Carnet de voyage

Les îles Lofoten

17 étapes
11 commentaires
30
Les images des Lofoten m'ont toujours fait rêver. Cet archipel nous a offert des paysages tellement extraordinaires que la réalité a largement surpassé le rêve !
Juillet 2014
12 jours
Partager ce carnet de voyage
J1

Les Lofoten sont des îles situées au delà du cercle polaire, au nord de la Norvège.

L'archipel est dominé par des falaises abruptes plongeant dans l'océan Arctique, des villages de pécheurs blottis dans des criques, des plages de sable blanc aux eaux émeraudes ou turquoises quand le soleil est de la partie. S'étirant sur 167 km de long, il est constitué de 4 îles principales et d'une multitude d'îlots reliés par des ponts ou des tunnels.

Depuis Paris, il faut 3 avions pour atteindre notre destination.

- 1° vol : Paris -> Oslo (2h15). A cette escale, il faut impérativement récupérer ses bagages puis les réenregistrer.

- 2° vol : Oslo -> Bodo (1h30), 850 km plus au nord.

Magnifique vue sur le glacier du Svartisen qui compte 60 bras dont l'Engabreen, bien visible ici.

- 3° vol : Bodo -> Svolvaer (30 min)

Un court vol de 30 minutes dans un petit bimoteur nous fait traverser le Vestfjord. Les Lofoten se dessinent au loin. Notre avion se pose à Svolvaer, au nord de l'archipel, à 21h10.

2 points de chute ont été établis pour notre séjour : 1 au nord des îles pour la première moitié du séjour (à Kalle), et 1 au sud pour la suite (à Hamnoy).

Nous récupérons notre voiture de location, puis direction notre premier hébergement à KALLE, environ 20 km au sud. En route, nous faisons une halte au Rema 1000 de Svolvaer pour faire des courses, seul magasin encore ouvert à cette heure tardive.

On n'est plus dans la période du "soleil de minuit" mais il n'y a pas de nuit pour autant, juste une très légère pénombre. Dernière photo prise à 23h30.

Le tarmac à 21h10 et vue de notre hébergement  à 23h30 
J2
matin
J2
matin

Au programme ce matin, une petite randonnée sur le mont Hoven, à côté de Hov. Le soleil brille et les paysages sont biens jolis. Comme toujours, nous faisons de nombreuses haltes photos en cours de route.

Arrivés à destination, il nous a été impossible de trouver le départ de la randonnée... Du coup, nous sommes allés nous balader sur la très jolie plage de Vinje. C'est marée basse, de nombreuses méduses sont échouées. Même si ce n'est plus la saison, l'odeur de la morue est bien présente ! Les enfants cherchent des coquillages dans les rochers.

Pour le repas de midi, nous retournons à notre hébergement à Kalle, un rorbu (= cabane de pêcheur) au bord d'un fjord.

Les rorbuer sont de petites maisons typiques de l'archipel, peintes en rouge ou en ocre. Construits en bois tout au bord de l'eau, sur pilotis ou sur des pontons où s'accrochent les barques, les rorbuer abritaient autrefois les pêcheurs venus de tout le littoral pour la légendaire campagne de pêche à la morue des Lofoten, de janvier à avril.

La motorisation de la flotte de pêche, avec des cabines à bord de bateaux beaucoup plus grands, a failli entrainer leur disparition. Après quelques décennies d'abandon, ils ont dû leur salut à leur reconversion en gîtes pour touristes, qui apprécient leur charme rustique et leur incomparable situation en bord de mer.

J2
après-midi

Après le déjeuner, nous repartons en exploration et faisons une petite halte à la plage de Rorvika, une très jolie plage de sable blanc. La mer est bleue turquoise, on se croirait aux caraïbes...Mais la température de l'eau nous ramène à la réalité : elle est glaciale, on est tout de même au delà du cercle polaire ! Beaucoup de norvégiens viennent se détendre et se faire bronzer ici.

Finalement, on se laisse tenter et on patauge jusqu'aux genoux...


HENNINGSVAER : la "Venise des Lofoten"

Pour arriver au charmant port d'Henningsvær, nous empruntons une petite route qui serpente parmi des rochers impressionnants au pied d'immenses falaises. Nous croisons régulièrement des séchoirs à morues. L'odeur imprègne les lieux même s'il n'y a plus de poissons suspendus.

Ce bourg de 500 habitants voit ses maisons dispersées sur plusieurs îlots, séparés par de petits bras de mer et des canaux, d'où le surnom de Venise. Ce n'est qu'en 1983 qu'un pont fut construit afin de les relier entre eux.

L'aspect touristique du village ne doit pas faire oublier que Henningsvær est aussi un important port de pêche. Les chalutiers sont bien là, mais au repos tout près des quais et des usines de conditionnement du poisson. A la pleine saison de la pêche au fameux cabillaud arctique, de janvier à avril, on imagine l'activité qui doit régner dans ces lieux.

Chaque maison possède un mât où flotte le drapeau norvégien, par fierté nationale.

La journée se termine. Après le repas, nous allons nous balader à proximité de notre rorbu.

J3
matin

Direction le sud des Lofoten. Deux heures de route pour pique-niquer à Ramberg avant de partir en randonnée. Nous traversons plusieurs fois des bras de mer, soit par des ponts, soit par des tunnels, tous gratuits.

La plage de Ramberg est magnifique avec son immense baie de sable blanc.

Nous reprenons la route après le pique-nique, pour arriver bientôt à Nesland.

J3
après-midi

Nous nous garons au village terminus pour aller de Nesland à Nusfjord. Le plus intéressant est de démarrer la randonnée de Nesland car l'entrée du village de Nusfjord est payante quand on arrive par la route, mais gratuite pour les randonneurs. La balade est notée facile et familiale dans les guides... Elle s'avérera un peu plus difficile que prévue !

A/R 10 km, 500 m dénivelé, 4 heures sans les pauses.

Nous laissons le hameau de Nesland avec ses chalets en toits d'herbe.

Nesland, départ de la randonnée 

Le sentier longe le bord de la mer, il monte et descend sans arrêt, c'est assez mignon mais pas si facile. A un moment, nous repérons quelque chose dans l'eau qui monte à la surface, plonge et remonte ainsi 2 autres fois. Après recherche le soir sur internet, il s'avère que c'est un rorqual (une petite baleine) que nous avons observé !

Le chemin se perd ensuite dans la rocaille. Il n'y a plus d'indication. Nous marchons sous un soleil de plomb et il n'y a pas un brin de vent. Nous progressons à vue dans un labyrinthe rocheux. Ça n'a rien d'une promenade du dimanche, mais les paysages dont charmants.

Nous retrouvons le chemin qui longe de très jolies criques où certains se baignent. Et puis... surprise ! Une falaise... équipée d'une échelle d'environ 8 mètres et d'une corde au bout pour finir la descente... Un peu d'aventure qui plait aux enfants, mais on commence à trouver le temps long.

Le village de Nusfjord, classé par l'Unesco, se révèle enfin. D'abord quelques maisons isolées puis le hameau autour de son port.

Nusfjord est un village de pêcheurs, avec ses maisons sur pilotis, ses pontons de bois et ses bateaux. Une terrasse en bois avec des tables au bord de l'eau permet de se poser. Nous ne trouvons pas le hameau si extraordinaire que noté dans les guides. C'est un joli petit village mais sans plus. Nous avons préféré Hennigsvaer, visité hier. Et pour ne rien arranger, les magasins ferment à notre arrivée, empêchant la dégustation de glaces promise aux filles !


Nusfjord 


Le soir, on goûte au poisson séché en sachet, une grande mode en Norvège.

Verdict : 2 adorent, 2 détestent.

J4
matin

Ce matin, nous empruntons gratuitement des kayaks à disposition dans le hangar du centre et nous remontons tranquillement le fjord situé au pied de notre rorbu. C'est vraiment très sympa. A marée basse, le courant n'est pas trop fort, il n'y a pas de vagues, les paysages sont agréables et nous apprécions énormément cette sortie.

J4
après-midi
J4
après-midi

Cet après-midi, retour sur la magnifique plage de Rorvika que nous avons découverte avant-hier, avec la ferme intention de se baigner ! Même si ce n'est pas la côte d'azur, nous ne sommes pas les seuls à profiter du soleil.

La cadette a vu une méduse échouée sur la plage et du coup ne préfère pas aller dans l'eau. Sinon, on a tous réussi à nager. Moi, juste quelques brasses pour pouvoir dire : oui, je l'ai fait : je me suis baignée au nord du cercle polaire, dans la mer de Norvège qui n'est autre que le prolongement de l'Océan Glacial Arctique ! L’aînée et le papa ont été les plus courageux et ont nagé plus longtemps. L'eau est vraiment TRÈS froide, difficile de donner une température : 12 °C, 15°C maxi.

La faune sous marine est intéressante mais bon, pour faire du snorkeling, il faut prévoir une combinaison. Les filles joueront un moment sur la plage.

De retour de la plage, nous faisons un petit tour de vélo autour de notre rorbu. Les vélos sont également à disposition gratuitement. Et là, je constate que la cadette se gratte les cheveux de façon TRÈS intense.

Inspection : des POUX !!!! AAAAHHHH (les parents me comprendront ^^). Merci la colo ! Juste avant de partir en Norvège, la petite a fait une colo, où l'une de ses camarades avait des poux...C'est pas bien de partager ! Maintenant, il va falloir trouver une pharmacie et la traiter.

Avant le repas du soir, l’aînée et moi faisons à nouveau un petit tour de vélo, et là, nous sommes tombées sur la plus grande limousine jamais vue pour nous ! Étonnant !

J5

Levé 7h30. Au programme du jour, une randonnée un peu plus au sud : le sommet du Bulitinden, 10 km, 650 mètres de dénivelé. On a encore un temps magnifique, il faut en profiter.

Nous faisons un détour par Leknes. J'ai lu dans un guide qu'il y en avait une pharmacie au centre commercial. Mission lotion anti poux. La pharmacienne me montre un produit et me demande combien nous sommes car il faut traiter tout le monde. Vu le prix (225 NOK), je lui dis qu'on va déjà traiter la petite et qu'on verra après ! Non mais quelle idée d'avoir des poux dans l'un des pays les plus chers du monde ! Ce soir, on leur déclare la guerre (aux poux, pas aux Norvégiens) !

Difficile de trouver le début de la randonnée. Il n'y a aucune indication. Même le facteur à qui j'ai demandé ne sait pas ! Nous commençons donc sur le chemin trouvé, un peu au pifomètre et ce sera bien le bon. Au début, nous sommes entourés de sapins de Nordmann, puis des bouleaux nains et des myrtilles. Il fait une chaleur écrasante.

Le mont Bulitinden, notre destination, apparaît en sortant de la forêt.

Arrivés au col, avant la dernière ascension, le vent est de retour et nous offre un petit rafraîchissement bien agréable ! Au loin, les paysages commencent à se révéler.

Au sommet, on a une vue à 360 ° sur les fjords, les montagnes, la mer. C'est magnifique ! Nous pique-niquons, puis redescendons tranquillement.

Les paysages du retour continuent de nous émerveiller.

Une fois à la maison, je me charge de mettre la lotion antipoux à notre fille. La notice est au choix : en norvégien, suédois, finlandais ou danois...Pas d'anglais ! Bon, il y a noté "15 min solution", je suppose qu'il faut laisser agir 15 minutes. Je lui imbibe donc les cheveux de cette solution hyper grasse. J'ai l'impression de l'asperger d'huile. On attend ensuite 30 minutes, mieux vaut prendre large ! Puis lavage des cheveux. Je traite son chapeau, je retourne sa taie d'oreiller mais elle se couche sur son drap alors que je voulais qu'elle inverse tête et pieds... Bon c'est fait, faut juste espérer que ça nous permette de tenir jusqu'à la fin des vacances ! Au final, la lotion aura été extrêmement efficace et nous n'aurons pas eu besoin de la retraiter.

Après manger, nous allons nous promener le long du fjord, vers la mer. Nous découvrons une jolie balade qui va au bout du promontoire.

J6
matin

Matinée tranquille. Nous nous refaisons une balade le long du fjord, un peu de kayak et un sauna entre filles.

J6
après-midi

Après déjeuner, les filles veulent retourner à la plage de Rorvika. Va pour une 3° édition ! Mais aujourd' hui, un voile nuageux atténue les effets du soleil et un petit vent frais n'arrange rien. Brrr, ça sera juste trempette pour moi.

Pour finir la journée, nous allons faire un tour à SVOLVAER, centre administratif et principal port de pêche des Lofoten. La ville est très touristique avec de nombreux tour operators qui proposent des sorties en mer et dans les fjords.

Au loin, le Svolvaergeit ("La Chèvre de Svolvaer") est un piton rocheux qui surplombe la ville, coiffé de 2 pics évoquant la forme des cornes de chèvre. Espacés d' 1,50 mètre à 569 mètres d'altitude, les grimpeurs téméraires se font un plaisir de les enjamber d'un seul saut !

J7

Nous quittons notre rorbu de Kalle pour nous rendre au sud des Lofoten, à Hamnoy où nous attend notre 2° hébergement. Nous faisons halte à la plage de HAUKLAND pour pique-niquer. Le temps est maussade.

Nous repassons devant la plage de RAMBERG.

Les très nombreux ponts sont toujours bien jolis et intégrés aux paysages. Les parcs à poissons font également partis du paysage.

Nous arrivons à HAMNOY en milieu d'après-midi. Nous découvrons notre nouveau rorbu au bord du Reinefjord. Un petit port de pêche se situe derrière et le hangar à poissons est librement accessible. Les chats rodent dans le secteur en quête de pitance facile.

En fin d'après-midi, nous allons nous promener au village de REINE, situé à quelques kilomètres.

J8

Cette randonnée est bien connue des habitants des îles car elle dispose d'un vrai sentier jusqu'au bout, chose rare aux Lofoten. Au sommet, à seulement 775 mètres, on a l'impression d'être sur le toit du monde. Distance 16 km, dénivelé cumulé positif 1100 mètres.

Nous arrivons pour le pique-nique au refuge du Munkan.

Refuge du Munkan 

Il ne reste plus que 300 mètres de dénivelé. Le spectacle en vaudra la peine.

Une fois au sommet, un panorama grandiose à 360° se révèle. Il faudra bien 30 minutes de contemplation pour arriver à repartir ! Le Munkan vaut effectivement le détour.

Vue au sommet du Munkan 

Fin de la randonnée à 19h. Ce fut une magnifique journée !

Au retour, nous faisons une halte à la supérette de Reine. Et là, que vois-je ? Des glaces ! En vente à l'unité... Depuis la glace manquée à Nusfjord (magasins fermés), la cadette nous demande TOUS les jours "c'est quand qu'on mange une glace !"... Dans ma grande générosité, j'achète donc 4 glaces ! On choisit bien un emballage avec du chocolat, et là, surprise au déballage : pas de chocolat ! Une glace, euh, au lait ? Bon, on la mangera quand même avec plaisir !

J9
après-midi
J9
après-midi

Cet après-midi nuageux, nous allons faire une petite randonnée à la plage de la Baleine, appelée ainsi car des baleines s'y sont échouées. D'ailleurs, les courants y ramènent tous les détritus de l'Océan. La plage est jonchée d'objets en tout genre (brosse à dents, chaussures, cordes, filets, bouées métalliques rouillées,...). Nous passons par le col entre Torsfjordtinden et Maltiden. En marchant tranquillement, il nous faudra 1h15 à l'aller et pareil au retour. Les filles quitteront les chaussures et joueront un moment avec les vagues.

J10

Dans un décor grandiose de montagnes sculptées à l'ère glaciaire, Reine s'inscrit dans l'un des plus beaux paysages de Norvège.

Reine 

Départ de Reine, en bateau, pour remonter le Reinefjorden jusqu'à Vindstadt. La traversée dure environ 20 minutes.

Nous débarquons au bout du fjord, puis nous devons remonter à pied le Bunesfjorden jusqu'au col.

Nous sommes surpris de constater que la lumière des lampadaires reste allumée en continu, même en plein jour. De plus, en ce moment, il n'y a même pas de nuit ! Je sais bien que la Norvège est un pays riche, mais enfin, gâcher à ce point l'énergie...???

Une fois le col franchi, on redescend derrière sur l'immense plage de Buneset. Une très jolie plage en U, de 1 km de long, donnant directement sur l'Océan et entourée de 2 immenses falaises noires de granit.

Après quelques heures, il faut repartir pour ne pas louper le bateau du retour. Nous retrouvons le fjord à marée haute cette fois.

Nous débarquons à Reine et immortalisons une dernière fois ces paysages extraordinaires.

En fin de journée, nous partons faire une petite balade à proximité de notre rorbu.

J11
après-midi
J11
après-midi
Å

Å

Visite de Å (qui se prononce O), le village le plus au sud des îles. En cours de route, nous faisons une halte dans un très joli cimetière, typique des Lofoten.

Å est hypertouristique. Une multitude de groupes défilent derrière leur guide repérable à une pancarte qu'il soulève, avec un numéro. Est-ce à cause du monde ou de la météo maussade, le village ne nous a pas charmé. On retrouve, comme ailleurs, de nombreux rorbuer rouges sur pilotis. Nous flânons dans le musée du poisson, mais il n'y a pas grand chose à voir et peu d' explications...

J12
J12
Bodo

Bodo

Nous quittons notre rorbu en milieu de matinée pour aller tranquillement vers l'aéroport de Leknes où nous devons prendre l'avion du retour cet après-midi. Nous repartons dans un premier temps vers Nesland pour trouver des marmites de géant décrites dans les guides. On a cherché mais on n'a rien trouvé... La mer est grise et agitée, pas l'idéal pour chercher des baleines.

Aussi nous repartons vers VIKTEN, village décrit comme touristique avec une jolie plage de sable blanc. Bon, il faut admettre que le village n'est vraiment pas terrible. Quant à la plage...le sable est blanc, certes, mais c'est minuscule, ça sent le soufre et l'accès n'est pas évident !

Nous y pique-niquons quand même et partons pour Leknes dès le repas fini.

Vikten 

Nous faisons une halte au port de LEKNES où de gros navires de croisière ont accosté, histoire de se promener.

En début d'après-midi, nous rendons notre voiture à l'aéroport de Leknes. Puis nous allons enregistrer nos bagages. Nous sommes très en avance, notre avion décolle à 17h35. Le gars nous propose alors de prendre le vol de 15h35, dans 15 minutes ! Nous acceptons volontiers. On nous fait embarquer en dernier, et nous nous retrouvons tous séparés... Le vol ne dure pas longtemps, ce n'est pas bien grave. Mais les norvégiens sont formidables : l'hôtesse demande à un jeune homme de changer de place pour que les filles soient à côté, et mon voisin propose de prendre la place mon mari pour que nous soyons ensemble. La classe !

Nous arrivons donc à Bodo avec 2 heures d'avance. Et comme nous avions 1 heure d'attente de prévue, nous avons donc 3 heures devant nous. L'aéroport étant juxtaposé à la ville, nous allons flâner au port de BODO pour passer le temps.

Cet archipel regorge de paysages naturels fabuleux. Plus on descend vers le sud et plus les montagnes sont abruptes créant des fjords spectaculaires. Les plages de sable blanc, les eaux glaciales émeraudes ou turquoises et les cabanes de pêcheurs nous transportent dans un monde à part, et le charme opère immédiatement.

Assurément, un grand coup de cœur !