Raid Amazones 2019, une belle aventure

Participation au Raid Amazones 2019 dans la région de Da Nang au Vietnam entre meilleures copines: sport, découvertes et solidarité ont été au rendez-vous pour une aventure au-delà de nos espérances.

Cet article est un peu différent et retrace l'aventure vécue lors de notre participation, ma meilleure amie et moi, au Raid Amazones au Vietnam. Une semaine de sport, rencontres, découvertes et moments inoubliables. Nous avons également prolongé notre séjour dans ce pays deux semaines et demi supplémentaires; le carnet sur notre voyage au Vietnam est là: https://www.myatlas.com/petitpasdecha/vietnam.

Les photos taguées raid amazones appartiennent au raid et ont été prises par l'équipe de photographes.

L'idée du raid a germé dans nos esprits en 2018. Chaque équipe peut faire ce raid en soutenant une association, de notre côté nous soutenions l'Association Cassandra ACCL qui lutte contre les cancers pédiatriques et Surfrider Foundation qui milite pour la protection des océans. Un an plus tard, après avoir recherché sponsors, soutiens et organisé divers événements pour récolter le budget nécessaire, nous voilà prêtes pour vivre cette aventure. La destination est annoncée, ce sera le Vietnam. Nous porterons le numéro 64, aupa Euskal Herria!

• • •

Début octobre, nous décollons de Paris et rencontrons plusieurs équipes d'amazones, dont certaines qui nous marqueront. Déjà nous tissons des liens avec des personnes que nous venons tout juste de rencontrer. À la sortie de l'aéroport de Da Nang, une autre équipe nous interpelle, ce sont des anciennes du raid. Nous partageons un taxi, faisons un stop au Centara Resort qui sera notre hôtel pendant le raid et rencontrons une partie du staff de zbo. Le soir même, nous nous retrouverons pour partager un verre. Le raid n'a pas encore officiellement commencé que nous sommes déjà imprégnées de l'ambiance.

Wonder runneuses, Despe team et On the raid carpet 
A l'hôtel 
• • •

J-1: Nous récupérons notre chambre que nous partageons avec une autre équipe de deux, l'hôtel est luxueux avec ses piscines, chambres spacieuses et sa vue sur la plage. Il est 19h, dans le hall du Centara nous attendons impatiemment les équipes du raid amazones qui ont atterri quelques instants plus tôt. Les premiers bus commencent à arriver, les filles sortent petit à petit, l'accueil que nous leur réservons est au top, tapis rouge, holà et haie d'honneur.

Du rouge, du rouge et encore du rouge 

L'heure du premier briefing a sonné, quelques consignes de sécurité et le déroulement du lendemain nous sont expliqués. La 20eme édition du raid amazones a officiellement démarré.

• • •

J0: Dès le petit déjeuner, nous croisons de nombreuses filles (on est plus de 300 quand même) avec le tee shirt rouge du raid et c'est parti pour les checks administratifs: photo officielle de l'équipe en tenue, obtention du matériel de canoë: chasuble, gilet, pagaie et derniers conseils, atelier de changement de roue d'un vélo en cas de crevaison, vérification du matériel obligatoire et entretien avec un médecin. Tous ces ateliers passés, on nous remet nos dossards et un bracelet qui ne nous quittera plus du raid et qui donne accès aux épreuves, repas et activités.

L'impatience monte. A 19h15 il est l'heure d’émarger pour le briefing, on reçoit les consignes pour l'épreuve de canoë du lendemain ainsi que nos premiers messages de soutien, nous sommes ravies.

• • •

J1: Premier réveil à 3h du matin pour un départ des bus à 4h. Les affaires ont été préparées la veille, nous déjeunons, repérons notre bus et c'est parti pour la première épreuve. Nous sommes toutes un peu stressées. Après 1h30 de bus, nous entrons dans un parc qui surplombe un lac magnifique. Plusieurs discours des autorités vietnamiennes donnent le départ de ces 15km de canoë. En file indienne, nous descendons vers le lac, embarquons dans nos canoës et nous plaçons sur la ligne de départ.

3-2-1-goooooo. C'est à nous de jouer, nous cherchons notre technique pendant quelques kilomètres et atteignons enfin notre rythme de croisière, nous remontons même plusieurs équipes, nous étant retrouvées vers la fin du peloton dès le début. Les paysages sont magnifiques, nous pagayons autour d'îlots éparpillés sur le lac. Petit à petit le vent se lève, des averses se mettent même à déferler sur nous. Nous restons enchantées par le lieu et ne nous arrêtons pas de pagayer.

Une très légère averse au mileu 

Après 2h30 d'effort, notre canoë se rapproche des berges, nos pagaies à la main, nous montons une petit côte et passons la première arche d'arrivée main dans la main. Sous cette arche, les amazones déjà arrivées forment des haie d'honneur pour encourager celles qui en finissent. L'ambiance est géniale, nous nous prenons vite au jeu. Les dernières équipes franchissent la ligne, elles n'ont rien lâché malgré les difficultés rencontrées, la première épreuve est terminée, il est déjà l'heure de rentrer à l'hôtel.

Notre première activité est à Hoi An, le bus nous y dépose pour la chasse au trésor. Un road book et une carte nous sont donnés, nous avons 3h pour trouver tous les lieux indiqués, répondre aux questions, repérer les photos éparpillées le long du parcours et prendre des photos imposées avec tous les membres de l'équipe. Notre équipe de 9 apprenties amazones a du mal à se mettre dans la course, nous perdons beaucoup de temps à nous synchroniser. La pluie s'invite par la suite, ce qui complique un peu plus l'épreuve mais nous continuons malgré tout.

Dans le bus du retour, nous sommes trempées mais heureuses d'avoir pu trouver pas mal de réponses et avons finalement réussi à gagner 24 minutes et 30 secondes grâce à cette épreuve. Nous assistons au briefing du soir, lisons nos messages de soutien, découvrons notre classement du jour: 54èmes / 94 équipes de deux, et préparons nos affaires pour l'épreuve de run & bike du lendemain.

• • •

J2: Encore un réveil à 3h du matin et un départ à 4h. Nous rejoignons nos bus, Mel celui des VTTistes car elle récupère le vélo, moi celui des coureuses. Nous partons dans l'ordre du classement donc nous nous plaçons en conséquence sur la ligne de départ. Les VTTistes nous rejoignent.

La foire au départ 

Les consignes nous sont données, si un orage éclate, on abandonne les vélos et on se réfugie chez l'habitant. L'idée nous plait bien. Quand vient notre tour, une pluie diluvienne s'abat sur nous et nous accompagnera presque jusqu'à la fin.

Les premiers kilomètres sont fluides mais nous nous faisons beaucoup doubler, nous changeons donc notre stratégie de relais et nous passons le vélo tous les km. Stratégie gagnante puisque nous remontons les équipes qui nous ont doublées auparavant. Nous profitons de chaque instant, nous traversons des zones reculées où les rares habitants sont sur le pas de leur porte à nous encourager, certains courent même quelques mètre à nos côtés. Nous sommes émues, les paysages sont juste sublimes et malgré les trombes d'eau nous sommes aux anges.

Nous arrivons au ravitaillement du km13. Une haie d'honneur formée par des enfants nous accueille. Un enfant s'empresse de venir chercher notre vélo pendant que nous buvons, ce moment est fort. Les enfants sont ravis de nous encourager, nous leur offrons quelques bracelets et repartons plus motivées que jamais.

Passage dans une école 

Les kilomètres s’enchainent rapidement, à partir du 20ème, nous nous relayons plus souvent. Une dernière côte qui nous permet de doubler encore quelques équipes et nous passons une nouvelle fois l'arche accompagnées par les encouragements des filles. 26km de run & bike durant lesquels nous nous sommes vraiment régalées, autant sportivement qu'humainement.

Nous encourageons les dernières sous la pluie et repartons vers l'hôtel, des étoiles plein les yeux. Une épreuve coup de cœur malgré la météo. Nous terminons 59ème / 94 et perdons deux places au général.

Une petite sieste et nous voilà réparties vers un cours de cuisine. Le temps est toujours catastrophique. Nous réalisons trois plats chacune que nous dégustons juste après. Pour chacun, les ingrédients sont préparés, nous devons les mélanger. Le premier plat est une salade de papaye verte, nous râpons notre morceau de papaye, de la carotte puis préparons une sauce à base de sauce de poisson, ail et échalotes. Des crevettes marinées au curry, des cacahuètes et quelques herbes sont incorporées à la salade. C'est frais et c'est ce que nous avons préféré des trois plats. Nous préparons ensuite une crêpe au soja, porc et crevette que nous roulons dans une feuille de riz, encore une belle découverte. Pour le dernier plat, nous réalisons une marinade pour des filets de porc que nous grillons au barbecue. Ils sont ensuite accompagnés d'herbes et roulés dans des feuilles de riz. Le résultat est surprenant. Nous avons très bien mangé et le cours était agréable, même quand la cuisine n'est pas une passion.

Le briefing du soir nous annonce que le Trail du lendemain est annulé à cause du temps, les autorités ont retiré l'autorisation, le parcours est glissant voire impraticable. Nous sommes un peu déçues mais nous avons le droit à une petite soirée et un réveil plus décent le lendemain, ce qui suffit pour effacer notre déception.

• • •

J3: Le trail étant annulé, l'épreuve de tir à l'arc initialement prévue le dernier jour pour notre groupe est avancée dans la matinée. Nous nous levons sans la pression du réveil et n'avons qu'à traverser l'hôtel pour notre épreuve. Pour le tir à l'arc, nous avons deux manches d'échauffement avec deux flèches chacune à tirer en moins d'une minute et 20 secondes. Pareil pour les deux manches qui comptent dans la compétition. Nous mettons chacune une flèche dans le mille, les autres étant dans le rouge. Avec seulement un entraînement chacune à notre actif, nous sommes satisfaites et nous réussissons à gagner 15 minutes et 30 secondes, qui sont décomptées de notre temps total.

Nous partons ensuite en direction d'une école pour laquelle zbo a apporté son aide et interagissons avec les enfants qui doivent trouver des mots vietnamiens correspondant à des mots anglais ou français que nous leur donnons puis nous devons trouver les mots anglais associés aux mots vietnamiens qu'ils ont choisis. Nous leur distribuons ensuite les fournitures et bracelets que nous avions ramenés, les enfants semblent ravis.

Visite d'une école 

Nous continuons ensuite notre visite par la découverte du tissage de chanvre. Les artisans tressent des nattes utilisées comme matelas, tapis ou autres.

Visite du village près de l'école et toujours sous la pluie 

Un nouveau briefing et une feuille de route pour l'épreuve du lendemain: une première avec un run & canoë.

• • •

J4: Les épreuves reprennent mais cette fois-ci nous avons le droit à une heure de sommeil en plus avec un réveil à 4h. Ce matin, le départ est à nouveau donné chaque minute dans l'ordre du classement, nous partons plusieurs minutes après les premières. Les 6km de run sont magnifiques, nous passons dans des rizières. Malgré l'heure matinale, 7h, la chaleur se fait sentir, on regretterait même la pluie (non c'est une blague!).

Nous atteignons le point de ravitaillement, récupérons nos pagaies et gilets et embarquons dans notre canoë. Une fois encore, nous profitons des paysages qui sont extraordinaires. Nous adoptons une technique plus efficace et moins fatigante. Nous croisons habitants sur la berge et pêcheurs qui nous encouragent, les 14km passent très rapidement, nous voilà déjà devant l'arche.

Nous passons la ligne main dans la main avec l’équipe avec qui nous avions pris le départ quelques heures plus tôt. Encore une épreuve finie, nous sommes heureuses mais conscientes que la fin du raid est proche.

Une fois n'est pas coutume, nous profitons de notre après-midi libre pour nous reposer, puis récupérons la carte pour la dernière épreuve. Notre classement du jour est comme le premier, nous sommes 54/94 et remontons à la 52ème au général.

• • •

J5: Dernière épreuve aux alentours du site de My Son. Sur le départ, les paysages sont grandioses, nous profitons toutes de ce dernier compte à rebours.

Nous commençons ces 10km de Trail sur des chemins qui nous mènent rapidement dans la forêt. Nous passons par quelques guets et apprécions ce Trail à 100%. Une côte d'1.5km nous rapproche de l'arrivée, nous rattrapons les copines et passons une dernière fois l'arche sous les applaudissements des nouvelles amazones.

Notre médaille autour du cou, nous réalisons que nous avons réussi à terminer toutes les épreuves du raid, nous sommes devenues des amazones. La nostalgie commence à nous envahir, nous profitons des derniers instants d'encouragement.

L'après midi est libre, atelier vernissage d'ongles autour de la piscine en préparation pour la soirée finale. Dernier briefing, podiums, remise des messages de soutien, on commence à prendre conscience que le raid est fini. Nous finissons à la 52ème place du trail et 50ème au général.

Nous sommes gâtées, le repas du soir est entièrement local, nous goûtons plusieurs plats, cela change des buffets de crudités de la semaine. La soirée finit trop vite.

• • •

J+1: Dernier petit déjeuner entre amazones, les valises sont bouclées et il est temps de dire au revoir aux copines. Ce raid a été une belle aventure, les épreuves et activités nous ont permis de nous dépasser et de découvrir des endroits magnifiques et des personnes topissimes. Nous repartons sur notre périple au Vietnam avec la tête remplie de souvenirs.

Ce raid est à vivre pour comprendre toutes les émotions que nous avons ressenties. On vous dit à l'année prochaine, car oui, nous re-signons pour les 20 ans du raid amazones fin 2020.

Poster un commentaire

Si vous êtes déjà inscrit sur MyAtlas, connectez-vous ! Pas encore inscrit ? Découvrez MyAtlas, le site qui permet de raconter et organiser ses voyages.