Samedi 18 mars ,13 h30 une étape importante, je quitte la France et je rentre dans le tout premier pays, la Suisse. Je laisse derrière moi mon pays et ma langue.
Mars 2017
900 jours
Partager ce carnet de voyage
Publié le 22 octobre 2017

Samedi 18 mars ,13 h30 une étape importante, je quitte la France et je rentre dans le tout premier pays, la Suisse. Je laisse derrière moi mon pays et ma langue. Ce matin j'ai quitté Mulhouse sous un vent violent, fort heureusement, qui soufflait dans mon dos et de gros nuages menaçants. La piste menant à Bâle est très agréable et je rejoins le Rhin.

Mon premier pays 

A Bâle, je me sens moins seul : énormément de cyclistes, des pistes cyclables partout. La seul contrainte : faire attention aux nombreuses voies des tramways, bien veiller à les passer perpendiculairement. Les prix ne sont pas les mêmes non plus, c'est cher, très cher. Je quitte Bâle et même en pleine campagne, à ma grande surprise, il y a des pistes cyclables fléchées. Whoua...

Le Rhin d un coté l'Allemagne et de l'autre la France et la Suisse 

Puis, c'est à travers un paysage de montagne (le Jura) que je progresse doucement, sous une petite pluie - la première- et à 18 h30, j'installe le bivouac dans un champ. Ca sent la bouse ; j aime bien cette odeur. Il y a 4 chevaux dans le champ voisin, qui galopent. C'est magnifique. Je m'installe dans mon petit cocon, bien au chaud en entendant la pluie tomber, fatigué de la journée après une étape de 86 km.

L'air de la montagne 

Dimanche 19 mars: 1 semaine que je suis sur la route et ce matin pour la première fois, je prend mon temps, je me détends, je profite pleinement du moment. Je ne sais pas si c'est le fait d'avoir quitté la France, mais ça y est, je rentre petit à petit dans le voyage, dans le lâcher prise.... J'ai assisté à la fuite d'une dizaine de biches qui était dans le bosquet voisin ; j'ai admiré ce petit écureuil dans l'arbre d'à côté. Ces spectacles tous simples et naturels m'emplissent de bonheur. Aujourd'hui, petite étape de 34 km qui vont m'emmener à Zucwill chez Rita une warmshowers chez qui je vais passer quelques jours pour faire connaissance et attendre ma nouvelle carte sim.

En pleine forêt, voila ce que font nos amis suisses 
Allez un petit avant goût du Pamir... 


J'ai adoré le concept de cette maison. Le rez de chaussée est enterré, ce qui met la vue au niveau du sol. A retenir...
Oh le printemps 

A 15 h, je suis arrivé chez Rita, une belle âme. Elle va partir au mois de juillet pour la Mongolie à vélo. Durée du voyage, 3 ans, en s'arrêtant en Géorgie pour l'hiver. Rita est prof d'anglais et a enseigné durant 2 ans en Mongolie. Elle a déjà une grande expérience du voyage à vélo et c'est passionnant de discuter avec elle ...

VENDREDI 24 MARS:

Grüessech, ce qui en suisse allemand veux dire bonjour. Depuis dimanche, soit 5 jours, je suis à Zuchwill, toujours dans l'attente de ma nouvelle carte SIM, qui si elle n'est pas dans le courrier du samedi ne m'empêchera pas de redécoller. Je commence à avoir des fourmis dans les jambes. Cet arrêt m'a permis de mettre à jour mon blog (et ça prend du temps de tenir un blog), de me reposer, car finalement quant on s'arrête, on sent la fatigue que l'on ne sentait pas en pédalant. J'ai pu aussi procéder à des réglages qui sont nécessaires en début de voyage et bien discuter avec Rita qui a eu la gentillesse de m'accueillir quasiment 1 semaine. Merci infiniment pour ton accueil et dommage que nos dates de voyages ne correspondent pas c'aurait été un plaisir de faire un bout de route avec toi.

Bonne route à toi Rita.... 

J'en ai profité pour visiter la jolie ville de Soleure

Puis un petit saut à Biel, très jolie également.

Ba, c'est chouette la suisse 
Des vélos, des vélos, c'est pas la Chine mais pas loin.... 

Je voudrais vous faire partager mon admiration pour ces géants...

Ils me fascinent... 
Bon printemps à tous les amis.... 

Samedi 25 mars : c'est réparti. J'avais des fourmis dans les jambes, mais ce stop chez Rita était très sympa. J'aurais bien voyagé avec elle . Puis, cela m'a permis de régler certains détails.

Salut Rita et merci infiniment. On the road again.... 
De belles fermes suisses et des géants 
Puis le soleil se lève 


Un petit air de Canada pendant la pause déjeuner 
Je croise tout de même quelques cyclistes et leur monture. 
Chemin faisant 
Puis je rejoins enfin le Rhin, c'est magique et à nouveau du relief... 
Puis, ce sont les chutes du Rhin. 
Le soleil ne va pas tarder à se coucher 
Moments de grâce... 

Et à ce moment, je rencontre Kristina qui est adossée à un arbre en regardant le couché de soleil. Elle me dit qu'elle voyage à velo pendant 10 jours et qu'elle bivouaque près d'une cabane dans la forêt. Je lui demande si je peux me joindre à elle et elle accepte volontiers. J'ai passé une soirée délicieuse auprès d'un feu de bois et en charmante compagnie. Elle me dit : "on n'a rien mais on a tout" et nous sommes partis dans une bonne rigolade, parce que c'est exactement cela, nous ne possedons rien si ce n'est l'essentiel...

Kristina est allemande. Elle roule vers la France, je vais vers l'Allemagne.... 
Et oui, il y a des vaches en suisse. 
Beaucoup de nichoirs à oiseaux en pleine forêt. J'ai adoré ce pays. Le moins : les prix quasiment le double. J'ai payé 4 € un ca...