Road trip à l'ouest des Etats-Unis

A la découverte des paysages fabuleux des parcs de l'ouest américain en voiture de location et à pied.
Du 11 au 26 avril 2018
16 jours
1
J1


C'est avec excitation et une bonne préparation en amont que nous quittons le Québec direction Las Vegas sur les ailes d'Air Canada. Après récupération des bagages nous prenons la navette d'Alamo pour le centre de locations de voitures. Nous y récupérons un VUS de marque Nissan Murano, malheureusement pas 4X4, mais avec une bonne garde au sol, ce qui nous permettra d'appréhender les pistes avec confiance. Le voici:

Notre bolide pour 2 semaines 

Après avoir consulté mon roadbook, je programme le GPS et direction le Walmart de Henderson pour l'achat d'une glacière de styromousse, de blocs réfrigérants et de notre lunch du midi.

L'achat d'une glacière ($7.00 US) nous permettra de conserver nos aliments périssables, de garder nos boissons froides et d'économiser en temps et en argent pour nos repas du midi.

• • •

Comme notre vol arrivait tôt à Las Vegas et que, venant du Québec, le décalage horaire n'est pas conséquent, nous prenons la route vers Oatman, ancienne ville minière sur la célèbre route 66, où des prospecteurs trouvèrent de l'or en 1915. Aujourd'hui devenue ville fantôme, les ânes, abandonnés sur place et redevenus sauvages, en sont l'attraction principale.

Les vedettes d'Oatman 

Nous déambulons sur la rue principale et allons à l'hôtel Oatman où, paraît-il, les acteurs Clark Gable et Carole Lombard ont passé leur nuit de noces.

Une heure suffit pour arpenter ce village. Nous prenons la route pour Kingman où nous passerons notre première nuit sur le sol américain.

Célèbre à Kingman, Mr D'z route 66 Diner. Nous nous sommes régalés de bons burgers, root beer et pourquoi pas, un bon milk shake en dessert. Ambiance rétro garantie.

J2

Après une très bonne nuit de sommeil et un bon déjeuner, nous quittons Kingman et, après ravitaillement, nous prenons la route 66 vers Hackberry General Store, perdu au milieu de nulle part. Pour les amateurs de souvenirs, c'est ici que vous trouverez. Aimants, plaques minéralogiques, tasses, etc...Comme ce n'est pas notre tasse 😀 de thé, nous passons notre tour.

Parcourir les lacets de cette route mythique sous un magnifique ciel bleu est très agréable. Prochain arrêt, Seligman, ville qui servit d'inspiration au film "CARS".


Nous reprenons la route et, sachant que notre prochain arrêt sera Grand Canyon Village, je sens monter en moi l'excitation. Trop hâte d'y être! Enfin les guérites d'entrée du parc sont en vue. Nous montrons patte blanche en tendant au ranger notre "Pass America the Beautiful" que nous nous étions procurés à Hawaii en août dernier.

Le "Pass America the Beautiful" coûte $80.00 US. Il permet l'accès à tous les parcs nationaux américains pendant un an, ce qui pour nous, s'est avéré très rentable.



Nous laissons la voiture au "Visitors Center" et nous nous dirigeons vers le point de vue situé à l'arrière. Je suggère à Marc, mon conjoint, de fermer les yeux et je le guide vers la rambarde. Et là, la claque! On a beau avoir vu un tas de photos, cette immensité nous coupe le souffle et nous laisse bouche bée.

Mather Point 

Nous allons nous enregistrer pour la nuit au Bright Angel Lodge. Nous déposons nos valises dans une jolie cabine et allons prendre la navette de la "Hermits Rest Route", située à quelques pas.

Comme cette route est interdite aux véhicules particuliers à partir de mars, une navette gratuite est mise à la disposition des touristes. Alors, tantôt à pied, tantôt en bus, les points de vue se succèdent sous nos yeux éblouis.

Hermits Rest Route 

Nous reprenons la navette en sens inverse pour retourner à la cabine afin de récupérer les lampes frontales et la voiture pour nous rendre à Shoshone Point pour assister au coucher du soleil.

Contrairement à Hopi Point, envahi par les touristes, j'avais lu que Shoshone Point était beaucoup moins achalandé pour le coucher du soleil.

Nous laissons la voiture au parking presque désert et c'est parti pour une marche d'une vingtaine de minutes le long d'un large sentier en sous-bois. Malheureusement, à notre arrivée, le soleil est déjà presque disparu derrière la crête et ne se reflète plus sur les parois du canyon. Qu'à cela ne tienne, nous profitons quand même d'un beau moment de tranquillité. Les lampes frontales seront inutiles pour le retour puisqu'il ne fait pas tout à fait noir.

Shoshone Point

Sur le chemin du retour, passage par "Market Plaza" pour acheter des provisions pour le lendemain. On nous confectionne de délicieuses pizzas pour apporter que nous mangerons dans la cabine.

J3

La nuit fût difficile pour moi. Ayant consulté pour des vertiges avant le départ, j'étais un peu inquiète à l'idée de descendre dans le Grand Canyon. Les oreillers, trop gros pour moi, n'ont pas contribué à favoriser mon sommeil. Nous abandonnons donc l'idée de prendre la première navette pour assister au lever du soleil au départ de South Kaibab Trail et c'est, munis d'un bon café et du trépied, que nous franchissons les quelques mètres qui nous séparent du bord du canyon, derrière la cabine.

Après le déjeuner, nous quittons la cabine pour nous rendre en voiture jusqu'au Visitors center et attraper la prochaine navette de la ligne orange pour l'arrêt "South Kaibab trailhead". J'avais prévu de descendre jusqu'à Cedar Ridge, mais comme il vente beaucoup, que l'heure tourne et que je veux me ménager, nous décidons de rebrousser chemin à Ooh Aah Point, soit 3km aller-retour. A noter que la remontée prend deux fois plus de temps que la descente.

South Kaibab Trail 

Nous quittons le parc par la "Desert View Drive", route ponctuée de divers points de vue.

Duck on the rock et Desert view Watch Tower
Lipan Point 

C'est avec regret que nous franchissons la limite est de Grand Canyon National Park qui restera un de nos parcs préférés. Peut-être parce que c'était le premier de ce fabuleux voyage...

Nous prenons la 89 en direction de Page et nous bifurquons sur la 89A vers Lee's Ferry. Le "Navajo Bridge" est un des sept ponts qui enjambent le Colorado. Son écrin de roches rouges le magnifie. Nous passons ensuite quelques minutes à repérer "Balanced Rocks".

Après avoir déposé les bagages à Page au Lulu's Sleep Ezze Motel dans une chambre récemment rénovée, nous profitons de cette belle lumière pour aller admirer la vue de la marina du lac Powell.


A gauche, construit en 1995, à droite en 1929, maintenant devenu passerelle piétonnière 
Balanced rock et Wahweap view Point 
J4

C'est sous un ciel magnifique et une température agréable pour randonner que nous débutons cette journée par un bon déjeuner dans la cuisine toute équipée du motel. Matt, le gentil propriétaire, est déjà sur place et a préparé du bon café.

Les environs de Page regorgent de merveilles, à commencer par "Vermilion Cliffs National Monument", parc tout récent fondé par Bill Clinton. Un de ses trésors est "The Wave". Cette randonnée se mérite car elle est soumise à un système de loterie par internet ou sur place et seulement vingt chanceux par jour peuvent y avoir accès. Ce ne fût malheureusement pas notre cas.

Mon second choix s'arrête sur Wire Pass en continuant dans Buckskin Gulch, deux très beaux canyons. C'est remplis d'espoir que nous nous arrêtons à Contact Paria Station afin de s'enquérir des conditions dans les canyons. Grande déception!! Une garde-parc nous informe que certains passages de Buckskin Gulch contiennent de l'eau pouvant monter jusqu'à la poitrine.

Avant de s'aventurer dans les canyons, il est très important de s'informer des conditions météorologiques à venir. En cas de pluie, l'eau qui s'infiltre peut se transformer en torrents d'eau et de boue qui peuvent s'avérer très dangereux.

Ce sera donc mon troisième choix: Edmaier's Secret.

Après quelques minutes de piste sur la House Rock valley Road, nous abandonnons la voiture sur le stationnement et déposons les $12.00 que coûte le permis dans la boîte prévue à cet effet, et c'est parti pour au moins trois heures de solitude. Comme on se sent petits dans ces paysages grandioses.

Nous n'avons pas exploré toute la zone. Ma carte manquait de précision. La peur de me perdre nous a fait rebrousser chemin. De retour à la voiture, nous mangeons notre pique-nique, le hayon ouvert et assis, les pieds ballants derrière le véhicule. La marche, ça creuse l'appétit et j'adore ces moments de pause après l'effort physique.

Notre prochain arrêt sera pour " Toadstools Hoodoos". Cette balade de 2.4 km est facile et ces curieuses formations sont très photogéniques. Incroyable ce que la nature peut sculpter.

Toadstools Hoodoos, Grand Staircase Escalante Monument 

Nous terminerons cette journée bien remplie chez Big John's Texas BBQ par un souper de côtes levées. Ambiance décontractée et orchestre country à l'extérieur.

J5

Nous commençons la journée par la visite guidée de "Lower Antelope Canyon". Nous avions réservé pour 8:00AM avec Ken's Tour. L'avantage de cette plage horaire est d'éviter la foule et de bénéficier d'une belle lumière à l'intérieur du canyon.

Pour entrer sur le territoire Navajo, il faut s'acquitter de frais de $8.00/pers. La visite guidée est en sus au coût de $40.00/pers.

A l'intérieur, c'est l'émerveillement!

Le requin et la femme aux cheveux dans le vent 

Une courte distance nous sépare de notre prochain arrêt, Horseshoe Bend. Ce méandre en forme de fer à cheval, creusé par le Colorado, donne le vertige à Marc qui ne s'en approche pas de trop près. Il me supplie d'être prudente et je constate qu'il y a des gens bien inconscients.

Nous quittons Page en direction de Monument Valley mais nous avons le temps pour un petit détour par "Navajo National Monument" pour faire la courte randonnée sur chemin pavé qui nous mène au point de vue sur le Betatakin Canyon et les ruines de Betatakin, village des Indiens Anasazis.

Nous passons enfin la guérite de "Monument Valley Navajo Tribal Park" et, avant de prendre possession de la cabine que nous avons réservée, nous parcourons la Valley Drive, piste qui longe ces gigantesques formations rocheuses qui ont servi de cadre à de nombreux films westerns.

Valley Drive 

Il nous aura fallu environ 3 heures en prenant bien notre temps pour faire les différents points de vue. Il ne faut pas trainer si nous voulons être bien installés sur notre balcon pour le coucher du soleil avec une bonne bière, sans alcool bien sûr, puisque interdit en territoire Navajo.

J6

C'est sous les nuages que débute cette journée. Comme la veille pour le coucher du soleil, le ciel au lever ne me permettra pas de faire des photos dignes de ce magnifique paysage. Je suis déçue parce que nous avions choisi de dormir dans une cabine face aux buttes pour ramener de belles images.

A la sortie du parc, nous roulons en direction de Forrest Gump Point pour immortaliser l'endroit où ce dernier s'est arrêté après sa très longue course. Un court arrêt ensuite pour le rocher de Mexican Hat et, arrivés au Gooseneck State Park, nous payons l'entrée de $5.00 pour observer les méandres de la rivière San Juan.

Nous empruntons ensuite la piste de Valley of the Gods, cette mini Monument Valley, à la différence que nous sommes presque seuls pour la parcourir. Notre SUV grimpe ensuite allègrement les lacets de la Moki Dugway et on pousse jusqu'à Muley Point pour admirer le panorama dans toute sa splendeur.

Nous poursuivons le trajet du jour vers Natural bridges National Monuments, où j'ai prévu une petite randonnée facile d'une heure environ, Sipapu Bridge, qui nous permet d'apprécier la majesté des lieux.

Nous quittons le parc en direction de Moab, tout en faisant un arrêt à Mule canyon pour la randonnée House on Fire. Malheureusement, la difficulté à trouver le départ de la rando et l'endroit où déposer le paiement, et l'heure tournant, nous décidons de rejoindre Moab, où nous poserons nos valises pour les trois prochaines nuits.

J7

Tout ce que j'avais vu et lu de cette région, m'ont incité à l'intégrer à notre voyage. C'est donc avec fébrilité que nous franchissons la guérite pour nous rendre au départ de la randonnée "Devil's Garden". D'une durée de 4 heures, celle-ci nous permettra de voir quelques-unes des arches du parc. ll vente beaucoup et la température ne dépassera pas les 10°C, mais le soleil est bien présent.

Un passage un peu vertigineux aura empêché Marc de contempler le paysage autour de lui. Il n'avait d'yeux que pour ses bottines.

Tunnel Arch-Landscape Arch-Double O Arch

Après le pique-nique, nous reprenons la voiture pour continuer l'exploration de ce magnifique parc.

Sand Dune Arch-Double Arch
Néfertiti-Les Trois Soeurs-Park Avenue 

Nous prenons le chemin de la sortie et retournons nous reposer à l'hôtel avant un délicieux repas chez Moab Brewery. Comme la soirée s'annonce magnifique, nous en profitons pour faire le trajet jusqu'à Dead Horse point State Park pour y admirer le coucher du soleil. C'est ici et non au Grand Canyon que la voiture de Thelma et Louise a plongé.

Coût d'entrée de $15.00 par véhicule à Dead Horse point State Park. La passe "America the Beautiful" n'est pas acceptée car c'est un parc d'Etat.

J8

Une partie de cette journée qui s'annonce magnifique est consacrée au secteur Island in the Sky de Canyonlands National Park. Le parc est immense et bien sûr, nous ne pourrons tout voir mais la vedette est sans aucun doute Mesa Arch, dont la beauté fait le bonheur des photographes au lever du soleil. Après la route et une courte marche pour la découvrir, nous y arrivons tôt quand tout ce beau monde a quitté, pour l'avoir presque pour nous seuls.

Pour continuer notre visite, nous nous dirigeons vers le départ de la randonnée Upheaval Dome, un immense cratère provoqué semble-t-il, par la chute d'un météorite. Après cette courte rando, nous remontons en voiture et faisons un stop à Green River Overlook avant de nous rendre au point de départ de Murphy Point Overlook Trail.

Nous filons ensuite vers le point le plus éloigné du secteur pour admirer Grand View Point Overlook et revenir vers la sortie en nous arrêtant aux différents points de vue: White Rim, Buck Canyon et Shafer Trail.

J'aurais bien aimé descendre les lacets de Shafer Trail et revenir à l'hôtel par Potash Road, une piste qui nous aurait permis de voir de plus près ces paysages surréels, mais Marc n'était pas enthousiaste à l'idée de se taper deux heures de piste. On a donc pris la décision d'aller se reposer avant d'aller manger chez Quesadilla Mobilla, un camion de rue qui ne nous a pas laissé un souvenir impérissable malgré les bons commentaires.

• • •

Comme on a bien repris des forces, on retourne à Arches National Park pour la randonnée de Delicate Arch, afin de l'admirer avant le coucher du soleil. Cette arche apparaît sur les plaques d'immatriculation de l'Utah. Difficile de passer à côté lors de la visite du parc. La montée est rude et après un passage assez étroit vers la fin, cette merveille, sculptée par les vents et les intempéries, s'offre à nos regards éblouis. L'effort en valait la peine.

Nous ne sommes pas seuls et sommes les enthousiastes spectateurs d'une demande en mariage sous l'arche. Quel moment romantique pour terminer cette superbe journée!

Delicate Arch 
J9

Nous quittons cette belle région avec un pincement au coeur car elle est riche en découvertes et elle mérite de s'y attarder, mais d'autres merveilles nous attendent.

La première étape du jour est Goblin Valley State Park. Nous allons faire connaissance avec ces "gobelins", sculptures de grès en forme de champignons. Les couches de sédiments provenant d'anciennes montagnes ont été érodées par les éléments, ce qui donne ces drôles de formations.

Après y avoir passé une petite heure, on reprend la route pour terminer la journée à Capitol Reef National Park.

Il y a des millions d'années, la zone était recouverte par la mer. Le nom du parc provient de la forme monumentale de certaines roches issues d'un récif corallien.

Avant l'entrée du parc, nous faisons quelques arrêts dont Behunin Cabin. Peut-on imaginer qu'une famille de 10 vivait dans cette maisonnette? Nous nous arrêtons ensuite pour faire la promenade sur passerelle qui nous permet de voir de nombreux pétroglyphes et enfin, nous allons jeter un oeil sur l'ancienne petite école de Fruita, ancien village mormon.

Après un court passage au "Visitors Center", nous arrivons dans le centre de Fruita. Une grange, des chevaux, des vergers en fleurs à cette période de l'année et quelques tables de pique-nique. Nous en profiterons pour dîner dans cet oasis de verdure après avoir acheté les incontournables tartes aux fruits à Gifford House.

Plusieurs sentiers de randonnée permettent de découvrir ce parc moins fréquenté que Bryce ou Zion, ce qui ajoute à son charme. Comme nous souhaitons parcourir la route scénique en fin d'après-midi, j'ai choisi la rando "Hickman Bridge".

Hickman Bridge 

La route scénique est vraiment à parcourir dans le secteur de Fruita. Les paysages sont somptueux et on se sent tout petits entre ces falaises de roches rouges. Je regrette nos trop rares arrêts photos. Le temps se gâte et, après un court arrêt à Panorama Point qui nous décevra un peu, nous rallions notre hébergement à Torrey.

Broken Spur Inn: Hébergement abordable avec toutes les commodités et une bonne ambiance au steakhouse, l'excellent restaurant sur place où Marc dégustera la bière québécoise "la fin du monde".

J10

Au réveil, la surprise est grande. Les nuages sont bas et Dame nature a recouvert le sol d'un léger tapis blanc. Espérons que la température ne compromettra pas le programme de la journée.

Après le déjeuner, nous chargeons la voiture et nous nous mettons en quête de notre pique-nique du midi. Comme il n'y a pas beaucoup de choix à Torrey, nous nous rabattons sur Subway. Nous empruntons la route 12 qui nous mènera ce soir à Bryce Canyon. Malheureusement, il neige et comme la voiture n'est pas chaussée de pneus d'hiver, la prudence est de mise. Tout à coup, sur le bord de la route, nous avons le plaisir d'apercevoir quelques chevreuils. La journée ne commence pas si mal après tout.

Arrivés à Boulder, nous tournons à gauche pour emprunter la Burr Trail Road qui nous mènera au départ de notre première rando du jour, Strike Valley Overlook. Mais avant, un arrêt s'impose à Long Canyon. Ensuite, le brouillard s'épaissit et c'est la mort dans l'âme que nous devons faire une croix sur la randonnée qui nous aurait permis d'admirer Strike valley, cette immense vallée au pied de Waterpocket Fold, un des plus beaux panoramas de l'Ouest américain.

Le temps s'améliore comme nous roulons sur la magnifique route 12 et ses paysages grandioses.

Long Canyon- Panoramas sur la route12

Comme on a bien besoin de se dégourdir les jambes et que le beau temps est revenu, c'est avec entrain que nous débutons la rando "Lower Calf Creek Falls". Cette randonnée facile de 12.5 km aller-retour est très réputée. C'est en fait un sentier interprétatif jalonné de panneaux expliquant la géologie, la faune, la flore et les traces de civilisations indiennes. Nous sommes ravis.

Arrivés au bout du sentier, on commence à apercevoir la chûte à travers la végétation et on se félicite d'avoir mis cette rando au programme de la journée. On profite d'une pause devant cette merveille pour remplir nos estomacs et regarder quelques jeunes courageux se jeter à l'eau. Il fait 10C, il vente et j'endure ma doudoune. C'est beau la jeunesse!

On reprend la route jusqu'à Bryce City en faisant quelques arrêts pour immortaliser les fabuleux panoramas de la route 12 et prendre cafés et muffins à la charmante "Kiva Coffeehouse".


J11

Ce parc national du sud de l'Utah est considéré comme le plus beau des Etats-Unis. En visualisant quelques images lors de la préparation de ce voyage, il a été prévu qu'on y consacrerait une journée complète pour pouvoir nous balader à travers les hoodoos (cheminées de fée). Comment ne pas être en admiration devant ces formations sculptées par la nature.

C'est une journée parfaite qui s'annonce par ce beau matin du 21 avril. Munis de collations et de beaucoup d'eau, nous démarrons la randonnée "Figure 8 Trail". Celle-ci est la combinaison de Queens Garden Trail + Peek-A-Boo-Loop + Navajo Loop. Nous commençons la descente dans l'amphithéâtre à Sunset Point et s'ensuivra 4 heures de pur bonheur.

La remontée vers Sunrise Point chauffe bien les cuisses, mais c'est la seule étape difficile.

Reine Victoria

Après le dîner et un peu de repos, nous récupérons la voiture et nous nous rendons à Rainbow Point, situé tout au bout de la Scenic Drive. Nous revenons ensuite vers l'amphithéâtre en nous arrêtant à tous les points de vue, ce qui nous permet d'être du bon côté de la route. Nous terminons par les panoramas le long de la Rim.

Pour clore cette belle journée, il serait stupide de ne pas admirer l'amphithéâtre au soleil couchant.

J12

Aujourd'hui encore le soleil est là et la journée tiendra toutes ses promesses. Ce matin, nous chargeons la voiture et quittons le Best Western Plus Ruby's Inn qui nous aura satisfaits. Nous revenons un peu sur nos pas sur la route 12 pour la visite de Kodachrome Basin State Park. Celui-ci a été baptisé par des journalistes de National Geographic qui l'ont beaucoup photographié en 1940 avec la pellicule "Kodachrome" de Kodak. Il se caractérise par ses grandes cheminées qui sont d'anciens geysers solidifiés.

Pour le découvrir, nous avons choisi de faire une partie de la boucle de Panorama Trail. Ce sentier est facile et en 1h30, c'était bouclé.

Avant de rejoindre Zion National Park, nous avons le temps pour un arrêt à Red Canyon. Cette zone, le long de la route 12 , fait partie de la Dixie National Forest et sa visite est gratuite. Nous en profitons donc pour y faire deux courtes marches et pique-niquer. Le contraste entre les roches rouges et le vert des conifères est plus marqué qu'à Bryce Canyon.

Le but final de cette journée est la randonnée Canyon Overlook dont le départ est situé juste avant le tunnel qui précède l'entrée de Zion National Park. Mais pour ça, il faut pouvoir garer le véhicule. Les places sont rares et la circulation est dense. Un sentiment d'excitation m'habite quand je me rends compte que la couleur du revêtement de la route change pour le rouge, typique de Zion. On approche donc. Les doigts croisés et les yeux fixés tour à tour sur notre Tomtom pour vérifier les coordonnées GPS du parking et le bord de la route, j'aperçois des véhicules garés sur le bas-côté. La chance nous sourit, une place se libère. On se prépare pour cette rando incoutournable de Zion National Park.

La vue sur le canyon de Zion est à couper le souffle. Comme j'ai hâte à demain pour découvrir ce parc plus en profondeur.

J13

Encore une fois ce matin la journée s'annonce superbe et la température oscillera entre 10 et 24C. Nous sommes motivés pour une belle randonnée et ce n'est pas le choix qui manque. Ici il y en a pour tous les goûts et les niveaux de marcheurs. Hors de question pour Marc de choisir la populaire et dangereuse Angel's landing . Marcher sur des rochers inégaux sur un sentier d'un mètre de largeur avec le vide de chaque côté, très peu pour lui. Nous n'aurions eu aucun plaisir. The Narrows nous aurait bien plu aussi, mais patauger dans l'eau en avril n'est pas idéal pour les orteils. Après consultation, ce sera Observation Point Trail, pour la beauté des paysages traversés. Elle fait 13 km et est considérée comme difficile. Quand je disais qu'on était motivés...😆

De Springdale où nous logeons, nous nous rendons au Visitors Center d'où partent les navettes et nous descendons à l'arrêt #7, Weeping Rock. La randonnée débute par une montée en lacets et ça grimpe sec, ce qui n'arrange pas la toux sèche que je traîne depuis quelques jours. Les navettes apparaissent minuscules.

Le sentier traverse une partie d'Echo Canyon. Nous sommes entourés de falaises abruptes et colorées. Comme c'est beau!

Nous continuons la montée et certains passages sont plus étroits, mais rien que nous ne puissions gérer. La vue plongeante sur le canyon et le sommet d'Angel's Landing récompensent largement tous nos efforts.

En face à l'avant-plan, le sommet d'Angel's Landing 

Nous prenons notre pause-repas à l'ombre des arbres au sommet pour bien profiter avant de retourner tranquillement. La descente est dure sur les genoux.

Nous avions en tête d'aller nous reposer un peu à l'hôtel et de revenir en fin de journée, mais la fatigue et les navettes bondées nous en dissuadent. Zion nous aura charmés et nous rêvons déjà d'y revenir.

Pizza & Noodle Cie, Springdale: Tellement bon que nous y sommes allés deux fois

J14

Le voyage tire à sa fin et aujourd'hui sera la dernière journée sur la route. Le programme de ce matin prévoyait de retourner dans le parc mais le système de navettes et ses files d'attente nous découragent. Nous sommes fin avril et il y a beaucoup de monde. On imagine la foule en juillet. On quitte donc Zion à regret, mais on se console en se disant qu'on en profitera plus longtemps à Las Vegas...et de fait, on gagne une heure en passant de l'Utah au Nevada. Impossible donc de ne pas faire le léger détour pour visiter Valley of Fire State Park. Il fait chaud dans ce parc et en plein été, bien courageux ceux qui décident d'y randonner. Aujourd'hui, la température est quand même supportable.

Nous y arrivons en fin de matinée. Ce n'est pas le moment idéal car Valley of Fire révèle ses plus belles couleurs tôt en matinée ou tard l'après-midi, mais bon...on ne va pas faire la fine bouche. Nous décidons de suivre la route qui sépare les entrées est et ouest et de dîner à l'aire de pique-nique aménagée près de la formation rocheuse Seven Sisters.

 A gauche Elephant Rock

Nous parcourons ensuite la "Scenic Drive", superbe route qui traverse le parc du sud au nord, sans nous arrêter pour photographier puisque le temps file et que l'objectif est de rejoindre le parking du départ de la randonnée Fire Wave. Lors de mes recherches, je suis tombée sur un blog de voyageurs qui vantait la tranquillité de la rando des Sept Merveilles, sept curiosités géologiques dont la dernière de cette boucle est justement Fire Wave. Cette randonnée n'est pas balisée, mais le blog fournissait généreusement les coordonnées GPS des sept merveilles. Nous ne possédons pas de GPS de randonnée mais j'avais entré les différents points dans une application sur mon appareil mobile que j'avais rendue disponible hors connexion. J'étais donc assez confiante.

Après avoir stationné notre véhicule, nous prenons la direction opposée de ceux qui se dirigent directement à Fire Wave. Nous essayons tant bien que mal de nous orienter et de trouver le passage le plus facile vers la première merveille, Fire Cave. Sur notre droite, je vois une petite arche et je réalise que nous avons dépassé Fire Cave sans la voir et que nous sommes devant Thunderstorm Arch.

Thunderstorm Arch 

On continue vers la prochaine curiosité: Crazy Hill. La lumière intense nous empêche de bien voir le tracé sur nos écrans et nous doutons de la précision de la géolocalisation. Nous crapahutons de rocher en rocher et le doute s'installe. La chaleur est accablante et impossible de trouver un coin à l'ombre pour faire le point. Je ressens des vertiges et indécise, je consulte mon homme qui juge plus prudent de nous ramener illico à l'auto. 😥 Le thermomètre indique 35 C.

La climatisation me fait du bien mais je suis prise de quintes de toux à m'en arracher les poumons. Nous nous arrêtons au Visitor Center pour acheter une grande bouteille de Gatorade que j'ingurgite d'une seule traite. Dommage pour cette randonnée un peu ratée. Si jamais nous revenons dans la région de Las Vegas, nous planifierons une autre visite de ce joli parc aux roches rouges et jaunes.

• • •

Après deux semaines de grands espaces, l'arrivée à Las Vegas est déstabilisante. Située au milieu du désert des Mojaves, elle est communément appelée Sin City (ville du péché).

Nous posons nos valises dans un joli appartement du Desert Rose Resort, hôtel calme sans casino situé juste derrière le MGM grand, où nous assisterons demain soir au spectacle du Cirque du Soleil. Après un moment de détente et une douche salvatrice, les néons de la Strip s'allument. Mais nous n'irons pas déambuler sur cette célèbre rue ce soir car je voulais faire la surprise de Fremont Street Experience à Marc. Il se demande bien pourquoi nous reprenons la voiture quand la Strip est juste à côté, mais il me fait confiance et moi je suis certaine qu'il sera éberlué.

Arrivés à Downtown Las Vegas, nous trouvons un parking à Main Street Station et nous nous dirigeons vers l'entrée de Fremont Street. Je souris de le voir les yeux écarquillés et la bouche ouverte d'étonnement à regarder tout autour. Un dôme écran recouvre toute cette rue où est projeté un spectacle de lumières parfaitement synchronisées avec la musique. De longues tyroliennes attirent le visiteur en mal de sensations. Des artistes de rue, des groupes musicaux, des déguisements de toutes sortes et les centaines de néons donnent à cette rue une ambiance particulièrement festive.

J15

Comme c'est une première pour nous à Las Vegas et que nous n'avons pas comme projet de nous y marier 😛, une visite des hôtels de la Strip s'impose. Nous nous rendons à un bureau MLife pour faire valider le coupon d'un buffet 2 pour 1 à l'hôtel Aria que Marc a obtenu en jouant à MyVegas. Nous nous régalons sur l'heure du midi de cet excellent buffet de spécialités internationales et c'est l'estomac bien rempli que nous poursuivons la découverte de cette ville que je trouve fascinante mais un peu artificielle.

Arpenter la Strip par cette chaleur est assez éprouvant. J'enfile ma veste en entrant dans les édifices car la climatisation des hôtels réglée à 18C me donne le frisson tandis que la température extérieure est de 35C. Cette ville de béton et d'acier a un grand impact environnemental de par ses besoins en eau et en énergie. Les barrages érigés sur le Colorado ont contribué à la disparition de tout un écosystème. Bref, j'en ai assez et c'est sans regret que nous retournons à l'hôtel afin de se rafraîchir et de se préparer pour la dernière soirée dans la capitale du divertissemnt.

Il est préférable de visiter La Strip à partir de la fin de l'après-midi et de profiter de la piscine de l'hôtel pendant la journée.

J'ai honte de l'avouer mais nous n'avons jamais assisté à un spectacle du Cirque du Soleil, compagnie pourtant née chez nous. Quoi de mieux pour terminer ce voyage que d'y remédier? Nous avons choisi Kà et avons passé un très bon moment.

• • •

C'est ainsi que cette belle aventure se termine. Partir pour revenir. Aimant beaucoup les grands espaces verts, jamais je n'aurais pensé aimer autant ces grandes étendues désertiques et ces paysages de roches rouges. Les Etats-Unis regorgent de parcs à découvrir et nous reviendrons dès que nous en aurons l'occasion.