N'ayez jamais peur de la vie, n'ayez jamais peur de l'aventure, faites confiance au hasard, à la chance, à la destinée Partez, allez conquérir d'autres espaces, d autres espérances Henry deMonfreid
Mars 2017
1000 jours
Partager ce carnet de voyage
Publié le 30 juin 2019

MERCREDI 23 JANVIER :

et de 29 , vingt neuvieme pays , ca y est le bout du bout du monde , j ai maintenant 12 h de décallage avec la FRANCE .il est 00h , il me faut passer les controles ou j ai une petite apréhension car ils sont assez draconiens en NZ , le passage de douanne est automatique , je scanne mon passeport et le portillon s ouvre comme pour le métro a PARIS , bon je n ai pas de tampon sur mon passeport , sniff .maintenant place au controle bio sécurité , on me prend ma tente et me dit de la recuperer dans 10 mn a tel guichet.rien ne sera verifié a l interieur des bagages ou du carton vélo .il y a des chiens qui patrouillent quand on passe le controle de bio securité et quand ils reniflent quelques choses sur des bagages des passagers ,ils sont invités par le maitre chien a venir se faire controler le bagage . bon le passage c est plutot bien passé pour moi , je recupere ma tente qui a été ouverte et deplier , juste verifier qu il ne manque rien et maintenant je passe a l autre étape , remonter téo , je fais ca sur le parking de l aéroport , la température a bien descendu depuis SYDNEY , il y a un vent assez fort qui souffle.

la nuit , le vent , l heure tardive , pas évident  

voila il est 3 h du matin , téo est remonter , je sors de la zone aéroportuaire pour maintenant trouver un endroit pour bivouaquer , j ai vus un parc sur maps me , pas tres loin , j y fil .cest parfait , personne , pas d habitations et camouffler , il est 4 h du matin , c est parti pour un petit dodo .

il est 7 h quand je me réveille et je plis rapidement la tente , avant que la police ou des rangers ne passe par la .

spot parfait , la vue est pas mal 
trop chouette ,c est a travers une piste cyclable que je peux  faire les 25 km du centre d AUCKLAND .
c est souvent en allant faire mes petites comissions que je decouvre des plantes ... 
incroyable ces fleurs , une tige pas de feuilles , et c est couleur si particuliere  

le vent souffle fort , ca s annonce difficile la NOUVELLE ZELANDE ...

il me faut traverser par ce pont , fort courant dans cette immense crique . 

trop chouette , une voie vélo permet de traverser le pont sous la voie pour véhicule , ouf .

des milliers d agapanthes , partout  

je passe devant le stade de rugby , une institution ici .

et j arrive enfin , j ai du mettre 4 h a faire 25 km c est dire si j ai pris mon temps , j arrive enfin chez mon warmshower , c est SIMON .

superbe petite maison bois , de SIMON  

apres avoir installé mes affaires , discuter avec SIMON je dois faire le tour des magasins vélos , car depuis hier apres midi et mon depart de SYDNEY , je n arrive plus a changer les vitesses sur la casette , certainement le cable a changer .

je fais un premier magasins , un deuxieme puis un troisieme , c est la manette qui a lachée , apres 29 000 km , il faut la remlacer , c est un coup de 50 eu , welcome to NEW ZELAND . c est fait en 45 mn , il faut que je rentre , car SIMON veut m emener faire un parcours de montain bike a coté de chez lui .

bus a l anglaise a deux étages  
j adore ces grandes fresques  
l emprunte MAORIS se fait sentir  

bon il s avere que le parcours montain bike n est pas du tout adapté a mon vélo , j ai fait un tout petit bout mais je n ai pas envie d abimer téo , et j ai eu un petit peur car les participants arrivaient a fond derriere , en pleins virages sans visibilité et je ne savais plus comment sortir du parcours .bon apres cela je vais attendre SIMON juste le temps de manger une glace propoosé par la femme de l organisateur .et puis on rentre et je vais faire deux , trois courses , j ai envie de pattes aux fromages.

la luminositée est assez incroyable , et avec le vent j ai un petit peu froid . 

ca faisait bien longtemps que je n avais pas ressentis le froid comme cela , ca promet ...

apres le repas , il est temps d aller me reposer car la nuit précédente a été tres courte.

JEUDI 24 JANVIER :

hum que ca fait du bien de dormir , il a plu ce matin .

voici ma chambre  
le salon , avec lou la chienne de la maison , qui est un peu dur d oreille a présent  

les petites maisons qui entourent celle de SIMON .

SIMON d apres ce que j ai compris serais maitre d oeuvre , il réunis les differents corps de metiers dont l architecte a besoin .il fait de la voile , et du montain bike , et a du etre Dj vue tous les disques vynils présent chez lui.il me fait penser a un dandy anglais .allez l apres midi je vais me ballader un peu dans AUCKLAND a vélo .

ha un drapeau francais , c est l alliance francaise , l ocassion d aller parler un peu en francais  
une avenue bien verte sous un pont d arbre  
la sky tower et ses 328 m de haut , on peut meme y descendre rapidement au bout d un cable  
j adore le ciel de fin de soirée  sur AUCKLAND .

VENDREDI 25 JANVIER :

ce matin je quitte SIMON , deux nuits me paraissent un maximum a part si les warmshowers me disent tu peux rester autant que tu veux .

j aime beaucoup la vue des toilettes  
salut SIMON et merci , a dans deux mois , j ai laissé quelques affaires chez lui , histoire de m alleger 
et voila je me retrouve au fat camel backpackers ,avec ascenceur s il vous plait , pas besoin de porter téo 
le ciel est incroyable en ce debut d apres midi 

j ai bosser sur mon blog car j ai beaucoup de retard , jusqu a ce que je n ai plus de batterie et maintenant ballade a pied dans les rues d AUCKLAND , qui s avere etre plutot sympa , relativement calme , beaucoup de cyclistes mais aussi des trotinettes electriques , des skates , et des marcheurs .

de grand arbre , des parcs , jolie ville  
coté pile
coté face  
j ai du attendre un bon moment que les voitures passent au feu rouge , pour prendre cette photo 

et je vais finir ma ballade sur le front de mer

toujours cette lumiere tres particuliere 
bateau participant a l américa scup 

je vais boire une biere au bar de la guest house et j y rencontre deux éleveurs de moutons anglais qui viennent d arriver et voudrais apprendre et savoir pourquoi les éleveurs de moutons néo zelandais sont aussi rentables ? puid je rentre et me cuisine une salade piedmontaise , discute avec les voyageurs de differentes nationalité et dodo .

SAMEDI 26 JANVIER :

comme je suis fatigué de pédaler depuis l AUSTRALIE , et quand les logements sont chers en NEW ZELANDE , j ai trouvé comme solution de faire en échanges du gite et du couvert , 4 h de travail chez des gens , ce qui me permettra de partager des moments avec eux , d apprendre sur la culture et de bosser sur mon blog l apres midi , vus le retard que j ai .j ai trouver une petite ferme qui m accepte a 85 km sud d AUCKLAND , parfait je me mettrai en route lundi matin , en attendant je bosse sur mon blog ce matin , jusqu a l épuisement de ma batterie , puis je vais acheter une recharge de gaz pour mon réchaud et je vais faire une longue ballade le long du port .

ca me fait penser a un NEW YORK miniature  
le paquebot de croisiere est énorme  
vue de coté ca fait comme meme un peu HLM 
je suis passé devant quantitée de yacht  
pas toute jeune cette voiture  

ce soir je me suis acheté une biere a 7,2 % et je l ai bus tout seul assis dans la rue , comme un sans domicile fixe , mais en fait c est ce que je suis depuis maintenant 22 mois .je rentre a la guest , et mange un morceaux et je discute avec charlotte une francaise qui vient d arriver , bien symphatique .

DIMANCHE 27 JANVIER :

le blog le matin , préparation des saccoches ,car dernier journée a AUCKLAND , demain je vais rejoindre cette petite ferme .j avais crus comprendre qu il y avait des concerts dans un parc de la ville cette apres midi , mais c es demain.

mes compagnons de chambre , ADAM , ROMAIN , et TOMOMI  

ADAM est azerbadjanais mais il vit en SUEDE , il est la en vacance .ROMAIN est francais et il a rencontré TOMOMI lorsqu il faisiait un working holliday visa en AUSTRALIE et depuis ils vivent une jolie histoire d amour .ROMAIN a perdu l usage d unn oeil en grimpant dans un arbre , il s est rentré une branche dans l oeil , je ne peux m empecher a tous ces gens en FRANCE qui parce qu il manifeste ou bien se trouve au mauvais moment au mauvais endroit perdent aussi l usage d un oeil , ou d une main arrachée par une grenade lacrymogene .TOMOMI est JAPONAISE , rigolotte comme tout , elle parle quelques mots de francais , ils forment un jolie petit couple avec ROMAIN .

hier je marchais dans les rues, et j ai croisé un groupe qui faisait de la musique en marchant , chantant , dansant , c etait gai , c etait chouette , en discutant avec un des membres , j apprend qu ils sont des crishnas , j en avais rencontré en FRANCE lorsque j etais aller écouter durant un weekend SRITATATA un sage indien .ce jeune homme me dit que dimanche a 16 h aura lieu un rendez vous ou un sage viendra parler , il y aura meditation et yoga et repas végétarien , je decide donc de m y rendre et ROMAIN et TOMIMI veulent venir avec moi.nous allons y passer un beau moment , chanter le are crishnas , renconter des gens , ecouter le sage , ca me fait plaisir ca je compend le sens de son discours .bon pas de méditation , n y de yoga , mais un succulent repas végétarien et a volonté , pour 5 dollars soit 3 eu.quand je dis au gens qui nous servent que c est délicieux , ils me repondent parce qu on y met pleins d amours ....j adore .

voila nous rentrons apres ce bon moment , il y a un feux d artifices pour celebrer un traité entre le peuple maoris et les anglais venus s installer en NOUVELLE ZELANDE , mais demain je ne voudrais pas me lever trop tard , alors dodo .

LUNDI 28 JANVIER :

allez apres 2 semaines de repos , je reprend la route , bon juste pour une journée et a peine 85 km .

c est sous la grisaille , puis un fin crachin que je quitte AUCKLAND 
rigolo cette arbre  
sans commentaire  

le crachin s est arreté , et le vent souffle fortement de face bien sur , ce qui chasse les nuages , des coins de ciel bleues appraissent .

la maison perchée entre les containers et le jolie graff sur l un deux . temple birman  
il me faudra faire une quarantaine de km pour quitter la banlieue d AUCKLAND ,mais ce n est pas desagréable  

en effet des pistes cyclables , ou de large trottoir me permette de me sentir en securité.j ai une nouvelle fois arreté de fumer aujourd hui , alors je me sens dans un état second , c est pas agréable du tout cette sensation .

trop chouette , un jour a mon retour je me lancerais dans la conception d objet en bois flotté 

la matiere est a disposition gratuite et illimitée pres de chez moi sur la facade atlantique.

ca y est c est la campagne , mais avec elle , les grosses collines apparaisent et le vent toujours aussi fort 
qu elle drole et jolie fleur , juste une tige , pas de feuille 

alors que je ne suis plus qu a une quinzaine de km de l endroit ou je suis attendus , une voiture s arrette devant moi , une femme descend et me dit : stephane , ca fait trop bizarre d etre a l autre bout du monde , perdu dans la pampa et d etre appelé par son prénom , il sagit de PENNY et ANITA , on met mon vélo dans la voiture , c est bien la premiere fois que je fais cela , et nous allons a la ferme , je n avais plus que 15 km a effectué , mais j avais une sacrée colline a grimper .

on me montre ma chambre , puis j aide PENNY qui éleve des veaux a en relever un , qui est couché a terre , il y a apparament , une herbe qui peut leur donner des troubles , et ils ont du mal a se relever , il faut les aider .

apres cela nous passons a table et faions conaissance PENNY donc est une fermiere et éleve des veaux , elle vient d ANGLETERRE .je pense que ANITA est sa compagne , elle est dans le social , elle a une societé et emploie des gens , elles ont toutes les deux dans les 65 ans et dans leurs jardins , elles ont des petits bungalowns en bois , et acceuillent des backpakers .

a oui j ai oublié de preciser que le cadre ou elles vivent est incroyablement magnifique , en haut d une colline , une vue superbe , et du calme , pas de bruit , pas de circulation , la semaine s annonce chouette.

c est magnifique  

MARDI 29 JANVIER :

une bonne nuit de sommeil , petit dejeuner , et vers 10 h du matin je me met a bricoler , il sagit de doubler le plancher du camion a PENNY qui a quelques trous , et elle transporte ces veaux avec , alors il faut que ce soit solide .

la porte de ma chambre se trouve derriere ce garage . 

PENNY est passionée par les ventes aux encheres , du cout elle achete , elle entasse , elle a des outils de partout , je pense qu elle pourrais ouvrir un magasin .

le chantier a l oeuvre , bon ca va c est pas trop compliqué ... 
j adore ce vieux bus posé dans le champ, il a hébergé des backpakers , mais la c est légerement le chantier a l interieur 

MERCREDI 30 JANVIER :

j ai continué mon planché ce matin , et puis repos , je voulais bosser sur le blog , mais la connection internet n etant pas au top ,j ai envie de lire , de repos , de poser le corps et l esprit , c est pourquoi la lecture est parfaite , et comme cela fait 2 jours que j ai arreté de fumer , j ai toujours cette petite période de depression qui suit .

les vaches a PENNY , les petits veaux taitent une vache qui n est pas leurs mere 
bonjour madame la mante  

JEUDI 31 JANVIER :

mauvaise nouvelle aujourd hui , un petit veau a devallé en bas du champ , il n a pas pu se relever , certainement a cause de cette herbes qui agit sur le systeme nerveux , et PENNY la retrouver mort.je vais donc l aider a le mettre sur la remorque , et il est jeté dans un regard ou je vois qu il y a d autre cops en décomposition avancés ,c est donc comme cela que finissent les petits veaux , c est bien triste tout cela , victiment encore des hommes !!!c est pas une chose agréable d avoir a faire une chose comme cela !!!

VENDREDI 01 FEVRIER :

pas énormément de chose a faire et tant mieux , je vais passer la journée a lire , je suis sur la prophetie des andes , que je dévore et voulais lire depuis longtemps.

SAMEDI 02 FEVRIER :

toujours beaucoup de lecture , j ai passé l aspirateur dans une autre maison que possede PENNY et ANITA , et couper les fleurs fanées des agapanthes avec ANITA .je pensais qu elle étaient en couple et en fait pas du tout , ANITA a 3 enfants et elles ont decidées de s associer pour avoir un plus grand domaine .

il y a aussi 3 allemands , des jeunes qui ont plantés leurs tentes , ils travaillent a ramasser des comcombres , un travail arrassants , apparaments et un des jeunes KOLJA a du arreter au bout de son premier jour , allergies aux produits chimiques qu il y a sur les comcombres. KOLJA est tres sympa , mais quel pipelette , quand il se met a parler on ne l arrete plus , on soupconne qu il soit peut etre , hyper actif ou hyper anxieux .

KOLJA 

ce soir PENNY et ANITA m ont proposées d aller a l anniversaire d une de leur voisinne , c est rigolos parce que pour aller chez la voisine il faut faire 10 km .soirée symphatique , des gens agréables , nous sommes une bonne trentaines et pas un seul fumeur , au moins pas de tentation .je suis juste un peu surpris , tout le monde ramene son alcool , son plat , mais je n ai pas réellement trouvé que c etait partagé , bon en tout cas bonne soirée. en rentrant dans la voiture je demande pour rigoler si elles vont a la messe demain , et ANITA me dit a oui , on part a 1O H , lol .

DIMANCHE 03 FEVRIER :

donc apres le petit dejeuner , avec ANITA nous partons a la messe a PUKEKOHE la petite ville.le lieu dit ou vivent ANITA et PENNY c est PUKEKAWA pas facile a retenir tout ca ...

alors c est une messe protestante , c est différent de nos messes catholiques ,il y a des musiciens , c est gai et joyeux .j arrive a comprendre un peu le preche du ? ce n est pas un curé , bon je n ai pas la réponse pour le moment .

nous faisons des courses , enfin ANITA , puis nous rentrons c est l heure du dejeuner , et l apres midi une nouvelle tache m atend , je met des couvres joints sur certains petits bungalowns , ca va , toujours pas bien compliqué .

le soir venessa et kay chez qui nous avons dinnés hier soir , se joignent a nous pour un barbecue. 

LUNDI 04 FEVRIER :

je finis mes petits travaux , c est mon dernier jour aujourd hui , je me lance a la découverte de la NOUVELLE ZELANDE a partir de demain.

l apres midi il faut changer de pres les petits veaux , je me rend compte pendant cette manoeuvre que j aimerais bien aller marcher avec des vaches ou des moutons ,berger quoi .

ce n est pas une petite libéllule  

est arrivé depuis quelques jours ,JACK un américain , plutot sympa , tres distingué , aujourd hui il y a la final du super bawl au états unis , alors bien sur il est devant la télé , je vais regarder quelques minutes mais je remarque qu il est assis en position du lotus et cela ne trompe pas , ce doit etre un meditant .effectivement JACK est un meditant vipassana , c est un medecin des forces spécials américaines a la retraite , enfin il a 50 ans , ils c est installé en NOUVELLE ZELANDE , il a la nationalitée parce que medecins est tres recherché en NZ , et il parle francais , il a appris tout seul , et l année prochaine il va passer 6 mois a LYON pour apprendre et progresser en FRANCAIS .

voici ANITA  
la vue depuis le salon ,j adore  

c est endroit comme cela que j aimerais trouver a mon retour , en haut d une colline , avec si possible un lever ou un coucher de soleil...

et la cuisine ou nous prenons nos repas  
voici PENNY , et JACK l americain . 

c est passionant de discuter avec JACK.

ce soir est arrivé un cyclo voyageur francais , nous partons dans la meme direction demain matin , trop chouette nous allons faire un petit bout de route ensemble .

MARDI 05 FEVRIER :

comme je me leve tot , je peux enfin profiter du lever du jour .

je suis pret pour le départ , il est 9h30 mais PENNY n est pas rentrer , et je voudrais lui dire au revoir , le jeune francais veut etre a RAGLAN ce soir , la route est tres vallonnée et il y a 80 km , il décolle , dommage j aurais bien rouler un peu avec lui , mais je veux dire au revoir a PENNY. en l attendant je discute avec JACK qui me conseille sur les routes a prendre et une belle route pour rejoindre RAGLAN n a aucun supermarché sur la route , il me propose de me descendre en voiture en ville pendant qu il va a la piscine , PENNY arrive enfin il est 11 h , c est trop tard pour mon départ , alors je reporte mon départ a demain , et part avec JACK faire des courses a PUKEKAWA .

encore une mauvaise nouvelle aujourd hui , un petit veau qui restait couché depuis plusieurs jours est mort , cette fois je ne vais pas aider PENNY c est quelque chose d insuportable pour moi , 2 petits veaux en une semaine sur 45 , ca fait beaucoup , pauvre petit animaux , séparés de leurs mamans si petit , et etre élevés pour finir dans nos assiettes , ou etre trait pendant 5 années , jusqu a ne plus etre rentable et finir également dans nos assiettes , il est vraimment temps de changer nos habitudes alimentaires !!!

la journée a defilée , JACK a acheté du vin et du fromage ,nous faisons un dernier apéro ce soir tous les quatres et je mijote des pattes aux fromages , voici ma derniere soirée chez ANITA et PENNY a PUKEKAWA

MERCREDI 06 FEVRIER :

c est fois c est le départ , un magnifique lever du jour sur la vallée avec la mer de nuage

moment de grace  

il est 7h30 "on the road again "

c est tout de suite magnifique et d un calme  
et tres vallonné , je n ai pas pédalé depuis 3 semaines , la reprise n est pas des plus facile 
c est trop beau  
le vent c est mis a souffler , ca ne facilite pas la progression  

le paysage est superbe , mais partout , partout des clotures entourent les champs , il n y a aucun chemin qui mene a un bosquet d arbres ou de forets qui soient ouvert , ca s annonce compliqué pour le bivouac et ca ne me met pas a l aise , comme un sentiment d etre en prison !!!

j ai fait deux pause pour dejeuner , mais la aussi pas évident de trouver un endroit , je ne vais pas manger au bord du fossé , bref ca s annonce pas facile la NZ...

la magnifique fougere arborescente de la nouvelle zelande , elle peut mesurer jusqu a 10 m , il y en a partout  

c est l embleme de l équipe des all blacks.

trop beau , tres peu de circulation  
mais pas toujours facile , c est colline avec parfois le vent de face relativement fort  

ca diminue au moins la sensation de chaleur , car il fait plus de 30 degrés

je suis un peu fatigué , et j aimerais trouver un emplacement pour le bivouac mais impossible de trouver un endroit , pfff !!!

je retrouve maintenant une route tres fréquentée , c est beaucoup moins marrant et plutot dangeureux , a 5 km avant RAGLAN je trouve un camping , ouf je suis rassuré .

la vue est superbe  
le camp site a 10 dollars , 6 eu , c est root mais pas cher , et l incroyable JHON , 74 ans et encore sur les routes a vélo 

je vois un vélo de cyclo voyageur , je m installe a coté de lui et je fais la conaissance de JHON , un monsieur incroyable . dans les années 70 a l age de 19 ans , il est partis d ANGLETERRE en auto stop jusqu en NOUVELLE ZELANDE , incroyable , il me raconte qu il a traversé l AFGANISTAN et qu a l epoque il n y avait aucun danger.il vit maintenant dans l ile du sud de la NZ , dans une petite maison toute simple avec sa femme , en autonomie .nous prenons notre repas ensemble , accompagné d un jeune allemand TOM venue pour le surf .JHON redecolle demain matin et j aurais bien fait un bout de chemin avec lui , car il est passionant , mais je voudrais visiter un peu RAGLAN .c est la pluie qui met fin a notre repas , le temps pour moi de tout rentrer , l interieur de la tente est trempée , bien jouer stef ...j ai carément froid maintenant , allez dodo.

JEUDI 07 FEVRIER :

il pleut ce matin , j entend le vent souffler , et je suis bien au chaud dans ma tente et j ai pas envie d en sortir , alors je traine sur internet et je lis , la c est du JOSEPH KESSEL ,un écrivain voyageur , passionnant .

il est 11h30 quand je me décide enfin a aller explorer cette petite ville cotiere de RAGLAN , fameuse pour le surf .

c est mignon tout plein , malgré la grisaille  
téo fait tout petit face au troncs des géants   
c est pleins de luxueuse villa , traditionnelles et modernes  
allez je vais voir l océan maintenant  
il y a bien de quoi surfer un peu , mais je ne suis pas motivé , fais pas bien chaud avec le vent  

allez je vais faire deux , trois courses et je vais rentrer bouquiner ou plutot kindlé

l acceuil du camping , un bateau , je me demande bien comment il l on amenez jusqu ici , parce que l on est sur une colline 

la douche n est pas chaude , j ai froid , ca faisait longtemps que je n avais pas senti cette sensation , j ai remis ma doudoune .

apres une bonne platrée de noodles , je me replonge dans JOSEPH KESSEL .

VENDREDI 08 FEVRIER :

allez on se motive a reprendre la route , je ne le suis pas tant que cela .

il y a dans le camping un vieux camion , l ancetre du camping car 
je retrouve la route tres circulante et au bout d une heure , petite pause dans cette abris bus  

et puis c est a travers une petite route que je chemine , il n y a quasiment plus de circulation.

c est fou comment le temps est changeant d une journée a l autre  
un élevage de biche  
ca deviens une route en gravier  

je passe devant une maison , il y a 4 personnes avec des grosses motos dans leurs jardins , je fais un sourire et l une des personnes me fait un doigt d honneur , qu elle drole de moeurs , le bonjour des bickers , lol , je ne vais pas chercher a avoir l explications .

ensuite je croise un camion , le chauffeur s arrete et me parle depuis sa cabine , mais bie???

a present ca grimpe , et plutot pas mal

je vais finir en poussant téo , mes semelles de chaussures sont usées et sur le gravier ca dérappe .

et oui j en bave un peu !!! 

mais c est tellement beau , ca me rappel le TADJIKISTAN et je me replonge dans ce fabuleux moment du voyage , accompagné d ANTOINNE ,NOEMIE et ADAM.

hou hou ca descend maintenant  

bon pas facile de trouver un spot pour faire ses petites comissions tranquillement , harff c est cloture !!!

c est trop beau , c est trop chouette et tres tres calme , j adore  
quelques arbres majestueux résistent aux agriculteurs qui ont tout coupés pour les champs  

il y a un autre probleme majeur en NZ , l homme a importé ce qu il appel comme nuisible , la bonne blague , en l occurence des opossum d AUSTRALIE ou des chats et des rats , et ils dit que ces nuisibles mangent les oeufs d oiseaux , que les oppossums mangent les pousses d arbres , et donc il y a un tas de piege et de poisons pour éradiquer ces pauvres animaux , ca me scandalisent quand l homme joue a réguler la nature , juste par sa responsabilité !!!

je retrouve la route fréquentée a partir de ce petit village tout mignon , ou j y fais une pause casse croute. 
je serre les fesses par ce que par moments les camions ne passent pas tres loin  
des collines a franchir sous un ciel incroyable  

une petite ville , un caravan park , mais on me demande 24dollars , je n arrive pas a negocier , alors tant pis madame , vous auriez pu avoir 15 dollars pour une tente et un vélo ...

je n avais jamais vus une végétation comme sur la photo 4 , elle doit etre taillée de cette facon 

7 km me séparent d un camp site

j adore  

c est dans un camp site ferme que j atteris , c est un petit garcon d une dizaine d année qui m acceuille et qui encaisse l argent .

emplacement choisis , et 10 mn plus tard la tente est montée  
le coin douche et encore un prototype de camping car  

alors hier la douche etait tiede et vus la temperature exterieur j avais un peu froid , aujourd hui elle est bouillante et impossible a baisser , les douches néo zelandaises sont comme le temps dans ce pays .

des petits cochons , des canards , des moutons , et poney , pas de doute c est une petite ferme 

oui enfin ferme pour faire venir des gens !!!

allez rien de tels qu un bon plat de noodles , lol , je recharge mes appareilles electriques et go to the dodo , apres 87 km tout de meme , aujourd hui.

SAMEDI 09 FEVRIER :

bien dormis , ce matin je prends mon temps , c est ce que j avais prévus pour la NZ , et c est pas mal aussi.

j aime beaucoup le coin salon du camping 

j ai entendu parler francais , c est un couple avec 2 filles de 6 et 8 ans .lui j ai oublié le prénom est skypper professionnel , et il fait des courses de bateau.apres avoir fait SYDNEY HOBART , une course mythique car dans un océan difficilles , il a voyagé avec sa petite famille en AUSTRALIE et maintenant en NOUVELLE ZELANDE .malheureusement étant dans la compétition il n a aucune combine a me donner pour ma traversée du pacifique , en tout cas il est passionné , c etait vraimment chouette de discuter avec lui , et c etait une petite famille bien sympa.

il est 10h30 que je me met en selle ...

je croise une petite ville au nom inretenable , mais avec de jolie graff 

j en profite pour ravitailler , devant le super marché , une association agit contre la violence et distribus gratuitement des hot dog .

je fais le pleins d eau dans une station essence , car l eau que j avais prise ce matin au camping etait légérement trouble , et en fait celle de la pompe a essence meme en demandant si elle était potable a un gout de produit chimique tres prononcée , pas du chlore , du chimique , mais dommage je m en suis aprecus , plus tard .

je quitte cette petite ville par une bonne montée , et puis forcément une belle descente , mais c est assez fréquentée , je n y suis pas a l aise .

qu elle est belle la campagne NEO ZELANDAISE  dommage qu elle soit inaccessible  
a partir de ce moment , j ai quitté cette route tres frequentée , et je suis maintenant au calme , trop chouette 

des fermes isolées de temps en temps , elle sont immense au milieu de terrain démesuré

elles sont curieuses ces vaches , et elles aiment les selfies  

a quelques reprises elles se mettent a me suivrent en courants , c est vraimment un beau spectacle .

je voudrais bivouaquer a présent mais pas un seul endroit de trouver , j appel une femme que j ai vus dans un jardin , mais pas de réponse , alors je continue en scrutant méticuleusement le mondre emplacement

pas le choix , je vais renrer dans ce champ et m y poser  

en esperant qu il n y ai pas un troupeau , surtout de taureau , parce que j en vois pas mal , j attend la tombée de la nuit pour monter la tente , en attendant je mange , et me met a lire , somnole un petit peu , ca y est le soleil a disparu derriere la colline , je m installe .j ai fait une petite journée de 60 km , mais ca me va bien .

DIMANCHE 10 FEVRIER :

breee, fais pas bien chaud ce matin , 10 degrés , je ne traine pas trop pour tout ranger et j enfile la doudoune pour commencer la journée .

tres rapidement une belle cote , qui me rechauffe instantanément 

ciel bleue , calme absolue en ce dimanche matin , trop bien

tiens des alpagas  

je rencontre un cyclo voyageur francais et nous allons discuter une bonne demi heure , alors lui est en montain bike et voyage plutot léger , les saccoches sont différentes et poser a d autres emplacements et il voyage avec un cayack pneumatique , 3 kg , rien que cela .c est rigolos j ai croisé des cyclos avec leurs martériels d escalades ,des cyclos avec leurs parapentes et maintenant un cayack.

j arrive maintenant dans la ville de TAUMARUNUI je passe a l office du tourisme car c est a partir d ici que je vais emprunter la " forgoten world hygway " la route que le monde a oublié , tout un programme.a l office du tourisme j obtiens les renseignement souhaité , je fais le plein d eau , et je rencontre un couple de cyclo mais montain bike THECHOSLOVAQUE , nous discutons un peu et la fin me tenaille je vais dejeuner dans un parc sous de grand arbre .

petit dej a l ombre de ces grands arbres  

je fais un peu de courses car j ai 150 km sans ravitaillement et si c est vraimment tres montagneux je peux mettre de 3 a 4 jours .allez c est parti je m élance sur la route que le monde a oublié , j aime assez ce nom .

au revoir TAUMARUNUI , et ca grimpe  
on voit le pan de colline en face qui c est éffondré 
je longe la riviere , mais par moment je m en écarte pour grimper  
de grands arbres incroyables de ci  de la au milieu des champs ou sur les collines  
la riviere , avec des bateaux  tres rapide sur le meme principe qu un jet ski , c est a dire sans hélices , car pas beaucoup d eau
dans cette cote , une voiture est passée pres de moi en klaxonant  

ca ma fait raler , il m attend un peu plus loin , je lui demande pouirquoi il klaxonne et m apprette a lui expliquer qu il faut doubler un vélo avec une certaine distance , et il me propose de charger le vélo car la route est tres longue et montagneuse , je le remercie et lui explique mon voyage , la il me demande si je fume des pétards et a nouveau je le remercie mais je viens juste d arreter la cigarette. alors est ce que ce monsieur voulais juste m avancer , ou alors ne pas passer sa soirée tout seul , ou juste de la gentillesse mais defois tu pressens des petites choses , comme quoi mieux vaut continuer sa route , et je ne suis plus tres loin d un camping.

les ballots de foin emballés dans le plastique , avec une odeur bien particuliere

sur COMPOSTELLE une fois j avais discuter avec un vieux paysans , qui m avait dit que maintenant les vaches avaient des cyrrhoses a cause de la fermentation dans le plastique des ballots , et c est vraie que l odeur est vraimment particuliere .

ca y est j arrive au camp site , c est mignon comme tout  

il demande de deposer 8 dollars dans une petite boite , il n y a pas de douche , je ne vais rien y mettre , ce sera pour toute les fois ou je me dois m arreter dans un camping.

bivouac installé je fil piquer une tete dans la riviere  

pour me rafraichir parce qu il a fait bien chaud aujourd hui et me laver .j ai acheté une biere au super marché , 7,2 degrés ca va envoyé.

j etais entrain d ecrire un peu mon journal de bord car ne pouvant plus écrire mon blog en ce moment , je prend des notes , une allemande est venue discuter , je voulais etre tranquille , c est toujours comme cela , je me plains de la sollitude et quand viens du monde , je veux etre seul , LOL , bon elle est tres sympa , guige en OUZBEKISTAN et au JAPON , elle descend la riviere avec sa compagne , et un SUD KOREEN et quelques autres personnes .nous allons dinner ensembles et passer un bon moment.la nuit tombée et apres s etre fait dévoré par les sandflys il est l heure d aller prendre un peu de repos , comme hier j ai fait 60 km aujourd hui .

LUNDI 11 FEVRIER :

lever tot 6 h , comme je ne paye pas le camp site je ne veux pas trop trainer et la route s annonce longue et difficille.il fait froid , 10 degrés , doudoune de rigueur , il est 7h30 , c est parti a la decouverte de la forgotten world higway ...

de la brume dans la foret le long de la riviere 
et ca démarre en cote , rien de tel pour se réchauffer 
dans les cotes et au soleil il fait chaud et en descente et a l ombre froid 
c est bien vallonnée , mais que c est beau , que c est calme , qu ils sont bien les fermiers ici
des arbres magnifiques  
tiens du bambou , cest pas tres courant en NZ 
je vois beaucoup de dinde qui se ballade en libertée dans les champs ou sur la route 
j ai pris de la hauteur et c est sur une crete que la route progresse , maudite cloture  
cricquet au bruit hors norme que l on entend partout en NZ 

ce bruit est omniprésent , comme une cloture electrique qui claque , je pensais d ailleurs que c etait cela , comme les clotures sont également omniprésente , mais nom j ai trouvé le responsable .

il y a pleins de chardons avec ses petits fibres que l on peut souffler dans l air

et il y a une multitudes de ces petits fibres dans l air qui se balladent au grés des vents , c est jolie comme tout dans ce ciel bleue.

que c est chouette , et je dois croiser une voiture par heure  
j aime beaucoup la couleur des hangars rouillés 
beaucoup de mousse sur les poteaux de cloture 
c est un pur bonheur cette route oubliée 
le pauvre  , il est coincé dans la boue du fossé 

je previens les bergers qui ne sont pas tres loin .

il fait chaud , j en bave par moments , mais c est agréable  
et ca grimpe toujours... 
le paysage a changé , ce n est plus des prairies , ici la végétation a été conservée et est luxuriante 
un géant  
a partir de ce moment et pendant 8 km la route est en gravier , et assez dérapente 

je circule a présent au milieu de gorges fascinante , luxuriante , c est beau quand l homme n as pas impactée la nature .

l eau est saumatre avec beaucoup de tronc d arbre , mais pas de plastique , trop bien 
les fougeres arborescentes 

pres d un pont , un des pionniers qui a construit y est enterré , 5 mn de ballade sous les fougeres permette d acceder a ce lieux magique.

et voila l asphalte est a nouveau sur la route  
multitudes de ruches colorées dans les champs  

ha tiens un tunnel , ca faisait tres tres longtemps que je n avais pas eu a en traverser , c est toujours des moments un peu redoutés

whoua , vraimment pas large , faut pas y croiser un camion a l interieur 
je laisse la poussiere se dissiper un peu , personne a l interieur , je m élance tres rapidement 
les chardons qui diffusent ces petits coton dans l air  
toujours en hauteur a 300 m probablment  
le goudron qui chauffe , fais des petites bulles qui quand on roule dessus éclate , ca colle aux roues et le gravier si collent   

j arrive enfin au terme de cette étape , n ayant pas trouvé une fois de plus d endroits pour bivouaquer , je vais au camp site .le petit village c est WHANGAMOMONA .

et voici le camp site

le terrain , l acceuil photo de gauche  
voila tout est pret ,ces petites poules viennent me rendre visite ,elles sont rigolottent , elles ont des plumes jusqu aux pattes 

la douche chaude , un petit grognotage et place a la détente , lecture .

le vent est toujours tres fort ce soir , au moment de m endormir , quelqu un joue de la gitare dehors , c est parfait comme une petite berceuse.j ai fait aujourd hui 74 km , c est superbe , j ai adoré .

MARDI 12 FEVRIER :

il pleut ce matin , il ne tombe plus que quelques gouttes pendant le petit dej , mais je replis la tente mouillée .les nuages sont tres bas , allez en route je n ai pas beaucoup de km a faire pour arriver a STRADFORD la prochaine ville .

j aime bien la baignoire surélevée , je pense que c est l abreuvoir du cheval , bye bye le camp site 
WHANGAMOMONA a la particularitée d avoir été une république  

je ne connais pas bien la raison , mais je l ai appris par la suite , il y a avait moyen de se faire tamponner le passeport .

beaucoup de charme , ce petit village facon cowboy 
au revoir WHANGAMOMONA 
le patron du camp site m a dit qu il y avait 4 grosses collines a passer , voici la premiere , pour se rechauffer 
qu elle insecte peut bien faire des voiles  comme cela , j en vois tres souvent 
place a la descente 
ha ca y est voila l éclaircie et le soleil 
voici la deuxieme colline 
les bergers de NZ et AUSTRALIE  ne marche plus ,c est en quad qu ils menent leurs troupeau 

c est toujours incroyable de traverser des troupeaux

la route est toujours tres plaisante , mais le vent de face redouble d intensité 

je croise un cyclo allemand qui reviens de l ile du sud , nous discutons un petit moment , il me conseille pour le mont TARANAKI que je veux faire dans les prochains jours .il me dit aussi que l ile du sud , c est un jour de pluie sur deux .

petite pause dejeuner , la ou on peut  
la troisieme collline  
et la quatrieme colline , je rattrape une route tres fréquentée a présent , c est pas agréable du tout 

apres tous ces jours dans le calme , de plus le vent est extremement violent mais je ne suis plus tres loin de STRATFORD .

bon j ai encore eu deux collines , que le patron a oublié de compter , LOL .

maisons STRATFORD style 
la tower clock 

un petit tour au supermarché new world pour ravitailler , je me prend 2 bieres a 7,2 % ce soir c est la fete.

je passe a l office du tourisme pour avoir des rendeignement sur le mont TARANAKI et pour un camping ce soir .et puis direction le caravan park ou je dois negocier et de 20 dollars je passe a 16 , c est toujours ca , mais j estime que n ayant pas de voiture j ai bien droit a un petit geste , en disant que je voyage autour du monde , defois les gens sont sensibles a cela , et defois ni chaud ni froid .

voila bivouac installé , comme je suis en plein soleil , la tente seche tres vite  

la bonne douche chaude et puis j attaque l apéro .je retrouve ce couple de theque rencontré a TAUMARUNUI , 3 jours plutot , ils sont venus en stop et ont laissé leurs vélos las bas , car ils faisaient juste un saut pour faire l ascencion du volcan .

les 2 bieres m ont retournées le cerveau , une bonne platrée de noodles et dodo.j ai fait 67 km aujourd hui .

j aime beaucoup les deux peintures du salon  

MERCREDI 13 FEVRIER :

je ne me presse pas ce matin , je vais a 34 km a un camp site situé a 10 km du point de départ de l ascension du TARANAKI.

il est 11h30 quand je me met en selle , je doute un peu car hier et aujourd hui le sommet du TARANAKI est dans les nuages mais ca devrait s arrangé.

cabane perchée , ca me rappel un couple de bouquiniste 
pas toute jeune ces voitures  

la route est horrible , une toute petite bande d arret d urgence sur le coté , un vent violent , et un traffic de camion qui rend la circulation dangeureuses.et quand la route passe sur un pont la bande d arret d urgence est suprimée , j ai peur.

un moment c est du gravier , j entend un gros patch et c est une crevaison , moi qui avait des doutes quand au fait d aller faire TARANAKI ca ne fait que renforcer ce doute .

réparation dans un fossée , avec des ronces , je vais faire attention de pas faire une autre crevaison .c est ma crevaisons.

je me remet en route , plus que 10 km et je quitterais cette route dangeureuse.

ca y est cette satanée route est quittée , c est tout de suite plus buccolique 
voila le camp site est atteint , et le bivouac installé  
il y a un restaurant au camping , et la vue est directe sur le volcan qui est dans les nuages aujourd hui. 

le couple qui tiens le restaurant et le camping sont de HOLLANDE , tres sympa .

maintenant repos , je répare ma chambre a air , bouquine un peu , il y a deux francais LEA et LILIAN lui vient de GUADELOUPE et veut faire par la suite un voyage a vélo , alors il est pleins de questions , LEA est de metropole elle est architecte.il me propose une biere et nous prenons l apéro ensemble .arrive ensuite NICOLAS qui se joint a nous , lui est de MIMIZAN un voisin .et plus tard dans la soirée un autre couple de francais arrive c est MANON et BASTIEN , comme ils ont une voiture je leur demande s ils peuvent me prendre demain matin pour aller au point de départ , c est ok , rendez vous a 5 h .

JEUDI 14 FEVRIER :

lever a 4 h pour avoir le temps de boire un café tranquillement ,5h45 nous partons , 10 km de voiture et nous arrivons au point de départ .le départ qui se fait a la lampe frontale , mais tres vite les premieres lueur du jour apparaissent et c est beaucoup plus sympa d évoluer sans .

va va tres tres vite , au loin la terre du milieu du seigneur des anneaux  
bon ba voila ce qui nous attend , c est un mur 
magnifique lumiere qui ne dure qu un instant 
c est vraimment tres raide 
les petites fleurs d altitudes me fascinne toujours 
par moment c est un peu de l escalade il faut s aider des mains  
traversée d un névé 
je vais faire une petite pause casse croute ici , ia vue est incroyable  
magique , absolument magique  

il reste 10 mn pour atteindre le sommet , mais le fait de mettre arreter ici pour dejeuner ne me donne pas envie de continuer a grimper , la montée n as pas été facile mais la descente s annonce périlleuse avec la partie tres glissante .

et la voila a gauche cette partie tres glissante  

j ai trouvé cela un peu limite , ca glissait terriblement , a deux reprises j ai glissé , j ai vue deux enfants descendre sur les fesses , bon peut etre qu une corde en guise de fil d ariane faciliterais la descente et surtout la sécuriserait.

un peu apres j ai vue un monsieur tombé sur des rochers , ils c est un peu ouvert la main .

voila la french team , nicolas , bastien et manon, tous bien sympa 
les nuages arrivent sur le sommet , comme bien souvent en début d apres midi 

bastien et manon ont rencontrés une jeune allemande qui marchait autour de TARANAKI depuis qui 4 jours , elle a mal au genoux et comme ils vont passer par NEW PLYMOUTH et qu elle doit s y rendre aussi , elle marche avec nous , soulager de son sac a doc que bastien porte .elle a vraimment mal , et meme sans sac a dos marche difficilement .

magnifique chemin a travers la végétation jusqu au parking 

et bien voila fin de l ascencion du mont TARANAKI qui n a pas été des plus faciles , nous allons boire une biere ensemble , et puis un peu de repos , je sens que les gens ont pris chers et que ca va etre dur demain.

ce soir le volcan est totalement dégagé 

au restaurant il font pour 3dollars 50 de délicieuses galettes , alors je vais tenter accompagné de nicolas , c est effectivement tres bon , nous ne trainons pas trop , repos a bouquiner dans la tente , par ce qu il y a pleins de sandflys .

VENDREDI 15 FEVRIER :

je pensais repartir ce matin , mais j ai tellement mal aux jambes , et le cadre est plutot sympa meme s il n y pas de wifi , que je vais rester une journée de plus et me reposer et bouquinner.

SAMEDI 16 FEVRIER :

encore des courbatures mais tant pis je vais y aller doucement aujourd hui ,je sais qu il me faut refaire les 30 km de cette route dangeureuse pour rejoindre STRATFORD mais bon pas le choix.

le tronc et les branches sont totalement recouvert d une herbe , ca fait un arbre poilus 
au revoir MONT TARANAKI 
je vais le voir encore longtemps le volcan 

le vent c est levé , et il est violent , je retrouve cette horrible route , peut etre un peu moins de camions car on est samedi.

je m arrete a nouveau a STRATFORD pour ravitailler 

j ai vus qu a 20 km de STRATFORD il y a avait un camp site , mais il faut sortir de la route et faire 14 km qu il me faudra faire en sens inverse , je n ai pas le choix , je n arrive pas a demander aux gens de bivouaquer dans leur jardin , je ne sais pas trop a quoi c est dus , peut etre au faitt que les fermes sont loin des routes , souvent il faut frimper une colline , les chiens , etc ...

je quitte donc la grande route , a mon plus grand plaisir 
mais la premiere est super vallonnée , tiens salut l alpaga 
il faut passer un sas pour rentrer dans le camp site , une fois franchis la porte et refermer, l autre s ouvre 

en fait c est une reserve pour protéger oiseaux et surtout le fameux kiwi

on a l impression que je suis seul au monde , mais pas du tout  

camping car et tente sont également present , j entendais parler un groupe de personne non loin de moi , et j etais incapable de dire de quel pays ils étaient , j ai demandé a une jeune fille et il s avere que c est du perse , que je n ai pas reconnue .

satanées sandflyes, allez repos et lecture apres 56 km 

DIMANCHE 17 FEVRIER :

lever tranquillement a 8 h , petit dejeuner pendant que la tente seche un peu et il est 9 h quand je me met en selle , je dois refaire les 14 km pour rattraper l infernal route .

je rattrape la route dans ce village ou je me fais un autre petit dejeuner 
la terrible route , la bande d arret d urgence varie en permanence 

beaucoup de camions de transport de lait , on ma dit que le lait était exporté jusqu en CHINE .

camion de bois également , a vide la 2 ieme remorque est chargée sur la premiere   
d énormes massifs d hortensias , comme dans less laandes et le pays basques . 
pause déjeuner , lecture , et petite sieste , en observant cette canne qui a qu une patte . 
jolie petite ville  

j arrive dans cette petite ville cotiere de PATEA , il y a un camp site je vais m y poser.

c est tout mignon 
j adore les maisons  
ha l océan , bon c est super venteux , ca donne pas envie d y piquer une tete 
camp site trouvé , tente montée , a la douche , un bon repas de noodles LOL et je vais me replonger dans la lecture 

aujourd hui j ai fais 66 km , tout tranquille , a part les étapes de montagnes , je n ai jamais fais aussi peu de km qu en ce moment .

LUNDI 18 FEVRIER :

beaucoup de vent , des nuages sombres qui laissent envisager de la pluie

je vais allez faire un petit tour au bord de l océan avant de partir

c est super impressionnant avant ce vent  

pas un seul morceau de plastique sur le sable , je n ai jamais vus plage aussi propre

quel spectacle le bois flotté sur le sable noir et l océan dechainé tout comme le vent  

bon ba maintenant il va falloir affronter la route , avec ce vent ca va etre terrible , j ai pas envie , ca fait partis des routes les plus dangeureuses que j aurais pris a travers la planete , jamais je n aurais imaginé que dans un pays de 4 millions d habitants j allais etre confronté a cela !!

le vent pousse si vite les nuages que le ciel changent d instant en instant 

normalement dans les descentes je ne freine pas , et bien ce n est plus le cas ici , car quand un camion me double la prise au vent et les saccoches me font valser dangeureusement de gauche a droite

des que je traverse un petit village , je roule sur le trottoir en sécurité 

petite course et dejeuner , c est pénible tout le pique nique vole avec le vent .

four square une des enseigne qu il est courant de trouver en NZ , ils ont toujours tres fan de moquette dans ce pays

allez courage , on the road again

je croise souvent des champs ou les vaches sont en surpopulation

oup ca a bien grimpé 

a partir de ce moment je quitte la route principal , ouf

je viens d arriver a WHANGANUI la ville ou je vais m arreter pour la nuit.

incroyable comme au USA ont transporte des maisons sur des camions  

apres des petites courses je longe cette riviere pour arriver au camp site.

camp site trouvé , la tente est installé , douche chaude , c est l heure de l apéro en solo.

et bien 70 km aujourd hui , la moyenne remonte légerement.

MARDI 19 FEVRIER :

toujours pas envie d y aller ce matin sur cette route !!!

j adore les maisons néo zelandaise tiens zélandaise comme landaise , je comprend mieux LOL 
la ville est toute mignogne et degage une belle énergie , j aurais bien y passer une journée 

mais maintenant je veux rallier au plus vite WELLINGTON pour bosser sur le blog et me reposer.

jolie plancher bois de l office du tourisme ainsi que ces aquarelles 

ce n est pas la premiere fois que je vois des outils vélos et pompes en libre service dans la rue , bravo.

je me suis arreté a l office du tourisme pour savoir s il n y avait pas une alternative a cette route , et bien non , la dame me dit que les gens prenent le train , car la route est tres dangeureuse , tu m etonnes .

en repartant je vois passer un cyclo voyageur sur le pont en face de moi , mais le temps d y acceder je ne le vois plus , j ai espoir de le rattraper plus tard , mais non , peut etre a t il tout simplement pris une autre route .

allez on se motive ,go go go ...

je prend un petit chemin menant a un camping au bord d un lac pour pique niquer

la sollitude du "poor lonesome cycliste" 

allez courage stef...

j arrive dans le petit village de bulls

effectivement il y a des taureaux partout , marrant ce magasin de brocante avec le drapeau FRANCAIS  

petites courses et je fil a 10 km de la ou je devrais trouver un camp site

de belle couleur dans cette riviere 
petit village de SANSON ou je me pose pour la soirée 

MERCREDI 20 FEVRIER :

c est couvert ce matin , d un jour a l autre ,et meme d une heure a l autre le temps change

et toujours un vent fort 
avec ou sans camion ? 
drole de forme ce qui reste du géant  
ha oui pourquoi pas  

j arrive dans la petite ville de FOXTON qui a un jolie petit charme

alors ca c est marrant , les hollandais sont passés par la  
incroyable j ai trouvé du paté au supermarché  

je n en ai pas vus en AUSTRALIE , ,i en NZ jusqu a présent.je me rappel quand je suis resté 1 semaine chez BELINDA a MOUNT ISA , je lui parlais de paté et je lui traduis le nom en anglais , et elle c est mis a rigoler en me disant que c etait les gens tres tres pauvre qui mangeaient cela .bon je me suis régalé.

une piste pour éviter le pont , ouf je me détend , c est vraimment une épreuve ces ponts  
superbe cette fresque 
foret innaccessible , sniff 
tres origninal cette cloture bois et galet, je garde l idée  

je suis maintenant dans la station balnéaire de WAIKANAE il y a un caravan park , mais d abord je vais voir l océan

c est tres beau je pourrais meme bivouaquer sur la plage mais il me faudrait attendant la tombée de la nuit . 

d incroyable villas , moderne et spacieuse.

un peu plus cher , et je n arrive pas a negocier avec le monsieur qui est tres sympa , pas la force de retourner sur la plage et d attendre le couché du soleil , allez je me pose .

un francais est arrivé avec 4 enfants , dont 3 ont moins de 12 ans , j ai trouvé ca un peu fou , on a discuté mais plutot parler de mon voyage , apres 98 km , ho la moyenne remonte , dodo.

JEUDI 21 FEVRIER :

je n ai pas une grosse étape aujourd hui pour arriver dans la capital WELLINGTON , mais je ne traine pas trop non plus car je sais ce que c est d arriver dans une grande ville , et hier soir je voulais booker une guesthouse ,tout était complet , c est la premiere fois que je suis confronté a cela .

la bonne surprise du matin , je suis sur une voie pour vélo , whoua 
bon je longe l autoroute , mais en sécurité et ne subis pas le bruit , car il y a du vent  
des nuages particuliers dans le ciel ce matin 
la fleur de pampalocale 
c est super jolie , et comme j apprecie le calme et la sécuritée 
non mais alors la le grand luxe ,j appuie sur un bouton et le portillon s ouvre automatiquement 

combien de fois j ai eu a enlever les saccoches pour passer des barrieres qui filtrent pour que ne passe que les vélos .

juste apres ce passage devant moi , une femme est allongée sur le ventre , j ai une petite crainte pourvus que ce ne soit pas grave , elle est consciente mais me dit qu elle est incapable de bouger et me demande de lui passer son telephonne portable tombé a 2 m d elle .elle appelle elle meme l ambulance , un petit groupe de cycliste senior arrive , je m assure que je puisse les laisser avec la femme et reprend ma route , plus de peur que de mal .

j adore , je suis bien , apres tous ces km ou j ai eu peur , ca fait beaucoup de bien  
les petites fleurs  
j arrive a une jolie plage , petite pause casse croute 
encore une fois pas un plastique sur la plage , c est vraimment impressionnant  

c est fou comme meme parce que ce qui surprend c est qu il n y ai pas de plastique alors que partout ailleurs sur la planete le plastique fait partis de la normalité .je pense en tout cas pour moi , que c est le prochain combat a mener !!!

sur nos plages francaises des tracteurs passent apres chaques tempetes , tous les jours pendants les saisons estivals et en ce moment chez moi a CAPBRETON un scandale est entrain de se passer .la communautée des communes est entrain de faire draguer le lac d HOSSEGOR car il etait entrain de s ensabler mais au lieu de traiter la vase qui contient des produits chimiques , il la rejette dans l océan sur la plache su santocha a CAPBRETON , et oui plus facile , moins cher , l océan continue d etre une poubelle !!!!

les fleurs de la plage 
un nouveau passage pres de l océan 
parfaitement assortis aux saccoches de téo 
c est sur  le trottoir que je circule a présent , au moins en sécurité et avec une belle vue
un sentier de rendonnée longe la route , mais en hauteur 
j ai pris de la hauteur 
trop jolie fleurs 
je longe toujours l autoroute mais c est agréable  
petite pause casse croute en bord de plage , bien entouré de mouette 
incroyable , comme une cloche  , je pense qu il est taillé , mais qu elle boulot , parce qu il est immense 
une longue descente le long de l autoroute sur le trottoir 

les cyclistes qui montent la cote sont sur le meme trottoir que moi , et ca sent assez mauvais les échappements .

et bien voila j y suis WELLINGTON la capitale 

je fais 2 guesthouses les moins chers c est complets , on me dit que c est a cause d un festival de music maoris qui va durer 4 jours .je me renseigne il n y a pas de camping a WELLINGTOW , c est bien embetant , il faut que je sorte de la ville je vais longer l océan peut etre y a t il une plage tranquille.

incroyable ils te font passer sur une voie pour vélo mais en hauteur , la ou les fumées d échappements stagnent 
la route de la cote est magnifique  

le vent est violent , mais ma préocupation est de trouver un emplacement .

a la derniere minute , je trouve un petit chemin de randonnée , il faut passer un portillon et suivre le sentier qui monte en faisant attention aux ronces et au milieu de la végétation je trouve de quoi poser a peine la tente sur un terrain en pente , ouf.

VENDREDI 22 FEVRIER :

comme je n avais pas mis le double toit de la tente , il a fallus que je me leve au milieu de la nuit lorsqu il c est mis a pleuvoir , et comme le double toit n était pas tendus a cause du terrain pentus il y a de l eau dans la tente .il est 7 h quand je me réveille , encore bien fatigué mais il faut que je replis tout et me mette en quete d un hébergement pour ce soir .

j ai du retourner téo car il y avait des ronces je ne voulais pas risquer une crevaison 
l emplacement ou étais la tente , voila il n y a plus qu a redescendre le sentier 
et repasser le portillon ou ca passe a peine avec les bagages  
pas loin de loin de la , un artiste , superbe  
photo de gauche c est l hotel container 
et je retrouve la cote , c est magnifique , mais le vent est d une telle puissance , ca donne un coté tres impressionant  
un florilege de maison avec vue sur l océan et de grande baie vitrée 
alors la le comble , un ascenceur pour acceder a la villa avec une vue a 90 % , incroyable  
j aime bien la conception des bancs , je garde l idée 
le vent est tellement violent que c est dans des toilettes que je peux me faire chauffer un café 
je poursuis mon retour sur WELLINGTON en longeant la cote et heureusement sur une voie pour vélo 
on est  proche  de l ile de paques avec ces statues

je retraverse le tunnel

il y a comme meme une bonne ventillation , on ne sent pas les échapements , avec le vent et le courant d air ,c est un peu normal 

je passe a l office du tourisme ,voir s il ont une solution d hébergement , meme les deux camping pourtant bien excentrés sont complets , la dame me propose une chambre a 150 dollars , la bonne blague .je vais me poser sur un trottoir et faire 10 demandes de warmshowers , puis il se met a pleuvoir , décidement pas facile la capital , avec la fatigue tout prend une autre dimension .

je suis dans la rue et j entend "stephane ", de l autre coté du trottoir se trouve le couple de TCHEC rencontré a deux reprises , c est toujours étonnant quand tu es a l autre bout de la planete et qu on t appel par ton prénom dans la rue .eux ont trouvé en warmshowers et maintenant ils vont visité le musée TE PAPA , musée gratuit , oui oui je le souligne , consacrée a l histoire NEO ZELANDAISE et aux MAORIS .

ha j ai une réponse pour le warmshower , ouf soulagé , mais ce ne sera pas avant 19 h ce soir , et c est a 10 km de la et il faut grimper une belle colline , mais KIRSTEN me dit que je peux prendre le train , bon je verrais bien , bon en tout cas c est chouette , car sur 10 messages envoyés , une seule réponse positive .

je vais me renseigner sur le pris et les horaires du ferry pour passer sur l ile du sud , 49 dollars soit 30 eu avec le vélo pour 3 h30 de traverser .

ca me rappel tellement "maman" les scultures géantes de  LOUISE BOURGEOIS au musée GUGGUENHEIM de BILBAO
j aime beaucoup 
baie de WELLINGTON quand le ciel se confond avec l ocean 

c est un lieu avec une belle énergie , des restaurants, des bars , de l art , pas de voiture , que des pietons et des vélos , c est impressionnant le nombre de cyclistes a WELLINGTON , trop chouette.


j adore  

j ai froid , plus habitué a ces temperatures 14 degrés mais avec ce vent violent , le ressenti est different .

il est 17 h j ai décidé d aller chez mon contact warmshower a vélo , ca va me rechauffer.

sacrée montée pendant 10 km , la route est pas large , c est pas rassurant avec la fréquentations importantes des voitures , des que c est possible je circule sur le trottoir .

ho , une 505 peugeot , j en ai possédé une , il y a bien longtemps ... serais ce un cagé FRANCAIS ?
en attendant 19 h , je me pose sur ce terrain de sport , et je me fais ma petite (grande ) biere a 7,2 degrés 
a la votre les amis , voici l état de mon short , mission trouver une coutiriere tres prochainement 

il est 19h30 et je suis acceuillis par KIRSTEN mon hote , ca fait du bien d etre au chaud , une bonne douche (chaude) , le nom warmshower prend tous son sens , je me fais une platrée de noodles en discutant avec KIRSTEN .elle vit avec son fils de 14 ans FINN , qui comme beaucoup d adolescent passe son temps sur des jeux vidéos dans sa chambre , et ce qui est marrant , c est que elle héberge des cyclistes en warmshower pour que son fils ait une ouverture sur le voyage , l aventure et le monde , je n avais jamais entendu cette argument mais je trouve cela tres chouette .bon il va s averer que je n ai quasiment pas discuté avec FINN ne le trouvant pas du tout receptif a quoi que se soit , a l adolescence , formidable moment , LOL.

bon allez dodo , je suis vraimment fatigué , et le corps et l esprit vont pouvoir se relacher pleinements.

ma chambre , et en deux minutes , le fouillis du cyclo voyageur 

je n ai pas arrivé a déplier le canapé , qui est coincé , je dors sur les coussins du fauteuil , et c est super moeilleux .

SAMEDI 23 FEVRIER :

la maison de KIRSTEN , et le salon
partout des reférences au vélo , jusqu au rideau de douche  

KIRSTEN va travailler tous les jours a vélo , et fais pas mal de voyage en NZ a byciclette.

ce matin , je reprend enfin l écriture du blog apres 1 mois , ca fait du bien , ca me manquait.

dans l apres midi KIRSTEN me propose une petite ballade dans la foret pour acceder au sommet d une colline et avoir une vue d ensemble de WELLINGTON.

c est superbe , merci dame nature 
WELLINGTON avec de la hauteur  
il y a meme une eiffel tower  
miss KIRSTEN , merci infiniment 

nous resdecendons , et KIRSTEN par faire un match de squash , elle est super sportive , je reprend l écriture du blog.

ensuite j ai appelé mon papa et ma maman car cela faisait 3 semaines que je ne l ai avait pas eu en direct , alors forcement ont avaient beaucoup de choses a se raconter .j ai loupé le repas que KIRSTEN m avait proposée de partager , et j ai mangé tout seul , l assiette qu elle m avait préparée , c est un peu indélicat de ma part .

nous avons ensuite regardé un film en anglais bien sur , je ne me rappel plus du titre , c etait pas exeptionnel mais ca me fait travailler mon anglais .

DIMANCHE 24 FEVRIER :

il pleut , il fait froid 14 degrés , froid accentué par le vent , je bosse sur le blog ce matin car j ai le check in de ma guesthouse qu a partir de 14 h. KIRSTEN et FINN partent se ballader , et c est vraimment gentil de me permettre de rester jusqu a mon départ.je suis toujours fasciné par la confiance que les gens de la communautée warmshower peuvent donner a de parfait inconnes , et c est tant mieux .

du mal a décoller tellement il fait froid , je me decide enfin , mais j enfille mon pantalon de pluie ,ma doudoune sous ma veste pluit.

a part une montée , c est une belle descente  
cloture végétale , superbe 
la aussi , tres belle oeuvre

voila j arrive au lodge in the city , une tres grande guesthouse , un peu l usine , je suis dans un dortoir de 8 lits , au deuxieme niveau d un lit superposé , c est pas pratique pour moi qui me leve tot .

LUNDI 25 FEVRIER :

je reprend enfin l ecriture du blog apres 1 mois d arret ,c est un grand plaisir , mais il y a du boulot , quand la batterie de l ordi est a plat , visite de WELLINGTON .

le parlement , ce drole de batiment circulaire est un batiment administratif  
il y a de la couleur sur les batiments , et meme ce passage pieton 

un petit passage par les quais , un endroit tres agréable , on y marche ,on se deplace a vélo , de l art des restaus et de l air , ca souffle fort a WELLINGTON .

et retour a la guest ...

l immense guest , la chambre , la salle de bain et la salle bagage ou téo va passer la semaine  

la guest est immense , comme toute celle que j ai faite en AUSTRALIE ou NOUVELLE ZELANDE , beaucoup de travailleur, c est un peu bizare le décallage entre les voyageurs et les gens en working holiday visa .et puis comme c est tellement grand et qu il y a beaucoup de monde , c est aussi un peu moins convivial mais tout a fait normal.je reprend le travail sur le blog toute la soirée jusqu a la fin de la batterie .

MARDI 26 FEVRIER :

meme programme , blog le matin , et puis ballade l apres midi , je vais acheter mon billet de ferry pour l ile du sud , depart vendredi matin a 8 h , le prix du billet est a 49 dollars soit 30 eu pour 3h30 de traversée , 62 eu l aller , retour , c est pas donné tout de meme.

mur végétalisé 
gandhi , l éternel marcheur pacifique  
et toujours beaucoup de couleur sur les murs de la ville  
j adore l arbre qui s échappe par la fenetre 

dans mon dortoir il y a MAXI un écossais ,nous discuté 15 mn tout les deux ce matin , et quand je rentre en fin d apres midi , il y a un petit mot "for the frenchi" il me dit que si je viens au resto ou il travaille ce soir il m offre le repas et la biere ,je suis touché , c est hyper sympa surtout que l on a juste discuté 15 mn.

alors ce soir je suis allé au restau de maxi ou il est responsable , au debut je ne voulais juste une biere mais j ai accepté un hamburguer frite , tres sympa le maxi , il voyage depuis un bon moment AUSTRALIE , NOUVELLE ZELANDE et travaille en meme temps .

MERCREDI 27 FEVRIER :

le blog le matin , et l apres midi je vais visiter le musée TE PAPA ,qui est un grand musée et en plus gratuit , c est l histoire de la NOUVELLE ZELANDE , avec toute une partie sur les MAORIS .l histoire de la colonisation ANGLAISE puis les vagues successive de differents pays .plus une partie sur la guerre mondiale et les batailles qu ont effectué les néo zélandais .bon pas de possibilité de faire des photos dans les salles MAORIS , dommage c etait magnifique .

manequins de cires de 2 m de haut , troublant de réalisme. 

ce fut une apres midi passionante , et puis un petit tour dans la ville .

JEUDI 28 FEVRIER :

blog le matin ,et puis comme c est mon dernier jour a WELLINGTON je fais de courses , je vais recuperer mon short que j avais déposé chez la couturiere , 20 eu c est pas donné , mais un short neuf ou en seconde main coutait plus cher , bon elle a fait un super boulot .

beaucoup de ces petits bateaux a la rame a l entrainement  

et puis je passe dire au revoir a MAXI , il est en terasse entrain de boire des bieres avec un amis a lui , j apprend en faite que les écossais boivent énormement , on me l avais deja dit mais je m en rend bien compte , nous avons bus des bieres au soleil , c etait tres sympa , son copain est un sud africains , l accent n est pas toujours facile a comprendre .

je suis rentré un peu éméché ,et puis mal de francaise tres intéressante aujourd hui donc beaucoup discuter et tard .

petit couple bien sympa  ,venus tout droit de nouvelle calédonie

j ai changé une troisiemme fois de chambre en 5 jours , je commets toujours la meme erreur de ne pas booker sufisament de nuit , harfff.

VENDREDI 01 MARS :

couché tard , lever tot , c est partis pour le terminal du ferry , direction l ile du sud .

le jour se leve sur la baie et deja pleins de kayak s y déplacent 
on embarquent  

une longue fille de camping car , de camions et de voiture prenent place

et ca y est nous appareillons , see you WELLINGTON 

nous allons 4 ou 5 bancs de dauphins , c est magique et puis je vais m endormir sur mon fauteuil et me réveiller quand le ferry a déja pénétré dans le fjord.

c est magnifique et c en est finis du vent violent de WELLINGTON , l été est a nouveau revenu 
c est incroyablement beau , de superbe maison isolée , noyée dans la verdure de temps en temps  
la couleur de l eau , de petite ile 

ca y est PICTON est en vu

le ferry fait un demi tour complet  et vient accoster en marche arriere 

je debarque et vu que je suis pas en forme , j ai pris une nuit en guesthouse .

la guest et le dortoir 

apres le repas je vais visiter PICTON

c est tout mignon 
le ferry lui , repart 
superbe marina  

et puis je vois 2 vélos de cyclovoyageur bien chargés et je vais a leur rencontre pour discuter avec eux .il sagit de vanessa et bertrand un couple de canadien avec leurs deux enfants de 2ans et demi et 5 ans .ils passent 3 mois en NOUVELLE ZELANDE , bertrand réalise des documentaires et fait des conférences au CANADA .ils ont déja fait le BRESIL avec les enfants , et VANESSA a fait PEROU , BOLIVIE , EQUATEUR .c est un plaisir de parler avec eux , pendant que les enfants se defoulent au terrain de jeux.

nous allons parler de nos voyagent pendant une bonne heure puis il est temps pour eux de gagner le camping , un chouette moment .

incroyable famille , les vélos des parents sont extremements chargés. 

j ai rencontré ce soir un jeune francais OSCAR , 21 ans, qui souhaite rentrer en FRANCE en stop a partir de l INDE , il a donc pleins de questions a me poser , un bien chouette jeune homme .

SAMEDI 02 MARS :

je prend mon temps ce matin et juste a coté de la guest ,il y a la gare , j entend je siflement d un train , mais il n est pas commun , alors je vais voir de quoi il en retourne , et c est un super spectacle ...

voyage dans le temps , qu elle belle machine  

il est 10 h et je me met en selle , a la decouverte de l ile du sud

a la prochaine PICTON  
ca grimpe tout de suite , mais qu elle spectacle , c est grandiose 
bien représentatif de notre monde , un cadre magique ,et la pollution de ces immenses paquebots et la coupe a outrance du bois ! 
whoua ,j en prend pleins les yeux avec ces incroyables fjord 

welcome in the south island , c est calme , tres peu de circulation , une énergie douce , appaisante , reposante , qu elle bonheur .

qu elle bonheur de pedaler dans ce cadre 

je m etais un peu inquieté car a WELLINGTON le vent etait violent et il a plut a nombreuse reprise , mais sur l ile du sud c est a nouveau l été.

florilege de créativité pour les boites aux lettres dans ce petit coin 
je rentre plus dans les terres a present mais dans une jolie plaine , et c est plat 
jolie petite maison et un arbre avec 2 couleurs de feuilles 
paysage incroyable, l eau a changée de couleur 
pleins de petits fruits mais je ne sais ce que c est ? 
encore de l originalité pour ces boites aux lettres 
ca grimpe a nouveau , il fait chaud , mais que c est beau 
la petite ville de HAVELOOK se detache au loin 

je trouve une guesthouse ou je peux planter ma tente et JOCK le gérant me propose pour le meme prix , la caravane ,car ce soir il font un apéro entre backpaker dans le jardin , il va peut etre y avoir du bruit .

la guest , une ancienne école 
ma caravane  
trop chouette  

apres la douche , je vais faire quelques courses .

salon et cuisine , typique des backparkers en NOUVELLE ZELANDE et AUSTRALIE 
canette de biere de 1 litre et fromage de 1 kg , la démesure .

soirée apéro et barbecue , tres sympa , il y a des gens qui travaillent , malaysiens , américains , anglais , argentine , thailande,indou ,et 2 francaises.la spécialitée du coin c est une grosse moule , beaucoup de saisoniers y travaillent , l un d entre eux me raconte qu il nettoyent les locaux 4 fois par jour avec des détergents chimiques et tout cela par dans la mer ,tout n est pas encore au point en NOUVELLE ZELANDE.tres chouette soirée bien alcoolisée , tout ce petit monde va au bar a 22 h , moi je vais me coucher dans ma caravane .

DIMANCHE 03 MARS :

un peu frais ce matin , apres un petit dej a base de pate , je prend la route et traverse HAVELOCK .

la fameuse moule de  la region de HAVELOCK 
petite pause photo , parce que c est bien jolie encore 
cette fois c est parti .. 
pas facile d avancer , trop de photo a effectuer , il y a des moments comme cela et des endroits sur la planete  

je fais une petite pause casse croute , puis prend un petit chemin a pieds qui mene a une riviere .

magique ce sentier 
on dirait une pluie fine de verdure  
la riviere est tout aussi magnifique avec une eau limpide 

en raison des riques d incendies , le chemin que je voulais emprunter loin de la route principal est fermé , bon obligé de continuer sur cette route ou ca circule vite

trop chouette la boite a lettre 
et c est reparti , ca grimpe et bien  
enfin le sommet et c est maintenant une longue descente  
NELSON ou je vais m arreter pour la soirée 

quoi que pour la premiere fois en NOUVELLE ZELANDE je trouve des spots pour bivouaquer , il aura fallus attendre l ile du sud .

et ca remonte plutot bien  , allez courage la derniere montée de la journée 
encore une fois on voit a quel point la foret est exploitée 

maintenant c est une sacrée descente qui m attend , comme le traffic est plutot dense et rapide en cette fin de dimanche apres midi , je ne vais pas prendre trop de photo.

ca y est j ai retrouvé la plaine et la mer , on dirait un peu la baie du mont st michel, l eau est loin
maintenant je suis sur une voie cyclable 
ca y est je suis a NELSON  , il y a eu un incendie sur la colline il n y a pas longtemps  

je vais dans un premier camping , on me demande 30 dolars , soit 18 eu , 18 eu pour planter une tente , des malades .je vais a un autre camping a 6 km de la , mais une grosse cote a travers la ville , et j ai des petits soucis , je dois changer ma chaine et la cassette , car sur certains plateaux , les vitesses se changent toutes seules , et puis comme j ai fais 87 km aujourd hui et que ca faisait longtemps , avec deux belles cotes , je suis fatigué

enfin le camping , 20 dollars soit 12 eu , allez installation de la tente , et petite biere .

LUNDI 04 MARS :

je ne suis pas pressé ce matin , je retourne dans le centre de NELSON a l office du tourisme pour avoir des infos sur la suite de mon voyage

je suis toujours fasciné par les empilements de container 
un vert particulier cette riviere , pas une réussite la marie de NELSON , du béton  

j ai eu mes infos , je fais quelques courses et retourne au camping a 6 km du centre ville .

le soleil c est levé , et arrivé d un porte container  

je me fais chauffer une pizza dans la cuisine du camping pendant que je repli la tente , et il 13 h que je me met en selle

c est a travers un beau réseau de piste cyclable que je quitte NELSON , d ailleurs c est un trail que je vais suivre a présent  
superbe idée cette grosse souche d arbre transformée en banc 
il va ou tout ce plastique ??? 
rigolo ce tapis de plante tres particulier de bord de mer  
usine de fabrication de cellulose , il ont essayé de la fondre dans le decor 
c est magnifique , et si particulier a cete baie la végétation 

encore une fois je m arrete toute les 2 mn pour faire de la photo , progression lente , tres lente

c est magnifique , qu elle bonheur de progresser a travers ces paysages et dans le silence et la sollitude 
une petite  pause contemplation

je devais traverser une presque ile , mais elle est fermée en raison des risques d incendies , alors pas le choix de devoir reprendre la route , sniff , c est toujours violent de retrouver le traffic apres des moments de calme et de silence .

et en plus ca grimpe  
voila je suis a présent dans la petite ville de MAPUA ,c est la que je vais stopper pour la nuit  

je trouve le camping , et je n arrive pas a negocier , ca me désole , je m en fiche de la piscine !!

bon je vais comme meme allez nager un peu . 

dans la soirée je vais faire la connaissance d un hollandais qui vie dans cette tiny house , il me fais visiter l interieur c est trop mignon , ce monsieur dont j ai oublié le nom est venu en NOUVELLE ZELANDE en stop quand il avait 20 ans , il me racontera quelques anecdotes croustillantes ...

je vois quelques personnes se balleder a poils , pas de doute c est un camping naturiste .

petite ballade sur la plage , la encore c est magnifique
vous voyez la tete de tortue ? 

de tres jolies rochers , j apprendrais par la suite qu ils ont été rajoutés car l année derniere a la meme époque le camping était inondé.

aujourd hui j ai effectué 34 km , ca c est des vacances ...

MARDI 05 MARS :

je decolle tardivement vers 10 h , pas de rush

dans le camping , il y a un prisonnier , qu elle infinie tristesse , quand on c est que le perroquet est un animal sociable !!!
ce matin encore , il est plus de 10 h lorsque je me me en route
la piste quitte la mer , et grimpe a travers la campagne  
je rencontre ross , avec son fauteuil roulant a assistance electrique  

c est genial , il peut se ballader sur les chemins , mais ca a un sacré couts , 10 800 eu , snif , ce n est donc pas a la portée de tout le monde .

rigolos ces petites graines , on dirait des boutons de chemises 
c est l heure de la pause , cette table est tombée a point nomée 
de grand champs de culture de pomme  

et puis la piste passe devant un restaurant avec un beau jardin , il y a un artiste dans les parages , peut etre meme le propriétaire du restaurant , en tout une belle énergie se degage de cette endroit

ha trop chouette l éléphant 
des livres en self services , super il faut que ca circule la culture  
j aime bien comment on rend le béton plus jolie 
je prend a nouveau de la hauteur  
de superbe maison posée sur d immenses terrains 
tiens encore un artiste 
prenez un champ , quelques coups de tractopelle , placez y des maisons 
et voila le resultat 
la route est maintenant une piste , avec quelques belles montées  
lors d une petite pause a l ombre avec une jolie vus , un couple a vélo s arrete ,eux aussi sont sur un tour du monde... 

il sagit de monique et bastiaan , ils viennent de HOLLANDE et leurs tour du monde , ils le font a la voile sur bateau de 20 m, génial , ils me confiment qu il sera difficille de trouver un batrau pour traverser le pacifique dans le sens AUSTRALIE , AMERIQUE , ca se fait plutot dans l autre sens .une chouette rencontre .

satanée cloture !!!  les paysages sont tres tres secs , et oui comme tous les arbres ont été coupés , pour les paturages
des cultures de pomme et de poire et au milieu les villas des riches propriétaires
des immenses haies avec derriere des cultures de pommes et de kiwis 
j arrive maintenant sur MOTUEKA et je retrouve les paysages de la baie de NELSON  
je longe la plage , avec ce ciel bleue tres pur 

je cherche un camping mais ils sont cher , quand j en trouve un abordable , le monsieur me dit qu il est complet , et meme en lui disant que je n ai qu une petite tente , rien a faire .au final c est dans une guesthouse que je vais camper , c est pleins de jeunes travailleurs qui dorment dans de grandes tentes installées dans le jardin , apparament beaucoup de saisonier dus aux cultures .

jardin , terasse , casier a nouriture , cuisine  et salon 

pour une fois je ne suis allé vers personne ce soir , pas envie de discuter , ils sont tous ensembles , alors je vais passer la soirée tranquille a transferer mes photos sur l ordi , a recharger les appareilles et a lire .ha j ai fait 36 km aujourd hui .

MERCREDI 06 MARS :

petit dej , je décolle , passé faire des courses , il y a un tres beau parc nationnal , mais il faut reserver les camping avant , le fait de payer aussi cher mes nuits , m agace , encore 12 eu hier , alors tant pis pour ABEL TASMAN , ca doit etre superbe mais ca me donne pas envie , allez je suis le trail.

traversée de MOTUEKA 
jolie petit parc 
derniere fois au bord de la mer , car apres je renre dans les terres et c est spendide

allez c est parti ,a travers des plantations de kiwi et d arbres fruitiers

les lianes de kiwi finissent en triangle , je n en conais pas la raison 
c est l heure de la petite pause casse croute , ca y est enfin j ai acces au riviere , a la difference de l ile du nord 
petite route mais avec tres peu de circulation , et c est plat , youpi
beau travail du bois sur les boites a lettres  
c est trop beau  
par moment je passe sous des tunnels de foret , c est grandiose ,merci les géants  

alors que je m appretais a poser le bivouac dans cette petite foret pres de l eau , mais pas facile d acces et avec des ronces donc possibilité de crevaison , passe un cyclo voyageur allemand et il me dit qu il y a un free bivouac a 8 km de la , je replace mes saccoches et decide de le suivre .

voici sebastian , from germany 

le free camp n est pas autorisé en raison des risques d incendies , pourtant il est a proximité de la riviere donc pas de soucis de sécurité , je decide de continuer de suivre le cyclo allemand , alors que j aurais pu bivouaquer la , peut etre pas envie d etre seul ce soir , parce que j ai passé quelques jours dans la sollitude malgré le fait d avoir dormi dans des campings.

nous avons eu une grosse cote a monter 

dans la descente j ai atteint les 52 km|h .

c est a travers des champs de houblon (hop en anglais ) que nous progressons
cette vallée est magnifique et l éclairage du soir superbe 

nous arrivons dans le village de TAPAWERA et nous installons au camping.

c est rigolo , nous avons la meme couleur de tente . 
rustique mais j aime bien la deco du camping 

nous sommes rejoins ce soir par un couple d anglais , qui a voyage a vélo depuis le mois de mars 2018 , c est rigolo nous avons pris a peu pres la meme route mais ils l on fait en 1 an ,bon il ne sont pas passé par l INDE et l INDONESIE , et L AUSTRALIE , mais ont eu la chance de traverser LA CHINE , ca faisait longtemps que je n avais pas croisé des cyclo voyageurs au long cours , c est chouette d échanger.

JEUDI 07 MARS :

apres le petit dej partagé , je decide de suivre la petite troupe , mais au point d arriver parce que nous partons tous a des moments differents .

MARIA et JAMIE , bravo a tous les deux pour cette incroyable parcours 
on the road again ... 
et toujours ces géants  
le bonheur est dans le pré ... 
pendant une pause casse croute dans un petit chemin , une télé jetée , improbable en NOUVELLE ZELANDE 
les arbres , la vie , ce qui sauvera le monde , n est ce pas mesdames ? 

j ai une immense joie a pédaler sur cette route

ca y est , c est l amerique du sud ? 

l asphalte a disparue , c est sur un chemin que je progresse maintenant

trop mignon