Carnet de voyage

LAOS

Dernière étape postée il y a 215 jours
Février 2020
30 jours
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 5 février 2020

Il est temps pour nous de quitter le Cambodge, pays dont nous n'avons pas eu de véritable coup de coeur. Nous avons donc pris un bus direction les 4000 îles, situé à la frontière Cambodge / Laos. Nous avons prévu d'y rester 2 jours.


Pendant le trajet, nous avons rencontré deux autres français et une suisse avec qui nous partageons une bonne partie de notre temps sur les 4000 îles.

Nous avons choisi de séjourner à Don Det, l'une des deux îles touristique de la région. Nous avons trouvé un petit logement assez sympa, bien confortable mais nous avons regretté de ne pas avoir attendu d'être sur place pour choisir une chambre, car il y avait des bungalows super sympa le long du Mékong.


Ce que nous avons fait sur place :


Pour notre premier jour sur place, nous avons décidé de parcourir Don Det et Don Khone en vélo. Après un bon petit dej bien copieux, nous avons été louer un vélo pour la journée. Nous avons été voir des cascade sur l'île de Don Khone qui était magnifique. Nous sommes restés une bonne partie de la matinée pour profiter du lieu. Le midi nous avons mangé avec un couple de français cinquantenaire qui a beaucoup voyagé. Puis nous avons voulu aller de l'autre côté de l'île pour aller voir d'autres cascades mais le pont pour accéder à ces chutes étaient cassés. Nous sommes venus pour rien. Dommage. Mais le chemin pour y aller était vraiment sympa car nous avons traversé des petits villages. Le soir nous avons profiter de notre soirée avec les français que nous avions rencontré.



Le deuxième jour, nous sommes partis faire une excursion en kayak sur le Mekong avec les français que nous avions rencontré. Au programme, balade, petit tour sur des rapides, découverte de cascade, des dauphins d'eau douce, BBQ. Une bonne petite journée qui s'est finis par un beau coucher de soleil.


2
2
Publié le 8 février 2020

On a longtemps hésité à y aller. Ne serait ce parce que c'est généralement en moto que les voyageurs découvrent le plateau des Bolovens et que nous ne sommes pas vraiment des motards aguerris. On a tout de même trouvé une solution qui nous permet d'aller voir quelques spots d'intérêts sur un jour. La boucle, en temps normale dure 3 jours. C'est donc en tuktuk que nous avons fait une partie de la route.

Des le départ, nous avons ressenti un écart de température. On n'avait pas si chaud que ça et ça fait du bien de ne pas transpirer à chaque pas.

On sens que la journée va être agréable et en même temps nous sommes partis de notre hostel sans vraiment d'attentes, juste en nous laissant porté par la nature. Et on a été agréablement surpris. Les spots, essentiellement des cascades, étaient vraiment jolies, nichés dans des petits écrins de verdure. Alors certes ce sont pas les chutes du Niagara, mais je trouve ça tellement paisible de pouvoir se poser à côté d'une cascade et écouter le bruit de l'eau, le son de la nature. Ce fut un veritable moment de détente et de ressource. Et puis, il n'y avait pas grand monde, moi qui avait peur que les sites soient pris d'assaut, et bien pas du tout, parfois nous étions même seuls. Je sens que le Laos a beaucoup à nous offrir en terme de nature et j'ai déjà hâte de découvrir le reste du pays.

Et pour couronner cette journée, nous avons été visité une plantation de café. Une première pour nous qui étions plutôt habitué aux plantations de café de l'Inde et du Sri Lanka. J'était vraiment contente car c'était quelque chose que je voulais vraiment faire si nous aurions été en Amérique Centrale. Je n'avais aucunement idée que le Laos faisait partie de pays cultivateur de café et qui plus est l'un des meilleurs café au monde. Pour vérifier ces dires, nous avons voulu tester par nous même et c'est vrai que ce café était très goutu.

Vers 16h nous sommes rentrés à l'hostel afin de préparer la suite de notre voyage. Et oui ça demande pas mal de préparatifs surtout quand on change ces plans au dernier moments.


3
3
Publié le 8 février 2020

Il est temps pour nous de remonter vers le nord du Laos. Nous prenons donc un bus direction la capitale. Ce n'était pas vraiment notre première intention. Mais ici les distances sont longues et nous avons préféré couper notre trajet pour rejoindre Vang Vieng.

Nous sommes resté seulement 1 soirée. Ventiane n'est pas forcément une ville ou il y a beaucoup de choses à faire. Nous avons traîné un peu au night market et manger dans un petit boui-boui ou nous avons été déçu. Heureusement qu'à quelques mètres il y avait une petite boulangerie, ou j'ai pu manger un bon gâteau au chocolat. Ça faisait bien longtemps !

4
4
Publié le 8 février 2020

La boucle de Thakhek est bien connu des routards, car de nombreux voyageurs partent pendant plusieurs jours, à moto, pour longer les magnifiques paysages karstiques de cette région. Mais malheureusement, nous n'avons jamais conduit de moto ou de scooter, et l'idée de partir 4 jours me faisait un peu peur. Les routes n'étant pas forcément en bonne état. Nous avons donc cherché une alternative pour nous permettre de réaliser cette boucle. Nous avions entendu parlé d'une guesthouse qui proposait de réaliser la boucle en 3 jours. Nous nous sommes renseignés mais le prix était assez élevé pour 2 personnes. Heureusement, une famille française était également intéressée pour la faire, nous avons donc accepté de partir en van pendant 3 jours.. Mais j'avais tout de même une petite appréhension car ce n'est pas vraiment mon style de voyage, car enlève une part de liberté qu'un voyage en moto permet.

Mais finalement, nous avons passé 3 superbes journées. La famille avec qui nous partagions le van était très sympa et leur voyage est une véritable source d'inspiration. Notre guide était aussi super ! Nous avons bien rigolé avec lui, et ils nous a même battu à la pétanque !

Au cours de ces 3 jours, nous avons vu de très beaux paysages même si bien sûr nous ne nous arrêtions pas à chaque fois que je l'aurai voulu. Mais cela m'apprend à davantage profiter avec mes yeux et accepter que certaines images ne restent que dans ma tête.

J'ai été étonnée de voir comment les paysages se dessinaient devant mes yeux. De ces longues plaines surgissent des falaises karstiques de plusieurs dizaines de mètres de haut, entourée de végétation. Je me sentais tellement petite et les falaises me semblaient si vertigineuse. Et puis quelques rizières encore verte rajoutaient de la magie à cet endroit. Nous avons aussi traversé de petits villages ou la vie semble si paisible et les animaux en totale liberté. La vie semble rythmée par la récolte du riz et du tabac.

Le long de cette route de 300 km, nous nous sommes arrêtés dans des grottes, des piscines naturelles. Et même si ce ne sont pas les paysages les plus beaux que j'ai vu, je ne peux m'empêcher de me dire que la nature est belle et incroyablement bien faite.

La boucle de Thakhek :

A 8h du matin, Thoun, notre "guide" est venu nous chercher a notre auberge de jeunesse. Nous avons rencontré la famille de français avec qui nous allions partager le van pendant ces 3 jours : Magali, Franck et la pétillante Lou Ann viennent d'Annecy et voyagent également pendant plusieurs mois. Les présentations faites, nous partons vers le 1er spot de la journée, une grotte, la Bouddha Cave. Après le déjeuner nous sommes allés près d'une cascade pour nous baigner. Mais ce qui est le plus impressionnant ce sont les paysages qui se dessinent devant nos yeux. Des falaises karstiques, des rizières souvent assechées mais parfois vertes, des petits villages, des lacs formés par la construction de barrages ou l'on peut voir les traces des anciennes forêts aujourd'hui totalement recouvertes d'eau et ou les arbres meurts, laissant apparaître seulement les troncs à la surface de l'eau. Le soir, nous avons dormi chez Thoun, qui tient une guest house dans le petit village se Thalang. Toutes les personnes faisant la loop se rejoignent ici pour profiter du BBQ à volonté, du feu de camp et du terrain de pétanque. Nous avons passés une super soirée en compagnie d'autres voyageurs que nous avons rencontré auparavant, et avons également fêter l'anniversaire de Franck autour d'un bon gâteau.

Le deuxième jour nous avons repris la route. La journée ressemblera à la première. Nous avons visité une grotte appelé Dragon Cave, et passé l'après midi près d'une piscine naturelle pour nous baigner. Le midi, nous avons fait une partie de pétanque. Les laotiens nous ont battu à plat de couture. C'était vraiment un chouette moment convivial. Le soir nous avons dormi dans un bungalow situé à Konglor près d'une grotte que nous prévoyons de visiter le lendemain matin. La vue était magnifique ! De notre hamac sur la terrasse on pouvait voir les falaises karstiques et les champs de tabac.

Le troisième jour, nous partons direction la grotte de Konglor l'un des attraits touristiques les plus importants de la zone. Ce qui fait la particularité de ce lieu est que nous avons pris une petite pirogue et navigué pendant 45 min dans le noir complet pour rejoindre un petit village situé de l'autre côté. Au passage, nous avons pu voir quelques stalagmites et stalactites. A la sortie du bateau, nous nous sommes arrêtés dans un petit village, nous avons vu une jeune femme tissé une écharpe. Nous sommes restés un moment la regarder puis sommes répartis au point d'embarquement. Sur place il y avait quelques échoppes dont une qui a attiré notre attention : des femmes fabriquaient des écharpes, petits sacs et trousses à la main et vendaient leurs marchandises. Nous avons donc fait un peu de shopping histoire de ramener quelques souvenirs et faire marcher l'économie locale. Ensuite il était temps de rentrer, toujours en bateau et retrouver notre chauffeur, Franck et Lou Ann qui étaient resté sur place. Nous partons ensuite direction Thakhek pour finir cette boucle.


5
5
Publié le 10 février 2020

Après un court arrêt à Viantiane la capitale laotienne, nous avons pris la direction de Vang Vieng, à 4h de route. Le trajet n'a pas été de tout repos. Installé dans un mini van flambant neuf, le chauffeur s'est fait un malin plaisir de rouler à une allure folle sur un route remplie de nids de poules. Merci pour notre dos !

Une fois arrivé sur place, nous avons été assez decu de la ville. On le savait, on l'avait lu, la ville n'a rien d'extraordinaire et n'est pas belle. On le confirme ! Après s'être installé dans notre hôtel (Pans place), on décide d'aller manger un peu. Mais voilà que les choses se gâtent. Christophe ne se sent pas trop bien. Nous allons tout de même au restaurant que nous avions repéré. On mange vite fait et retournons à l'hôtel. La suite ? On passera la soirée et le lendemain dans notre lit. Et oui, après 3 mois de voyage, nous avons été malade pour la première fois ici au Laos et tout les deux en même temps.

Après 1 journée de repos, nous décidons pour notre deuxième jour sur place de sortir de nos tannières et d'aller visiter les alentours de la ville car apparemment la campagne est belle. En effet, il y a de beaux paysages et encore une fois nous sommes sous le charme de ces falaises karstiques. Nous avons loué un vélo pour explorer les alentours et se rendre à différents points d'intérêts. Nous avons visité une grotte et sommes monté au sommet d'une falaise pour admirer la vue sur la campagne. Nous étions seuls à cet endroit. C'était vraiment chouette d'autant plus que le chemin pour accéder au sommet n'était pas évident. Mieux vaut avoir de bonnes chaussures. Et puis nous étions encore un petit peu faible, nous avions pas encore repris tout à fait nos forces. Pour une fois Christophe était à la traîne. Je l'attendais, ce qui est rare ! Une fois la journée terminée, nous étions rincés.

Pour notre dernier jour à Vang Vieng, on décide de reprendre des vélos. Mais cette fois ci on a loué des vélos de meilleures qualités pour aller dans les chemins plus caillouteux. Mais bon, la chaleur, la poussière émise par ces buggies à eu raison de nous.. Nous avons rebrousser chemin. Je me voyais mal me tapper pendant 10km ces buggies polluants. Nous sommes donc rentré plus tôt que prévue.

Notre séjour à Vang Vieng n'a dons pas été une réussite. De plus, nous nous sentions pas forcément a l'aise dans cette ville. Les activités proposées qui font la réputation de cette ville ne nous correspondait pas (tubing, buggies..).


6
6
Publié le 15 février 2020

Cette ville, nous en avions entendu parlé depuis notre arrivée au Laos et nous avions hâte de la découvrir. Nous sommes arrivés le 9 février après 4h de route depuis Vang Vieng. Un long trajet dans les montagnes pas tres confortable, mais le paysage était encore une fois magnifique. Nous avons traversé des petites montagnes tapissées de vert.

Une fois arrivé à Luang Prabang, nous déposons nos affaires à notre guesthouse "Chitlada". La chambre est l'une des meilleures que nous avons eu jusqu'à présent au Laos. Une fois nos affaires déposées on part visiter la ville. Et ce fut une agréable surprise de voir les beaux bâtiments et maisons coloniales longeant les routes et ruelles de cette ville. Luang Prabang est classée au patrimoine mondial de l'UNESCO, oui, rien que ça, alors tout est fait pour la conserver. Pas de hauts immeubles bétonnés. Ici l'authenticité est de mise. Et puis, la ville jouxte le Mékong et la rivière de Nam Kanh qui se rejoigne faisait ainsi de Luang Prabang une presqu'île et un endroit privilégier pour admirer le coucher du soleil.. Il est si agréable de s'y balader. Pas trop de circulation, pas de pollution, pas de poussières, pas de plastiques qui traînent partout... Nous avons donc profité de notre premier jour pour découvrir les rues de Luang Prabang et nous avons croisées Loïc et Lucie, un couple de français que nous suivons depuis la frontière Cambodge/Laos, ainsi qu'un monsieur dont nous ne savons pas le nom, que nous avons rencontré à Thakhek.

Et puis belle surprise également, les restaurants ici servent de la nourriture occidentale. On ne va pas se mentir une petite pause de nourriture asiatique ne nous fera pas de mal.

Les autres jours nous sommes allés visiter des temples. Il y en a beaucoup, ici à Luang Prabang. Ils sont tous très beaux avec comme couleur dominante le rouge et quelques décorations dorées. Les temples sont des lieux de quiétude situés en pleine ville mais avec beaucoup de végétation, les moines y habitent dans de petites maisons située à à proximité. Vers 17h on peut les entendre chanter dans le temple. Le son de leurs voix fait écho dans la ville, c'est une véritable poésie, un voyage dans le temple que de les entendre.

Puis, nous avons aussi visité 3 musées : le traditionnal act, présentant les différentes ethnies vivant au Laos, le musée des mines présentant la tragique histoire des bombes au Laos faisant chaque semaine de nombreux morts et blessés et le royal museum présentant le palais royal et divers objet datant de la monarchie. A chaque fois nous avons trouvé les visites intéressantes avec une petite mention spéciale pour le premier.

Nous avons aussi été visité un petit village ou les femmes fabriquent objets et tissus pour les revendre dans de petits magasins. J'ai bien aimé pouvoir les observer dans leur travail, un travail de longue haleine sur leur métier à tisser pour un rendu magnifique.

Lors de notre dernier soir, nous avons été voir le coucher de soleil au mont Phousi. Arrivé sur les coups de 17h30, nous étions déjà bien nombreux en haut pour l'observer. Nous ne sommes finalement pas rester longtemps, la vue était tout de même vraiment belle. Après nous avons été voir un film appelé "Chang" diffusé chaque soir dans 2 gros hôtels de la ville. Ce film présente la vie dans la jungle et comment hommes et animaux s'affrontent dans cet univers pour vivre et survivre. Nous avons bien aimé cette petite soirée.


7
7
Publié le 15 février 2020

Tout à commencé quand nous avions vu une publication sur un groupe Facebook parlant d'une homestay située à quelques centaines de mètres des cascades de Kuang Si, endroit touristiques à 30 min de Luang Prabang. Les commentaires étaient extrêmement positifs et tous parlaient avec passion de Sai, le propriétaire.

Lors de notre voyage, nous souhaitons découvrir la vie locale. Et cette homestay semblait être un bon moyen d'en connaître un peu plus sur le Laos. Ni une ni deux, nous prenons contact avec Sai, nous dormirons chez lui le 13 et 14 février.

A notre arrivé chez lui, nous avons tout de suite ressenti la chaleur humaine de Saï, sa grande générosité et son grand coeur. Saï vit avec sa femme et ses 3 enfants dans ce village depuis quelques années. Parlant très bien anglais, il a souhaité donne des cours d'anglais aux enfants du village et des alentours pour qu'ils puissent avoir une chance d'avoir un bon métier. C'est ainsi que chaque soir de la semaine, les enfants de 9 à 15 ans viennent dans sa maison et s'installent dans sa cuisine, lieu où il donne des cours d'anglais aux enfants. Lors de nos deux soirées la bas, nous avons participer à ses cours en discutant avec les enfants, en leurs posant des questions. Nous avons aussi fait des petits jeu de rôle, en simulant un petit marché. Les enfants étaient ravis et souriants ! Ce qui nous a marqué, c'est qu'ils viennent d'eux même le soir après l'école apprendre l'anglais et ils semblent vraiment content.

Avec l'argent que les touristes donnent en venant séjourner chez lui, il achète des crayons et autres fournitures scolaires qu'ils donnent aux enfants. Plusieurs enfants sont venus à sa porte pour demander un crayon. C'était tellement touchant de les voir sourire quand Saï leur donnait un crayon... il y a un gros contraste entre la France et ici. Ça fait réfléchir.

Mis a part les cours d'anglais, Saï à crée un jardin dont il prend énormément soin. Beaucoup de variétés de fruits et de légumes y poussent. Nous avons pu le visiter et déguster de la papaye, des bananes, noix de coco.. Tout juste cueilli du jardin.

Il aime aussi partager sa passion du jardinage avec les enfants en leur apprenant comment semer et faire pousser fruits et légumes. Il leur fait comprendre qu'avoir un jardin permet de s'autosuffire et de ne pas à avoir à dépenser de l'argent au marché.

Il est aussi très impliqué au niveau écologique, et n'aime pas quand les gens jettent du plastique partout.

Saï nous a également emmener visiter le village, l'école et quelques coins vraiment jolis. Nous en avons aussi profiter pour aller voir les cascades de Kuang Si au petit matin. C'était vraiment joli.

Ces 2 jours sont passés beaucoup trop vite et resteront l'un des meilleurs souvenirs de notre voyage.


8
8
Publié le 25 février 2020

Adieu Luang Prabang (ou plutôt au revoir), et bonjour Nong Khiaw. On change un petit peu de décor et partons dans un petit village dans les montagnes à 3h de minivan. Quesque que l'on aime ces beaux paysages de montagnes perdus au milieu de nulle part. Bien sûr nous ne sommes pas les seuls touristes mais bien moins qu'à Vang Vieng par exemple. Nous avons posé nos backpacks dans une guesthouse ou de notre chambre nous pouvions avoir une magnifique vue sur la rivière et les environs.


Le soir nous avons été mangé dans un restaurant indien avec Mathilde et Florian. C'était vraiment sympa de les revoir après autant de temps.

Le lendemain, nous avons été nous balader afin d'accéder à un point de vue. La grimpette était assez physique. Faut l'avouer Adeline en a chier mais c'était une belle récompense une fois arrivé en haut ! La vue était tout simplement magnifique. Nous sommes restés un petit moment la haut pour vraiment en profiter. Puis, nous sommes redescendus et avons passé le reste de l'après midi à nous balader dans le village.


9
9
Publié le 25 février 2020

On continue notre périple à travers les petits villages laotiens et nous rendons à Muang Ngoi par bateau. 1h30 de traversée dans un cadre splendide entourée de petites montagnes vertes. Un vrai plaisir.



Une fois arrivés sur place, nous partons à l'assaut d'une guesthouse pour la nuit. On file vers une qu'on nous a recommandé. Sur la route on rencontre un monsieur qui nous propose un bungalow à 10euros plutôt pas mal mais bon il y avait 3 lits et on en voit pas trop l'utilité. Et nous avons appris que celle qu'on nous a recommandé était tenu par sa soeur. Ils nous emmènent volontiers la bas. Et la, gros coups de coeur !! Une maison sur 2 étages avec 4 chambres et une vue imprenable sur la rivière. Et un hamac !! Je crois qu'on y restera plus qu'une nuit...

Vue de la chambre

Après un bon déjeuner on se motive (après une petite pause d'une heure dans le hamac) à aller voir un point de vue. Bon cette fois ci, la montée sera moins raide. En 30 min nous sommes déjà en haut et la vue est encore magnifique...


On se décide finalement à rester plusieurs nuits ici et de faire des randonnée à la journée plutôt que d'aller dormir dans les petits villages.

Le lendemain, nous partons faire une randonnée afin de rejoindre plusieurs villages situés à quelques kilomètres de Muang Ngoi. Nous sommes partis à 9h pour prendre notre temps. En tout, une quinzaine de kilomètres nous attendent. Nous rejoignons le premier village qui s'appelle Ban Na. Pour y accéder, il faut payer un droit d'entrée de 10 000 kip permettant également de visiter une grotte. Nous nous y arrêtons pas, on préfère continuer vers le village. On tourne ensuite vers un petit chemin à droite qui nous emmène à travers des rizières, sèches mais les paysages sont vraiment beau avec en arrière plan, les montagnes. On se dit encore une fois qu'en période de mousson, ça doit être encore être plus beau quand elles sont vertes. Nous nous arrêtons dans ce petit village prendre un café et un thé dans la première guesthouse que nous voyons.


Ensuite nous allons visité le village. Ici, il y a beaucoup de maisons sur piloti. Beaucoup de femmes font du tissages et vendent leur création aux touristes. Puis nous partons vers le prochain village située à 3km de Ban Na : Houay Sen. Nous nous y arrêtons pas longtemps car on ne se sent pas très à l'aise. Nous avons l'impression de voir un village sans vie. Peut être n'étions nous pas à la bonne heure. Puis, nous avons tout de même un peu faim. On se décide à retourner à Ban Na. De toute manière il faut retourner par ce village pour rentrer à Muang Ngoi. On va donc manger chez la petite mamie ou nous avons pris notre thé et café ce matin. Christophe se motive ensuite à partir à un autre village : Houay Bo. Je trouve pour ma part qu'il fait trop chaud et préfère rester chiller là où nous avons mangé. Nous repartons ensuite vers Muang Ngoi. Au total, nous avons marché 16km pour ma.part et 22km pour Christophe. Nous sommes arrivés à 16h à Muang Ngoi.





Nous passerons ensuite la soirée avec Mathilde et Florian ainsi qu'un autre couple de français d'une cinquantaine d'années : Isabelle et Frédéric ainsi qu'avec Hélène et Denis. Une bonne soirée comme on les aime autour d'une bonne bière et d'une bonne bouffe.

Le deuxième jour nous resterons plus tranquille. Nous devions nous rendre à la cascade de Tad Mook à pied, soit 22km aller/retour mais finalement la motivation n'est pas trop là. La hamac ne veut pas nous laissé partir !! On ira tout de même se promener une petite heure aux alentours. L'après midi, nous avions prévu une sortie kayak avec nos amis mais ils n'étaient plus très motivés du coup nous sommes restés tranquille à la chambre à profiter de cette belle vue sur la rivière. Le soir, on s'est tous retrouvé pour une dernière soirée ensemble.

Le lendemain, il est déjà temps de partir. Notre visa expire dans 4 jours et on souhaiterait faire le slow boat pour rejoindre la Thailande. On reprend donc le bateau pour Nong Khiaw, ville où nous prenons un van pour Luang Prabang. Nous y passerons l'après midi et la soirée. Pour l'anniversaire de Christophe nous sommes allés nous régaler dans une bonne pizzeria tenue par 2 français.

10
10
Publié le 25 février 2020

Pour rejoindre la Thaïlande, 2 options s'offraient à nous : 13h de mini van ou 2 jours de slow boat. Nous avons choisi la deuxième option pour profiter de la vue depuis le Mékong et de la vie locale.

Ces 2 jours étaient à vrai dire assez long. En effet, nous avons passé pas loin de 10h chaque jour dans le bateau. Certes on peut se déplacer mais les sièges ne sont pas franchement confortables (sièges de vieilles voitures) et les paysages se ressemblent beaucoup. Il faut prévoir un peu d'occasion pour passer le temps.

Nous avons fait un stop pour dormir à Pakbeng. Nous avons trouvé une petite chambre pas très chère et la guesthouse nous a préparé du riz et des légumes pour le déjeuner du lendemain midi.

Notre 2eme jour de bateau n'a pas été aussi simple que prévue. Après 2h de navigation, le bateau tombe en panne. Le bateau accoste près d'une plage. La panique commence à se faire sentir sur les visages des propriétaires, en effet ces traversées en bateau c'est leur gagne pain et on n'imagine pas combien une panne peut représenter d'argent pour eux. Finalement, un mec leur a ramener une nouvelle batterie. 2h plus tard nous sommes donc répartis. Mais bien sûr, nous avions pris du retard et lorsque la nuit commençait à tomber nous étions encore à quelques km de Houeixai. Or, naviguer sur le Mékong est dangereux une fois la nuit tombée en raison des forts courants et des pierres que peuvent heurter le bateau. Le bateau a donc accoster à une dizaine de km de la ville et le propriétaire à appeler un tuk tuk pour nous emmener jusqu'au poste frontière. Tous le bateau est passé dans le tuktuk (une vingtaine de personne).

Ce soir la pourtant nous n'étions que 6 personnes à tenter le passage de la frontière, qui s'est fait sans encombre. Bon, côté laotien, le douanier à essayer de nous prendre 10 000 kip par personne mais il n'a pas réussi à nous avoir. Par contre côté thaïlandais, nous avons eu le droit à des bouteilles d'eau et fruits de la part du douanier. Ça en dit long sur l'hospitalité thaïlandaise.

Nous passons une nuit à Chang khong, ville frontière en Thaïlande avant de prendre un bus le lendemain pour Chang Rai. Au passage, nous avons rencontré un couple de français (encore une fois) et Breton ! Avec qui nous avons bien sympathisé et continué une partie du voyage.