Carnet de voyage

Un âne sur la route des lamas 2019

182 étapes
198 commentaires
50 abonnés
Dernière étape postée il y a 19 heures
Un âne part en voyage sur la route de ses confrères les lamas. Un sac sur le dos, une carte dans le sabot, la langue bien pendue et le cœur ouvert a l'inconnu. Début d'aventure : 11 février 2019.
Février 2019
233 jours
Partager ce carnet de voyage
27
janv
27
janv
Publié le 27 janvier 2019

Wahoo, nous sommes à deux semaines du départ!

Commençons par une petite présentation!

Alors l'âne c'est moi! Bon, certains peuvent dire que ça n'est pas très flatteur (mais un peu d'autodérision ne fait de mal à personne)! Pendant ma tendre enfance (et encore maintenant), on m'a souvent dit qu'il y avait des traits de ressemblance entre moi et l'Âne de Shrek - il parle beaucoup (parfois pour ne rien dire), il aime manger, il est fort astucieux - bref tout moi! Alors autant incarner ce personnage pendant ce voyage ! De plus qu'on dit que les ânes sont très intelligents et malins! Les ânes sont lents, ne sont jamais pressés mais ils sont très bons en orientation (YES!) et sont capables de résoudre des problèmes particulièrement complexes (ha un peu moins...!)

Le projet

J'ai toujours eu envie de partir pour un long voyage. Alors à un moment, il faut se lancer, pour ne pas avoir de regrets par la suite. Partir à la rencontre de l'autre, se challenger, sortir de sa zone de confort, partir faire des superbes rencontres (j'espère!), se reconnecter plus amplement avec la nature, rencontrer des scouts, partager des moments de vie, pour se découvrir, bref on pourrait continuer cette liste pendant plusieurs paragraphes!

Voyage en compagnie d'Irina et Gabby pour les 3 premiers mois de voyage, de Sao Paulo à Santiago (en passant par la Patagonie), puis une étape familiale à Santiago et un bout de voyage avec Dad (le grand père), quelques mois de voyage seule avant de retrouver Claire en Equateur pour les dernières semaines de voyage !


Bref, beaucoup de semaines de réflexion sur ce projet de voyage! Mais qu'est ce qu'elles sont passées vite ! 2 semaines avant le départ, c'est encore long - l'excitation monte et l'envie de partir est bien présente, mais en même temps c'est court ! Il y a encore tellement de choses auxquelles il faut penser!

Aller encore quelques soirées de départ, des diners prévus avec la famille et les copains sur Montargis, Lille et Paris, récupérer les derniers bons plans (bon ils arriveront également pendant le voyage, no rush!), faire son sac (ça peut être utile !) et essayer de ne pas oublier l'essentiel!

Shrek
Shrek

Il faut également penser à apprendre (enfin essayer de persévérer l'apprentissage de ) l'espagnol ! Mais bon, la langue des signes est universelle non ? (ça en tout cas, on l'espère!)




A bientôt!

Départ le 11 février !!!!  
11
fév
11
fév
Publié le 11 février 2019

Ça y est, nous sommes le lundi 11 février!

Le petit âne va prendre de la poussière de fée (Merci Clochette et accessoirement la TAP) et partir vers de nouveaux horizons!

1ere destination : Porto pour 3 jours avant de traverser l'Atlantique!


Dernière semaine mouvementée - fêtes de départ parisienne, lilloise, montargoise.

- Organisation de dîners avec la famille (je savais que je serai nourrie correctement!) , les copains (enfin surtout boire des verres de vin et des cocktails - à toute heure de la journée (aucun jugement))


-Faire son sac - bon cette partie était tout de suite moins drôle! Ça a plus pris la forme d'une partie de tetris géante au milieu du bazar de ma chambre (je m'abstiendrai de vous faire un dessin!). J'ai appelé Merlin l'enchanteur mais il n'est jamais venu..


-Manger une raclette et fêter en avance mes 25 ans - moment fort important même si le Pape a dit "Chez moi, souhaiter joyeux anniversaire à l’avance ça porte malheur."


-Continuer l'apprentissage de l'espagnol - en allant au musée du Louvre en lisant tous les panneaux d'explications dans cette belle langue! = yo entiendo muy bien!


-Aller au rdv Pole Emploi - principalement boire un café et dire à bientot! Ce fut un grand moment!


-Faire un bowling et mener le premier round - faire des claquettes pour fêter ça pour au final finir avant dernière


-Ranger ma chambre d'enfant pour la dernière fois avant de changer de maison


-Dire au revoir à tout le monde - on ne va pas se mentir, j'aime pas les au revoir et je n'ai jamais été douée pour! Aller on se retrouve dans 8 mois!


C'est bon! Je pense que tout est prêt, c'est le moment de monter dans l'avion!

¡Hasta pronto Francia!

12
fév
12
fév
Publié le 12 février 2019

Bien arrivée à Porto après un petit vol de deux heures.

> en entrant dans l'avion, les hotesses m'ont parlé en portugais et là j'ai compris que l'aventure de G'palémo et yocomprendonada commençait!

> j'ai réussi à me faire ouspillier par les hotesses car j'étais entrain de téléphoner dans l'avion avant le décollage (le language verbal a fait le taf!)

> j'ai mangé un sandwich au goût indéfinissable

Et Gregory, fidèle compagnon de voyage m'attendait sagement sur le tapis roulant.


Un métro plus tard et me voilà dans mon lit!


Une bonne nuit de sommeil plus tard et me voilà d'attaque pour visiter Porto!


Je pensais me balader tranquille dans la ville avec mon petit plan et ma gourde!

En passant par l'Office de tourisme je n'ai resisté longtemps à booker une visite de cave d'un producteur de Porto - rdv demain 15h15!


La mairie!

Puis en continuant de marché sur l'avenue principale de Porto et je tombe sur le presque départ du 'Free Walking Tour' - parapluie bleu en Anglais avec Luis - un Brésilien, ancien prof d'histoire, encyclopédie marchante et parlante!


Statue de Don Pedro IV

Guide absolument passionné d'histoire, Luis nous transporte dans l'histoire du Portugal et de Porto au 20e siècle avec les différentes histoires familiales digne d'un scénario de Game of Thrones


En parlant de scénario, parlons Harry Potter!

Et oui! C'est à Porto que J.K Rowling a eu l'idée! Au sein même de cette libraire.



Libraire Lello

Dans les livres, on trouve même beaucoup de reférences à Porto : les uniformes de Poudlard, le nom de Salazar (qui fut considérer plus ou moins comme un dictateur ici).


Puis on visite des églises, on passe devant le palais de justice, l'allée des arbres malades et l'ancienne prison (devenue le musée de la photographie)


Puis on va voir une vu de la ville

On se balade dans coins sympathiques


Et on se dit au revoir!

Et je continue ma visite tranquillement!

Un petit coucher de soleil pour finir cette belle journée (éprouvante pour mes pieds!) mais c'est un bon début de rando en ville!


j'ai failli prendre le bus - il était pour moi!!

13
fév
13
fév
Publié le 13 février 2019

Deuxième jour à Porto! Je pensais que ça serait plus calme, tranquille et que je laisserai mes pieds au repos - ce n'était qu'illusion 29203 pas (20.85 km...)

Aller, il est 9h, c'est l'heure de partir s'aventurer dans les rues de Porto!


Ça commence par une visite de l'église Santo Ildefonso et un passage au Magestic Café (je n'ai pas eu le plaisir d'y rentrer!)

Un coup de crème solaire plus tard et je me pose un peu à ces tables qui donnent envie de s'y asseoir!

Petit coucou au Monsieur de la poste!


Plaza de la libertade

La gare de Sao Bento avec un vrai hall de gare où il y a plus de touristes que de voyageurs!

En effet, hall de gare - aussi appelé la salle des Pas Perdus est plaquée d'azulejos qui ont été peints en 1930 par Jorge Colaço.

Ils représentent la vie traditionnelle dans le nord du Portugal ainsi que de grands épisodes de l'histoire du pays.

Puis en sortant de la gare, y a des beaux monuments ainsi qu'une magnifique œuvre d'art abstrait - si quelqu'un peut m'expliquer je prends!


En passant devant la cathédrale, je prends cette fois le temps de la visiter.

Un peu d'histoire - j'étale mon peu de culture!

Oporto, c'est une magnifique cathédrale construit en style Roman entre le XII et XIII siècle puis y a eu quelques petits arrangements pendant l'époque baroque au XVIIe siècle. C'est assez sobre non!?

Nicolau Nasoni - consideré comme le Michelangelo local - a ajouté sa petite touche perso un peu partout!

Jme suis même demandé quel type de vin les prêtes utilisait! Et bah oui, figurez vous que c'est du Porto! Le moins fermenté!



Pause déjeuner au soleil et petit café patisserie!

Ce café - Confetaria do Balhão est absolument top! Choix immense, pas très cher et très bon!

J'y suis allée pour le petit dej, le café et le dîner!

Pour les adeptes de la photographie, le musée est super!

Et puis on ne peut pas passer à Porto sans aller en déguster!

-début de la minute culture-

Alors il y a plusieurs types de Porto: du blanc, deux sortes de rouge (Uby - plus sombre et Tawny - plus ambré) et plus récemment du porto rosé.

La Grosse cuve fait 23900 litres - je vous laisse calculer le nombre de bouteilles!

Le porto en gros c'est ajouter de l'eau de vie à 77% pour arrêter le processus de fermentation!

Il y a 29 cépages différents et il est possible de mélanger entre 7 et 8 cépages par cuve.

On peut ensuite assembler les années - si on vous dit c'est du 10 ans - ça peut être 50% de 8 ans et 50% de 12 ans!

Le porto n'est même pas produit à Porto mais de l'autre coté du pont à Vila Nova de Gaia car les caves étant exposées Nord (Porto-sud) le vin vieilli moins vite et sera meilleur!

-fin de la minute culturelle-

Une dernière balade avant de rentrer reposer mes pieds!

Un dernier coucher de soleil en Terres Portugaises avant de partir de l'autre coté de l'Atlantique, demain!

14
fév

Aujourd'hui est venu le grand jour de traverser l'Atlantique hiiiihaa

Bon hier comme j'étais absolument en mode 'hors service' à 21h45, ce matin à 7h15 j'étais absolument bien eveillée - pour le bonheur de mes colocs de dortoir parce qu'il fallait que finisse mon sac!! 😌


8h30, c'est partie, je suis prête à quitter l'auberge - un âne, ça prend son temps, ne l'oubliez pas!

Petit déjeuner... Toujours au même endroit qu'hier! Il faut garder les bonnes adresses! Toujours un café, toujours 2 pastels de nata - ces petites patisseries à la crème, un vrai jus d'orange! Et je suis prête pour une journée fort productive!

Oui! Il faut visiter une église et admirer une belle horloge - je ne sais pas ce qu'elle symbolise!


-Aéroport de Porto-

-Un petit morceau de saxophone guitare - Watermelon Man

-Des chansons par des étudiants de Madère

Et c'était le temps de s'auto-upgrader dans l'avion!



Escale de 3h15 à Lisbonne, au soleil - j'ai pas trouvé d'image avec un âne, alors un dragon fera l'affaire pour cette fois!

Vol de 9h50 (que c'est long!) pour Sao Paulo - 2 repas plutôt bon; regarder Bohemian Rapsody (je me suis retenue de chanter pour le plus grand bonheur des oreilles des autres passagers 😅) ; Deadpool 2 (fort intelligent) ;lire et finir Petit Pays ; admirer un beau couché de soleil et commencer ma nuit!

La mer de nuage!

Puis arrivée sans encombre à Sao Paulo!

15
fév
15
fév

Otavio et Roberto les responsables de l'auberge où je dormais sont venus me chercher! C'est la que j'ai découvert la ponctualité brésilienne 'on arrive dans 10 minutes'... Nickel! Mais ils n'arrivèrent qu'une bonne demi heure après...

Une courte nuit à Sao Paulo sur un lit dur comme une planche de bois - j'ai fait parler la scoute qui est en moi et j'y sorti le lit de camp!

Avion à 10h pour Belo Horizonte! Roberto, toujours pas pressé m'a dit 't'inquiète, on part à 8h30 de l' auberge - soit 8h40'... Autrement dit, je suis arrivée tout pile à 9h pour enregistrer mon bagage!

Comme ils sont chou, ils ont voulu m'offrir un café /un sirop de café - plastic free comme on peut le voir!

Vol sans encombre pour Belo Horizonte! C'est la suite qui se corse! Et oui, arrivée à l'aéroport, il faut que je me débrouille pour arriver chez Charlotte! Aventurière, je refuse de prendre un taxi et d'utiliser les moyens de transports locaux (soit le bus - aventurière du dimanche Bonjour!). Un jeu de piste, une course d'orientation plus tard et je trouve la station de bus! Les brésiliens sont fort sympathiques et comprennent que mon niveau de portugais est à peu près égal à mon niveau d'allemand! (c'est dire!)

Sous une pluie torentielle, j'arrive dans le centre de Belo et j'attends mon second bus - le chauffeur, trop sympa et aidant, me prévient de mon arrêt (hihi je me suis fait comprendre!!) ne me fait pas payer le bus car il n'a pas de monnaie! Merci Monsieur le chauffeur!!

Retrouvailles de Charlotte!! 😀

On déjeune dans un resto au poids, fort bon!

Puis ballade dans la magnifique de Belo Horizonte - 3 ème ville du pays

Puis passage obligé au Mercado Central (ce qui signifie Marché Central en portugais) #tropbilingue!!


Charlotte > des retrouvailles intenses avec un peu de gastronomie française!

Et petite pause jus de fruits frais! Miiiam 😋😍

Voilà la belle architecture de Belo! Wahooo c'est grandiose!!

Allo la France!

Petit barbecue de février! On en a encore si vous voulez! On vous attend!!

16
fév

C'est le weekend!

Alors hop, on loue une voiture pour aller explorer les environs.

On met bien 45 minutes à comprendre ce que la madame de la location de voiture veut nous dire et les différents papiers nécessaire. Une upgrade de voiture plus tard et on part! > direction Serra do Cipo, parc national grandiose situé à 2 heures de route de Belo Horizonte et environ 50 dos d'ânes - et sous la pluie mais avec un super âne (moi) en copilote!


La belle route pleine de dos d'ânes!

On arrive sans souci à la pousada (auberge /maison d'hôtes), déjeuner des restes du barbecue, la pluie cesse et on part randonner - une quinzaine de km, sous un soleil traitre (même avec de la crème solaire, on est devenues écrevisse). Mais niveau paysage on s'est régalées!

Un âne chargé!

Le but est d'atteindre la cascade... Même avec l'aide de cairns, ne la trouvant pas, on a pensé que c'était ce micro filet d'eau...

Alors... On continue... Et on fait une pause baignade!

Et au final... On l'a trouvé!

La cascade Gaviao!
Coucou toi!!

Et comme manger c'est fort important pour reprendre des forces (et compenser la perte de calories...), on dine dans un petit resto local - une sorte de boeuf bourguignon local, des boulettes de riz fries et une caïpirinha (cocktail brésilien préparé à base de cachaça, de sucre de canne et de citron vert) Miam!

17
fév
17
fév

Deuxième jour à Serra do Cipo!

1ère chose à faire en se levant : reculer ma montre d'une heure! Changement d'heure au Brésil! Il y a maintenant 4 heures de décalage avec ma terre natale - donc évidemment, je me suis levée super tôt...

Mais un petit déjeuner royal nous attendait... Un gâteau glaçage fruit de la passion, un autre au fromage frais et maïs (absolument délicieux), des pão de queijo (recette typique de l'État de Minas Gerais - en gros du fromage et farine de manioc-c'est fort bon!), des fruits, des jus... Bref on était pas à jeun!


Petit déjeuner, miam

Qui dit weekend sportif dit location de vélo! Aller les sportifs du dimanche, on y va!

Alors oui quand faut y aller, malgré les courbatures de la veille, vamos! . On cherche désespérément l'endroit pour louer des vélos (on fait des petits tours de dos d'ânes avant de trouver 😅)

Début de la journée, grande forme!

C'est parti pour un peu plus de 24 km de VTT, avec cette fois de la crème solaire (et un tee-shirt qui tient beaucoup trop chaud mais qui m'évitera de cramoisir!)

Au début il fait beau, donc on est content!


Comme C'est beau!

Et puis... Une pluie tropicale n'est jamais loin...

#jesuisshrek #petitchaperonvert

Et là, petit souci... En s'aventurant pour trouver le chemin, mes lunettes de soleil tombent dans le sable et crac! Mais ça donne un certain style non?

Mais on continue! Dans la joie et bonne humeur, malgré des passages compliqués!

Et on arrive au cayon! 😀 A 15h, heure parfaite pour déjeuner non? Petite baignade quand même!

C'est bon le fromage fondu... .

Paysages grandioses, C'est ça le Cerrado, ce ne sont pas des champs de soja convertis à perte de vue (oups, déformation professionelle)

Fin de la journée... Crevée?

Et on arrive à l'accueil du parc 2 minutes avant le retour de la pluie!

2 heures de route sous une pluie torrentielle, de nuit à devoir traverser des ruisseaux et rivières et les 50 dos d'ânes (comme à l'aller quoi!) et on est de retour à Belo! 😀

18
fév

Dernier jour à Belo Horizonte!

Charlotte allant en cours, je pars avec mes petits sabots, mes lunettes à une branche et mes 15 boutons de moustiques qui grattent de ouf explorer la ville. Direction la Praça da Liberdade - place de la liberté, une des attractions touristiques à voir à Belo!


Plaça da Liberdade

Comme on peut le voir, ils aiment faire de l'art sur les poubelles!

Petit passage au Centro Cultural Banco do Brazil - en gros un lieu d'exposition dans un beau bâtiment.

Exposition temporaire du moment : le racisme, les migrants, les stéréotypes. Y a plein de vidéos, sculpture, dessins et œuvres abstraites (pour moi!). Dit migrant, dit Calais... Donc y a eu une vidéo sur les migrants à Calais.

Je tente d'aller au parc municipal qui à l'air très beau... Mais il est fermé le lundi! Je l'admirerai donc derrière les grilles...

Et puis l'heure du déjeuner est venu... Il faut retrouver Charlotte, qui me donne RDV dans une rue qui fait bien 2 km... Bon j'étais pas trop loin, ouf! On mange des Pasteis - cuisine frit traditionnelle Brésilienne, ils sont farcis d'un peu tout ce qu'on veut

Miam!

Un peu de repos et on part explorer Pampulha un lac artificiel construit dans les années 1940.

Il y a une église moderniste remarquable d’Oscar Niemeyer qui est une véritable merveille architecturale. L'intérieur semble sympa.. Mais c'est en travaux!

A Pampulha, on sent aussi la richesse!

On a utilisé nos compétences de drague et d'orientation!



On continue de se balader avec comme objectif le parc botanique... La pluie arrivant... On attend... Et On abandonne...

Belo Horizonte est sur plein de coline, mes cuisses en font les frais! Mais ça donne une vue sympa

Petit diner pour finir la journée! 😀

Irina et Gabby ont pris leurs vols respectifs pour arriver demain à Sao Paulo! 😀

19
fév
19
fév
Publié le 20 février 2019

Irina et Gabby arrivent sans encombres à l'aéroport de São Paulo.


Pour ma part, j'ai aussi un vol pour les retrouver. Techniquement sur le papier, tout s'annonçait bien! Descendre à l'arrêt de bus, prendre le bus 33 ou 7180, prendre le bus de 7h pour l'aéroport!

Jusque là ça a l'air d'un jeu d'enfant! Jusqu'au moment où 25 bus passent...mais pas le tien. Donc une seule solution, courir pour aller au terminal à 2.5km de là où je me situe. Et la pluie arrive, karma pourri aujourd'hui!

Mais all good, j'arrive quand même à l'heure et sans encombres à São Paulo.

Les filles se retrouvent pour prendre le bus puis métro.

Pour ma part, c'est all by myself!

Gru est partout!

Retrouvailles à l'auberge! 😀

Déjeuner tranquille et on part explorer São Paulo!

On part visiter le musée d'art de São Paulo (MASP) il serait mondialement reconnu pour sa qualité et diversité, la collection est considérée comme la plus importante de l'art occidental d'Amerique Latine. On a vu plein d'oeuvres sympa! En plus, le mardi c'est gratuit!! C'était assez fou, 211 œuvres bien disposées dans une immense salle!

Petit passage au parc municipal!

Balade sur l'avenue Paulista, l'avenue à São Paulo qui est à voir. Petite pause au SESC, centre culturel!

Et pour finir.... Un petit resto pas super local haha mais très bon! Retrouvailles de Victor, brésilien qui était en stage à Amilly avec Irina!!

Pour l'instant, ça va, on aime bien São! 😀

20
fév
20
fév

Mazette, qu'il fait chaud dans la chambre! Le ventilateur fait trop de bruit donc on n'ose pas l'allumer!

Mais bref, on finit notre nuit en nage... Mais on survit!

Petit déjeuner au top! 😀


Départ tranquille de l'auberge pour aller à la station de bus réserver les billets de bus pour notre prochaine étape!

Puis rdv à la place de la République pour un Free Walking Tour de São Paulo Downtown avec Denyse et Marina, des guides surmotivées et qui connaissent super bien São Paulo!


Notre groupe devant l'Italia Building!

Puis le tour commence! Il fait 30°C, on a un peu chaud!! On visite une église et on voit un bâtiment qui a une forme un poil chelou!

Consolaçao church, belle église

On passe ensuite devant la bibliothèque de São Paulo, 3 millions de livres environ, ça va il y a du choix!

Durant notre parcours, nous voyons beaucoup de bâtiments tagués comme ci dessous, c'est les gangs qui affirment leur présence, plus c'est haut, plus ils ont risqué leur vie, plus ils doivent être respectés.

Le théatre municipal, bien connu, abrite l'orchestre et le ballet de la ville. Gabby est fort inspirée, vous ne trouvez pas? 😀

Anhangabau Valley! Petit parc!

Ici tu peux louer un transat pour autant d'heures que tu veux, tranquille!!

Visite de la cathédrale de São Paulo! Celle ci fut détruite puis renconstruite à plusieurs reprises, elle est aujourd'hui l'un des cinq plus grands édifices religieux de style néo-gothique au monde 

La place où a été fondé São Paulo!


Reposons nos pieds au marché central! Celui ci est très connu pour sa mortadelle au pain!! À partager... (nous n'avons pas tester! 😦)

Puis nos pieds souffrent à nouveau pour aller visiter un grand parc!!

Puis on attend le Uber pour rentrer à l'auberge! Mais avec un beau spectacle!!

Retour sous une pluie torrentielle (vive le climat tropical!), on discute avec notre coloc de chambre, argentin et clairement fière de moi, j'ai réussi à tenir une conversation et à comprendre ce qu'il raconte!!!!! 😀

Dîner à l'auberge!

21
fév
21
fév

Nuit plus fraîche, merci aux pluies torrentielles!

Après un petit déjeuner copieux, nous partons en direction de Vila Madalena!

La route pour y aller est fort sympa, on visite le cimetière - rempli de statues de saints - tombes massives et parfois ouvertes (ça ne fait à peine pas flipper!).


Puis arrivée dans le quartier de Vila Madalena!

Toute la zone est décorée d'œuvres d'art urbain aux couleurs vives, notamment le long de Beco do Batman, une allée devenue une galerie en plein air où se trouvent de nombreuses fresques et peintures au pochoir colorées.

Le quartier (un peu bohème) est rempli de peintures street-art #Bansky, toutes plus impressionnantes les unes que les autres!



Puis nous retrouvons Paul (ha non Gabby, ça c'est demain enfin!). Donc pas Paul mais Lucas! Un ami brésilien qui était en stage aussi avec Irina!

Nos estomacs criant famine, nous désespéremment un endroit pour manger - brésilien bien sur!

Alors on trouve un restaurant au poids - très bon rapport qualité prix!


Puis le moment du dessert tant attendu arrive! Allons donc manger des Açai - l'Açai est un fruit d'Amazonie qui se mange principalement en glace avec du muesli granola et des bananes! Miam!

Un bol d'açai

La pluie arrive... On décide d'aller au musée du football-on pensait que c'était gratuit mais non ce n'est pas le bon jour! 😦

Petit passage au stade, quelles sportives!

Fin de la journée, passage dans un lieu familier! Avant une pluie tropicale! 😉

On rentre en métro! Trop moderne, il indique la densité de personnes dans les wagons!

22
fév
22
fév
Publié le 23 février 2019

Hier soir, on a été à une soirée avec des copains brésiliens de Irina et Gabby! Soirée universitaire! C'était drôle, n'importe qui peut créer son stand de boisson. On a eu droit à la fanfare locale, ce qui correspondait plus à un groupe de percussions!

Aujourd'hui, c'est un peu journée transport.

On devient Usain Bolt pour quelques instants - attraper le buuuuuus! Et ouf, on était dans les dernières à monter dedans!

Bus fort confortable avec des reposoirs à mollets!

On l'a eu!!!!

Pause déjeuner - rapide - avec des burgers (vraiment bon et c'est pas maintenant que je vais devenir végétarienne...)

C'est long quand même 6 heures de bus - alors on admire le paysage - assez grandiose - je suis au chapitre 2 de ma lecture de Harry Potter!

On arrive enfin après 6h dans le car et 1 heure de pause!

Paraty, petit coin de Paradis! Paraty, ville qui constitue un témoignage d'architecture coloniale Brésilienne et il y a de très belles plages! Pour le moment, on n'a pas pu en admirer la beauté car la nuit tombait! Mais on s'est quand même baignés! L'auberge est au pied de la plage!! 😀


Et puis, Montargis est partout! On se retrouve avec Paul en cette journée mondiale du scoutisme!

Et bien sûr, une petite caïpirinha de retrouvailles avant de dìner une moqueca de peixe (un plat en sauce de poisson très bon!!)

23
fév
23
fév
Publié le 24 février 2019

Après une bonne nuit de sommeil, un petit déjeuner, les pieds dans le sable, nous attend! Enfin la nuit n'a pas été au top pour tout le monde!

Petit déjeuner, oklm

Puis une petite scéance de yoga.. Chacun son niveau et sa souplesse!

Yoga matinal à la plage!

Puis on part faire quelques courses et prendre le bus pour Trinidad!


Et.... On arrive au paradis..

Petite randonnée dans la jungle! Indiana Jones peut rentrer chez lui!


Jm'appelle Joël, jfais la rando

On mange des super sandwiches! Regardez comme ils les savourent!! 4 tranches de fromage fondu qui transpire et des chips transgéniques!

Et on termine par une énorme mangue.. C'est un peu comme le calumet de la paix 😀

Petite baignade dans une piscine naturelle!!

Pouah trop dur la vie!!

Et on attend le bus... Longtemps... On s'occupe!

Après une heure d'attente et de jeux de cartes, la nuit tombe, on joue à 3 petits chats puis on passe aux chansons du diapason, puis comme on a finit le répertoire, on passe aux chansons paillardes...

En fait on apprend après 2h d'attente qu'il y avait un accident sur la route et qu'aucun bus ne peut passer!

On va manger dans un petit resto où y a un concert assez stylé! 😀


Lorsqu'on sort y a encore masse de monde dans la rue! Les bus ne sont toujours pas passés, les gens sont assis partout dans la rue, personne n'a aucune idée de quand les bus vont reprendre! Alors on fait pareil!

21h45 :hihaaaaaa on a eu le bus! Et des places de thuuuuuug au fond du bus!!!!

Et comme Irina aime le dire 'une bonne journée termine avec une caïpIRINA!! 😉

24
fév
24
fév
Publié le 25 février 2019

Hier soir... Il n'y a pas que les blagues de Paul qui sont vaseuses!


Ce matin, encore un super petit déjeuner sur la plage, très bon, mais qu'est ce qu'il fait chaud! Il est 9h,il fait déjà un bon 35°C et on sue à grosses gouttes. Petit yoga du matin dont on s'est abstenu de faire des photos.

Puis on part explorer Paraty, comme des purs touristes, après s'être étalés une bonne couche de crème solaire!

Paraty est une petite bourgade fort sympathique! Il y a des pavés partout donc il peut être complexe de regarder l'architecture de la ville tout en ne tombant pas!


Et après le déjeuner... Une petite pause glace!!

Et puis, il est temps de dire au revoir à Paraty!

Mais ne partons pas trop vite! On rate le bus à quelques minutes - à l'office de tourisme, on nous avait dit qu'il y avait un bus toutes les 30 minutes- mais en fait, c'était une blague!


Alors, on joue aux cartes, on dessine (enfin Paul), Irina contaste qu'elle a 18 boutons de moustiques! Wahoo c'est passionnant!


16h!le bus arrive!! 😀

On shotgun les places du fond du bus-comment on est trop habitués!!

Le bus, c'est soit tu dors soit tu admires le paysage.

Et on arrive à Angra dos Reis, station balnéaire qui doit nous amener à Ilha Grande!

Chance on peut avoir le dernier bateau!

Paul et Irina en mode artistes!

On trouve un camping pour 2 nuits, tranquille! Et évidemment, on dine les pieds dans le sable (sauf Paul, en mode sandales chaussettes! - no comment)


25
fév

En direct de ma nuit :il est 2h37, situation critique.

Hier, on est arrivés sur une super île. On se dit 'ha mais allons faire du camping vu qu'on a des tentes'. On est arrivés de nuit donc on prend le premier qu'on trouve. Mauvaise idée. Endroit pas cher, les douches passables. Bref on plante la tente.

On tente de dormir à minuit. On a juste pas calculé qu'il y avait une disco en plein air juste à coté. La tente s'est transformée en sauna. Je meurs de chaud et mes oreilles, de la quantité de décibels.

Un chien vient en plus aboyer et c'est là qu'une communication avec Irina se créer 'alors là c' est le pompon!! ' quand les deux autres dorment depuis des heures! Bref une bonne nuit bien pourrie, mais on a bien rigolé. Le camping en ville, on ne recommande pas. Surtout qu'on a ce beau panneau... Faut croire que c'est que chez nous!!

Pour compenser, super petit déjeuner!

Œufs brouillés, smoothies bananes, pain et miel! Miaaaam


Puis on se débrouille comme on peut pour comprendre quels sont les chemins pour se déplacer sur l'île - surtout pour savoir sur quelles plages il faut aller!

Chaussures de rando au pied - et des sandales de pélerin pour Paul #jesuisJesus, c'est parti pour 8.3 km aller! On marche sous un soleil de plomb!





Puis... Plage! 20/20! Plage déserte de sable blanc, eau turquoise et Paul se sent Robinson Crusoé!


L'effort en valait la chandelle!

Ensuite, déjeuner poisson frais frit et petit salade pour tenir sa ligne!

2nd baignade.... l'arrivée de l'orage!

Retour orageux et Irina chante 'non mais laissez moi manger ma banane tout nu sur la plage'. Heureusement on marche vite - enfin ça dure quand même 2h30.




Petites courses pour le dîner. Mais c'est la coupure de courant!

C'est donc à la bougie et au son des générateurs voisins que nous préparons notre sauce tomates oignons - ça en valait la chandelle!!


26
fév
26
fév

Nuit un peu plus calme - mais on est toujours dans un sauna!

Ce matin on a mis tellement de temps à se préparer mais évidemment quand on a voulu partir, il s'est mis à pleuvoir à torrent! Que faire? Bon bah retour à la case départ et sortons les cartes!

Puis partons déjeuner! Il fait un peu plus beau! 😀

Et le soleil revenant, nous partons en direction de Saco do Céu - à environ 13 km de marche.

La végétation est superbe! On continue de s'en émerveiller!!


Indiana Jones - le retour!
J'en ai marre de vous attendre les filles...
Transpiration au plus haut point...

Puis Irina cherche un bâton de marche...

1-Gabby cherche consciencieusement

2- Irina a trouvé!

3- ha celui là fait aussi balais!!

En route pour la cascade!

On y arrive!!

La faune locale... On ne fait que passer!

Gouter et petite baignade avant le mauvais karma...

Ça c'est la pelouse devant le camping... Ça nous donne tellement envie, la nuit tombe, la pluie arrive! Un petit endroit de bonheur!


Et bien... Il est fermé! Alors on cherche désespérément l'endroit où dormir.... Camping sauvage interdit, alors on demande à des gens dans le village s'il y a un endroit où planter 2 tentes (sous une pluie tropicale). Personne n'accepte. Une charmante dame nous propose un logement - pour pas très cher! Pas de camping cette nuit... Mais un vrai lit super posey

Merci Paul!
Notre logement!

Soirée tranquille, dessin et lecture en écoutant la pluie qui tombe... 😀

27
fév

Clairement, ce matin on a bien glandouillé, on a eu enfin une nuit super reposante, avec aucun voisin, bref ça roule!

Jusqu'à ce que la chasse d'eau décide de fuir... On s'improvise apprenti plombier... Bref on est à 4 dans la salle de bain à essayer de dompter la bête et par dessus tout, une coupure de courant arrive! Mode scout - article 22 (démerde toi comme tu peux) en action!

Puis on décide de se bouger vers 11h30 (ne pas se presser aujourd'hui!), on est en vacances, ne l'oublions pas!! 😀

La vue de chez nous! 😀

On a quand même dû marcher 45 minutes pour aller à la plage de Jaipariz.

Irina - en mode 'Salut les moustiques, venez je suis le déjeuner!'

Irina - est ce que tu pues?
Alleeeee on t'accepte 😀

On arrive, plage déserte!!!

Et puis...

Qu'est ce qui est pire entre l'arrivée des moustiques et des touristes en masse?

Irina: " Les boutons de moustiques dans le dos, c'est comme si on me faisait des chatouilles continuellement"

Notre déjeuner... Ça fait pas rêver!

On l'améliore avec un Açaï, même si on est toujours açaï de moustiques !

On admire la décharge du bateau...

On se fait bien arnaqué pour le prix du bateau, on négocie mais ça marche pas...

Et on trouve un camping trop cool!! Pour une fois!!

Et voilà... Résumé de notre soirée Bambouk sous la bache

28
fév

Nuit fort agitée pour Irina et Gabby. Il y a une inconnue en trop dans l'équation : moustiques + pluie + chaleur!

Merci de les aider à dormir - nous acceptons les donations pour un ventilateur de tente!


Ce matin, on fait deux groupes de deux (ça tombe bien, on est 4!)

Pour Paul et moi, c'est un petit réveil à 5h30 après une nuit un peu pluvieuse... On arrive à se lever malgré le manque de sommeil! Objectif de la matinée : arriver en haut du Pico de Papagaio - 982 mètres de dénivelé! 😀

En voyant la couche nuageuse, on a longtemps hésité à se lever, mais on l'aurait regretté!

Aller Paul, mets ton marcel et tes chaussures de ville recoussues!


Y a comme une différence d'équipement!

C'est parti, départ 5h50! En engloutissant le petit déjeuner, on croise les derniers fêtards qui finissent leur dernière bière!


On admire toujours une belle végétation!

2h40 de montée plus tard et pas une seule chute, la récompense est de taille!!

Tellement fou!
Into the wild!

Bref on reste 1h15 au sommet, à surkiffer la vue! 😀

Et puis on redescend! On met 2h30 à descendre et il faut des élements de motivation - le café qui coule, la quiche du resto, la douche fraîche! Bref et en plus j'me casse la figure et j'ai un bleu sur la fesse gauche! On croise des gens en tongs, alors que ça glisse de fou!

Irina et Gabby :

Après une trop courte nuit, nous passons une matinée au ralenti. Nous visitons les ruines de l'ancienne prison puis baignade à la plage avec les nombreux touristes de MSC croisière!

On se retrouve tous! Pour un super déjeuner même si le choix était fort limité et on squatte tout l'aprem! On gère le transport pour Rio et repos!

Des bisous!

1
mars

Après une nuit au calme, un poil pluvieuse et un réveil avec la basse-cour de sorte de vautours à 6h, nous faisons nos sacs pour partir en direction de Rio de Janeiro! Le carnaval commence pour nous cette nuit!

Un petit café filtré avec une chaussette (propre) et on quitte le camping!

Check - in du bateau, allez la team Rose!

On prend le bateau qui décoiffe (vu notre coiffure de tous les jours, ça ne change pas vous allez me dire! 😉) on met nos super gilets de sauvetage (on est pas sûr de survivre avec ça, mais bon, les consignes sont les consignes)

Puis 2h de route pour Rio et on arrive à Catete.

Check in et à peine arrivé dans notre chambre, c'est déjà le bordel... On met tout notre linge mouillé à sécher plus la tente... Donc y en a partout!

On récupère nos billets pour le Sambodromo ce soir! Et vamos à Copacabana! 😀


Puis changement de tenue pour le carnavaaaaal!!! C'est tout à fait normal de se balader dans cette tenue et prendre le métro ici!!

Et on part au Sambodromo! On y va pour voir les defilés officiels! Ça ressemble à ça!

En vrai ça s'annonçait être une super soirée!! Mais ça c'était avant que la foudre ne tombe juste à coté de nous, plusieurs orages se succèdent. On garde espoir...

'je veux bien avoir une rivière dans mes chaussures, mais là c' est trop'


Ça commence à 23 h sous une pluie torrentielle, on est toujours sous la pluie depuis plusieurs heures, on a tous super froid et on est pas capables d'admirer ce spectacle dans de bonnes conditions! On verra une seule parade avant de rentrer... Conseil, la prochaine fois, le regarder à la TV s'il pleut !

Une photo qui résume toute la soirée?

2
mars

Aujourd'hui - début du carnaval de Rio!

On s'est remise de nos émotions de la veille au Sambodromo! Aller, on enfile nos déguisements et on part... Manger!! 😀

Puis on part en direction de Copacabana pour un premier bloco (fanfare) ; C'est un groupe afro-brésilien, pas mal! 😀 Et surtout on retrouve un groupe d'amis Brésiliens de Irina et Gabby pour cette première journée!

C'est blindé!! C'est la fiesta un peu partout! Tout le monde est déguisé! Sans complexe!

Puis on décide de bouger sur Cinelandia, un autre endroit de la ville, allons danser sur de la musique brésilienne! Les brésilien(ne)s ont bien plus le rythme dans la peau que nous (enfin pour les babtous Sibylle et Gabby, moi Irina ça va) - et ça se voit!!

Au bout d'un moment, on a quand même un peu mal aux pieds! Alors on va dîner à Copacabana avec les copains brésiliens!

On passe juste faire un petit tour chez eux... Et en descendant... On reste bloquées dans l'ascenceur - il fallait une aventure dans la journée! Vous inquiétez pas, on est restées que 30 minutes dedans, on va bien!

3
mars

Information fort importante : Irina a 23 ans et demi aujourd'hui!

Bref à part ça, on s'est chauffées à partir sur l'île de Paqueta, île dans la baie de Rio!

On nous avait dit 'aller on prend le bateau de 7h!' alors à 7h, on y était! Mais pas ceux qu'on devait retrouver haha

On arrive à 8h10 sur cette petite île pour le moment paisible!

Alors on se balade!

On nous avait dit qu'il y aurait un bloco le matin, puis au final à 14h et toujours pas, au final à 16h! La blaaaague

Au final C'est pas si mal, on se repose les oreilles, on profite du calme et paisible paysage! 😀

On fait même l'ascension d'un sommet à 6 mêtres de haut! Comme c'était duuuur!

Et on se repose dans le bateau! Retour à Rio!

Là on s'est dit 'C'est l' heure de se faire un bon gros bloco! ' alors motivation à fond et C'est parti direction Flamengo, pas loin de chez nous!


On a par hasard croisé Matthias un allemand qu'on a rencontré à Paraty, puis à Ilha Grande! Bref trop drôle!!

Et puis... La pluie arrive!!!! Et le bloco n'aura jamais lieu! C'est une malédiction qui s'abat sur nous!!! 😥

Alors... Quoi de mieux qu'un dîner pour se remonter le moral?

Vu qu'il pleut toujours... On tente d'aller dans un bar recommandé par Paul, mais on ne le trouvera jamais!! Alors la dernière chance... On va dans un endroit musical!

C'est un peu comme être en boîte de nuit à 19h45 ou assister au bal musette du village!!

Aller couchons nous, demain ira mieux! 😀

4
mars

Réveil matinal mais pas trop quand même ein! 😀 Petit déjeuner redondant pour nous donner des forces pour affronter cette journée de carnaval dans notre quartier sous un beau soleil!! La preuve, Gabby sue déjà du nez!! Puis on se met des paillettes en mode carnaval! 😀

Premier bloco de la journée qui sera plus un concert : applaudissement pour Sargento Pimenta, qui reprend la musique des Beatles avec un rythme de samba brésilienne! Le kiiiiiiiiff!!!

Et puis en quittant la place de Flamengo, on a retrouvé un visage familier-salut Baden Powell😀 Même dans la débauche, on est scouts!

Puis au bout de presque deux heures de danse, on va se restaurer!

Et petite pause café piscine chez Paul-la vue est plutôt cool!!

En descendant la coline de Catete, on tombe sur un bloco-fanfare hyyyyyper coool!!

On achète même des paillettes biodegradables!

Le carnaval de Rio c'est aussi faire passer des messages contestataires contre le Gouvernement de Bolsonaro. Dans la rue ou au Sambodromo, la dénonciation est bien présente.

On décide de se rendre ensuite à Largo do Marcando un peu plus au sud.

On galère de fou à traverser au vue de la foule et on arrive à trouver ce petit bloco tout mignon! C'est quelques guitares, quelques percussions et surtout une chorale et on suit avec une madame qui a un carnet de chants! 😀 (on comprend tout ce qui se dit en portugais maintenant!)

Puis il est 19h (ou presque) et faut manger un peu!! La qualité de nos repas se dégrade!

La journée se termine pour ma part avec Paul et ses potes à se balader dans Rio, proche de la baie et à assister à des blocos fanfares géniaux avec une super ambiance, à danser sur de la bonne musique.

Les filles, elles retrouveront leurs potes brésiliens.


Bref, journée intense de carnaval mais absolument Génialissime!

5
mars
5
mars

Petit réveil et petit café pour se remettre de notre folle journée de la veille!

Aujourd'hui, journée visite du quartier de Santa Theresa! La vue s'annonce géniale, mais ça doit se mériter, ça grimpe de fou!

Santa Theresa, c'est un quartier assez touristique et super sympa! C'est un peu le quartier Bohème de Rio. 😀 Y a du street art partout! On s'y balade au son de la musique!

Puis, petite pause café ou sorbet avec une vue plutôt sympa!!

Pause déjeuner - des belles brochettes 😉


Et puis au sommet, on décide de prendre à droite, l'escalier archi-touristique - Escalera Selaron- de 125 mêtres et 250 marches en céramique avec plus de 2000 azulejos qui proviennent de pays différents !

Je suis notamment tombée sur ceux de l'Alsace #cathedraledeStrasbourg!

Après ce méga bain de foule, on essaye de visiter la cathédrale mais c'est fermé! Alors partons pour Flamengo boire une petite eau de coco pour se réhydrater!

Petit dîner chez des potes de Paul, on a une vue pas trop mal! Ce dîner fut bercé par des questions de Gabby en mode 'Guillaume de Nos Jours Heureux' 😀

'il y a combien d' habitants à rio? '; Lequel des bâtiments est le plus grand?' ;' comment tu te déguiserais si tu avais 3 mois pour te préparer au carnaval'?


Et nous retrouvons d'autres de leurs copains Franco-Brésiliens - cours de politique et d'actualités du Brésil. Bolsonaro et le développement qu'il souhaite donner au pays sans aucune conscience environnemental - en gros si on détruit la foret mais que c'est rentable c'est bien! Conscience court terme du développement et ça fait un peu flipper les Brésiliens. Il y a aussi beaucoup de corruption...

On a aussi eu une explication concernant les favelas et les différents gangs, super instructifs!

6
mars

On a mis du temps à se lever (on voulait partir à 9h mais on s'est levées à 9h30...)

Alors on s'est retrouvées à prendre le café chez Paul avant d'aller à la plage!

Gabby a appris comment ouvrir les minis bananes à la mode singe! On applaudit Gabby!

Et puis on est parties à la plage.... La vraie première baignade à Rio à Praia Vermelha, la plage est très belle, mais qu'est ce qu'il y a du monde et la plage est plutôt pleine de déchets...


On se baigne, on voit une petite torture de mer toute mimi! On avait juste envie de lui dire d'aller loin, là où il n'y a pas de déchets...

On a aussi eu des dialogues digne de Ionesco et du théatre de l'absurde.

On se lance dans le trail du mont du pain de sucre - le petit - C'est parti! La vue est plutôt sympa en haut 😀

Puis en descendant on tombe sur des marmosets. Quand tu les vois tu te dis qu'ils ont l'air cool et puis ensuite tu comprends que ce sont des gros parasites!

Il est temps de retrouver Paul pour une après midi plage/bloco. Aujourd'hui C'est le bloco de l'université de Rio donc très étudiant! Mais il faut déjeuner avant 😀

Musique trop cool, ambiance fort sympa, bon bloco! 😀 Et ce qui est cool c'est que ce bloco est juste à coté de la plage, donc on se baigne tranquille avant de redanser...

On a voulu prendre des caïpirinhas sur la plage. Techniquement c'est simple. Mais pas avec le stand qu'on a choisi. Le mec est venu 6 fois pour bien comprendre la commande, puis dire qu'il n'y a plus beaucoup de citron, puis revérifier la commande, puis les amener (ouf) et payer ne fut pas non plus un long fleuve tranquille... En plus le mec ne voulait s'adresser qu'à moi car j'ai un super niveau de portugais (désolé Paul!)

Technique de drague?

Et fallait bien se prendre une petite brochette avant de quitter la plage sous la pluie!

On finit donc cette première journée qui marque le début du carême - on fera carême d'endives je pense - au bar de Zé et on passe une super soirée.

7
mars
7
mars

Denier jour à Rio de Janeiro! Et beaucoup d'émotions et rebondissements!

On part prendre un petit déjeuner - qu'on aurait pas du prendre au final car on fera une méga indigestion - carême de gras c'est une bonne idée je pense!

Nous sommes dans le quartier de Lapa - Tiradentes pour aller voir une superbe bibliothèque - Real Gabinete Português de Leitura, considerée comme un bijou architectural du Rio du XXe siècle- et on a pas été déçues!

On ne pouvait pas venir au Brésil sans acheter des Havaianas! Chose faite 😀

On est ensuite parties visiter une belle église pas loin de la bibliothèque, Église São Fransesco de Paula. Lieu tellement apaisant!

On est ensuite passé devant une autre église, on a pas pu résister...

On a fait notre propre messe!

Pour pardonner nos péchés, allons à la cathédrale!

Paul nous a précédemment expliqué qu'ici on ne parfois garde que la facade lorsqu'on refait un bâtiment, on a donc pu le constater!

On admire aussi Rio post-carnaval; c'est un peu trop calme!!

Comme il fait super chaud, on décide d'accroitre notre culture (en espérant avoir de la clim...). Visite du musée des beaux arts de Rio, très intéressant! On a trouvé la tente parfaite pour Irina!

Irina n'étant pas au sommet de sa forme, nous quitte et nous partons au jardin botanique.

Le jardin botanique est fou!! 😀

Après Irina, c'est moi qui est moins au top! On pensait faire une rando à Vidigal, on ira juste à la plage de Ipanema pour voir le coucher du soleil!

Pourquoi les gens applaudissent le soleil quand il se couche? Si explication plausible, je prends! 😀


Allez, on passe une dernière soirée à Rio chez Paul, il faut se dire au revoir 😥! De nouvelles aventures nous attendent!

8
mars

Ce matin, on quitte Rio, non sans émotions!

Nous prenons l'avion pour Foz de Iguaçu, ville proche des chutes de Iguaçu (comme son nom l'indique!)

En passant au duty-free, on s'est parfumées - comme ça fait plaisir!!

Et pour une fois, on est bien placées dans l'avion, pas d'ailes dans le champ de vision et on est du bon coté! Donc on peut admirer le paysage!

Rio vu du ciel

1h50 plus tard, nous arrivons dans le Pantanal à Foz de Iguaçu. Changement net de paysage!

Et on découvre ce petit aéroport et son distributeur de roses!!

Journée tranquille, journée shopping utile! Un anti moustique car on a epuisées notre réserve. On découvre l'existence de la crème solaire 70...

Shopping d'un nouveau short! Les magasins, endroit où il ne fait pas trop chaud, on aime y rester!

Puis faut quand même se reposer! On va donc dans le jacuzzi sur le rooftop de l'auberge, qui fonctionne à moitié, mais quoi qu'il arrive, on restera peu... L'orage arrive!

On se fait une scéance nana épilation - qu'est ce que c'est bien la journée de la femme!

On finit cette journée fort productive par jouer au billard-notre dernière soirée au Brésil! Ça nous a fait du bien de nous reposer! On est d'attaque pour demain!

9
mars

Aujourd'hui, après un bon petit déjeuner super équilibré, nous partons en direction des chutes d'Iguaçu coté brésilien. Les argentins disent souvent que les chutes sont de leur côté et que ce sont les brésiliens qui jouissent de la belle vue!

Les chutes coté Brésil permettent d'avoir une bonne vue d'ensemble de cette merveille de la nature.

On a l'impression d'arriver au Disneyland local, pas mal de bus, c'est super organisé. Le prix d'entrée augmente tout le temps!

Mais même s'il ne fait pas du tout beau, c'est incroyable de se balader dans cette merveille naturelle!!!


L'arrivée aux chutes!
Rencontre avec la faune locale

Quand tu n'arrives pas à réaliser que le carnaval est fini et que tu continues de mettre des paillettes!

Et la visite des chutes continue!

Gabby 'si un poisson se retrouve là, y a tellement d'eau et de courant que le poisson est bourré'

Bref c'est quand même le gros kiff!!


Puis à la fin on se fait une petite pause déjeuner, super super équilibré (on reprend les bonnes habitudes alimentaires post carnaval!)

Nous partons visiter le Parc des Oiseaux situé juste à coté de l'entrée des chutes!

Ce parc est un centre de recueils et de soins d'animaux. Ils sont par la suite remis à l'etat sauvage quand ils sont guéris.

Le parc s’étend sur un espace de 17 hectares de végétation et permet de découvrir dans la forêt, environ 900 oiseaux de 180 espèces.

Je suis personnellement absolument FAN du toucan!


Puis après tant d'efforts et émotions... Petite pause! Dernier Açaï brésilien!

Et ça reprend avec les perroquets!!

On a essayé de faire une photo... Petit échec!

Alors on se rattrappe!

Puis il est temps de rentrer à Foz de Iguaçu et de prendre nos bagages pour passer la frontière pour l'Argentine!

Ça n'a pas été simple, on a couru pour avoir un bus qu'on a hélé en voulant trouver des infos à la gare routière, puis au final on n'avait pas assez de cash (il nous manquait 50 cts) alors le chauffeur a eu pitié de nous et c'était bon!

Au revoir le Brésil! Bienvenido l'Argentine!

Passage de la frontière en tongues et paillettes

On se fait un super resto d'arrivée! Et repos mérité!

9
mars

Après ces belles semaines, nous avons quittés le Brésil pour l'Argentine! C'est donc l'heure de notre bilan! Et on a surkiffer ce pays!


São Paulo - pour Gabby, c'était découvrir un New-York tropical, des buildings super hauts, elle a passé la tête en l'air! C'est vraiment une surpopulation! On nous avait dit 'resté pas trop longtemps, y a rien à faire' mais les quelques jours que nous avons passé nous ont prouvé le contraire!

Paraty - le coup de cœur de Gabby! Un des endroits les plus paisibles où elle n'a jamais été. Paraty, c'est prendre des petits déjeuners sur la plage, les pieds dans le sable. Ça a été retrouver Paul, se baigner dans une piscine naturelle.

Ilha Grande - coup de cœur de Irina et Sibylle c'était des belles balades dans la jungle, aller sur des plages presque désertes, dormir sous la tente et avoir beaucoup trop chaud, c'est manger plein d'açaïs, boire des bonnes caïpirinhas.

Rio de Janeiro - LA FOLIE! Super de retrouver des groupes de copains au Carnaval, tout le monde se déguise, c'est avoir des paillettes partout, les achats à des bouibouis de rue, aller à la plage à gogo, faire des belles visites.

Le Brésil, c'est l'ouverture d'esprit et la liberté de ce que je peux /veux être sans jugements des autres.

Le carnaval de Rio, c'est la mentalité brésilienne exarcerbée.

Bref, merci Guilherme, Luana, Victor et Lucas pour ces bons moments à São Paulo! Merci à toi, Paul pour cette belle semaine de vacances et cette semaine carnavalesque de folie! On va bientôt se mettre au dessin, promis!

Par contre, pas merci aux moustiques qui ont passé leur temps à nous piquer à Ilha Grande!


On tourne cette page Brésilienne maintenant, allons arpenter les routes d'Argentine maintenant!

10
mars

Petit déjeuner à l'auberge avec du café à infuser (c'est pas fou mais ça réveille) et des tartines de Dulce de Leche (miam Sibylle adore!) nous partons avec notre taxi, Esteban pour les chutes d'Iguaçu coté argentin cette fois!

Visite des chutes en trois parties! On commence par le 'circuit inférieur'. Il permet de voir les chutes vu d'en bas!

Première approche

On fait la danse des oies avec ces petits parasites... Pour aller déjeuner!

La visite des chutes continue avec le 'circuit supérieur', selon moi, moins impressionnant que l'inférieur.

Et on prend ensuite le train pour aller au plus près des chutes, la gorge du Diable!

Bon vous l'avez surement compris, on a adoré Iguaçu, c'est super touristique, mais dingue à voir!

Tout allait bien, bon karma - mais ça c'était avant de me faire piquer par une guepe dans la paume de la main. Je douille un peu


On rentre ensuite tranquillement à l'hotel et on part voir le point de rencontre des trois frontières - au nord, le Brésil, à l'ouest le Paraguay et l'Argentine où nous sommes. Séparation des terres avec deux fleuves.

11
mars

Aujourd'hui, on a un bus pour partir pour San Ignacio pour aller visiter les missions jésuites. On n'est pas des rapides et on doit un peu tracer pour avoir le bus...


Bus de normalement 4h - plutôt 5h au final!

Heureusement c'est tout confort!

Le paysage pendant 5 heures (avec quelques moments pluvieux)


Puis on arrive tranquille dans la petite bourgade de San Ignacio

On trouve l'auberge et on se pose un peu 😀

On tente d'aller voir le son et lumière aux ruines jésuites. Échec... La pluie arrive. On attend patiemment que ça se finisse.

Demain, on vous fait un cours sur ces ruines après les avoir visités!

12
mars

Aujourd'hui nous partons visiter les missions jésuites!

Un peu d'histoire, comme promis!

San Ignacio est situé dans la province de Misiones au nord-est de l'Argentine qui doit son nom aux nombreuses missions construites par les jésuites aux XVIIème et XVIIIème siècles dans cette région pour "civiliser" les Guaranis et les protéger des esclavagistes et surtout pour les évangéliser. Plus de trente réductions ont ainsi été créées entre l'Argentine, le Brésil et le Paraguay. En 1732, ces missions comptabilisaient 141 182 habitants. Les jésuites ont pas la suite été chassés du pays à la suite de guerres.

Toutes les missions sont construites sur le même plan. L'église se dresse à l'extrémité de la place centrale celle ci est entourée par la résidence des jésuites, le collège et les différents ateliers. De l'autre côté, on trouve la maison des veuves et le cimetière. Le cabildo, les habitations des Guaranis et les terres cultivées complètent l'espace.

Dans les missions, chaque famille guaranie recevait deux parcelles de terre à cultiver : une personnelle, et l'autre pour la communauté. Les hommes s'occupaient des travaux des champs, du travail du bois, de la forge, des arts et de l'artisanat. Les femmes s'occupaient des enfants, cuisinaient, confectionnaient les vêtements en coton ou en laine et géraient les tâches domestiques en général.

La hiérarchie est très stricte. L'évangélisation est bien présente!


Nous sommes presque seules dans cet endroit chargé en histoire. San Ignacio est assez bien conservé et le lieu est paisible.

Le peu d'explications qu'on réussi à avoir sont top!

Nous repartons ensuite à notre auberge pour un déjeuner frustrant. On pensait manger notre bonne salade. Au final les poivrons étaient super amères c'était fade. Bref un repas de la loose.

On se ressaisit et on part en bus pour les ruines de Santa Ana.

15 minutes de bus plus tard, l'orage arrive. On se dit allé y a que deux kilometres! Easy.

Et bah non! On attend à l'arrêt 15 minutes puis ça se calme, donc on avance... Mais ça reprend et on Gabby se fait éclabousser par les camions. On fera donc une seconde dans une église : partie de cartes et dessins! (un grand talent arrive!)

Une heure plus tard, on fait un check à San Pantaleon et on part aux ruines! On est absolument seules!

Et j'ai tenté mon selfie vache, échec cuissant.

On a un bus qui nous prend direct pour Posadas, nickel! 😀 Une bonne nouvelle!

On réserve nos prochains billets de bus grande destination et cherchons un bus pour l'hotel.

On en trouve un pour notre avenue. Je confirme avec une dame du bus, trop contente 1)je me fais comprendre et 2)Bientôt le repos!

Ha bah non en fait l'avenue est immense et doit faire 6 km... Donc on se retrouve à descendre au terminus à devoir marcher 3 km...

On arrive à 20h à notre chez nous. En fait ce n'est pas un hotel mais plutot une sorte d'appartement et impossible de joindre la personne pour avoir les clés. Heureusement un gentil Monsieur dans la rue l'appelera pour nous après 20 minutes à attendre devant une grille...

Petite piscine et pates Carbo-rien de mieux pour se booster le moral! 😀

13
mars
13
mars
Publié le 14 mars 2019

Aujourd'hui, on quitte l'Argentine pour la journée pour traverser le fleuve en train - 4.32km en 8 minutes de train et nous voici arrivées à Encarnation, au sud du Paraguay.


En arrivant au Paraguay, on remarque tout de suite les différences de richesses entre ces deux pays. Y a masse de petits magasins de rue partout, tout est beaucoup moins cher et les argentins passent la frontière pour aller faire des courses (principalement pour l'électroménager)

On trouve un bus pour la gare routière pour arriver à Trinidad pour aller visiter les ruines des missions jésuites Santisima Trinidad.

Petite pause déjeuner au parc écologique du village!

En se baladant dans le village, on se fait courser par des chiens-on n'a pas compris pourquoi mais on a couru comme des dératés!!

Et c'est parti pour une première partie de la visite des ruines sous la pluie. L'histoire des ruines est exactement la même que pour les ruines de San Ignacio!

Ces ruines sont beaucoup mieux conservées que celles en Argentine.

Nous trouvons un taxi pour nous rendre à une seconde ruines jésuites, dans le village de Jesus de Tavarangue-ruines bien conservée mais petit car la construction a été vite interrompue.


Trop sérieuses
Vas y, essaye de faire un poirier!
Puis des petits problèmes de cadrage.

Trop de guaranis!

10 minutes plus tard...

'et la, un petit géranium!' et la pluie oui!

Retour dans un bus on ne peut plus local, on a cru ne jamais arriver...

Et un retour sportif à posadas! 😀

14
mars

Aujourd'hui on prend bien notre temps, notre seul impératif est un bus à 16h15.

Donc ce matin, c'est piscine et préparation de notre déjeuner, dîner et faire nos sacs!

On nous fait comprendre qu'à 11h30,c'est pas mal qu'on parte! Bon d'accord!


On visite les anciens trains et la gare!

On s'occupe comme on peut dans la ville, on met à peu près 45 minutes à changer des sous - il me pose des dizaines de questions - métier... Comme il a pas compris, il a écrit que j'étais protectrice de l'environnement. Bon bah on va dire oui!

Même les status boivent du maté..

On squatte et déjeune à la place du 9 juillet

En rose, la cathédrale de Posadas qu'on ne pourra pas visiter mais 'on dirait Disneyland' selon Gabby.

Huuum une bonne salade de riz!


Visite du centre commercial, immense satisfaction 😉

Nous prenons notre bus, c'est parti pour 18h dans ce bus semi-allongé.


Comment s'occuper pendant 18h de bus...

-regarder le paysage

-admirer le coucher du soleil

-manger!

-regarder un film sous-titré en espagnol

-écouter des podcasts d'Affaires sensibles et la tête au carré pour Sibylle

-dormir jusqu'au petit matin.

Y a comme un petit souci non?

15
mars
15
mars

Yes! On a survécu à notre premier bus de 18h! Arrivée à l'heure à Salta... Sous la pluie!! 😀 On s'y habitue maintenant!

Mais comme on trouve pas de bus, on marche jusqu'à notre auberge!

On se balade un peu dans Salta, objectif de la journée : louer une voiture à partir de dimanche! Mais avant ça, prenons des forces. Salta est reputé comme ayant les meilleurs empanadas du pays! Donc...allons les gouter!

Puis on passe presque 2h à discuter avec les agences qui nous donnent les tarifs, explications des trajets... Et C'est bon! On aura une voiture dimanche!

Heureuse!

Il y a des manifestations en Argentine pour le droit des femmes et l'education.

Un premier petit verre de vin en Argentine! Dans un bon resto où la viande se coupe à la cuillère

16
mars

Aujourd'hui on visite la ville de Salta!

On prend un super petit déjeuner avec du jus d'orange bien pressé, du gateau au citron et du pain avec de la dulce de leche. Bref tout roule!

10h, rdv devant la cathédrale pour un Free Walking Tour de Salta!

Salta de 600 000 habitants, aussi surnommée 'la linda'. Ville créee il y a 437 ans car elle est sur la route entre Lima et Buenos Aires et c'était un point de passage des transports pour l'or, l'acier et autres ressources qui étaient ensuite exportées en Espagne, lors de l'époque coloniale.

Le nom salta vient du Quechua.

La ville possède une cathédrale basilique. Il n'y a pas de reliques de Saint mais le titre de basilique lui a été donné à la suite de la visite du pape Jean Paul II en 1987.

En Argentine, dans toutes les villes il y a une rue du 25 mai (début de la révolution) et du 9 juillet (date de l'indépendance).

L'ancienne mairie, aujourd'hui le musée de l'histoire de l'Argentine

L'église San Francisco- qui était autre fois l'église des pauvres - elle était dans le quartier des pauvres et la cathédrale avec les aristocrates. Elle a un style italien - il y a eu beaucoup d'immigration italienne et espagnole et elle a été reconstruite 3 fois.

Le couvent San Bernardo - couvent de Carmélites donc on a pas le droit d'y entrer. La porte du couvent a été donné par une famille dont la dernière fille entrait au couvent et comme il fallait payer et qu'ils n'avaient pas les moyens, la famille a donné cette porte.

Le général Martin de Guemes qui a convaincu les gauchos de prendre part à la révolution, il savait qu'il allait y avoir une guerre. Il a réussi à fédérer et à gagner cette révolution.

Comme on quitte Salta pour plusieurs jours de road trip à partir de demain, on fait une grosse sortie au Castorama local acheter un réchaud!

On passe le reste de l'apres midi au musée archeologique de haute montagne - musée super intéressant, crée en 1999 à la suite de la découverte de trois momies d'enfants de civilisation inca sur un Volcan à la frontière chilienne. Les enfants auraient été conservés depuis plus de 500 ans dans la glace, à plus de 6700m


Chez les Incas, les sacrifices d’enfants ne servaient pas seulement d’offrande aux dieux. Les petits suppliciés étaient considérés comme des ambassadeurs de l’au-delà. Parfois, les familles faisaient don de la vie de l’un de leurs enfants mais parfois, le sacrifice leur était imposé.

Les sacrifices d’enfants faisaient partie du besoin d’unification. Les prêtres obtenaient des enfants de tout l’empire et récompensaient les familles par des fonctions gratifiantes ou des biens matériels.

Les enfants étaient amenés à Cusco au Pérou, étaient mis à l'honneur, puis rentraient chez eux où ont les faisaient boire jusque perdre conscience et ils étaient amener au plus au sommet qu'on puisse trouver où ils étaient enterrer vivants.

Bref musée fort intéressant et qui permet de découvrir la civilisation inca.

On est ensuite allées à la messe à la cathédrale - 40 minutes top chrono! Mais on a compris ce qu'il se disait!

Puis petit dîner empanadas

Et on goute une bière locale et artisanale! Big up lille! 😀

Un Gros dodo avant de prendre la route demain, pas de nouvelles pendant plusieurs jours je pense!

17
mars

Nous partons pour 8 (ou 10 ou 15 vu comment nous sommes parties) jours de road trip autour de Salta - il y a 2 boucles à réaliser :une au sud et une au nord.

Nous commencerons par celle du sud.

Rdv à 9h30 pour aller chercher notre voiture de location - que nous appellerons Jacquouille! Bon en fait le loueur nous a oublié, donc on aura la voiture que 1h après.

On part donc sur la route 68 en direction de El Carril, puis route 33 pour Cachi notre point d'arrivée pour la journée à 150 km de Salta.

Première pause pic nic et utilisation du butagaz

La polenta mi-cuite, c'est mi-bon!

Mais on a un lieu de pause déjeuner qui est pas trop mal, donc pas le droit de se plaindre!

On reprend la route avec Jacquouille en direction de Cachi en passant par des somptueux paysages. On mettra pas mal de temps à avancer car on fait des pauses photos un peu tout le temps!

On croise nos premiers lamas sauvages!! 😀

On arrive dans les nuages, le panorama semble beau... Y a des panneaux points de vue partout, mais on ne verra rien!

On passe un col à 3348 mètres et la.... Le bonheur! Grand bleu! Paysages lunaires, cactus... On fait une longue pause!

Tentative d'imitation de cactus

Voilà, après des kilometres dans ces paysages grandioses, nous arrivons au camping municipal de Cachi ou nous passerons la nuit!

On tente un point de vue pour le coucher du soleil, mais il est encore derrière une autre montagne!

On est suivis par 5 chiens (abandonnés, enfin on pense) ils ne nous quitterons pas des deux jours...

On termine la journée à tenter un barbecue, trop de vent, alors on cuisine au butagaz... Mais c'est fort long!

18
mars

Petit déjeuner au camping pour prendre des forces avant de partir randonner!

On part pour quelques heures de marche dans la vallée de Cachi.

Qu'est ce qu'on a chaud!!

Mais on se régale des paysages à 360 degrés qui nous entourent!

Puis faut bien redescendre de notre montagne, toujours avec nos chiens errants qui nous suivent à la trace!

Chose faite, on repart avec Jacquouille en direction de Molinos, avec toujours plein de pauses, évidemment! 😀

Salut toi!!!!!!!! <3


Si quelqu'un souhaite investir et rénover une maison, c'est possible ici!

Nous passons à Seclantes, ville connue pour ces ateliers de tissages artisanaux!

Arrivée à Molinos, on cherche le camping. Il est ouvert, mais les douches ne fonctionnent pas. Autant faire du camping sauvage et on trouve un super spot!

La vue de notre tente...

Une petite soupe et au lit! On se levera pour le lever de soleil!

19
mars

Lever de soleil, on pensait qu'il était tôt, donc on met un réveil à 6h puis à 6h30 puis à 7h, on commence à voir quelques jolies couleurs!

Autant boire un (bon) café en l'attendant!!

Et! Salut toi!!

Puis vers 8h, il nous faut plier bagages et reprendre la route pour Cafayate, notre point d'étape du soir!

On en prend plein la vue!

On n'a pas compris ce panneau... Il n'y avait aucune maison!

Et puis on arrive au plus bel endroit qu'on puisse voir de la journée, la Quebrada de las Flechas

Aller on repart après cette longue pause pour Cafayate!

On y arrive enfin après presque 4 heures de route (route pourrie et photos)

On se pose au camping et on déjeune à la Casa de las Empanadas, on recommande!

J'ai eu 25 ans, je suis comme le vin!

Notre après midi se résume à faire de la lessive, monter la tente, se balader dans Cafayate, manger une glace et trouver un resto pour ce soir, quel programme!

Irina goute la glace au vin, pas mauvaise! On retrouve des français avec qui on était dans le bus de Posadas à Salta, au glacier! Haha

Voilà notre petit dîner!

Bref, j'ai fêté mes 25 ans dans un super endroit, merci les filles!

20
mars

Après un bon petit dej, on démonte la tente et on part randonner - la randonnée des cascades à Cafayate.

Bon il y a une communauté qui vit juste à coté et on comprend qu'on est un peu obligé de prendre un guide.

Ça commence bien!

Aller Irina, saute!

Voilà, c'était beau!

Bon on se fait entuber par le guide au niveau du prix, mais on ne peut rien faire...

L'après midi (enfin ce qu'il en reste) on visite une bodega - visite de viticulteurs à Cafayate. On a une dégustation de 4 vins différents mais assez peu d'explications, les gestionnaires sont assez peu ouvertes à la discussion...

La visite de la bodega dure 10 minutes montre en main... Heureusement que le process n'est pas si différent que en France!

On termine la journée par un apéro bien français - vin rouge, saucisson et fromage. On se régale!

21
mars

Au revoir Cafayate, on reprend la route avec notre fidèle Jacquouille en direction de Salta. On passe par la belle Quebrada de las Conchas.

Clairement, au niveau des paysages, on s'est régalées!

Notre pause déjeuner devant le château !

Puis on se fait une petite marche dans le sentier de Los Estrelos!

Jacquouille, tout à fait dans son élement!

On kiffe bien la route!

On termine par l'amphithéatre, incroyable!

Et la gorge du diable!

Et on termine notre journée au camping municipal de La Viña, accueillies par des locaux qui nous à décrivent le responsable du camping comme un Monsieur bedonnant (en effet, il l'est et utile son scooter pour faire 5 mêtres!).

Piscine vide mais eau des douches très chaudes (meilleure douche depuis le début) mais aucun système d'évacuation, donc on créee notre propre piscine!)

22
mars

Ce matin, le gardien est venu en scooter vérifier qu'on était en vie (trop sympa!)

On a roulé une bonne partie de la matinée jusqu'à Salta sans arrêt car la route n'était pas des plus belle et Gabrielle s'est même demandée si on allait voir le soleil à nouveau avant rentrer en France... Bon c'est le premier jour de grisaille!


Arrivée à Salta, on règle quelques détails administratifs et on retourne manger à La Tacita, un endroit top pour les empanadas où nous sommes déjà allées!


On part en direction de San Antonio de los Cobres à l'ouest de Salta. On suit presque la route du train touristique qui y mène!


Même si on ne voit pas grand chose, on profite du paysage!

Et yes! Le soleil est de retour!

Et on se trouve un super spot pour camper cette nuit! La vue est tout à fait acceptable!

On se fait un super diner lentilles en boîte, sauce tomate... Et comme il n'y a aucun nuage ni la lune, on admire la voie lactée. Un régal!

23
mars

Aujourd'hui, on se leve assez tôt car on a pas mal de route à faire!

On admire les premieres lueurs du jour, petit déjeuner et en route Jacquouille!


Dès le début de la journée on en prend plein les yeux!

Petite pause pour nous et Jacquouille à 4080 m.


En descendant, on croise plein de lamas et des ânes!!

On arrive à 3750 m d'altitude dans le village de San Antonio de los Cobres. Il n'y a pas masse à faire, donc on ne s'attarde pas!


On reprend la route et partons en direction du viaduc la Polvorilla, où passe le train des nuages à 4220 metres.

Après 20 km de piste, pauvre Jacquouille, nous y arrivons!

Nous sommes à 4200 m, il fait super chaud et respirer peut être un poil complexe! Le viaduc est impressionnant et la vue aussi!

Puis on reprend la route en direction de Susques, 100 km de piste, parfois d'immenses lignes droites. La route était belle!

On arrive à Susques à 14h on a super faim et il n'y a que un truc de sandwichs ouvert. Ça sera donc sandwich de : oeuf, agneau, mayo, jambon et tomates (quelques légumes quand même).

Puis on reprend la route en direction des Salinas Grandes, un désert de sel et la Quebrada de Humahuaca, patrimoine mondial de l'Unesco.


Il faut quand même s'amuser aux salinas!

On descend ensuite vers le village sur - touristique de Purmamarca. J'aime conduire en montagne...

Même avec beaucoup de fatigue accumulée avec la route, on s'émerveille!

On cherchait le camping. Mais il est en ville, plein de cailloux. Bref il ne vend pas du rêve, alors on se trouve un petit hotel basique, mais sympa!

24
mars

Comme on a fait beaucoup de route hier, on décide de peu roule aujourd'hui. Notre étape de la journée, Tilcara, à environ 25 kilometres.

On se lêve tôt pour avoir une bonne luminosité pour aller admirer los Colorados - les sept couleurs!

Petite balade avant le petit déjeuner, de 3 km.

On traine à Purmamarca dans le marché à touristes!

Puis on prend la route avec deux autostopeurs de Buenos Aires fort sympa, jusque Tilcara. Trajet pas trop long et ça fait plaisir!

Toni qu'on a rencontré à Cafayate, nous réserve une chambre dans l'auberge où il bosse et on a pas du tout été deçues! Auberge au top avec un piano, guitare, flute de pan... On adore!

Pablo, le gérant, nous donne plein d'infos sur la ville. Puis en milieu d'aprem, nous partons marché en direction de la Garganta del Diablo (je ne sais pas combien il y en a en Argentine mais on en est au moins à la 3è qu'on voit!)

Gabby nous montre ses gros progrès en espagnol.

Carolina, une employée nous demande 'Chicas?' en mode vous attendez quelque chose et une belle réponse de Gabby 'si, somos Chicas' = oui nous sommes des filles!

Le chemin pour y aller est top, la garganta del Diablo quant à elle est sympa mais pas exceptionnelle.

Y a ensuite une petite cascade à aller voir, faut traverser 15 fois le ruisseau aller et pareil pour le retour

On repart et sur le chemin on a plein de micro tempête de sable, donc... Protection maximale!

On finit cette journée ensoleillée à la Cerra de la Cruz, petite mont qui permet de voir la vallée!

Et on dit au revoir au soleil!

On rencontre des gens super sympa à l'auberge, on papote, on rigole, Gabby nous montre qu'elle connait les couleurs en espagnol (super utile vous me direz!).

On dine dans un petit resto local un locro - un ragout à base de courge, de maïs, haricots blanc et viande. C'est fort bon!

Cette belle journée se termine à aller dans un bar fort sympa où nos voisines de tables nous invitent chez elles lors de notre passage sur Buenos Aires. Gabby apprend le tango. Bref, une super journée.

25
mars

Aujourd'hui, on a un peu de mal à se lever, mais tout roule! On à un super petit déjeuner pour prendre des forces pour aller randonner à Uquia.

Nous passons la journée avec Lydia, une brésilienne de São Paulo actuellement en vacances et Sébastian un néerlandais polyglotte.

Première direction de la journée Uquia et sa Quebrada de las Senoritãs.

C'est très beau, on se régale avec ses paysages et on croisera très peu de monde!

Une petite pause déjeuner - taboulé sur la place centrale de Uquia et nous partons pour Humahuaca.

Humahuaca est connue pour sa vue notamment des vallées au 14 couleurs. La montée se fait en 4x4, on prend 2000 m d'altitude d'un coup et je ne suis pas sur de la résistance de Jacquouille!

La montée...

L'arrivée

C'est un poil dommage car le soleil n'est plus au rdv donc les couleurs ressortent moins...

La route serpentée pour venir!

On revient sur Tilcara et on tente d'aller voir les ruines gratuites le lundi mais too late.

Notre journée se finit en jeux de cartes et dîner avec Sebastian et Lydia dans un super resto où on goutera la viande de lama...et ils ont des super desserts. Je craque pour un cheesecake aux fruits de la passion. Un vrai délice...

26
mars

Aujourd'hui, on passe notre dernière journée dans les Andes!

Au programme, visite de Pucara, est une forteresse construite par les indiens Omaguacas, de la tribu des Tilcaras. Elle se situe sur un sommet stratégique de la quebrada de Humahuaca. Tout a été reconstruit par des archeologues.

C'est intéressant mais on ne comprend pas toute l'histoire de ce lieu, assez abstrait.

On a ensuite bien visiter la petite ville de Tilcara! On a profité du marché alimentaire, le marché à touristes...

Vers 16h, on se dit que c'est vraiment le moment de partir pour les lagunes de Yala et aller camper à coté!

Mais ça, c'était avant de comprendre qu'en descendant de la montagne, il y avait des nuages et qu'on ne voyait rien.

On nous avait dit que la vue était belle, bah nous on a eu ça comme vue!

On voulait camper là et repartir le lendemain matin, bah on est direct rentrées sur Salta pour dormir au chaud (vu qu'on a encore le choix, autant en profiter!). Clairement c'était juste tout sauf une route agréable, mais on est arrivées!

27
mars

Aujourd'hui journée super productive! On a dit au revoir à Jacquouille - non sans émotions - et on est parties visiter et manger au marché!

Trop de pigeons ici

Ambiance garantie ici, y a des gens qui viennent jouer de la musique et des dizaines de personnes qui viennent vendre des biens - genre des chaussettes, des coloriages pour nous enfants inexistants, des bijoux bref... On en a vu passer du monde!

On part ensuite marcher pour aller en haut de la montagne qui permet d'avoir une vue sur Salta. C'est 99% de marches - 1070 pour être précis et on n'aura pas une vue qui fait rêver!

Mais on croise plein de sportifs! Plein de gens font leur sport ici!

Trop sportives!

Gabrielle dit au revoir à l'homme de sa vie, malheureusement mort.

Et nous quittons Salta en bus de nuit pour Cordoba!

28
mars

Nous sommes arrivées sans encombres à Córdoba après un trajet de presque 11h. Il est 8h du matin, nous avons toute la journée devant nous!

Passage rapide à l'hotel et nous partons avec nos restes de petits déjeuner de roadtrip sur la place San Martin, place principale de Córdoba.


CÓRDOBA - UN PEU D'HISTOIRE

Il y a près de 8000 ans, au cœur des montagnes de Córdoba, se développe la culture Ayampitín (culture indigène). Les Comechingones (l’ancienne ethnie amérindienne vivant dans les Sierras pampéennes des provinces actuelles de Córdoba et de San Luis) évoluent, cultivent la terre

En 1573, les conquistadors espagnols arrivent. Jerónimo Luis de Cabrera fonde alors la ville de Córdoba de la Nueva Andalucía en hommage à Cordoue, sa ville d’origine.

Dès 1599, les premiers jésuites s’installent à Córdoba et font de cette ville la capitale de la province jésuite du Paraguay où seront installées les missions (que nous avons visitées).

Les jésuites sont expulsés en 1767 et les biens sont repris par le royaume. Les universités qu'ils ont créées seront par la suite nationalisées.

En ce moment, il se déroule le festival de la langue espagnole à Córdoba. Il y a des évènements et conférences un peu partout dans la ville.

Nous sommes arrivées comme des fleurs à l'office de tourisme et par chance, une visite gratuite du centre historique commençait.

Nous visitons donc (en espagnol) le Cabildo, bâtiment colonial construit au 16e siècle. C'est le centre d'activités civiques - siège de la police, siège du gouvernement, prison.. Son role change au cours des siècles.

C'est maintenant un centre culturel avec un musée.

La carte fut réalisée en 1500.

Nous passons ensuite visiter la cathédrale qui est juste à coté du Cabildo. La cathédrale est le plus ancien bâtiment conservé en l'état et totalement fonctionnel des bâtiments coloniaux d'Argentine. Cette cathédrale est un mélange de styles renaissance, néoclassique et baroque.

Nous allons ensuite en direction du musée D2.

Le musée est un ancien centre de détention clandestin durant les dictatures argentines.

Dans les salles, on retrouve des effets personnels des victimes: des photos, des objets (un vélo, une guitare,…) ou des albums photos donnés par les familles.


On rentre déjeuner à l'auberge et on passe pas mal de temps à lire des docs sur la révolution argentine.

On décide d'aller faire un tour au ciné municipal voir 'Te quiero tanto que no se'.

Un poil complexe de comprendre l'argentin mais le film était pas mal!


On retourne dans le centre pour une conference sur la gastronomie. Bon on pensait que le Monsieur cuisinerai... Mais non!

Puis nous passons une agréable soirée dans cette belle ville, 2e ville du pays et très étudiante.

29
mars

Matinée fort productive entre cartes postales à écrire, se reposer, aller porter sa lessive et faire à manger!

Nous allons à nouveau au cinéma au même endroit que la veille! Cette fois film en anglais sous titré espagnol - don't worry he won't get too far on foot.

Nous partons explorer une partie de la ville. Des expositions d'objets artisanaux dans une église universitaire.

L'église des capuchins - iglesia de los capuchinos - très colorée!

Le parc du bicentenaire de l'indépendance - sur chaque anneau il y a un évènement important pour l'Argentine ou pour Córdoba qui est écrit.

Et une statue... Pas de Guemes à la plus grande tristesse de Gabby.

Puis on se pause au parc lire les infos sur le congres de la langue espagnol - l'imparfait du subjonctif, un temps en voie de disparition? Super non?

Et on termine notre journée fort productive à diner des gauffres fourrées! Miam!

30
mars

Ce matin, visite de la Manzana Jesuite pour ma part - je pensais que la visite guidée serait en anglais, mais les heures qui m'ont été indiquées sont celles en espagnol. Bon activation des neurones et c'est parti pour tenter de comprendre.

La Manzana Jésuite c'est un édifice religieux construit à partir de 1640 et finit en 1671. La Manzana, paté de maison, concentre différents bâtiments construits par les jésuites dont l'église de la compagnie de Jesus et des collegios (lieux d'enseignements)

Córdoba fut la capitale des Jésuites - même pour les missions paraguyennes.

Il y a une très belle exposition de cartographies de 1500 à de nos jours, une bibliothèque avec des restes de livres écrits par les jésuites.

Puis je retrouve les filles et on tombe par hasard sur ces danses traditionnelles. C'est en l'honneur du festival de la palabra qui ze cloture ce soir.

On pensait faire après midi shopping. Tout est fermé 😦

17h, c'est l'heure du Free Walking Tour.

Pas mal d'explications sur la ville.

Le skate park a été construit pour le bicentenaire, mais il fut vite fermé pour cause d'accident.

Même Eiffel est passé ici!

On repasse devant l'église de los capuchinos. Cette fois la nuit.

Le tour continue vers Buen Pastor, un endroit universitaire où il y a un show d'eau et lumière sur 3 chansons - un argentine, une film psychadélique et Queen 'we are the champions' on a pas compris pourquoi!

Nous finissions cette journée dans le quartier Guemes, quartier absolument Génialissime de Córdoba autour d'une bonne bière artisanale avec Sebastian, qui était au free Walking tour avec nous!

31
mars
31
mars

Ce dimanche (on a un peu de mal avec les jours de la semaine) nous voulions aller randonner. Mais vu qu'il a plu toute la nuit et qu'il fait super gris, on n'est pas super chaud. Sébastian nous retrouve pour la journée et comme il a un bus en début de soirée, on préfère la jouer safe et aller à un endroit plus près et mieux desservi en bus. Direction Alta Gracia, petite ville qui comporte une des cinq estancias jésuites autour de Córdoba. C'est aussi le lieu où Ché Guevara passa son adolescence.

Une heure de bus plus tard et nous voilà à Alta Gracia! Nous sommes accueillis par des chats! Super!

La journée commence par le musée/maison d'Ernesto Guevara.

Le musée est bien fait, audio-guides et panneaux explicatifs. On en apprend plus sur le Ché que juste 'révolutionnaire Cubain et Bolivien' et son portrait connu.

Il était grand aventurier, médecin.

Puis après un déjeuner saucisson, pain et tomates - et un bon café pour que ça passe mieux - nous allons faire un autre musée vu qu'il n'y a pas grand chose d'autre!

Musée Manuel de Falla - célèbre compositeur Andalou.

Fuyant la dictature franquiste, il vient d'abord à Buenos-Aires puis atteint d'une tuberculose, il arrive à Alta Gracia, endroit plus sain.

Nous visitons le musée en musique! 😀

Et ça continue avec le musée Gabriel Dubois, sculptureur français - mais qui ne m'a pas impressionné.

Puis on termine cette visite d'Alta Gracia avec l'estancia jésuite.

Et une dernière balade avant de rentrer sur Córdoba.

Nous gérons nos billets de bus pour notre prochaine étape et... Retournons dans le quartier Guemes!

Sébastian part pour son bus et moi pour la messe universitaire. Messe dynamique, chorale de presque 80 étudiants c'était chouette!

1
avr
1
avr

Lundi, tout beaucoup de musées sont fermés, il pleut toujours donc après avoir étudié quels musées sont ouverts (il y en a 2), discuté avec nos voisins au petit déjeuner, nous partons en direction du musée de l'anthropologie.

Voilà, le musée commence bien, on est belles comme tout!

Gabrielle remonte le temps de quelques siècles et essaye de communiquer avec son cher Guemes.

Treve de plaisanteries, nous sommes dans un musée quand même.

 Le musée présente les différentes cultures indigènes de l'Argentine, et retrace l'historique de ces tribus. On y découvre donc des vases, des sculptures et des objets divers.

Le musée se termine par une exposition photo qui montre l'impact du racisme dans la société argentine et mets en lumière d'autres évènements.

On se fait un déjeuner pates fort bon et comme tout le reste est fermé, nous allons au cinéma dans l'immense centre commercial de Córdoba. On se sent un poil pouilleuses dans nos tenues de rando pas très classes et nos tongs car les chaussures sont mouillées. Nous allons voir The green book. Et c'était bien cool!

Puis on continue une petite balade dans la ville, sous le soleil qui est de retour!!

En passant devant les magasins, on se rend compte que on est vraiment en automne et bientôt.. L'hiver!

On voulait manger des gauffres... Mais c'est lundi, donc... Fermé!

2
avr

Aujourd'hui, dernier jour dans la province de Córdoba et jour férié en Argentine - Journée des vétérans et des combattants tombés pendant la guerre des Malouines.

Comme il fait super beau, nous partons pour de vrai vers la Quebrada del Condorito.

C'est parti pour 2h de bus.

Ici on note bien qu'il est autorisé de boire du maté! 😀

On fait de l'autostop pour les 2 km qui séparent l'arrêt de bus au début du parc (autant s'économiser!)

C'est parti pour 14 km de randonnée dans un paysage qui nous rappelle la France mixé avec de l'Irlande et Ecosse - on se croit dans Harry Potter quand ils descendent voir Hagrid dit Irina.

On se régales avec les paysages, ein sœur Irina!

Balcon nord, on se pose regarder les condors. Bon c'est des oiseaux qui volent, on admire donc plus le paysage! 😀

Il n'y a plus aucun bus pour aller à Córdoba de la quebrada. On fait donc du stop. Nous sommes directement prises par un couple adorable qui nous fera une visite touristique de la ville d'à coté, qui fera un gros detour pour nous amener à un bus pour Córdoba. On aura un cours sur les rivières qui passent à Córdoba, celles de la province, les différentes montagnes. Complexe mais intéressant. On arrive à avoir un bus pour Córdoba.


En arrivant dans la ville, on tombe sur un gros concert de louange sur une grande place , c'est pas en France qu'on trouvera ça!


On finit par manger des gauffres et nous irons prendre notre bus à 23h10 pour Buenos Aires!

3
avr

Après une nuit un peu courte et pas super confortable, avec une voisine qui a pris Irina pour son matelas et oreiller, nous arrivons sur Buenos Aires, heureuses d'y être enfin!

Vous vous souvenez de Romina? Rencontrée à Tilcara, elle vit sur Buenos Aires et nous a invité à venir chez elle!

Nous la retrouvons à la gare routière. Direction le puente de la mujer - le pont de la femme-toujours dans notre tenue de bus soit en Pyjama. Balade donc en pyjama à Buenos Aires.

Romina adore cuisiner, elle nous prépare des super empanadas, elle fait elle même son pain.

Irina et Gabby font en attendant un karaoke!

Voilà notre pain pour le petit déjeuner!

Après un petit moment de repos et papote, nous partons en direction du quartier de la Boca. On attend un bus pendant super longtemps et on s'y balade un peu.

La boca est un quartier populaire pour venir voir du tango et les maisons colorées du quartier. Tout ferme à 19h, même les resto, pas de bières ce soir!

On se fait une soirée tranquille, cuisine dans la super cuisine de Romina! 😀

4
avr

On se réveille, il fait super beau et ça fait bien plaisir! Petit déjeune en terrasse, dulce de leche et pain maison, on ne se refuse rien! La générosité argentine, c'est faire déborder un pot de Dulce de Leche!

C'est aussi l'heure du maté!

Puis en voulant partir, on a évidemment eu du mal à ne pas faire sortir le chien, voilà faut le récupérer haha

On prend un bus et arrivons tranquille à la place de l'obélisque sous une pluie #grossedrash, nous sommes près de l'ocean et le temps change très vite!

On se décide donc à aller au musée - ai final on va manger car nos estomac grondent famine!

On a prévu d'aller au Free Walking Tour de Buenos Aires, en face du congrès.

Cependant, il y a de très grosses manifestations sur tout le trajet que nous devrions emprunter.

Le peuple argentin manifeste contre le Gouvernement actuel, la baisse de la valeur monétaire, l'économie qui ne remonte pas, la corruption des pouvoirs politiques. Bref une méga manifestation en musique et banderole.

Ne sachant pas si la manifestation restera pacifiste, les organisateurs décident de l'annuler.

On demande donc des conseils sur que faire et nous irons donc visiter le cimetière de la Recoleta.

En y allant, on se rend compte de la richesse du quartier de la Recoleta!

Voila le cimetière de la Recoleta. Ça peut paraître bizarre de visiter un cimetière! Mais celui ci est énorme. Beaucoup de personnalités y reposent.

Après une bonne balade, nous allons en direction de la libraire Ateneo, ancien théatre reconverti en libraire. Plutôt sympa le cadre pour se poser lire un livre non? Il y a même des salles de lecture. On y flâne assez longtemps!

Nous passons manger une glace dans le 'meilleur glacier de Buenos Aires, rue Corrientes !' mousse de citron - framboise, un délice!

Petit coucher de soleil sur l'avenue Corrientes. Un plaisir des yeux!

Un dernier passage à l'obélisque avant de rentrer à Avellanedas, chez Romina!

On prend un bus rapide. Mais au final, ça nous amène trop loin. 25 minutes de marche pour rentrer en plus... Super!

Soirée sport - musculation et cardio, cuisine et karaoké en espagnol! Irina, merci d'animer nos soirées!

5
avr

Aujourd'hui, nous décidons de cuisiner un plat français pour Romina, pour la remercier de nous accueillir et pour lui faire gouter nos plats! Nous sommes assez limité en choix et nous cuisinons donc une super ratatouille française, des pommes de terre rissolées et une tarte aux pommes en guise de dessert! On va faire un tour au Makro, c'est un Bricorama pour la bouffe. C'est immense, aucun merchandising - ou un pas organisé! Et utiliser des sacs en tissus ou réutiliser des sacs est inenvisageable. Super...

On passe une bonne partie de l'aprem à papoter - on fait des progrès de dingue en espagnol.

On repart dans le quartier de la Boca pour la fin de l'après midi pour aller au musée. Plein de peintures d'ânes, trop cool! Haha

On se balade au marché artisanal, on dit bonjour au Pape, on va voir le stade de foot de La Boca, l'équipe super connue de Buenos-Aires.

Petite pause

Comme on ne retrouve Romina qu'à 22h30, petite pause bière dans le quartier de San Telmo, quartier qui bouge bien!

Puis on dine dans le resto où Romina travaille dans la ville de Lanus. Le nom nous a fait rire toute la soirée. Tout le personnel est au courant de notre venue, nous sommes ponctuelles et on a droit à une bise de tout le monde, ça nous fait bien rire! Irina a du aller jouer du piano! On me sert un verre de vin - un tiers de bouteille soit un très grand verre haha.

On nous fait pratiquer notre espagnol avec diverses personnes du resto, le fou rire. Bref on passe une bonne soirée! Nous découvrons ensuite la boîte de nuit argentine - Grosse musique de reggeaton. Nous allons bien!

6
avr

La journée commence avec la préparation d'un petit déjeuner (presque équilibré - il y a des pommes)

Voilà à quoi ressemble notre fin de matinée et début d'après midi!

Un maté, des empanadas et des amies de Romina! C'est bien chill mais c'est sympa ce repos! 😀


Nous partons visiter le nord de Buenos Aires, quartier de Retiro. Y a un grand marché artisanal le weekend où nous allons évidemment flaner! On voulait aller au musée mais il est fermé cette semaine.

Nous allons au centre culturel de Retiro, lieu d'exposition et de culture assez engagé. Aujourd'hui y a les murs décorés en faveur de l'avortement, y a des spectacles de Hip Hop...

Puis je me fais une balade dans les rues de Buenos Aires, de nuit - à commencer par manger une glace!

Le palais de justice de Buenos Aires.

Le théatre Colon.

La cathédrale de nuit - qui ne ressemble pas à une cathédrale!

Et l'hotel de ville pour finir.

Je reprends le bus pour Avellanedas,juste devant le musée du jambon, des amateurs?

7
avr

Aujourd'hui, il fait toujours super beau sur Buenos Aires alors on part faire une balade dominicale dans le quartier de San Telmo. San Telmo c'est le paradis pour chiner, il y a un marché couvert avec des antiquités et à manger, un marché avec plein d'antiquités sur la place Dorrego et un marché d'objets artisanaux dans la rue Defensea pendant plusieurs blocs. Bref on s'y balade bien le matin

Et évidemment, il fallait un moment de craquage en passant devant un magasin de Dulce de Leche!

On voit de beaux objets (oui les instruments de musique, pas le chat en porcelaine!)

On flâne dans ce beau quartier!

Un air de guitare... Mélangé au tango, un délice pour nos oreilles!

Une petite pause café pré déjeuner.

Et là, les mauvais choix commencent. On voulait un choripan - sorte de sandwich avec une saucisse, légumes et sauce chimichurri. Mais il y avait trop de monde donc dans la précipitation, nous allons au stand juste à coté sans faire attention à ce qui nous entoure. C'était du poisson, bon c'était clairement pas fou... Et en faisant le tour du marché, on se rend compte qu'il y avait un stand raclette, un stand crêpes. Bref on est un peu deg, alors pour se remonter le moral, on prend une crêpe en guise de suite de repas ou dessert.

Il nous reste une heure avant le Free Walking Tour, on se balade au marché et on s'y dirige tranquillement

Free Walking tour, c'est parti. On est un très gros groupe de 45 personnes pour un guide, alors concentration extrême pour s'ouvrir les oreilles!

Le tour part de la place du congrès et prend la rue du 25 Mai (25 de Mayo) jusqu'à la Plaza de Mayo.

On en apprend beaucoup sur le congrès en lui même, dont l'architecture fut inspirée de celle du capitole de Washington. Sur la place il y a la statue qui représente la 'bataille pour l'indépendance' avec le bonnet frigient qui symbolise la révolution française.

On en apprend plus sur Mariano Moreno, un avocat qui s'occupait des conflits entre le peuple et l'état. Selon notre guide 'l'histoire de l' Argentine, c'est comme Game of Thrones, ne pas s'attacher à une personne, il est possible qu'elle meure' super joyeux.

Sinon, plus joyeux, on apprend que l'architecture de Buenos Aires a des influences du monde entier. Chaque pays pour l'expo universelle de Paris pouvait exposer quelque chose. La seule condition était que les matériaux soient français. L'Argentine a gagné le concours de l'expo! Elle a demandée un peu de temps pour organiser l'expo retour chez elle afin de construire toute la ville, rien que ça! On a donc des influences de Paris avec les lampadaires, les trottoirs, les immeubles style Haussmanniens, le penseur de Rodin. .. Bref capitale éclectique!

Et comment ne pas parler de Eva Peron, femme de Juan Domingo Peron (lui fut la personnalité la plus aimée et la plus méprisée de l'histoire de l'Argentine), président du pays en 1946.

Eva Peron milite pour le droit de vote des femmes, construit des logements sociaux, mets en place des soins gratuits pour les plus démunis... Les gens du nord de Buenos Aires ne l'apprécie guère - ce sont les riches, mais elle fut adoré des gens du sud, les classes plus populaires.


On arrive ensuite sur la Plaza de Mayo, notre dernier stop. La cathédrale, le palais du gouverneur. Il y a des manifestations très régulièrement à Buenos Aires. En fonction de la demande, soit les gens se dirige vers le congrès soit vers le palais du gouverneur. Un joyeux Bazar logistique!

Le tour finit, nous allons nous balader vers Puerto Madero, quartier bien sympa au bord de la rivière.

Heure du diner, heure des mauvais choix. Les filles veulent des sushis allons on trouve un premier endroit mais hors de prix pas rapport à ce qu'on dépense habituellement en nourriture. On tente donc d'aller à un autre, entre Puerto Madero et notre arrêt de bus. On marche, on marche, plein d'espoir. Mais celui ci sera détruit en voyant la porte fermée de celui ci. Nooon. Que faire. Encore un mauvais choix en perspective, mauvaise étude de marché. On se retrouve à dîner à un buffet tenu par des Chinois (même continent que les sushis vous me direz) oui certes mais nourriture pas du tout Chinois, pas du tout fameuse et pas du tout bon marché. Bref à partir de ce jour, étude de marché des restaurants obligatoire!

8
avr

Aujourd'hui, c'est le jour de repos de Romina, alors on fait comme elle, on se repose! On se prend un bon petit déjeuner, lecture, Gabby fait une scéance de sport avec Irina en coach (super coach - si vous avez besoin de leçons, elle en donne à domicile, elle peut aussi faire nutritionniste, pour avoir son numéro envoyez 'Irina coach sportive hors pair' au 0675, *3 euros le sms*.

Et puis le soir nous avons un gros barbecue de prévu, alors il est nécessaire de faire des provisions!

Nous sommes 8, le boucher nous dit 'ha pour 8 personnes, prennez au moins 3,5 km de ribs'. Romina applique les conseils du boucher et prend en plus presque 1 kg de boudin et 14 saucisses. On a fait quelques légumes au bbq aussi. Bref ça fait un peu beaucoup mais bon!

On redevient enfants pour un cours instant...

Scout toujours, je m'occupe de faire le feu. Ici le bbq tu ne le fais pas au charbon mais uniquement à la braise. Il faut donc faire le feu d'un coté puis répartir les braises dans le gros bbq (pour nous c'est un gros bbq, pour les argentins, c'était petit).

Je surveille bien le bbq en bonne compagnie!

Et puis le drame, Irina se rend compte que ça ne va pas, alors elle se console avec double boissons - C'est juste l'effet oignon, rassurez vous!

Gabrielle obtient une promotion et devient la secrétaire de Romina - personnellement j'appelle ça devenir commis de cuisine

Bref on passe une agréable soirée avec les potes de Romina, on mange un peu trop, mais une viande cuit à tout petit feu, un vrai délice. On finit le bbq à minuit et on nous amène de la glace, quelqu'un à un second estomac à nous prêter? Grand merci!

9
avr

En cette journée du 9 Avril, on doit avouer qu'on a pas mal glandouillé! Mais on s'est couché un peu tard hier vu l'heure à laquelle on a mangé le dessert. On a pris un peu de temps pour organiser la suite de notre voyage, savoir comment on descend en Patagonie et dans quels endroits il est propice de s'arreter.

Voilà donc ci dessous la gare de Constitucion de Buenos Aires, notre point de départ vers le sud du pays! On achète nos billets de train.

Le hall de la gare

On veut ensuite aller en direction du quartier de Palermo, plus au nord, un peu après Recoleta. On met pas mal de temps à trouver le bon bus, et celui ci met pas mal de temps... Donc on a pas trop de temps pour se balader dans les jardins. Nous allons au jardin botanique.

On part ensuite dans le quartier de Palermo Soho voir le Street art.

Et ça, c'est presque nous!

On se pose dans ce quartier qui bouge bien! J'ai demandé un verre de vin... Et le bar m'a servit ça... Et puis j'ai trouvé un super endroit haha

10
avr

Aujourd'hui, c'est notre dernier jour sur Buenos Aires!

Nous prenons le bus 37 en direction de Palermo pour aller visiter ses jardins.

Bon il faut bien une heure pour y arriver vu le traffic actuel dans Buenos Aires. Surtout qu'un des parcs avec des animaux n'est qu'un tout petit peu ouvert et le reste est en travaux pour un réaménagement - qu'on ne verra donc pas!

On voit quand même des animaux rigolos!

On part ensuite visiter le jardin des roses!

On découvre une méthode de nettoyage de la rivière!

Et on découvre les pet-sitters, c'est comme le baby sitting mais avec des chiens!

On déjeune et allons visiter le MALBA - Musée d'art Latino-américain de Buenos Aires, musée incontournable de BA!!

On y retrouve des artistes comme Frida Khalo, Diego Rivera...

Moi aussi je peux faire une croix dans un carré jaune et devenir célèbre!

Voilà, c'était le MALBA!

On reprend ce même bus 37 pour la dernière fois vers chez Romina, il est temps de faire nos sacs, aller faire des provisions pour la Patagonie, dire au revoir à Romina et Moki.

On part vers la gare, triste de quitter Buenos Aires, Romina, Moki, la maison. On a adoré cette ville et les personnes que nous avons rencontrées!

C'est parti pour un train de nuit pour Bahia Blanca, on est ravies d'avoir des enfants juste à coté de nous!

Mais ça va, on dort correctement!

11
avr

Nous voilà presque arrivées à Bahia Blanca! Plus ou moins reposées, nous sommes d'attaque pour nous diriger vers Puerto Madryn.

Le train, moins confortable que le bus
Premier paysage patagonien

Nous n'aurons pas vu grand chose de Bahia Blanca. La recherche d'un ATM fut l'objectif de notre passage. Malheureusement, le 11 Avril étant la journée de cette ville (on est toujours en recherche d'explications), plein de magasins sont fermés et les distributeurs vides.

On se fait déposer à la station service, point de départ de notre voyage vers le sud. Notre objectif de la journée est d'arriver à Puerto Madryn, à 659 km de Bahia Blanca en faisant du pouce!

Première expérience de l'autostop, nous ne savons pas trop comment s'y prendre. On va vers les gens, un peu hésitantes, mais personne n'a de place pour nous. Au bout de 30 minutes, une voiture est prête à nous amener à 50 km, à Medanos. On accepte. C'est un couple de soixantenaires qui travaillent dans les industries du sel en Argentine. Très sympathiques, ils nous déposent à la station service de Medanos.

A peine déposées, nous sommes prises rapidement par des argentins qui roulent en bus aménagé et nous amèneront à Rio Colorado. Ils nous auront bien fait rire. Ce sont 3 copains qui parcourent l'Argentine habités par leur passion pour les rallyes automobiles. Leur fort accent complexifie un peu la communication. L'un d'entre eux nous raconte toute sa vie et celles de ses cinq sœurs. Il nous montre les photos de tous ses véhicules fort nombreux. Bref, trajet mémorable! Ils nous ont plus ou moins forcées à prendre une (des) photos du Rio Colorado. On vous laisse admirer...

La difficulté commence. A Rio Colorado, la station service est vide. On attend patiemment... On attend encore et on se fait prendre en stop pour les 30 derniers km avant la bifurcation vers la route 3, la route qui mène à Puerto Madryn et la Terra del Fuego (notre objectif final).

Notre troisième conducteur est un routier avec qui nous avions déjà discuté à Bahia Blanca. Il nous raconte qu'il aime son métier car ça lui permet de visiter son pays et son continent. Il aime prendre des gens en stop pour papoter et échanger un peu pendant ses longue routes. Bref c'était un bon trajet!

Moment de joie intense: à peine descendues du camion, on voit une voiture qui prend cette fameuse bifurcation. Daniel nous amènera jusqu'à Puerto Madryn à presque 500 km. Nous atteindrons donc notre objectif de la journée!

Daniel vient de Rio Grande, à 200 km au nord de Ushuaia. Il est allé voir sa fille qui vit à Buenos Aires - soit à 3000 km. "Ca fait que 3 jours de voyage!" pour rester 5 jours à Buenos Aires et refaire le trajet inverse. Ici cela parait normal - nous n'avons pas la même notion des distances!


Magnifique coucher du soleil sur la route

On arrive à la bifurcation pour Puerto Madryn. Il nous reste 8.3 km. Un peu long pour nos petits petons. Au bout de 10 bonnes minutes, un monsieur fort sympathique nous dépose juste devant notre auberge. Epuisées mais on est heureuses!


Nos points de dépose!
12
avr

En nous levant ce matin, on avait aucune idée de ce que nous allions faire aujourd'hui. Après le petit déjeuner, nous cherchons un loueur de voiture pour en louer une pour aller passer le weekend dans la péninsule de Valdes. Nous partirons avec un couple qui voyage en van mais qui a quelques soucis mécaniques. Chose faite assez rapidement, on prend rdv pour demain matin et on part chercher un loueur de vélo pour une remise en forme!



On loue des vélos de 2014 - on pensait que ça n'était pas trop vieux... Entre Irina qui a les freins qui grincent, Sibylle qui a les pédales qui couinent et Gabby qui a beaucoup de problèmes notamment la chaine qui saute et qui déraille. Mais il fait beaucoup, on positive!

On part en direction en direction de Punta Loma à 17km pour aller voir des otaries /lions de mer.

On passe devant l'écomusée de Jules Verne.


Gabby s'entraine comme elle peut pour le tour de France!

J'ai tenté de descendre la dune avec un sachet plastique. Méga échec, j'ai pas fait 10 cm!

On a la bonne idée de faire pause déjeuner près de la dune, dans le sable. Excellente idée pour ajouter du croustillant à nos sandwichs. Ouvrir une boite de sardines avec du sable, Easy! Bref, on aura eu un déjeuner sablonneux!

Voilà nos paysages pendant cette balade en vélo, contre le vent évidemment!

On y arrive!

On se marre bien à observer ces otaries!

Et même route pour rentrer... À nouveau contre un vent encore plus fort!

A Puerto Madryn, on apprend comment se garer - avec nos vélos pas besoin!

Et on finit avec une glace sur la plage.

Un bon dîner à l'auberge nous attend (enfin faut le cuisiner) et on finit cette belle journée sportive à aller boire une bonne bière artisanale à écouter des jeunes qui chantent. Un plaisir!

13
avr

Un petit lever de soleil, notre premier en Patagonie.

Nous partons ce matin avec Dietrich (notre super voiture), Barbara et Christophe pour 2 jours à la Péninsule de Valdés.


On va sagement se renseigner sur les horaires de la marée pour espérer voir le maximum d'orques! En attendant on voit ce qu'il reste d'une baleine.


Un petit tour de voiture pour aller voir les flamants roses! La coline qui est derrière aurait inspirée Antoine de Saint Exupéry pour le petit Prince lorsque le serpent mange l'éléphant. C'est les 'on dit' locaux!

On reprend la route en direction des pingouins! On verra plein de guanacos sur la route! Ils aiment traverser n'importe comment, ça ne facilite pas la conduite, les routes sont aussi des chemins, bref c'est pas simple!

Et on arrive au point où il y a plein de pingouins de Magellan! Ils sont tellement chou!

On admire le paysage!

Petite pause déjeuner avec une belle vue et en (bonne...) compagnie (?)

On va à la Pointe nord de la péninsule avec espoir de voir des orques... On aura attendu 2h30 mais sans en voir un seul aileron! Alors on regarde les éléphants de mer et les otaries qui jouent dans l'eau!

On admire aussi le paysage!

Et le coucher du soleil...

Nous arrivons à Puerto Piramides, la seule ville de la péninsule. On chercher le camping, il est fermé - ouvert : il n'y a absolument personne au camping pour nous accueillir, mais les portes sont ouvertes, alors on ne se prive pas pour y aller. On monte rapidement la tente. On va papoter avec deux personnes qui campent aussi. On passe une bonne soirée!

14
avr

Nuit fort mouvementée. On a mal choisi l'emplacement de la tente - y avait un trou d'arbres donc le vent pouvait passer comme il voulait et en plus le sol était super dur donc ça a été super complexe de planter des sardines. Vers 3h du matin, la tente tremblait de partout et une partie du double-toit s'envole. Plus le choix. On se retrouve dehors à essayer de trouver une grosse pierre pour retendre la tente et planter toutes les sardines. Bon la fin de la nuit fut meilleure et reposante.

Nous partons ensuite en direction du sud de la péninsule, en direction d'un des deux salars - le petit salar.

Quelques éléphants de mer.

En repassant sur la route pour le nord de la péninsule - on garde espoir de voir les orques - on redit bonjour aux pingouins, qui sont aussi adorables qu'hier!

Voilà la péninsule nord à marée base, c'est beau quand même!

Les otaries sont toujours la!

On attendra les orques pendant 6h,on rencontre du monde, on papote. Heureusement qu'il fait beau. On ne verra jamais les orques. On se dit qu'ils ne doivent pas travailler le weekend...

Un petit coucher de soleil et nous repartons à Puerto Madryn pour y dormir avant de continuer notre route vers le sud!