Carnet de voyage

Qatar

4 étapes
3 commentaires
1
On peut acheter des faucons ou des chameaux au souk, faire un tour en boutre au pied des tours, mélange de tradition et de modernité, c’est ça le Qatar.
Du 6 au 13 février 2017
8 jours
Partager ce carnet de voyage
7
fév

*******************************************************************************

Ce carnet de voyage (sauf la dernière étape) est extrait de https://www.myatlas.com/patrickT/pays-golfe-persique écrit en "live". Vous pouvez lire ce carnet pour connaître les commentaires (et mes réponses) reçues pendant le voyage. N'hésitez pas à me poser des questions via des commentaires, j'essaierai d'y répondre.

*******************************************************************************

D’abord une petite présentation. Le Qatar c’est une presqu’île de 180 km de long sur 50 de large. Il y a 2,5 millions d’habitants. La capitale c’est Doha. La plus haute colline fait 103 mètres, moins que la plus haute tour qui fait 300 m. La richesse du Qatar vient du pétrole et surtout du gaz (3ème réserve mondiale de gaz).

Je vais rester 8 jours, les deux derniers jours j'ai loué une voiture pour voir ce qu'il y a en dehors de Doha.



L’obtention du visa est beaucoup mieux organisée qu’au Koweït. Il suffit de faire la queue à la police du passage de la frontière. Ca peut être long, il y a beaucoup d’étrangers du sous-continent indien, mais quand on arrive devant le policier ça prend 3 minutes. On est pris en photo et on paie en carte de crédit auprès du policier (25 €). Il faut une adresse d’hotel.

Mon hotel est parfaitement placé, en plein centre, à 5 minutes du souk.

Ma première impression est très positive. Bon, il faut avoir conscience que Doha est une ville en construction. Des quartiers entiers, qui étaient juste des cubes de béton, comme souvent les centres villes construits dans les années 1950/60, sont détruits pour être reconstruits. Donc beaucoup de travaux et de secteurs fermés. Le métro est aussi en construction ainsi qu’un réseau de tramway. Il reste encore 5 ans, tout doit être terminé pour la coupe du monde. Après tout, si on avait visité Paris à l’époque d’Haussmann on aurait été gêné par les travaux.

Mais des quartiers sont terminés, notamment le souk. C’est du « nouveau vieux » sans qu’on puisse savoir les bâtiments entièrement reconstruits ou restaurés. C’est vraiment très bien fait, ça attire les qatariens. Il y a toutes une rue avec des terrasses de restaurants et de cafés. Il n’y a pas de tours dans ce quartier, elles sont de l’autre coté de la baie, à 4 km.

Il y a le souk des oiseaux, le souk des faucons, le souk des chevaux et même des chameaux. Ce n’est pas pour les touristes, on peut acheter tous ces animaux.

Et une vidéo du marché aux oiseaux :



C'est encore plus propre qu’en Suisse, il y a dizaines de personne qui balais en permanence les rues.





Et la police veille, sur leurs chevaux ou dans leurs voitures de sport.

10
fév
10
fév

Je continue mon séjour à Doha. C’est une ville agréable, il faut oublier de regarder les zones en travaux, ça vaudra le coût du voir comment ce sera quand la ville sera terminée. Ambiance multiculturelle avec les travailleurs venant des autres régions d’Asie. Le froid part petit à petit, on peut rester en T-shirt l'après-midi. En combinant bus et taxi j’arrive assez bien à me déplacer. Après la souk la dernière fois, un zoom sur quelques autres « attractions ».

Musée d'art islamique

Le musée d'art islamique de Doha vaut bien celui d Kuala Lumpur. L'architecte est Peï, celui de la pyramide du Louvre. Le batiment est comme un bateau dans la baie. Les salles sont réparties autour d'un puit de lumière avec vue sur la mer. La présentation des collections est aérée dans la pénombre. A noter que les musées sont gratuits au Qatar. Il y a même un bus gratuit pour aller au musée d’art moderne qui est assez loin.

La corniche et West bay

Les principales tours ne sont pas dans le centre-ville, mais de l’autre coté de la baie, dans un quartier qui s’appelle West Bay. Si ce quartier n’a en lui-même pas énormément d’intérêt, on peut l’attendre par une bonne marche de 5 km le long de la corniche, ce qui permet de se maintenir en forme. Et le vendredi, toute l'Asie est sur la corniche.

Katara

Katara est un autre nouveau quartier au nord de la ville. Le concept, c’est la station balnéaire idéale façon Qatar. Pas beaucoup de monde le matin et personne sur la plage. Le quartier est construit autour d’un amphithéâtre un peu mussolinien, sur 3 cotés, le 4ème c’est la plage. Sur la première photo l’amphithéâtre est à droite. Sur la dernière photo, la mosquée du vendredi avec son minaret avec sur la droite un pigeonnier.

Toujours à Katara, un selfie au café Al Jazeera et une pause gourmande devant l'amphithéâtre.

Villaggio

Villaggio c’est un centre commercial qui a pour thème l’Italie. Rue de Rome, Galerie de Milan, Canal de Venise, on peut même faire un tour en gondole. Les qatariens s’y croit. Le centre commercial est couvert, le ciel et les nuages, ils sont faux.

Maintenant je vais essayer de voir le Qatar en dehors de Doha.

Renseignements pratiques :


Hotel Al Nakheel, 51 €, sans petit déjeuner, prix imbattable en plein centre, mais j’ai des doutes que ce pâté de maisons survive très longtemps.

13
fév


Conduire dans le Qatar n’est pas vraiment agréable, Doha est une très grande ville, avec beaucoup de circulation et de bouchons. Il faut plus d’une heure pour rentrer ou sortir de la ville, et en dehors de la ville on est plutôt sur des autoroutes avec beaucoup de camions que sur des « petits chemins » comme sur la photo.


Et en plus il pleut, surtout des averses, mais je ne pensais pas qu’il pouvait pleuvoir autant au Qatar. Ce n’est pas de l’eau qui tombe, c’est plutôt de la boue, un mélange d’eau et de sable. Voilà l’état de la voiture après 2 jours. Je l’ai fait laver avant de la rendre pour ne pas payer de pénalité.



Et encore plus, il n’y a pas grand-chose à voir en dehors de Doha. Il y a bien deux sites archéologiques, mais j’ai trouvé porte close. Sans doute que je suis le seul intéressé.



Le seul site du pays au patrimoine de l’UNESCO est le fort d’Al Zubara qui portant n’est pas très vieux (1938).

Il y a aussi des villages abandonnés, anciens villages de chercheurs de perles, la vie était devenue trop dure dans ces villages par rapport à la ville.

Quand il fait beau on doit pouvoir trouver de belles plages. Ci-dessous, 1) Al Ruweis : la pointe nord de l’île, 2) Bir Zekreet, une baie déserte à l’ouest, 3) la plage payante de Sealine Beach Resort … mais il pleuvait. Ou alors 4) si on a un 4x4 on peut aller dans les dunes de sable mouillé.

12
mai

Un petit bilan à froid de mon voyage au Qatar.

J’ai été agréablement surpris par Doha. Si la ville est en reconstruction (création d’un métro, modification de quartiers entiers) ce qui est fait est déjà très bien. Le souk est une réussite rare pour la région, les musées qui bénéficient d’une présentation moderne sont les plus intéressants de la région, et la corniche le long d’une baie remarquable est également la plus belle. Le pays est très sûr, et il y a une ambiance détendue, surtout grâce à tous les restaurants (sans alcool) du souk. Le coût de la vie est équivalent à celui de l’Europe occidentale.

Bien sûr, plus on avance dans le temps, plus d’autres quartiers seront terminés et plus le voyage sera intéressant. Par contre en dehors de Doha, rien qui ne vaille de se plonger dans la circulation des kilomètres d’autoroutes à parcourir.

Difficile de venir que pour Doha, mais on peut combiner avec un voyage aux émirats ou faire un stop en utilisant la très bonne compagnie aérienne Qatar Airways.


Voyagez en circuit individuel, personnalisé et abordable

Plus de 50 circuits inspirés des meilleurs blogs MyAtlas
Personnalisation facile en quelques clics de votre voyage
Devis instantané, réservable en ligne, sans intermédiaires