N'ayez jamais peur de la vie, n'ayez jamais peur de l'aventure, faites confiance au hasard, à la chance, à la destinée Partez, allez conquérir d'autres espaces, d autres espérances Henry deMonfreid
Mars 2017
1000 jours
Partager ce carnet de voyage
Publié le 30 juin 2019

il est 17 h30 et FLORES se rapproche... LUNDI 17 SEPTEMBRE :

pendant ce temps sur KOMODO le soleil descend sur l’horizon

Voilà nous sommes à quelques encablures du ponton, le ferry manoeuvre, l’équipage est prêt à lancer les amarres. 
Et voilà sur Flores  

la guest est a 900 m , mais j ai eu du mal a la trouver , de nuit c est toujours plus compliqué, quand je l ai enfin trouver , je suis tout seul dans un dortoir de 12 lits , apres une bonne douche , et une bintang , direction un petit restau qui fait des hamburgers avec des steaks australiens , et la je dois dire que c est un pur régale , un peu cher 4 eu 30 , mais tellement bon , allez apres tout ca , dodo

LUNDI 17 SEPTEMBRE :

assez mal dormis , réveillé a 2h30 du matin , ca me démangeais terrible , je pensais a des moustiques, mais en fait j ai decouvert un petit insecte qui dois ressembler a une punaise de lit. lever a 4h30 avec l appel du musim, et je me mets a bosser sur le blog, jusqu a ce que je n ai plus de batterie, et je vais me ballader un peu dans la rue principale de LABUAH BAJO qui est un peu la capital de FLORES.je me renseigne pour une excursion demain pour aller sur l ile de KOMODO voir les fameux dragons.comme dans tous les coins touristiques les prix vont du simple au double , finalement je bookerais avec victor le gars qui tiens ma guesthouse.je me renseigne également pour faire le refresh de mon open water , quand ca fais plus de 2 ans que tu n as pas plongé, il faut refaire une plongée avec un instructeur , mais il m annonce des prix de 100 eu , parce que le bateau part pour 3 plongée , cest dommage le parc nationnal des KOMODO fait partis des plus jolies endroits sur la planete pour la plongée , mais avec mon appareil photo qui c est cassé, je ne peux plus me le permettre.bon c est comme cela , il faut faire des choix.

l entrée de la guest dans une toute petite ruelle qui monte , et le dortoir. 

MARDI 18 SEPTEMBRE :

il est 5h30 du matin , et victor qui tiens le padi backpakers m emene en scooter au port , de la je vais prendre un bateau pour l ile de KOMODO , plus pleins d autre lieux , en route pour l aventure et rendez vous avec les dragons ...

le jour se leve , et on s eloigne de FLORES , bonjour captain , hapa kabai (comment ca va ?)  
nous allons passer une miltitudes de petites iles, toutes plus belle les une que les autres ,avec la lumiere du matin 
a bord il y a ,des scandinaves , des allemandes, 1 slovaque, un couple de francais , une suisse , une francaise, et 2 bornéaises  
encore une petite ile , cette fois habitée 
nous passons entre 2 iles , et entre 2 mers , incroyable courant et tourbillons, il ne fait pas bon nager dans ces parages .. 
au bout d une heure , approche de notre premier arret, l ile paradisiaque de  
selamat pagy , la police, ca va , la vue est belle ... 
magique , qu elle beautée 
un sentier longe la crete et permet d admirer un panorama magique. 

nous avions une heure pour profiter de ce lieu magique , on réembarque et prenons la direction de KOMODO island.

et 45 mn plus tard , nous accostons sur KOMODO.

apres s etre acquité des 300000 roupies de droit d entrée soit 15 eu , nous sommes accompagnés par 3 guides et recevons les consignes de sécuritées.

bon je suis un peu décu , nous allons passer qu une heure , dans un endroit incroyable qui aurait mérité bien plus que cela , allez focaliser sur ce que l on a , et pas sur ce qu on souhaiterais , mais comme meme !!!

la végétation est fascinante , c est sec , et il fait une chaleur.

et enfin , nous apercevons , venue de la nuit des temps , un ancetre des dinausores , monsieur " le dragon de KOMODO "...

incroyable rencontre , rendez vous avec la prehistoire , on prend la machine a remonter le temps ... 
et voici un deuxieme  ,mais beaucoup plus petit.

voila l heure est passé , et je suis resté sur ma fin , j ai fais une erreur dans le choix de l ile , il y a l ile de RINCA beaucoup plus petite , et donc on peux voir beaucoup plus e dragon , bon c est comme cela , entre ceux que l onn désire et ce que l on recoit , il y a parfois des differences.

so , goodbye KOMODO island , en route le programme est chargé ...

nous reprenons la mer et direction pinck beach , j en profite pour faire une petite sieste dans le bateau.

nous voici débarqués sur pinck beach , maintenant snorkilling.. 

c est les fines particules d in corail rouge , qui lui confere cette couleur , mais pourquoi a cette endroit ? peut etre les courants ?

la plongée masque , tuba est magnifique , le corail est préservé, de jolies poissons multicolores , trop chouette.

apres 1 h c est repartis , derniere étape de cette belle journée , nous allons sur un spot , ou il y a souvent des raies mantas , que j aimerais en voir ...

bo pas de raies mantas aujourd hui, c est comme ca avec les animaux , defois oui defois non... 

le snorkelling etait en revanche tres chouette , pas beaucoup de poissons , mais une profondeur entre 10 et 15 m je dirais , c etait beau et impressionnant .

et bien maintenant c est l heure de rentrer , apres cette journée sur l eau et bien remplie, direction FLORES a deux heures de bateau...

voila de jolies couleurs , pastels ce soir , merci la vie , merci l unnivers , merci .... 

la nuit est tombée, j en profite pour refaire une sieste , il est 18h45 quand nous arrivons au port de LABUAN BAJO , nous mettrons plus de 15 mn pour faire pénetrer le bateau au milieu d autres bateaux , sérrés comme des sardines , au revoir captain et l équipage , merci beaucoup , et au revoir les amis d un jour, c etait chouette.

j ai une soif , mais soif , alors direction le supermarché , j achete une grande bintang , du pain de mie avec une boite de thon mayonaise , se sera mon repas du soir , et je rentre a la guest , a peine la moitié de la biere bus , que j ai les effets , et oui une journée en mer , le snorkelling , ca épuise , alors douche , repas et dodo , moi qui était tout seul dans le dortoir a mon arrivée , cette nuit nous sommes 8 , dont 6 filles , allez bonne nuit ....

MERCREDI 19 SEPTEMBRE :

bosser sur le blog le matin , puis lessive , ravitaillement nourriture , recharge de la carte sim , et petite ballade dans LABUAN BAJO.

petit dejeuner , avec vue magnifique , sur le port et surtout les toits en toles ,j adore , accompagné d un sandwich , enfin ... 
tout va bien , le stock de bintang est arrivé .. 

en debut d apres midi je fais un skype avec mon papa et ma maman et alors que je discute avec eux , un monsieur s arrette et commence a me masser , je suis assis sur le petit mur de la guest , et j avoue que c est fort agréable , alors je vais faire la conversation avec ma famille tout en me faisant , masser, ce monsieur doit avoir des orientations sexuelles un peu particulieres , car en me massant le haut de la cuisse a plusieurs reprises je dois lui dire de ne pas me masser également mes parties génitales , lol . puis viens l appel du muzim et la on ne s entend plus dans la rue , et ca dur longtemps , alors je paye mon masseur , il a fallut negocier , car a la base je ne lui ai rien demander , et rentre dans la guest pour rappeler mes parents un peu plus au calme.

ensuite je vais faire une petite ballade le long de la jetée et a travers LABUAN .

bon ok ca déborde , mais au moins il y a des poubelles. 

toujours impressionant les mangroves.

j aime bien l idée de recyclage de pneu en mini tabouret. 

je prend de la hauteur en grimpant les marches de la petite ruelle de la guest , pour voir le soleil descendre sur l horizon .

voila c est l heure de la petite bintang , les sacoches sont pretes pour demain matin , une bonne douche et un dernier hamburger , delicieux et c est l heure du dodo car a partir de demain ca s annonce dur , tres dur ,au vue de la topographie de l ile .

JEUDI 20 SEPTEMBRE :

il est 6 h ce matin , quand je decolle de LABUAN BAJO , et tres vite ca commence a monter , au debut tranquillement , puis ca deviens costaud .

a ma grande surprise , je retrouve des églises . 
voila ca y est , ca ne rigole , la route deviens tres exigeante ... 

c est beau , et surtout il n y a pas beaucoup de traffic , trop chouette.

mais qui a dessiner c est terrible courbe , et dénivelé ? 
petite graine de palmier au debut de leur croissance , puis a maturitée , elle me font penser a des chevelures 
pause petit dejeuner , dans un cadre superbe , avec une vue .... 
et toujours ces cotes de dingues , je pousse de nombreuses fois le vélo. 
nouvelle pause,  cette fois coca , servis par cette ravissante demoiselle. 
defois on dirait l automne en france , avec ces feuilles aux couleurs vives 
les petites cases en bois sous tole , j adore  

alors que je prend des photos au bord de la route , un homme s arrete en moto , il me propose parce qu il est prof de venir dans son école car demain il y a l inauguration du nouvelle classe et m invite a dormir chez lui , je saurais bien tenté mais il est 13h30 et c est un peu tot pour arreter la journée , je remercie OVAH , il repars non sans avoir insisté , et alors que je me remettais en selle , je me fais inviter a boire le café par le voisin.

a nouveau en selle , je m arrete prendre une photo d une cour d école , on m appel c est OVAH , c est son école , un signe , je ne pouvais pas refuser son invitation...

je decouvre qu en faite , les éleves participent a la construction de leurs nouvelles salles de classes. 

ils arrivent avec des sceaux , des pelles , des sacs ,pour deplacer de la terre , c est assez incroyable comme scene , il regne une bonne hummeur , le travail est fastidieux mais avec l énergie du groupe , cela se fait bien .

il a tout de meme desgens embauchés pour le chantier , notament les menuisiers qui fabriquent les fenetres sur place. 

la construction est subventionnée par une association , et demain des gens vont venir de JAKARTA et notament une celebre actrice .

ca va bosser dur pendant 2 bonnes heures . 

je suis tellement épuisé par cette journée , que je ne vais meme pas donner un coup de main , pfitt !! on mange un nasi goreng avec OVAH , et puis le temps se couvre , et il se met a pleuvoir .

les salles de classes sont somaires , pas d ordinateur , pas de technologie , la carte du monde est dessinée a la main.

la cloche est sonnée sur une gente de voiture , les éléves se rassemblent autour d OVAH , fin de l apres midi , travaux publiques ou pratique , tout le monde rentre chez soi , sous la pluie.OVAH m invite maintenant chez lui , et c est sous la pluie que je le suis , et en plus une belle cote , faite a pousser théo.

des petites oeuvres se dessinent sur la route , bon d accord pas tres écologique , mais jolie 
la maison des parents d OVAH ? et sa maman dans la cuisine . 

nous discutons un peu ,puis il doit aller faire quelques courses , je voulais me reposer un peu , mais il y a sans arret quelqu un qui passe , et "tu viens d ou ?" "et tu vas ou ?" blabla , pas le temps de se reposer .je fume quelques cigarettes aves le papa d OVAH pendant qu il fait sa toilettes , nous sommes ici dans la région de manggarai et il y a toute sorte de petite regle a respecter .comme par example il faut poser le paquet de cigarette sur la table , et tout le monde peut se servir .sa maman en voyant une de mes gourdes me dit qu elle en aurais besoin , j explique a OVAH que j en ai vraimment besoin.ensuite nous repartons a l ecole ou sa femme est également institutrice , on va y dinner , ils préparent tout pour la journée spécial de demain avec les sponsors .

tout le monde s active en cuisine . 

pendant le repas ce qui correspond au maire du village , nous rejoins avec cette femme , la encore des protocoles , il faut demander la permission pour sortir de table , il est de coutume de faire une donation pour l ecole , bon je n avais que 3 ou 4 eu sur moi.apres le repas certaines instits entament le karaoké.

arc servant au danse traditionnel manggarai. 

il est 22h30 quand nous rentrons chez OVAH , c etait chouette , mais apres cette grosse journée je suis épuisé , ademain les amis ...

VENDREDI 21 SEPTEMBRE :

un petit autour de la maison de la famille d OVAH.

3 ieme photo , toilette et salle de bain. 
c est l heure du petit dejeuner pour ces pauvres petits cochons , pendant que le toutou de la maison se repose. 
la petite voisine d en face  

il est temps pour moi de reprendre la route , je n ai fais que 36 km hier , et la route est encore longue et montagneuse.

alors je décline le petit dejeuner qui m ai proposé , et je remercie chaleureusement OVAH et sa famille et me met en route .

chaque village normalement comporte sa maison traditionnel , ou les decisions sont prises .

bon on commence la journée par une longue , longue descente ...

personne sur la route , qu elle bonheur , mais parfois la route comporte des sacrées trous , vigilance. 

et puis rencontre avec un arbre incroyable.

cette arbre produit une résine qui ressemble beaucoup a de l ambre .

incroyable et magnifique  

puis la route s étire sur un plateau avant de remonter un peu .

c est une immense sensation de libertée que de pedaler dans ces grandes étendues , sans circulation.

de magnifique culture de riz en espalier 
defois il est difficille d avancer , tant ces jolies et je dois m arreter toute les 2 secondes faire une photo. 

c est une immense pleine de culture de riz que je traverse a present .

la machine a séparée les grains de la tige  

arriver dans cette petite ville , je cherche un coin a l ombre et au calme , c est vite loupé , j etais tout seul et en moins de 5 mn , je suis envahis de petit collégiens , ils sont bruyant ,et meme si je ne comprend ps ce qu ils disent , je sens bien les moqueries et les taquineries , on échange quelques mots limités en anglais , quel dommage de ne pas pouvoir leur transmettre des choses au sujet de mon voyage .

bon c est loupé pour le repos , et maintenant ca va grimper a 1200 m et au plus mauvais moment de la journée ,il est 13 h. 
tout est bon pour se rafraichir. 
je recroise robert un allemand que j avais rencontré sur le ferry entre SUMBAWA et flores , il voyage en scooter avec un amis . 
toute les étapes du fruit cotom 
et ca grimpe , et il fais chaud , tres chaud . 

il y a cette eglise qui contraste avec la couleur du sol et le ciel bleue et les nuages .

et a coté de grand arbre majestueux.

la rencontre avec les enfants est un peu moins sympas , ils poussent de grand cris lorsqu ils m apercoivent , et tres souvent ces "money ,money" ca fait bien longtemps que ca m etait pas arrivé, et avec la fatigue , la chaleur , et la pente , ca ne rend pas les choses tres agréable, pourtant c est bien l association qu on beaucoup de gens a travers la planete , occidenteaux équivaut a money.

je pousse tres souvent téo , de plus je ne trouve plus de quoi acheter de l eau 
énieme petite pause , on s abrite comme on peux du soleil de plomb 
et voila comment faire un toit en bambou 

a peine repartis que je croise OVAH , il m avait dit qu il va a un mariage , il me propose de venir ,mais j ai besoin de repos , et avant de repartir il m explique que son frere va se marier et dans la tradition manggarai il est bon de faire ue donation , je lui explique a mon tour que mon budjet est au plus bas , et que je serais bientot en australie et que la vie y est tres cher .il repart en suivant , je sais qu il ne faut pas faire de suposition mais je me demande a ce moment s il ne pensait pas plutot a passer une bonne soirée lors de ce mariage ???

allez "on the road again" 

je m arrete acheter de l eau et je suis abordé par un jeune garcon , c est stephane , comme c est drole .en plus de retrouver les eglises a FLORES je retrouve également des prénoms européens, et oui FLORES est catholique a 90 pour cents , les musulmans vivent eux sur les cotes.donc stephane parle bien anglais , il m invite dans sa famille boire un café , et propose de passer la soirée chez lui , de plus il y a une cérémonie , mais encore une fois je refuse l invitation , je n ai qu une envie c est d un bivouac , tranquille , tout seul dans la nature , les cris , les hello mister toute la journée ont eux raison de moi.

stephane et sa petite niece adorable , j aime bien le tee shirt de cette dame , PARIS et la byciclette 

allez maintenant trouver un lieux pour le bivouac.

mais voila , c est la montagne , et les terrains plats sont occupés par des habitations . 

j apercois une église en contrebas , avec un terrain de foot , je vais voir si je peux m installer la pour la nuit , il y a un monsieur qui parle 3 mots d anglais , et il me propose de venir dormir chez lui , bon ok j accepte , et c est loupé pour la soirée au calme.

bon j aurais été pas mal ici , allez je suis marcel , du moins j essaye parce que ca grimpe dur pour aller chez lui. 
alors que je prenais des photos de cette riziere en espalier , un couple de polonais qui traverse FLORES a scooter  s arrete.

il sont de varsovie , et oui les polonais voyagent aussi , ils ont 80 km a faire pour rejoindre LABUAN BAJO avec la nuit qui va tomber ca va etre du costaud.

enfin j arrive a la maison de marcel , et bien sur j ai droit au comité d acceuil , ils sont au moins 20 enfants a s aglutiner autour de mois .

la maison de marcel d un coté , de l autre c est sa boutique , ma chambre pour ce soir et les petits curieux qui arrivent. 

apres les enfants se sont les adultes qui vienent me voir , dialogue limité avec 3 mots d anglais , puis arrive un jeune qui est chauffeur pour les touristes , avec lui on peut echanger , enfin tout ce petit monde prend congés , et je vais dinner avec marcel et sa famille composée de sa femme cornélya et ses deux filles de 10 et 12 ans .petit repas bien sympa , a essayer d apprendre un peu plus de vocabulaire indonésien , qui est tres restreins , je sais compter jusqu a 5 , sais dire d ou tu viens , ou tu vas , merci bonjour aurevoir ,fatigué et vélo. allez 22h30 enfin je vais pouvoir me reposer apres encore une dur journée avec 51 km , demain il ne me restera pas beaucoup de km pour atteindre la passe a 1200 m et se sera une belle descente.

SAMEDI 22 SEPTEMBRE :

lever tot comme d habitude , plutot bien dormis comme on est en altitude , je sens que les muscles des cuisses tirent un peu mais ca va .

c est calme ce matin , et il fait frais 
les voisins s affairent deja , je ne saurais pas si c est du café ou des grains de palmes ? 
salamat pagy la voisine , les pauvres petits cochons vont bien ? 

bon il est de temps de prendre congé de cette petite famille qui ma si gentiment acceuillis , je ne pourrais pas faire de photo de cornélya et de ses filles ,elles ne le souhaitent pas , je respect leurs choix .

merci beaucoup mister marcel , terima kasih. 

et ca continue de montée mais en douceur , et c est tres jolie avec la lumiere du matin , et calme.

beaucoup d étale de fruit a un moment , et des petits enfants adorablent . 

ca y est la passe a 1200 m est franchis maintenant une longue descente ....

a ici c est l heure de la douche pour ce petit bonhomme. 

je me suis arreté boire un kopi sussu (café au lait) , cette petite fille et sa maman etait adorable , la petite fille ma offert des gateaux , heureusement que j en avais dans mes saccoches pour lui en offrir a mon tour .quelques jours plus tards j ai publié sur facebook la photo du petit garcon , et bien mon compte a été bloqué pendant 24 h en signifiant que je ne respectais pas la charte de facebook , apparament pas de photos d enfants nus , tres certainement pour lutter contre la pédophilie, alors pendant 24 h j avais acces a facebook mais je ne pouvais rien publier , et rien liker.

apres ce jolie moment , c est donc la longue descente sur une magnifique route toujours aussi calme.

partout sur le bord de la route les memes cages a cochon et la mangeoire en pneu. 
pas besoin de descendre du bus , les vendeuses tendent les plateaux.
et ca descend toujours 

et puis je debouche sur une vaste pleine, de champs et de rizieres.

si tu passe devant une école et que tu t arrete faire une photo , en quelques secondes , c est l invasion, et ils sont pas faciles comme meme.

l émeute en moins de deux 

je traverse cette petite ville , son marché , son eglise .

et je m arrete dejeuner un nasi champur .

jolie coq , et le  monsieur du warung tres sympa et parlant un peu anglais. 

bon je le sais , la matinée de descente et de plaine est terminée , maintenant ca va regrimper...

les cimetieres sont toujours des lieux propices a la détente , notament a FLORES ou il n est pas rare d avoir des tombes dans le jardin , a proximité des maisons , et les gens font des siestes sur les tombes.

pas moyen d avoir une pose tranquille . 

je me rends compte qu il y a un nombre d enfants considérable sur FLORES.

et c est repartis avec des cotes a pousser téo 

je pénetre dans les faubourgs de RUTENG , il est tot 15 h , je n ai fais que 46 km mais si je trouve un hotel pas cher , je m arrete histoire de prendre une douche apres 3 jours , et bien rechargés les appareils.

les transports en communs de FLORES . 

je m arrete prendre un café , je discute avec un jeune homme qui parle tres bien anglais , il est tres curieux sur mon voyage , et me pose tout pleins de questions , il fait des etudes dans le tourisme , c est chouette ca va lui donner de belles ouvertures, au moment de me quitter il me prend dans ses bras .

un attroupement dans la rue , mais que se passe t il ? simplement on decharge une énorme poutre. 
ba oui , tu es au calme , la . 

je ne m attendais pas a ce que RUTENG soit une grande ville , la premiere que je traverse a FLORES . premier hotel trop cher , mais le receptioniste m en indique un , tout pres , a 60000 roupies soit 4 eu , trop cool, en plus le receptioniste est tres sympa et il parle anglais.

l hotel , la chambre , la salle de bain , et  TOMY le chouette petit gars. 

je suis content , je peux transferer mes photos sur l ordi car depuis que j ai changé d appareil ,je ne peux plus utiliser ma carte mémoire de 10 000 photos , la je ne peux en faire que 800 , ca veux dire transferer et suprimer sur l appareil , régulierement.

l eau de la salle de bain est tres fraiche , normal on est a 900 m d altitudes , et ca fait du bien au muscle ,qui sont mis a rude épreuve en ce moment ,une belle fin d apres midi de repos.

DIMANCHE 23 SEPTEMBRE :

alors ca va encore grimper aujourd hui jusqu a 1200 m puis se sera une longue descente jusqu au bord de mer.allez hop il est 6 h , "on the road again"

il y a foule ce matin au église , et oui on est dimanche. 

pleins de gens marchent au bord des routes pour se rendre a l église.

le poisson séché , est suspendus avec les tongs 
et puis c est a travers la foret , que je gravis mes dernieres cotes , mais en pentes douces. 

c est trop agréable , c est calme , personne sur la route , il fais bon a 1200 m .

oui coucou le jeune buffle , tu vas bien , tu te demande qui je suis et que fais je ? je te comprend ... 

pour installer les pylones a hautes tensions ,ce sont de grand echaffaudage en bambous .ca y est la pass est attiente , il n y a plus qu a se laisser porter dans une longue , longue descente de plus de 30 km .

les paysages sont magnifiques , surtout quand il n y a plus a pedaler . 
alors que je suis entrain admirer le paysage en grignotant quelques biscuits , des enfants s approchent . 

vraimment pas moyen d etre tranquille , je me sens agacé, j ai juste besoin de tranquillité , et ces garcons parlent fort , me demandent "money , money" alors la j ai pas envie d etre sympa , d essayer de discuter , je l ai ignorent , je sais pas comme je devrais me comporter avec des enfants , mais la raz le bol , je me sens , trop souvent en ce moment agacé par le comportement tres intrusifs des enfants ,je comprends bien qu ils ne sont pas habitués a voir des touristes , que c est une ile qui ne roule pas sur l or , mais les comportements etaient tellements differents sur les autres iles indonésiennes , je n arrive pas a expliquer pourquoi ?

bon allez me calmer , tout va bien , travailler sur l équanimité...

et puis je m arrete devant une case , parce que le panorama etait jolie , il y a une famille devant , et ce qui etait rigolo , le monsieur prenais sa douche et il avait juste la tete qui dépassait , je demande si je peux faire une photo de cette scene , mais la photo a raté, je descend discuter un peu avec eux , il m offrent le café et des bananes , meme si leurs 3 mots d anglais, limite notre conversation , on va passer un bon moment.

trop chouette c est petit moment de rencontre. 
la mamie c est MARTINA , la femme c est ESTER , le papa FIAN ,la jolie jeune fille NOYA et le bébé NATHALIA  
le fameux panorama pour lequel je m etais arrété, et cocotte la poule qui a une drole de maison . 

le coeur regonflé , je continue ma folle descente.

la température remonte de plus en plus , alors que je pers de l altitudes. 
la végétation a changée , c est beaucoup plus sec. 
mes flocons de neiges , les boules de noel 

il est tot 14 h mais j arrive a BORONG un petit village de bord de mer , au bout du 3 ieme hotel , je trouve une chambre ,j ai fais 57 km , je suis fatigué , je vais me reposer un peu.c est un village un peu bizarre , j ai l impression d etre au far west , isolé de tout , je suis regarder comme un extra terrestre, bon j ai un peu l habitude et toujours le meme comportement des enfants .meme l hoteliere est non chalante , bon c est comme ca.

l hotel et la chambre . 

apres le dejeuner qui est plus cher que sur les autres iles indonésiennes , le double , je vais me ballader au bord de la plage , je traverse des petites maisons de pecheurs , tout le monde me crient " hello mister " , comme j aimerais passer inapercus .

je retourne a l hotel , transferer les photos , faire une publication facebook , c est la que je vais me faire bloquer 24 h a cause d une photo d un petit enfant nu, et puis panne de courant , la douche qui ne marche pas sans courant , heureusement ca ne durera qu une heure.une bintang comme meme pour feter mon arrivé au far west et dodo , demain encore une journée de grimpette.il s est mis a tomber des cordes pendant au moins deux bonnes heures ,c est la nature qui doit etre contente.

LUNDI 24 SEPTEMBRE :

il est 6 h , je ne prend meme pas le petit dej que me propose l hotel , je decolle .

ca grimpe , mais la pente est douce , je pédale au milieu de la foret , cest beau , et c est toujours tres calme, beaucoup de musique qui vienent des maisons , les sonoritées ont changées ,elles m évoquent plus la musique des iles polynésiennes , de meme que les visages ont changés , les traits sont moins indonésiens , asiatiques , mais plus ressemblant aux africains , la peau est plus noir, pas de doute ,je progressse a l est , vers le pacifique...

je m arrete echanger deux , trois mots avec ces femmes qui remplissent leurs bidons d eau , mes 4 a 5 mots en indonésien me permette d expliquer , ce que je fais .

une petite pause kopi sussu.

tellement rare de voir des insectes , celui la est particulierement gros. 
voila , les 1100 m sont atteint et maintenant place a la descente ... 
ce fut une longue descente , ca y est je retrouve la chaleur et la végétation séchent, et j apercois un  volcan ,au pente  raide 
le riz en pleins séchagent 

ca y est je retrouve la mer et son niveau zéro.

je suis dans la petite ville de AIMERE , de la je pourrais prendre un ferry pour KUPANG au TIMOR , ca m eviterais de faire une grosse montée a 1200 m, mais je décide de pousser jusqu a ENDE.alors grosse pause déjeuner , car il faut prendre des forces , et surtout qu a FLORES il n y a plus autant d endroit pour manger , comme partout ailleurs en indonésie, et toujours beaucoup plus cher.

bon c est repartis , ca commence par pousser le vélo , il est 12H30 , il fait chaud , tres chaud 
toujours une vue , sur cette incroyable volcan 
j achete des mangues a ANNIE et la jolie LINDA , qui parle anglais puisqu elle a étudié a KUPANG , un bon moment , et a l ombre .
les herbes qui ont séchées et qui sont soigneusement ficelées pour faire de jolies toitures. 
les pauses , les enfants  
fabrication , d une cabane en bambou , j adore les voir a l oeuvre , qu elle bonne idée , un jour... 
encore une pause café , avec une vue magnifique . 

en prenant de l altitude , les nuages sont apparus , la température est maintenant clémente , j ai ravitaillé , je peux bivouaquer des que je trouve un bon emplacement , et comme souvent en montagne , je vais mettre un bon moment a trouver.

les nuages ne sont vraiment plus tres loin , ca donne un coté magique et frais.

un monsieur s arrette avec son gros pick up , il parle tres bien anglais ,il a étudié en australie , il me propose de mettre le vélo dans sonn pick up et m emener chez lui , je lui explique que je désire prendre le moins de transport possible ,meme si c est dommage , car il avait tres interessant , il me dit qu a 2 km il y a une guest tenue par un canadien , ca pourrait etre sympa , mais je trouve un emplacement avant d arriver chez le canadien , et je n en peux plus , j ai une petite fringalle et la nuit va tomber.

une petite cabane en bambou , abandonner , un petit coup de ménage a l interieur et se sera parfait. 

en ce moment toutes mes affaires , s abiment , et oui 18 mois de voyage ca commence a faire malgré la bonne qualitée du materiel que j ai acheté.alors apres les trous dans les pantalons , dans le tapis de sol de la tente , c est une des tiges de la tente qui c est félé.

j ai fais 70 km aujourd hui , whoua un record a FLORES , alors ce soir c est une énorme platrée de pattes a la bolognaise , histoire d etre en forme demain .

MARDI 25 SEPTEMBRE :

j ai passé une bonne nuit , bien récupéré , il est 6H10 , je n avais plus de café , alors jai hate d en trouver en route .ca doit grimper sur 10 km et apres énorme descente.

superbe , le calme , la fraicheur 

je ne suis pas de bonne humeur ce matin , vite un café.

ca y est j arrive dans le petit village de BAJAWA , je vais pouvoir boire mon premier café en dégustant des petits beignets .

allez il reste 30 mn de monter , et se sera la grande descente , "on the road again "

ca y est , j ai atteint la passe a 1200 m , maintenant plus de coup de pédale a mettre.

le toit des maisons est tres particuliers dans ce coin de FLORES  
les tombes ont droit ici a une protection de toit en paille 
je me rapproche d un énieme volcan. 
petite église pres du volcan et transport public. 

c est l heure de la pause dejeunée, tellement rare les endroits pour manger qu il faut en profiter.il y a un groupe de touristes dans le warung , des anglais ou des australiens , je ne sais pas , on ne c est pas parlé.

ce volvan est visiblement en activité , on peut voir des coulées de souffre. 
et ca regrimpe , en douceur mais aux heures les plus chaudes de la journée , ce qui me motivent c est qu apres ca va descendre... 
rigolo cette abre des donnent des fruits ou graines , mais a la base de son tronc. 
alors du bambou géant , on peux dire qu il y en a , a foison , magique et merci pour l ombre. 
couleur automnale 

et c est repartis pour une longue descente jusqu a la mer ...

une vaste étendue , une vaste plaine que je suis a 600 m d altitudes. 

les paysages de FLORES ne sont pas sans me rappeler ceux de L ILE DE LA REUNION ,comme elle c estune ile volcanique.

ca y est la mer n est plus tres loin , encore une incroyable descente . 
j arrive dans le petit village de NANGARORO 

il y a un hébergement mais qui est beaucoup trop cher pour mon budjet , il y a une pelouse et je demande si je peux planter ma tente , et combien cela me coutera , la personne me dit rien du tout , génial c est mignon et j ai la plage en face.

une douce pelouse qui est bien agréable a fouler . 

bivouac installé , j enfile le maillot de bain , et appres cette grosse journée de 99 km ,records absolus sur FLORES et apres c est jours difficilles , une réernigasation dans la mer , va faire un bien fou .

c est du bonheur 

meme dans l eau , il faut que je me fasse taquiner par des enfants , c est incroyable.

un bon petit repas , fait de boite de thon mayonaise au pain de mie , et c est l heure d un gros dodo bien merité , bonne nuit.

MERCREDI 26 SEPTEMBRE :

cette petite famile qui tiens ou gere la guest est adorable , la femme m appporte un kopi sussu , puis un nasi goreng, je prend mon temps ce matin , je n ai que cinquantene de km a faire pour atteindre ENDE .

il est 8h30 en selle , derniere ligne droite...

je vais longer la mer , jusqu a ENDE 
la coco seche au bord de la route 

et une petite pause copi sussu.

ha les ruines , mais celle ci est particuliere, un arbre s en sert comme support pour pousser. 

la route reste difficille , elle monte sacrément par moments et resdecend , et remonte..

mais elle est magnifique avec cette jolie vue sur la mer , et c est traversé de petit village de pecheur .

mais il n y a pas que des pecheurs , les galets de plage sont triés et  conditionnés dans des sacs.
la pompe a essence , les eglises et comme je suis sur la cote ,je retrouve les mosquées
je  retrouve les arbres a résines
monter , descendre , tourner a droite , puis a gauche , fais chaud , de plus en plus chaud 
et toujours ce triage et calibrage des  galets  

bon j ai un gros coup de fatigue la , certainement la pression qui se relache , sachant que je vais arriver a ma derniere étape de FLORES , il n en reste pas moins , que je suis irrité des "hello mister " , j aimerais a ce moment qu on me foute la paix , etre invisible!!

enfin j arrive a ENDE , j ai fain alors je mange un morceau avant de rejoindre la guest house.et j ai bien fait car arrivé dans la rue ou elle doit se trouver ,je trouve une guest mais la dame me dit que ce n est pas celle que je cherche, et elle me dit aussi que les touristes ne la trouvent pas et finissent chez elle , je demande le prix ,elle est a 5 eu , celle que jai réservé et payer est a 3 eu , alors je veux la trouver , la rue monte , il faut que je pousse téo , il fait chaud , je demande , personne ne parle anglais , tout le monde m indique la guest d ou je viens , un monsieur me dit de le suivre , mais il redescend , je suis sur qu il m emene a celle d ou je viens , ca ne loupe pas , comme je peux annuler l autre , c est ce que je fais , et je fais bien , car en plus d avoir du wifi , la famille qui tiens cette guest est charmante , et il y a deux enfants de 2 et 4 ans , adorables.

la guest et la chambre , et vue sur mer et couché de soleil , le wifi marche super bien ,what elses ? 

les affaires posées , téo rentré dans la maison , je file au port réserver mon billet de ferry pour le timor .je trouve l office pelni ,la compagnie avec lequel j avais fais BATAM , JAKARTA , et a l office on me dit , prochain ferry , mercredi prochain , soit 1 semaine a attendre, zut on m avais dit qu il y avait 3 ferrys par semaine.mais a SINGAPOUR j avais rencontré un cyclo allemand , qui m avait dit ,il y a 2 ferry par mois ,c est pourquoi lui avait decidé de voler de BALI a DARWIN , ainsi il avait raison !!

dans les petites rues d ENDE . 

c est toujours épuisant , pas moyen de passer inapercus , tout le monde me salut d un "hello mister" , les enfants toujourrs aussi fatiguant , des cries hystériques , des "money , money " , je suis épuisé , des que je vois quelqu un , ou un groupe d enfants arriver devant , je sais que je vais y avoir droit , et ca ne loupe pas , il n y a juste a accepter la situation ...

il y a meme un tourism information , au style colonial 
bon allez je repond a une des nombreuses sollicitation 

je vais voir le couché de soleil sur la plage de sable noir , je suis arrivé un poil trop tard , cette plage de sable noir me rappel , l étang salé les bains sur l ILE DE LA REUNION;

 c est l heure ou il fait moins chaud , alors ca joue au foot. 

pour moi c est plutot l heure de la bintang...

en rentrant a la guest , je fais la conaissance d un couple de portugais , tres sympa , ils viennent de LISBONE , les portugais sont assez rare dans cette partie de la planete , et d une maniere gébéral en voyage .et je fais la conaissance de JOHANA et JONATAN un petit couple de francais bien sympa , ils sont de barcelone du gers mais ont vécus dans les landes , on va passer un bon moment , ils ont maintenant un projet de voyage au long cours , genre tour du monde ( T D M) dans 5 jours il rentre en france , mais avec l envie de passer le cap , trop chouette , je l ai y encourage ,vivement ...

VENDREDI 28 SEPTEMBRE :

alors ce matin je vais faire une excursion sur le volcan KELIMUTU , allez pour m y rendre a 45 km de ENDE , je dois aller a la gare routiere qui se trouve a 7 km de la guest , c est RESCA de la guest qui me dépose au guidon de sa puissante moto , j ai serrer un peu les fesses , pus abitué a rouler si vite , et comme c est une moto sportive par de prise pour bien se cramponner.de la gare routiere je prend un mini bus pour rejoindre MONI , petit village situé a 15 km du volcan, en 1 h j atteins le village , a ce moment je regrette de ne pas avoir loué un scooter tant les paysages sur la route sont magnifique.a MONI je dois trouver un scooter pour me deposer au pied du volcan ,15 km plus haut , je vais payer 75000 roupies exhorbitant , 5 eu , bon ok ,passons , puis je m acquitte du prix d entrée , 150 000 roupies soit 10 eu , les locaux eux c est 5000 roupies , bon ok , et c est partis pour une petite rando de 45 mn pour atteindre le point culminant.

le sentier est tout doux , il fait frais , il n ya personne , cest chouette. 
je pense que c est des rhodondindrons sauvages 
on arrive au deux premiers lacs , mais il faut prendre un peu de hauteur pour admirer le panorama 
facile , des escaliers mene jusqu au point culminant 

la grande particularité du volcan KELIMUTU est de posseder 3 lacs qui ont chacun une couleur différentes et de plus la couleur change , évolue , années apres années.

le lac kootainuamuri (lac acide) ,le alapolo et le troisieme le abutu ,lac a l eau noir. 
c est jolie , avec les nuages qui change les couleurs a leurs passage. 

un groupe est arrivé , ils sont tres sympa , mais ca change il régnait un calme , il est devenue précaire , ca parle fort , ca cris , ca ris , photo de groupe avec le bule oblige.le bule est la facon dont les indonésiens appellent les touristes , en fait je crois que c est les blancs , car ils m ont dit qu un africain n etait pas un bule.

bon c est le moment pour moi de redescendre apres avoir manger du thon mayonaise , pain de mie au point culminant. 

difficille pour moi d avoir affaire au groupe , et ces comportements bruyants.

j ai decidé de redescendre sur MONI par un sentier de randonnée et non pas en scooter.

et c est divin , la connection avec mere nature , le calme , le silence , et d avoir a chaque pas , le contact avec la terre. 
le jeux de lumiere quand le soleil pénetre dans la foret  
personne , j adore , ca y es je suis sortis de la foret et maintenant je sens la chaleur . 
au loin on apercoit la mer 
en passant devant cette case , on m appelle, alllons voir de quoi il retourne ? 

ces femmes commencent a tisser un sarong , la tenue traditionelle indonésienne.il leur faudra 2 mois pour le terminer , je ne comprend rien aux mics ,macs du passage des fils .on me propose des fruits de la passion , on essaie de me vendre un sarong , en expliquant que je voyage a byciclette et que je ne peux rien transporter , on n insiste plus , je demande combien pour les fruits , 5000 roupies , et oui a pied je suis un touriste lamda , ce n est plus cadeaux , ca ne me dérange pas , je vois bien qu ils ne vivent de pas grand chose.

les petites cases en bois sous toles , comme a la REUNION , j adore , et qu elle vue .... 

je ne sais pas si c est gens ont conscience , qu ils vivent au paradis , et qu ils sont richent de cela ?

il y a cette maison traditionnelle des hauts de FLORES , je suis invité a boire un café traditionnel. 

l intérieur est magnifique tout en bois , la grand mere , la mere et son maris , chique un mélange d herbes accompagné d une poudre blanche , comme en INDE , ca laisse la bouche orange , et les gens doivent crachés un liquide orange , tres souvent , ca coupe la fain , et ca abime les dents .la petite fille est toute mignone , mais elle c est mis a pleurer quand je me suis mis a la prendre en photo , j ai tout de suite arreté et me suis excuser , je repars et remercie les gens et demande combien pour le café , c est 10 000 roupies , c est le prix classique , des qu on est dans un lieux touristiques , il n y a plus de spontanéité, l argent prend le dessus.

c est repartis , et parfois ca grimpe sec , mais que c est beau 
toujours un émerveillement les pousses de fougeres arborescentes qui se deroulent , lentement , a leurs rhytmes 
trop belle ces vaches , les fesses blanches comme j aime les appellés. 
le sentier se rétrécis par moment 
bonjour toi , mais tu posséde un oeil 
coucou madselle libélule 
et finir la rando , par une jolie cascade 

bon voila , 5h30 de marche , c etait trop chouette , me voila a nouveau dans le village de MONI , j attend maintenant qu un mini bus , s arrete pour me redescendre sur ENDE , c est chose chose faite 15 mn plus tard , je monte dans le mini bus.

15 mn plus tard nous sommes arrétés , il y a des travaux , nous allons attendre 45 mn,ca me permet de manger oeufs durs et mais. 

ils ont fait tomber des rochers qui menacaient , le temps de déblayer ,c est repartis dans la poussiere .

petit marché le long de la route

un passe temps , tres aprécié en asie , chercher des poux 

voila 1h45 plus tard je suis a la gare routiere de ENDE , je prend un bémo pour faire les 7 km qui me séparent de la guest , je vais bosser un peu sur le blog , en buvant une bintang , il est 21h30 , et j arrete pour aller me coucher , je bosserais encore un peu demain matin avant de quitter la guest.

SAMEDI 29 SEPTEMBRE :

aujourd hui c est l anniversaire de ma copine PASCALE , alors comme on a un décallage de 6 H , et qu ensuite je serais sur le ferry pour 18 h de traversée , un petit mot , une grosse pensée vers toi , PASCALE , happy happy birthday.

j ai pus bosser 3 h sur le blog , je prépare mes saccoches , une bonne douche , et c est le moment de dire au revoir a cette adorable famille .j ai eu un petit coup de coeur , je l avoue , pour la petite NJO , 2 ans , trop rigolotte.

RESCA le frere , sa soeur RANI  et ses deux filles NJO et NJE , trop chouette famille , on se sent comme a la maison , chez vous  
merci infiniment a vous tous , pour cette agréable moment , je serais bien resté un peu plus 

allez direction le port a 4 km , pour acheter mon ticket.

ticket en poche , payé 144 000 roupies soit 8eu30 , le ferry est la , départ dans 4 h, je vais manger un morceau 
un beau message de tolérance et une bien triste réalitée pour le deuxieme tagg 

voila j ai bien mangé , j ai fais des courses pour les 18 h de ferry , a nouveau direction le port.

la passerelle ne touche pas le sol , il me faut enlever les saccoches. 

on me propose de m aider a porter le vélo et les saccoches pour 20 000 roupies , c est bon les gars je peux le faire tout seul.

pour une fois , ce n est pas pleins de camions , bus et voiture , je ne sais pas pourquoi ? c est gens vont faire le voyage ainsi 

il est 14h15 , nous levons l ancre.

au revoir merveilleuse ile de FLORES , énorme coup de coeur pour moi.. 

voici l espace ou je vais dormir.

john , un bon vivant , avec sa bouteille d arak , heureusement que son petit fils est la , pour traduire. 

1 h apres le départ du ferry , je vais m ecrouler sur mon matelas , je vais meme manquer le coucher de soleil, je vais me réveiller 3 h plus tard , manger qquelques oeufs durs et du pain de mie confiture , discuter un peu avec john et son petit fils , et aller me coucher , a coté de moi se couche yulius , il parle anglais , il est prof a ENDE et rentre quelques jours sur l ile de SAWU toute petite ile a 6 h du TIMOR.il est super sympa , et tellement fasciné paar mon voyage , nous nous endormons ainsi , en discutant , les roulis du ferry , nous bercant.

DIMANCHE 30 SEPTEMBRE:

a 4 h du mat , les passagers qui dorment a coté se reveillent et se mettent a parler fort et a rire comme s ils étaient seul , comme les indous..alors je vais sur le pont ,café , cigarettes en attendant le lever du jour...

le crépuscule 
le voici , le voila , astre de lumiere , la vie... 
toujours magique le lever du jour au milieu de la mer 
je repars bouquiner et discuter avec yulius 
et voila les cotes du TIMOR apparaissent , doucement 

il est 8h30 pas de place au pontont , alors le ferry manoeuvre , il se met parrallele a un ferry et s accroche a lui , et la je me dit il va falloir , porter les saccoches une a une , puis téo a travers le ferry aupres duquel nous nous sommes amarrés, et puis finalement , une place c est libérée , le ferry remanoeuvre et la porte avant , doucement , s abaisse , ouf.

premiere manoeuvre 
bon voyage , yullius 
welcome TIMOR , on the road again 
le TIMOR  s annonce sec , tres sec. 
je longe la mer 

puis s arrete a ma hauteur , il n en revient pas de me voir ,il s appelle eko , il vient de LOMBOK et aime le voyage a vélo , nous allons boire un kopi sussu.

dans la rue toute une série de peinture mural , trop chouette.

eko , futur cyclovoyageur  

un vent violent de face c est levé, la poussiere vole de partout.

voila j arrive a l OCD beach café , et je decouvre un tres belle endroit.

ma chambre au premier étage de cette case en bambou, et la jolie vue sur la mer 
le restaurant est tout aussi sympa 

je vais un peu bosser sur le blog , mais l ordi n a pas assez de batterie , alors je vais me ballader sur la plage.

jolie plage , assez atypique 
la moule est immense 
en face de la plage une petite lagune 

en rentrant a la guest , surprise il y aune touriste , je lui demande d ou elle vient , elle est francaise , son prénom c est nathalie et elle est de nice .nous discutons un bon moment, je suis surpris je ne m attendais pas a voir une touriste ici , nathalie a 52 ans , maman de deux enfants , elle a quittée son boulot d auxiliaire puéricultrice , pour voyager , nous avons pas mal de point communs , notamment sur la facon de voir la vie..

je vais regarder le soleil se coucher  ,avec une bintang ,et en skypant ma petite famille. 

je recois des messages d amis , me demandant comment je vais ? et ou je suis ? avant hier il y a eu un terrible tremblement de terre , suivit d un stunami , cette fois ca c est produit dans le nord de l ile sulawesi (les celebes) , il y a malheureusement de nombreuses victimes , bien triste tout cela.

LUNDI 01 OCTOBRE :

et ca y est le jolie mois d octobre est la , je vais passerla journée a bosser sur le blog , jonglant avec des petites pauses , quand la batterie de l ordi est vide , nous allons longueement discuter avec nathalie , vraimment une chouette personne , elle a voyagé e1 an , l année derniere , et repars pour un an cette année .voila le blog est a jour , je fil voir le soleil se coucher , avec ma bintang.

trop chouette 

voila c est l heure du dinner , que nous partageons avec nathalie , a philosopher , a refaire le monde , nous allons apprendre la disparition du grand , du tres grand monsieur CHARLES AZNAVOUR , emenez moi au bout de la terre ....

ce soir je vais monter la tente sur le matelas , car il n y a pas de moustiquaire et la nuit précédante je me suis fais dévoré, allez gros dodo , car demain , on the road again...

le cyclo en repos , je m étale. 

MARDI 02 OCTOBRE :

lever a 4 h00 , je veux finir le blog et mettre quelques photos sur facebook pour donner des nouvelles. apres le petit dej pris avec nath , c est le moment des aurevoirs.

l équipe de l OCD  et nath ,vraimment une chouette personne , nous avons beaucoup de point en communs , bon voyage a toi nathalie 

on the road again , a la découverte du TIMOR ....

tout ce récupere , ici de la tole de toiture en cloture , je m arrete faire une photo de  plante et hop petit selfie 
coucou toi ,comme tu es beau . marrant c est genre de palmier , attend la saison des pluies ou n est plus en vie  ? 
alors que je fais une petite pause dejeuner dans ce warung , c est nathalie qui fait un coucou, elle a louée un scooter  

et part explorer les environs , a prioris il y a une cescade pas trop loin , belle journée a toi nath...

que c est sec le TIMOR . et avec ces feux d écobuage , ca fait un paysage désolé 

je ne sais pas pourquoi on dit écobuage , je ne pense pas que ce soit tres écologique de faire bruler la végétation , je dirais meme que ca augmente la température , les fumées et certainement d autres impacts sur notre belle planete !!!

alors ce palmier est incroyable , soit il a poussé dans le tronc de cette arbre , soit il c est fait vampirisé par celui ci . 

avant qu il ne soit coupé , that is the question ?

pas de mystere  ou il y a de l eau , il y a de la nature , c est vert et frais ,on y fait sa lessive , et sa toilette .
que c est beau ces nuages blancs sur le ciel d unn bleue intense et quand on rajoute des bougainvilliers, ca donne ce spectacle. 
ha du vert , les rizieres  
coucou les jumeaux , vous n avez pas l air bien vieux , bonne journée .. 
toujours des églises , le TIMOR est a majorité catholique , rigolo cette tong fondue dans le bitume , no comment sur le plastique 
et la route devient verte , au meme moment , elle grimpe , sniff , on ne peut pas tout avoir , et le beurre et l argent du beurre 
ca grimpe toujours , la pente , la chaleur , les klaxons , les l euphories de enfants a mon passage , ont encore une fois raison  

...de mon équanimité , a oui j oubliais il y a un fort vent de face qui c est levé a 11H ,un peu comme le mistral , il énerve !!!

et en deux temps , trois mouvements le paysage ,change , cest une terre rouge qui défille devant moi , a présent 

et oui l australie n est plus qu a 750 km a vol d oiseau ...c est impressionnant tout de meme , dpuis ce matin ,comment les paysages différent en tres peu de temps .

comme pour FLORES j aurais aimé voir ces paysages apres ou pendant la saison des pluies , quand tout est vert et surtout fleuris .

et voila arriver en haut du col , encore un autre paysage , tout a bruler le long de la route , tout les bambous sont grillés 
d ailleurs ca brule encore par endroit , et toujours aussi sec, les huttes en banbou et toit de chaume , apparaissent maintenant 

ca me fait penser a des paysages africains , ces paysages si secs et ces cases bambous , toit de chaumes.

je longe mainteant une riviere , j aurais bien bivouquer pres d elle , mais trop de monde a cette heure de la journée 

alors juste de recommencer a grimper , et la il n y aurait plus eu d endroits plats pour le bivouac , je m enfonce dans une foret , ou il n y a plus une seule feuille aux arbres , tout tapissent le sol , et ca fait un sacrée bruit , la foret est envoutante , il y a quelque chose de magique , mais il faut que je m enfonce pour ne pas etre visible de la route , il y a des pierres volcaniques , recouvertent par les feuilles ce qui ne rend pas la progression aisée.

l endroit est trouvé , il n y aplus qu adeblayer les feuilles et m installer . 

sous les feuilles , c est du sable , tres fins , qui vole en poussiere .

je mange et m endort quasiment instantanément .vers les deux heures du matin , je suis réveillé par la pluie qui se met a tomber , alors comme je n avais pas mis le double toit , je sors et l installe , je vais me rendormir avec ce jolie bruit de la pluie qui tombe.

MERCREDI 03 OCTOBRE :

hum j ai passé une tres bonne nuit , et au réveil , la foret est magique .

il y a une multitude de petits palmiers qui poussent , naturel , main de l homme ? et la tige est sacrément piquante 
hey coucou le soleil 

j ai du mal a plier le bivouac ce matin , tellement je suis envouté par l endroit .

ca y es enfin j arrive a me remettre en selle , et je sais que ce qui m attend c est une grosse montée a plus de 800 m , sniff.bon je suis tout de meme réernergisé par ce lieux et la nature , alors on the road again...

et ca grimpe fort tout de suite , en quelques minutes , en quelques metres , j ai pris de la hauteur 

ha , voila le comité d acceuil qui m attend , je sais que je vais avoir droit aux cries , et "hello mister " ..

ca ne loupe pas ! 

moment de répis , c est a travers une plaine que je progresse maintenant , a travers des villages et des rizieres.

allez je profite du plat , ca ne vas pas durer... 

et puis s arrete a coté de moi , avec son scooter , raymundus , il parle anglais , nous allons boire un kopi sussu ensemble .raymundus a étudié au philipines , il est instituteur et a la moindre occasion , il est ravis de pratiquer l anglais.

a peine repartis , on m arrete pour un selfie 

et c est parti , je rentre dans le vif du sujet , ca grimpe , et je vais pousser téo a de nombreuses reprises.

ca ne rigole plus  
les oeufs sont vendues au bord de la route , suspendus dans des sachets plastiques 

allez une petite pause dejeuner , les warungs pour se restaurer ne sont plus aussi nombreux depuis SUMBAWA , il y a une superbe vue , et ce fut délicieux.

les bornes kilométriques , SOE plus que 10 km. et un petit selfie pour la route.. 
enfin de l ombre , du vert , de la clorophylle ,bon la montée n est pas finis pour autant . 
nouvelle petite pause  
les transports locaux , les bémos , il y a une collection d antennes sur les toits et de plus les basses résonnent  
enfin SOE , il est tot , 13H30 , je sais qu il y a des hotels 

si j en trouve un pas cher , je m arrete , rien ne presse , mon visa cours jusqu au 20 octobre , et cette montée ma litteralement épuisée , je pourrais recharger mes appareils électroniques et recharger le bonhomme.

au deuxieme hotel , j arrive a négocier le prix , allez repos , enfin je le croyais , je fais secher la tente encore mouillée de la pluie de cette nuit , recharge les appareils , prend une douche , enfin a la bassine , comme nous sommes a plus de 800 m ,l eau est glacée , ca réveille et c est bon pour les muscles courbaturés et je me met en quete d un ATM en partant a pieds , et en fait il n est pas a coté du tout .

l hotel , le hall d acceuil avec des remarquables sieges , et la chambre 
un temple hindouiste facon balinaise , longtemps que je n en n avais pas vus 

alors au bout de 4 km et 3 ATM , je peux enfin retirer de l argent.quelques courses , et au retour je tombe sur un endroit ou il serve des burgers , et deux burgers en express s il vous plait .

ha merci le beta punk café 

bon je me suis arreté tot , je pensais pouvoir bosser sur le blog ou faire une publication facebook et bien c est loupé , cette mission ATM m auras pris plus de 3 h.

alors on va faire un gros dodo pour bien récuperer , il y a encore du dénivelé demain.

JEUDI 04 OCTOBRE :

il est 6h00 et je suis en selle , c est parti...

je suis a 800 m d alitudes , il fait bon 
ca c est du packtage de bouteille, allez petite pause donuts maison. 

et puis je suis interpellée par une petite famille qui est dans son jardin , je vais donc discuter avec eux .

edu le pere de famille (eduardo) comme mon papa 

edu me propose une coconut .

ba oui facile , c est toujours aussi fascinant avec qu elle rapidité et aisance , il monte. 

je me demandais depuis que j etais au TIMOR a quoi etait destinée ces petites huttes , foin , animaux ? on me fait donc visiter , et bien c est t une case traditionnel , des gens y vivent

la porte d entrée est tres tres basse , il faut y rentrer a 4 pattes . 
le mais sechent au plafond , la paille est noircit par la fumée  
c est comme dans une tente le passage de porte. 

la préparation de ce qu ils mettent dans la bouche , et qu ils chiquent , qui donne une salive rouge ,orange et que l on peut suivre a la trace sur les routes .cela remplace le tabac , mais ca abime sacrément les dents , et je pense autre chose.

la petite boite est jolie , c est tout un rituelle , depuis l inde c est tres prisée en asie. 
carpete le petit chiot , tu as raison , repose toi , les bébés ca dort beaucoup 
la petite photo de famille avant le départ 

je remercie chaleureusement edu et sa grande famille pour ce delicieux moment de partage , j ai eu droit a des mangues et une noix de coco , et ce moment a été tres chouette.je serais uen journée avec cette famille , en fait j aurais dus....

les petites cases sous toles ou sous pailles , au choix  
allez un petit selfie pour la route ... 

et a nouvelle fois interpellée par une famille qui vend a manger sur le bord de la route.

cette adorable petite fille s appelle stephanie , alors le contact est tout de suite bien passé entre nous 
encore un trop chouette moment , on ma offert un paquet de cacahuette , il y a des jours ou c est plus difficile d avancer  

bon c est pas tout mais j ai fain , et vue que les warung ne court plus les rues , il faut sauter sur l occasion.

petits assortiments des transports publics et leurs decorations .

me voila rassasier , on the road again

le coton asiatique  

difficille de redécoller de cette endroit la route est si belle , et ces massifs de bougainvilliers incroyables.

recouverte de bougainvilliers 

bon j arrive tout de meme a reprendre la route .

la roche volcanique est omniprésente 
encore des arbres incroyables , poussants sur des rochers 

un petit , plutot rare les points d eau a cette époque de l année.

petit incendie de dechets dans un village , les pompiers sont tout de meme intervenus.

je suis quasiment tout seul sur la route , une grande sensation de liberté se dégage , c est trop chouette  

la longue route seul , vallonée , avec cette heure une forte chaleur , mais qu elle bonheur , je traverse des petits villages , ou les gens y sont bien , parce que c est au calme.

construction d une case en bois .

les cotes sérieuses reviennent ..

mais qui a pu bien dessiner ces routes de dingues ?? 
petit couple bien sympa qui me demande si tout va bien et me poser des questions . 
une vingtaine de tube sont incrustés dans l asphalte
magique unnivers 

la rencontre magique d un arbre et d un ciel incroyable...

serais je épiée ?allez petite pause pause kopi sussu a l ombre et avec une jolie vue. 

bien rigoler avec les 2 femmes qui pour l une voulait faire la sieste mais a du se lever pour faire mon kopi sussu et l autre qui faisait la lessive , et des enfants sympa.

c est completement dingue c est route , on ne se rend pas bien compte en photo , heureusement cette fois ,ca descend
et puis j arrive a une large riviere , j aurais bien bivouaquer la , mais il y a trop de monde 

on lave sa moto , son camion , son linge , on fait sa toilette , bon tant pis , la route remonte et je vais m eloigner du niveau de la riviere .

alors je ne vais pas batailler, les terrains pentus sont toujours plus compliqués pour trouver une aire de bivouac , je passe devant un poste de police , et demande si je peux installer ma tente .1 policier parle tres bien anglais , permission accordée, avec bien sur remise du passeport pour photocopie .

bon c est cool , j ai droit a un kopi sussu , et j ai acces a un robinet d eau pour ma toilette 

un bon débarbouillage , une bonne platrée de pattes , je vais faire un gros dodo apres ces 34 km , c est pas beaucoup , mais qu elle belle journée , merci ,merci

VENDREDI 05 OCTOBRE :

il est 6h00 , je suis en selle , paré pour grimper , car c est le programme de la matinée...

le soleil est deja bien haut , les premieres lueurs du jour sont a 5h20 

du calme , du vert avec les grands arbres , c est vraimment tres agréable.

juste les écoliers , selamat pagy les enfants 
j ai vus plusieurs monuments identiques en indo 
je ne sais pas l utillité de ses fibres du tronc des palmiers 

et puis le paysage change totalement , c est maintenant tres aride ,les arbres poussent sur de la roche volcanique , les troncs sont blancs éclatants.

certains arbres ont des formes biscournus 
incroyable la blancheur de ces troncs , je ne vois pas d écorce au sol et pourtant ca ne peux pas etre l état d origine 
rigolo c est formes defois , et pourquoi ?on voit tres bien les dessins de la lave volcanique qui c est figée 
toute l imagination et la créativitée de la nature... 
premiere pause petit dej , il sagit de roti ,c est un beignet industriel tout sec , beurk 
traverser de petit village , avec les huttes traditionnelles et la terre rouge rappelant que l australie est a 800 km

ca y est point le plus haut atteint , ca va descendre et comme tres souvent le paysage change radicalement d une vallée a l autre .

et toujours quasiment personne sur la route  

voila ca descend jusqu au passage de la riviere , et maintenant ca va remonter .

nouvelle petite pause , un jeune parle anglais , nous pouvons échanger sur mon voyage , son but , son pourquoi , blablabla ..

cour d école et une église 
voici ce que je respire ,tres souvent ,bon comme si je n en prenais pas assez sur la route , je refume depuis 1 an  

mais concernant le tabac , je vais arreter au départ du TIMOR LESTE car en AUSTRALIE le paquet de cigarette est a 15 ou 20 dollars , il est hors de question que mon budjet voyage passe dans cette adiction , de plus je sens bien que j ai perdus du souffle.

1 plan d eau , c est rare , immense batiment gouvernemental , et cette jeune fille parlait anglais , pause a l ombre en discutant 
il fais chaud , tres chaud ,meme a 800 m d altitudes 
je ne sais pas ce que c est , peut etre des graines de palmes ,en tout cas ces sacs sont tres lourds 

ca y est je rentre dans la ville de KEFAMENANU , j ai eu beaucoup de mal a retenir ce nom

je trouve un warung , j ai fain et en plus il loue des chambres , defiant toute concurence ,3 eu , la patronne est balinaise, charmante , parle anglais , rien ne me presse , je vais bosser sur le blog , laver des affaires et recharger mes appareilles, et me reposer, il est 12 h30 , trop chouette.

l hotel , le couloir avec sa lumiere et la chambre. 

je vais bien manger , il y a de la salade , ca fait trop longtemps que je n en ai pas mangé, un régale , bien bosser sur le blog , jusqu a ce que je n ai plus de batterie sur l ordi , soucis récurant, transférer les photos et elles sont nombreuses ces derniers jours.en allant faire des courses au supermarché , une petite vendeuse parle avec moi , et c est super touchant de voir l état d exitation dans lequel elle est , c est a prioris la premiere fois qu elle discute avec un occidental (un boulé) , c est trop rigolo , j ai l impression d avoir une fan en face de moi qui rencontre son idole , c est pas la premiere fois que ca m arriive mais a chaque fois c est une grande émotion.

bon voila fin de la journée , grosse étape aujourd hui , lol , 34 km , bonne nuit les petits .

SAMEDI 06 OCTOBRE :

sunrise depuis le balcon de l hotel 

il est 6h00 je suis sur le départ , pour la derniere grosse montée du TIMOR , la cour de l hotel au réveil.

les bruleurs a pétrole tres largement utilisés au TIMOR , ca pus , c est une infection. 

apres avoir dit au revoir au personnel , des femmes adorablent , qui rigolent beaucoup , ecoute de la musique pendant que leurs enfants dansent , c etait chouette.

et c est partis , traversée de KEFAMENANU , au petit matin , sans circulation , dans le calme  
les traditionnelles feux du matin , pour bruler les feuilles et les déchets, jaime la lumiere qui transperce la fumée 
bonjour monsieur le géant , masjestueux , cohabitant avec de nombreux amis ,source de vie , d air et d ombre , merci pour tout 
lumiere et  ombre 

et c est reparti avec ces routes de dingues !!!

je n avais jamais vue encore , des graines de sagou , j ai ce palmier dans mon jardin , les palmes sont tres piquantes 

ca y est on change de paysage a nouveau , en arrivant au sommet de la colline

maintenant une bonne descente ,ca tombe bien , j etais un peu agacé par cette grosse cote 
ca remonte a nouveau , sniff ..on construit encore de nombreuses églises. 
selamat sian , les petits écoliers , ils sont depuis quelques temps a nouveaux plus cool, pas comme a FLORES . 
ca descend , hihaa 
encore et toujours déforestation , et ca brule  
l ananas local , une vive coulleur rose 
impréssionant 

deforestation , et on brule !!

pas étonnant que la terre se réchauffe 

maintenant ca va descendre , et la température augmente , il fait maintenant tres chaud , pas d arbres , pas d ombre

tout le long de la route , il y a des barrieres ,en tige de palmier
et toujours seul sur la route dans un paysage immense , une grande sensation de libertée 
ha 4 petits nuages qui se premonent par la ,ce sont t ils perdus ? 
enfin des arbres , un peu d ombre, et puis une jolie décoration autour de cette maison , il doit y avoir du balinais dans l air. 
trop chouette cette longue route qui monte , oui , mais entourée de grands arbres. 

avant de grimper , je fais une pause ,boissons fraiches ,les gens assis a l ombre sont tres curieux de ce que je fais.des menuisier sont entrain de bosser.

moi aussi les gars je travaille le bois 
le cimetiere dissimulé derriere les arbustes, et c est troncs blancs qui contrastent si fortement dans le ciel bleue 
alors eux ils ont optés pour une protection maximal , qui s y frotte s y pique  
la chaleur importante a ce moment de la journée et étant redescendu quasi au niveau de la mer qui n est plus tres loin . 
je longe un petit cours d eau , et trouve ce petit coin de paradis et de fraicheur  
les araignées ont tisser leurs toiles juste au dessus de ce point d eau ,un peu de fraicher , de l eau et un bon garde mangés 
le paysage a une nouvelle fois changé , c est une terre brulée , sur de la roche volcanique , les herbes jaunies ,sont superbes 

c est tres impressionnant cette petite route au milieu de cette vallée encaissée , bruler , les couleurs sont grandioses, des petits écoliers de ci de la me saluent.

comme il ne fait pas assez chaud , on brule  
selamat sian , les enfants , selamat sian mister 
un peu de vert dans cette nature brulée 
les palissades en tige de palmier 

je trouve enfin un warung pour dejeuner , j avais trop fain , maintenant le mer est a 500 m et je n ai plus qu a suivre la cote nord ,pour 90 km plus tard atteindre le TIMOR LESTE .

les retrouvailles avec la mer . 
allez un petit selfie , ca faisait longtemps . 

c est étrange c est une 2x2 voies et il n y a personne , comme si c etait une ville abandonnée , il ne manque plus que les ballots de paille qui roulent pousser par les vents .

coté montagne , c est sec , aride , brilée 
coté plage , paradisiaque et comme un robinson , seul au monde ,ha si il y  a des cochons  
ha zut , mais qui fait des choses comme cela , un inconscient  !!
végétation typique sur la plage , petits arbustes , et petit cochon qui est passé a table ,bonne appétit l amis  
je longe maintenant des salines  

il y a des foyers , je pense qu ils font chauffer l eau de mer ,pour accélérer l évaporation.

je suis la cote ca tourne a droite puis a gauche, c est plat , beau et tres calme 
ho ca grimpe un peu pour passer cette coline 
en asie on rafolle voyager sur les toits des bus et des camions , ouf fais chaud , tres chauds  
et ca descend , whou  , de l air
rencontre avec un fan club en culotte courte 
j aime bien l effet produit , au bout du pont un carré vert  

des bancs autour d un gros rocher , comme une église a l exterieur

des marches et en haut ,une mini grotte, avec marie et jesus 

lors d une pause boisson fraiche et roti , je rencontre ce jeune homme dont j ai oublié le prénom et qui parle anglais , un jolie moment passé , il ma offert un kopi sussu (café au lait) , tiens ma deuxieme ceinture a lachée , completement rouillée, c est nath qui me lavait offerte lors de mon départ de paris.

une pause a l ombre , boisson fraiche et kopi sussu , et un peit jeune bien sympa , terima kasih ,les amis 

le plein d eau et de nourriture est fait , je peux m arreter a tout moment pour bivouaquer.

c est magnifique , énorme sensation de libertée au milieu de ces grans especes , avec rarement des passages de vehicules. 
tres curieux ce monsieur sur mon voyage , avec ses 5 mots danglais et mes 5 mots d indo ,nous arrivons a communiquer 
toujours sidéré par la blancheur du tronc de ces arbres, qu a t il combattu comme maladie , ou attaque ? 

voila enfin trouvé le spot pour le bivouac , mais comme depuis que j ai rejoins la cote , il y a pleins d arbres épineux , il m a fallus ,enlever puis porter les saccoches , et j ai aussi porté téo a travers les broussailles.

le spot est parfait , mais il y a un peu de monde au alentour , ce sont des salines ,les gens y travaillent . 

je me fais discret jusqu a ce que je n entende plus de voix.

voila fin de cette incroyable journée , j ai étéencore une fois totalement dépaysé , qu elle bonheur ,73 km effectués aujourd hui , et ce qui me fait extremement plaisir , c est que demain , je rentre dans mon 27 ieme pays ,demain je dis aurevoir a l indonésie , demain je rentre dans mon dernier pays de l asie du sud est, je ressens un grand bonheur , merci la vie , merci ...

DIMANCHE 07 OCTOBRE :

c est le grand jour , j ai super bien dormis , c etait calme il est 6h15 , je leve le camp , on the road again....

le crépuscule pointe son bout du nez ,a travers les arbustes , puis c est le soleil qui se leve , bonjour l amis et belle journée

il me faut comme hier soir , porter les saccoches et téo pour eviter les épines .

c est toujours aussi beau ,je pourrais me croire dans des paysages américains , et la lumiere du petit matin,qu elle beautée 
si belle et si fragile , qu elle instant délicieux 
c est osho qui dit :si tu aimes une fleur ne la ceuille pas ,si tu la ceuille ,elle mourrat

a présent je sens en afrique , avec ses huttes ...

pendant que je fais des photos sur un pont je suis abordé par isha ,une jeune fille qui est si contente de parler avec un étranger , encore une fois c est extremement touchant , elle parle assez bien anglais , nous pouvons échanger.

la jolie isha, venue chercher de l eau a la riviere avec sa maman restée en arriere 

j ai fait une petite pause dans un petit village , c etait rigolos ,tous les enfants autour de moi ainsi que quelques adultes, il y a avait une dame tres agées , mais elle avait l air tres méfiantes a mon sujet .elle s acroupissait a la maniere asiatique , refusait le siege que je lui proposait , partait , revenait , bref un moment loquace.

je suis toujours fasciné par la charpente de ces petites huttes 

comme nous sommes dimanche , beaucoup de monde marchent sur le bord de la route , les femmes avec de jolie robes , les hommes aussi bien habillés , la bible a la main ,ils se dirigent vers les églises.

je fais une petite pause a l ombre sous une hutte ,viennent 2 jeunes pour discuter , ils habitent en face de la rue , apres la pause je vais saluer la famille.

whoua sacré tressage , utilisé de differentes facons , mais l une d entre elle , la cloture 
plutot bien a l ombre 
et voici la petite famille ,avec un jolie petit ange  
les églises sont pleines maintenant, le foot partout le foot ,inimaginable le nombres de gamins qui portent un maillot de foot. 
trop rigolos la deco oeuf , sur la plante. 

petite pause boisson fraiche et biscuit.

de la couleur 

le long de la route il y a maintenant cette riviere que je longe.

la station de lavage outdoor , le poisson est tres populaire au timor , partout au bord des routes ,on trouve des vendeurs 

ca joue au carte également , rigolo la ce sont des femmes , et puis je vois quelques panneaux de l union européenne , qui subventionne quelques projets.

il est beau , il est bon mon poisson 

nouvelle pause , toujours a l ombre , dans ce cadre enchanteur.

gare ou l on pose ses pieds 
une nouvelle rencontre avec un géant  ,majestueux , magnifique , me fait penser a l arbre dans avatar
ce qui est curieux , il abrite en son centre , un palmier , ils forment un couple , metisée .le métissage c est plus sage 

j adore la réaction des locaux , ils ne comprenent pas bien ce que je photographie , un arbre , une maison , un camion , mais ils se mettent a regarder ce que je photographie peut etre différament , ca me rappel les japonais dans les années 80 a paris , on ne comprenait pas , il photographiait tout .

elles sont belles ces églises , hey coucou les filles , ont profitent de l ombre , z avez bien raison  

en passant devant un warung je remarque 2 occidentaux , comme je n en n ai pas rencontrer un seul au TIMOR mis a part nathalie a KUPANG ,je m arrete discuter avec eux.il y a la magnifique MAFALDA ,incroyable beautée et JUAN , ils sont tous les deux portuguais et font du bénévolat dans une ONG , ils sont a DILI au TIMOR LESTE , JUAN est fasciné par mon voyage , il m offre une petite bouteille d eau et des bananes, je prend le contact de la jolie MAFALDA car je vais passer 16 jours a DILI et j aurais du temps pour en savoir un peu plus sur ce qu il font au sein de ONG et aussi je l avoue un prétexte pour revoir cette incroyable beautée...

vague a travers les arbres , ce doit etre sympa de surfer entre les arbres 
c est juste beau , ca me fascine c est arbres qui poussent dans une eau salée 
une nouvelle fois des salines , les petites huttes , et les foyers pour faire évaporer l eau de mer 
je retrouve ces 2x2 voies ou il n y a absolument personnes  

enfin si , une famille de vache s y balladent , ca me rappel l inde

alors voila il est 12h30 et j arrive au petit village ou se trouve la frontiere avec le TIMOR LESTE , je trouve un warung parce que j ai tres tres fin , et que je ne suis pas sur d avoir de l argent au TIMOR LESTE car ce sont des dollars qui sont utilisés et je n en n ai pas , a prioris pas de distributeur avant DILI la capital , peut etre y auras t il des bureaux de change a la frontiere mais rien n est sur .pendant le dejeuner , on me questionne sur ou je vais et quand je dis que je vais au TIMOR LESTE on me dit que la frontiere est fermée , a zut je n avais pas prévus cela , il va peut etre falloir que je bivouac dans les parages. dejeuner terminé , pleins d eau et de cigarette , je vais tenter de passer la frontiere. en fait ce que je n avais pas compris ,c est que la frontiere etait fermé pendant le dejeuner , ouf tout va bien.

c est parti je m engage dans l avenue qui m amene au poste frontiere coté indonésien 

le passage coté indonésien se fait plutot bien , meme si je suis un peu énervé contre des gens qui ne respectent pas la queue , voila tampon de mon départ d INDO en poche ,je me dirige vers la barriere.

voila c est ma derniere vision de l INDONESIE 

je quitte un pays incroyable , j ai passer 2 mois et demi absolument magnifique ,fantastique ,j ai parcourus 2424 km , j ai posé le pied sur 9 iles , alors meme si je pense avoir découvert beaucoup de choses en INDO et c est vraie , je n ai pas vue grand chose 9 iles sur un archipel qui en compte 13 000 , il faut beaucoup , beaucoup de temps pour découvrir l INDONESIE .j ai vécu tellement de moments forts , d émotions , de belles rencontres , de sentiments de total libertée , mais j en ai aussi bavé , la montagne , les dénivellés de dingues , et le pire la circulation effrayante de JAVA . mais peuples INDONESIENS un immense terima kasih ? vous etes d une incroyable gentillesse , générosité , vous faits partis du top 3 , haut la main , merci pour vos sourires , vos encouragement , encore une fois tous mes préjugés sur le monde musulman , sur l islam sont tombés , le plus grand pays musulman du monde est un pays de paix , de tolérance , de sourire , muli culrurel , un pays d amour , merci merci merci du fond du coeur....puissiez etre épargnés par ces terribles événements que la planete opére quelques fois , mais tres concentré dans cette magnifique partie du monde , ou il faut s adapter a vivre au milieu des volcans , des tremblements de terre et des stunamis