× Chère communauté,
Suite à l’incendie au sein des bâtiments de notre hébergeur OVH, à Strasbourg mercredi 10 mars 2021, nous ne pouvions plus accéder au site ! L’accès a été rétabli par notre équipe mais nous n’avons pas accès aux photos pour le moment. Dans l’attente de réponses de la part d’OVH quant au devenir des photos mises en ligne avant le 10 mars 2021, vous pouvez de nouveau réutiliser le site sans risque et ajouter de nouvelles photos !
La Team MyAtlas
Notre séjour en Tanzanie a été notre plus beau voyage à la rencontre de la nature durant les safaris et en bord d'océan Indien.
Août 2014
10 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Arrivée à Arusha, au nord du pays, non loin de la frontière Kenyane et à proximité du Kilimanjaro que nous avons pu observer depuis l’avion.

Ces premiers pas en Afrique de l’Est sont déjà authentiques : nous voyons quelques masaï sur le bord des routes au milieu de nulle part. Nous passons la 1ère nuit à Arusha avant de partir pour un périple inoubliable le lendemain matin.

1ère impression : il fait frais, oui nous serons toujours en altitude (chose que je n’avais jamais réalisé en regardant les reportages à la télé).

Rue vers les parcs naturels à proximité d'Arusha 
2

A l’entrée du Parc du Tarangire, le baobab qui se dresse est absolument majestueux et énorme. Après quelques kilomètres de pistes, nous rencontrons nos premiers animaux sauvages. Très vite, nous comprenons que les animaux sont partout ! Nous sommes dans leur milieu naturel et nous voyons tout ce petit monde se côtoyer à proximité de la rivière que nous surplombons lors du déjeuner : gnous, zèbres, impalas, phacochères, girafes, éléphants, lions et des oiseaux aux couleurs incroyables ! L’arche de Noé ne doit pas être loin (!). Les couleurs de la savane sont sublimes et la vie est très active.

Parc  du Tarangire et coucher de soleil au Lac Manyara
3

Nouveau safari dans le parc de Tarangire où nous confirmons que le voyage va être mémorable. En fin matinée, nous prenons la route en direction du Parc du N’Gorongoro en nous arrêtant à Karatu où nous passerons la nuit dans un lodge situé au milieu des plantations de café.

En direction de Karatu. 
4

J’avais lu quelques infos (mais pas trop pour éviter de nourrir mes attentes) sur ce cratère. J’ignorais en me levant ce matin là que j’allais vivre le moment le plus inoubliable et fantastique de tous mes voyages.

Nous montons sur les hauteurs du cratère, sur des routes accidentées, avec une terre de plus en plus rouge. Nous nous arrêtons en haut de l’immense cratère pour admirer le point de vue avec beaucoup de nuages au dessus qui se dégagent au bout de 10 minutes pour laisser place à cette vue : savane (jaune), lac de sel (blanc), forêt d’acacias jaunes et verts, étendues d’eau. Bref, une explosion de couleurs, une sorte de paradis qui, je pensais, était limité à mon imagination. L’irréel s’offrait à nous en terme de paysages mais aussi de vie car les animaux sauvages vivent dans ce cratère.

La première impression sur ce paysage se confirme une fois en bas. Les photos ne permettent pas de retranscrire les émotions que nous avons perçues ce jour là.

Safari inoubliable dans le cratère du Ngorongoro 
5

usqu’au cratère nous croisons quelques villages, de la vie, des masaï par ci par là mais à partir du moment où nous partons vers le Serengeti qui est desservi par une unique piste pendant près de 300 km, l’environnement change totalement.

Le paysage devient désertique, de moins en mois de masaï, de moins en moins d’animaux et avant d’atteindre l’entrée du Serengeti, une très longue piste au milieu d’un environnement d’une platitude extrême avec une impression de voir à des dizaines et dizaines de kilomètres d’horizon. La chaleur monte d’un cran.

Les tribus masaï au milieu de l'immensité 

Après une dizaine de kilomètres, nous sommes comme dans « Le roi lion ». D’ailleurs, nous rencontrons un lion que nous approchons de très près (moins de 10 mètres), puis nous rencontrons son frère un peu plus loin. Notre guide nous a permis de bien comprendre le fonctionnement de la faune. Quelques minutes de pistes plus loin, nous rencontrons ce qui sera un des moments forts de ce voyage. Nous avons eu la chance de découvrir une meute de 22 lions (lionnes et lionceaux) en train de dévorer un jeune buffle que la meute venait de chasser. La scène est à peine croyable et les images tout comme l’odeur resteront gravées dans notre esprit. Quel moment !!!! Je ne pensais pas assister à ce genre de scène dans ma vie…

La journée est magique et nous voyons des animaux à chaque coin de pistes. Nous passerons la nuit dans un lodge situé en pleine nature, dans des tentes sans électricité et avec des éléphants à 50 mètres de notre tente !

Safari dans le Seregenti, royaume des fauves 
6

Nous verrons beaucoup d’animaux notamment plusieurs léopards dans des situations exceptionnelles. Un léopard venait de tuer sa proie (une antilope) au bas de l’arbre et l’avait montée dans l’arbre afin de ne pas être embêté par d’autres animaux. Il s’est installé sur sa branche pour profiter de son repas.

Nous aurons la chance d’assister à de nombreuses scènes dans le genre : la vie de la savane quoi.

Un léopard qui prend son repas perché dans un arbre 
7

Sur la route nous nous décidons finalement à faire un stop dans un village masaï(je dis finalement car nous ne voulions pas au départ). Nous nous sommes dit que c’était peut être dommage d’être à cet endroit sans visiter un village et sans communiquer avec des masaï. Notre première décision était sûrement la bonne, notre guide a dû négocier pour faire descendre le prix (on y passe une vingtaine de minutes). Le représentant du village masaï montre des cases en expliquant brièvement leur fonctionnement. Ensuite, on vous pose tout un tas de bijoux sur le bras et autour du cou pour vous vendre tout le stock ! Il aurait fallu peut être voir avec notre guide si nous pouvions trouver un village un peu plus reculé et moins orienté « touristes ». Déception.

Rencontre avec une tribu masaï 

Safari dans le Manyara l’après-midi : le temps n’était avec nous mais nous avons vu de nombreux singes et oiseaux. Ce parc est un peu différent car il offre une végétation plus fournie (type forêt tropicale) mais il est plus compliqué de voir les animaux.

8

Visite de Zanzibar Town, typique mais après avoir passé 7 jours au milieu d’animaux sauvages, le contraste était peut être trop saisissant pour que nous puissions apprécier cette ville. En effet, dès la sortie de l’hôtel, vous vous faîtes immédiatement alpaguer pour acheter tout et n’importe quoi de manière très insistante (un peu comme lorsqu’on visite les souks en Afrique du nord mais avec beaucoup plus d’acharnement). Il faut dire que le continent et l’île sont très différents (paysages, culture, religions etc…) et en sortant de plusieurs jours d’isolement, le changement était brusque.

Stone Town vue du ciel 
9

Nous sommes partis vers le nord pour nous reposer et profiter de la plage et du snorkeling près de Kigomani. Superbe et reposant (car rien aux alentours à part la plongée ou snorkeling).

Nous avons fait du snorkeling près de Mnemba Island, très poissonneux et de beaux coraux, un tombant impressionnant. Seul hic : le soleil n’était pas avec nous donc la visibilité était moyenne.

Repos à Zanzibar
10

Vous passerez de nombreuses nuits dans les parcs ce qui signifie entouré d’animaux (non il n’y a pas de barrière comme au zoo nous sommes sur leurs terres).

Quelques précautions s’imposent donc :

  • vérifier l’intérieur de vos chaussures avant de les enfiler (araignées, serpents)
  • ne rien laisser devant les tentes, les hyènes mangent tout (chaussures, serviettes) et font beaucoup de bruit la nuit. Des animaux peuvent aussi venir se frotter à votre tente pendant que vous dormez.
  • Embarquer une lampe de poche (pas d’électricité)
  • ne jamais sortir la nuit. dans les lodges vous serez souvent escortés pour vous déplacer de votre tente jusqu’à la tente où vous prendrez le repas (par des masaï ou gardes qui ont avec eux des arcs, des armes ou simples bâtons).