Carnet de voyage

Europe de 1969 à 2015

13 étapes
24 commentaires
63 abonnés
Dernière étape postée il y a 1244 jours
Quelques uns de mes anciens voyages dans 41 pays d'Europe.
Du 1er juillet 1969 au 31 octobre 2015
16924 jours
Partager ce carnet de voyage

La République Démocratique Allemande (RDA), c'est le seul pays au monde où j'ai été et qui n'existe plus. En fait à l'époque de la RDA, je n'ai été qu'à Berlin Est en 1986, j'ai rajouté dans cette étape les photos d'autres régions de ex-RDA que j'ai visitées après la réunification allemande.

Berlin-Est

C'était très difficile, et cher, d'avoir un visa pour la RDA, on était pratiquement obligé de passer par un voyage organisé. Par contre on avait le droit d'aller à Berlin-Est sans visa pour la journée, la seule condition était de ressortir avant minuit. J'y ai été plusieurs fois en dormant à Berlin-Ouest. C'était très intéressant, il y avait une ambiance unique et qui donc a disparu avec la réunification. La RDA accueillait des "étudiants" de tout le monde communiste et on pouvait discuter facilement. Je me souviens d'avoir rencontré en autres des syriens où des Nicaraguayens.

Il y avait beaucoup plus de place fait aux piétons qu'à l'ouest. A gauche, la place du centre de Berlin-Est : Alexanderplatz, à droite peut être l'allée Karl-Marx, qui a gardé son nom.

Berlin-Est était au centre historique du Berlin d'avant la guerre. Bien sûr tous les batiments avaient été détruits pendant le guerre, mais le gouvernement Est-allemand a fait un gros travail de reconstruction. L'église sur la deuxième photo c'est Berliner Dom. Sur la troisième photo, en verre fumé, le palais de la république, qui a été rasé après la réunification. Il y a beaucoup de grands musées dans ce quartier, la quantième photo c'est le musée de Pergame (antiquités orientales).

Il fallait quitter Berlin-Est avant minuit, mais c'était difficile de savoir quoi faire jusqu'à minuit, tous les restaurants où bars fermaient tôt, pour rester jusqu'à la dernière limite je n'ai trouvé que les bars des grands hotels. C'était impressionnant de sortir d'un Berlin-Est presque désert à 23h55 pour se retrouver de l'autre coté du mur dans une ville très animée à 24h05.

Potsdam

Potsdam était à l'ouest de Berlin-Ouest, séparée par le mur, mais on ne pouvait pas y aller sans visa. J'y ai été en 1999, l'ambiance était encore très Est-allemande avec ces belles rues sans commerces.

Potsdam est surtout connue pour la résidence du roi de Prusse, le Palais de Sanssouci. Avec le château au sommet de la terrasse de vignes.

Dresde

Le long de l'Elbe, Dresde était la plus belle ville d'Allemagne avant la guerre, c'est sans doute pour cela qu'elle a été choisie par l'aviation anglaise pour un des pires bombardements de l'histoire le 13 février 1945. Les Est-allemands ont commencé à la reconstruire pierre par pierre.

Ci-dessous l'opéra et les batiments baroques du Zwinger.

Tout n'est pas reconstruit. A droite, la Frauenkirche, l'église protestante. Les pierres sont sur des étagères et il faut les assembler comme un immense puzzle. Elle est maintenant terminée.

Au sud de Dresde, la Suisse saxonne. L'Elbe s'est creusée un passage dans des plateaux de grès.

Suite et fin de mes voyages en Allemagne, de 1993 à 2000, toujours des diapos numérisées.

Hambourg

Grande ville du nord, détruite par les bombardements anglo-américains de 1943, la ville est moderne. Encore un bel hotel de ville mais dans l'ensemble j'ai trouvé l'architecture assez froide. La ville devient beaucoup plus chaude à la tombée de la nuit.

Lubeck

Pas loin d'Hambourg, mais du coté de la mer Baltique, Lubeck était la capitale de la Hanse au 14ème siècle. La vielle ville, sur une île, est bien conservée, avec de nombreux monuments du moyen-âge.

Aix-la-Chapelle

Capitale de Charlemagne. La cathédrale c'est développée autour de la basilique octogonale dont la construction a débuté sous charlemagne en 800.

Château d'Augustusburg

Près de Cologne, un des plus beaux château rococo.

Trèves

Dans la vallée de la Moselle, c'était la capitale de l'empire romain d'occident au 3ème siècle. La vielle ville est agréable, bien qu'un peu humide quand j'y ai été. La porte noire est le plus important monument romain en Allemagne.

Vallée de la Moselle

La Moselle déroule ses méandres entre des rives bordées de vignobles.

Vallée du Rhin

De Coblence à Mayance le grand fleuve allemand se taille un passage dans une vallée encaissée, surveillée par de petits châteaux.

Je continue de visiter l'Allemagne en 1989 et en 2000.

Munich

La vielle ville est agréable mais en réalité elle n'est pas très vielle, elle est constituée de batiments reconstruits après la guerre.

Le plus grand batiment de la vielle ville est l'hotel de ville du 19ème siècle.

A seulement 6 kilomètres du centre ville, au milieu d'un beau parc, le château de Nymphenburg (17ème s.), résidence d'été des rois de Bavière.

La Pinacothèque est un des grands musée de peinture européenne (Durer, Cranach, Bouts, Memling, Bosch, Brueghel...).

Châteaux Royaux

Au pied des Alpes, le plus connu des châteaux de Bavière : Neuschwanstein. L'intérieur est à l'image de l'extérieur et il ne faut pas s'étonner qu'il ait été dessinée par un décorateur de théatre.

Eglise de Wies

L'église de Wies est au patrimoine de l'UNESCO, Son intérieur n'est pas du tout à l'image du sobre extérieur, c'est le chef d'œuvre de l'art rococo baroque bavarois.

Château de Linderhof

Calme petit château baroque plein de charme dans une vallée alpine.

Garmish-Partenkirchen

La plus connue des stations des Alpes berlinois, très chic, ici on n'a aucun doute sur le fait d'être en Allemagne.

Zugspitze

On peut monter au point culminant de l'Allemagne, le Zugspitze (2964m). Train à crémaillère, téléphérique, un peu d'escalade et on y arrive.


1986

J'ai une première fois été à Berlin en 1986. C'était avant la réunification, cette étape ne traite que de Berlin-Ouest.

Berlin a été entièrement détruite pendant la guerre, quelques ruines ont été conservées, comme l'église protestante dans le fond de la photo ci-dessous, mais dans l'ensemble il n'y a que des batiments modernes à Berlin-Ouest.

La grande avenue des restaurants et commerces de luxes est Kurfurstendamm, animées presque 24 heures sur 24. En fait le centre historique de Berlin est à Berlin-Est.

La Gare d'Anhalt était la principale gare de Berlin avant la guerre, il ne reste que le portique. De nombreuses lignes de chemins de fer pour circuler à l'intérieur de la ville appartienne à une entreprise Est-Berlinoise et sont donc laissées à l'abandon dans Berlin-Ouest.

En marchant dans la ville, on tombe souvent sur un cul-de-sac, la rue est barrée par le mur. Berlin-Ouest est une sorte d'ile entièrement entourée par l'Allemagne de l'Est. Le mur n'est pas exactement sur la ligne de démarcation du secteur russe. Sur la photo de droite la frontière est au niveau du trottoir, entre le trottoir et le mur, il y a une zone dont personne ne s'occupe, laissée aux herbes folles.

Berlin est divisé en 4 secteurs, le secteur russe à Berlin-Est, les secteurs américains, anglais et français à Berlin-Ouest. Le seul point de passage en surface (il y a aussi un passage dans le métro) entre l'Ouest et l'Est est "Charlie Checkpoint", photo de gauche. Il y a de nombreux petits observatoires pour regarder de l'autre coté du mur.

Le porte de Brandebourg est à Berlin-Est, juste derrière le mur, dans le no man's land, on ne peut y accéder ni par l'Ouest, ni par l'Est.

Le Reichstag abritait le parlement avant la guerre, maintenant la capitale de l'Allemagne de l'Ouest est à Bonn. Il est juste devant le mur. Il semble tomber en ruine.

Il y a un trou dans le mur.

1991

Je suis retourné à Berlin en 1991, le mur est tombé, l'Allemagne et Berlin sont réunifiée.

Je refais presque la même photo que 5 ans avant, le quartier n'a pas changé, mais il n'y a plus de mur.

Il reste des morceaux de mur, mais on peut se promener dans le no-man's land qui faisait parfois plusieurs centaines de mètres de large.

La porte de Brandebourg est en restauration, on peut la traverser à pied. Il n'y a plus de mur derrière le Reichstag, une grande place a été aménagée.

1999

Et encore un voyage à Berlin en 1999. Le no-man's land a été occupé par les promoteurs. Il suffit de regarder où sont les grues pour savoir où était le mur.

Les voitures passent sous la porte de Brandebourg. Le Reichstag est en grand travaux, il se prépare à accueillir de nouveau le parlement, on lui a ajouté une grande coupole en verre, Berlin est redevenue la capitale de l'Allemagne,

Publié le 3 avril 2019

J'ai été plusieurs fois aux Pays-Bas mais principalement en 87 à Amsterdam et en 91 dans la région de Rotterdam.

Amsterdam

Tramways dans les rues réservées aux piétons, piste cyclables avec de nombreux vélos, place de la voitures réduites, la ville était beaucoup plus tranquille et civilisée que les villes françaises, ça surprenait. Mais c'était juste un voyage dans le futur, maintenant beaucoup de villes françaises ressemblent (presque) à Amsterdam de l'époque.

Bien sûr le plus d'Amsterdam c'est les canaux.

Deux très grands musées à Amsterdam : le Rijksmuseum (la laitière de Vermeer, la ronde de nuit de Rembrandt...) et le musée Van Gogh. Et des musées plus petits comme le musée du cannabis.

Rotterdam

Rotterdam a été rasée pendant la guerre, à 90% par les allemands et le reste par les anglais.

La ville est maintenant moderne sans grand intérêt touristique. J'ai fait le tour en bateau du port, le premier port européen.

La Haye

Au bord de la mer, siège du gouvernement, à 20km de Rotterdam, La Haye est beaucoup plus agréable. Le musée Mauritshuis est petit en superficie, mais contient presque que des chefs-d'œuvre.

Delft

Entre La Haye et Rotterdam, Delft est surtout connue pour ces faïences. Petite ville tranquille avec son vieux canal et ces maisons aux belles façades.

Publié le 2 mars 2019

Je n'ai été qu'une fois au Luxembourg, en 1985. Un long weekend suffit a faire le tour du pays.

Petite capitale d'un petit pays sans beaucoup d'animation.

La vielle ville est sur un plateau qui se termine par des fortifications et une corniche qui offre de belles vues.

Des rues moyenâgeuses donnent sur la place Guillaume II au centre de la vielle ville.

Petite Suisse luxembourgeoise

J'ai été marché une journée dans ce qu'on appelle la petite suisse luxembourgeoise. Belle région de forêts, de rochers de grés et de ruines de château.

Publié le 21 février 2019

Après trois iles j'arrive sur le continent.

Je n'ai été que de longs weekends en Belgique, et j'ai visité uniquement Bruxelles, Brugge et Anvers. Je n'ai jamais visité la Wallonie, le plus important site que je ne connais pas c'est Gant, il faudra que j'y aille un jour si je trouve le temps.

Malheureusement je ne sais pas ou sont passés les photos de Brugge (2003) et Anvers (1991). C'est dommage, j'aime bien le centre de ces villes de Flandre. Petites rues moyenâgeuses entre des maisons aux toits pointus, en plus à Brugge il y a les canaux. Et de grands musées, dédiés à la belle peinture des primitifs flamands à Brugge (musée Memling), où à Rubens et à l'imprimerie à Anvers.

Donc je n'ai que des photos de Bruxelles en 1988. Bruxelles est peut être la capitale européenne qui a été la plus détruite au cours des dernières décennies, à part le vieux quartier autour de la grand-place, peu de batiments anciens ont résister aux promoteurs. La deuxième fois que j'ai été à Bruxelles il y avait plein de petits hotels dans le quartier de la gare du Midi (la gare pour aller à Paris), quand j'y suis revenu, tout avait été détruit, ce n'était plus qu'un terrain vague prêt à être reconstruit.

La première fois que j'ai été à Bruxelles c'était avec mes parents. Je ne devais avoir que 13/14 ans mais j'avais déjà envie de voyager. Mon père faisait parti d'une association des trains touristiques et on avait été visité avec l'association les trains de Belgique. On était dans un hotel près de la gare du Midi et on avait la soirée libre. Je voulais aller voir la Grand-Place de nuit, j'avais appris par cœur le plan pour y aller, j'ai pu servir de guide à mes parents (pas de photos).

Donc la grand place de Bruxelles en 88.

Le Manneken Pis (1ère photo), dans le fond de la 2ème photo, le palais de justice, énorme et très moche, sur la 3ème photo, une vielle rue qui ne doit plus exister aujourd'hui.

Et le symbole de Bruxelles, l'Atomium.

A Bruxelles, j'ai aussi visité le Musée royal des maîtres anciens (Van der Weyden, Bouts, Memling, Bosch, Bruegel…). Il vaut à lui seul le voyage à Bruxelles.

Aujourd'hui la suite de mes voyages en Grande-Bretagne, les photos sont maintenant numériques.

En 2011 j'ai été dans la région d'Oxford.

Oxford

Avec Cambridge, la ville des grandes écoles (Colleges) d'Angleterre. Le quartiers des collèges est magnifique sous le soleil, très homogène avec tous ces batiments du 16ème siècle.

Palais de Blenheim

A 15 km d'Oxford, un beau palais du 18ème siècle, avec, bien sûr, de splendides jardins.

Château de Windsor

Forteresse, une des résidences les plus occupées par la famille royale. Elle contient la "petite" chapelle Saint-Georges où se tiennent des mariages princiers.

En 2015 j'ai profité de la coupe du monde de rugby pour visiter Cambridge

Cambridge

L'autre ville universitaire, avec des collèges aussi beaux qu'à Oxford, mais sans le soleil. Derrière les collèges, la rivière Cambridge, on ne peut pas faire plus anglais.

Londres 2012

En 2012 je suis resté longtemps à Londres pour les jeux olympiques.

Le stade olympique.

D'autres installations sportives. 1ère photo, à droite ExCeL London, un hall d'exposition qui contenait de nombreuses salles comme celle du judo, dans le fond avec les pointes, le dôme du millénaire, la grande salle couverte de Londres (intérieur sur la quatrième photo). Deuxième photo, le site du tir à l'arc, installé sur le terrain de criquet. Troisième photo le site d'équitation, à Greenwich

Quelques gros plans des compétitions.

England 2015

En 2015 c'était la coupe du monde de rugby. L'occasion d'aller dans la petite vile de Rugby, sur le terrain où William Ellis a inventé le jeu (photo 1 et 2). Photo 3, devant Twickenham. Photo 4, le stade de Wembley, le stade de foot, mais utilisé par le rugby pour la coupe du monde, le stade le plus impressionnant de Londres. Photo 5, le millenium stadium (j'utilise le nom d'origine) de Cardiff, un stade couvert. Photo 6, une rue de Cardiff lors de France - Irlande, le stade est au centre de la ville, très bonne ambiance avant et après les matchs.

Jersey n'est pas tout à fait au Royaume-Uni, mais c'est peut être dans cette ile que j'ai pour la première fois été à l'étranger. Avec les parents on allait en vacances près de Granville et tous les ans on allait faire un tour à Jersey. Je n'ai pas de photo.

En 1971 j'ai été à York dans une famille pour perfectionner mon anglais. Je me rappelle de la grande cathédrale et des petites ruelles. Je n'ai pas de photo.

Ensuite j'ai mis longtemps à revenir en Grande-Bretagne. J'ai été visiter Londres en 1991, ensuite je suis retourner très souvent dans ce pays, mais pas que pour visiter, aussi pour des évènements sportifs. Je n'ai jamais fait de longs voyages, plutôt des long weekends mais maintenant c'est quand même le pays étranger où je suis resté le plus longtemps avec près de 5 mois.

Les photos, c'est des diapos numérisées. La couleurs ne tiennent pas beaucoup sur les anciennes diapos.

Londres

Londres, c'est un peu comme Paris, on n'a jamais tout vu. C'est pas une ville désagréable mais ce n'est pas la capitale d'Europe que je préfère, ça manque d'unité architecturale, la couleur dominante c'est le gris.

Quelques photos de Londres en 1991.

Trafalgar Square.

La relève de la garde à Buckingham Palace.

En 1995, quelques jours au sud ouest de l'Angleterre, lors d'un match du Stade Français, en 4 étapes.

Bath

Bath a été fondée par les romains qui en firent une station thermale, d'où son nom. On y voit toujours les bains au pied de l'abbaye. Une des belles villes d'Angleterre avec une architecture du 18ème siècle.

Salisbury

Rues du moyen-âge et cathédrale gothique avec la plus haute flèche d'Angleterre (123 mètres).

Longleat

Un des plus beaux châteaux d'Angleterre, dans un paysage et sous un ciel typique du pays.

Stonehenge

Le site préhistorique emblématique de l'Angleterre.

En 1999 j'ai été dans le nord de l'Angleterre. Avion pour Newcastle, mais je ne suis pas resté dans cette ville.

Durham

Cité médiévale autour de la cathédrale du douzième siècle.

Parc National du Lake District

Région de montagnes avec le plus haut sommet d'Angleterre à 978 mètres. J'ai fait deux longues randonnées sous un ciel toujours menaçant.

Mur d'Hadrien

Construit par les romains pour protéger la frontière de l'empire, c'est aujourd'hui la frontière entre l'Angleterre et l'Ecosse. J'ai suivi le chemin qui longe le mur, mais toute la journée sous une forte pluie.

A suivre ...

Publié le 2 février 2019

En 2006 j'ai été trois semaines en Irlande fin aout. Voyage en bateau de Cherbourg à Rosslare, départ à 18h, arrivée vers 10h le lendemain matin. J'ai une cabine. En fait c'est la deuxième fois que je vais en Irlande, j'y avais déjà été dans les années 70 avec mon père pour voir un match du tournoi, et on avait aussi pris le bateau pour Rosslare. De Rosslare j'ai directement pris le bus pour Dublin.

Dublin

A Dublin j'avais réservé une chambre au Trinity College, un batiment historique, mais ma chambre était dans un annexe plus moderne. En fait c'est des chambres étudiantes qui sont transformées en hotel pendant les vacances.

Quand on pense à l'Irlande on pense plus aux paysages, mais Dublin est une ville intéressante avec de nombreux musées et agréable avec bien sûr de nombreux pubs, la quantité fûts de bière vides le matin à coté des pubs est impressionnante.

Newgrange

Site néolithique du 3ème millénaire dans la région de Dublin. Il y a de nombreux sites préhistoriques intéressants en Irlande.

Glendalough

Toujours dans la région de Dublin, un site bucolique. C'est un ancien monastère entre lacs et forêt.

Kilkenny

Au sud de l'Irlande, une ville médiévale dominée par un beau château. Je voyage avec les transports en communs, trains pour les longues distances, bus pour me rapprocher au plus prés des sites, c'est facile de visiter l'Irlande sans voiture. Je dors dans des bed-and-breakfasts.

Cashel

Il y a beaucoup de ruine en Irlande. La colline est dominée par un site catholique dont le principale batiment est une cathédrale, abandonnée pendant l'occupation anglaise.

Le Connemara

La région la plus sauvage du pays, celle qui correspond le plus à l'idée que je me faisais de l'Irlande. Paysage infini de tourbières, promontoires dominant l'océan. Près d'un lac, l'abbaye de Kylemore, en fait un ancien château. J'ai visité la région en étant basé à Clifden.

Cliffs of Mother

Falaise impressionnante à 180 mètres au dessus de l'océan, face à l'Amérique.

J'ai visité le site depuis Doolin.

Iles d'Aran

Au large de la cote ouest de l'Irlande, un archipel où j'ai visité l'ile principale : Inishmore.

Les photos sont prises sur le site de Dun Aonghasa. Un site préhistorique remarquable au bord de la falaise.

Killarney

Au sud ouest du pays, la petite ville de Killarney attire beaucoup de touristes. De nombreuses balades entre lacs, châteaux et montagnes. J'ai fais le tour du lac Lough Leane en louant un vélo. Mais il y a une partie qui se fait en barque, on voit mon vélo sur le bateau, à cet endroit, il n'y a pas assez d'eau, il faut marcher un peu et retrouver le bateau plus loin.

Iles de Skellig

A la pointe sud-ouest des iles sortent de la brume, juste des rochers en fait. S'il n'y a pas trop de vent on peut débarquer sur Skellig Michael. Du 6ème au 12ème siècle elle était habitée par quelques moines qui vivaient presque complètement isolés du monde.

Little Skellig est une réserve peuplée de milliers d'oiseux.

J'ai visité les iles en dormant à Caherciveen, d'où partent les bateaux.

Bien sûr il y a toujours le concours de commentaires, un cadeau pour par série de 50 commentaires, pour chacun des carnets sur l'année.

Publié le 26 janvier 2019

Je continue mon voyage de 2013 en Islande, d'abord toujours dans le sud du pays.

Skaftafell

Un des sites les sites des plus populaires en Islande, une sorte de montagne verte entre la plaine désertique de roches qui longe la mer et les glaciers. Une des rares forets du pays. C'est de beaux paysages, ça plait beaucoup aux islandais, mais pour moi, c'est moins typique que d'autres régions.

Jokulsarlon

Le glacier qui va jusqu'à la mer.

Autour du lac de Myvatn

Changement de région, je suis maintenant dans le nord de l'Islande. On trouve de nombreux phénomènes volcaniques autour du lac de Myvatn. Comme je l'ai déjà dit, j'ai campé durant tout ce voyage, ma tente c'est la petite tente verte à gauche. Les campings islandais ont toujours de grandes prairies réservées aux tentes, il y a beaucoup de place, on n'est pas les uns sur les autres. Sur la deuxième photo, le volcan Hverfjall, on dirait que c'est que de la cendre, j'y suis monté. Au premier plan de la deuxième photo et sur la troisième se dressent des piliers de basaltes à Dimmuborgir. Et sur la quatrième photo, les bains naturels d'eau chaude, très agréables quand il fait froid, et moins touristiques que le lagon bleu près de la capitale.

A une dizaine de kilomètres du lac et de mon camping, j'y ai été à pied, on trouve Krafla. Des coulées de laves s'écoulent régulièrement ici, les plus récentes sont plus noires et encore fumantes. La faille est bien visible grâce à l'alignement des fumerolles.

De Hverir on voit le lac. On marche sur un sol qui semble instable entre mares de boue bouillante, lacs acides et fumerolles qui se confondent dans les nuages.

Chutes de Dettifoss

Les chutes les plus puissantes d'Europe. Dans une région désertique le plateau est coupé en deux. Remarquer les personnages de l'autre coté pour avoir une idée de la grandeur de la cataracte.

Trek des gorges de Jokulsarglufur

J'ai suivi les gorges formées à partir des chutes de Dettifoss, presque jusqu'à la mer. Ca m'a pris deux jours de marches à suivre les petits poteaux colorés. Le chemin est rarement au niveau de la rivière, il reste sur le plateau. On traverse de curieux phénomènes géologiques : reste d'un volcan sur la quatrième photo, promontoire de cendres rouges sur la cinquième et ancienne cascade asséchée sur la sixième.

Askja

Et maintenant le centre de l'ile.

Askja c'est une énorme caldera dans laquelle on trouve deux lacs. Un grand lac d'eau froide, très claire, dans la fond de la photo. Et un merveilleux petit lac d'eau blanche et chaude, à 23 degrés, on peut s'y baigner.

Dans la région, si on a de la chance, on peut voir un renard polaire.

Glacier Vatnajokull

Pour le première fois de ma vie j'ai chaussé des crampons et marché encordé. C'est le plus grand glacier d'Europe, on n'est pas à beaucoup plus de 1000 mètres d'altitude.

Hveradalir

Le site que je préfère en Islande. Tout est irréel, on n'a plus l'impression d'être sur terre. Mélange de neige, de terre ocre, de rivières chaudes, et de fumerolles.

Publié le 17 janvier 2019

Je commence par le Nord-Ouest de l'Europe et l'Islande, le pays le plus spectaculaire du continent. J'ai fait un seul voyage de 5 semaines en Islande en 2013. J'y ai été en juillet/aout, la meilleur saison, la saison touristique est très courte, il y a beaucoup de lignes de bus qui ne fonctionnent que de la mi juin à début septembre, oui, j'ai utilisé les transports en commun et comme les hotels sont très cher je n'ai fais que du camping.

Je n'aime pas arriver dans un pays en pleine nuit, mon avion atterrissait à minuit, comment aller jusqu'au camping ? Comment monter ma tente ? Ah, mais à une heure du matin il fait jour, le soleil est sous l'horizon, on est au sud du cercle polaire, mais la lueur du jour est suffisante pour monter une tente début juillet. C'est bien aussi pour les treks, on ne craint pas d'arriver après la nuit.

Reykjavik

Il n'y a que 320 000 habitants en Islande, mais 200 000 dans la capitale. Belle petite ville tranquille où les maisons colorées dépassent rarement les 3 étages. Très propres, même un peu trop à mon gout. Quand je suis arrivé il y avais souvent une petite pluie fine et le thermomètre ne dépassait pas les 7 degrés, je me suis dit que ça allait être dure de tenir 5 semaines sous la tente, heureusement le temps c'est amélioré par la suite.

Le Cercle d'Or

Le cercle d'or c'est trois sites pas très loin de la capitale :

- Pingvellir, situé juste sur le grand rift atlantique, la faille qui sépare l'Europe et l'Amérique.

- La cataracte de Gullfoss, 32 mètres, une des plus puissantes d'Europe.

et Geysir qui a donné son nom aux geysers.

C'est la seule fois de mon voyage où j'ai eu une forte pluie toute la journée. J'ai voulu gagner une journée, donc j'ai pris un tour à Reykjavik. Je regrette, on n'a pas assez de temps sur les sites, à Gullfoss il faut courir. J'aurais dû prendre deux jours, il y a un camping à Geysir, et tous les sites sont sur la ligne de bus qui va vers le nord.

Iles Vestmann

Un archipel au sud de l'Islande. Je n'ai été que sur l'ile principale, Heimaey, qui se parcoure facilement à pied. Elle est devenue célèbre le 23 janvier 1973, un volcan éteint depuis 6000 ans c'est réveillé dans la nuit au milieu de la ville, la recouvrant de cendre, mais les habitants, sauf 1, ont pu être évacués par les bateaux de pêche restés miraculeusement au port à cause du mauvais temps. Par la suite la lave a englouti une partie des maisons, s'arrêtant à la porte des autres.

C'est le meilleur endroit du pays pour observer les macareux.

Landmannalaugar

Accessible en bus, mais il n'y a pas de village, juste un refuge et un camping qu'on voit sur la première photo. Paysages spectaculaires, pas un arbre, juste un peu de mousse où d'herbe, des roches de couleurs irréelles, de la neige sur les sommets, ici c'est vraiment l'Islande. J'ai passé deux nuits ici avant de commencer le grand trek.

Trek Landmannalaugar - Porsmork

C'est le plus classique des treks islandais, et un des plus beaux que j'ai jamais fait. On le parcoure normalement en 4 jours, moi j'en ai mis 5. On doit dormir dans les refuges, mais ils sont réserver par les groupes, où camper à coté des refuges, ce que j'ai fait. j'ai marché seul, en autonomie en portant tout mon sac et ma nourriture. C'est la principale difficulté de porter son sac, pour les groupes qui retrouvent leurs sacs tous les soir c'est beaucoup plus facile. L'autre difficulté potentiel, c'est le mauvais temps, il y a parfois des accidents lors de tempête de neige pour des marcheurs mal équipés. J'ai eu énormément de chance, je n'ai pas eu une goutte de pluie. C'est la première et la seule fois que j'ai pris de la nourriture lyophilisée, finalement une fois que j'ai trouvé le bon dosage d'eau, c'est tout à fait correct.

La première journée on doit passer un col, le plus haut point du trek, on monte entre les sources d'eau chaude et la neige. Il faut bien suivre les poteaux pour ne pas perdre le chemin, surtout dans les nuages. Et on découvre le refuge juste après le col.

Chaque soir il y a du monde au refuge, mais je pars tôt le matin et me retrouve rapidement seul au monde. Sans rencontrer âmes qui vivent pendant plusieurs heures, avant que je me fasse doublé où que je croisse ceux qui font le trek dans l'autre sens.

Les autres jours se suivent sur des chemins plus faciles, mais toujours aussi surprenants de beautés.

Chutes de Skogar

Chute de 60 mètres, presque à la pointe sud de l'Islande. Il n'y a que la vapeur d'eau qui nous empêche de nous approcher au plus près de la cascade. Le camping n'est qu'à 500 mètres des chutes.

Lakagigar

La région n'est pas très visitée malgré ses fantastiques paysages. L'éruption du Laki est peut être la plus importante sur terre de mémoire d'homme. En 1783 et 1784 une fissure de 25 km de long a émis lave et gaz sulfureux provoquant la famine jusqu'en France. Aujourd'hui des dizaines de volcans y sont alignés, habités uniquement par la mousse.

Publié le 12 janvier 2019

Si vous voulez savoir les régions que je vais visiter en 2019, cliquer ici : Mon Tour du Monde.

Il y a énormément de pays en Europe pour une petite superficie si on ne tient pas compte de la Russie, mais ils ne sont pas si faciles que ça à compter.

Il y a 44 pays d’Europe à l’ONU.

Le Vatican n’est pas membre de l’ONU mais quand même reconnu par l’ONU.

Le Kosovo n’est pas reconnu par l’ONU, mais reconnu par plus de 100 pays dont la France.

Il y a 4 pays de fait, pratiquement reconnu par aucun autre pays mais qui contrôlent bien leurs frontières : la Transnistrie (inclus dans la Moldavie pour l’ONU), Chypre du nord (inclus dans Chypre) et les républiques populaires de Donetsk et de Lougansk (inclus dans l’Ukraine).

Trois territoires ne sont pas indépendants mais ont un code pays ISO et peuvent être reconnus par certaines fédérations sportives :

- Les iles Féroé sont un pays constitutif du royaume du Danemark.

- Gibraltar est un territoire britannique d’outre-mer.

- L’ile Åland est un état libre associé à la Finlande.

Il y a aussi les iles de Jersey, Guernesey et Man, qui ne font pas parties du Royaume Uni de Grande Bretagne et d’Irlande du nord, mais sont des propriétés personnelles de la reine Elisabeth II.

Moi, je compte qu’il y a 48 pays, les 44 de l’ONU plus le Vatican et le Kosovo, et aussi Chypre du Nord, parce que j’y ai déjà été. Je rajouterai peut-être la Transnistrie si j’y vais dans les 2 ans qui viennent.

Je ne compte pas Jersey, Gibraltar et l'ile Åland bien que j’y ai déjà été.

Par contre je compte la République Démocratique Allemande qui n’existe plus, mais qui été un pays indépendant quand je l’ai visité.

Il y aura deux carnets de voyage pour l’Europe, un où je raconterai mes voyages en direct au jour le jour, comme d’habitude, mais celui-là, je ne l’ouvre pas tout de suite, il fait trop froid en Europe pour voyager en hiver.

Ce carnet de voyage est consacré aux anciens voyages dans les 41 pays où je suis déjà allé. Je crois que la première fois que j’ai passé la frontière c’est en 1969 quand j’ai participé à un voyage organisé par un professeur. Mais j’étais peut-être déjà allé à Andorre où Jersey avant avec mes parents, je ne me rappelle plus. Et le dernier voyage en Europe c’était en 2015, en Grande Bretagne pour la coupe du monde de Rugby.

Je vais écrire une étape par pays, plus ou moins dans un ordre géographique avec les photos d’époque si j’en ai.