Voyage au Canada (Québec - Toronto)

Janvier 2017
24 semaines
Dernière étape postée il y a 15 heures
Ce carnet de voyage est inscrit au
1

Départ de la Rochelle, direction Paris puis Montréal pour enfin terminer à Trois-rivières (Québec) 

Dégustant un bon thé chez une amie avant mon départ, je n'ai pas vu le temps passer, mais en effectuant mon réflexe humain de regarder ma montre fixée sur mon poignet, je me suis rendu compte que le temps était bien passé et qu'il me restait 20 minutes pour monter dans mon train. Après un "au-revoir" très vite expédié j'ai couru pour obtenir un bus.


Mon astuce pour être sûr d'en obtenir un, courir devant sans le laissé passer

Finalement arrivé à la gare, je monte dans mon train après avoir "dégusté" une bonne cigarette qui me remettait les poumons dans de bonnes conditions. Le voyage est rapide mais un gamin ne cesse de brailler et sa mère trop gentille (surement du à cette nouvelle loi qui interdit de fesser ses chiars) ne faisait rien. J'effectue mon changement à Poitier enchaînant deux clopes bien méritées. Et comme une fois n'est pas coutume, le gamin et sa mère sont dans la même voiture que moi ... je prend mon mal en patience, j'esquive le bruit à chaque arrêt en allant fumer (encore ?).

Paris, finalement arrivé, je prend une navette dans l'aéroport pour rejoindre mon hôtel Ibis et me poser. Je mange une bonne vieille pizza et je m'enfile trois litres d'eau. Il est minuit, je dois me réveiller dans 5 heures, je n'arrive pas à dormir car j'ai peur de ne pas me réveiller ... Mais bon je tombe tout compte fait K.O. et me réveille tranquillement. Je me prépare, quitte cette somptueuse chambre et me dirige vers le terminale 3 (où je me trouvais déjà) pour rejoindre Sara et mon avion.

Après un thé hors de prix (je me trouve à Paris, je sais), Sara arrive et j'avale un litre d'eau en attendant que l'on passe à l'enregistrement des bagages. L'A.V.E. de ma camarade ne passe pas mais une gentille dame nous aide immédiatement. Nous passons le tout, effectuons un arrêt au Duty Free pour nous ravitailler en cigarettes et attendons devant la porte 6. Nous rentrons finalement dans l'avion après avoir échangés quelques banalités d'usages, histoire de savoir qui est qui et avec qui nous allions faire colocation!

Installer dans l'avion, Sara côté couloir et une dame côté hublot, je me retrouve en mode "saucisson" entre les deux femmes. La logique aurait voulue que je sois sur les côtés mais passons, je suis galant! On nous annonce dans un superbe accent Québécois que l'avion à besoin d'un dégivrage qui devrait prendre 15 minutes, sachant que nous avions déjà 30 minutes de retard. Nous décollons avec seulement 1h30 de retard, c'est toujours mieux que la SNCF. Le vol passe, quelques films et repas également et nous atterrissons. Nous sommes comme deux gamins à Disney qui rencontrent pour la première froid Mickey mais, qui se rendent compte qu'il y a un intermittent à l'intérieur. Le Canada c'est beau, c'est blanc mais ... qu'est ce qu'il fait froid! Nous récupérons nos bagages, échangeons notre monnaie et attendons notre navette pour Trois-rivières qui arrive quatre heures après notre atterrissage. Nous arrivons finalement à notre destination vers 21h après deux bus à long trajet et un taxi.

Nous rencontrons nos colocataires, Tao un étudiant chinois de 28 ans qui apprend le français pour retourner en Chine... Mohammed un marocain ingénieur et Oussama un autre ingénieur mais cette fois-ci, surprise il est Algérien. Nous posons nos affaires et on nous propose de sortir, ce qui était déjà prévu. Bien sur nous avons fait connaissance avec nos hôtes avant de sortir. Seul MoMo est venu avec nous en ville. Une superbe soirée se préparait ... épique ...

2
2
Publié le 4 janvier 2017

Donc, comme précisé juste avant, nous étions partis en ville avec Sara et Momo pour fêter la nouvelle année. Nous nous sommes tout d'abord plus ou moins perdu car notre guide ne savait pas lire son itinéraire, mais nous avons finalement trouvé une boite de nuit, où nous avons été refoulés car réservée jusqu'à une certaine heure. Nous patientons alors dans un bar un peu plus loin. Nous payons l'entrée avec laquelle nous est proposé du "Champagne", du mousseux Québécois! Nous buvons nos petites bouteilles de 50 cl, observons un vieux monsieur effectuant une "battle" avec un homme, en rythme mais néanmoins ridicule, mais hey, c'est le nouvel an, on s'amuse! Nous discutons joyeusement, nous parlons de conneries et autres et le décompte, en Québécois démarre, je suis mort de rire (désolé si des Québécois viennent à me lire). Tout le monde est content, ça devient dingue et la musique est super forte. Nous décidons de retenter notre chance dans la boite de nuit "Le Temple".

Nous voici donc à l'intérieur du Temple. Nous devons descendre à la cave pour poser nos affaires. Le hic, il n'y a plus de place,... ma première réflexion est qu'il est très bizarre pour un pays froid de ne pas avoir assez de place pour des manteaux.... Un homme part finalement voulant laissé trois places, mais galant et saoul, il veut les laissées à de jolies jeunes filles, notre Momo ne se laisse pas faire prétextant que nous étions là bien avant, je regarde la scène bien assis. Nous posons nos affaires et montons rejoindre la douce mélodie du nouvel an, mais il fait soif. Nous essayons de nous frayer un chemin pendant que nous perdons Momo mais qui revient avec la bonne nouvelle que nous pouvons monter.

En haut, c'est plus grand, cela ressemble bien plus à une boite de nuit alors que en bas il s'agit d'un bar. Ayant extrêmement soif, je commande une grande bouteille "D'eau" mais ils n'en ont plus ... et il nous ai proposé une marque un poil plus cher mais comme c'est leur bad, on paie moins. Je me sens arnaqué par la jolie barmeid à l'accent bien prononcé qui se prend un bon petit pourboire. Bref nous prenons notre breuvage et allons nous installé à une table debout. Je suis tout fou et j'enchaîne les verres d'eau. La soirée passe mais elle doit passer rapidement car les boites ferment à 3 heures du matin ici. Donc je me balade, un petit effet monte mais rien de bien méchant. Je vois alors un asiatique (enfin je crois) et je cris "TAO", ... Je me suis finalement rendu compte que ce n'était pas lui ... et Momo a tout de même voulu me conforter dans ma connerie. En parlant de lui, comme je suis le dernier des enfoirés, je lui servais discrètement des verres d'alcool car il n'en voulait pas, de quoi forgé une amitié durable. Cette bouteille fut finalement donnée à une fille qui voulu m'agresser les amygdales (que je n'ai plus) et j'eusse du me défendre au péril de ma vie !

Nous décidons de partir et les amis en descendant au red-de-chaussée me disent qu'ils vont prendre les vestes et que je dois les attendre. Je donne mon ticket et celui de Momo et me dirige vers la sortie en T-shirt pour parler un peu et fumer une clope. J'attend, j'essaye de discuter mais le Québécois c'est complexe mais quand ils sont saouls ... je comprend plus rien. Les copains n'arrivent pas, je re rentre pour les trouver ... sans succès. Grosse panique, je suis en t-shirt, il fait -15 degré et je sais pas trop où je suis dans la ville, sans mon téléphone. Je décide donc d'avancer, trou noir sur plusieurs kilomètres. Je finis par rencontrer de charmantes personnes qui m'indiquent le poste de police pour appeler un moyen de locomotion. Ces derniers m'appellent un taxi et j'attend. L'eau c'est bon, mais ça fait revenir ce qu'on a pas mangé, je décide donc de l'offrir à la poubelle du coin, à l'intérieur du poste. Finalement, pas de taxi mais les policiers m'indiquent sympathiquement la sortie avec le chemin à suivre pour rentrer chez moi. Une petite course suivie d'un cassage de gueule sur la glace et je suis arrivé à bon port.

Les copains m'attendaient dans ma chambre, plus ou moins inquiet puisque par la suite j'ai appris, qu'ils m'ont cherchés mais ... on leurs a proposés de fumer un peu de "tabacs" ... du coup ils ont arrêtés!

Super fête du nouvel an, qui se fini avec un gros coup de froid, un coude pété et un mini trou noir durant la soirée. Viva Canada !!!!!

3
3
Publié le 4 janvier 2017

Après une journée de repos, nous sommes sortis pour faire quelques courses et regarder un peu à quoi ressemble l'université qui se trouvent à 20 mètres de la maison.

Nous sortons donc dans cette merveilleuse institution qui est fermée. Nous visitons le centre sportif qui est franchement sympathique, je pense d'ailleurs y passer une grandes partie de mon temps libre. Salle de sport hyper équipée, piscine de 50 mètres, ...

Arrivés au "Mall", nous observons les prix et différents produits proposés par ce merveilleux pays. Pas tellement différent de la France au niveau des vêtements mis à part pour les VESTES!!!! De tout les magasins que nous avons visités nous avons toujours trouvés de l'entrée de gamme à 400 dollars canadien, soit 320 euros. Dépité je me suis rassuré en me disant que j'avais survécu à -15 degré en t-shirt ... Après toutes ces émotions, une fringales se fit ressentir, la poutine nous tendait les bras.

Après avoir dégusté cette poutine façon "Général Tao", nous nous sommes dirigés en dehors de ce grand bâtiment, direction le magasin pour faire les courses. Des produits encore une fois très intéressants et à la fois très Américains ! Tout en grand, sauf les boîtes de conserves. Quelques victuailles d'achetés plus tard, retour à la maison afin de se poser et terminer la soirée sur un petit repas, inexistant car la poutine nous avait callée!!!

4
4
Publié le 4 janvier 2017

Cette fois-ci nous sommes partis faire des courses avec Oussama et Momo, car le premier a une voiture. C'est bien pratique mais ces enfoirés ont décidés de me baptiser en essayent, difficilement, de me jeter dans la neige. Ils ne le savent pas encore, même si c'était marrant, mais ma vengeance sera terrible.

Afin de vous épargner une nouvelle après-midi de courses, je vais en venir directement à la note: 116 dollars pour moi (en comptant les 15% de taxes) et 90 dollars pour Sara.

Une fois rentrés à la maison, le deuxième baptême pouvait commencer, celui de Sara!

5
5
Publié le 8 janvier 2017

Après une petite Grasse Matinée de décalage horaire, soit un réveil à 7h30 du matin suivi d'un petit déjeuner, une douche et un film. Nous avons décidés de faire quelque chose de notre journée! La rentrée étant le lendemain, il fallait se bouger un minimum.

Nous avons donc commencé par chercher des endroits où le patins à glace était praticable ... sans succès à moins d'avoir nos propres patins à glace. Après des recherches extrêmement dur en appelant les organismes et autres... nous avons trouvé un centre qui proposait du ski de fond!

L'activité fut proposée à MoMo mais comme on est des gros batards, nous n'avons pas attendu suffisamment longtemps pour qu'il vienne avec nous. Le taxi-man était parisiens et il avait une sérieuse dent contre la politique française. La conversation fut tellement intéressante qu'il a raté la sortie de plusieurs kilomètres et nous a quand même fait payer la différence ...

Arrivés dans le hall d'accueil, on nous explique comment ça se passe, le prix et tout le touintouin. On enfile nos ski, moi tranquillement mais Sara galère déjà! La piste démarre par une petite pente, Sara tombe ! C'est marrant je me moque d'elle, elle retombe plusieurs fois, du coup j'essaye de la filmer. J'avoue malgré moi, que je me suis cassé la gueule et en plus, ridiculement. En essayant de faire un saut, en marchant tranquillement ...

Bref, nous avons fini nos 5 km de distance et somme rentrés au refuge pour rendre l'équipement loué. Donc en somme, une journée sympa parsemée de plusieurs gamelles formatrice.

6

Ce post sera rapide car, je suis pris d'une petite flemme et il ne s'est pas passé grand chose non plus.

La journée de pré rentrée à donc commencée dans un amphithéâtre où l'école a été décrite dans les moindres détails et dans un parfait Québécois ! Les formalités administratives ont été clairement énoncés et sont toutes aussi barbantes et mal foutues que en France.

Après la réunion, l'inscription finale devait se faire auprès d'étudiants bénévoles. La première galère est que la LMDE n'a jamais répondue à notre demande pour signer un papier... du coup, pas encore de sécu ... et je n'ai pas intérêt à tomber malade. Ensuite le choix des cours auprès du registraire, j'ai volontairement enlevé un cours histoire d'avoir un plus gros Week-End et visiter du pays. Tout ceci étant fait, nous avons pu rentrer pour nous détendre dans notre superbe maison à 20 mètres de l'école (littéralement).

7

Le jour suivant notre pré rentrée, nous avons eu droit à une visite de l'école ... dans le froid. Je vais être franc, je n'ai presque rien écouté car j'ai de suite rencontré Félix et Thomas, des stapsiens en herbe! Nils, un étudiant en informatique nous a rapidement rejoint. Au lieu de nous renseigner sur le fonctionnement des "corridors", nous parlions déjà de "boules de compétition". Le moment Fun de la sortie fut un petit poussement délicat de Sara dans la neige fournit d'un mini cri mignon! Elle essaya par la suite de se venger, mais sans succès. Plusieurs sujets ont été engagés et un match de Hockey a été retenu. Félix a eu le temps de parler à une certaine Morgane, qui semble plaire à pas mal de mecs, y a de quoi je l'avoue.

Fin de la visite, nous décidons d'un rendez-vous à l'entrée devant les blocs de l'université. Étant donné que je suis quelqu'un qui pense aux autre, j'ai posté un message sur le groupe pour ramener un maximum de gens avec nous. Ce fut un franc succès, une vingtaine de personnes. Petit chemin à pied d'une vingtaine de minute, vu que MOMO nous guidait ... nous nous sommes trompés de chemin. Match de hockey de notre université UQTR qui était classée 10ème et qui a défoncée l'équipe adverse, pourtant classée 3ème. Quelques bières, une poutine et découverte de Thomas, le boulet national qui en voulant s'acheter des nuggets, s'est retrouvé avec un bouillon de poulet.

Le match terminée, la sortie puis nous avons attendu le reste du groupe, c'est à dire Sara et Coline (mes compatriotes de Sup De Co). Entre temps, MoMo a disparu avec tout le reste. Ah oui, à savoir que avant d'y aller, Charlotte m'avait contactée pour venir avec nous. La moitié des gens ayant disparu, il ne restait que moi, Sara, Coline, Charlotte, Nils, Félix et Thomas ... une bière était donc la bienvenue.

Après une longue marche mixée quelques footing, nous sommes arrivés à notre premier bar où 4-5 pichets ont défilés sur notre table et dans nos foies! Les coeurs et les esprits réchauffés, la petite grenouille semblait être une bonne idée surtout qu'il y avait à priori du Karaoké. Mais pas du tout, il y avait des chanteurs au lieu d'un dj, j'ai beau ce n'est une économie en rien mais c'était super sympa. On a donc prit une girafe, qui ressemblait à un hyppopotame. Plusieurs petites histoires, un dénommé Jeff qui voulu embrassé Thomas, la rencontre avec Sam le barman de notre pub universitaire, Charlotte bourrée, Charlotte qui s'est improvisé un cousin en la personne de Félix, Charlotte qui assume pas ... mais pas grave, c'était des bons délires.

On a finalement ramenée Charlotte chez elle, et la soirée qui ne devait être qu'un match de Hockey s'est finalement terminée.

8
8
Publié le 17 janvier 2017

Après une des nombreuses soirées que nous avons vécu, mon nouveau groupe et moi même. La décision collective fut qu'il nous fallait des patins à glace, parce que merde on est au Québec en Hiver!!!

Notre Animateur en la personne de Thomas a donc proposé un magasin qui vendait des articles d'hiver pas cher. C'était le cas, presque neuf à 49 dollars, mais pour ma part, pas a ma taille mais ça, je m'en rend compte que après, sinon ce n'est pas drôle. Patins en mains, il était temps de manger et comme la seule spécialité était déjà connue, un MacDo s'est imposé! D'autres (MoMo et Thomas) ont voulu un SubWay, super loin, donc perte de temps, mais on a mangé et c'était le plus important dans l'histoire. Dernier bus à prendre, une petite marche (30 minutes) et nous sommes arrivés à l'entrée du Parc de l'île Saint Quentin. MoMo et Félix ont essayés de faire diversion voyant qu'il fallait payer ... mais sans succès, échec critique, nous avons été repérés ! 5$/personne, c'est tout un prix ... surtout quand la plus part n'ont pas cracher leur billet vu que j'ai tapé la discute avec la madame. Quelques selfies plus tard, nous avons longé le chemin de glace pour trouver un endroit où nous changer parce que mine de rien (mine de crayon), il faisait fuckin'ment froid !!!

Patins enfilés, direction la glace! Clope dans la bouche, bonnet, gants, cache col ... tout était bon ... sauf ... que mes patins m'ont fait un mal de chien! Pendant que Sara sautait comme un cabri dans tous les sens, parce qu'elle gère il faut le dire, je me tordait de douleur intérieurement! Donc les heures passent, l'endroit est magnifique, tout un chemin de glace avec des poteaux en feux pour éclairer le tout et un grand feu de joie en son centre.

Sur le chemin du retour pour attraper un bus, nous avons croisés un camion qui c'était enlisé dans la neige, en bon citoyen que nous sommes, arrêt et nous l'avons aidé en creusant à coup de patins à glace! Sans succès, échec critique avec un malus de -50 en charisme! Pour finir, on en a marre et le bus arrive, donc nous avons laissé ce malheureux à son sort ... nooooon de charmants messieurs muni d'un 4x4 sont venu l'aider.

La soirée s'est terminée au QG (à savoir chez Sara et moi) à manger des pâtes préparer par mes soins avec des chips!

9

Alors tout d'abord Récréo, c'est l'association des alcooliques dans l'université, je suis bien tombé dis donc! Après au niveau des métiers ce sont des personnes qui organisent des activités, event et autre ... c'est juste le nom qui ne fait pas super sérieux!

J'avais réussis à négocier pour que Thomas, Nils et Charlotte fassent partit de l'aventure car ce n'était que pour notre Cohorte (promo).

On commence par être divisés en deux groupes, j'étais avec Félix et tous les autres ensemble! Nous sommes sommés de nous assoir et de ne plus parler en regardant droit devant nous ... la séance de maquillage pouvait commencer. Vernis (qui a ce jour n'est toujours pas partit), rouge à lèvre, mascara et tout le tralala ... Félix ayant parlé a eu droit à un bonnet de lapin avec les oreilles! Nous sortons dehors pour rejoindre un appartement histoire de se faire bizuter mais à peine le nez dehors, que ça commence! Une main qui passe entre les jambes pour passer à la personne derrière et un petit chant, puis du saute mouton et nous étions arrivés à notre destination.

Le premier jeu commence après avoir dis bonjour vite fait à toutes les personnes présentes. Un jeu de bouteille, premier flippe ... je vais devoir embrasser Félix Oo ? Mais non, le but est de boire les bières que la bouteille désigne pour trouver l'adresse du prochain appartement sous les gobelets. Bon... il n'y avait rien en-dessous, c'était bien évidemment un piège! Deuxième jeu, assis sans pantalon à une table devant une tour de brique où il fallait retirer les bâtonnets et en dessous de ces derniers, un gage! Donc boire boire boire et encore boire ! Une fille nous a quand même accompagnée pour enlever le futale (sans trop se faire prier d'ailleurs). Ensuite, nous avons du réellement chercher l'adresse dans des verres de Gélo (de la gelée à la Vodka), n'ayant pas compris ce que c'était ... et comme j'avais faim ... je les ai tous enchaînés ! On a finalement trouvé l'adresse même si ils avaient cachés un shooter de gélo sur quelqu'un ... on a donc été "palpé" pour le trouver ... surement un prétexte, car à la base nous devions le chercher et non les autres ...

Le chemin vers le deuxième appartement était un poil plus long ... donc la vengeance contre nos bourreaux était inévitables, baston dans la neige, les filles étaient faciles à lancées mais d'autres mecs ... beaucoup moins ... Après nous être perdu maintes et maintes fois, nous arrivâmes au deuxième appartement où une soixantaine de bières nous attendait afin de trouver la prochaine adresse encore une fois ... j'ai pas vraiment compris, du coup je les ai enfilées mais nous n'étions que Félix et moi. Le périple mais au bout... j'en sais rien en faite, j'ai perdu le fil du temps x) on a finalement été à la chasse Gallery (le bar universitaire) mais je ne suis pas rentré direct car il y avait des hotdog et des saucisses sur bâtonnets (pogo). J'ai donc aidé les cuistot afin de bénéficier de nourriture gratuite, ce fut un franc succès. Le reste de la soirée n'est pas flou, mais j'ai passé beaucoup de temps dehors, Félix en revanche sautait partout ^^


Ce fut une très bonne soirée d'intégration et ce n'était que le début car elle se déroulait sur toute la semaine.

Le lendemain, il y avait une autre soirée, bien fat à priori mais je n'y suis pas allé car, pas envie ^^ besoin d'un peu de repos dans cet océan d'alcool. Je suis tout de même partis au Before (Pré Drink) chez Jo'.

10
10
Publié le 24 janvier 2017

Après la soirée d'intégration, nous avons eu droit à une semaine de débauche complète, alcool tous les soirs, grosse soirée, pré drink, ...

Ce fut dur mais nous avons finalement survécu et réussis à nous organiser un petit WE à Québec City.

11
11
Publié le 24 janvier 2017

Notre voyage a commencé après une grosse soirée appelée la Black Light. Le réveil fut rude, à 6h et quelque du matin pour prendre un premier bus qui nous emmènerait dans le centre ville où à partir de là, nous prendrions le gros bus pour le gros voyage. Chargé comme des mulets avec de la nourriture, nos vêtements et nos patins respectifs, nous sommes montés dans le bus, petit groupe de huit que nous étions. Le voyage a été super rapide ! Pas parce que nous nous sommes amusés, ni parce que les paysages étaient à coupés le souffle, juste parce que nous avons dormis comme des loutres sans nom.

Première étape en arrivant, trouver notre chemin pour rejoindre notre appartement Airbnb! Les filles prennent le pas, mais Nils sort son téléphone pour leur expliquer qu'elles vont dans le mauvais sens... Nous avons bien mis un bon 20 minutes à monter, car oui la ville est en pente et avec la glace, ça n'arrange rien! Nous finissons par trouver notre logis, le hic étant qu'il s'agit d'un appartement pour 6 et nous sommes 8, Félix et moi sommes ejectés afin de ne pas tromper le propriétaire. Un sympathique petit café près de la patinoire non loin de là reteint notre attention... en vrai, il y avait du vent, il faisait froid, on s'est abrité! Muni de notre chocolat chaud et de notre viennoiserie local (un Puff), nous avons patienté et patienté ... et encore patienté sans aucune nouvelle des autres mis à part que le propriétaire tapait la discute! Le problème étant que je n'avais plus de batterie. FéFé et moi avons donc décidé de nous balader en bas, puis en remontant la rue et en la redescendant ... le temps passait, ma batterie n'était plus et il faisait toujours froid. Un magasin vendeur de Bang nous fit de l'oeil pour que nous nous réchauffions allègrement! Une gentille demoiselle' à l'accent moins prononcé que d'habitude nous fit visiter sa boutique, nous sommes revenus par la suite afin de recharger mon téléphone pour contacter la joyeuse petite bande qui nous attendait dans l'appartement. Fat d'appart', sur deux étages avec trois chambres, un salon, une salle de bain, deux toilettes, un séjour, une cuisine, une terrasse .. bref, le panard.

Les personnes ayant leur papier pour la RAMQ sont partis assez rapidement et nous nous sommes retrouvés à trois à glander en attendant leur retour. Dans l'après-midi, nous avons visiter une partie du vieux Québec et avons tester une petite luge par groupe de 4. Nous avons continué nos visites et le Starbuck nous a finalement tendu les bras. En rentrant, le repas fut préparé par Thomas et nous festoyâmes dans la joie et la bonne humour avant de commencer les jeux d'alcool, un cache cache dans tout l'appartement et un retour au calme en continuant de boire.

La deuxième journée fut celle de l'aventure, où nous nous sommes dirigés aux chutes de Montmorency. Un superbe spectacle. Nous avons visité les lieux en groupe avant de nous poser dans le manoir du site pour discuter de la suite des événements. La plus part du groupe avait froid et était très intéressé par l'aquarium qui se trouvait à l'autre bout de la ville (1h30 de bus) . Finalement seul moi, Thomas et Coline sommes restés pour partie à l'aventure et descendre aux bas des chutes. Nous avons commencés notre périple d'une manière simple en suivant un chemin fort bien indiqué jusqu'à ce que ... plus de chemin, juste une grande pente qui n'inspirait pas confiance au départ. Après quelques photos et vidéos, nous nous sommes lancés et avons dévalés la pente, sur les fesses! La marche a ensuite continuée pour arrivée au bas des chutes où un grand bâtiment semblait recouvert par la neige et offrait ainsi un bon point d'observation et des super glissades. Nous nous sommes bien amusés, les vidéos en témoigneront mais ... il fallait maintenant remonter et notre choix s'est porté sur une pente plus abrupte mais qui offrait encore une fois, de superbes points de vues! Une petite pause chocolat chaud était obligatoire avant de reprendre le bus et nous réchauffer un cours instant dans l'appartement, car à peine arrivé que nous étions repartis pour faire du patin à glace non loin de là. Mes pieds, fidèles à eux-mêmes m'ont fait un mal de chien et je n'ai pas pu m'amuser fort longtemps. En rentrant, nous avons fait un stop dans une petite épicerie de quartier et sommes ensuite rentré pour retrouver le reste du groupe et nous expliquer nos diverses aventures de la journée. Une autre soirée après un petit repas a été engagée, alcool, jeux, ... tout ce qu'il faut pour être crevé le lendemain pour notre dernière journée.

Cette dernière s'est moins bien passée, car notre soirée s'est terminée dans un NightClub de la ville, le Dagobert... une énorme boîte de nuit où nous avons fini par devenir dingue tellement l'ambiance était bonne ^^ A priori c'était l'anniversaire d'une amie ou de la DJ et gros hommage à une morte... bref, nous nous sommes amusés pour ensuite nous réveiller à des heures un peu éloignées. Ce qui amena des tensions, une mauvaise communication et une séparation du groupe pour le reste de la journée. Pour le miens, nous avons décidés de nous balader dans le vieux fort où un musée payant se trouvait, radin comme pas deux après une grosse soirée, nous ne l'avons pas fait mais nous avons préféré nous rendre à un point d'observation restaurant où nous prîmes un chocolat chaud, encore une fois mais pour notre défense, nous nous sommes poussés dans la neige etc ... Le reste du groupe nous a finalement rejoint pour que nous les quittions à nouveau afin de préparer un dernier repas pour la bande.

Après un rapidement rangement des lieux et des souvenirs pleins la tête, nous avons prit notre bus de retour.

12
12
Publié le 7 février 2017

Durant notre carnaval universitaire où nous avons participé à divers activités tel du Quidditch (dans la neige), et d'autres jeux très étranges mais extrêmement sympathique.

Notre voyage à commencé ... ah bah non je suis partis seul dans mon coin parce que tout le monde avait constitué des groupes ^^' Donc Oussama, mon colocataire à gentiment accepté de m'emmener (contre de l'argent tel blablacar) en prenant d'autres covoitureurs. De grands débats politiques, économiques, culturels plus tard,nous sommes finalement arrivés à Montréal. Détail intéressant, nous étions venu à Montréal deux jours auparavant pour nous inscrire à la RAMQ avec FéFé et Tourouk (Farouk-Sara). Oussama me déposa à deux rues en parallèles de la gare des bus et j'avais une petite heure à tuer avant que le reste du groupe ne me rejoigne (du moins la première vague). Après un rapide tour du centre ville, je pense que c'était lui, je me suis posé à la gare, ai retiré un peu d'argent et attendu. Les filles sont finalement arrivées suivit des autres qui nous ont rejoint en ville. On a retrouvé d'autres camarades de Sup De Co. Un repas dans un bar-restaurant-jeux de sociétés et un macdonald plus tard, nous nous sommes dirigés vers le point de rendez-vous, ayant le meilleur sens de l'orientation, j'ai ouvert la marche. Arrivés trop tôt et dubitatifs sur le lieu du rendez-vous, à un angle de rue ... nous avons continué notre périple dans le quartier Gay, légèrement mort et sans ambiance, nous sommes revenus sur nos pas, en prenant un autre chemin et avons découvert toutes les personnes qui allaient nous accompagnées lors de notre Amazing trip. Le bus est finalement arrivé, sympathique, avec des tables dans le fond (ce qui sera ma future couchette, à savoir le sol près des toilettes).

Pour notre premier trip à Toronto et une flemme actuelle, je vous laisse découvrir le tout en photos et avec un petit résumé fait à la va vite sur Facebook à des amis !

"Toronto c'est grand, ville en plein développement et à priori boom économique. J'ai tellement marché que j'en ai eu mal aux pieds on a été sur une île en face, y avait rien, parce que c'est l'hiver ... d'ailleurs le parc d'attraction faisait limite flippéOn a visité presque tous les quartiers et croisé une église gay ... très étrange mais ça existe On a fini dans un bar avant de reprendre le bus à 23h Burritos , hot dogs, ... cette nourriture à rythmé ma journée "

Ensuite nous avons eu Chicago ! Pareil même tarif, même enseigne photos et résumé tout moisis!

c'était longj'étais au fond au niveau des tables, on faisait des jeux ^^ mais pour finir j'ai dormi derrière, près des toilettes car c'était le seul endroit où je pouvais totalement m'allonger x-on est finalement passé au duty free, j'ai acheté un pull, du chocolat et deux litres de vodka (15$ la bouteille sachant qu'au Québec, elle est a 56$ ... )On arrive à la douane, il fait froid, on a la tête dans le cul ... enfin tout va bien quoi )connaissance avec de charmants douaniers x)et on repart pour 8h de bus jusque Chicago Arrivé là bas, Avenue Michigan, on se sépare des animatrices (comme d'hab car ce sont des grosses connes incompétentes)on se prend un petit déjeuner à Donuts dininget on marche en long, en large et en travers je prendrai une photo de ma carte pour t'expliquerdonc partis au nord pour finir au sud, on a prit mais le métro mais avant mangé un Burger à Five GUYSOn est monté dans une tour d'observation (deux heures de queue ...) avec un cube mis en dehors de la tour pour être dans le videCeci fini, on prend le métro pour 21 stations, direction notre hôtel (avec nos amis les Finlandais, car on s'est fait des potes de là bas, des Belges aussi)L'hôtel était génial, j'ai mangé la meilleure salade de ma vie ...on devait faire une grosse cuite ... mais j'étais pas motivé ... j'avais enfin pris une douche depuis deux jours et ça faisait un bien fou du coup, pas de grosse soirée, je me pose dans ce lit au matelas divin et dodo jusqu'au lendemain en reprenant une douchele bus nous dépose dans le centre ... alors qu'on allait pas là du tout ... x)Du coup, on a été à Chinatown, j'ai galère pour avoir une barquette (comme dans les films quand ils commandent chinois) et j'ai eu des noodleensuite reballade au quartier mexicain, y avait rien donc on a trouvé un terrain de baseball pour y faire ... un rugby xDdirection le United Center pour voir un Match des Chicago Bulls C'était toalment génial ambiance de dingue du début à la fin, et les Bulls on gagnéet comme ils avaient gagnés, on a eu droit à un burger gratuit, donc on a cherché un Macdode là on est resté car les animatrices avaient choisies un bar, alors que les - de 21 ans ont pas le droit ... donc j'attendais avec euxa nouveau des heures de bus pour arriver à notre dernière destination, Niagara Falls


Niagara Fallsc'est beaumajestueux mais des bâtiments partout, casinos et autre ... donc les chutes c'était génial mais après c'était des gros attrape touristes ...donc la journée se finie et on retourne sur Montréal, 9h de bus x)de là, attente de trois heures pour reprendre un autre bus de 2h vers TR ... j'ai dormi comme un gros bébé là ...et arrivé à la maison... j'avais cours dans le quart d'heure mais ... la flemme donc je me suis dis que j'irai à celui de 15h ... sauf que je ne me suis jamais réveillé avant 17h

13
13

Tout avait pourtant bien commencé. Une soirée normale au Jamson (l'appartement de FéFé et Nils), on buvait tranquillement en jouant au BeerPong en switchant sur du MarioKartWii, tout le monde était heureux! Nous n'étions pas beaucoup, mis à part les propriétaires des lieux et moi même, nous comptions parmi nous, Tourouk et Charlotte.

Après quelques parties de jeux alcoolisés et de consoles de jeux ainsi que des expériences tels que le thé aux fruits rouge avec une infusion de Vodka (c'est immonde), nous décidâmes de partir à la Chasse Gallery (le bar de l'université, dans l'université). J'ai oublié de précisé qu'il y avait une sympathique petite tempête de neige dehors, mais muni de mon trench coupe vent, je bravais les éléments !

Arrivés au bar et après avoir enlevés nos manteaux au vestiaire, une petite bière s'imposait! Il s'agissait (comme tous les mardis soirs) d'une soirée Karaoke. Sans grande surprise les filles ont chantées du Céline Dion, car oui Charlotte est fan et sa fanitude a débordée sur Torouk (Sara). Entre hommes viriles, matures et responsables, nous avons commencés les pichets de bières, un chacun et à tour de rôles sinon ce n'est pas marrant.

La soirée semblait déguisée car une fille était en SuperGirl (Féfé a été lui parler) et une autre en combinaison de Tigrou (Féfé a aussi été lui parler). Ce brave Féfé depuis qu'il a eu 20 ans le jour d'avant a réellement prit la confiance, une année de plus lui à octroyé certaines caractéristiques :

+1 en sérieux

+ 2 en charisme

+ 5 en confiance de sois

+ 0,5 en intelligence

Bref on bois, on chante, on observe la populace environnante et tout est bien ... ah bah non certaines se font draguées sévèrement (pour ne pas changer) et une se fait offrir verre sur verre, donc finie saoul! Vous ne voyez pas de qui je parle ? Vous êtes sur ? Mais si, je parle de notre ChaCha nationale. Donc il est tard, c'est la fermeture, on décide de partir et de laisser les filles s'amuser, sauf que, en chemin (dans les toilettes) on a rencontré un sympathique petit monsieur qui nous a demandé où il devait aller à Amsterdam (car il rejoint sa blonde). Du coup, nous l'avons aidé car nous sommes bons! En sortant du bar, on tombe sur un de ses potes qui semble fumer de l'eucalyptus ... Donc ce dernier tourne, comme d'habitude ça ne me fait rien et FéFé est démonté! Les filles finissent par sortir, car le bar ferme, ChaCha ne tenant pas debout, on décide de la ramener devant chez elle, c'est sur le chemin.

Finalement arrivé, elle titube devant la porte afin de rentrer sa clé, mais son éclair de génie se met à crier pour qu'on continue la soirée en silence chez elle avec de la bière. L'idée est alléchante quoi que risquée car ses colocataires doivent surement dormir ... et bien non, la première se faisait à manger et l'autre révisait (à 3h du matin, oui oui). Donc nous buvons nos petites canettes, ChaCha tombe ... et ... HO j'ai oublié de précisé que en montant FéFé voulait mettre un tapis dans son appartement et moi j'ai pris l'extincteur qui trainait dans le couloir ... pour le mettre dans son lit. Quand nous avons voulu partir en l'a mettant dans son lit, elle a découvert le larcin et nous a sommés de le remettre en place, je me suis donc exécuté mais ce con s'est dégoupillé ... Torouk m'a sympathiquement demandé ce que ça faisait ce genre de petit gadget et donc, dans ma grande bonté je lui ai envoyé un petit jet histoire qu'elle comprenne! Je l'ai remit puis ressortis car elle voulait essayé, elle m'a aspergé à mon tour et je suis allé dehors, car ça refoule pas mal comme odeur ... Ils sont tous finalement sortis pour me dire de le remettre ... et quand je suis arrivé, le couloir ... bah on ne le voyait plus, l'alarme s'est déclenchée et dans un élan de maturité extrêmement surement du à touts les substances ingurgitées, nous nous sommes enfuis comme des lâches sous les bruits de l'hélicoptère qui démarrait!

Le lendemain ChaCha nous a apprit que les pompiers, les flics et la sécurité du campus (l'agence tous risques) avaient débarqués, avaient évacués l'immeuble (à -16°) et posé des questions à tout le monde.

On pourra rigoler de cette soirée ... mais seulement dans quelques années!

14
14
Publié le 21 février 2017

Rien de plus à dire, juste une journée de glissade (luge) avec Thomas Gousset. On a d'ailleurs rencontrés un autre groupe de Français avec un Belge ... on va donc dire un groupe de Belge car comme pour le masculin, le Belge à la priorité !

15
15
Publié le 1 mars 2017

Aujourd'hui après des mois et des mois de réflexion, je me décide enfin à me faire mon deuxième tatouage. Quelque chose de bien virile, qui fait de moi un bonhomme permis les bonhommes ! Des Chiffres Romains dans l'intérieur du biceps droit!

IX VII IV = 974

Ce tatouage à plus d'une signification pour moi, premièrement il me rappel l'île de la Réunion, mon île ma bataille ! Mais également, et grâce à aujourd'hui, au Canada ! Du coup Toruk et ChaCha ont décidées de m'accompagner afin de me soutenir psychologiquement. Nous sommes arrivés un poil en avance (30 minutes, c'est tout moi ça, toujours en avance...). Mon gentil tatoueur désigné d'office, Sébastien, m'a expliqué le cheminement de la procédure comme quoi nous allions d'abord voir si tout était bon que ce soit sur la police de caractère, la taille, ... Et c'est là que les deux demoiselles, enfin je crois, interviennent pour me donner leur avis afin que je puisse prendre l'exacte contraire ! Non, je suis pas batard à ce point! Ces avis ont été d'une grande utilité, pour la taille, la police, l'emplacement, ... Tout ceci étant réalisé ainsi que le calque, j'ai pu m'installer afin de m'encrer (jeux de mot pourri ? ) dans l'instant.

16
5 jours et 1600 km  

Quelques semaines avant ce dit voyage, mes camarades se concertaient afin de savoir où ils allaient se rendre. Personnellement je ne comptais pas partir avec eux, voyage trop long, trop loin, ... Bref je me dirigeais vers quelque chose de plus naturel. Ma première idée fut de vouloir partir faire le tour de plusieurs parcs naturels en sac à dos et nécessaire de camping en mode "solitaire". Mais bon, mon sac de randonnée n'est jamais arrivé, du coup, j'ai changé mes plans pour un trip plus soft. Une semaine avant de partir, c'est le drame, plus personne ne part faire le même voyage et des gens se greffes à moi! La team Caribou composée de moi même, Thomas, Coline et le petit nouveau, Nils! Nous avons donc re-planifié l'itinéraire ensemble.

Le séjour commence par la réservation de la voiture. Nous allons la chercher à pieds à 14h le jour de partir, Thomas est en retard (à priori de quelques minutes mais pas le temps d'attendre), nous partons pour une marche de 30 minutes pour rejoindre le loueur "Discount". Là tout se passe bien, juste la voiture est un poil plus cher que prévu mais rien de bien dérangeant (350$ au lieu de 250$, on survivra). L'engin récupéré

, il est temps de faire les courses histoire d'avoir quelque chose à se mettre sous la dent afin que les ours ne nous nient pas au moment de nous becter ! Tout se déroule bien au départ... jusqu'à ce que CoCo passe devant le rayon bonbon, et là, c'est le drame! Sur nos 50$ de courses, deux paquets de pâtes, 10 litres d'eau, et des chips + Bonbon + Bières pour le reste ... j'ai essayé de réagir, de m'interposer mais son appétit vorace à prit le dessus. Deuxième étape avant le départ réalisée, direction les habitats respectifs pour récupérer nos affaires ainsi que Thomas qui nous attendait bien sagement chez Nils. Tout est prêt, la radio fonction bien, on fête ça avec un petit bonbon et let's go.

JOUR 1: Montréal et les Nuits Blanches.

Donc ici rien de bien folichon, juste que une vingtaine de bars sont ouverts jusque 6h du matin ... Il va donc falloir veiller. Arrivé dans le centre grâce à mon copilote Nils qui accroit ainsi sa compétence "lecture de carte sans GPS" de +1, nous nous garons rue Sainte-Catherine au croisement Berry-Uquam. Il fait froid, dans les ressentis -27° quelque chose dans le genre. On commence à marcher sans réel but mis à part "boire" quelque chose de frais et pétillant. On décide de se rendre à "La Banquise", un spécialiste de la Poutine (Numéro 2 de Montréal). Après une marche de 25 minutes dans le froid, nous arrivons à destination avec une queue (file) de 30 minutes environs. Enfin à l'intérieur et après avoir croisé un confrère Français de l'UQTR, nous commandons notre mega Poutine (Savoyarde pour ma part). Elle est énorme et on n'arrive pas à la finir, sauf Thomas qui marque une pause... quelques verres d'eau et y retourne pour engloutir le reste. DoggyBag demandé et emballé, on sort trouver un gentil Taximan à qui nous demandons d'aller tout d'abord à la voiture pour déposer la nourriture et ensuite à "l'observatoire 360". Le trajet se déroule bien, mais devient un poil long, nous commençons à essayer de discuter de l'itinéraire avec ce brave homme qui sévère être le dernier des écureuils bouffeur de glands... Il nous emmène au Mont Royal à ce qu'il appelle l'observatoire. On lui explique que ce n'est pas là, mais le temps qu'il comprenne, il est déjà en haut, le compteur tourne. Il finit par comprendre et fait demi tour en faisant mine de se dépêcher. Il finit par nous déposer devant cette tour et nous réclame sympathiquement 40$ la course alors qu'il s'est gouré ... on se croirait à Paris. Arrivé dans la tour, grande file que nous commençons à suivre afin de trouver le bout. Une fois dedans, un agent annonce que à partir de notre point il y a 3h de file et que la tour ferme a 00h45, il est 23h! Nous partons vers d'autres horizons et tombons sur la place des arts où toutes les super activités sont concentrées (tyrolienne, jeux, ...), mais bon Coline et Nils et Thom...bref nous avons soif mais les bières sont un peu chero. Nous sortons ainsi de là pour trouver un dépanneur, mais ce dernier ne vend plus à partir de 23h ... Tout semble mal partis mais nous trouvons un sympathique bar passant de la musique rock appelé (la Foufoune Électrique). Un pichet en amenant un autre, nos camarades également présents dans la ville nous rejoignent et suivent le pichet time. Quelques jeux plus tard et la fermeture du bar (3h) je décide de rentrer à la voiture pour dormir mais en vain puisque des bagarres éclates juste à côté. Les autres Caribou finissent par me rejoindre et se mettent à dormir direct, mais il fait froid donc je finis par réserver une chambre d'hôtels pour être en forme le lendemain.

JOUR 2 : PARC OMEGA

Le parc Omega est un endroit où les animaux vivent en toutes libertés et que nous pouvons visiter dans notre voiture ou dans certains parcours en raquettes. L'entrée est de 28$/personne.

Arrivé à l'accueil, nous avons décidé de manger nos sandwich de fortune (Tranche de pain, jambon, salade, Re tranche de pain, jambon, salade, chips écrasés, pain). Il n'y a pas spécifiquement de détails ou anecdotes croustillantes sauf que nous avons caressés et nourris des animaux, visiter une cabane à sucre et écouter un accordéon-man. Je vous laisse découvrir le tout en photos.

Le parc enfin terminé vers 17h, il étant temps de monter rejoindre notre Airbnb de Québec City. Soit 4-5h de route. Un petit arrêt par TR s'est imposé pour récupérer mon passe des parcs nationaux, de la sauce bolonaise, un couteau et en profiter pour prendre un semblant d'itinéraire (qui n'a pas duré). Arrivé à Québec, Nils le copilote et maître des cartes continue son apprentissage en m'indiquant le chemin après avoir fait demi tour sur le boulevard principal 3 fois. Nous sommes finalement dans notre logis, nous cuisinons (je m'étales dans le lit et ils cuisinent), nous mangeons, parlons et regardons un film. Bon, on croyait être seul mais il y avait d'autres AirBnbeur ... qui nous ont fait payer notre bruit avec les cris de leurs chiards le lendemain matin.

TROISIÈME JOUR: PARC NATIONAL DE LA JACQUES CARTIER

Réveil prévu 8h et départ 9h ... nous sommes partis et arrivé à destination à 12h.... c'est vous dire que nous avons prit notre temps, surtout certains! Nous avons attaqués avec une première randonnée "Les Cascades" de 1h30 soit 3KM. Les cascades étaient ... inexistantes ou alors il s'agissait d'un ruisseau! Histoire de palier à notre frustration, nous commençons le hors piste en courant, s'enfonçant, ... Retour à l'accueil et déterminé, l'ascension "des coulées" commence. 1,7 KM plus tard, Coline et Nils ont faim, pause déjeuner avec au menu... toujours la même chose en faite ! Le ventre plein, nous repartons mais là ça commence à monter très fort sur plusieurs kilomètres ... bref, souffrance! Les autres se pressent mais je prend mon temps. Arrivé en haut, nous continuons à monter vers un autre point de vue tout en haut de la montagne. De là, une petite bière au calme s'impose en admirant la vue. Après avoir ramassé nos déchets (car oui nous sommes respectueux de la nature), nous commençons la descente par ... du hors pistes! J'ouvre la voie. Nous glissons à nouveau, tombons, nous enfonçons sur plusieurs centimètres (jusqu'au hanches pour ma part) de neiges. On s'amuse, on s'éclate et puis... nous commençons à regardé autour de nous ... plus de chemin, pas grand chose de familier, nous étions perdu! La marche fut rude car je m'enfonçais à chaque pas (putain de bottines hyper lourdes). Le stress monte puisqu'on voit des traces de pattes (de loups à priori) ... on se dépêche mais on avance pas. On finit par retrouver le chemin, l'accueil puis la voiture pour enfin quitter cet endroit et rejoindre notre logement à Chicoutimi!

Arrivé à Chicoutimi, nous nous rendons compte que nous n'avons pas l'adresse du airbnb ... arrêtés devant un burger king qui nous donne faim, nous profitons de la connexion pour envoyer des messages (sans réponses). Dans un ingénieux procédé, nous rentrons le nom de famille de l'hôte afin de trouver une adresse, il y en a 6 mais nous sélectionnons la plus proche. Arrivé devant, personne... Nils et Thomas se rendent chez les voisins d'en face (des françaises) pour téléphoner aux propriétaires qui ne vivent pas là. L'endroit est superbe et grand, je me pose directement dans le canapé et m'endort à moitié. Les autres partent rejoindre des camarades à Nils venu de France. Je reste dans l'habitation luxueuse et me fait peur seul en attendant des bruits ici et là. Je finis par me faire un feu et à m'endormir devant un film, série, ... je ne sais même plus. Les autres rentrent vers 01h du matin. On regarde un petit quelque chose en famille (Black Mirror) avant de nous coucher.

Réveil en retard comme toujours et direction A&W pour un déjeuner. De là, nous nous renseignons sur nos itinéraires et de ce que nous allons faire. La journée sera divisée en essayant de faire du chien de traineau et aller à Roberval pour visiter le Village de Glace (un village sur le lac gelé Saint Jean). Après un long chemin et nous être perdu (encore une fois mais moins qu'avant tout de même), nous arrivons à la maison où se déroulera l'expédition chien des neiges! A priori, il fallait réserver mais il nous prend pour d'autres clients qui eux ont réservés. On finit tout de même par lui expliquer qu'il ne s'agit pas de nous et il accepte tout de même de nous prendre pour la somme de 60$ (cette phrase porte à confusion?). Les groupes se font, moi et Thomas - COline et Nils - Les autres avec le maitre chien. Il faut d'abord mettre les sangles aux bêtes, Thomas et moi nous exécutons sur la plus part des molosses (en vrai, ils étaient tous jeunes). Les préparatifs finis, nous sommes partis pour 1h30 de pur bonheur (vidéos et photos à venir quand Thomas Gousset me les donnera). Il est presque 17h quand nous repartons de ce merveilleux endroit.


Direction Roberval, il commence à faire nuit. Je fatigue doucement mais tiens bon! Nous arrivons à destination, nous perdons un instant à pied avant de demander notre chemin. Nous trouvons finalement le village qui ... est fermé! Nous rentrons dedans (donc sur le lac même) et nous arrêtons pour quelques photos.

Histoire de dire que nous ne sommes pas venu pour rien, une fois dans la voiture ... je me met à drifter sur la glace, à faire des petits 360°... L'idée chauffe notre Coline Nationale (car ici ils disent Pauline d'après l'homme au chiens) et je l'a laisse essayer! Elle adore, tronche de gamin devant un bébé paon et banane qui fait le tour de sa tête, elle s'amuse! Je reprend tout de même un jour le volant et ... il fait faim ! On trouve un restaurant (qui ne fait pas de tourtière, la spécialité locale), mais on est posé et on veut manger.

Maintenant que nous avons le bidou plein, direction le dernier Airbnb qui se trouve après Chicoutimi dans le trou du cul du Québec (Cf Carte, point en haut à droit). Après 1h et plus de trajet (sans nous perdre, nous atteignons le niveau des grands Hommes de ce monde). Après la nationale, nous tombons sur une route un poil glissante. Le Chemin Nil Simard est en vue et nous engageons dedans ... il brille, c'est étrange ... En effet, il s'agit de glace, mais pas d'un peu de glace de merde, de la pure sur laquelle on pourrait patiner! Et pour couronner le tout le chemin commence par une montée! Je prend mes Gosses à deux mains et me lance ! Sans succès, je bloque et recule en m'arrêtant avec des tas de neiges... Nils et Thomas décident de sortir pour pousser et guider la voiture (bah oui, je conduis, je vais pas sortir dans le froid glissant en plus de ça). Nous finissons par garer la voiture dans le chemin précédent, prenons nos affaires et entrons dans le chemin patinoire à pied. C'est galère mais on marche sur des morceaux de neiges basé sur les cotés. On se fait des frayeurs car .. il fait nuit, de la neige tombe des arbres (donc ça fait des bruits random) et on raconte des histoires à la con qui ne rassurent pas. Un montée signifie une descente à un moment donné ou un autre! Nous arrivons à cette dernière et en grand nigaud que nous sommes, nous l'a dévalons sur les fesses! Nils et Thomas finissent dans une flac d'eau, Coline dans un tas de neige dur et moi sur un sol de glace ondulé et pointu! À nouveau une montée, puis nous rencontrons des voisins du propriétaire qui nous indique le chemin.

Le lendemain matin, réveil 6h mais debout à 7h et partit pour environs 8h. Nous refaisons le chemin presque jusque Roberval... enfin "nous", tout le monde dort ... Je m'engage sur la 155 direction le sud vers "La Tuque" pour rejoindre Shawinigan et enfin revenir sur Trois-rivières et rendre la voiture.

17

Pour la deuxième partie de ma semaine de relâche, il avait été décidé des semaines auparavant que nous irions en groupe à New York via "Interstude" (le même organisme que nous avons utilisé pour partir à Chicago. Nous avons même profité d'une petite réduction pour terminer à un prix total bien sympathique (210$ canadiens). Nous partions pour trois jours et deux nuits en hôtels et allions visiter l'île de Manhattan.

Notre périple commence comme toujours à Trois-Rivières où ils nous faut trouver une moyen de transport genre covoiturage pour éviter le prix du Bus (20-30$) jusque Montréal. Les recherches sont longues et plusieurs propositions nous sont proposées. Les autres ont tous un moyen de transport sauf Thomas, Félix et moi. Je me met en contact avec un charmant monsieur qui nous propose un trajet à 20$ (le trajet est de 10$), à l'arrière entassés et en plus nous devions marcher 30 minutes jusqu'au point de rendez vous. Après une négociation qui n'aboutie à rien, nous lui avons gentiment proposés d'aller se faire voir. Finalement une charmante jeune femme écoutant du rock nous a emmenés. Arrivés à MTL (Montréal), il fait froid, il y a du vent et on doit tous se rejoindre au point de rendez-vous qu'est Tim Hortons sur la rue Saint Denis. Nils n'arrive pas et nous commençons à nous inquiéter car il s'agit d'un petit être fragile et doux sous ses manières d'homme virile, fort et matcho ! Nous finissons par le retrouver ainsi que son amie pour finalement nous diriger vers le point de rendez-vous à 20 minutes de notre position. Bien en avance, une pizza s'impose après que nous nous soyons perdus afin de trouver la pizzeria super bonne et mystérieuse de l'amie de Nils (nous ne l'avons jamais trouvée).

Le bus démarre à 0h00 (ou dans ces eaux là). Il y a des visages familier du dernier voyage. Les animateurs sont plus sympas et le groupe également. Il nous ai proposés de faire un Speed Dating afin de faire connaissance avec tout le monde. Nous retrouvons ainsi des Français, des Belges, des Espagnoles, deux Hollandaises et trois Tahitiens. Tout le monde discute avec tout le monde mais il faut tout de même dormir afin d'être en forme pour la première journée. Juste avant d'arriver le bus fait une légèrement pause pour se ravitailler et évacuer par la même occasion malgré la présence de tout le nécessaire à cet effet dans le bus.

Jour 1 : Time Square - Library - Central Park - National Museum - 5th Avenue - Comic Strip Live

Nous arrivons donc à Time Square avec tout le groupe, une photo s'impose.

Vous l'avez remarqué, le temps n'est pas forcément super, il fait froid (encore), il neige (ça c'est cool) et il y a beaucoup de vent! Les formalités photographiques étant réalisées, l'aventure peut commencer ... mais on a pas internet, pas de carte, ... nada! Donc nous commençons par suivre un minimum les animateurs qui semblent savoir où ils vont! Première étape (va savoir pourquoi) M&Ms Store, c'est grand, lumineux et ça sent le sucre. A partir de là, cela commence à prendre trop de temps, les amis s'impatientent et font des mines boudeuses, nous décidons alors de nous éclipser.

Nous commençons à partir à la recherche d'une carte afin de mieux nous diriger dans cette immense ville. Notre premier choix après avoir trouvé un plan de métro ... était d'aller au National Natural Muséum et pour cela nous devions remonter toute la 5th Avenue et la moitié de Centrale Park, pas besoin de précisé que nous mourrions littéralement de froid avec la neige de face saupoudré d'un vent violent (le premier n'allant pas sans l'autre). Je tiens également à préciser qu'il faut faire attention à ce que l'on dit dans la rue car mine de rien (mine de crayon), il y a plus de Français qu'il n'y parait, Trump s'est trompé ce sont les frenchy qui envahissent son pays! Néanmoins Central Park sous la neige était tout simplement splendide! (les photos parlent d'elles mêmes). Nous finissons par arriver dans ce fameux musée où fut tourner le film "Night At The Muséum" avec Ben Stiller. Le plus gros avantage est qu'il n'y a pas de prix réellement fixe, on paye ce que l'on veut (donc on a donné 2$). Il y a divers salles qui vont des animaux marins préhistoriques, terrestres, d'Afrique, des peuples de l'océan Pacifique, de l'univers et un petit dernier qui n'était pas accessible car payant (oui on est des putains de radins) sur Cuba! Il est finalement midi passé et nous avons presque fait tout le musée (sans réellement lire toutes les informations), il est donc temps d'effectuer un bref numéro deux express! Les autres continuent la visite, à savoir également que les filles, Sara et Charlotte se sont posées au Troisième étage sur un banc et n'en ont plus bougées. Les toilettes sont pleines mais ce qui devait arriver arriva finalement. Maintenant il fallait retrouver les autres qui étaient à priori au planétarium, je me dirige donc vers ce dernier en me perdant. Une fois dans la bonne salle, je les aperçois au loin mais pas moyen de les rejoindre a moins de faire le tour et de descendre, ce que je fis. Finalement Nils m'a donné rendez vous dans le grand hall où nous nous sommes tous retrouvés, sauf les filles. Nous les avons cherchées mais avec aucun résultats probants. Nous avons donc décidés de partir et de les retrouver plus tard. Une fois dehors une photo s'imposait d'elle même, je me mis en position "Bosozoku" mais mon bas de pantalon ne me suivit pas dans cette démarche. Un énorme trou du milieu (sous la vierge et les deux orphelines) jusqu'au haut de la raie ... Mais fort heureusement j'avais un manteau 3/4 qui couvrait le tout.

Après ce craquage de pantalon, nous avons traversé à nouveau Central Park dans sa largeur pour rejoindre la cinquième avenue et nous diriger vers la Library que tout le monde connait (souvent grâce au film "le jour d'après" ). Mais bon, nous avons fini par croisé un NBA store, du coup Nils n'a pas pu résister et a acheter Trois T-shirt !

Après ce passage au milieu de la culture, il fallait continuer et nous rendre au musée (ou vernissage) Moma! Finalement arrivés là bas, nous découvrons une file immense sur 1,5 km d'après ce que j'ai entendu (mais rien n'est jamais sur et certain). Il s'agit de la file d'attente pour des places gratuites, on allait pas nous le dire 2 fois si nous pouvions éviter de dépenser une vingtaine de dollars. Encore une fois, nous rencontrons un groupe de touriste français, le monsieur me raconte qu'il a invité sa famille pendant quelques semaines afin de fêter ses 60 ans, ça puait la richesse! Le bout de la file et billet en main, il fallait engagé une nouvelle file pour déposer nos manteaux ou sacs (vu l'état de mon pantalon, j'ai préféré garder mon manteau). Nous avons fini cette visite par une sieste de mes trois compères pendant que je continuais à prendre des photos et regarder le film en noir et blanc qui était diffusé.

L'art n'est définitivement pas ma grande passion ... en tout cas ce type d'art. Je ne peux pas m'extasier et me morfondre en réflexions devant des tableaux blancs...

Après ce musée et cette sieste, direction le Comic Strip Live où Eddy Murphy a fait ses débuts. Plusieurs spectacle sur divers thèmes différents avec un final qui a ciblé toutes les nationalités de la salle don les français que nous étions.

Nous avons ensuite fait une heure de route (ou presque) pour rejoindre l'hôtel où je me suis écroulé comme la dernière des princesses pour prendre ensuite une douche et m'effondrer totalement.

18
18

Pour le deuxième jour, levé 9h30 pour un départ à 10h direction le Brooklyn Bridge. Réveil très compliqué, il faut se lever de ce super lit en plume d'un quelconque animal (paix à son âme), se battre ou attendre pour la douche et remettre les chaussures au dessus des ampoules aux pieds (l'horreur)!

Donc, nous descendons tranquillement (Nils et Thomas en dernier, les vrais arrivent en premier), et direction Le Brooklyn Bridge en passant par moult quartier. À droite ça dort, devant ça parle et dort , derrière moi ça dort également avec des petits spam et à gauche new york! Pas besoin de réfléchir je regarde dans cette direction. On fini par arriver et tout le monde veut déjà s'éparpiller mais bon, photo de groupe car on aime se faire capturer l'âme (vieille croyance Africaine). On arrive au point d'observation, donc sur la rive en face du quartier principal de la ville, à coté du pont. Séance photos, je me déchaîne sur le paysage, la statue de la liberté au loin et ...une mouette qui passait par là! On me somme de venir pour cette photo de groupe, je m'exécute car je suis pas chien non plus (mais je vais pas sourire non plus, car je suis chiant).

Maintenant que tout ça est fait, il faut bien traverser ce dit pont! Donc on passe à coté, en dessous, de l'autre coté et on fini par un escalier et là BIM, magie, on est sur le pont. Grosse ''avenue" en son centre et les voitures en dessous sur les deux cotés.

Le pont de Brooklyn est un pont suspendu monté sur des piliers de 90 m qui sont enterrés à 35 m de fond ; le tablier se situe à une hauteur de 44 m1. Sa longueur totale, y compris les rampes d'accès, s'élève à 1 825 m pour une largeur de 28 m. La portée entre les pylônes de granite2 atteint 487 m1.

Petite clope, photos, discussion philosophique avec Félix (il m'écoute religieusement, c'est mignon tout plein), rencontre (deuxième ou troisième) avec les Tahitiens. On finit par arriver de l'autre côté, il ne faut pas me demander le temps qu'on a mit car je n'avais plus aucune notion!

Après cette petite balade sur le pont, nous nous dirigeons vers un point de ravitaillement, manque de bol j'ai plus un rond (enfin je ne peux pas retirer en tout cas, vive les plafonds). Comme je n'ai rien à faire à part les regarder, je décide de me renseigner sur notre trajet, sortage de carte et je suis dans la rue pour me renseigner sur les rues au alentours. On a envie de faire Wall Street parce que Phoque on est dans une Fuckin' ville capitaliste (et que plein de films ont été tournés là bas ... ).

Tout le monde a bien mangé donc on y va mais ... toujours un mais! Les avis diverges (diverges pas autre chose les obsédés). On veut se faire la statue de la liberté en premier parce que après il faut remonter sur les quais et tout et tout ... bref osef (on s'en fout), j'ouvre la marche avec ma superbe carte en papier! On fini par se retrouver devant le Ground Zero et donc le World Trade Center et ses monuments aux morts. C'est impressionnants, plein d'émotions. La route continue et nous voilà arrivés près des embarcadères et là attention... on nous aborde pour tout nous expliquer (sans payer, si c'est pas beau ça). Et là, on nous explique que le ferry pour aller sur la statue c'est super long, ça dure 3h, c'est payant, ... enfin pas cool quoi! Mais il y a une solution, le ferry pour Staten Island qui passe devant Liberty Island et Ellis Island. Mais bon tout le monde est radin et veut faire Staten, j'avoue que ça me gave surtout quand on me sort "mais tu as pas un rond... alors vas-y" histoire de dire, tu dépend de nous alors ferme ta gueule... Bref, on se dirige vers le ferry et il faut dire ce qui est, il fait super froid quand on est pas à l'intérieur. Le vent souffle super fort mais l'instant Kodak est là, il faut prendre la statue et tout le reste en bond touriste! Débarquement à Staten Island et on reprend un ferry dans le sens inverse directement. Séance futures photos de profil Facebook et on est bon, on débarque. Direction Wall Street !

Arrivés sur Wall Street, tout est grand, tout est impressionnant ... surtout le fait qu'on ai faim et qu'on ne trouve pas le taureau si célèbre! Mais on se balade, on rentre là où on peut rentrer, on se concerte pas toujours du coup on tourne en rond ou on attend (Thomas, mais non je rigole ma biche). On trouve de tout, de l'or, le drapeau américain, des réunions totalement random avec plus loin un SDF à moitié mort, ... Vive l'Amériqueuh!!!!

Finalement alors qu'on cherche ce dit Taureau, encore et toujours lui, on tombe sur le musé de la monnaie Américaine et c'est gratuit donc on y va car on aime les choses gratuites. Après cet instant culture, direction la nourriture. Nos choix se divisaient entre pizza ou BK ... Thomas et moi allons donc à a pizza et on retrouve presque tout le reste du groupe de voyage et je trouve un distributeur .. dans une ultime chance, j'essaye de retirer de l'argent ... et ça marche (allons savoir pourquoi). Du coup, pétage de Bide au BK parce que la pizza c'était un poil cher.

Comme nimajneb92, rejoignez la communauté de voyageurs MyAtlas !
Inspiration, partage et découverte.