Aujourd'hui c est le bon jour, après avoir pris mes derniers tchai avec mon petit vendeur ambulant trop sympa "on the road again..."
Mars 2017
1000 jours
Partager ce carnet de voyage
Publié le 15 avril 2018

JEUDI 11 JANVIER:

allez aujourd'hui c est le bon jour,après avoir reporté maintes fois le départ a cause de la douleur au genou, puis une interview qui a duré 1h30 ,puis l impossibilité de prendre mes billets d avions pour le sri lanka et le myanmar,cette fois tous es reglé et après avoir pris mes derniers tchai avec mon petit vendeur ambulant trop sympa "on the road again.."

le meilleur tchai d indore...voilà pourquoi j aime quitter les villes au petit matin, pas de circulation..
Jolie petit clin d œil au velo...
Paysage un peu égyptien, longue procession des chèvres et bergers ,suivie des femmes et dromadaires, sur la national bien sur... 
Il y a des collines maintenant, cours d eau asseché qui dois debiter pendant la mousson.

Une autre caravane passe.

il y a un enfant qui dors tout en haut du dromadaire,il doit etre a 2m50 de haut, au moins ca berce. téo fait tout petit a coté.

Je retrouve des champs de coton comme en Ouzbékistan.

entreposage du coton . Le carrom inventés par les marajhads. 
Que c etait Beau vue du pont,ces couleurs et cette riviere magnifique. 
La terre vue du ciel, hum ca me dit quelque chose... 

Et puis cette magnifique rencontre, certainement un martin pecheur.

Que c est dur les prises de vues des animaux et tout particulieremnt les oiseaux..a patience ,patience... 

Il est 17h30 et mon genou ma gené toute la journée, ca m inquiète un peu,et puis j ai du faire 135 km c est trop,je trouve un petit hôtel,pas cher,et une chambre norme indiene pas cher alors je stop pour aujourd'hui.

Téo dort à mes coté, c est infectés de moustiques. 

Ashish oui oui ce petit jeune s appel bien ashish ma aidé a négocier la chambre, il parle très bien anglais et est très sympa.

VENDREDI 12 JANVIER:

Magique, après une bonne nuit de sommeil, et avoir bu beaucoup d eau , ce matin plus de douleur au genou,merci mon corps,je suis rassuré pour la suite du voyage.

7h30 c est répartis...

Décidément ces paysages me rappel l Ouzbékistan. 
la route elle n'a rien d attrayante, c est de chaque coté que le décor est jolie. 

Mais je suis en sécurité sur la bande d arrêt d urgence ,et il y a de plus en plus de côté,ca faisait longtemps, de plus en descendants sud Ouest les températures augmentent.

Ho Encore une Interview, cette fois filmé ,par un tel portable,ca fais un peu militaire la classe en pleine air.
les charognards sont passés par la , enfin une rivière d'une couleur normal. 
Il y a de la couleur en inde. 
en photographiant ce dieu, je suis invité a boire un tchai avec ces sadhous. Heu c est pas du tabac qu'il fume lui.

Je repars parce que je voudrais faire mon quotas de 130 km aujourd'hui,mais je regrette de ne pas avoir passer la nuit avec eux.

et puis j arrive dans cette petite ville charmante de dhule, et je trouve un hôtel pas cher ,135 km aujourdhui, je me pose.
Enfin un hôtel propre,et une douche chaude,quel bonheur,bon il n ya pas de wifi,mais faut pas être trop exigeant. 

Ce soir je suis epuisé,vider, le thermomètre est monté a 36 degrés sur le vélo, une bonne douche,un bon repas,et bien s hydrater toute la nuit,voilà le secret.

SAMEDI 13 JANVIER:

lever 6h20, et départ 7h30,le jour se lève à 7h en ce moment,et qu' elle belle surprise,il y a des nuages ce matin, des mois et des mois Sans nuages, bon je ne parle pas du nepal,mais depuis la Géorgie en juin pas vue beaucoup de nuage.

Ca dort n importe ou en inde. 

Et puis je me fais interpeller par 2 cyclistes,les 2 premiers que je croise,il y a mangesh et anil, je suis invité a boire le tchai.

Ha mon téo, c est cela d etre une star.

Allez cette fois c est partis de plus comme me l on dient mangesh et anil ca va grimper.

végétation très africaine, ca grimpe heureusement ,le ciel est couvert. 
Defois on croise de drôle de convois, dans ce cylindre du linge seiche,je pense même qu' on doit y dormir. 

Allez petite pause samoussa.

un nombre incalculable de camion en inde, ceux la sont immense et transportent des véhicules à l intérieur.

Ces quatres indiens qui m arrêtent sur le bord de la route, a ma droite il y a cette indien qui a un visage très europénés et des yeux bleus, certainement une histoire d amour entre un anglais et une indienne il y a bien longtemps..

Je m arrette manger quelques clementine et me fais payer un tchai par ces 4 jeunes indiens,chacun veux sa photo. 

En Traversant malegaon, je longe une quantitée tres importante d usines a textiles, les cheminées dégagent une tres mauvaises odeurs,mais le plus hallucinants c est le bruit que j entend alors qu' il y a le bruit du trafic des voitures et des camions, qu' elle enfer d y travailler.

Je suis sur le pontentrain de faire des photos de la rivière et de la grande roue au loin et arrive une moto qui s arrette, c est ANURAG le journaliste d indore, il va passer le weekend a munbay, c est rigolos de se retrouver comme cela.

Allez petite Pause lunch, c est la région de la canne a sucre, alors beaucoup de camions chargés de canne. 
C est la région de l ognion, des entrepôts tous le long de la route. 
C est beau, ca grimpe et il fais 36 degrés sur le vélo, je prend un bon coup de chaud. 
Temple tout en haut du rocher. 
On Met De La Couleur Partous En Inde. 

Voilà il est 17 h et j arrive à pimpalgaon basvant je trouve un petit hôtel et je me pose epuisé.

ce soir je ne suis pas bien, 125 km effectué, mais la chaleur et un peu de denivelé m ont littéralement vidés, je n ai plus d énergie, j ai du prendre un petit coup de chaud , car en descendant pleins sud ,j ai le soleil de face toute la journée.je me traine pour trouver un bouis bouis pour manger et je bois beaucoup, beaucoup, d eau.la salle de bain est vraimment très sale alors pas de douche ce soir.

DIMANCHE 14 JANVIER:

ouf ca va mieux ce matin , encore une fois je prend conscience de l importance du sommeil et de l eau,il est 7h30 c est répartis.

comme des petites notes de musiques sur une partition. 

Et La Longue Route s etire, au fil des selfies.

Ici on fabrique des petites statues. 
Non un decatlon, c est marrant comme cela fait du bien de voir une enseigne connue quand on est à l étranger depuis longtemps. 
Et la lourde tache qui incombe aux femmes partous dans le monde. 

Coucou petit ange.

camion a laver aller dans la rivière,ils sont marrants ces indiens,ils s arrêtent et te demandèrent de les prend des en photo. 
Ca va grimper jusqu a 700 m et une magnifique longue descente...

Et à nouveau ca grimpe, c est tres valloné.

Et En Haut On m offre une bouteille d eau. 
Une mini tornade passe devant moi, comme en Iran et en Ouzbékistan. 

Il est tôt aujourd'hui quand j ai fais mon quotas de 132 km, je vais balayer 1 bonne heure a trouver un hôtel,pas possible de négocier les 500 rp,je me pose, et peux même prendre une douche tiède car la salle de bain est propre.

Alddors de pu un moment je me lave a l indienne, cette a dire que tu remplie un seau d eau et puis avex un beau tu te verse l eau sur le corps.

L Hotel Et La Chambre. 

C est le seul endroit ou l on vend de l alcool dans cette ville de shahapur, alors le soir pleins d hommes s y retrouvent pour boire du wiski, on se rapproche de munbay...or km...

LUNDI 15 JANVIER:

lever un peu plus tôt ce matin ,5h30 je souhaite arriver le plus tot possible a Bombay pour éviter le chaos de la circulation,6h50 alors que le jour se lève a peine je suis en selle, et la bonne nouvelle c est que a part que la cote,ca descend gentiment .

incroyable soleil ce matin. 
au bout de 4 h on sens que la megapole au  18,41 millions d habitants se rapprochent.

et voila le moment tres stressant de l entrée dans une grande ville, comme istanbul, comme teheran, c est tres difficile, des voitures, mais aussi des motos me frolent, je rage, je m enerve, il me faut traverser tout munbay sur une 2×2 voies qui emprunte de nombreuses passerelles qui montent et descendent avec des véhicules qui s engagent et se desengagent, c est un peu comme si tu pedalage sur le periphe, sauf que toi tu avance a 15 km.

De toute petite ouverture, avec des grilles, certainement contre les importantes chaleurs du mois de juillet ,plus de 42 degrés. 

Il est 12h30 et c est la délivrance je suis a la guesthouse, qu' elle soulagement et qu' elle joie, allez 2 jours de repos, je viens de faire 2200 km a travers l inde...genial...

La Guesthouse,Le Derrière De La Guest,Et La Chambre. 

Affaire rangés, téo attaché, je pars marcher dans les rues.

De grand arbres. 

Et puis je tombe sur une rue invraisemblable,ce sont des petites cabanes en bois ou les gens vivent de chaque coté d'une rue passante, des très jeunes enfants jouent devant alors que les voitures passent, les gens se lavent devant leur cabane.

Il Y A Une marche funéraire qui passe dans la rue. 

Et oui je voie que la baie de bon ba n est pas loin , au bout de la rue, et comme je veux voir la mer,je m y dirige.et je progresse dans une rue ou l on récupère tous ce qui a attrait au démantèlement des bateaux, la feraille entre autre.

Et Voilà la mer d Oman.

L Eau est marron, On n y tremperais Pas Un Doigt de pied 

allez dejeuner,et au boulot sur le blog.

Il pulverise un anti moustique devant la guesthouse, c est une infection, et certainemnt tres toxique!!! 

Une bonne douche d eau tiède,un bon repas et c est partis pour une nuit régénératrice.

MARDI 16 JANVIER:

Voeilà dans 1 mois pile je décolle pour le sri lanka, en attendant le programme aujourd'hui je termine le blog et à 11h je pars marcher dans les rues de bonbay.

Depuis hier le nombre de personnes que je croise et qui dorment dans la rue, des familles entières avec des jeunes enfants est assez importants.

après 4 km de marche difficile dus au monde, a la circulation , au klaxon, j arrive près de l une des gares de munbay, et la ca deviens plus calme, plus propre, c est le quartier des affaires , et des résidences de standing.

La Gare est Superbe et c est genial de retrouver des bus imperiaux. 

La clock tower.

Puis je me dirige vers le Front de mer.

Et toujours, partout des joueurs de cricket, en inde ce n est pas le ballon rond qui fait vibrer les enfants. 
Madmaha est la , en marche vers l indépendance... 

Et puis la mer d oman,un agréable moment que de marcher le long du front de mer, loin du traffic des voitures, a regarder la mer, c est comme la que les amoureux s assoient et partagent un doux moment.

Le ciel est de la meme couleur que la mer, ou inversement, est ce la chaleur ou la pollution ? Ou peut être les deux ? 
C est rigolo a quel point les indiens me demain de les prendres en photo, ils aiment bien poser..l aquarium de munbay. 

Quel bonheur de marcher pieds nus sur le sable, en plus d etre conecté a la terre sans du plastique qui isole, ca masse les pieds.

Qu ils sont beau ces indiens. 
Ca meriterais beaucoup plus de grands arbres comme ceux sur cette plage ou la chaleur est accablante, je n imagine pas , juin... 

Allez c est l heure de rentrer a la guesthouse.

C est simplement l enfer de marcher dans les rues, pas de trotoir,des quantitées inimaginables de moto garées sur la route.
Ces ecoliers sont au moins une vingtaine dans ce 4×4.et tous le monde chantaient. 

Voilà une petite idée du traffic.

Allez mettons un peu de couleur , ca change la vie...

Voila je termine le blog, skype avec ma famille, repas avec un anglais ,un soudanais et un indien au visage européen ,grand etait un officier dans l armée anglaise et preparation des saccoches , demain je me leve a 5h30, je trouve le sommeil qu a minuit, ca va etre dur demain...