Carnet de voyage

Voyage 2018/2019 Margot & Alex

113 étapes
89 commentaires
88 abonnés
Dernière étape postée il y a 50 jours
Mais où qu'c'est qu'y sont ?
Septembre 2018
36 semaines
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 26 septembre 2018
Coucher de soleil sur la plage de Seminyak
2
2
Publié le 26 septembre 2018
Pejaten, fabricants de tuiles. Petit foot avec les enfants.
Plage de Kedungu
3
Notre "Scoopy"  / Lac Tamblingan
Vue sur la côte Nord de Bali depuis notre guest house 
4
4
Publié le 26 septembre 2018
L'arbre géant  ou ce qu'il en reste...
5
Offrandes pour la pleine lune 
Tepi Sawah Lodge, deux nuits au milieu des rizières 
Préparation du repas avec nos hôtes / soirée guitare au coin du feu  
6
Lever de soleil sur les rizières de Jatiluwih 
7
7
Publié le 5 octobre 2018
Baptême et Niveau 1 de plongée à Amed chez Evolution Diver 
Plage d'Amed. Coucher de soleil sur le mont Agung, point culminant de l'île (3031 m) 
8
Village de pêcheurs et Gili Selang 
9
9
Départ pour trois jours de road trip en scooter, remontons la côte Est en direction du lac Batur. Ici, vue sur le volcan Agung. 
Lac Batur et mont Abang (2152 m) 
Coucher de soleil (encore...) sur les champs d'échalotes et de piments au pied du Batur
Rive Est du lac Batur, vue sur le volcan (1717 m)
Village de Trunyan 
10
Belle rencontre au méconnu Temple "Pura Tap Sai" : Initiation aux rites hindous
11
Visite de  l'éco farm "Abian Salak". Productions à base de Salak, fruit  à peau de serpent dont le goût se rapproche de l'ananas.
Toutes les parties du fruit sont utilisées pour créer différents produits : Café (noyau), thé (peau), vinaigre, bonbons...
12
12
Publié le 5 octobre 2018
Palais aquatique de Tirtagangga. Beau mais très fréquenté. 
Les panoramas sur les rizières valent tout de même le détour. 
13
Entrée dans l'épave. Margot au premier plan.

"L’USAT Liberty est un cargo de l’United States Army construit en 1918. Navire de classe 1037, sa construction est commandée par l’United States Shipping Board dans le cadre de la Première Guerre mondiale. C’est le premier navire construit par la Federal Shipbuilding and Drydock Company à Kerney dans le New Jersey. Il servit comme transport d’animaux pour l’US Navy sous le nom d’USS Liberty (ID-3461). Torpillé par le sous-marin japonais I-166 en janvier 1942, il est échoué sur l'Île de Bali. En 1963, une éruption volcanique déplace le navire au large de la plage, et l'épave du Liberty est maintenant site populaire de plongée."

• • •
• • •

Fin de notre périple à Bali, nous nous dirigeons maintenant vers les îles Moluques. Courte étape à Ambon avant les îles Kei. A bientôt !

14
14
Publié le 17 octobre 2018
15
Lucy's House - notre  homestay 
16
Banc de sable "Ngurtafur" 
17
17
18
19
20
Snorkeling 
21
Piscine d'eau naturelle à Evu 
Traversée périlleuse
Ngubal beach & Metro Manise beach 
22
23
15 heures de Pelni depuis les îles Kei pour rejoindre Bandanaira (îles  Banda)
Arrivée à Bandanaira 
24
Après une heure de navigation, arrivée en public boat 
On est pas trop mal au Sarah Homestay ! 
Les îles Banda se situent sur la route des épices et sont connues pour la muscade et les clous de girofle 
Lieu propice à la plongée et au snorkeling (nos principales activités sur l'île) 
La grincheuse 
Le traditionnel coucher de soleil avec la French connexion 
Dauphins et baleines passent régulièrement dire bonjour au large de l’île, on en a profité pour faire plus ample connaissance
Baleine à quelques mètres du bateau 
Déjà l'heure de dire un au revoir ému à Sarah et Adi, nos hôtes auxquels on s'est déjà beaucoup attaché
25
Chemin chaotique, montée éprouvante 
Le volcan est toujours en activité comme en témoignent les émanations de fumées dans le cratère qui culmine à 656 m
Oui oui, c'est bien le sentier... 
... Et ses habitants
• • •

Retour à Bali le 29 octobre pour retrouver Pépite et Roro afin de partir ensemble à la découverte de Flores et Komodo

26
Labuan Bajo et ses dizaines de bateaux croisière  
27
Départ 6h  en bateau vers notre première destination : Rinca Island 
Nous avions retrouvé Charlotte et Romain la veille. Ils seront avec nous pour les dix prochains jours. 
Sur l'île de Rinca, un beau Dragon de Komodo mâle (Varan de Komodo). Celui-ci mesure plus de 2,5 m et approche des 100 kg .
Tout est dit... 
1h30 de balade dans les terres 
Un de nos arrêts sur les petites îles désertes du parc pour baignade et snorkeling 
Un bébé requin pointes noires curieux 
28
Premier arrêt spéléologie au pays de l'homme de Flores (Sa petite taille a valu à l'Homme de Florès le surnom de "Hobbit") 
Pause déjeuner, Alex improvise une éruption volcanique dans son riz faute de purée... 
Carrière de pierre et vue sur les rizières autours de Rinca 
Rizières toile d'araignée de Ruteng
Une école sur la route de Ruteng 
29
29
Publié le 10 novembre 2018
Petite randonnée dans les rizières au lever du soleil
Roro y trempera une de ses tennis.... 
... d'où son agacement
Sur la route, visite et dégustation dans une distillerie artisanale d'Arak bien connue de notre chauffeur André !
Pause baignade sur la route de Bajawa, ici sur la côte sud de l'île. 
30
30
Publié le 10 novembre 2018
Trek pour arriver au village de Tululela avec Marcelino, notre guide pour la journée
Nous poursuivons notre route. Deuxième village "Bena" (ci-dessus)
Tissage d'Ikat 
31
31
Publié le 10 novembre 2018
Petite randonnée du matin sur un volcan avant de profiter de sources d'eau chaude 
Incendie sur la route. Nous stoppons quelques minutes. Les fermiers brûlent leurs terres pour défricher et fertiliser
3H30 de route pour 70 km, nous arrivons enfin sur la côte nord à Riung
32
Îles aux chauves-souris 
Barbecue de poisson sur une nouvelle île 
33


Danse d'invocation de la vague sur une plage proche d'Ende
Aux commandes : André, notre pilote Indonésien ascendant Maori 
34
34
Publié le 10 novembre 2018
Départ 4h pour monter aux trois lacs du volcan Kelimutu
Sur la route de Maumere, arrêt baignade à Koka Beach 
35
La saison des pluies s'installe doucement sur notre retour vers Labuan Bajo

Nous laissons Charlotte et Romain à Maumere, d'où ils prendront un vol retour pour Paris en passant par Bali. C'est la fin de notre aventure sur Flores. De Labuan Bajo, le 11 novembre, nous prendrons un petit bateau croisière pour Lombok. Quatre jours de navigation avec des arrêts dans le parc national de Komodo. Retour à bali le 16 novembre et vol pour Myanmar (ex Birmanie) le 17 !

36
Mise à jour du blog avant 4 jours de bateau vers Lombok
Dernier coucher de soleil 
37
Notre palace flottant pour les 4 prochains jours. 
Nous serons une vingtaine de jeune à bord, de toutes nationalités confondues.
1ère journée : Komodo Island, et Pink beach. Les courants sont impressionnants dans les eaux du parc national (vidéo) 
Deuxième jour : randonnée au petit matin pour le lever de soleil sur Padar Island 
Fin de matinée snorkeling. Rencontre inoubliable avec les raies Manta (vidéo ci-dessus)
Passons au large du très actif volcan Sangeang (2000m). C'est bien une petite coulée de lave que l'on aperçoit sur ses pentes 
3ème jour : découverte de l'île Moyo, baignade et sauts dans les piscines naturelles 
4ème jour : Lever de soleil avant d'arriver sur Lombok en milieu de matinée 
38
38
Publié le 18 novembre 2018
Pause de deux jours sur les îles Gili. Au programme : farniente et jeu d'échecs géant 
39
Papillon géant sur notre scooter 
Uluwatu , spot de surf Balinais
Dernière Bintang... Au revoir Indonésie, bonjour Birmanie !

Update : bien arrivés le 18 novembre à Yangoon (Myanmar, ex Birmanie). A bientôt ! =)

40
Temple bouddhiste et Mairie de Yangon 
Bâtiment d'époque coloniale (britannique) 
Bon bah ça sera court...  C'est bien aussi !
Balade à bord de la Yangon Circle Line pour avoir un aperçu de la banlieue...
... c'est aussi ça l'Asie
Karaweik Palace, Kandawgi Park 
Visite de la Shwedagon Pagoda, actuellement recouverte d'échafaudages

"Le stûpa atteint la hauteur de 98 mètres. Sa base est faite de briques recouvertes de milliers de plaques d'or. Elle est entourée d'une forêt de 64 petits pagodons qui forment une petite enceinte avec 4 temples plus grands situés aux points cardinaux.

Sur la flèche se trouve une sorte d'ombrelle, appelée le hti en birman, où sont accrochées 1065 clochettes d'or et 420 clochettes d'argent, ainsi qu'une girouette ornée de pierres précieuses. Elle se termine par le seinbu, une petite sphère d'or incrustée de milliers de diamants dont une émeraude de 76 carats."

41
Provisions à la gare routière de Yangon avant de prendre notre bus 
Kinpun, le lendemain matin à 6h, direction le lieu de pèlerinage "Le rocher d'or" 
45mn de camion entourés de pèlerins 
Entrée sur le site sacré 
Les hommes peuvent monter sur une petite passerelle pour appliquer des feuilles d'or sur le rocher
42
42
Publié le 29 novembre 2018
Mawlamyine 
Mawlamyine est l'ancienne capitale coloniale, c'est la troisième ville la plus importante du Myanmar par sa population 
Depuis la terrasse de notre hôtel 
En montant vers Kyaik Thalan Pagoda 
Ici comme en Indonésie les touristes sont très sollicités pour être pris en photo par les locaux
Magnifiques lumières dans la galerie qui mène à la pagode 
Virée sur l'île au shampoing. Son nom, lui vient de la cérémonie du lavage de la chevelure royale, qui s’y déroulait au 14e siècle
De nos jours la micro-île est un lieu culte qui accueille un monastère  
Sur le retour, nous traversons le marché de Mawlamyine, tout un monde !
On peut tout y trouver 
43
43
Publié le 29 novembre 2018
Départ pour Hpa-An. Le bus est quelque peu chargé, on doit descendre pour passer les ponts à bord d'un pick-up  (58km, 2h30)
Premier coucher de soleil sur le fleuve
En se promenant, nous sommes invités par des étudiantes et leur encadrant à participer à une célébration pour la pleine lune
Kyauk Ka Lat Pagoda 
Le mont Zwegabin (722m) sera notre objectif du lendemain matin 
Saddan Cave 
Cherchez l'intrus... 
La région est connue pour ses gigantesques grottes, lieux sacrés pour les bouddhistes 
En rentrant, on tombe sur la cérémonie d'ouverture d'une finale régionale de football 
Ce matin, ascension du mont Zwegabin qui domine la région. Nombreuse statues de Bouddha sur le début de parcours 
Montée ardue, 722 mètres de dénivelé, principalement de marches, nos mollets s'en souviendront. Les singes nous attendent en haut
Kawgun Cave. Dans chaque grotte, des milliers de statuettes de Bouddha sont fixées aux parois
Trois nonnes en devenir 
Devant la grotte, on assiste au décollage d'un ballon préparé par des enfants et des moines 
Impressionnant ! 
A gauche, le mont Zwegabin. A droite, énième pause photo pour Margot 
44

"Une ville d’une superficie de 4 800 km2 soit six fois la taille de New York, avec des voies de circulation pouvant accueillir jusque 20 files de véhicules, et qui s’étendent à perte de vue. Mais aucun habitant. Ou très peu.

L’histoire de Naypyidaw commence en novembre 2005, quand la junte birmane annonce la délocalisation de la capitale Rangoon, située au bord du fleuve Irrawaddy et à quelques kilomètres de la mer, vers ce site au milieu de la jungle.

La construction de Naypyidaw, qui signifie “Demeure du Roi”, aurait coûté 4 milliards de dollars (3,69 milliards d’euros), dans un pays qui dépense à peine 0,4 % de son PIB pour la santé de ses citoyens, l’un des pourcentages les plus faibles au monde.

Les raisons de cette délocalisation demeurent obscures. Crise mégalomaniaque du chef de la junte Than Shwe, signe de sa démence, comme le suggère un des cables diplomatiques américains révélés par Wikileaks en 2006, ou souhait de la junte de se soustraire de la populeuse Rangoon où des mouvements de contestation sont toujours possibles ? Les reporters ne tranchent pas."

Source : https://www.courrierinternational.com/article/birmanie-bienvenue-naypyidaw-la-capitale-la-plus-etrange-au-monde

Article du Guardian : https://www.theguardian.com/cities/2015/mar/19/burmas-capital-naypyidaw-post-apocalypse-suburbia-highways-wifi?CMP=fb_gu

Impressionnante Uppatasanti pagoda 
La 2x8 voies. En cas d'invasion, l'avenue présidentielle est conçue pour permettre l'atterrissage d'un avion gros porteur
Tribune présidentielle pour les défilés militaires 
Lunettes de soleil envolées. Trop tard, un camion vient de rouler dessus 😦
La ville est divisée en quartiers très distants les uns des autres. Nous parcourrons près de 130km à moto en deux jours
C'est vert et impeccablement entretenu par une armée de jardiniers 
Pause "chasse aux zombies" dans un des nombreux hypermarchés de la capitale 

Prochaine étape la cité de Bagan et ses 5000 temples.

45
45
Publié le 14 décembre 2018
Lever de soleil sur Bagan et ses milliers de pagodes 
Préparation de chiques de Bétel (chaux, bétel, tabac et sirop alcoolisé), mâchées par de nombreux birmans. 
Trois jours de balade à pied et en scooter électrique à la découverte des 5000 pagodes, dont 3000 encore visitables 
Les temples ont été construit sur 50km² du IXème au XIIIème siècle 
Survol de Montgolfier au lever de soleil. Pas le budget, on se contentera des hauteurs
Visite d'un atelier de fabrication d'objets en laques 
Coucher de soleil à bord d'une petite embarcation sur le fleuve 
Pour la dernière journée, on explore à pied. A droite, une rénovation encadrée par l'UNESCO.
46
46
Publié le 14 décembre 2018

Faisons étape à Kalaw pour préparer notre trek de trois jours vers le lac Inle

Marché couvert
Œufs frais et... "Œuf de cent ans" . Nous n'essayerons pas...
47
Nous serons accompagné de deux anglais, Mark et Steve, ainsi que de notre jeune guide Kamel 
Donnons un coup de mains dans les rizières  
En passant dans un village on nous invite à un mariage ! 
On venait de manger... On nous fait comprendre que l'on ne peut pas refuser. Lire la détresse sur le visage de Mark (à droite)
Nuits chez l'habitant. Pas d’électricité, douches glacées au puit mais beaucoup de sourires échangés
Début de la deuxième journée de marche 
Au fil de la marche nous découvrons l'artisanat local. Ici des paniers en bambou qui demandent 4 heures de travail
Passons par une école. Ici cours d'anglais. 
Initiation au "chinlon" sport traditionnel birman qui se joue à l'aide d'une balle de rotin tressé de 12 cm de diamètre.
A gauche : cassage de cacahuètes avant d'en faire de l'huile d'arachide. A droite... 
Fin du deuxième jour, nous sommes en vue du lac Inle
Début de la troisième journée. 
Visite d'une raffinerie de sucre de canne artisanale
Rien n'est gâché, les restes de canne sont utilisés pour alimenter le feu
Arrivée sur le lac, on prend une embarcation direction la ville de Nyaung Shwe. Fin du trek.
48
Les pécheurs "rameurs Intha" ont besoin de leurs mains et utilisent donc un pied pour pagayer. Impressionnant de maîtrise... 
Premier arrêt à In Dein et ses milliers de stupas
Visite d'un atelier de tissage posé sur le lac. Ici, comme nul part ailleurs, on extrait la fibre de lotus à partir de la tige 
Une pièce peut demander 2 à 4 jours de tissage
Curiosité du lac, les jardins flottants qui représentent une partie non négligeable de sa superficie 
Le deuxième jour, découverte du lac à vélo 
Le lac étant très entendu (22km de long, 120km² de superficie), nous négocions une traversée au niveau d'un village
De l'autre coté nous croisons des écoliers qui rentrent chez eux en "bateau scolaire"
Après une bonne grimpette à vélo vers un monastère, on apprécie la vue sur le lac
49
Deux premières journées à pied pour découvrir la ville
Ancienne capitale royale, cela reste aujourd'hui la capitale culturelle du pays
Restaurant de rue / cinéma de plein air
L'ancien palais royal en bois et son parc de 400 hectares. Il est entouré de remparts et de douves en plein centre de la ville
Troisième jour, réveil matinal pour le lever de soleil sur le pont U-Bein. Pont en teck le plus long du monde (1200 mètres)
Malheureusement le soleil ne sera pas au rendez-vous - contrairement aux moustiques.
Direction Innwa (anciennement Ava) qui fut également capitale royale à quelques kilomètres de Mandalay 
Curieux, on s’arrête devant un atelier de tissage... On nous fait signe d'entrer. Ici c'est vraiment de l'art !
Bagaya, monastère en bois de teck sculpté  
Teintures des soies
Au retour, visite du quartier des fabricants de feuilles d'or. Encore une fois on observe de loin et on nous invite à visiter 
Les feuilles d'or sont vendues pour être collées par les hommes sur des statues du Bouddha dans les temples

En Birmanie, on aura été régulièrement invité à venir découvrir gratuitement et sans achat, le processus de fabrication des artisanats locaux, dans les entreprises familiales qui perpétuent les méthodes de fabrications ancestrales. Nous avons été touché de ces invitations et avons compris au fur et à mesure que le but était d'informer les touristes intéressés pour défendre leur savoir-faire.

En effet, beaucoup d'entreprises (de laques, feuilles d'or, tissus), sont passés à des processus plus rapides et moins qualitatifs, notamment à cause du tourisme.

Fin de nos 26 jours en Birmanie. Direction la Thaïlande !

50
Après deux heures de vol nous arrivons à Bangkok. Changement de décor et d’atmosphère !

Nous avons un mois pour parcourir la Thaïlande. Les parents de Margot nous retrouverons pour Noël et le passage en 2019. A bientôt !

51
Musée de l'architecture Lanna, Khum Museum (gauche). Marché de nuit (droite) 
52
Quelques jours de repos à Pai dans les montagnes à la frontière Birmane. 
On en profite aussi pour organiser la suite de notre voyage.
53

Retour à Bangkok dans la nuit du 22 au 23 pour retrouver les parents Fournier qui vont nous accompagner jusqu'à la nouvelle année !

Le soir même direction Ayutthaya, cette ancienne capitale nous rappelle Bagan (Myanmar) de par ses nombreux temples.

Deux jours pour parcourir la ville à bicyclette sur route, chemin ou traversier ! Le 24 au soir on déguste pour la première fois depuis 3 mois une bonne bouteille de vin et un super camembert bien de chez nous ! Merci Nicole et Stéphane !

Boat trip et visite de temples sur Chao Phraya river
ici Wat Chaiwatthanaram pour le coucher de soleil 
Retour à la guesthouse en Tuktuk 
Wat Yai Chai Mongkol. Temple et monastère 
Au hasard des rues on s’arrête déjeuner dans un petit restaurant local. Ça passe ou ça casse ! Très bon, frais, ça passera...
Une vie d'aventure !
Wat Phu Khao Thong. La photo n'est pas droite mais le temple non plus ! 
54
Le train entre Ayutthaya et Pak Chong. Il faut jouer des coudes pour récupérer sa place assise !
Les petits bungalows de Baan Nork Farm Stay, notre logement pour les deux prochains jours.
Visite du parc national à la découverte d'oiseaux, singes, serpents et autres éléphants dans leur milieu naturel  
A gauche, Great Hornbill (Grand Calao). A droite, notre limousine pour la journée.
A gauche un gibbon, à droite un gibbon.
L'oeil du lynx !
Nicole, et en face d'elle dans l'arbre... un serpent bien camouflé !
On passe l’après midi à rouler dans le parc à la recherche d'éléphants...
Juste avant d'abandonner les recherches notre guide en aperçoit un dans la forêt ! Belle satisfaction, de courte durée ! 
55
De retour à Bangkok, balade en "longtail" pour visiter les canaux. Très tôt le lendemain nous partirons pour l'île de Koh Tao.
Vendeur ambulant à l'abordage d'un longtail voisin 
56
56
Après une longue journée de bus  (5 heures de retard dû aux bouchons) nous embarquons pour l'île de Koh Tao
Le temps n'est pas idéal pour notre première journée mais on se consolera avec la vue de nos petites villas 
Ça se dégage dans l’après midi. 
31 décembre, on part tôt et sous l'orage pour deux plongées
Récap vidéo 
Nudibranche et raie pastenague 
A l'année prochaine ! 
1er janvier : journée bateau et snorkeling autour de l'île 
Récap vidéo 
Stéphane, Nicole, Alex 

Le lendemain nous partons pour Phuket où les Fournier auront leur vol retour.

57
En ralliant Ranong par bus nous passons du golf de Thaïlande menacé par la tempête Pabuk à la mer d'Andaman.
Deux heures de bateau pour rejoindre Ko Phayam, petite île paradisiaque encore préservée du tourisme de masse.  
Après 24 premières heures de pluies nous pouvons enfin profiter de notre hôtel et partir à la découverte de l'île en vélo
Ao Khao Kwai (plage du nord de l'île) et son célèbre Hippy bar dont nous sommes tombés amoureux
Plage "Ao Yai" au sud de l'île où se mêle touristes et surfer débutant. Ici les bungalows se font discrets malgré leur nombre.
On croise quelques cultures d'arbre à caoutchouc
Le lendemain, de retour sur Ao Yai bien décidés à en découdre avec les vaguelettes ! 
Résultats peu probants mais une bonne partie de rigolade !
Le 8 janvier retour sur Bangkok par bateau et bus de nuit. Nous nous envolerons le 10 janvier pour les Philippines.

On a adoré Ko Phayam. L'île a une taille parfaite pour être explorée à vélo et regorge de plages sauvages. L'ambiance y est reposante, un endroit incontournable si vous passez dans le sud de la Thaïlande.

58
Rédaction des étapes Thaïlandaises depuis Banaue aux Philippines, crevés après un vol et un bus de nuit éprouvant depuis Manille.
Le village de Banaue qui sera le point de départ et d'arrivée de notre trek.  
59
59
Une bonne marche de préparation avant le trek du lendemain.
60

Trek de trois jours à la découverte des rizières classées des villages de Pula, Cambulo, Batad et Bangaan. Nous le tentons sans guide.


Départ dans un tricycle ben chargé vers le haut de la vallée, point de départ du trek. 
Nous traversons principalement de la forêt jusqu'au village de Pula 
Le petit village de Pula et ses rizières
Nous y faisons un stop déjeuner dans la seule guest-house du village 
Sculpteur sur bois. Ici un classique de l'artisanat local : un homme fumant sa pipe 
Une fin d'étape magnifique  en direction du village de Cambulo où nous souhaitons planter notre tente
Le village de Cambulo 
Le soir c'est spectacle des enfants du village en échange de paquets de bonbon ! On sera même initié à la danse.
Le lendemain, direction le village de Batad 
Arrivée sur Batad 
De l'orage annoncé pour la nuit, nous prenons une chambre chez Cristina Homestay 
Dernière journée de trek vers Bangaan. 
On se retourne une dernière fois pour dire au revoir à ce lieu magique 
Bangaan, fin du trek. On a tellement adoré que l'on décide de prolonger notre séjour dans la cordillère.
61
Départ à 4h du matin. Un bus puis un jeepney sur route chaotique avant d'arriver à Tinglayan en fin de matinée.
Dans le jeepney on rencontre Patricia et son mari qui nous invitent prendre un café avant de rejoindre notre auberge à Luplupa
Patricia dans sa jolie cuisine
Nos affaires déposées, on part explorer les alentours. Les paysages sont magnifiques, très différents de la région Ifugao
Après avoir traversé les villages de Oldtinglayan, Ambato Legleg, Poblacion et mangé à Tinglayan on se rafraîchi dans Chico River
Le lendemain on part pour un trek avec notre guide Randy. On traversera plusieurs villages hauts perchés.
A Buscalan on rencontre la célèbre tatoueuse Apo Whang Od, 102 ans. C'est la derrière héritière du savoir faire Kalinga. 
On croise un homme chargé de pieds de marijuana. Illégale dans le pays, la police ferme les yeux dans ces montagnes reculées
Randy 
A Ngibat on arrive pendant une fête de village. Ici toujours beaucoup de cochons mais cette fois ci dans les assiettes
On échappe pas à notre ration même si on a mangé une heure plus tôt. 
Une journée de repos plus tard, on repart marcher avec Randy plus au nord. Après une heure de marche, premier café chez l'habitant

Fin de notre étape dans le nord de Luzon. Un long voyage de deux jours nous attend jusqu'aux Caramoans dans le sud-est de Luzon (région Bicol)

62

Située sur la "route des typhons" cette région exposée aux aléas climatiques est encore préservée du tourisme de masse bien qu'elle regorge de paysages sublimes et diversifiés. Ce fût le décor d'émissions telles que Survivor (Etats-Unis) ou Koh Lanta.

Nous arrivons en pleine tempête et devrons attendre 2 ou 3 jours pour partir en exploration sur les îles 
Ne tenant plus en place, nous partons découvrir les grottes alentours accompagnés de deux guides 
Sur le retour, scène de pêche. 
Pendant ce temps là... 
Château assiégé !
Première journée d'excursion bateau ! 
Un ptit bain pour le chef
En fin de journée on visite l'église Saint Michael édifiée par les espagnols il y a plus de deux siècles
Le lendemain au petit jour rebelote malgré un ciel menaçant 
Petit recap vidéo 
Ça se dégage sur Cotivas Island
Guinahuan Island 
Bagieng Island 
63
63
Publié le 10 février 2019

Après les Caramoans, direction Donsol plus au sud. Nous nous laissons trois jours pour essayer d'apercevoir et de nager avec le plus gros poisson au monde : le requin baleine

Donsol est idéalement situé puisque placé sur sa route de migration. Ici son observation est encadrée par des membres de l'association WWF.

A gauche : les guetteurs. A droite : ...
Au troisième jour, on aperçoit enfin l'ombre du requin. Malheureusement il disparaît dans les profondeurs avant notre plongée.
A gauche, le mont Mayon, volcan très actif. A droite, au restaurant, un beau lot de consolation.
64

Depuis Donsol, un tricycle, un jeepney, un bus, un tricycle, un bateau, un tricycle et nous voilà à Victoria dans la région nord de Samar. On a la chance de rencontrer Cherry sur le ferry. Elle nous invite à passer la nuit chez ses parents avant de prendre le bateau du lendemain vers les îles Biri.

Au petit déjeuner. De superbes moments partagés chez la famille Tagapulot où l'on a été accueilli comme des rois ! 
Direction les îles Biri. Ça éclabousse pas mal sur notre petite embarcation ! 
Arrivée en fin de journée on prend nos quartiers à Villa Amor. Chambre avec petite terrasse donnant directement sur la mer 
Le lendemain on part explorer l’île à pied. 
Entre mangrove et récifs balayés par les vagues 
A droite, plantation de cocotiers 
Le lendemain direction les hauteurs de l'île pour une petite marche avant le départ 
65
Retour en bateau. Arrivés sur Samar on monte dans un tricycle déjà bien chargé en direction d'un nouvel embarcadère 
En chemin on s’arrête dire au revoir à la famille Tagapulot avant de prendre notre prochain bateau vers Dalupurit Island 
Sur Dalupurit Island on logera deux nuits dans la petite bourgade de San Antonio 

Fin de nos aventures aux Philippines. On aura adoré ce pays à l’accueil chaleureux et aux paysages aussi magnifiques que divers.

On enchaîne sur 50 heures de voyage d'une traite pour rejoindre le Cambodge en passant par Bangkok.

66

50 heures de voyage plus tard : bateau, van, jeepney, avion 1, avion 2, bus de nuit, bus... Nous voici à Phnom Penh !

Un peu de repos et soin du visage pour Alex qui n'en demandait pas tant !

A bientôt !

67
67
Publié le 23 février 2019
Visite à pied de la ville sous une chaleur étouffante
Post office
Un peu de fraîcheur à la bibliothèque nationale.
Central Market 
Une vraie caverne d’Ali-baba. Alex repart avec une superbe paire de lunettes "Ferrari/Rayban"
On passe la fin de journée sur le toit de l’hôtel Aquarius pour squatter la piscine  
68
68
Publié le 23 février 2019
Direction l'Eden Eco Village sur le bord du Preaek Tuek Chhu 
Notre cabane 
69
69
Publié le 23 février 2019
A Kep, au pays du poivre et du crabe, nous louons un scooter pour visiter les environs 
Nous visitons une exploitation de poivre 
Lune et coucher de soleil sur le golf de Thaïlande 
Visite du marché au crabe 
Montagnes de crevettes 
70
70
Retro Kampot Guest-house 
Départ en scooter pour le mont Bokor, station balnéaire semi-abandonnée à une trentaine de kilomètre de Kampot
Eglise abandonnée 
Oui, c'est bien un complexe touristique. 
Au retour on s’arrête visiter les marais salants 
71
71
De retour à Phnom Penh, on traverse le Mékong pour se rendre sur l'île de la soie 
On a la chance de croiser notre hôte Stephan qui ramène son fils de l'école. Il nous propose gentiment de charger nos sacs.
Le lendemain on sillonne l'île à vélo accompagné de Christina, une allemande rencontrée à notre guest-house 
Un nouveau temple dont les peintures sont en cours de finition 
La plage du nord de l'île et ses dizaines de cabanes pour vacanciers 
Margot s'essaye au métier à tisser. Cela demande énormément de concentration et de coordination.  
Atelier avion en papier à la Red-house guest-house qu'on vous recommande chaudement pour son ambiance "comme à la maison" ! 

Fin de cette première partie au Cambodge. On retrouve aujourd'hui Vincent, Gwenaëlle et Guillaume pour une semaine de visite bien chargée !

Bisous à tous !

72
Nous retrouvons Gwenaëlle, Vincent et Guillaume pour une belle semaine de découverte : Phnom Penh, Battambang et Siem Reap 
Visite de Tool Tom Poung "Russian Market" 
Le lendemain après la visite du musée S21 (ancienne prison Khmer rouge) nous nous dirigeons vers le palais royal.
Linette sera notre guide pour la visite 
En fin d’après-midi on se rafraîchit et se restaure à l'Aquarius hôtel 
73
Après 6h de mini-van nous arrivons à Battambang. Au programme : courses au marché pour le cours de cuisine de l’après midi
Vidéo récap 
Cours dispensé par le très sympathique Toot : Spring rolls, Amok de poisson, boeuf Lok Lak et tapioca de banane coco (+ ricard...)
Le lendemain journée de visite autour de Battambang. Premier stop : bamboo train pour une promenade de 12km dans la campagne 
Ça passe ! 
Guigui, maçon du cœur 
Escargots pimentés et bières en attendant l'envol des chauves souris pour leur chasse nocturne
Belle soirée sur la terrasse de l’hôtel à profiter du jacuzzi et à déguster vin, comté, camembert rapportés de France !
74
Nous arrivons le 27 après midi à Siem Reap. Le lendemain réveil matinal pour le lever de soleil sur Angkor Wat
Visite des principaux temples avec notre guide du jour "Chien" . Nous commençons par Ta Prohm où la nature a repris ses droits
Les "Fromagiers" prennent racine dans la pierre 
Vous l'avez ? 
Après une journée de visite sous 40 degrés la piscine de l’hôtel est appréciée à sa juste valeur
75
Le lendemain matin, direction le temple de Beng Mea Lea à 60km de Siem Reap
Le temple n'a pas été rénové, la nature a repris ses droits
Après déjeuner, on se dirige vers Kompong Khleang
On embarque pour visiter un village flottant sur le lac Tonle Sap 
A la saison des pluies, le niveau du lac peut gagner 5 à 10 mètres. 

C'est ici que s’achève nos aventures au Cambodge. Gwenaëlle, Vincent et Guillaume repartent pour la France. De notre coté nous poursuivons plus au nord, en bus, vers le Laos !

A bientôt !

76

Après une très longue journée de van et un passage de frontière lunaire, nous voici au Laos. Première étape, les "4000 îles" sur le Mekong.

Déposés en fin de journée à l’embarcadère de Nakasang, nous embarquons pour Don Khone, une des trois îles principales
Fin de traversée, nous sommes en vue de notre guest-house au bord du fleuve (balustrades blanches de droite) 
Le lendemain nous partons à la découverte de Don Khone et Don Det à vélo

Nous croisons un cortège funéraire

Le jour suivant, canoë dans les rapides

Un bateau nous récupère pour le pique-nique
On se régale
Les dauphins d'eau douce se laissent approcher. L’espèce est en voie de disparition (à cause des nouveaux barrages hydrauliques)
Forêt couchée. A la saison des pluies le niveau de l'eau augmente de plusieurs mètres 
Nous reprenons nos canoës pour nous rendre un peu plus en aval où un bus nous amènera aux cascades de Khon Phapheng 
Khon Phapheng, plus large cascade d'Asie du sud-est 
Retour à notre logement 
C'est déjà notre dernière soirée sur ces îles magnifiques
77
Bus local, 15 heures interminables vers Thakhek et location de scooter dès le lendemain pour se rendre à la grotte de Kong Lor 
400 kilomètres de scooter à avaler en 2 jours mais le paysage en vaut la peine
Arrivée en fin de journée à notre hôtel en bord de lagon, nous aurons le temps de faire un tour de canoë
Récap vidéo de nos 24 heures sur place 
Direction la grotte avant l'ouverture 
La grotte fait 7km de long. Nous la traversons en bateau pour nous rendre au village de l'autre coté avant de revenir (voir vidéo)
A l'aller nous parcourons une partie à pied sur un sentier éclairé avant de reprendre le bateau un peu plus loin
Aprés 7km, le bout du tunnel ! 
78
De passage à Vientiane, nous retrouvons Clément (cousin de Margot) en mission pour son boulot. Soirée [un peu] trop arrosée
79

Un bus de nuit et nous voilà à Luang Prabang, une des plus belle ville d'asie au croisement du Mekong et de la Nam Khan

Première journée à pied pour découvrir la ville 
Pont de bamboo que l'on ne peut utiliser qu'à la saison sèche  

Le lendemain nous louons un scooter pour visiter les environs. Direction Kuang Si Waterfall

En arrivant sur place nous découvrons que le site abrite un refuge pour les ours !
Belle petite marche pour faire le tour de la cascade 
Au retour on s’arrête au temple Wat Chua Phat Tich pour le coucher de soleil sur le Mekong
80
80
Publié le 22 mars 2019

Nous prenons la direction du nord et des montagnes. Première étape le village de Nong Khiaw au bord de la rivière Nam Ou, affluent du Mekong.

Notre mini van ne tiendra pas les 4 heures de trajet. Nous faisons les derniers kilomètres à l’arrière du pick-up d'un local.
Nong Khiaw 
Une bonne heure de montée pour arriver au Viewpoint. Nous tentons un selfie.
81
81
Publié le 22 mars 2019

Le lendemain nous continuons plus au nord vers le petit village de Muang Ngoy Neua uniquement accessible par bateau (une heure de navigation).

Nous sommes une vingtaine, touristes, locaux et pastèques, serrés dans une petite embarcation qui peine à avancer à contre-courant

L’après-midi nous partons pour une marche dans la campagne à la découverte des grottes et villages reculés .

Les lao utilisaient ces grottes pour  se protéger des bombardement américains

Entre 1964 et 1974, le Laos devient le pays le plus bombardé de l'histoire, si l'on rapporte les bombardements au nombre d'habitants. En moyenne 500 kg de bombe par habitant et un bombardement toutes les 7 minutes pendant 10 ans... La région dans laquelle nous nous trouvons, proche du Vietnam et de la Chine, fût l'une des plus touchée.

 La brume, permanente dans cette région, se révèle être de la fumée due à l'agriculture sur brûlis interdite mais tolérée.

L’agriculture sur brûlis est un système agraire dans lequel les champs sont défrichés par le feu (ce qui permet un transfert de fertilité) puis sont cultivés pendant une période brève pour être ensuite mis en friche, le plus souvent forestière, à longue révolution. *Wikipedia

On se perd un peu dans les champs mais retrouvons tant bien que mal notre chemin vers le village de Huay Bo (7 km de Muang Ngoy)
Sur le retour je partage la rivière avec une famille de buffles
 Le jour suivant, direction les grottes surplombant le village. Nous progressons sur plus de 200 mètres dans l'une d'elle.
 Une gentille chienne se donnera pour mission de nous guider jusqu'au viewpoint.
Les laotiens adorent la pétanque (et la bière). Ils ont d'ailleurs un super niveau.

82

Toujours plus au nord, vers Phongsaly à la frontière chinoise : cinq heures de bateau sans siège et douze heures de bus sur routes chaotiques.

Après 2 heures de navigatiON nous débarquONS et prenONS une nouvelle embarcatiON en amONT d'un barrage en constructiON.
Épuisés, nous dormons à Muang Khua avant notre van et notre bus du lendemain
 La  "gare routière" de Muang Khua et notre van.
Marché de Boun Neua et ... enfin... Phongsaly, ville la plus haute du Laos (1400 mètres d'altitude)
83
Visite du village de Komaen réputé pour ses arbres à thé géants de plus 400 ans (jusqu'à six mètres de haut pour les plus grands)
Notre chauffeur nous propose de nous arrêter pour le thé chez un de ses amis.
De retour à Phongsaly, nous visitons le marché couvert 
Le lendemain on se lève tôt pour une randonnée vers le village de Khoun Souk avant de prendre notre bus de retour l'après-midi.
84

On vous épargnera cette partie du voyage... Deux bus de nuit et un arrêt à Luang Prabang avant de rejoindre Vientiane puis vols le 24 et le 25 pour rejoindre Katmandou au Népal.

Sur la première quinzaine, nous débuterons par le célèbre trek du Tour des Annarpurnas. On a hâte de vous partager ça !

Bisous, à bientôt !

Alex et Margot.

Bus de nuit, palace secouant et odorant.
85
85
Publié le 14 avril 2019
Après une nuit d'escale à Bangkok nous voici à Katmandu, capitale du Népal. Nous partirons dès le lendemain vers Pokhara.
86

Notre priorité au Népal c'est d'abord le trek du circuit des Annapurna (6 à 15 jours selon les points de départ et d'arrivée). Cette randonnée est considérée comme l'une des plus belle au monde et peut être réalisée sans guide. A Pokhara nous achetons le matériel manquant et louons des duvets plus épais.

Pokhara et le massif des Annapurna 
87

28 mars, départ de notre tour des Annapurna. Nous décidons, et nous sommes peu nombreux, à commencer la marche dès le départ historique du trek à Besisahar. Certains montent en 4x4 plus haut dans la vallée pour gagner quelques journées.

Dev cumulé + 505m / dev cumulé - 331m / distance 15km

 Nous allons parcourir 165 kilomètres de Besisahar à Jomsom
4 heures de bus jusqu'à Besisahar. 
Début de la marche. Nous serons accompagnés d'Arnaud que nous avons rencontré dans le bus
Première petite chambre à Nadi Bazar 
88

Dev cumulé + 906m / dev cumulé - 367m / distance 18km

Chamje 
89

Dev cumulé + 1045m / dev cumulé - 218m / distance 17km

90

Dev cumulé + 976m / dev cumulé - 562m / distance 15km

Vue de notre chambrette à Thaleku 
91

Dev cumulé + 1093m / dev cumulé - 521m / distance 12km

Après une nuit fraîche (3 degrés dans la chambre), départ pour Upper Pisang 
Nos premiers Yaks... qui nous barrent le chemin.
Arrivée à Upper Pisang sous le mont Annapurna II (7937m) qui nous accompagnera tout le long du trek
Petite marche d'acclimatation sans les sacs jusqu’à 3550 m pour mieux dormir.
92

Dev cumulé + 963m / dev cumulé - 809m / distance 22km

Avant le départ. Arnaud se réchauffe les mains dans la cuisine 
Annapurna II (7937m) et l'épouvantail 
Arrivée sur Ngawal pour le déjeuner
Un moine nous ouvre les portes du monastère Karma Samten Ling 
Devant l'Annapurna III (7555m) et le Gangapurna (7454m) plus en arrière plan à droite
Annapurna II
Annapurna II et Annapurna IV (7525m) sur son épaule plus à droite 
Descente sur Braga après être monté par la voie haute qui nous aura donné un panorama sur toute la chaîne des Annapurna
93

Dev cumulé + 1210m / dev cumulé - 1210m / distance 12km

Après une journée de repos nous partons au lac gelé pour s'acclimater à 4600m puis redescendons dormir à Braga.

Le traditionnel thé au gingembre qui marque nos pauses matinales. Le gingembre aide à l'acclimatation (tout comme l'ail).
Au dessus de 4200 on s'équipe de nos crampons et de nos guêtres 
Le lac gelé (4600m)
On avait monté nos sandwichs au fromage de Yak ! 
Le vent se lève pour la longue descente, on ne s'attarde pas. 
94

Dev cumulé + 571m / dev cumulé - 15m / distance 11km

Le bourg de Manang. Dernière ville de la vallée accessible en 4x4

Passé les 3500m nous ne grimperons pas plus de 500m par jour pour éviter le mal aiguë des montagnes.

Les chevaux et les hommes prennent le relais pour ravitailler les villages suivants 
Yak Karka (4000m) 
95

Dev cumulé + 573m / dev cumulé - 60m / distance 7km

Nuit glaciale passée dans nos duvets et sous nos couvertures. Un seul petit degré relevé au matin dans notre chambre 
96

Dev cumulé + 344m / dev cumulé - 0m / distance 1.3km

 Les derniers mètres vers High Camp
Comité d’accueil  
Entre 1 et 2 degrés à l'intérieure cette nuit. On dort habillé avec le bonnet. 
97

Dev cumulé + 538m / dev cumulé - 1617m / distance 13km

Passage du col de Thorung La à 5416m et longue descente vers la ville de Muktinath (3770m)

Levé 5h pour attaquer le col et éviter les vents glacials.
Pour l’ascension nous nous groupons avec Tatiane et David, un couple de français qui connaissent bien la haute montagne
C'est fait, nous y sommes et par beau temps ! 5416m 
Ma montre ne déconne pas trop 
De l'autre coté, changement de décor. C'est très aride avec, sur la droite, le début du Haut Mustang
Après une longue descente émaillée de bonnes glissades "raccourcis" sur les névés, nous sommes enfin en vue de Muktinath.
Muktinath (3770m) 
La ville est un lieu de pèlerinage pour de nombreux Indiens
98

Dev cumulé + 84m / dev cumulé - 1060m / distance 12km

Après une journée de repos sur Muktinath nous descendons sur le village de Kagbeni 
Dans notre descente nous traversons les villages de Chongur et de Jhong.
Moulin à prière (droite)
 A gauche, le mont Dhaulagiri (8165m) qui était considéré comme le plus haut sommet au monde jusqu'au milieu du 19ème siècle
Village de Kagbeni (2800m) et à gauche, le Nilgiri Nord (7061m)
99

Dev cumulé + 33m / dev cumulé - 126m / distance 9km

Fin de nos 165km de trek. Dernière courte étape pour prendre un bus à Jomsom. Les 14 heures de bus vers Pokhara (160km) seront les plus chaotiques de notre voyage : ravins vertigineux, poussières, inexistence d’amortisseur...

De retour à Pokhara nous préparons la suite : une dernière semaine de visite plus classique du Népal et notre départ pour l'Inde du sud qui sera la dernière destination de notre long voyage.

A bientôt !

Bisous!

100

Après ce superbe trek il nous reste quelques jours pour visiter la vallée de Katmandou. Retour en bus vers la polluée et colorée capitale Népalaise pour, cette fois, prendre le temps de la découvrir.

Pour bien commencer la journée petit slow coffee (ici cafetière à dépression)
On vous laisse trouver le chien sur la première photo. 
101

Direction Bhaktapur, ancienne cité royale pour les festivités du nouvel an népalais

Le lendemain grosse journée de marche autour de Bhaktapur pour découvrir les villages de Changu Narayan et Nagarkot sur les collines surplombant la vallée.

Ici on fabrique des briques 
Temple de Changu Narayan, plus ancien du Népal (IV siècle)
102

Retour sur Katmandou. Avant de prendre notre avion le 20 nous dédions notre dernière journée à la visite des quartiers ouest de la ville et du Swayambhunath (lieu de culte).

Beaucoup de monde pour le nouvel an népalais 

Fin de notre aventure au Népal. Direction la région du Tamil Nadu en Inde du sud !

103
103

Atterrissage à Bangalore et bus jusqu'à Madurai dans la région du Tamil Nadu.

Photo de droite : les quatre portes (Gopuram) du temple Meenakshi 
Le Thirumalai Nayak Palace 
Photo de gauche : musée Gandhi 

Précision : dans cette région il est souvent interdit de prendre des photos dans les lieux de culte

104

Les distances étant assez courtes (de 2 à 5 heures de route) nous utilisons les bus locaux (sans climatisation) pour aller de ville en ville de Madurai à Chennai. Il fait entre 35 et 40 degrés à l'ombre mais c'est très économique 1 à 2 euros les 100 kilomètres.

Danushkodi, à la pointe sud de l'île au plus proche du Sri Lanka. L'endroit fût dévasté par un cyclone en 1964
C'est également un lieu de pèlerinage où les hindouistes se purifient dans les eaux sacrées 
J'en ai profité pour me rafraîchir 
En Inde on n’échappera pas aux demandes de photo (surtout Margot, il faut se l'avouer...). 
Ici on trouve principalement des restaurants végétariens. Les hindouistes croient en la réincarnation. 
Autre lieu de purification proche du temple de Rameswaram 
Gopuram est (porte) du temple de Rameswaram 
105
105
Publié le 6 mai 2019
On quitte Rameswaram pour Karaikudi 
Ici les lieux touristiques sont fermés à la visite en basse saison, nous reprendrons la route dès le lendemain matin 
106
106
Montée au Rock Fort temple 

Le lendemain matin visite du Sirangam temple avant de prendre le bus pour Tanjore

Plusieurs murs d'enceinte donc plusieurs gopuram 
Ici les appareils photo sont autorisés 
Bénédiction de l'éléphant en échange d'une banane
Purification des hindous dans les eaux polluées du fleuve 
107
Visite du palais de Tanjore 
108
108
Visite du Thirumigu Airavateswarar temple à Dharasuram 
109

Sur la route de Chidambaram nous nous arrêtons pour visiter le temple de Gangaikondacholapuram

Nous n'avons pas de photo de Chidambaram car les appareils y sont interdits.

110

Nous passons deux nuits dans l'ancienne ville coloniale française.

111

A une dizaine de kilometres de Pondichéry, la cité expérimentale d'Auroville. Pour les curieux : https://www.routard.com/guide_voyage_lieu/9565-auroville.htm

Le Matrimandir : salle de méditation et symbole du projet 
112
Shore Temple 
L'Anjuna's Penance sculpté dans le granit 
Krishna's Butter Ball