Récit d'un roadtrip en Irlande. Ce pays offre mille facettes au travers de paysages variés et réjouira le voyageur qui n'est pas trop rebuté par la pluie.
Août 2006
3 semaines
Partager ce carnet de voyage
1

En 2006, nous avons entrepris un voyage en Irlande. Ce dernier s'est étalé sur une durée de 3 semaines et nous a permis d'avoir un bon aperçu du pays. Nous souhaitions délibérément éviter les deux principales villes à savoir Dublin et Belfast.

Notre trajet nous a tout d'abord menés au port de Ouistreham où nous avons embarqué notre voiture sur le ferry en direction de Rosslare. La mer ne fut pas d'un calme plat, bien au contraire... A l'arrivée nous avions donc trois heures de retard sur l'horaire initialement prévu. Du coup, l'étape à Cork a dû être sautée et nous nous sommes directement dirigés vers Kinsale.

Port de Kinsale

Cette petite ville est sympa et assez animée. Les maisons de couleur lui donnent un air pimpant sous les quelques rayons de soleil de la fin de journée.

Kinsale 

Votre circuit individuel en Irlande, personnalisable et abordable

Circuits inspirés des meilleurs blogs MyAtlas
Personnalisation en quelques clics de votre voyage
Devis instantané, réservable en ligne, sans intermédiaires
2

Lors de notre première véritable étape, nous avons choisi de prendre un peu le chemin des écoliers et d'aller voir la côte déchiquetée du côté de Old Head. Ces falaises sont l'un des points les plus spectaculaires de la côté irlandaise.

Du côté de Old Head

Comme c'est souvent le cas en Irlande, le temps se fait très changeant lors de cette étape et le ciel assombri laisse peu à peu la place à des céclaircies dont nous profitons le long de la baie de Courtmacsherry.

Courtmacsherry bay

Nous arrivons ensuite en vue des ruines du monastère de Timoleague. Ce dernier a été bâti sur les ruines d'un ancien édifice religieux datant VIème siècle et fondé par Saint Malaga en 1240. Ce sont ensuite les franciscains qui s'installent sur le site. Il sont restés dans cette abbaye jusqu'en 1629.

monastère de Timoleague 

Nous poursuivons notre voyage sur de petits chemin bordés de fuschias et arrivons à Dromberg circle. Ce site mégalithique est l'un des plus visité d'Irlande. Le cromlech est aussi connu sous le nom de "l'autel du druide". Non loin de là ont été découvertes deux huttes en pierre et un foyer, un puits et une cuvette dans laquelle on portait l'eau à ébulition en jetant dedans des pierres chaudes.

Dromberg circle 

Nous arrivons ensuite à Skull, haut lieu de la plaisance avec le célèbre fastnet au large de la baie.

Skull

De là, la vue sur mizzen head est très plaisante.

Mizzen head
Mizzen head 

nous poursuivons vers Crookhaven...

Crookhaven 

Et c'est finalement sous le soleil que Barley Cove dévoile ses charmes. La photo prise en cet endroit est à mes yeux un condensé de ce que peut représenter l'Irlande.

Barley Cove 
Barley cove 

nous remontons un peu plus au Nord sur la péninsule de Mizzen Head

Mizzen head 

Nous nous arrêtons ensuite à Bantry et à Ballickey bay avant d'atteindre notre destination et notre second B&B à Glengariff

Bantry
Ballickey bay
3

Glengariff est une petite ville qui vaut vraiment le détour. Les petits sentiers qui passent au coeur de la végétation et longent la baie offrent des possibilités de promenades romantiques.

Glengariff
Glengariff en soirée

La ville n'est pas très importante et les possibilités de restaurations, même si elles existent ne sont pas pléthoriques. Pour notre part, nous sommes allés dans un pub où le service fut long, long, très long...

centre de Glengariff

Après une bonne nuit de sommeil, dernier petit tour en ville avant de reprendre notre route. Nous longeons les Caha mountains.

Caha moutains 

La route s'élève peu à peu et nous parvenons bientôt à la Healy Pass, sorte de col où le basculement d'un côté à l'autre des montagnes peut s'opérer.

Healy pass 
Healy pass 
Healy pass 

Petite halte histoire de se dégourdir les jambes et de se promenr dans ces paysages verdoyants où nous croisons quelques moutons, puis direction la Kenmare River. Un peu plus loins, nous nous arrêtons à Eyeries, petit villags dont les façades des maisons de sont parées de mille couleurs.

Nous rejoignons ensuite le rivage et la baie de Coulagh

Coulagh Bay

Nous sommes simplements passés à Granish island. Nous n'avons donc pas pu visiter les jardins qui ont rendu cette île célèbre mais qui doivent vraiment valoir le détour.

Garnish island 

Nous pénétrons enfin dans le parc de Killarney qui s'étend sur plus de 10 000 hectares de lacs, de forêts et de montagnes. La route passe par Moll's Gap : col qui traverse le parc.

Moll's gap.

Au pied du col se trouvent les Torc Waterfall : chutes d'eau de 18 mètres de haut situées en pleine forêt et qui peuvent êttre très impressionnantes après la pluie.

Torc Waterfall

Nous traversons ensuite le parc et ses trois lacs.

Parc de Killarney 

Nous arrivons en soirrée à Killarney et dinons d'un fish and chips dans un pub.

Killarney 
4

Killarney offre quelques attractions touritisques dont nous profitons en matinée. Je veux parler de Muckross House. Ce manoir que l'on peut visiter se situe en fait à 6 kilomètres de la ville. Il a été construit en 1843 par un député et sa femme aquarelliste.

anteMuckross house 

L'autre attraction tourtistique à proximité est le chateau de Ross Castle. C'est le fief du clan des O'Donoghue. Une légende concerne l'un des chefs de ce clan qui dit-on tomba de la fenêtre de la grand chambre située au sommet du château dans les eaux du lac avec son cheval, sa biobliothèque et sa table... Depuis, il vivrait dans un palais au fond du lac d'où il surveillerait les alentours.

Ross Castle 

Entre Muckross et Ross Castle, des irlandais vous proposent des promenades en calèche, certains forçant d'ailleurs un peu la vente en vous disant que les deux sites sont très éloignés et que la distance ne peut se couvrir à pied. Il n'en est rien.

Passées ces étapes, nous prenons la route en direction de Killorglin pour atteindre le Lough Acoose

Lough Acoose 

Nous nous engageons ensuite sur le Kerry Ring : cette route fait le tour de la péninsule.

Kerry ring

Près de Sneem, nous faisons halte à Staigue fort. Ce fort circulaire en pierre date du Vème sicèle avant JC. Il était entouré d'un glacis et d'un fossé st surplombe une vallée.

Staigue Fort

Du fort, on domine également la baie.

Vue depuis Staigue fort 

Nopus poursuivons sur la péninsule d'Iveragh et parvenons à Derrynane. Le ceil s'est couvert, mais nul doute que sous le soleil, l'endroit doit être charmant. Des mégalithes datant du 2ème millénaire avant JC parsèment le paysage. La région a aussi été exploitée pour ses mines de cuivre.

Derrynane

Comme nous avons commencé à apprécier les pass, sur le chemin, nous passons par Ballaghisheen pass. Ce col s'étend sur 5 kilomètres de long. Les routes sont assez étroites...

Ballaghisheen Pass 

Nous passon enfin un lac avant d'arriver à notre destination : Waterville.

Derryana Lake et front de mer à Waterville. 

Waterville est une petite station balnéaire pas très importante, située tout au bout de la péninsule. L'histoire du village a été marquée par le personnage de Charlie Chaplin qui avait une résidence en cet endroit dans les années 1960. Une statue le réprésentant trône d'ailleurs sur le front de mer. Ce fut aussi un des points de départ des transatlantiques. Pour notre part, nous logeons dans un B&B rose.

B&B à Waterville
5

A Ballycarbery, nous nous arrêtons pour admirer les ruines du chateau. Ce fut la demeure du clan des McCarthy. Le château date du XVIème siècle.

Ballycarbery castle 

Nous poursuivons ensuite notre route le long du Ring of Kerry...

Kerry ring

jusqu'au lough Caragh

Lough Caragh

Certes, le Kerry ring est un incontournable pour un voyage touristique en Irlande, mais plus que d'en faire simplement le tour, l'intérieur du Kerry métrite aussi un détour.

Nous avons pour notre part particulièrement apprécié la randonnée faite au Gap of Dunloe. Là encore, des calèches vous attendront pour vous emmener au bord du lac, mais la promenade à pied est un plaisir en soi.

Gap of Dunloe 
Gap of Dunloe
Gap of Dunloe. 

Le soir, nous prenons nos quartiers à Tralee. La ville bien qu'étant la plus vaste du Kerry, n'a pas grand charme. Elle est connue pour ses roses. Elle est la porte de la péninsule de Dingle et présente quelques possibilités d'hébergement pratiques pour ceux qui veulent s'aventurer par là.

Tralee 
6

En route donc pour la péninsule de Dingle. Cette partrie de l'Irlande est sans doute celle qui a su le mieux préserver sa culture traditionnelle. La langue Gaëlique y est encore beaucoup pratiquée.

Nous commençons par la plage d'Inch. C'est ici que fut tourné le fameux film "La fille de Ryan".

plage d'Inch

la route se prolonge ensuite le long de la côte pour arriver à Caher Conor

Péninsule de Dingle 

A Caher Conor, on peut encore observer des huttes en pierres séches. Elles sont 5 au total, reliées entre elles par des allées. Chaque hutte devait abriter une cellule familiale. Certains pensent qu'elles abritaient des pélerins se rendant au mont Brandon.

Caher Conor 

A partir de là, différentes pointes s'avancent dans la mer, à partir desquelles la vue s'ouvre sur des chapelets d'îles au large.

Clogher head
Sybil head et la vue sur les îles Blaskets

Certains édifices rappellent l'histoire des premiers chrétiens en Irlande, comme l'oratoire de Gallarus qui daterait selon certains du VIIème siècle alors que d'autres le datent du XXIIème siècle.

Gallarus Oratory 

C'est depuis le village de Tiduff que les vues que nous avons tous de la péninsuule de Dingle se rappellent à nous, avec ces dents relevées à l'approche de la côte.

Vus depuis Tiduff 

Kilmalkédar possède une monastère du VIIème siècle, fondé par Saint Maolcéthair, fils du roi d'Ulster. Il se situe sur le chemin du pélerinage dédié à saint Brendan et a donc connu une forte renommée au Moyen Age.

Kilmalkédar church

Avant de quitter la péninsule de Dingle, nous décidons de passer par la Conor Pass. Cette route est très étroite et deux voitures ont parfois peine à s'y croiser. Lors de l'un de ces croisements, en reculant pour laisser plus de place au véhicule arrivant en vis à vis, j'ai heurté une pierre qui dépassait d'un petit muret. Bilan : aile arrière gauche de la voiture bien abîmée... Les petits murets d'Irlande m'auront laissé un souvenir...

Connor Pass 

Le lendemain, sous l'effet de la contrariété, le petit déjeuner a plus de mal à passer...

7

Le lendemain matin, nous partons en direction du magnifique site des falaises de Moher. Le site est majestueux. Une jeune irlandaise à la rousseur éclatante joue de la harpe celtique pour le plaisir des touristes sur le petit sentier qui longe les falaises.

Falaises de Moher 

Nous abordons ensuite le Burren : "An boirehann", littéralement le pays pierreux, au Nord du comté de Clare. Ce paysage désertique abrite de nombreux sites archéologiques.

Le Burren 

Ici, le paysage est somptueux.

Les îles d'aran au large. 

Le soir, nous arrivons à Galway, porte du Connemara.

Galway 
8

Les îles de Gorumna island reliées par trois ponts constituent un bout du monde celtique. Les écoliers viennent y apprendre la langue celtique en été avec interdiction de prononcer un seul mot en anglais !

Gorumna island

Nous poursuivons notre route et passons par Gat Mor...

Gat Mor

avant d'aborder cette terre mythique du Connemara. Le ciel est peu clément, mais en Irlande, la pluie fait partie du voyage...

Connemara

C'est grâce à cette pluie et à toute cette humidité ambiante que l'on apprécie les feux de tourbe, le whisky et le stew : ce ragout de mouton servi accompagné de purée de pommes de terre. Après une bonne randonnée sous une pluie battante, nous étions ravi de pouvoir déguster ce plat local au pub du coin. Le long de la route, nous passons à côté de tourbières en exploitation. Les briques de tourbe sèchent ou tout au moins tentent de sécher.

tourbière

Dans le Connemara, nous faisons halte à Clifden, où nous logeons chez mamie Nolan : une petite grand mère accueillante qui nous a conté sa vie. En soirée, je ne résiste pas à l'attrait de la sky road. C'est à mes yeux un endroit mythique depuis mon enfance. Lorsque j'étais beaucoup plus jeune, je possédais en effet un livre illustré de photos d'art et où les chapitres détaillaient sous la plume d'un écrivain célèbre des parties de l'Irlande. Le chapitre sur la Sky road avait marqué mon imaginaire.

Sky road en soirée

Le lendemain, nous découvrons les paysages du Connemara.

Connemara
Connemara
Connemara

C'est un paysage de landes et de lacs que dominent les twelve bens qui s'ouvre à nous.

Twelve bens

Ces sommets arrondis encadrent le lough Nafooey , le lough Mask et le lough Corrib.

Lough Nafooey
Lough Corrib

Nous profitons de ces paysages sauvages pour enfiler les chaussures de randonnée. En avant pour une petite marche vivifiante sur des sentiers qui sont moins tracés que simplement balisés. Il nous faut prêter attention aux petites marques parsemées ici et là et louvoyer à travers la lande et les tourbières pour aller d'un point à l'autre en faisant attention à ne pas s'enfoncer dans une végétation gorgée d'eau qui a tôt fait de vous retenir par la semelle de vos chaussures.

randonnée dans le COnnemara
randonnée dans le Connemara

Ici où la, quelques restes très anciens nous montrent que le Connemara, malgré la rudesse de son climat, fut est une terre habitée depuis des millénaires.

huttes préhistoriques

Le soir, retour à Clifden en passant bien sûr une nouvelle fois par la sky road.

Sky road
Clifden
9

Nous quittons le Connemara en longeant le killary Harbour.

Killary harbour

Nous sommes passés un peu auparavant devant Kylemore abbey

Kylemore abbey

Cette abbaye se situe dans la Kylmore pass. Le nom de Kylemore signifiant "grande forêt". Les bâtiments sont au pied de Duchruach mountain. Ils se composent d'un château, d'une église néogothique et de jardins. Ont été ajoutés une boutique et un restaurant. Une partie des bâtiments et les jardins sont ouverts au public.

Notre route nous mène ensuite aux Aaslagh falls, où des randonneurs ont établi leur bivouac.

Aaslagh falls

Plus au Nord, nous passons sur Achill Island. Le vent est vigoureux et nous nous abritons derrière une dune pour pique niquer.

Achill island

Notre but est de suivre l'Atlantic Drive, autre route scénique mythique d'Irlande.

Atlantic Drive - Achille island
Atlantic Drive - Achille Island

Cet endroit est tout simplement magnifique. La route suit une côté déchiquetée et balayée par les vents.

Atlantic Drive -Achill Island

Le soir, nous arrivons à notre nouvelle ville étape : Castlebar qui ne vaut pas vraiment le détour, mais qui constitue une étape pratique avant d'aller plus au nord.

B&B Castlebar
10

Notre étape du lendemain est essentiellement routière. Dans le comté de Sligo, nous passons devant le Classiebawn castle, dans le village de Mullaghmore.

Classiebawn castle.

Ce château côtoie une côte escarpée tout en ayant une vue imprenable sur le Ben Bulben.

Notre hébergement se situe encore un peu plus loin, au bord du lough Eske. La maison est de grand standing et les propriétaires très sympathiques.

B&B du lough Eske
Lough Eske

Le soir, nous retournons sur la ville de Donegal pour diner.

Le coucher de soleil sur la baie nous offre un magnifique flamboiement

Donegal
11

La côte du Donegal est sans doute l'une des plus belles d'Irlande.

Côte du Donegal

Après avoir franchi la Glengesh pass, nous voyons se dessiner le sommet de l'Erigal mountain, perdu dans le brume.

Erigal mountain

Petit détour par le Glenveagh park avant de rejoindre Letterkenny.

12

Nous quittons la République d'Irlande pour l'Irlande du Nord. Le long de la côté d'Antrim, nous apercevons Dunluce Castle. Ce dernier est bâti sur un escarpement rocheux, là où un ancien fort celtique se dressait autrefois. Le lieu a aussi attiré chrétiens et vikings. Le château est attaché à la mémoire de la famille McQuillan mais également à une histoire de fantôme. L'un des enfants de la famille ayant dit-on vu plusieurs fois une dame blanche en ces lieux. Il passa ensuite sous la domination du clan des MacDonald dont les terres s'étendaient des deux côtés de la Manche : à la fois en Irlande et dans l'actuelle Ecosse.

Dunluce castle

Direction ensuite l'un des sites majeurs de l'Irlande du Nord : la chaussée des géants.

Chaussée des géants

On ne présente plus cet endroit dont la célébrité est dûe aux orgues basaltiques.

Ici, les pierres nous parlent d'anciennes légendes. Le lieu est en effet rattaché à la mémoire des Foimores et de Finn Mac Cumaill. C e dernier, géant irlandais était en conflit avec un géant écossais : Bennandonner. Finn défia son voisin en combat, mais comment franchir la mer ? Le géant irlandais lança donc des pierres pour construire une jetée. Lorsqu'il vit approcher son rival, Finn pris cependant peur car ce dernier était beaucoup plus grand que lui. Sa femme le déguisa donc en bébé et quand l'Ecossais vit ce dernier, il pris peur à son tour. Voyant la taille du bébé, il imagina aisément que le père devait être beaucoup plus grand et donc plus fort que lui. L'écossais retourna donc chez lui tout en démontant la chaussée derrière lui pour ne pas que Finn puisse le rejoindre. Cette légende nous parle sans doute des liens qui existaient entre les deux côtés de la Manche. Il ne faut pas oublier que les scots qui donnèrent leur nom à l'Ecosse étaient irlandais et que des royaumes puissants comme le Dal Riada s'étendaient sur les deux côte de la Manche.

L'œil du géant.

Nous poursuivons sur la magnifique côté d'Antrim

Côté D'antrim

Plus loin, nous parvenons à Carrick a Rede Rope bridge : pont de corde reliant la terre à l'île de Carrick, autrefois emprunté par les pêcheurs qui allaient capturer les saumons durant leur migration. C'est aujourd'hui une attraction touristique. Attention au vertige !

Carrick a Rede Rope Bridge

Il nous reste quelques kilomètres à faire avant d'atteindre notre destination : Cushendall.

Cote d'Antrim
Cushendall
13

L'Irlande du Nord est plus pauvre que celle du Sud. Les tensions ne sont pas encore totalement apaisées entre les communautés. Le lendemain, nous reprenons la route pour quitter cette enclave britannique et retourner vers le Sud. Sur notre itinéraire se trouve le site de Monasterboice.

Monasterboice

Ce monastère situé dans le comté de Louth, fut édifié en 521 par Saint Buite. Ce fut à l'époque l'un des plus grands centres religieux d'Irlande. Il a conservé ses croix celtiques qui font sa réputation (la croix de Muiredach est dit-on la plus grande d'Irlande) et sa tour ronde avec entrée surélevée, sans doute pour se préserver des raids de pillards.

Nous avons réservé un agréable B&B à Trim, où le propriétaire fut de très bon conseil pour trouver un bon restaurant pour le dîner.

Trim
14

En redescendant vers le Sud, nous nous arrêtons à New Grange pour visiter le Sud. Le tumulus est impressionnant. Construit vers 3200 avant JC, il nous renvoie au visage notre méconnaissance des cultures préhistoriques. En effet, il fallait posséder des connaissances scientifiques précises en géométrie et en astronomie pour concevoir une telle structure dont les rayons du soleil au solstice viennent éclairer le fond de la chambre funéraire.

Entrée du tumulus de New Grange

Nous parvenons ensuite au cœur des Wicklows mountains. Nous faisons halte à Glendalough, littéralement la vallée des deux lacs. En cet endroit, saint Kevin édifia un monastère au VIème siècle. A l'origine, Saint Kevin recherchait l'isolement et la quiétude. Sa popularité fit qu'il attira les disciples qui ont construit des églises et un quartier de vie dans la vallée sous son logis. Glendalough devint l'un des principaux centres d'enseignement religieux de l'Irlande.

Glendalough

C'est au bord de l'Upper Lake que fut tournée l'une des plus célèbre scènes du film Excalibur de Boorman.

Upper lake.

Les paysages sont trop tentants, nous voilà partis pour une randonnée dans la vallée...

Au détour du sentier, une forte odeur de chèvre nous prend à la gorge. Nous ne tardons pas à découvrir un troupeau de carragh sauvages.

Les paysages de lacs aux eaux noires noyés dans les bruyères ont de quoi ravir les yeux.

Au bout de notre sentier, un petit pont nous permet de traverser la rivière et de faire une boucle pour revenir sur nos pas.

Ici ou là, nous croisons quelques daims sauvages.

Cette randonné fut enchanteresse. Le soir, nous rejoignons notre B&B à Laragh et nous allons diner au pub de Roundwood.

B&B et pub
15

Le lendemain, nous retournons vers les Wicklows moutains pour profiter de ce site enchanteur.

C'est sur ce condensé d'Irlande que s'achève notre voyage. Le soir, nous dormons à Arcklow dans un agréable B&B. Les propriétaires ont acheté 3 ou 4 maisons dans leur quartier et les louent aux voyageurs de passage.

Arcklow