10 étapes
37 commentaires
61 abonnés
Juste une escapade, une parenthèse, une longue respiration, histoire de voir un petit bout de notre belle terre. Cap sur le mont Ararat tout a l'est de la Turquie. Allez Jolly on the road again 😉.
Septembre 2021
4 semaines
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 22 août 2021

Des programmes de vacances chamboulés, cause à qui vous savez, quelques semaines de stock de vacances restants du coup, une compagne, qui en plus de ne pas pouvoir prendre de congés sur cette période, comprend, et accepte, mon besoin d'évasion...(merci ma chérie;..:o) , et puis, cette envie de prendre la route pour ailleurs...découvrir encore un petit bout de notre terre, km après km.

Quel ailleurs alors ?

Bon pour le suspens c'est mort vu le titre ... ce sera donc la Turquie qui se mérite un peu pour l'atteindre par la route.

Surtout que dans le cahier des charges il y a éviter les grandes villes et ...ne pas utiliser l'autoroute :o).

La moto :

toujours Jolly mon africa twin adventure sport de 2019, qui a l'avantage de posséder un réservoir de 23 litres lui conférant une autonomie de 4 à 500 km selon la cadence, le chargement ...

Le chargement, parlons en, je suis en plein dedans...


Valises souples givi canyon, déjà éprouvées sur pistes, en solo et en duo, moches et vulnérables aux risques de vol, mais sécurisantes et déformables en cas de chute...voilà pourquoi.


A gauche mes p'tites affaires, (5 jours de linge de corps, un jean un pull, une trousse de toilette), le tout dans des sacs étanches...plus gourde à l'arrière.

A droite le "bivouac mou" à savoir, duvet, tapis de sol, serviette micro fibre, oreiller (ben ouais on se fait vieux mes cervicales me le rappellent tous les jours ...), et dans la poche verticale arrière l'arrière la popote et le réchaud.

Hé m...bip... où mets-je donc la tente du coup ? dis donc doudou ? o) !

Et hop un autre sac sac polochon avec un peu de lyophilysé avec la tente.


Madame ne venant pas :o((, ne pouvant pas venir, (je sais je me répète;..) du coup ...oui je sais c'est pas bien ...mais, si si, je l'ai fait :

J'ai démonté (temporairement !!) la selle passager pour disposer en lieu et place une plaque alu (alt rider, super qualité) ...me permettant de fixer deux jerrycans rotopax, a plat l'un sur l'autre.

Oui je sais un peu "too much", je ne vais pas traverser le désert...mais pour l'eau, ceux qui bivouaquent savent combien c'est sympa de pouvoir se rincer un peu le soir, et de de pouvoir rincer la popote ...et boire un peu.

L'essence ?

L'idée est de ne pas avoir à m'en servir, secours à ne pas utiliser, sauf en cas de besoin ...c'est bien il y en a un qui suit !

Et puis flûte, (d'habitude je pourrai employer un autre vocable mais ce carnet est public...), ils seront mieux là que sur une étagère du garage :o) !

Ah vous ais-je dit que je compte sortir des sentiers battus en Turquie ? Avec j'espère bien quelques pistes qui me tendront la main ...la roue !

Mais vu le chargement ...je resterai prudent sur la nature des dites pistes ...

Vu que, déjà à la maison sur le plat, lorsque que Jolly se retrouve là pour le plaisir de l'essai, hé bien, mon bon gros jolly chargé comme une mule qu'il est, et bien je le bouge pas d'un poil...

Je dois déposer bagage apres bagage, jusqu'au dernier avant de pouvoir le remettre sur ses roues et opération inverse avant de repartir bien sur...

 Ah ben voilà c'est malin ça ....humpppff .....hummpppppff .... moultes essais infructueux après : rien à faire ....faut délester

Alors imagines un passage off road un peu (trop) difficile avec plusieurs posages au sol (nan ce ne sont pas des chutes) ... une vraie galère.

Ajoutes à celà une belle ornière, un peu de dévers ou de pente ...toujours dans le mauvais sens bien sur ....

- Donc molo sur les pistes cow boy, pas envie de me trouver les 4 fers en l'air, en plus tout le monde voit mon sabot ...c'est humiliant quoi ...

- Heu Jolly même si tu ressembles à une bête de somme je te rappelle ...tu es un 2 roues ... mais d'accord, promis molo sur les pistes en solo ...


Oui j'avoue, j'adore en préparation du voyage, modifier un peu jolly, l'acastiller, faire des essais, démonter, refaire d'autres essais de répartition ...changer ses pneus, ses roues, sa bulle, ses rétros...

Charger, faire un essai de roulage, pas top, répartir les masses autrement, refaire un essai de roulage ...


Du coup le voisin de dire à Virginie

- Mais Nico pars déjà, il a même pas dit au revoir ...

- Mais non, il fait juste des essais...


M'ouias je sais, le cas est grave, mais je suis sur qu'il y en a un ou deux qui voient bien ce que je veux dire ...

Le voyage est déjà là, on imagine, on anticipe, on se projette.


Ah les pneus, toi motard qui me lit, les autes vous risquez de vous ennuyer, passez direct 15 lignes plus bas ...toute une histoire ces foutus gommards ! De sempiternelles discussions, atermoiements, selon l'usage, le mode de conduite et tout un tas d'autres trucs pas du tout rationnels : moi par exemple, avec Jolly, hors route, donc sur piste, hé, faut suivre ..., si il y a 50 mètres de terrain gras, boueux, vu que chargée et souvent en duo, et bien j'ai peur de perdre l'avant qui est déjà pas mal délesté ...

Alors avec les pneus à gros pavés plats type anakee adventure ou autre, et bien ...c'est un peu compliqué...et oui j'ai déjà perdu l'avant avant des pneus mixtes a pavés ...et ça fait pas plaisir, même si "le gras c'est la vie"....quand on tombe dedans, et bien on peut tomber aussi juste après, la veste et la sous couche pour relever Jolly qui glisse, glisse, glisse...

Bref, pour moi c'est "tétines only" si il y a de la piste au programme, et l'accroche n'a plus rien à voir !


Donc en l'occurrence ce sera des MOTOZ TRACTIONATOR ADVENTURE , hè, ca pète hein !


Grosses tétines et donné pour résister, bien plus longtemps que leurs homologues, j'espère bien pouvoir faire l'aller retour avec :o) (soit entre 7000 et 9000 km).

J'ai passé la jante arrière en tubelless (home made breveté : une cartouche de rubson) , et l'avant garde sa chambre à air (jante inadaptée à un passage en tubelless).

Je pars donc avec de quoi, réparer un pneu tubeless, ET démonter un pneu à chambre pour le réparer et des chambres à air une avant et une arrière bien sur !

Ce qui fait encore un peu de charge, à savoir, la sacoche du crash bar droite, y compris chambres à air de secours; et pour gonfler ce petit monde, qui peut se retrouver raplaplat, et bien un petit compresseur ultra robuste, qui vient se loger dans la sacoche outils derrière le support de valise gauche ...plus quelques cartouches de CO2...ca serait trop simple sinon :o).


La trousse à outil vient, elle, se loger dans la sacoche gauche du crash bar; avec les compléments habituels de types colliers rilsans, scotch US, un peu de boulonnerie, un étau, une clefs dynamométrique, un chalumeau oxycoupage, une cintreuse ....meuh non, meuh non, ...ça s’arrête à la boulonnerie :o)....

Ah si j'oubliais, une chèvre (le moyen de levage, pas la bestiole a 4 pattes), indispensable pour relever Jolly une fois au sol ...ok ok j'arrête mes délires ...


Oui oui je sais je m’embête (peut être) pour rien, d'ailleurs pour l'instant je n'ai jamais crevé ...mais parfois dépanné d'autres, ...:o)...et je sais bien que si je n'emmène pas, je risque beaucoup plus la crevaison (quoi, pas rationnel comme raisonnement ? Tout à fait vrai, pas rationnel du tout :o) !

J'oubliais aussi les 4 bougies neuves, ce que je n'aurai pas pris si je n'avais lu et échangé avec un motard roulant en africa twin cet été en Turquie ...et qui a flingué ses bougies après un plein de fortune ...suite à une panne d'essence...et lorsque l'on voit la finesse microscopique de la pointe des bougies en irridium ...et bien cela se comprend ...


Bon c'est un peu long pour un prologue /préambule ...promis les étapes seront moins longues en récit et plus riches en photos :o).



Mon pov Jolly t'es chargé comme une bête de somme  ... !!
2
2
Publié le 14 septembre 2021

Liaison Maison Bari (Talon de la botte Italienne pour les nuls en géo :o).

Pas de supers images ...et pour cause ...

Super boulette ma version "nan je prendrai pas l'autoroute, nanani, nanana..."

En résumé : 50 km/h de moyenne sur 1000 km, paysages absolument inexistants (vallée entre TURIN et MILAN...) voire même carrément démoralisants !

Bon tout de même..le lac du mont Ceni à 2000 mètres puis la première centaine de km en contrebas en Italie étaient de toute beauté.

Petite frustration de ne pas pouvoir descendre par la piste en contrebas encore fermée à la circulation.

Du coup, je fais rapide, enfin pour le récit, pas pour la route ...

Première journée mˆme pas 500 bornes en 10 heures, pas envie de m'arréter le midi et pas de camping à portée de roue dans les 19h et aucun spot sur ioverlander, donc un ptit bivouac "sauvage".


Lac du mont cenis

Donc bivouac du premier soir, assailli par les moustiques, pas possible d'allumer le réchaud à cause des herbes sèches, un vrai coup à faire flamber le coin avec ma tente et Jolly ...l'arroseur arrosé en somme pour ceux qui connaissent mon job ...:o) !

Du coup 2 barres de céréales et au dodo.

Bivouac soir 1

En cours de deuxième journée...je craque, je prends l'autobeurk ...Jolly râle un peu mais s'exécute, (il râle toujours Jolly quand on change les plans et puis il s'y fait...faut juste lui expliquer pourquoi c'était vraiment une idée à la c... vouloir prendre ces ptites routes avec leurs P...... BIPPP de radars tous les 3 km avec mon Coyote qui couine donc toutes les 3 mn ...) donc direction Ancone. je me cale à 100-110, je roule avec un petit fond musical, largement masqué par le bruit des tétines de mes pneus qui lèchent le bitume un peu trop vite pour elles ...


La vie est pleine de surprises ...

dring dring ...le tel sonne, c'est Lucas.

- salut Lucas, j'ai craqué j'ai pris l'autoroute, Ancone ce soir ou dans les parages, et toi ?

- parti du lac leman ce matin suis 300 bornes derrière toi, je te rejoins ce soir ?

- Avec plaisir, je sors après Ancone et je cherche un camping !


En fait Lucas partait le même jour que moi pour la même direction, et ne nous connaissant que par échanges à distances depuis presque deux ans, l'occasion était trop belle :0).

Et quoi de mieux que deux lyophilisés (nan je ne parle pas de nous après 10 heures de roulages à 35 degrés en tenue de moto), donc je reprends, que deux lyophillisés, réhydratés, plus simple à manger (:0) pour faire connaissance à la frontale à 23 h :o)))).

Le lendemain autoroute direction BARI, rien à dire, sauf que je ne pensais pas voir autant de monceaux de pates dans les stations services !!

Petit tour de reconnaissance au port à la fraiche sous 35 degrés, immense ce terminal, la route interne fait plus de 2 km.

google maps pou un camping à 30 mn, installation tardive, et belle découverte pour faire connaissance autour d'autre chose qu'un plat à réhydrater.


Aujourd'hui journée de récupération, vu que le ferry ne part qu'à 19h30 avec une présence pour les billets requise vers les 15h.

Je me réveille vers 04h avec une migraine terrible ...

Péroni ou déshydration ?


Je récupère difficilment, et m'extirpe a moitié hagard vers 08h et je vois ça ...



Ben alors Lucas, tu fais la révision ?

Non il avait juste un problème d'alimentation du GPS, et comme Lucas connait sa moto par coeur et adore la démonter et la remonter ben voilà ...de quoi me donner quelques heures tranquille à récupérer et boire, boire, boire ...de l'eau.


Préparation des motos pour le ferry, hitoire de pas passer la nuit avec les bottes, le blousons et le pantalon sur le corps... :o).

Quoi Eric tu le trouve mal charger Jolly encore ??


le gars Lucas et le gars Nico devant leurs destriers transform&s en mulets

Vérification des motos, et da la sécurisation ...à l'italienne, une pov corde qui relie toutes les motos ...en passant sur les selles, ...que l'on protèges des frottements ...

et nous voila confortablement installés dans un ferry aux 3/4 vide, pour notre plus grand bonheur .

j'en profite alors pour écrire ces quelques lignes, l'énergie et la bonne humeur sont revenus, même si j'avoue qu'une trame de fond trotte et ne me quittera pas ...les voyages en duo avec ma chérie ...cela me manque, première fois que je pars sans toi si longtemps et si loin ...et c'est difficile.

C'était la touche émotion, alors que les gens étalent les duvets sur les sièges autour de moi...

En résumé : 3 jours de liaison vraiment merdique, une belle rencontre avec Lucas qui vient vraiment égayer celà, et un voyage qui peine à s'installer pour moi ...(ou le contraire, je peine à m'installer dans le voyage...).


3
3
Publié le 16 septembre 2021

Le cadre :

Je sais je sais, pas tes sympa pour ceux qui bossent 😁😁. Le point bleu sur la première image est l'endroit où je me situe en écrivant ces lignes, et les autres photos l'illustrent également, et donnent des conditions plus précises ...je sais, pas sympa 😁😁.

Le pourquoi du titre après ces images pour vous mettre dans le bain ...et en remettre une couche !!

Étape décisive ...si si ne pas se fier aux apparences

Le point bleu indique donc ma position actuelle à 40 km de la frontière Turque, côté Ipsala.

5 jours pour arriver ici, sans prendre de réel plaisir a rouler, ce qui ne m'était jamais arrivé sur un laps de temps aussi long, mais l'idée était d'arriver "rapidement" en Turquie.

Mais a quel prix, et quelle frustration de traverser la Grèce sur une journée ....

Du coup, je change de cap :

- Je n'irai pas plus a l'Est.

J'ai pris la décision hier soir, je voulais faire de ce voyage, une parenthèse, une grande respiration.

Pour l'instant il n'en était rien.

Si je poursuivrais a l'Est, je continuerai à être "timé".

Avec un temps limité en Turquie, et un retour express a travers la Grèce ...tout aussi frustrant qu'à l'aller.

Je ne le sens pas, je ne le veux pas comme cela.

Déjà très difficile pour moi de voyager seul, au sens non en couple, avec du coup cette frustration en plus cela devenait trop...

Pas facile non plus de renoncer à l'objectif initial, ceux à qui j'avais parlé de mon projet doivent se souvenir de mon excitation, de ma verve et de mon entrain pour la Turquie !

Et je sais que je me prive du coup d'une découverte extraordinaire ....

Mais je ne veux pas la faire dans ces conditions, sans être en mesure d'en profiter comme il se doit.

J'ai donc pris la décision hier soir, avant de me coucher, sans même le savoir lorsque nous dinions ensemble avec Lucas.

Je réoriente donc, dans tous les sens du terme, mon voyage, pour qu'il reste, ce que je voulais qu'il soit : le moins de contrainte possible pour une parenthèse, une respiration, et que le temps ne soit pas un problème pour mon itinéraire.

Donc je vais tâcher de dégoter quelques belles routes en reprenant cap a l'Ouest, Sud Ouest, par la côte, et reprendre le chemin des écoliers pour la maison a travers la Grèce, côtière pour commencer...et après ...je n'en sais rien 🤗🤗.

En fait j'ai le sentiment que mon voyage va vraiment commencer maintenant ...a 2000 km de la maison !

Mais pour l'instant, je finis mon cappucino sur mon transat avant de retourner me baigner dans cette eau cristaline et au demeurant fort bonne pour la saison 😉.

Lucas poursuit sa route, il doit être a cette heure de l'autre côté de la frontière.

Très tres heureux d'avoir fait un bout de route avec toi Lucas, d'avoir découvert ce p'tit gars (21 ans), si atypique, très attachant, intelligent et bourré de ressources, il ira loin le gars Lucas ...dans tous les sens du terme 😉😉.

Bonne route à toi, sois prudent et à très bientôt 😉.

Je reprendrai la route de mon côté fin de matinée, début d'après-midi pour une petite étape ...

To be continued ...😉

4
4
Publié le 17 septembre 2021

Forcément, n'ayant aucunement préparé un voyage ne Grèce, des surprises je vais en avoir...

Hier soir c'en fût une de taille.

Une qui te laisse tomber la machoire inférieure après que tu aies dit "waouh".

Je voulais du beau, c'est réussi, bien au delà même.

Avec un petit peu d'âge, ce qui est mon cas, un bon "pif" et surtout la carte MICHELIN 737 = GRECE au 1 - 700 000 ème (je vous laisse faire la conversion) :o), pffttt allez, j'ai pitié : 1 cm pour 7 km donc assez précise. Donc avec une bonne carte, c'est suffisant.

C'est ma méthode de nav préférée : je regarde la carte, elle me parle, je me fixe une destination, et j'y vais par étape en forçant le GPS a certains points de passage.


Mais alors t''es arrivé où dis donc hier, on s'en fout un peu de ta nav !


Sorry, mince ça y est je deviens bilingue ...


et bien je suis arrivé avec le soleil couchant,

I'm a pour lowsone comboy, and a long way from home ...

Jolly arrêtes ça tu veux...

Donc soleil de fin de journée à OURANOPOLI.

Bon Ok, j'ai encore pitié, c'est ici :






C'est au Sud Est de THESSALONIQUE, j'avais choisi un parcours au plus proche de la cote, cap ESt-OUEST.

Température de 30 degrés à altitude zéro, et donc le soleil en pleine courge durant les 4 dernières heures, ce qui donne ceci en terme de protection pour ne pas cramer le seul bout de peau exposé ...le visage.


version intégral ouvert et intégral fermé , en roulant, fermé bien sur

Donc, les non motards, si jamais un jour vous croisez un type harnaché par 30 degrés, non content de suer des litres dans sa tenue coquée, et que vous le voyez avec un cache nez...ne le pensez pas masochiste ...il préfère juste se protéger aussi du soleil.


Je résume l'arrivée :

vers 18 heures, le soleil est bien bas, je vise le dernier village qui est au bout de la route qui s'arrète net.

L'arrivée se fait après une trentaine de km entre pifs pafs de route de coteau car il y a un peu de relief, avec des vues mers somptueuses...

Les premiers villages de la "presque ile", péninsule (?) de agio oros ne me font pas grand effet, ce sont de petites citées balnéaires tout se qu'il y a de plus classiques...donc en gros moche ...mais je ne suis passé qu'en périphérie.

Sur 15 derniers km pour arriver à Ouranapoli, la route bascule sur le versant Ouest et est orienté Sud Nord, donc vue sur le coucher de soleil à droite ....

Je vais arriver à l'un des bouts du monde de cette terre antique habitée par les hommes depuis des milliers d'années, et ce au soleil couchant ....

- I'm a poor lowsone comboy ...

Pardon pardon, a chaque fois avec le soleil couchant, jolly remet ça ...

- Jolly t'arrêtes maintenant ça devient lourd la ...

- Ok cowboy, c'était juste pour aider ..

Beurk ....les premières centaines de mètres dans Ouranopoli sont truffées d'hotels 4 et 5 étoiles, d'apparts en location ...

Mais je me dis qu'en bas ...

Alors j'y vais en bas, les panneaux s'estompent, le village d'origine semble se profiler, plus de gros hôtels, je continue, j'arrive sur le micro port tout en bas, je tourne à gauche la route continue un peu, je suis maintenant dans la zone des restos, bars, habitat local et apparts en loc, j'aime l'ambiance que je ressens, je poursuis au pas, en regardant ce qui pourrait me correspondre ...

je roule encore quelques centaines de mètres, le bitume se change en sable terre, et je vois un panneau d'hôtel, face à la mer, avec une cour en retrait, il est lui-même en retrait d'un km du bourg, donc au calme et parfait pour mon JOLLY qui aime bien être peinard pour la nuit.


Bon Ok on est en grèce mais j'ai un peu peur que ça douille un peu vu le coté touristique du coin.

Une parenthèse qui vient s'incruster dans mon écrit, histoire que tu perdes le fil :

Lorsque je tape ces mots, je suis attablé à un des bistrots du bourg face à la mer, avec un café et un genre de galette à la crème, en guise de p'tit dej et qui sera mon repas qui me tiendra jusqu'au soir.

Un gros toutou croisé portes et fenêtres (au pluriel car plusieurs c'est sur !) est à mes pieds, il a de bons yeux, il me regarde;

- quoi t'en veux un bout mon gros ?

je découpe un petit morceau, il est à un mètre, je tends le bras, pépère se lève même pas, du coup je m'étire et lui colle sous la truffe...

Je me prends un méga vent.

Il se lève et revient 3 mn après avec un gros os qu'il vient manger en se posant à coté ...

- Bon Ok ça va j'ai compris ce que tu voulais ...


Bref, donc je béquille dans la cour de l'hôtel en me disant que quand même Jolly serait super bien là pour la nuit ...

- Bien le bonjour madame auriez vous une chambre à louer pour une âme en peine égarée en votre lointaine contrée isolée au bout du monde, loin de chez lui et ayant grand besoin d'une douche, fraiche de préférence, pour un peu de repos bien mérité le tout dans un budget le mieux contenu cela va sans dire ...?

le tout en grec ancien dans le texte ce qui donne ceci :

- Hello, do you have a room, and for what price please ?

Bon ça va je vous entend déjà glousser...

Il lui reste une chambre à 40 e la nuit, je tente un rabais si je prends deux nuit, elle me sourit gentiment la dame, bon d'accord j'aurais essayé ...je lui bloque pour deux nuits, je vais rayonner sur les deux autres, disons péninsule, à partir d'ici,

Et en prime j'obtiens le lavage de mon linge de la semaine ...vu que je commence à être à court....

Trop gentille.

Donc je résume,

j'arrive dans le village au bout de la route qui s'arrète sur cette langue de terre, je vais au dernier hôtel, et j'y trouve ...la dernière chambre qu'elle a de disponible, si ça c'est pas être Lucky ...:o).



vues : du balcon de la ch, de l'entree, de la niche a Jolly,et de l'hotel.

Pour ceux que celà tenteraient :

Hotel AVRA - OURANOPOLI

Une seule étoile, parfait pour moi...et en prime mon lige sèche en bas de ma chambre, fraichement étendu par la tenancière ...:o))




Bon tant qu'à faire péter le budget, le soir ce fut brochette d'espadon et poivron jaune au fromage avec une bière, en pinte, même si un demi m'aurait suffit, ici pas de demi.

Je note au passage le mode de cuisson et l'assemblage, simple et délicat, un régal;

Je note également que vu le nombre de restos dans la rue en contrebas du centre, le long du "port", en saison ce doit être un enfer, à éviter (enfin en ce qui me concerne).


Naivement je pensais pouvoir m'enfoncer à pied du coté du mont Athos qui culmine à plus de 2000, j'apprendrai qu'il n'est accessible que par bateau puis par rando à travers les monastères ...toujours occupés par les moines.

Une quarantaine de monastères sont nichés autour du mont Athos, incroyable ...

je pense que celà doit être de toute beauté, totalement, ahurissant, et vaut le détour et le temps à y consacrer avec une, deux ou trois journées rando dignes de ce nom.

A se faire ensemble ma chérie 😉😉🤗.


Il y a des lieux comme celà qui vous marquent, vous imprégnent de leur charme, de leur énergie, de leur beauté.

A chacun les siens, celui ci en fait partie pour moi.

Je me dis que forcément depuis qu'un humain y est arrivé et s'y est installé, le lieu a été habité.

J'imagine les premiers habitants, les premiers villages de pêcheurs, les échanges entre les premiers villages, et la ville et les générations qui se succèdent, autour de ces 3 langues de terre qui n'ont pu que charmer tous les hommes qui les ont approchés et qui s'y sont installés.

Voilà une partie de ce que je recherche dans les voyages, la beauté du monde.

Elle est nichée partout autour de nous, même si nous, pauvres humains, nous la mettons bien souvent bien à mal, bien trop a mal...

L'autre partie, celle que j'allais chercher en Turquie, celle que tu vas toucher du bout de tes roues jeune Lucas, c'est le coeur des hommes.

"La beauté du monde et le coeur des hommes".


Le combo parfait.


Je vous laisse avec quelques images de ma boucle d'aujourd'hui, a faire dans une vie de motard ...




La boucle du jour, penser à ramener une ruche sur jolly
5
5
Publié le 19 septembre 2021

Oui la longue journée d'hier fut pour le moins contrastée.

Départ de l'hôtel AVRA d'Ouranopoli vers 09h.

Le village se réveille je roule au pas.

Avant le départ j'ai pointé sur le GPS, la route qui semble belle partant direction Sud est de KATERINI sur la côte, 30 km au sud de Thessalonique.

Ah Thessalonique...



Contre toute attente, j'ai bien aimé la traverser par le centre, elle a l'air vivante, animée, tous les immeubles sont munis de balcons et stores,.

La plaine autour de Thessalonique....en revanche no comment ...

Ah si, juste avant j'ai fais le plein de plus cher de tous les temps : station shell flambant neuve ...02 e le litre !

La vache mon Jolly t'as intérêt à la siroter celle là et à me faire des bornes avec !!

Question conso justment je tourne à 05l /100 km.

Rien à dire jusqu'à récupérer la route que je visais pour taquiner le massif du mont Olympe.

Un festival, de superbes vues, une route idéale, peu de circulation ...je crois que mes pneus sont rodés là ...:o)

Quelques images :


Le festival devient indécent apres Olympiada direction Karya....

16h30 Bon faudrait ptète que je me trouve un truc pour ce soir ....

Je demande à Garmin, je prends le premier proposé dans la direction qui me convient.

Après une belle boucle dans la vallée à 39 degrés ...(au-dessus de 35 degrés je peine un peu j'avoue), pas d'hôtel à l'adresse indiquée.

Je vise une toute petite place, oh allez j'ia mérité une bonne bière là !

SuR les recommandations du tenancier qui ne tarit pas d'éloges, je fais un premier "hotel", en retrait, superbe ...et complet ...

Google étant mon ami, je reprends la route de l'aller puisque j'ai fais une boucle autour de la chaine, j'ai visé un hotel sur la côte (avec de la dispo sur booking pour un ch à 28e), ... comme j'ai envie de voir la chaîne Olympe coté Est, celà tombe très bien.

Grand bien m'en a pris, rien d'accessible sur la route, malgré deux beaux hôtels, dont l'un à faire en amoureux, toppissime, (Eric j'ai pris la plaquette, mais non, pas pour le faire avec toi !!! mais avec nos chéries respectives ...:o), l'autre bien aussi, mais encore trop cher à mon gout.

Lien ci dessous pour mémoire si je paume la plaquette !

www.ktimabellou.gr


Je zappe les recherches sur Katterini qui ne me plait pas pour filer sur la cote.

J'arrive donc à l'hotel LEFKES, vers 20h30 de nuit,


Chambre simple mais super propre, grand balcon, face et vue mer, qui m'a permis de me réveiller avant le lever du soleil pour en profiter depuis la plage.

Première fois que je vois le soleil se lever sur une mer, juste magnifique....

Lien ci dessous pour les routards à la recherche d'un super rapport qualité prix dans le coin pour un hotel simple au calme (environ 40 km au su de Thessalonique) parking arrière au calme, quartier résidentiel familial, en cul de sac, parfait en fait !

http://www.skotinalefkes.gr/


Ils servent jusqu'à 22h me laissant le temps de redevenir humain avant d'aller manger.

Feta grillée sur un lit de tomate, j'analyse et mémorise l'assemblage et le mode de cuisson, simple à refaire , et calamar frit ...le tout pour à peine 10e.


Je profite du balcon pour écrire ces lignes avant d'aller me prendre un café en bas afin de faire le point carto sur la destination du jour ...mais j'ai déjà ma p'tite idée.

J'aime vraiment bien ce p'tit hotel.

Bon Dimanche en France ou ailleurs :o).

HOTEL LEFKES et son lever de soleil sur la mer Egée.

Ah si j'oubliais, le tracé d'hier donc , à peine 500 km pour 10 bonnes heures (pas d'autoroute bien sur).


6
6
Publié le 20 septembre 2021

Je suis arrivé aux méteores hier après midi, Dimanche 19 Septembre. J'y suis encore ce soir.

Le trajet fut celui ci :


Rien d'extraordinaire...si ce n'est l'arrivée.

Ah si les champs de coton, encore et encore, en graine éclose, donc tout blanc, du coton partout, tout doux...

Une chaleur de bête dans ces parties agricoles et je découvre ça :

Une révélation !

Sérieusement, 39 degrés, un vent qui te sèche un motard a l'intérieur de sa tenue en moins de 2...plusieurs fois j'ai voulu m'arrêter, mais trop chaud pour manger le midi ...mais je n'ai pas encore goûté leur café frappé ...ça ça me tente !

Et la, je pouvais pas le louper !

J'adore.

Cappucino glacé ...avec un peu de cannelle.

Bon je ne vais pas faire un chapitre la dessus non plus !


Par contre sur ça. ..

Si !


Un gros rocher 🙂

Les méteores sont extra-ordinaires.

Déjà en soi quand au loin tu vois ça :


Les méteores vu de loin

Mais lorsque tu es au pied et que cela donne ça



Ou que sur une vue plongeante cela ressemble à ça ...

Ou encore a ça

Ou bien de l'intérieur cela donne ceci :

Et bien c'est tout bonnement époustouflant.


D'autant que les routes d'accès, passent tantôt sous leur aplomb quasi vertical, tantôt a leur hauteur mais sur un autre versant.


J'imagine l'énergie et les prouesses déployées pour construire ces monastères, puis les "décorer", pas d'image, les photos étant interdites dans les églises.

Érigés pour la plupart au 14eme siècle, attention séquence culture !

Ils ont été précédés par des moines venus habiter les cavernes naturelles de ces mégalithes géants.



Et puis au final j'y reviens ....

Au café frappé 😁🙂

Vous noterez la touche culturelle en arrière plan.

Pour les visites, j'avoue que j'ai rendu les armes après le premier, trop chaud et surtout trop de monde pour moi.

Alors quand une dame, française au demeurant, entre dans la cuisine conservée en l'état, et s'exclame ...

- tu parles que des gamelles rien à voir !

Tu as juste envie de la retenir par le bras et de lui dire ...

Mais ne voyez vous pas les heures passes, les decennies les siècles, qui ont marqué ce lieu,

Ne ressentez vous pas l'énergie déployer à cuisiner avec simplicité et authenticité, vous ne ressentez pas l'espoir d'être à nouveau félicité par les frères pour ce repas, vous ne le voyez pas le cuisinier tousser dans l'attente que la température monte et que la fumée du foyer central et du four à pain s'échappe par le trou situé à même la voûte en pierre ...


J'ai juste été désolé pour elle ...elle a du passer à côté de sa vie cette dame ...



Allez viens mon Jolly on va prendre l'air, on reviendra plus tard lorsqu'il fera moins chaud et qu'il y aura moins de monde, en Avril, par exemple, avec Virginie

https://www.relive.cc/view/vNOPYwrMNY6


Si le lien fonctionne je n'ai rien à ajouter de plus, les routes sont tout aussi fabuleuses que les vues qui les bordent.

Jolly s'est bien dégourdi les bielles 🙂


Quelques photos tout de même au cas où ...



.

...

Deux belles rencontres

La beauté du monde et le coeur des "hommes"


Le coeur des "hommes"...


Je l'ai trouvé contre toute attente dans ce camping où je suis posé pour deux nuits.


Jeff et sa KTM, et Patrice et sa vielle Africa Twin


Par pudeur et discrétion, je serai sobre sur le contenu de nos échanges, je vous dirai juste que nous n'avons que très peu parlé moto ...et refait le monde.

Et qui sait peut être nous reverrons nous très bientôt 🤗.

Belle route a tous les deux.


Demain je remballe, j'ai adoré les méteores et ai très envie de revenir, une étape de 3 jours hors saison serait parfaite...pour en découvrir un peu plus.

Demain cap Ouest sud Ouest, la côte, un coucher de soleil m'y attend sûrement 🤗🙂

7
7
Publié le 21 septembre 2021

C'est vrai quoi ...

il y a des vaches sur la route, qui ne tiennent pas leur droite, enfin si, d'ailleurs du coup elle fait un bout de route avec moi et manque de fusionner avec Jolly en pleine courbe masquée ...mais j'y viendrai ...

Et puis ces paysages magnifiques, ça en devient pénible toute ces magnificences.

Et aussi ces routes désertes, c'est pénible aussi...surtout quand elles sont aussi belles.

Mais avant il faut quitter les Météores...

Cap à l'Ouest a travers les montagnes ...

Ouh la la c'est tout noir ...

(....)

Oui c'était vraiment tout noir dans la montagne, du coup je modifie un peu le cap, un peu plus au Sud, puis je reprend plein Ouest, j'ai bien fait.

Le coté sympa et confort du GPS qui recalcule ...au fil de l'eau, qui tombe au loin du coup ...l'eau 😉





Au revoir belles météores et bonjour la montagne sous la pluie :o)

Bon cette route de montagne que j'avais repéré sur la carte, c'est, comment dire, un vrai festival, à gauche, à droite, devant, derrière...route de crète, de flanc élevé, un petit passage à 1200 m, descente de la température à moins de 20 degrés.

Quoi ? Oui c'est super froid 20 degrés quand tu roules depuis plus de 10 jours jusqu'à 39 degrés a grand coup de cafés frappés pour tenir le choc :o).

Donc une p'tite laine sous la KLIM (c'est la marque de la veste pour les non avertis et du pantalon aussi, qui a , soit dit en passant, l'avantage d'être étanche, donc pas de tenue de pluie, et il a l'inconvénient ...de coûter un bras, et un oeil aussi d'ailleurs ...).

Le festival se poursuit, j'ai une moyenne incroyable sur le trajet qui doit fleurter avec les 30/40 km/h, vu que je fais des arrêts photos plus que fréquents...

Preuve par deux, ci dessous, avec la balise garmin, et le trajet google ..une fois arrivé.


Je vous laisse faire les calculs, je ne vais pas non plus faire tout le boulot ...

Pour la défense de la balise inreach GARMIN... j'ai du la laisser tourner un peu une fois arrivé ...


Et puis, la vache ...ca vous casse la moyenne :o)



Et encore, Jolly m'a sauvé la mise ...


Dans un léger droit bordé d'une belle roche (la montagne quoi) donc sans visibilité, je me tiens sur ma voie à un ptit 40 ...et quoi donc que tu fais là toi !!

En plein milieu face à moi toutes cornes en avant elle est pile dans l'axe médian de ma voie ....ben donc en fait... pile dans mon axe ....

Ohhh Jolly, Ohh !

Debout sur les freins, ABS au taquet et manoeuvre d'évitement sur la droite en simultané ...ca passe pour finir à l'arrêt dans la rigole de pierre, le bas coté quoi ... juste avant la montagne, le mur...pile poil, bien propre !

Et ma grosse qui n'a même pas bougé un sourcil et je vois son cul se dodeliner dans mon rétro en poursuivant tranquille sa route...


La vache ...


Donc je redouble de vigilance à m'attachant à quelque chose de précieux ...les bouzes mes amis ...

Bouze fraiche = présence imminente de vache !

Mais aussi absence de bouze ! possible vache cornes en avant ...vu que si elle marche dans le sens contraire de Jolly, ca veut dire que les bouzes sont derrière la vache...non ?

Donc tu vois la vache avant la bouze ...

Voilà voilà, ça c'était le passage poétique du carnet ...que je peux même transposer en Nicton (dicton de nico) :

"Bouze ici, vache la bas, vache ici bouge de là"


(je crois que c'est le soleil des derniers jours, un reste d'insolation surement ...)


Les paysages sont sublimes ...un espèce d'hybride entre alpes et Pyrénées....



Et puis il y a le passage d'un banc de truite sur ma route ...

oui je sais il faut je mette la pédale douce sur l'ouzo...

Mais c'est vai, j'ai vu un banc de truites sur ma route !!

Je sens bien votre air défiant, limite narquois ....prêt à laisser tomber la lecture, se désabonner, voir faire un signalement ...pour acte d'écriture sous l'effet de substance psychotrope en pays étranger ....que néni que néni ...


ça c'est quoi ça ...?





Si si , regarde bien derrière Jolly .... un beau banc de truites ... :o)



Ah on fait moins les malins là ...


Mais tout n'a pas été si joyeux, je m'en veux pour une chose, qui me suit encore ce soir, pendant que les chats me tournaient autour mendiant un bout de poisson durant mon diner ...

Je traversais un petit village de montagne vraiment doucement, mais sûrement encore trop vite, il est arrivé de je ne sais où, a fait un zig zag affolé et s'est jeté littéralement sous mes roues ...

Je l'ai très nettement senti, je lui ai roulé dessus, avec mes deux roues ...

je n'ai rien pu faire, ni freiner, ni l'éviter....

je regarde dans mon rétro, puis derrière, moi, je ne le vois pas, il y a plein de taillis à ma droite ...il a du poursuivre sa courte affolée et certainement mortellement blessé ...


L'année dernière en traversant l'Espagne un lapin s'était jeté également sous mes roues en pleine ligne droite, ce petit chat c'est bien pire.


Vous qui connaissez la grèce vous savez combien ils pullulent littéralement, sont omni présents dans les restos, les villages ...

J'aurai du rouler encore moins vite, anticiper plus ...et je m'en veux de celà.


Bon du coup le ton joyeux et enlevé est retombé d'un coup ....

Mais c'était ma route de la journée ...

Pour me consoler Jolly a fait le pitre en voulant grimper ici et se faire prendre en photo ...faut qu'il arrète un peu de se la jouer bel étalon quand même un peu ...d'autant qu'accoutré comme il est pour ce voyage...il tient plus du cheval de trait que du pur-sang arabe.


Sur les 30-40 derniers km je roule sur une crète qui donne plein Ouest donc face à la mer au loin ...le soleil est encore un peu haut pour que Jolly entonne "i'm a poor lowsone cow boy ..." tant mieux je n'en ai pas le coeur...je pense encore au petit chat.


Auparavant, lors d'une pause café en guise de déjeuner, je regarde si je trouve un point de chute pour le soir au Sud d'Igoumenitsa, sur la cote impérativement, j'ai un coucher de soleil à voir ...

Je me trouve dans un café restaurant de montagne, la dame y est très gentille, pour me faire comprendre je serai obligé de montrer le frigo, elle en sort le lait ...pour Milk ...son anglais est encore plus pauvre que le mien, et ce n'est pas peu dire ...

Les collections de confiture dans des pots de toute taille (de récupération) dénotent sans doutes aucun, une fabrication maison que j'imagine de très bonne qualité.

Un couple de personnes âgées vient chercher un sac de noix, un monsieur de chantier boit une bière en picorent des bouts de fromages, poivrons grillés et olives noires ...

La dame qui tient le lieu vient s'assoir avec lui.

Une vielle fiat se gare a coté de Jolly, une femme obèse sans âge en descend, un garçon ouvre la portière arrière pour la suivre, un paquet de chips à la main obèse également, alors ici aussi ...



Je reviens à ma recherche de mon étape du jour, et vois un hotel à moins de 40 euros, sans conviction, à voir sur place.

Je force le tracé pour récupérer la cote au plus tôt, c'est sauvage à souhait, magnifique ...et je pe prends à rêver :.

En fait ce que j'aimerais par dessus tout c'est un petit hôtel sans prétention, isolé de préférence avec un accès mer pour voir le coucher de soleil...à un prix raisonnable ...et avec une table locale.


Beuuurrkkk ...oui je fais le difficile, l'hôtel repéré est bien face à la mer mais ils se succèdent les uns derrière les autres, et il y a au moins 20 rangées de transats entre la route et la plage sur des centaines de mètres de long, ...ok il n'y a personne sur les transats ...mais quand même...autant camper à ce compte là ...

Ce n'est pas laid, mais ce n'est pas ce que je veux ....

- Qu'en dis tu mon Jolly , tu penses comme moi ?

- On est d'accord cow boy, filons de là ...



Je rebrousse chemin, j'ai repéré des chambres au tout début de la cote à moins de 10 km....on ne sait jamais ...


Je monte direct sur le parking des chambres ...trop petit pour nommer l'endroit un hôtel Je suis séduit instantanément...mais je commence par m'installer à la terrasse et commande un café frappé wtith a little of milk and a little of sugar ...

Pour prendre l'atmosphère des lieux.

Test réussi, je me sens si bien ici ...



Il a une chambre libre (enfin toutes ne fait je pense) 25 euros la nuit et 20 euros pour deux nuits ...

Elle est vue mer, elle a la clim, simple mais tres propre...un peti balcon, c'est juste tout a fait ce dont je revais pour ce soir ....

Its' perfect for me, maybe I will stay two nights.

il m'indique ou garer Jolly qui vient se poser à sa place ...vue mer aussi comme ça, pas de jaloux :o).

L'endroit est juste magique, seule la petite route sépare l'établissement de la plage qui est déserte ...pas un transat à l'horizon ...yesss !

Le tenancier épluche en cuisine un gros tas de feuilles vertes, qui ne sont pas selon lui des épinards, sans qu'il puisse me dire en anglais ce que c'est.


C'est ma dernière étape en Grèce, je veux profiter de ce lieu qui me convient à merveille, simplicité, authenticité, et le soleil va bientôt descendre sur l"horizon ...

Je ne pense pas descendre plus au Sud, je vais plutôt tracer Nord Nord Est pour la frontière Albanaise ...en prenant tout mon temps ...à suivre.

Je prends mes quartiers, désselle Jolly, heu, dépose mes bagages, et file prendre ce qu'il reste de soleil et me baigner.

L'eau est d'une douceur à tomber, je l'évaluer à 28-29 degrés, c'est désert, les vagues sont délicieuses tout comme le petit vent.


Je profiterai de la journée de demain pour trier les vidéos de la go-pro partie ralliement et Grèce, je verrai ce que je pourrai en sortir ...je vous mettrai le lien dans un chapitre à venir ...promis.


Le repas fut simple et délicieux, je lui demande les légumes qu'il cuisinait, il les a fait cuire à l'eau , ils sont "al-denté", avec de l'huile d'olive, je n'arrive pas à identifier ce que c'est, je dirai entre l'épinard pour la taille de la feuille et la cote de blète pour le gout mais en moins terreux ...celà accompagne délicieusement la dorade juste grillée...

J'avoue que c'est autre chose que le lyophilisé :o)) !






Un p'tit ouzo avant le dîner au top ...

Je vois le soleil se coucher, les chats me tournent autour ...pauvre petit chat ...



8
8
Publié le 23 septembre 2021

Quelque part en albanie, le 23 Septembre

Et non il n'y a pas de faute au titre qui s'impose à moi...

Et non ce n'est pas non plus un nom de code ...

Je vous laisserai regarder les photos pour comprendre ...

Je suis arrivé comme prévu en Albanie en début d'apres midi comme je l'espérais.

Je ne sais par quoi commencer, la route, je m'en vais vous la conter ...juste apres ça...

Il me faut avant, vous poser le cadre :

Je suis à une table en terrasse ...de mon petit hôtel Albanais perdu dans la pampa il y a un petit vent frais et il doit faire 15 degrés, bref, à l'ombre ça caille !

- Pourquoi tu t'es mis en terrasse bougre de toi alors ?

Ben pour toi, bougre de nom de zeus :o).

Cela me permet de te décrire les lieux et l'atmosphère de cette étape improbable avec plus d'acuité.

Bon ok, aussi : dans la salle il doit y avoir 3 familles d'Albanais attablés et ca sent grave le graillon :o), c'est nombreux une famille d'Albanais.

En face de moi le lac (j'avais visé ce point sur la carto), à quoi ... 200 mètres, à vol d'oiseau (un suffit).

Entre les deux, un champ et des roseaux.

A ma gauche une cabane en tôle avec des murs bardés de bois fin comme un gros "canis".

Je suis arrivé par une toute petite route se poursuivant par un chemin de terre entre les "habitations fermes", le guidage d'OSMAND a été parfait.

De part et d'autre de l'hôtel, des champs, un âne qui bray (help ca s'écrit comment braie ? brai ? ) et pas de réseau pour vérifier :o), enfin non, plusieurs ânes, ils ont remplacé les vaches sur mes derniers kilomètres.

Un calme absolu, nonobstant l'enceinte posée sur la terrasse, qui émet, disons de la musique contemporaine à tendance jeune tout à fait entendable, celà me met dans le rythme pour taper :o).

Allez quelques images pour vérifier tout ça :


Alors j'ai bon ?

Ce matin en partant je n'avais le moral...

- Hé ho c'est quoi ça, l'autre il se balade pendant des semaines en moto et il va se plaindre ?

Nan ...je ne me plains pas, je voulais juste dire que les miens me manquent, et que celà me faisait bizarre de quitter la grèce sans vraiment savoir où j'allais, les deux cumulés, c'était ptite forme.

D'ailleurs, message spécial à mon fils et à ma chérie : vous me manquez :o((, je pense à vous à chaque émotion que nous ne pouvons partager en direct...


Bon l'Albanie coté préparation c'est de l'impro totale, même pas de carte, vu que j'étais parti pour la Turquie et que je comptais rentrer par l'Italie, pas par les balkans, donc c'est du off complet l'Albanie :o) !

Je sais où je suis mais pas vraiment ce qu'il y a ici, à part ce lac ...

Tiens d'ailleurs pourquoi ça caille tant, un peu d'altitude ?

Oui effectivement...800 mères, ce n'est pas très haut, mais suffisant pour le sentir.

Ah et les sceptiques, si si je sais qu'il y en a, je vous mets les coordonnées GPS comme vous pouvez vérifier

Ah au fait, j'ai réglé PETRO hier soir, car il partait tôt ce matin ....

La vache ...(oui celà va être l'expression du voyage ...) !

20 euros la piaule pour deux nuits on monte à 40 euros, imbattable, mais apres ... un ptit dej, deux diners, et deux Ouzos, ...nous amenant à un total de 100 euros (enfin 102, mais grand prince il a arrondi à 100) ...

Oui ton calcul est bon celà fait disons, 10 euros le petit dej et 25 euros par dîner.

Ouais ouais pas trop des tarifs de baroudeur ça :o)), il me plombe mon budget le PETRO :O)) !!

La prochaine fois que le revois PETRO, je lui demanderai à quel prix il la fait sa dorade avant qu'il me la grille :o) !

C'était top en tous les cas et je regrette pas, c'est un bon cuisto :o).


Juste pour info, je suis passé à l'intérieur, malgré ma doudoune, mon pull marin St james (mon fétiche de cet été ma chérie) mon chech Breton (si si ce n'est pas incomptabile, cadeau de ma chérie, comme ça elle est un peu avec moi..😉) et bien je me suis congelé en écrivant.

C'est un truc que j'ai, sachant que je pars seul, je mets dans un sac spécial des vêtements spéciaux je choisis pour les mettre à l'étape, je les veux confortables et réconfortants, donc ils doivent avoir une valeur affective ...

J''appelle ça mon kit de survie en milieu éloigné.

Vous croyez que c'est grave Docteur ?

Du coup je me suis installé au fond de la salle de resto, ça sent moins le graillon, je m'imprègne (nan ,nan pas de l'odeur de cuisine, enfin si un peu surement ...), je m'imprègne de ce bruit de fond, ambiance familiale, 3 tables devant moi, 2 de 8 et une de 6 ...

Otes moi d'un doute, le Jeudi c'est férié en Albanie ?

le 23 Septembre c'est une fête ?

Parce-que ce sont vraiment 3 tablées familiales et ils en sont à peine au dessert à 16 h.

Je vérifierai ce point si je peux me connecter au wi-fi de l'hôtel.



Ma zone de repli pour écrire au chaud !!

Ah je ne t'ai pas dit, le passage de la frontière ...une galère sans nom, fouille de la moto, de tous les bagages, fouille au corps, 3 heures de galère ...

meuh non je plaisante, une formalité, passeport, certificat de vaccination, et carte grise.

Et le douanier n'étais pas un fort Albanais moustachu, ou un Albanais fort moustachu; mais deux jeunes femmes forts aimables.


Ah la route du jour, j'allais oublier, enfin non, ca ne risque pas.

Honnètement, j'ai laissé osmand (le GPS faut suivre ...:o) faire son job, grand bien m'en a pris...aucun mérite sur le tracé, toute façon il n'y avait pas 50 routes ...


16h10 la deuxième tablée s'en va, et la 3ème suit ...hé ho il était temps les gars là !!


Le trajet global donne ceci, avec une tite pause café en guise de déjeuner comme d'habitude.


trajet du jour 380 km ...disons 6 heures, la moyenne monte :o)

Incroyable le nombre de cafés que l'on peut trouver le long des routes en grèce, c'est fort agréable au demeurant.

Wi-fi OK !!


Me permettant de vous dire que le Jeudi 23 Septembre n'est pas férié en Albanie :

Hé attention c'est que c'est documenté comme carnet de voyage !!


La route j'en étais à la route ....

Allez, une image parle mieux qu'un long discours et coté discours je vous ai déjà garni...


Une vue parmi tant d'autres ....

Allez le festival continue ...

Quelque part en Grèce sur la E 853 entre IOANNINA et KOZANI

Et encore ....

Ouais, je sais ...c'est beau

Le col le plus haut était à 1500 mètres ...

Ayant pu voir la courbe altimétrique sur OSMAND je m'étais préparé, avec petit pull et ma doudoune sous la klim (rappel pour les non avertis, marque de ma tenue de moto), grand bien m'en a pris la température oscillait entre 13 et 15 degrés.


Une nouvelle table est arrivée pour manger, c'est drôle ça, et ce n'est pas un 4 heures :o).


Tiens au passage je suis revenu à l'heure française, soit 16h45 pour venir déjeuner ou diner ?


Mais revenons à la route, une observation récurrente, tous les cours d'eau que j'ai pu suivre, longer ou traverser durant mon périple de quelques jours en cette partie Nord de la Grèce sont à sec.

J'ai vu des pans entiers de collines d'arbres desséchés, jaunis, survivront-ils longtemps encore à ce régime là.

Comment va survivre ce pays, cette zone géographique toute entière toutes frontières confondues face à l'évolution climatiques avec ses températures à la hausse.

Bon j'espère qu'ils n'y a pas de climatosceptiques qui me lisent ...

Vous êtes tous des gens censés, vous savez que les rapports du GIEC confirment maintenant les prédictions d'il y a 30 ans ...nous allons droit dans le mur avec une température moyenne qui sera supérieure de 2 degrés à celle d'aujourdhui d'ici 2050 ...à minima en moyenne, ce qui veut dire + 4°C à +6°C dans certaines parties continentales ...

Donc certaines portions semi arides, comme là où je me trouvent, ont une forte probabilité de devenir ...désertiques ...invivables....

Je ne peux m'oter ce sentiment de la tête et du coeur en parcourant notre terre par la terre ....

Comment peux-t-on encore penser que l'humanité va s'en sortir, sans modifier profondément le rapport de l'homme à la terre, à ses ressources, à ses pollutions, à sa gestion de l'eau, de l'élevage, de la démographie, de la consommation sous toutes ses formes ...

Il faudrait "juste" un autre paradygme pour l'humanité ...pas gagné tout ça ...peut être y reviendrais-je ...

En passant je vous recommande chaudement cette lecture :

"L'humanité en péril" de Fred Vargas, celà se lit comme l'un de ses polars (que j'adore, donc je ne suis pas objectif) mais elle l'a documenté comme une étude scientifique (qu'elle est).


Oui je sais je suis aussi contributeur de l'empreinte carbone...comme nous tous ...


Donc toutes les rivières sont asséchées ou presque en cette saison.

Était-ce le cas il y a 20 ans ...la situation s'est elle aggravée, je pressens que oui ...


un mince filet d'eau subsiste dans ce lit immense

Donc une route magique, avec un bon revêtement presque partout, et seul dans la montagne, littéralement.


Juste après le passage de la frontière, j'ai fais le plein pensant le payer moins cher qu'en Grèce, que néni.

Comment font les Albanais avec un salaire moyen mensuel à 437 $ ?


La chambre est elle à 1000 LEK soit à peu pres 8 euros;

Elle est très propre et très confortable ...




Sur ce j'ai une palanquée de vidéos à trier, n'hésitez pas à me laisser un petit commentaire, celà me fait toujours (très) plaisir, votre sentiment également et propositions d'amélioration (possible ça ?? :o)

Ah si, on ange gardien a été cool une fois de plus, ce fil de fer s'est juste coincé dans mon étrier de frein et n'a fait qu'un tour ...il aurait pu bloquer la roue ...

Toujours jeter un oeil à sa monture avant de reprendre la route après une pause ...

Demain je reprends la route pour le Nord Est de l'Albanie que je vais donc traverser en diagonale ...il faut que je regarde un peu ça, content d'avoir du wi fi aussi pour celà ...

Ps spécial pour ma chérie et mon fils : je suis content de ne pas dormir sous la tente vu la caillante dans les parages ...et les panneaux sur la route qui préviennent de la présence d'ours et de loups .... !


To be continued ....:o)

9
9
Publié le 24 septembre 2021

non, non, toujours pas de fautes dans le titre, je m'en voudrai de mal plagier Steinbeck...

Tu comprendras le titre un peu plus loin.

Mais d'abord je te pose le cadre :

Je sirote une bonne bière dans un palace 4 ou 5 étoiles sais plus ...

La mauvaise nouvelle c'est que la piscine est vide pour maintenance, la bonne c'est que je m'en fous royalement...:o).

La photo c'est pour poser le cadre.



devant la piscine vide, c'est plus calme

Bon le cadre c'est fait, la route maintenant ...

J'ai quitté mon petit coin de paradis apres un lever avec le soleil, une petite balade, les gens du village guident les vaches pour les amener paitre, des tas d'oiseaux piaillent, je me croirais dans l'atlas au Maroc, dans une époque intemporelle justement ...quel voyage dans le temps ...

Je salue tous les villageois que je croise, il sont contents, moi aussi.

Après mon ptit dej avec des oeufs frits (un peu gras mais avec le café ca passe :o), je charge Jolly et je règle 2600 LEK, à 8 euros les 1000 lek je te laisse faire le calcul, allez on arrondi à 20 euros pour la nuit, le dîner le ptit dej dans ce petit coin de paradis hors du temps.

Jolly a super bien dormi dans la cour de l'hôtel.

Ah si, j'ai bien aimé le dispositif adapté pour suspendre la trousse de toilette dans ma chambre :


Deux photos sans relation aucune

Et j'ai pris la route direction nord Ouest, en diagonale comme prévu.

J'ai longé le lac leman au passage (ça c'est pour Eric D, ça lui évitera de me faire la remarque), vu plein de mercedes, failli me faire emplatrer une douzaine de fois (en fait une moto ça n'existe pas donc en face ils doublent, donc gentiment tu te ranges sur la voie de droite, oui, c'est ca le "bas coté" heureusement bitumé, ils savent vivre tout de même.

Et j'ai pleuré mes routes désertes de d'hier en Grèce ...

Un monde de malade, alors pour ne pas me faire doubler toutes les 5 minutes, je roule au dessus du flux et c'est moi qui double, moins dangereux ...


Bref comment résumer...une route de merde, oui c'est ça ...


Alors je me dis que je vais faire une pause, mais rien ne me dit, je n'ai faim, sauf peut être un fruit :

Pastèque tros gros, peche oui mais il va vouloir m'en vendre un plateau ...oh du raisin !!

Alors je m'arrête ici pour le prendre ...le fameux ...j'y viens, tu n'es pas au bout de tes surprises ...



raisin normal pour le moment c'est apres que ca se gate, et le lac Leman Albanais

Je pars avec mon sachet de 1kg d'assortiment de raisin, 100 LEK soit 80 centimes d'euros, je n'allais pas faire le radin a demander 500 grammes ...même si 1 kg fait bien trop.

Le tout est bien emballé dans un sac plastique, ce sera parfait pour le rincer avec une bouteille d'eau.

Je roule avec le raisin entre le réservoir et moi..si je dois faire un freinage brutal ...ce sera au mieux du jus de raison ...:o)) ; je cherche un coin à l'ombre et isolé pour le deguster et faire une tite pause ...

Mais comme c'est une route de merde et bien forcément ...je cherche, je cherche ....

Et puis je trouve, je vois de loin sur la gauche, en retrait de la route à 100 mètres sur un terrain, plat herbeux et dégagé une ruine parmi tant d'autres : a savoir un bâtiment jamais fini avec juste les poteaux et les plateaux sans murs aucun.

Je me dis que ça fera une "jolie" photo avec Jolly devant, je me vois déjà déguster mon assortiment de raisin ici sur les marches à l'ombre qui montent d'un mètre environ au plateau du premier niveau.

Je me pose pile au milieu devant le bâtiment qui doit bien faire 50 m de long et présente un rdc élevé et un étage en coupe parfaite avec les planchers vu qu'il n'y a pas de mur.

Et c'est là qu'a un moment, va savoir pourquoi, le bon raisin va se changer en raisin de la colère.

Je pose mon casque, ma veste, je vide ma bouteille d'eau dans le sac, je secoue le tout et je commence à picorer ...

Zeus que c'est bon (ça c'est depuis qu'il m'a parlé au mont Olympe) ...

Un bruit d'éclat de verre suivi d'une détonation.

Je mets 2-3 secondes a assimiler les deux bruits : un mec vient de tirer sur des tessons de bouteilles qui jonchent le sol de l'étage ...merde alors il fait quoi ce con !

Je me mets bien en vue, je suis sur qu'il a fait expres, je regarde en face, 3-4 baraques, je ne vois rien, il y a au moins 150 mètres.

Je continue à picorer c'était pour me faire peur je pense ...

1 mn se passe et regling et rebang.

Fait chier en fait je suis sur son terrain de tir !

Si je reste ce con là est capable de se faire un rétro à Jolly, un penu, son réservoir, ou de me plomber...va savoir ...

Merde alors il me plante ma pause ce con !!

Je repenserai plus tard sur la route à la scène du fim "le bon la brute et le truand", clint à un fing et l'autre creuse et il lui dit

"dans la vie il y a ceux qui ont un flingue et ceux qui creusent, toit tu creuses..."


Et là je t'assure que je suis en colère et les raisins le sentent bien.

mais c'est lui qui a le flingue, un fusil de petit calibre je pense mais assez précis, je pencherai pour un calibre 22 de précision avec une lunette...il ne tire pas de tres loin non plus, peu d'écart entre les 2 bruits, le son se déplaçant à 330 m/s, je dirai 150 m...

Bon je me dis ça maintenant en y repensant...

Je décide donc de plier bagages historie de pas faire un remake de "Babel", version Albanienne, (excellent film au demeurant...).

Un mec qui est assez con pour avoir son champ de tir de l'autre coté d'une route hyper passante et tirer deux coup juste au dessus ...juste pour foutre les jeton à un pov cow boy solitaire ...pas trop confiance quand même.

Donc lentement, juste par principe, je replie mes gaules, et je sors de son champ de tir en remontant sur mon Jolly, en emmenant mon raison qui barbotte dans l'eau, donc en refermant bien le sachet avant ...


Encu... pardon fallait que ça sorte...

Du coup je mange mon raisin un peu plus loin il est délicieux mais je ne décolère pas ...

Quand même il est excellent le raisin.


Et je reprends ma route, deux grosses tentatives pour trouver un hébergement sur la cote mais là, ça, je ne peux pas, à quoi bon être sur la cote...des blocs d'immeubles, certes en retrait mais pas envie de ça ...


La traversée d'un parc naturel allant jusqu'a la mer me permet ces clichés :









Et je reprends encore ma route ...

Sans ironie aucune je m'amuse de l'architecture Albanaise en particulier des couleurs des enduits, il y en a pour tous les gouts, juste un petit échantillon ci dessous ...


Jaune, rouge, pas fini, bleu blanc ...

Je suis fatigué plus très attentif à la route, il faut que je me pose...

Et je passe devant le palace dans lequel je suis...tant pis, tant mieux, j'en sais rien ,mais j'ai tellement été déçu par la route du jour ...je compense ...et Jolly dort au sous-sol.


Voilà en résumé : quel contraste entre hier et aujourd'hui..

Je crois que je ne reviendrai pas en albanie et le fait qu'un taré m'ait allumé n'y est pour rien, je me le disais avant ...je le vois encore se marrer de me faire déguerpir et ça me fout sérieusement les boules ....


Journée sans, donc, mais soirée confort et la bière est bonne.


Demain cap sur le Monténégro, 2-3 h de route je pense et merci à Eric DESCHAMP pour KOTOR, ville et site à aller voir.

Comme j'ai du wi-fi ce soir, je vais peut être même me payer le luxe de trouver et réserver un hôtel à l'avance...sinon camping ...à suivre ...

To be continued ...

Ah et chuutt dites rien à ma chérie, pour le raisin de la colère ... elle voudra jamais aller en Albanie ...ah mince ma chérie, tu as déjà lu ...promis l'Albanie on est pas obligé ...:o)

Bon week end à tous.

10
10
Publié le 25 septembre 2021

Bon tout d'abord le cadre,... :o).

Pour écrire ces lignes je suis installé à la terrasse d'un petit troquet d'un petit village, qui est en fait un village de pêcheur, le (bien?) nommé BIGOVA.

Yvan (le gars du "camping" mais ça je t'en parle après) m'avait dit :

- j'aime bien il n'y a pas trop de touristes, c'est un peu comme il y a quarante ans , et tu peux manger du bon poisson, ah et si tu peux ramène moi un litre de yaourt.

Si je t'assure !


Donc je te confirmes tout celà en images :


et oui je sais Lucky je suis ...

Bon alors tu vois je ne baratine pas.


je t'avoue que je suis mieux ici avec le coucher de soleil et l'idée de me faire un poisson local juste grillé, que de me faire un lyophilisé dans le camping d'Yvan ...

Remarque il m'aurait ptète payé un verre de yaourt ...

Bon, la bas je suis tranquille, et je voulais justement un coin tranquille pour me poser deux nuits afin d'explorer les bouches du Kantor, (merci Eric DECHAMP) je crois que je suis pas mal ...



les 10 places de camping pour moi

Simple, pour ne pas dire rustique, le truc se veut "farm camping", je te confirmes, c'est "farm" :o).

Une cabane pour la douche et le Wc (toilettes sèches") et basta, mais de l'eau chaude quand tu tires sur la corde.

Ca change de mon cile de douche de mon 4 ou 5 étoiles d'hier :o))) !!

Et c'est bien ce que j'aime, les contrastes.

Promis ma chérie je ne t'emmènerai pas là ...par contre ...un poisson griullé à Bogova ...ce n'est pas exclu ça ...

Un troquet où je suis installé, et le resto un poil plus loin planqué dans le recoin du port, celà donne ceci :


le resto visé à 100 m de mon bar ....

Je te dirais ...


La route maintenant.

Bon celà va être rapide, comment j'avais résumé ma journée d'hier déjà ?

A oui, subtilement , tout en finesse : une route de merde : et bien la même !

Donc voilà voilà ...

Cependant ce fut l'occasion d'un roulage aussi subtil que la qualification de la route du jour. Bien bourrin !

Comme il roule comme des vauriens, et bien qu'à celà ne tienne je m'adapte, être bourrin je sais faire aussi !

Ah le grand moment de la traversée des villages-villes, pas de chat, pas de vache, ca ne risque pas, mais du monde partour, qui grouille, et les ronds points je te racontes pas.

Je pense que j'aurai deux ou trois vidéos assez sympa pour résumer ces moments.


Tiens j'ai pu shooter ça par contre, celà faisait un moment que j'attendais l'occasion :


Véhicule utilitaire local

Bon zoome un peu pour voir...

C'est une version "canam" tres locale, une greffe entre un scooter et une remorque.

Marrant non ?


Par contre à conduire ça a l'air assez approximatif ...vu de derrière quand tu les suis.


J'adore l'ambiance de ce petit port de pêcheur, simplement les gens qui vivent ici.





la vue de mon coin écriture apéro

Autre point positif sur la route : les flics sont gentils, comme je leur souris mentonnière de casque ouverte, ils répondent par un grand signe aussi.

J'avoue, conduite totalement déraisonnable, mais ici ça passe inaperçu.

Et puis j'avais tellement envie d'arriver ici :



yes enfin le montenegro

Le passage de la frontière fut sympa aussi, ils ont un couloir spécial moto :

donc il te fais signe et tu passes entre les bâtiment, le douanier a deux fenêtre, une à sa droite pour les voitures, l'autre à sa gauche pour le couloir moto, pas d'attente, le top.


Bon faut que je change de palce avant de ne plus avoir de soleil...


la vue du resto

Je confirme c'est un resto pour amoureux, la vue et l'ambiance est à tomber...

D'ailleurs je vais en profiter...


Si tout va bien ce post partira quand j'aurai du wi fi au camping

A moins que ...yes ils ont le wi fi !!!


So to be continued ...


ps : penser au litre de yaourt d'Yvan, il y a une épicerie en sortant du village ...si elle est encore ouverte ...

Mon plat vient d'arriver ...calamar frit ....