N'ayez jamais peur de la vie, n'ayez jamais peur de l'aventure, faites confiance au hasard, à la chance, à la destinée Partez, allez conquérir d'autres espaces, d autres espérances Henry deMonfreid
Mars 2017
1000 jours
Partager ce carnet de voyage
Publié le 30 juin 2019

MERCREDI 24 OCTOBRE :

c est une immense joie , une grande émotion , d une part parce que l AUSTRALIE j en reve depuis mon adolescence , et d avoir fait la route depuis la FRANCE a vélo , c est quelque chose que j ai encore du mal a réaliser .

il est 9 h du matin , apres un vol de 1h20 , nous entamons notre descente sur darwin

la terre rouge australienne...

voila je suis sur le continent AUSTRALIEN  , youpiiii 

bon maintenant les formalitées , meme si je suis sur de moi , sur le nettoyage de toutes mes affaires et de téo , et que c est ma 28 ieme frontiere , j ai comme meme une petite anxietée de rien du tout .au passage de la douane ont me demande de patienter sur le coté devant un bureau , certainement parce que j ai répondu au questionnaire par une réponse positive qui etait , avez vous campez durant les 30 derniers jours .une douaniere viens me voir et me pose pleins de questions , avez vous de l argent , quand quitterez vous laustralie , pourquoi n avez vous pas de billet pour quitter l australie , blablabla , puis elle prend mes empruntes digitales et m invite a passer maintenant par le control des bagages .et la surprise , on me demande de voir mon carton du vélo , la douaniere regarde juste par le dessus du carton , sans en sortir le vélo , elle me dit c est tres propre , vous pouvez y aller , meme pas de controle des bagages par rayon x , j hallucine , 2 semaines de nettoyage , bon par rien , parce que ca a fait du bien au matériel , mais comme meme , au moins ca m a permis de faire le voyage sereinement.

c est la premiere fois que j emballe téo avec autant de précautions  

et oui quand tu n es pas dans le rush d un hall d aéroport pour emballer ton vélo juste avant d embarquer , c est plus cool .bon j ai pris mon temps , il es 11 h du matin et je m apprete a faire mes tous premiers km en AUSTRALIE .

et c est parti pour un tour " en AUSTRALIE " 

alors il fait tres chaud , mais j ai l habitude maintenant , et c est vert , a la difference des derniere iles indonésiennes , il y a beaucoup d oiseaux partout , notament des attrouppements d oies , et de droles d oiseaux avec un long bec ,fins , des perroquets blancs et tout yn tas d autres especes dont je ne connais pas le nom.

ce qui me surprend , c est la propretée , que ca fais du bien , c est vraimment du bonheur , whoua, il y également des pistes cyclables partout , je me sens bien , c est trop chouette , je n ai que 6 km a faire pour arriver a la maison de jack et milly sa femme , ils m ont laissés un message , leur enfant patrick est malade , donc arriver a leur maison , je m installe directement dans la chambre , en essayant de ne pas trop faire de bruit .

voila j ai trouvé la maison de jack , j ai posé mes saccoches dans la chambre , c est toujours impressionant de s installer chez des gens que tu n as jamais rencontré et rentrer chez eux alors qu il n y a personne , tu te demande si tu ne vas pas te faire tirer dessus , lol.

bon , c est pas trop mal pour une premiere nuit en AUSTRALIE , lol  
le salon et la chambre  

j ai reperé un super market , j y fonce j ai trop fain , aujourd hui c est mon 3 ieme jours d arrets du tabac , et pour compenser , je mange , je rentre donc dans ce temple de la consomation , et il y a de tout , hoooo trop chouette , je prends du pain , du salami des cornichons et un petit extra , une petite canette de coca , je mange sur le parking a l ombre , il y a un aborigene qui vient me demander de l argent , je lui explique que je suis francais et voyage a vélo , donc sans trop d argent non plus .

apres cela je vais me ballader , je veux trouver le centre ville , pour si possible y trouver un répararteur d appareil photo, c est tres agréable la circulation dans DARWIN , mais qu elle chaleur .

il y a des parcs partouts , beaucoup d oies se reposent a l ombre  
ca tonne dans ce grand nuage étrange , je longe maintenant le port. 

une petite plage au milieu de ces residences assez luxeuses , avec son suveillant de baigniade , alors que l eau y est calme , comme dans un lacq.un petit supermaché , j achete de l eau 5 dollars la bouteille de 1,5 l.ca fait du 3 eu , j ai tellement soif que je ne bataille pas , mais ca ne sera plus possible pour la suite .

toujours une quantitée d oies sur les pelouses . 

centre ville de DARWIN , trop chouette ce street art .

je me suis régalé dans ces petites rues de DARWIN.

rencontre avec un arbre incroyable , certainement de la famille des baobabs  
le petit cimetiaire 
de jolies fleurs 

la plage

je vois beaucoup d aborigenes , qui boivent de l alcool , on dirait du vinc blancs , mais pas sur , et donc ca parlent fort , ce ne sont pas de s gens jeunes , au contraire , et plusieurs comme j ai l habitude de le faire , je souris au gens , mais la ca n as pas l air de passer , il y a des choses que je ne saisis pas encore .

la meme église , avec le ciel impérmanent .. 

il est 18 h apres une journée bien remplies et intenses en émotions je rentre a la maison de JACK apres une trentaines de km dans DARWIN .

je fais la conaissance de MILLI , PATRICK leur fils de 3 ans et JACK , qui a une mere francaise , qui parle donc francais , mais nous nous parlons en anglais .apres une petite baigniade dans la piscine , une bonne douche , nous partageons une platrée de pates a la bologniaises , ca tombe bien , je n en mange pas souvent en ce moment .jack et milli ont pédaler quelques mois en france et en espagne , leurs prochains voyages ils souhaiterais le faire en ISARAEL avec patrick cette fois.jack travaille a l hopital il fait passer les radios , les irm et milli est nutritioniste. 21 h , il est temps pour moi , d aller retrouver les bras de porphées quelques parts par la ...

JEUDI 25 OCTOBRE :

j ai bien dormis ,jusqua 7 h , ca change de mes réveils a 4 h du matin en asie , ce matin je traine , je bosse un peu sur le blog ,je discute un peu avec milli .

a 13 h je decide de retourner au centre ville de DARWIN , pour trouver un magasin d appareil photo.

les maisons dans les lotissements , c est plutot sympa 
photo 3 le meme arbre et 2 couleurs differentes  
je vois souvent des oeuvres de ce style , peintures aborigenes . 

je suis allé me perdre dans un grand centre commercial ,je voulais en tout premier lieux manger un mac do , mais c est plus cher que ce que je croyais , alors j ai fais des petites courses , et puis je recherches des couverts ,j ai trouvé un magasins de rando , et je flane a l interieur , je rencontre un couple de lyonnais en voyage pendant 1 mois , nous discutons un petit moment ensemble .ca fait du bien de marcher dans la galerie commercial , a regarder des gens tant qu il y en a , beaucoup de jolies filles , des décolletées , bref tout ce que je n ai pas vus depuis bien longtemps.

ce qui me surprend aussi , c est qu il y a de l obésitée , comme au USA , et c est comme meme souvent des femmes.

je me fais des sandwichs devant le centre commercial , a l ombre ,avec du salami , j ai acheté également de délicieux cookies .puis je longe la cote pour rejoindre le centre ville de DARWIN .

puis je tombe sur ce panneaux , je comprends qu il est dangereux de toucher ceci , mais je ne sais pas ce que" asbestos" signifie .

asbestos signifie : amiante  

ha bon l amiante se trouve de facon naturel comme cela dans la nature !!bien non , en 1974 il y a eu un violent cyclone a DARWIN , énormement de construction ont été détruite , il se peut que 44 ans plus tard on retrouve des morceaux d amiantes échoués sur les plages .

je passe devant un marché , il y a énormements de stands de repas , ca a l air succulent , mais ce n est pas dans mes tarifs , il y a aussi de l artisanats .

incroyables c eest crane de crocodile . 

les crocodiles dont ils va falloir que je me méfient , pas de bivouac trop pres des rivieres , pas moins de 50 m , et pas de nourriture a proximitée ou dans le tente , a l air libre , genre du poissons.

graines de sagou , c est jolie , l arbre perd son écorce pour dévoiler son tronc , tout blanc. 
beaucoup d églises , et une mosquée  

il est 17 h je suis dans le centre ville de DARWIN , et il n y a pas grand monde dans les rues , personnes pour ainsi dire , j avais deja eu cette reflexion hier ,pas de stress dans les rues AUSTRALIENNES , remarque avec ces 25 millions d habitants dans un pays qui fait 14 fois la FRANCE , je comprends mieux .toutes les boutiques sont férmées , a oui , 17 h ca ferment ,sauf le vendredi et samedi .

le vendeur d appareil photo est par chance ,encore ouvert , je lui explique mon soucis , il me dit que envoyer l appareil photo , a MELBOURNE ou ADELAIDE ,je crois pour changer l objectif reviens au meme prix , que de racheter un nouvelle appareil , bon voila ,apparament je suis fixé , et triste , c est tellement beau ce que je vois , je ne pourrais pas retranscrire l image exacte , c est bien triste vus ,les ciels , les animaux que je croisent , sniff!!!

c est reparti dans l autre sens , direction la case de jack et milli 
des perroquets blancs , dans les arbres , a terre , trop chouette 

je voulais faire une photo du ciel , et le temps que je fasse la photo , l eau est montée , innondant , juste de quelques centimetres , mais comme meme , il aurait pas fait bon y planter , un bivouac , va falloir etre super vigilant pour les bivouac , entre pas trop pres des rivieres , des interdictions de camper avec a prioris des fortes amendes par les rangers , les serpents , les kangourous , on va s amuser .

je passe au supermarket , acheter pain et salami , banane et eau , et je rentre , jack n est pas la , je ne suis pas super a l aise avec milli , c est peut etre moi qui me fait des idées , alors apres la douche , je reste dans la chambre a grignoter , et de toute facon , je suis bien fatigué ,il est 22h30 ,je pars pour les bras de morphées...

dans la nuit , on a eu un gros orage , des éclairs et de la pluie , hum hum , interessant , ne pas bivouaquer sans le double toit , malgré la chaleur .bien agréable d entendre la pluie tomber , cela faisait si longtemps .

VENDREDI 26 OCTOBRE :

un petit peu de blog ce matin , puis je file lee point , c est une plage et je voudrais voir a quoi elle ressemble.

la plage est immense , c est marrée basse , les nuages sont incroyables dans le ciel d un bleue 

il n y a pas de plastique sur le sable , je n ai jamais vus cela , une plage aussi propre.

par moment il y a ces formations rocheuses ,certaines volcaniques comme si la lave c etait figés sur le sable 

je repasse par le grand centre commercial , acheté des couverts , j aimerais trouver un large chapeau ,parce que le soleil tape fort ici , en ce moment ,je me fais des sandwichs pain et salami , j ai acheté des shamalo et ce qui est incroyable c est que j ai retrouvé le gout de papillon en guimove que je mangeais quand j etais enfant , et que je ne retrouvais plus depuis si longtemps, c est chouette de retrouver de vieux gouts , surtout celui de son enfance .

je file maintenant au musée "des territoires du nord " , il va fermer dans 40 mn , mais comme il est gratuit , je pourrais revenir , c est plutot interssant.

j adore  
le style peinture aborigene 

je vais faire unne petite pause , je suis fatigué a coté de la plage a l ombre , je vais meme faire une micro sieste.

les abords du musée 
le ciel AUSTRALIEN , fascinant . 

deux , trois courses , je rentre milli ,patrick et jack sont a table , ils me proposent de la pizza maison , délicieuse , u,e énorme couche de légumes , je dirais bien 2 cm d épaisseur .j ai parlé voyage a vélo avec milly pendant que jack etait au coté de patrick pour qu il s endorme .

qu il m ait difficile de comprendre l AUSTRALIEN ,l accent est terrible ,j ai l impression de redemarer l anglais a zéro , je ne comprends rien .de ce fait j ai moyenement envie de discuter , ne comprenant pas les réponses .milli et jack sont tres sympas , mais ce doit etre le style angloxaxons , ils sont un peu réservés , ce n est pas un jugement mais c est pour expliquer ma difficultée de communications et de me sentir a l aise.

il est 21H30 ,je fil me coucher , je ne sais pas pourquoi mais je suis fatigué depuis mon arrivé en AUSTRALIE , je dors beaucoup plus lomgtemps le matin , certainement le fait d avoir arrété de fumer. j ai un peu repris le cure dent , je m explique j ai remplacé la cigarette par un cure dent dans la bouche , et je mange beaucoup.

SAMEDI 27 OCTOBRE :

lever 8 h , je bosse sur le blog , et prépare mes saccoches , parce que je change de warmshower aujourd hui , car ca fait 3 jours passés chez jack et je ne veux pas dérangé plus longtemps , je vais aujourd hui chez fleur qui habite plus pres du centre ville .

voici milli , jack et leur fils patrick , merci beaucoup pour votre acceuil . 

j etais leur premier cyclo voyageur qu ils ont acceuillis , et jack ma donné le contact de ses parents qui habitent a 350 km sous BRISBANE sur la cote est , ils a cceuillent depuis tres longtemps des cyclo voyageurs , se sera un plaisir de faire leurs conaissance .

voila il est 10h30 et je me met en route pour la maison de fleur a une quinzaine de km de la .

de la couleur , de la gaitée aux entrées des écoles  
et encore de la couleur et de la gaitée avec cette arbre et ces fleurs magnifiques. 
il y a de tres grosses villas , avec vue sur l océan , je n imagine pas le prix  

la maison de jack qui doit faire 100 m2 , avec 3 chambres sur peu etre 600 m2 de jardin , vaut 300 000 eu .

fascinante végétations 
partout , partout a DARWIN ,des pistes cyclables , qu elle plaisir  ,la je longe l océan 
tous les jours la mer est basse et se découvre tres loin comme en normandie .

mais est ce la marée basse qui est a cette heure en ce moment , ou est ce que c est comme au mont st michel, ou la mer monte tous les soirs ? that is the questions ?

heu la il fait chaud , tres chaud , j ai 41 degrés sur le compteur , hay hay hay , ca promet pour la suite... 

j aime bien les vieux modelesde voitures .

partout des hibis , ces oiseaux au long bec , fins , et beaucoup d oies égalements .
c est arbre est fascinant  

c est le jardin botanique de DARWIN que l on peux faire a vélo , alors que je suis entrain de photographier l arbre , en tournant autour de lui , il y a deux oiseaux au sol , un peu comme des mouettes , mais avec sous les yeux une poche jaune de chaque coté de l oeil , et c estoiseaux ne sont pas farouches ,mais la je me fais charger par l un deux , qui vole et passe au dessus de moi , comme s il allait me foncer dessus , c est assez impressionant , c est la premiere fois que c a m arrive , je comprens rapidement qu il y a un nids pas tres loin et qu il est sur la pelouse , je quitte ce lieux en me disant holala , ca promet l AUSTRALIE ...

whoua un baobab , c est arbre sont mystérieux , qu elle belle rencontre , je reviendrais te voir , l amis ... 
le tronc , imposant  
magique , divin ce jardin botanique 
de belle idée de constructions en bois  
que c est agréable de pédaler , a l ombre de ces géants ... 
ha ca ne rigole en AUSTRALIE  quand ca démolit , c est assez impressionant. 

la localisation de la maison de fleur , sur la map n est pas bonnne , je passe a l office du tourisme , il faut que je refasse 4 km en arriere , j ai un coup de pompe etde chaud , mais j arrive enfin a la maison de fleur .

maison original et atypique . 

je fais la conaissance de fleur , qui a un fils qui s appelle arkady qui a 8 ans , il parle francais , parce que son papa est francais , et il y a également michele la soeur de fleur qui vient de PERTH ,cote ouest AUSTRALIENNE et qui est venue voir sa soeur ce weekend pour son anniversaire .

trop chouette ma salle de bain 

nous alllons passer une bonne heure dans la piscine ,puis nous prenons les vélos et direction la pizzéria pour l anniversaire de fleur.

fleur sur le tandem , son fils akardi et michelle la soeur de fleur 

fleur conduit un tandem ,un peu particulier , le passager avant est assis , et a l inverse des tandems classiques , pourrais non seulement du panorama mais en plus a une position super confort .remise des petits cadeaux pour fleur , delicieuse pizza italienne ,manquait juste un verre de vin , et nous rentrons apres cette soirée bien sympathique.

nous avons une incroyable visite sur la terasse ce soir . 

il sagit d un opossum, il est venue chercher de petits morceaux de carottes que lui remettent les filles , c est trop mignons , tu lui donnes directement , il saisit la carotte avec sa bouche et revient vers toi quand il a finit.ca a comme la taille d un chat .

DIMANCHE 28 OCTOBRE :

lever 8 h , c est fou depuis que j ai arreté de fumer , 1 semaine ce soir , je dors le matin , et oui il n y a plus la motivation du café , cigarettes , alors je me repose , peut etre aussi sachant la longue route difficille qui m attend jusqu a la cote est , inconsciament mon corps se repose et prend des forces .je bosse sur le blog , et glandouille un peu comme meme , c est dimanche , et je vais faire des courses vers 14 h pour dejeuner.

toujours c est incroyable portraits un peu partout. 
les rues tres tres calmes de DARWIN . 
je vais pique niquer dans ce parc face a la mer  

s approchent relativement pres de moi , des ibis , le bec est incroyable , il y en a des blancs et des noirs .

le noir , avec de beau reflets brillants  dans ces plumes  
et voici le blanc , légérement plus grands  
petit apercus des luxueuses villas AUSTRALIENNES  
les villas ont vues sur la mer 

puis j arrive dans une marina , les maisons sont au bords de l eau , avec le beau voilier qui va avec .

des petits bouts en couche culotte font connaissance , sur l herbe , avec la mer comme panorama 

j entend parler francais sur la pelouse , je fais la connaissance de erwan qui vit a DARWIN depuis 4 ans , il vend des crepes ambulantes , il me propose de venir boire un verre chez lui un soir , car il y a unn francais qui vit avec lui , et qui connait tres bien l AUSTRALIE car il est guide ici , et il pourras me donner des infos .je fais également connaissance d une jeune francaise , qui a travaillée dans une ferme a traire des bufflones, et qui embarque demain sur un bateau pour pecher la crevette durant 3 semaines .elle me raconte que la ferme ou elle travaille lui propose de la sponsoriser ,pour qu elle y travaille pendant 5 ans , au bout des 5 ans ,elle obtiendra la nationnalitée AUSTRALIENNE.et qund tu bosse plus de 3 mois lors de ton PVT (permis ,vacances ,travaille) tu peux avoir droit a une deuxieme année de PVT , sinon c est 1 an maximum, interessant tout cela .

je rentre chez fleur , les filles sont a l apéro , elles se sont bus une bouteille de champagne dans la piscine , et maintenant j ai droit a du vins rouge , apres bien 1 an .

vin australien , s il vous plait , c est pas mal comme meme.... 

ce soir c est soirée skype , mes parents que je n ai pas eu depuis longtemps , et que je risque de ne pas avoir pendant longtmps avec la traversée du bush AUSTRALIEN et pascale , qui se bat , toujours et encore , allez courage pascale ....

LUNDI 29 OCTOBRE :

hou lala , lever 8 h , c est fou comment le fait de ne plus fumer change ses habitudes , petit dej avec fleur et michelle , puis les filles vont se ballader et je dis au revoir a michelle qui prend l avion en debut d apres midi pour rentrer chez elle.

alors je refais toute les saccoches que j avais rangé différament pour le voyage avion , j en répare une , celle de l avant gauche , qui touche le sol par moment , apres 19 mois , ca y es , il y a un trous. cette opération va me prendre au moins 3 h , puis je fil au centre ville , m acheter de quoi manger , je vais pique niquer sur le front de mer , et bien sur il est 17h30 tous les magasins sont férmés , ont verras donc demain pour la suite des achats, a oui car normalement je devais reprendre la route demain ,mais j ai décidé de prendre un jour suplémentaires , car apres c est au moins 3 semaines de bivouac...

les chateaux d eaux , les différentes églises ... 

c est incroyables , toutes les differentes confessions qu ils peut y avoir , c est catholiques , je n arrive pas a différencier toutes ses nuances , enfin ca fait tres anglosaxons comme meme.

en face de la maison de fleur , il y a un cimetiere , et il ya tres peu de tombes , alors je vais y faire un tour , et c est un cimetiere qui est historique , dans le sens ou il est anciens ,ce qui me surprend , c est les ages inscrits , pas mal de bébé et des gens plutot jeunes , dans la quarantaine , la on est dans les années 1890.

c est donc de ce petit cimetiere que je vois le soleil descendre sur l horizon...

je rentre chez fleur , et son fils arkady me demande de l aider a poser des décos , parce que l anniversaire de fleur est aujourd hui , puis nous dinnons ,salade de poulet , et malheureusement petit boite de fois gras , sniff .et un gateau au citron avec de la meringue , allez maintenant dodo ,j aimerais me lever tot demain matin...

réveillé a 23 h , il fait tellement chaud dans la tente , je transpire a grosse goutte , c est le premier soir que ca me fais cela , j ouvre donc la porte de la moustiquaire et bien sur me fait piquer par des moustiques , halalala ....

MARDI 30 OCTOBRE :

je bosse sur le blog , publie sur facebook et a 10 h30 , je vais faire mes derniers achats , gaz , changer des dollars , acheter un large chapeau , et je veux passer a un bike shop , ca couine de trop dans le pédalier , dans les cotes , depuis le sable sur la route au TIMOR LESTE .

j adore , petit assortiments , d abris de bus , colorés et toujours un petit message a faire passer . 
drole de nuages aujourd hui 

bon le monaie changer c est bon , j ai trouvé mon chapeau , mais je le prendrais cette apres midi , dans un magasins de randonnée , j ai rencontré olga la vendeuse , elle parle francais , elle rigolotte sympa , et son histoire surprenante , ses parents voulaient quitter le portugal et s installer en australie , le bateau a fait une halte de plusieurs jours en nouvelle calédonie , son pere c est arreté la , il n en ai plus repartis , donc olga est née en nouvelle calédonie et vis depuis 28 ans a DARWIN .

sacrée engin .... 
la aussi , sacrée engin 
une petite tete dans l eau , apres le dejeuner  

et je repars faire mes touts derniers achats.

il y a toujours un nouveau graff a découvrir 
je vais dire au revoir a la mer , que je ne vais pas voir pendant un bon moment 
puis je repasse par le jardin botanique , je voulais revoir les baobabs 
ce jardin botanique est vraimment un endroit magique , et gratuit de surcroit 
majestueux baobab... 

voila il est 18 h je rentre chez fleur , elle n est pas la , mais je vais etre occupé a preparer mes affaires , a finir le blog , jusqu a 21H30 , ca y est je suis pret , demain matin , on the road again...

MERCREDI 31 OCTOBRE :

c est le grand , je suis a la fois hyper éxcité et j ai également de l apréhension a m élancer sur ces grands especes australiens .nous prenons notre petit dej ensemble avec fleur , échangeons nos derniers mots , je la remercie chaleureusement pour son acceuil , puis fleur part travailler , je continus a ranger mes affaires .

la peinture qu a réaliser fleur hier soir , une citroen dans le garage , oui , oui , et le vélo pinault mais de marque anglaise  

il est 9h30 , il fait deja tres chaud , je suis enfin pret a m élancer , téo est bien chargé , avec 6 kg d eau en plus .

je continue ma petite série , abris de bus joliments décorés.

et puis rencontre avec un arbre , encore une fois , incroyable

il a poussé sur un mur, et c est  racine de son servis du mur comme support .  
ca fait de magnifiques dessins sur le mur  

des chateaux d eau

le premier a gauche etait interdit d etre photographié , ba il n avait qu a le cacher 
pendant la premiere heure je serais la plus part du temps a l ombre sur une piste cyclable . 

comme toute les bonnes choses ont une fin , au bout d une heure c est finis , je suis sur la route sous un soleil de plomb.

ce qui me frappe c est que tout de suite en quittant DARWIN je suis plongé en pleine campagne , il n y a pas une phase traversée de banlieue ou petit village , moi qui pensait pouvoir encore faire des petits achats alimentaires et bien c est loupé .

je fais la connaissance des termitieres géantes d AUSTRALIE , oeuvre totalement incroyables , réalisés par de petits insectes. 

cela me fait pensées a des cathédrales ...

une large riviere , combien de crocodiles dedans ? 
la végétation si particuliere , petit palmiers , au troncs noircit par les nombreux incendies  
il y en a qui font les dingues par la ! 
le long de la route , pour drainer l eau , pneu et cailloux sont ainsi installés , recyclage , recyclage  
c est vraimment  fascinnant , comment de petits insectes , aveuglent , peuvent réaliser de telles monuments 

je vais la croiser et la traverser a de nombreuses reprises aujourd hui la ligne de chemin de fer , mais jamais croisé un train .

ce sont a présent de longues , longues lignes droites , qui  déroulent a l infinies... 

il y a sur ma droite l entrée d un parc , avec des bassins,c est BERRY SPRINGS , c est gratuit , ha oui l idée d aller me rafraichir apres cette tres chaude journée me plait bien , alors j y vais ...

l endroit est magnifique , une petite riviere que l on peut suivre et descendre en nageant  
une petite cascade ou l on peut disparaitre derriere , c est trop chouette , qu elle bien fou . 

en me séchant et en mangeant une délicieuse mangue australienne , je fais la connnaissance de deux francais , d avignon , ils sont la en PVT et ceuillent des mangues dans une ferme , ils me racontent que la semaine derniere , ils y avait un crocrodile de 2 m50 dans cette riviere , les rangers surveillent la nuit , s il y a présence de crocodiles , whoua , c est fou comme meme , en tout cas l eau est d une limpiditée.

je reprend la route , beaucoup plus détendus , je trouve enfin un magasin , mais les prix sont tres cheres, 4 DOLLARS 50 la bouteille d eau , c est fou !!en achetant 10 l , un cubi en plastique , le litre est a 90 cents, c est plus résonnable, j en achete un et le répartis un peu partous , voila , ouf je suis autonme en eau , et c est reparti ...

trop rigolos c est palmiers , comme une guirlande autour du tronc 
c est l heure de la jolie lumiere avec le soleil qui descend sur l horizon 
marrante cette termitiere , tres fine et plate  

j ai trouvé tres facilement , un endroit pour le bivouac , ca c est chouette , le camp est installé , je dine , mais qu elle chaleur , c est oprressant , fort taux d humidité.

JEUDI 01 NOVEMBRE :

il a plut dans la nuit ,pas une grosse averse , mais j ai du me lever poour mettre le double toit.en étudiant la carte se matin , je me rend compte qu a 7 km je peux prendre une route qui me fera traverser le parc national de lichfield que je veux visiter et ca m éviteras de faire deux fois la meme route , alors je fais demi tour et voila comment faire 15 km pour rien .

petit palmier qui sort ces palmes ,la végétation est vraimment particuliere  
champ de cathédrales de termittes 

je repasse devant la pompe a essence et un petit magasin , j avais vus la vieille qu il faisait camping , mais je ne m etais pas arreté pensant que c etait payant , et bien en fait, emplacement gratuit , douche , éléctricité , si j avais su , bon tant pis , j achete une orange et un paquet de biscuit , parce que c est cher dans le magasin

tiens ils sont marrants tous les deux  

l oie fait des papouilles au chien avec son bec , le propriaitaire du pic up arrive , c est jack , il est également propriataire du terrain de camping , de la pompe a essence et du magasin , nous discutons un peu , et il m offre deux delicieuses mangues , des fruits secs et barres de céréalles ,merci beaucoup jack.

trop chouette  

je reprend la route en direction cette fois du parc nationnal , qui est a 50 km .

pas de chance depuis hier matin et mon départ de DARWIN , j ai mes lunettes de soleil qui sont cassé autour d un verre , donc il faut que je les utilise avec précautions , mes vitesses sur le dérailleur arriere qui passent de plus en plus mal, c est dire que je peux descendre les vitesses mais pas les remonter ,alors que ca passait tres bien a DARWIN , je ne comprend pas .

la matinée va s écouler , je vais croiser 1 ou 2 véhicules ,sensation absolue d etre seul au monde , ca fait bizarre , apres 1 an en asie , c est le jour et la nuit ,je vis les deux extremes.

le ciel est incroyable en AUSTRALIE , ce contrast bleu et gros nuages blancs 

j apercois mes premiers kangourous , et bien c est impressionnant , d une part la taille , et puis leurs sauts , whoua c est magique.

ca sent bon par moment  
la route qui défille , et personne , la nature , le ciel , les nuages , les oiseaux et téo et moi... 
bon alors forcement , on s occupe comme on peut  
c est pas que la nature soit désagréable , loin de la , mais c est toujours la meme chose  
bon oui d accord , on s occupe comme on peu ... 
ha tiens la route se termine las bas  

et ca va durer sur une quizaine de km , c est vraimment pour moi , les couleurs de l AUSTRALIE , la, je retrouve par moments la tole ondulée que l on a beaucoup eu sur la pamir au TADJIKISTAN et qui est pénible a pratiquer .et puis aussi par moment le sable n est plus compacté et donc la roue avant avec tous le poids des saccoches s enfonce profondément et le pilotage devient compliqué , bien souvent je suis obligé de m arreter et mettre pieds a terre.

les couleurs sont  magnifiques , mais la chaleur est suffoquante , c est comme une chappe de plomb qui s abat sur toi
jolie petit lac , je pense infesté de crocodile 
c est clair que je n irais pas piquer une tete dans ce lac  

je rencontre 3 francais , bien sympa , ils me proposent un café , l occasion de faire une petite pause a l ombre , et d en apprendre un peu plus sur l AUSTRALIE .j ai depuis le départ de DARWIN accroché mon petit drapeau francais , en me disant que ca faliciterait les rencontres avec d autres francais , et c est le cas.

sympa ce petit moment avec vous , laura , max et gatien . 

je me rend compte de toute la difference entre le voyage que je fais a vélo , ett les gens qui voyagent en AUSTRALIE avec le confort que permet le fait de voyager en véhicule motorisé , avec frigo , table , chaise , etc ...

apres cette petite pause , je reprend la route ...

un autre francais en 4x4 s arrete pres de moi , pour me demander si j ai besoin de quelque chose et parler un peu de mon voyage , il s appelle rolando , et es dorigine portugaise, ca me rassure comme meme que les gens s arretent , dans cette nature , hostile a cette époque de l année , a cause de la chaleur , et me conforte dans l idée que j ai bien fait de mettre mon fanion francais .

fais chaud , fais trop chaud , j en ai marre la !!! 
c est dur  , mais que c est beau 

un 4x4 , cette fois un couple d AUSTRALIENS s arrete et me donne une bouteille d eau fraiche , et me disent que la route asphaltée va bientot reprendre , ha chouette .

les traits sont marqués, on peut y lire la fatigue 
retour du bitume , et ca marque l entrée a LICHFIELD 
un petit épisode pluvieux , pas longtemps a peine 5 mn 

ca permet de perdre 1 ou 2 degrés , et d etre caché des rayons du soleil.

il y a un camping , c est la que je vais me poser pour la nuit , il demande 5 ou 6 dollars , a remettre dans une boite métallique , pas questions que je paye pour domir a la belle étoile.je monte la tente avec a coté de moi un petit kangourou , c est trop mignon

je plante le bivouac en deux , deux et fil vers un petit lac avec cascade 
le site est magnifique , et personne a l eau , j en profite  
la magie de l eau , apresdes journées pareils... 

je decide d aller nager jusqu a la cascade , les panneaux des rangers , indiquent que normalement le site est sur et il ne devrait pas y avoir de crocodile .

arriver a la moitié du lac ,c est assez impressionnant et s il y a crocodiles , et bien tu disparait sans que personne ne te voit , cette image me fait froid dans le dos , au centre du lac on ne voit pas le fond , je me fais masser sous la cascade par la chute d eau , que c est bon , puis je reviens au bord , et la un groupe de 6 espagnols arrivent pour se baigner , je me dis que j ai vraimment eu un moment privilégié , tout seul dans cette endroit.

je discute au bord de l eau avec sunny et pims deux hollandais qui voagent ensemble depuis peu.en rentrant a ma tente , la petite camionette a coté , est occupé par sunny et pims , ils me proposent de boire une biere fraiche , avec grand plaisir.

sunny cette jolie jeune femme est passionnante , elle voyage beaucoup a deja fait l amerique du sud et un tas d autre pays .elle est tres grande comme tous les hollandais et je ne sais pas pourquoi ce peuple est si grand .elle voyage depuis peu de temps avec pims , car il y a eu ces derniers temps 2 femmes qui voyagaient seules en camionette qui ont été assassinées .

apres la biere fraiche , ils me proposent de dinner avec eux , un bon plat de pates au poulet et pesto , c est trop agréable de ne rien faire , d etre bien installé , sunny ouvre une bouteille de vin blancs , holalal c est la classe .j ai passé une superbe soirée en leurs compagnies , ca fait du bien u moral , c est réconfortant .

VENDREDI 02 NOVEMBRE :

ha c est un peu plus dur ce matin , je bois mo café , range le bivouac et je vais dire au revoir a sunny et pims et merci pour la chouette soirée .

un rayon de soleil  , cette sunny ,tu porte bien ton prénom

je prend conscience que la france et la hollande ont les memes couleurs sur leurs drapeaux .

et c est reparti , de temps en temps des petits cours d eau et malgré les fortes températures c est vert 
heu bon je croyais que c etait plat l AUSTRALIE , et bien non ca grimpe 
les rochers sont incroyables ,dans leurs couleurs et leurs superpositions
longue , longue ligne droite.... 

je me suis arreté grignoter quelques fruits secs , et manon et antony que j avais brievement rencontré au camping ce matin , s arrete pour savoir si tout va bien , ils sont frere et soeur et sont francais , ils tripent en van, nous discutons un moment , ils m offrent un litre d eau, toujours bien sympa c est moment .

il est 11H30 et j arrive a la cascade florence , encore un lieux magique .

on y accede par un escalier avec pas mal de marche , mais on est dans la végétation 
puis on longe un petit cours d eau 
l endroit est magnifique , mais beaucoup de monde , normal  
la magie de l eau , qui nettoye , purifie , source de vie et bien etre , merci ... 

je retrouve un couple atypique que j avais rencontré la veille au camping , elle est polonaise et lui indien , en ce moment ils vivent en AUSTRALIE , mais c est en ce moment ....

il y a un couple de francais avec leurs deux filles de 8 et 10 ans , ils viennent de passer 25 ans a NEW YORK et avant de rentrer en FRANCE font un tour du monde , trop chouette.je rencontre une australienne également , qui me donnent pleins d eau , c est extremement gentil de sa part , je me fais une platrée de pattes , et reprend la route ,il est 13 h30 , et la a ce moment ca cogne sévérement .

et on continue au pays des termitieres géantes ... 
c est valloné , rien de bien méchant ,mais pas plat 

voila a present je suis sortis du parc nationnal de liechfield et ce petit crochet par celui ci , ma tout de meme valus 200 km de plus .je passe par la toute petite ville de bachelor , oui il y a unn petit supermarché , j achete ain de mie et salami que je vais devorer sur place avant de partir en quete d un bivouac.

bivouac installé , je dévore un plat de pates , et m endort tres rapidement , la porte ouverte , parce qu il fait tres chaud. 

SAMEDI 03 NOVEMBRE :

il est 6h30 quand je me met en selle , ce matin , et sous la grisaille, tant mieux , il fera un peu moins chaud

et c est a nouveau sur un chemin de terre que je vais circuler sur une quinzaine de km 

je suis content quand c est nuageux comme cela , au moins je n ai pas les rayons directes du soleil , c est bien sur tres calme , je ne vais croiser personne , jusqu a ratraper la route principal qui s appel la stuart higway et que je rattrape a adelaide river.

j achete un petit salami avec du pain de mie , a la station essence , je fais une pause dejeuner , et je vais voir le bar a coté , ou il y a le bufle qui a joué dans crocodile dundée qui a été empaillé et trone desormais dans le bar .

c est vraimment quelque chose ces bars australiens , ca fait penser au bar des westerns americains 

voila apres avoir fais le pleins d eau , je reprend la route ,cette fois plus de détour , et sur une voie tres emprunté , puisqu elle permet de relier le nord au sud .

ca a beau etre une voie tres empruntée, il n y a personne ,de temps en temps des roads trains. 
rigolos ces termitieres le long de la route , décorées 
petit clin d oeil a ma niece cathy ,je vais passer par une ville qui porte ton prénom 
toujours cette végétation propre au bush 

les troncs sont noircies par les incendies , comme de la braise , a chaque fois que je pénetre dedans , j ai du noir sur les mains et les vetements.

oui c est bien gris et pourtant il fait si chaud  
ancienne pompe a essence , qui est fermée maintenant , sniff 
il est meme tombées quelques gouttes . 

j arrive devant un bar , je demande si je peux prendre de l eau , on me dit que je peux bivouaquer dans le jardin du bar , trop chouette , que je peux prendre une douche , génial ca fait du bien , j en profite pour recharger mes appareilles ,il y a juste le wifi que je n ai pas pu obtenir.

bivouac installé , cadre sympa , il n y a plus qu a se détendre . 

les 2 filles qui bossent au bar sont sympas , l une d elle vient de la cote est PERTH et a decidée de visiter son pays .aujourd hui j ai fait 110 km , je suis content j ai retrouver la route que je dois suivre , maintenant je vais essayer d avaller les km , parce que j en ai un bon paquets a effectués .

DIMANCHE 04 NOVEMBRE :

il a plut cette nuit , et ma tente n est plus étanche , je pense que je dois pulvériser un produits sur les coutures , apres 20 mois de voyage ,histoire de réimperméabiliser tout cela .

la terasse de la road housse 
client en pleine méditation 
le bar , et la road house 

bon il est l heure de me remettre en selle , apres cette bonne nuit , tout est rechargés , l homme et le matériel , alors on the road again...

pas un nuage ce matin  un ciel d un bleue electrique  

une trentaine de km apres mon départ , j arrive a pine creek , ancien petit village de mineur , comme d habitude qu est ce qui peut amener les gens a vivre aussi isolés , l appat du gain ...

2 magnifiques spécimens de baobab australiens 
l ancienne petite gare de pine creek 
j aime bien les vieux batiments  
un jolie petit plan d eau et de la verdure  

c est donc en creusant pour installer les poteaux du télégraphe que des ouvriers ont trouvés de l or , s en ai suivit la ruées vers l or.

apres un repas , salami , pain de mie , et 2 ,3 courses , le plein a nouveau d eau , je reprend la route pour les 90 km qui me séparent de la ville de katerine ou j aimerais bien me poser pour la nuit.

c est beau c est nuage blanc dans ce ciel bleu electrique et ce sol rouge 
je t ai vue toi , petite araignée 
toujours pas unn seul train en vue 
les dessins des roues , apres avoir brulées , il ne reste que l armature en fer 
longue , longue , ligne droite , interminable , sous le soleil de plomb 

il est évident que je fais la route , mais pas au bon moment de l année , c est finalement tres angoissant pour moi de pédaler dans c est condition , avec cette sollitude , pas évident de lacher prise et prendre du plaisir , ma petite voie interieur me dit "pédale, sauve toi d ici , sauve tes petites fesses !!! " et pourtant tous les jours je me répente ce petit mantra qui me fait du bien dans les moments un peu plus dificillles : tache de la journée : sourire , respirer le bonheur , positivité, joie de vivre, etre heureux , ne pas juger , donner , respecter "

rigolos ces empilements de rochers  
oui c est bien la température sur le vélo , 48 degrés ! mes biscuits préférés , 2 dollars 50 , et délicieux . 

j en profite des que je peux trouver un coin d ombres , pour faire redescendre un peu ma température corporelle , et m hydrater.

ca me fait bien rire , et pourtant , tellement  vraie , il faut survivre a cette route 
incroyable cette roche en équilibre 
whoua , 141 km aujourd hui , et me voila a katherine  , des pensées vers toi ma petite niece ... 

alors la mission , retirer de l argent , j ai toujours cette crainte que ca ne marche pas , comme pendant 1 an dans toute l asie , ou il fallait faire plusieurs distributeurs avant de trouver le bon , mais la , premier coup , ca marche.

ensuite comme c est le dernier supermarché avant bien longtemps faire les courses , mais j ai trop fain , alors je vais d abord acheter de quoi me faire un casse croute et je verrais ensuite pour le ravitaillment .

pain , salamie , et un extra du coca .ensuite j essaye de chercher un endroit ou je pourrais bivouaquer pour pas cher , comme cela je pourrais faire les courses sans les bagages , l esprit sera plus tranquille .

c est vraimment particulier ces petites villes australiennes du bush , les aborigenes déambulent dans la ville , souvent pieds nus, souvent alcoolisés, ils font la manche devant les supermarchés , je me trouve pas serein a ces moments .

au final je ne trouve pas d endroits , le caravan park me demande 20 dollars , j ai beau essayer de negocier ,rien a faire il me dit que c est déja un bon prix .

j aimerais demander a des gens , si je peux bivouaquer dans leur jardin , mais ne trouve personne a qui demander , bon la nuit tombe , je vais faire les courses au woolworths ( c est la chaine de grande surface ) , je suis obligé de racheter un casque pur le mp3 , le mien a laché hier , il n y avait plus qu une oreille qui foncionait, c est le 4 ieme casque en 20 mois de voyage.

voila je quitte la ville au plus vite maintenant , c est dommage , je me serais bien posé un jour , il y a pas mal de cjose a faire dans la région , notamment de tres belle george a descendre en canoé ,tant pis , je fais 4 km , et trouve un endroit ou poser le bivouac , il est 20h30 , je suis épuisé , je grignotte encore un peu , et dodo , il fait chaud , je dors maintenant la porte de la moustiquaire ouverte , histoire d avoir la tete tout pres de l exterieur et respirer un peu mieux .

LUNDI 05 NOVEMBRE :

hou c est dur ce matin , les 141 km d hier , accusent le coup , et quand je pense a ce qui m attend encore aujourd hui , ca ne me motive pas plus que cela .

voila donc , l endroit ou j ai planté le bivouac , je le découvre , car de nuit on ne voit pas vraimment ce qui nous entoure 

en me mettant en route je vais un peu en arriere , hier soir j avais vus un hotel , j ai besoin de déposer des choses a une poubelle , et sur le parking , il y a un 4x4 qui camp, enfin il a sa tente sur le toit du4x4 , peut etre aurais pus dormir la , je n en sais rien , mais j ai acces au toillettes , et peux remplir mes gourdes et bouteilles , a ras bord .puis je prend la route , je suis fatigué , ce matin , au bout de 30 mn , un embouteillage sur la route , la police bloque la circulation , je demande si je peux passer , car je ne suis pas bien large , et le policier me dit qu il y a eu un accident , et pour l instant , il me dit de me mettre a l ombre sous les arbres et de faire une pause en attendant .ca m énerve un peu , parce que encore une fois je ne suis pas large , et sur la voie en face , la circulation continue !!la température va monter , il fera de plus en plus chaud , bon bref , je patiente , et grignote des petits biscuits .

quand la circulation est a nouveau autorisée, je passe devant l accident , il y a une moto a terre sur la route , un homme est allongé sur la route , avec un drap qui le recouvre mais juste en partis ,et il y a aussi un cheval , qui est allongé sur la route , il y a du y avoir une collision entre ce motard et ce cheval , et ca a du etre sacrément violent .cette image de cette homme mort sur la route me bouleverse ,c est le deuxieme mort sur la route que je vois , le premier était en INDE , et comme je suis fatigué , ca a encore plus d impact sur moi , je pense avoir vus passer ce motard ce matin , et comme les deux roues ne sont pas nombreux dans cette partie de l AUSTRALIE , j ai fais attention a lui , et voila 30 mn plus tard , c en est finis de la vie , pour lui , l impermanence des choses , l impermanence de la vie ...

d un coté de la route c est tout noircis par les incendis et de l autre c est vert ,qu elle contraste 
ha je suis fasciné , des qu il y a un point d eau ,les autos sont abandonnés sur place
houlala , c est pas la tete , des bons jours  
marrant c est oiseaux , mais qu est ce qu ils sont bruyants  
interieur d une termitiere , sacrée réseau de galerie 
j arrive dans le petit village de mataranka 

il y a un petit supermarché , je vais pouvoir ravitailler , il y a un caravan park a 13 dollars , je vais m y arreter pour la nuit , j ai fain , je suis épuisé et je veux recharger mes appareills.

j ai mangé avant d installé le bivouac , j avais trop fain 

je transfert mes photos sur l ordi , car je n ai plus que 800 photos de mémoire sur la carte SD au lieux des 10 000 sur mon ancien appareil, j étudie la suite du parcours , avec les points ou je pourrais ravitailler.je n arrive pas a me detendre sur cette partie du voyage , j ai beaucoup de stress , d anxieté , le fait d avoir arreté de fumer doit avoir aussi sa part ,mais c est surtout la difficulté de la route , la chaleur , et le peu d eau , cette grande sollitude également , quel constraste avec les 1 an en asie , et le bush australien , ce sont les 2 extrémes.un couple de francais est arrivé sur le terrain , il sagit de élise et maxime , nous passons un moment a discuter , a échanger nos expériences de voyages , ca fait du bien un peu de chaleur humaine .

puis je vais faire un saut dans la piscine , ca va me faire descende un peu la température corporelle qui est élevée, il y a pleins d abeilles dans la piscine qui sont entrain de se noyer,j en sors pas mal avec l épuisette pour nettoyer la piscine , puis une fois dans l eau ,je les sors avec la main , mais il y en a une qui c est accrochée a mon doigt et ma piquée.quelque heures plus tards , c est bien enflé.

bon allez , a la douche , le repas avec élise et maxime , et l heure de la récupération a sonnée .

MARDI 06 NOVEMBRE :

plier le bivouac , faire le plein d eau , la main droite est bien gonflée , on va faire avec , je salut les frenchies qui se réveillent et on the road again...

rigolotte et atypique , on dirait des champignons 
il y a toutes les formes , tous les styles ce matin 

et puis sur cette longue route , je vois arriver en face de moi , une silhouete , puis l image devient claire , et oui c est bien cela , c est un cyclo voyageur qui arrive en face de moi.

il sagit de charly , il est anglais , il est partit de TASMANIE c est ile au sud de l AUSTRALIE et compte rentrer an ANGLETERRE a vélo. ca me fait un bien fou de discuter avec charly ,ca me rassure , je ne suis pas le seul fou a emprunter ces routes a cette époque de l année. surtout que charly n est pas un novice en la matiere , il a visité plus d une centaine de pays , et a quelque chose comme 480 000 km au compteur , whoua , respect mister charly. il est géoloque de metier , nous échangeons un tas d information ,

trop chouette de te croiser charly , j aurais bien passé plus de temps en ta compagnie 

apres 30 mn de discussions , ils nous faut reprendre nos routes respectivent , car nos routes sont longues , et la température monte rapidement , la journée va etre chaude , comme tous jours .

au revoir charly , et bonne route a toi .... 

voila charly s éloigne , ce n est plus qu un petit point , une silhouete,c etait un bon moment , ca ma fait du bien , et ca ma remotivé. on the road again ...

par moment , c est un nombre incalculable de kangourou , écrasé au bord des routes. 

ca fait vraimment mal au coeur, surtout qu avec leurs petites pattes avants , ils ont des airs tres proches des humains , qu elle gachis , comment se fait il , qu il n y ai aucun moyen qui ai été trouvé pour les protéger?je ne vois personne sur la route , et les seuls étres que je vois , sont mort , de plus il se dégage l odeur de putréfaction , l odeur de charogne , tout cela met une drole d ambiance , et il n y a pas que les kangourous qui payent un lourd tribus a la route , ils y a les vaches , et des gros rapaces , c est bien triste tout ca .

chaud , chaud , chaud ,voila une rest aéria , tous les 50 km en moyenne 

un toit , un barbecue, et une citerne d eau , avec l inscription ,potentiellement non buvable !!ha oui on fait quoi avec cela !! charly ma dit qu il la buvait , sans la filtrer et qu il n avait pas de soucis .

comme les véhicules accidentés , les bidons sont abandonnés dans le bush 
et oui il faut bien passer le temps ... 

et puis j arrive a un endroit qui s appelle LARRIMAH et les francais d hier m ont indiqués que je pourrais avoir de l eau.

c est mieu que cela , c est meme un bar  

je demande si je peux m installer sur la terasse a l ombre , on me dit que oui, je fais cuire mes pates .c est une ambiance far west ici , trop marrant , il y a 5 personnes attablées , tous des hommes d un certains ages , ils sont entrain de regarder la télé , il y a le grand prix de MELBOURNE a cheval. les hommes sont entrain de boire des bieres fraiches , ca commente ,a la télé apres l arrivée de la course , on y voit les gens bien habillés , je me sens vraimment dans une ambiance particuliere .j essaye de m imaginer , qu elle etait la vie , le métier de ces hommes qui sont attablés ? je pose des questions sur la suite de la route , mais c est tres difficiles a comprendre , leurs accents est terrible .

ambiance far west a LARRIMAH , meme le lézard est assoiffé
il y a tout de meme 13 personnes qui vivent ici  
et c est reparti ... 
ambiance bush 
ca donne pas super envie de s engager dans les ranchs 
allez le soleil descend sur l horizon , c est l heure de trouver l emplacement du bivouac 
ce sera ici , trop chouette 

en fait j ai posé la tente sur de la roche , et c est chaud , je peux sentir la chaleur , alors qu il y a une bache , plus la bache de la tente , plus le matelas , je peux sentir la chaleur qui se dégage du sol , toute la nuit , jusqu au matin , ce qui veut dire qu il fait tres chaud dans la tente ,je suis obligé de dormir la porte ouverte , heureusement pas de moustique pour l instant , mais qu en sera t il des serpents ...

130 km éffectué aujourd hui .

MERCREDI 07 NOVEMBRE :

malgré la chaleur ,j ai plutot bien dormis , et comme je suis réveillé souvent dans la nuit , je peux admirer le ciel , c est incroyable toute les étoiles qu il y a , comme il n y pas de pollution lumineuse , c est magique .

ca fait partie des bonnes heures pour rouler 

en fait le jour se léve a 5h30 si j arrivais a me lever a 4h30 je pourrais commencer a rouler a 5h30 mais voila je n arrive pas a me caler sur ces horaires , etant assez fatigué.

je n ai pas encore parlé des mouches , mais c est un calvaire , j ai en permanence des mouches sur moi , elles se calent pres de la bouche , du nez , des yeux , des oreilles , elles chatouillent , elles sont hyper exitées, c est pénible , quand je pédalle , je les chasse de la main , plusieurs fois , elle me laisse un peu tranquille , mais sont accroché sur mon chapeau , sur mon dos , sur mes bagages et des que je m arrete , j ai au bas mots une vingtaine de mouches autour de mes orifices .je craque , c est inurportables , la derniere fois il y en a une qui est entrée dans ma bouche , je l ai croqué;

tiens salut toi , salamalekum , selamat  pagy , merabah , bon au revoir...
petite pause dejeuner a la road house 
il y a de moins en moins d arbres , et ils sont de plus en plus petit 
arrivé a la road house de DUNMARRA 

pause dejeuner , je fais cuire des pates pour changer , et je vais en profiter pour recharger mes appareils electriques , c est une vraie galere , les prises sont dirigées vers le bas , ca veut dire que mon adaptateur ne tiens pas et je suis obligé tres souvent de bidoullier quelques choses pour ne pas qu il tombe .

je decouvre la bien triste histoire de ce petit garcon de 8 ans qui c est perdu dans le bush , une incroyable mobilisation c est déclenchée pour retrouver ce petit garcon , dont le corp a été retrouvé 9 jours plus tard a 17 km de DUNMARRA , bien triste ,ca fait froid dans le dos.

il y a un motard qui est arrivé , il s arrete au motel pour la nuit , nous discutons , il a beaucoup navigué et il me donne un bon tuyau pour la recherche d un bateau , crusing the pacific est le nom du site .il y a une petite piste d aviation pres de la road house et 3 hélicopteres vont se poser , 3 hommes vont aller boire un verre au bar , et repartir tout simplement , que font ils ?that the questions ...je me serais bien arreté dans le caravan park de cette road house , mais il est tot , faut que j avance , une petite voie au fond de moi me dit " sors toi de cette enfer ,va , pédale " alors on the road again...

élevage de vache , elles sont marrantes , les oreillles pendent . 
toujours ce ciel incroyablement bleue , et ces nuages  
bisous les amis  
defois on croise de drole de  vehicule , la il est en panne 
le premier télégraphe reliant le sud au nord , puis l angleterre 

c est une vraie galere ce soir pour trouver l emplacement du bivouac , en effet il n est pas rare d avoir des barbelés tout le long de la route et de chaque coté , je ne veux etre trop au bord et que l on voit ma tente , alors je roule , je veux trouver des arbres , un bosquet , un fossé , ou la fin des barbelés d un coté , mais rien , la nuit tombe , et les nuages devienent menaceant .c est dans le noir que je vais trouver mon emplacement , juste apres avoir croisé un gros serpent sur le chemin ou j etais , bon j espere qu il ne vas pas venir me faire coucou cette nuit.j ai fait 146 km aujourd hui , c est énorme .

JEUDI 08 NOVEMBRE :

je decouvre le lieu ,avec le lever du jour 
jolie ciel et nuage ce matin 
une fois le bivouac rangé, a part l herbe couchée , je ne laisse aucune trace de mon passage
on the road again ... 
whoua de l eau , mais derriere les barbelés 
la végétation devient plus rare , plus basse  
des barbelés , tu es au milieu de nulle part , il n y a personne ,et de chaque coté c est barbelés 
du ciel bleue , des nuages , j ai un fort vent de face aujourd hui , sniff 
des ondulations de nuages dans le ciel 
trop mignogne ces petites fleurs du bush 
et j arrive dans le petit village de elliot ,il y a un petit magasin ,je vais pouvoir acheter mon salami hungarian 

pouvoir changer des pattes sauces tomates de temps en temps fait du bien , j achete également 4 pommes a 2dollars 50 soit 1eu50. encore une ambiance a la western dans ce village , beaucoup de maison aborigene , c est marrant parce qu il n entretiene pas leur maison , ca fait délabrée , laisser a l abandon alors qu il vive dedans , ca ne fait pas partie de leur prioritée. a l entrée des quartier résidenciel des pancartes indiquent que l alcool et les drogues y sont interdits .pendant ma pause un monsieur vient me voir et discuter avec moi , il s occupe de la préservation des dingos , ce sont ces chiens sauvages , et comment gérer avec les fermiers quant il s attaque au bétail.a prioris pas de probleme avec les humains ,ce monsieur me dit également que en hiver , la température dans le bush est de 22 degrés la journée et 2 degrés la nuit , c est a cette époque que j aurais du traverser le bush.

allez apres 1 bonne heure de pause c est repartis , toujours face a ce fort vent , il fait moins chaud grace a la couverture nuageuse 35 degrés , bon c est toujours ca de gagné aujourd hui.

salut le baobab 
bon , c est nouveau , maintenant s ajoute les feux de bush , j espere que ca va aller vu le fort vent qui souffle 

c est inquietant de pédaler vers ces incendies

ca laisse un spectacle de désolation , mais a prioris ca n empeche pas les arbres de pousser par la suite. 

ces incendies sont déclenché volontairement , depuis longtemps les aborigenes les déclenchent , ca nettoye la végétation et permettait une chasse plus facile.

vraimment pas agréable comme sensation , comme si j avais besoin de cela 

l AUSTRALIE est vraimment un endroit difficille en cette saison , je résume , les crocodilles , les fortes chaleurs , les incendies , les tempetes et orages , les cyclones , les innondations , drole de pays ...

que  ca va mieux ,quand tu dépasses la zone des incendies , mais je veux mettre de la distance avant le bivouac
patchwork de couleur , qu elle contraste ces terres 

je suis épuisé , ce vent de face ma mit KO et je ne veux pas recommencer l experience d hier soir , planté le bivouac de nuit , alors je m y prend tot ,et c est a travers des herbes piquantes que je trouve l emplacement , je porte une a une les saccoches et téo pour ne pas risquer une crevaison , et la cerise sur le gateau ,j ai une bonne vingtaine de mouches sur moi , c est insuportable , avec la fatigue je deviens dingue , l installation du bivouac est super pénible .

17 h30 tout est installé , mais obligé de manger dans la tente avec ces maudites mouches !!! 

un petit 106 km aujourd hui avec ce vent de face , et la route a montée quasi toute la journée , alors c est tout léger , mais comme meme.

VENDREDI 09 NOVEMBRE:

a peine le jour levé , comme je dors la porte ouverte a cause de la chaleur , et bien j ai droit au comité d acceuil par ces satanées mouches !!!! haaaa comment bien commencer la journée ...

toujours ce vent de face , je pense qu il va falloir m y habituer , car on m avait dit que le vent n était pas favorables .

tout va tres bien , tout va tres bien  

il n y aplus beaucoup de végétation , plus rien pour arreter le vent

de meme ,il n y a rien pour arreter les incendies 
ca me donne le vertige , d etre un grain de sable , perdu dans cette immensitée 

une road house , c est renner springs , je vais y faire une halte pour dejeuner , me faire cuire des pates , rempir mes réserves d eau et me reposer a l ombre .

toujours cette ambiance saloon , dans les bars  

il y a poules, poussins et coq , ca me fait du bien de les voir pendant mon repas , parce que ce n est pas avec les gens qui tienent les roads houses que je peux dire que j ai de la chaleur humaine , je ne sais pas , ils doivent me prendre pour un fou , mais pas trop de conversation ou alors c est le fait de ne pas consomer , ba oui mais c est tellement cher !!!

c est assez déprimant cette longue , longue route  ,contre le vent et sous une chaleur implaccable
ha lui je l aime bien ce rocher 
petite fleur du bush , comment fais tu pour survivre , sans eau , sous cette chaleur   
un grain de sable , perdu dans l immensitée AUSTRALIENNE ... 
defois je m arrete , et je danse , ca me fait du bien  

je regarde autour de moi pour voir s il n y a pas de voiture ou de camion qui arrivent , et meme s il y en a qui arrive , qu est ce que ca peut faire , je suis un homme libre , non ?

encore une petite fleur du bush , tu es tres jolie toi aussi  
au loin , un incendie , ha 6 ieme crevaison  

bon dommage , il n y a pas d ombre , je change donc la chambre a air en plein soleil , bon c est pas une super nouvelle cette crevaison , mes 2 pneus sont tres usés , celui de la roue avant est le meme depuis le depart de france , soit 25 000 km tres prochainement , j ai un pneu neuf , je pense l installer a l arriere ou il y a tout le poids, j ai deux chambres a airs mais elles ont deja pas mal de rustine chacune , 1 h plus tard , c est reparti ...

je vais rouler pendant une heure avant de m apercevoir que ma roue arriere se degonfle , j ai donc une petite fuite , je remet un coup de pompe , et surprise je vois un panneau , il y aurai un camping a 2 km , whoua génial , espérons que ce n est pas trop cher , comme cela je vais pouvoir réparer mes chambres a air .

banka banka , une oasis au milieu du désert , inespéré 

le camping est a 5 dollars , l homme qui m acceuille me remet un bidon d eau fraiche , j installe le bivouac , ou plutot je ne l installe pas , car a coté de moi il y a un couple de personne agées qui s installe , et il monte un lit et vont dormir a la belle étoile , cela m inspire et je vais en faire autant .

banka banka en plus d etre une oasis dans le bush est un vraie musée .

de beaux baobab 

la soirée va passer super vite , je répare 2 chambres a air , mais je pense que soit la colle , soit les rustines sont déffectueuses , et avec cette chaleur sur le bitume ca n arrange pas les choses .

je me fais une énorme platrée de pattes , il y a un couple de danois qui déjeune en meme temps que moi , mais ce soir je suis fatigué , préocupé par ce soucis suplémentaires avec ses fuites de chambres a airs et donc pas tres enclin au dialogue .une bonne douche , ca fait du bien , il est 21h30 c est tard , je vais me coucher , j ai fait 106 km aujourd hui , la moyenne descend quand il faut lutter avec le vent de face.

SAMEDI 10 NOVEMBRE :

lever a 5 h30 , je me suis fais bouffé par les moustiques cette nuit , cela faisait longtemps , décidément il y a toujours quelque chose pour t enquiquiner!!

le temps de tout ranger , de faire un réglage de garde de bout arriere , il est 7 h quand je décolle , je suis le dernier a partir , on the road again ....

de l eau  
pas mal de plan d eau ce matin  

pour changer , vent de face , et bonne nouvelle , mon pneu arriere se degonfle , bon super ca va etre une bonne journée !!!

l eau est transparente , limpide 
ca sent bon par moment dans le bush , ha j ai trouvé les responsables , ces petites fleurs jaunes , merci beaucoup 

je vais faire une pause dejeuner a cette rest area.

heu , c est pas la joie des grands jours  
c est longue ligne droite , avec le vent de face , c est monotone et pas évident pour le moral , pas le choix pourtant ! 

de temps en temps je m arrete pour remettre quelques coup de pompe dans la roue arriere.

road house tree ways 

normalement c est ici que je quitte la stuart highway pour prendre maintenant la barkly highway , mais il me faut continuer encore sur 25 km la stuart highway pour atteindre la ville de tennant creek , dernier supermarché avant bien longtemps , ca me fait faire 50 km , juste pour ravitailler, et heureusement qu elle est la cette ville , car a cette road house , c est bien entendu tres cher et en plus l eau des toilettes n est pas vraimment potable , elle est marront .

a ce moment je franchis le cap des 25 000 KM , ca se voit pas mais toute l émotion est au fond de moi 

je suis trop fatigué pour exploser de joie , alors je fais la photo souvenir , plus tard .

ca y es , enfin j y suis , il n y aplus qu a trouver un caravan park

a peine trouver le caravan park et negocier le prix , je fil au supermarché avec les bagages car dans 10 mn ca va fermé , et je veux changer des pates .

je rentre au camping , installe la tente , tiens c est rigolo je retrouve rolando ce francais que j avais rencontré au parc national de lichfield il y a une semaine .je vais dinner au programme salami hungarian et fruit , j au une envie de fruit , j ai aussi pris une bouteille de coca , besoin de sucre, puis la douche ,je surf un peu sur internet car enfin j ai du réseau , rien bien sur dans le bush et je tombe de fatigue .apres 107 km , c est vraimment la moyenne avec le vent de face.

DIMANCHE 11 NOVEMBRE :

une bonne nuit de sommeil , et aujourd hui se sera journée de repos , ba oui c est dimanche quoi .je lave mon linge , j essaye de regler le changement de vitesse de la cassette arriere mais rien n y fais , je vais faire des courses , je trouve des rustines et de la colle , et j achete de quoi me faire une salade pied montaise ce soir et des fruits , cure de fruits.je fais la conaissance de IDA une tres jolie jeune femme , elle viens de belgique mais est originaire du RUWANDA , elle voyage en van avec son copain SAMUEL , mais leur van est tombé en panne a 200 km d ici , ils se sont fait remorqué jusqu a TENNANT CREEK et travail tous les deux depuis 1 mois , pour pouvoir faire réparer leur van.

je n ai meme pas eu le temps de faire un petit plouf dans la piscine  

je vais faire une petite ballade a vélo dans les rues de TENNANT CREEK .

comme dans les villes du far west , il n y a pas ame qui vive 

manque juste les ballots d herbes , qui roulent pousser par les vents .TENNANT CREEK est une petite ville miniere , et ce sont des mines d or que l on exploite ici.

on aime bien se baricader derriere des palissades métaliques ici. les petites églises
certaine maison sont livrées par camion 

puis je rentre au camping , je peux enfin faire un skype avec la famille, et je mijote ma pieds montaise pour ce soir .c est avec SAMUEL que je discute a présent , bien sympa aussi .plus tot dans la journée j ai fais la connaissance de laurent , il travaille ici , il fait le ménage et l entretien du camping , laurent est né en FRANCE puis ses parents son venus s installés en AUSTRALIE , et ils n en sont jamais repartis .alors nous pouvons échanger quelques mots en francais , lorsque je ne comprend pas .deux fois par an , il va voir sa petite amie qui habite au PHILIPINES , c est un garcon tres zen , tres posé , avec une voie douce.

LUNDI 12 NOVEMBRE :

ce matin je suis au café , et le voisin de camping avec qui je n avais pas discuté jusqu a présent mais qui parle francais , en fait il est canadien , décolle avec sa petite famille , nous discutons et je lui parle de mon soucis de vitesse , et alors qu il est dans sa voiture pret a partir , il me dit je vais regarder,il me dit que c est mon cable , comme j en ai un de rechange je lui passe , il me le change en 5 mn , et ca fonctionne , trop chouette, je n osais pas le changer et j etais un peu réticent a ce que quelqu un y touche , j avais peur que ca deviene pire , et finalement c est réparé , merci infiniment hugo , si tu savais a quel point tu as fait un heureux aujourd hui , hugo me dit j aime faire plaisir au gens .il voyage avec ses 3 enfants dont le garcon qui s appelle téo 1 an en AUSTRALIE , ils ont achetés un 4x4 et une grosse caravane .

il aura fallu 5 mn a hugo , pour changer cable et gaine , merci infiniment et beau voyage a vous tous  

me voila reboosté, je change le pneu arriere de mon vélo , le deuxieme depuis le départ , huile la chaine .en debut d apres midi je vais faire une publication facebook avec quelques photos .puis je vais faire les courses et fait le pleins pour au moins 1 semaine .je voulais acheter une chambre a air neuve , mais au moment de partir je me fais inviter par un groupe de travailleur a boire une biere , comme cela fait bien longtemps j accepte , ces hommes vont aller faire circuler de l électricité dans le sol , et de cette facon , recherche s il y a presence d or ou autres métals .le fait d avoir bu une biere avec eux , le magasin es maintenant fermé , donc pas de chambre a air , tant pis.

en rentrant je range mes saccoches , mon ravitaillment , fais cuire des oeufs durs pour demain , je dine ,recharge tous mes appareils électriques , il est 22 h je dis au revoir a SAMUEL et IDA , il est temps d aller me coucher .

MARDI 13 NOVEMBRE :

je voulais décoller tres tot , au premiere lueur du jour , mais meme en me levant a 4h30 , je ne pourrais décoller avant 7 h.et oui il faut remplir 17 litres d eaux, je me fais un bon petit dejeuner copieux avec tous les restes que je ne peux emporter et il est donc 7 h c est parti pour les étapes les plus difficilles au vu des distances entre deux points ravitaillement d eau.

a peine 30 mn apres le départ , j ai ma roue arriere qui se dégonfle , mais c est pas vraie !!!!je n ai pas envie de faire demi tour pour aller acheter une chambre a air , je regonfle et dans 20 km je serais a la road house tree ways et je pourrais changer la chambre a air.j ai un bon vent de face des le matin , comme ensuite je tourne sur la gauche , s il ne change pas de sens le vent devrait m etre favorable.

je m arrete donc a tree ways , je mange des fruits , et j ai la flemme de changer la chambre a air, surtout que je ne suis pas sur d en avoir une sans fuite , alors je prend la décision de partir comme cela , je mettrais un coup de pompe toute les heures .

voila apres avoir roulé pleins sud pendant 2 semaines , c est pleins est maintenant 

il fait chaud , tres tres chaud , et plus d arbres pour se mettre a l ombre , le vent m est favorable , c est deja cela , profitons en , toute les heures je met une quarantaine de coup de pompes.

le ciel c est considérablement couvert, il fais tres chaud , malgré la couverture nuageuse. 

il est 16h30 il se met a y avoir des éclairs , et c est tres impressionant , car on voit tres loin , on voit la foudre s abattre sur le sol , au loin il y a un incendie qui a demaré , du a la foudre .je suis vraimment pas rassuré , j essaie de dépasser cette zone orageuse , mais elle es bien trop étendue , je n ai pas envie de continuer , car je fais partie des points les plus hauts , l été dernier , un cyclo voyageur francais est mort foudroyé en TURQUIE. il est 17 h je pose le bivouac , rapidement .

il se met a pleuvoir , et je n avais pas mis les piquets de viloentes raffalent de vent , couche la tente sur le coté , je sors pour la repositionner , un arceau a été cassé , il etait deja fissurer je l avais consolidé comme j avais pu , mais la il a laché .heureusement MSR fournis un petit tube en cas de soucis de ce genre.cette fois je met les piquets , mais ce n est pas évident de les enfoncés a travers la roche et le sable .la tente , du moins les coutures du double toit ne sont plus étanches , j ai de l eau qui pénétre dans la tente , décidément rien ne vas plus , l AUSTRALIE m en fait voir de toutes les couleurs .il fait trop chaud dans la tente , c est une étuve , le sol qui c est chargé de chaleur toute la journée , la restitue toute la nuit .je mange dehors , le ciel est magnifique , les orages se sont calmés. j ai fais 105 km aujourd hui .

MERCREDI 14 NOVEMBRE :

ce matin je me met en selle a 6h10 .

avec la pluie d hier soir , il y a de l eau 
il y a des fleurs égalements 
defois il y a des routes perpendiculaires a la barkly highway , qui parte , je ne sais ou .... 
la jante avec le pneu qui a brulé est maintenant un pot de fleur , et cela sans l intervention de l homme 
petite pause breakfast a cette rest aréa. 

on the road again ...aujourd hui le vent est de face , youpi!!!

chaud , chaud , chaud , et pas dombre a l horizon  

j arrive tot a la road house barkly homestead, et je demande si je peux remplir mes gourdes , et l on me dit de prendre une nuit au camping et j aurais acces au robinet , c est incroyable , il te font payer pour l eau , alors que je suis en vélo , c est une question de survie , je ne peux pas payer 4dollars 50 la bouteille d eau minérale, ca a le don de me mettre en colere , bon la nuit est 13 dollars , ca va , je n ai pas trop le choix car la prochaine étape est la plus longue entre deux points d eau , 265 km , donc je stop , je pourrais réparer ma chambre a air .j ai trouver un paquet de cigarette sur la route , je l ai ramassé et il y avait une cigarette dedans , je m etais dit je vais le mettre a la poubelle , mais cette contrarieté avec l eau , le stress de cette parie du voyage ,avant d installer le bivouac je me la fume , ca fait plus de 3 semaines que j ai arrété , bon rien de grave , mais vigilance .

bivouac installé , je répare ma chambre a air 

a coté de moi est installé un allemand , il sagit de GUNTER , il voyage a moto , et a 76 ans , respect.

bon et puis je fais redescendre la température corporelle , au prix ou je paye , lol  

le caravan park est mignon , tout un tas d oiseaux , des péroquets , jolie lumiere de fin d apres midi. GUNTER vient me voir et me dit je te paye une biere , ok avec plaisir , nous allons donc au bar , et j en apprend plus sur ce curieux personnage , tous les ans il part 2 Mois en trip avec sa moto, sa femme le laisse partir , elle n est plus tres voyage maintenant , GUNTER etait inspecteur de police , il est marrant et interessant , ca me fait du bien de l écouter , ha oui parce qu il parle beaucoup , c est pas facile d en placer une , mais ca me va bien ce soir , de juste écouter .nous rentrons a nos tentes et regardons la carte pour le trajet de demain , quand tout un coup de violentes raffalles de vents se levent , je regarde en direction de ma tente , je ne la vois pas et poour cause , je n avais pas mis les piquets , elle est a nouveau couché ,j en peux plus de ce pays !!!!je la déplace et la remonte derrriere les sanitaires , il y a une petite odeur mais au moins c est abrité du vent ,car j ai l impression qu il va y avoir une grosse tempete . GUNTER m aide a la remonter , le vent souffle tres fort , et avec lui du sable , qui s infiltre partout .c est marrant quand je suis arrivé et que j ai vue la tente de GUNTER avec tous ces piqués alors qu il faisait beau , j ai pensé , ha ces alllemands , font tous avec rigeur , et bien je comprends mieux maintenant .il se met a pleuvoir maintenant et bien sur j ai de l eau dans la tente , allez tout va bien , bonne nuit les petits ....j ai fais 114 km aujourd hui .

JEUDI 15 NOVEMBRE :

je remplie mes 17 litres d eau , car il va falloir tenir pendant 265 km sans ravitaillement .la plus grosse distance entre deux points d eau. GUNTER passe me voir et il me dit comme je vais dans la meme direction que toi , mais que je vais partir 4 h plus tard , laisse moi des bouteilles je te les apporterais .

la tente qui a du changer de place hier soir , et GUNTER , trop cool ce biker 
barkly road house , me font bien rire , obligé de se justifier avec cette pancarte , alors qu il y a un hallogene qui eclaire.. 

...encore dehors , voleur en ne permettant pas que des cyclo puissent remplir leurs bouteilles !!!

c est bien couvert ce matin , et tant mieux 

allez la plus longue étape , c est parti...

marrante ces petites herbes , avec la pluie ca revit  

je m arrete prendre mon petit dejeuner a une rest aréa , un camping car s arrette , il sagit d un couple d allemand , il m offre de la pasteque et 1 l d eau , ce couple vient tous les ans en AUSTRALIE il louent un camping car et se balladent a travers le pays .

puis arrive un cyclo voyageur , ou plutot une cyclo voyageuse , je savais que je devais en croiser un, car un monsieur me l avait dit au caravan park hier , mais qu elle surprise que ce soit une femme .je fais donc la conaissance de anna qui est parti de MACKAY sur la cote est et se dirige sur DARWIN , anna est allemande et je met un moment a comprendre qu elle souhaite rentrée en allemagne a byciclette , c est a dire le chemin inverse que j ai pris. ca m émeut beaucoup ,parce que je sais par ou il faut passer , ce qu il faut endurer , et moi j ai vécu le voyage en étant un homme , je sais aussi que c est plus difficile pour une femme seule. on discute , s échange les bons plans , anna me donne le contact de belinda qui se trouve a MOUNT ISA sur ma route ,nous dejeunons , alors pour compliqué encore plus la chose , anna est végan, whoua sacrée nénette...puis GUNTER arrive avec sa moto , il discute un peu avec nous , me dépose mes bouteilles d eau et me laisse 1litre 5 en plus , je devrais m en sortir, puis se sont les aurevoir avec GUNTER .

meeting 100 % allemands , c est marrant  

c est dommage mais comme j ai une grosse étape qui m attend , j ai l esprit qui est un peu focalisée sur celle ci , j aurais tellement de chose a dire a anna , peut etre trop , on est connecté sur facebook maintenant , c est l heure de se saluer , je te souhaite un beau voyage anna .... on the road again ....

c est rigolo la diversitée dans la forme des termitieres 

ici il y en a des différentes , que je n avais pas vus encore , moins haute mais plus compact , plus "patapouf" oui c est ca .

ho un arbre avec de l ombre , yala  

c est comme ci le gateau ne voulait pas gonglé pendant la cuison , il aurait meme l effet inverse de s affaler.

anna m avait indiquer cette maison abandonnnée , elle y a dormis , elle n est pas la seule , beaucoup d hirondelles aussi

et je m y serais bien arrété aussi mais il est un peu tot , il faut que j avance , en esperant qu il n y aura pas de vent violent et d orage ce soir , ca m inquiete un peu , car comme il n y a pas d arbres , je serais encore le point le plus haut , alors je fait une pause grignotage a l ombre de cette maison et c est reparti ...

a ce moment de la journée quand la température redescend un peu , et qu il y a cette lumiere si particuliere , pour une des rares fois depuis le départ de DARWIN je me sens bien , libre et heureux , il aura fallu attendre ce moment 2 semaines tout de meme .

un moment bien agréable , un moment de conection , merci  
c est l heure , le soleil descend sur l horizon 

j aurais pu continuer a rouler , mais je passe dans un endroit ou il y a pleins de petit arbuste , parfait pour bivouaquer sans etre vus , et je me dis qu apres ca peut etre a nouveau desertique.

bivouac posé , avec 20 mouches qui ne me lachent pas d une semelle 

une bonne platrée de pates , il fait chaud , j ai fais 116 km aujourd hui , j aurais aimé en faire plus , mais je me suis arreté un bon moment avec anna , bon ca veut dire que demain se sera une grosse journée .

VENDREDI 16 NOVEMBRE :

5h30 le soleil monte deja dans le ciel 

et je sais que ca va etre une grosse journée , si je veux etre a CAMOOWEAL j ai 154 km a effectué , et je dois y etre car mon autonomie en eau est de 2 jours avec mes 18 litres .

a peine les premieres lueurs du jour , que les mouches revienent a la charge 

mais qu elles sont pénibles , que ca met de bonne humeur des les premieres minutes.

j ai bien fait de m arreter ou je me suis arreté hier soir , car tres vite c est le desert , ou plutot les champs , c est impressionant , rien , il n y a rien , désolation , c est angoissant .

et le vent de face c est vite levé , et il souffle fort par moment , bon ca va etre du lourd aujourd hui 
maintenant de chaque coté des barbelés 

alors que je suis entrain de faire le guignol sur une photo , je vois une silhouette apparaitre , ca va trop doucement pour etre une moto , serais ce un ...?

incroyable un cyclo voyageur , encore un fou , 2 jours de suite  

et voici SILAS un jeune anglais de 22 ans , il est partis pour un tour d AUSTRALIE , incroyable et peut etre ensuite ,rentrera t il en ANGLETERRE a vélo , pour l heure il se dirige sur DARWIN , il prend donc la meme direction que ANNA , je lui dit qu elle doit etre au repos a barkly road house et que se serait bien qu il fasse la route ensemble , mais SILAS fait un nombre de km impressionant par jour , cest beau d etre jeune , comme on est au milieu de nulle part , en pleins vent , en pleins soleil , on ne va pas discuter tres longtemps , et j ai tellement de km qui m attende , on se salut et comme on s est croisés , nous nous éloignions l un de l autre dans nos directions , bonne route a toi SILAS , la encore je suis touché par la jeunesse du personnage , et se lancer dans une aventure pareil a cette époque de l année , il faut avoir un sacrée courage.

une ferme au milieu de nulle part 

ce qui est marrant c est que le fermier est entrain de tondre sa pelouse , avec un petit tracteur , et ca au milieu de nulle part , dans le bush australien.

on trouve de tout au bord des routes , la une grosse clé a molette , je la prend et la deposerai a une rest aréa 
ha de temps en temps , un road train  

qu elle sensation de pédaler dans ce paysage , je n ai qu une envie , c est de sortir mes fesses de cette endroit , c est vraimment hostile , il y a des vaches , des immenses troupeaux de temps en temps .un couple c est arrété en voiture pour me demander si je voulais de l eau et si tout allait bien , c est rare , ca fait plaisir , normalement les voitures te doublent ou te croisent a plus de 130 km , defois un petit coup de klaxons , ou un signe " c est super " mais personne ne s arrete , je leur fait remarquer que c est tres gentil de demander et les remercie

qu elle imensitée , je me sens un grain de sable , aussi loin que je puisse voir , il n y a rien , ca prend les trippes 
a de rare moment , une flaque d eau , c est fou comme ca peut faire du bien de voir de l eau  
et oui 48 degrés , ok c est du plein soleil , mais tout de meme , je m occupe comme je peux , tellement c est monotone 
pédale stef , sors toi de la ... 
c est long les journées , comme la route ... 
whouah un arbre , je vais pouvoir faire une pause et manger , au milieu des mouches , bien sur  
j en ai marre , c est téo et les bagages qui me font un peu d ombres  
les nuages sont de plus en plus présent et certains sont bien gris ,j espere que ce ne sont pas les orages qui arrivent 

car il n y a rien pour s abriter , et je serais le point le plus haut sur mon vélo , j accélere la cadence ...

to be  ?or not to be  ? happy creek forcémént  on es happy
ca y es , la pluie est la , ca fait du bien , mais j ai peur que ce évolue en orage  

une voiture s arrete , c est un aborigene , il me donne une bouteille d eau glacée et une bouteille d alcool ,je la testerais ce soir , en attendant je veux etre a CAMOOWEAL pour bivouaquer j arriverais de nuit .

que c est beau , la température a baissée de 5 degrés , c est agréable  
la pluie a cessée , je fonce sur CAMOOWEAL 
derriere moi , le soleil descend doucement sur l horizon 
c est grandiose  
je me retourne juste pour prendre la photo et il me faut avancer , toujours et encore ... 
voila ici se trouve la frontiere , je quitte le northern territory et me voici dans le queensland , yes  

a ce moment je ne le sais pas , mais je change d heure , 30 mn en plus .

voila la nuit est tombée maintenant , c est une agréable sensation , de pédaler de nuit , juste etre vigilant avec les roads trains , que j entend arriver de loin .

il est 20h30 quand j arrive épuisé a CAMOOWEAL , je prend un emplacement de camping au caravan park ,et c est rigolos c est tenue par une francaise , une bretonne , et je me dis , mais que fait elle , ici perdue dans le bush ? elle se pose la meme question vis a vis de moi .

je plante le bivouac , le vent arrive , les éclairs , je vais m abriter au coin cuisine pour manger , puis c est l heure de la douche , il est 23 h l orsque je vais me coucher apres 154 km , whaou , bonne nuit les petits ...

SAMEDI 17 NOVEMBRE :

je me réveille épuisé , je sens bien que j ai forcé hier , alors ce matin je prend un peu mon temps , je n ai pas le choix de toute facon , je me sens courbaturé de partout .

lever du jour a CAMOOWEAL , le bivouac et le caravan park 

quelques batiments de CAMOOWEAL .

j ai atendu l ouverture a 9 h du petit supermarché , en vain il est fermé le samedi , il est 9 h30 c est repartis ...

je vous ais vus , good morning les jolies vaches  

les 154 km d hier ont laissés des traces , je suis bien fatigués , mais la motivation d atteindre MOUNT ISA demain apres 199 km me donne de la force .

il fait chaud , comme d habitude ...

théo ne fait pas le poid face aux roads trains 
il y a un halo ce matin autour du soleil 
comme il a plus hier  , il y a de l eau dans le bush ce matin
petit exemple d un arret , bon je viens de manger du salami , j ai du gras pleins les mains 
toujours pas beaucoup d ombre a l horizon , et le termometre grimpe  
quel paradoxe , c est le desert , le grand vide , mais les hommes se sont appropriés les terres , de chaque coté de la route !!! 
enfin un arbre , enfin de l ombre , et du repos pour faire baisser la temperature du corps 
d incroyables nuages envahissent le ciel , se serait bien que ca se couvre  
le quotidien , les multiples cadavres de kangourou le long de la route , odeur pestilencielle et grande tristesse 
allez courage , MOUNT ISA  n est plus qua 150 km 
je traverse quelques cours d eau , c est toujours rassurant de voir de l eau au milieu du bush 
quelques gouttes de pluies , et un ciel incroyable  
magique ... 
difficile d avancer tant c est beau et le ciel change d instant en instant  
la lumiere a encore changée , en quelques minutes  
c est pour ces moments la que je voyage , ces instants de grace  

des barbelés de chaque coté de la route , difficilles de trouver n emplacement , une bande un peu plus large , quelques arbres , la nuit tombe , plus le choix je pose le camp .quand ce n est pas les mouches , se sont les moustiques qui prenent le relais , alors je dinne dans la tente , mais la chaleur est étoufante .

a 23 h il fait trop chaud , je me réveille et sors le matelas dehors , tant pis je vais me faire bouffer par les moustiques mais au moins j aurais un peu d air.

le spectacle est grandiose , la lune eclaire a travers les nuages , les couleurs sont splendides , ont y voit tres bien , tres loin , et la a moitié nu sur mon matelas , seul dans le bush , je me sent et prend conscience que je suis un petit enfant de l unnivers , je me sens comme dans le ventre de ma maman , protégé par le grand tout , se sentiment est tres agréable , l immensitée , partout tout autour sur la terre comme au ciel ...

a 3 h du matin je me réveille a nouveau , piqué par les moustiques , et j assiste a un spectacle grandiose , la lune est entrain de se coucher comme le soleil sur l horizon , et elle a prit la couleur , rouge , orange , c est incroyable , merci la vie , merci l unnivers pour tout ces beaux cadeaux ...

DIMANCHE 18 NOVEMBRE :

apres cette incroyable nuit je boosté par le fait d arriver a MOUNT ISA , aujourd hui et j ai recu un email de ANNA la jeune allemande a vélo que j avais rencontré sur la route , elle a contactée une warmshower chez qui elle était restée a MOUNT ISA et je suis le bienvenue chez elle .

le crépuscule 
le bivouac  
et le soleil qui se léve 
on the road again .. 
bonjour les petites fleurs du jour  
MOUNT ISA  j arrive ...bon d abord une petite pause 
c est rigolos les dessins de cette plante sur le sol , comme des virgules . 
de nombreux roads trains , qui viennent d une mine et se dirige vers MOUNT ISA 
le paysage change , on voit apparaitre du relief 

petite photo souvenir des 25 000 km , je la voulais tres épurée

on a fait 25 000 km mon téo , bravo et merci 
puis c est l enntrée dans MOUNT ISA , la ville enfin  
le temps se couvre , on dirait que l orage approche  
une immense mine en plein coeur de la ville . 

j arrive enfin chez BELINDA , elle n est pas la , elle arrive 5mn apres moi , c est parfait ,enfin un peu de repos , ouf.

la maison de belinda et le salon 

BELINDA est une toute petite femme , elle revient tout juste d un voyage a velo de 7 mois en ARGENTINE , CHILI et BOLIVIE . elle a 2 job different , elle travaille dans une structure qui s occupe de violence faite au femmes et une autre activitée c est réenseigner la langue aborigene qui a été perdus , car interdite pendant un certains temps. il y a 200 dialectes differents chez les aborigenes .

une bonne douche , un bon repas mijotée par BELINDA , et dodo , je suis épuisé et ce qui est chouette , c est que BELINDA me dit "tu peux rester autant que tu veux" whoua .

LUNDI 19 NOVEMBRE :

qu elle bonne nuit de sommeil , meme si je me sens courbaturée , toute la fatigue se fait sentir a travers le corps , normal , il va falloir un peu de temps , matinée ecriture du blog , j ai 3 semaines d ecriture .

l apres midi je vais au centre commercial coles , c est la mecque , apres 3 semaines de privation , je vais me faire plaisir ...

sur le chemin du coles 
je vous présente l adorable BELINDA  

MARDI 20 NOVEMBRE :

meme programme le matin le blog , jusqu a ce que je n ai plus de batterie puis ballade dans MOUNT ISA et passage au coles.

kalkadoon c est le dialecte aborigene de la region , honneur a ce qui fait vivre MOUNT ISA  , les mineurs 
les maisons de MOUNT ISA 

MARDI 20 NOVEMBRE :

meme programme .l apres je prend un peu de hauteur et voici MOUNT ISA .

MERCREDI 21 NOVEMBRE :

same same ...

ET LES BONS PETITS PLATS DE BELINDA 

JEUDI 22 NOVEMBRE :

meme programme , et l apres midi je vais dans un bike shop acheter une chambre a air .

arriver au bike shop ce qui est marrant c est qu il diffuse sur la télé des images du tour de france , l occasion de revoir la FRANCE.

au retour de BELINDA elle m emene en voiture a 7 km sur une colline marcher un peu et avoir une tres jolie vue .

on grimpe unpeu , la vue est splendide 
a demain soleil 

VENDREDI 23 NOVEMBRE :

SAMEDI 24 NOVEMBRE :

blog le matin et l apres midi c est grande course car dimanche cools est fermé et je compte redémarer lundi matin.

tous les soirs a 20 h il y a une énorme explosion souteraine dans la mine , on sent le sol vibrer pendant 5 bonnes secondes , c est impressionant , comme un petit tremblement de terre , on c est au moins qu il est 20 H.

la villle de MOUNT ISA a defrayer la chronique il y a quelques années , car les taux sont nettements superieur a la norme , et des enfants ont été malades , sturnisme entre autres , mais pas que .le maire de la ville a fait parlé de lui quand il y a quelques il a invité les femmespas tres jolies a venir s installer ici, car il manque de femme .

DIMANCHE 25 NOVEMBRE :

derniere journée de repos , je prepare mes saccoches car avec tout ce que j ai acheté comme nourriture il faut bien le caser quelques parts , et dernier dinner avec l adorable BELINDA , ce temps passé dans sa maison avec sa presence fut bien agréable .

LUNDI 26 NOVEMBRE :

comme toutes les bonnes choses ont une fin , il est temps de se remettre en selle , apres 1 semaine de repos.

le gros 4X4 de petite BELINDA  , au revoir et mille merci pour cette superbe semaine BELINDA

on the road again ...

ca commence sous un ciel couvert , j adore 
tiens un chameau ,  

c est en AUSTRALIE qu il y a la plus grosse quantitée de chameaux au monde.

c est tres vallonnée et tres jolie ce matin 
on a extrait de l uranium dans cette endroit , hay plus beaucoup de nuages dans le ciel , ca va chauffer
incroyable beautée du ciel  avec ces nuages
il fait toujours aussi chaud 
cette riviere marque l entrée de CLONCURRY 

et c est la petite ville ou je voulais arriver ce soir , car j ai une place en warmshower , la personne ne seras pas la mais elle m a dit que je pouvais planter la tente dans son jardin et qu il y avait un robinet .

il y a meme un woolworth , le centre commercial ou l on trouve de tout et moins cher, j achete un gros pot de yaourt comme je les aime a la figue , du salami du pain de mie et de la limonade et en route pour la maison .

la maison et le garage dans laquel je vais dormir 

ce que je n avais pas compris dans son message c est que la maison est vide , je n ai pas envie de bivouaquer a la vus de tous , la porte de garage n est pas fermée a clef , je rentre dans le garage et c est la que je vais dormir, mais voila je ne suis pas a l aise , j ai un peu l impression de squatter et surtout si les voisins s apercoivent de quelque chose , ils peuvent appeler la police et qui sait ce qu il peut se passer , surtout que le garage est pas fermé completement car les lames de bois sont espacées .je vais donc ne pas faire de bruit , etre discret et me cacher derriere le vélo. la nuit ne sera pas super , en plus il fait super chaud , la température ne descend pas sous les 33 degrés et il y a des moustiques .dans la nuit le vent se met a soufler un peu , mais il fait toujours tres chaud . j ai fais 125 KM aujourd hui .

MARDI 27 NOVEMBRE :

lever tot ,il est 5 h , j ai mal dormis avec la chaleur et les moustiques, je fais le pleins d eau et en selle , il est 6 H

traversé de CLONCURRY , au petit matin 
le ciel est incroyable ce matin 
magique 
c est divin ce matin  

le vent c est levé tres tot , et il est fort et de coté , le pire pour le cyclovoyageur

ce sont les pires conditions , pas d abre pour se mettre a l ombre , et le vent qui souffle , a deux reprises on va me donner de l eau fraiche.

la nature plus forte que le bitume 
c est long et monotone  
la longue , longue route qui defile 
d auusi loin que je puisse regarder ,il n y a rien , alors quand il y a une rest aréa j en profite pour manger 
ce pauvre oiseau c est coincé dans les barbelé , je suis arrivé trop tard  
ca se couvre considerablement , je suis inquiet que ca tourne a l orage. 

je serais le point le plus haut sur mon vélo en fer , et rien pour s abriter , je ne suis plus tres loin de JULIA CREEK , et comme il y a toujours ces barbelés le long de la route j irais au caravan park.

c est tout de meme grandiose , ha ca pleut au loin 
ca y est enfin JULIA CREEK

dans un petit maagasin ,je fais la connaissance de steve , qui a marché de JULIA CREEK a DARWIN en tirant une grosse remorque a travers le bush , il me conseille de respirer par le nez pour perdre moins de vapeur que par la bouche , et donc moins d eau .il me dit aussi il faut apprendre a réagir comme un animal , qu est ce que ferais un animal pour survivre , cette discussion me fait réflechir , je me dirige maintenant vers le caravan park .

voila bivouac installé , je fil a la douche puis je vais manger au coin kitchen , le vent se met a redoubler , je vais installé le double toit de la tente , juste a temps , l orage éclate violament , la pluie s engoufre dans le coin cuisine , a ce moment je me dit que j ai bien fait de payer les 16 dollars du caravan park . 144 km d effectué , avec beaucoup de vent , allez dodo .

MERCREDI 28 NOVEMBRE :

lever tot , je prend le maximun d eau , j ai 17 kg , a plusieurs reprises je me suis enfoncé dans la gadoue en marchant sur le terrain du caravan park ca aurait du me mettre la puce a l oreil mais non , je veux prendre un raccourci et je m enfonce avec téo dans une boue qui faite une patte collante sur les roues , dans le garde de bout , il me faut tout nettoyer avant de partir , et voila comment en voulant gagner 2 mn , j en ai perdu 30 mn !!!!ca commence bien

encore un ciel magnifique ce matin 
ha un train , sacrée longueur 
la cordelette emprisonnée dans le bitume , allez pause petit dej  

je me suis arrété faire des photos de la voie de chemin de fer , et une personne qui s occupe de faire la maintenance electrique des postes ,c est arrété également , il m offre une petite bouteille d eau fraiche , nous deiscutons , il m explique que c est compliqué pour les trains car avec la chaleur les rails de déforment .il me dit également que ce matin il a croiser un cyclo voyageur , il se trouve a une journée derriere moi et comme ce monsieur repart dans la meme direction ce soir , je lui demande de remettre a ce cyclo mes coordonnés facebook et mon email , pour qu il puisse me contacter , mais je n ai pas mis de mot pour lui expliquer cela , j aurais du pour lui dire que je pouvais l attendre une journée .

que c est long et monotone  

pas grand chose a raconter , c est un peu comme un vipassana , observer , et ce dire que comme tout est impermanence , ca va passer .

de l ombre sous ce pont , ca pourrais etre un endroit de pause  
maudit barbelés !!! 
whoua des arbres , de l ombre , mais derrieres les barbelés 
le soleil descend enfin sur l horizon  

et j arrive a RICHMOND au terme de 159 km aujourd hui , c est encore beaucoup .

un arret dans un supermarché , j achete des bonbons , une petit canette de coca , et oui besoin de sucre , je mange sur le banc et je me dirige vers le caravan park , personne a la reception et je demande a une femme qui installe sa tente le prix qu elle a payer , ellle me dit 25 dollars , trop cher pour moi , et j ai reperé que derriere le lac , il y a une foret , je vais m installer la bas .

trop chouette , un grand terrain plat et personne, j installe le bivouac juste a temps , la nuit tombe 

JEUDI 29 NOVEMBRE :

c etait parfait , une bonne nuit , le bon spot . 

JEUDI 29 NOVEMBRE :

passer une bonne nuit , fatigue dans mon corps par tous les km quoitidiens , mais faut avancer , aujourd hui c est l anniversaire de FRERICK mon frere ,alors je souhaite atteimdre HUGENDEN la ville a 123 km pour avoir du reseau et faire un skype avec lui.

jolie ce petit lac  
rigolos les rochers qui ont ete place ici 

allez c est parti pour une longue journee

train et road train a la corde 
c est le far west 
ha un train , ca fait un peu d animation 
ca y est HUGHENDEN apparait , direction le caravan park 
bivouac pose au caravan park ,il est tot 16 h , place au repos 

je fais un skype avec mon frere et je peux voir toute sa famille , c est des petits moments de bonheur.

je part ensuite en quete d un petit supermarche.

HUGHENDEN petite ville du farwest 

petite course faite , salami , et coca , j en ai besoin,

la douche , un bon repas et dodo , j ai encore fais 123 km , aujourd hui et je me pose la question , vais je pas faire un jour de repos demain , la nuit porte conseil.

VENDREDI 30 NOVEMBRE :

allez c est decide , je prend une journee de repos aujourd hui ,mon rechaud fonctionne mal ,je vais le nettoyer , le sctoch que j avais place sur ma tente au niveau de la moustiquaire apres apres avoir ete vole , une nuit au sri lanka a lache et tout les petits insectes peuvent rentrer a volonte. j en profite aussi pour repondre a des messages qui attendaient depuis longtemps .

le caravan park est vide ce matin , les gens sont au travaille 

l apres midi je vais visiter HUGHENDEN et faire des courses.

un jolie  parc avec de grands abres

je rentre range mes saccoches , mange et vais me coucher.

SAMEDI 01 DECEMBRE :

l aube arrive , il est 5 h , je plis le bivouac 
premiere pause dans ce petit village 
des perroquets dans l abre sous laquel je dejeune 
ciel bleue et soleil de plomb 
une fournaise 
heureusement il y a des frigos dans le bush 
je suis fascine par ces abres morts 
ecrase par la chaleur , je vais faire une sieste a l ombre devant cette road house et vais pouvoir faire le pleins d eaux 
encore et toujours ces grandes et longues lignes droites 
j arrive au  white mountain , jolie vue bien dégagée 
le sol est pleins d inscriptions , graver dans la roche  

il est l heure de trouver un emplacement , surtout qu il a des barbelés de chaque coté de la route , j aurais souhaité bivouaquer sur les whites mountains mais je voulais me rapprocher de CHARTERS TOWERS .

voila emplacement trouvé , bivouac monté , je mange et dodo 

DIMANCHE 02 DECEMBRE :

rapidement j arrive a PENTLAND , c est que je m arrete pour le petit dejeuner .

le pere noel est la  

alors que je faisais des photos , un homme m appel et m invite a boire un café , c est la premiere fois en AUSTRALIE , alors j accepte avec plaisir

il sagit de  snake bite , car il a été mordus 5 fois par des serpents , snake a 76 ans et était menuisier.
le flamboyant de son jardin est magnifique  

c est pas tout , mais il y a encore de la route pour CHARTERS TOWERS mon stop de ce soir.

toujours ces troncs incroyables 
quelques maisons , une station service abandonnée , je fil sur CHARTERS  
et me voici a CHARTERS TOWERS , c est assez mignon, mais comme c est dimanche tout est fermé 

je vais au caravan park mais il me demande 24 dollars , le monsieur a pas l air tres sympa , j arrive pas a negocier , tant pis je vais trouver un emplacement en dehors de la ville .je trouve une petite epicerie et comme je crois que c est la seule d ouverte en ce dimanche je fais quelques courses mais c est cher , et 5 mn je trouve un supermarché d ouvert , harfff. je fais une pause bonbon , cheaps et coca , et je sors de CHARTERS car la nuit ne vas pas tardé a venir .le vent c est levé , il est de face et il fort .

j ai trouvé rapidement , un champ qui etait ouvert , caché derriere une butte , 134 KM effectué aujourd hui .

LUNDI 03 DECEMBRE :

c est le grand jour aujourd hui , car je dois arrivé a TOWNSVILLE , a partir de cette ville je longerais la cote est maintenant.

beaucoup plus de ferme depuis ce matin , les paysages , l herbe est beaucoup verte ,quelque chose a changer.