Carnet de voyage

c' est parti pour un tour...

47 étapes
80 commentaires
69 abonnés
Dernière étape postée il y a 15 jours
N'ayez jamais peur de la vie, n'ayez jamais peur de l'aventure, faites confiance au hasard, à la chance, à la destinée Partez, allez conquérir d'autres espaces, d autres espérances Henry deMonfreid
Mars 2017
1000 jours
Partager ce carnet de voyage
Publié le 5 août 2019

MERCREDI 24 JUILLET :

il est 14h30 la formalitée douaniere c est faite tres rapidement , 3 mois de visa gratuit , c est parti pour mon trente unieme pays ...

la douane peruviene 
retrouvaille avec les tuk tuk  
le vent est de coté et extremement violent  
énormement de culture 

nous décidons de nous arreter , des murs d enceintes de jardins comme il est courant nous protegerons du vent .

voici pour nos premiers km au pérou , nous avons changé d heure et reculer 1 h , j ai du réparer un arceau de la tente , et nous filons rapidement dans les tentes pour s abriter du vent .

JEUDI 25 JUILLET :

nous logeons toujours le lac , quelques montées , mais rien de bien haut  
petit arret au marché , achat de bananes et de pains , apparament on aime bien les taureaux au pérou 

allez on the road again ...

marché aux bestiaux  
c est pleins de toutes petites fermes et animaux  
des petites barques de peche et des bassins de piscicultures 
la route longe le lac , c est magnifique , le vent est un peu tombé aujourd hui  
ha une grosse colline a grimper  

et enfin la descente vers la petite ville de juli

encore une fete , ou plutot une procession 
toute mignone cette place de village , j adore c est arbre parasol 

juste le temps de manger un pollo arozo( poulet , riz) , faire deux , trois courses , et nous repartons , c est un peu trop speed pour moi , tout ca .

toujours ces champs , ces fermes , ces animaux et les nombreux paysans qui y travaillent  
 dans la série des constructions inutiles ...

le vent c est renforcé , on a fait 81 km aujourd hui , allez l heure de trouver un bivouac .

voila trouvé , un batiment abandonné bon fermé , mais nous serons  abrités du vent  

je transporte depuis plus d une semaine un fromage , je n etais pas sur s il etait encore bon , et bien il est delicieux , sandiwch , fromage , jambon , mayonaise , un régal ce soir .a 19 h le gardien du batiment arrive , il discute un peu avec moi , et je lui dis que je suis tres fatigué , buenas noches .

VENDREDI 26 JUILLET:

et bien bonne anniversaire mon cher stephane , apres l iran , l indonésie c est au pérou que je fete mon troisieme anniversaire de voyage , 49 ans aujourd hui ...

happy birthday le steph 

50 km nous séparent de puno , une ville , ou nous savons qu il y a une casa de cyclista , a 12h se sera repos .

c est reparti , premier village et arret pour acheter les magiques bananes  

la circulation est tres difficille ce matin , beaucoup de vehicules qui roulent tres vite et a la différence du chilil et de la bolivie , nous n avons pas de bande d arret d urgence pour circuler en sécuritée , qu elle stress !!!

un petit chemin , c est l occasion ou jamais de faire quelques km tranquille a travers les champs  
buen dia le bébé 
buen dia , un de mes animaux préférés 
c est reparti sur la route , sniff , drole de mini chateau 
a table les amis  
tres tres fertile ces terres  
et voila nous arrivons a puno , il est 12 h , trop chouette  

impossibilité de trouver la casa de cyclista , le numéro de tel ne repond pas et pas d adresse , la circulation et la pollution sont effrayante a puno , nous optons pour un hotel a 23 soles ce qui fait 6 eu 26 .

et puis directe nous allons manger , et deveniez quoi ?

je n ai jamais vu autant de coccinelle que dans cette ville .

je bosse sur le blog , un contact vidéo avec mes parents , j ai recu énormément de message d anniversaires , ca fait chaud au coeur , d habitude je répond un a un aux messages mais la ils sont trop nombreux , incroyable .

en fin d apres midi nous faisons les courses , un énorme centre commercial comme nous n en n avions pas vu depuis santiago du chili , puis nous allons boire une biere , anniversaire oblige , et puis 2 hamburgers chacun dans la rue , delicieux , je vais bosser un peu sur le blog mais il est 22h30 et je suis épuisé .

happy birthday , bon juste 1 biere , nous sommes épuisés  

juste en face de l hotel , un concert , il parait que ca a joué jusqu a 2 h du matin , j etais telllement fatigué que je n ai rien entendu .debute aujourd hui a lima la cérémonie d ouverture des jeux olympiques de l amerique du sud , j ai vu un peu la cérémonie a la télé .

SAMEDI 27 JUILLET :

l hotel et notre chambre  

je me leve a 6 h pour bosser sur le blog , sam veut reprendre la route aujourd hui , il est 10h30 nous sommes prets , mais j aurais bien pris une journée de plus , je suis fatigué , et j aurais bien visité puno et ses alentours , alors je reprend la route un peu frustré..

quitter puno , n est pas aisée , car il faut grimper 300 m  

le traffic est important , tu respire a pleins poumons parce que ca grimpe , et les fumées noires des vehicules sont iréspirables , je pousse le vélo .

ca klaxonne , ca pu , c est hyper stressant !! 
on prend tres rapidement de la hauteur , et voici puno vu d en haut  
je ne sais pas qui habite dans cette immense villa dominant la ville , mais ca va pour lui 

enfin nous arrivons a terme de cette épuisante montée, et nous quittons puno , nous avons décidés de quitter la route principal et de prendre des petits chemins

ca y est du calme , trop chouette , bon la route qui devait etre asphaltée ne l est pas , on ne peux pas tout avoir ... 
c est calme , c est chouette , c est beau, mais la route est de la tole ondulée , ca remu dans tous les sens  

j ai une de mes vis de saccoches avant qui a lachée , ma saccoche pend, ca me contrarie , je la fixe avec une sangle , ce n est pas gagné !!!vu que ca remue continuellement sur la route

parfois ca grimpe un peu , puis ca descend aussi , il fait chaud , plus de vent  

nous sommes au milieu de nulle part et on entends de la musique , au loin une scene , perdu au milieu des champs , marrant cette amérique du sud .

ces magnifique , c est calme , c est dans un endroit comme cela que j aimerais vivre  
le petit village de tiquillaca  

et nous decidons qu il est temps de nous arreter , il doit etre 15 h30 , nous avons fait aujourd hui 28 km .

c est dans ce cadre magnifique que nous nous posons  
et toujours ces pierres qui sevent de cloture , quel boulot  

c est chouette de s arreter tot , je peux réparer ma saccoches et sam me montre comment faire , trop facile , je suis content et peux me reposer .

en admirant le spectacle de mere nature  
merci , merci , merci 

alors qu il n y avait pas de vent , il c est levé , il fait froid , allez au chaud dans la tente , buenas noche sam.

DIMANCHE 28 JUILLET :

c est tout couvert ce matin , c est tout beau  

je pars un peu plus tot que sam , il fait froid sur les 10 premiers km , le vent souffle

ca commence par une longue descente , youpi 
puis une longue ligne droite , plate ,dans le froid  
arret technique dans ce petit village , sam a crevé , rigolo ces places de village  
c est la combien sam , ? 
c est l heur de sonner les cloches , manuellement s il vous plait 

allez c ette fois c est reparti ...

toujours aussi calme , ciel incroyable et paysage magnifique , juste cette maudite tole ondulée  
beaucoup de cour d eau dans ces champs  
c est juste beau 
des petits villages , de belles églises , et la flute de pan omniprésente dans cette région 
fascinant le ciel aujourd hui  
un petit oiseau que l on rencontre tres souvent , un chanteur  
du monde a l heure du lunch  
pause déjeuner , en haut de cette cote , dans ce petit village , j adore les batiments , les fenetres sont si particulieres  
fascinant ce pays et ces campagnes 
nous rejoignons enfin la route et petite pause ravitaillement  dans ce village , avec des grands arbres 
typique construction sud américaine  
que ca fait du bien de revoir de grand arbre  

un petit village , de la couleur et une belle église

coucou toi , tu es tout beau , dit donc  
la bonne surprise , de l asphalte , et tout neuf , et cerise sur le gateau , il n y a personne  
rigolote cette maison  
des collines mais rien de bien méchant , et toujours la route pour nous  
en inde c etait les zébus qui étaient couverts , ici c est les vaches  
on décident de s arreter , derriere une petite maison abandonnée , et apres le café au lait , sam prépare direct son dinner  
il a craqué aujourd hui , pas loin 1 kg de fromage , bon il est pas super , mais sa fera l affaire  

le mien en revanche ,ca fait 1 semaine qu il est dans ma saccoche , et il sent bon , comme du munster , j adore .

beaucoup de monde avélo dans la region , c est plat 
des vaches et veaux juste en face nous , toujours aussi belle , les pauvres  
sam est déja dans sa tente , a mon tour je vais m abriter du vent qui souffle comme tous les soirs , buena noche  

nous avons fait aujourd hui 59 km .

LUNDI 29 JUILLET :

tu ouvre ta tente , et voila la vu , trop chouette  
magique , bon il fait pas chaud pour autant , mais avec le soleil ca va se réchauffer ... 
les magiques morning ... 
le grain , les blés qui nourissent l humain , depuis la nuit des temps ... 

je n ai pas encore commencer a pédaler que j ai déja 24 photos de prisent , la journée commence bien ...

en ce moment , sam laisse des oeufs sur nos passages ... 

quand il les achetent le soir , et qu il les sort quand on s arretent ,le jeux est de savoir combien d oeufs cassés , car ils les transportent dans sa poche .

buenos dias les alpagas , como esta ? 
apres quelques km nous arrivons dans la petite ville de lampa 
malheureusement il y a une arene , certainement une corrida aujourd hui

ou alors travaux de rénovations , en tout cas ca bosse , et tous les hommes ramenent deux ou trois madriers ...

encore une superbe église , santiago de apostol
certains toits font comme des vagues  
fete nationnale ce  weekend ,c est l indépendance du perou
comme souvent en haut des cerros , une croix ou un christ  

allez nous prenons la route , car ca va grimper ,250 m , haye haye haye

voici ce qui nous attend , et il fait  chaud maintenant 
bonne appétit hibis et petit canard  
de nouvelles plantes ,a chaque vallée que l on passent ca changent ... et bien sur c est toujours aussi beau ..
ca va grimper pendant 1 h  
de la lecture pendant la grimpettte  

je m arretesouvent pour prendre mon souffle et faire des photos

enfin au bout d une heure , je rejoins le top et sam 
ou trouve un peu de tout en haut , malheureusement  
allez c est parti , pour une longue descente ... 
tres bizarre cette arbre , ??? 
des petites huttes de bergers , perdus a flanc de montagnes  
c est a travers une magnifique vallée ,avec beaucoup de petites fermes que nous progressons  

poursuivis de temps a autres par les nombreux chiens

voila a partir de ce moment , nous avons rejoins la route principal qui va sur cuzco 
les cimetieres péruviens , les nuages font a nouveau le spectacle dans le ciel 
enfin une petite pause a pucara , ce nom fait tres indien 

apres 62 km effectués aujourd hui nous décidons de poser le bivouac , il y a un tout petit lac artificiel , nous nous posons derriere .

c est avec son petit tuktuk que le fermier vient ramasser ses bottes de pailles  
magique ce plan d eau 

MARDI 30 JUILLET :

le jour se leve , il fait pas bien chaud  
faut faire secher les tentes car elles ont gelées  
un banc d ibis est arrivé , pour faire leur toilettes 

allez c est parti , on the road again ...

encore cette arbre mystérieux 
je fais une pause pour attendre sam , elle dure longtemps , il a certainement du avoir une crevaison 
le flux de camion est impressionnant 
ha voila sam , effectivement une crevaison , du au fil de fer des pneus de camion 
hola amogo , como esta ? 
comme tu es beau toi 
et nous arrivons dans la petite ville de ayaviri 

apres avoir retiré de l argent au distributeur , je veux acheter une carte sim pour le tel et avoir internet , une premiere agence me fait attendre 20 mn et n y arrive pas , elle m envoie a l agence centrale et j y attend 45 mn , et elles n y arrivent pas , ca vient du passeport , comme ce n est pas une piece d identitée péruvienne , bon 1 h pour rien !!!

typique ces facades de maisons de ville  ,allez c est reparti ... 
ha ca fait plaisir a voir , une basse cour en libertée 
nous roulons une heure , puis pause dejeuner , ces potaux me font penser au film bagdad café  
nous arrivons dans ce petit village , c est l heure du ravitaillment  

j achete des dosettes nescafés , car depuis copacabana j ai du café moulu , il faut que je le passe dans un filtre , je n ai pas trouvé de filtre , alors je le filtre au travers de serviette papier , c est long ,tres long .

on est pas bien la ? 
on quitte le village et décidons de nous arreter , apres 69 km , de mieux en mieux  

sam a eu son matelas pércé la nuit derniere , et il a tres peu dormi , il est a peine 16 h place au repos

hou que ca tombe bien , des herbes sechent , ca fera office de matelas  
ciel incroyable , encore une fois  
bivouac installé ,place au repas , c est la premiere fois que sam a monté sa tente avant moi  
magique , magique  
on devine une petite chapelle tout en haut  

allez dodo , car demain matin on a une grosse montée , haye haye ,haye

MERCREDI 31 JUILLET :

ce matin je voulais prendre mon café tranquille , et victor un fermier est venu me poser pleins de questions  

tres sympa , mais pas avant mes deux cafés , lol .

il fait tres froid ce matin .

sechage des tentes au soleil  
et c est parti ,10 km avant de commencer a monter  
derniere pause cigarette avant d entamer la montée  
trop mignon toi 
les lamas parcs a flancs de montagne 
il arrose les champs , et il y a de droles de choses blanches 
ca y est j ai l explication , en arrosant , l eau gele 

je ne peux pas faire 100 m , des photos , des photos il y a des jours comme cela

trop mignon ces petits village  
par chance , ca monte en douceur , sur plusieurs kms , yes 
longtemps que je n avais pas vu un cheval 
et la route défille , défille 
alpagas dejeunent  
roche bien noire pour ces somments pas loin des 6000 m 
il y a des papillons maintenant , quelque chose change , va t il faire moins froid la nuit ? 
est ce que ces plantes poussent naturellements en faisant des cercles ? 
ce profil quelques habitations au loin , whoua génial , c est la fin de la pass , trop content  
tres jolie ce plan d eau , avec les traces laissés par les canards et les poules d eau 
tres jolie artisanant a 4338 m d altitudes 
la sirene retentie , tropt content de voir le départ du train  
on dirait du modélisme  
pauvre petit alpaga , la pour faire des photos avec des touristes , c est un animal qui a besoi de ses congéneres  
en plus un bébé 
allez c est parti , j enfile mon casque que je n ai pas mis depuis australie et nouvelle zelande  

car c est une longue , tres longue descente avec 800 m de dénivelé négatif

on voit les traces de sentier  
bon ca va pas mieux en descente , je m arrette tous les 100 m pour faire une photo , il y a des jours comme cela  

pour moi ce sont des instants de grace , merci la vie , merci l unnivers ....

que c est beau le perou  
incroyable montagne , avec son éboulement , un volcan certainement  , ha une gare 
whoua une piscine  
je fume une clope et c est reparti , pas le temps de manger  

car sam est loin devant , et si je veux le rattrapper a l allure ou je vais , faut que j avance .

ca fume de partout  
et ca descend a travers une magnifique vallée , luxcuriante , de grands arbres et pleins de ferme et d animaux . 
serions nous entrés dans la vallée des incas ? ha ces grands arbres  
c est aussi beau devant , que derriere ,que sur les cotés 
un camping car francais , des 83 , comme ils ne sont pas dehors , pas de discussions , ca tombe bien il faut que je rattrappe sam 
5 mn plus tard c est julien que je croise un toulousain sur la route depuis 6 mois  

il me dit avoir croisé sam il y a un peu pres 1 h , holala je ne suis pas pret d arreter ce soir si je veux le rattraper .bien sympa le julien , pour lui ca grimpe , nous échangeons des infos et c est reparti

bon voyage a toi julien 

allez je fil ,je fil ...

étrange ce vieux batiment , il fait tres européens  

des petites maisons a cotés , toute les memes

et l église , il en manque une bonne partie 
traduction , cycliste dans la rue , apparament le message ne passe pas encore !!! 
je vais rester plus de 10 mn ou la circulation est altérée pour les travaux , il fait chaud  

les voitures derrieres moi klaxonne , comme si ca allait changer quelques choses .

en traversant la petite ville , je suis interpellé par sam , qui m attend depuis deux h a la terrasse d une boutique .nous faisons des courses et sortons au plus vite de la ville , on doit faire encore 10 km pour trouver un coin tranquille , il est déja 16 H .

c est dans ce cadre que nous posons le bivouac , il est plus de 17 h 

les 10 km n ont pas été facile , beaucoup de circulation , obligés de rouler sur une piste sur le coté , des klaxons , des klaxons .

j au vu une dame dans le champ avec ses vaches , je lui ai demandé si nous pouvions bivouaquer ici , elle m a dit que la maison n était pas habitée , super , on s installe derriere le mur de lama parc , cachés des autres maisons .

je me suis acheté une biere ce soir pour trinquer au passage de la pass 

au moment ou je fais mon selfie , le réchaud a l essence de sam , mais le feu aux herbes sur le terrain , dou l effet dema surprise .

délicieuse la cusquena , 5 sol soit 1eu34 , c est une biere brune  

la soirée passe tres vite , nous avons fait 79 km aujourd hui et ca été magique , buenas noches ...

JEUDI 01 AOUT :

holalla nous sommes en aout , il fait froid moins deux degrés .

marrante cette plante qui pousse sur les fils électriques , sans eau , sans terre  

allez c est reparti , trouver un chemin pour sortir de ces champs , car il ya des rigoles remplies d eau

c est jolie encore une fois ce matin , mais la circulation est effrayante 
buen provecho (bon appetit)

par moment il n y a plus la petite bande d arret d urgence ou nous circulons en sécurité , c est tres stressant d etre sur la route avec tous ces camions , cs bus , ces voitures folles !!!

et ca double a tout va , roulez petit bolide !!! 
magnifique cette riviere , et ces immmenses eucalyptus ,ca sent bon de temps en temps au milieu des nuages de fumées des camions  
j adore 

nous traversons une petite ville , c est le moment de se ravitaller

cuzco se rapproche  
je vois un visage sur la pierre , et vous ? 

je fais une pause , et attend sam , il arrive 25 mn plus tard , une crevaison ? non pas cette fois c est une vis de saccoche qui a lachée , donc la saccoche pend , il faut remplacer la vis .

une des multiples mini tornades que nous croisons tous les jours  
a l indienne , en haut du camion 
beaucoup de bois sur le bord de la route a présent , c est de l eucalyptus  
je me pose pour attendre sam  

je vais l attendre 1 h30 , et commencé a m inquiter , une crevaison ou le remplacement de vis de saccoche ne prend pas autant de temps , surtout qu il n étais pas loin derriere .

ouf il arrive , c etait encore une fois , la valve de la chambre a air qui a laché , il y a des jours comme cela ...

les ponts qui rellis les hommes ... 

avant derniere petite pause avant d arriver ou nous voulons bivouaquer , c est une zone boisée , nous voulons dormir sous les arbres ...

il n y apas que du bois sur le bord des routes , des briques sechent au soleil 
whoua , se serait chouette de dormir la haut , sur la montagne  
derniere petite pause dans ce village  

camions , bus , a fond dans le village , j espere qu un jour , les villages seront contournés , et la vitesse fortement réduites , un jour peut etre ...

harfff !!!! 
c est dans ce cadre que nous posons le bivouac  

par chance la riviere ne fait pas de bruit , et nous allons dormir sous des eucalyptus

voila nous avons fait 78 km aujourd hui , demain nous serons a cuzco , je suis heureux ,car je suis fatigué , buenas noche .. 

VENDREDI 02 AOUT :

anniversaire d eric et du tof aujourd hui , happy birtday mes amis , love you ...

je prend le café en sandale , sans chaussette , une premiere depuis bien longtemps .

un agriculteur a labouré son champ jusqu a tres tard la nuit derniere  

puis vers 23 h un chien a aboyer 10 mn devant ma tente , j ai du le chasser , sinon la nuit a été bonne .

allez c est parti , cuzco on arrive ...

il fait froid , nous sommes a l ombre , mais ca grimpe alors on est vite réchauffés 
pause petit dej au soleil  
trop chouette le bain de soleil du matin , n est ce pas monsieur le matou 

sam prend la route avant moi , et je me doute qu on ne se reverras pas avant cuzco

ils sont rigolos ces petits chiens , toujours une dent qui dépasse , lol 
un tas de confetis partout , tu es trop rigolo toi 

j ai acheté une boisson sur le bord de la route , c etait rose , je pensais que c etait a base de fraise ou fruit rouge , mais c est pas ce que je pensais , c etait un peu fermenté.

on the road again .. 
c est parti pour une belle cote , mais comme nous sommes redescendus en altitude , c est plus facile a grimper  
je prend de la hauteur , je suis toujours fasciné par les villes vu d en haut et notament les toits  

je passe la ville de urcos

je fais une pause au dessus de la laguna de urcos , c est splendide 
juste divin 
premiere photo je pensais que c etait des maisons , oui des maisons mais pour acceuillir les morts  
difficile de quitter ce lieu 
allez defois faut savoir se faire viloence et y aller , lol 
la petite ville de huaro , des palmiers ca faisait bien longtemps  
des roses tremieres , cest bon signe , signe que le climat a changé 
c est marrant le caniveau central , mais attention a vélo

c etait un de mes reve , voir un condor , au moment de la photo je ne suis pas sur , je suis trop loin , mais ensuite en agrandissant la photo , je pense que c est un condor .

de loin , de tres loin , mais c est bien toi , condor 
encore une fois une campagne magnifique et verdoyante au mileu des montagnes  
coté gauche , sur le flanc de la montagne c est beaucoup de cactus 
encore un jour ou il est difficille de progresser , une photo tous les 100 m 
defilé  dans une caserne militaire 
des spectateurs ont grimpés en hauteur pour assister au défilé  
de tres grande pompe a essence moderne , a présent  
beaucoup de cactus sur le bord de la route  
toujours surprenant ces murs au milieu de nulle part  
je fais une pose et achete eau et coca et victor qui tient la boutique est tres curieux sur mon voyage  
a partir de maintenant ca va monter jusqu a cuzco , mais ca va s étaler sur 30 km 

je m arrete pour enlever mon calecon long , car il fait tres chaud , et arrive un couple de cyclo

voici colline et remi , cyclo voyageur francais  

ils ont achetés leurs vélos sur la route , et remonte vers le nord , on dort au meme endroit ce soir a cuzco .

ca grimpe , ca grimpe  

colline et rémi m ont parlés de ruines , j arrive a cette endroit et je vais en profiter pour dejeuner .

on dirait des portes , les portes de l empire incas  
fascinant comment les grosses pierres sont taillées au millimetres  
patte d éléphant  
a partir de cette ville huarcapay , la circulation devient éfreinée 

longue fil de voiture , camions , bus , c est hyper stressant meme si je circule sur la petite voie d arret d urgence .

le temps se couvre , le vent souffle mais il est dans mon dos  
pas facile de rentrer avec ces courses et de grimper toutes les marches  

allez courage il reste 15 km , mais qu ils sont durs , la fatigue , et surtout la circulation

je ne sais pas qu elle est ce vieux batiment , mais a des aspects européens  
et au pied , une riviere avec des ibis  

je suis obligé de m arreter pour enlever des photos sur ma carte sd pouvant pourtant contenir 10 000 photos .

beaucoup d avions dans le ciel , il y a un aéroport a cuzco , ca faisait longtemps que je n avais pas vu d avion  
a partir de ce moment une piste cyclable au milieu , que ca fait du bien de se sentir en sécurité 
c est dur je suis épuisé , je regarde les km restants , ca ne bouge pas tres vite  

ca y es , enfin , j arrive épuisé , mais heureux a l hotel ou nous avions prévus de dormir ce soir .je retrouve sam qui lui est arrivé a 13 h30 , je retrouve également thomas (l anglais ) il n est pas avec juanita qui connait deja cuzco et a pris une autre direction , ils ont étés tous les deux tres malade , gastro .

thom ,rémi et colline , le garage a vélo ,il y a de nombreux cycloyageur a l hotel et ma chambre ou je vais dormir tout seul 

je transfert vers mon ordi 1700 photos prisent en 1 semaine .

puis nous allons dinner avec sam , ca fait bizarre de se promener dans les rues tres touristiques de cuzco , de beaux hotels , des restaurants chics ,ca fait tres tres longtemps que je n avais pas vu cela , c est pas déplaisant .ca fait du bien de marcher sans avoir un vélo a pousser , nous trouvons un endroit qui fait des hamburgers , je commande deux , ils sont énormes , j ai du mal a les finir , retour a l hotel , je ne vais pas faire de vieux os , je suis épuisé ,on a fait 63 km , encore une journée bien riche .

SAMEDI 03 AOUT :

lever 5 h du matin , comme je n ai pas changer l heure de ma montre , je suis encore sur l heure boliviene .je commence a bosser sur mo blog , mais l internet n est pas bon , je vais pas avancer a ce rythme !!!

je rencontre un brésilien incroyable a l hotel ce matin , il parle tres bien francais car il a fait des études a paris .et ce brésilien est parti il y a 8 mois pour fire un tour du monde , mais un tour du monde a pieds , whoua ...

fantastique rencontre , elle est breve car ce brésilien part ce matin pour le machu pichu , mais il m a raconté son experience d humanitaire en haiti , et puis il me raconte que c est envie de faire son tour du monde a pieds a été déclenchée apres avoir fait le chemin de compostelle , tiens , tiens , comme je le compend .il me parle aussi d une personne qui l a beaucoup inspiré , c est jean beliveau , un canadien qui a effectué un tour du monde de 11 ans , c est rigolo j ecoutais le dimanche soir une émission sur france inter "partir ailleurs " et j avais entendu jean beliveau qui m avait effectivement beaucoup inspiré ....

la cour tres chouette de l hotel 
et la cuisine , avec un autocollant "notre dame des landes " 

il est 10 h ,comme internet est trop lent , je vais aller a l alliance francaise , je suis passé devant hier , ce n est pas loin , et demander si je peux bosser sur le blog , si c est ouvert ?

l alliance francaise est ouverte , a l acceuil ont me permet de profiter de l internet .

je vais bosser juqu a 12 h , plus de batterie , ca a été marrant il y avait un cours de danse pour les touts petits , c etait trop mignon .

l alliance est fermée dimanche , je demande si je peux revenir lundi , et la receptioniste me dit c est complet partout , sniff , va falloir que je trouve une autre solution...

bien agréable de rentrer par ce chemin sous les arbres  

je rentre a l hotel , et thibaut un jeune francais que nous avions rencontrés en bolivie , passe , il est a la casa de cyclista de cuzco et nous dit que le wifi marche tres bien las bas , ni une ni deux je prépare mes saccoches et nous quittons l hotel avec sam.

j ai craqué , j ai acheté 2 delicieux croissants , trop bon .nous quittons l hotel qui etait bien sympa , sauf l internet  
et nous arrivons a la casa de cyclista  
l endroit est magnifique et tres artistique 
mon pauvre sam ,qu est ce que je te fais faire pour une photo ...retrouvaille avec stan le jeune francais  

je met mon ordinateur a chargé puis je vais me ballader dans les rues de cuzco

 jolie petit parc , du vert et de l eau 
la plaza  de armas avec photo 4 la cathédrale notre dame de l assomption 

une belle énergie autour de cette place tres touristique et baignée de belle lumiere a cette de la journée .

nouveau craquage , un pain au raisin  67 centimes d euros 
les espagnols ont constuits sur les fondations des incas  
il faut lever les yeux aussi , magnifique balcon en bois  

je depose mes affaires a la laundry , il ne seront pret que lundi soir , puis je me prend quelques bieres et rentre a la casa de cyclista , et je bosse un peu sur le blog .ce soir il y aura une soirée dans la cour interieur de la casa de cyclista , trop chouette .un couple elle , shanella est australienne et lui william est américain arrivent a la casa de cyclista .

malheureusement m étant levé a 5 h ce matin , a 22 h quand la soirée commence je suis épuisé , et moi qui voulais tellement rencontré des femmes péruviennes , je ne suis pas en état et vais me coucher , sniff !!!

DIMANCHE 04 AOUT :

je me leve pas bien du tout , au toilette c est hiroshima , j ai des crampes aux intestins et énergie zero ,ha zut manquais plus que cela , pendant mes jours de repos !!!

je bosse sur le blog , toute la journée .

sam a prévu de repartir demain matin , moi avec mon linge et surtout mon état je prévois de partir mardi , plutot , donc a prioris , nos chemins vont se séparer , sniff , ca faisait deux mois que nous partagions notre voyage ...

notre chambre , ha oui il y a eu de la musique jusqu a deux heures du matin  

je n ai quasiment rien entendu .la musique etait du rock indie , plutot sympa .

le soir avec sam nous voulons aller mangés une pizza , c est dimanche , beaucoup de restaurant sont fermés , nous allons marcher 45 mn avant de trouver une pizzéria , c etait delicieux .

LUNDI 05 AOUT :

lever 6 h ca va un peu mieux , sam toujours motivé a partir , il n aime pas les grandes villes et ne veut pas passer par le machu pitchu , trop touristique pour lui.

avec shanella et william 
émotion , dernier moment avec sami  

nous avons prévus de nous retrouver plus tard , apres la montagne , sam veux rattraper la cote pacifique , et je devrais m y trouver également .

bon voyage mon ami , merci pour tous ces bons moments partagés ... 
Publié le 22 juin 2019

SAMEDI 08 JUIN :

apres avoir franchis le poste frontiere CHILIEN ,c est un no man lands de 5 km pour atteindre le pose frontiere BOLIVIEN .

bienvenudo in bolivia 

pour la premiere fois depuis 2 jours ca descend , qu elle plaisir d etre en selle apres 2 jours a avoir poussé le vélo dans une montée harassante

rencontre avec les premieres vigognes , magique 
comme c est beau , pas de doute , nous sommes bien sur l alti plano bolivien 
et voila le poste frontiere , c est le plus petit que j ai eu a traverser , au milieu de no where 
bye bye l asphalte , cest parti pour de la piste , du sable , et la tolle ondulée 
le bonheur d etre en bolivie 
nous descendons vers notre premiere lagune 
pureté absolu du ciel 

d un commun accord avec SAM , nous avons décidés de nous arreter a l entrée du parc nationnal eduardo avaroa , pour nous acclimater a l altitude

nous sommes a l hostal , la nuit est a 30 bolivianos soit 3eu86 ,pause café 
notre chambre ou il y fait plus froid que dehors , lol , les vélos dormiront a l abris cette nuit , coucou petit chat 

apres notre premier repas bolivien , une soupa , je vais marcher pres de la laguna

holala , mais que c est beau , comme depuis les premiers moments en bolivie , je suis pris d émotion 
j ai plus de mot .... 
du sel , partout  

je retourne a l hostal me reposer

incroyable ces herbes  
j adore , comme des blés d or  

au menu ce soir c est légumes et viande de lama , puis nous allons nous couchés ,c est glacial dans la chambre , zero degré , mais de vent ,aujourd hui nous avons fait 14 km.

bonne nuit les petits 

DIMANCHE 09 JUIN :

plutot bien dormis , mieux que la nuit précédente , nous faisons bouillir leau chaude pour le café dehors , et c est notre grosse erreur , nous sommes en deux minutes congelés ,puis nous allons acheter nos tickets d entrées car nous entrons dans un parc nationnal eduardo avaroa , 150 bolivianos soit 19 eu. a 8h20 nous prenons la route , on a pas fait 1 km que les mains malgré les gants sont congelés , a partir de demain on ne partiras pas avant 9 h .

les 4x4 et leurs nuages de poussieres 
des que les rayons du soleil nous ont réchauffés ca a été plutot tranquille , bon parfois ils faut pousser le vélo dans le sable 
et la tout bascule , un vent violent de face , et c est reparti ,je ne peux plus pédaler , je pousse téo 

puis c est une longue cote , interminable , je continue de pousser téo

4715 m d altitudes , record battu , a vélo , mais quel enfer 
quand je rejoins sam , ca fait 2 h qu il m attend , il est frigoriphié 

nous avons maintenant 17 km de descente et nous arriverons a une laguna , ou il y aura possibilité de trouver un hostal

des rochers posés sur des dunes de sables , posés la depuis ?  
ca sent le souffre a présent , l oeuf pourri quoi 
magique , elles sont de la meme  couleurs que la lagune et le sel 
enfin du repos et nous sommes coupés du vent . bien pensif sam 

hostal négocié a 30 boliviano , vu sur la laguna , il y a un bassin d eau chaude naturelle a 37 degrés , mais nous sommes épuisés, et surtout frigorifiés .

il y a une petite fille de 5 ans qui vient nous parler , qu elle bonheur ces sourires , ces rires , sa curiosité ...

voici yajahira, un bonheur ... 

elle me rappel tant les enfants du népal ou du tadjikistan , les joues burinées par le froid et le soleil .

a 18h30 nous allons a coté dinner un plat composé de riz et de lama ,on a maintenant un petit soucis ,vu que nous n avancons pas vite , et que le prochain distributeur de monaie est a uyuni soit a plus de 360 km nous allons manquer d argent .allez demain il fera jour et la nuit porte conseil , aujourd hui nous avons fais 43 km .

LUNDI 10 JUIN:

une bonne nuit de sommeil , et tres bizarement il fait plutot doux ce matin au soleil.

c est magnifique , merci la vie ,merci ... 
magique  

il y a deja a 7 h du matin une vingtaine de 4x4 , le bassin d eau chaude est remplis de touriste .

la guest a gauche , les toilettes , et yajahira et sam en pleine discussions ,petits oiseaux de l alti plano
muchas gracias sonia y yajahira , que te vaya bien  

je prend la route , comme sam a toujours de l avance sur moi , il partira un peu plus tard

je longe la laguna , c est plat , pas de vent , silence absolu , c est splendide , impression d etre seul au monde 
petite fleur , comment fais tu pour subsister 
les vigognes , étranges et fascinants animals , au meme titre que les yacks ,comment font ils ? 
alors que je m éloigne de la laguna , tout se complique , le vent se met a souffler fortement  

et c est un mur de plus de 300 m qu il va falloir franchir , haye haye hay

montagne multicolore 
allez on s accroche , on y croit  
ca y est sam m a rejoint , en partant une heure apres moi 
j ai 4 couches d épaisseurs sur le dos , tellement le vent s engouffre partout  
allez on y croit , on garde le sourire , on s accroche  
et enfin apres deux heures d efforts , on y est , 4738 m d altitudes , whouou 
whoua incroyable , la longueur de la route , encore ce sentiment d etre seul au monde , enfin en duo avec le vent 
le sable , le vent , la fatigue , la fain , par deux fois ma saccoche arriere se décroche ??? 

il est 16 h et sam m attend , il n en peux plus , ca tombe bien moi non plus , il y a un trou , nous serons protégés du vent , allez on plante le bivouac.

une bonne chose de faite  

on mange rapidement , et avant le coucher du soleil a 18H , il est 17h30 quand nous rentrons chacun dans nos tentes , la température descend tellement vite , a cette altitude il va faire tres tres froid cette nuit .

la fermeture éclair de ma tente interieur a lachée , il ne manquait plus que cela ,je calfeutre comme je peux , mais je perd 4 degrés entre l intérieur et l extérieur , punaise j ai acheté une tente de moontagne , et c est au moment ou j en ai le plus besoin qu elle me lache !!!on a fait 23 km aujourd hui .

MARDI 11 JUIN :

moins 10 degrés dans la tente , ca veut dire moins 14 degrés a l exterieur , l eau est gelées , la nuit je me réveille toutes les heures , la gorge est seche , les yeux gonflés , le nez bouché , je suis préocupé par la fermeture éclair de la tente .

on attend 8 h que le soleil tape sur la tente pour sortir .

on se croirait sur la lune ou mars ? eux n ont pas attendus que le soleil chauffe , bonjour les vigognes  
pour nous c est poridge au raisin sec, meme au milieu de nulle part , des pilles !!! 

allez c est parti , on the road again , si le debut de matinéé ne s annonce pas trop difficille a part le sable part moment , on doit grimper un peu plus tard a 123 m et s ensuivra une grande descente jusqu a une laguna .

on the road again 
les vigognes comme des mirages 
allez une petite pause 
longue route , drole de montagne et ce sentiment d etre seul au monde , mais qui est trés agréable , propice a la méditation 
ca y est a 15 h le point le plus haut est atteint  

4900 m d altitudes , c est comme si on pédalait sur le mont blanc , incroyable

longue descente d une vingtaines de km 

mais qui s annonce pas facile en fait , les nombreux passages de 4x4 ont littéralement ensablés la piste , je dérape , m enlise , pousse le vélo , change de piste , je suis épuisé

j en peux plus  
poste de controle du parc nationnal , je retrouve sam 

je demande s il y a un endroit ou on peux camper , on m indique un batiment d une societé , je demande si on peut s y installer , permission accorder , trop chouette , ce soir on campe a l interieur

en deux deux le bivouac est installé ,pour sam c est le rituel du café au lait  
j adore le comcept de la réserve d eau des toilettes  

on a fait 43 km épuisant aujourd hui , au moins cette nuit pas de soucis de fermeture éclair , allez bonne nuit ...

MERCREDI 12 JUIN :

c est une bonne nuit bien reposante que nous avons eu , le soleil commence a réchauffer l atmosphere

allez je m élance , il doit etre 8h30 , il y a une belle montée aujourd hui au programme puis une grande descente et nous devrions atteindre un pemier village ce soir .sam partira une heure plus tard , il va vite me rattraper...

ca commence tres joliment 
beaucoup de sel , et cette mousse qui me fait penser a un volcan 
c est dur de faire plus de 100 m sans faire de photos tellement c est jolies et si différents ce matin 
on exploite du sel dans cette laguna  
incroyable mousse  
allez c est parti pour la difficultée de la journée , on doit grimper 300 m , youppie 

c est a ce moment qu un 4x4 s arrette a mes cotés et j entend , " hey stephane comment vas tu ? " c est jb et mathilde que j avais rencontré dans la guest a san pedro de atacama ;ils me demandent si j ai besoin de quelques choses , et je leur parle de nos soucis pour retirer de l argent et que nous pourrons le faire qu uyuni , je leur demande s ils peuvent me preter d l argent , je leurs ferait un virement et c est génial , ils me donnent tous ce qu ils ont soit 440 bolivians ,ca fait 56 eu , merci infiniment les amis

sur verra juste 4x4 de mathilde et jb, merci beaucoup, ça va bien  
allez la on est dans le dur , arriver en haut se sera une longue , longue descente  

pendant que je faisais une petite pause grignotage un 4x4 c est arrété et le chauffeur m a tendu un sachet de bonbon genre pate de fruit , trop bon le sucre .

la nature toujours a l oeuvre dans sa richesse 
ca y est le point le plus haut est atteint maintenant longue , longue descente , youpie 
ces plantes me font penser a des tetes coiffures afros  
ce vert éclatant des mousses me font un bien fou 
tiens il y a de l eau , c est beau comme tout  

je m arrete il y a une ruine et j attend sam que j ai vu derriere moi .

yes sam we did it , maintenant longue descente pour arriver a notre tout premier village bolivien 
cette gorge est vraimment magnifique , je vois dess petits arbustes encore jamais vu auparavant  
le paradis 
ca ne m étonne pas que les lamas s y plaisent
C'est  
whoua  
et c 
nous avons changés de rive , c est toujours aussi divin 
ma 

nous avons a faire a présent a un vent violent de face , mais nous ne sommes plus qu a 5 km de notre tout premier village bolivien , villa mar

le comité d acceuil est la , bienvenido 
les jupons , le chapeau , les nattes ,pas de doute nous sommes bien en bolivie 

alors que nous sommes devant un magasin a savoir ou l on va dormir , on voit deux cyclos arriver .

il sagit de stanilas et de thibault , deux jeunes francais de 23 ans .la selle peau de lama de stan 

ils nous apprenent qu on peut etre acceuillis pour la nuit dans l école , trop chouette , on se mange un délicieux pollo papa fritas en parlant de nos voyages respectifs .

nous voila parés pour la noche

JEUDI 13 JUIN :

bien dormis au chaud , on prend son temps ce matin .j en profite pour nettoyer la fermeture éclair de ma tente et la badigeonner

c est marrant les classes sont autour du terrain de sport . 

a 9 h les écoliers arrivent ...

la statue a surpris bon nombre de cyclo cette nuit en allant au toilettes et se retrouvant face a elle dans le noir 

nous remercions le proviseur qui nous a permis de dormir dans une salle , et allons faire des courses

allez vamos a la tienda ,gracias las escuela
sam , stanislas , et thibault 
on the road again , ca fait plaisir car il y avait si longtemps que je n avais pas pédalé en groupe , depuis  le pamir en fait 
c est tres nuageux ce matin , le vent ne souffle pas encore 

apres une heure passer ensemble stan et thibault reprenent leurs rhytmes , a 23 ans l énergie n est pas la meme , bon voyage les gars et bravo , que te vaya bien ...

ca y est le vent fort souffle , nous trouvons une butte pour nous abriter et manger un morceau ,crevaison pour sam .

apres avoir franchis cette flaque , on apercoit ce qui ressemble a un village abandonné , alors demi tour , allons voir.. 
et oui c est bien un village a l abandon , on est motivé pour passer la nuit ici , il est 15 h trop bien  
café time poour sam , le rituel 
au loin une fermiere et ses lamas passent  
dans cette petite chapelle , pleins de peaux de lama , pourquoi sont elles abandonnées ? 

j pensais que c etait une chapelle , a cause de la croix sur le toit , mais en fait beaucoup de maison en possede .nous pensions dormir dans une de ces maisons apres avoir nettoyer un peu , mais beaucoup de crottes de rats ,et il y a une mise en garde disant que l on peut attraper des maladies dans des ruines en bolivie du aux excréments de rats , nous allons donc camper mais a l abris du vent .

bivouac installé , je vais marcher derriere le village , il y a un canyon avec des rochers qui ont l air incroyable . 
le ciel c éclairci , la lumiere va etre belle pour la ballade dans le canyon 
la magie opére instantanément