere de san pedro 

qu elle bonheur de déambuler dans les petites ruelles de san pedro ,pas de voiture , beaucoup , beaucoup de vélo , utilisés par les nombreux touristes mais aussi par les locaux .il y a une véritable douce et belle énergie , bien souvent on retrouve cette énergie lorsque l on est en altittude.

les visages ont changés , beaucoup de boliviens et de péruviens , je me sens dans un autre monde .

retour a la guest , dejeuner , et reprise du blog ...

l entrée de la guest , l entrée du dortoir , et la vu depuis la terasse sur le volcan 
le dortoir , s y trouve un couple israéelien , un espagnol , une allemande ,une francaise et moi 

ce soir nous allons discutés longuement avec JUAN et un néo zélandais , nous parlons de nos voyage , nos éxpériences et refaisons le monde , premiere experience avec les feuilles de coca , réputée et tres utilisée par les habitants de l alti plano , elle permettent de lutter contre la fain et le mal d altitude , on les mets contre la gencive et laisse agir , ca a un petit gout de thé .

JEUDI 30 MAI :

un peu dur ce matin , couché un peu trop tard pour moi et un peu trop bu aussi.

j ai recu un message de la petite famille tour du mondiste , ils ont quittés san pedro ce matin a 6 h en direction de la BOLIVIE et du salar de uyunni , mais jennifer a oubliée son porte monaie avec carte bleu et alliance de david dans un bureau de change , et elle me demande s y peut passer y faire un tour .

ha les facades de san pedro de atacama 
toujours une importante activitée de la gente canine , meme les chats s y mettent  

je repasse devant la petite église , qui cette fois est ouverte

magnifique charpente , c est incroyable car a l exterieur ssur le toit c est recouvert de terre et de paille . 

je passe au bureau de change que m a indiquée jennifer et trop chouette le porte monaie est la

jolie porte monaie abeille  , je peux rassurer la petite famille rochefort

dans l apres midi je prend le vélo et je vais rayonner un peu a la sortie de san pedro

le vent est violent ,il n y a plus la bonne lumiere pour les photos , je rentre 

VENDREDI 31 MAI :

drole de nuage ce matin  

hier soir est arrivé a la guest clement un francais ,ce matin je l accompagne ,il doit se racheter une serviette de toilette , clement est dans le commerce , alors autant vous dire qu il n a pas acheté la premiere serviette et que nous avons fait le tour de san pedro avant de trouver la bonne .lol.

je retrouve noel , un haitien parlant tres bien francais , aujourd hui il a des migraines , alors chapeau chaud  
il est 12 h , une n est pas coutume , je bois une biere 

belle discussion avec clément qui est assez surprenant , c est impressionant comme il est pipelette .

dans l apres midi , angéline une francaise qui vivait depuis 8 ans en nouvelle calédonie ,nous propose de partager sa voiture et d aller rayonné autour de san pedro .la vallée de la luna que nous voulions faire est fermé , nous reviendrons demain.

c est vraimment tres impressionant  
c est l heure de la divine lumiere 

j ai boocké ce soir un tour que je pensais etre dans un observatoire , on vient nous chercher a la guest a 20h30 , je part avec ida et ira les deux israéliens , nous récupérons un tas de touristes dans leurs différents hotels , puis nous arrivons dans une maison ,a ma grande surprise ce n est pas un observatoire !!! la a tour de role on nous prend en photo devant la voie lactée qui est vraimment impressionnante , ca va durer 45 mn , puis nous passons dans le jardin des sieges nous attendent avec des couvertures car il fait tres froid , une lunette astronomique est au centre du jardin , nous avons droit a des explications sur les étoilles en espagnol et en anglais , et l intervenant nous fait voir a tour de role des etoiles dans son télescope , ca été hyper décevant , car dans la lunette je voyais juste un point blanc , il faisait super froid a rester assis a attendre son tour , nous avons eu une coupure thé ,café ou vin avec petit toast , j etais frigorifié et fatigué , je me suis vraimment embeté , et chose assez rare je n ai discuté avec personne , voila ca arrive pendant le voyage , 20 eu qui sont parti pour pas grand chose !!!!on est rentré a 00h30 , pffft !!!

SAMEDI 01 JUIN :

ce matin c est le départ de santiago et sa fille sophia , ils sont adorables tous les deux , ils sont colombiens et voyagent quelques mois tous les deux avant que santiago parte pour l australie reprendre des études .ils parlent tous les deux tres bien anglais , on pourrais que c est un couple car sophia a 13 ans et santiago 30 ans , c est un jeune papa , c est trop chouette de voyager de cette facon avec sa fille .sophia est incroyablement mature pour son age , il n y a pas a dire les voyages forment la jeunesse. malheureusement hier ils ont faient une sortie dans un geyser , avec angéline et jame , et se sont fait voler le porte monaie de santiago et le tel portable de sophia dans la voiture qui n avait pas été fermée a clef.

une jolie rencontre , trop courte , bon voyage sophia et santiago , que te vaya bien .depart également de ira et ida ,buen viaje 

ce matin nous repartons avec jame , prononcé rame ,le chilien , angéline et clément cette fois pour la vallée de la luna ...

un petit stop a san pedro , coucou les toutous 
l entrée de la vallée , et mise en garde concernant les chiens pour les gens a vélo 

c est parti pour l aventure ...

whoua le décor est planté , nous avons attéris sur une autre planete ,j ai plutot l impression d etre sur mars  
il y a du sel partout autour de nous  
lunette de soleil aujourd hui , car avec la réverbération ca éblouit considérablement 
des ancienes maisons  des gens qui explotaient le sel  

nous allons de belvédere en belvédere , c est magique , grandiose , saisissant

defois sur mars , defois en arizona , defois au tadjikistan  
des sculptures et e grande dune  
rame angéline et clément , franco chilienne team , perfect moment  
ces droles de roches 

nous grimpons a présent pour arriver par un chemein au sommet d une immense dune

incroyable puretée de la crete  
la vue d en haut est superbe , c est magique , divin  
et nous reprenons le chemein de la sortie de la vallée de la luna  

angéline pend la direction de calama ou elle doit rendre la voiture de location , rame lui prendrait un bus pour rentrer sur antofagasta sa ville natale d ou il s envolera pour le mexique ou il vit a présent avant de s envoler dans quelques mois pour un road trip en europe .nous rentrons a la guest avec clement , j ai nico mon frere qui est en vacance en guadeloupe et qui vient d effectué ses deux premieres plongées sous marines , trop chouette .

DIMANCHE 02 JUIN :

ce matin c est le départ de berret le kiwi , vraimment tres sympa ainsi que jb et mathildes petit couple de francais  
changement de dortoir , il est plus spacieux celui la , ce midi c est clément qui cuisine , omelette et patatas 

dans l apres midi , clément , eduardo et la tres jolie brésiliene fernanda louent un vélo et nous allons nous ballader autour de san pédro

oui ca passe pour fernanda 
eduardo jeune brésilein 
team franco brésiliene , un jolie moment 

fernanda travaille dans la confection , elle a vécu a milan en italie et y retourne au mois d aout , je dois avouer quelle m a un peu fait vibrer le coeur , ca faisait bien longtemps ...

LUNDI 03 JUIN :

c est un grand jour pour moi , j ai rendez vous avec sam dans un café , je suis super content de le retrouver

enfin les retrouvailles , la derniere fois c etait a bénaresse en inde . 

on va discuter pendant plus de deux heures sur nos expériences de voayge , sam va camper cette nuit mais demain il vient a la guest , ca été vraimment dur pour lui le passage entre l argentine et le chili , la pass de jama a plus de 5000 m d altitudes avec vent de face extremement violent , a demain sam ...

holala vous n avez pas idée ce que cela represente pour moi , c est juste un reve 

incroyable cette boulangerie avec sa terasse au milieu des arbres , en rentrant je vais juste me régaler .

génial la lessive a la péruvienne , avec aldo et avec la tres discrete cristelda qui fait le ménage a la guest 
en amérique du sud c est tous les jours noel 

MARDI 04 JUIN :

yes arriver se sam a la guest , trop chouette , au programme repos et prparation des saccoches pour moi 

MERCREDI 05 JUIN :

nous faisons les courses , changeons de la monaie boliviene et discutons du trajet et de tous pleins de choses ...

des cyclos heureux  

le grand jour est pour demain , sam repart bivouaquer , je mesure sa grande force intérieur car quand tu peux avoir tout le confort d une guest , pour moi ce n est pas évident d aller bivouaquer . a demain sam ...

JEUDI 06 JUIN :

c est le jour J , je me suis levé a 2h30 du matin cette nuit car c est l anniversaire de LOU aujourd hui , 8 ans la petite puce , c était trop chouette de parler avec nounou et mon petit frere , happy birthday ma petite cherie , tu me manques tellement , je t aime fort , fort , fort , gros , énormes bisous .

il est 10h30 , on the road again , c est parti pour la frontiere boliviene  
12 km de plat et ensuite 35 km qui nous ferons grimper a plus de 4000 m d altitudes , hay hay hay 
présence de mines , mais signalés , j ai lu que defois les signalisations avaient disparus 
derniere nous san pedro de atacama s éloigne 

ca y est je pousse le vélo , impossibilité de pédaler , de plus tous les 200 m je dois m arreter pour reprendre mon souffle , sam lui pédale , chapeau .

j ai beau sourire , qu est ce que c est dur , mais je suis heureux 
une petite déco réaliser par sam , trop bien 

quel silence , c est d un calme , c est beau

ca y est premier bivouac ensemble posé , dans le lit d une riviere a sec pour etre protégé du vent 

repas , blablabla et a 18 h tous le monde est dans sa tente car il fait froid , nous avons fait 26 km aujourd hui.

VENDREDI 07 JUIN :

que ca fait du bien de dormir , il a fait moins deux degrés cette nuit , ca va pour une premiere , allez il va falloir etre fort et pousser téo ...

ici ce ne sont pas les vaches qui reagardent passer les trains , mais les lamas qui regardent les cyclos voyageurs passés 
c est dur , que c est dur  
incroyable cette végétation 
derriere moi le désert d atacama s éloigne , s éloigne .... 
et devant moi ca grimpe encore et encore 
allez ne pas se laisser abattre , prendre des forces ... 
ca y est les 4000 m d altitudes sont atteint, rencontre avec un motard colombien et ses violons sur le dos  
j ai enfin rejoint sam , qui m attendais depuis un bon moment ,la frontiere se rapproche ,nous sommes a une dizaine de km 

mais nous sommes fatigués , alors nous cherchons un endroit abrité du vent pour poser le bivouac

voila bivouac installé dans une cuvette  

sam c est vu offrir deux bieres par un chauffeurd de camion , on est content , mais a les boires avec la température qui descend vite nous sommes frigoriphiés .et oui on est maintenant a plus de 4000 m d altitudes , on a fait aujourd hui 18 km , 18 km pour moi a pousser le vélo .

la nuit a été terrible pour moi , il a fait moins dix dans la tente , donc moins 14 a l exterieur , j ai mal positioner mon matelas , j avais la tete collé a la paroie de la tente qui était glacée , mes yeux était gonflés , le nez bouché et la gorges et la bouche séchent , je ne pouvais pas sortir les bras du duvet pour attraperma bouteille d eau qui de toute facon était gelé , bref acclimation tres difficilles cette nuit .

SAMEDI 08 JUIN :

malgré cette mauvaise nuit , et le froid glacial du matin , je suis content car aujourd hui c est un vieux reve qui va se réaliser , passer en bolivie ....

good morning sam , good sleeping ? 
petites plantes et fleurs du matin , avec la belle lumiere du matin 

et enfin ca y est , apres deux jours de lutte acharnées , la frontiere chiliene

passé cette porte c est le no mans land entre le chili et la bolivie 

passage de frontiere rapide , comme d habitude pour les cyclos pas de fouille de bagages , ce qui n est pas le cas des autres touristes .

764 km effectué au chili , c etait chouette , muchas gracias chili , tchao ...