Carnet de voyage

Iran

7 étapes
4 commentaires
6
Circuit de Shiraz à Téhéran sur les routes de la Perse
Octobre 2016
15 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Shiraz - 3 nuits

Arrivée de nuit à Shiraz ville du sud-ouest de l'Iran, capitale de la province du Fars. Dès mon arrivée il a fallut que je me familiarise avec le port du voile, bon ça va c'est gérable faut dire qu'il protège du soleil !! Installation à notre hôtel Arian Appartement Hôtel.

Musée Pars - Citadelle Karim Khan 

Après une petite nuit de récup nous voilà partis pour un tour à pied de la ville, bon ben voilà nous sommes en Iran avant notre départ on aura tout entendu, des gens soucieux pour notre sécurité, des surpris qui partiraient plutôt sur une île et les enthousiastes qui nous enviaient !! Et bien ces derniers avaient raisons dès les premiers instant, les premiers échanges nous n'avons pas été déçu, les Iraniens ont un accueil à la hauteur de ce que j'avais pu lire ou entendre des voyageurs qui avaient visités ce magnifique pays.

Vakil Mosqué
Vitraux décoratif - Bains douche - Ruelle du bazar
shah Sheragh - Grande mosquée de Shiraz

Rencontres avec des étudiants, ils nous accompagnèrent tout au long de l'après-midi déjà de belles rencontres

Jardin et mausolée d'Hafez
2

Avant notre départ nous avions pris contact par mail avec une guide local Soleiha pour la visite de Persépolis et Pasagardes, rendez-vous pris le lundi matin. Départ par la route 65 avec Soleiha accompagnée de son frère qui nous servira de chauffeur, Persépolis est située à 1h20 de Shiraz cette ville ancienne est en plein désert et il n'y a pas un cm d'ombre. Donc prévoir de l'eau et un couvre-chef.

Sa construction débute sous Darius 1er vers 518 av JC. Comme en Egypte, les rois suivants l'agrandiront pendant + de 150 ans ... et il restera inachevé. Ce n'était pas une ville à proprement parlé mais juste un site servant aux fêtes du Norouz (le Nouvel An iranien le 21 Mars). Désertée le reste de l'année, tous les peuples de l'Empire venaient rendre hommage au roi et apporter les cadeaux qui vont avec ! La capitale de l'époque était Suse. Comme on peut le constater, il ne reste pas grands choses debout à Persépolis. Quelques colonnes isolées et 2 ou 3 portes majestueuses. Le plus intéressant restent les bas-reliefs représentant les 23 peuples de l'empire venus rendre leurs hommages au souverain et portant leurs offrandes. C'est vrai qu'il faut faire un peu d'abstraction pour s'imaginer ce que pouvait être le palais aux 100 colonnes ou le palais de l'Apadana dont l'escalier recèle les plus beaux bas-reliefs de Persépolis.

Nous montons ensuite aux 2 tombes surplombant le site. Elles appartenaient à Artaxerxès II et III. On y retrouve les symboles zoroastriens. Il y a aussi des chevaux inachevés qui montrent la technique des sculpteurs pour dégrossir des blocs énormes.

Porte de Persépolis

Pasargades est une cité antique bâtie à 1 900 mètres d'altitude dans le Zagros et à 87 km de Persépolis, dans l'actuelle province du Fars en Iran. Ce fut la première capitale historique de l'Empire perse. Ce site n'est pas toujours prévu avec Persépolis car c'est encore 1h00 de voiture supplémentaire. S'il faut de l'imagination à Persépolis, à Pasagardes il faut être devin pour imaginer ce que cela pouvait être. Commencée en 546 av JC par Cyrus le Grand, elle sera vite dépassée par Persépolis en terme de grandeur, mais elle sera une vraie capitale par contre. Tombe de Cyrus Pasagardes. Elle est complètement isolée, sans aucun décoration ni inscription pour dissuader l'envahisseur sa destruction.

Tombe Naqsh-E Rostam - Pasagardes - Tombe de Cyrius
3

Hôtel Sonati Adresse : Yazd, Salman-e-Farsi

Yazd est une ville d'Iran, capitale de la Province de Yazd. Située sur le plateau central iranien, entre le désert du Dasht-e Kavir au nord et celui du Dasht-e Lut au sud, la ville est entourée de lacs salés. Yazd, l’une des plus anciennes villes au monde, s’élève sur le plateau iranien et recèle de monuments témoignant de la présence des zoroastriens (particulièrement avant la conquête arabo-musulmane du plateau iranien). Yazd déploie une architecture simple, en harmonie avec son environnement aride : les maisons sont en pisé (terre battue insérée dans un coffrage), les toits sont plats, et la ville entière est dominée par les bagdir ("tours du vent").


Sur la route entre Shiraz etYazd

C'est le frère de Soleiha qui nous fera faire le voyage entre Shiraz et Yazd dans sa 405 Peugeot qu'il bichonne régulièrement, musique d'ambiance et c'est parti pour 5h15 de route et 440 km. Périple sous un soleil de plomb dans un paysage désertique, pas un arbre à perte de vue, pas de point d'eau !! Il fait sec ici, très sec !!!

Jameh Mosqué - Clock tower

Les tours du silence, l'Atashkadeh (temple de feu zoroastrien), le musée de l'eau, la place Amir Chakhmagh, promenade dans la vieille ville de Yazd (visite de la prison d'Alexandre et du mausolée des douze imams) Chak Chak (le lieu de pèlerinage le plus important pour les zoroastriens).

Tour du silence - Porte ancienne - Ruelle de la vieille ville
Toits du bazar - Vieille ville

Nous résidons dans un très bel hôtel ancienne maison traditionnelle, nous y faisons la rencontre de touristes français et d'un jeune homme franco-allemand Frédéric avec qui nous partagerons et échangerons de bons moments. Le nakhl (cercueil symbolique) est utilisé dans les cérémonies de commémoration du martyre du troisième Imâm des chiites, l’Imâm Hossein. Il nécessite une centaine de porteurs lors de la procession.

Cour intérieure de l'Hôtel - La pause thé - Temple de feu Zoroastrien
Tour à vents (Badgir) - Citerne - L'énorme nakhl en bois de palmier de Yazd le plus ancien d'Iran date de l’ère Safavide.
La place Amir Chaghmagh et sa superbe mosquée avec ses trois rangées d'arcades et ses deux hauts minarets. 

L'intérêt de cette ville c'est de grimper sur les toits, nous on a trouvé un hôtel d'où on a pu admirer le coucher de soleil sur les maisons en pisés.

Mosquée de miroirs


Visite et flânerie dans le Dowlat Abad Garden.


Balade nocturne et un dernier tour sur les toits de Yadz, cette citée autrefois caravanière située sur la route de la soie.


Fête du martyr Imâm Hossein


Dernier jour à Yadz avant notre départ pour notre virée au cœur du desert.
4

A quelques kilomètres de Yazd nous avons prévu une nuit dans ce caravansérail magnifiquement restauré. Couchage atypique pour ce lieu transformé en hôtel, coucher de soleil somptueux et à la tombée de la nuit rendez-vous avec les étoiles, encore une belle rencontre avec un astrophysicien américain !! Et oui un américain en Iran c'est possible qui nous fera un cours d'astronomie à nous Andromède, Cassiopée, Vénus .... Mémorables instants !!!

Cour intérieure du Caravanserail
5

Hôtel Kianpour's Historical Résidence

Troisième ville d’Iran en nombre d'habitants après Téhéran et Mashad. Cette ville abrite plus de 2500 ans de civilisation. De par son histoire féconde, elle abonde en richesses culturelles et artistiques de toutes sortes. Ce n’est nullement un hasard si on l’a surnommée la « Moitié du Monde ». Une promenade le long du fleuve Zayandeh-roud et ses ponts Si-o-seh-pol et Khâdjou permet de se mettre à l’écoute des murmures de ce fleuve depuis des siècles. Cette ville escarpée se situe au sud-ouest du centre du pays, à 1530 m d’altitude. Elle compte plus de 130 palais, mosquées, bains...

Pont Khâdjou
Pont Si-o-seh-pol

Notre hôtel est une petite merveille d'architecture, digne d'un petit palais de style kadjar, une chambre spacieuse avec petit bassin d'eau extérieur, ici ce n'est que calme et sérénité, alors que la ville grouille de monde, de voiture.

Notre hôtel

Immersion dans le ville, hôtel Abassi le plus grand d'Ispahan.

Hôtel Abassi

Visite de la place Naghsh-e djahân (actuellement place Imam Khomeyni), la seconde plus grande du monde. Ispahan est le berceau d’un artisanat typiquement iranien, de l’art de la bijouterie jusqu’à celui du tissage de tapis. La ville est également célèbre pour son art du ciselage du cuivre et de l’argent, pratiqué dans des bazars spécialisés.

Mosquée du Cheikh Lotfallah
Grande mosquée d'Ispahan

Sur la place de l'imâm Khomeiny se trouve des galeries assez sombres il y a des commerces et des artisans. Elle est maintenant aménagée en place publique avec pelouses, bassins et allées. Cette place date de 1612 sous le règne des séfévides. A voir absolument le palais de`Ali Ghapu pouvant être réservé pour la fin de journée pour avoir une vue sur la ville depuis les étages supérieurs et surtout depuis la surprenante salle de musique du dernier étage. On dit qu'un passage souterrain permettait de passer du palais de Ali Ghapu à la "Mosquée du Shaykh Lotfollah" ce qui permettait aux femmes d'aller à la mosquée sans être vues, d'où le nom de « Mosquée des femmes » qu'on lui donne parfois.

Le bazars - Salle du Palais de Ali Ghapu
Jeunes étudiantes en dessin
Place de l'imâm Khomeiny

Visite du palais aux 40 colonnes et du quartier arménien.

Fresques  
Cathédrale arménienne Saint-Saveur Vank

Les habitants d'Ispahan.

Rencontre avec un artisan en tampographe sur textile. (chut il se prend pour Fernandel !!)

(c'est vrai il lui ressemble un peu !!) 

Dernière journée à Ispahan avant notre départ en bus VIP pour kashan

6

Hôtel Negin house Mohtasham

Au moyen âge, la ville est renommée pour ses ateliers de céramique. En effet, le nom de la ville trouve son origine dans le nom persan désignant le carreau de céramique, kashi. Kashan est la première des grandes oasis qui se trouvent le long de la route entre Qom et Kerman, dans les déserts du centre de l'Iran et son attrait est principalement dû au contraste entre les immensités des déserts et la verdure des oasis bien entretenues.


Dès notre arrivée nous avons fait de nouveau des rencontres avec les habitants ici la fête dédié à la mort de l'imam Hossein battait son plein, la ville entière était en pleine effervescence, moments d'échangent intense.

Les vendeurs de Pop corn

Kashan est une merveilleuse étape entre magnifiques maisons, ambiance digne d’un conte des mille et une nuits et très belles mosquées.

Immersion et accueil dans la famille de Melika et leur maison de force
Mosquée Agha Bozorg

Visite de la ville

Cérémonie et commémoration de la mort de l'Imam Hossein

Visite de la maison Tabatabaei

C'est une maison historique célèbre de Kashan. La maison fut construite dans les années 1840 pour l'influente famille des Tabātabāei, fameux marchands de tapis.

A chacun son entrée "Les femmes et les hommes" 

Maison des Abbasi

La maison est un bel exemple d'architecture résidentielle persane traditionnelle.

Sultan Amir Ahmad Bath House

Le hammam d'Amir Ahmad, ou maison de bains du sultan Amir Ahmad est un musée dans un ancien hammam, construit à l'époque des Safavides au XVIᵉ siècle.

Fin Garden

7
Tabiat Bridge  

Palais Golestan

Le somptueux palais du Golestan est un chef d’œuvre de l’ère kadjare qui illustre l’introduction réussie d’artisanats persans traditionnels et de formes architecturales de périodes antérieures avec des influences occidentales. Le palais ceint de murs, l’un des plus anciens ensembles de Téhéran, fut choisi comme siège du gouvernement par la famille dirigeante kadjare, arrivée au pouvoir en 1779, qui fit de Téhéran la capitale du pays. Construit autour d’un jardin composé de bassins et de zones plantées, il fut doté de ses éléments les plus caractéristiques et de ses ornements au 19e siècle. Devenu un centre des arts et de l’architecture kadjars dont il est un témoignage unique, il est demeuré jusqu’à aujourd’hui une source d’inspiration pour les artistes et les architectes iraniens. Il incarne un nouveau style combinant les arts et l’artisanat persans traditionnels et des éléments de l’architecture et de la technologie européennes du 18e siècle.

La jeunesse se dévoilent !!!  

Voilà dernière photo avant notre retour en France, on aura marché, visité, rencontré, échangé, on se sera émerveillé et on rentre avec des souvenirs pleins la tête !!