Carnet de voyage

c' est parti pour un tour...

36 étapes
80 commentaires
69 abonnés
Dernière étape postée il y a 15 jours
N'ayez jamais peur de la vie, n'ayez jamais peur de l'aventure, faites confiance au hasard, à la chance, à la destinée Partez, allez conquérir d'autres espaces, d autres espérances Henry deMonfreid
Mars 2017
1000 jours
Partager ce carnet de voyage
Publié le 6 juin 2018

Ca a du être un des plus rapides passages de frontière, un coup de tampon côté Thaïlandais avec une petite bouteille d’eau offert, un salut militaire et une prise d’empreinte digitale côté malais et me voici dans mon 24ème pays, la Malaisie.

une route très calme. 
et puis une belle côte où je prends rapidement de l’altitude mais je suis aussi obligé de pousser Téo. 

Pendant cette monté je suis accompagné par le cris de singes hurleurs, c’est assez magique à entendre.

Ca me rappelle le Vietnam cette montagne. 
des virages à la route complètement tordue.
et puis c’est un paysage plat à travers de belles rizières. 
et bien sûr il fait chaud, très chaud, et au milieu des rizières, l’humidité est très importante. 

Vous avez remarqué comment on dit stop en Malaisien ?

Je suis surpris, les maisons, les routes sont du standing occidental, le niveau de vie y est donc élevé, je ne m’y attendais pas.

petite pause à l’ombre dans cette maison abandonnée, j’ai une fringalle, il me reste quelques  chips, des biscuits et pistaches.

Ca fera l’affaire je suis à 5 km de Kangar, mais quand il y a fringale, on ne peut plus avancer.

Et voici Kangar, première grande ville, whoua il y a un Mac do. Zut en raison du ramadan, il est fermé, comme beaucoup de restaurants. Il y a les 7 eleven ces supermarchés qu’on trouve en Thailande, ouvert h24 avec des très bons sandwichs, mais voila en Malaisie, les 7 eleven n’ont pas de sandwichs. Bon, je me rabat sur des biscuits. William que j’avais rencontré à Hangoon au Myanmar m’avait passé des cartes sims, Thaïlande, Malaisie et Indonésie. Je vais donc recharger en crédit la SIM Malaisienne qui me permet d’avoir internet pour 6 ou7 euros. Et le monsieur du magasin, un chinois a été très intéressé par mon voyage, j’ai eu droit à une petite boisson, je cherchais un hôtel mais il n’y a rien à moins de 14 eu, trop cher pour moi. Il m’emmène devant un endroit où on loue des chambres, mais la grille est fermée et le numéro de tel ne repond pas. Tant pis je vais continuer ma route et bivouaquer ce soir.

Avant cela, petit passage à l’ATM pour retiter de l’argent et c’est toujours un petit moment de stress : ma carte va t’elle marcher ? Sur une de mes cartes, il faut que Nico mon frère appelle la banque pour leur dire que je suis dans tel pays, mesure de sécurité. Heureusement Nico est un super logisticien. Bon la carte marche, je me remets en selle.

En traversant un village, il y a un petit marché, je prends un plat et dans un premier temps, on me dit qu’en raison du ramadan, il sera à emporter, et puis on me le sert derrière le comptoir, et au moment de vouloir payer, on m’offre le plat, j’ai insisté mais c’est non, et bien ça commence bien la Malaisie.

Je demande à ces gens si je peux bivouaquer sur la plage à quelques km de là, ils me font comprendre qu’il y a des gens qui se droguent et que ce n’est pas secur. Bon, loupé pour le bivouac sur la plage. Le souci c’est qu’il y a des rizières partout et que ça ne va pas être évident de trouver un endroit au sec.

A peine reparti, un monsieur m’arrête sur la route, il m’offre une brique de jus de fruit et me laisse le numéro de tel de personnes qui pourraient m’aider sur la route mais je n’ai pas compris dans quelle ville ils habitent et maintenant je ne dois plus tarder pour planter la tente.

Je passe devant une caserne de sapeur pompier avec un grand jardin, et je sais que dans de nombreux pays les pompiers accueillent. Je fais ma demande et on me dit ok, j’installe le bivouac, tout est prêt et là, un gradé vient me voir, il a demandé à un supérieur et on lui a dit que comme c’était un batiment gouvernemental, il ne devait pas y avoir de civil. Ils sont embêtés, pas autant que moi, je remballe en deux minutes, le gradé en question me donne 5 ringgit, ce qui doit faire 2 eu, il me dit, tu boiras un coup...

Et je file, mais je ne trouve pas d’endroit pour planter la tente. Je vois un monsieur dans son jardin, il ne parle pas très bien anglais mais on se comprend, je lui demande si je peux planter ma tente dans son jardin et il me dit oui, il en parle à sa femme et c’est finalement dans le salon que je vais dormir.

et voici mon adorable hôte Dassimon. 

Dassimon vient d’Indonésie, de Java plus précisément, il a 5 enfants 3 filles et 2 garcons, l’un est dans l’armée, et l’autre est dans la securité à l’aéroport de Kuala lumpur, il arrive ce soir nous irons le chercher à l’aéroport. Une de ses filles Darliana est professeur. Dassimon quant à lui est dans la securité dans une facturie de riz. Après le couché du soleil, comme c’est une famille musulmane, nous partageons un bon repas confectionné par sa femme Ella.

Puis nous allons chercher Darwin son fils à l’aéroport à 25 km de là, je suis épuisé mais c’est comme cela quand on est hebergé, il faut accepter de ne pas tout de suite se reposer, et puis ça permet d’apprendre sur la culture et de partager de bons moments. J’apprends par exemple que Ella la maman, aime le foot et son equipe c’est le Réal de Madrid et surtout Cristiano Ronaldo, surprenant.

merci beaucoup Dassimon et ton adorable famille. 

JEUDI 31 MAI :

Comme je ne me suis pas couché tôt, et que j’ai avancé d’une heure en passant en Malaisie, ce matin je me lève à 7 h et un peu fatigué, après un petit dej composé de chocolat au lait et brioches fourrées, je remercie profondément Dassimon et sa famille et me remet en selle, il est 8h30.

Je suis la route principale mais de l’autre coté d’un petit cours d’eau bien à l’abri, au mileu des rizières
les chateaux d’eau sont particuliers en Malaisie et les cimetières aussi. 
On a l’impression de vivre sur l’eau, maison au standing occidental.
une pause à l’ombre à manger quelques brioches, les seules choses que je trouve dans les petits shops 

Comme je voulais voir la mer, je suis une petite route avec très peu de circulation, c’est chouette d’un côté les rizières, quelques maisons et de l’autre côté la mer.

et oui fini les jolies plages de sable blanc, c’est de la terre maintenant. 

Certainement dû au limon provenant des rizières, en marchant sur la plage, je me suis ramassé plein de terre sous mes slaps. De petit cratères fabriqués par les nombreux crabes qui se trouvent sur la plage et forcément l’eau n’a plus sa couleur turquoise.

et tu viens d’où ? et tu vas où ? à bicyclette ? ils m’ont offert un jus de je ne sais quel fruit sensé donner de l’énergie... 

C’était un peu bizarre au goût. Puis je rattrape maintenant la route principale.

le travail dans les rizières et les machines. Malheureusement ça pulvérise... je ne sais quel produit chimique !!! 

Voilà ce que je vais trouver à manger sur la route, des pâtisseries, c’est déjà ça, c’est plein de sucre ce qu’il me faut pour pédaler...

les écoles joliment decorées, les abris pour se protéger du soleil et de la pluie et les lotissements au milieu des rizières. 

une petite pause dans ce joli parc, ou une partie de la jetée a subi les assauts de l’eau.

magnifique et immense banian tree. 

Tiens un passage valloné, faut pousser sur les pédales ...

oui je sais à quoi vous pensez en voyant cette tige et ce qui reste de la graine ou du fruit, j’ai pensé à la même chose que vous 

ncore un arbre incroyable, immense, magnifique.

Et puis j’arrive enfin à SUNGAI PETANI la ville où je vais dormir ce soir.

L’hôtel et la chambre, Téo dort à côté de moi cette nuit. 

Je suis un peu mécontent car j’apprends que les étrangers payent une taxe de sejour dans certains hôtels en Malaisie 10 riggt qui correspondent à 2,15 eu mais quand tu as un budjet de 12 eu par jour, que ta chambre sur booking.com t’annonce 9 eu la nuit et qu’en arrivant tu rajoutes tes 2,15 euros, ba ta fini ton budget journalier!!!

Bon après une bonne douche, je me mets en quête d’un bon dîner car des brioches et des biscuits ça nourrit pas son cyclo. Dans un centre commercial au couché du soleil, il y a une prière qui annonce la rupture du jeune pour la soirée.... A table.

Finalement, je me retourne vers un marché pour dîner, puis un petit restaurant chinois, allez hop au lit après les 104 km effectués aujourd'hui.

VENDREDI 01 JUIN :

Incroyable nous sommes au mois de juin, le fait de ne plus avoir de saison tout le temps, faire perdre un peu la notion des mois. Mais nous sommes au mois de juin déjà, synonyme de bonheur en Europe avec l’arrivée de l’été et des vacances plus très loin... Il est 7 h et je me mets en selle. En passant la frontière Malaisienne et en rajoutant 1 h, le soleil qui se levait à 5H45 se lève maintenant à 6H45, ça fait vraiment bizarre. Moi qui me lève à 6 h tous les matins de me réveiller alors qu’il fait encore nuit maintenant. Allez on the road again....

mosquée, temple chinois, temple hindouiste, tous se côtoient et se respectent... 
je suis sur la route et suis arrêté par un monsieur en voiture. 

Ce monsieur s’appelle CHOKUN, très curieux sur mon voyage, nous bavardons un peu et au moment de se quitter il me tend un billet de 10 ringgit que je refuse mais il insiste, ils sont incroyables ces Malaisiens.

du vert , la vie ... 
ces cimetières sont jolis, très épurés. 
au détour d’une petite rue dans la ville de Butterworth, du street art.
J’adore quand la nature se réapproprie les endroits abandonnés. stupéfiants les chateaux d’eaux à la Malaisienne. 

Je dois maintenant rejoindre un immense pont reliant BUTTERWORTH à l’île de PENANG.

Après avoir traversé un grand pont, un cycliste me demande où je vais, et je lui explique que je vais à Penang en prenant le pont qui relie l’île au continent. Et il me dit que les vélos n’ont pas le droit de l’emprunter, heureusement qu’il m’a prévenu, j’aurais fait la route pour rien, demi-tour pour prendre le ferry.

Voilà tout le monde a bien embarqué, c’est parti pour la traversée. 

PENANG et sa capitale GEORGE TOWN.

on attend le top départ pour à nouveau s’élancer.
la guest, la chambre, et l’impressionnante cage d’escalier de secours et ces satanées marches

La guest est chouette mais le dortoir est au 4ème étage, dur de monter tous les bagages la haut, et surtout ne rien oublier, parce que tu es bon pour 100 marches aller\retour.

GEORGE TOWN est fascinante, un mélange d’Inde, de Chine et de Malaisie, dans les rues musiques indiennes, odeur d’encens et saris indiens. J’ai des frissons à parcourir les quelques rues que je fais cette après-midi et cette soirée.

SAMEDI 02 JUIN :

Ce matin j’ai bossé sur le blog et en milieu d’après-midi, je suis allé me ballader un peu.

C’est coloré, c’est gai, c’est animé.
le ciel m,a fasciné, peut-être  parce que ça faisait longtemps que je ne l’avais pas vu depuis une grande ville. 

On a l’air de bien aimer le vélo à GEORGE TOWN, ça tombe bien, moi aussi.

voilà pour la fin de journée 

Soirée hamburger, depuis le temps que j’en rêvais....

DIMANCHE 03 JUIN :

Après quelques cafés, je pars marcher dans les rues quand il n’y a pas beaucoup de monde encore.

une des plages de GEORGE TOWN, beaucoup de gros navires. 

Hum tiens tiens, il y a un meeting ce matin...

La discussion porte sur quoi les amis ? 
incroyable nature, cette petite fougère pousse sur de la mousse, qui pousse sur un mur. 
alors les nouvelles sont bonnes ? 

Des églises, des temples chinois, boudhistes, des mosquées et temples hindouistes, diversité et tolérance, c’est possible, ça me rappelle la REUNION où ces 4 religions se côtoient sans aucun soucis sur une toute petite île, perdue au milieu de l’océan indien...

Qu’est ce qu’il manque ? ha oui synagogue ... 

Des petites rues bien agréables, loin du tumulte.

J’adore... 

Je retourne à la guest, je me pose 10 mn à discuter avec MAKSYMILIAN, un jeune Polonais de Varsovie, qui a bossé 3 mois à KUALA LUMPUR.

Puis je prends le vélo, je vais me ballader en suivant la côte nord. A peine enfourché Téo, je tombe sur 2 temples se faisant face au milieu d’une jungle de bulding.

Le premier est un temple boudhiste thai. 

Un énorme boudha couché à l’intérieur.

De l’autre coté de la rue faisant face au temple Thaï c’est un temple birman, le DHAMMIKARAMA burmese temple.

Le jardin est très beau, douce énergie calme et reposante.

je suis là, ah ouais !

A l’intérieur très beau boudha, c’est incroyable la vue d’un boudha me procure immédiatement une sensation d’apaisement et une grande douceur, les positions des mains appaisent également.

En sortant du temple à sa droite, se trouve un lieu dédié à AMMA, je vais y faire une petite méditation ...

Quel bonheur de te retouver Amma et d’avoir cette connection du coeur... 

C’est quand même un lieu assez incroyable, à cet endroit, 3 lieux concentrant autant d’énergie spirituelle.

Après ce doux et bon moment je reprends la route. La jungle urbaine Malaisienne a ici remplacé la forêt.

C’est drôle on dirait qu’il y a une seconde tour de Pise. 

Je longe à présent la mer.

Je ne suis pas un fan du béton, mais ces grands ensembles me fascinent, quelle vue incroyable doit-on avoir de la haut... 
Mosquée les pieds dans l’eau et puis ça y est, c’en est fini des grands ensembles, place aux plages un peu plus nature 

Côté plage, parce qu’en fait les buldings ont été remplacé par de luxueux resorts.

La route est plutôt sympa le long de la côte, seul petit hic : pas large et les voitures roulant bien sûr assez vite .... 

ne passent pas très loin de moi, de même pour les motos, harfff !

Au bout de la route, il y a un parc national, c'est le Penang national park et tenez-vous, c’est assez rare pour le souligner, il est gratuit.

enfin du calme, de la verdure, de l’ombre de l’oxygène, juste le chant incroyable des insectes et des oiseaux... 

Certains insectes font des bruits tout droit sortis d’un film de sciences fiction, style bruit extra terrestre et pourquoi pas ??? et s’il était là ??

sentier dans la jungle, trop chouette.

Pour au bout d’une heure, arriver sur une plage qui est un lieu de pondaison des tortues.

hey coucou les amis et merci de me permettre de vous saluer de si près, je suis à 1 m. 

Après c’est 2 h30 de marche magique, il est temps de prendre le chemin du retour.

le coucher du soleil approchant, c’est l’heure de faire les courses avant de rompre le jeûne.

Je suis impressionné par la taille de ces grands arbres, ils forment un tunnel de verdure. Arrivé la guest, je m’aperçois que j’ai perdu mon pass qui me permet de rentrer à la guest et la clef de mon casier où je mets mes objets de valeur, et zut je voulais bosser sur le blog et surtout appareil photo et tel déchargés. Bon je vais passer du temps à discuter avec les voyageurs passionnants, comme d’habitude. Il y a MANU un Français de Lyon, il y a Frédérique également Française, de la région Parisienne en couple avec ADRIAN un Argentin, il y a LILI une Malaisienne très avancée dans son cheminement spirituel, je me sent très proche d’elle. Il y a Takashi un Japonais, INES une jeune et jolie Allemande metissée Marocaine qui va faire son vipassana dans 2 semaines en Malaisie et 2 autres Portugaises dont j’ai oublié les prénoms qui vont faire ce vipassan, ça médite, ça médite sur cette planète, c’est bon signe.

LUNDI 05 JUIN :

Comme je n’ai toujours pas accès à mon casier, je pars tôt à la chasse aux trésors du street art dissimulés à travers la ville, accompagné de ma carte, c’est comme partir à la découverte d’un trésor et c’est un trésor artistique.

c’est touchant et plein d’émotions et le fait de marcher à la recherche des oeuvres, rajoute au plaisir. 

Il y a aussi de plus grandes œuvres.

et entre les œuvres, des temples chinois.

différentes ambiances au sein du même temple. 

Autre ambiance, la caserne de pompier.

et puis partout de l’art.

art culinaire sur la troisième photo. 

il y a aussi ce bar, qui est magnifique.

Ahet là un autre style, plus épuré...

Les fleurs et les arbres aux racines dégoulinantes sur le béton sont là aussi.

bougainvilliers bicolores. 

autre temple Chinois.

Voilà il est pas loin de 12 h, j’ai fait le tour de toutes les peintures que je voulais voir et à la dernière, plus de batterie dans l’appareil photo, signe que c’est l’heure de rentre, je vais enfin avoir accès à mon casier. Et pouvoir recharger les appareils, bosser sur le blog et en arrivant à la guest, il y a RAYMOND un jeune cyclo Taiwanais, qui arrive. Lui arrive d’Australie, il a fait la côte est et le centre en plein été, respect RAYMOND.

C’est quoi cette tête mon Steph ??? 

Nous allons déjeuner ensemble et partageons nos aventures, lui remonte vers Taïwan en passant par la Thaïlande et le Cambodge, il n’est pas rare qu’il fasse 200 km dans la journée, ah la jeunesse !

Aprè-midi et soirée passés à bosser sur le blog.

MARDI 05 JUIN :

Je voulais faire la côte est de Penang tôt ce matin, mais la réception à qui j’ai confié Téo ouvre à 10 h, alors blog, puis les au revoir avec RAYMOND.

Salut RAYMOND belle route à toi 

Et puis je file à la decouverte de l’Est de Penang.

comme dans nos societés occidentales de grandes barres d’immeubles. 

Je rejoins le front de mer, sur une piste cyclable entre l’autoroute et la mer.

Cet incroyable pont que je ne peux pas prendre à vélo fait 15 km dans la mer. 
bien agréable à l’ombre, même si le bruit de l’autoroute n’est pas loin , je n’y ai pas croisé un seul vélo sur 18 km. 
hey un petit squateur pendant la pause. 
des constructions modernes, il y a même de l’éolien, ce n’est plus les grandes barres d’immeubles. 

De l’autre côté de l’autoroute, il y a beaucoup d’entreprises d’électronique, ce n’est pas la côte la plus sympa , mais bon je sais à quoi elle ressemble maintenant. Allez je ne vais pas pousser plus loin demi-tour, d’habitude je ne prends pas deux fois le même axe pour découvrir autre chose, mais je n’ai pas envie d’être dans le trafic, alors je reste sur la piste.

ballet d’hypocampes et de grues.

Au retour, je vais déjeuner dans le quartier en face de la guest little india, c’est l’Inde en plus calme, plus propre, et sans klaxons, mais il y a la musique, les odeurs d’encens, et d’épices, la cuisine et les Indiens.

la jolie Lili from Malaisia. 

MERCREDI 06 JUIN :

C’est le D day aujourd'hui c’est l’anniversaire de ma petite LOU, ma petite nièce, alors pleins de gros bisous mon coeur, 7 ans aujourd'hui, happy birthday nounou.

Ce matin à 7h30 je prends le vélo direction Penang hill, une petite montagne qui culmine à 833 m et va me permettre d’avoir une vue sur GEORGE TOWN.

sur la route devant un hôtel un drôle de musée ou apparemment on apprécie le vélo. 

J’arrive au pont de départ et pose le vélo, non sans avoir hesité à le faire à vélo car il y a une route qui y monte, et j’ai bien fait de ne pas faire les 5 km à vélo, le pourcentage de la pente est de 30 %, même à pied c’est super dur.

c’est du délire
des hortensias, bien longtemps que je n’en n’avais pas vus, joli dessin ces feuilles marrons en transparence

Arrivé en haut au bout 1h20, le ciel est bouché, sniff je ne verrai pas GEORGE TOWN d’en haut. Penang hill est un site touristique, on y monte en funiculaire, il y a des attractions, restaurant assez cher, ce n’est pas trop ma tasse de thé. Quelques belles maisons , il y a même une mosquée et je vais voir les plus grosses fleurs d’hibiscus que je n’ai jamais vues.

Apparement l’hibiscus se plait bien en altitude. 

Voici la vue bouchée.

Bon ba, je ne vais pas m’attarder je dois skyper LOU à 13h30 avant qu’elle ne parte à l’école et j’aimerais voir le jardin botanique avant de rentrer.

rencontre avec des fourmis géantes, elles sont plus grandes que mon ongle du pouce. 
cette immense arbre est colonisée par une plante à plusieurs mètres de haut, comment vivre sans terre, comment stocker l’eau ? 

Ouf j’arrive enfin en bas, le pourcentage de la pente est si important qu’il faut compenser en mettant le plus possible les épaules en arrière, pour moins dévaler la pente et moins forcer sur les jambes et les muscles.

Une petite ballade rapide dans le jardin botanique qui mériterait plus de temps.

sacrée diamètre ce tronc et puis ces palmiers me font penser à un feu d’artifices.

Et puis je fais la connaissance de cet arbre assez rigolo, il se prénomme Cannon ball. Son fruit peut peser jusqu’à 6 kg et peut mettre deux ans à se détacher de l’arbre. Avec le vent quand les fruits s’entrechoquent ça donne l’impression d’explosion de boulets de canons dans le lointain, d’où son nom. La fleur est incroyable. Ce qui est surprenant, c’est que c’est un arbre classique mais sur la partie basse du tronc poussent des épis de fleurs, elles sont hermaphrodites, absolument incroyables, et les fruits sont utilisés pour leurs vertus médicinales.

fleur magique, fruit médicinal, incroyable arbre. 

Bon, puis c’est l’heure de rentre, un petit stop au Mac do où je mange quotidiennement depuis 5 jours, et à 13h30 j’ai un rendez vous skype avec petite LOu.

Après-midi, mise à jour du blog, recharge des appareils, et préparation de la route, demain je me remets en selle, direction IPOH.

JEUDI 07 JUIN:

c est repartis , il me faut descendre tout mes bagages du quatrieme etages et reprendre le ferry pour rejoindre le continent.

un dernier petit clins d oeils aux enfants a byciclette. 

en attente d embarquement..

puis 20 mn de traversée. 
bye bye penang. 

et c est repartis je reprend ce pont que j avais emprunté il y a une semaine , je dejeune quelques biscuits et un café dans cette boutique 7 eleven et en route...

sur les rives de ce canal je vois pleind de petits points roses et je demende a un pecheur , et oui l eau n est pas propre mais il y peche ,ce que c est il me dit que ce sont des oeufs d escargots, assez incroyables , bon je ne sais pas si c est des escargots terrestres ou d eau.

cimetiere le long de la route. 

si la premiere partie de la route est parfois a l ombre ca la rend moins desagréable malgré le flux de vehicules importants.

ce grand arbre recouvert d un genre de lierre me fais penser a un dragon. 
des mosquées , des temples, des temples aux formes surprenantes 

et puis la route est monautone, il fais tres chaud et c est le long de la route que je trouve des petits plaisirs, un petit cours d eau parrallele a la route offrent de magnifiques fleurs de lotus.

et de la boue jaillit la beautée. 

les maisons stylent malaisiens.

c est le meme style depuis le myanmar. 
camion remplis de graines de palmes, qui une fois broyer donnerons l huile de palme 

et me voila a taiping c est la ou je vais passer la nuit .

la sojourn guesthouse

la guest , le couloir, la chambre dans un dortoir de 4 personnes et le salon. 

on dirais un vraie musée c est tres joliement decorées, c est KEN un australien qui tiens l endroit .

Publié le 17 mai 2018

Alors voila madselle Sylvie dont j’ai fait la conaissance via facebook il y a 6 mois, et qui me disait que c’était son rêve un jour de faire un voyage à vélo, et pour plaisanter je lui ai dit "viens me rejoindre " et bien elle l’a fait...

VENDREDI 02 MARS :

C’est un peu particulier pour moi ce matin, cette nuit je me suis levé pour accompagner ma petite famille à l’aéroport, alors ce matin quand je me lève un peu fatigué, j’ai l’impression d’avoir rêvé que mes proches étaient venus 11 jours au Sri lank. C’est tellement passé vite et ce fut si intense. J’avoue que la présence de Sylvie me fait beaucoup plus facilement oublier le départ de mes proches. Alors voila nous sommes donc à Negombo et nous allons aller sur Colombo, car il faut louer un velo à Sylvie. Donc tuk tuk jusqu’à la gare puis le train, nous descendons à la station et nouveau tuk tuk pour arriver à la guest house que j’ai reservée. Et la personne nous dit qu’il n’y aura pas d’électricité aujourdhui, et j’ai vraiment besoin d’internet, alors on change d’endroit, on prend 1 bus puis 1 autre pour revenir à la toute premiere guest où je m’étais posé et qui était très bien.

la guest et notre adorable hôte , un beau bébé sacrément musclé. 

Nous sommes allés dans l’après-midi pour faire prolonger nos visas, mais ce n’était pas la bonne adresse. Là c’était une agence privée, ça nous aurait coûté 50 dollars au lieu des 25. Bon, ba nous irons lundi à la bonne adresse. Sur la terrasse où nous sommes à la tombée de la nuit, il y a des centaines de chauves souris qui passent dans le ciel, c’est un spectacle magique, car ce ne sont pas nos petites chauves souris européennes, celles-ci sont grandes.

SAMEDI 03 MARS:

alors la mission du jour c est de trouver un velo a sylvie , je passe dans un magasin de rando pour acheter une bouteille de gaz, et le jeune homme tres sympa appelle un amis a lui ,on doit le retrouver a 5 km de la pour lui louer un velo.nous faisons donc la conaissance de marlon, qui s occupe d accompagner des voyageurs dans l asie du sud est et il va nous emener a 50 km de la , pour recuperer un velo avec porte bagage, petite revision somaire chez son mecano et nous voila tout content , mission accomplie.

le mecano et marlon. 

DIMANCHE 04 MARS:

journée de repos , et plage dans l apres midi, retour de nuit avec des eclairs dans le ciel , c etait magnifique.sylvie a l air de bien s en sortir sur son velo, avec la circulation et la conduite a gauche.

LUNDI 05 MARS:

alors la mission du jour extension du visa, aller au batiment a 8 km , faire la queue , passer d un comptoir a l autre , faire la queue, ca nous a juste pris 4h30 cette histoire, on voulais partir en suivant et bien au final on s elancera demain.a comme on avais annoncé qu on partais aujourdhui notre chambre a été loué et ils nous faut changer de chambre, la nouvelle est encore mieux.

MARDI 06 MARS:

c est le grand jour pour sylvie , ca y es le reve prend forme il est 8H30 et c est partis...

en route pour l aventure... 

mon aplication pour ma map sur mon tel , c est mise a jour et j ai des trajets pour velo qui me sont possibles maintenant et c est super chouette on evite les grands axes et on ai tout de suite sur des petites routes.

bye bye colombo 
de chouette petite route , mais il fait tres tres chaud, et resultat notre petite cyclo a besoin d une pause ,et  moi aussi ... 

une adorable petite dame viens nous apporter de l eau et veut qu on viene manger chez elle , merci beaucoup madame.

et de toute petite route , bien ageable et calme. 

alors que nous nous appretions a trouver un emplacement pour le bivouac nous passons devant une guest , l idée d une douche et de pouvoir recharger le tel nous seduit, validez.

la guest , la chambre , et ce jeune qui est resté avec nous une partie de la soirée. 

il a été sympa , il a eté nous chercher des bieres , s en ai pris une en passant ,ok,on voulaient etre tranquille il es resté avec nous, dialogue pas evident avec ses 3 mots d anglais ok, mais quand j etais dans la chambre il a essayé d embrasser sylvie , ok !!!

nous voila prevenus , et ce n est pas pareil quand il y a une femme, surtout au sri lanka il faut etre prevenus!!!nous avons parcourus 79 km aujourdhui , bravo sylvie.

MERCREDI 07 MARS:

lever 6h , le petit dej on le prendras en route et c est repartis.

de petite route tranquille certes, mais il y a de plus en plus de denivelés depuis ce matin. 

c est l incovenient des aplis velos , ca grimpe...

des fleurs , et enormement de datura, superbe. 
allez une pause s impose. 
je croise ces 3 sri lankais qui me font gouter un petit alcool local pas mauvais, mais j ai juste trempé les levres. 

avec cette chaleur et les cotes vaut mieux eviter l alcool.

on vient de se faire une incroyable descente a fort pourcentage. 

j adore cette photo, je ne sais pas ce que pense sylvie a ce moment ? " mais qu est ce que je suis venue faire dans cette galere ??!!"

bon il est l heure de trouver un emplacement de bivouac mais le terrain est tellement pentu autour de nous impossibilité d y planter une tente, en traversant un petit village je bataille avec des gens , et au final on nous propose le toit plat d une maison en construction , parfait, les villageois intriguer vienent un a un voir ces droles de voyageurs a byciclettes qui ont plantés leur tente a cette endroit. on nous proposeras meme de venir dans une maison , mais la tente est montée et on a envie de calme et tranquilitée , la journée a eté dur .44 km ont été effectué.et sylvie a perdue son tel portable.

voila bivouac installé, ca iras sylvie pour ta premiere  nuit en tente ?notre sympa propriaitaire des lieux.

JEUDI 08 MARS:

et c est repartis a travers des paysages magnifiques et une nature luxuriante mais une extremement difficille, c est cette aplication velo, qui nous fait eviter les grands axes certes, mais c est plutot pour de vvt, sans tous les bagages que nous transportons, je suis desolé pour sylvie ce n est pas une super idée que j ai eu la , pour quelqu un qui en es a son 3 ieme jour de voyage et de commencer d emblée par la montagne, mais sylvie suit et avec le sourire , bon elle doit pousser le velo a de nombreuses reprises , mais qu importe nous avancons.

mais que c est beau...

nous pedalons maintenant au milieu des plantations de thé, c est beau . 

ils sont plus d un millions a travailler autour du thé.les femmes qui recoltent le thé s appellent les "plukers" se sont des femmes tamouls, et je peux vous dire que la tache n est pas aisées vue les terrains a tres forts pourcentages, et on se griffe constament au tronc qui est au niveaux des mollets.

allez on pousse ma petite sylvie, les plukers a l action, et de jolies maisons de propriaitaire de plantation. 

nous traversons de petit village au milieu des plantations , que la vie est belle dans cette nature verdoyante ,loin de la ville ,du bruit et de la pollution.

le sac de recolte accroché a la tete, de petit temple tamoul sur le bord des routes. 
et au milieu de cette verdure trone des geants. 

les bus fous du sri lanka, en plus de rouler vite, il font un bruit epouvantable et degage une fumée noire et tres polluante.

et voila nous arrivons enfin a destination nallathanniya petit village qui est le point de depart pour gravir le pic adam ou sri pada une des plus haute montagne du sri lanka et tres haut lieux religieux.

l hotel, ho la tour eiffel, whoua piscine, eau froide mais c est bon pour les muscles, et la chambre, une petite douche sylvie ? 

apres un petit saut dans la piscine d eau froide et une bonne douche nous allons nous ballader dans le village.

les bus fous sont incroyablements peints,  et ils sont nombreux ici a acheminer les pelerins. 
et le voici le voila sri pada, adam peak et ses 2243 M et ses 5500 marches a gravir. 

voici le programme de demain ou plutot de cette nuit car nous allons nous lever a 1h50 et faire l ascension de nuit pour admirer le lever du jour au sommet esperons qu il ne pleuvera pas ....alors voila un bon repas et au lit pour etre en forme tout a l heure .nous avons fais aujourdhui 27 km.

VENDREDI 09 MARS:

1H50 oulala ca pique, on avale un grand café et a 2H15 nous sommes en route equipé de la lampe frontale.

impressionnant la conception de ces moines, on apercoit les differentes phases de la construction, sacrée travail. 

l ascension se fait dans le noir mais il y a tout un tas d eclairages le long du chemin, beaucoup de monde grimpent mais aussi beaucoup de monde en descendent , et c est plutot les pellerins sri lankais qui descendent et les touristes qui montent.

c est impressionant de voir les sri lankais descendre , de jeunes enfants ,sont soi portés ou marchent totalement epuisés, des personnes tres agées descendent ou montent, ca evoque un grand respect pour toute ces personnes .la montée et ces 5500 marches se faient plutot bien, defois il y a des embouteillages, je me suis vue rembaré par un touriste francais d un certain age, il etaient en groupe et ce monsieur etait arreté en pleins milieu du passage et discutait avec ses amis et bloquait le passage, je lui ai gentiment signalé qu il pouvait discuter en se mettant de coté et ainsi liberer le passage, et il c est mis un peu en colere...bref la reputation des francais en voyage n est plus a faire !!!!

et au bout de 2H30 d ascension nous arrivons enfin au sommet , il y a un sacrée vent la haut et la fatigue se faisant sentir , il faut trouver une place tant il y a du monde . et on attend le fameux lever du jour , de quel coté le soleil va t il apparaitre ?

et le voila enfin , bon c est tres nuageux ,c est pas le plus beau des levers du jour mais c est le levé depuis sri pada.

il y a des chants , des mantras , une belle energie circulent , de douceur et d apaisement. 

bon comme il ya du vent , beaucoup de nuage et que nous sommes fatigués,nous commencons la descente.

si au debut sylvie descendait comme un cabri preferant descendre a vive allure, la fin a été extrement difficille, a marcher lentement, a faire de nombreux arret, et a souffrir, elle ma fait mal au coeur, et moi je n ai pas le meme rhytme que sylvie, et descendre tout doucement ca me fatigue plus , desolé sylvie je n ai pas été d un grand soutiens pour toi et desolé de t avoir fait un programme aussi difficille des les premiers jours , mais les etapes de montagnes nous devions les faires au debut pour etre plus tranquille dans le timing par la suite, mais tu m avait dit madselle sylvie que tu allais faire un entrainement betons avant d arriver au sri lanka , et donc je me suis basé sur ce que tu m avais dit et c etait sans compter que tu na pas eu le temps de bien te preparer

nous voilas enfin arriver a l hotel, bravo sylvie , maintenant repos, boire beaucoup d eau et petit massage plus que merité.

une bonne douche et la jolie sylvie a nouveau en pleine forme , enfin presque sauf les jambes. 

SAMEDI 10 MARS:

on the road again , ca va etre dur avec les courbatures...

les plukers s attelent aussi a la tache. 

ce qui est chouette en montagne, c est que nous ne subissons plus les fortes chaleurs , il y a une couverture nuageuse et ca fait du bien.

au revoir adam peak, ho mon pauvre toutou comme de nombreux congenere tu es dans un drole d etat.de tres jolie temples hindous. 
le pays du sourire et de la gentillesse. 
nous voyons toujours sri pada la tete dans les nuages, un belle essain d abeilles, ca vous dit claire et francois ? 
ca bosse dur dans les plantations de thé. 

au debut c etait des plantations de café qu il y avait au sri lanka, et puis la maladie a tout decimée et un certains sir lipton un anglais a ramener des pieds de chine et le thé de ceylan et née et c est un des meilleurs thé qu il m ai eté donné de gouter.

traverser de petit village ou tout les enfants nous saluent , nous sourient, que c est bon. 
ouf ca passe juste quand tu croise un bus, partout des groupes d enfants , sortie de nulle part au milieu des plantations. 

desfois un peu timide au premier abord , ils jouent a cache cache avant de s enfuir en courant , et revenir avec de grands signes et de beau sourires.

qu elle sont agreable et tranquille c est route , et pas trop de denivelé . 
les nombreux sechoir a thé, et ces un processus pas si simple que le sechage. 

ce sont les feuillles du haut , donc les plus jeunes qui font le meilleur thé, plus elles sont coupées au pieds de l arbuste et moins la qualitée est bonne.

partout le meme spectacle en milieu d apres midi, les plukers font peser leurs recoltes de la journée. 

superviser par un contre maitre masculins , bien sur.

hum on ta offert des feuilles de thé sylvie, on va pouvoir se faire une petite infu ce soir ? 
il y a une fete dans ce temple hindous la musique est partout le long de la route, et les enfants debordent d energie. 

j ai totalement oublié de vous raconter la mesaventure qu il est arrivé a sylvie le 3 ieme jour de notre depart.a colombo en franchissant une voie ferrée elle s est bien eraflée le mollet avec la pedale du velo.et puis donc au 3 ieme du voyage ,nous nous posons sur l herbe pour prendre une pause grignotage.et en fait on c est fait envahir par des c est comme un petit verre de terre mais qui se deplace comme une chenille , mais c est aussi comme une sansue.donc on en a partout sur les chaussures et les jambes , c est difficile a enlever, et il y en a une qui etait dans la plaie de sylvie, et celle ci a eté encore plus difficile a oter, bon et puis on est repartis .mais voila la plaie de jour en jour est devenue de moins en moins jolie et supurante de pue.alors en fin d apres midi comme on croise une petite ville et qu il y aune pharmacie on s arrete et coup de chance il y a un medecin parlant anglais.et voila sylvie sous antibiotique , nous voila rassurer pour la suite du voyage , parce que en plus c etait assez douloureux ca tirait pas mal.

puis nous allons manger un delicieux plat, et il est temps de se mettre en quete d un emplacement de bivouac , ce qui peut prendre du temps vue le terrain pentue.

chouette nous avons trouvés facilemeent et c est au milieu des plantations de thé que nous allons passer la nuit?
on se rend pas compte parce qu on voit un tapis vert , mais le tronc est assez gros tout de meme. 
la nuit tombe et le spectacle est magique assis la entre ses grands nous profitons du spectacle de mere nature , merci la vie. 

nous avons fais 45 km il est temps d aller recharger les batteries.

DIMANCHE 11 MARS:

on the road again , encore quelques cote un peu difficilles ce matin.

une jante de velo, que l on fait rouler, et on s amuse bien, elle sont loin les tablettes et smartphones des petits occidentaux. 
et ca pousse le velo... 
fougeres arborescentes, pour moi ca evoque la prehistoire et les dinausores.
puis nous entamons une tres longue descente a travers une magnifique foret d eucalyptus notament, une foret magique... 
je ne connais pas la signification de ces entailles sur ces troncs...des ours ? lol 

la petite pause thé , si delicieux..

des petits villages avec tants de sourires d enfants, nourissent l ame et le coeur. 
de temps en temps perdue au milieu des plantations , une eglise. 

au sri lanka il y a le boudhisme, la religion hindouiste suivit par les tamouls, la religion musulmane, et les chretiens.depuis quelques jours nous n avons plus acces a facebook, il y a eu des violences comises par des extremistes boudhistes envers la communautée musulmans dans la region de kandy alors les autoritées ont purement et simplement coupées facebook pour eviter que les extremistes ne se donnent rendez vous via les reseaux sociaux pour comettre leurs exaction.

pendant cette petite pause , nous faisons la connaissance de santha, et il nous invite chez lui c est sur notre route... 

nous acceptons avec plaisir.et nous voici donc 6 km plus tard dans sa maison avec sa femme irosha, elle nous prepare un delicieux repas. shanta est policier et quand nous l avons croisé il revenait de donner des enseignement boudhistes aupres d enfants.avec sa femme ils veulent recevoir des touristes dans leur maison , une sorte de guest house, nous avons passés un delicieux moment en leur compagnie et appris un tas de choses sur le sri lanka.

des gens adorablent , sylvie tu veux troquer ton velo contre une moto ? 

dans la cuisine d irosha et shantha , il y a un couple d oiseaux qui ont fait leur nid au plafond.

quel boulot pour realiser une oeuvre pareil au plafond quand on ne possede pas de bras, c est juste fascinant.  

et voici le 3 ieme membre de la famille , un jeune chiot tout mignon , qu elle regard craquant.

bon et bien voila nous prenons congés de nos nouveaux amis, qui nous avaient pourtant invités a passer la nuit, merci infiniment irosha et shantha....

nous avons croisé notre premier cyclo voyageur , un anglais, et puis nous avons eu beaucoup de difficultées a trouver un lieux pour bivouaquer, trop de pente , quand c est plat c est des rizieres imbibées d eau.j ai trouvé un endroit mais il n est pas facile d acces, il faut traverser un bosquet et sylvie qui a la phobie des serpents en a vue un, petite crise de panique, donc on se remet en route sachant que la nuit va tomber il ne faut plus trainer.

finalement c est dans un champ a coté d une habitation a qui nous avons demandés l autorisation que nous avons posé le bivouac juste avant que la nuit tombe ainsi que la pluie.peut etre aurions nous dus accepter l invitation d irosha et shantha.alors nous avons fais 47 km aujourdhui.

LUNDI 12 MARS:

et ces une journée tres particiliere pour moi , il y a 1 an jour pour jour je m elancais de paris pour mon tour du monde , 1 an deja , je n ai rien vus passés, et pourtant que de pays , que de kilometres parcourus , que de rencontres inoubliables, que d emotions , que de diffilcultées que de paysages incroyaables , merci infiniment la vie pou ce beau cadeaux , happy birthday mon téo , and congratulations. toute la journée ma replongée 1 an en arriere, les adieux dechirants a ma grand mere, le repas partagés a la tour eiffel avec la famille et les amis,le moment des aurevoir un moment puissant, et puis les premier coup de pedale a travers paris, et un moment assez difficile pour moi a été le lendemain quand il a fallu que je m elance , mais m elancer vers ou , vers quoi et pourquoi, mais qu est ce qui a bien pu me passer a travers la tete , mais qu elle idée ai je eu de vouloir faire un tour du monde , maintenant je le sais pourquoi je me suis elancer, et je remercie infiniment la vie et l unnivers de me permettre de pouvoir accomplir mon reve , et je remercie aussi profondement mon papa et ma maman ....merci....

alors le moins que l on puisse dire , c est que c ette journée a bien été arosée, puiisque le ciel a participer a sa maniere a feter les 1 an de voyage....nous avons eu a certains moments des trombes d eau , c etait chouette , ca rafraichis...

notre super heroine sylvie sort de sa tente et elle a l air en forme....allez quelques verres de thé en attendant l acalmie. 
et a nouveaux des trombes d eau pendant une bonne 20 de mn. 
qu elle créature bien etrange. 
et ca s entasse dans le camion , je ne sais pas combien ils sont la dedans. 
nous faisons la route avec les ecoliers car a certain moment les pentes sont trop importantes et ils faut pousser les velos. 

de jeunes ecoliers s occupent de pousser le velo de sylvie ,qui peut souffler un peu, mais les pourcentages de pente sont vraimment impressionant.ha j ai bien aimé aussi les chiens qui dorment sur le toit sur la 3 ieme photos.

il est tot 16 h mais c est averses sur averses, et je propose a sylvie qu on pose le bivouac vue la pente on va pas trouver facilement, il y a un petit monsieur devant sa maison, par chance il parle un peu anglais, on lui demande s il sait ou nous pouvons poser notre tente, et il nous propose gentiment de venir dormir chez lui.vue la journée que l on a passer c est une immense joie et soulagement.

alors voici somarathne et sa femme singhapura. 

somarathne etait directeur d ecole , il a 3 filles, dont une qui est presentatrice du journal televisé a colombo , elle est superbe.seul 1 des ces filles vit encore sous son toit c est udara qui est institutrice.

la vue depuis le balcon ou nous avons notre chambre, est magnifique meme si la le ciel est bouché, c est une vue sur la vallée .

sylvie en pleins boulot sur le journal de bord qu elle tiens pour raconter a son fils jules , son voyage.nous disposons en plus de notre chambre , d une piece et d un balcon , genial pour faire secher les affaires , tente y compris.

comme j ai expliqué a somarathne que je fetais mes 1 an de voyage aujourdhui, il sort la bouteille d arack. 1 petit verre, puis 2 , puis 3 et 4 , nous passons un agreable debut de soirée .le mari de udara arrive c est kavindu qui parle tres bien anglais , encore une fois on apprend pleins de choses sur le sri lanka.

voila les 1 an ont été fété dignement. 

un tres tres bon repas ou nous avons mangés comme nos hotes avec les doigts.

voila apres cette tres belle soirée il est temps d aller se reposer apres avoir fait aujourdhui 31 km.

MERCREDI 13 MARS:

le jour se leve et il ne pleut plus.

apres avoir eu un copieux petit dejeuner , nous remercions chaleureusement nos hotes et nous reprenons la route.

merci kavindu et udara. et merci du fond du coeur a toi somarathne et a ta femme singhapura. 

encore deux ou trois cote puis c est une belle descente que nous amorcons ,ensuite nous sommes au milieu des rizieres , pause thé et ce monsieur ,instite a la retraite est venue discuter avec nous , il fait du velo aussi.

petit pause dejeuné, ca va aller sylvie, bonne appetit 
maisons , petite ecole. 
dans ces fruits , ces comme du coton ,les sri lankais s een servent pour faire des tetes d oreillers. 

alors que la route avait été plutot plate , nous avons bifurquer sur une route a nouveaux difficilles de par ses deniveleés.

par beaucoup de choix pour planter la tente , alors en traversant un tout petit village , on demande et on nous indique un terrain plat, mais dans le village , je n aime pas trop cela par securité etre exposé a la vue de tous, mais les sri lankais se montrent si gentils, alors nous nous installons , sous l oeil attentifs d enfants et d adultes.

les enfants m aident a monter le bivouac , c est super sympa, bon ils ne parlent pas anglais ,mais ca fonctionne.

a enfin un peu de tranquillitée et les petits pids peuvent a nouveaux respirer. 

tranquillitée de courte durée , les enfants reviennent de temps en temps, nous apportés des fruits c est adorable , alors on en profite pour faire des seances de photo, ca les fait bien rirent.

unchouette moment , merci les enfants , il faudra attendre la tombée de la nuit pour avoir un moment de tranquillité. 

voila nous fait 53 km aujourdhui, bonne nuit les petits.

MERCREDI 14 MARS:

alors aujourdhui normalement nous allons rejoindre l ocean, juste 51 km et on pouras faire un plouf.

hey coucou nos petits amis viennent nous dire au revoir, elles sont toutes belles dans leurs uniformes. 

comme en inde et dans de nombreux pays chaque ecole a son uniforme, pas de difference entre les eleves , et de plus ca fait tres classe, merci beaucoup a toute et tous et tres belle journée a vous tous.

la voisine nous apporte le thé , et nous propose sa sallle de bain que sylvie iras utiliser pendant que je plis le bivouac .et c est repartis a nous l ocean indien.

une route toujours exigeante , il en seras ainsi tant qu on auras pas rejoint une route plus importante, mais c est beau , c est meme tres beau.

voila la route principal est retrouvée, ca va deroulé maintenant.

on se prend une belle averse , ca faisait longtemps , mais ca rafraichis et doucement et gentiment, nous arrivons a merissa.on va se poser dans un petit restau , histoire de manger et avoir du wifi pour trouver une guest.

la guest est trouvée, grande chambre, et le bonheur de pouvoir prendre une douche sans les habits et les chaussures. 

bon allez direction la plage pour ce faire uncouché de soleil les pieds dans l eau avec une bonne biere lion.

 le petit restau ou nous allons descendre quelques lion , un petit verre de blanc, manger un morceau et payer une additions salées
moment de magie , ca faisait longtemps qu on avait pas vue le soleil descendre sur l horizon 

voila nous sommes bien heureux d en avoir finis avec ces terribles routes de montagne mais si jolie , si calme ,avec tant de sourire d enfants, on a fait 51 km aujourdhui et maintenant on s octroie 1 jour de repos.

JEUDI 15 MARS:

qu il est bon de ne pas pedaler pendant une journée, alors c est lessive, transfert de photo, facebook est enfin revenus, on donne des news on en prend de la famille,et puis et puis on va a la playa..

merci a  l unnivers 

ce soir on ne se fait pas avoir, on acheté les bieres dans wine shop, on les boits assis sur le sable, et on va dinner dans notre boui boui au prix abordable pour des cyclo voyageur...

JEUDI 16 MARS:

bon ba on the road again, la forcement en etant sur l artere pricipal qui longe la cote , les routes sont beaucoup moins sympa et tres frequentées.

pleines de sens cette image. 
qu elle tristesse ,le grand animal terreste , enchainé .

devant ce triste spectacle nous voyons arriver une famille de cyclovoyageur,ully est allemand il voyage depuis 1 an et sa femme et sa fille le rejoigne de temps a autres, toute la famille est habituée depuis longtemps au voyage a velo.

la petite fille de 9 ans est tractée par son papa, une chouette rencontre. 
et enfin decouverte d une plage paradisiaque , on a bien faillis bivouaquer ici 

des enfants s y amuse dans une piscine naturelle.

et nous poussons un peu plus loin pour y trouver une autre tres jolie plage, et il a un petit restau de plage on pourras manger et boire une lion.

petit coin de paradis 

nous avons meme recroiser ully et sa famille qui dorment dans une guest .

une bonne biere un bon repas, nous allons arpenter la plage de nuit car on nous a dit que des tortues venaient y pondre , mais peut etre etait il trop tot, allez il est temps d aller se reposer , nous avons effectués aujourdhui 23 km , whoua.

SAMEDI 17 MARS:

alors cadre paradisiaque mais nous n avons pas bien dormis, et oui sur la cote il fait tres tres chaud , meme la nuit et la tente n est pas equipée de ventillateur, a deux dans la tente il n y a pas d air et des que tu en sors et que tu rerentres tu ramene du sable a l interieur, tu te couches sur ton matelas avec du sable , tu es tout transpirant donc le sable colle a la peau...alors endroit idyllique, mais nuit pas tres agreables c est tout le paradoxe.

c est pas mal aussi avec un ciel bleue, voila bivouac demonté on va se mettre en selle gentiment 
ces petites fleurs me font penser au fleurs du film avatar . 
une jolie arraignée dans les toilettes, on passe toujours par les arrieres cours pour rejoindre les toilettes et j adore . 
et encore une jolie plage 
ce sont de vraie festins que nous degustons, bonne appetit sylvie... 
whoua encore une jolie plage mais cette fois il y a une petite vague de 70 cm qui deroule un peu au large 

et il y a surtout des planches en location , de plus personne a l eau, le pied .je vais surfer une petite heure dans un decor de reve et seul, enfin une session sympa ou la vague deroule , merci merci.

des petits bungalows en bordure de plage, face au spot, ce dit etre bien sympa de se poser la , n est ce pas sylvie ... 

apres cette pause bien agreable nous reprenons la route , c est pas tout mais il faut avancer si l on veut faire le tour de l ile.

bien agreable cette route au milieu des rizieres et ombragée , avec ces petites cabanes en bois que j affectionne. 

sur la map nous avons vus un sanctuaire our oiseaux , il y a une plage et nous decidons d aller y bivouaquer.

la route est super agreable, bon ce paon n a dedaigné que me montrer ses fesses, mais c est deja ca 
on comprend bien pourquoi c est un sanctuaire pour oiseaux 

arriver sur la plage ,nous posons le bivouac sous les cocotiers.

et puis magie de l instant.

voila ce soir nous avons du mijotés , enfin un bien grand mots rechauffer des pates au fromage melangés a des pates au massala , et bonne appetit.

c est comment sylvie ? 

51 km ont eté effectués aujourdhui , c est bien on rallonge un peu le nbr de km.

DIMANCHE 18 MARS:

toujours aussi mal dormis avec la chaleur, bon c est comme cela , mais je n avais pas envisagé que ca serais si dur les bivouacs sous les tropiques.

decouverte de la flore environnante. 

et c est reprtis et nous retraversons ce paradis qui est le sanctuaire ppour oiseaux.

et a la pause petit dejeuner nous rencontrons une personne incroyable.il s appelle sarjeeva il a 70 ans et en parait a peine 50. il parle 17 langues, il a etudié a paris (la sorbonne) , a ajaccio egalement. il etait chef de la police a toronto , aujourdhui a la retraite , il donne de son temps pour "faire evoluer le pays" comme il aime a dire.il nous explique qu au sri lanka dans chaque petit village ,on donne, on offre le repas a chaque necessiteux, et oui ca existe quelque part sur notre jolie planete...bon sarjeeva etait pris par le temps on aurais aimés passer des heures en sa compagnie, peut etre une prochaine fois....je n avais jamais rencontré quelqu un qui parle 17 langues , c est juste inimaginable, il y a des rencontres comme cela , aussi breve soit elle qui te marques....

notre planete est peuplée de gens exeptionnelle, et puis certaines personnes sont un cran encore au dessus. 
marrant c est motoculteur utilisés pour les transports, mais alors polluants et super bruyants. 

et puis nous apercevons sur le coté de la route les velos de ully ,emma et la petite tania.nous les retrouvons atabler a l ombre , et il y a une personne en plus , c est egalement un allemand il s appelle kuno et est simplement entrain de realiser un tour du monde a pieds ...whoua il y a des jours comme cela ou les rencontres s enchainent et les personnes sont tous aussi incroyables les une que les autres.kuno est partis il y a 9 mois et a deja parcourus 7200 km , il est equipé d une petite remorque qu il traine derrierre attaché a la taille ou tenue par les mains....j avais suivis sur france inter il y a quelques années une emission radio qui passait le dimanche soir sur les aventures de voyageur ou autre autour de la planete , et il y avait un canadien qui avais fait un tour du monde a pieds pendant 14 ans...la petite phrase prononcée a chaque debut d emissions disait avec un accent africains " si tu ne c est pas ou tu vas , regardes d ou tu viens " ca ma fait reflechir et quelques temps plus tards je suis partis en pologne voire le pays de mes grands parents , le pays ou j aurais pus grandir, ce futt un voyage tres fort emotionellement pour moi et tres riche.

on apercois la petite remorque de kuno, recontre franco allemande au sri lanka, kuno a gauche, bravo a toi et bonne route... 
nous decouvrons un delicieux fromage frais que l on recouvre avec du miel, c est frais , ca passe tout seul on en reprendras 2 x 
le petit chemin pour rejoindre la guest est superbe , ca me fait penser a l afrique et il y a des crocodiles dans le lac. 

arriver dans la petite ville de tissa que nous pensions juste traverser, un jeune sri lankais nous conseille une guest pres d un lac, et nous suivons son conseil, et c est vraimment un belle endroit pour se poser , du coup ca nous fais arreter tot la journée apres 54 km .et nous pouvons nous reposer un peu et communiquer avec la famille.

cachée dans la vegetation , la guest, avec un magnifique jardin. 
une grande chambre , des gens au petit soin, et sylvie ne perds pas de temps a bosser sur son journal de bord pour son fils jules 

en allant en ville parce que c est l heure de l apero nous passons devant des colonies de centaines de chauves souris , elles me fascinent.

incroyables comment fais ton pour vivre une partie de son temps a la tete en bas?les aigrettes et les chauves souris cohabitent. 
fin de journée sur le lac de tissa 

LUNDI 19 MARS:

nous sommes bien dans ce cadre, alors ce matin nous allons prendre notre temps avant de decoller.

il doit etre pas loin de 10h30 quand nous nous elancons,et on passe devant ces grands ou nichent les chauves souris. 
incroyables arbres et incroyables mamiferes. 
sachet de coton des arbres employé pour les tetes d oreillers vendus au bord de la route. 

encore un lac a crocodile, nous n aurons pas la chance d en apercevoir.

marrante cette aigrette en pleine ville devant un magasins, allez un dejeuner, parce que apres on passe en pleins milieu d une .. 

...reseve d elephants , 30 km a rider , a quoi faut il s attendre ?

une jolie route sous les arbres a l ombre du soleil qui tape si fort. 
alors voila on rentre dans le territoire des elephants. 

ils fait tres chaud et je n ai pas pris assez d eau, et au fur a mesure qu on avance , on a de plus en plus de gens qui nous disent "elephant elephant " les parcs nationnaux devant lesquels j etais passés avaient une cloture electrifiés qui d une certaine facon gardaient les elephants a l interieur, mais ils leurs arrivent la nuit de casser les clotures et d en sortir. mais la ,il n y a aucune cloture electrifiée. de jeunes ski lankais s arrettent en scooter et nous disent que ca peut etre dangeureux , que l animal peut charger , ils nous laissent quelques bananes a leur donner pour notre securitée. une voiture s arrette il y a un cyclo voyageur a l interieur et il nous dit de faire attention c etait les consignes qu on lui avait données.puis une autre voiture en sens inverse s arrette ce sont des sri lankais , iet ils nous disent qu il y a un elephant un peu plus loin et qu il faut faire demi tour.ils sont gentils mais on vient de faire 15 km a travers le parc , et on a plus d eau, et quelle route ensuite pour rejoindre la cote est?

moi qui n avait pas d inquietude avant cela , je ne me sens pas serein du tout a l idée de croiser un pachiderme.je pense a ces chiens par example si paisible avec les motos et les velos mais qui n ont pas l habitude avec les cyclovoyageur et leur bagage et qui nous course.c est donc un peu stréssé que je continue a avancer, alors que sylvie est ravie et n a qu une envie c est de croiser des elephants. et le voila le moment tant redouté par moi, il est la a 100m devant nous, je m avance doucement et au moment de passer devant lui je jette la banane histoire de l occuper...j ai pas envie de faire des photos a ce moment precis, la je sens vraimment mes limites.

meme pas pus apprecier ce moment magique. sniff 

ha c est comme meme pas pareil quand on est assis dans un 4x4 a 1M50 de hauteur.

et une seconde fois nous croisons la route d un elephant , mais cette fois plus detendus pour ma part car un sri lankai etait devant le pachiderme et lui donnait des bananes , j ai comme meme zappé de faire des photos.sylvie pour ca part toujours aussi enthousiaste de croiser ce geant.

voila nous sortons enfin du parc et pouvons nous remettre de nos emotions en mangeant quelques glaces et en buvant quelques litres deau qui nous ont fais default.

les grains de riz sont etalés sur la route our en facilter la mise en sac . 

en arrivant dans la petite ville de buttala il y a quelques hotel ,on va stoper dans l un deux.et c est bien la premiere fois que je n ai pris aucune photo de l hotel et de la chambre , peut etre les emotions de la journée. alors douche et une bonne biere , l internet fonctionne whouaou, et le sri lankai qui bosse la est un peu perché, sympa mais il vient sans cesse nous voir , vous voullez des bierres, vous voullez de la beuh , bon 1 moment tu as juste envie de tranquillitée.on va faire deux , trois courses et on mangent au restau de l hotel et je vais me coucher , trop fatigué. sylvie veux skyper avec son fils jules, donc elle reste dans le salon, et notre amis de l hotel n a pas arreter de l importuné pendant quelle skypait avec jules , a la toucher etc...c est la deuxieme qu il lui arrive cette mesaventure , alors que je suis la pas , c est comme meme incroyable , elle ne voyage pas toute seul, mais qu est ce qu il ont donc dans la tete ou ailleurs!!!

MARDI 20 MARS :

donc on se leve et sylvie me raconte sa mesaventure avec notre amis, et je vais le voir en lui disant qu on ne touche pas a ma femme, on ne touche pas les femmes !!!et la il se confond en excuse ca a l air sincere ou peut etre etait ce pour ne pas que je fasse un scandale a l hotel mais bon c est comme meme penible , je pense surtout aux femmes qui voyagent seulent...bon nous ne nous attardons pas car nous souhaitons etre a arumgam bay ce soir, et il y a 91km a effectué.

allez comme toute les deux h en general on va grignoter quelques choses.

la route est plutot chouette pas trop de cote ou alors toute douce , c est toujours cette chaleur qui nous pose le plus de soucis.

nous allons rencontrer un couple de cyclovoayageur americain et je dirais qu ils ne sont pas tout jeune ,nous arretons comme c est de circonstance dans ces moments pour dicuter un peu et s echanger les bons plans sur la route.

ho c est pas vraie , il va encore y avoir des elephants ??? 

il y avait un troupeau de buffles qui a traversés la route juste apres mon passage , ils ont traversés en galopant c etait a la fois tres beau et tres impressionant.

route magnifique , vont ils nous laissez passer ces jeunes buffles ? 
puis nous traversons de grande etendue avec des rizieres de chaque cotés. 
pour enfin arriver a arumgam baye. 

la guest est super mignone , c est marrant parce qu elle s appelle bavarian ressort, et bavarian c est une region d allemagne et une biere.et le propriaitaire a vecus 2 ans en allemagne , il est tres sympa. donc petite douche et allons a quoi ressemble cette plage.

bon c est pas la plus jolie des plages, mais nager apres une journée de velo sous un soleil de plomb c est du bonheur. 

arumgam bay est tres renomée pour le surf mais la saison va commencer dans 3 semaines, la il n y a pas de vagues, et les commerces commencent a peine a reouvrir.

et une petite lion sur la plage puis nous allons manger des hamburgers frites , ca fait trop du bien de pouvoir enfin changer du riz.

MERCREDI 21 MARS:

c est le printemps aujourdhui en europe...

Nous décollons tranquillement en remerciant notre hôte pour son accueil et son joli lieu et donc maintenant nous sommes sur la côte est que nous allons suivre et remonter.

quelques km après être sortis de la ville nous tombons sur le village des hobbits.

c’est vraiment rigolo ces petites maisons , mais quelle est leur histoire ? 
et c est vidayane un des habitants de ces maisons qui va m en apprendre plus et m invite a visiter la sienne. 

leurs maisons a été devastées par le tsunami de 2004 et ce sont les hollandais qui ont financer et construits c est drole de maison , merci vidayane pour ces informations.

nous traversons une grande zone de rizieres. 
et des prairies avec de nombreuses vaches , ca me rappel un peu la france . 

au dejeuné nous sommes abordés par faisal sunil , un militaire, il y a beaucoup de caserne sur la cote est , cette cote a particulierement subis et la guerre contre les tigres tamouls pendant des années et le tsunami de 2004.

de temps en temps des eglises , et des tombes tres colorées, guerre tsunami ? 
c est colorées entre le bleu du ciel et le vert de la vegetation. 
la marche des buffles a travers les rizieres. 

et puis il est temps de trouver un endroit pour bivouaquer , ca ne devrait pas poser de soucis , puisque c est plat et que nous logeons la plage et l ocean.

nous prenons un petit chemin en direction de la plage. 

et a quelques metres de la plage il y a des rizieres et une petite hutte en bambous, qui est surelevée du sol, je me dis parfais on va y etre bien , il y a un toit pas besoin de mettre le double toit de la tente qui tiens chaud.nous traversons la riziere et a mi chemin 2 sri lankais nous interpellent de loin, je suis un peu enervés de quoi se mellent il ? ils nous font signent de revenir .arrivés a leur hauteur ils nous disent que c est dangeureux la nuit car il y a des elephants !!! quoi , moi qui pensais qu ils n etaient que dans des reserves ou des parcs nationaux je suis stupefais. ils nous conseillent de faire 500m sur la plage pour s eloignier de la riziere et de faire un feux qu il faudra entretenir toute la nuit.et nous voila a pousser les velos dans le sable , c est dur surtout apres une journée ou nous avons fait 62 km, bref l un des sri lankais est pecheur et il nous suis , et un moment il nous dit ici c est bon vous pouvez vous poser.nous ramassons avec son aide, tous le bois que nous pouvons , les noix de cocos et gentiment il nous allume le feu , pendant que je monte la tente ,la nuit est tombée et on entend 3 ou 4 detonations , apparament il tire pour faire fuire les elephants, il nous dit qu on devrait etre tranquille cette nuit. je n en reviens pas , on l a peut etre echappée belle et moi qui est plutot tendance a m isoler, et me cacher dans les bois , je ne sais pas ce que l on aurait fait ou vecus en presence d un pachyderme.je me souviens a pondicherry j avais rencontré un couple de francais qui bivouaquais dans le sud de l inde en foret et ils ont eu la presence d un animal , pres de leur tente, il ne savent pas ce que c etait, mais ils n ont pas bougés d un poil et non pas fermés l oeil de la nuit.

bon on s apprette a passer une drole de nuit... 

il va falloir organiser des quarts pour alimenter le feux, toute les heures.a 21 h deux pecheurs vienent se poser pres de nous, et oui notre feu est visible de tres loin, ils ont deposés un filet en mer et attendent pour aller le relever avec leurs barques.a un moment l un des deux se met a faire sa priere, puis ils mettent leurs barques a l eau et vont relever leurs filets dans la nuit noire.notre pecheur qui nous avait conseillé et aider a allumer le feux est repasser par la , on a fumés une cigarette, en discutant , puis il est partis et nous avons enfin pus s endormir. j ai dus me lever 2 fois je crois pour alimenter le feu.drole de nuit.

JEUDI 22 MARS:

bonjour astre de lumiere 

apres cette nuit special ou il n y eu rien a signaler, il va nous falloir apres avoir plier le bivouac commencer la journée par pousser les velos dans le sable et se faire d embler une belle suer.

voila le bivouac , et notre feu qui s eteint tranquillement. 
sylvie dans seul au monde . mais a quoi peux tu bien penser en ce moment ? 
le pousser du velo dans le sable..sur la deuxieme photo on peux apercevoir la petite hutte ou je voulais nous poser; 
ceux la je l ai adore  
des mosquées , des temples hindous et plutot bien colorés 
et de l eau , beaucoup , meme des sirenes, et des temples.... 
j adore son epouventail anonymous 
plastiques , plastiques !!! le concept de la moissoneuse deux en un , le tracteur est posé sur la moissoneuse. 

mais c est intelligent, car le tracteur a un double emploie et ca coute peut etre moins chere qu une moissoneuse comme chez nous en erurope;

voici le concept de sylvie , quand on a trop mal aux fesses, les chaussettes coussins,bien vue sylvie. 

c est vraie que quand on a mal aux fesses , le voyage se transforme en calvaire.

la guest , la chambre , la salle de bain, et la tres charismatique victoria notre hote. 

elle degage de la douceur , elle a des yeux incroyables , elle a perdis son mari dans le tsunami de 2004, une belle personne victoria.

puis nous allons boire une biere et dinner, dans le bar nous faisons la conaissance de passikudah un sri lankais avec une belle energie , sa femme et lui ont perdus deux enfants pendant le conflit armé, on se rend bien compte a qu elle point la region a été touché et par la guerre et par le tsunami. voila il est temps d aller se reposer , aujourdhui nous avons fait 90 km.

VENDREDI 23 MARS:

comme nous n avons pas vue la plage de kalkudah hier ,car la nuit est tombée nous allons y faire un saut ce matin avant de decoller.

toujours fasciné par ces arbres qui se collent aux palmiers pour pousser 

les petites fleurs d avatar.

voila il est temps de prendre congés de victoria, au revoir et merci beaucoup pour ton acceuille

et en passant devant une petite ecole que je prenais en photo on m invite a y entrer, chose qu on ne verrais jamais en france , et c est un chouette moment avec les enfants.

qu ils sont beau tous ces petits anges 

un petit stop au marché

il y a un sac de riz que j aime particulierement , vous avez devinez lequel ? 
tu as choisis qu elle regime sylvie ? et au moins 2 kg de bananes et c est qui qui va porter tous ca  

bon allez faut se mettre en route....

quand tu rencontre un stephan au sri lanka 
les pauvres portent des gravures sur leurs peaux, que ca dus etre douloureux 
une delicieuse boisson rafraichissante avec des peites graines que l on sert aussi beaucoup en inde  

l heure du dejeuner , bonne appetit sylvie, ca iras ?

nous traversons enormement de plans d eau 
toutes les fin d apres midis les corbeaux prenent un bain, la il y a une sacrée concentration 

alors maintenant avec la presence des elephants je ne me sens plus de bivouaquer dans la nature ,en foret , dans les rizieres, pas d hotel de guesthouse ou nous sommes alors j ai repéré une petite ville sur ma maps au bord de la mer , on iras poser le bivouac la.nous traversons des rues avec pleins de petite case tres modeste , ou le poissons seche, c est une ville de pecheur et cette unne ville musulmane car ils nous a été difficille de trouver un commerce ouvert en ce vendredi 18 h , c est le jour de priere .on longe cette route le long de la plage en esperant trouver un lieux un peu plus isolé , puis nous arrivons a un terrain de jeux , il y a un terrain de football et beaucoup de monde venus assister au coucher de soleil.les sri lankais ont été tellement gentil depuis le debut de notre periple que je ne respecte plus les regles de seciritées qui sont de ne pas etre vues pour le bivouac.des jeunes nous disent de ne pas s installer trop pres des pecheurs et ca aurait dus me mettre la puce a l oreille.ils nous indiquent un coin un peu plus isolé.

apres 88 km nous sommes posés pour la nuit. 

des jeunes nous observent installer le bivouac.vers 9 h avant de se coucher ue barque de peche accoste , 2 personnes s approchent et je vois bien un pecheur eclairer mes saccoches qui sont a l exterieur, on echange deux mots et ils s en vont .

il est 00H30 je me reveille et je regarde par la porte si je vois mes saccoches , et non aucune saccoche , je sors de la tente elles sont sur le coté, elle ont donc été de placées, je les ouvrent vite fait et me rend compte que tout a été melangés , je ne vois plus ma polaire mais je ne remarque que cela .j entend un peu plus loin une moto demarrer certainement nous voleurs.en mettant le double toit de la tente, que je ne met pas quand il n ya pas de risque de pluie dans la nuit, car sinon ca rajoute des degrés a l interieur de la tente, je me rend compte que le petit coté moustiquaires a été découpé et qu il n y avait plus qu a passer la main pour attraper la seule saccoche que je rentre a l interieur de la tente , la saccoche avec l ordi portable.je me suis en faite reveiller juste a temps !!!d habitude je rentre toute les saccoches dans la tente pour la nuit , mais avec la presence de sylvie ce n est pas possible ,donc elle reste dehors devant la porte , la moustiquaires me permet de les voir et j ai la tete juste a coté, de plus elles sont toutes attachées l une entre l autre.je n avais jamais imaginé que je n entendrais rien si on bougerait mes saccoches , en fait on a eu beaucoup de chance , parce qu ils leur auraient été facille de prendre toute les saccoches et partir avec , les velos aussi auraient pus disparaitre.je retourne me couché mais je n arrive pas a trouver le sommeil, j entend comme des pas qui approchent de la tente , je sors il n y a rien, je finis comme meme par sombrer dans le sommeil.

SAMEDI 24 MARS :

bon le reveil n est pas super , ca me laisse un gout amere cette mesaventure de la nuit.je fais un bilan de ce qui a été volé, ma polaire, les outils pour le velo, une petite bombe lacrymogene,et je ne m en rendrais compte que plus tard ma trousse avec tous les cables me permettant de recharger mes appareilles electriques, et une petite batterie qui pouvait se recharger sur la dynamo de la roue du velo avant.pour sa part il manque a sylvie un petit sac a dos , des souvenirs qu elle avait achetée pour jules , son haut de maillot de bains et nos 2 kg de bananes.bon c est embetant mais encore une fois on s en tire bien, et c est de ma faute, j ai baissé la garde et pas respectées les regles de securitées. petit avertissement.

on se sent un peu sonnés se matin bon c est comme cela il n y a qu a accepter. 

allez 32 km nous separent de trincomalee ou nous allons nous reposer .

la guest,  la chambre et la vue du balcon 

sylvie fait toute pitchoune dans le grand lit.

l heure du dejeuné. 

et apres midi a faire lessive,reorganiser les saccoches, repos et plage, ce soir on c est fait peter la pizza.

DIMANCHE 25 MARS:

objectif de la journée atteindre sigiryia a 100 km de la.c est le dimanche des rameaux et c est la messe dans l eglise en face de la guest.

pendant que madselle sylvie prepare ses affaires , oui comme toute demoiselle qui se respecte , sylvie n as pas beaucoup d affaires mais il lui faut toujours un certains avant de pouvoir decoller.j en profite pour aller faire un petit saut sur la plage.

allez cette fois c est partis, on the road again...

tamasha la petite fille du restaurant nous a fait la conversation avec ses quelques mots , d anglais , adorable. 
ce monsieur dans l encadrement de la porte est venue nous apporter des morceaux de canne a sucre , merci beaucoup, de l energie 

nous nous arretons boire un coup dans un petit shop, la chaleur est tellement accablante et il n y a pas d ombre , c est rigolos d observer les enfants.

tous plus beau les uns que les autres. 

nous voici enfin a sigiriya. ca me fait bizarre parce que je suis deja venue ici et la derniere fois c etait avec ma famille.

la guest 

alors la douche , puis nous allons prendre une biere et dinner dans le meme restaurant qu avec lou,cathy, maman et nico, souvenir souvenir.

LUNDI 26 MARS:

la chambre a coté de la notre etaient occupé par une famille suisse avec 4 enfants.nous prenons le petit dej ensemble , ils vivent a abu dabi depuis 7 mois et avant cela ils ont passées 4 ans a hanoi et 4 ans en jordanie, toujours tres interessant d echanger sur nos voyages.donc ce matin nous allons gravir pidurangala un petit roc moins elevé que le rocher du lion et surtout beaucoup moins cher, le rocher du lion est a 20 eu du delire !!

et c est partis pour l ascencion

a peine 20 mn et superbe vue sur le  rocher du lion

bon c est le moment de quitter les lieux , la magnifique petite tamasha de la guesthouse.

avant de partir comme il est midi nous dejeuner , et donc nous decollons tard de sigirya.

on dirait vraimment une oreille sur cette arbre.et c est repartis.. 
ha c est l heure des orages et des trombes d eau , a deux reprises nous sommes obligés de nous abriter. 

et en arrivant dans cette petite ville de galewela nous trouvons un hotel et stoppons apres 32 km effectué aujourdhui.

beau jardin dans la cour de cette hotel en pleins centre ville.

une petite douche , une grande biere et un bon repas et buena note.

MARDI 27 MARS:

le soleil se leve sur galewela

le café sur le toit de l hotel

nous disons aurevoir a notre hote et nous mettons en route. 
hou mais qui je vois pousser son velo au loin , en bas de la cote, mais c est notre jolie cyclo voyageuse. 
allez une petite pause milk tea s impose. 
en levant la tete pour admirer les feuilles ,la vie , le ciel , et une des activitées principal de nos grands cousins. 
ha ca va mieux on the road again sylvie.. 

et puis nous arrettons pres de ce temple , et pendant que je vais faire quelques photos, sylvie s amuse avec ses collegiens au cricket, elle a recue la balle dans l oeil, heureusement pas d oeil au beurre noir.


petite case , college sans mur, et quelques grandes villa . 

puis une pause dejeuner.

toilette dans la nature , j imagine bien des toilettes dans la nature mais sans mur ,juste le toilette ,ce doit etre chouette. 

bon je retiens cette idée ...

en passant devant ce college nous declenchons une certaine exitation, qui finisse par faire le principal et quelques professeur.

on nous invite a boire une noix de coco puis a visiter le college.c est un enseignemant musulman, on nouus offre une medaille d une precedente rencontre sportif et passons un delicieux moment avec les enfants et les professeurs.

puis tres penible traversée de cette ville de kurunegala au moment de la sortie des ecoles ce qui veut dire beaucoup de bus et des bouchons, sous bien sur une chaleur accablante.

tiens pour la peine on s arretter manger quelques glaces. ha une crevaison , faut changer la roue , pas de probleme et pas besoin de cric.

incroyable nature , comme si on avait essoré le tronc. 

et puis en fin d apres midi nous allons essuyer un belle orage, nous sommes restés 45 mn a une pompe a essence a attendre que la pluie cesse.alors il nous reste plus qu a nous mettre en quete d une chambre pour la nuit.

voila c est chose faite et a prix defiant toute concurence , une douche et nous allons dinner, 73 km aujourdhui ,allez bonne nuit 

MERCREDI 28 MARS :

bon c est un jour symbolique puisque nous sommes a 65 km de colombo ce qui signifis que la boucle sera bouclée et c est le dernier jour de pedalage pour sylvie au sri lanka.

on prend un petit dejeuner en traversant la petite ville et on se met en route.

en traversant un petit village avec des boutiques de vente d osiers de toute sortes. 

il y a dans un garage , ces vieilles voitures de collections , et puis cette moto entierement en osier.

salut toi 

et enfin nous voici a colombo , mais une dizaine de km pour traverser la ville nous attendent , des bouchons , beaucoup de circulations , et une pollution terrible, et enfin cette grande allée avec de grands arbre , signe que nous rapprochons de notre guest preférée.

voila la pression redescend et la biere doit faire aussi son petit effet. 

bravo sylvie pour ce que tu as accomplis, et ce n etait pas facile, mais tu as vraimment bien assurer, te voila prete maintenant pour te lancer dans la grande aventure du cyclo voyage.....

JEUDI 29 MARS:

hier depuis notre arrivées j etais tres fatigué, j ai mis ca sur le compte de la fin de notre periple au sri lanka , de la pression qui est redescendue parce que ca été une responsabolitée pour moi la presence de sylvie , j avais un peu d aprehension tout de meme , car voyager seul on est responsable que de soi meme,mais la voyager avec une femme etait quelque chose de nouveau pour moi et je souhaitais que sylvie rentre sans encombre en france.et puis nous avons traversés pas que des moments faciles , les montagnes ,la chaleur, les elephants , le vol, mais qui ont été contre balancer par tant de moments merveilleux , mais tout de meme de fortes emotions.

ce matin je me leve pas bien , epuisé, tout mou, je pense avoir de la fievre.alors journée de glandouille et de repos , nous allons comme meme ramener le velo de sylvie au magasin outdoor comme prévus.au retour je m arrette a la pharmacie , on me fait voir a un medecin qui me fais faire une prise de sang, pour s assurer que ce n est pas la dengue ou le chikungunya qui sevit sur l ile , tout va bien rien de cela mais je suis mis sous anti biotique.

on a craquer sylvie ? bravo l anti mac do..lol... 

and the must go on..

thanck you so much... 

VENDREDI 30 MARS:

toujours tres affaiblis , il me faut tout de meme racheter des outils pour pouvoir demonter le velo pour prendre l avion dimanche soir, ainsi que trouver un carton pour téo.ranger les saccoches et se reposer, voila le programme de la journée.

SAMEDI 31 MARS :

voila ca un peu ce matin et nous quittons colombo pour negombo ou je vais passer ma derniere nuit au sri lanka.je rejoins negombo a velo a 43 km de la , pendant que sylvie va s accorder un petit plaisir , celui de faire le voyage en touk touk.

je suis une petite route tres calme , le long d un canal, a fur et a mesure que je m eloigne de colombo ca deviens tres beau. 

des pecheurs donnent des poissons aux oiseaux et c est a qui s en sesiras le premier.

c est beau , c est reposant et buccolique 
il n ont pas prévus qu1 cyclo voyageur passerais par la , il ma fallus enlevées certaines saccoches pour traverser la passerelle 

alors voila on se retrouve avec sylvie a la king fish guesthouse notre point de depart de notre voyage a velo.

DIMANCHE 01 AVRIL :

voila debut de la derniere journée au sri lanka apres 44 jours passés a traverser l ile de long en large , en travers, en famille , en duo , a velo en train, en bus fou, en taxi, en touk touk ,en jeep , a pied, en grimpant 5500 marches, pour decouvrir une ile absolument magnique , un joyaux, avec des sri lankais attachants, acceuillants, parfois collants , nest ce pas sylvie. bref beaucoup d emotions, en tout genre...

il est 17 h et je quitte la guest, avec mon carton sur le porte bagage, 13 km me separent de l aeroport, et 5 km avant celui ci il se met a tomber des trombes d eau, je m arrette un petit moment , et quand ca se calme un peu, je fonce jusqu a l aeroport.le carton a pris un peu cher , j espere que ca va tenir?

voila notre route sentimentale se separe , mais je voudrais tout particulierement te remercier d avoir bravée un certains nombres d elements pour venir realiser ton reve et venir me rejoindre a l autre bout de la planete. cetait pour moi la premiere que je vivais une histoire pareil, une inconue qui fait des milliers de km pour venir me rejoindre, merci infiniment.tu es une personne exeptionnel et je suis ravis de te connaitre.

je voudrais te feliciter pour ce que tu as accomplis sur la route, ce n etait pas facile, tu as passer haut la main toute ces epreuves , sans te plaindre ,et avec le sourire, tu peux partir confiante sur la route , tu as fais ton bapteme, examen validé.

bravo et merci du fond du coeur sylvie ....

voila pour la quatrieme fois téo est demonté. 

la suite de mon tour du monde aurait du passer le bangladesh, la situation de ce pays n est pas des plus surs actuellement, mais c est surtout le fait qu il y a impossibilité de traverser la frontiere terrestre pour gagner ensuite le myanmar a cause du conflit qui sevis envers les rohingyas, minoritée musulmane qui vivent au myanamar et qui ont subis des exagtions de la part des militaires , atisés par des moines boudhistes extrémistes.de plus juste avant la mousson il y a de violents orages et le bangladesh etant un delta ca rendrais et le voyage et le bivouac compliqué. et pour finir j ai quitté l inde en n en pouvant plus de la surpopulation , le bangladesh c est pire encore.alors voila toute c est raison font que je vais directement au myanmar je m envole a 00h25 avec 4 h d escale a kuala lampur.un grand merci a la compagnie malindo air et plus particulierement a cette agent descale qui c est demenée au point que je n ai payé aucun suplement pour mon velo et mes exedants bagages. l avion n etant pas pleins j ai eu 3 sieges rien que pour moi et j ai pus ainsi bien dormir pendant les 4h30 de vol pour rallier kuala lampur.

Publié le 17 mai 2018

Et voila le 23ème pays, qui pour une fois n’est pas un pays inconnu car j’y avais passé deux mois, il y a 7 ans. Je suis heureux et soulagé d’avoir quitté le Myanmar qui a été si difficile pour moi. Là, je vais prendre des jours de repos, mettre le blog à jour et me faire masser...

Et c’est donc par la voie maritime, à bord d’un tail boat, c’est petite barque avec l’hélice au bout d’une longue perche, que je débarque en Thailande.

La Thailande se rapproche, le poste de douane. 

Les formalitées douanières sont vite faites, juste 2 personnes devant moi, pas besoin de visa si l’on reste moins de 2 mois et d’ailleurs pour la suite du voyage, c’en est fini de ces fastidieux et onéreux visas. Et yes.

6 km à faire pour rejoindre le centre ville et je vais me poser dans un café pour avoir du wifi et trouver une guest pour ce soir. Je vais prendre un café un expresso, ça fait longtemps que je n’en avais pas bu, puis 3 milkshakes et un brownie.

que c’est bon de sortir les pieds des chaussures, c’est jouissif. 

Voilà madinah guest house, voila c’est les vacances.

la guest, le dortoir où je serai seul pendant 9 jours et mon bureau dans le salon où je vais mettre à jour le blog. 

DU VENDREDI 04 MAI AU VENDREDI 11 MAI :

Alors journée passée à mettre à jour le blog sur le Myanamar et faire celui du Sri lanka avec Sylvie, ce qui représente beaucoup de travail car nous avons pédalé 1 mois. Ranong, la ville où je me trouve n’est pas touristique, c’est juste un lieu de transit pour ceux qui souhaite passer au Myanmar ou prendre le bateau pour rejoindre des petites iles et ça me va très bien, pas de tentation d’aller visiter quoi que ce soit, je suis focus sur le blog. Mais il y a de belles rencontres avec des voygeurs de toutes parts, toujours des gens passionants. Est arrivé en fin d’après-midi un jour, un cyclo voyageur incroyable, c’est Ereld qui vient d’Afrique du sud. Ereld a 77 an, oui oui vous avez bien compris, c’est incroyable. Il a débuté son periple à Singapour et va voyager pendant 9 mois à travers l’Asie du Sud-Est, va faire de la plongée. Serait-ce que le velo conserve ???? En tout cas, belle rencontre et plein d’infos pour la suite de mon voyage, puisque je fais la route que Ereld a déjà effectuée depuis Singapour.

Ereld, Steve et sa petite famille qui nous viennent d’Allemagne au départ pour les iles. Delphine et Manu des allemands également.

La pétillante Vanessa, tout droit venue du Canada et du haut de ses 23 ans a déjà une expérience de voyage impressionante.

Une toute petite partie de l’équipe de la madinah guesthouse.

le propriétaire et l’une des employées, je me suis senti comme à la maison. 

Le seul loisir que je me suis octroyé c’est, à la nuit venue d’aller dans des bains d’eau chaude à 40 degrés, dans un parc. C’est gratuit, il n’y a que des Thaïs, et ça fait un bien fou quand on a les jambes courbaturées par la traversée du Myanmar. J’ai mangé la même chose tous les jours pendant 9 jours, des sandwichs de surimi pain de mie mayonnaise. Après 14 mois de riz essentiellement, c’est un delice. Ou alors hamburger acheté au 7 eleven, supermarché ouvert 24|24 h que je rechauffais au micro onde de la guest. Oui je sais pas vraiment équilibré et saine cuisine mais j’en avais envie. De plus étant dans une famille musulmane il ne fallait rentrer de porc ou d’alcool dans l’établissement , j’ai un peu enfreint les règles en faisant réchauffer mon hamburger au bacon mais je buvais ma bière et mangeait mon hamburger dehors sur la terasse.

J’ai rencontré également Léna , encore une Allemande. Léna est biologiste et vient de passer 2 mois au Myanamar sur une petite île isolée dans la mer d’Andaman.

Et puis il y a léna et Stefan un couple d’Allemand qui sont arrivés à la guest, des cyclo voyageurs. Alors ce qui est rigolo, c’est qu’ils sont partis fin mars de Hambourg et qu’ils emprunté la même route que moi, et que nous avons rencontrés les mêmes cyclos et que nous nous rencontrons seulement en Thailande. Ils ont eu la chance de traverser la Chine, comme tous bons citoyens allemands ils bénéficient d’un deuxième passeport qui reste en Allemagne et quand il y a des demandes de visas compliqués comme la Chine, un proche ou de la famille fait le necessaire et l’expédie par recommandé... C’est aussi simple que cela. Ah l’efficacité Allemande. Bref cela n’a pas été simple au début de la Chine qui est habitée par une minoritée musulmane et qui est littéralement oppressée par les autorités chinoises.

Stefan a créé puisque c’est son boulot, un site permettant de répertorier et situer les cyclovoyageurs sur la planète, c’est génial de savoir où se situent les gens et ça va facilter les rencontres.

départ de manu et delphine , petite sauterelle, rouleau de printemps de suremi, un délice. 

C’est rigolo assis à mon bureau ou dehors sur la terrasse, j’assiste à tous les départs et les arrivées.

ciel apocalyptique. 

Tous les jours à partir de 13 h - 14 h ce sont des pluies diluviennes qui s’abattent, c’est beau quand tu es bien abrité de regarder la pluie tomber.

recharge de ma carte sim, la responsable est très curieuse d’en apprendre plus sur mon voyage , s’ensuivra 1 bel échange 

Départ d’Elen, et changement de chambre pour les 2 derniers jours, encore une grande chambre et tout seul.

SAMEDI 12 MAI :

Bon je serais bien encore resté, mais je suis bien reposé et je vais aller découvrir d’autres endroits, de plus le blog Sri lanka avec Sylvie a bien avancé, alors on the road again...

ce matin au petit dej , j’avais ce petit ange en face de moi 

Bon ba voila après 9 jours de repos complet "on the road again"

toujours surpris par le style thailandais des batiments, vous avez vus le diamètre du pot d’échappement? 

Retour à la Tour Eiffel ce matin, petit clin d’oeil au 12 mars 2017.

Croisé des cyclovoyageurs Thai ce matin et pas des petits, belle énergie ces messieurs. 
la route est super agréable, une bande de 1M50 de large permet de rouler en toute securité. 

De grands arbres apportent de l’ombre car il fait toujours très chaud et je viens de me rendre compte après 9 jours passés en Thailande , qu’il n’y a plus de klaxons, cela fait plus d’un an que je subis cette agression, car c’est vraiment une agression. Avec comme pays champions du monde : l’Iran, le Népal, l’Inde qui sont juste les numbers one, le Sri lanka et le Myanmar, et là c’est du pur bonheur, whoua

j’avais oublié comme la nature était aussi jolie en Thailande. 
déjeuner sous cette tonnelle bien agréable et les incroyables bus thailandais avec pour certains des enceintes à l’extérieur.. 

...qui diffusent une puissante techno. Le ciel se couvre à partir de 14 h les nuages deviennent menaçants, ça sent la pluie.

c’est à peine si je l’ai remarqué, "on est pas bien là ? "

et voilà la pluie, et la temperature descend de 6 degrés, trop chouette.

Je passe devant un hôtel, j’arrive à négocier de 450 bath à 400 (10eu50) je pose les affaires et je vais enfin pouvoir nager dans la mer d’Andaman.

tout mignon avec une jolie vue sur un étang, et Téo partage la chambre. 

puis je file à la plage à 3 km de là et enfin la mer...

ce que je pensais être des coquillages est en fait, des os d’oursin, incroyable fleur dessinée sur l’os. 

avec 2 petits trous naturels pour passer une ficelle, la nature a tout prévu, merci Fafa pour la petite précision sur les os d’oursin. Et puis ces desins sur le sable formés par peut-être des coquillages ou les nombreux petits crabes ?

et puis vient le moment de grace...

Téo aussi profite du spectacle.

merci l’univers pour ces cadeaux , merci mère nature pour cette créativité sans borne, merci la vie pour ces moments précieux. 

Je vais manger un morceau et j’ai pris une salade Thai délicieuse au demeurant mais sacrement spicy, je me suis arraché la bouche. Puis retour à l’hôtel, une belle journée de passée avec 90 km effectués.

DIMANCHE 13 MAI :

C’est l’anniversaire de mon ami Patrick aujourdhui et son frère Eric, ils ont deux ans d’écart mais son nés à la même date, faut le faire, alors grosse penssée à les frangins.

du pur bonheur cette route, verte , fleurie et très souvent à l’ombre de grands arbres. 

Petit arrêt vers ce que je pensais être une plage, mais en fait c’est un petit port pêche, la mer pénètre entre les collines.

quel plaisir aussi de pouvoir boire du café, et pas du café au lait comme depuis bien bien longtemps. 

une petite pause à l’ombre car il est 13 h et ça cogne vraiment fort, je vais même faire une micro sieste.

ce constraste avec cette eau marront et ce vert intense, le bleu du ciel et les nuages blans.
pagode et mosquée. 
je dirais que 60% des vehicules en thailande sont des pick up, les bus. 

Arrivé près d’une plage, je prends un riz fried eggs à emporter pour le repas de ce soir, de l’eau et une bière Chang et je vais installer le bivouac un peu à l’écart du monde.

baignade, bière, repas, et attaque de moustiques en règle est le programme du début de la soirée. 

Impossible de sortir de la tente sans me faire dévorer, juste le temps d’ouvrir la moustiquaire pour pénétrer dans la tente et quelques moustiques sont déjà à l’intérieur. Difficulté de m’endormir avec les 27 degrés dans la tente faut vraiment que je trouve un petit ventilateur, ça va me changer le bivouac. J’ai fais 95 km aujourd'hui.

LUNDI 14 MAI :

Il est 6h45 quand je me mets en selle, aujourdhui direction Puket à 117 km de là.

un toit en bougainvillier. 
petit temple célébrant visiblement le coq, et puis on aime devant les magasins et les cafés mettrent ces petites statues. 
je me suis arrêté près de ce temple parce qu’il y a avait de l’ombre. 

Depuis ce matin plus d’ombre sur la route, il fait très chaud, un Thai me parle, mais en Thai, on fume une cigarette ensemble et puis il y a ce coq qui nous tient compagnie.

marrant dans cette petite ville on aime bien les américaines. 

Et enfin après encore un stop pour être à l’ombre et boire un coca bien frais, je traverse le pont qui me conduit sur l’île de Puket.

des élevages de pisciculture. 
incroyable arbre du voyageur et petite pause ananas. 
 beaucoup de circulation à l’approche de Puket town 
j’adore ces structures métalliques.
quelques inspirations pour travailler le bois à nouveau, un jour... 

Et enfin la Baan baan guesthouse où il règne une belle énergie.

la guest, mon bureau (heu le salon) et le dortoir mixte. 

Je suis dans un dortoir mixte et dans mon dortoir, c’est la première fois, il n’y a que des filles, welcome to baan baan guesthouse. Je fais la conaissance d’Elena, une Suisse qui voyage depuis 12 ans. Elena est instructeur de plongée, parle le Russe et est passionante. Elle me donne pas mal d’info sur les iles qu’il ne faut pas louper en Indonésie. Elle est vegan et sur un chemin spirituel, elle me parle d’une retraite qu’elle va faire en Chine pendant 6 mois, dans un endroit complètement isolé à deux heures de route d’une petite ville, pour y apprendre la méditation et un art martial le : wudang wushu. Ce doit être une expérience incroyable et ça me parle, voila c’est rangé dans ma tête et pourquoi pas, un jour... Je vais boire une bière, et manger un morceau et notament des frites, cela faisait plus d’un mois que je n’en avais pas mangées. Puket n’est pas ce à quoi je m’attendais et je suis plutot agéablement surpris de cette douce énergie. Allez, c’est l’heure du repos bien mérité après 117 km sur une route qui a été en plein soleil toute la journée.

MARDI 15 MAI :

Copieux petit dej au Baan baan, je rédige mon blog ce matin, skype avec mon papa et ma maman en debut d’après-midi, et puis je sais depuis 3 jours que Andy le fils de Vanessa est à Puket, alors je vais le retrouver. Il est à 15 km de Puket town à Pawai. Je retrouve Andy avec une grande joie à son hôtel au bord de la piscine et qu’elle ne fut ma surprise d’y retrouver également Vanessa.

quel bonheur de les retrouver. 

Vanessa c’est une longue, longue histoire, mais pour faire court nous nous connaissons depuis 24 ans. A l’époque, je travaillais à Chelles dans une pizzeria. Puis nous nous sommes retrouvés 10 ans plus tard à la Reunion et c’est là que j’ai fais la connaissance d’Andy son fils qui avait à l’époque 2 ans, nous avons vécu 9 mois ensemble.

Et puis on se retrouve en France, Vanessa habite Sarlat, elle ne s’y sent pas bien, alors elle me rejoins à Labenne où nous allons cohabiter pendant 6 mois. Et plus de 10 après, on se retrouve tous les 3, encore sur une île.

Nous avons passé l’après-midi dans l’eau, tant de chose à se raconter...

Il y a Anna la petite fille de l’hôtel, rigolote comme tout, avec ses 2 canards apprivoisés, avec qui elle nage dans la piscine.

anna et ses amis 

puis nous allons nous faire masser tous les 3 pendant une heure, quel bonheur, un massage, depuis le temps que j’attendais ce momen. Cela a été à la hauteur de cette attente, mon corps en avait tellement besoin. Premier massage pour Andy.

puis quelques bières et un bon repas et nous sommes rentrés sous la pluie. 

un canapé dans la chambre d’hôtel d’Andy et Vanesse, il ne m’en faut pas plus pour passer une belle nuit avec mes amis.

Quelle belle journée j’ai passé, quel bonheur de voir Andy grandir, c’était un gentil petit enfant, avec une grande douceur, c’est devenu un beau jeune homme avec toujours autant de gentillesse, et son parcours est épatant. Après avoir passé un cap de coiffure, il décide de reprendre ses études, passe son bac, et va passer maintenant en deuxième année de psychologie , félicitation Andy... Tu es une magnifique personne.

MERCREDI 16 MAI :

Vers 10 h, je quitte Vanesse et Andy, on va essayer de recroiser à Ko phi phi pour faire la fête et je vous souhaite de magnifiques vacances...

Que le temps a passé depuis l’année 1992 et notre rencontre à Chelles, que de chemin parcouru, et l’amitié est toujours la .. 
street art from puket town. 

Le reste de la journée va être passée à bosser sur le blog. Dans mon oreille, l’otite ne s’arrange pas, l’oreille est bouchée, pfiiit ça sent encore le docteur.

En fin de journée, je pars me ballader avec Elena, qui est vraiment une belle âme, en plus d’être très jolie, nous grimpons à Monkey ill, nous arrivons trop tard pour le sunset mais avons une jolie vue sur Puket town by night.

J’ai rencontré entre autres, Kim qui est Vietnamienne et habite Ho chi minh, elle est super rigolotte et voyage pas mal.

Kim et devant c’est Bho la propriétaire de l’hôtel adorable. 

JEUDI 17 MAI:

Voilà le blog sur le Sri lanka et là Thaïlande est à jour, que les vacances commencent.

En fin d’après-midi, nous sommes retourné avec Héléna sur la Monckey ill, c’est une petite ballade d’1h30 qui grimpe bien.

le passage devant les singes est toujours stressant pour moi, ne rien laisser trainer sinon ils te le chippent. 

Je passe de bon moment avec la ravissante Héléna, on est sur la même longueur, elle m’impressionne. Après avoir craqué ce midi et être allé manger au Mac do, ce soir, je vais manger une pizza, bon sang que c’est bon.

VENDREDI 18 MAI :

Après le petit déjeuner, et bien c’est reparti cette fois, hôpital international de Puke, pour mon oreille. Je passe très rapidement, le docteur m’aspire dans l’oreille avec un fin tuyau et ça fais du bien. Bon de nouveau sous antibiotiques, avec cette fois des gouttes aussi dans l’oreille, il m’a dit aussi de mettre du coton quand je fais du velo, je transpire tellement que de la sueur rentre dans les oreilles et ça c’est pas bon. 80 eu la consultation plus les medicaments. Cette fois, je vais faire marcher mon assurance.

Au retour j’ai trouvé une petite bouteille de gaz, je vais pouvoir de nouveau pouvoir cuisiner et boire du café chaud le matin , yes. Et surtout, j’ai trouvé un petit ventilateur que se recharge en usb, les nuits en bivouac vont être nettement moins chaudes.

En me promenant dans les allées d’un centre commercial, je découvre des trésors.

Après 1 an pouvoir manger de la baguette accompagnée de paté, c'est .....je n’ai pas de mots.. 

et la fête continue, ce soir au Baan baan. Luc un toulousain, venu rendre visite à Boh et son compagnon Ping n’est pas venu les mains vides, du paté et du vin, petite soirée qui n’est pas sans me rappeler la France. Luc tiens une sallle de sport à Toulouse, il a été dans l’équipe de France de karaté, et puis ensuite y a été entraineur, il vient quasiment tous les 2 mois en Thailande et maintenant, proche de la retraite, va s’y installer.

merci Luc. 

SAMEDI 19 MAI :

Alors plein de choses à faire ce matin, laver les affaires, faire sécher la tente qui est mouillée par la rosée depuis lundi dernier, laver le matelas qui, avec la transpiration, fermente et sent très mauvais. Avec les 80 eu de consultation à l’hôpital, ce coup-ci, je vais faire marcher l’assurance, il me faut remplir une déclaration, joindre toutes les prescriptions, photocopie passeport, RIB, bref du boulot et du temps, puis aller envoyer tout cela par la poste. On me dit que cela prendra 2 semaines avant d’arriver. Et puis je vais chez le coiffeur, il y en avait besoin, et ça fait du bien, on se sent plus leger.

la ravissante Héléna avec qui j’ai partagé de beaux moments, une jolie femme à l’extérieur et à l’intérieur. 

mais qui laisse trainer ses petites culotttes sur le lit, heu... comment dire, l’imagination devient d’un coup très active.

Et puis je pars à vélo, à 18 km il y a la plage de Karon

de magniques nuages. 

Il y a du parachute ascencionnel sur la plag, ce qui est fou c’est qu il y a un Thaï qui accompagne les gens, il s’accroche se tient au dessus d’eux sans harnais, sans securité.

sont dingues ces Thai. 
le temple de karon aux couleurs éclatantes. 

Et puis le retour sur Puket town, comme j’ai eu une belle descente à l’aller et bien, il me faut la remonter en sens inverse.

beton noyé dans la foret. 
petit parc à Puket town, avec quelques velos... 

DIMANCHE 20 MAI :

C’est le départ de Puket ce matin, je vais un peu tricher et couper par la mer d’Andaman, direction Koh phi phi.

Au revoir baan baan hôtel, merci à Bho et son compagnon pour leur acceuil chaleureux, au revoir la jolie Héléna, au revoir Puket 
tiens Téo a de la compagnie, ce cyclo chinois mais qui ne parle pas un mot d’Anglais, il y a bien une application sur son tel. 

Ce Chinois voyage en Asie du Sud-est, mais passer par le traducteur plus le bruit du moteur rend l’échange pas facile.

Puket s’éloigne, et il y aurait une vague à surfer à la traine du bateau. 
magnifiques ces rochers karstiques, posés sur la mer d’Andaman 
ambiance hawaïenne sur le bateau. 

Et puis nous arrivons en vue de Koh phi phi, rendue très célèbre par le film La plage.

voici ce qu’est devenu la plage de Maya baye... 

Ou comment un film peut rendre un endroit paradisiaque en enfer. A tel point qu’à la fin du mois, le site va être fermé pour permettre de le régénérer. Autant de bateaux, de touristes a un effet destructeur sur les écosystèmes !!! Bien triste réalité du tourisme de masse...

Et l’arrivée sur Phi phi

Et je sais pas, mais le fait d’avoir vu ce flot de touristes, tous ces bateaux, ne m’ont pas donné envie de rester sur Phi phi et comme j’y suis déjà resté il y a 7 ans et que je n’ai rien booké, je descends du bateau et en reprends directement un autre pour Koh la hanta que je ne connais pas , on the boat again...encore 1 h de bateau.

bye bye phi phi, sawa dhi cap mon capitaine. 

koh lanta en vue..

il y a de suite une belle vibration que l on ressens dans cette endroit. 

je suis bien content de m etre ecouté une fois le flot de touriste debarqué et deposé a leur hotel , il n y a plus personne dans les rues, j arrive a la guest ,elle donne sur la plage , un petit paradis , du calme...

allez c est l heure du spectacle, avant cela je vais nager un peu , pendant que le ciel prepare son spectacle

de seconde en seconde ,le spectacle evolue, limpermanence des choses.... 
thanck you so much unniverse... 

j ai fais la connnaissance de morgane , une nicoise en tour du monde , elle m invite a la rejoindre dans un regaye bar sur la plage, j y fais la connaissance de crhristophe et son fil marley 8 ans qui est stupefiant.christophe vis en thailande depuis tres longtemps et a beaucoup voyagé , toujours passionnant d avoir un regard d expat et d apprendre pleins de choses sur la thailande.les petards ne vont pas arretés de tourner , a un moment je me dis pourquoi pas , ca fais tellement longtemps que je n ai pas fumé, et forcement plus habitué, a un moment j ai laché tout le monde et je me suis allongé sur la terasse , trop defoncé, le retour a velo a été tres bizarre et pas facile ....

LUNDI 21 MARS:

bon forcement apres les abus de la soirée c est un peu dur ce matin.vers 11h je prend le velo et vais me promener au nord il y a une autre ile relier par un pont.

c est jolie , bucolique meme si le temps est gris ,et calme .

pause dejeuné dans un endroit charmant.

vraimment particuliere cette grotte, ca peut evoquer un coeur ou un visage. 

il y a un oiseau qui met pleins de coeur a l ouvrage a construire son petit nid douillet sur un poteaux dans l eau.

qu elle travaille mon amis,  juste avec un petit bec , les oiseaux se fabriquent des petits nids douillets incroybles.
quelques jolies cotes tout de meme , mais sans les bagages c est nettements plus facile.

et puis allez nager en attendant le sun set.

maih une des receptioniste du hey beach hostel et ben un jeune francais. 

et puis viens le moment tant attendus, le moment divin...

nous avons eu droit a une palette tres variée. 
bon pas besoin de commenter. 

puis nous sommes allés dinner , soirée franco canadienne , avec la tres jolie sheena , qui vient du canada , mais a des origines haitienne, et guillaumme et ben deux francais.

MARDI 22 MAI :

lever du jour sur la plage de klong dao, personne, j ai la plage rien que pour moi.

et puis je vais longer la cote ouest jusqu au sud , l ile fait 30 km de long.

la route est agreable, le long des plages et de tres beau ressort .

mais ca va se compliquer en arrivant dans le sud , les derniers km sont epouvantables, j ai eu des pourcentages de cote a 19% et malgré le fait de ne pas avoir les bagages je suis obligé de descendre du velo et de le pousser.

mais c est beau et tres calme. 

avant de repartir dans l autre sens , je dejeune vaut mieux reprendre des forces.

c est repartis pour affronter ces quelques cotes , et je rentre sur klong dao, car vanessa et andy arrivent de puket.arriver a la guest je me me suis poser boire un café dans le transat et me suis litteralement endormis,la micro sieste ma faite le plus grand bien , ba quoi c est les vacances...

je rejoins andy et vanesse et nous allons passer une heure dans l eau , au large il pleut , on a meme apercus une tornade au moin.

nous avons été achetés des bieres au seven, elven et sommes prets, que le spectacle commence....

et c est partis...

encore une fois magique , un faisceau de lumiere jailllis des nuages. 
merci, merci merci ..... 

puis nous allons au regaye bar , retrouvons christophe , Marley , tony , margaux et faisons la conaissance de susana qui vient de colombie.le reste de la soirée quelques bieres , quelques petards, de bonne crise de fou rire, vanessa etait en pleine forme, et nous avons meme un peu danser.puis l heure des aurevoirs avec andy et vanesse , bonne fin de vacance a vous deux , c etait trop chouette de vous revoir ,de nous revoir tous les trois , 18 ans plus tard.

MERCREDI 23 MAI:

alors forcement soirée biere et petard , le lendemain c est dur , je suis comme sur un nuage pour la journée , bon alors je reste un jour de plus.journée de glandouille a preparer la route pour la suite .et vers 15 h des trombes d eau sont tombées pendant 1 bonne heure.

en courant pour rejoindre ma chambre je me suis pris un bon vol plané en arrivant sur la terasse en beton , une bonne glissade sur les hanches et les fesses ,heureusement sans gravitée, ni pour moi ni pour l ordi , l appareil photo qui etait dans mon sac a dos.

encore une fois le spectacle a été magique ...

JEUDI 24 MAI:

je me leve a 6 h comme chaque matin , café , petit dejeuner et il se met a retomber des cordes, et le ciel est bien gris, tant pis j attend une acalmie et je me met en selle, j ai 11 km pour rejoindre le traversier qui me ramenera sur le continent.

bye bye koh lanta , petite ile jolie et tranquille hors saisons, avec de si beau couchés de soleil. 

une petite pluie fine tombe a present , mais ce n est pas desagreable , tout comme la route dans un ecran de verdure .

alors tres souvent c est petit abris le long des routes, pour proteger du soleil ou de la pluie suivant la saison. 
trop chouette cette route , dans la foret , et le calme. 

il est 17 h et au termes de 115 km tout de meme , avec la derniere une bonne pluie soutenue, j arrive dans la ville de trang ou je vais passer la nuit.

whoua une piste cyclable ,la guest , la chambre , et j ai bien aimé la petite affiche...

trang est plutot sympa comme ville, on s y arrette juste pour prendre le bateau pour les petites iles comme koh lipe , etc...dans la chambre une petite francaise etudiante en medecine qui c est accordée un break de 6 mois pour pouvoir souffler, un tcheque et un indonésien.

VENDREDI 25 MAI:

bonne anniversaire ma petite maman, pense bien a toi et te fais d enormes bisous , a plus tard. c est aussi l anniversaire de fafa qui habite dans ma maison depuis 1 an , happy birthday ma fafa.

j ai trainé un peu ce matin , l etape d hier a laissée des traces et mine de rien ca faisait 2 semaines que je me la coulais douce.j ai bien aimé pedaler sous la grisaille et la pluie , ca repose , aujourdhui ce n est pas la meme, le soleil brille et il fait deja chaud.il est donc 9h30 quand je m elance.

encore un des ces nombreux abris le long de la route , et les fils electriques a la facon asiatique. 

je ne conaissais pas ces fleurs rigolottent.

et puis la route deviens plus vallonée et pas d ombre , sniff , il fait 43 degrées.

il est 17h30 et j arrive a pak bara , petite ville avec un port qui permet de rallier quelques iles.

je trouve un hotel , et téo cette nuit auras droit a une chambre aussi. 

la vue du jardin est superbe.

je suis epuisé par ces 104 km effectué sous un soleil de plomb.

voila demain je vais prendre le bateau a 9h3O en direction de koh lipe, je m accorde une derniere petite ile avant de rejoindre la malaisie. j avais plusieurs options , l une d entre elle etait a partir de koh lipe de reprendre un bateau pour l ile de langkawi qui est en malaisie, c etait tentant parce que la frontiere entre la thailande et la malaisie est totalement deconseillé par le ministere des affaires etrangeres, des attentats y ont lieux et la loi martiale y est appliqué.mais les traversées en bateau sont couteuses et je vais juste traverser cette zone et faire en sorte de ne pas y bivouaquer.

apres une bonne petite chang , la biere thailandaise je vais dinner et ce n est pas 1 mais 2 plats que je vais avaler rapidement.

SAMEDI 26 MAI:

en route pour le port de pak bara , 1300 bath comme meme l aller retour soit 35 EU c est mon budjet pour 3 jours , pour téo c est 10 eu l aller , retour.

en achetant mon billet je fais la conaissance de medhy et sa petite famille, ils m invitent a manger avec eux avant le depart du bateau, ils sont profs de langues tous les deux a pattaya depuis 2 ans , sa femme est israéliene et medhy est algerien ,le metissage c est plus sage....

puis viens l heure d embarquer ,c est a bord d un speed boart que l on va faire la traverser d une heure trente aproximativement.

téo en attente d etre embarqué, finalement je me sens mieux sur le pont avant meme si ca remus serieusement. 

je ne peux pas trop faire de photo tellement que ca bouge.

koh lipe est en vue, pas d embarquadere c est par la plage que nous debarquons.

meme avec le ciel gris , l eau est turquoise, hum j ai bien fait de venir ici. 
parer a jeter l encre, il me faut attendre que tous le monde descende. 
voila téo a debarqué sur koh lipe 
pause café et dejeuner , et il se met a tomber des trombes d eau . 

je rejoins la decho guest house ,je suis dans un dortoir de 4 , mais tout seul.

je vais bosser un peu sur le blog , prendre une douche et aller voir le couché du soleil.

en rentrant j ai rencontré susana ,une colombienne croisée a koh lanta, on c est dit qu on allait se retrouver pour la soirée , mais a 22H je suis epuisé et vais me coucher.

DIMANCHE 27 MAI:

lever 6 h , quelques cafés et je pars me ballader a travers l ile , pas trop chaud et surtout rue deserte.

pleins de petits bars sympa et originaux. 
de grande marre atraverser par moment . 
la plage , et les bungalow de sunset beach. 

et puis il y a un petit temple dans la foret , c est tres agreable , tres paisible, il y a une belle et douce energie.

apres avoir dejeuner un sandwich au thon mayonnaise , une eternitée que ca ne mettais pas arrivé, petit tour sur la plage de pattaya beach, la aussi de jolies ressort avec piscine .

j adore la deco de ces bars , de jolies ressort et puis sur les cotés c est sale. 

a la sieste a moitié dans le sable pour sentir le frais.

incroyable couleur de cette chenille et droles de pattes. 

je suis un sentier qui devrais m amener sur une petite plage , plus de bruit , la foret c est trop chouette.

en chemin je fais la conaissance de luciano un italien qui vit a l etranger depuis 15 ans , actuellement a kuala lampour, beaucoup voyagé , tres interessant l echange avec lui.

pour finalement arriver dans un petit paradis. 

en fin d apres midi je repasse par la sunrise beach .

equipé d une biere chang je vais me poser sur la sunset beach qui est le prolongement de la precedente pour admirer le spectacle de l unnivers.

ce soir les couleurs auront été , grises , argentées, pas les nuances rouges , oranges de koh lanta. 

et puis judith , une hongroise de la guest me propose d aller dinner avec elle , ca tombe bien , j ai eu un sentiment de sollitude en cette fin de journée, judith a vecue 11 ans a londre et a decidée apres son voyage en asie de rentrer a budapest.

LUNDI 28 MAI:

ce matin je suis allé louer masque , tuba et palmes et faire du snorkelling.la plage sunrise si jolie est un peu agitée ce matin , mais je vais y passer une bonne heure ,c est jolie mais ce n est pas incroyable .

j adore la decoration des bars. 

la walking street de koh lipe , restaurant ,boutique souvenir et club de plongés, ce qui est rigolo c est que pas mal de boutique sont fermées comme on est dans la basse saison et defois ca me rappel les stations balneaires landaises l hiver , sauf que la il fait chaud , tres chaud.

je vais retourner faire du snorkelling mais cette fois sur la plage de pattaya , plus calme et abritée de la petite houle.

et j y suis retourné avec adisha et dd qui bossent a la guest , on c est baignés, rigolés , elles ne parlent pas beaucoup anglais mais on essaye de se comprendre.j etais embarassé au debut avec dd (a gauche sur la photo) je ne savais pas si c etait un homme ou une femme, et c est une femme.

dd et adisha. 

et puis je suis gentiment allez avec ma biere chang voir le couché du soleil .ce soir non plus le spectacle des couleurs n a pas été des plus vifs.j ai croisé luciano l italien , qui ma donné quelques bon tuyau pour kuala lumpur.il est passionant.