N'ayez jamais peur de la vie, n'ayez jamais peur de l'aventure, faites confiance au hasard, à la chance, à la destinée Partez, allez conquérir d'autres espaces, d autres espérances Henry deMonfreid
Mars 2017
1000 jours
Partager ce carnet de voyage
Publié le 30 juin 2019

Ca a du être un des plus rapides passages de frontière, un coup de tampon côté Thaïlandais avec une petite bouteille d’eau offert, un salut militaire et une prise d’empreinte digitale côté malais et me voici dans mon 24ème pays, la Malaisie.

une route très calme. 
et puis une belle côte où je prends rapidement de l’altitude mais je suis aussi obligé de pousser Téo. 

Pendant cette monté je suis accompagné par le cris de singes hurleurs, c’est assez magique à entendre.

Ca me rappelle le Vietnam cette montagne. 
des virages à la route complètement tordue.
et puis c’est un paysage plat à travers de belles rizières. 
et bien sûr il fait chaud, très chaud, et au milieu des rizières, l’humidité est très importante. 

Vous avez remarqué comment on dit stop en Malaisien ?

Je suis surpris, les maisons, les routes sont du standing occidental, le niveau de vie y est donc élevé, je ne m’y attendais pas.

petite pause à l’ombre dans cette maison abandonnée, j’ai une fringalle, il me reste quelques  chips, des biscuits et pistaches.

Ca fera l’affaire je suis à 5 km de Kangar, mais quand il y a fringale, on ne peut plus avancer.

Et voici Kangar, première grande ville, whoua il y a un Mac do. Zut en raison du ramadan, il est fermé, comme beaucoup de restaurants. Il y a les 7 eleven ces supermarchés qu’on trouve en Thailande, ouvert h24 avec des très bons sandwichs, mais voila en Malaisie, les 7 eleven n’ont pas de sandwichs. Bon, je me rabat sur des biscuits. William que j’avais rencontré à Hangoon au Myanmar m’avait passé des cartes sims, Thaïlande, Malaisie et Indonésie. Je vais donc recharger en crédit la SIM Malaisienne qui me permet d’avoir internet pour 6 ou7 euros. Et le monsieur du magasin, un chinois a été très intéressé par mon voyage, j’ai eu droit à une petite boisson, je cherchais un hôtel mais il n’y a rien à moins de 14 eu, trop cher pour moi. Il m’emmène devant un endroit où on loue des chambres, mais la grille est fermée et le numéro de tel ne repond pas. Tant pis je vais continuer ma route et bivouaquer ce soir.

Avant cela, petit passage à l’ATM pour retiter de l’argent et c’est toujours un petit moment de stress : ma carte va t’elle marcher ? Sur une de mes cartes, il faut que Nico mon frère appelle la banque pour leur dire que je suis dans tel pays, mesure de sécurité. Heureusement Nico est un super logisticien. Bon la carte marche, je me remets en selle.

En traversant un village, il y a un petit marché, je prends un plat et dans un premier temps, on me dit qu’en raison du ramadan, il sera à emporter, et puis on me le sert derrière le comptoir, et au moment de vouloir payer, on m’offre le plat, j’ai insisté mais c’est non, et bien ça commence bien la Malaisie.

Je demande à ces gens si je peux bivouaquer sur la plage à quelques km de là, ils me font comprendre qu’il y a des gens qui se droguent et que ce n’est pas secur. Bon, loupé pour le bivouac sur la plage. Le souci c’est qu’il y a des rizières partout et que ça ne va pas être évident de trouver un endroit au sec.

A peine reparti, un monsieur m’arrête sur la route, il m’offre une brique de jus de fruit et me laisse le numéro de tel de personnes qui pourraient m’aider sur la route mais je n’ai pas compris dans quelle ville ils habitent et maintenant je ne dois plus tarder pour planter la tente.

Je passe devant une caserne de sapeur pompier avec un grand jardin, et je sais que dans de nombreux pays les pompiers accueillent. Je fais ma demande et on me dit ok, j’installe le bivouac, tout est prêt et là, un gradé vient me voir, il a demandé à un supérieur et on lui a dit que comme c’était un batiment gouvernemental, il ne devait pas y avoir de civil. Ils sont embêtés, pas autant que moi, je remballe en deux minutes, le gradé en question me donne 5 ringgit, ce qui doit faire 2 eu, il me dit, tu boiras un coup...

Et je file, mais je ne trouve pas d’endroit pour planter la tente. Je vois un monsieur dans son jardin, il ne parle pas très bien anglais mais on se comprend, je lui demande si je peux planter ma tente dans son jardin et il me dit oui, il en parle à sa femme et c’est finalement dans le salon que je vais dormir.

et voici mon adorable hôte Dassimon. 

Dassimon vient d’Indonésie, de Java plus précisément, il a 5 enfants 3 filles et 2 garcons, l’un est dans l’armée, et l’autre est dans la securité à l’aéroport de Kuala lumpur, il arrive ce soir nous irons le chercher à l’aéroport. Une de ses filles Darliana est professeur. Dassimon quant à lui est dans la securité dans une facturie de riz. Après le couché du soleil, comme c’est une famille musulmane, nous partageons un bon repas confectionné par sa femme Ella.

Puis nous allons chercher Darwin son fils à l’aéroport à 25 km de là, je suis épuisé mais c’est comme cela quand on est hebergé, il faut accepter de ne pas tout de suite se reposer, et puis ça permet d’apprendre sur la culture et de partager de bons moments. J’apprends par exemple que Ella la maman, aime le foot et son equipe c’est le Réal de Madrid et surtout Cristiano Ronaldo, surprenant.

merci beaucoup Dassimon et ton adorable famille. 

JEUDI 31 MAI :

Comme je ne me suis pas couché tôt, et que j’ai avancé d’une heure en passant en Malaisie, ce matin je me lève à 7 h et un peu fatigué, après un petit dej composé de chocolat au lait et brioches fourrées, je remercie profondément Dassimon et sa famille et me remet en selle, il est 8h30.

Je suis la route principale mais de l’autre coté d’un petit cours d’eau bien à l’abri, au mileu des rizières
les chateaux d’eau sont particuliers en Malaisie et les cimetières aussi. 
On a l’impression de vivre sur l’eau, maison au standing occidental.
une pause à l’ombre à manger quelques brioches, les seules choses que je trouve dans les petits shops 

Comme je voulais voir la mer, je suis une petite route avec très peu de circulation, c’est chouette d’un côté les rizières, quelques maisons et de l’autre côté la mer.

et oui fini les jolies plages de sable blanc, c’est de la terre maintenant. 

Certainement dû au limon provenant des rizières, en marchant sur la plage, je me suis ramassé plein de terre sous mes slaps. De petit cratères fabriqués par les nombreux crabes qui se trouvent sur la plage et forcément l’eau n’a plus sa couleur turquoise.

et tu viens d’où ? et tu vas où ? à bicyclette ? ils m’ont offert un jus de je ne sais quel fruit sensé donner de l’énergie... 

C’était un peu bizarre au goût. Puis je rattrape maintenant la route principale.

le travail dans les rizières et les machines. Malheureusement ça pulvérise... je ne sais quel produit chimique !!! 

Voilà ce que je vais trouver à manger sur la route, des pâtisseries, c’est déjà ça, c’est plein de sucre ce qu’il me faut pour pédaler...

les écoles joliment decorées, les abris pour se protéger du soleil et de la pluie et les lotissements au milieu des rizières. 

une petite pause dans ce joli parc, ou une partie de la jetée a subi les assauts de l’eau.

magnifique et immense banian tree. 

Tiens un passage valloné, faut pousser sur les pédales ...

oui je sais à quoi vous pensez en voyant cette tige et ce qui reste de la graine ou du fruit, j’ai pensé à la même chose que vous 

ncore un arbre incroyable, immense, magnifique.

Et puis j’arrive enfin à SUNGAI PETANI la ville où je vais dormir ce soir.

L’hôtel et la chambre, Téo dort à côté de moi cette nuit. 

Je suis un peu mécontent car j’apprends que les étrangers payent une taxe de sejour dans certains hôtels en Malaisie 10 riggt qui correspondent à 2,15 eu mais quand tu as un budjet de 12 eu par jour, que ta chambre sur booking.com t’annonce 9 eu la nuit et qu’en arrivant tu rajoutes tes 2,15 euros, ba ta fini ton budget journalier!!!

Bon après une bonne douche, je me mets en quête d’un bon dîner car des brioches et des biscuits ça nourrit pas son cyclo. Dans un centre commercial au couché du soleil, il y a une prière qui annonce la rupture du jeune pour la soirée.... A table.

Finalement, je me retourne vers un marché pour dîner, puis un petit restaurant chinois, allez hop au lit après les 104 km effectués aujourd'hui.

VENDREDI 01 JUIN :

Incroyable nous sommes au mois de juin, le fait de ne plus avoir de saison tout le temps, faire perdre un peu la notion des mois. Mais nous sommes au mois de juin déjà, synonyme de bonheur en Europe avec l’arrivée de l’été et des vacances plus très loin... Il est 7 h et je me mets en selle. En passant la frontière Malaisienne et en rajoutant 1 h, le soleil qui se levait à 5H45 se lève maintenant à 6H45, ça fait vraiment bizarre. Moi qui me lève à 6 h tous les matins de me réveiller alors qu’il fait encore nuit maintenant. Allez on the road again....

mosquée, temple chinois, temple hindouiste, tous se côtoient et se respectent... 
je suis sur la route et suis arrêté par un monsieur en voiture. 

Ce monsieur s’appelle CHOKUN, très curieux sur mon voyage, nous bavardons un peu et au moment de se quitter il me tend un billet de 10 ringgit que je refuse mais il insiste, ils sont incroyables ces Malaisiens.

du vert , la vie ... 
ces cimetières sont jolis, très épurés. 
au détour d’une petite rue dans la ville de Butterworth, du street art.
J’adore quand la nature se réapproprie les endroits abandonnés. stupéfiants les chateaux d’eaux à la Malaisienne. 

Je dois maintenant rejoindre un immense pont reliant BUTTERWORTH à l’île de PENANG.

Après avoir traversé un grand pont, un cycliste me demande où je vais, et je lui explique que je vais à Penang en prenant le pont qui relie l’île au continent. Et il me dit que les vélos n’ont pas le droit de l’emprunter, heureusement qu’il m’a prévenu, j’aurais fait la route pour rien, demi-tour pour prendre le ferry.

Voilà tout le monde a bien embarqué, c’est parti pour la traversée. 

PENANG et sa capitale GEORGE TOWN.

on attend le top départ pour à nouveau s’élancer.
la guest, la chambre, et l’impressionnante cage d’escalier de secours et ces satanées marches

La guest est chouette mais le dortoir est au 4ème étage, dur de monter tous les bagages la haut, et surtout ne rien oublier, parce que tu es bon pour 100 marches aller\retour.

GEORGE TOWN est fascinante, un mélange d’Inde, de Chine et de Malaisie, dans les rues musiques indiennes, odeur d’encens et saris indiens. J’ai des frissons à parcourir les quelques rues que je fais cette après-midi et cette soirée.

SAMEDI 02 JUIN :

Ce matin j’ai bossé sur le blog et en milieu d’après-midi, je suis allé me ballader un peu.

C’est coloré, c’est gai, c’est animé.
le ciel m,a fasciné, peut-être  parce que ça faisait longtemps que je ne l’avais pas vu depuis une grande ville. 

On a l’air de bien aimer le vélo à GEORGE TOWN, ça tombe bien, moi aussi.

voilà pour la fin de journée 

Soirée hamburger, depuis le temps que j’en rêvais....

DIMANCHE 03 JUIN :

Après quelques cafés, je pars marcher dans les rues quand il n’y a pas beaucoup de monde encore.

une des plages de GEORGE TOWN, beaucoup de gros navires. 

Hum tiens tiens, il y a un meeting ce matin...

La discussion porte sur quoi les amis ? 
incroyable nature, cette petite fougère pousse sur de la mousse, qui pousse sur un mur. 
alors les nouvelles sont bonnes ? 

Des églises, des temples chinois, boudhistes, des mosquées et temples hindouistes, diversité et tolérance, c’est possible, ça me rappelle la REUNION où ces 4 religions se côtoient sans aucun soucis sur une toute petite île, perdue au milieu de l’océan indien...

Qu’est ce qu’il manque ? ha oui synagogue ... 

Des petites rues bien agréables, loin du tumulte.

J’adore... 

Je retourne à la guest, je me pose 10 mn à discuter avec MAKSYMILIAN, un jeune Polonais de Varsovie, qui a bossé 3 mois à KUALA LUMPUR.

Puis je prends le vélo, je vais me ballader en suivant la côte nord. A peine enfourché Téo, je tombe sur 2 temples se faisant face au milieu d’une jungle de bulding.

Le premier est un temple boudhiste thai. 

Un énorme boudha couché à l’intérieur.

De l’autre coté de la rue faisant face au temple Thaï c’est un temple birman, le DHAMMIKARAMA burmese temple.

Le jardin est très beau, douce énergie calme et reposante.

je suis là, ah ouais !

A l’intérieur très beau boudha, c’est incroyable la vue d’un boudha me procure immédiatement une sensation d’apaisement et une grande douceur, les positions des mains appaisent également.

En sortant du temple à sa droite, se trouve un lieu dédié à AMMA, je vais y faire une petite méditation ...

Quel bonheur de te retouver Amma et d’avoir cette connection du coeur... 

C’est quand même un lieu assez incroyable, à cet endroit, 3 lieux concentrant autant d’énergie spirituelle.

Après ce doux et bon moment je reprends la route. La jungle urbaine Malaisienne a ici remplacé la forêt.

C’est drôle on dirait qu’il y a une seconde tour de Pise. 

Je longe à présent la mer.

Je ne suis pas un fan du béton, mais ces grands ensembles me fascinent, quelle vue incroyable doit-on avoir de la haut... 
Mosquée les pieds dans l’eau et puis ça y est, c’en est fini des grands ensembles, place aux plages un peu plus nature 

Côté plage, parce qu’en fait les buldings ont été remplacé par de luxueux resorts.

La route est plutôt sympa le long de la côte, seul petit hic : pas large et les voitures roulant bien sûr assez vite .... 

ne passent pas très loin de moi, de même pour les motos, harfff !

Au bout de la route, il y a un parc national, c'est le Penang national park et tenez-vous, c’est assez rare pour le souligner, il est gratuit.

enfin du calme, de la verdure, de l’ombre de l’oxygène, juste le chant incroyable des insectes et des oiseaux... 

Certains insectes font des bruits tout droit sortis d’un film de sciences fiction, style bruit extra terrestre et pourquoi pas ??? et s’il était là ??

sentier dans la jungle, trop chouette.

Pour au bout d’une heure, arriver sur une plage qui est un lieu de pondaison des tortues.

hey coucou les amis et merci de me permettre de vous saluer de si près, je suis à 1 m. 

Après c’est 2 h30 de marche magique, il est temps de prendre le chemin du retour.

le coucher du soleil approchant, c’est l’heure de faire les courses avant de rompre le jeûne.

Je suis impressionné par la taille de ces grands arbres, ils forment un tunnel de verdure. Arrivé la guest, je m’aperçois que j’ai perdu mon pass qui me permet de rentrer à la guest et la clef de mon casier où je mets mes objets de valeur, et zut je voulais bosser sur le blog et surtout appareil photo et tel déchargés. Bon je vais passer du temps à discuter avec les voyageurs passionnants, comme d’habitude. Il y a MANU un Français de Lyon, il y a Frédérique également Française, de la région Parisienne en couple avec ADRIAN un Argentin, il y a LILI une Malaisienne très avancée dans son cheminement spirituel, je me sent très proche d’elle. Il y a Takashi un Japonais, INES une jeune et jolie Allemande metissée Marocaine qui va faire son vipassana dans 2 semaines en Malaisie et 2 autres Portugaises dont j’ai oublié les prénoms qui vont faire ce vipassan, ça médite, ça médite sur cette planète, c’est bon signe.

LUNDI 05 JUIN :

Comme je n’ai toujours pas accès à mon casier, je pars tôt à la chasse aux trésors du street art dissimulés à travers la ville, accompagné de ma carte, c’est comme partir à la découverte d’un trésor et c’est un trésor artistique.

c’est touchant et plein d’émotions et le fait de marcher à la recherche des oeuvres, rajoute au plaisir. 

Il y a aussi de plus grandes œuvres.

et entre les œuvres, des temples chinois.

différentes ambiances au sein du même temple. 

Autre ambiance, la caserne de pompier.

et puis partout de l’art.

art culinaire sur la troisième photo. 

il y a aussi ce bar, qui est magnifique.

Ahet là un autre style, plus épuré...

Les fleurs et les arbres aux racines dégoulinantes sur le béton sont là aussi.

bougainvilliers bicolores. 

autre temple Chinois.

Voilà il est pas loin de 12 h, j’ai fait le tour de toutes les peintures que je voulais voir et à la dernière, plus de batterie dans l’appareil photo, signe que c’est l’heure de rentre, je vais enfin avoir accès à mon casier. Et pouvoir recharger les appareils, bosser sur le blog et en arrivant à la guest, il y a RAYMOND un jeune cyclo Taiwanais, qui arrive. Lui arrive d’Australie, il a fait la côte est et le centre en plein été, respect RAYMOND.

C’est quoi cette tête mon Steph ??? 

Nous allons déjeuner ensemble et partageons nos aventures, lui remonte vers Taïwan en passant par la Thaïlande et le Cambodge, il n’est pas rare qu’il fasse 200 km dans la journée, ah la jeunesse !

Aprè-midi et soirée passés à bosser sur le blog.

MARDI 05 JUIN :

Je voulais faire la côte est de Penang tôt ce matin, mais la réception à qui j’ai confié Téo ouvre à 10 h, alors blog, puis les au revoir avec RAYMOND.

Salut RAYMOND belle route à toi 

Et puis je file à la decouverte de l’Est de Penang.

comme dans nos societés occidentales de grandes barres d’immeubles. 

Je rejoins le front de mer, sur une piste cyclable entre l’autoroute et la mer.

Cet incroyable pont que je ne peux pas prendre à vélo fait 15 km dans la mer. 
bien agréable à l’ombre, même si le bruit de l’autoroute n’est pas loin , je n’y ai pas croisé un seul vélo sur 18 km. 
hey un petit squateur pendant la pause. 
des constructions modernes, il y a même de l’éolien, ce n’est plus les grandes barres d’immeubles. 

De l’autre côté de l’autoroute, il y a beaucoup d’entreprises d’électronique, ce n’est pas la côte la plus sympa , mais bon je sais à quoi elle ressemble maintenant. Allez je ne vais pas pousser plus loin demi-tour, d’habitude je ne prends pas deux fois le même axe pour découvrir autre chose, mais je n’ai pas envie d’être dans le trafic, alors je reste sur la piste.

ballet d’hypocampes et de grues.

Au retour, je vais déjeuner dans le quartier en face de la guest little india, c’est l’Inde en plus calme, plus propre, et sans klaxons, mais il y a la musique, les odeurs d’encens, et d’épices, la cuisine et les Indiens.

la jolie Lili from Malaisia. 

MERCREDI 06 JUIN :

C’est le D day aujourd'hui c’est l’anniversaire de ma petite LOU, ma petite nièce, alors pleins de gros bisous mon coeur, 7 ans aujourd'hui, happy birthday nounou.

Ce matin à 7h30 je prends le vélo direction Penang hill, une petite montagne qui culmine à 833 m et va me permettre d’avoir une vue sur GEORGE TOWN.

sur la route devant un hôtel un drôle de musée ou apparemment on apprécie le vélo. 

J’arrive au pont de départ et pose le vélo, non sans avoir hesité à le faire à vélo car il y a une route qui y monte, et j’ai bien fait de ne pas faire les 5 km à vélo, le pourcentage de la pente est de 30 %, même à pied c’est super dur.

c’est du délire
des hortensias, bien longtemps que je n’en n’avais pas vus, joli dessin ces feuilles marrons en transparence

Arrivé en haut au bout 1h20, le ciel est bouché, sniff je ne verrai pas GEORGE TOWN d’en haut. Penang hill est un site touristique, on y monte en funiculaire, il y a des attractions, restaurant assez cher, ce n’est pas trop ma tasse de thé. Quelques belles maisons , il y a même une mosquée et je vais voir les plus grosses fleurs d’hibiscus que je n’ai jamais vues.

Apparement l’hibiscus se plait bien en altitude. 

Voici la vue bouchée.

Bon ba, je ne vais pas m’attarder je dois skyper LOU à 13h30 avant qu’elle ne parte à l’école et j’aimerais voir le jardin botanique avant de rentrer.

rencontre avec des fourmis géantes, elles sont plus grandes que mon ongle du pouce. 
cette immense arbre est colonisée par une plante à plusieurs mètres de haut, comment vivre sans terre, comment stocker l’eau ? 

Ouf j’arrive enfin en bas, le pourcentage de la pente est si important qu’il faut compenser en mettant le plus possible les épaules en arrière, pour moins dévaler la pente et moins forcer sur les jambes et les muscles.

Une petite ballade rapide dans le jardin botanique qui mériterait plus de temps.

sacrée diamètre ce tronc et puis ces palmiers me font penser à un feu d’artifices.

Et puis je fais la connaissance de cet arbre assez rigolo, il se prénomme Cannon ball. Son fruit peut peser jusqu’à 6 kg et peut mettre deux ans à se détacher de l’arbre. Avec le vent quand les fruits s’entrechoquent ça donne l’impression d’explosion de boulets de canons dans le lointain, d’où son nom. La fleur est incroyable. Ce qui est surprenant, c’est que c’est un arbre classique mais sur la partie basse du tronc poussent des épis de fleurs, elles sont hermaphrodites, absolument incroyables, et les fruits sont utilisés pour leurs vertus médicinales.

fleur magique, fruit médicinal, incroyable arbre. 

Bon, puis c’est l’heure de rentre, un petit stop au Mac do où je mange quotidiennement depuis 5 jours, et à 13h30 j’ai un rendez vous skype avec petite LOu.

Après-midi, mise à jour du blog, recharge des appareils, et préparation de la route, demain je me remets en selle, direction IPOH.

JEUDI 07 JUIN:

c est repartis , il me faut descendre tout mes bagages du quatrieme etages et reprendre le ferry pour rejoindre le continent.

un dernier petit clins d oeils aux enfants a byciclette. 

en attente d embarquement..

puis 20 mn de traversée. 
bye bye penang. 

et c est repartis je reprend ce pont que j avais emprunté il y a une semaine , je dejeune quelques biscuits et un café dans cette boutique 7 eleven et en route...

sur les rives de ce canal je vois pleind de petits points roses et je demende a un pecheur , et oui l eau n est pas propre mais il y peche ,ce que c est il me dit que ce sont des oeufs d escargots, assez incroyables , bon je ne sais pas si c est des escargots terrestres ou d eau.

cimetiere le long de la route. 

si la premiere partie de la route est parfois a l ombre ca la rend moins desagréable malgré le flux de vehicules importants.

ce grand arbre recouvert d un genre de lierre me fais penser a un dragon. 
des mosquées , des temples, des temples aux formes surprenantes 

et puis la route est monautone, il fais tres chaud et c est le long de la route que je trouve des petits plaisirs, un petit cours d eau parrallele a la route offrent de magnifiques fleurs de lotus.

et de la boue jaillit la beautée. 

les maisons stylent malaisiens.

c est le meme style depuis le myanmar. 
camion remplis de graines de palmes, qui une fois broyer donnerons l huile de palme 

et me voila a taiping c est la ou je vais passer la nuit .

au bout de la rue , l appel du mac do. 

la sojourn guesthouse

la guest , le couloir, la chambre dans un dortoir de 4 personnes et le salon. 

on dirais un vraie musée c est tres joliement decorées, c est KEN un australien qui tiens l endroit .

j ai bien sentis que j avais pris un coup de chaud cette apres midi, alors j essais de boire beaucoup pour mieux recuperer cette nuit , un petit tour dans un magnifique parc et dans la ville car j ai prévus de ne faire qu une halte pour la soirée , demain direction ipoh.

ca fais du bien un peu de verdure et de calme , mais il fais tres chaud , lourd meme. 
les algues dans une toute petite riviere qui se dandinent de droite a gauche sont vraimment tres particulieres. 

les rues de TAIPING ou le soir venus et surtout en cette periode de ramadan tous le monde se retrouve pour dinner.

premiere photo , remarquez le nom de la boutique , trop rigolos. 
il y a encore en malaisie ces vieilles enseignes kodak. 

VENDREDI 08 JUIN:

j ai passé une nuit epouvantable, j ai de la fievre, je suis pas bien du tout , apres le café je vais me recoucher et je vais passer la journée a dormir meme pas la force d aller a la pharmacie, bon ce n est pas la premiere fois que cela m arrive et je me dis que cela iras mieux demain.

SAMEDI 09 JUIN:

toujours dans le meme etat , toujours aussi mal, je passe la journée a dormir, j ai froid , j ai chaud pas facile quand on a de la fievre on met la clim mais tres vite il fais trop froid alors on la coupe et tres vite il fais trop chaud, l enfer c est l enfer...en fin d apres midi il y a LENA et STEFAN le couple d allemand rencontré a ranong EN THAILANDE qui arrivent a la guest, LENA passe dans ma chambre , me passe un termometre et des cachets contre la fievre qu ils ont eu en thailande quant stefan a été malade.38,3 degrés, qu une envie c est dormir...

DIMANCHE 10 JUIN:

toujours aussi mal , c est la troisieme nuit d enfer comme meme, LENA passe me saluer ils redecollent ce matin , et KEN le proprio me prend rendez vous chez le medecin .le medecin a 2 h de retard sur le rv, il me prescrit une tripotée de medicaments et si dans 2 jours ca ne va pas mieux on fera une prise de sang.retour au lit c est la que je suis le mieux , allongé a dormir.

LUNDI 11 JUIN:

c est toujours l enfer, je delire dans mon sommeil , j ai beaucoup pensé aussi a ma grand mere et ces derniers mois de souffrance, a PASCALE qui souffre depuis quelques années, que c est dur quand on ne peux pas faire grand chose.

MARDI 12 , MERCREDI 13 , JEUDI 14 :

voila il aura fallus attendre 1 semaine pour qu il y ai du mieux, 1 semaine couché a dormir..je recommence a passer plus de temps hors de la chambre et j essaie de sortir marcher un peu, mais il fais chaud et le bruit de la circulation me derange enormement.

VENDREDI 15 JUIN:

il me faut changer de chambre , et changer de batiment , je laisse mes saccoches dans les cuisines et ne prend que le stict necessaire.

chambre individuelle, et peinture dans le salon de la guest. 

le seul hic c est qu il faut passer 3 portes differentes avec 3 clefs differentes, et comme je ne suis pas encore bien c est tres penible.

une petite ballade dans les rues de TAIPING.

des temples, encore une enseigne kodak et cette abre qui pousse le long de la facade. 

SAMEDI 16 JUIN:

je me force a marcher un peu tous les jours, meme si ce n est pas agreable a cause de la chaleur et le bruit du traffic.

j adore cette abre en plein milieu de la route. il ma fallut changer une troisieme fois de chambre.

DIMANCHE 17 JUIN:

ca va mieux , meme si j ai toujours la tete dans un drole d etat, tout est troublé, et je vais me ballader dans ce jolie parc , j ai un besoin incomensurable de nature , de vert , d arbres , de calme de clorophyle.

qu elle bonheur , qu elle joie , qu elle plaisir 

c est tres bizarre parce que depuis le debut de mon voyage , je vois la pollution tous les jours , dans les coins les plus reculés de la planete il y a du plasitique , dans le desert iranien , dans les montagnes tadjik, ouzbek, kirgiz partout , partout , les rivieres sont polluées, des grandes villes partous du béton, bref de la pollution partous mais je me suis toujours efforcé de garder l espoirsur la survie de l humanitée. et depuis cette forte fievre, je n ai plus d espoir , je crois bien que c est foutus, il y a des prises de conscience mais c est largement insufisant, les gouvernements sont aveugles et sourds a toute les sonettes d alarmes qui sont tirées comment pourrais t il en etre autrement puisqu ils sont a la solde et la botte des lobbys en tous genres, ceux qui dirigent réellements la planete et qui s en mettent pleins les poches detruisant tous sur leurs passages , etres humains et natures, c est finis nous avons perdus la bataille, ils ne faut pas compter sur ceux qui créer les problmes pour les resoudres !!!!je suis infiniment triste, et profondement deprimés par cette situation , l etre humain veut juste vivre en paix, mais une poignée a travers le monde en a decider autrement ....

qu elle regale de plus il n y a personne...

j adore , les seuls lieux qui me font du bien et me ressource , la nature... 
magnifique arbre sur la piste cyclable , on aime le velo a TAIPING. 

ce soir nous avons partagés un repas ,c est un voyageur canadien qui a fait des delicieuses spag bolo, nous etions une bonne vingtaine , il y a avait un couple de franco australien , la dame d une soixantaine d années, a fait 3 fois dans les années 1970 du stop pour aller de londres en inde , c etait passionnant de discuter avec elle ,ils vivent avec son maris 6 mois dans l année en malaisie a penang.il y avait aussi une jeune francaise qui a fait quelques mois d etudes a kula lumpur et qui etait de passage a taiping mais le plus rigolos c est que j ai rencontré ses parents au tadjikistan en septembre de l année derniere, ils etaient en 4x4 , amenagé par leurs soins et allaient ensuite en amerique du sud , small world, very small world.

bon voila ca va mieux alors je decide de prendre la route demain matin pour IPOH a 90 km de la , j espere que ca va aller car c est pas encore la pleine forme, se seras un test.

LUNDI 18 JUIN:

petit dej et café avalés , il est 8h30 et je decolle avant qu il ne fasse trop chaud.

de vieilles voitures , et les cimetieres malaysiens.
la route a grimper a un moment , puis ca va , coup de chance il fait gris ce qui attenue un peu la chaleur. jolie couleur la case.

mais je suis obligé de faire de noubreux arret tout de meme , de toute facon c est pas la course et demain se seras repos.

en arrivant a IPOH je passe devant le perak cave temple.

et arriver enfin a la guesthouse et qu elle surprise il y a un ascenseur et téo et les bagages rentrent de dedans.

bon c est pas ecolo l ascenseur mais aujourdhui exception ca me vas tres bien. 

TEO dort dans la cuisine , pas tres loin de la photo de la tour eiffel.en arrivant je retrouve vlad l ukrainien dont j avais fait la connaissance a penang, et puis un south koréen rencontré a TAIPING quand j etais au plus mal, c est toujours marrant tu es au bout du monde , et tu arrives dans une ville et tu connais du monde ...small world , very small world....

apres la douche, je recherche un endroit pour dinner , je trouve pas le mac do , je flane dans un grand centre commercial, et je dinne des shushi ,puis je vais manger des saucisses frites , il est 22 h je suis bien epuisé par ces

MARDI 19 juin:

vers 10 h je decide d aller me ballader a 8 km il y a un temple et a coté un belle endroit pres d un petit lac entouré de falaise avec quelques objets de collection .

l endroit est assez impressionnant.

malheureusement il y a 3 singes qui sont enfermés dans de petite cage, pas d eau pas de nourriture, une cage en acier vide a l interieur c est d une tristesse ca me fend le coeur, j en ai vraimment marre de la condition animal a travers notre monde , en plus dans un temple boudhiste sencé respecter toute forme de vie !!!!

dans la grotte c est un autre spectacle.

et puis donc je me dirige a coté au QING XIN LING cultural center.

c est magnifique , divin, calme et reposant. 

bon bien sur il y a du monde mais j arrive a faire des photos sans personnes, les gens s y promenent a velo , a tandem c est calme , il y a de la musique malaysienne des années 60 , c est vraimment tres chouette et impressionant.

une toute petite grotte. 

allez retour vers la guest je m arrete manger une pizza hut , c est un peu cher mais trop envie d une pizza et salade verte.

j ai hésité a rester 1 jour de plus a IPOH qui est plutot sympa, mais je ne supporte le bruit , le traffic et la chaleur et a 90 km il y a cameroon higland , perché a 1600 m d altitudes la temperatures y est clemente ,et c est au milieur du jungle luxuriante, la petite difficulté reside dans le fait qu il a 60 km de montée et pas moyen de couper le trajet en deux , pas de ville entre les deux et vue que c est la montagne trouver un emplacement de bivouac ne doit pas etre chose aisé , comme je suis encore trop faible je prend la decision de prendre le bus pour atteindre cameroon, en attendant petite soirée tranquille au mary hostel.

MERCREDI 20 JUIN:

je prend mon temps ce matin avant de decoller je n ai que 2 h de bus et la gare routiere se trouve a 10 km de la guest.

arrivé a la gare routiere on me dit depart a 11h30 , finalement on partiras a 12H30.

que ca va vite un bus ,je m endors tres rapidement bercé par le roulis du bus et quand je me reveille peut etre 45 mn plus tard ,nous progressons a travers des routes en lacets, et ca grimpe et la je suis bien content d avoir fais le choix de prendre le bus parce que j en aurais bien bavé.les paysages sont tres beau , mais qu elle ne fut pas ma surprise de voir que partout sont implantées d immense serre, du plastique , du plastique a perte de vue et comme les baches se dechirent avec le temps il en y en a partout , dans les cours , les champs , triste desolation vue mon etat d esprit depuis que j ai une ce soucis de santée. la vue du plastique m agresse , me desole et me rend triste, alors que j ai toujours essayer de rester positif et voir toutes les jolies choses durant ce voyage , la j ai des sacrés doutes , la je n y crois plus , la je me dis c est foutus!!! je n y crois plus.

il faut bien logés tous ces gens qui travaillent dans les serres alors ils en resultent pleins de constructions anarchiques , des boutiques de souvenirs , de ventes de fleurs et specialité de la region production de serre, spectacle desolant au milieu de la jungle.

me voila debarquer a la gare routiere de cameroon, il fait frais 18 degrés , c est trop chouette ,nous sommes dans les nuages , direction la guest que j ai boucké mais je n ai aucun endroit pour mettre téo , il me faudrait le laisser dehors , hors de questions , je change de guest et m installe enfin , je suis dans un dortoir avec que des allemands.

la guest , la chambre legerement squattée  et le salon avec une multitude de plante suspendue.

JEUDI 21 JUIN:

fete de la musique aujourdhui en france , ca va swinguer, bon solstice d été pour l hemisphere nord. pour moi aujourd hui c est journée de repos , mettre a jour le blog, discuter avec les voyageurs, et petite ballade en fin d apres midi dans le centre ville ou j apprecie pleinement la fraicheur.

pas de charme particulier , mais du bonheur a retrouver l air frais; 
je retrouve avec une immense joie les fougeres arborescentes que j avais decouvert sur l ile de la reunion. 

pour moi cette une plante mythique, elle existait au temps des dinausores, et rien que le fait de les voir j imagine le diplodocus pas tres loin.

faute de fete de la musique en malaisie je descend au bar ou il retransmette le match de la france contre le perou, ca fait 12 ans que je ne regarde plus de mondial de foot , pas que je n aime pas le foot , mais je ne peux plus cautionner tout cette argent qui gravite autour du foot. et bien je me suis beaucoup ennuyé , je n ai pas ressentis d emotions , on ne sent pas que les joueurs éprouvent du plaisir a jouer, bon apres 1 biere et la premiere mi temps et demi direction la chambre pour un gros dodo.

VENDREDI 22 JUIN:

vers 10 h je decide d aller marcher un peu dans la jungle , je ressens un profond , un appel d aller me ressourcer dans la nature , ce matin le ciel est bleue et le soleil brille 21 degrés just perfect.

je longe quelques serres de cultures de fraises et c est partis , on accroche sa ceinture pour un beau voyage... 
et instantétament la magie opere. 

la lumiere dans la jungle est superbe, les rayons du soleil font des percées au travers de la vegetation mettant en valeur certaines plantes , certaines feuilles, le calme , le bon air ,la marche, c est l extase ,c est meditatif ,je me sens de minute en minute gonglé par l energie divine de la nature , merci ,merci ,merci..

des mousses , du lychen garnissent le sol et les arbres , une douce moquette de fraicheur qui donnent envie de s y allongé

on ne connait pas grand chose encore sur la foret , mais francis hallé a realiser des documentaires , il a passé sa vie dans la cime des forets primaires et notament dans "il etait une foret" on y apprend entre autre que les arbres communiquent entre eux ,qu ils sont liés entre eux et s entraident ,la survie de l humanitée passera par la nature , la foret c est une certitude pour moi .

l orage eclate , le tonerre gronde pas si loin , heureusement je suis redescendu et il se met maintenant a pleuvoir , c est du bonheur, magique le bruit de la pluie sur la vegetation, j ai marché 3 h et je n ai croisé personnes, pendant 20 mn j ai marché et j entendais le chant d appel a la priere de la mosquée en bas dans la vallée , ce sont pour de jolies moments , j adore cette energie , cette vibration...

le ciel est bien chargé du coté de la petite montagne ou j ai randonné 

voila je suis a nouveau dans cameroon , totalement revigoré par ce jolie moment, ce cadeaux de mere nature , gratuit , illimité et a disposition partout sur la terre.

un bon dejeuner , et je vais me reposer a la guest et discuter avec les voyageurs de tout horizon, il y a notament une malaisienne qui fait du bénévolat a la guest, elle est adorable , mais c est une pipellette , tu sais que quand elle va commencer a te parler, il va etre tres difficille de pouvoir t en detacher, notament le matin au reveil , j aime bien ces petits moments de calme, sur internet a boire quelques café pour me reveiller en douceur et avec mademoiselle lee, c est un peu plus compliquée, mais je l adore , qu elle grande gentillesse..

SAMEDI 23 JUIN:

journée off, glandouille , je bosse sur le blog mais la connection internet est tres lente , donc ca n avance pas vite mais j ai le temps , dehors la pluie tombe et j apprecie de l entendre rebondir sur le toit en tole.

DIMANCHE 24 JUIN:

un besoin , un apppel , mais je vais decouvrir un autre chemin de randonnée , il fais beau , c est partis...

ca commence plutot pas mal , avec de couleur

durant l ascencion je fais la connaissance d une famille malaise et leena une des jeunes fait ses etudes a grenoble et nous parlons en francais la au milieu de la malaisie dans la jungle c est toujours etonnant.

j ai toujours une emotion particuliere a voir la feuille d une fougere se deployée 
qu elle diversitée a chaque pas  
au loin cameroon emerge au milieu de la verdure 

un emerveillement permanent , comme avant hier je me sens bien et regénere mon corps et mon esprit de minute en minute.

et puis redescente sur cameroon , retour a la civilisation.

dejeuner , en me demandant si je reste un jour de plus a cameroon ,j y suis tellement bien et apprehende tellement de retrouver la chaleur.ma maman ma envoyé ma nouvelle carte bleue a kuala lumpur ,elle m y attend depuis 3 semaines maintenant,et mon ancienne carte va pas tarder a ne plus fonctionner, allez la decision est prise demain on the road again ...

LUNDI 25 JUIN:

petit dej ,je descend téo ,charge les saccoches ,il est 9h30 lorsque je met le premier coup de pedale.

il n y a plus qu a se laisser descendre, trop chouette, a travers les cultures de thé et une route magnifique. 

j ai eu une petite montée et plus aucun coup de pedale a donner, juste admirer le paysage , pas beaucoup de circulation ,the

de temps en temps  de rare ville 

et puis le bonheur apres une cote plus besoin de mettre un coup de pedale , juste admirer un magnifique paysage...

accompagné par les bruits des insectes de la jungle.

arriver a cette jolie cascade , il y a des petits restaurants, c est parfait il 12 h it is time de repprendre des forces. 
c etait delicieux , parfait pour repperendre la route car je ne sais pas si ca va descendre encore longtemps. 
et c est toujours aussi beau. 

partis avec 19 degrés ce matin , la temperature est maintenant de 40 degrés , signe que je suis bien redescendus et qu il va bientot falloir repedaler, forte heureusement je suis pour l innstant tres souvent a l ombre.

et voila les bonnes choses ont une fin , sniff , il faut pedaler...

ca y est retour en ville. 
whoua fait chaud , je multiplie les arrets a l ombre. 

arriver a slim river je me met en quete d un hotel apres avoir hesité a bivouaquer, et j arrive a negocier a 30 riggt au lieu de 40 , parfait.

voila un petit tour au kfc et dodo je suis epuisé , bon ok pas beaucoup pedaler mais comme ca faisait plus de 2 semaines sans avoir pedaler, j ai des tensions dans les bras et les cuisses et oui il y a du poids sur le guidon avant , qu il faut bien tenir.

MARDI 26 JUIN:

lever a 5H30 , grosse journée aujourd hui puisque apres 100 km il va falloir rentrer dans la capital kula lumpur et c est jamais une partie de plaisir c est grande ville.

il a plus cette nuit ,ca a fais baisser la temperature et la couverture nuageuse protege du soleil, pourvus que cela dur.

lors d un arret pres dans un temple hindous , j ai droit a la magnifique roue du paon.

la route est vallonnée mais ca grimpe en douceur ,je me rapproche , je suis maintenant a 20 km de KL 

une petite pause avant de rentrer dans cette megalopole.

une fois sortie c est graines sont pretes a etre disperser au gré du vent. 
bon voila ca y est on y est , concentration maximal, ca ne rigole plus, c est les meilleurs moments a passer. 

et bien ce n est pas souvent qu il ma été donné de rentrer et arriver aussi facilement a la guest , j ai suivis un grand boulevard sur des km , et quand j en suis sortis j etais a 1 km de la guest sur une route facile a circuler, j ai feter mon arrivée en m arretant au mac et en ingurgitant de big mac .

l installation a la guest fut moins fluide , alors que filles d l acceuil , des voyageuses qui travaillent quelques heures par jour en echangent du logement gratuit sont adorablent , le contact est moins facile avec le gerant ou propriétaire ,un pakistanais , quand je lui demande ou je peut mettre téo dans un endroit sur,il me dit que j aurais du prevenir,blablabla, bon finalement on trouve une solution,je me suis fais envoyer ma nouvelle carte bleue qui doit etre la depuis 3 semaines et je lui demande , il me dit qu il n y a rien , mais bon les filles sissi from japan et sarah from australia m ont indiquer qu il y avait une autre guest portant le meme nom a 100m et ma carte m y attendait.

la steep in guest house ,le dortoir de 5 couchages.

une belle ambiance a la guest , de nombreux voyageurs, venues des 4 coins de la planete, et l on sent une belle vibration , welcome to kuala lumpur.

MERCREDI 27 JUIN:

hum que c est bon d etre au repos, je bosse sur le blog en faisant conaissance avec les nombreux voageurs , j ai notament rencontré un type incroyable, il est francais , il a 25 ans , il est partis de france il y a 9 mois et voyage en auto stop , il s appelle TEO , pas de hasard...

accompagné de nadia une parisienne nous allons dejeuner et marcher un peu dans kl.

JEUDI 28 JUIN:

accompagné de rené une jeune hollandaise et de kieren un anglais nous allons nous promener autour des tours petronas.tous les deux parlent bien sur un tres bon anglais avec un rapide et accent et ce n est pas facile pour moi de suivre, a chaque fois c est la meme deception avec des gens qui ne sont pas issus de pays anglophone , je comprend plutot bien , mais des que c est des anglais , des australiens j ai l impression de ne pas avoir progresser.

c est tres agréable de marcher dans kuala lumpur, les grands buldings procurent de l ombre, il y a de grands arbres ,c est un melange de modernitée , la nature y a sa place, les gens marchent normalements ce n est pas comme dans certaines villes notament paris ou on sent un stress, il y a des pistes cyclabes bon personnes a velo mais elle ont le merite d exister.

de longue ligne droite qui s etirent vers le ciel 

et nous voila devant les petronas tower, quatrieme tour les plus haute au monde , elle culmine a 452 m et ont été achevée en 1998 et l architecte est argentin.

un tres jolie parc fait face au tour .

en visitant un temple boudhiste influence chinoise, a l arriere de celui ci des repas sont servis , on avaient fain ca tombe bien.

un mélange de traditionnel et moderne, le plat est super copieux , cuisine vegétarienne , pour 8 riggint soit  1 eu70 . 

pendant le repas on entend des mantras recités par une femme , c est jolie.

dans beaucoup d endroits ca construit encore de grande tour, comme a dubai, la ville ne cesse de pousser vers le ciel. 

d immenses centres commercciaux avec foisons de boutiques de luxe.

j abandonne rené et kieren et rentre gentiment a la guest a travers les grands traits des bulding et l ombre des grands arbres.

magique et accompagnée d une douce melodie a la flutte , ce n est que de la douceur en plein coeur d une grande capitale 

les fameuses pistes cyclablabes , vident.

VENDREDI 29 JUIN:

la petite french team , nadia  et téo . 

alors téo qui vient de france en stop , a pris la fabuleuse decision d acheter un vélo d occasion et de s elancer avec moi sur les routes , c est vraimment une belle surprise et un beau cadeau de la vie , je n aurais pas qu une mais deux téo comme compagnon de route. je l accompagne dans une asso de vélo qui vends des vélos d occasions , une petite marche de 5 km a travers kl.

arriver a l asso on decouvre un incroyable atelier.

bon les velos d occasions sont trop cheres pour le budjet de téo en revanche akmal le patron lui donne une bonne adresse de seconde hand. et pour ma part j avais besoin d une bonne révision pour téo rendez vous est pris pour demain.

les grands ensembles , et les gens qui vivent sous les ponts. 

bon en ce moment le soir c est un peu lachage , la convivialitée du lieux , les nombres rencontres et la biere.

SAMEDI 30 JUIN:

allez aujourd hui la journée est consacrée a téo, qui la pleinement merité, alors direction l atelier.

a peine arrivé a l atelier téo est prit en mains , on change les roulements du pedalier , les freins , je nettois completement le pedalier . je fais la connaissance de sveen , un jeune francais de 22 ans qui est la en work away pour 2 mois, bien sympa et passionné de vélo depuis 16 ans il connait bien son rayon (lol).

il y a aussi david un motard allemand partis il y a 10 mois et qui a pris a peupres la meme route que moi , il est egalement en work away , ce qui permet en echange de quelques heures de boulot âr jour d avoir le gite et le couvert.d ici 1 semaine il reprendra direction l indonésie et l australie , nous voyageons sur la meme route.

la fine equipe ,akmal le boss a gauche , derriere moi david, a ma droite  debout sveen le francais et assis a coté de moi vicky.  

j ai passé une belle journée a parler voyage , mecanique, et fais de belles rencontres.

en rentrant a la moitiée du chemin , petit soucis technique j ai la chaine qui saute , elle a été changé pour une d occasion , et visiblement ce n est pas une bonne opération , je n avais pas de probleme avec l ancienne , bon une occasion de retourner a l asso , en esperant qu il n ont pas jeté l ancienne.

du coté de téo , le vendeur de second hand etait fermé , il va falloir patienter jusqu a lundi, alors on debute l apero , j ai recus une photo de nico , mon frere il s est fait un petit plaisir assez fou cette apres midi, une des choses les plus belles folles que l on puissent faire sur notre planete...j adore..

qu est ce qui se passe dans la tete a ce moment mon nico ? cette image est incroyable et trop belle , enjoy your fly chouchou...

puis avec téo , busra et ege deux jeunes turques super rigolottes , nous allons regarder le mach de foot france , argentine.partis de la guest a 0-0 un quart plus tard quand nous trouvons un écran il y a 2-2 et dix minutes plus tard enfin installés dans un bar 4-2, le télé ne marche pas bien , l image se fige on decide de changer d endroit quand on trouve un nouvel endroit le match est finis , bref on a pas vue grand chose d apparament enfin un bon match. en rentrant nous passons devant un bar remplis d expat francais arborant tout le maillot de l equipe de france et il y a un parasol ricard, et comme gouté du raki avec les filles , boisson qui a un gout anisé rappelant celui du ricard, on ne resiste pas a l envie d en boire un.

couché un peu tard ce soir , allez bonne nuit les petits.....

DIMANCHE 01 JUILLET:

whoua ca y est voici deja le jolie mois du juillet , que ca passe vite.

je bosse sur le blog ce matin et puis ricardo fron uruguay propose d aller a batu cave un temple indous au milieu d une grotte avec quelques centaines de marches a gravir, on doit rejoindre une malaisienne a la gare car il y a 40 mn de train et léo une suisse allemande se joint a nous.léo est arriver samedi soir avec une baguette de pain et du roquefort qu elle a trouver a l aeroport de kl, il n en faisais pas plus pour lier faire connaissance autour de ce french encas, manquait juste un petit verre de vin rouge.

belle endroit tres touristiques , mais belle energie. 
les indiens se pressent dans ce temple , pour poser devant ce fond , les femmes avec leurs saris , toujours aussi jolies. 
et voici la team , franco , malaisienne, suisso , uruguyenne. 
ce petit bébé a le crane rasé et enduit d une creme , ce qui a l air de ressembler a un bapteme. 
on a eu tous la meme réactions , cette grotte aurais du rester naturelle, bon c est comme cela , elle est en travaux. 

certains touristes et locaux ont montés les marches avec des sceaux de sables pour aider a la constructions , pendant que certains hindous qui entre guillemets baptisaient leurs enfants les portaient dans un draps suspendus a un bambou porté par les parents d un coté et de l autre.

allez c est l heure de se restaurer et nurliyana se fait un plaisir de nous faire decouvrir sa riche et delicieuse cuisine.c est toujours un grand plaisir de pouvoir etre en compagnie de locaux pour partager et apprendre pleins de choses sur le pays, ricardo a rencontrer nurliyana via le site de rencontre tinder (lol)

delicieux  

en rentrant nous passons par la mosquée mais comme c est l heure de la priere , nous n y avons pas acces.

voila c est l heure des aurevoir avec toi nurliyana , merci infiniment pour ce jolie moment , mais pour ricardo la rencontre se fera plus tard a nouveau dans la soirée , suite au prochain épisode ...

et bien c est l heure de l apéro je retrouve téo a la guest , on de racconte nos journées respectives , et on a toujours beaucoup a échangés tous les deux , c est vraimment une tres tres belle àme, merci la vie d avoir mis téo sur mon chemin, pas de hasard...

a 23 h nous allons dinner comme bien souvent dans un restau indien, pas cher et delicieux .il est 00H30 quand nous rentrons l heure d aller se coucher car demain pleins de choses a faire , bonne nuit les amis....

LUNDI 02 JUILLET:

alors retour chez basical qui veut dire bicyclette en malaisien pour remettre mon ancienne chaine de velo.heureusement il ne l on pas jeter ,puis je vais a un autre magasins de velo et la surprise il font du vélo de voyage et il y a pleins de surly , la marque de mon velo, le magasins est super beau , et ils vont essayer de trouver une piece qu il me faut et qui s avere tres difficilles a trouver en asie.je passe la majeur partie de mon temps a me servir du second plateau du pedalier et celui cic est fortement usé, j attend de leur nouvelle...il y a un vélo a 170 eu pour téo , s il n en as pas trouver un aujourd hui peut etre que celui la fera l affaires , mais il est 100 eu plus cher que son budjet .

bon et puis retour a la guest , pour preparer la suite du voyage ,notamment l indonésie , comment prendre le bateau depuis singapour , reservé du warmshower parce qu il n y a pas de guest bon marché a singapour .

j ai une autre vue des petronas , anciene maison traditionnel contraste avec le moderne. 

MARDI 03 JUILLET :

allez direction la boutique de vélo pour que téo voit l occasion qu il pourrait peut etre acheter.

l occasion de prendre le metro. 

téo essaie le velo , il lui convient mais pas de negociation possible, s il n en trouve pas d autre se sera celui la .

ca me surprendras toujours ce contraste. 
elle font miniature les maisons par rapport au tour géante. 
bon puis c est pas tout mais il est midi , quant il est midi en malaisie , il est 6 h du matin en france . 

puis je suis rentré a la guest continuer a preparer le trajet pendnt que téo retournais chez basical pour une nouvelle fois voir s il n y avait un velo d occase et enfin achat de son vélo dans la boutique ou nous sommes passés ce matin le patron lui a fait une remise de 30 eu ce qui fait le vélo a 140 eu , hihaaaa.

encore une belle rencontre ce soir a la guest israel est espagnol de malaga et vis en france depuis 3 ans a coté de fontainebleau ou il exerce la profession de kiné , et comme nombreux kiné que je connais il est excellent ,belle belle energie , j adore.on a fait la conaissance de gaspard aussi un jeune belge tout aussi incroyable , gaspard vis une relation a trois avec deux femmes, ils voyagent tous les 3 sauf que les demoiselles sont au vietnam.

jacob l australien , jay l indien qui bosse a la guest , et israel. 

MERCREDI 04 JUILLET:

ce matin en fin il est deja 11h quand je decolle , comme j ai feter mes 2OOOO km un peu avant d arriver a kuala lumpur , et bien je vais faire la photo des 20000 devant les petronas.mais ce n est pas une tache facile, il est interdit d etre en vélo dans le parc d ou on a la meilleure vue, meme en marchant a coté du vélo, il y a pleins de gardes de securités et donc toutes les deux minutes je me siffler, alors j explique gentiment que je viens de france et que je veux faire une photo , j ai besoin d une minute et je quitte les lieux, je vais repeter mon speech au moins cinq a six fois, j ai eu ma photo , bon a tout a fait bien cadré , mais je l ai, qu elle stress.

merci infiniment téo , de m avoir amené a l autre bout du monde , merci pour c est incroyable 20000 km 
facade vegétalisée j adore , je rentre a la guest et c est le depart de sam ,ricardo et léo bon voyage les amis. 

le dernier tatouage de fabien l allemand qui bosse a la guest , pas mal du tout. j ai acheté de nouvelle pedales bien plus lard ca va etre plus confortable , je n arrive pas a demonter les anciennes alors retour chez basical ou je retrouve téo qui prepare son vélo avec david.

JEUDI 05 JUILLET:

encore couché tard hier , trop de biere , alors super fatigué, et puis avec la clim j ai attrapé un rhume.j ai continué a preparer le voyage , les saccoches .et puis en fin d apres midi je vais a helli lounge une tour a 132 etages qui a sur le toit un heli port la journée et a partir de 16 h il y a une terrasse installé et un bar.

je suis accompagné par yucef mon premier algerien que je rencontre en voyage , yucef est passionant , il a appris le francais tout seul , et dans la vie yucef se fait de l argent d une maniere assez etonnante , auto didacte egalement dans l informatique , il a la capacité de rentrer dans les sites internets des societées ,il y decouvre les failles puis contacte les sites leur explique , leur transmet les failles et souvent en echange on le remunere pas systematiquement mais bien souvent , echange passionnant avec yucef, sur son pays , la religion etc..

santé yucef , rigolos de trouver le drapeau francais devant les petronas, et les petronas a travers un verre de biere. 
et doucement le soleil descend sur l horizon, la lumiere , les couleurs changent , a cette altitude pas de bruits de circulations 

et un leger vent qui fait du bien.

et puis les tours s illuminent , c est vraimment un autre monde....

en rentrant a la guest je recois un message d une cyclo voyageuse sud koréene , je savais qu elle etait a kl depuis 2 jours via sa page facebook et cette cyclo je la suis depuis la preparation de mon voyage a paris et elle ma beaucoup inspiré et donner confiance .a l epoque cela faisait 5 ans qu elle etait autour du monde , une femme toute seule , incroyable.nous devions partir demain matin , mais j ai tres envie de la rencontrer , alors on repousse d un jour le depart.

VENDREDI 06 JUIILET:

alors petit dej , et rendez vous a été pris avec la jolie jin a 11H30 a 10 km de la , j y vais en vélo.je me sens comme un fan qui va rencontré son idole , je suis super excité. il est 11h30 et je fais la conaiisance de jin....

je vais passer 2 h30 de bonheur a echangé avec mon heroine sud koréenne. 6 ans de voyage autour du monde , plus de 60000 km effectué, jin est une blogueuse et est aussi tres affectid sur you tube .elle recoit des donations d argents pour voyager .

jin va passer 3 semaines a kl puis descendre sur singapour et s envoler pour l australie ou elle va travailler un peu puis faire la nouvelle zelande .merci beaucoup zin pour beau moment et belle route a toi en espperant de revoir en australie ou en new zelande.

et puis au detour d une mosquée.

autre ambiance au temple indou a coté de la guest.

un petit repas au restau indien , et puis la photo avec la superbe equipe internantionnal de steep in guesthouse.

merci beaucoup a dany(usa) sissi (japan) et sarah (australie ) pour votre acceuille et gentilesse. 

SAMEDI 07 JUILLET:

enfin nous allons repprendre la route apres 10 jours d arrets a KL.

téo et téo vous etes prets ? alors "on the road again " 

sortir de KL n auras pas été une partie de plaisir , une bonne 20 km sur l autoroute , avant de pouvoir prendre de petits axes.alors je n ai pas beaucoupé été inspiré par les paysages donc pas de photo, il est 18 h et au terme de 53 km nous posons le bivouac dans une plantation de palmier.

une petite biere , un kebab dans une galette que nous avons achetés sur la route , il est 21 h au dodo. 

DIMANCHE 08 JUILLET:

que ca fait du bien une bonne nuit de sommeil dans la nature ,ce matin le ciel est gris on aurra moins chaud sur la route.

mosquée et temple jallonent notre route ainsi que la joie de téo d etre en vélo. 

nous avons pris une bonne averse qui a fait baisser la temperatures , et la route est maintenant plus calme et pllus vallonée.

toujours c est jolies maisons malaises. 
jolies fruits certainements ungenre de lytchee, incroyable cette ruche d abeille , ondirait une fleur ou une rose des sables. 

15 mn plus tard alors que nous etions entrain de rouler, une abeille c est posée sur ma cuisse et m a piqué, haieee.

il est 18 h et apres 112 km nous rentrons dans MALACCA.

la victor guesthouse , la chambre et malacca by night. 

apres une bonne douche , un bon repas , nous marchons le long de la riviere , c est du bonheur il n ya personne , juste de temps en temps quelques bateaux avec ses touristes, malacca s annonce a la hauteur de sa reputation , allez nous sommes epuisés c est l heure de mettre le corps et l esprit au repos, bonne nuit...

LUNDI 09 JUILLET :

au depart de KL on nous a donnés l adresse d une guest qui acceuille et fais 50% pour les cyclos vouageurs , alors apres le peti dej on redemenage.

ringo s foyer guest house , 2 étages a monter pas pratique , la chambre rien que pour nous deux et des vélos de cyclos voyageurs 

voila les vacances peuvent commencer...

un vraie musée cette guest 

et howard le propriaitaire est passioné de vélo ,il nous donne pleins d informations et d adresse de warmshowers pour dormir, il y a accroché sur le mur des photos de voyageurs celle de jacques sirat datant de 2012, jacques est un cyclo voyageur qui sillonne la planete depuis 24 ans , j ai beaucoup lus son blog avant mon depart, encore une personne qui ma inspiré, il se trouve au panama et a decider de finir son long voyage, et de commencer une nouvelle vie..

petite le long de cette riviere et decouverte de MALACCA.

c est vraimment tres agreable ,c est une ville tres touristiques mais je ne croise pas beaucoup de monde le long de la riviere. 
c est petite ruelle, j adore ce tronc sculpté avec une plante , la tete servant de pot et ce vieux troquet.

et c est maison coloniale

la petite particularitée de MALACCA ces vélos porteurs customisés

retour a la guest c est l heure de l apero avec téo .

MARDI 10 JUILLET:

hier soir sont arrivés 2 couples de cyclo voyageur espagnoles, ils se sont rencontrés sur la route en venant de singapour ,raquel et julio le premier couple vont pedaler quelques mois en asie du sud est et dany et irena (qui est d origine allemande mais vivant au mexique) vont rentrer a velo en espagne , whoua.donc petit dejeuner a parler voyage a vélo , et hier soir nous sommes allés acheter nos bieres dans une grande surface tesco et j ai trouvé du brie et du saucisson , trop bon.

irena et dany qui vont s elancer sur une longue longue route.. du pain , du brie , manque juste un petit verre de vin. 

bon puis je reprend ma ballade a travers malacca.

a un endroit la passerelle est au milieu des arbres , il y a de modeste maisons , et les rejets de l arbre longent le toit pour ensuite descendre en filaments le long du mur .

parfois on y croise de drole d habitant.... 

j adore ces maisons traditionnelles.

tout un tas de promeneur hétéroclite. 

on continue la ballade.

un géant , magnifique , qu elle splendeur... 

et en haut d une petite colline , la petite eglise portugaise .

et la visite continue a travers les rues.

les mosquées ont un style particuliers dans le sud malaysie et plus particulierement a malacca.

apres une journée bien remplie, au moins 3 h de marche , apres le repas je vais rapidement me coucher car nous allons allez voir le match de foot belgique -france dans un bar , et c est a 2 h du matin.

MERCREDI 11 JUILLET:

qu elle drole d idée se lever a 2 h du mat pour regarder un match de foot, surtout moi qui ne cautionne plus tout l argent qui gravitent autour du foot , bon comme quoi tout peut changer en voyage , nous voici donc partis au regaye bar avec téo et fred un boulanger de namtes tres sympa , fred voyage beaucoup il vient de mettre sa boulangerie en vente et partiras voyager quelques temps avant d en reouvrir une quelques parts certainement en asie du sud est.alors voila on a bus quelques bieres en regardant le match puis nous sommes partis nous recouchés pour notre plus grand plaisir.

ce matin c est un peu dur au reveil, apres le petit dej je me met en quete de trouver le second plateau du pedalier ,howard ma indiqué quelques magasins de vélo, mais toujours pas de plateau , sniff.sur la route j ai croisé encore quelques jolies maisons en bois.

moderne et ancien cote a cote , petits ecoliers qui rentrent de l ecole. 

dans l apres midi avec téo nous allons voir une mosquée poseée sur l eau .

partous , partous ca construit de grand ensemble. 

en ville nous croisons howard ,notre hote qui nous invitent a boire un café , dans un bar qui ressemble plus a un musée , le café est servis de maniere original et il est frappé.

dernier repas avec fred, demain nousquittons malacca, la riviere de nuit. 

JEUDI 12 JUILLET:

le moment des aurevoirs , merci infiniment howard et bonne route a vous dany, l espagne c est tout droit...  

nous sortons rapidement de malacca et prenons une petite piste le long de la mer de malacca, du calme , enfin.

et toujours c est mosquée avec le minaret en forme de phare, et le toit influence chinoise. 

la route est plutot agreable , et apres le repas la petite sieste s impose.

allons troquer nos velos ? 

un dernier petit encas avant d aller poser le bivouac.

la soupe de poisson est delicieuse (minadou) ainsi que la boisson(achika) 

et nous nous engageons sur une petite route , plus de circulation , et de la nature.

voila le camp est monté, au menu ce soir pate au gruyere et a la sauce pesto , mamamia.

il fait chaud et humide et on n echappe pas aux attaques de moustiques. 

VENDREDI 13 JUILLET:

retraverser la foret de palmier ou nous nous etions enfoncés pour bivouaquer. 

et puis c est a travers une piste que nous pedalons , c est trop chouette.

la mer du detroit de malacca au petit matin. 

pause petit dejeuner , ou nous faisons la connaissance de nizam, il nous offre le nassi lama, et du durian .nizam est retraité dans la banque et bosse un peu dans les plantations de palmier.

tres chouette moment , merci nizam 

et c est repartis, nous recuperons la route et son traffic.

et une petite sieste a l ombre des palmiers.

jolies petites fleurs jaunes eclatantes , et le delicieux dragons fruits tres populaires en asie et delicieux. 

un dernier petit arret dans une pizzeria, nous ravissantes pizzaoilles

et c est encore une fois au milieu d une foret de palmier que nous posons le bivouac.

SAMEDI 14 JUILLET:

happy birthday mon petit frere , grosse pensée et enormes bisous a tout a l heure...

a peine sortis de la tente il se met a tomber des cordes , je n avais pas mis le double toit , c est la piscine dans la tente , reveille un peu humide.au bout d une heure de vélo nous arretons prendre le petit dejeuner.

et c est repartis direction johor bahru.

je ne sais pas ce que c est que c est poteaux plantés dans le sol avec differentes tailles, des steles ? 
puis de long km sur autouroute , bruyante et stressante . 

et enfin johor bahru , notre derniere ville en malaisie, et la memory s guesthouse.

la guest et le dortoir. 

il y a en face de la guest un mausolé ou ai entérré le roi de johor bahru et un jolie cimetiere.

une bonne douche , de bons repas ,bosser sur le blog et quelques bieres , repos bien merité quoi.

DIMANCHE 15 JUILLET:

nous prenons notre temps ce matin,et vers 10 h nous nous mettons en route , le derniers coups de pedales en malaysie.nous roulons environ 5 km sur l autoroute et arrivons directement au poste douanier malaisien , je voulais faire des provisions avant de passer a singapour car tout est plus cher , c est loupé, voila un petit coup de tampon sur le passeport , au revoir et merci malaisie encore une belle surprise et un petit coup de coeur tout meme.

le tampon a la douane malaise, et on prend le pont separant singapour de la malaisie. 

derniere vision de johor bahru et de la malaisie , selamat jalan....