Road trip dans le Nord de l'Italie et plus particulièrement dans les dolomites.
Du 30 août au 16 septembre 2020
18 jours
Partager ce carnet de voyage
1

30 Aout 2020

Après être partis vers 8 heures de la maison nous arrivons à notre première halte pour la nuit vers 16h30, dès demain, on attaque le sérieux, début de l'aventure dans les dolomites.

2

31 Aout 2020

Nous arrivons vers le lac au environ de midi, la météo est menaçante voir très nuageuse par moment espérons que cela tiendra le temps d'une balade.

Caché dans les Dolomites italiennes, au Nord du pays, le Lac de Carezza se trouve à la porte d’entrée de cette fameuse chaîne de montagne. Situé à 1 534 m d’altitude,

Il est situé au milieu d'une épaisse forêt de sapins qui se reflètent dans ses eaux cristallines, d'une couleur bleue/verte très originale.


On terminera la balade juste à temps, l'instant d'ouvrir avec la clé le camping car voila la pluie qui commence à tomber et nous accompagne jusqu' à 20 heures. on devrait normalement partir car ce n'est pas un stationnement de nuit, mais vu le monde et le temps, on décide de rester.

GPS 46.411839, 11.579685

3

1 Septembre 2020

Ce matin nous sommes toujours là ,le soleil rayonne nous décidons d' aller prendre le téléphérique qui nous amènera de 2250 m à 2950 m , on y passera une bonne partie de la matinée .

il ne fait pas chaud à 2950m sachant qu' il a neigé au paravent mais cela reste songeur et donne un atmosphère sublime de ce paysage

De retour d'altitude , on retourne dans notre camping car pour déjeuner, se réchauffer, faire une petite sieste d'une nuit agité et direction la prochaine étape col de Sella .

4

2 Septembre 2020

Hier vers les 17 heures nous avons trouvé un excellent stationnement au col GPS 46.508766, 11.76621 Accolé à une cabane qui nous protègent et du bruit et peut être du froid , car avec une pluie toute le nuit , la température est bien tombée, mais au désespoir , grosse surprise le ciel c'est bien dégagé ce matin , une bonne chose pour une excellente balade.

vue de notre camping car 

Petite balade du jour, nous irons jusqu' au refuge Salei , et nous continuerons en direction du refuge Friedrich August pour avoir un point de vue sur sassolungo, au retour on passera devant la station Sella Selva di val Gardena.

3 Septembre 2020

Ce matin nous sommes toujours au col sella , il y a énormément de balades ,de ce faîte nous sommes restés ici une nuit supplémentaire. Aujourd'hui un ciel bleu, je pense que la journée sera sympathique.

on profitera de cette excellente météo pour faire une balade vers le refuge de emilio Comici à 2154 m avec de belles rencontres sur notre trajet, traversée d'une forêt et chemin accessible ( même pour les poussettes).

Cette après midi avec un peu de regret on quitte ce merveilleux emplacement mais il faut s'avancer et surtout trouver de l'eau. A notre prochaine étape, je sais qui il y a une fontaine. GPS 46.548648, 11.823880 on se trouve près de la route mais la nuit sera calme.

5

4 Septembre 2020

Nous prenons la route direction le parking Langental wolkenstein pour une randonnée à la journée, difficile de stationner en camping car, mais nous y sommes arrivés avec le consentement de la police. A cette époque c'est encore possible. GPS 46.564168, 11.773185

Située à la porte de Selva, l’étroite vallée de Vallunga atteint 6 km dans le parc naturel de Puez-Odle .

Tout au long de l’excursion, on sera entouré de gigantesques murs de Dolomite des deux côtés de la vallée., il est possible de faire demi-tour à tout moment. Sur le chemin ici et là quelques troupeaux de vaches et en perspectives de belles sculptures en bois.

Plus on s’ aventure dans la vallée, plus les rochers et les sommets des Dolomites nous couperont le souffle. Après environ 3 km, on arrive enfin à la vaste prairie à la fin de Vallunga appelé « Pra da Rì (« pré drôle »). Là où la prairie se termine, Vallunga se termine. Mais nous continuons un peu et on va pouvoir explorer un dernier coin caché de la vallée. Au bout de la prairie, on suit un chemin escarpé à travers la forêt. Après environ 500 mètres, on atteint la limite des arbres et on passe sur des parois rocheuses abruptes, et là on décidera de rebrousser chemin.



6

5 Septembre 2020

Nous sommes arrivés hier soir sur le parking, tranquille la nuit avec une belle vue. les camping cars sont acceptés sans services mais pour 10€ les 24h. GPS 46.565948, 11.736783 L'avantage c'est d'être au départ du téléphérique et non loin du centre ville.

A cet endroit se trouve le Parc Naturel Puez Geisler Odle, site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Le sommet de la Seceda et sa forme de vague est connu dans le monde entier.


Ce matin le ciel est bleu azur une température agréable, on s'empresse de prendre notre ticket de téléphérique, la cabine nous amènent au col, heureusement que nous avons choisi cette option pour l'aller. Du confort de nos sièges, nous regardons, amusés, les personnes qui ont décidé de gravir le chemin à pieds. Finalement, nous arrivons au Col Raiser a 2107 mètres et là on fait "waouh" . Nous savons que les réjouissances ne font que commencer et que cette journée sera l’un des moments forts de notre voyage.

Le parcours nous propose de magnifiques points panoramiques au pied des aiguilles de Fermeda, du Sass Rigais et de la Furchetta. Le sentier se poursuit ensuite dans un cadre verdoyant, au milieu des alpages fleuris d’où l’on aperçoit de petits lacs en contrebas. On tire la langue mais on voit au loin que la beauté du spectacle nous attends.

Enfin, nous vivons l’apogée de la journée. Nous sommes arrivés à Seceda à 2518 mètres . La vue est époustouflante. A 360 degrés, les montagnes se déroulent sous nos yeux. Du belvédère on distingue la fameuse "vague" comme figée , Seceda semble avoir été brisée. La roche s’élève vers le ciel et forme un tremplin pour géants.

Seceda impressionne par sa coupe nette et son ravin abrupte. Le vide qu’il crée laisse libre cours à l'imagination. Quel fabuleux paysage!


Le retour se fera à pieds, notre randonnée nous aura éprouvé physiquement bien que le parcours final restera accessible (balade de 5 heures).

7

6 Septembre 2020

Nous passerons notre deuxième matinée sur ce parking afin de récupérer physiquement, car jusqu'à maintenant le rythme a été intense, dans l'après midi on quittera le lieu, pour avancer sur notre parcours et essayer de trouver une bouteille de gaz, les nuits ont été un peu fraiche donc le chauffage a été mis à contribution.

8

7 Septembre 2020

Après avoir trouvé notre bouteille de gaz , on décide de visiter cette ville a 1 236 mètres. Cette fameuse localité touristique occupe une vaste cuvette au centre de la vallée. Fréquenté à toutes les saisons, le village est entouré de prairies et de bois. Ortisei est également réputée pour ses sculptures sur bois qui remontent à plusieurs siècles. Il y a encore des milliers de sculpteurs sur bois, opérant dans la vallée, produisant des meubles, des jouets et des objets religieux.



Apres cette visite, nous continuons vers notre prochaine étape, parking de Passo Falzarego

GPS 46.518738, 12.008003

9

8 Septembre 2020

Ce matin une fois de plus le ciel est bleu ce qui annonce une belle randonnée en perspective vers le refuge de Lagazuoi que l'on devine sur la photo ( la tache noir en haut de la montagne),une balade a pieds de 7 heures.

Depuis le parking du téléphérique, nous suivons le sentier n° 402. Nous montons sur un sentier d’abord assez large le long de la paroi du « Lagazuoi Piccolo ». Le sentier devient ensuite plus étroit et monte en faisant des virages. Nous faisons attention à rester sur le sentier principal et à ne pas prendre la route en cailloux . On assistera aussi à une mer de nuage, près de notre but on peut voir les vestiges de la première guerre mondiale.

chocard à l'heure du repas 

Vue du refuge Lagazuoi avec le drone.

10

9 Septembre 2020

Hier une sacrée journée, ce qui fait que nous avions plus la force de bouger et nous sommes resté une nuit supplémentaire sur ce parking qui est tranquille et avec une belle vue.

Maintenant nous partons stationner au parking pas loin d'ici de notre prochaine balade

GPS 46.519289, 12.037819

On prendra le téléphérique pour monter car nos jambes n'en peuvent plus (7h de marche hier).le site des "Cinque Torri" est à visiter et cela pour plusieurs raisons :

- ces montagnes sont de toute beauté , c'est un dépaysement complet . - le circuit en boucle autour des Cinque Torri , ne fait que 3 km avec un faible dénivelé

Ce lieu constitue un groupe de cinq tours, une pierre à la couleur gris pâle particulière, parfois rosée et aux nombreuses propriétés.

Chaque tour porte un nom : La Torre Grande (la plus haute, ayant trois sommets attrayants pour les alpinistes : Cima Nord, Cima Sud et Cima Ovest), la Torre Seconda, la Terza Torre, la Quarta Torre et enfin, la Quinta Torre. Reconnaissables à leur formation particulière d’éperons, les 5 Torri comptent parmi les endroits les plus célèbres des Alpes pour l’escalade.

Ces 5 monolithes de pierre se trouvent sur les hauteurs de Cortina d’Ampezzo émergeant comme les tours menaçantes d’un château de jadis. Au alentour on découvre un panorama extraordinaire sur les vallées environnantes.

Vers 16h30 nous étions de retour et nous sommes partis nous positionner vers notre prochaine curiosité. Un lieu très touristique et travaux sur la voie publique, on trouvera avec difficulté, enfin en recul de la route sur un petit terre plein mais la nuit sera calme . GPS 46.557354, 12.233322

11

10 Septembre 2020

Aujourd'hui nous quittons notre emplacement de la nuit pour se rapprocher au mieux du parking de la visite du lac, mais pas y stationner ( barre de limites à 2 mètres) , par chance on trouvera dans une descente un petit terre plein GPS 46.556301, 12.197125. Une fois installé, on peut envisager la visite.

l’itinéraire est relativement simple, il suffit de suivre le chemin qui mène au Refuge Vandelli et au Lac de Sorapis en 2 heures. C' est un sentier large les premiers 1500 mètres sont en faux plat , puis on attaque la deuxième moitié du parcours de 600 mètres environ dans un vallon qui se rétréci au fur et a mesure de la montée avec plusieurs passages de marche de roche de 30 à 50 cm qui n'épargnent pas le souffle ni les genoux . Avec un passages en escaliers métalliques et en 2 passages en bord de falaise , ne pas avoir peur du vide.

En arrivant au Lac de Sorapis, on est bouche bée par la beauté du lieu. De par ses couleurs bleues turquoise et laiteuse, et des montagnes qui entourent le lac se reflètent dans l eau. Il s’agit d’un lac glaciaire puisque l’on peut même randonner jusqu’au glacier qui se trouve à quelques dizaines de mètres de là. C’est le glacier qui donne cette couleur si pure au lac.

Dans l'après -midi de retour au camping car , on s'organise pour notre prochaine nuit . Il faut savoir que nous allons au refuge Aurenzo situé à une altitude de 2.333 m, et il peut être rejoint par la route panoramique très spacieuse, dans un paysage majestueux dominé par les Tre Cime.

On peut emprunter la route à pieds assez raide et monter sur plusieurs kilomètres. Nous se sera en véhicule, seul bémol, un péage de 45€pour 24h. Afin de profiter un maximum de ce temps, nous accèderons au col a 18h ce qui nous laisse une bonne journée en vue de réaliser une randonnée.

12

11 Septembre 2020

Ici le parking des camping-cars, on est tous sagement rangés en rang d’oignon, avec une vue arrière soigneusement choisie. La vue est démente, elle s’ouvre sur toute une partie du parc naturel des Tre Cime où les reliefs et montagnes paraissent dans un autre monde, enfouis dans la brume. GPS 46.612418, 12.295439

Ce matin le ciel est assez nuageux, ce qui donne une vue incomparable mais j'espère pas trop pour la randonnée, ce serais dommage.

Les Tre Cime di Lavaredo s’élèvent à plus de 2500 m et dégagent un charisme impressionnant, tel trois immenses boucliers qui surgissent de leur trône. Les Tre Cime di Lavaredo sont situés dans les Dolomites orientales et se dressent comme des menhirs, avec une face nord de plus de 500m de haut. Les 3 cimes sont fichées sur un même socle, entourés d’une couronne d’autres groupes montagneux. Elles font parties des plus beaux paysages de montagne de l’Italie.

Nous prenons la direction du refuge Lavaredo. Après une petite demi-heure de marche nous arrivons. Du refuge nous avons pris le sentier qui monte jusqu’au « Forcella Lavaredo » la partie la plus difficile, Il nous mène à hauteur du célèbre Tre Cime di Lavaredo.

Au centre du groupe, s’élève la Cima Grande (2 999 m), dont la face nord est sillonnée de grande stries noires. Sur le même socle s’élèvent la Punta di Frida (2 792 m) et la Cima Piccolossima (environ 2 700m ).

Du Tre Cime on décide de rejoindre le refuge Locatelli avec ses 2 lacs , qui offre un point de vue magnifique d’un côté sur le Tre Cime et de l’autre sur les lagui dei Piani.

Vue du refuge
Vue du refuge Locatelli 

Enfin, la boucle est bouclée lorsque nous arrivons au refuge Lavaredo puis au parking après une randonnée de 5h de plaisir !

Nous avons fini sur les rotules, mais c’était extraordinaire. Un endroit à voir absolument. Cette nuit nous serons sur un parking en retrait de la route et près d'un torrent cela tombe très bien, on commençais à manquer d 'eau . GPS 46.613009, 12.226134

13

12 Septembre 2020

Nous profitons d'avoir fait des réserves d 'eau pour se prendre une bonne douche et se relaxer de ses 2 jours précédents très intenses en énergie. Cette après midi nous levons le camp en direction de Monguelfo-tesido stationné sur une aire gratuite sans services.

14

13 Septembre 2020

Aujourd'hui Dimanche, pour éviter la foules de touristes et les locaux , on laisse le camping car au repos. On se projette simplement sur une balade de la ville. Nous sommes très bien installé ici GPS 46.752438, 12.109371

15

14 Septembre 2020

Ce matin nous décidons d'aller tôt au lac de Braies car très convoité par les touristes. C'est un petit lac alpin situé dans le val de Braies à 1 496 m, il est considéré comme la perle des lacs des Dolomites. C'est difficile d'y trouver une place gratuite car ici les prix sont tirés vers le haut, mais on trouve.

GPS 46.712609, 12.099665 il faut un peu marcher dans la forêt avant d'arriver.

Il faut savoir que ce lac est privé, c'est une destination touristique qui attire pour la couleur bleu intense de ses eaux claires et pour le paysage naturel dans lequel il est plongé. En fait, le lac est entouré sur trois côtés par des pics dolomitiques, dont le Croda del Becco.

Le tour du lac est très appréciée par les grands et les petits. À partir de l’hôtel, voir la petite église, un large sentier plat et large serpente le long de la rive Droite, il devient ensuite plus raide , étroit et moins uniforme avec quelques escaliers le long de la rive Est, le sentier nous ramène au point de départ. Ici, dans la dernière partie de la randonnée, on trouve un merveilleux point panoramique avec des bancs pour se détendre. La randonnée n’est pas très compliquée, Le temps de parcours est de 1,30 – 2 heures sur 3,6 km de sentier.

Ses eaux sont d'une beauté incroyable : pures, vertes, bleues turquoise. Parfois, selon le ciel changeant, l'eau est si limpide avec les sommets dolomitiques qui l'entourent, dont le célèbre Seekofel, avec leurs parois claires et verticales forment un paysage gai et lumineux.

Après cette excellente balade, on va se diriger vers notre emplacement de nuit pour une visite demain. Elles auront rien à voir avec les montagnes que nous admirons actuellement.

GPS 46.77453, 12.04279

16

15 Septembre 2020

Du parking , on monte à travers la forêt, mais cela devient plus facile après 20 minutes. Nous arrivons sur une route goudronnée mais on retourne immédiatement dans un chemin privé. Les pyramides de terre peuvent être vues de plusieurs positions, en empruntant des escaliers en bois et des belvédères de vue. On est accueilli à l'entrée par des jolies sculptures bois.

Les glissements de terrain, l'eau, le dégel et l'érosion sont tous des facteurs qui, se chevauchant au fil des siècles, créent des pyramides de terre qui ressemblent à des œuvres d'art. Ces formations de colonnes argileuses sont surmontées d'un rocher et laissent une trace certainement pas sans raison, car les pyramides de terre de Perca sont considérées comme la formation de pyramides de terre la plus importante de la vallée de la Pusteria


Une fois cette petite marche et curiosité parachevée , nous déjeunons sur place et l'après midi, direction le Val di Funes une région qui est bien recommandée, on arriverons à l'heure du gouter.

17

Une fois que nous avons gouté, du moins se ravitailler de 2 bons cafés pour se réchauffer, on prend ses marques sur le parking GPS46.634548, 11.728007 on devra s'acquitter de 10€ pour 24h , ici tout à un prix.

Ce soir un super coucher de soleil sur le pré où se trouve une petite église baroque. Visible sur de nombreuses photos des Dolomites, l’église de Saint Johann à Ranui a été construite en 1744 .

C’est l’un des symboles du Val di Funes

18

16 Septembre 2020

Aujourd'hui sera notre dernière randonnée dans les dolomites, mais celle-ci ne sera pas triste. Refuge Geisleralm. Je peux vous dire que ça grimpe sévère ! 1h35 de montée non stop (600m de dénivelé). Par contre, une fois qu’on arrive au sommet on lâche un “Wooooooooow”. C’est magnifique !!! on est agréablement surpris par la vue et d’y trouver plusieurs petits refuges. On est très proche de la montagne et elle est impressionnante, nous sommes à 2000 mètres.

On s'offrira une petite gâterie de tous ces efforts.

De retour au parking, on se prépare pour quitter ce lieu magique (sauf le torrent qui prend la tête la nuit) . Notre prochaine étape sera La ville de Laces, on s'éloigne doucement mais sûrement des dolomites. Ainsi s'achève notre escapade mais le voyage en Italie continu.


Un endroit spectaculaire, de longues marches très variées ( Pour nous 4 h par jours de moyenne).Au niveau aire ou stationnement, bien y réfléchir avant( difficulté ou interdit).

Pour le ravitaillement en eau aucun souci on trouve (fontaine ou torrent).

Maintenant à vous de découvrir !!!!