Voilà, il 12h30 et pour la première fois, je foule le sol indien.
Mars 2017
1000 jours
Partager ce carnet de voyage
Publié le 15 avril 2018

Voilà, il 12h30 et pour la première fois, je foule le sol indien. C’est mythique pour moi. Au même titre que l’Iran, ce pays suscite en moi un grand intérêt, et depuis bien longtemps, mais je ne me sentais pas prêt à le découvrir. Tout vient au bon moment 0dans la vie. Je suis donc dans la ville de Raxaul et décide de m’arrêter, mon but étant accompli, je n’ai pas depassé mon visa Népalais. Et de cette façon, je vais pouvoir mieux étudier le parcours, étant parti précipitamment de Katmandou, et c’est le dernier hotel avant longtemps. Dès les premiers moments, j’ai l’impression d’être dans un film. Tout est si différent, du monde, du bruit, plein d’animaux dans la rue et surtout une extrême saleté. Bon, ça j'y étais préparé, mais c’est tout de même très impressionnant.

Je pose toutes mes affaires à l’hôtel et vais changer mes roupies népalaise. Cédric m’a passé une carte SIM Indienne, qu’il faut que je recharge pour 2 euros et j’ai Internet pendant 1 mois.

Voici la roupie indienne, avec 1 euro, on a 76 roupies.

Mahatma Gandhi est présent sur tous les billets, guide spirituel de l’Inde, il a obtenu l’indépendance de l’Inde en 1947

Puis je vais me reposer dans ma chambre, besoin de calme, le bruit est effrayant dehors, douche chaude cette fois et puis je vais dîner d’un bon repas pour 1 euro.

Le jour se couche tôt en Inde il est 17h30 et la nuit ne va pas tarder. 

Une multitude de camions se garent dans la rue pour passer la nuit, la musique est forte. je prends mon premier coup de tête de la part d’une vache dont j’étais passé trop près. OK, leçon reçue madame la vache.

LUNDI 20 NOVEMBRE :

Lever 6 h, un café, des bananes, des biscuits et c’est parti pour les premiers coups de pédale sur le sol indien, avec je l’avoue, un peu d’appréhension, compte tenu de toutes les mises en garde que j’ai eu sur la circulation.

La ville est déjà bien animée à 7h du matin, je me demande quand est ce qu'ils dorment ces indiens ?

Pas de tablette pour ces enfants, une bonne flaque de boue et on s’amuse bien, contact privilégié avec Gaïa, notre mère la terre..

A mince, déjà plus de route, ça promet, il y a une poussière.... 
Partout des animaux. 
Dès que je m’arrête boire un coup ou faire un point carte, j’ai droit à un attroupement autour de moi. Ca me rappelle la Turquie
De partout les hommes et les femmes s’affairent à travailler la terre, de manière ancestrale et tout de même un peu de mécanique. 
Quand tu vois ce genre de véhicule roulant pleins gaz et klaxonant à tout va, faut être près à se jeter sur le coté 
Et toujours beaucoup de sollicitude à mon égard. Et tu vas où ? Et tu viens d’où ? A bicyclette ? 

En Inde, je ne suis pas seul à pédaler. Il y a des milliers de personnes pour qui c’est le seul moyen de transport. Le matin et le soir, il me faut doubler des files interminables d’écoliers qui partent ou rentrent de l’école .

Traversée de nombreux petits villages.
Il y a des côtés écologiques en Inde. Si si, le vélo,et c’est l’homme qui remplace la machine sur le tour à bois. 
Beaucoup de cheminées pour la fabrication des briques, dans les campagnes. 

Du temps où j’avais encore cette cochonnerie de télévision, j’ai vu que des enfants y travaillaient, je ne sais pas si c’est encore d’actualité.

Les passages à niveau sont des moyens de créer d’importants bouchons.

Le train roule doucement, et de plus il est très long. Et quand les barrières se relèvent, c'est une cohue monumentale.

Et toujours ces attroupements lors des arrêts. 

Heu sorry sir, where is the poubelle? Ha il n’y en a pas !! Bon ba, on emporte ses déchets alors.

De temps en temps un cadavre de vache ou de cheval le long des chemins. 
Rivière asséchée, mais pendant la mousson, elle doit être à nouveau pleine de vie.
Ils sont magnifiques ces enfants, Petits rayons de soleil. Petits Bouddha.
Magnifique campagne indienne, la terre est un immense champs, qui nourrit tous les êtres vivants... 
Très tôt, alors que le soleil est encore très haut dans le ciel, on voit cette immense boule de feu, teintée de orange.

Il est temps pour moi de poser mon premier bivouac sur la terre indienne. Et c’est au milieu de champs de canne de sucre, idéal pour être bien camouflé, que je passe la nuit.

Parfais pour se camoufler, les champs de canne a sucre.

Voilà ba, une belle première étape de réalisée, un enchantement, c’est magique. Je suis comblé de bonheur et assez ému par tout ce que j’ai pu voir. L’Inde tient toutes ses promesses... J’ai fait 104 km dans la journée mais je commence à avoir des échauffements au fessier, certainement dû au fait d’avoir été à l’arrêt pendant 1 mois.

MARDI 21 NOVEMBRE :

Lever à 5h30, café, bananes, et je plie la tente qui est détrempée par l’humidité. Il fait 8 degrés au petit matin et environ 27 degrés l’après-midi, mais en plein soleil.

Le soleil monte dans le ciel, et moi je monte sur Téo, il est 6h45, on the road again... 

Les premiers kilomètres sont difficiles, j’ai mal aux fesses, mais après une vingtaine de minutes de chauffe, ça va mieux.

Incroyable et magique rencontre. Ca commence fort ce matin,cet animal est majestueux, respect monsieur le géant...
De partout, les hommes et les femmes s’activent aux tâches quotidiennes.
Namasté sir, how are you? where do you come from? where are you going? inlassables questions... vélo Indien très populaire ici 
Pour les animaux c’est l’heure du breakfea ou déjà du dur labeur, ce petit bébé ainsi que d’autres ont besoin de leur couverture

Ça oui, quoi c’est l’hiver aussi dans le Nord de l’Inde.

Ha tiens des éléphants, c'est qu'on s'habituerait presque à croiser ces géants, non c’est toujours des moments magiques. 

Ha pis tiens une bosse, c’est donc un dromadaire.

De grands arbres sacrés et des petits temples, un peu partout...
Et la route s’étire de petits villages en petits villages, et de curiosité autour de Téo. 
Petits écoliers que j’ai un peu dissipé lors de mon passage, et Téo subissant toujours le même intérêt. 

Et puis j’arrive dans ce village, avec un petit creux dans l’estomac, et je demande si je peux manger. La personne remue la tête à l’Indienne, bon alors vous pouvez me servir ?Toujours ce même balancement de tête, ce qui commence à m’agacer. Visiblement, il ne comprend pas ma demande, vient alors ce monsieur professeur, qui me commande à manger et nous entamons une petite causette, mais en toute intimité. ..

Isanjay m’invite à déjeuner, et me note ses coordonnées, si vous avez besoin de quoi ce soit, n’hésitez pas ...

Ces indiens sont vraimment adorables. Bon le hic, c’est de servir à manger dans du papier journal, je ne pense pas que ça doit être très bon d’ingurgiter ces encres !!

La encore un moyen très écologique de séparer le grain, la manivelle qui entraîne une pale d’hélice qui génère du vent.
La bouse des animaux est malaxée avec de la paille, et séchée sur les arbres, les maisons, créant de jolies décorations. 

Il y a même les empreintes des mains.

Et partout ces petits anges. 

L’inde avec ses 1,3 milliard d’habitants represente 17,5% de la population mondiale. La moitié a moins de 25 ans. Et le taux de mortalité infantile est de 40,5%, c’est terrible.

En photographiant ce temple je suis invité à m’assoir auprès de ces messieurs.

Je suis en fait dans la cour d’un établissement scolaire et ces messieurs sont des professeurs qui corrigent leurs copies. Nous échangeons toujours autour des mêmes questions et c’est l’occasion pour moi de faire une pause.

Allez c’est pas tout mais faut que j’avance un peu, il y a des jours comme cela où c'est difficile, tiens on me barre la route ? 

Et puis je rencontre Animesh, un jeune etudiant, qui m'offre ces fruits mais dont j’ai oublié le nom, qui a des piquants et qu’on épluche pour manger l’intérieur. Ca n'a pas vraiment de goût, la texture de rapproche de la pomme.

La vendeuse est avec son adorable bébé.

Quand deux bébés jouent ensembles...
La rencontre et le plaisir de jouer ensemble, entre deux êtres vivants 

Puis nous cheminonts Animesh et moi dans la même direction. Arrivés à Chhapra, la ville où il habite, je lui demande s’il connaît un endroit où je peux manger un dal bath, car je n'arrive pas à trouver de riz sur la route. Et Animesh m’emmène chez lui déguster un délicieux dal bath. Il a 2 jolies sœurs, il est étudiant et va devenir ingénieur dans 4 ans, super gentil gars et adorable petite famille.

Merci beaucoup Animesh pour ce délicieux moment.. 

Et c’est reparti, toujours pas simple les traversées de ville.

Résidence indian style. 

Et pour la première fois je découvre ce fleuve mythique, le Gange. ...

C’est toujours des beaux moments la découverte de ces grands fleuves à travers la planète. 

Comme la première rencontre avec le Nil en egypte, ou le Mékong en Thaïlande et au Vietnam, ce sont des moments chargés d’émotions.

Je m’arrête devant une école ou deux hommes sont assis et leur demande si je peux éventuellement planter ma tente dans la cour. Ils me disent que oui, mais j’ai un petit doute quand à leur compréhension de l’Anglais.. Et puis ce fameux hochement de tête Indien, tu ne sais jamais. Entre temps, un jeune vient discuter avec moi, il m’invite à boire un thé chez lui à 2 pas d’ici. Manish est ingénieur dans l’aviation, il vit avec toute sa famille. Sa mère et sa soeur sont profs et il y a plein d’enfants dans la maison qui suivent des cours.

Manish et son grand-père. 

Je prend congé et Manish me dit si j’ai besoin de quoi que ce soit que je n’hésite pas. Je retourne devant l’école et demande si je peux m’installer, et ces deux messieurs me disent que non, pas toujours facile la compréhension. Alors je retourne voir Manish et lui demande s’il sait où je peux installer ma tente dans un endroit tranquille. Et il me dit de rester chez lui. Nous allons voir le coucher du soleil sur le Gange.

Instant magique, moment divin. 

Manish va être envoyé l’année prochaine pour 2 ans, par sa societé, pour travailler en Arabie Saoudite. Bonne expérience, mais ça va être long car il a sa petite copine qui l’attendra en Inde.

La maison familiale de Manish et mon lit pour la nuit, près de l’étable où se trouve 2 vaches, un veau et un chien. 

Après le repas, je vais me couche, je suis épuisé par ces journées tellement riches et intenses, Manish dort à coté de moi.

Malheureusement je passe une mauvaise nuit et les nuits sont tellement importantes pour la récupération. Il y a une fête de mariage juste à côté, le son est à plein régime toute la nuit, je suis piqué par des moustiques et j’ai trop chaud dans mon duvet qui est fait pour des températures négatives. De plus, pas de matelas, je dors sur du bois, j’aurais du prendre mon matelas, quelle nuit d’enfer!!!! Manish lui, a très bien dormis.

MERCREDI 22 NOVEMBRE :

Manish est levé depuis 5 h du matin, il a déjà nettoyé l’étable et nourrit les animaux. Il est en train de balayer la cour quand je me lève à 5h30, pas en forme du tout. J’ai de plus en plus mal au fessier. Il est 5h30 du mat et déjà des élèves révisent dans une petite pièce éclairée à la lanterne, avant d’aller à l’école. C’est très impressionant, la volonté d’étudier chez ces enfants.

Pendant qu'en Occident les enfants se réveillent devant la télé et les tablettes, les petits Indiens étudient à lueur de la bougie

En attendant le petit dej concocté par la maman de Manish, nous allons marcher près du Gange.

Après le petit dej je vais traverser cet énorme pont pour franchir le Gange. 
Délicieux petit dej ingurgité, c’est l’heure de saluer mes gentils hôtes, et reprendre la route 

Il me faut de plus en plus de temps le matin pour pouvoir me rassoir sur la selle, j’avais déjà eu ce problème en Azerbaïdjan, il faisait très chaud. Mais là, c’est un peu plus sérieux, je passe de plus en plus de temps en danseuse pour ne pas avoir à poser mes fesses sur la selle.

Whoua quel étrange animal, jamais rien vue de tel, il s'agit de l antilope nilgaut.

Un grand corp massif,et une toute le tête, étrange animal.merci pour cette belle rencontre. 

Quel incroyable pays, il ne se passe pas 5 mn sans que je découvre quelque chose de nouveau, ou une situation, ou que je sois interpellé par quelqu’un. L’Inde c’est comme au cinéma, c’est incroyable.

Beaucoup de silhouettes à la matcha gandhi marchent le long des routes. 
Bonjour petit ange, tu vas bien ? 
Pas 5 mn de repos, ce monsieur circulant à moto avec sa file m’interpelle et m’invite à boire un tchaï et manger un fruit confit....
Achat de bananes, je me demande combien d’Indiens je vais croiser sur les 1,3 milliards ? 
Énormément de voitures de ce type circulent depuis quelques heures dans cette région, j’adore. 
Et de partout on fabrique de quoi faire du feux avec de la bouse bouse vache, rien ne se perd on recycle. 

Ha je dois vous parler d’une autre chose insolite en Inde, les petits besoin. Ici on ne se cache pas pour faire caca, le long des routes en contrebas, on fait ses besoins à la vue de tous, accroupi dans un genre de méditation. Ca surprend un peu au dépat, mais en y réfléchissant bien, il n’y rien de plus naturel. On fait tant de tralala dans nos mondes occidentaux pour satisfaire des besoins nécessaires. Bon, je n’en suis pas encore là ...

Et toujours mère nature dans son infinie splendeur, merci..
Que ça me fait mal de voir tous ces magnifiques buffles attachés, la vache sacrée est libre

Mais le buffle, comme tant d’animaux sur la planete est prisonier, exploité et bien sur mané. Quand la conscience humaine va t-elle évoluer sur notre planète, nous sommes tous égaux...

Des selfis, et toujours beaucoup de mosquées. 
Mais tu viens d’ou? mais tu vas où ? A bicyclette? Tout seul ? Viens boire un tchaï... 

Dur dur d’avancer, mais j’ai tellement mal aux fesses que ces pauses tombent à point nommé.

Tu es toute jolie ma belle. 
Et puis erreur de route, mais sans rallongement, au contraire, et c’est calme et enfin reposant. 
Dans ce village, fanfare pétaradante pour cette cérémonie de mariage. 

C’est rigolo, ces deux danseuses sont en fait des hommes, je ne connais pas la signification de ce transformisme?

La voiture des mariés est joliment décoré de fleurs, des oeillets dindes, dont je raffole à présent. 
Ba voilà le soleil descend sur l’horizon, il est temps de se mettre en quête d’une aire de bivouac 
Merci la vie pour encore une incroyable journée, merci infiniment ...

Encore une fois, c'est au milieu d’un champ de canne à sucre que Téo et moi trouvons refuge pour la nuit.

Totalement camouflé 

A la tombée de la nuit, les chacals se sont mis à hurler, je ne les avais plus entendus depuis ma première nuit en Serbie, c’est toujours impressionnant.

Même si je suis loin du village, j’entends de la musique, des mantras qui vont durer toute la nuit, c’est incroyable comme l’Inde est bruyante, comment font-il pour se reposer ?

J’ai très très mal aux fesses, heureusement demain j’arrive à Benaresse où j’ai prévu de passer une bonne semaine. Je dors bien, j’en a ai tellement besoin à cause de la nuit précédente.

JEUDI 23 NOVEMBRE :

Lever à 5h30, petit dej banane, café, la tente est trempée par l’humidité, le duvet également. Il est 6h30, on the road again, Benaresse j’arrive...

Whoua il y a deux soleils ce matin. 

Je traverse ce champs pour regagner la route.

Pendant que certains sont bien lovés pour un gros dodo, d’autres sont déjà au petit dej.

J’aimerais bien savoir ce que veut dire cette affiche ?

Et comme c’est une période électorale en ce moment, je suppose que c’est le parti des verts. 
C’est ce qu'on appelle optimiser le chargement des camionnettes. 
 Petit dej, c’est chapati, carry de légumes et tchaï
Vous êtes si beau monsieur 

Quand il font les routes, ils les recouvre de sacs de toile, certainement pour garder l’humidité. Pratique pour moi ce km de route en construction me permettant d’être en sécurité.

Quelle beauté ces zébus. 
Ces femmes portent de lourds fagots de bois, quels visages. 
J’adore ce noir qu’ils mettent autour des yeux des enfants, ça donne un regard encore plus profond, tu es tout beau petit ange. 

Holala j’ai encore faim, le cuisinier me dit 20mn, j’attendrai une heure mon plat, avec trop de douleurs, assis sur mon banc. Mais c'est délicieux et à volonté.

Allez dernière ligne droite, je serre les fesses, enfin 17h je rentre dans Varanasi, mais la circulation est très difficile pour gagner le bord du Gange, là où j’ai boocké ma guesthouse.

Rivière un petit peu polluée, mais juste un petit peu. 

Et enfin la magie opère instantanément, Benaresse ville sacrée, une des plus anciennes cités au monde.

Humains, vaches, singes, écureuils, chiens partagent les mêmes lieux.

On ne badine pas avec la sieste en Inde. Ba oui, quand on fait la fête toute la nuit..

Et puis on peut dormir partout 

Pas facile de se frayer un chemin dans les ruelles très étroites ,encombrées de chiens, de vaches, de motos et de la foule.

Je me suis trompé de guesthouse, j’ai été à l’Ali baba guesthouse, alors que j’ai réservé à l’aba guesthouse distante de 100m. En visitant la première chambre, ça m’a permis d’aller aux toilettes, j’en pouvais plus, j’ai faillis me faire dessus, c’est toujours comme cela quand tu arrives, la pression se relâche.

Enfin, il est 18h, mes 6 saccoches sont dans ma chambre au deuxième étage, et Téo en sécurité dans une pièce de la guesthouse.

C’est l’heure de la douche, et je comprends mieux pourquoi autant de souffrance, j’ai un oeuf de caille situé sous l’anus, c’est bien pire que ce que je pensais, heureusement que j’ai une semaine de repos. Les plaies dues aux piqûres de puces à Katmandou ne sont pas belles n’ont plus, ça suinte du pu, va falloir bien soigner tout ça avant de reprendre la route.

Allez ce soir c’est hamburger, frites et coca. Je n’ai pas trouvé un seul coca depuis la frontière. Les indiens du nord sont épargnés de cette m...e.

VENDREDI 24 ET SAMEDI 25 NOVEMBRE:

c est deux jours sont consacrés exclusivement à l ecriture du blog,et de petite ballade le long du gange sur les quais que l on appelle les chats.

Arts streets fron varanasi 

Marcher le long du gange sur les ghats est envoûtant,tellement irréelle ,et intemporelle, voyage dans le temps dans cette citée millenaires.

Sans cesse solicité, on te propose toutes sortes de drogues,on te propose des ballades en barques,des massages ,et tu te fais sans arret avoir leur technique est si bien rodée,on te fit bonjour en te serrant la main puis on te massé la main et difficile de s en dépatouiller...on te fais le signe de Shiva au milieu du front et puis on te recite des mantras ,pour la famille et on te demande de l argent ,ça oui mais moi je n ai rien demander,comme tous les lieux tres touristiques ,business is business.


Et puis en longeant le gange je suis arriver au lieux des cremations, un endroit hyper impressionant.il n y a pas moins de dix buchés à brûlé du soir au matin.ce sont les familles qui appportent le corp sur un brancard en bambou recouvert d un linge en soie.le fils ainé a qui l on vient de raser la tête,fais 5 fois le tour du corps ce qui symbolise les cinq éléments.et c est encore lui qui va allumer le buché avec le feu de s hiva qui brûle depuis plus de 3000ans en permanence.

Les cam qui ont de l argent peuvent acheter du bois de bonne qualité qui va bruler longtemps et reduire entierement le corps en cendre.pour les personnes plus Pauvre ,le corps ne sera peut etre pas entierement consumé et les restes finiront dans le gange si l oeil attentif des chiens à espere récupérer quelques morceaux.

J avais l appareil photo a la main ,et comme je ne voyais personne prendre des photos ,je me suis dit que j attendrai d abord et me renseignerais sur cette possibilité, et forte heureusement car c ewt totalement interdit.

J ai lu dans le routard en rentrant à à sentais la chair brulée,je n ai rien sentis de telle .et que les anglais ont mis fin dans les années 1800 ans a une pratique courante qui etait que les veufs se faisait incinerées avec leur maris,bue sur a contre coeur,ca fais frois dans le dos.sur le moment j ai eté touché bien sur la ce moment particulier,la vision des corps même couvert d un drap de soie on aprecois les formes et defois on vois le visage,le lieux est iréel,les buchées, le stock inombrables de bois,heureusement il y a de belles musiques indienes qui adoucissent la scène.

Les enfants qui courent et jouent au milieu de tous cela,les animaux omniprésents,la scene est iréelle.

Mais c est les heures et les jours qui suivent que l on'prend réellement conscience de ce que l on as vus.ca me rappel quand je suis allée en Pologne,je m etais posé la questions si je devais me rendre a Auschwitz. J y suis allée et me suis dit apres coup,que je me le devais: pour ne jamais oublier ce dont l homme est capable. Parce que les derniers deportées disparaissent peu a peu , nous ne devons jamais oublier, pour qu' cela ne se reproduise plus,même si c est loin d etre le cas.

Sur le moment clé a eté bêta d émotions, et un fais étonnant, c est qu avoir vus tants de film sur Auschwitz, tu as l impression de connaitre les lieux .

Mais ce sont les heures et les jours suivant qu on realise vraimment , et l empreinte indélébile est gravée en sois a tous jamais.

Bon je me suis legerement egaré ,mais j en profite pour livrer une émotion qui est la.

LUNDI 26 NOVEMBRE:

Aujourd'hui il regne un petit flottement,petit coup de mou,rien a faire ,je suis affaiblis par mes plaies aux fesses ,aux jambes,ca ne cicatrisent pas et j ai enorment de pu qui en sorsdans la guesthouse il n y a pas grand monde,donc pas d echange et de rencontre avec des voyageurs, journée de solitude,ca faisait longtemps,il n y a qu'à accepter,observer , en essayant de rester le plus équanime possible.

Magique lueur du jour sur le gange. 

Et l activuté bats son pleins tres tôt le matin,on lave le linge dans le gange,on y pratiquent les ablutions,,on prient,on se promene en barques,on les construient et les réparent, incroyable lieux de vie bouillonnant....

En moins de 2 mn tu te retrouve avec les marques des dix divinitées de l hindouiste.

La vue du roof top de la guesthouse ou endorment de singe sautent de toits en toits,et les enfants font voler leurs cerfs volants.
Il m est impossible aujourd'hui d affronter le chaos de la ville ,aussi je préfère les ballades dans les petites ruelles .... 

C est un vraie labyrinthe, c est incroyable,je me demande comment font il en cas d incendie?

La nuit venus c est encore une autre Ambiance, tous les soirs a 18h il y a des cérémonie hindouistes,des prières,de la musique, ont y brûlent brûlent de l encens, des petites cloches sont agitées,des barques se regoupent avec pleins de gens pour assister au spectacle , cest tres beau.

MARDI 27 NOVEMBRE:

Journée un peu spécial,en plus de mes plaies qui me font mal,je me lève avec une bonne diarée,ce qui me met completement a plat,je vais passer la journée au lit,et je vais en profiter pour envoyer pleins d emails en retard.J bataille avec la compagnie air arabia qui m'a fais payer le douvle du billet d avion a cause du velo et des 30 kg d excédant, peine perdu ,ils sont de mauvaise fois,ils ne sont pas pres de me revoir chez eux.mes voisins a labenne on eu la bonne idée de construire un abris voiture,sans me consulter, alors que nous sommes en copropriété, ca depasse de 1m au dessus du grillage ,ca me cache le soeil sur ma terasse,et la vue sur la cime des pins que j avais,incompréhensible donc je leur ai fais un petit mail,leur signifiant gentiment que je n allais pas laisser cela en l état.j essai aussi par le biais d un sponsoring de faire changer le double toit orange de ma tente,ou echanger ma tente,avec le vieux campeur ou j ai laissé une ardoise de 5000 eu comme même.et puis mes plaies ne sont toujours pas belle,beaucoup de pu,a hopital d avicenne ou j ai fais mes vaccins l infirmière ma laissé l email d un medecin des maladies tropical,je demande son avis ,photos a l appuis,il est tres reactif 2 h après j ai une réponse,il me rassure et me dis de mettre un pansement sur les plaies,car avec la saleté ca se surinfecte.bref malgré mon affaiblissement j aurais eté er aujourd'hui.

MERCREDI 28 NOVEMBRE:

alors que je suis entrain de dejeuner au sushi café ma cantine depuis 1 semaine,je retrouve joris que j avais rencontré a l ambassade indienne a katmandou,et il y a des personnes avec qui le feeling est instantané ,joris fait partie de ceux la.je vous ai deja parlé de lui en tour du monde depuis 2 ans et demi.je suis tres heureux de l avoir retrouvé par hasard, enfin on sait qu il n y a pas de hasard dans la vie...

Pas de hasard... 

Nous allons passer la journée a nous raconter nos voyages,son periple est fascinant , a seuleument 26 ans joris a une sacrée maturitée, on a la même passion du velo, joris en france est facteur dans les belles montagnes autour de grenoble et partageons la meme passion pour la voile,il a traversé traversé l atlantique en voilier et me donne pleins de bons plans.

La journée passe a une allure à on est en si bonne compagnie,le soir nous retournons assister aux cérémonies.

Les ghats et le gange la nuit. 
A toute heure c est endroit est magique. 

JEUDI 29 NOVEMBRE:

aujourd'hui c est l anniversaire de mon frere Frédérick, alors joyeux anniversaire mon frengin ❤ .

On se retrouve avec joris au sushi café pour le petit dej et decidons d aller marcher le long des ghats.

Moi qui aime le linge qui pend pour sèche, je suis comblé, c est beau,pressing écolo ... 
Une carcasse de vache sur la plage n est pas perdue pour tous le monde. 

Et pus nous tombons sur des combats de luttes, sur une place publique.moi qui d une maniere general n aime pas les sports de combats et la violence,j apprecie la lutte,qui est vraiment basé sur la force ,il n y a pas de coup de portés.

Les combats s enchaînent , le cadre est plutôt sympa, et ce sport est plaisant à regarder .
Petit repérage des lieux pour joris qui souhaite venir skateur en fin d apres midi...on ne badine pas avec la sieste! 
Si l on observe l ombre du petit veau on peut y voir une tête de chameau... 

Conscience écologique ,arrive vite, s il te plait!!...

L odeur est insupportable ,comme la vue d ailleurs, pourquoi n y a t il pas de volonté politique ???
Bon c est pas tout,mais tout ca nous a ouvert l appétit, alors un petit carry de légumes,tombé a point,Bonn appétit joris. 
Pas 5 mn sans être interpellés par des scènes de vie du quotidien.
Les spectateurs sont en place,le spectacle peut commencer...peut on faire un tour du monde avec ce genre de byciclette ??? 
Et en moto Simone..ne bois pas cette eau bébé. 

Voilà il est 15h30 et j ai besoin d une petite sieste, rendez vous dans une heure trente avec joris qui va skateur sur les ghates..

Joris a un super niveau de skate,c est beau a voir,je n arrive pas faire des photos en mouvement,dommage parce que c est magique. 

Sous l oeil de diverse spectateurs,epatées par le spectacle.

A foule est suspendues aux acrobaties de joris

Joris durant son voyage donne des cours bénévolements aux enfants, il a notamment passé beaucoup de temps dans les favelas au Brésil,pépites de petits génies en surf,skate et football.celà lui a permis d etre immediatement integrée e ouvert toute les portes et fais de belle rencontre,dans les endroits jugées, dangereux pour les touristes.

Et puis ces une invasion d enfants,tous veulent essayer le skate,dans une cohue inimaginable..

Jusqu à ce que arrive un jeune indien,qui met un ordre quasi militaire, cest tout de suite beaucoup mieux,a l organisation.. 

Rien de tel,mais toujours plus facile quand on parle indie.

Petite fille d un couple d américain qui vis en inde depuis 6 ans ,du haut de ses 3 ans parle l indie,genial.
En rentrant nous assistons à un spectacle de rue, toujours ces hommes habillés en femmes. 

VENDREDI 01 DECEMBRE:

voila,le mois de decembre frappe a la porte,ce matin nous decidons de nous rendre a 10 km de la,visiter sarnath, c est la que bouddha y a donné son premier prêche.

Alors nous prenons un tuck tuck, c est hallucinant la conduite du pilote,nous serrons les fesses ,nous roulons vite dans un chaos indescriptible,d'à des ruelles étroites, c est du pilotage High level.

Fleurs au milieu de fleurs  
En inde aussi les infirmières défilent.
Tarif indien,et tarif touriste non indien, c est jamais plaisant.

Voilà la ou bouddha a donné son pré prêche.

Du calme, des grands arbres,une belle vibration,ca fais du bien.

Une premiere pause dejeuner ,ha c est penible ce papier journal en guise d assiette.

lePuis une deuxieme pause dejeuner,c est que ca creuse les visites spirituelle

Et Nous Reprenos Notre Ferari (Tuck Tuck) A Travers Le Chaos De La Ville.

Et comme tous les jours en ce moment ,tellement affaiblis ,je dois faire une sieste d 1h30 avant de pouvoir aller dinner.

SAMEDI 02 DECEMBRE:

voila les dernieres heures en compagnie de mon amis joris, telle sont les regles des voyageurs, ont vis les moments intenses, le moment present et rien d autre,et les routes se séparent...mais je sais d or et déjà que je retrouverais un jour joris pour des sessions de surf épiques et pourquoi pas un voyage a velo.

Joris prend le train aujourdhui, direction goa, au programme 36 h dans un wagon bondés, San certitude de trouver une place assise,bon voyage l amis...

l adorable équipe du sushi café,mon restau depuis une semaine , j adore ce petit garçon chndan,le patron c est manoj.

les deux vendeuses du peti shop ou je vais acheté mes cigarettes et mon eau.la mere et la fille travaille 15 h par jour.

Des Petits Anges , la maman de 75 ans marche totalement courbée.

EN fin d apres midi j ai eu l enorme surprise d etre contacté contacté Facebook par une tres ancienne conaissance.Sophie nous nous conaissons depuis le cp et avons fais tous le primaire dans la même classe.je n avais pas eu de ces nouvelles depuis 1989.42 ans que l on se conais ce sont de superbe moments que de retrouvés des anciennes camarades de classe.il m etait deja arrivé la même chose à Bellegrade en serbie c ette fois c etait valerie barca qui m avait contactée ,pareil inséparable du cp au cm2 ,trop chouette d avoir de vos nouvelles les filles..

DIMANCHE 03 DECEMBRE:

ce matin mis a jour du blog.a 12h j ai rendez vous avec Sam,un cyclo voyageur anglais,je l ai trouvé sur facebook trouvé (décidément on trouve pleins de monde sur Facebook,c est bien pratique) un amis en comun a liker sa publication,il disait qu il venait d arriver a varanasi, je l ai contacté et voila ,nous parlons pendant 2 h de nos voyages respectifs.ces toujours passionants d échanger nos expérience ,nos ressentis et nos bons plans....Sam fais un tour du monde et nous avons a quelque chose de pres le meme parcours.lui est partis de londre 1 mois apres moi.il recolte des fonds aupres d Unicef et peux les distribuer au gré de ces envies et des plus necessiteux sur la planete.je trouve cela genial et cela fais un bon moment que ca me trotte dans la tête ,je vais mettre cela en place tres prochainement, donner un sens au voyage...

Actuellement nos routes sont complètement opposées,sam file sur le Népal, et moi je vais sur agra d ou il vient.mais nous serons a peu pres a la même époque en Thaïlande et allons nous attendre pour faire la malaisie et l Indonésie...encore une belle personne,bonne route a toi Sam et a tres vite je l espere....

C est marrant ,nous avons des amis en commun, constantino ce jeune allemand de 21 ans en tour du monde avec qui nous avions pedalés au Tadjikistan, et noemie et Adam avec qui nous avions voyagés 15 jours également à Tadjikistan. Smal world....

Roof top depuis la baba guesthouse,il y a des centaines de cerf volants dans le ciel tous les soirs,agités par les enfants. 

Et dans la rue on se prend souvent les long fils dans les pieds.a benaresse ce ne sont pas les singes qui sont derriere les barreaux,mais les humains qui pour proteger de toutes intrusions de nos cousins,se protège derriere des barreaux et des cages.

Les buchers que l on vois brûler,ce sont les cremations le long du gange.

Pleine lune du 3 décembre,lune de guérisons et d important changements. ..

LUNDI 04 ,MARDI 05,MERCREDI 06,JEUDI 07,VENDREDI 08 DECEMBRE:

Je devais repartir ce lundi matin,mais fatigué et toujours ces plaies qui ne cicatrisent pas ou peu je reporte de jours en jours le départ.et puis benaresse à vie comme un aimant, j adore l energie de cette ville religieuse,spirituelle et mystique.

Seul inconvénient je depense trop d argent a l arret et fume beaucoup trop de cigarettes, chose qui ne m arrive pas quand je pédale.

Après 2 semaines déjà c est toujours pas jolies,et ca me lance à certains moments. 
L entrée de baba guesthouse,la cour interieur ,la douche et ma chambre. 

Prendre une douche se revele pas trop secur,le pomeau es fixe et pas loin du fil électrique rafistolé avec du scotch.

A travers les petites ruelles de benaresse.. 
Incroyable lumière sur ce que je pense être un métier a tisser. 

Et puis a 200 m on es transporté dans un autre pays,le quartier musulman, a nouveau des mosquées, des barbes pour les hommes, les femmes integralements voilées, les puissants appels a la prière à resonent en meme temps a divers endroits , c est d une puissance, qu elle belle vibration,que l on peut entendre de tres tres loin. A 17 h l appel se mêle au chant et mantra hindous c est magique...

Le thé qui es servis dans des sachets en plastique. P....n de plastique qui va finir par terre! 

Dans le quartier musulman il y a à énormément de chèvre.certaines porte un tricot.

Les défilés des mariages,sont quotidiens, ici pas de klaxon mais des puissants tambours, qui donnent une vibration électrique. 
Les petits shops, on peut meme prendre des cours de sithar. 

La sithar es originaire d iran ,composée de 12 a 13 cordes je vous laisse imaginer son apprentissage.il y a , a capbreton ,stephane à tiens un shop indien,et qui joue tres régulièrement de la sithar dans sa boutique, l inde résonne dans cette petite ruelle landaise.

Mes petits plats au sushi café,coup de coeur pour le bibimbap ,specialitée koréene. Délicieux.

C est delicieux les plats indiens mais au bout d un moment j ai besoin d autres saveurs.Je me suis empifrés egalements de pizza de hamburguer chicane et de sandhwich pain de mie vegetebles.

Je croise cette jeune femme et son enfant tous les jours ,elle mendie,je la trouve tres Jolie,et j ai droit à de beau sourire. 

SAMEDI 09,DIMANCHE 10, LUNDI 11 ,MARDI 12 DECEMBRE:

Les rues chaotiques et bruyantes.

Et au milieu du chaos ,le divin

Toute la tristesse dans le yeux de cette maman ,d élevé ces enfants dans un lieux si chaotique.

Dur pour les animaux ces villes si eloignées de la nature,etre reduit a faire les poubelles pour subsister,pas un endroit avec de l herbe ,des pâturages, la vache a beau être sacrée ,elle vie dans un milieu inadapté dans les villes.

Puissent les hommes un jour aimer et respecter toute forme de vie sur terre, To forme de vie es une bénédictions... 
De jolies moments passés avec cat et ben ,petit couple de bretons en voyage a travers l asie pendant 6 mois. 
Le cordonnier qui s eclaire a la lueur de la bougie,le vendeur de cerf volant en papier dont les enfants raffolent . 

Shiva day beaucoup de mariage au bord du gange aujourdui toujours rhytmés au son des tambours envoutants.

MERCREDI 13 DECEMBRE:

alors que je m appretais a repprendre la route ce matin , de vive douleur me lance aux plaies qui sont sous pansements depuis 2 jours.j ai mal en marchant, assis et meme couché. L enfer.

Deux jours avant les plaies cicatrisaent,et puis ca c est infectées sur toute la zone du pansement. 

JEUDI 14 DECEMBRE:

Je rencontre dans la rue , marie une fran'a de 73 ans qui vie n a benaresse depuis 30 ans.je lui demande si elle connaît un medecin et elle m accompagne dans un dispensaire tenue par des français.

Sylvain et marie les 2 infiermiers me prenent en charge. 

Ils sont tres sympa, me donnent des anti biotique, j ai juste des craintes sur les mesures d hygiène, il y a pleins de mouches et je suis soigné au milieu des indiens qui ont des plaies horribles.j espere que je ne vais pas attraper une maladie supplémentaire.mais force est de reconnaître que juste apres les soins , les douleurs se sont estompées.je commence le traitement anti biotique.

Le soir marie l infirmiere viens dinner avec moi ,elle es tres interessée par le voyage a velo.je lui donne toute les infos possible.a 25 ans , cette eté en rentrant d un benevolat en afrique , elle as fait paris , montpellier a pied.une belle personne et je doute pas qu un jour elle s élancera dans la grande aventure du cyclo voyage.

VENDREDI 15, SAMEDI 16,DIMANCHE 17,LUNDI 18, MARDI 19 DECEMBRE:

4 jours de fievre , de fièvre, de frissons et d etat general tres affaiblis.je vais rester couché 4 jours , je vais juste tous les 2 jours faire changer les pansements au dispensaire.je ne suporte plus les odeurs de cuisine a la friture dans les rues.plus d appétit je me force a manger pour prendre les anti bio.

MERCREDI 20 DECEMBRE:

Enfin plus de fièvre, je revis , les plaies, et bé . q elle expérience!

Je recroise marie et nous marchons ensemble, c est un agreable moment que d etre en sa compagnie.encore une meditante vipassana.

L apres midi je vais avec christelle et Anthony un couple de francais en voyage autour du monde pour 3 ans et qui sont adorables, a la gare de varanasi me renseigner sur l eventualité de prendre un train pour mumbay.mais téo voyagerais dans un wagon separé, et sépare ai moyenant confiance, 27 h de train et je ne me vois pas trop avec mes 5 grosses sacs sur ma couchette 27 h...

Christelle et Anthony qui ma fais un soin en bio énergie, quand j etais au plus mal, merci Anthony. 

Belle petite rencontre.

JEUDI 21 DECEMBRE:

petite ballade sur les ghats ,j ai perdu des muscles durant ce mois d inactivité, il me faut refaire absolument refaire de l exercice.

Et toujours ce linge...ces barques... 
Les habitations sont perchées en hauteur ,car pendant la mousson de juin a août le niveau monte de 15 m .
Le pont ,le train et les voitures passent au dessus, la cuisson du tchai... 
Et voilà le travail 1 mois plus tard.... 

Couché du soleil...

Voila Ainsi S Acheve mon sejour de 1 mois a benaresse, par la force des choses , mais ce fut tres plaisant, incroyable varanasi...