Carnet de voyage

Le Japon

15 étapes
3 commentaires
10
Si un jour vous souhaitez changer votre vision du monde, j'ai la solution !
Mai 2017
3 semaines
Partager ce carnet de voyage
1

Comment j'en suis arrivée à cliquer sur ce bouton?

celui qui m'aura permis de m'envoler vers le pays du soleil levant pour la troisième fois, mais cette fois-ci, je gère tout, toute seule !

Personne de disponible pour ce voyage, l'envie d'y retourner malgré tout, et mon esprit qui me dit ; " allez, on tente ? "

et me voila dans l'avion en direction de OSAKA !

j'avais déjà réservé à l'avance un logement via AIR BNB qui se situait à la station JUSO. Osaka étant une ville très abordable en thème de prix et de situation géographique. On y reviendra plus tard ! Donc me voilà, après 24 heures de trajet en tout et pour tout, le soleil se couche et je sens déjà cette nostalgie.

Ce pays m'avait profondément manqué. Le bruit que fait les signalisation pour passage piéton, les family mart ouvert 24h/24 7j/7, la nourriture, les temples cachés lors de balades hasardeuses et surtout, l'accueil chaleureux.

M'y revoilà ! ENFIN !

Vu depuis mon logement, puis balade sur le bord du fleuve. 
2

C'est parti pour 3 semaines dans le pays que j'affectionne le plus, je laisse ma grosse valise à l'appartement et je pars cette fois pour 5 jours à KYOTO ! Deuxième fois que je me rend à l'auberge de jeunesse proche de la gare de Kyoto et que j'en suis très satisfaite : Hana hostel

J'étais dans une chambre de 4 personnes, mixte, et tout s'est très bien passé !

Première étape : Voir mon temple préféré, le fushimi inari.

Sur le chemin pour prendre le train, je me trompe de quai et croise deux français, qui me disent de venir avec eux, ils vont à Nara. Dans tous les cas je devais y retourner aussi, alors allons-y ! ET me voilà dans cette superbe ville, petite mais typique, entouré de daims par centaine. Le genre de rencontre qu'on ne fait pas tous les jours, mais ici, ils sont habitués à l'homme et ne sont donc pas craintif. Attention tout de même, ils restent sauvages et imprévisibles, surtout quand ils ont faim ! J'ai eu l'occasion de me faire mordiller l'arrière train pour ça !

Je suis allée visiter cette fois ci un jardin japonais , le isuien garden, que j'avais loupé la première fois, et j'en suis très heureuse. Les jardins japonais ont la particularité d'être très apaisant et agréable à regarder. On prend réellement le temps d'observer ce qui se passe autour de nous et la nature est incroyablement belle.

Nos chemins se sont séparés après cette fabuleuse visite, et les deux français sont partis voir le temple que j'avais déjà vu quelques années passées.

Sur le chemin du retour, je croise un bar à chouette/hibou. Et bien ni une ni deux, me voilà dedans ! Je n'ai pas énormément d'images de ce moment adorable, j'ai profiter plus qu'autre chose de ce que j'étais en train de vivre.

Le jet lag se fait encore sentir, il est 16h30 passé et je me sens déjà épuisée. Je rentre à l'auberge et je m'endors jusqu'au lendemain matin... 5h.

Isuien Garden, sachez qu'une partie droite du jardin est gratuite pour les passeports français. 

Je vous laisse ici une photo d'un des plus grand temple du Japon situé à Nara, fait en 2014, 3 ans plus tôt. C'est évidemment le lieu incontournable à Nara.

Le todai-ji temple et ses alentours 
3

En rentrant à l'auberge la veille je me renseigne auprès de l'accueil sur un lieu que j'ai très envie de visiter. Et pour être sûre de pouvoir m'y rendre, je pars en direction de la gare de Kyoto et achète les billets pour le lendemain. Ma journée du mardi 23 mai est organisé. Départ bus D3 à 8h55.

Alors, ou allons nous ?

Dans une ville au Nord, à 2 heures et demi de Kyoto en bus, Amanohashidate.

Sachez qu'il n'y a pas de train qui vous emmènera la-bas. Il y a en revanche des bus au départ de Osaka ou Kyoto qui pourrons vous y conduire.

tarif : 46 euros l'allée / retour.

premier bus à 8h55 au départ de la station Kyoto à Kyoto.

Voici donc les images de cette ville absolument charmante et envoutante. tout y est : Lac, plage, mer, montagne, temples. Je me dirige vers l'accueil pour obtenir une carte de la ville et quelques explications ( oui au Japon il faut savoir qu'on ne vous laissera jamais au dépourvu, il y a toujours un endroit pour des conseils sur les lieux à visiter etc... )

je marche donc vers le premier " centre ville ", et décide de louer un vélo. J'ai de très petite notion de japonais mais la dame comprend ce que je veux et me donne des directives et règles concernant la location de vélo... en Japonais ! ;D

Je comprend la globalité, c'est 600 yens la journée ( même pas 5 euros ! ), je dois retourner le vélo avant 17h et j'ai une clé pour la bloquer si je veux le laisser sur un parking à vélo. si je souhaitais acheter des produits locaux dans sa boutique, du fait que j'ai loué un vélo j'avais le droit a une sélection de produit à moitié prix ! Bref adorable cette dame !

Une fois tout cela arrangé, je saisis donc mon vélo et un groupe de 4 japonais, assez âgés se dirigent vers moi. Ils me montrent le soleil du doigt et me disant " ATSUI ! " ( il fait chaud ! ) et me font signe de faire attention avec ma peau blanche de rousse. Je suis leurs conseils et prend ma crème pour me protéger, je pense que cette fois c'est bon, je suis prête ! et d'un signe de remerciement je pédale vers de nouveaux horizons !

paradisiaque, avec un temps magnifique, voici amanohashidate 

J'ai un long chemin à traverser pour arriver de l'autre côté de la ville, heureusement que j'ai loué un vélo ! environ 15/20 mn de promenade et nous y voila. Je m'arrête à un distributeur de boisson au bout de la route car effectivement ... atsui.... Un japonais vient me voir pour me montrer du doigt un lieu à visiter. Je confirme qu'effectivement c'est la que je me rend et le remercie ! Il se penche en avant en regardant entre ses jambes et se relève toujours en me montrant du doigt le lieu en question... Je voyais très bien de quoi il s'agissait, j'avais vu un article a propos de amanohashidate et le remerciait encore une fois pour ses renseignements et sa gentillesse. Me revoilà sur mon vélo

Pour vous expliquer, il y a un " funambule" qui vous amène en hauteur pour avoir pleine vue sur la ville, vous y trouverez des bancs. Il y a une coutume appelée matanozoki, qui veut que vous grimpiez sur ce banc, que vous vous mettiez de dos et que vous vous penchez en avant pour apercevoir la vu entre vos jambes.

Cela donne l'impression que le banc est un pont qui flotte dans le ciel. C'est la traduction même du nom de la ville " pont dans le ciel " : amanohashidate. J'avais lu cet article sur " vivre le Japon" qui explique bien mieux que moi la signification forte que possède cette ville.

Pour terminer, j'ai pris mon temps, j'ai admirer, j'ai observer, je me suis évader et c'était vraiment un lieux très beau et très paisible. Je me suis installé au restaurant pour profiter encore de la vue. Puis sur les coup de 13h je suis repartis sur la plage. et le seul mot que je retiens de cette journée c'est " profiter".

je vous laisse en faire autant avec ces quelques photos.

admiration du tombolo
4

C'est enfin le grand jour pour moi !

retourner au temple fushimi inari !

Pour être sincère, il n'y a pas grand chose à en dire, c'est toujours blindé de monde car c'est vraiment un endroit ou on en prend plein la vue, mais c'est une promenade très complète. Il y a de la marche et en plus, ça grimpe ! Pour les plus courageux je vous conseil de continuer après la première étape ( vue sur Kyoto )

c'est une ambiance très zen en haut, ce sont pleins de petits temples et de japonais qui viennent se reccueillir après un long effort ! ( attention ! ça fait transpirer 😛 )

5

J'avais effectué en journée une session shopping à l'improviste. L'auberge de jeunesse offrait ( pour ceux qui restait sur place plus de 3 jours ) un cadeau. J'ai pris la journée de location de vélo gratuite !

Kyoto possède cette particularité d'être une ville agréable à visiter en vélo, alors pour être franche, je n'y suis pas allée de main morte !

depuis mon auberge j'ai pédaler jusqu'a Shijo street. Mon lieu favoris pour du shopping, puis n'étant pas bien loin, et voyant le soleil se coucher, je me suis rendue au quartier des geishas / meikos de Kyoto.

Ce quartier s'appel Gion, il comprend plusieurs ruelles très typique et une grande avenue avec beaucoup de touristes attendant le moment fatidique de croiser une geisha.

Et bien non mécontente de cette balade, j'ai pu voir deux meiko ! quelle classe ! j'ai vraiment beaucoup tourné en rond et je les ai aperçu dans des rues plutôt isolées, il faut vraiment garder patience je pense , ça paye !

6

J'avais encore deux, trois souvenirs à récupérer avant de retourner sur Osaka, j'en ai donc profiter une dernière fois avant de prendre le train. Mais tout d'abord, j'ai pris un taxi pour me rendre à shogunzuka.

J'avais lu un article sur le site KANPAI à l'époque, qui expliquait qu'il n'y avait pas d'accés en transport pour cet endroit la et qu'il fallait soit prendre le taxi, soit faire une randonnée. J'étais en manque de temps j'ai donc opté pour la première option.

Et me voici sur cette grande terrasse avec pleine vue sur Kyoto. Un endroit absolument magnifique et reposant. La première étape est l’observation de la vue, puis une visite du jardin qui se trouve derrière. comptez entre 45 minutes et 1 heure de visite pas plus. c'est assez rapide à faire. Depuis la station kyoto j'ai payé 1200 yen l'allée et 1400 retour avec le taxi ce qui fait un peu moins de 20 euros pour la balade. Ce n'est pas négligeable, à vous de voir vos priorités. Moi j'ai vraiment beaucoup apprécié.

Ce que j'aime par dessus tout c'est ce côté calme de Kyoto, c'est encore très peu connu des touristes du coup on y voit des locaux qui viennent se reposer un peu mais aucun touriste.

7

Comment vous dire à quel point j'ai pu marcher ce premier jour ? Je ne savais ABSOLUMENT pas quoi faire

Pour être franche, il y a très peu de suggestions concernant OSAKA, alors je me suis d'abord rendu au quartier GEEK : denden town, j'ai dabord flâner aux alentours, j'ai vraiment avancé au hasard dans les rues et je me suis vite rendu compte que j'étais au quartier le plus connu de cette ville : DOTOMBORI

MAIIIIS, je ne voulais pas trop me spoiler alors j'ai fait demi tour et j'ai trouver dendentown. J'ai continué de marcher et je tombe nez à nez avec un autre quartier : SHINSEKAI et sa tour TSUTENKAKU

4 heures se sont écoulées depuis mon départ tôt le matin et j'avais déjà parcouru 3 quartiers entiers... et complétement par hasard ! Mes cuisses commençaient déjà à subir des derniers jours, mais très sincèrement, je suis retournée sur denden town et j'ai vraiment été entraînée par l'ambiance et les boutiques de figurines / jeux / mangas.

Comparé à Tokyo c'est beaucoup plus calme, moins bruyant et donc plus agréable je trouve, mais après ça reste très visuel. J'ai été marquée par le fait qu'on voit énormément de sex shop et de magasins de vidéos pornographiques en tout genre. J'ai eu l'occasion d'en visiter un... c'est ... intéressant ! dirons nous ! ;D

En retournant vers le métro, j'ai eu la chance de tomber sur une ruelle entièrement dédier à la déco intérieur façons japonaise. Un vrai coup de coeur que je n'ai pas immortalisé malheureusement. Mais une prochaine fois, pour sûr !

8

Comme le titre l'indique, nous voici au jour ou j'ai visité le temple de Kannon. Nakayama dera possède trois statue de Kannon. Ce temple m'a particulièrement marqué à dire vrai. L'entrée est d'ores et déjà très imposante, puis sur le chemin qui mène à la grande pagode bleue, on y trouve des petits temples à droite à gauche qui possèdent chacun son propre "thème". Une fois arrivé en haut, la vue sur la ville est comme je dirais le "bouquet final" de la visite. Apparement, les femmes enceintes viennent prier Kannon pour que leurs grossesse/accouchement se passent sereinement. On y croise effectivement des femmes avec un jolie ventre rond. Une belle ambiance donc !

A la gare Nakayama-kannon vous pouvez trouver une carte qui vous indique les lieux à visiter dans les alentours ( en dehors du temple bien sûr ) ayant une journée à tuer, j'ai donc décider de faire le parcours qu'ils conseillent ... Vous avez possibilité de la, de vous créer une balade agréable qui vous aménera jusqu'à la station yamamoto ( sur la même ligne , c'est juste la station précédente ). Pas de photos à l'appuie, certaines choses se passent d'images 😉

9

Me voici enfin au quartier le plus connu d'Osaka ! DOTOMBORI !

qu'est ce qu'on peut y trouver la bas ?

Déjà c'est le quartier par excellence pour le shopping et la BONNE BOUFFE ! La chose qui rend ce quartier vraiment charmant, c'est le canal qui passe en pleins milieu. Je l'ai commencée de jour ( car il y a beaucoup de rues commerçantes dans les alentours ), mais évidemment il est impératif d'observer cet endroit de nuit aussi ! Souvent vous pouvez y voir des concerts gratuits sur le bord du fleuve, et donc, des japonais danser au rythme de la jpop 😉 !

10

Quelle journée incroyable ! Un temps magnifique , et de bonnes baskets ! Les deux conditions étaient réunis pour que je passe un bon moment !

Je me dirigeais donc cette fois ci vers la cascade minoh, à 25 minutes de la station juso ou 30 de umeda. J'avais juste envie de verdure alors j'y suis allée ! Je n'étais pas déçue. Les sites informent que c'est une promenade à faire principalement en automne pour y voir les magnifiques dégradés de couleurs des arbres et des feuilles. Au moins vous le saurez.

je dis randonnée car vous avez possibilité de vous éloigner des sentiers battues, pour espérer y voir des singes ( et par la même occasion vous forger des cuisses plus dur que le béton ! )

Sincèrement c'était très complet et très plaisant. comptez au moins 3 heures si vous voulez profitez comme je l'ai fait .

11

Une nouvelle journée commence !

première étape : visiter le temple shitenno-ji.

Je me dirige donc vers la station Tennoji et marche tranquillement dans le quartier. D'après ce que j'ai pu lire de cet endroit, c'est le plus vieux temple d'osaka, et même du Japon. Alors bon, quand on y va on éprouve un certain respect pour l'endroit finalement. Vous pouvez visiter l'intérieur du temple ( actuellement en rénovation ) mais il est interdit de prendre des photos. Cela tombe plutôt bien parce que sincérement, ce que j'ai vu à l'intérieur était absolument magnifique, je vous conseil vraiment d'aller voir. Une fois la visite fini j'ai pris le temps d'observer le temple et les alentours, je n'avais pas vraiment envie de faire tout ce chemin juste pour voir un temple alors encore une fois je me suis dit " marchons et on verra ".

Non loin de la, plus proche de la gare tennoji d'ailleurs, vous avez le zoo. Je n'avais pas spécialement envie de le faire mais cependant j'ai remarquer qu'il y avait un panneau qui indiquait un jardin non loin du zoo... et bien voila ! allons ici !



shitennoji temple

Me voici donc dans le jardin, 150 yens l'entrée et nous voila dans un monde parallèle en plein milieu de la deuxième plus grande ville du Japon. Les villes au japon ont cette particularité de vous emmener dans des endroits denses et soudain vous passez dans un parc isolé de tout et silencieux.

Ce petit jardin était tout à fait charmant et porte le nom de keitaku-en ! j'imagine qu'il doit être encore plus beau quand les cerisiers sont en fleurs !

Une fois sortie par l'autre côté du jardin, on peut apercevoir une suite, un chemin qui mène à d'autres points de vues, et au loin, la tour d'osaka. j'ai donc continué mon périple jusqu'a la tour et j'ai donc croisé des temples divers et variés. Encore une journée bien remplie 😀

12

Je dois vous avouez qu'il m'en aura fallut du temps pour le trouver celui ci ! j'ai dû tourner en rond et demander aux Japonais mon chemin plus d'une fois pour enfin réussir à mettre la main dessus ! mais sincérement ça en vallait la peine ! Ce temple s'appel Ohatsu tenji, il est très petit mais très charmant. Il est situé en plein milieu des buildings du quartier d'umeda. Quand j'ai lu l'histoire de ce sanctuaire, j'ai tout de suite eu envie d'y jeter un oeil. J'ai choisis d'y aller un vendredi, et par chance c'était un jour ou il y avait un marché au puce japonais.

Cela à rendu le lieu encore plus adorable.

Pour l'anecdote il s'agit d'un temple relié à une histoire d'amour impossible à la Japonaise

13

J'aime la nature, j'aime les randonnées, j'aimes les temples, les sanctuaires, grimper les collines et respirer l'air frais. Mais je dois avouer que quand je me retrouve en haut d'un grand building comme celui ci, je me perd pendant des heures à admirer la jungle urbaine. Sans exagérer je suis rester environ deux heures en haut sans rien faire de particulier.

J'ai pris mon jus de mangue au bar et je me suis perdue...


Ni plus ni moins; station osaka / umeda, suivez du regard !

Osaka skybuilding 
14

Je pense qu'au plus profond de moi, il y a des moments ou je me dis que, si vraiment vous voulez connaître une ville et encore plus une grand ville du Japon alors perdez vous, marchez et le reste on s'en fou 😀.

15

Mon plus grand regret : Kobe, il pleuvait des cordes mais j'ai tout de même voulu visiter tout ce que je pouvais et voulais, le temps ne me permettais pas de prendre des photos du coup ça reste dans ma mémoire.


Pour conclure ce beau voyage voici les deux vidéos que j'en ai faite

si un jour vous comptez vous y rendre mais que vous doutez encore, j'espère vous avoir donné l'envie un temps soit peu de le faire !

https://drive.google.com/file/d/0B9bIUb_qx8gSbWJnaDhpX24ySFk/view

https://drive.google.com/file/d/0B9bIUb_qx8gSc2lmYlkxYmU2a0E/view