Carnet de voyage

Autour du lac

Dernière étape postée il y a 22 heures
Pause annécienne sans repos
Juin 2020
30 semaines
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 5 avril 2020

Après un aménagement rapide le vendredi matin 29 Mai 2020 à Annecy. Youpi on en profite.

Samedi 30 Mai

Montagne du Charbon et Blanc Plat. Départ de Mangellaz (Après Saury). 17,35 AR, 4h20min.

https://www.altituderando.com/La-Montagne-du-Charbon-par-Montgellaz

Très belle montée dans la forêt aérée et lumineuse qui aboutie au pied d'un passage dans les roches avec une vue de récompense: les falaises de la montagne du Charbon et le lac d'Annecy qui zigzague en contrebas. Le chalet de la Combe est splendide et tout nous attire dans Blanc-Plat, qui culmine au dessus d'un petit cirque. Les derniers mètres tirent les cuisses, mais on aurait poursuivi jusqu'à la Dent des Portes si on avait su que ça passait.

Depuis le passage taillée dans la roche 
Le chalet de la Combe 
Blanc-Plat nous domine à droite 
Depuis Blanc Plat on surplombe le vert et le bleu 
Ca donne déjà envie d'y retourner avec... 



Dimanche 31 Mai

Tour du lac d'Annecy en vélo, roue arrière en chips (=voilée). 44km, 4h

Baignade à Talloire ( La baignade de loisir n'est pas autorisée, mais la nage en eau libre est tolérée). AhAhAh.

Pique Nique à Sevrier, roblochon et baguette (le retour aux sources).

Les cuisses chauffent à l'arrivée.

Au milieu, la bosse la plus à droite des trois bosses, c'est Blanc-Plat 

Lundi 1er Juin

Via Ferrata de Yves Pollet Villard à La Clusaz puis la Pointe des Aravis puis l'Aiguille de Borderan puis l'Aiguille Verte (aiguille des Calvaires) et retour par la combe de Borderan. 6h

https://www.altituderando.com/Pointe-des-Aravis-2325m-Aiguille

Nous avons choisi la Via Ferrata de la Clusaz pour une reprise en douceur et à la fraiche pour éviter les foules. Départ 8h45 de la base de la via. Beaucoup de chance car nous sommes presque seuls et nous entendons les cloches en bas dans la vallée. Nous montons très tranquillement et parvenons à la sortie à la R'tourne (comprenez en dévers), deux heures plus tard. Pique-Nique apéro de comté à la baguette (nous avons pris l'habitude).

Marcher dans le vide 
Fumer un volcan 

Nous découvrons qu'une randonnée sur les crêtes pourrait nous emmener jusqu'à deux sommets des Aravis. Nous décidons malgré le manque de préparation que maintenant que nous y sommes, Y A PLUS QU'A. Ca monte raide sur la crête, d'abord dans une végétation rase puis sur une immense dalle abrupte de lapiaz.

La vue se bonifie avec l'ascension et nous parvenons après quelques hésitations à l' Aiguille de Borderan. 2492m.

Du sommet de l'Aiguille du Borderan vers le sommet du Parossaz 

Nous nous questionnons pour la descente, car le couloir empierré est couvert d'un immense névé qu'il ne ferait pas bon débarouler. Nous choisissons de descendre prudemment sur une langue de terre déneigée jusqu'au pied de l'Aiguille Verte= Aiguille des Calvaires.

Du haut et du bas... 

Raphaël fait une petite sieste pendant qu'Elisa puise encore un peu de motivation pour monter à la croix.

Depuis l'Aiguille des Calvaires 

La descente dans la combe est grandiose, survolée par des parapentes et sifflés par des marmottes qui résonnent.

Et dire qu'on était sur cette crête...

Il est temps au retour de manger une pissaladière et un carré myrtille sur le coin du pouce... en attendant la douche.

2

Samedi 6 Juin

Aiguillette des Houches, Lac de Brevent et Refuge de Bellachat depuis Le Bettey: 15km, 1200D+, 5h

https://www.altituderando.com/Aiguillette-des-houches-2285m-pointe-de-Lapaz-2313m-aiguillette-du-Brevent

La météo semble capricieuse aujourd'hui mais le rendez-vous est pris avec les backapackers des Alpes, sur le groupe FB du même nom... Cela nous motive à rouler sous la pluie et les nuages bas jusqu'aux Houches. (Doit-on dire jusqu'à les Houches?)

Nous montons au hameau du Bettey pour nous rapprocher plein de feignardise du sommet et rencontrons nos compagnons de rando. Ils ont espoir que le ciel se dégage et disent bien fort que sans cette motivation ils ne seraient pas encore sortis du lit.

La montée en grand S en sous bois est assez lente à notre goût mais cela donne l'occasion de discuter. Nos nouveaux copains sont très sympathiques. Nous parvenons aux chalets de Chailloux et cherchons en vain les bouquetins dans les brumes mystérieuses.

Les alpages au Chalet de Chailloux

En montant les nuages dévoilent ponctuellement des sommets que nous pouvons citer depuis notre "balcon". Le Mont Blanc, le Glacier des Bossons, l'Aiguille du Midi, les Aiguilles de Chamonix. Notre compère Matthias est connaisseur et nous décrit tout dans le détail.

Parvenus aux Aiguilles des Houches, point culminant de la randonnée, nous avons la joie de voir les montagnes se découvrir. Quel Panorama: Non seulement le Mont-Blanc, mais aussi les aravis et les Fiz, coiffé de la calotte habituelle au Mont Blanc.

Nous déjeunons à l'abri du vent de crête, traversons quelques névés et poursuivons jusqu'à un beau point de vue sur le lac de Brévent enneigé et glacé. Magnifique!

De nombreux névés encore présents  
Matthias, l'explorateur gentil organisateur
Le lac de Brévent sous sa couche de neige et son feuilleté d'algues rouges 
La belle équipée! 

La descente se fait par le refuge de Bellachat, puis par un petit sentier en sous-bois tout moelleux.

 Refuge de Bellachat, où boire en saison un apéro au coucher de soleil
 Plus vert et plus chaud en descendant.

Il n'y a pas eu de petite bière trinquée à l'arrivée, mais on négociera ça la prochaine fois.

3

Dimanche 7 Juin

Les nuages bas et la météo d'ennui s'est éclaircie lors de nos retrouvailles à Nonglard qui rime avec Poux de Lard. Ballade au point de vue et sourires-grimaces au programme. Oh la belle ambiance de rires et d'éclaircies en cieux orageux.

Lundi 8 Juin

Mont Veyrier, Mont Baron, Ancien Téléphérique depuis le Pré Vernet: 7km, 700D+, 2h

OU L'avortement du Parmelan mais la Naissance du Mont Veyrier et Baron...

Nous étions partis pour grimper la tête du Parmelan mais elle était définitivement dans les nuages, alors nous avons choisi un autre grand classique.

Les vues depuis la crête se découvrent les unes après les autres. Le sentier est un peu glissant mais ça rajoute un peu de piment d'Espelette.

 En souvenir de notre grimpe avec Math'Bro, Léalex
 Dommage, pas de maillot de bain!

Jeudi 11 Juin

Circuit des cascades à Villaz. Cascade du Dard et des Nantisses. 3km, ballade sous les bois.

Parce qu'il fait mauvais temps depuis trop longtemps et que la couche nuageuse masque toutes les montagnes: une petite ballade fraiche aux cascades bien remplies.

4

Samedi 14 Juin

La veille, je demande conseille pour une randonnée pas trop longue autour d'Annecy. La météo annonce temps encore dégagé de 8h à 11h, puis des pluies fortes pour le reste de la journée.

On me conseille le Charvin, la pointe de Talamarche, Entrevernes et Taillefer, le Parmelan et la Montagne du Charbon (déjà fait).

Nous choisissons la pointe de Talamarche et prévoyons un réveil à 6h, mais dès 5h30 nous sommes tout guillerets. Arrivé au Chalet de l'Aulp (prononcer l'O) nous nous rendons compte que l'incontournable Tournette est juste à côté et que nous sommes assez rapides pour en faire le tour avant la pluie.

La tournette par le Chalet de L'Aulp: 12km, 1200 D+, 4h

https://www.altituderando.com/La-Tournette-2351m-par-le-chalet-de-l-Aulp

Nous laissons la voiture à la fin de la route goudronnée et rencontrons une habitante qui nous dit que le temps se maintiendra jusqu'à midi... et elle aura vu juste! Nous grimpons jusqu'au Chalet de l'Aulp au milieu des vaches et sommes impressionnés par le bruit des cloches dans la relative tranquilité de la combe. En effet il n'y a pour l'instant que 5 voitures stationnées là haut, un quota si faible par rapport aux affluences de mi-journée en été. Vite nous ne perdons pas de temps, sauf pour admirer le paysage, et grimpons au refuge de la Tournette. C'est raide mais le soleil se lève seulement autour de nous et nous sommes plein d'énergie.

 Les couleurs changent avec le lever du soleil

Le refuge de la Tournette offre une composition photographique parfaite. Il y a beaucoup de photo à trier.

A gauche, une vue plongeante sur le chemin déjà parcouru (depuis le début de la route). A droite, les dalles que l'on surplombe. 
 Pour choisir cette photo, votez A
Pour choisir cette photo, votez B 

Au col du Varo nous rencontrons trois petits bouquetins qui portent leur lainage d'hiver, et un traileur qui file au milieu d'eux. Nous n'avons croisé que trois lève-super-tôt bipèdes courants et silencieux.

Les quelques passages exposés sont bien traversables avec le pied sûr. Il s'agit de pas débouler dans les dalles calcaires.

Catalogue de rocher, bonjour! 
Pas de place pour un faux pas. 
Deux bouquetins. 

Nous prenons notre temps et une fois au sommet nous prenons la pause avant la grimpette au fauteuil, puisque c'est la dernière vue dégagée avant le sommet. Les nuages ne nous ont pas attendus et s'amassent tranquillement au dessus.

 Pile: Assis au fauteuil, Face:debout devant les dents de Lanfon

Là haut nous avons l'opportunité de voir encore une fois le lac puis c'est fini, nous mangeons la barre céréale et redescendons retrouver un peu de soleil plus bas.

La vue depuis le sommet 

Nous voyons le massif des Bauges maintenant tout couvert et nous savons qu'il ne reste que peu de temps avant que ce ne soit la même situation ici.

La descente par un autre sentier nous offre un point de vue sur le refuge ainsi que sur les falaises majestueuses (et ennuagées) qui le surplombent. Nous croisons encore des bouquetins peu farouches.

 Quand on a l'impression de voler.
On ne veut pas trop y retourner quand on lève la tête 
 Des bouquetins accrochés à la falaise
L'ambiance devient plus sombre 

Dans la dernière partie de notre descente c'est le début de l'afflux des randonneurs.

Randonneur? Pas sur car en fin de parcours, à l'heure ou les premières gouttes de pluie nous effleurent le nez, nous croisons une trentaine de jeunes en basket de ville, en tee-shirt et mal assurés, qui suivent un copain qui vise le sommet. A présent les nuages ne sont plus seulement des petites brumes effilochées, ce sont de beaux gros nuages noirs menaçants... Nous courons la fin du sentier sous la pluie et rejoignons la voiture sans être mouillés. Juste à temps. J'espère que les autres auront fait demi tour!

Il est midi et toute l'après -midi peut maintenant être pluvieuse nous sommes heureux d'avoir grimpé l'incontournable Tournette. A refaire avec une plus longue boucle et du beau temps pour avoir la vue sur le Mont Blanc.

Avant/Après 
5
5
Publié le 22 juin 2020

Lundi 15 Juin

Cascades D'Angon par Angon: 4km, 330m D+, 1h30

Nous accueillons les parents de Raphaël et leur couple d'ami. En prévision du bon restaurant que nous allons avoir le midi nous allons nous balader vers les Cascades d'Angon. Le chemin en pierres calcaires lissées par le temps semble presque être une production de la main de l'Homme. Mais ce ne sont que de grandes dalles qui n'accrochent pas la végétation, ni le pied. Attention aux glissades!

Des sentiers très peignés 
Un elfe de la forêt 

Deux cascades pétrifiantes se succèdent, et nous obtenons de belles vues sur le lac et Duingt en face.

Abyssale 
Pétrifiante 
 Un escargot et... un lapin?

C'est facile, ça nous donne toute l'énergie pour la journée, et la baignade à la plage juste en dessous est un délice!

Le reste de la journée est magnifique!

Yep, ils ont raison! 
Christian, Raphaël, Maïthé, Patrick, Danielle
6
6
Publié le 24 juin 2020

Jeudi 18 Juin

Tête du Parmelan par le grand montoir: 9km, 750D+, 2h

Depuis un moment déjà on voulait grimper cette falaise qui se tient en retrait du Mont Veyrier et du Mont Baron. Après un pique nique rapide à la sortie du travail nous voilà prêts à grimper vers le sommet, qui s'annonce mi nuageux mi lumineux. La montée est raide mais la vue magnifique.

 Y en a qui ont la belle vie!
La plaine... plate 
En plongée et en contre plongée (avec le seul coin de ciel bleu) 
Les sentiers escarpés laissent place libre pour les pieds surs et les fleurs robustes 
Le plateau karstique 
 Le gouter là haut: pain au chocolat et croissant aux amandes

Les nuages sur le plateau donnent l'impression que l'on pourrait se perdre en quelques minutes. Nous trouvons facilement le refuge et prenons quelques clichés à travers les éclaircies.

 Fougères des alpes et lapiaz
1987, pas 89! 
7

Samedi 20 Juin

Pointe de Talamarche par le Chalet de l'Aulp: 15km, 950D+, 5h

Lucile venait rapatrier son fils, nous avons pu nous croiser et quelle bonne idée d'aller randonner. Pour découvrir les alpages nous choisissons la pointe de Talamarche, un juste milieu entre la grimpette de la Tournette, la vue sur le lac et les dents de Lanfon et puis une vue plongeante sur Thônes et les Aravis.

A l'arrivée au parking rempli, sitôt le sabot posé au sol un pélerin du dimanche me dit: "Bienvenue au champs Elysées de la Haute Savoie". Nous sommes immatriculés du 01 et quand je tente de démentir il me dit: "Ah mais si vous n'êtes pas de l'un vous êtes de l'autre"... Mouahahaha. Bon c'est pas l'tout mais on double le troupeau pour prendre un peu l'air?

Le départ est tardif mais nous profitons d'une belle éclaircie de notre côté tandis que le sommet de la Tournette est ennuagé.

 Les sommets plein de promesses
 Lucile, Victor et Raphaël en pâturage...
 En face de nous l'accès hivernal de la Tournette, zigzag de grimpette. Et là, la Tournette.
Thônes niché dans la vallée, et les bouquetins d'un genre particulier
 Beaucoup de chalets dont on ne connait pas l'utilisation (refuge, maison particulière, gite?)
Jusqu'ici tout est vert et fleuri 
 Nous nous rapprochons du sommet
 Sous la surveillance de Victor
Les dents de Lanfon, les crêtes pour la prochaine fois, et la Tournette sous les nuages, NA!
Panaché fleuri 
 La danse du bourdon
La voie facile de Lucile 
Le retour du beau troupeau 
Quelques espèces animales 
Et des couleurs 
8

Lundi 22 Juin

Mont Veyrier: 4km, 500D+

Le coucher de soleil est annoncé à 21h51, alors on se dit qu'on peut manger tranquillement puis monter en douceur les 550m de dénivelé, mais arrivés au parking nous nous rendons compte que le soleil doit être bien fatigué car il est tout prêt à aller se coucher... Alors vite, nous courons dans le chemin, notre coeur s'emballe. Nous reprenons notre souffle au premier point de vue mais la vue n'est possible que sur la Tournette et les sommets des Bauges, tout colorés de rose. Le coucher de soleil, lui, est caché par la forêt. Alors nous voilà repartis en courant jusqu'au prochain point.

Ah ça y est, nous voyons le bel astre s'abymer derrière l'horizon. 21h35.

Au revoir.

La descente se fait à la frontale, après que les lumières de la cité se soient ravivées. Un coureur fou dévale la pente sans lumière et à pas de géant, pfiou, aussitôt passé, aussitôt disparu.

9

Samedi 27 Juin

Montagne Sous-Dine et Roche Parnal par le pas du Roc : 21km, 1400D+, 6h

La veille un groupe de randonneur donnait l'idée d'une escapade périlleuse du plus difficile des sommets des Bauges. Malheureusement au réveil nous nous retrouvons le bec dans l'eau car la sortie est annulée.

Nous voici en route pour le plateau des Glières, terrain de la résistance savoyarde et belvédère incontournable sur les Aravis. Je décide de combiner deux randonnées pour nous laisser le temps de tout admirer. Le temps qui se couvre et se découvre sur les Bauges et les Aravis nous réserve un grand ciel bleu et des brises fraiches pour la journée.

La montée en forêt épineuse puis par le Pas du Roc aménagé nous amène sans effort jusqu'aux Alpages du plateau.

Des épineux aux alpages 
 Et leurs habitants

C'est ensuite un joli parcours de crête en terrain lapiaz que nous empruntons jusqu'à Sous-Dine, point culminant.

Craquelé ou verdoyant. Les Aravis en toile de fond. 
 Contemplation depuis le Sommet de Montagne Sous-Dine

Puis descente et remontée abrupte jusqu'à la Roche Parnal. Nous aimons prendre les passages raides des pas et voir s'étendre sous nos pieds le reste du chemin.

 Les falaises s'habillent et se déshabillent de brume
Ce que l'on vient de descendre (derrière Raphaël) et la dernière pointe (Roche Parnal) avant le déjeuner. 
 Depuis le sommet de Roche Parnal (un bouquetin et Sous-Dine)
Côté plaine: Sur Cou, Côté plateau: les Aravis 
 Rien n'arrête le pèlerin, ni les roches effrités ni les passages électrifiés

Nous en avons plein les mirettes, et pour nous rafraichir: un plouf dans une cascade (eau à 12°C maxi), et pause pression à Thorens-Glière avec notre ami Fredo du bistro (le demi à 2,5€). Magique!

Heureusement que la baignade était avant le bistrot pour avoir les idées bien claires! 
10
10
Publié le 30 juin 2020

Lundi 29 Juin

Montagne de Sulens par Plan Bois: 8km, 570D+, des millions d'années de contemplation

https://www.altituderando.com/Montagne-de-Sulens-1839m-par-le-col-de-Plan-Bois

"Ha mais c'est fou ce que vous aimez les couchers de soleil", me dit mon papa au téléphone. Et oui, et nous les aimons avec toute sorte d'horizon, des montagnes ou des océans.

Regarder un coucher de soleil c'est saluer la beauté d'une journée et remercier d'y avoir participé.

Ce coucher de soleil est simple à "attraper", même s'il faisait frisquet là haut nous avons attendu. Nous sommes décidément soit trop en avance, soit trop en retard...

 Au départ du parking, les vaches en bronzette devant la Tournette
 Ben qu'est ce que t'as? Il te plait pas le petit Sulens? (le mamelon derrière)
 Les pierres dressées font toujours leur effet
 Depuis le petit Sulens... Patience, le soleil va descendre...
 Les ombres progressent lentement, les clarines carillonent
 C'est raide non?
Le Charvin de face (photo de gauche), la Tournette de dos 
Au Revoir, Arvi Pa!
 Et Merci!
11

Vendredi 3 Juillet

Rien ne vaut la visite des amis pour fêter la fin d'un nouveau jour.

Coucher de soleil au col de la Forclaz (prononce-t-on ou ne prononce-t-on pas le "z"?): 10 min de marche les bras chargés d'un pique nique 4 étoiles.

Photos de Stéphane 

Samedi 4 Juillet

Baignade aux Marquisats et dans les gorges du Fier, Coucher de soleil depuis Lovagny et Barbecue... La belle vie!

Dimanche 5 Juillet

Parmelan par le Grand Montoir puis café au refuge et descente par le petit montoir.

Nous dénichons un arbre un peu avant le sommet, face au Mont-Blanc et à l'ombre... Un régal.


Une fois retourné au Chalet Chapuis, nous poussons la rambarde qui empêche les poules les oies et tous les galinacés de lorgner les pieds des touristes attablés. Avec Stephane nous voulons acheter une tomme, mais l'histoire est aussi bonne que la tomme. (et cela rime presque). Ecoutez bien 😀

En poussant la porte de la cuisine de la ferme, je découvre la mère, le tablier bleu noué autour de sa taille. Elle remue dans un saladier plus gros que les têtes de son mari, sa fille et son fils réunies, des patates, des des oeufs et de la crème. Devant elle la table est jonchée d'ingrédients: des coquilles d'oeufs éclatées dans des boites vertes, de la salade qui barbotte dans une essoreuse gigantesque, un oignon dont on ne sait pas depuis quand il y trône, des pots, des ustensiles.

De toutes parts les autres s'agitent dans une cacophonie perpétuelle.

Le père dit: "Tiens Jean tu vas donner ça aux gens qui sont la bas à la table". Jean (le fils âgé de 8 ans) lui répond: "Lesquels?" car il y a une dizaine de tablée de quatre personnes. Le père, ne se laissant pas défaillir lui rétorque: "Mais si tu vois bien, ceux qu'on l'truc fluo là".

La mère lève les yeux vers moi quand une serveuse auxiliaire me bouscule (là seule qui semble comprendre à peu près le métier). Arrêtant le mouvement circulaire incessant de son bras elle me dit: "Bonjour, vous voulez quelque chose?". Je répond: "Est-ce que vous avez de la Tomme? ""Oui" "C'est de la tomme de quoi?" "De vache" "On vous en prendra deux s'il vous plait".

Et puisque ce n'est apparemment pas le moment elle me répond: "Ah ben oui, mais dans deux minutes là, faut djà que je finisse ça." Puis s'adressant à son mari. "Tu vas chercher deux tommes?"

Le père crie "Tu vas chercher deux tommes, Jean?" Jouent-ils au téléphone arabe? Qu'obtient-on avec un téléphone arabe de "deux tommes"... Tu m'étonnes.

La mère dit: "Non vas-y toi." Alors le père qui n'aime rien tant que donner des ordres, va chercher finalement une tomme. Il passe une première fois devant nous, s'enfonce dans la ferme, repasse par un autre couloir et gueule: "Jean, va porter la tomme aux messieurs-dames". Jean, qui vacille entre l'amour de son VTT bleu et la reconnaissance paternelle nous apporte une tomme dans un papier chiffonné. Il appuie avec son doigt directement sur le fromage et nous explique: "C'est ça la tomme, ça vous va." Sitôt captée notre affirmative il tourne les talons pour assouvir son premier rêve. Mais je dis à la cantonade: "Mais il nous en fallait deux comme ça!" et revoilà la chorégraphie du père qui recommence. C'est finalement la fille, très affairée à dire aux uns et aux autres: "Non mais c'est mon assiette de patate", qui nous tend le second précieux. Je demande à Jean s'il veut que je paye, et tous ensemble, sauf lui, me répondent: "Ha ben Jean tu prends le billet de la dame et puis tu dois rendre combien?" Jean calcule: "3 euros 50 plus 3 euros 50 ça fait 6, nan 8... je dois rendre 2" La soeur: "Ha non Jean réfléchis, c'est pas ça le calcul." Et le père: "Ha mais non c'est pas ça!" La fille: "Ha mais il est plus doué en calcul d'habitude". Et maintenant qu'il sait combien rendre, il se perd dans la monnaie. Le père n'aide pas en le houspillant et la mère me dit: "Vous avez bien deux minutes, vous n'êtes pas pressés"

Je répond en toute franchise: "Ben si on est pressé maintenant, on a un train à prendre, et c'est la vérité, pas juste une expression." Et les 3 euros apparaissent enfin et nous courons pour retrouver Cassandre et Raphaël qui ont continué leur chemin sans se douter de la scène épique qui vient de se dérouler sous nos yeux. Ouf, nous nous promettons de laisser le fromage au repos quelques jours, et après dégustation nous pouvons clamer:

Le Frometon vaut Autant que l'Episode.

Merci à nos petits fromages lyonnais chéris d'être venu!!

12

Lundi 6 Juillet

Mont Charvin par les via ferrata du Golet de la Trouye et le Pas de l'Ours: 11km, 1200 D+, 5h30

https://www.altituderando.com/Via-Ferrata-du-Mont-Charvin-2409m-par-le-Golet-de-la-Trouye-et-le-Pas-de-l-Ours

Sérénité du matin sur le lac 

Pas assez fatigués de notre week-end entre amis, nous voilà dès l'aube en direction du col de l'Arpettaz = Col de l'Arpet.

Le son des clarines et les prés verdoyants adoucissent l'échauffement en pente raide avant de s'équiper du matériel de via ferrata. Nous grimpons dans le golet quand soudain un sifflement fend le silence de la montée. Il est bien différent des cris d'une marmotte, et c'est finalement une belle gogotte (une pierre) qui fend l'air au dessus de nos têtes avant de faire quelques ricochets dans l'abysse. Nous sommes contents d'avoir mis nos casques. Le cheminement dans cette rando-via est très agréable, et les nuages qui nous entourent puis se délitent nous font la surprise des vues plongeantes de part et d'autre de la crête.

Le Mont Blanc s'éveille 
Abrupte, le golet de la Trouye (=truie) 
Des embruns cotonneux à l'abordage!
Voici poindre le sommet 
Et côté Tournette ça s'ennuage aussi 
 Auréole dans les nuages
 Montagne aux milles contrastes
Le Grand et Majestueux 
En vue, les Proues de la Couenne et de la Mandallaz. A droite, le schiste péteux et Raphaël en équilibre 
Et là, tout au bout, au milieu, le col des Aravis... 
 Fleurilège (oui je sais, c'est Florilège)
 Des pierriers à ne plus savoir où s'y jeter
C'est sur que ce n'est plus le meilleur moment pour remonter au sommet, mais pas besoin d'être grossier 😀

Car à l'heure de siroter notre demie bière (monnaie insuffisante) au refuge de l'Arpet, nous repensons aux nuages et nous philosophions: "Dans une mer de nuage, il suffit de prendre la bonne vague."

13
13
Publié le 24 juillet 2020

Jeudi 9 Juillet

Trou de la mouche par la Combe Paccaly, tête Paccaly et Combe de Grand Crêt: 3h, 1200D+, 6km

https://www.altituderando.com/Le-Trou-de-la-Mouche-2453m-combe-des-Aravis

Débarbouillage à 6h30 pour démarrer la rando dans un parking déjà à moitié plein vers 7h45... Comment pourrait-on être prêts encore plus tôt? En semaine, à la fraiche, et à une allure enlevée, toutes les conditions sont réunies pour éviter la foule d'une rando si courue.

Nous doublons des marcheurs aguerris en montée dans les grands pierriers. Certains nous complimentent sur notre cadence et taquine Raphaël qui ne porte pas de sac. Nous grimpons dans une combe magnifique et à l'ombre les pierriers abruptes coupés de deux névés glissants et parvenons à la crête avant le Trou avant même de s'être rendu compte de la trace parcourue.

 A peine réveillée
 Non ce n'est pas encore le trou de la mouche... Nous le baptisons : le trou du Moucheron
C'est plutôt par là, suivez le guide!

Comme nous en avons encore dans les mollets (des carottes dans l'ventre, des navets dans les mollets), nous attaquons la pointe toute proche: La Tête de Paccaly. De là haut le champ d'admiration s'élargit encore des Aravis A la Vanoise. Le soleil scintillant nous offre un léger contrejour mais son altesse le Mont Blanc ne démissionne pas.

 Croustillade de névés et son Mont Blanc lenticulé
Après tant de beauté plissée pas moyen d'être complexée 
A gauche le Cret de Paccaly, à droite la pointe triangulaire est la Tête de Paccaly 

Et quand nous arrivons au Trou de la mouche, ce trou équilibriste qui donne deux vues et deux ambiances tellement différentes nous fait regretté d'être parti si tôt et d'être trop en avance pour déjeuner au sommet.

De l'autre côté les pierriers que nous voulions emrpunter pour rejoindre la Tête Pelouse sont couverts de névés pentus et glissants. Nous préférons jouer la carte de la sécurité et user nos genoux en courant dans la descente pour un pique nique juste avant la ligne d'arrivée, avant le peuple du parking plein à craquer. Mission Accomplie!

14
14
Publié le 1er août 2020

Mercredi 15 et Jeudi 16: La Joyeuse visite parentale

Nous avons dégusté des filets de perches en friture au Bistrot du Port à Sévrier. La vue et le gout étaient au rendez-vous.

Et les accords mets-vêtements 
La vue. 
 Photos concepts

Le lendemain à la Cascade d'Angon

Samedi 18 Juillet

Le Trelod par la Dent de Pleuven puis la Dent des Portes: 18km, 1600D+, toute la journée avec de belles pauses

Les Bauges rassemblent 14 sommets de plus de 2000 mètre d'altitude. Le Trélod est souvent gravit par la voie "Classique" mais non, nous préférons une approche plus latérale avec de belles surprises. Le sommet n'était pas ennuagé à notre départ mais s'est voilé petit à petit.

 La chèvre, Le trélod et la dent de Pleuven
C'est raide au dessus de la cascade. Cherchez bien la famille en ligne que l'on vient de doubler... 

La Dent de Pleuven est accessible soit par une sente au milieu de la prairie, soit par une crête. Notre tentative au milieu des orties nous a chauffé les mollets mais refroidi notre enthousiasme. Nous avons donc préféré une progression sous la crête, marquée par deux magnifiques papillons et par des tartines au saumon.

Petit catalogue animalier 

Puis dans la montée au Trélod nous doublons tous ceux qui nous auraient doublé plus tôt. Des gamins découvrent l'écho et nous croisons des chamois.

Le sommet qui s'était découvert s'ennuage à nouveau. Puis nous explorons la Dent des Portes, détour magnifique.


De là haut la vue sur notre parcours est magnifique.

Et la suite paraît magnifique 


Petites maisons nichées 

Nous sommes rentrés par le grand détour du cul du bois et avons tout le loisir de choisir une petite maisonnette en sous bois et au milieu des champs.

15

Samedi 25 Juin

Le Colombier, Bauges par l'Aillons le Jeune : 12km, 1100 D+, 6h

Les samedis sont des tremplins pour la formation parapente du dimanche. Nous voici donc partis avec 6 inconnus à l'assaut du Colombier. Le départ est un peu mouvementé car nous nous manquons au parking mais ensuite le groupe est agréable. Avec Raphaël nous grimpons vite et atteignons le sommet une vingtaine de minutes avant les autres. Le ciel est magnifique et l'air un peu plus frais que dans la vallée.

A gauche nous avons le Trelod (dent des Portes à gauche du sommet, Dent de Pleuven à droite), Au centre l'Arcalod.

Les alpages sont encore fleuris et le sommet assez proche. Nous choisissons le chemin des crêtes "comme de bien entendu", et nos compagnons nous suivent finalement.

A gauche le sommet du Colombier que nous souhaitons atteindre, à droite La Bade que j'aimerais bien aller explorer une prochaine f...

Au sommet, un soleil resplendissant et la pointe de Rochannaz nous fait de l'oeil. Nous descendons donc un bout de crête pour mieux remonter à la croix de la pointe. Le pique nique est mérité et l'ambiance est top!

La pointe de Rochanaz qui nous tend les bras 
 Un regard par dessus notre épaule pour admirer le chemin qui descend sur la crête effilée depuis le sommet du Colombier

Et le soir, à la veillée, y avait raclette à volonté ohé ohé...

16

Profitant des opportunités de la région nous nous initions doucement au parapente. Après une belle séance de gonflage sans vent et sans pente le premier dimanche, je me lance dans un vol téléguidé par radio depuis le Semnoz. Malheureusement, un changement soudain de vent et mon faible poids ne m'ont pas permis d'atterrir sur la piste... J'ai préféré lancer une nouvelle mode: "Elisa casse, Carglass Remplace".

Je m'en suis bien tirée, sans aucune séquelle, sauf un constat de dégât matériel pour une pauvre famille qui n'avait rien demandé à personne. Le jeune fils demanda à son papa: "Pourquoi elle a cassé ma voiture, la dame?"

Plus de peur que de mal, et Raphaël a volé en bi-place aussitôt (mais pas dans l'espèce d'hélico) après dans un vol un peu turbulent.

J'ai revolé depuis, et surtout j'ai bien mieux atterri. Et le dimanche suivant, j'ai enfin pu fièrement payer mon coup à boire aux membres de la belle équipe du club!

17
17

Samedi 1er Aout

Course d'alpinisme sur Rocher au Roc des Boeufs: 700D+

Se lever à la fraiche à 4h, pour un rendez-vous à 5h et le départ de la randonnée à 6h.

Perdre son souffle dans la marche d'approche mais bénéficier des couleurs rosées du matin sur les sommets des Bauges, et de la relative fraîcheur d'une matinée de canicule.

Apprendre les techniques avec un volontaire pédagogue connu par "les bons plans d'Elisa" dans une bonne humeur palpable.

Progresser seul et s'encourager jusqu'au sommet sans que l'effort ne soit insurmontable.

Gouter à midi et redescendre par la voie "classique de rando" à l'ombre et boire à l'eau fraiche de la fontaine du village.

Un vrai plaisir.

 Reveil progressif
De la Tournette jusqu'aux Bauges 
Les petites bêtes et les grosses. 
On aperçoit le bout du lac 
Un petit passage de grimpette, pas facile avec les grosses chaussures de marche 
 La croix n'était pas le sommet 😉
Depuis le temps qu'on le souhaitait! 
 Et pendant ce temps là au village... Petite dédicace au Padré
18
18
Publié le 10 septembre 2020

Samedi 8 Aout 2020

Mont Tendre par les Bioux: 19km, 666m D+, 4h en devisant

https://www.altituderando.com/Mont-Tendre-1679m-par-Les-Bioux

Nous n'étions pas au bord du Lac d'Annecy mais bien au bord du lac de Joux, chez nos voisins suisses et leur tranquillité. Il fait bon retrouver la lenteur quand les rues de la Vieille Ville sont masquées et inondées d'un flot de touristes impatients.

Nous rejoignons Manon. Anaïs qui vient d'avoir un marmot il y a deux jours, n'est pas encore sur pied pour la vadrouille.

Cette alpage doux sur le Mont Tendre est une parenthèse de moelleusité. (Et oui ce mot existe bien).

Nous prenons le temps de déguster des rösties au sommet dans une métaierie. (Et oui ce mot existe bien).

 Gondolé jusqu'au Mont Blanc
 Quand les humains se lancent dans de grands projets
Entourés d'animaux 


Lundi 10 Aout

Crêt des Mouches, Pointe Blanc Fleury: 14,33 km, 1000m D+, 4h15

https://www.altituderando.com/Le-Cret-des-Mouches-2033m-Pointe-de-Banc-Fleury-2009m-par-Plan-Montmin

Grace aux réseaux sociaux je suis accompagnée lundi par Hélène, qui fait la route depuis la Maurienne pour gravir avec moi cette petite montagne, offrant une place privilégiée au Mont Blanc et La tournette. Mais ici, beaucoup de moins de randonneurs car instagram n'a pas fait ses preuves. Et c'est tant mieux. Nous doublons sur le petit plateau rempli de framboisier un groupe de vingt retraités qui cheminent en parlant fort. Une fois doublés nous avons la montagne pour nous toutes seules.

Petit regard en arrière sur la crête parcourue 
A gauche le Crêt des Mouches 
Les Bauges en arrière plan 
Le Crêt des fourmis volantes (nouveau nom) 
 La Tournette si proche
19
19
Publié le 27 septembre 2020

Vendredi 14 Aout et Samedi 15 Aout

Sullens et Coucher de soleil

C'est demain la mi Aout, l'anniversaire du gros matou et pour fêter ça en famille des cadeaux et de la rando.

Après une belle montée nous prenons place pour le spectacle du coucher de soleil. Mais alors que nous sommes en dégustation des bons mets une jeune vache et son veau veulent y gouter aussi. Heureusement nous gardons notre sang froid et elle sa curiosité jusqu'à l'arrivée, par le dessus, de son éleveur. "Ha ben vous avez trouvé la vache, trois jours qu'elle a mis bas et elle n'est pas revenu. Ha ben merci." "Ho nous, vous savez, on n'a rien fait de spécial, on espérait qu'elle ne nous charge pas..."

 Emmanuelle
Rosé rose rosa

Et en descendant à la frontale, nous cédons à la tentation et teintons nos langues de violettes MYRTILLES. Baaaaaah..

Le lendemain c'est Semnoz pour la ballade, pour le resto et pour la vue.

 Une pause s'impose
 Il y a quelques aveugles par ici semble-t-il 😀
 Yeahh...

Et le soir, à la veillée, il y avait des bougies à souffler. Ohé Ohé.

Joyeux anniversaire!

20
20
Publié le 1er octobre 2020

21 Août 2020

Escapade à Lyon et découverte de la ville à pied. 21km.

Quel plaisir d'explorer la ville chérie et de découvrir de jolis coins.

 Nous sommes Art, Nous sommes Libres
 Affaire de contrastes
 Lyon Croix Rousse et ses petits coins perdus
Les petits détails qui font toute la différence 
 Kitsch, Pas kitsch
Arrosez et ça poussera! 
Blablablablabla 

Et surtout, après un magnifique repas japonais, la conclusion de ces deux belles journées:

21
21
Publié le 1er octobre 2020

Mercredi 26 Aout

Parmelan par le Grand Montoir AR, sans frontale: 8km, 700 D+, 1h30

Nous aimons les couchers de soleil, et ils nous le rendent bien!

Mesdames et Messieurs, accrochez bien vos ceintures, le spectacle va commencer 
Côté plaine, 
Prêts? 
 Et rose à l'horizon
 Vote A
 Vote B
Et en descendant sans frontale 

Bonne nuit!

22

Samedi 29 Aout et Dimanche 30 2020

Grande traversée du Jura, petite partie entre Les Echelles de La Mort et Le saut du Doubs.

Jour 1: Barrage du Chatelot - Roches Moron - Saut du Doubs: 15 km, 674 D+, 3h

https://www.visorando.com/randonnee-le-saut-du-doubs-et-le-tour-du-lac-de-mo/

 Quand certains rechignent à sortir ,d'autres investissent les cabanons suisses.La fumée vient-elle des grillades ou de la brume?
Au saut du doubs, comme un air de site touristique comme en Roumanie... 

Et le soir nous retrouvons de jolis couleurs, mes parents et leurs amis pour un repas au restaurant ponctués de récit de leur aventure sur la Grande Traversée du Jura.

Jour 2: Les Echelles de la mort jusqu'à Maison Monsieur

 Des Petits Chaperons Rouges Bossus à tous les coins d'arbre

Jour 3: Source de la Loue

 Source et Méandres de Loue

Et petit bonus pour la route

 Picon Poullot
23
23
Publié le 1er octobre 2020

Mercredi 2 Septembre

Coucher de soleil et levé de pleine lune au Semnoz en courant gentiment: 8km, 350 D+, 53min

Avec Emi, Arnaud et Stéphane.

Jeudi 3 Septembre

Roc des tours, Aiguille Verte par Chinaillon: 11km, 800mD+, 2h20

Même équipe que la veille pour un panorama découvert sur le lac de Lessy, le Jalouvre et la Chaine des Aravis. Merci Emi.

La star a pris la pause! 
24
24
Publié le 1er octobre 2020

Samedi 5 et Dimanche 6 Septembre

Initiation à l'alpinisme depuis Montenvers jusqu'au Refuge de l'Envers des Aiguilles.

6km et de nombreuses échelles par jour. Des techniques d'encordement, de manipulation de corde sur rocher, d'utilisation de crampons et de piolets dans un décors de rêve.

Nous n'oublions pas la petite pensée morose: les glaciers fondent terriblement. Profitons en pour en prendre plein la vue au plus vite!

Chamonix se réveille sous l'oeil attentif de... 
 Les Aiguilles Rouges à gauche et la mer de glace à droite
 Nous sommes équipés et le décor est là
 Glacier, force tranquille qui lisse tout sur son passage
 Les Aiguilles Rouges comme fond de la vallée de la Mer de Glace (et de pierres)
 Les Drus et l'empreinte du glacier
 Devant nous la voie normale des Drus s'éboule à grand fracas (le "nuage" de gauche)
Sous l'oeil impassible du glacier 
Ateliers techniques de cordes sur rocher, dans un décors de luxe 
 A la soupe! Et l'ambiance est super bonne!
 Après ça, que voulez-vous dire... 
Et le lendemain est une nouvelle beauté 
minuscule face à l'immensité 
 Un dernier regard vers les échelles puis sus à la pente de glace!!
 Mortels et immortel
Elle n'a pas l'air bien chaude en tout cas... 
mousseuse 
Et pour le plaisir, souvenirs 
25
25
Publié le 6 octobre 2020

Car Raphaël n'est pas toujours disponible. Car le soleil et mes jambes n'attendent pas.

7 Septembre

Triathlon du mont Veyrier, petit petit dégourdissement

12km de course à pied, quelques kilomètres de vélo et quelques centaines de mètre de natation.

Samedi 15 Septembre

Sous-Dine, Roche Parnal et Sur Cou par les Chenets: 14km, 1300D+, 4h

6h30 Parking de Grand Frais à Argonay, deux voitures se garent l'une à côté de l'autre. Dealers? Oui de randonnée. La pluie tombe sur leur portières à la vitre ouverte par laquelle ils (Elisa et François) prennent de grandes décisions stratégiques. Ce ne sera pas la crête entre l'Etale et le Charvin, trop exposée avec la pluie, mais la ronde des prépositions: Sous/ Sur/ Dans. Direction Sous Dine et ses milles surprises.

La falaise de Sous Dine, la Roche Parnal, et le ver de Sur Cou. Un sommet et des bouquetins 
Les reliefs sont des plans, les grottes des échappatoires, et les chamois nous narguent. 
 Depuis Sur Cou on admire le chemin parcouru et on rêve de prendre un parapente pour descendre

Lundi 17 Septembre

Le Mont Suet et le Lachat de Les Villards de Thones par Forgeassous Dessus: 14km, 1100mD+, 3h20

https://www.altituderando.com/Mont-Lachat-Boucle-Suet-Mont

Aujourd'hui c'est avec Nicolas qu'on se motive pour parcourir un sommet recommandé par un autre mec à la Tournette... Les nuages sont annoncés pour plus tard mais on est motivés et vaillants!

Arbres et rocailles 
 Sur la crête, d'un côté le Petit Bornand et de l'autre le Grand
Au sommet du Mont Lachat, Croix, Nuages et belle descente en perspective 

Et d'autres aventures, des Parmelans et des tours de lac...

26
26
Publié le 14 octobre 2020

27 Septembre

Retour aux sources et déconnades

27
27
Publié le 18 octobre 2020

Mercredi 30 Septembre

Evénement surprise de dix milles pieds dans la lumineuse douceur d'un crépuscule.

Nul besoin de nombreux mots quand il suffit d'ouvrir son coeur.

 Parmelan Autrement
 La chaine des Aravis et la Pointe Percée
 Et dans leur écrin rosé
 Cap au Mont-Blanc
Stries magiques des roches et des glaciers 
 Au revoir Au revoir Le Mont-Blanc
 Raphaël pilote un peu pour nous ramener à bon port. Pas trop d'angle, 40° c'est trop!
Le Charvin en vue, puis le survol de Montmin 
Et la descente dans notre petit avion trop stylé. 
Et on ne reverra pas de si tôt la Tournette et le Crêt des Mouches sous cet angle! 
Merci Merci 
28
28
Publié le 19 octobre 2020

Samedi 3 Octobre

Pecloz et Armenaz par la Chapelle de Bellevaux: 16km, 1500D+, 4h40

https://www.altituderando.com/Mont-Pecloz-2197m-et-Mont-d-Armenaz-2158m#video

Les météopessimistes m'avaient averti que j'aurais droit à la neige, à la pluie et à toutes les misères du monde. Et bien non, je suis météoptimiste! Nous voilà donc en milieu de matinée en route pour deux sommets de plus de 2000m d'altitude, les chaussures de marche sont oubliées mais la neige n'est pas très épaisse. Par contre, qu'est ce qu'il caille avec ce vent.

La vallée en Automne 
Coup d'oeil en arrière 
Le Pecloz (gauche) et l'Armenaz (droite) dans leur écrin blanc 
La pointe des Arces pour la prochaine fois. 
Le Pecloz saupoudré nous tend les bras 
 Au col, le vent nous soulève presque, coup d'oeil sur la montée effectuée
Notre cliché préféré 
Aride pour les intrépides 
 Ca décoiffe!
Mont d'Armenaz sublimé 
Difficile de pas s'abymer en contemplation 
Une dualité qui fonctionne 
Allez on y est presque 
Sans effets spéciaux 

Mais à la descente nous avons pris le pique nique à l'abri du chalet, au soleil. La neige des pentes avait toute fondue. Et il faisait "optimisoleil". Les grenouilles nous attendaient sagement à Cusy. Miam!